mercredi 2 août - par taktak

Violences policières : le chef de la BAC de Rennes condamné à de la prison !

Tout le monde se souvient de la répression ultra violente qui à a frappé les manifestants contre la Loi Travail au printemps 2016. Des faits choquants qui n’ont cessé de se répéter avec le soutien manifeste du pouvoir de Hollande,Cazeneuve, Valls et Macron.

Le chef de la BAC de Rennes condamné pour violences policières, faux procès verbaux et dénonciation calomnieuse

Plus d’ un an plus tard, c’est l’un des chefs de ce système de répression qui a été condamné par le tribunal correctionnel, le 27 juin 2017, à 10 mois de prison avec sursis pour violence par personne dépositaire de l’autorité publique, faux en écriture publique et dénonciation calomnieuse. Le tribunal a suivi les réquisitions – très légères au regard de la gravité des faits, qui plus est, commis par un responsable de la police – du parquet et reconnu coupable le policier de l’ensemble des faits reprochés compte tenu de leur « gravité ».

Les faits : le 5 mai 2017, ce policier expérimenté et gradé, de 56 ans, a violemment frappé d’un coup de genou au visage un jeune interpellé, alors qu’il se trouvait au sol et n’opposait pas de résistance violente à son arrestation. C’est la vidéosurveillance du bar où les violences policières ont été commises qui a permis de mettre en évidence les faits.

Le tribunal a jugé que le coup de genou « ne pouvait être considéré comme légitime ».

PNG - 249 ko

Une affaire symbole des violences policières ?

Le policier a reconnu d’après le journal Le Parisien avoir fabriqué un procès-verbal de l’arrestation contenant des éléments faux. Le tribunal a retenu également les chefs d’accusation gravissime de « faux en écriture » et de « dénonciation calomnieuse », en argumentant que le procès- verbal dressé comportait des « éléments mensongers ».

Sur le procès-verbal de la police, si le coup de genou porté au prévenu par le policier était totalement absent, était indiqué que l’interpellé aurait lui porté un coup au policier. Ce que les caméras de surveillance permettent de dénoncer comme un odieux mensonge. Pire, le responsable de la BAC, qui était d’ailleurs un formateur pour ses collègues, a lui même porté plainte contre l’interpellé pour violences.

Le tribunal dans son jugement a condamné des faits qui « constituent une atteinte à l’individu et à l’institution judiciaire ». On ne peut que s’étonner que la présidente, à l’énoncé du verdict indique que les « déclarations mensongères du procès-verbal (…) auraient pu conduire un tribunal à condamner l’interpellé » : à l’évidence face à de telles pratiques – commises ici par le chef de la BAC d’une des plus grandes villes de France, choisi comme formateur par le ministère de l’Intérieur – on ne peut que penser aux milliers de condamnations reposant sur les mêmes éléments qui ont frappé à la chaîne les manifestants et syndicalistes du mouvement social contre la loi travail. Car à Rennes, ce sont bien les mêmes qui officiaient contre les manifestants ! Et c’est bien sur la base des “témoignages” de ces mêmes policiers que des centaines de manifestants ont été condamnés, bien souvent à de la prison ferme.

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/violencespolicieres-chef-de-bac-de-rennes-condamne-a-de-prison/


Selon l’article L 222-13, les violences ayant entraîné une incapacité de travail inférieure ou égale à huit jours ou n’ayant entraîné aucune incapacité de travail sont punies de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende lorsqu’elles sont commises par un policier.

Le code pénal prévoit par ailleurs des peines de quinze ans de réclusion criminelle et à 225 000 euros d’amende lorsque le faux ou l’usage de faux est commis par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public agissant dans l’exercice de ses fonctions ou de sa mission

La peine requise par le procureur apparaît ici bien faible, trois ans avec sursis.

