mercredi 11 mars - par azyx1986

La crise (de panique) du coronavirus

Le coronavirus est arrivé en France et les médias ont fait leur œuvre en déclenchant un phénomène de panique à plusieurs niveaux. Les médias ont tous pour but d’être vendus ou de générer du clic sur internet pour gagner du fric via les pubs. Il faut donc toujours plus de sensationnel et la peur du coronavirus est excellente pour leurs affaires. Même si le coronavirus est dangereux et tue des personnes fragiles un peu partout dans le monde, déclencher une panique est complètement irresponsable et donne des conséquences extrêmement graves que ce soit d’un point de vue sanitaire, social ou même économique. Pour l’économie, on va voir que le coronavirus est un excellent moyen de comprendre la vraie stratégie de ce gouvernement.

JPEG

Lien vers la vidéo : https://youtu.be/vigaZAuMwuI

Le risque sanitaire de la panique : la pénurie

Une des premières conséquences de la panique générée par les médias est la pénurie et la flambée des prix des solutions hydroalcooliques. On a même eu une réaction du ministre de l’économie qui a découvert à cette occasion ce qu’est une économie de marché. Comme quoi, on peut apprendre à tout âge, rien n’est perdu pour le gouvernement.

PNG

Pour ceux qui aiment l’histoire, c’est aussi ce qui est arrivé à Louis XVI. Au XVIIIe siècle, le roi décidait du prix du grain. Les physiocrates (qui étaient un peu les ancêtres des néolibéraux) ont convaincu Louis XVI de laisser libre le prix du grain parce que le marché allait le réguler tout seul. Louis XVI qui avait 20 ans s’est laissé convaincre et a validé l’Edit du Turgot qui a libéralisé le prix du grain. Évidemment, ce sont ces mêmes physiocrates, qui étaient des nobles et des bourgeois, qui ont tout de suite spéculé sur le grain, fait des réserves pour le vendre plus cher et déclenché la grande famine qui a mené à la révolution française. Finalement, c’est Louis XVI qui s’est fait couper la tête. Les physiocrates eux continuent de diriger toute la pensée économique depuis plus de 2 siècles en évoluant vers le libéralisme et le néo-libéralisme.

Au passage, pour mes lecteurs qui me demandent de faire un article pour dénoncer l’influence néolibérale de l’Europe sur la nation française. Prenez le fil de l’histoire économique et vous verrez que c’est bien l’école de pensée française qui a construit la pensée économique amenant au néolibéralisme. La France ne subit pas le libéralisme européen, mais l’Europe subit le libéralisme français.

L’autre pénurie dont nous entendons parler depuis quelques jours est celle des masques de protection. La panique générée par les médias fait aussi exploser la vente des masques de protection et la flambée des prix. Donc un certain nombre de petits malins qui ont compris ce que c’est qu’une économie de marché, pas comme le ministre de l’économie, ce sont dit que c’est le moment d’aller les piquer et de faire des stocks pour pouvoir les revendre à prix d’or. Ces masques n’empêchent même pas d’attraper le coronavirus, cependant il y a des gamins dans les hôpitaux qui sont malades, qui n’ont plus de défenses immunitaires et qui risquent de mourir à cause de ces vols et donc à cause de la panique générée par les médias.

PNG

Plus grave, si les gens se mettaient à faire des stocks de doliprane à force de paniquer, ils pourraient générer des pénuries et empêcher les malades du coronavirus, de la grippe ou d’autres maladies hivernales, de pouvoir acheter ce médicament et donc de faire baisser leur température ou celle de leur enfant, et ça c’est dangereux.

Le plus souvent ce sont les paniques générées par les médias qui créent les problèmes et les pénuries. Par exemple cet automne avec les gilets jaunes, on a eu un blocage de raffinerie pendant plusieurs jours, qui n’a pas été repris par les médias parce que le sujet ne faisait plus vendre. Résultat, aucun impact sur les stations essences, elles ont vécu pendant plusieurs jours sur leur stock.

À Noël, en revanche on a eu une menace de blocage qui a été reprise dans tous les médias régionaux, puisque c’était contre la réforme des retraites et que ce sujet était à la mode. Tout le monde s’est précipité pour faire le plein et en une demi-journée, toutes les stations étaient vides, alors que finalement personne n’a bloqué la raffinerie. Les médias ont été les seuls responsables de la pénurie.

Il faut avoir conscience que c’est la panique qui est dangereuse et qui empêche de s’organiser correctement. Les personnes qui écrivent des articles et des commentaires alarmistes sur le sujet du coronavirus feraient bien aussi de réfléchir à leur responsabilité.

D’ailleurs le 15 est surchargé d’appels. Plusieurs témoignages de personnes qui ont été en contact avec le coronavirus et qui ont présenté les symptômes de fièvre et de toux, m’ont dit avoir appelé le 15. La personne du 15 leur a répondu de prendre des médicaments pour faire baisser la fièvre parce qu’ils ne prennent en charge que les personnes en détresse respiratoire.

PNG

Cela veut dire que les médecins ont des consignes d’efficacité face à ce virus, qui peut être très dangereux puisqu’il tue des gens, mais est heureusement bénin dans une majorité de cas. Cela veut dire aussi que le nombre de contaminés comptabilisés que vous voyez tous les jours dans les médias est complètement bidon est que la réalité est bien plus élevée. La seule chose qu’on compte correctement ce sont les personnes en détresse respiratoire et malheureusement les personnes qui en décèdent. Donc encore une fois, puisqu’on ne compte que les personnes qui vont mal on surévalue la mortalité du virus.

Le risque économique de la panique : ils vont encore piquer dans la caisse

Les réponses du gouvernement à la crise du coronavirus vont nous permettre de mieux comprendre leur idéologie. On a tous pensé que c’était un gouvernement avec une vraie idéologie néolibérale. Néolibéral, ça veut casser toute règle collective, tout privatiser pour laisser faire le marché. Ils ont privatisé l’énergie, privatisé les trains, privatisé les aéroports, cassé le code du travail, baissé l’assurance chômage, sont en train de casser les retraites et le prochain chantier c’est la sécu. Là on a bien compris que pour les salariés, les retraités ou les chômeurs, on applique à la lettre le néolibéralisme.

Maintenant pour les entreprises le néolibéralisme ça veut dire, normalement, qu’on laisse aussi faire le marché. Si une entreprise n’est pas capable de résister à une crise, par exemple le coronavirus qui fait baisser le nombre de touristes, qui fait que les gens vont moins acheter de produit de luxe ou qui donne des difficultés d’approvisionnement de certaines pièces, alors tant pis. Si Bernard Arnault doit perdre sa fortune et ses usines, tant pis c’est la loi du marché, on aura juste prouvé que son entreprise n’était pas viable et on verra si une autre entreprise refait son activité plus tard parce que le marché sera revenu. D’ailleurs normalement en France, on a mis en place des mécanismes d’assurance, par exemple l’assurance chômage pour permettre aux salariés de continuer à vivre même si leur boîte se casse la figure. On peut laisser faire le marché.

Mais là on constate que non. L’État pour ses copains ne va pas laisser faire le marché. Avant même que les entreprises aient commencé à répertorier leurs pertes le gouvernement annonce d’énormes cadeaux à destination des grands patrons. Ces cadeaux vont notamment prendre la forme d’allègement de charges sociales, autrement dit les entreprises vont moins cotiser pour la sécurité sociale et la retraite, et d’allègements d’impôts.

PNG

La nouvelle réforme des retraites va faire que nous allons dorénavant gagner des points de retraites. Ces points seront transformés en euros, au moment de notre passage en retraite. Avant on ne peut pas savoir ce que ça vaut. Avec ces mesures, le gouvernement est déjà en train de raboter les sous de notre retraite. Donc quand on voudra la prendre, on verra qu’il ne reste quasiment plus rien du fait de tout ce qu’ils auront réussi à donner avant en cadeau.

Ces aides d’ailleurs, comme le Crédit d’Impôts Compétitivité-Emploi (CICE) rappelez-vous, ne comportent jamais la moindre contrepartie. Le CICE a permis à toutes les grosses entreprises françaises de ne pas payer leurs cotisations sociales, et a coûté plus de 100 milliards d’euros pour 0 emploi créé. Le pognon a juste fini dans la poche des actionnaires pour permettre à la France de battre tous les records européens de dividendes.

Ça a aussi permis de faire un gros trou dans les retraites et la sécu, et à Emmanuel Macron de dire qu’il y a un problème et qu’il faut les dézinguer.

Le coronavirus va être une nouvelle excuse pour encore piquer du pognon dans la caisse pour le donner aux mêmes personnes sans aucune contrepartie. Ils continueront d’ailleurs de mettre les gens en chômage partiel ou de les licencier, en revanche ils se serviront du fric pour garantir la rémunération des actionnaires.

Si on résume, le libéralisme et la concurrence c’est bon pour les ploucs, les salariés, les retraités et les chômeurs, en revanche les puissants et les actionnaires auront toujours droit à la solidarité nationale.



269 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 11 mars 09:17

    Je voudrais bien être sûr qu’en l’occurrence, la stratégie des médias se limite à l’augmentation des tirages et à la vente de leurs torchons (du verbe torcher).

