lundi 22 février 2016 - par Daniel Roux

Le jeu dangereux des banques

Aujourd’hui, le montant des engagements financiers des banques représente 10 fois le PIB mondial de 700 000 milliards de dollars.

Vous le savez sans doute, le monde est au bord d’une crise financière majeure dont personne ne ressortira indemne.

Le problème, sa racine, la probabilité d’un accident, son déroulement, sont connus de tous les décideurs. Ce qui est incroyable, est qu’aucune mesure sérieuse et efficace n’ait encore été prise.

Le problème ce sont les banques “ systémiques ”. Qu’une seule trébuche et le monde sombre dans une spirale vicieuse de faillites en chaîne.

La racine du mal, ce sont les assurances vendues par les banques dans des proportions sans commune mesure avec les risques qu’elles couvrent. Ces assurances, ce sont les Credits Défault Swaps (CDS).

http://www.lafinancepourtous.com/Decryptages/Dossiers/Les-CDS-comment-ca-marche-L-exemple-de-la-dette-grecque/Les-CDS

A l’origine, ces assurances étaient utiles. Il s’agissait d’assurer le dénouement d’un contrat en compensant éventuellement une perte due à une circonstance extérieure. Par exemple, la vente d’un avion de plusieurs millions de dollars par Airbus. La société prenait une assurance garantissant une compensation en cas de baisse du dollar par rapport à l’euro. Si le risque se réalisait, la banque payait, dans le cas contraire, elle empochait la prime.

Les CDS se multiplièrent lorsque les banques entreprirent d'assurer à tout va, y compris ceux qui n'était exposé à aucun risque, les parieurs ou spéculateurs, dans des volumes insensés. Ce qui est inouï, est qu'aucune autorité ne les en empêcha.

Aujourd’hui, le montant des CDS représente 10 fois le PIB mondial de 700 000 milliards de dollars.

Montant en euros, des engagements financiers des 5 premières banques européennes.

BNP PARIBAS, 88 144 milliards.

BARCLAYS PLC, 84 661 milliards.

DEUTCHE BANQUE AG, 81 283 milliards.

CREDIT AGRICOLE GROUP, 70 851 milliards

SOCIETE GENERALE, 61 471 milliards

 

Sur les 5 banques européennes les plus engagées, 3 sont françaises. Leurs engagements financiers se montent à 220 466 milliards d’euros, soit 100 fois le Pib de la France (2 200 milliards d’euros) et 765 fois ses recettes fiscales nettes pour 2016 (288 milliards).

La valeur boursière de BNP est de 50 milliards d'euros, pour une action à 40 euros. Que vaudrait-elle si des rumeurs de pertes anormales à la suite d'un mauvais pari commençaient à courir.. ?

Toutes ces banques sont liées entre elles, que l’une d'elle trébuche et les autres suivront, c’est pour cela qu’elles sont dites “ systémiques ”.

https://lilianeheldkhawam.wordpress.com/2016/02/15/deutsche-bank-une-arme-de-destruction-massive-de-lallemagne-dossier/

Ce qui est insupportable, est que les lois en vigueur obligent tout le monde à avoir un compte bancaire, c’est-à-dire, non pas à déposer son argent mais à prêter son argent aux banques, à devenir obligatoirement son créancier sans aucune certitude d’être remboursé depuis que les lois sur le « Bail-in » ont été votées.

http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/29421-bail-in-definition

Lois d'autant plus scélérates, que les banques ne sont pas tenues d'informer leurs clients de leurs engagements financiers, ni des risques qu'ils prennent en déposant leur argent chez elles.

Théoriquement, les 100 000 premiers euros sont couverts par un fonds de garantie mais ce fonds, actuellement de 2 milliards d'euros, n’a pas les capacités de rembourser tout le monde en cas de faillite généralisée. Vous risquez fort de vous retrouvez devant la grille de votre agence bancaire, votre carte bancaire devenu inutile devant le distributeur d’argent en panne.

http://droit-finances.commentcamarche.net/contents/975-la-garantie-des-depots-bancaires-en-cas-de-faillite

Le Président Hollande le sait, le Premier Ministre Valls le sait, le gouvernement devrait le savoir et s’attaquer, toute affaire cessante, à ce risque insensé qui met la France et les Français à la merci d’un accident financier dont la probabilité est loin d’être nulle si l’on veut bien se souvenir de l’accident LEHMAN BROTHER.