Les faits décrits par l’avocate du plaignant, rapportés par l’Humanité

« Pourquoi t’as fait ça  ? C’est dommage, je t’aimais bien…  » Sur le blouson du major Jouan, patron de la brigade anticriminalité (BAC) de Rennes, du sang. Face à lui, le jeune qu’il vient d’interpeller a l’arcade ouverte et saigne du nez. Le policier soupire. «  Je vais devoir déposer plainte maintenant.  » L’officier n’est pas un inconnu. Dans les quartiers sud de la capitale bretonne, on l’appelle par son prénom. Philippe. «  Un taureau  », d’après son propre avocat. Ce vendredi 5 mai, il est en patrouille dans une voiture banalisée de la BAC de Rennes, lorsqu’il aperçoit deux jeunes en train de discuter. Il suspecte une vente de stupéfiants. Avec son collègue, il se précipite pour les contrôler. Pendant qu’il vérifie les papiers du premier, le second se réfugie dans un bar-PMU situé à proximité. «  Le major est alors entré seul dans le bar à la poursuite de mon client, qui n’a pas cherché à se défendre, raconte l’avocate de l’interpellé, Gwendoline Tenier. Il lui a enfoncé le pouce dans l’œil pour le mettre au sol.  » L’homme glisse par terre. Alors qu’il est assis, le policier l’attrape par le col. Et lui envoie son genou à la figure. Dans la salle, un client âgé s’avance pour protester, il est repoussé sans ménagement. Le major Jouan tient sa promesse et dépose plainte pour outrage et rébellion contre cette personne au «  comportement anarchique  ». Mais une caméra de vidéosurveillance a saisi la violente interpellation. Le procureur voit les images. Il saisit l’Inspection générale de la police nationale.



47 réactions


  • zygzornifle zygzornifle 2 août 09:57

    Il avait pas son BAC .....


  • foufouille foufouille 2 août 09:59

    « La peine requise par le procureur apparaît ici bien faible, trois ans avec sursis. »
    normal c’est un fonctionnaire de la racaille d’en haut.


    • Patrick Samba Patrick Samba 2 août 15:37

      @taktak

      « La peine requise par le procureur apparaît ici bien faible, trois ans avec sursis. » : comme en des termes bien délicats vous dites ici les choses taktak !

      Mais c’est un véritable scandale une peine de ce niveau quand on dispose de preuves aussi accablantes ! Faudrait peut-être ne pas hésiter à le dire ! Qu’est-ce qui vous retient ?


    • Fifi35 Fifi35 2 août 16:40

      @foufouille
      La racaille d’en haut ?
      C’est un gardien de la paix gradé, c’est à dire la base de la police nationale.
      Ceux d’en haut ne sont jamais sur le terrain et s’il s sont inquiétés, ils ont des avocats de haut vol pour les sortir de l’ornière, comme l’ancien ministre de l’intérieur Claude GUEANT qui s’est servi dans la caisse des frais d’enquête.


    • foufouille foufouille 2 août 17:11

      @Fifi35
      tu sais lire ?
      je parles du procureur. pour le flic, il peut rendre service en escortant le pourri en retard pour son vernissage avec excès de vitesse.
      ou en refusant de lui mettre des PV.
      un bon larbin.


    • Fifi35 Fifi35 2 août 17:49

      @foufouille
      Oui, le parquet est dépendant du garde de sceaux, donc du politique et des puissants.
      Le policier a été reconnu coupable et condamné. Il n’a donc pas été soutenu par l’administration justice. Je n’ai rien à dire concernant ce jugement, car je n’ai pas accès au dossier complet et heureusement pour moi, je ne suis pas juge ! Même une peine avec sursis l’enverra devant une commission de discipline qui le jugera une seconde fois avec sanctions administratives à la clé (mise à pied sans traitement, rétrogradation, mutation, etc...)
      Peu d’entre-nous sommes jugés deux fois, par deux juridictions différentes, pour un manquement ou un délit pénal. Mais pour les représentants des institutions régaliennes, c’est une nécessité !
      Oui ce sont « des larbins », comme la plupart d’entre-nous qui fermons les yeux pour ne pas perdre notre boulot ou nos petits avantages.
      Ferions-nous mieux, plus indépendant ou plus « juste » à la place de ce procureur ? Avec une famille et des enfants à nourrir, j’en doute un peu...
      Oui, des larbins mais pas que cela. Pour finir, des hommes de loi se sont rebellés contre ce qu’ils estimaient injustes, certains l’ont payé de leur vie. C’est grâce à des gens comme eux que nous progressons vers une justice plus humaine et que la loi du plus fort est de moins en moins de mise. Pour cela, il a fallu des millénaires et il en faudra beaucoup d’années pour que la nature autocratique de l’Homme soit muselée par la sagesse de la Loi.