    Les proportions paranoïaques prises en Italie (suppression de 90% des liaisons aériennes) pour une proportion de la population « contaminée » qui n’a rien à voir avec Ebola (pour lequel on n’a pas fait autant de ramdam), et la carte des zones contaminées (grand vide en Russie, par exemple) font penser au Docteur Folamour : le général Ripper, convaincu que les Russes avaient décidé d’empoisonner l’eau potable des États-Unis, avait lancé sur l’URSS une offensive de bombardiers B-52 en ayant pris soin d’isoler la base aérienne de Burpelson du reste du monde. Etc.


    • gaijin gaijin 11 mars 09:45

      @Séraphin Lampion
      faut pas rêver y a pas de stratégie ...personne aux commandes de l’avion,
      ça serait pourtant rassurant de se dire que quelqu’un d’intelligent ( fut il maléfique ) tire les ficelles quelque part
      mais non on est juste en train de sombrer dans l’hystérie collective...
      tout simplement
      https://www.youtube.com/watch?v=vpGA8eCZrVw
      remember : brawndo get électrolytes 


    • SamAgora95 SamAgora95 11 mars 09:56

      @gaijin

      Bien sure qu’il y a quelqu’un aux commandes, vous voyez bien que la presse s’exprime comme un seul homme, elle reçoit donc des ordres pour propager la peur.

      Ce virus n’est en réalité ni plus dangereux ni plus contagieux ni plus létale que les virus qui apparaissent et disparaissent tous les ans !

      Cette panique provoquée poursuit un but, c’est certain...nous verrons bien lequel dans 1 ou 2 mois.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 11 mars 09:57

      @gaijin

      pourquoi les Russes sont-ils immunisés contre la connerie ?
      c’est pas juste !


    • azyx1986 11 mars 10:11

      @Séraphin Lampion
      Bonjour,
      les mesures prises en Italie ne sont pas de la paranoïa mais le résultat d’un chaos néolibéral :

      1) L’Italie a un système de santé complètement pourri. Ils sont en gros manque d’effectifs et de moyen. Les personnes en grande difficulté respiratoire doivent être intubées pour survivre au virus. Les hôpitaux italiens n’en ont pas assez. Les médecins doivent donc chaque jour décider entre les patients, qui va être intubé (donc ils doivent décider de la vie et de la mort des malades). C’est ce qui s’est passé au début de la propagation chinoise et c’est pour ça qu’ils ont construit un hôpital en 15 jours ce qui a permis de sauver tous les sauvables après un début très mortel.

      2) L’Italie est une république fédérale. Les régions ne sont pas du tout solidaires entre elles. Les frontières ont été hermétiquement fermées pour certes limiter la propagation du virus puisqu’elles ne veulent pas être infectées par les voisines. Mais surtout les régions ne veulent pas avoir à soigner les malades des voisines puisqu’elles savent être déjà complètement dépassées.

      Les Italiens vont payer le prix fort d’un Etat faible et d’une politique néolibérale. Ils pourraient même avoir plus de morts que les chinois ce qui prouverait (s’il le faut encore) la stupidité de leur système.


    • @gaijin
       Ce que certains appellent complot, c’est l’inconscient collectif. Les individus projettent leurs propres peurs sur autrui pour s’en débarrasser et les médias participent de cette aubaine. Le show must go on.


    • @Séraphin Lampion Parce que la vie russe,...


    • gaijin gaijin 11 mars 10:57

      @SamAgora95
      « poursuit un but, c’est certain »
      peut être , je cherche mais je ne trouve pas ....toute hypothèse étant la bienvenue
      ( en ne confondant un but avec les opportunités qu’offrent toute crise pour les petits malins )


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 11 mars 11:22

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      six Russes, c’est six Slaves
      si s’lave, c’est qu’y s’nettoie
      et si ce n’est toi, c’est donc ton frère
      c’est pour ça que Syrus est ton frère.


    • @Séraphin Lampion Docteur, je n’ai plus d’utérus. Mais prenez du thé à la menthe.


    • @Séraphin Lampion Je dis cela comme ça, mais le mariage homosexuel n’est toujours pas passé en Russie. On verRAT la suite,...


    • @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Taubi RAT.


    • velosolex velosolex 11 mars 14:23

      @Séraphin Lampion
      Pas de panique en effet. on continue à accueillir les italiens sur leur bonne mine, alors qu’en israel, les français sont mis eux en quarantaine. 

      Cet article est construit sur un fake. C’est pas l’affolement dans le pays. Bien au contraire, les médias font tellement dans l’apaisement que ça en devient un peu angoissant. 
      Mais l’élan général est du style « gaston Lagaffe »
      A Landerneau, déguisé en bleu, la population a fait un rassemblement de 3 500 Schtroumpfs ! ….Pragmatisme ou jalousie ? La presse italienne a qualifié le rassemblement de 3 500 Schtroumpfs à Landerneau (Finistère), d’« irresponsable ».

      https://bit.ly/337SoBP

      Sont ils bêtes ces italiens. Voilà pourquoi ils sont malades et verts de rage de notre bon et bel optimisme devant cette grippette. « Même pas peur ! A nous deux coranovirus ! »

      Après réflexion, passez devant moi. 


    • bebert 11 mars 14:57

      @azyx1986
      Je confirme l’état de délabrement du systeme de santé en Italie ayant été hospitalisé il y à quelques années de celà pauvreté des soins ,manque de médicaments et surtout manque de nourriture car nombreux vols par le personnel
      de santé (Italie du Sud il y à quelques années déjà années 1980.)


    • eau-pression eau-pression 11 mars 15:47

      @azyx1986

      C’est dommage que vous ayiez sans doute raison, car j’aime beaucoup les italiens.

      L’an dernier, j’étais en Sardaigne quand ma conjonctive allergique annuelle s’est déclenchée. L’hôpital tout neuf d’Olbia est près de la grande route, j’y ai vu un bon présage en arrivant. Que nenni, j’y ai vu le cinéma local, et reçu aux urgences un bon pour l’ancien hôpital. Où j’ai été très bien reçu (le bon parfaitement inutile n’y est pour rien) et je salue au passage la blonde ophtalmo qui a parfaitement fait le boulot, me laissant d’une ondulation de jupe fantasmer sur son rendez-vous au restaurant (il était 13 heures passées).


    • Goldored Goldored 11 mars 18:40

      @bebert
      Vous confirmez avec une situation vieille de 40 piges...
      Que dire ?
      C’est stupide.
      C’est votre stupidité argumentative que vous confirmez. Rien de plus.


    • Captain Marlo Captain Marlo 11 mars 19:51

      @azyx1986
      Votre texte est intéressant, mais comporte des erreurs factuelles. Vous écrivez :

      "(...) vous verrez que c’est bien l’école de pensée française qui a construit la pensée économique amenant au néolibéralisme. La France ne subit pas le libéralisme européen, mais l’Europe subit le libéralisme français.« 
      .
      Ce qui est »Made in France«  :
      1 C’est la décision de Mitterrand de déréguler le secteur bancaire en 1984.

       »Le 24 janvier 1984, le PS votait la première loi bancaire au monde – qui mettait fin à 40 ans de séparation des activités bancaires en France.

      10 ans plus tard, ses effets commenceraient à se faire sentir, avec le début de la constitution des mégabanques universelles.

      Mais ce n’était que le début du processus de dérégulation massive du système financier français, déjà étudiée dans ce billet. N’oublions jamais…

      .

      2 La dette publique à 3% du PIB, est une invention 100% française, que nous devons aussi à Mitterrand.

      .
      3 Emprunter aux banques avec intérêts, et interdire aux Etats d’emprunter directement à la BCE ou à la Banque de France à taux 0%, c’est Made in France !

      C’est devenu l’article 104 du Traité de Maastricht, puis l’article 123 du Traité de Lisbonne, appelé aussi TFUE : Traité de Fonctionnement de l’ UE.
      C’est la Constitution qui s’applique dans tous les pays européens.
      Car le Droit européen est supérieur aux Droits des Etats, de manière absolue.


      Par contre, le libre échange pour contrer la gestion tripartite keynésienne, est d’origine anglo-saxonne : « Les Evangélistes du marché ».

      Ils ont noyauté des think tanks de Gauche & de Droite, et recruté les leaders d’opinion, pour répandre la bonne parole TINA : « Enrichissez les riches, ça va ruisseler jusqu’en bas ! »


      Ce qui relève de l’Europe, ce sont toutes les dérégulations du commerce, en clair, la mondialisation des échanges, avec sa cohorte de délocalisations.

      C’est le résultat d’accords entre les USA et la Commission européenne.

      D’où les 4 piliers du TFUE : « liberté de circulation des capitaux, des hommes, des marchandises et de services », à l’intérieur de l’ UE, mais aussi avec le reste du monde. La Chine n’a rien demandé, elle a profité de la situation.
      .
      L’euro aussi est d’origine américaine. La zone euro a été décidée en 1965 à Washington, en accord avec Robert Marjolin de la Commission européenne.

      L’OTAN aussi, évidemment. Ainsi que la construction européenne, qui a été financée par la CIA pendant la guerre froide.


