jeudi 5 mars - par karl eychenne

Coronavirus : dans la peau d’une chauve-souris

Qu’est-ce que cela fait d’être une chauve-souris ? Cette question posée en 1974 par Thomas Nagel continue d’agiter les philosophes. Qui aurait pu penser que cette même question prenne un sens si particulier pour l’investisseur à l’heure du Coronavirus ?

On reproche souvent aux philosophes de se poser des questions qui n’intéressent personne. En fait, les philosophes ont juste un peu d’avance : ils se posent tout un tas de questions à priori anodines, mais qui finissent un jour par être posées au monde. Un exemple ? La chauve-souris et le Coronavirus.

 

  • Nous savons que la chauve-souris est la cause de la crise actuelle : « Ces animaux sont des réservoirs à virus », explique Patrick Berche, professeur émérite à l’université de Paris. « Elles hébergent la rage, Ebola, et des dizaines de coronavirus, sans être malades ! »

 

  • Nous savons également que la chauve-souris ne nous transmet pas directement le virus, mais passe par des hôtes intermédiaires, tels que la civette (SRAS) et aujourd’hui à priori le pangolin (COVID-19) », nous explique Arnaud Fontanet, titulaire de la chaire Santé publique au Collège de France (2018-19).

 

  • Mais ce que nous ne savons pas, c’est ce qu’elle en pense, elle, la chauve-souris. Qu’est-ce cela fait d’être dans la peau d’une chauve-souris ? Curieusement, il semblerait que l’investisseur nous apporte quelques réponses. C’est alors que la chauve-souris nous apporte un éclairage nouveau sur le comportement des marchés...

 

Qu’est-ce que cela fait d’être une chauve-souris ?

En 1974, le philosophe Thomas Nagel s’était interrogé sur ce que cela pouvait faire d’être une chauve-souris. Evidemment, à l’époque il ne s’agissait pas d’interroger la responsabilité morale de la chauve-souris, coupable à l’insu de son plein grès de tous les maux et tracas causés d’abord par le SRAS puis aujourd’hui par COVID-19. La question qui était alors posée était plus tordue… illustration :

 

  • Paul et Pierre voient des roses vertes
  • Paul et Pierre disent que les roses qu’ils voient sont vertes
  • Paul voit bien des roses vertes, mais pas Pierre…
  • …en fait, Pierre voit des roses jaunes, mais depuis tout petit on lui a appris que le « jaune » qu’il voit s’appelle « vert »

 

Question : comment Paul peut-il savoir que Pierre ne voit pas le même « vert » que lui ? De même, comment Pierre peut-il être certain qu’il ne voit pas le même « vert » que Paul ?

Pour que Paul soit certain que Pierre ne voit pas le même « vert », il faudrait que Paul prenne possession du corps de Pierre, voit avec les yeux de Pierre, et interprète ce qu’il voit avec le cerveau de Pierre. Bref il faudrait que Paul soit Pierre.

C’est alors que Thomas Nagel propose la pirouette suivante : Pierre est une chauve-souris… En effet, Pierre se retrouve un peu dans la peau d’une chauve-souris, doté de sens qui lui donnent accès à lui et lui seul à certaines perceptions. Précisément, la chauve-souris peut voir, mais préfère se servir de son « sonar » pour détecter les objets : or, de sonar nous n’avons point nous les humains.

Plus sérieusement, Thomas Nagel développe alors l’argument selon lequel nous n’avons absolument aucun moyen de savoir quelle expérience du monde fait une chauve-souris : le seul moyen d'y répondre serait d’être soi-même une chauve-souris. Précisément, « nos expériences de conscience et les expériences de conscience des chauves-souris ont des caractères qualitatifs différents. On pourrait bien en effet, passer notre journée accroché par les pieds la tête en bas ou passer sa nuit à tenter d’attraper des insectes, que l’exercice ne nous permettrait qu’une approche de ce que cela fait de nous comporter comme une chauve-souris. »

 

Ce que nous apprend la chauve-souris sur l’investisseur

Oublions Paul et Pierre, et concentrons-nous sur la chauve-souris. D’après Thomas Nagel, le vécu de la chauve-souris nous est donc inaccessible, car il existe certaines qualités ineffables qui nous séparent. Pourtant, il y a quand même un certain type d’humain qui interroge… c’est l’investisseur.

 

En effet, les comportements de l’investisseur et de la chauve-souris présentent quelques similitudes troublantes : comme elle, il préfère rester perché au sommet, ne voit pas grand-chose et préfère envoyer des signaux, et a plutôt mauvaise presse depuis que les crises financières existent.