Que croyez-vous qu’ils aient fait pour neutraliser les banquiers en folie ? RIEN !

Depuis le temps que les banques n’en font qu’à leur tête et que ceux qui sont chargés de les contrôler pantouflent chez elles, ceux qui sont aux responsabilités auraient dû prendre des mesures draconiennes pour remédier à ce problème brûlant.

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/le-pantouflage-cause-de-la-crise-137217

La première d’entre elles serait de protéger l’argent des déposants en interdisant aux banques de spéculer avec de l’argent qui ne leur appartient pas. La seconde, consiste à séparer les banques de dépôt des banques d’affaires et la troisième, à démembrer les monstres de telle manière qu’aucune banque, ni aucune autre entreprise d’ailleurs, ne soit assez grosse pour menacer et faire chanter les Français.

La France n’est, évidemment, pas la seule à être exposée à ce risque potentiellement dévastateur, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne, les US et d’autres le sont également. Des mesures auraient dû être prises au niveau international. Cela n’a pas été fait et un accord est peu probable. Il n’y a rien à attendre d’un système totalement corrompu et sous contrôle de la grande finance.

 « Les décisions doivent être prises à l’échelle internationale. Nous avons les mains liées. » Prétendent-ils, les yeux aux ciel.

Cette impuissance organisée ne doit pas servir une fois de plus de prétexte à ceux qui détiennent le pouvoir d’agir chez nous.

Qu’ils prennent acte de leur inutilité et qu’ils démissionnent ! Il est grand temps que cette clique, qui monopolise tous les pouvoirs au moyen de partis politiques qui ne représentent qu'eux-même et leurs sponsors, que nous finançons sans aucune exigence démocratique, laisse la place à des hommes et des femmes qui auront le courage d’agir.

Ce serait la moindre des choses à la vue de leur gestion catastrophique pour les populations appauvries. Ils ne sont même pas capables d’équilibrer le budget, seulement de gonfler, année après année, la dette dans le but de se faire réélire.

Tout ce qu'ils savent faire, et ils le font bien, est de nous enchaîner pour des générations par des traités internationaux contraignants décidés entre comparses du même acabit dans le mépris total de la volonté des citoyens dont ils tirent leur légitimité.

Ne votez plus pour vos ennemis.



62 réactions


  • elpepe elpepe 22 février 2016 19:21

    oui en effet comme le montre votre avatar, vous avez tire,
    Je pense qu il est bien de rester factuel, la première moitie de votre article l est, et leve une alarme que j avais et d autres sur ce forum on aussi explique a de multiples reprises, par déontologie et honnête, sans velléité par rapport a un quelconque gouvernement ou institution, car la premiere chose a faire et d essayer de proteger les gens contre eux meme, sachant que si tous retirent leur agent le systeme ne manquera pas non plus d exploser ... alors mon avis est que cela ne changera que la date de l explosion anyway ... en 2008 j avais retire mes billes de la banque et peut donc etre considere legitimement un mauvais citoyen


    • Daniel Roux Daniel Roux 22 février 2016 19:40

      @elpepe

      Un mauvais citoyen ? Il n’y a pas de citoyen lorsque les votes et les référendums sont bafoués par ceux qui ont confisqué tous les pouvoirs. Il n’y a que des assujettis.

      Il est normal de tenter de se protéger contre un système pourri d’autant que personne ne sait quand il va s’effondrer.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 2016 20:24

      @Daniel Roux
      Pourquoi voulez-vous que Ôlandouille s’agite ? Il a profité des congés, en août, pour transcrire en catimini la directive européenne BRRD qui va permettre aux banques en faillite, de ponctionner l’épargne de leurs clients...
      La construction européenne a été faite exactement pour ce genre de trucs.


