jeudi 18 mai - par PRCF

Hausse de la CSG : les petites retraites taxées pour remplir les poches des grands patrons

A peine élu, l’une des premières mesures de va être d’augmenter les impôts des travailleurs. Avec une hausse de 1,7 point de la , cet impôt qui frappe les salariés. Le but de cet hausse d’impôts ? permettre des baisse de cotisations sociales à hauteur 20 milliards d’euros. En pratique cela revient à nouveau à baisser les salaires pour remplir les coffres des actionnaires. Et satisfaire ainsi les ordres de la Commission Européenne de « d’augmenter la compétitivité en baissant le cout du travail », ce qui signifie baisser les salaire pour faire gonfler le taux de profit.

Cette hausse de la CSG va attaquer principalement les retraités, les indépendants et les fonctionnaires. En effet, pour camoufler cette mesure brutale d’euro austérité, le programme ni de gauche ni de gauche de En Marche consiste à supprimer les cotisations assurance maladie et assurance chômage (3,15% du salaire brut). Rendant invisible (dans un premier temps, la supercherie est démasquée plus bas) la hausse d’impôt pour de nombreux travailleurs. Sauf que retraités, indépendants et fonctionnaires ne versent pas ces cotisations. Et eux auront une hausse net de 1,7 point de leurs impôts.

Rappelons que la CSG a été imposée par l’art 49.3 par le gouvernement Rocard, un gouvernement soutenu par l’actuel premier ministre de Macron et dont le président Macron ne rechigne pas à se réclamer.

Retraités ce que Macron va vous prendre pour enrichir les riches

L’augmentation de la CSG de Macron c’est faire les poches des retraités. Et les communistes du PRCF ont fait le calcul :

Si votre retraite est de

  • 1200 € mensuel, alors vous allez payer 245€ de CSG en plus par an
  • 1500 € mensuel, alors vous allez payer 306€ de CSG en plus par an
  • 1700 € mensuel, alors vous allez payer 346€ de CSG en plus par an
  • 2000 € mensuel, alors vous allez payer 408 € de CSG en plus par an

Comme si avec une retraite de 1200 € on était riche. Un véritable scandale, que chacun peut stopper par la mobilisation sociale la plus forte et la plus rapide possible, mais également dans les urnes aux législatives en barrant la route à Macron et ses alliés des LR/PS/EELV et son seul argument électoral, le vote FN.

Mise en danger de la sécurité sociale et de l’assurance chômage

La supercherie c’est aussi que cette hausse d’impôt vise également à casser la sécurité sociale et l’assurance chômage. Car il s’agit de faire passer le financement de la sécurité sociale et de l’assurance chômage vers d’impôts alors qu’aujourd’hui ce financement est assuré par les salaires versés par le patronat, une cotisation exclusivement dédiées au financement de la sécu et de l’assurance chômage. Une façon donc d’assécher les ressources de la sécu, de diminuer les salaires différer et permettre demain avec la fusion de l’impôts sur le revenu et de la CSG prévu dans le cadre de la retenue à la source de l’impôts de faire supporter exclusivement aux salarier le financement de la sécu.

avec Macron, attention, c’est le même programme que Hollande Fillon, celui des LR et du PS, qui n’est que la transcription des ordres données par le MEDEF et imposés par l’Union Européenne. Baisser les salaires, casser la sécu pour enrichir les actionnaires, les banquiers, les spéculateurs, c’est à dire cette petite classe capitaliste qui se partage des milliards de milliards tandis que retraités, jeunes, familles s’enfoncent dans la précarité et la misère.

source : http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/hausse-de-csg-petites-retraites-taxees-remplir-poches-grands-patrons/

Aux origines de la CSG par la CGT

Aux origines de la CSG

Les Etats-Généraux de la Sécurité Sociale sont convoqués en 1987 pour envisager, notamment, » le recours à l’impôt pour financer certaines prestations « .Le financement de la Sécurité Sociale par l’impôt poursuit deux objectifs :

– réduire puis supprimer complètement la part patronale des cotisations et notamment des cotisations de la branche famille payées intégralement par les employeurs, pour augmenter les profits. Le représentant du CNPF aux Etats-Généraux, Pierre Guillen, ne s’en cache d’ailleurs pas : » Les allocations familiales s’élèvent à 150 milliards. Or précisément, les entreprises ont besoin de 150 milliards ! « 

– réduire les prestations pour ouvrir la voie aux assurances privées. En effet, à la veille de sa nomination comme Premier Ministre par Mitterrand, Balladur écrit : » Il a été proposé que les entreprises soient progressivement déchargées du financement de la politique familiale, qui n’est normalement pas de leur ressort. Ce financement serait transféré à l’Etat, quitte à ce que celui-ci, dans sa gestion, opère les économies qui lui permettraient de supporter cette charge nouvelle sans augmentation des impôts. »

La recherche d’économies sur les prestations sociales sera renforcée par la pression des contraintes budgétaires pesant sur l’Etat.

S’engage alors une offensive sans limite visant à fiscaliser les ressources de la Sécurité Sociale, exonérer les entreprises de leurs cotisations, réduire les dépenses de santé et favoriser le développement des établissements et des assurances privées. C’est dans ce contexte que naît la Contribution Sociale Généralisée (CSG).

Lorsque le ministre socialiste Michel Rocard fit adopter la loi instaurant la CSG le 19 novembre 1990 grâce à l’article 49-3 de la Constitution permettant au gouvernement de légiférer par ordonnance, il prit soin de préciser : » nos choix sont clairs. La CSG est un impôt « .

La CGT mobilisera contre ce projet et organisera, avec d’autres organisations syndicales, des grèves et des manifestations massives pour le retrait de la CSG. Le secrétaire général de la CGT souligna à l’époque que l’action du 14 novembre 1990 » est dirigée contre la CSG (…) Que le gouvernement retire son projet et le problème sera réglé « .

La CSG est néanmoins adoptée. Officiellement, elle présente l’avantage d’être assise sur une base plus large que les seuls revenus du travail. C’est encore aujourd’hui, comme on le verra plus loin, le principal argument des défenseurs de la CSG.

Le véritable objectif de la CSG

Le véritable objectif de la CSG

En pleine mobilisation contre la CSG, le secrétaire général de la CGT affirme : » le but de l’opération est bien de diminuer à terme les cotisations des entreprises « . Il ne croit pas si bien dire.

Entre 1991 et 2009, la part des cotisations dans le financement de la Sécurité Sociale tombe de 86,8 à 67,3%. Tandis que la part des impôts incluant la CSG grandit de 4,9 à 28,6%.

En 2009, la CSG représentait :

– 36% des ressources de la caisse nationale d’assurance maladie,- 24,5% des ressources de la caisse nationale des allocations familiales

De 1,1% à sa création, la CSG est aujourd’hui

de :

– 7,5% sur les revenus d’activité,

– 6,20% sur les revenus du chômage,

– 6,60% sur les revenus des retraites,

– 8,20% sur les revenus du patrimoine et de placement,

– 9,50% sur les revenus des jeux. »

Que représente la CSG aujourd’hui ? 21% du financement de la Sécurité Sociale. Qui paie la CSG ? Les salariés à 89,6%.

Les entreprises n’y sont pas assujetties.

Conjointement, les exonérations de charges patronales commencent en 1992. « 

Ce qui donne le tableau suivant (qu’on trouve également dans le site officiel de l’URSSAF déjà cité plus haut)

CSG / CRDS

Sur l’ensemble des revenus d’activité (après abattement de 1,75% pour frais professionnels dans la limite de 4 plafonds de la sécurité sociale).
Contribution sociale généralisée (CSG) Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS)
7,50 0,50

http://www.urssaf.fr/profil/associations/baremes/baremes/taux_des_cotisations_du_regime_general_01.html



95 réactions


  • devphil devphil 18 mai 09:03

    Merci pour cet éclairage sur le programme de destruction de Macron


    • La mouche du coche La mouche du coche 18 mai 22:58

      Franchement ça m’en bouge une sans remuer l’autre. Les retraités ont massivement veauté Macron, c’est bien fait pour eux ! smiley


    • Le421 Le421 20 mai 14:06

      @La mouche du coche
      Et franchement, je suis quasiment de vôtre avis. A première vue, avec un tas de con, c’est aussi bien de prendre des mesures connes. Ils risquent fort de ne rien y comprendre. Il suffira de bien emballer l’étron pour qu’ils croient que c’est une saucisse de Morteau...
      Je parient que certains essaieront même de la bouffer !!


    • PhilippeDu92 22 mai 09:41

      @devphil Il convient également de souligner qu"en supprimant certaines cotisations et en augmentant la CSG rien ne dit que le bilan sera positif pour les salariés. Car les cotisations supprimées étaient déductibles des impôts alors que la CSG ne l’est pas.


    • PhilippeDu92 22 mai 09:44

      @La mouche du coche La plupart des gens votent sans avoir la moindre idée des programmes. Les électeurs sont inconsciemment pilotés par les médias et incapables de faire une analyse par eux-mêmes.