 

  • Les marchés veulent toujours aller plus-haut.

On a longtemps cru que les marchés allaient toujours plus haut par appât du gain. Mais peut-être nous sommes-nous trompés ? Peut-être les marchés veulent-ils aller plus haut parce qu’ils ont peur du bas ?... Il se trouve que les chauves-souris font la même chose : en effet, la position à l’envers et en hauteur leur permet notamment de repérer et d’éviter plus facilement les prédateurs au sol. Certes, il y a d’autres raisons comme le fait que leurs jambes soient devenues trop faibles pour supporter la position debout et s’envoler depuis le sol.

 

  • Les marchés n’y voient pas grand-chose, alors ils se débrouillent autrement.

Plutôt que de prendre le risque de sur-interpréter un chiffre économique ou un commentaire d’un Banquier Central, ils envoient des signaux et attendent une réponse ; ils sondent le terrain en manifestant leur contentement (hausses) ou pas (baisses). Si la réaction est jugée inappropriée, les autorités réagissent. De même, les chauves-souris ne sont pas aveugles, mais leur vue est trop peu développée pour leur permettre de se déplacer dans l'obscurité. Elles préfèrent utiliser leur sonar intégré qui envoie lui aussi des signaux dont l’écho permet d’identifier l’objet qui fait face : danger ou proie. 

 

  • Les marchés ont mauvaise presse depuis que les crises financières existent.

En effet, l’investisseur ne charrie pas (pas toujours) l’image d’un assureur suffisamment bienveillant contre les aléas de la vie (chômage, retraite…). Mais l’investisseur n’est pas le seul dans ce cas-là : la chauve-souris a aussi mauvaise presse. En mythologie, en art, ou autres croyances, son usage est toujours connoté d’une certaine noirceur : Dracula, Averroès, les Myniades, Halloween, Rome antique, religion catholique, Chine ancienne… Les seules exceptions célèbres concernent Batman, l’écrit de Mallarmé, les sculptures Zapothèques. Si la chauve-souris était capable de ressentiment, on pourrait comprendre alors qu’elle soit rancunière. Cette notion de rancune nous apporte alors un éclairage nouveau sur le comportement des marchés : peut-être sont-ils aussi taquins parce qu’ils veulent nous faire payer quelque chose ? Mais quoi ?

 

Conclusion : la chauve-souris rancunière

Des 3 points communs établis entre l’investisseur et la chauve-souris, celui de la rancune est le plus tordu mais tellement plus riche. Qu’est-ce que les marchés financiers pourraient donc bien nous reprocher pour nous faire éprouver de telles frayeurs ? Ils pourraient nous reprocher par exemple, de les faire obéir à des modèles théoriques inadaptés, de circonscrire leur espace de liberté à un cadre rigide trop formel, celui d’une juste valeur indexée à des fondamentaux économiques et calibrée par des préférences des investisseurs : on parle de bocal à mouches chez les philosophes (Wittgenstein).

 

Du côté de la chauve-souris, Johaness Strauss avait bien saisi cette aigreur de la chauve-souris. Il s’en était alors servi pour produire une opérette efficace…La Chauve-souris. « Comme tout vaudeville, cette opérette a pour unique ressort dramatique un jeu de dupes dans lequel chaque manipulateur est manipulé par un autre. C’est un jeu de la mauvaise foi individuelle et collective dans lequel personne n’a intérêt à dire la vérité » Yasmin Hoffman, quelques vérités à propos du mensonge.



25 réactions


  • La chauve souris (souris volante comme Pégase) est symbole de mort et de renaissance. LA chauve : en chamanisme souristps ://www.luminessens.org/post/2016/06/21/. Intéressant : souris pour une année du RAT. Au Tarot elle rappelle la 12ème carte, le pendu qui est en rapport avec l’article et est représenté les poches qui se vident d’argent. A vos réflexions...


  • Une des ville de Wuhan s’appelle : Hankou. Voir la symbolique de Ankou.


  • Ce que ne dit pas l’article, c’est que le virus se trouve dans le guano (les déjections et pour Freud, la merde symbolise le stade anal : l’argent, l’or). 