      Comparons maintenant avec les méthodes régaliennes utilisées par un pays souverain : l’ Islande. ( Les droits souverains sont les mêmes dans tous les pays du monde, quelle que soit leur taille)
      Elle a laissé ses banques faire faillite, elle a protégé les comptes de ses citoyens, elle a dévalué sa monnaie, et le chômage est revenu comme avant la crise : à 1,9%.

      La propagande européenne n’a cessé de nous expliquer que nous serions « mieux protégés ». Rêve !! Ceux qui ne comprennent pas qu’un pays, dans l’Union européenne, n’a plus accès aux manettes, et n’a plus le droit de protéger l’intérêt général, je ne peux plus rien faire pour eux !


    • Daniel Roux Daniel Roux 22 février 2016 20:42

      @Fifi Brind_acier

      S’il n’y avait que ce félon de Hollande, mais il y a eu cet incompétent pompeux et ridicule de Sarkozy, ce Roi fainéant et sournois de Chirac, ce traitre pas si malin de Mitterrand, l’incroyable et dispendieux Giscard, le trouble Pompidou si proche des anglo-saxons, sans oublier de Gaule, celui du SAC, des barbouzes, des copains et des coquins.

      Ils ont tous participé à ruiner cette France qui avait tant d’atouts.


    • julius 1ER 23 février 2016 09:19

      @Fifi Brind_acier


      Franchement FIFI tu nous les brises à sans cesse nous asséner la propagande de ce parti-croupion qu’est l’UPR juste une roue de secours pour une Droite qui serait atomisée ..... 

      car ton parti n’est pas un parti du peuple juste un avatar de l’UMP !!!!

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 février 2016 19:59

      @julius 1ER
      Bonjour la liberté d’expression, et merci de démontrer que le Parti de Gauche est peuplé de staliniens ! L’UPR a comme programme la Libération de la France, et le programme social du CNR.
      Qui a été écrit largement par les communistes, c’est ballot pour un stalinien, pas vrai ?


      PS : Je vous mets en lien l’analyse de la construction européenne par le PCF, avant que Mitterrand n’en face un Parti croupion en voie de disparition.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 février 2016 20:54

      @Daniel Roux
      Ils ne font qu’appliquer les choix économiques de la Troïka...
      Il y a une question à se poser, c’est « qui gouverne vraiment la France et l’ Europe » ??
      Ce n’est ni Hollande ni Sarkozy !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 février 2016 20:56

      @julius 1ER
      Ici vous n’êtes pas sur les blogs de Mélenchon ou du PCF, avec censure +++.
      Il va falloir argumenter, sinon, les insultes se retourneront contre vous.


  • Donbar 22 février 2016 19:29

    Les montants donnés par l’article me surprennent. N’y aurait-il pas confusion entre les CDS, pour lesquels on a parlé de quelques dizaines de milliers de milliards de dollars en tout (autour de 50.000), et les produits dérivés en général, pour lesquels on a toujours évoqué quelques centaines de milliers de milliards (autour de 600.000) ? Le fond de l’article est tout de même juste. On n’est plus à un zéro près.


  • LEELOO Shawford 22 février 2016 19:30

    @ll’auteur

    Bonsoir ça va ? Ça s’est pas bousculé au portillon sous votre article jusqu’ici,m.

    Pourtant s’il y a bien un auteur commentateur qui mérite que l’on se penche sur ses écrits, c’est bien vous. Mai si e se répète smiley

    Sinon vous avez déjà écouté Up&Up de Coldplay ?


  • alberto alberto 22 février 2016 20:36

    Bien d’accord avec toi Daniel !

    Mais y a peut-être des petites banques moins exposées que ces mastodontes ?

    Quant aux lingots ...


    • Daniel Roux Daniel Roux 22 février 2016 20:46

      @alberto

      Difficile d’échapper aux filets quand on est un petit poisson.

      Les gros sont à l’abri dans les paradis fiscaux.