    • foufouille foufouille 2 août 17:56

      @Fifi35
      c’est assez normal qu’il ai droit a des sanctions comme un employé de banque qui piquerait dans la caisse.
      "Pour finir, des hommes de loi se sont rebellés contre ce qu’ils estimaient injustes, certains l’ont payé de leur vie. C’est grâce à des gens comme eux que nous progressons vers une justice plus humaine et que la loi du plus fort est de moins en moins de mise."
      trop peu par rapport aux simples citoyens.
      la plupart feront collabos à nouveau quand on leur demandera. c’est une ds raisons principales de leur sélection, l’obéissance.
      tant mieux pour toi si tu es un larbin aussi.


    • Fifi35 Fifi35 2 août 18:33

      @foufouille
      En 1944, mon père âgé de 14 en a connu des résistants qui se sont dévoilés en héros pour tondre les femmes.
      Et pourtant, lui a risqué sa vie pendant 3 ans pour transmettre des messages à des groupes de FTP ne connaissait aucun de ces coiffeurs improvisés plein de verve.
      Les vrais collabos portent souvent des habits de résistants et inversement.
      Jean Moulin, haut fonctionnaire était-il un larbin, un collabo ?
      Et Mitterand ami de Papon et Bousquet était-il un résistant parce qu’il ;envoyait des colis aux prisonniers envoyés en Allemagne ?
      Le monde n’est ni blanc ni noir, il est gris.
      Tu penses ne pas être un larbin être un homme de bien, tant mieux pour toi et bon courage !


  • troletbuse troletbuse 2 août 11:21

    Comme pour les attentats, les commanditaires ne sont pas du tout inquiétés.


  • jaja jaja 2 août 13:01

    Il faut dissoudre la BAC qui, durant le mouvement contre la loi Travail s’est défoulée contre les manifestants, tout comme elle le fait dans les quartiers populaires...


    • Aristide Aristide 2 août 13:58

      @jaja


      Il faudrait aussi dissoudre ces groupuscules qui instrumentalisent quelques excités pour foutre le bordel dans toutes manifestations.

    • jaja jaja 2 août 14:07

      @Aristide

      Bof... Quand vous serez ministre de l’intérieur d’un gouvernement totalitaire.... Et l’heure de la clandestinité et de la lutte armée sera venue...


    • Aristide Aristide 2 août 14:24

      @jaja

      Le pépé ancien syndicalo en révolutionnaire ... Ouahh, ils ont peur ....

    • jaja jaja 2 août 14:39

      @Aristide

      Pourquoi ancien ? smiley

      Et puis syndicalo ça vaut mieux que d’être un trou-duc socialo qui leur lèche les pompes !!!


    • Fifi35 Fifi35 2 août 16:08

      @jaja
      il faut lutter contre les dealers de tout poil qui empoisonnent notre jeunesse et la zombifie.
      Comme ce jeune interpellé par la bac qui ne se soucie guère de son prochain en lui vendant de la came !
      Cela n’excuse néanmoins pas les violences illégitimes, y compris celles commises par les manifestants belliqueux qui confondent droit de manifester et droit de tout casser.
      L’exemplarité et le respect sont des valeurs citoyennes universelles, quelles que soient nos origines sociales, notre professions, notre couleur de peau et nos opinions.
      Bien à vous


    • Dzan 2 août 17:29

      @Aristide
      Précisions ???


    • Aristide Aristide 3 août 20:34

      @Dzan


      Je me marre toujours de voir les adeptes de la lutte armée assis sur leur cul et déblatérant des conneries sur des forums réservés à quelques personnes à temps libre assez significatif ...

      Jaja est le type même de ce genre de zigue qui se tripote en regardant Lénine et consort, accusant tous ceux qui ne seraient pas des révolutionnaires comme lui, pfff, enfin un mythomane pas dangereux et assez inoffensif qui se prend pour un révolutionnaire adepte de la lutte armée

    • jaja jaja 4 août 08:35

      @Aristide

      Je ne suis pas un « adepte de la lutte armée » comme vous le persiflez... Ce que je dis c’est que les réacs comme vous parlent déjà d’interdire ce que vous appelez « les groupuscules » dans une période qui n’est pas révolutionnaire et où le pouvoir de vos amis capitalistes n’est absolument pas menacé....