  • troletbuse troletbuse 5 mars 10:27

    Attention à la chauve-souris mâle qui sourit :

    https://www.europe1.fr/international/le-drian-ironise-sur-lurgence-capillaire-du-president-bresilien-3912848

    Et il y en a beaucoup d’autres


  • Cartman Cartman 5 mars 10:34

    La Fontaine en aurait fait une fable : « La vengeance de la chauve-souris. »


  • Batman ou le complexe de l’ombre :

    Personnage de comics devenu icône de la culture pop, Batman (Bruce Wayne de son vrai nom), a été créé en 1939 par le dessinateur Bob Kane et le scénariste Bill Finger. Il se distingue des autres superhéros car il ne dispose d’aucun « pouvoir » : c’est un homme normal qui mène une lutte contre le crime depuis qu’il a assisté au meurtre de ses parents dans une ruelle de Gotham City - la ville où se déroulent la plupart de ses aventures.

    Selon l’écrivain américain, Michael L. Fleisher, ce traumatisme puissant est à l’origine de la dualité de Bruce Wayne / Batman : un versant sombre (ses rapports compliqués avec les femmes -ayant vu sa mère mourir sous ses yeux, il l’a ressenti comme un abandon et ne parvient plus à accorder sa confiance aux femmes qui lui ressemblent ; une attitude parfois autodestructrice) s’opposant à la quête de perfection (être un modèle idéal et assumer l’image du sauveur parfait).

    « Sans imperfection, il n’y a pas de totalité psychique »

    C’est l’un des constats effectués par le psychiatre suisse Carl Jung (adepte de l’approche psychanalytique avant de s’en éloigner), lors de ses recherches sur la structure de la 

    C’est l’un des constats effectués par le psychiatre suisse Carl Jung (adepte de l’approche psychanalytique avant de s’en éloigner), lors de ses recherches sur la structure de la psyché durant la première moitié du 20ème siècle : « L’ombre est quelque chose d’inférieur, de primitif, d’inadapté et de malencontreux, mais non d’absolument mauvais ».


  • BA 5 mars 12:01

    Jeudi 5 mars 2020 :


    De nombreuses compagnies aériennes vont faire faillite.


    Coronavirus : les compagnies aériennes pourraient enregistrer jusqu’à 113 milliards de dollars de pertes.


    Près de 300 millions d’élèves sont privés de classe dans le monde, alors que le Covid-19 touche désormais plus de 95.000 personnes. Au total, 3.284 personnes contaminées par le coronavirus sont décédées. En France, le gouvernement prépare les esprits au « stade 3 » de l’épidémie alors que trois cas de coronavirus ont été dépistés en Corse.


    Les mesures drastiques de confinement se multiplient à travers le globe, alors que l’épidémie de coronavirus continue de se propager. Au total, 13 pays ont maintenant décidé de fermer leurs écoles : la fermeture des écoles et des universités privent 300 millions d’élèves de scolarité.


    En Chine, le bilan dépasse les 3.000 morts, tandis que plus de 100 personnes sont décédées en Italie. Malgré les efforts mondiaux, l’économie du géant asiatique reste à l’arrêt et menace par ricochet la croissance mondiale.


    Le virus pourrait coûter au transport aérien jusqu’à 113 milliards de dollars en 2020


    Les compagnies aériennes mondiales pourraient enregistrer jusqu’à 113 milliards de dollars de pertes de revenus dues à l’impact du nouveau coronavirus, a estimé jeudi l’association internationale du transport aérien (Iata).


    https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/en-direct-jeudi-5-mars-coronavirus-le-point-sur-la-situation-en-france-et-dans-le-monde-1182057



  • Saturne rentre dans le signé aérien et technologique du signe du verseau. Autant s’y préparer. L’ère du verseau était une vaste foutaise inventée par mai 68 : liberté égalité fraternité. Non, le signe du verseau est individualiste technologique et anti-conformiste, parfois jusqu’à la mégalomanie.


    • @L’Ink IDFix-e de Self-control. Dans le signe du verseau (Sarkozy) le soleil (le père) est en chute. Eliminé de la scène, la technologie l’a remplacé. Le père n’a plus rien à transmettre à ses enfants (excepté comment appuyer sur les bouton d’un clavier, la machine fait le reste). Une catastrophe (chômage, familles mono-parentales, Ur"anus, c’est aussi l’homosexualité,...). Quelle époque : nulle,...


    • @Mélusine ou la Robe de Saphir. Actuellement Pluton (justice immanente) est dans le signe du capricorne (les banques). Il arrive en 2024 dans le signe du verseau. Patatras.


    • @L’Ink IDFix-e de Self-control Vous voulez dire 1% de génie pour 99% d’handicapés affectifs. 