    • Alainet Alainet 22 mai 11:18

      @PhilippeDu92 ... En effet ceux qui ont voté Macron pour des raisons différentes font partie du Parti de la Trouille dont fond partie les retraités : peur de la peste brune incarnée par le FN ( plafond de verre ) alors que c’est 1 parti souverainiste comme les autres et peur pour leurs petites économie : c’est le cas des petits retraités. Mais pour ces derniers ils ont eu les foies avec la psychose qu’ils éprouvent de perdre dans leurs assurances-vie avec le retour au Franc ( alors que Asselineau et Vincent Brousseau ont démontré que ce serait 1 moindre mal d’1 part et que Macron veut taxer d’avantage ce placement qui rapporte de - en - chaque année en taux d’intérêts ) mais ils ne voient pas poindre l’éclatement de la zone €uro qui aurait des effets bien plus catastrophiques avec le blocage de Merkel sur la renégociation des Traités susurrée sans succès par Macron, a reçu 1 refus poli surtout à la veille des élections allemandes où les contribuables allemands refusent d’endosser les dettes des autres pays de l’UE !!!


  • flourens flourens 18 mai 09:14

    en plus tout ça c’était pour réduire le chômage, on peut dire que cela a magnifiquement marché, si bien qu’on ne change jamais une politique qui perd, car c’est toujours le même qui perd, le peuple, si on pouvait le dissoudre celui là


    • Alice Alice 18 mai 17:13

      @flourens

      Ce genre de mesure (1) est stupide : les retraités seront obligés de diminuer leurs achats du montant de cette CSG, d’où diminution des ventes des entreprises, d’où diminution de la production des entreprises, d’où augmentation du chômage.

      (1) analogues à celles prises depuis des dizaines d’années.


    • Croa Croa 18 mai 17:54

      À Alice
      Non ce n’est pas stupide sauf à considérer que ces gens veulent le bien public.
      .
      Pour la finance et l’investissement (au niveau global) c’est très bien. Bref ils nous enculent ! smiley


    • devphil devphil 19 mai 08:13

      @flourens

      Le peuple a été dissous dans le temps par les guerres ....

      Plusieurs effets bénéfiques :
       - Le vainqueur perçoit des indemnités qui lui permette de relancer son économie sur le dos du vaincu.
      - Les marchands d’armes , de tenues militaires et autres accessoires s’en mettent pleins les poches.
      -L’économie tourne à plein régime pour entretenir la destruction
      -L’état est fort et autoritaire en temps de guerre.
      -La population est réduite et n’a pas le droit de s’exprimer sinon justice expéditive

      Une fois les destructions bien avancé , la paix est établie et l’emploi repart à plein régime pour relancer le pays , plus aucun chômeur , beaucoup moins de retraites à payer

      « La guerre ,c ’est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas » de Paul Valery

      Philippe


    • Areole 21 mai 12:37

      @devphil
      Je dirais même plus cher Dupont : vive la guerre de conscription à l’ancienne qui permettait aux gueux le maniement effectif d’ armes qu’ils rechignaient parfois à rendre en fin de conflit. C’est maintenant tellement plus simple avec une armée de métier... C’est ce petit détail qui rend la guerre moderne si formidable. Les ploucs regardant le massacre d’autres ploucs en direct à la télé juste avant que les bombes ne leur tombent sur la tronche. Les victimes des guerres modernes ne sont plus que des civils désarmés totalement inoffensifs à la fin de la guerre. Il n’est dorénavant plus nécessaire de partager les fruits de la reconstruction... Mon Dieu que la guerre est jolie !


  • Trelawney Trelawney 18 mai 09:24

    Que représente la CSG aujourd’hui ? 21% du financement de la Sécurité Sociale. Qui paie la CSG ? Les salariés à 89,6%.

    La CSG est prélevée sur les salaires. Qui fait le chèque ?
    Il est évident que pour le paiement de la protection sociale (chômage, assurance maladie) tout le monde (rentiers, fonctionnaires, salariés, retraités) soient logés à la même enseigne vous dérange. Vous avez une étonnante conception de la solidarité.
    Que le seul parti politique qui ait inscrit dans son programme : une baisse sensible de la CGS, soit le LR ne vous interpelle pas non plus ?

    • TSS 18 mai 10:19

      @Trelawney

       Le CICE devait creer 1 millions d’emplois avait juré Gattaz la

      main sur le coeur. Qui fait le chèque ?


    • Trelawney Trelawney 18 mai 10:37

      @TSS
      Comme je l’ai dit dans un autre post :«  l’état préfère financer des CICE pour non pas créer de l’emploi, mais arrêter l’hémorragie ». C’est une espérance des gouvernements en place, mais ça n’a aucune garantie de réussite

      Si le gouvernement supprime le CICE je serais l’un des premiers à ouvrir le champagne.
      Mais ce n’est pas le sujet ici.
      Je trouve que l’on progresse, lorsque l’on fait payer par tout le monde (y compris et surtout les rentiers) la protection sociale

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mai 20:34

      @Trelawney
      Les entreprises bénéficient de 173 milliards par an de cadeaux fiscaux, chaque année.
      Surtout les grosses entreprises qui ont un service juridique, de quoi largement financer le modèle social français !


      Sans parler des 50 ou 60 milliards d’euros qui manquent, à cause des paradis fiscaux. Et des 20 milliards que compte à nouveau verser Macron au CICE, le précédent ayant créé 0 emploi, persévérons dans l’erreur !

      La solidarité, vous avez dit ??
      J’appelle plutôt ça, « privatiser les profits et socialiser les pertes », non ?

    • Yaurrick Yaurrick 18 mai 20:53

      @Fifi Brind_acier
      Il faut simplement arrêter de subventionner les entreprises, simplifier le cadre fiscal et réglementaire.
      Ça permettra de redonner de l’air aux entreprises et de faire du ménage dans les administrations obèses.
      Parce qu’actuellement, on arrive à un tel point que le « modèle » social s’écroule sous son propre poids et asphyxie l’économie.
      Une fois qu’on remis l’état et l’économie sur le bon rail, on pourra s’occuper de la solidarité.


    • Ar zen Ar zen 18 mai 21:07

      @Yaurrick

      Le modèle social n’asphyxie pas l’économie. Ce qui asphyxie l’économie se sont les rentrées d’argent qui ne se font plus. Le modèle social est tenable si la répartition des richesses est bien faîte. Seulement avec des tricheries en tout genre, des paradis fiscaux et des « luxleaks » alors, effectvement le modèle social est en danger. 

      Et si l’économie n’est plus sur les bons rails il faut en chercher la cause. Pourquoi la France perd 500 emplois industriels par jour ? Parce que les traités européens le permettent. Fermez le ban !


      tout porte à croire que ce ne sont pas les dépenses de l’Etat qui ont augmenté mais les recettes qui ont fait défaut. 

      « On vérifie aisément que les dépenses (même y compris les intérêts) ne présentent pas
      de tendance à la hausse. Certes on observe deux pics en 1993 et 2010, qui correspondent
      aux récessions. Mais sur moyen terme, les dépenses de l’Etat ont au contraire baissé, passant d’environ 24 % du PIB jusqu’en 1990 à 21 % en 2008. Tout le problème vient du fait
      que les recettes ont-elles aussi baissé
      , particulièrement au cours de deux périodes :
      entre 1987 et 1994, puis à partir de 2000. »


      http://www.atterres.org/sites/default/files/note-dette.pdf


      Par ailleurs :


      Contrairement aux journalistes économiques, Eloïse Benhammou sait lire un bilan. Normal pour une comptable. Et c’est en analysant les bilans (par exemple dans l’affaire Kerviel) des diverses entités de la Société Générale qu’elle a découvert de très étranges entités, destinées avant tout à brouiller les pistes. Au fur et à mesure de son enquête menée dans différents environnements financiers, elle dévoile devant nos yeux totalement incrédules, tout le système technique et ultra-opaque comptable qui permet aux banques françaises et étrangères de voler chaque jour des milliards à la France et aux Français, et cela en toute discrétion, raflant au passage nos cotisations sociales. Banques, RSI, ACOSS, CADES, Caisses de retraite, etc, l’auteur nous montre que tout le système social et fiscal français (mais aussi belge) est désormais entre les seules mains du capitalisme financier le plus sauvage contrôlé par Wall Street. La France est totalement soumise à la volonté des grands banquiers qui, du coup, et malgré leurs crimes, échappent logiquement à la justice puisqu’elle est rendue par le même Etat contrôlé par les banques ! Comme aux Etats-Unis. Un livre implacable pour les banquiers et les politiques car l’auteur montre, entre autres, à quoi et à qui servent en réalité nos cotisations sociales : à enrichir avant tout les banquiers étrangers qui ont pris le contrôle de la France.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mai 21:12

      @Yaurrick
      La zone euro est la plus sinistrée de la planète, vous ne voyez pas que c’est une échec ! En France, nous en sommes à 11 millions de sans emploi.