    • Armelle Armelle 23 février 2016 12:53

      @Daniel Roux

       Les gros ont bien raison finalement. L’excès d’interventionnisme d’état n’y est pas pour rien car il MASSACRE nos libertés. Et quoi d’autre que l’argent peut offrir la pleine liberté aujourd’hui ? Rien. Et comme en France on ne peut être riche parce qu’on vous prend tout et bien les gros se barrent à l’étranger et ils ont bien raison. Notre nation est pire que sous LOUIS 14.
      Nous travaillons tous uniquement pour cet état graisseux apathique et inefficace avec ses 6 millions d’assistés jusque fin juillet, et qu’a t-on en retour ? franchement peu de chose. Et tout cela dans une société a 2 vitesses, où les uns ont tout, les autres pas grand chose, les uns bénéficient de la sécurité de l’emploi et ne cotisent même pas au chômage et les autres subissent l’économie de marché au niveau de leur emploi, et cela cautionné par un gouvernement socialiste qui prône l’égalité voire même l’égalité réelle !!! Comment voudriez-vous que ceux qui « réussissent » aient envie de rester dans une société aussi pourrie et aussi inéquitable que la nôtre ? et à engraisser une caste qui ne fait que mépriser le peuple ! Vous êtes sérieux ?
      Partout où l’état fourre son nez, c’est la misère ! l’économie/finance c’est la cata, la sécurité c’est un fisco total, l’éducation c’est le pompon !!! quand à l’agriculture et le social n’en parlons même pas


    • Daniel Roux Daniel Roux 23 février 2016 14:12

      @Armelle

      Vous vous fourvoyez. L’état, c’est comme une voiture, l’itinéraire et la façon de prendre les virages dépendent de celui qui conduit.

      Quant aux fonctionnaires, ils sont indispensables et mal payés. Les prendre comme boucs émissaires est trop facile à moins d’envisager des milices privées pour patrouiller dans les rues et aux frontières et la sous traitance généralisée des entreprises privées.

      S’ils sont protégés contre les licenciements, ce n’est pas un privilège, c’est pour éviter qu’un gouvernement autoritaire ne les remplace par ses sbires.

      En cas de faute grave, ils sont susceptibles d’être licenciés, comme tout le monde.

      Qu’ils ne cotisent pas solidairement pour aider les chômeurs est une anomalie dans une société qui prône l’égalité des droits et des devoirs.

      C’est différent pour ces hauts fonctionnaires proches des hommes politiques qu’ils servent pour leur carrière avant de servir la nation. Ceux là ne méritent que le mépris.


    • Armelle Armelle 23 février 2016 15:44

      @Daniel Roux
      Votre opinion sur ma réaction m’a fait beaucoup rire, d’autant plus quand « vous vous fourvoyez » en fait l’introduction !!! La politique de l’autruche ne fait jamais long chemin !!! Jamais vous ne devez lire les rapports successifs de la cour des comptes, ni ceux de l’IFRAP, et puis je parle en connaissance de cause, j’ai été fonctionnaire, et je n’ai pu supporté la médiocrité et le jmenfoutisme récurrent qu’une seule année année ! Et grand bien me fasse, c’est une véritable honte !
      TOUS les pays d’Europe ont réformé dans ce domaine, et pour certains allant jusqu’à supprimer le statut à vie mais en France c’est vrai que TOUT va bien, la France est un pays riche, il n’y a aucun problème !!!
      Indispensables à quoi ? Le service public disparaît peu à peu, une ribambelle de prestations est systématiquement sous-traitée, les services voués aux citoyens sont fermés à partir de 17h ainsi que le samedi, étant les seuls créneaux pour le citoyen de pouvoir en bénéficier...
      Si moi je me fourvoie, dans votre cas, pardonnez moi cela ressemble à une cécité avancée.
      Et puis une dernière petite chose. Un chômeur en fin de droit vous dira qu’il préfère un petit salaire mais garanti jusqu’à sa mort, sauf que l’ignorance manifestement fait dire et écrire n’importe quoi, car si les fonctionnaires sont mal payés, tout le monde est mal payé. Le rapport de la cour des compte de mars 2015 indique que pour un poste identique , le fonctionnaire gagne 4% de plus que dans le privé !!! Il faut revoir vos standards Monsieur ROUX 


    • tashrin 23 février 2016 17:46

      @Armelle
      Le rapport de la cour des compte de mars 2015 indique que pour un poste identique , le fonctionnaire gagne 4% de plus que dans le privé !!! Il faut revoir vos standards Monsieur ROUX