  • velosolex velosolex 5 mars 12:22

    Pour savoir ce que pensent les chauve souris, il faudrait se mettre la tête à l’envers. Par contre pour savoir ce que pensent les libéraux, il suffit de se mettre la tête dans un porte monnaie. 

    Pauvres chauve souris !

    . Ce serait un comble d’en faire des boucs émissaires. Les épidémies dues aux infections, sont liées au fait que ces oiseaux sont chassés comme tant d’autres de leur habitat naturel, du fait de la déforestation. Encore une fois, tout est lié. Et Bolsanoro and co, nous menacent, de leurs vols de vampires. 

    « Fait quelque chose qui ne convient pas. Attends toi à une réponse qui ne te plaira pas ! »


  • zygzornifle zygzornifle 5 mars 12:39

    Et le chauve qui sourit ?


  • zygzornifle zygzornifle 5 mars 12:40
    Coronavirus : dans la peau d’une chauve-souris

    Branlettavirus dans la peau d’un Griveaux ......


  • ETTORE ETTORE 5 mars 13:05

    Si la chauve souris est « un ange » pour les simples souris....

    Elle risque bien de devenir un « démon ailé » pour l’économie.

    D"ailleurs son habitat ressemble fort à celui des banquiers.....

    Se réunissent à l’abri de la lumière, tels des cavernicoles coffres forts,

    VOL silencieux de prédateurs, et seule preuve de leur existence, les fientes au sol pour le commun des mortel, certaines, brésiliennes, vous sucent jusqu’au sang.....

    Frères de sang ! Que voulez vous !


  • troletbuse troletbuse 5 mars 14:53

    Les membres du gvt ne se serre plus la main,is vont faire « Coucou » avec la main.Le roi bénéfi0ciera d’une faveur. Avec sa mimine, il fera Coucou aux femmes et pour les hommes, leur mettra la main aux fesses.

    https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/sibeth-ndiaye-face-au-coronavirus-cette-nouvelle-facon-de-saluer-qui-surprend_444293


  • Slipenfer 1er Ratatouille 2 le retour 5 mars 19:11

    Dans la peau d’une chauve souris c’est pas si mâle

    https://storage.canalblog.com/80/11/1679409/125666972_q.jpg

     smiley


  • BA 5 mars 23:19

    Jeudi 5 mars 2020 :


    CORONAVIRUS. Le député Jean-Luc Reitzer hospitalisé à Mulhouse, au service de réanimation.


    Le député Les Républicains Jean-Luc Reitzer est hospitalisé au GHRMSA (Groupement hospitalier de la région de Mulhouse et sud Alsace) depuis ce jeudi après-midi.


    Il présente des signes de contamination au coronavirus et est actuellement « dans un état sérieux », au service de réanimation, selon plusieurs sources.


    https://www.lalsace.fr/fil-info/2020/03/05/jean-luc-reitzer-hospitalise-a-mulhouse



  • BA 5 mars 23:32

    Coronavirus : 7 morts au total et 423 personnes contaminées en France.


    Un septième décès d’une personne contaminée par le nouveau coronavirus a été confirmé en France ce jeudi 5 mars au soir par le ministère de la Santé.


    138 nouveaux cas ont été détectés depuis la veille. C’est la plus grosse augmentation en France en un jour du nombre de cas depuis le début de l’épidémie.


    "En France, nous avons ce jour, à 16 heures, 423 cas confirmés, soit 138 cas de plus qu’hier", a annoncé le directeur général de la Santé Jérôme Salomon lors de son point presse quotidien.


    Il a par ailleurs précisé que sur les sept personne décédées, il y a « 6 hommes et une femme ». 


    Deux nouveaux morts avaient déjà été annoncé en milieu de journée : une personne âgée de 73 ans originaire de l’Oise et une personne âgée de 64 ans originaire de l’Aisne.


    Dans le détail, 212 des cas confirmés en France sont rattachés à un même foyer de contamination et 105 sont recensées dans le département de l’Oise, le plus important foyer du pays.


    20 autres personnes contaminées proviennent du Morbihan et 13 autres sont des Français de retour d’un voyage en Égypte. 


    Parmi les malades, 23 sont dans un état grave et hospitalisées en réanimation.


    https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/coronavirus-le-bilan-atteint-7-morts-et-423-personnes-contaminees-en-france-7800210354


  • zygzornifle zygzornifle 6 mars 08:40

    Si ce sont des retraités et des personnes âgées qui meurent de cette épidémie a chaque mort le gouvernement sabrera le champagne .....


Réagir