      En Allemagne, que tous les Mamamouchis nous donnent en exemple, il y a 12, 5 millions de pauvres ! C’est pourtant le pays le plus riche de l’ UE . En Allemagne, même la classe moyenne s’est appauvrie !


      C’est l’euro qui plombe les exportations de la France et des pays du sud de l’ Europe, et ce sont les politiques d’austérité de l’ UE qui plombent le pouvoir d’achat des familles. Et on veut nous faire croire qu’en baissant le prix du travail, et en supprimant la redistribution par le modèle social, ça ira mieux ?

    • Yaurrick Yaurrick 19 mai 12:32

      @Ar zen
      Je suis désolé, mais à un moment il faut bien comprendre que si l’on dépense plus que l’on gagne parce qu’on refuse d’adapter ses dépenses aux recettes et non l’inverse, il est évident qu’on se soumet à ses créanciers. Penser que l’état aurait le pouvoir de s’affranchir des règles économiques les plus basiques est une vaste blague.

      Maintenant dire que les recettes de l’état ont diminué, alors que la pression fiscale sur les contribuables et globalement sur les entreprises n’a cessé d’augmenter, il y a un moment où il faut remettre en cause le fonctionnement de l’état.... Chose qui semble vous répugner mais qui est plus que jamais nécessaire.


    • Yaurrick Yaurrick 19 mai 12:45

      @Fifi Brind_acier
      L’Allemagne a toujours des stigmates de la réunification, mais je suis d’accord que la situation est loin d’être parfaite. Cependant, les fondamentaux de l’Allemagne sont bien meilleurs que la France.

      Baisser le cout du travail sans y lier la productivité cela ne veut rien. On peut avoir un cout du travail élevé et exporter si la productivité est élevée aussi... Et là , la France est très loin du compte.

      En ayant un salaire minimum qui soit assez proche du salaire médian, on empêche les moins productifs d’avoir leur chance, et finissent donc entièrement à la charge de la collectivité. De plus la réglementation complexe et instable fait que les entrepreneurs ont plus de difficultés à développer leur entreprise voir même y renonce.

      C’est quelque chose qu’on aime pas entendre mais la France a largement sa part de responsabilité, désigner l’UE et l’euro comme responsables de tous nos maux c’est être malhonnête.


    • Ar zen Ar zen 19 mai 23:47

      @Yaurrick

      Si vous aviez pris le temps de lire le contenu des liens vous ne diriez pas de contrevérités. 

      La France avait moins de problèmes d’endettement avant, lorsque les dépenses représentaient 24% du PIB qu’aujourd’hui où elles ne représentent plus que 21% de ce même PIB. 

      C’est donc bien un problème de ’« recettes ». Selon vous, c’est partir d’un bon principe que de diminuer les rentrées d’argent et d’adapter ensuite ses dépenses à la baisse ? C’est une curieuse manière de procéder. Le PIB ayant augmenté, les recettes auraient dû suivre le même chemin. Cela n’a pas été le cas. 

      Votre réponse induit la question qui suit. Pourquoi les recettes de la France ont-elles régressé à ce point ne permettant plus de financer les dépenses qui sont restées stables ? Vous allez nous éclairer je l’espère. 

      Le tableau en lien est relativement parlant


    • Ar zen Ar zen 20 mai 00:02

      @Yaurrick

      Avant l’euro le Mark était une monnaie très forte, une monnaie refuge. Le « marché » régulait facilement la valeur de Mark face aux autres monnaies. Lorsque l’Allemagne exportait trop, le Mark se valorisait face aux autres monnaies et la compétitivité de l’Allemagne régressait parce que les produits allemands augmentaient à l’export. 

      Aujourd’hui dans la zone euro c’est la stabilité qui est la reine. L’euro est sous-évalué en rapport de l’économie allemande. Mais, contrairement avec ce qui se passait avec le Mark, la valeur de l’euro ne peut pas être revue à la hausse parce qu’elle concerne 19 pays. Et la conséquence de tout ceci nous l’avons devant les yeux : la balance commerciale de l’Allemagne présente l’excédant le plus élevé « du monde » ! Ce qui veut simplement dire que la valeur de l’euro est actuellement beaucoup trop faible pour l’Allemagne et beaucoup trop forte pour les pays du club med. Sans l’euro, et en présence du Mark, l’Allemagne ne dégagerait pas un tel excédant commercial ! Le Mark s’apprécierait rapidement face aux autres monnaies par la loi du marché. 

      Vou comprendrez donc que lorsque vous écrivez : « désigner l’UE et l’euro comme responsables de tous nos maux »’est être malhonnête". 

      Je me pose la question de savoir qui est malhonnête ?



    • Le421 Le421 20 mai 14:08

      @Fifi Brind_acier
      Votez Asselineau !!  smiley


    • Armelle Armelle 22 mai 08:18

      @Fifi Brind_acier

      « La solidarité, vous avez dit ??
      J’appelle plutôt ça, « privatiser les profits et socialiser les pertes », non
       ? »

      « MUTUALISER » sans doute voulez-vous dire !!!


    • PhilippeDu92 22 mai 09:54

      @Trelawney Pour suivre votre logique il faudrait donc que tous les revenus paient des cotisations retraite. Le corrolaire sera donc que la pension de retraite sera forfaitairement la même pour tous quel qu’ait été le salaire d’activité. En effet il ne serait plus possible d’établir une bijection entre salaire et cotisation. Par transitivité si le financement du chômage est opéré par l’impôt alors cela implique que les indemnités de chômage seront forfaitairement les mêmes quelsqu’aient été les salaires d’activité. Avec Macron, vous allez pleurer.


  • zygzornifle zygzornifle 18 mai 10:58

    Bien fait pour les « sans dentier » retraités qui on veautés comme des neuneus pour lui, bien fait pour les smicards et RSA qui ont veautés pour lui , un jour faudra qu’ils pensent a commander un cerveau au père Noel avant qu’il soit remplacé par le prophète du veau d’or.....


    • Croa Croa 18 mai 14:51

      @zygzornifle
      « qu’ils pensent a commander un cerveau au père Noel  »
      Martinez en tête, ce salaud traître à sa classe, premier à avoir voté Macron ! smiley


    • utopia 18 mai 14:59

      @zygzornifle

      Chiffres définitifs du ministère de l’Intérieur et classement induit ..... ........ ..... .........  1/ Macron : 20 703 694 soit 43,63% des inscrits
      2/ Abstention + blancs + nuls : 16 108 115 soit 33,95%
      3/ Abstention + blancs : 15 047 419 soit 31,71% des inscrits
      4/ Abstention seule : 12 041 313 soit 25,38% des inscrits
      5/ Le Pen : 10 637 120 soit 22,42% des inscrits
      6/ Blancs seuls : 3 006 106 soit 6,34% des inscrits
      7/ Nuls seuls : 1 060 696 soit 2,24% des inscrits


    • JBL1960 JBL1960 18 mai 18:55

      @zygzornifle Sauf que même les sans dentiers qui n’ont pas veauter du tout (donc qui se sont abstenus « politiquement » s’entend, en retirant leur consentement, pour dire NON et stopper le bouzin) vont se faire péter les gencives tout pareil, comme s’ils zavaient veauter et comme prévu ! Alors qu’on sait que seuls 20 millions ont réellement veauter pour La Voix de Son Maitre. Sachez même, que comme tout était prévu à l’avance, Hollandouille a fait, soi-disant, augmenter les petites retraites, et a baissé la cotisation à la CSG pour 2017 pour inciter les gens à voter pour lui sauf qui s’est par représenté et qu’il a soutenu Macron. Par exemple mon époux n’a pas cotisé à la CSG et sa retraite est passé de 1174.27 € à 1227 €... Et lui qui est un vrai sans-dents pour cause de maladie, donc on sait de quoi on parle, va bien se faire péter les gencives, comme je le brame, moi qui suis une invisible, car je n’ai pas assez travaillée et donc je ne perçois absolument rien, queutch, nada. (Alors je précise que mon mari a une complémentaire, car il a été assimilé cadre, de 470.70 € et qu’elle aussi a été augmentée et est passée à 491.95 €)
      Déjà on avait senti qu’il allait nous la mettre le Macron avec l’épisode du costard à 1200 € vous vous rappeler pas ? "Il paraît que si l’on ne peut pas se payer des costards, c’est parce qu’on ne bosse pas. Mais Macron, tes costards, c’est des Lagonda, ça coûte 1.200 euros pièce. Tu sais que 1.200 euros, c’est le salaire d’une caissière en un mois ? Tu crois qu’elle ne bosse pas, elle ? Tu crois qu’elle reste toute la journée sur un transat à ne rien foutre ? » Tenez, tout est  ! C’était l’an dernier ! Et ensuite concernant le CICE avec le Bossu du MEDEF, Saint-Gattaz, qui l’a joué, « Prends l’oseille et tire-toi ! » Les gonzes du MEDEF y savaient même pas qu’il fallait créer 1 millions d’emploi, voire 2 selon Saint-Gattaz pour bien faire. Ah bah on a vu, c’est ici. Maintenant, il faut aussi savoir que le plafond mensuel de la retraite de la Sécurité sociale est de 1585 € ! C’est gras hein ? C’est pas le Mariton, de LR qui estimait que les députés n’étaient pas assez payés ? Y sont hors sol les mecs et pourtant, on a tous vu et entendu Pascot nous parler des « Pilleurs d’État » et y’en a quand même eu 20 millions pour voter Macaron alors qu’on en a plein les blogs des billets d’alerte sur la torpille Macron. L’an dernier, on a diffusé la liste des participants FRANÇAIS à la réunion du Bilderberg à Dresde, il y avait le Edouard Philippe, Maire du Havre, et qu’est-ce qu’il a fait le Macaron, il l’a mis Prime Minister ! Même le De Villiers est venu bavé que le Fion en 2007 lui avait avoué que c’est le Bilderberg qui commandait ! La vidéo sur AVX a été supprimé, pas sur E&R ici, et les duettistes là, Calvi et Kahn qui viennent crachouiller à la téloche qui savent pas ce que c’est que le Groupe Bilderberg ! Et vous pensez qu’en votant pour Dieudo, Lalanne contre Valls aux législatives, ou Ruffin, tiens qui lui a appelé à veauter Macaron, ça va changer quelque chose ? Ce qui est sûr c’est qu’on est bien au cirque, non ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mai 20:36