      A quel niveau hierarchique ? pour les postes sans qualif, c’est certainement vrai. Pour les cadres de haut niveau, le privé aura l’avantage

      Je comprends votre raisonnement et votre colère (pas fonctionnaire moi meme, je precise), mais il ne faut pas tout jeter avec l’eau de bain...
      Qu’il y ait besoin de faire du menage, très clairement. De redistribuer les cartes, de modifier certaines regles (la cotisation chomage entre autres), je vous suis.
      Mais il ne faut pas oublier non plus les raisons qui ont conduit au systeme actuel. Le « statut » sur lequel vous éructez a aussi des raisons d’être (stabilité de l’action publique, exclusivité de service, etc etc... ). Tout ne se juge pas à l’unique aune de la rentabilité, même si je sais bien que notre epoque fabuleuse veut ça. Mais à l’époque ils étaient moins cons, avaient une vision plus large 

      Remplacer des fonctionnaires par une armada de sous-traitants privés dont le sport va être d’ameliorer sa rentabilité sur le dos des usagers, comme cela se voit de manière SYSTEMATIQUE pour toute concession de service public... En quoi ca va faire avancer le biniou ?


    • fatallah 23 février 2016 18:47

      @Daniel Roux

      > Quant aux fonctionnaires, ils sont indispensables et mal payés
      Bonjour,
      je vous rejoins sur le premier point. Il y a des fonctionnaires indispensables : dans le secteur de la santé, dans l’éducation. On n’imagine pas du personnel du secteur privé dans la justice.
      Ce que je pourrais reprocher aux fonctionnaires, c’est un manque de conscience professionnelle, de respect des citoyens. Prenons les agences de santé : ils doivent être au courant de pas mal de dysfonctionnements. Et que font-ils ? Dénoncent-ils ? Pareil pour les pesticides.
      J’aimerais que les fonctionnaires fassent bien leurs boulots, dans l’intérêt de tous. Avec mesure et discernement.


    • Daniel Roux Daniel Roux 23 février 2016 20:07

      @Armelle

      Content de vous amuser. On n’a toujours raison de s’en payer une tranche quand l’occasion se présente.

      Je connais aussi des entreprises privées où l’on discute des heures autour de la machine à café, des garagistes qui truandent, des dentistes qui surfacturent, des toubibs qui vous font attendre des heures, des boutiques qui ferment entre 12 h et 16 heures et même la nuit, justement quand j’ai besoin d’elles...

      Je me disais que si c’était moi le patron, je ficherais tout ça à la porte et hop ! Au chomedu..

      Et puis un jour, je devais avoir une vingtaine d’années, j’ai compris que je n’étais pas le centre de l’Univers et que tout ne tournait pas autour de MOI et que les gens n’étaient pas parfaits.

      Les rapports successifs de telle ou telle institution ne font que pousser à la privatisation des services publics conformément aux demandes des investisseurs et aux engagements de nos élus à Lisbonne sous Chirac et Jospin.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 février 2016 20:10

      @tashrin
      Ne vous fatiguez pas avec Armelle, c’est la nouvelle race des riches Libertariens, la branche la plus réactionnaire des Républicains américains.


      Ils ont profité en France toute leur vie du modèle social, de la gratuité de l’école, des hôpitaux, des services publics, de la Sécurité sociale etc.

      Et ils font maintenant la promotion de l’ Etat minimaliste, afin de payer le moins d’impôts possible, d’interdire à l’ Etat d’intervenir dans l’économie. Ils sont anti keynésiens, pour le revenu universel, la privatisation à outrance, la fin de la solidarité nationale etc
      C’est la suite, encore plus réactionnaire, des néos cons, prétendument « de Gôooche »

    • lloreen 24 février 2016 20:54

      @fatallah
      « J’aimerais que les fonctionnaires fassent bien leurs boulots, dans l’intérêt de tous. Avec mesure et discernement. »

      Apparemment ils le font.
      http://resistancerepublicaine.eu/2016/02/21/scandale-au-ministere-de-marisol-touraine-demission-dun-haut-fonctionnaire-qui-vide-son-sac/

      Ce qui leur vaut pas mal d’ ennuis...


