lundi 14 septembre - par Camille

Un cours accessible sur la permaculture, pour néophytes et confirmés

 

Bonjour les amis !

En ce qui me concerne je vais commencer par un ton qui n'est pas neutre, et exposer ma pensée clairement. Je n'en démord pas et suis convaincu que commencer à minima à produire de la nourriture ne transitant pas via les flux économiques chapeautés par l'État, est un acte personnel révolutionnaire, en soi ! Et je compte bien participer à la promotion de cet état d'esprit.

Publicité

Avec l'aimable autorisation de Rémi de l'association « Le Jardin d'Émerveille », il m'a été possible de filmer et diffuser son dernier cours en date. (La vidéo n'est pas monétisée ni sponsorisée)
Ce genre de cours n'est souvent accessibles que contre un paiement, dans nombres d'écolieux faisant la promotion de la permaculture, que ce soit sur place, ou en ligne.
L'association s'engage depuis des années à promouvoir bénévolement (la participation sur place est à prix libre pour ceux qui veulent contribuer) la permaculture sur bien des formes, et partager des techniques d'agriculture naturelle, des astuces utiles pour les êtres en chemin vers l'autonomie, et des vidéos (non monétisées) sur Youtube avec des trucs et astuces, et dix années d'expérience, de succès et d'erreurs autour de la culture, sélection, et reproduction des végétaux, support de la vie du sol et synergie du vivant, et de la biodiversité.

Saupoudré de divers conseils de son crû, Rémi a vulgarisé le sujet de sorte à ce qu'il soit également accessible aux débutants.

 

Publicité

Le cours complet est accessible en cliquant sur ce lien vers la vidéo.

 



7 réactions


  • Clocel Clocel 14 septembre 17:24

    Petit pèlerinage à Vaour ? Les lamas vont bien ? smiley


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 14 septembre 17:45

    Comment font les habitants de la cité des 4 000 ? 

    Dans leur s-d-b à côté du charbon, dans la baignoire ?


    • Clocel Clocel 14 septembre 18:25

      @Séraphin Lampion

      De grâce Séraphin, pas vous...

      Vous n’allez nous sortir le couplet selon lequel seule l’agriculture industrielle peut « nourrir » la planète, même chez les céréaliers, les partisans du non-chimique font péter les rendements.

      Chez les maraîchers, il y a longtemps que c’est fait. Il ne manque plus que la volonté populaire qui déterminera la volonté politique, puisque, apparemment nous voulons continué à trimballer nos boulets.

      Voir les vidéos de MSV. (maraîchage sol vivant) et de Ver de terre production, ce ne sont pas des exaltés les gars (et filles) mais des professionnels qui ont souvent connu les deux côtés de la médaille.


    • Trelawney Trelawney 15 septembre 08:57

      @Séraphin Lampion
      Comment font les habitants de la cité des 4 000 ? 
      Ils font comme tous les habitants des grands ensembles : Ils investissent les quelques mètres carré de pelouse au pieds des immeubles pour les transformer en jardins ouvrier


Réagir