      Pour en revenir à la réforme des retraites, Bruxelles l’impose, en application du Pacte de stabilité et de croissance de la zone euro. Macron ne fait que suivre les ordres de Bruxelles, il ne décide de rien du tout.

      Matignon reçoit chaque année une feuille de route, comme chaque gouvernement européen, zone euro, ou pas.... !


    • azyx1986 11 mars 20:56

      @Captain Marlo
      je ne suis qu’en partie d’accord avec vous.
      J’ai soutenu pendant longtemps que le libre échange était d’origine anglaise.
      Aujourd’hui je pense plutôt que cette idée est née et à été développée en France.
      je note quelques uns des indices :

      D’un point de vue religieux, les Huguenot ont fait le job de sensibilisation à la destinée individuelle.
      Les physiocrates et les premiers économistes modernes développant l’idée de maximisation des profits était français.
      L’école de Hayek était parisienne.

      La France est l’une des rares nations à avoir été capable d’alimenter en cerveaux, notamment au XVIIIe et XIXe, les théories économiques.
      Le traité de Lisbonne a lui été piloté par des technocrates français.
      Regardez aujourd’hui les commissaires européens. Le seul ouvertement néolibéral du tas c’est Thierry Breton. On ne fait pas le pire dans le genre qui applique le néolibéralisme pour les pauvres, mais qui lui profite de sa position au sein de l’Etat pour récupérer des marchés pour ses boîtes.


    • @azyx1986

      je ne suis qu’en partie d’accord avec vous.

      > ca tombe bien elle n’ est qu’ en partie en accord avec ses idées ...

      des que c’ est trop rouge ou trop natio ... ca choque son confort pro-enarque/ethnocrate/technocrate :)


    • JulietFox 12 mars 09:49

      @Séraphin Lampion

      Message du Professeur Gilbert Deray

      "Coronavirus, attention danger, mais pas celui que vous croyez.
      Depuis 30 ans, de mon observatoire hospitalier, j’ai vécu de nombreuses crises sanitaires, HIV, SRAS, MERS, résurgence de la tuberculose, bactéries multi-résistantes, nous les avons gérées dans le calme et très efficacement.
      Aucune n’a donné lieu à la panique actuelle.
      Je n’ai jamais vécu un tel degré d’inquiétude pour une maladie infectieuse et d’ailleurs pour aucune autre.
      Et pourtant, Je ne suis pas inquiet quant aux conséquences médicales du Coronavirus. Rien dans les chiffres actuels sur la mortalité et la diffusion du virus ne justifie la panique mondiale sanitaire et surtout économique.
      Les mesures prises sont adaptées et efficaces et elles permettront le contrôle de l’épidémie. C’est déjà le cas en Chine, foyer initial et de loin le plus important de cet agent infectieux, ou l’épidémie est en train de s’éteindre.
      L’avenir proche dira si je me suis trompé.
      Par contre,
      • Je suis inquiet des vols de masques et que ceux nécessaires à la protection des personnels soignants et des personnes à risque, nos anciens et celles déjà malades, en particulier les patients immunodéprimés, soient distribués pour une efficacité nulle dans les aéroports, les cafés et les centres commerciaux.
      • Je suis inquiet des vols de gels nettoyants.
      • Je suis inquiet de ces rixes pour acheter du papier toilette et des boîtes de riz et de pates.
      • Je suis inquiet de cette terreur qui conduit à faire des stocks obscènes de nourriture dans des pays où elle est disponible dans une abondance tout aussi obscène.
      • Je suis inquiet pour nos anciens déjà seuls et qu’il ne faut plus ni voir ni toucher de peur de les tuer. Ils mourront plus vite mais « seulement « de solitude. Nous avions l’habitude de ne pas rendre visite à nos parents et grands-parents si nous avions la grippe, pas de les éviter « au cas où » et pour une durée indéterminée, ce n’est en rien différent pour le coronavirus
      • Je suis inquiet que la santé ne devienne un objet de communication belliqueuse et de conflit comme un autre, alors qu’elle devrait être une cause ultime de lutte dans le rassemblement.
      • Je suis inquiet que notre système de santé, déjà en grandes difficultés, soit prochainement débordé par un afflux de malades au moindre signe de syndrome grippal. Ce sont alors toutes les autres maladies que nous ne pourrons prendre en charge. Un infarctus du myocarde ou une appendicite ce sont toujours des urgences, un virus rarement.
      La couverture médiatique sur le coronavirus est très anxiogène et elle participe à l’affolement de chacun.
      Cela conduit aux théories du complot les plus folles du genre, « ils nous cachent quelque chose ». Rien n’est obscur, c’est impossible en médecine dans ce monde du numérique ou la connaissance scientifique est immédiate et sans filtre.
      Le coronavirus ne tue (presque) que les organismes déjà fragiles.
      Je suis inquiet que ce minuscule être vivant ne fasse que dévoiler les immenses fractures et fragilités de nos sociétés. Les morts qui se compteront alors par millions seront ceux de l’affrontement des individus dans l’indifférence totale de l’intérêt collectif."

      Gilbert DERAY, Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris


    • ASTERIX 12 mars 09:49

      @gaijin

      PAS DE PANIQUE NE VOTONS PAS DIMANCHE IL FAUT APPLIQUER LE 49/3 POUR LES ELECTIONS COMMUNALES  : fusion des communes en des communautés de minimum de quinze mille habitans un adjoint au maire pour chaque commune appelons cela le 49.4 OU COV2

      AVANTAGE / VIDER LES EHPAD DES ANCIENS QUI SE RETROUVENT MAIRES OU ADJOINTS QUELQUES MOIS ET REMPLACES D OFFICE PLUS DE VOTES ECONOMIES / 1000 MILLIARDS FAITES LE SAVOIR AUTOUR DE VOUS §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

      CA MARCHERA BEAUCOUP MIEUX §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


    • Le421 Le421 12 mars 09:59

      @gaijin
      Le but ?
      Une petite explication possible...
      Le système économique mondial actuel approche de sa fin de vie.
      Les peuples ont de plus en plus envie de changer de paradigme, comme par exemple déserter les très grandes surfaces commerciales au profit du marchand local. Les bagnoles (de plus en plus grosses) ont du mal à se vendre, il suffit de voir comme on est inondé de publicités à ce sujet.
      Il faut donc que tout se casse la gueule pour pouvoir reconstruire avec des modes de profits différents.
      Qui iront toujours aux mêmes, je vous rassure.
      Mais en changeant de discours...


    • eau-pression eau-pression 12 mars 10:08

      @JulietFox

      Merci du partage.

      Je suis inquiet pour nos anciens déjà seuls et qu’il ne faut plus ni voir ni toucher de peur de les tuer.
      Cette phrase sonne si vrai quand on a eu l’expérience avec ses parents.

      Je suis inquiet que ce minuscule être vivant ne fasse que dévoiler les immenses fractures et fragilités de nos sociétés.
      Là, ma foi, le scénario actuel, s’il n’est pas provoqué, avec des conséquences calculées qui nous échappent, peut conduire à des prises de consciences positives des individus.


    • bebert 12 mars 10:47

      @Goldored
      J’allais régulièrement en Italie jusqu’à ces derniers jours et mes amis Italiens me confirmaient que que concernant le service de santé peu de choses avaient changées en quarante ans comme l’explique d’ailleurs l’auteur de ce texte ainsi que l’appel de détresse dues personnels de santé Italien. Vous concernant et votre commentaire à la mord moi le noeud je vous réponds quand on n’a rien à dire on ferme sa gueule car la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe que je suis !


    • buratino buratino 12 mars 11:12

      @azyx1986
      et ouais les français, c’est les meilleurs, comme d’hab.font même des rassemblements de schtroumpfs et de pétasses, suis allé voir mon bof à l’hôpital d’Annemasse 74, conclusion, son chien est beaucoup mieux soigné chez son véto que lui


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 13 mars 03:15

      @azyx1986
       
      Article parfait  et UTILE. Je ne sais pas si vous etes un èlément d’une stratégie du systeme pour tenter de contrer les effets déléteres des ses actions antéireures, mais si oui, tant mieux... Nous somme peut-être  au moins un peu  moins mal gouvernés qu’on pourrait le craindre....
      PJCA


    • Captain Marlo Captain Marlo 13 mars 14:07

      @azyx1986
      Aujourd’hui je pense plutôt que cette idée est née et à été développée en France.
      je note quelques uns des indices :

      Analyse d’Asselineau : « Le déclin du libre échange ».
      .
      Le Pape du libéralisme est anglais, c’est Adam Smith.
      Il a écrit en 1776 « La richesse des Nations », où il explique qu’il faut préférer l’industrie nationale, aux produits des industries étrangères, car c’est une garantie de sécurité pour les entreprises.
      .
      Ce qui est totalement en opposition avec la mondialisation des échanges.
      Ce n’est plus du libéralisme, mais du néo libéralisme.


      Autre économiste fondateur, anglais lui aussi : David Ricardo 19 siècle, sur le libre échange.

      Revenons à Adam Smith & les droits de douane, deux cas où il est avantageux de mettre des droits de douane :

      1 Quand c’est indispensable à la Défense nationale, ce qui était le cas pour Alstom, qui n’aurait jamais dû être vendu aux Américains.

