lundi 24 février - par GÉOPOLITIQUE PROFONDE

L’argent a surperformé l’or lors des récentes bulles financières

 

L’argent a souvent été sous-évalué par rapport à l’or durant l’histoire de l’humanité, mais on n’avait encore jamais atteint un tel niveau d’écart jusqu’à aujourd’hui. Plusieurs facteurs sont favorables pour l’avenir du métal gris, voyons-en quelques-uns.

L’argent s’avère déjà être sous-évalué selon le ratio or/argent, qui se situe environ à un rapport de 1/89, ce qui signifie qu’il faut environ 89 onces d’argent pour acheter une once d’or aujourd’hui en euro. Ceci alors qu’il y aurait 19 onces d’argent pour chaque once d’or dans les sols selon les estimations géologiques. Le ratio actuel est donc largement décorrélé des stocks. Dans l’histoire, le rapport or/argent était beaucoup plus faible :
 
  • Dans l’Égypte ancienne, le ratio or/argent était de 1/1  ;
  • En 1792, le ratio fut fixé aux États-Unis à 1/15 par la loi ;
  • En 1803, la France imposa le ratio de 1/15,5  ;
  • Et la moyenne du XXe siècle fut d’environ 1/40.
 
Depuis que l’humanité est passée à un système de monnaie fiduciaire (désindexée d’un actif tangible), nous pouvons relever une certaine corrélation entre le ratio or/argent et la création de monnaie par la banque centrale, notamment américaine. Au lancement du quantitative easing (QE/planche à billets/rachats d’actifs) de la FED en 2008, l’écart du rapport or/argent tendait à se rétrécir pour ensuite progressivement s’accroître au fur et à mesure que la FED s’engageait dans sa politique monétaire extrême pour sauver le système économique et financier.
 
Le ratio or/argent sur 100 ans
 

Depuis des années, de nombreux observateurs constatent que l’argent est sous-évalué non seulement par rapport à l’or, mais également par rapport au marché boursier. Le graphique suivant montre le rapport argent/or (inversé) par rapport au S&P 500 (indice boursier américain de référence). Vous noterez la forte corrélation entre les deux valeurs depuis environ 20 ans jusqu’en 2011 environ, date à laquelle les effets de l’inflation monétaire (QE1 et QE2) de 2008 à 2011 se firent sentir. Vint ensuite l’inflation des prix des actifs à partir de 2011 et la prochaine étape pourrait bien être l’inflation des prix tout court.
Publicité

 
Le ratio or/argent et le S&P 500
 


​Les pays du monde entier, et notamment de l’OCDE, s’efforcent de stimuler leurs investissements et leur croissance et ce n’est pas vraiment facile en ce moment (#coronavius). Ceci se fait avec le rachat d’actifs par les banques centrales (QE) et le retour à un relatif protectionnisme en occident, autrement dit à une réindustrialisation qui pourrait être favorable à une hausse de la demande d’argent métal (majoritairement utilisé dans l’industrie on y reviendra dans un prochain article).

 

 

​L’argent est en effet assez volatile par rapport à l’or en raison de son rôle industriel et de sa demande dans le domaine. Il ne faut pas oublier néanmoins qu’initialement, l’argent est un métal monétaire souvent plus utilisé que l’or : la première utilisation de l’argent métal en tant que pièce de monnaie remonterait au VIe siècle avant J.C. Sa tendance à suivre son alter ego doré se fait souvent remarquer, quand l’or monte, l’argent suit assez souvent, mais avec un décalage. Ceci peut donc laisser penser à une nouvelle diminution du ratio or/argent comme dans les années suivant la crise de 2008. Si ce ratio diminue, cela se fera-t-il par une baisse de l’or ou une hausse de l’argent  ? Vu l’instabilité globale, l’or a de bonnes chances de monter ou de rester en bonne position.

Il faut noter qu’au cours des marchés haussiers de l’or, comme nous le vivons actuellement, l’argent métal a régulièrement surperformé le métal jaune dans l’histoire ce qui amène un autre argument laissant penser que le rapport or/argent s’amenuisera. Avec un cours plus volatile que l’or, il offre la même réalité tangible (de valeur refuge et monétaire) avec un bon potentiel à la hausse.
​​
Publicité
L'argent surperforme l'or
 
Lors des récents marchés haussiers de l’or, l’argent a surperformé. Source : https://goldsilver.com/blog/will-2020-be-the-year-for-silver/


L’argent, corrélé à l’or, est aujourd’hui plus accessible financièrement et connaît aussi l’épuisement de ses ressources en sous-sol. En effet, le marché de l’argent est sous-approvisionné et le Silver Institute (institution washingtonienne internationale de référence de l’industrie de l’argent métal) a enregistré une diminution de 2,4 % de l’offre mondiale d’argent en 2018. L’argent est un métal qui s’épuise ce qui peut amener également à une augmentation des cours en fonction de l’état des stocks ou de la perception de l’état des stocks.


Franck Pengam

Le Pack'Or (cliquez sur l'image)​
Le pack or contre la crise

 



2 réactions


  • Jeekes Jeekes 24 février 16:24

    Ah ben merde ’’à l’or’’ !

     

    J’croyais, à lire votre nombreuse propagande récente, qu’il fallait absolument impérativement acheter de l’or.

    Vos conseils ’’éclairés’’ ne seraient-ils finalement que du pipeau ?

     


Réagir