jeudi 2 avril - par Michel DROUET

Tant qu’on a la santé…

Oui, tant qu’on a la santé, c’est le moment de s’interroger sur notre système « un des meilleurs du monde », mais dans lequel les fausses cartes vitales, anecdotiques, ou une demande « trop importante » de soins, creusent beaucoup moins le déficit que l’industrie pharmaceutique qui se goinfre ou l’Etat lui-même qui a fortement tendance à oublier ses obligations.

Une situation ponctuelle ?

On aurait tort d’imputer au seul coronavirus une situation dont les origines sont plus profondes. On se focalise trop sur l’immédiat, c’est-à-dire le manque de masques, de tests, de respirateurs, de lits de réanimation et désormais de médicaments nécessaires aux anesthésies et on s’efforce de trouver des réponses dans l’urgence et l’improvisation.

Tout le monde commande des masques, l’Etat, les Départements, les Régions ou certaines entreprises désireuses de se constituer une image sociale en mettant une bâche à leur nom sur les colis débarquant des avions. Est-ce qu’on s’interroge sur les effets en bout de chaînes ou les entreprises chinoises doivent se demander qui servir en premier en se posant la question sur l’inorganisation d’un pays où tout le monde semble décider de tout ? Enfin, il faudra bien faire les comptes un jour et donner le prix final d’un masque en incluant l’affrètement des avions.

On découvre et on met à l’honneur une entreprise de la Région d’Angers qui fabrique des masques, en oubliant peut-être que la course au prix le moins élevé a favorisé les commandes chinoises, lorsqu’on avait encore un stock stratégique, empêchant peut être cette entreprise de se développer ou pire encore en provoquant la fermeture d’autres unités de production en France.

Le résultat, c’est qu’aujourd’hui, à l’instar de l’armée française qui reculait « en bon ordre en 1940 » devant l’armée allemande, avant la déroute finale et l’armistice honteux, nous en sommes réduits à adopter une stratégie de confinement, d’éternuement dans le coude et de gestes barrière, qui découlent directement de la pénurie d’équipements et de fournitures. Il ne manque plus que les bandes molletières, comme en 40…

Comment en sommes-nous arrivés là ?

C’est tout simple, ce sont avant tout 20 ou 30 ans de libéralisme puis de néolibéralisme qui sont passés par là, avec leur cohorte de premiers de cordée politiques accompagnés de petits hommes gris des ministères avec leur tableau Excel greffés à la place du cerveau qui ont décrété que les économies devaient se faire sur l’hôpital afin de permettre de supprimer l’ISF ou de verser un CICE à fonds perdus à des entreprises qui n’en avaient pas besoin et qui n’ont pas créé d’emplois.

Ce sont les mêmes qui, « en même temps », et sur le même temps long, ont regardé d’un air détaché s’amplifier l’évasion fiscale et la fraude sociale ont favorisé l’adoption de règlements européens dérégulant le code du travail, favorisant le dumping social avec l’impact que l’on connaît sur l’équilibre des régimes de protection sociale.

Ce sont encore eux, « les gestionnaires » de l’hôpital public qui se sont mués en gérants d’hôtels avec une gestion drastique du nombre de lits, accompagnées de suppression d’emplois, de pénurie d’équipements et de médicaments puis de fermeture d’établissements. L’aménagement du territoire mis à mal…

Un seul mot d’ordre : diminuer l’offre publique de soins qui coûte sans doute un « pognon de dingue » au travers bien évidemment des « charges sociales » préjudiciables aux dividendes, et favoriser la prise en charge par les mutuelles, en déremboursant, pour parvenir, in fine, à un système, type américain, favorisant le privé où il faut s’endetter pour se faire soigner…

Voilà donc le schéma à l’œuvre dans lequel l’hôpital public, sur lequel repose la prise en charge des pathologies les plus lourdes et les épidémies et l’enseignement des futurs médecins, se délite.

Ajoutons à ce tableau, la systémisation des primes et heures supplémentaires désocialisées tant prisées par les grands groupes qui y voient des économies substantielles sur leur masse salariale mais qui creusent un peu plus à chaque fois le budget de la protection sociale

Pendant ce temps-là, le secteur privé à bien prospéré aux frais de la sécurité sociale et des patients soumis aux dépassements d’honoraires systématiques et il n’a jamais oublié de hurler au loup contre la « gabegie budgétaire » dans le public.

L’industrie pharmaceutique : l’entrisme et le profit à tous les étages

Comment expliquer le scandale du Médiator, sinon par une très grande proximité et une porosité entre les « confrères » des labos et leurs homologues décideurs publics. Etudes truquées et complaisance expliquent beaucoup de dérives et il a fallu des morts et la pugnacité du Docteur Frachon pour qu’un procès ait lieu. On ne soulignera jamais assez l’indécence du laboratoire Servier qui a fait trainer le procès pour au final arriver à diminuer le nombre de parties civiles, mortes en cours de route.

Combien de campagnes électorales et combien de formations de médecins ou de colloques organisés sous des cieux cléments, financés par les laboratoires et industriels du médicament et en échange de quels renvois d’ascenseurs ?

Certes, le filet s’est passablement resserré ces derniers temps, mais il reste des trous dans la raquette, comme la fixation des prix du médicament, affaire « d’experts » où l’opacité règne. Les nouveautés thérapeutiques n’en sont pas toujours et le Service Médical Rendu est parfois faible voire inexistant, mais il suffit d’organiser la pénurie sur un ancien médicament dont le brevet tombe dans le domaine public (généricable, donc) et de proposer un « nouveau » produit, plus cher, et qui, même non remboursé, prolongera le jackpot.

Le pire, ce sont sans doute les nouveaux traitements anti cancéreux ou contre les hépatites qui sont proposés à des prix exorbitants et que les hôpitaux ne peuvent prescrire qu’avec parcimonie.

Le « tri » entre patients bénéficiaires existait donc déjà avant la crise du coronavirus qui oblige aujourd’hui les médecins à faire des choix terribles entre les patients pour récupérer un lit de réanimation.

Bas les masques

L’imprévision, la bêtise crasse de la gestion par Bercy des budgets de l’hôpital public, le poids de l’industrie pharmaceutique qui délocalise ses productions face à un Etat « bienveillant » qui n’exige même pas à une gestion de stocks de précaution, notre dépendance vis-à-vis de l’Asie en matière de production et le chantage à la pénurie que cela permet pour toute une série de médicaments, tout cela était déjà en place avant la crise sanitaire du coronavirus.