      2— Quand il y a disparité entre les taxes étrangères et les taxes de son pays.
      Dans ce cas, les taxes doivent être symétriques.

      Ce qui n’est pas le cas avec les Traités européens. La moyenne des taxes aux importations dans l’UE tourne autour de 2,4% (moyenne entre 0% et +), alors que bien des pays du monde mettent des taxes aux importations bien plus élevées... !


      En clair, l’UE, favorise la mort des industries ici, puisqu’elle favorise les importations.

      A/ Quand on importe davantage qu’on n’exporte, le commerce extérieur est dans les choux. D’où le commerce extérieur de la France, c’est la Bérézina !

      .
      B/ Et les pays européens ne peuvent pas exporter beaucoup, vu que beaucoup de pays dans le monde mettent de fortes taxes à nos produits...


      Conclusion :

      C’est un fonctionnement imbécile et suicidaire pour les pays européens !

      Nos Mamamouchis lapins crétins nous imposent de nous tirer un balle dans le pied, tout en faisant croire que c’est génial !
       


    • JC_Lavau JC_Lavau 13 mars 14:16

      @eau-pression. Justement un virus n’est pas un vivant : il n’a aucun métabolisme en propre. Ce n’est que un parasite génétique.
      Notre allié est le fait que le dit virus est fragile à la dessication et à l’oxydation.


    • assouline assouline 13 mars 14:47

      @Tous
      .
      L’UPR nous dit :
      .

      Le Pape du libéralisme est anglais, c’est Adam Smith.

      Il a écrit en 1776 « La richesse des Nations », où il explique qu’il faut préférer l’industrie nationale, aux produits des industries étrangères, car c’est une garantie de sécurité pour les entreprises.

      .
      Relisez Adam Smith...
      C’est préférable...
      .
      D’une part, vous découvrirez que Smith y décrit les principes de l’interventionnisme social bien avant Marx, et que le « libéralisme » de Smith est un libéralisme très relatif tant il induit un contrôle de l’Etat...
      .
      Ce que redécouvre aujourd’hui les économistes...
      En découvrant également que ça faisait bien longtemps qu’on en était pas revenu aux textes originaux de Smith...
      .
      Relisez Smith... c’est très préférable au charabia de l’UPR...

    • assouline assouline 13 mars 15:03

      @Tous
      .
      l’UPR nous dit :
      .

      où il est avantageux de mettre des droits de douane :

      — 1— Quand c’est indispensable à la Défense nationale, ce qui était le cas pour Alstom, qui n’aurait jamais dû être vendu aux Américains.

      .

      Bien...

      .

      Les droits de douanes dont parle Ricardo, comme tout le monde, ne sont en fait que des prix d’accession à un marché pour y commercialiser des marchandises...

      .

      Or, Alstom est une entreprise, une unité de production, un actif productif dont la cession ne fait pas appel au comportement des consommateurs mais à celui des investisseurs et aux flux de capitaux...

      .

      Il n’y avait donc pas lieu de s’attendre à l’établissement de droits de douane en barrage à la cession de la branche énergie d’Alstom aux capitaux américains...
      .
      Ridicule...
      .
      Précisons que les Traité européens ménagent aux pays membres de l’Union la possibilité de s’opposer à la prise d’intérêt par des capitaux étrangers dans des activités d’intérêt stratégique notamment ceux relatifs à la Défense nationale...
      .
      D’ailleurs, les droits de douane n’ont jamais eu la vertu d’agir en faveur de la Défense nationale... Ils ne peuvent protéger que les marchés et ne constituent pas une barrière infranchissable...
      .
      Ridicule...


    • assouline assouline 13 mars 15:36

      @Captain Marlo
      .
      l’UPR nous dit
      .

      il est avantageux de mettre des droits de douane :

      Quand il y a disparité entre les taxes étrangères et les taxes de son pays.

      Dans ce cas, les taxes doivent être symétriques.

      Ce qui n’est pas le cas avec les Traités européens.

      .

      Sauf que les Traités européens n’ont rien à voir là-dedans...
      .
      Car les Traités européens ne régissent pas les relations commerciales entre l’Union européenne et les pays tiers, lesquelles sont négociées par les parties dans le cadre d’accords commerciaux tout à fait à part...
      .
      En outre, les échanges commerciaux internationaux font appel à une multitude de considérations qui s’ajoute aux droits de douanes.
      Les droits de douanes ne sont pas une panacée...
      Ils ne permettent pas à eux-seuls de réguler un déséquilibre commercial.
      Le cas le plus flagrant est celui de la Chine et de l’Union européenne où l’asymétrie entre l’importance du marché chinois pour les activités européennes et celle du marché européen pour les activités chinoises met la Chine en position de force et dissuade l’Europe d’instaurer des droits de douane de rééquilibrage qui lui coûteraient davantage en parts de marché chinois...
      .
      L"équilibre de la balance commerciale n’est pas toujours souhaitable...
      A trop vouloir y parvenir, une nation exportatrice peu perdre davantage en revenus des exportations qu’elle ne s’épargne en dépenses d’ importations... Les unes et les autres n’étant pas gouvernées par les seuls droits de douane, loin de là, mais bien plus par les comportements de demande individuels... consommations énergétiques en tête...
      .
      Aussi, on oppose ici droits de douane et libre-échange... alors que les accords de libre-échange font eux-mêmes appel à des droits de douane négociés à l’origine par les parties en termes de l’accord de libre-échange...
      .
      Enfin et surtout, fixer des droits de douane impose d’être le plus fort dans le cadre d’une relation commerciale bilatérale... d’où l’intérêt de l’Union européenne...


    • assouline assouline 13 mars 16:04

      @tous
      .
      l’UPR nous dit...
      .

      En clair, l’UE, favorise la mort des industries ici, puisqu’elle favorise les importations.


      .
      On se dit alors qu’aller coller des affiches serait une bonne occasion d’éviter de dire des bêtises...
      .
      Car autoriser, et non favoriser, les importations, c’est favoriser en retour les exportations qui sont l’inéluctable corollaire d’un accord commercial international bilatéral... et qui sont indispensables aux industries européennes...
      Et pénaliser les importations par des droits de douane, c’est pénaliser en retour les exportations par contre réaction des partenaires commerciaux...
      Il fallait seulement aller au bout du raisonnement pour le voir...
      .
      Aussi, l’indice de production industrielle des pays de l’Union s’est accru de 92 à 103 entre 1999 et 2019, soit une progression de 12 % sur 20 ans selon l’OCDE...
      https://data.oecd.org/fr/industry/production-industrielle.htm
      .
      L’Union européenne ne favorise donc pas la mort des industries, bien au contraire...
      .
      Enfin, la balance commerciale de l’Union européenne est excédentaire chaque mois...
      https://ec.europa.eu/trade/policy/eu-position-in-world-trade/statistics/
      .
      L’Union européenne ne favorise donc pas les importations, bien au contraire...

    • assouline assouline 13 mars 17:02

      @tous
      .
      l’UPR nous dit :
      .

      le commerce extérieur est dans les choux. D’où le commerce extérieur de la France, c’est la Bérézina !

      .
      Un lien vers un article de la Tribune dans lequel on peut lire que :
      .
      « En effet, en 2016, en dépit de la faiblesse de l’euro face au dollar, dont le cours est relativement proche de la parité, et du niveau des cours du brut, la France a vu son déficit commercial progresser. »
      .
      ce qui tort le cou à une intox récurrente de l’UPR...
      .
      Car ce qui montre que l’euro n’est pour rien dans le déficit commercial chronique de la France, et qu’une dévaluation de l’euro serait inutile à redresser la barre puisqu’une simple dépréciation de la devise européenne n’y parvient même pas... pas même à parité avec le dollar !
      .
      Ce qu’on savait déjà d’ailleurs...
      .
      Et pour ceux qu’un franche rigolade ne rebute pas, allons voir jusqu’ici :
      .
      https://countryeconomy.com/countries/compare/uk/france
      .
      Où l’on apprend que la situation du Royaume-Uni est bien plus grave que celle de la France en 2019, avec un déficit commercial de 196 milliards d’euros pour 73 milliards seulement en France...
      .
      Et avec une monnaie qui n’est pas l’euro mais la Livre, bien anglaise celle-là !
      .
      Décidément...
      On se demande bien ce que l’euro a affaire avec les performances commerciales de la France...


    • Leonard Leonard 13 mars 21:11

      @Séraphin Lampion

      Ah oui.. C’est vrai...

      Le fameux professeur pas du tout arrogant et sur de lui qui respire la confiance...

      Et vous nous parlez d’Ebola qui peut bien évidement être contenu bien plus facilement et n’a pas du tout ce taux de réplication... Pour prendre un gros taux de létalité... incomparable


    • Goldored Goldored 17 mars 08:03

      @bebert
      Vous êtes parfaitement ridicule.


  • JL JL 11 mars 10:06

    Parfait réquisitoire contre Macron et compagnie. Rien à retirer. Pendant cette « crise » on ne parle plus que de ça dans tous les médias. Exit la réforme des retraites, le 49. et les Municipales.