      @JBL1960
      Bonjour, vous ne pourriez pas faire des paragraphes, c’est difficile à lire un commentaire d’un seul bloc. Merci d’avance !


    • Le421 Le421 20 mai 14:10

      @JBL1960
      Au moins, il y avait 19.6% des votants du premier tour qui étaient au courant...


  • zygzornifle zygzornifle 18 mai 11:02

    on s’en fiche on va avoir les prothèses auditive remboursée avec les lunettes (des toilettes) ....lol , faut pas rêver tout ce qui est social va passer a la fosse septique , c’est un gouvernement de droite DURE qui a été formé , les baisés lever le doit mais faites gaffe a la crampe .....


  • alain_àààé 18 mai 13:51

    je suis pourtant syndicaliste cgt dont vous voulez vous appropriez mais on vieille.je ne dirais pas que vous vous améliorez mais au contraire vous vous enfoncez dans le papier collé et le risible.il y a eu des articles qui sont apparues bien avant le votre.alors soyé a la page.nous avons déja eu des réunions aux syndicats pour discuter de se sujet depusi plusieurs semaines


  • utopia 18 mai 14:57

    Les retraites vont baissées a cause de la CSG ( 1.7 % ) a partir 1197 euros pour une personne et 1837 euros par mois pour un couple … Même les petites retraites car la CGS est calculée sur le revenue fiscal de référence exemple la retraite de mon épouse 315 euros CSG 7.4 % passe a 9.1 % a présent….merci Mr Macron de m appauvrir ( je ne suis pas imposable ) mais au seuil 2 de CSG … Signez svp ma pétition merci https://www.change.org/p/mr-emmanuel-macron-non-a-la-baisse-de-1-7-des-retraites-au-programme-de-monsieur-macron?recruiter=442856886&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_for_starters_page&utm_term=des-lg-no_src-no_msg


    • Croa Croa 18 mai 18:01

      À utopia
      Ta pétition c’est du flan. Elle fera bien rigoler Macron quand il la recevra !  smiley
      .
      Sinon tu peux voter Ø aux législatives (ou autre véritable opposition), ce serait tout de même plus sérieux !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mai 21:14

      @utopia
      Adressez- la plutôt à Bruxelles, Macron ne fait qu’appliquer les politiques européennes ...


  • citizenzen 18 mai 16:12

    PRCF raconte n’importe quoi !
    L’augmentation de la CSG sur les salaires est compensée par la baisse des cotisations maladie
    Les retraités qui touchent une petite pension ne paient pas de CSG ou bénéficient d’un taux réduit.
    Le taux actuel de la CSG favorise les retraités qui ont une pension « correcte » par rapport aux salariés. Un peu plus d’équité serait bienvenu.
    Toutes les cotisations et taxes sociales bénéficient aux syndicats : ils ne sont peu financés par les cotisations de leurs membres, mais ils sont surtout financés par l’Etat, avec le fric ramassé entre autres avec la CSG.
    La bonne réforme serait que l’Etat cesse de financer les syndicats !


    • Remosra 18 mai 16:31

      @citizenzen

      Toutes les cotisations et taxes sociales bénéficient aux syndicats : ils ne sont peu financés par les cotisations de leurs membres, mais ils sont surtout financés par l’Etat, avec le fric ramassé entre autres avec la CSG.
      La bonne réforme serait que l’Etat cesse de financer les syndicats !

       ???????

      Vous fumez quoi que j’en prenne aussi, elle a l’air bonne ! smiley


    • roby 18 mai 17:28

      @citizenzen raconte n’importe quoi !


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 18 mai 19:11

      @citizenzen

      Bonjour,

      Vu la teneur de votre commentaire, je suppose que vous êtes très, très, très content de l’élection de Macron. Eh bien nous non. D’autre part, quand on évoque un problème, il faut savoir de quoi l’on parle. L’augmentation de la CSG n’a absolument pas été compensée par la baisse des cotisations maladie. La CSG est directement prélevée sur les pensions retraites, salaires, etc...
      La CSG est une invention de feu Rocard qui l’a mise en place, en 1992, pour compenser les« exonérations patronales » que le MEDEF, le CNPF à l’époque appelait de ses voeux et que le gouvernement socialiste s’est empressé de satisfaire. Balladur et Juppé l’ont conservé et aggravé le taux. Je rappelle que le système de Sécurité Sociale avait été initié par le CNR en 1945 et instaurait des cotisations patronales/cotisations salariales dans un système mutualisé. Après le rouleau compresseur du traité de Maastricht, ce fut le début de la fin du système de 1945.
      Le fric ramassé entre autres avec la CSG, oui, c’est bien l’Etat qui ramasse et ne re-distribue pas, oublie en passant de reverser à la sécurité Sociale, les taxes, etc... cela est fort bien expliqué dans tous les sites dédiés. Car la vérité c’est que la CSG + la CRDS, ça profite plutôt à l’Oligarchie et cela contribue grandement à appauvrir encore plus les classes populaires. Et je ne parle pas bien sûr de la TVA qui vient se surajouter au reste.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mai 20:45

      @Remosra
      Ce n’est pas faux ! Les syndicats en France n’ont pas besoin de cotisants, ils sont financés par Bruxelles, par l’ Etat et par le patronat, pour assurer « la paix sociale » et ne jamais remettre en cause l’Europe des banksters.

      « Syndicats, corruption, dérives et trahisons »


      Il en va autrement ailleurs.
      Par exemple en GB, le Syndicat des Transports, très à Gauche, a appelé au Brexit !
      Vous ne risquez pas de voir ça en France, ils ne tiennent pas tuer la poule aux d’or qui assure un train de vie fastueux aux apparatchiks syndicaux !

    • Remosra 18 mai 20:52

      @Fifi Brind_acier

      Oui ça je suis tout à fait d’accord pour l’UE et le patronat Pour l’état, j’aimerais bien des preuves.
      Pour le rappeler, le monsieur parle d’un financement via la CSG. Etant comptable à la base, permettez moi d’être horrifié par cette affirmation ! De plus, mon boulot actuel (pas du tout comptable), me rappelle tout les jours ce que les sociétés paient et versent à l’état en rapport avec les salaires.


    • Yaurrick Yaurrick 18 mai 20:59

      @Fifi Brind_acier
      Pas uniquement, ils sont aussi financés par les salariés même non affiliés à des syndicats. Cela dit, les exemples ne manquent pas où les syndicats n’ont pas acheté la paix sociale mais au contraire finit par détruire leurs emplois par idéologie.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mai 21:15

      @Remosra
      Lisez le livre, il est en vente dans toutes les bonnes librairies, vous allez en tomber de l’armoire !


    • Remosra 18 mai 21:18

      @Fifi Brind_acier

      Je n’ai qu’un secrétaire, la hauteur suffira-t-elle ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mai 21:31

      @Yaurrick
      Tous les acquis sociaux ont été obtenus par les luttes sociales et syndicales, dans le cadre national, avant Maastricht. Et les Français sont pour le système redistributif actuel.

      Les salariés et les syndicats qui ont accepté les baisses de salaires et de travailler plus, ont fini comme les autres, à Paul Lemploi ! On leur promet pourtant qu’en faisant des sacrifices , ils sauveraient leur entreprise ! Rêve !