Une fois la crise passée, fera-t-on le procès de ces manquements, des responsabilités politiques et administratives, en ne se focalisant pas uniquement sur le quinquennat en cours, et puisque nous sommes « en guerre », y aura-t-il des tribunaux, des condamnations à l’indignité nationale ?

Ce n’est pas d’une opération de blanchissement avec renvoi de la patate chaude sur les gouvernements précédents pour la gestion des masques, ou la mise au placard de quelques obscurs fonctionnaires dont nous avons besoin, mais d’une remise à plat du système, de son financement, de sa gestion. Notre souveraineté et par conséquent la nationalisation de secteurs économiques et pas uniquement ceux qui sont en difficulté conjoncturelle, devront être abordées sans tabou.

Et surtout, ceux des première, deuxième et troisième lignes, grâce à qui notre pays fonctionne encore, qui se seront sacrifiés pour sauver le pays du désastre sans l’aide des politiques et des énarques, seront-ils enfin reconnus à leur juste valeur autrement que par un beau discours, un beau diplôme ou une prime désocialisée ou défiscalisée qui contribuera à creuser un peu plus le trou de la sécu et le déficit public ?

Il nous faudra être attentifs à ce qui se passera « le jour d’après ». La solidarité semble être revenue à la mode. Cultivons-la et faisons taire les « économistes » abrutis qui se réjouissent des dividendes versés aux actionnaires, en s’élevant contre les prélèvements sociaux qui les limitent.

 



98 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 2 avril 08:28

    à propos de santé

    a-t-on des nouvelles de M. Balkany ?


  • rita rita 2 avril 08:52

    Très bon article, qui montre l’incompétence des dirigeants les uns après les autres !

    Alors a quoi sert les politiciens qui veulent tous avoir le fauteuil du roi si c’est une fois le cul posé regarder passer les trains ?

    Nos « grandes » écoles ont tendances à former un troupeau d’incompétents ?

     smiley


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 2 avril 08:56

      @rita

      incompétents ou manipulateurs serviles et corrompus, au service de ma^tres puissants et discrets ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 2 avril 11:42

      @rita
      Bonjour Rita
      Regarder les trains ? Non ! Il s’occupent à créer de nouveaux systèmes qui rapporteront beaucoup d’argent à leurs futurs patrons, parce que la finalité c’est d’aller pantoufler dans le privé pour gagner beaucoup d’argent.
      Alors me direz-vous pourquoi préfère t-on un poste de président ou de Premier Ministre mal payé ? Juste parce que c’est un mauvais moment à passer mais qu’on va pouvoir encore aller plus vite dans les « réformes », ce qui permettra d’avoir de l’avancement dans le privé à la fin du mandat.
      Plan de carrière, opportunisme, marionnettes aux mains des néolibéraux et à la fin, récompense ! CQFD !


  • leypanou 2 avril 09:05

    Notre souveraineté et par conséquent la nationalisation de secteurs économiques et pas uniquement ceux qui sont en difficulté conjoncturelle, devront être abordées sans tabou 

     : ce n’est pas exactement dans l’ère du temps, bien au contraire.

    Qu’ils reviennent déjà sur la privatisation de la gestion des autoroutes.


    • Michel DROUET Michel DROUET 2 avril 11:46

      @leypanou
      Ils sont prêts à nationaliser nos « fleurons économiques » en difficulté, mais temporairement, seulement. Donc, ne rêvons pas trop avec les autoroutes. Pour la santé, ils seront bien obligés de faire un minimum...


  • Pcastor Pcastor 2 avril 09:09

    Bonjour à vous,

    juste pour le plaisir parce que je ne sais pas trop si on doit y croire

    « la crise du coronavirus va très probablement provoquer :

    1)le retour à des chaines de valeur régionales, au lieu des chaînes de valeur mondiales, c’est à dire la déglobalisation des économies réelles,

    2)une hausse durable des dépenses publiques de santé, d’indemnisation du chomage, de soutien des entreprises, donc la fin de l’austérité budgétaire là où elle était installée (europe) et de la concurrence fiscale,

    3)la compréhension de ce qu’il faut que l’Etat intervienne pour définir et développer les industries strtégiques ( pharmacie nouvelles technologies, énergies renouvelables,

    4 la compréhension ( même aux US) de ce que toute la population doit bénéficier d’une protection sociale convenable.

    Tout ceci signifie bien la fin du capitalisme néolibéral qui avait choisi la globalisation, la réduction du role de l’Etat et de la pression fiscale, les privatisations, dans certains ays la faiblesse de la protection social ».

    Ce n’est pas le programme de la France insoumise, mais le chapeau d’une note extrêmement argumentée ( graphiques, analyses et tout le tintouin) de Patrick ARTUS de Natixis...

    Parait aussi que Lemaire va proposer à ses « collègues » européens la création d’un fonds de sauvetage européen financé par la dette commune... 

    Cela me fait penser à une phrase de J DUHAMEL ( un jurassien.., là où il y a une volonté il y a un chemin", le chemin on le connait maintenant, reste à trouver la volonté.

    Encore une fois merci pour vos excellents articles !


    • Pcastor Pcastor 2 avril 09:18

      @Pcastor
      Décidément, il faudra que je me « relise » avant de poster.Quant à la phrase de Duhamel , il l’a reprise , comme beaucoup d’autres, à Lénine parait il..


    • Michel DROUET Michel DROUET 2 avril 11:52

      @Pcastor
      Bonjour Pcastor et merci
      J’ai failli faire un malaise en lisant toutes les bonnes choses qui nous attendent à la fin de cette crise smiley
      Après, je me suis dit qu’une note de Natixis ne pouvaient raisonnablement pas reprendre le programme à la France insoumise et là, je me suis dit que M. ARTUS devait être en réanimation pour écrire cela. smiley
      Bonne journée !


    • Pcastor Pcastor 2 avril 12:06

      @Michel DROUET
      Au passage ça correspond, peu ou prou, à ce que souhaite une majorité de français, d’après un sondage de viavoce , commenté par J.DION sur Marianne.


    • Michel DROUET Michel DROUET 2 avril 12:09

      @Pcastor
      Comment expliquer alors la dissonance entre ces souhaits et leur vote ?


    • Pcastor Pcastor 2 avril 12:14

      @Michel DROUET
      Voilà une question qu’elle est bonne, peut être une insuffisante incarnation de ce qui pourrait être un excellent programme politique...


    • Pcastor Pcastor 2 avril 13:19

      @Pcastor
      Bref quelqu’un qui nous sorte du confinement...idéologique !