      On imagine donc sans peine ce que deviendrait la répression dans une période différente... La violence vient toujours de la répression du mouvement social et des organisations politiques qui le soutiennent et ceux-ci n’ont alors d’autre ressource que d’y répondre par la force et par le nombre... ou être écrasés... C’est une grande leçon tirée de l’histoire...

      Aristide lui est le genre de zigue qui n’a rien à dire, rien à défendre, ne fait que calomnier et Insulter ses contradicteurs... On se demande pourquoi il squatte sur Avox.... Une petite vie de merde sûrement !


    • Aristide Aristide 4 août 10:33

      @jaja

      Une petite vide de merde ? Votre imagination doit vous jouer des tours dans votre vraie vie de vieux syndico sur le retour. 

      Quand à vos élucubrations sur une éventuelle réaction en cas d’un très improbable retour du fascisme, vous me faites bien rire. Leçon tirée de l’histoire ? Vous osez parler d’histoire alors que vous défendez des théories qui ont toutes échouées, abouties à des impasses ou à un simple recyclage du même système capitaliste.

      Mais effectivement, je me suis emporté sur l’interdiction de groupuscules, il vaut mieux les laisser s’exprimer, plus encore leur donner la parole alors qu’ils ne représentent rien, leur seul discours est si loin des préoccupations des citoyens que chacune de leurs prises de positions devient un plaidoyer pour l’inverse. 







    • jaja jaja 4 août 12:08

      @Aristide

      Le fait que vous reconnaissiez être soumis à l’emportement au point de dire tout et son contraire en quelques commentaires dans le même fil me suffit ! Ce qui, d’ailleurs, nuit gravement à la constance de vos positions et par conséquent au dialogue avec vous...

      Quand à « mes » théories (du moins celles que je soutiens) elles n’ont jamais été appliquées je vous l’ai déjà dit, il n’y a jamais eu de société d’égalité économique entre toutes et tous nulle part au monde...
      Mais c’est une autre histoire...


    • Fifi35 Fifi35 4 août 15:29

      @Aristide
      Tu es un sage Aristide.
      Le communisme et le capitalisme ne sont que les faces d’une seule et même pièce.
      Chacune de ces deux idéologies prônaient le bonheur de l’humanité. Nous avons vu ce que cela a donné : deux formes de dictatures. Fachisme, anarchisme, libéralisme et toutes les modes de gouvernance en isme n’ont procuré et ne procureront que l’aliénation de l’homme par l’homme.


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 2 août 14:29

    Salut Taktak,


    Rassures nous, le jeune interpellé,.. ce n’était pas Teddy Riner par exemple !!


    @+ P@py


  • zygzornifle zygzornifle 2 août 14:36

    ça fait bien sur un CV de flic , dans quelques temps il sera promu a un poste plus élevé grâce a ses états de service .....


  • zygzornifle zygzornifle 2 août 14:37

    comment va le rectum de Théo ?


    • Fifi35 Fifi35 2 août 15:56

      @zygzornifle
      Il va bien, vu que Théo est revenu sur ses déclarations devant le juge d’instruction (indépendant et non soumis au devoir d’obéissance comme les magistrats du parquet). Son compte en banque aussi semble bien se porter. Il aurait détourné 680 000 euros par l’intermédiaire de son association bidon, dont le but serait de lutter contre les violences policières...
      Mais attendons la fin de ces deux enquêtes pour se prononcer.
      Au fait : Thomas Luhaka Losenjola n’est autre que l’oncle de Théo et il est aussi accessoirement un homme politique (député, président de l’Assemblé nationale et vice-premier ministre du Congo-Kinshasa). Il occupe actuellement le poste de ministre des Postes et Télécommunications et des Nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ceci pourrait donc expliquer l’empressement de François Hollande à se rendre à son chevet.
      Théo n’est donc pas un petit jeune de banlieue dans la détresse...
      Je ne cautionne pas les violences policières illégitimes, mais au lieu de vouloir absolument désigner les institutions étatiques comme bouc-émissaires du malaise sociétal, on finit par devenir aveugle à certaines réalités.
      Bonne journée à toi


    • gaijin gaijin 3 août 07:40

      @Fifi35
      et donc il s’est auto enfoncé une matraque dans le cul ?