      Ce sont les Traités qui ont organisé l’ouverture à la mondialisation, mettant chaque salarié en concurrence avec tous les autres salariés, en Europe et dans le monde. Si vous croyez que les Français ont envie de vivre comme au Bangladesh, vous vous trompez lourdement.

      « Le déclin de l’industrie française »
      Je ne suis pas d’accord avec les solutions qu’il propose, mais son constat est dramatique. Il n’y a pas de solutions pour les entreprises, ni pour les Français, dans le cadre européen.

      En GB, rien que le fait de dévaluer la Livre de 10 %, sans Brexit acté, le chômage est au plus bas depuis 1975 !

    • devphil devphil 19 mai 08:17

      @Remosra

      C’est vous qui racontez n’importe quoi ...
      Vous ne maitrisez pas le sujet

      Philippe


    • Yaurrick Yaurrick 19 mai 18:08

      @Fifi Brind_acier
      Les français sont pour le modèle redistributif car ils ignorent le cout réel : « C’est gratuit, c’est l’état qui paie » comme disait un certain homme politique. Nombre d’entre eux sont persuadés que les cotisations patronales sont payées par les employeurs, étant donné que l’état fait tout pour cacher le cout (en plus d’en masquer une partie via la dette). En outre, je ne serai pas surpris qu’on ait dépassé le sommet de la courbe de Laffer, vu le niveau de prélèvement (+50% des revenus d’un employé au salaire médian) .

      Le cas de Whirlpool a montré qu’on peut trouver un accord qui soit viable pour toutes les parties prenantes. Si après par idéologie on doit avoir des redites de Goodyear, et détruitre totalement une usine alors qu’on peut limiter la casse, et bien non merci ! Et quand bien même des emplois sont détruits ce qui est naturel, il faut laisser les entrepreneurs libre d’en créer, et que les employés potentiels soient aussi formés correctement pour avoir une meilleure productivité (et ça doit aussi se faire à titre personnel, de la formation continue comme on en fait dans pas mal de secteurs.).

      La mondialisation n’est pas parfaite, elle gagnerait à être libérale et non pas un avatar du capitalisme de connivence, c’est entendu. Mais sans la mondialisation, bien des pays vivraient dans une misère encore plus grande, vous pensez qu’ils n’ont pas le droit de se développer ? C’est d’ailleurs une forme de redistribution de richesses, mais là curieusement certains sont biens moins enclins à donner qu’à recevoir, pourtant eux qui font partie des 5% les plus riches de la planète.

      La GB n’a pas dévalué sa monnaie en tant que telle, et son taux de chômage n’avait pas non plus atteint des sommets comme en France, car son marché du travail est quand meme plus flexible. Je ne suis pas pro-UE ou toute forme d’administration supranationale, seulement on ne sait que trop bien les ravages causés par le collectivisme, et ça la France s’y vautrerait sans vergogne si elle sortait de l’UE.


    • PhilippeDu92 22 mai 09:57

      @citizenzen Ici on n’est pas dans l’équité. Il s’agit de déshabiller Pierre pour Habiller Paul.


  • pallas 18 mai 19:04
    PRCF

    Donc la génération 68 se plaint de ne pas avoir de retraite ?, amusant, cette génération qui à mis le pays dans ce fait.

    Aujourd’hui tout n’est que corruption, passe droit, incompétence généralisé, de plus notre nation est isolé sur la scène international, beau résultat, fantastique !!.

    C’est interessant.

    Proverbe : Un homme qui plante un arbre cultive les 10 prochaines années, un Homme qui élève un enfant cultive les 100 prochaines années, Négatifs ou Positifs.

    Salut


  • Clouz0 Clouz0 18 mai 19:07

    Vous semblez avoir des informations de 1ère main, toutes puisées chez Initiatives Communistes, Bravo !


    - Rappelez-moi à quelle date est passée cette mesure ?
    Ah, elle n’est pas encore passée ??? 
    - Alors dites-moi quand le projet a-t-il été publié ?
    Ah, il n’a pas encore été publié ???
     smiley
    Effectivement, vos informations sur un projet dont on ne connait encore rien, ni du taux, ni du champ d’application, ni des exemptions éventuelles, ni des modalités .... vos informations relèvent de la pure boule de cristal.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 18 mai 19:16

      @Clouz0

      Bonsoir,

      quelques grandes dates de casse sociale :

      1/ création de la CSG 1992

      2/ Le plan Balladur avec les premières réformes sur les retraites 1993

      3/ le Plan Juppé, 1994 avec les grands mouvements de protestations où Juppé droit dans ses bottes ne veut rien céder. Réformes sur les retraites et sur la sécu, mais il gardera tout de même celle des retraites devant l’ampleur du mouvement.

      4/ Ensuite on saute quelques années et nous revoilà en 2007 avec Sarko et Hollande qui continue la casse et enfin... Pour finir, le plan Macron qui est d’ores et déjà évoqué, il suffit de savoir lire. C’est explicite.

      Tout à votre service pour éclairer ce sujet que je connais bien. Pas besoin de boule de cristal pour analyser les boules puantes du gouvernement.


    • Clouz0 Clouz0 18 mai 20:44

      @Madame Nicole Cheverney de l’UPR
       

      Bonsoir,
      Je suis confus et honoré que vous daigniez vous adresser à moi, misérable Troll, pour m’éclairer de vos lumières. Il se trouve que je suis moi aussi un « cotisant » involontaire de cette CSG et que j’en connais assez bien la saveur délicate au moment de passer à la caisse. Quant à l’historique de cette belle invention elle n’intervient pas pour grand chose dans le sujet de l’article d’aujourd’hui.

      Car, otez-moi d’un doute, nous parlons bien de l’article intitulé : 
      Hausse de la CSG : les petites retraites taxées pour remplir les poches des grands patrons
      Alors, si nous parlons bien de cet article, je vous confirme ce que je dis plus haut :
      Aucun détail n’est encore connu. Il est vraisemblable que les petites retraites seront exonérés ou qu’un système de compensation sera mis en place.
      Et si ce n’était pas le cas, alors - mais alors seulement - cet article pourrait avoir un commencement de réalité, bien que sa formulation soit, vous le reconnaîtrez avec moi, un peu ... singulière.
      Donc, pour le moment c’est un article pour rien, si ce n’est pour faire peur, pour râler ou pour désinformer. 
      Et plus probablement pour les 3 raisons à la fois.
      Et si je me trompais quant aux petites retraites, je vous promets alors de manger mon chapeau, en direct sur Avox ! smiley

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mai 20:51

      @Clouz0
      Mais bien sûr que le programme de Macron est connu !
      Ce sont les GOPé de la Commission européenne pour la France.


      Vous avez aimé Hollande ? Vous allez adorer Macron !

      Voici un résumé des principales mesures que Macron va devoir appliquer


    • Clouz0 Clouz0 18 mai 21:01

      Bonsoir Fifi Brind_acier de l’UPR !


      Dites-moi vous êtes toujours sur le front, du haut de vos 0,92 % ? Chapeau !
      Vous avez bien fêté ça au moins ? Un rock endiablé sûrement pour vous aussi !

      Bon, alors essayez de me lire et de répondre à ce que je dis et pas à autre chose, ni envoyer vos éternels liens sur les vidéos du Gourou et sur la propaglande zobficielle de l’UPR. 

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mai 21:41

      @Clouz0
      J’ai bien lu votre prose : « aucun détail n’est connu »
      Je vous réponds que oui, la CSG va bien augmenter.
      A l’UPR on le sait, puisqu’on est au courant des feuilles de route de la Commission européenne pour la France.

      Si vous préférez BFMTV à l’ UPR, c’est votre affaire ...

      Voici un article du site « Capital » qui donne les détails, puisque vous ne savez pas chercher sur Internet... 


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 18 mai 22:04

      @Clouz0

      Cher Monsieur Clouzo l’homme au chapeau !

      Il se trouve que les retraites par répartition faisaient partie du projet très social mis en place par le CNR, dans le cadre de la sécurité Sociale de 1945. C’est l’histoire, vous n’y pouvez rien ! Par contre, avec la casse de la Sécurité Sociale, la casse des retraites est entamée et ce que vous ne voulez pas voir, en attendant que cela se confirme dans les faits, c’est que le projet Macron est dans les cartons depuis au moins Balladur, Juppé, Sarko et Hollande.

      Alors mangez votre chapeau si vous voulez, mais le sujet sécu et retraite et CSG sont étroitement liés ! Et comme vous l’explique madame Fifi de l’Upr, il n’y a qu’à vous rendre sur Internet pour avoir la primeure du projet Macron lui-même inscrit en gras dans le projet des Gope. Non, nous n’avons pas peur, les Français, d’affronter la réalité qui se jouera bientôt avec les ordonnances de Macron, cet été, comme il nous l’a annoncé royalement séantement sur son nouveau trône, et m’est avis, qu’il lui sera difficile devant la déferlante protestataire des grands boulevards, de s’entêter plus avant dans ce délire extravagant digne d’une dictature genre Général Alcazar ! 