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 2 avril 09:18

    « Parait aussi que Lemaire va proposer à ses « collègues » européens la création d’un fonds de sauvetage européen financé par la dette commune...   »


    il doit manquer un élément dans la phrase

    comment peut-on financer quoi que ce soit par une dette ?

    surtout que la dette en question est une accumulation de dettes d’états vis-à-vis de banques privées

    ce n’est pas la BCE qui prête l’argent

    c’est simplement le traité de Lisbonne qui oblige à équilibrer des budgets en empruntant sans recourir à la banque nationale qui, de toutes façons, n’émet plus la monnaie.


    • Pcastor Pcastor 2 avril 09:36

      @Séraphin Lampion
      Il y a un article à ce sujet sur « la tribune ».
      Cela consisterait à créer un fonds géré par la Commission européenne, complétant éventuellement son budget, alimenté par une émission « d’obligations » sur le marché ( du type eurobonds, mais sans prononcer le terme).
      Cette dette (ça c’est mezigues qui l’ajoute) pourrait être rachetée auprès des souscripteurs ( le marché : assurances, banques , fonds de pension, etc) par la BCE ( par création monétaire , ce qu’elle fait avec le quantitativ easing) et transformées ensuite en obligations perpétuelles , NON PORTEUSES D’INTERET, ce qu’avait préconisé France stratégie , organisme de conseil du premier ministre en son temps, ce qui évite leur remboursement.


    • Pcastor Pcastor 2 avril 09:42

      @Pcastor
      cf note d’analyse n°62 d’octobre 2017 de France Stratégie : « comment assurer unre résorption des dettes publiques en zone euro », note dont le caractère quelque peu iconoclaste a valu une mise à l’écart de son auteur, directeur de ladite agence


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 2 avril 10:00

      @Pcastor

      décidément, ils nont aucune imagination
      is veulent refaire le coup des bons du trésor et des obligations d’état qui ont pompé les économies des petits épargnants et ruiné les petits porteurs pendant que les banques d’affaires s’enrichissaient en jouant la bourse à la baisse
      si les gogos n’ont pas encore compris, ils ne comprendront jamais
      il est vrai que les papys qui se sont fait couillonner ont peu-être eu honte et n’ont pas expliqué à leurs petits enfants comment ils se sont fait avoir
      dans les familles pauvres, au moins, on raconte le petit chaperon rouge pour mettre en garde les petites filles sur les véritables intentions des beaux-parleurs......


    • JL JL 2 avril 10:01

      @Séraphin Lampion
       
      ’’comment peut-on financer quoi que ce soit par une dette ?’’
       
       N’est-ce pas comme ça que cela se fait la plupart du temps ?
       


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 2 avril 10:06

      @JL

      en général, on finance par un prêt,

      la dette est le résultat d’un emprunt
      telle que la phrase est construite, on a l’impression que c’est notre dette actuelle qui permettrait de financer qq chose, alors qu’il s’agit d’en contracter une nouvelle et creuser le fossé, sauf à faire comme les Bolchéviks et envoyer se faire foutre les créanciers !


    • Pcastor Pcastor 2 avril 10:19

      @Séraphin Lampion
      Les prêteurs , ce sont las banques, les assurances, les fonds divers, très peu les particuliers. Ces prêteurs seraientt remboursés de leur prêt par le rachat de leur créance par la BCE,qui jouerait en l’occurrence un rôle de banque centrale. L’intérêt de ce rachat est aussi d’alimenter le marché de liquidités et donc d’exercer une pression à la baisse sur les taux d’intérêt
      Le 27 mars dernier le Trésor français a souscrit un emprunt à u n taux de  0.057%, en clair il gagne de l’argent en empruntant parce que les prêteurs sont bien contents de mettre leur fric au chaud.dans ces périodes troublées.


    • JL JL 2 avril 12:11

      @Séraphin Lampion
       
       vous avez raison formellement. Mais tout le monde sait qu’à un emprunt correspond un prêt ; qu’à une dette correspond un avoir. C’est une question de point de vue.


  • pallas 2 avril 09:24
    Michel DROUET

    Bonjour,

    De quoi parlez vous ?

    Ce pays est mort, si ça n’était pas le coronavirus sa aurait été autre chose.

    Une nation qui maltraite ses propres enfants, dont les vieillards font dans le jeunisme, n’a que pour seul destin la disparition

    Salut


  • zygzornifle zygzornifle 2 avril 09:57

    notre système « un des meilleurs du monde »

    Sur le papier et c’est encore les politiques qui le disent ....

    Notre industrie a été la meilleure , notre agriculture , notre éducation nationale et maintenant on est dépassé dans tous les domaines .... 

    Notre système de santé est a l’image de nos route , pleins de trous et tout défoncé et il n’y a plus un centime pour réparer le tout malgré que l’on nous pompe tout notre fric ....


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 2 avril 10:03

      @zygzornifle

      si on a eu l’occasion d’aller pour des raisons professionnelles, négocier de contrats à Seattle, à Leningrad (à l’époque) ou même à Séoul, ça fait déjà pas ml de temps qu’on aura eu l’occasion de relativiser cette « certaine idée de la France ».


    • pallas 2 avril 10:07

      @Séraphin Lampion

      La Génération Mai 68,

      Des minables, des épaves, mourant d’un virus qu’ils ont eux même amener.

      Ces minables, ce croyant immortels et se voyant balayer

      La génération la plus pourrie et inutile de France, digne de leurs parents « la Génération collabo »

      Salut


  • Spartacus Lequidam Spartacus 2 avril 10:31

    Ce texte démontre sans équivoque possible la responsabilité que la surreprésentation des gauchiste dans la fonction publique a tué nos concitoyens et amplifié le problème.

    Voyez ce texte, il présente exactement ce que sont devenus nos services publics !

    Un monde de haine du secteur privé, tellement gauchiste et surréaliste qu’il en est devenu criminel.

    Pourquoi en sommes nous arrivé là en France et ce n’est pas arrivé en Allemagne et Corée du Sud ?

    Nous en sommes arrivé là parce que les salariés de la santé sont des statutaires en France alors qu’en Allemagne ils sont sont ou fonctionnaires de droit privé ou privés.

    Qu’est ce qui fait la différence entre statutaire et salarié de droit privé et pourquoi cela a des conséquences sur les soins et a mis notre pays dans la merde ?