     

    ça peut-être  :

    ’’... stocks de doliprane... , pénuries .. empêcher les malades... d’acheter ce médicament et donc de faire baisser leur température ou celle de leur enfant, et ça c’est dangereux.’’

     

    Dangereux  ? Si l’on en croit des avis autorisés, c’est de faire baisser la fièvre qui est dangereux puisque parait-il, le virus baisse les bras devant une forte fièvre.

     


    • azyx1986 11 mars 10:15

      @JL
      Il ne s’agit pas de soigner le coronavirus, mais de survivre.
      Pour une personne en bonne santé, 39 semble sans risque, au-delà vous pouvez jouer votre peau.
      Pour un tout-petit ou un vieux, laisser la fièvre monter à 39 est franchement une mauvaise idée. On parle là de danger immédiat pour la survie.


    • JL JL 11 mars 10:24

      @azyx1986
       
      Je vous suggère d’en parler avec les personnes compétentes en la matière, pas avec moi.


    • velosolex velosolex 11 mars 14:37

      @azyx1986
      Le problème est lié à l’endiguement et à la mise en quarantaine, qui ne sont pas des mesures de panique, mais justement afin d’éviter la panique. 

      Au lieu de cela, on continue à ne pas légiférer sur le fret aérien, et le tourisme décomplexé. Ainsi que de tolérer des spectacles et des événements sportifs. Même si l’avez vous remarquez, le chiffre de participants toléré tend à diminuer chaque jour, signe que nous courrons derrière l’événement
      J’ai compris quant à moi que je devais à la fois me protéger et protéger les autres. Peut être parce que j’ai travaillé dans le secteur hospitalier, et que je sais qu’il faut être drastique face à une infection, qu’elle nous épuise si on se permet de laisser courir !
      Rassurer est une bonne chose.
      Mais si c’est pour s’abstraire de prendre des décisions déplaisantes mais courageuses, alors c’est criminel. 


    • Fergus Fergus 11 mars 16:02

      Bonjour, JL

      Sauf que je ne suis pas sûr qu’il y ait en France la « panique » dont parle l’auteur.
      Ce matin au bistrot, les clients habitués étaient là  y compris un petit aréopage de personnes âgées —, et ce midi le restaurant où j’ai déjeuné a fait le plein comme tous les jours (réservation nécessaire).

      Sans doute y a-t-il des différences d’une région à l’autre, mais le fait est qu’en Bretagne (Morbihan excepté) et à Paris (dont j’ai des nouvelles quasi quotidiennes), peu de choses ont changé. Cela viendra sans doute, mais ce sera plus dû à une augmentation locale significative du nombre des cas de Covid-19 qu’à la couverture médiatique.


    • velosolex velosolex 11 mars 17:11

      @Fergus
      Effectivement, je vois mal le sentiment de panique, ni dans les journaux, se contentant de faire passer les mesures de sécurité lambda.
      Nulle mesure de panique dans les magasins dans le pen ar bed, plus préoccupé par les conséquences du Brexit.
      On voit que l’immunité parlementaire ne protège pas du virus, et ce thermomètre de l’assemblée est le seul dont on dispose pour calculer le nombre de personnes touchés à Paris, en calculant au prorata de l’a population, un secret défense semble t’il. 
      Mais le député et ses attachés, sert des mains, alors que l’ouvrier ne sert lui que la pioche, ou un volant. On voit par là que les politiques pratiquent un métier à haut risque. 
      Heureusement Pénélope Fillon n’assure plus ses fonctions d’attaché. Elle doit dire « ouf ! je l’ai échappé belle ! »
      L’irrationnel n’est pas le seul risque dans ce genre d’affaire, ni l’hystérie, ni la recherche de bouc émissaires facile. Le déni en est un autre. 


    • nono le simplet nono le simplet 11 mars 17:27

      @velosolex
      c’est certain aucune panique à la radio ou dans les chaînes d’info ... je dirais même qu’ils sont (encore) rassurants même si le ton un peu désinvolte a disparu ...
      quoi d’autre à attendre d’eux d’ailleurs ? il leur a fallu des mois pour réaliser qu’il y a avait une centaine d’estropiés et des milliers de blessés chez les gilets jaunes ...
       je remarque aussi que certains donnent les chiffres d’hier comme ceux d’aujourd’hui alors que petit à petit on les connait de plus en plus tard dans la journée ...15h au début ... dans la soirée, maintenant, alors que les chiffres sont arrêtés à 15h selon le site officiel ... après les JT de 20h, je suppose ...


    • velosolex velosolex 11 mars 18:06

      @nono le simplet
      On parlera plus tard du scandale et des décisions aberrantes, ou plutôt de leur manque criant, dans trois mois, deux ans ! Cela dépend si on n’a le temps de s’attarder sur ce genre de choses.
      Il faut regarder de l’avant, nous dira t’on ! Rien ne sert de ramener le passé, même si des erreurs ont été faites.. Mais on ne savait pas, à l’époque. Il est facile de se faire juge alors qu’à l’époque tout le monde était d’accord pour ne considérer le corona que comme une grippe !« 
      Macron, la main sur le cœur, aura tenu son discours depuis longtemps, exigeant l’union sacré !
      Mélenchon lui aura apporté son soutien, en versant un larme. On le fera général avec palmes et grand ordre de la corano, avec le portrait de chichi se sifflant une canette...
      Quelqu’un parlera d’établir un hopital de campagne dans les jardins de l’Elysée, mais pour une raison d’intendance, on y renoncera. Le portillon du jardin n’étant en effet pas assez large pour faire passer les ambulances. 
      A l’approche de l’été, le gouvernement aura gagné Vichy se repliant pour mieux revenir. Quelqu’un prétendra que les pastilles soulagent de la maladie. Les gens se battront pour une boite. 
      Les cours de la bourse repartiront !
      Aussi je te le dis, c’est un tuyau, c’est le moment d’acheter des actions ’pastilles vichy ». 


    • Captain Marlo Captain Marlo 11 mars 19:57

      @velosolex
      Dans un sondage qui vaut ce qu’il vaut, il semble que 75% des Français continuent à faire des embrassades et à serrer les mains, nous ne sommes pas sortis d’affaire !


    • @Captain Marlo

      rassure toi le lechage de cul contamine aussi :)


    • velosolex velosolex 11 mars 20:55

      @Captain Marlo
      Les lanceurs d’alerte sont accusés pour le moment de ne pas « avoir de couilles » ! Voilà où l’on en est.
      On ne ferait que dans la psychose, en criant au fou !. 
      Perso, je ne suis pas particulièment trouillard. Mais si je n’ai pas peur quand je monte sur ma moto, ou sur mon vélo, activité qui est entre parenthèses, plus dangereuse, le corano me fout les boules. Car je fais la différence entre ce que je contrôle, quand je tiens un guidon, et ce que je ne peux contrôler.
       
      Si ce virus a tétanisé l’empire du milieu, ça veut dire que sa proximité est encore plus dangereux que piloter au milieu de la route. Les italiens je pense, nos voisins si sympathiques mais accablés, au delà de la propagande, seront d’accord avec moi. 

      Rien que pour se débarasser d’un staphylo ou d’une épidémie de gale dans un service, je connais les mesures qu’il faut prendre, et comment ça rend fou. Alros on est bien content de rentrer le soir chez soi, avec l’angoisse toutefois de trimballer la saloperie aux autres ; De tout coeur avec les soignants d’italie, de france, et de Navarre. 


    • JulietFox 12 mars 09:53

      @velosolex
      "Mais le député et ses attachés, sert des mains,

      "
      S’il se sert DE ses mains, c’est un marseillais
      Mais s’il serre des mains, c’est vraiment un politique.


    • ASTERIX 12 mars 09:58

      @JL

      MME BUZYN VEIL LEVY nous a laissé un sacré« merdier » plus de personnel hospitalier des pharmacies d ’hopitaux et les autresvides de masques de solution hydroalcoolique et de materiel de tests

      ses copains LOBBYISTES NE L ONT PAS AIDE CAR ELLE VOULAIT VIRER LES COMMISSIONS L ARGENT SUR LES COMPTES DE SES 3 MARIS CAR SA DECLARATION D INTERETS EST PLEINE 14 pages  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Le421 Le421 12 mars 10:03

      @ASTERIX
      C’est vrai qu’elle s’est cassée « pile poil » la buse...
      Elle a du pif, ma parole !!
      Je précise, rien d’antisémite dans mes propos...  smiley


  • J’adore la chronique de Joffrin : maintenant on attache plus d’importance à la vie que du temps de la grippe espagnole. Les gouvernants craignent surtout un procès pour non assistance à personne en danger. Une personne pauvre meurt en moyenne à soixante ans et une riche à 80. 


  • nono le simplet nono le simplet 11 mars 10:38

    les compteurs commencent aussi à s’affoler, principalement en Europe ...

    l’avenir proche va nous dire qui avait raison ...


    • azyx1986 11 mars 10:42

      @nono le simplet
      En effet les compteurs s’affolent en Italie pour les 2 raisons que j’ai évoqué au-dessus : 

      1) L’Italie a un système de santé complètement pourri. Ils sont en gros manque d’effectifs et de moyen. Les personnes en grande difficulté respiratoire doivent être intubées pour survivre au virus. Les hôpitaux italiens n’en ont pas assez. Les médecins doivent donc chaque jour décider entre les patients, qui va être intubé (donc ils doivent décider de la vie et de la mort des malades). C’est ce qui s’est passé au début de la propagation chinoise et c’est pour ça qu’ils ont construit un hôpital en 15 jours ce qui a permis de sauver tous les sauvables après un début très mortel.