    • Fifi35 Fifi35 3 août 10:30

      @gaijin
      J’espère bien que non !
      Le problème dans tout cela, c’est le manque d’information complète et pire la désinformation volontaire dans le but d’attiser la haine. Un médecin légiste a bien expliqué qu’une déchirure à cet endroit du corps peut être provoqué par un impact ou un choc sans qu’il y ait eu introduction de quoi que ce soit. L’onde de choc suffit. Ce genre de lésion arrive fréquemment lors d’accident de la route.
      Ce flic serait le dernier des crétins pour commettre un acte aussi grave qui risquerait de le conduire aux assises ! Sans parler de ses collègues qui risqueraient les mêmes poursuites pour complicité ou non dénonciation de crime. Trop risqué donc pour assouvir ses pulsions sadiques.
      Il faut arrêter la victimisation et être responsable de ses actes. Théo n’est pas une blanche colombe. Et si le flic a commis l’inadmissible, il doit être puni à hauteur de la gravité de son crime avec circonstances aggravantes dues à sa qualité de représentant de l’ordre. Et la justice n’est pas du tout amie avec la police. Question d’idéologie....
      J’ai également lu ( à vérifier) que Théo aurait été « puni » (un viol par représailles ?) quelques jours avant , par des dealers qu’il ne remboursait pas.
      En conclusion cette affaire est très médiatisée, nous en saurons plus lors du procès qui fera les choux gras de la presse.
      Bonne journée gaijin


    • gaijin gaijin 3 août 11:38

      @Fifi35
      « Ce flic serait le dernier des crétins pour commettre un acte aussi grave qui risquerait de le conduire aux assises »
      et donc il ne l’a pas fait vu que puisqu’il est flic ça ne peut pas être un crétin ........... ? ?!

      la question n’est pas la personnalité de la victime c’est celle du flic qui est un crétin violent et de ses collègues qui l’ont couvert. c’est celle de la réalité du comportement agressif de la police, de la régression des libertés individuelles au nom de la sécurité .....
      etc ...................


    • zygzornifle zygzornifle 3 août 12:20

      @Fifi35


       il y a de quoi créer un nouveau théorème ....

    • Fifi35 Fifi35 1er septembre 15:28

      @zygzornifle

      Le voici :
      Toujours et inévitablement nous sous-estimons le nombre d’individus stupides en « liberté »


  • zygzornifle zygzornifle 2 août 14:39

    On verra bien comment Macron réagira quand les employés et ouvriers se retrouveront avec la loi travail en pleine gueule et qu’ils iront manifester dans les rues .....


  • Marignan Marignan 2 août 15:24

    Autant la violence policière gratuite doit être sanctionnée, et, en l’occurrence elle l’est, autant les milices du PS (qui s’auto-proclament antifas, pourquoi anti d’ailleurs, parce d’essence fasciste elles le sont vraiment) toujours envoyées à l’œuvre pour discréditer les manifestations ouvrières légitimes sous l’ère Hollande, détruisant le bien commun, ne s’attaquant qu’aux plus faibles (ni courageux, ni téméraires, lâches tout simplement), n’ont, elles, jamais eu à subir les sanctions de la justice. Il est vrai que la justice est une administration aux ordres des gouvernements et non pas un pouvoir autonome, elle est donc rendue, soit au profit de ses maîtres, soit elle n’est pas exercée du tout. A vérifier si les liquidateurs du PS qui ont fait naufrage chez Macron ont emporté avec eux dans leurs bagages ces pleutres qui se prennent pour des hommes, mais s’attaquent aux femmes et aux vieillards, et toujours en meute de surcroît, car lors de combat singulier, il ne reste plus personne de ces fils de bourgeois qui s’en prennent aux enfants du peuple (voir l’affaire Clément Méric) et se lamentent comme des victimes ensuite, sûrs de leurs protecteurs.


    • révolQé révolQé 2 août 15:36

      @Marignan
      je plussois.
      Ces anti-merde n’ont pas fini de pleurer et surtout de courir quand le pouvoir en place n’aura plus le temps de les couvrir face à la vindicte populaire,la vraie. smiley


  • oncle archibald 2 août 16:06

    Qui cherche à foutre le bordel ? Qui a intérêt à foutre le bordel ? Qui adore se taper un flic à 40 contre un au point qu’il n’a d’autre alternative que de se servir de son arme pour se dégager et éviter le lynchage ? Qui adore réussir à foutre le feu à un flic avec un cocktail Molotov lancé directement sur lui avec intention de tuer dans une gentille « manifestation pacifique » ? Faire tomber un motard de la police avec des barres de fer ? Et il faudrait s’étonner que de temps à autre, très rarement finalement, un flic pete les plombs et devienne lui aussi « anormalement violent » ? Bien sûr c’est une faute et elle doit être punie, mais c’est une faute qui peut se comprendre, surtout de la part d’un policier de la BAC qui arrête constamment les mêmes delinquants systématiquement remis en circulation faute de place dans les prisons . 