    Il ne faut pas oublier que la fonction publique, 90% des effectifs votent a gauche, pas toujours par conviction, mais pour conserver des privilèges statutaires qui les rend intouchables en face de leurs responsabilité et et leurs erreurs.

    Juste pour continuer à rester irresponsables et rendre des comptes sans le risque d’être virés...

    Cette mentalité de préservation des privilèges de caste entraîne une haine du secteur privé et l’irresponsabilité.


    Croyez vous que quelqu’un de la santé publique sera viré pour ne pas avoir appelé en renfort les cliniques privées ? Non, ils sont intouchables en face de leurs irresponsabilité. 


    La preuve par l’exemple.

    Un premier exemple est ce texte, caricatural d’une haine idéologique corporatiste.

    Un second exemple est ce qui se passe avec les lits.

    Voyez par exemple qu’on a besoin de lits et que le monopole de la santé n’utilise pas les clinique privées.

    Le « non-dit » c’est que le secteur de la santé est tellement enfumé d’idéologie gauchiste et vit dans une telle haine intellectuelle et morale du secteur privé (comme le démontre ce texte) qu’ils préfèrent que les malades crèvent que d’utiliser le secteur privé.


    En Allemagne ou Corée, l’industrie privée du diagnostique qui fabrique le tests est appelée en amont des pandémies.

    Allemagne et Corée ont disposé de test rapidement, pas les Français avec leur mentalité de gauchistes. Parce que le secteur privé est respecté, les gens sont sauvés la ou ils meurent en France.


    Et c’est bien là l’origine du problème. En Allemagne ou Corée, il n’y a pas des intouchables dans le secteur de la santé. En Corée c’est privé. En Allemagne se sont des services publics de droit privés. 

    La variété des mentalités des employés n’est pas monocolore gauchiste.

    Il faudra dé-communister et dé-soviétiser la santé pour soigner enfin les gens et même le faire dans tous les services publics pour avoir partout un meilleur service.


    • pallas 2 avril 10:43

      @Spartacus

      Bonjour,

      Certes le coronavirus tue, mais la solution est simple, une immigration plus importante, avec régularisation de tous les sans papiers

      Les habitations vides du à la mort de leurs résidents, leurs soient octroyer

      La mairie et les entreprises dans l’obligation de faire dans la discrimination positive

       smiley

      Pas de problèmes, que des solutions

      Salut


    • merthin 2 avril 10:57

      @Spartacus

      «  » qui les rend intouchables en face de leurs responsabilité et et leurs erreurs."

      Les médecins payent de grosses sommes à des assurances en cas d’erreurs médicales (plus ou moins graves). Je crois qu’il existe une resposabilité individuelle ici. Celle face au patient.

      Arrêtez de jeter le bébé avec l’eau du bain.

      La seule incurrie ici, c’est celle d’économies de bouts de chandelles (masques etc...).

      Que se passe-t-il maintenant ? Les américains achêtent des masques destinés à la France sur TARMAC des aéroports en dehors de tout cadre légal (vous savez, le CONTRAT qui est loué par les libéraux). Magnifique loi du marché...


    • pallas 2 avril 11:29

      @merthin

      Bonjour

      Les médecins français sa aiment bien touché les petites filles, c’est trés connu, d’ou la surveillance des familles envers ceux ci, sa n’est pas une question de religion, juste simple principe de precaution

      Salut


    • Pere Plexe Pere Plexe 2 avril 11:45

      @Spartacus
      Toujours pas une once d’intelligence et d’esprit critique.
      Les difficultés de notre système de santé n’a pas plus à voir avec le statut des soignants que la défaite de 1940 n’avait à voir avec le courage de nos soldats.
      Dans les deux cas c’est le népotisme qui prévaut dans les sphères dirigeantes, les généraux dans un cas, les mandarins dans l’autre, qui est la cause.
      Le politique s’entoure « d’experts » dont la qualité première est d’être les relais, la caution, de leurs décisions.
      Et l’expérience montre que les plus serviles et complimenteurs sont rarement les plus compétents, les plus clairvoyants.
      C’est fort de rendre responsable ceux qui justement, et depuis des années, alertent. 


    • Michel DROUET Michel DROUET 2 avril 12:04

      @Spartacus
      J’ai lu seulement la première phrase et je me suis dit qu’il y a longtemps que vous n’avez pas lu une étude sur le vote dans la Fonction Publique. Et je me suis arrêté là.
      Je vous souhaite de rester en bonne santé par les temps qui courent car il me semble logique que vous puissiez avoir quelques appréhensions à aller vous faire réanimer dans un hôpital public. Ce serait sans doute vraiment une honte pour vous de vous faire soigner par des fonctionnaires de l’Hôpital public... smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 2 avril 12:08

      @Pere Plexe
      L’intelligence de Spartacus, je ne me prononcerais pas, mis en ce qui concerne l’esprit critique, les experts sont formels : ils n’ont rien trouvé !


    • jjwaDal jjwaDal 2 avril 16:43

      @Spartacus
      « En Allemagne ou Corée, l’industrie privée du diagnostique qui fabrique le tests est appelée en amont des pandémies. »
      Ah bon ? C’est le père noêl qui les sollicite alors en cas d’épidémie et le fait qu’ils aient plus de lits, plus de place en soins intensifs et plus de tests, c’est uniquement parce que le privé là bas fonctionne ?
      Vous vous droguez ? Vous faites délibérément de la cueillette de cerise pour étayer la même thèse imbuvable depuis des années en oubliant le parfait contre exemple qui est les USA. Eux attendent entre 100 et 200 000 morts tellement ils savent leur système de santé privé performant (pour 5 fois notre population). Si la Corée du Sud a 12 lits d’hôpitaux (pour 100 000) contre 2,8 aux USA et 7,1 en soins intensifs pour la Corée contre 2,4 aux USA, c’est en vous suivant parce que ces salauds de fonctionnaires statutairisés américains ont bouffé tout le pognon ?...
      Quasiment sur tous les points le système de santé US n’arrive pas à la cheville du modèle français, bien qu’on soit mal barrés par des gestionnaires qui oublient qu’on pensait élire des chefs d’Etats. Il se trouve que le nôtre, l’Italien, l’Espagnol , etc , ne valent pas le modèle coréen.
      Le système de santé US est bien plus cher, bien plus inégalitaire et cette crise virale en sera la démonstration et le Brésil en rajoutera une couche derrière.
      Et ça, c’est du poulet ?...
      Si on n’avait pas eu des amateurs oubliant le principe d’une assurance (en matière de santé), on n’en serait pas là. Rien à voir avec la fonction publique, les statuts et tout le corps de votre névrose anti fonctionnaire. Vous avez oublié que les fonctionnaires sont aux ordres de l’Etat peut-être et ne font que ce que les moyens alloués leur permettent de faire ?
      Vous êtes navrant de mauvaise foie.