      2) L’Italie est une république fédérale. Les régions ne sont pas du tout solidaires entre elles. Les frontières ont été hermétiquement fermées pour certes limiter la propagation du virus puisqu’elles ne veulent pas être infectées par les voisines. Mais surtout les régions ne veulent pas avoir à soigner les malades des voisines puisqu’elles savent être déjà complètement dépassées.

      Les Italiens vont payer le prix fort d’un Etat faible et d’une politique néolibérale. Ils pourraient même avoir plus de morts que les chinois ce qui prouverait (s’il le faut encore) la stupidité de leur système.


    • nono le simplet nono le simplet 11 mars 10:51

      @azyx1986
      les compteurs s’affolent en Suisse, aux Pays Bas, en Espagne, en Norvège, en Suède, au Danemark ... mais ils doivent être aussi stupides qu’en Italie ...
      et en France, où on est les meilleurs des meilleurs, les compteurs s’affolent aussi ... on en reparle dans une semaine ?


    • azyx1986 11 mars 10:59

      @nono le simplet
      Ce qu’il faut craindre c’est que le nombre de lit adaptés pour intuber les patients soit insuffisant pour les malades aussi en France.
      L’article de Bernard Dugué est très bien à ce sujet et pose les problèmes de volume.
      Nous risquons, en effet, d’avoir une surmortalité à cause de la politique de diminution de lits et de manque de moyens dans les hôpitaux.
      Cela fait plusieurs années qu’on a des services en grève pour dénoncer cet état de fait, sans aucun virage politique.
      Regardons la stabilisation en Chine, pays d’1,4 milliards d’habitants et où on peut penser aujourd’hui que le nombre de morts va finalement être assez faible au regard d’autres maladies (comme la grippe saisonnière).
      Regardons la situation en Europe et tirons-en des conclusions. Je n’essaye pas de minimiser l’impact, mais de prendre un peu de hauteur sur le sujet.


    • pemile pemile 11 mars 11:03

      @azyx1986 « Les Italiens vont payer le prix fort d’un Etat faible et d’une politique néolibérale. »

      Dans votre premier article sur le coronavirus « L’arnaque du coronavirus » vous déclariez pour la France :

      Cette année quand on enterrera nos 10 000 morts de la grippe hivernale qui se sera répandu dans les EHPADs et les hôpitaux surchargés parce que ça coûte un pognon de dingue.

      Vous pensez vraiment qu’en France avec le même nombre de cas qu’en Italie, notre système de santé s’en tirerait mieux ?

      Vous qui dénoncez dans tous vos articles la pseudo panique générée par les médias, et l’exagération de la réaction face à cette épidémie « mineure par rapport à la grippe », vous pensez que sans information et sans mesure de précaution et de confinement, notre système de santé ne sera pas débordé par le nombre de personnes en détresse respiratoire ?


    • pemile pemile 11 mars 11:06

      @azyx1986 "Nous risquons, en effet, d’avoir une surmortalité à cause de la politique de diminution de lits et de manque de moyens dans les hôpitaux."

      Mon post se croise avec le votre smiley

      Devant ce constat, vous continuez à affirmer que c’est un problème bénin qui ne nécessite pas de tout faire pour freiner les contaminations et donc informer, même si cela génère quelques réactions de panique ?


    • azyx1986 11 mars 11:20

      @pemile
      Franchement à quel moment j’ai dit qu’il ne fallait pas freiner la contamination ?
      J’ai dit que ce virus a une surmédiatisation par rapport à la grippe hivernale.
      Cela a déclenché des pénuries stupides et évitables.

      La grippe devrait, au même titre, engendrer chaque année pendant son épisode de forte virulence des précautions de non propagation qui ne sont jamais prises puisque tout le monde s’en cogne. Elle fait pourtant 10 000 morts en moyenne.

      Allez dire au patronat que chaque année en cas de fièvre, de toux ou d’éternuements, il faut que les gens restent chez eux sans jour de carence. Je vous invite à voir leur réaction. On n’a fait que rajouter des jours de carences partout depuis 10 ans en complète contradiction avec le moindre bon sens à ce sujet.

      Ici, c’est la pression médiatique qui a donné les réactions en chaîne.

      Je constate qu’avec les mesures fortes prises par la Chine, de mise en service de lits adaptés, on stoppe la surmortalité.

      Où sont les vraies mesures du gouvernement français pour être prêt à accueillir les malades si le virus se propage ? Je ne vois que des réactions à la pression médiatique. Encore une fois, les gens ne sont pas testés, ce qui permet depuis plusieurs semaines de ne pas compter les malades. D’ailleurs quand on teste les ministres, on a des surprises...

      Pour l’instant, rien ne prouve qu’avec une bonne prise en charge, ce virus soit un danger fort pour les personnes en bonne santé. Par contre, je me pose aujourd’hui la question de la capacité réelle de prise en charge. L’Italie est en train de nous montrer la sienne et nous ne pouvons que la déplorer.

      S’il y a des morts par saturation des hôpitaux, devra-t-on en conclure que ce virus était vraiment dangereux, ou plutôt que notre système de santé est dégradé et qu’il faut le repenser ?


    • pemile pemile 11 mars 11:27

      @azyx1986 « Franchement à quel moment j’ai dit qu’il ne fallait pas freiner la contamination ? »

      Par exemple lorsque vous affirmez que « on surévalue la mortalité du virus » et que lorsque l’on vous demande les types de mesures à prendre pour la freiner vous ne répondez pas ?


    • Xenozoid Xenozoid 11 mars 11:27

      @nono le simplet

      au pays bas,c’est parce qu’ils ont commencé les tests,c « normal »,sans test pas de cas... et la région brabant est la plus touché, pas de blocus encore mais ça va venir


    • Xenozoid Xenozoid 11 mars 11:28

      @Xenozoid

      région= province


    • pemile pemile 11 mars 11:28

      @azyx1986 « Où sont les vraies mesures du gouvernement français pour être prêt à accueillir les malades si le virus se propage ? »

      Donc votre discours sur l’Italie peut aussi s’appliquer à la France ?

      PS : les mesures c’est de rappeler du personnel médical de +70 ans pour l’exposer au virus ! smiley


    • nono le simplet nono le simplet 11 mars 11:35

      @azyx1986
      Nous risquons, en effet, d’avoir une surmortalité à cause de la politique de diminution de lits et de manque de moyens dans les hôpitaux.

      l’art de dire tout et son contraire ... en Italie c’est une grande mortalité parce que c’est le bordel ... bon ... et maintenant, ça risque de faire pareil ailleurs en Europe à cause du manque de moyens ... en fait, c’est pareil, sauf qu’on n’est pas encore au stade de l’Italie ?
      ah bé oui, il faut regarder la Chine, la Corée où des mesures drastiques ont été prises ... et encore, 90 % des cas et des morts en Chine sont dans la seule province d’ Hubei ... et pour quelles raisons, sinon des mesures énergiques ?
      les grands spécialistes invités sur les plateaux commencent à perdre ce ton badin qu’ils avaient la semaine dernière, preuve qu’ils commencent à se poser des questions sur leurs certitudes ...


    • azyx1986 11 mars 11:39

      @pemile
      Oui, on surévalue la mortalité du virus puisqu’on ne teste pas grand monde.
      Il me semble que les coréens ont fait de gros exercices de tests pour avoir une meilleure idée de la propagation et ils affichent un taux de létalité de 0.7%.
      Je n’ai peut-être pas répondu à l’un de vos messages, désolé si cela à échappé à ma vigilance, j’essaye de répondre au maximum quand je trouve du temps pour le faire.

      Ce n’est pas parce que je dis que le virus est moins létal qu’affiché et que les médias en rajoutent pour faire de la pub que vous pouvez en conclure que je dis qu’il faut laisser le virus se propager sans rien faire.

      Il faudrait prendre des mesures pérennes et cohérentes pour limiter la propagation des virus hivernaux, avoir des hôpitaux avec une plus grande capacité et du matériel pour permettre la prise en charge de nos malades. Avoir des EPAHDs de meilleure qualité avec plus de place.

      Il faut une politique globale et pérenne et arrêter de tout foutre en l’air en s’excitant comme des andouilles quand un problème survient. Ce genre de problème n’est pas si exceptionnel et mérite une politique de fond et de long terme et pas des réactions épisodiques.

      Enfin zut, lisez l’article du chercheur à qui on refuse tous les fonds pour bosser sur les coronavirus depuis 10 ans et à qui on demande aujourd’hui de trouver une solution miracle.

      Il faut prendre de la hauteur sur le sujet et ne pas être dans la réaction motivée par la trouille, c’est mon discours depuis le début.


    • John Orion 11 mars 11:43

      Salut Nono !