  • Dzan 2 août 17:43

    Un mien Ami, qui quitta l’usine pour s’en aller faire le gendarme ( mobile en 1er), m’a raconté cette histoire :
    Dans les années 70, les laminoirs de l’Est de la France, avaient (déjà) des problèmes.
    Une manifestation à Paris, vit arriver des dizaines de cars d’ouvriers manifestants.
    L’unité de mon pote, stationnée à un endroit « sensible », vit arriver une meute de casseurs ( déjà aussi), qui commença à coups de manche de pioches - les battes de baise bol -en français- n’étaient pas encore connues- a casser tout ce qui pouvait l’être.
    Les bleus stupéfaits de la torpeur de leurs supérieurs, s’enquirent du pourquoi. Réponse " on a pas d’ordre)
    Sans commentaires.
    Comme dans toute société humaine, il y a des pourris, on le constate tous les jours, même chez les Micronistes. Il faut les dénoncer.
    Des keufs, j’en ai connu dans ma jeunesse campagnarde, des braves types. Mais, il y avait aussi des sadiques, très haïs de la population.
    Ainsi va la vie.


  • Dzan 2 août 17:43

    Vit arriver, elle une meute...


  • covadonga*722 covadonga*722 2 août 17:49

    moi je suis de l’avis du révolutionnaire auteur .

    Il faut supprimer cette police et nous laisser créer des milices citoyenne et une garde nationale .
    Ainsi le révolutionnaire auteur verra comment on disperse citoyennement a la balle a sanglier de l’antifas casseur , du squatter zonard et du citadins zadistes intermittents .


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 2 août 18:00

      @covadonga*722

      L’antifa de carnaval est un être si fragile qu’il n’y aura pas besoin de recourir à de telles extrémités !


    • Xenozoid Xenozoid 2 août 18:19

      @Robert Lavigue

      allez les mecs ,on ne vous dira jamais assez il faut se décontracter,tout n’est pas a tuer, vous aimer la merde ?vous aimerez les éclabousures de l’amour,,,,,haha
      Un matin
      Je me suis réveillé
      Oh ma belle, au revoir ; ma belle, au revoir ; ...
      Un matin
      Je me suis réveillé
      Et j’ai trouvé l’envahisseur
      Oh partisan
      Emmène-moi loin
      Oh ma belle, au revoir ; ma belle, au revoir ; ...
      Oh partisan
      Emmène-moi
      Parce que je me sens mourrir
      Et si je meure
      En partisan
      Oh ma belle, au revoir ; ma belle, au revoir ; ...
      Et si je meure
      En partisan
      tu devras m’enterrer
      Tu m’enterreras
      Là-haut dans la montagne
      Oh ma belle, au revoir ; ma belle, au revoir ; ...
      Tu m’enterreras
      Là-haut dans la montagne
      A l’ombre d’une belle fleur
      Et les gens
      Qui passeront
      Oh ma belle, au revoir ; ma belle, au revoir ; ...
      Et les gens
      Qui passeront
      Me diront « oh quelle belle fleur »
      Et c’est la fleur
      Du partisan
      Oh ma belle, au revoir ; ma belle, au revoir ; ...
      Et c’est la fleur
      Du partisan
      Mort pour la liberté



    • unevoix unevoix 2 août 20:03

      @Xenozoid

      En voilà une bonne idée Mr du Chaos la guerre civile quoi de mieux ?

      D’autre idées ?


    • unevoix unevoix 2 août 20:06

      @Robert Lavigue

      Ulrike Meinhof et Andreas Baader approuvent votre commentaire.


    • unevoix unevoix 2 août 20:09

      @Xenozoid

       :)


  • Agafia Agafia 3 août 09:16

    Les flics qu’on égorge, qu’on fait cramer dans leur bagnole ou qu’on caillasse après leur avoir tendu un guet-apens, ça vous dérange moins certainement... J’ai tout bon ?


Réagir