    • Michel DROUET Michel DROUET 2 avril 17:17

      @jjwaDal
      Eh oui... Spartacus sera toujours Spartacus. Il y a une fonction « copier-coller » automatique dans son cerveau qui l’empêche d’assimiler d’autres informations.


    • jjwaDal jjwaDal 2 avril 20:32

      @Michel DROUET
      Il y a une coquille ci-dessus (corrigé sur ma source). Il faut lire en lits pour 1000 habitants et non pour 100 000. Ceci dit, quand on parcours le tableau plus complet , on comprend mieux que le système français est globalement plus performant et bien moins cher que le système de santé US. La Corée est plus performante que nous, mais à un prix que nous ne sommes peut-être plus capable de supporter...


    • Spartacus Lequidam Spartacus 3 avril 01:09

      @jjwaDal
      En Allemagne, ou Corée les tests viraux sont réalisés par les labos, En France a santé soviétique, c’est l’exclusivité monopole des hôpitaux.
      Vaste connerie.

      Vos fanfaronnades devraient avoir plus de modestie et d’humilité sur les USA.
      Vous passerez mois pour un crétin.
      Les USA ont le plus de lits pour soins intensifs du monde 34,7/100 000ha lits et écrase en nombre les autres pays.
      https://fr.statista.com/infographie/21152/nombre-de-lits-de-soins-intensifs-pour-100-000-habitants-par-pays/


      Soit 3 fois plus que la Corée ou la France.

      Dans quasi tous les domaines sur la santé les USA écrasent la France, (sauf dans la propagande antiamericaine permanente des média gauchistes).

      Les USA sont un hors sujet et le nombre de morts pour /1000 est bien inférieur à la France. 

      40% (2300) sur 5700 des morts sont sur le seul état de New-York, état de forte densité et contaminés par les transports en communs et une mauvaise gestion du dirigeant communiste qui lui est responsable des hôpitaux publics (démocrate bien gauchiste). 

      Avec 5 fois plus de population ils ont autant de morts que la France (5500). Par contre avec le même nombre de morts ils ont testé 6 fois plus que la France. et les tests sont devenus systématiques. 
      La chloroquine est déjà employée systématiquement depuis une semaine.
      Les moyens engagés en masque, tests, recherche sont partis tards, mais ils rattrapent vite....

      Les USA les gens sont les mieux soignés au monde.
      Ils ont plus de scanners, IRM par habitants qu’en France.
      Plus productifs et plus qualitatifs...

      Sortez de votre bulle de gauchiste et sortez de votre mode de conditionnés aux clichés...


    • pemile pemile 3 avril 01:21

      @Spartacus "En Allemagne, ou Corée les tests viraux sont réalisés par les labos, En France a santé soviétique, c’est l’exclusivité monopole des hôpitaux. Vaste connerie.« 

      Oui, encore une  »vaste connerie«  postée par @Spartacus smiley

       »Les USA ont le plus de lits pour soins intensifs du monde 34,7/100 000ha lits et écrase en nombre les autres pays. Soit 3 fois plus que la Corée ou la France."

      Oui, mais après, pour l’intelligence et l’efficacité, on verra au final et au nombre de morts qui est à la masse ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 3 avril 08:26

      @Spartacus
      Houla ! le Covid semble avoir altéré gravement votre capacité de réflexion qui n’était déjà pas au mieux de sa forme avant.
      Je crois qu’il serait temps d’aller consulter, au USA, bien sûr, puisque c’est formidaaaable là bas (on dirait du Trump). N’oubliez pas votre carte bancaire, sinon vous ne passerez pas le cap des urgences.
      Bonne bourre !


    • Steph87 3 avril 09:33

      @Spartacus
      Tes statistiques datent de 2009 !!! Très très sérieux...
      Et donc comment se fait-il que les us s’en sortent aussi mal malgré un saint système de santé privatisé ???


    • merthin 3 avril 09:43

      @Steph87

      Parce que Trump fait du Covid-sceptisisme comme il fait du climato-sceptisisme .
      Je cite Trump il y a 1 semaine : « Ce n’est qu’une grippe ».

      Il vont se prendre une telle baffe avec la co-morbidité énorme qu’ils se trainent (obésité, diabète)


    • merthin 3 avril 09:50

      @pemile

      Sur le nombre de lits il y a 4 paramètres cachés.

      • Le taux d’occupation avant la crise sanitaire.
      • Le nombre de lit total
      • Le nombre de respirateurs artificiels
      • le personnel qui va bien

    • Michel DROUET Michel DROUET 3 avril 10:25

      @Steph87
      Pasque c’est pas un pays communissse, na !


    • Michel DROUET Michel DROUET 3 avril 10:26

      @merthin
      Comme Bolsonaro...


    • Spartacus Lequidam Spartacus 3 avril 10:57

      @Michel DROUET

      La « capacité de réflexion ».. 
      Aujourd’hui 3 avril, après 5500 morts dans l’Est de la France il y a encore des lits vides dans les cliniques privée.
      Pas de tests de masse.
      Y’a Algéco et des concurrents de montage de structures mobiles spécialisé avec des stocks dans toutes les grandes agglomérations et y’a une tente merdique de 30 places devant l’hôpital.
      Y’a pas de masques.
      La capacité de réaction à la maladie digne de la limace.

      Tous les soirs y’a un abruti qui dit que les masques ne servent à rien.
      Tous les soir y’a un abruti qui dit que les USA ont plus de morts en ne précisant pas le nombre de morts par milliers en fonction de la population.

      Tous les jours y’a des blaireaux gauchistes qui nous expliquent que la France a le « meilleur système de santé que le monde nous envie » alors que les résultats sont lamentables avec plus de bureaucrates que de médecins dans l’hôpital....

      C’est sur que la capacité de réflexion avec une telle merde, vous pouvez fanfaronner.
      Vous êtes ridicule. Allez a la morgue et dites le aux familles des victimes de cette incurie
      La capacité de réflexion, ne vendez pas ce que vous ne connaissez pas et n’avez démontré un seul échantillon.


    • pemile pemile 3 avril 11:01

      @Spartacus "Tous les soir y’a un abruti qui dit que les USA ont plus de morts en ne précisant pas le nombre de morts par milliers en fonction de la population."