      « les compteurs s’affolent »


      Juste pour info il y a une carte on l’on peut suivre en direct l’évolution du virus à travers le monde ... Je mets le lien vers La carte au cas où toi comme d’autres n’auraient pas connaissance de cette carte et serraient intéressés par cette évolution ...

      Voilà ! smiley


    • pemile pemile 11 mars 11:47

      @azyx1986 « c’est mon discours depuis le début. »

      C’est votre 4ème article sur le sujet et vous ne proposez rien comme action à faire aujourd’hui  smiley

      « ils affichent un taux de létalité de 0.7% »

      bis repetita, ce taux de létalité est relatif aux moyens du système de santé du pays concerné, l’Italie nous le démontre, et vous continuez à sembler l’ignorer smiley


    • azyx1986 11 mars 11:48

      @nono le simplet
      Pourquoi tout et son contraire ?
      Oui on n’est pas encore au stade du système de santé de l’Italie. Le notre était très bon et se dégrade, le leur n’a jamais été bon.
      La létalité de ce virus en France sera un bon indicateur de l’état de notre système de santé. Je suis sûr qu’il est meilleur que le chinois, mais meilleur que le coréen par contre j’ai des doutes...
      Oui les mesures drastiques de non contamination en Chine on certainement été efficaces.
      Mais, les mesures pour soigner les malades en équipant la Province d’un nouvel hôpital a visiblement été très efficace pour limiter la mortalité.
      Le virus est partout en France et depuis longtemps. On a juste commencé les tests que récemment et encore, de façon très limitée.
      Pour l’instant, aucune conclusion n’est tenable sur le nombre de morts que fera ce virus en France.
      Je me pose surtout la question des morts qui arriveront, qui seront du fait du manque de place. Je n’en sais rien.


    • pemile pemile 11 mars 11:49

      @nono le simplet « l’art de dire tout et son contraire [..] ah bé oui, il faut regarder la Chine, la Corée où des mesures drastiques ont été prises »

      Oui, leurs contradictions ne sont plus à démontrer smiley


    • pemile pemile 11 mars 11:50

      @azyx1986 « Je n’en sais rien. »

      Oui, malgré 4 articles et vidéos sur le sujet smiley


    • pemile pemile 11 mars 11:52

      @azyx1986 « Pourquoi tout et son contraire ? »

      Dans votre argumentation.

      Par contre, dans le choix de vos chiffres, là, vous êtes systématiquement dans la minoration smiley


    • azyx1986 11 mars 11:55

      @pemile
      Je ne comprends pas ce que vous voulez.
      Je suis statisticien, je compare, étudie et relativise les chiffres.
      Ce qu’il faut faire dépend de ce que vous voulez.
      Si votre but c’est 0 mort du coronavirus, alors barricadez les gens chez eux et tirez à vue. Vous aurez des morts d’autre chose à la place, mais c’est de mon point de vue stupide.
      Tout est une question d’équilibre entre la restriction qui donne certains avantages, mais créé d’autres problèmes. C’est une question politique. De ce point de vue, je pense que la position de mettre en place des actions simples pour éviter la propagation est une bonne idée. Il s’agit de ralentir le mouvement de contamination sans paniquer les gens.
      Avoir une réaction disproportionnée pour faire les gros bras et montrer aux gens comme on est fort, ne va pas régler le problème de fond. Cela risque même de l’aggraver puisque le gouvernement continuera de dézinguer le système en assurant juste sa com en cas de crise.
      Mon unique conseil : mettre enfin l’argent qu’il faut dans les hôpitaux et les EPAHDs.


    • pemile pemile 11 mars 11:58

      @azyx1986 "Avoir une réaction disproportionnée pour faire les gros bras et montrer aux gens comme on est fort, ne va pas régler le problème de fond« 

      Dixit le »statisticien« que nous vend les résultat de la Corée du sud ! smiley

       »Mon unique conseil : mettre enfin l’argent qu’il faut dans les hôpitaux et les EPAHDs."

      Oui, pas besoin d’être statisticien pour vendre cette solution pour hier et demain  smiley


    • pemile pemile 11 mars 11:59

      @azyx1986 « Je suis statisticien, je compare, étudie et relativise les chiffres. »

      Non, de façon malhonnête !


    • JL JL 11 mars 12:46

      @azyx1986
       
       ’’La létalité de ce virus en France sera un bon indicateur de l’état de notre système de santé. ’’
       
       Non, pas le taux de létalité qui est le nombre de décès rapporté au nombre de personnes infectées, mais le taux de mortalité qui est le même nombre rapporté au nombre total de décès toutes causes confondues.
       
       Le nombre de personnes infectées n’est pas connu.


    • azyx1986 11 mars 12:53

      @JL
      Vous avez entièrement raison.
      Je confonds les deux termes dans mes écrits pour faire comme les médias aujourd’hui. C’est mal, mais je pense que les gens sont trop habitué à lire le mot mortalité à la place de létalité.


    • nono le simplet nono le simplet 11 mars 13:32

      @azyx1986
      on n’est pas encore au stade du système de santé de l’Italie

      sauf que les spécialistes ne disent pas du tout ça du système de santé italien, au moins dans le nord de l’Italie ... l’hôpital de Turin est un des meilleurs d’Europe ... et l’épidémie est justement centrée dans le nord de l’Italie ...
      pour le reste ce n’est pas 1 hôpital que les chinois ont construit mais 14
      .
      Le virus est partout en France et depuis longtemps.

      opinion personnelle sans aucun fondement ... si c’était le cas le nombre de « malades » testés positifs exploserait dans toutes les régions et ce n’est pas (encore) le cas ... progression de 40% en 24h en Bretagne, Grand Est, Normandie, Occitanie .... et de 5.5% en Centre Val de Loire avec seulement 18 cas répertoriés ...
      la Nouvelle Aquitaine, une des régions les plus peuplées avec presque 6 Mh a 55 cas répertoriés, le Grand Est un des premiers foyers 5.5 Mh et 464 cas hier dont dont 202 de plus que la veille ...
      pour un statisticien ça fait désordre smiley


    • pemile pemile 11 mars 13:39

      @JL « Non, pas le taux de létalité qui est le nombre de décès rapporté au nombre de personnes infectées, »

      Ben si, la létalité permet justement « un bon indicateur de l’état de notre système de santé »

      La mortalité, elle, est liée aux mesures de maîtrise de la contagion.


    • pemile pemile 11 mars 13:43

      @azyx1986 « Je suis statisticien »

      Mon post précédent ayant sauté ??!!

      Je vous repose la question, pour un statisticien quels sont les types de mesures ayant montré une efficacité dans le contrôle de la contagion et de la létalité ?


    • nono le simplet nono le simplet 11 mars 13:51

      @Orion
      merci à toi !
      je la suis depuis pratiquement le début ... elle était proposée dans un article de ... crotte, j’ai oublié son pseudo ...
      sinon, il y a aussi celui là avec plusieurs sous articles par pays, dont la France


    • azyx1986 11 mars 14:01

      @nono le simplet
      Il y a 2 manière de concevoir l’hôpital et de mettre le fric qui va à la santé :

      1. construire quelques hôpitaux de pointe avec les meilleurs instruments du monde pour soigner un nombre très limité de patients très bien.
      2. faire du nombre avec un grand nombre de places pour pouvoir prendre en charge rapidement un grand nombre de personnes.

      Vous me décrivez comme quelque chose de bien la première catégorie. Dans le cas d’un virus comme le coronavirus, c’est complètement inefficace. C’est ce que les italiens payent aujourd’hui : le manque de places.

      C’est un peu plus qu’une opinion personnelle. Lisez un peu les témoignages, vous verrez que les gens ne sont pas testés. Le nombre de tests positifs n’augmente que peu parce que la stratégie du ministère est de ne pas tester les gens pour ne pas attiser la panique. Seuls les endroits considérés comme clusters commencent à être massivement testés.

      Regardez le nombre de cas trouvés en Russie, voisin de la Chine qui a des liens très étroits avec.

      Quand on ne cherche pas, on ne trouve pas.

      Je vous rappelle que quand vous commencez à avoir des symptômes, ça fait déjà 15 jours que vous contaminez les copains.

       


    • azyx1986 11 mars 14:08

      @pemile
      je vous avais répondu pourtant :

      Votre question se limite volontairement à la réaction qu’il faut avoir et non à la politique de fond. C’est une question rhétorique qui est orientée. C’est le procédé utilisé habituellement par les journalistes pour coincer l’interviewé.

      Donc la réaction à avoir est celle de la limitation des contacts humains et l’approvisionnement en places, matériaux et médicaments dans les hôpitaux. La Chine a montré une nette limitation des contaminations et des décès, c’est indéniable.

      La politique de fond à avoir est celle de mettre du fric dans ses hôpitaux et ses EPAHDs pour garantir un grand nombre de places dans de bonnes conditions.

      Un Etat avec une bonne politique de fond aura moins de morts qu’un Etat qui a une mauvaise politique de fond et qui se contente de réagir.

      Vouloir à ce point valoriser la réaction au détriment de la politique de fond est dangereux et mène tout droit à la catastrophe.


    • pemile pemile 11 mars 14:10

      @azyx1986 « Vous me décrivez comme quelque chose de bien la première catégorie. »

      Il a fait ça Nono ??