    • Ouam Ouam 19 mai 08:21

      @Clouz0
      « Et si je me trompais quant aux petites retraites, je vous promets alors de manger mon chapeau, en direct sur Avox !  »
       
      Amateur de belles photos et vidéos...
      Je me propose, si vous le permettez et que la situation géographique reste possible bien sur,
      d’immortaliser ce moment de bonheur extrème que vous procurerez à de nombreuxs lecteurs dans un futur proche.
       
      Nous pouvons débattre sur quels serons les condiment autorisés pour agrémenter le gout du feutre ou de la toile de votre chapeau qui fera votre festin : moutarde, cornichons (adaptés), poivre...).
       
       
      j’en salive d’avance....


    • Clouz0 Clouz0 19 mai 14:43

      @Ouam

      Ce sera avec le plus grand plaisir !
      Mais pour vous y convier il conviendrait que vous me donniez vous aussi quelque chose en échange : 
      Que pourriez-vous bien manger au cas ou - fort improbable selon vous - il s’avèrerait que j’aie eu finalement raison ?

      Vous pouvez y aller franco puisque c’est sans risque, apparement.
      Faites votre choix :
      - Le billot sur laquelle votre tête repose comme une invitation à la poule au pot ? la clôture de votre poulailler ? 
      - Encore plus fort : le code du travail complet dans sa version actuelle ?
      ...
      Si nous tombons d’accord sur l’échange, vous me permettrez, moi aussi, de me munir de mon équipement photo ce qui me permettra de laisser un dernier souvenir de vous à votre famille éplorée. 

      « Ci-git Ouam, Ex expert en paris risqués, son dernier fut de trop ! »


    • PhilippeDu92 22 mai 10:00

      @Nicole Cheverney Macron noud disait qu’il ne faut pas oublier l’histoire. Il ferait bien de s’appliquer ce principe à lui-même.


  • Eric F Eric F 18 mai 19:54

    Tout d’abord, la CSG et la CRDS ne sont plus seules, il existes plusdieurs prélèvements additionnels qui s’y ajoutent sur certains types de revenus, on en arrive parfois à un total de 15,5%, hors impôts qui sont en plus prélevés dessus.
    Pour les salariés, ce devrait être une opération blanche, certaines « charges salariales » seront reportées sur la CSG, à total plus ou moins constant.

    Concernant les retraites, indépendants et fonctionnaires, le scénario est connu : pour acheter la paix sociale, les « petites » retraites (ou revenus) seront exemptées de l’augmentation, la totalité de la charge sera reportée sur les moyennes retraites et autres revenus des catégories intermédiaires, alors que les plus nantis auront la suppression de l’ISF sur les capitaux financiers.
    En France, il ne faut jamais être au milieu de l’échelle.


  • kader kader 18 mai 20:47

    pourquoi dire que le CSG augment de 1.7 point ??????

    cet impot augment de 11% cest presque du jamais vu. et cest un impots pour tout le monde meme les non imposables.

    Bravo l’ex associé du diable.... ca commence bien


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mai 21:01

      @kader
      « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ».

      « UPR- Comment nos gouvernements sont soumis à la Commission européenne »

      L’UPR a prévenu, depuis des mois et des années, que sans sortie de l’ UE, ce sont les Grandes Orientations de Politique économique de la Commission européenne qui s’appliqueraient !


      Mais les électeurs, y compris de Gauche, ont préféré « voter utile », plutôt que de voter pour le seul candidat du Frexit, Asselineau.

      Il va leur rester les yeux pour pleurer.
      Alors, ils sont priés, syndicats, PRCF, FI, LO, NPA et autre Pardem, de ne pas venir pleurnicher sur les dégâts, il fallait y penser avant !


    • troletbuse troletbuse 19 mai 01:36

      @kader
      Tu fais erreur
      Si c’est une CSG non déductible(bien entendu) 2.4%, ca fait une augmentation de 70%
      Si c’était sur la CSG déductible 4.2ù, ca ferait 40%
      Et globalement sur toute le CSG 6.6%, ca ferait 25%


  • jjwaDal jjwaDal 18 mai 21:07

    Le nouveau Proconsul de la Gaule ne veut rien supprimer du tout. Il n’est pas à ce poste pour avoir des volontés propres mais pour exécuter une mission. La Sécurité sociale est dans le collimateur de l’accord « AGCS » de l’OMC depuis le début et la commission européenne est là pour savonner la planche.
    Par ailleurs il est normal que le MEDEF joue les pleureuses pour faire baisser le coût du travail. Incidemment personne ne parle jamais des coûts exhorbitants du capital (probablement parce que la création monétaire ex-nihilo est bien plus dure qu’accumuler les compétences de milliers de salariés pour produire quoi que soit...).
    Quand on sait qu’en 2017 on partage la même monnaie avec des salariés payés au tiers du français, la même zone économique avec des roumains émargeant avec un salaire minimum de 220€ et des bulgares à 180€ (les chinois sont à 230€ par comparaison) et qu’on a une zone de libre échange avec des ukrainiens à 60€ par mois, on voit bien que toutes les baisses de charges ne changeront rien du tout. Même avec un SMIC à 500€ et aucune charge patronale on serait mis à mort par les Chinois et plus d’une demi douzaine d’Etats européens.
    Donc on n’est pas en présence d’imbéciles ou de salauds mais bien de fous à lier.


    • Eric F Eric F 18 mai 21:15

      @jjwaDal
      Vous avez raison dans les ordres de grandeurs que vous donnez, baisser les charges sur les salaires de 10% ne permettra de toutes façons pas de lutter contre des couts salariaux 5 fois moindres que les nôtres (pour une différence de pouvoir d’achat réel de l’ordre de 2 à 2,5, car le coût de la vie est sensiblement moindre).


    • Ar zen Ar zen 18 mai 21:31

      @jjwaDal

      Lire et relire le testament de Maurice Allais. L’UE est mortifère pour la France et pour de nombreux autres pays. Sans le Frexit la France est condamnée. Aucune autre alternative. Avec Maurice Allais nous avons l’impression de lire le message d’un visionnaire. Tout ce qu’il dit se réalise sous nos yeux !

      Un protectionnisme raisonné et raisonnable

      Ma position et le système que je préconise ne constitueraient pas une atteinte aux pays en développement. Actuellement, les grandes entreprises les utilisent pour leurs bas coûts, mais elles partiraient si les salaires y augmentaient trop. Ces pays ont intérêt à adopter mon principe et à s’unir à leurs voisins dotés de niveaux de vie semblables, pour développer à leur tour ensemble un marché interne suffisamment vaste pour soutenir leur production, mais suffisamment équilibré aussi pour que la concurrence interne ne repose pas uniquement sur le maintien de salaires bas. Cela pourrait concerner par exemple plusieurs pays de l’est de l’Union européenne, qui ont été intégrés sans réflexion ni délais préalables suffisants, mais aussi ceux d’Afrique ou d’Amérique latine.

      L’absence d’une telle protection apportera la destruction de toute l’activité de chaque pays ayant des revenus plus élevés, c’est-à-dire de toutes les industries de l’Europe de l’Ouest et celles des pays développés. Car il est évident qu’avec le point de vue doctrinaire du G20, toute l’industrie française finira par partir à l’extérieur. Il m’apparaît scandaleux que des entreprises ferment des sites rentables en France ou licencient, tandis qu’elles en ouvrent dans les zones à moindres coûts, comme cela a été le cas dans le secteur des pneumatiques pour automobiles, avec les annonces faites depuis le printemps par Continental et par Michelin. Si aucune limite n’est posée, ce qui va arriver peut d’ores et déjà être annoncé aux Français : une augmentation de la destruction d’emplois, une croissance dramatique du chômage non seulement dans l’industrie, mais tout autant dans l’agriculture et les services.



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mai 21:47

      @jjwaDal
      J’ai trouvé un tableau comparatif des salaires dans les 27 pays de l’ UE, on peut comparer simplement les montants des salaires minimum... quand il y en a ! Les anciens pays de l’ Est sont le tiers monde à domicile .


      On peut trouver encore plus bas, mais c’est plus loin que la Roumanie, en Birmanie, le salaire est de 2,47 $ par jour...

    • jjwaDal jjwaDal 19 mai 08:05

      @Fifi Brind_acier @ Ar Zen
      D’accord avec vous deux. Je mitonne un article justement pour dépecer le projet de Shadocks non seulement des européistes mais des tenants de l’économie « néoclassique » (qui en plus chez nous utilise le dernier prix Nobel d’économie pour interdire l’enseignement de thèses économiques alternatives...). Lordon a raison : il faut allumer tous les contre-feux possibles contre la démence qui avance et toucher un maximum de monde autour de nous.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 mai 08:22

      @jjwaDal
      Méfiez-vous, Lordon raconte un peu n’importe quoi !
      Il explique que l’UE n’est pas réformable, mais au lieu d’en tirer la conclusion qu’il urge d’en sortir, il dit qu’il faut essayer quand même !!