      On peut quand même constater que le nombre de morts par million d’habitants aux USA a dépassé hier celui de l’Allemagne ?

      Et que pour les adorateurs de la croissance, la courbe de mortalité aux USA dessine une très très belle croissance ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 3 avril 11:21

      @Spartacus
      5500 morts dans l’Est de la France ? Vous délirez complètement mon cher Spartacus ! Allez consulter pendant qu’il en est encore temps !


    • Spartacus Lequidam Spartacus 3 avril 11:38

      @Michel DROUET

      Plus pompt a faire l’idiot qui comprend pas qu’a développer un argument sur le fond sur une faute de frappe.
      après 5500 morts, dans l’Est de la France 

      Il y a 5500 morts en France, 70 millions d’habitants et pas de tests.
      Il y a 5700 morts au USA, 338 millions d’habitant, et des tests.

      Et si on détaille, le seul état de New York a 2500 morts du a ses transports en commun qui concentre les habitants. 
      Cela veut dire que sur les 49 autres états la maladie fait nettement moins de ravages que dans n’importe quelle région Française.

      C’est sur que fanfaronner et jouer la condescendance face aux morts et monter cette odieuse incompétence sans appel de la santé fonctionnarisée française.
      C’est bien triste..


    • Steph87 3 avril 11:44

      @Spartacus
      Au 02/04 : 1178 morts dans l’est de la France.
      D’où sort ce chiffre de 5500 ????
      La haine ne te ferait-elle pas dire n’importe quoi ?


    • nono le simplet nono le simplet 3 avril 13:41

      @pemile
      Et que pour les adorateurs de la croissance, la courbe de mortalité aux USA dessine une très très belle croissance ?

      le seul état de New York avec ses 2468 morts pour 19 542 000 h soit 126 morts par millions d’habitants et une croissance monstrueuse est en passe de devenir recordman du monde dans quelques jours


    • Michel DROUET Michel DROUET 3 avril 13:51

      @Steph87
      Même pas capable de lire des chiffres correctement ce bon Spartacus...


    • Xenozoid Xenozoid 3 avril 13:52

      @nono le simplet

      In 2015 there were 153,623 in new york city That comes to 420.88 a day with heart disease and cancer as leading causes.

      https://www.cdc.gov/nchs/fastats/deaths.htm bonne chance


    • Michel DROUET Michel DROUET 3 avril 13:54

      @nono le simplet
      Attention, nono, vous allez fâcher Spartacus....


    • Spartacus Lequidam Spartacus 3 avril 14:18

      Le communisme fournit aux individus des plaisirs inférieurs, mais qui n’en sont pas moins des plaisirs.

      Si, préalablement avilis, les hommes finissent par se plaire dans la paresse et l’irresponsabilité crasse, s’ils finissent par aimer une vie végétative d’asilaire ou de relégué conditionné, le socialisme et l’état donnent d’infinies possibilités de les réaliser.

      La loi du moindre effort qui aboutit au socialisme règle des fonctionnaires d’état.
      Une fois qu’on y est, on n’a plus envie d’en sortir et l’on tâche seulement d’aménager sa bauge confortablement. »

      La normalité du communisme selon Zinoviev....


    • jjwaDal jjwaDal 3 avril 14:54

      @Spartacus
      Bouillie indigeste que vous ne prenez même pas le temps de relire, . Une fois nous avons des leçons à recevoir de la Corée du NORD, une autre les démocrates sont à gauche (du K.K.K.. peut-être et encore...). Il y a un désaccord entre les stats fournies par ma source (OCDE) et celles fournies par Statistica, qui me semblent dues à la définition même de « soins intensifs » et la ventilation précise des lits. Le site de l’American Hospital Association montre par ex la proportion importante des lits dans le secteur soins intensifs en néonatal, lits probablement intouchables pour cette épidémie par ex. Mais si vous pouvez récuser l’ensemble des données factuelles fournies par l’OCDE (vous êtes capables de les traiter de « gauchistes » dans votre délire), vous ne changerez pas le cours de l’histoire, qui au demeurant va être complexe. Ils ont globalement une population plus jeune, donc a priori qui sera plus résistante au Covid19, mais aussi une vague d’obésité, de diabète et maladies cardiovasculaires plus importante qu’en Europe. Donc, gardez vos croyances passionnelles, on comptera les bouses à la fin de la foire, qui ne saurait intervenir avant que la vaccination à grande échelle soit effective.
      On sait tous ici, que vous êtes totalement incapable de voir les nuances de gris et manichéen pathologique. Personne ici n’a l’illusion de vous convaincre que le Bien n’est pas dans un camp et le Mal dans l’autre, même pas moi.


    • Spartacus Lequidam Spartacus 3 avril 17:42

      @jjwaDal
      On aime pas être pris au dépourvu semble t-il....  smiley

      C’est surprenant ces gauchistes qui me balançaient, « France, meilleur système de soin que le monde nous envie » continuer devant les faits a fanfaronner.

      Pensez aux Philipins, qui ont des masques et des tests comme ils veulent à Manille...
      Nous sommes inférieurs aux pays sous développés, sa vous interloque pas ?

      Il a fallut dans les données OCDE

      de l’esprit tordu pour en chercher des « à charge » alors que dans la majorité des stats montre une avance des USA dans quasi tous les dommaines...  smiley

      Et effectivement le mode de vie entraîne plus de maladies liées à l’excès de poids.
      Mais ça n’a rien a voir avec la qualité ou le système de soins.

      Ils devraient être touchés, il y a des grandes villes avec des transports en communs développés ? Certain prédisent dans ces lieux un nombre de gens fortement touchés.
      C’est ce qui se passe a Paris ou New-York.


    • merthin 3 avril 17:54

      @Spartacus

      On va passer outre vos « connaissances » en virologie. De fait, au moins 60 à 75% de la population aura au moins rencontré le virus une fois. Grande ville ou pas. Y a juste aucune polémique sur le côté médical. En corée les morts et les malades continuent d’augmenter, comme partout à la différence que la propagation est contenue. Par parce que le système de santé est privé. Mais parce que le gouvernement a pris les mesures adéquats suite à des précédents désastreux .

      Lisez le titre, ça suffira.

      https://www.lemonde.fr/international/article/2020/03/20/en-coree-du-sud-des-tests-massifs-pour-endiguer-le-coronavirus_6033800_3210.html

      En revanche concernant le système de santé, vous êtes impayable et vous avez des oeilllères magnifiques.