    • John Orion 11 mars 14:14

      Ok Nono et merci pour l’autre lien qui est plus lisible ...

      Je suis surpris d’ailleurs pour l’Espagne ... 47 décès ...


    • pemile pemile 11 mars 14:15

      @azyx1986 « Votre question se limite volontairement à la réaction qu’il faut avoir »

      Oui, cette question là, mais nous avons déjà eu 25 autres échanges sur votre façon d’appeler la gestion de cette contagion « une arnaque » smiley

      "C’est une question rhétorique qui est orientée. C’est le procédé utilisé habituellement par les journalistes pour coincer l’interviewé."

      wiwi, le problème c’est les médias et pas la gestion du gouvernement smiley


    • azyx1986 11 mars 14:24

      @pemile
      là-dessus je vous rejoins pour le volet sanitaire (pour le volet économique c’est plus discutable).
      A quel moment ai-je dit que le gouvernement français sur-réagissait sur ce qui est mis en place sur le plan sanitaire ?
      J’ai toujours dénoncé les médias et la destruction du service public de la santé.
      Je viens de relire mes 4 articles et franchement je ne vois pas.


    • Xenozoid Xenozoid 11 mars 14:35

      @tous

      a propos du brabant aux pays tres bas ,elle est toujours la plus touché par la grippe« normale » a cause du carnaval,c’est une réalité tout les ans


    • Armelle Armelle 11 mars 14:39

      @JL
      « ...mais le taux de mortalité qui est le même nombre rapporté au nombre total de décès toutes causes confondues »
      Non JL, la mortalité est le nombre de décès rapporté à une population quelle qu’elle soit, malade ou pas, et non au nombre total de décès toutes causes confondues !!!
       smiley


    • velosolex velosolex 11 mars 14:44

      @nono le simplet

      Macron nous dit que le pire est devant nous. On l’applaudit.
      Voyez comme cette homme a des visions. Il va nous faire un beau discours à la Pétain, demander l’union sacré.
      Il sait trop bien que l’état des hôpitaux et du secteur sanitaire et social est sinistré dans le pays. 
      -On a de gros stocks de balles de LBD, mais pas de masques de protection contre le coronavirus.
      -Des boucliers et des casques pour les CRS, mais pas assez de tenues de protection pour les soignants.
      -Des grenades de lacrymos en nombre, mais pas de tests de détection
      .
      On peut pas tout avoir et prévenir. Il faut établir des priorités, et faire des choix dans les commandes. 
      Un test, tu n’y penses pas ! Réservé aux députés, et à M’mbapé !.....
      Alors pourquoi ne pas pensez que c’est une grippe, quand tu auras de la fièvre. Quoi de plus normal en cette saison ! 
      Et c’est ainsi que bien que rassuré, on devient malade. 


    • pemile pemile 11 mars 14:47

      @velosolex « Et c’est ainsi que bien que rassuré, on devient malade »

      Ou que l’on contamine ses proches smiley

      « -On a de gros stocks de balles de LBD, mais pas de masques de protection contre le coronavirus.
      -Des boucliers et des casques pour les CRS, mais pas assez de tenues de protection pour les soignants.
      -Des grenades de lacrymos en nombre, mais pas de tests de détection. »

       smiley


    • pemile pemile 11 mars 14:53

      @azyx1986 « J’ai toujours dénoncé les médias et la destruction du service public de la santé. »

      Le deuxième point étant quand même plus important que le premier, non ?


    • azyx1986 11 mars 15:06

      @pemile
      Certes oui. N’avez-vous pas noté, que mes articles sur le coronavirus sont un prétexte pour parler de ces sujets ? Le coronavirus devrait être un révélateur des vrais sujets de fond alors qu’il ne fait que les masquer vu la propagande qui est faite dessus...
      Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt.


    • pemile pemile 11 mars 15:16

      @azyx1986 "Le coronavirus devrait être un révélateur des vrais sujets de fond alors qu’il ne fait que les masquer vu la propagande qui est faite dessus...Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt."

      Non, quand la propagande est aussi ridicule que celle de LaREM ou celle de Trump, pas besoin d’être un sage pour voir l’imbécile smiley


    • nono le simplet nono le simplet 11 mars 15:21

      @azyx1986
      Vous me décrivez comme quelque chose de bien la première catégorie.

      pas compris ...
      pour le reste, on teste là où on est sûrs qu’il y en a plein et pas là où on pense qu’il y en pas beaucoup ? amusant ... smiley
      en Vendée, mon fils a transporté plusieurs malades suspects qui ont été testés ... négatifs ... dans une région peu touchée ... en totale contradiction avec ce que tu racontes ... pfffff


    • JL JL 11 mars 15:40

      @Armelle
       
      «  Le taux de létalité (souvent dit létalité) est la proportion de décès liés à une maladie ou à une affection particulière, par rapport au nombre total de cas atteints par la maladie ou concernés par la condition particulière. » (Wikipedia)
       
      «  Le taux de morbidité est le rapport entre le nombre de personnes atteintes, sur la population totale considérée

       »
       
      Je soutiens que ni la létalité, ni la morbidité ne sont significatifs, car on ne connait pas le nombre de personnes atteintes.

       

      Je vous l’accorde, « La mortalité désigne le pourcentage de morts par rapport au nombre d’individus d’une population donnée dans une période donnée. »
       
      En conséquence, la mortalité due au coronavirus est le nombre de décès qu’il provoque par rapport à la population ; donc aussi par rapport au total des décès, puisque ces deux nombres sont proportionnes entre eux.
       
      Application pratique : Une personne sur cent meurt chaque année en France (0.95%). (lemonde.fr), soit 5300 chaque mois.
       
      Avec 30 personnes décédées du virus en un mois, cela fait un taux de mortalité pour cette maladie égal à : (30/5300)*0,95% soit 0,0054 %.
       
      Et ce, quel que soit le nombre de personnes infectées, nombre que, je répète, l’on ne connait pas.

       
       

       


    • JL JL 11 mars 15:58

      @Armelle
       
      Comme on ne connait pas le nombre de personnes atteintes, on ne peut utiliser le taux de létalité.
       
       Quant au taux de morbidité, il concerne le nombre de personnes inféctées. Ce n’est donc pas un marqueur non plus.
       
       
      Le taux de mortalité du au virus est bien le nombre de décès rapportés à la population totale, en effet.
       
      Et puisque le taux de mortalité en France toutes causes confondues, est T0 = 0,95%, le taux de mortalité Tx du au virus est égal au nombre de décès dus à la , maladie divisé par le nombre total de décès, et multiplié par le taux de mortalité global.
       
       Application, avec 30 décès par mois pour le virus et 53 000 décès mensuels toutes causes confondues :
       Tx = (30/53000)*0,95% = 0,00054 %
       
      Vérification  : au rythme de 30 par mois, nombre de décès annuels dus au virus :
      67 000 000 x 0,00054 % = 360
       
       CQFD
       

       
       


    • JL JL 11 mars 16:01

      @Armelle
       
      Comme on ne connait pas le nombre de personnes atteintes, on ne peut utiliser le taux de létalité.
       
       Quant au taux de morbidité, il concerne le nombre de personnes inféctées. Ce n’est donc pas un marqueur.
       
       
      Le taux de mortalité du au virus est bien le nombre de décès rapportés à la population totale, en effet.
       
       Mais puisque le taux de mortalité en France toutes causes confondues, est T0 = 0,95%, le taux de mortalité Tx du au virus est égal au nombre de décès du à la divisé par le nombre total de décès, et multiplié par le taux de mortalité total.
       
       Application, avec 30 décès par mois pour le virus et 53 000 décès mensuels toutes causes confondues :
       Tx = (30/53000)*0,95% = 0,00054 %
       
      Vérification : au rythme de 30 par mois, nombre de décès annuels dus au virus :
      67 000 000 x 0,00054 % = 360
       
       CQFD
       


    • Fergus Fergus 11 mars 16:07

      Bonjour, azyx1986

      Je partage totalement le contenu de votre commentaire de 10 h 42 sur l’Italie confrontée au Covid-19.
      Et encore ne faites-vous pas la différence entre les structures hospitalières de la Lombardie, du Piémont ou du Latium et celles, indigentes  aux dires des Italiens eux-mêmes —, des Pouilles, de la Calabre ou de Sicile.


    • Le Panda BERNARD 11 mars 16:28

      @nono le simplet
      Je partage pleinement cette position et de lire de tels articles, nous ne pouvons nullement rester indifférents…..Dans une semaine ou un peu plus je pense, certains ne seront peut-être plus là pour en discourir mais je ne le souhaite pas.


    • velosolex velosolex 11 mars 16:30

      @pemile »

      « Ou que l’on contamine ses proches »

      Merci

      J’avais oublié la conclusion de mon petit exposé.
      Le test en effet ne sert pas seulement à voir ce qu’il en est pour nous du coronavirus, mais surtout à réaliser un diagnostic différentiel par rapport à la grippe.
      Et ainsi à protéger nos proches, et tous les inconnus, ce virus étant bien plus contagieux, et dangereux, que la grippe, quoique les fanfarons prétendent. La preuve de visu « made in china »

      Un détail pour eux, mais pour nous ça veut dire beaucoup !


Réagir