    • jjwaDal jjwaDal 19 mai 15:01

      @Fifi Brind_acier
      J’ai dû visionner l’essentiel de ses conférences et lis assez régulièrement son blog. Sur celle-ci il reprend le thème de Mélenchon de tenter quelque chose auprès des partenaires en sachant que c’est peine perdue. La belle affaire. Il a pondu plus de texte incisifs et corrosifs sur la structure de l’UE que vous et moi n’en écrirons jamais et touché bien plus d’audience que vous et moi. Ceci dit je n’adule pas plus Lordon, qu’Asselineau et garde mon sens critique quoi qu’il arrive.


  • Ar zen Ar zen 18 mai 21:21

    Maintenant le PRCF a beau jeu de critiquer l’UE. 


    `Pourquoi avoir soutenu Jean Luc Mélenchon qui ne voulait pas en sortir de l’Union européenne ? 

    Jean Luc Mélenchon, par son attitude, a volé le débat sur la sortie de l’UE aux Français. Il a fait détourner le regard de millions de personnes de la vraie sources de leurs problèmes. Il les a entrainés dans une impasse. Il n’a pas voulu faire oeuvre de pédagogie pour expliquer la malfaisance de l’Union européenne. Des millions d’insoumis n’ont toujours pas compris le rôle néfaste de l’UE sur leur vie. 
    Ce n’est pas manque d’avoir voulu alerter sur les GOPE. Il en a parlé des GOPE Mélenchon ? 
    Voilà ce que les Français vous avoir au menu, tout est la dedans, il fallait y réfléchir !


  • izarn izarn 18 mai 21:41

    Mais bon t’avais qu’a appeler à voter Marine au lieu de nous faire chier avec celui pour qui tu as voté !
    Tu preferes te faire entuber avec le pas facho Macronibus LGBT Bergé-Attali...
    C’est ton choix...
    Te plains pas...Encaisse ta connerie.


  • zergotine 19 mai 06:42

    Faut bien financer le train de vie des entreprises et des grands patrons, des millions de migrants, des millions d’issus de l’immigration de ces 40 dernières années, les 900 000 bébés qui auront besoin : d’infrastructures publiques, des creches ecoles, universités, centres educatifs et sociaux, soins de santéet le chomage rsa cmu ame, la police, les Ets de santé, les prisons etc etc etc et les retraites des miserables qui n’ont jamais travaillé ou peu cotisés nés en France ou venus d’ailleurs !!!

    Pays d’assistés destructeur de la meritocratie punie par l’impot


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 mai 06:55

      @zergotine
      Vous avez dû lire de travers le programme de Macron : baisse des dépenses publiques, privatisation progressive des services publics, disparition de la Sécurité sociale au profit des mutuelles, et privatisations des biens publics ...


      Déjà, Véolia a privatisé plusieurs kms de la plage de la Baule !
      La France va devenir comme la Grèce, où tout est à vendre, les barrages, les plages, les aéroports, la SNCF etc

    • Ar zen Ar zen 19 mai 08:08

      @zergotine

      Il y a, il me semble, un phénomème qui vous a échappé. C’est celui de l’augmentation de la population française et de la population mondiale au cours des siècles. Il ne vous a pas échappé que les êtres humains sont beaucoup, beaucoup plus nombreux sur la planète qu’hier. Et l’augmentation a été exponentielle !

      Dans votre post vous faites comme si les « infrastructures » ne servaient qu’a servir les millions de personnes issues de l’immigration. Vous n’avez pas examiné le problème dans sa globalité. 

      Variation de la population de la France : https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_démographique_de_la_France

      Variation de la population mondiale

      Mettre en avant les flux migratoires incontrôlables pour expliquer les choses est une vue de l’esprit, c’est un mythe ! Vous ne réfléchissez pas en terme d’augmentation de la population globale. 

       Le mythe le plus ancré dans le discours social-xénophobe veut que la mondialisation actuelle se distingue de toutes les périodes d’intégration économique antérieures par des flux migratoires considérables et incontrôlables. Et pourtant c’est le contraire qui est vrai ! La période dite de la première « mondialisation », 1870 - 1914, a connu des mouvements de population massif, notamment de l’Europe vers les Etats Unis. Les migrants ne présentent dans notre population qu’environ 3% de la population mondiale (230 millions de migrants pour 7 milliards d’habitants sur terre). 

      Ce qui veut dire que 97% des habitants de la planète demeurent où ils sont nés (cette proportion est tout à fait stable depuis 25 ans). Les êtres humains sont donc aujourd’hui bien plus sédentaires que nomades, ce qui ne fut pas toujours vrai. 

      En revanche, ce qui n’est pas pris en compte, que vous ne prenez pas en compte dans vote post, c’est l’augmentation considérable la population de la planète, d’un facteur 4 pour vous préciser les choses. Ceci induit une progression des migrations en « volume » mais elles ont bien diminuées en « proportion » !

      Et pour mettre les points sur les « i », en ce qui concerne la France, par comparaison avec la période de forte immigration des années 1960, les flux ont « régressé » non seulement en proportion mais également en volume ! Les flux migratoires vers la France sont à un point historiquement bas, de l’ordre de 280.000 personnes par année. Ramenée à la population française, la proportion terrifiante de ces « envahissements » sur le sol national, atteint 0,4%. 

      Pour préciser les choses. D’après les chiffres de l’INSEE un « petit remplacement » a déjà eu lieu. La population française est aujourd’hui pour 1/5ème soit immigrée soit issue de l’immigration au terme d’un siècle d’évolution. Si au début du XXème siècle, la France comptait 3% d’immigrés, cette part monte à 8% avant la fermeture des années 1930 pour se stabiliser à 7,5% en 1975 et s’élever à 8% aujourd’hui (chiffres de 2008). Cela fait donc plus d’un siècle que la proportion d’immigrés présents sur le sol français oscille entre 6% et 8% et sa progression au cours des quarante dernières années, supposées marquer une rupture fondamentale, correspond à une « fulgurante » poussée de 0,5 point de pourcentage. 

      La vrai question n’est pas celle de l’insoutenabilité de l’immigration actuelle mais, plus exactement, celle de la défaillance de l’intégration sociale des immigrés d’hier et de leurs enfants. Quelles chances la République a t-elle données et donne t-elle aux quelques 12 millions de Français immigrés ou nés en France d’un parent immigré ? Comment la France cultive t-elle la richesse d’une population devenue tranquillement diverse au cours du XX siècle ? 





    • Ouam Ouam 19 mai 08:46

      @Ar zen
      Blabla bla....
      Vous voulez des photo du journal de bagnolet ou de montreuil (9.3) ? ,
      Il n’y à plus un caucasien dessus lors des photos de groupe, exepté des elus qui sonts blanc comme à l’époque de l’esclavage aux usa ou les maitres etaient les blancs.
       
      Et c’est moi qui ne suis pas caucasien qui vous le dis.
       
      Zergotine à raison, lorsque je vais dans le 9.3, on voit de tout sauf des caucasiens, et je m’en fous moi qu’ils soient remplacés, c’est d’ailleurs bien fait pour euxs, ils n’avaient qu’a pas exploiter et inciter ces gens a venir.

      mais de la à nier l’évidence comme vous le faites, c’est balaize....
      Ou dites nous ou vous deumeurez, a chatou dans le 92 ? dans paris 7eme 16eme ?

      Rien que l’année derniere environ 1 million de gens onts étées régularisés francais...
      ca doit etre des américains ou des chinois...non c’est des japonais ^^^lolll

      Et pour votre deuxieme phrase et cette question particulièrement
      "La vrai question n’est pas celle de l’insoutenabilité de l’immigration actuelle mais, plus exactement, celle de la défaillance de l’intégration sociale des immigrés d’hier et de leurs enfants. Quelles chances la République a t-elle données et donne t-elle aux quelques 12 millions de Français immigrés ou nés en France d’un parent immigré ?« 
      Ben aucune justement, parce que ces gens s’eduquent et ont des justes revendications.
      il faut absolument faire venir des population les plus sous éduquées possible pour les remplacer à leur tour...et faire le plus de profits et d’esclaves servilles.

      C’est ce petit détail qui visiblement vous à échappé....