      Le personnel hospitalier lui était bien conscient que la tarification à l’acte, le lean management et la mauvaise allocation des ressources allait tuer l’hopital publique.

      Ce n’est pas une question de status, c’est une question de choix politique orientés depuis 20 ans. Les faits sont les faits. Le meilleur moyen de tuer son chien, c’est de dire qu’il a la rage.

      Pareil à la Poste. Mon pote facteur enrageait de se faire contrôler par le cadre au dessus de lui payé pour organiser un travail qui l’était par ailleurs très bien auparavant.

      Qu’on se comprenne bien, le manager dans la division du travail est le symbôle par excellence du néolibéralisme.


    • jjwaDal jjwaDal 3 avril 18:57

      @Spartacus
      On se fout que les USA soient les meilleurs dans des tas de domaine, comme le taux d’incarcération digne des pires dictatures, ou le niveau de dépense militaire en temps de paix, ou la mortalité urbaine des enfants tués par balle ou par overdose. On parlait du système de santé et comme je l’ai dis, une fois de plus vous récusez des informations qui vous déplaisent et qui étaient pertinentes au sujet et non accusatoire d’un système de santé par choix (venant de l’OCDE qui n’est pas un journaliste collecteur de données comme l’auteur de STATISTICA). Esquiver le fond par l’anecdote douteuse (le président philippin est un dictateur sûrement par gauchiste qui vient de menacer de tir à vue tout concitoyen ne respectant par le confinement) est aussi une de vos caractéristques.
      Ils ont des masques et des tests comme ils veulent à Manille... Les mots me manque, mais je concluerais en vous rappelant que la FEMA vient de passer une première commande de « Body bags » de 100 000 unités renouvelables. Allez savoir pourquoi...Curieusement pour lire leur presse, je les trouve plus inquiets que vous. Seraient-ils mieux informés que vous par hasard ? On ne sait jamais....


    • Michel DROUET Michel DROUET 3 avril 19:01

      @jjwaDal
      Mais non, les body bag, c’est sûrement lié à la recrudescence de morts due à l’augmentation de la vente des armes...


    • Spartacus Lequidam Spartacus 3 avril 21:13

      @jjwaDal
      Comme si le pays qui a le plus de scanners, d’IRM de matériel de toute sorte par habitant avait moins de lit.

      Le gauchiste fanfaron qui croyait en tenir une, se prend une grosse baffe....
      C’est digue tous ces articles de presse qui confirme et qui prennent la source STATISTICA.


    • Xenozoid Xenozoid 3 avril 21:17

      @Spartacus

      spartacus ne parle que comme lui même


    • Xenozoid Xenozoid 3 avril 21:21

      @Xenozoid

      en fait sans le gauchiste il ne vaut rien,il devrait etre heureux de voir de gauchiste partout sinon il n’exiterait pas,en fait on devrait l’applaudir d’exister et d’aider les gauchiste qui sont partout


    • Cadoudal Cadoudal 3 avril 21:25

      @Xenozoid
      Le gauchiste est un animal du genre parasitaire...

      Sans les méchants fachos qui le nourrisse il meurt assez rapidement...

      Pas de gauchistes dans les pays pauvres, le gauchisme c’est un sport de riches...lol...


    • jjwaDal jjwaDal 3 avril 21:56

      @Spartacus
      « Comme si le pays qui a le plus de scanners, d’IRM de matériel de toute sorte par habitant avait moins de lit. ».
      Quelqu’un voit le lien de causalité entre plus de ça et forcément plus de ça ? Moi, pas. Comme souvent vous confondez corrélation et causalités et quand on vous montre que malheureusement on peut avoir plus de matériels de toutes sortes et paradoxalement plus de mortalité néonatale par ex, , vous bottez en touche par dissonance cognitive.
      Ma source d’information est et elle est inattaquable. Les divergences avec STATISTICA ont probablement une explication que je n’ai pas, mais vu les sources d’informations que mon site utilise (CDC, OCDE, etc) je pense qu’il décrit assez fidèlement sans chercher à construire une thèse, le système de santé US. Vous avez le droit d’avoir une opinion différente. Vous avez aussi le droit de nous faire rire avec vos sites de références à deux balles en cette période de confinement.


    • Spartacus Lequidam Spartacus 4 avril 10:21

      @jjwaDal

      Ta « source a la con »inattaquable«  », c’est la Peterson fd, un think tank militant démocrate.

      Evidemment c’est pas l’OCDE ni Statistica.

      Encore un argument qui t’enfonce encore...  smiley

      Cest drôle tous millions d’articles de journaux qui reprennent les stats de statistica.

      Aller encore un autre sur le nombre de lits. Ici le New-York post expose un article avec le nombre de lits dans le monde.......

      Diantre et fichtre ! Les références a 2 balles dit le gauchiste qui confond un site militant et le site de l’OCDE...


    • ASTERIX 8 avril 19:11

      @pallas

      MAIS BEAUCOUP MOINS QUE LES curés

       1 LE SCOUARNEC = 1 prelat ou 2 CURES classement palmarès filles-garcons


  • pallas 2 avril 12:12
    Michel DROUET

    En faite,

    Sa vous fait quoi de regarder votre univers s’effondrer ?.

    C’est chose que je regarde à la légère, avec sourire.

    Les illusions sont le point faible de l’homme, vous détruirez l’individu, Orwell n’avait qu’une conception abstraite des choses.

    Salut


  • jjwaDal jjwaDal 2 avril 12:46

    Il me semble bien qu’organiser un système « zéro stock, flux tendu » en matière de santé et condamner un système de santé à tout juste s’en sortir en temps normal est également programmer que vienne une crise comme celle-ci, et tout le système est débordé et manque de tout, aboutissant à de nombreux décès qui n’auraient pas eu lieu en Corée du Sud par ex. Quand on voit que les Coréens ont deux fois plus de lits pour 1000 habitants que chez nous et trois fois plus qu’en Italie, 4 fois plus qu’aux USA (y compris en soins intensifs), on se demande s’il n’y a pas comme un lien entre l’efficacité de leur réponse (ils avaient une stratégie pré Covid19 en plus...) et la qualité de leur système de santé.
    Selon ces critères, c’est nous qui sommes des émergeants ou plutôt des immergés volontaires après, comme vous le dites, avoir été tondu de près par des comptables irresponsables (au sens où ils s’en sortiront, eux, sans passage en réanimation ou au tribunal, selon les habitudes déjà prises en 2007/2008).
    « La faute à pas d’bol » comme dit gentiment Lordon, sera leur défense bien rodée.
    Toujours se rappeler qu’on ne prend pas une assurance incendie pour notre habitation parce qu’on sait qu’elle va brûler, ou qu’on pense qu’elle peut brûler. On est persuadé que ça n’arrivera pas, mais si ça arrivait, on serait à poil en deux heures. Donc, assurance...
    C’est si compliqué que ça pour nos dirigeants ? Alors, qu’ils élèvent des escargots, c’est paraît-il moins dur.