      ’ » Comment la France cultive t-elle la richesse d’une population devenue tranquillement diverse au cours du XX siècle ? « 
      comme les autres peuples qui l’on vécu...
      Alors de la à vous croire supérieurement intelligent par rapport auxs autres peuples / civilisations, le resultat sera le meme au bout.
      Je vous épargne la longue liste si vous etes un minimum informé qui étayent ma remarque.

      ah si une derniere chose
       » La période dite de la première « mondialisation », 1870 - 1914, a connu des mouvements de population massif, notamment de l’Europe vers les Etats Unis.« 

      vous oubliez juste plusieurs choses.

      la 1ere c’est peut etre d’arreter de prendre les gens pour des imbéciles
       
      la 2eme est la courbe de croissance de la population mondiale entre cette époque et maintenant
       
      la 3eme le nombre d’habitants des usa à cette époque, vous allez meme nous indiquer le nombre, que les gens rigolent un bon coup
       
       »Les flux migratoires vers la France sont à un point historiquement bas, de l’ordre de 280.000 personnes par année. Ramenée à la population française, la proportion terrifiante de ces « envahissements » sur le sol national, atteint 0,4%. "
      il n’y à que vous pour croire à ces chiffres, et encore je n’en suis pas sur
      C’est comme l’inflation à zero du gvt, on y crois tous et on le constate tous smiley



    • Ar zen Ar zen 19 mai 09:59

      @Ouam

      Effectivement la répartition des populations immigrées n’est pas homogène en France. 

      Les « immigrés », pour des raisons de solidarité, se regroupent toujours dans les endroits où se trouvent certains de leurs compatriotes. 

      Il en a été ainsi lorsque des Bretons sont venus dans la capitale, comme des Bougnats. 

      Si vous prenez le temps de consulter les chiffres de l’INSEE, vous comprendrez. Vous pouvez, certes, contester aussi ces chiffres et vous en remettre à votre pifomètre en visant le 9.3 

      L’immigration doit s’analyser sur du long terme. Et lorsque vous parlez des Américains, des Chinois et des Japonais ont comprend bien que ce n’est pas l’immigration, en général, qui vous pose problème, mais autre chose, n’est-ce pas ? 

  • zygzornifle zygzornifle 19 mai 11:13

    Bien venu au pays des pleurnichards , vous avez votés comme des cons , maintenant vous allez vivre comme des cons ....


  • zygzornifle zygzornifle 19 mai 17:17

    Grand patron = grand Macron .....


  • zygzornifle zygzornifle 20 mai 13:25

    pourquoi on ne paye pas mieux les retraités , ou est passé l’argent qui devrait leur être destiné ? Ha il y a 5 500 000 fonctionnaires a payer 530 000 élus de la république plus les députés, ministres sénateurs a foison les institutions qui coûtent aux contribuable des fortunes colossales, alors les retraités circulez y rien a voir pour vous , faites les poubelles des riches pour lécher les emballages bio .....


  • alain_àààé 21 mai 13:46

    vous ne changerez jamais cela fait x articles que l on as sur les retraités mais nous le savions fallait lire le programme de Macron pour connaitre les raisons.


  • pijaga 21 mai 17:47

    Les conséquences de l’augmentation sont sous-estimées. l’augmentation de 17% est sur le BRUT ce qui représente 1,84% ou 1,85% sur le NET selon l’importance des retraites complémentaires. Pour une retraite de 2000 euros la perte est de 442 euros et non 408 !


  • Frédéric BOYER Frédéric BOYER 21 mai 21:58

    Il faut bien que les pauvres s’appauvrissent pour que les riches s’enrichissent. D’ailleurs, s’il n’y avait plus de pauvres, il n’y aurait plus de riches !
    De savoir que la première mesure du baron Macron va consister à piquer du blé à la masse des vieux égoïstes qui ont voté pour lui m’enchante.


  • Armelle Armelle 22 mai 09:02


    @Citizen a tout à fait raison, VOUS racontez vraiment n’importe quoi PCRF, comme à votre habitude !!!
    Vous nous faites une telle « fixette » sur les « patrons », que vous ne parvenez même plus à être à minima objectif. D’ailleurs le titre de votre article est très évocateur
    On a le sentiment de lire le verbiage d’un ado boutonneux qui, dans sa jalousie maladive, nous fait une grille de lecture totalement idiote pour faire valoir ses idées
    Vous serez cependant juste un peu vicieux comme il faut pour prendre en otage certaines catégories afin d’argumenter laborieusement mais encore une fois dans la désinformation et avec une haine malsaine !!!

    Informez-vous et comprenez avant de vous précipiter comme un âne dans des analyses dont, ni le fond ni la forme n’ont la moindre crédibilité !
    Mais c’est certain, à fréquenter les syndicats avec vos « camarades », la malhonnêteté intellectuelle se transmet vitesse grand V. Vous savez ? la nébuleuse qu’est la CGT, qui se permet d’avoir 80 millions de réserves, dont 40 sont positionnés sur des placements boursiers dans les grandes entreprises dirigées par les patrons que vous critiquez ici

    Lisez, vous serez moins bête aujourd’hui

     https://www.toutsurmesfinances.com/impots/augmentation-de-la-csg-le-programme-de-macron.html&nbsp ;


  • Wendigo Wendigo 22 mai 09:26

    Et pour ce qui est de « baiser les vieux », macron n’est pas un débutant, ça fait 24 ans qu’il pratique ..... smiley


  • babadjinew babadjinew 22 mai 10:26

    Diviser pour mieux régner ! Le plus triste c’est que cela fonctionne. Donc l’Euro, l’Europe, le rebeu, l’autre tout est bon pour expliquer l’inexplicable.........


    Pourtant, que faisons nous des 80 MILLIARDS (moyenne basse) de FRAUDE FISCALE ! Ce sans même parler des niches fiscales........

    Vous cherchez des marges de manœuvres en voila une grosse.... Pourtant pas un mot.....

    Wake Up en votant FI aux législatives !!! 

  • Armelle Armelle 22 mai 11:32

    LA PREUVE QUE @PRCF RACONTE N’IMPORTE QUOI...
    Le gars, non seulement ne comprend rien à rien, mais en plus ne sait pas lire (ce qui d’ailleurs va ensemble)
    Tout est bon pour se consoler de la défaite de ses idées aux présidentielles 

    http://argent.boursier.com/quotidien/actualites/les-retraites-paieront-ils-plus-de-csg-avec-emmanuel-macron-4240.html

    Quand des modérateurs feront enfin leur travail INTELLIGEMMENT, dans le respect du « journalisme », lequel se doit d’informer les gens, et implique alors une vérification quant à la véracité des propos et la forme qu’on leur donne et qui elle peut orienter ou influencer les opinions ???
    ...On en vient même à soupçonner qu’une part de ces « modérateurs » ne lisent bien évidemment pas le contenu des articles et ne réagissent qu’à l’idée de fond proposée par le titre, quand bien sûr celle-ci va dans leur sens.
    beuuurk !!!
    Et vous appelez cela un journal citoyen ?


    • Armelle Armelle 22 mai 14:06

      @rocla+
      ...Mais le pire est qu’ils se croient intéressants et intelligents les bougres !!!
      Regardez depuis 3 mois le niveau des articles qui sont sortis, c’est assez hallucinant. Et étant un journal « citoyen » ça montre la pertinence du peuple !!!
      Finalement, les créateurs de ce sites auraient mieux fait de faire une simple plate-forme sur laquelle les gens réagissent à propos d’articles ciblés et référencés de divers journaux nationaux !

      ça relèverait le niveau mon bon Monsieur !!!

      C’est de pire en pire...


  • flo7777777 13 juin 13:59

    Bonjour, la hausse de la csg de m. macron de 1.7% sur les retraités notamment est anticonstitutionnelle, en voici la preuve avec le lien ci-après :

    https://www.publicsenat.fr/article/politique/la-proposition-de-macron-qui-consiste-a-financer-la-protection-sociale-par-l-impot

    En effet, comme l’explique ce constitutionnaliste, on ne peut être légalement prélevé d’une cotisation sociale dont on ne bénéficie pas ; c’est bien le cas puisque les retraités devraient cotiser pour financer la baisse des cotisations chômage dont ils ne bénéficient pas. C’est une rupture de l’égalité de tous devant la loi et donc devant l’impôt. M. Macron s’est déjà fait retoquer par le Conseil Constitutionnel pour un dossier similaire dans le gouvernement Valls. Il suffit donc que 60 députés ou sénateurs d’opposition saisissent le conseil des Sages, ce qu’ils ne manqueront pas de faire.

    Par ailleurs, le monochromatisme de la future assemblée nationale est un danger pour la démocratie. Car m. macron ne va pas se priver de prendre un maximum de mesures qui vont laminer les classes populaires et moyennes. Le « Du contrat social » de J.J. Rousseau va être et est déjà bafoué. Mais il y a un risque, le débat démocratique ne pouvant plus se faire à l’assemblée, il se déplacera dans la rue et m. macron, élu par 24% des Français, ne pourra ni maîtriser, ni contenir les débordements sociaux qu’il est en train d’encourager. La casse sociale programmée avec la réforme ou plutôt la destruction du Code du travail entrainera une réaction populaire que même les syndicats ne sauront calmer. Cela n’engage que moi mais je doute que m. Macron termine son quinquennat. Car n’oublions pas que l’ensemble des réformes prévues sont obscures, sibyllines et habilement masquées par un épais rideau de fumée et de la poudre aux yeux (par exemple, la suppression de la taxe d’habitation.) 

    pm


Réagir