    • Michel DROUET Michel DROUET 2 avril 17:23

      @jjwaDal
      Avec ce qui se passe aux Etats Unis, nous avons une bonne idée de ce que peut produire un système de santé aux mains des assurances privées. Le nombre de morts devrait confirmer que ce sont les systèmes publics qui sont les plus performants à condition que l’on ne s’efforce pas de les détruire comme le font les gouvernements français depuis au moins trois décennies.
      Il nous faudra être attentifs aux prochaines décisions gouvernementales en ce domaine.


    • jjwaDal jjwaDal 2 avril 20:36

      @Michel DROUET
      Ils ne voient pas venir les crises, font de grands discours martiaux en invoquant la faute à « Pas d’bol » et retombent dans les mêmes ornières pour les mêmes raisons. Il y aura toujours les mêmes sur les plateaux TV pour expliquer que « oui, mais non, je crois que ça va pas être possible ».
      Nous verrons bien .


    • ASTERIX 8 avril 19:15

      @Michel DROUET

      arretez de déblatérer et de cracher dans la bonne SOUPE MR LE DIRECTEUR DROUET (une longue carrière auprès ds zèlus dits locaux  !!!!! )


    • Michel DROUET Michel DROUET 8 avril 21:16

      @ASTERIX
      Tiens Tous ensemble l’écureuil rouge, le retour ?
      Toujours pas appris à se servir d’un clavier ?
      Quand on est con, ça ne sert à rien de changer de pseudo... smiley


  • pallas 2 avril 13:47
    Michel DROUET

    Je vais me répéter une énième fois ;

    Seul le plus fort peut survivre en ce monde, c’est le principe fondamental de la nature

    C’est la loi de la nature.

    Le plus fort survie et le plus faible périe !!

    Il arreter de ce faire des illusions.

    La France est une proie, bouffer par l’Afrique, USA, Chine.

    Seul la loi du plus fort prévaut !!!!!!!!!!!!!!

    Salut


  • Wald 2 avril 18:21

    Excellent article, je remercie l’auteur.


    • Michel DROUET Michel DROUET 2 avril 19:25

      @Wald
      Merci. Prenez soin de vous !


    • Spartacus Lequidam Spartacus 3 avril 11:37

      @Michel DROUET

      Plus pompt a faire l’idiot qui comprend pas qu’a développer un argument sur le fond sur une faute de frappe.
      après 5500 morts, dans l’Est de la France 

      Il y a 5500 morts en France, 70 millions d’habitants et pas de tests.
      Il y a 5700 morts au USA,  338 millions d’habitant, et des tests.

      Et si on détaille, le seul état de New York a 2500 morts du a ses transports en commun qui concentre les habitants. 
      Cela veut dire que sur les 49 autres états la maladie fait nettement moins de ravages que dans n’importe quelle région Française.

      C’est sur que fanfaronner et jouer la condescendance face aux morts et monter cette odieuse incompétence sans appel de la santé fonctionnarisée française.
      C’est bien triste..


    • Steph87 3 avril 11:50

      @Spartacus
      Oui ce que tu oublies c’est qu’entre la France et les us il y a quelques jours d’épidémies de différence...
      Tu compares 2 chiffres à 2 dates différentes !
      Du grand n’importe quoi, tu persévères. Qu’est-ce qui te prend ???


    • Michel DROUET Michel DROUET 3 avril 13:48

      @Spartacus
      C’est vrai que vous êtes infaillible ! Charlot !


    • Michel DROUET Michel DROUET 3 avril 13:50

      @Steph87
      Il est « normal », comme d’habitude, quoi, prêt à utiliser tous les arguments et leur contraire, a essayer d’entourlouper pour prouver son raisonnement minable.


    • Steph87 3 avril 18:00

      @Michel DROUET
      Oui mais là, il vend son capitalisme sur le dos des morts, sans morale, sans foi ni loi. Tout est bon pour dénoncer les ogres bolcheviks dont il fait des cauchemars. J’ai rarement vu quelqu’un incapable d’aussi peu de discernement, avec autant de mauvaise foi. Il a un sacré problème le bonhomme ! Et en plus il est convaincu d’être intelligent ! Le vrai portrait de l’imbécile parfait...


    • Michel DROUET Michel DROUET 3 avril 18:58

      @Steph87
      Oui, et il me fait penser à Trump...


  • keiser keiser 2 avril 19:06

    « Il nous faudra être attentifs à ce qui se passera « le jour d’après. »

    Inutile d’attendre, c’est déjà dans les cartons et prêt à servir :

    Le site Mediapart révèle, ce mercredi 1er avril, une note commandée par l’Elysée de la Caisse des dépôts et consignations qui préconise de continuer de faire de plus en plus de place au secteur privé dans l’hôpital public.

    https://www.marianne.net/societe/hopital-public-o-surprise-la-caisse-des-depots-recommande-de-poursuivre-la-privatisation


  • molloy molloy 2 avril 19:37

    Rien à ajouter à cet article limpide.

    Pour compléter votre analogie avec la défaite de 40, je crains fort que ceux-là mêmes qui ont détruit et sacrifié notre pays ne nous proposent (imposent) que leurs « solutions » comme Pétain et sa clique jadis avaient confisqués la République alors qu’ils étaient en grande partie responsables du désastre.

    Comme disait Einstein : « On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré ».

    A méditer.


  • Julot_Fr 2 avril 22:52

    Le vrai sujet est la facon dont le gouvernement francais a gerer la crise pour maximiser les dommages (dans un premier temps en perdant du temps, ne fermant pas les frontieres, en maintenant les elections,...) et est maintenant en train de renier un moyen simple et efficace de traiter les malades du virus.. chloroquine... Vous me demanderez pourquoi torpillez l’economie de son propre pays ? la reponse etant que c’est aussi l’objectif des green fascistes (Greta, etc...) donc on voit une tendance...

    Le covid19 permet aussi de faire passer la crise financiere en developpement au second plan, permettant aux oligarques de la finances et leurs banques centrales d’eviter le blame pour leur responsabilite dans cette crise.


Réagir