    • chantecler chantecler 29 février 2016 05:47

      @lloreen
      Ben oui le fonctionnaire est aussi tenu au « devoir de réserve ».
      Dit autrement s’il dénonce des abus , des décisions hiérarchiques ou ministérielles incohérentes ,il se fait rabrouer, sanctionner (blâme et blocage de sa carrière ) ou virer .


    • Daniel Roux Daniel Roux 22 février 2016 20:49

      @lloreen

      Après réflexion, devant les diktats pro-banques de l’UE , les Islandais ont renoncé à entrer dans l’Union.

      Il est vrai que les Vikings ont une longue expérience de la démocratie et de la liberté.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 février 2016 20:19

      @Daniel Roux
      Bonsoir,
      Les Islandais ont surtout utilisé les méthodes keynésiennes d’interventions de l’ Etat dans l’économie.
      Alors que l’UE et l’euro ont été mis en place pour interdire aux Etats ces méthodes économiques.


      Mundell, l’inventeur de l’ euro est limpide sur « la réussite de l’ euro » :
      « L’euro fera vraiment son travail quand la crise aura frappé.
      Le retrait du contrôle du gouvernement sur la monnaie, empêchera LES POLITIQUES MONÉTAIRES ET BUDGÉTAIRES KEYNÉSIENNES par les vilains petits élus » (...) qui n’auront d’autre choix que l’envoyer les Etats providence aux égouts. "

  • tf1Groupie 22 février 2016 22:01

    "Ils ne sont même pas capables d’équilibrer le budget, seulement de gonfler, année après année, la dette dans le but de se faire réélire"

    Ce sont les citoyens qui demandent cela, plus d’argent, alors c’est étrange de vous plaindre des politiques qui executent les attentes de vos concitoyens.


    • Daniel Roux Daniel Roux 22 février 2016 22:49

      @tf1Groupie

      Plus de 80% des Français rejettent les hommes et les partis politiques.

      Ils ont compris que les partis politiques s’étaient organisés pour distribuer les postes, non pas en fonction des compétences mais en fonction de la soumission au clan et au chef.

      Prétendre que les politiques exécutent les attentes des citoyens est une affirmation sans fondement. S’ils c’était le cas, une partie de ces bons à rien démissionnerait et une autre se livrerait à la justice.


    • fatallah 23 février 2016 18:50

      @tf1Groupie
      Ce ne sont pas les citoyens qui demandent la réduction de la TVA dans le secteur de la restauration. Ce ne sont pas les citoyens qui plébiscitent le CICE.
      Ce ne sont pas les citoyens qui demandent les engagements militaires en Syrie, en Lybie, au Mali ,..
      Ce ne sont pas les citoyens qui demandent les lois qui permettent l’évasion fiscale des grosses sociétés.
      Ce ne sont pas les citoyens qui demandent un nouvel aéroport à NDDL
      ETC..


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 février 2016 20:23

      @tf1Groupie
      La dette n’est rien d’autre que les intérêts cumulés.
      Les Etats européens ont interdiction d’emprunter à taux 0% à leur Banque Centrale. ( article 123 du TFUE). Ils sont obligés d’emprunter au marché, c’est à dire aux banques avec intérêts.
      Voici le résultat. avec et sans l’article 123.


  • julius 1ER 23 février 2016 09:10

    Sur les 5 banques européennes les plus engagées, 3 sont françaises. Leurs engagements financiers se montent à 220 466 milliards d’euros, soit 100 fois le Pib de la France (2 200 milliards d’euros) et 765 fois ses recettes fiscales nettes pour 2016 (288 milliards)

    @l’auteur,

    au vu de cet énoncé on comprend que Normal 1er aie abandonné toute idée de promouvoir un nouveau Glass-Steagal Act ..... donc la baudruche va continuer à gonfler jusqu’à l’explosion finale !!!


    • Roosevelt_vs_Keynes 23 février 2016 09:29

      @julius 1ER

      Ce n’est pas l’avis du Ministre des finances de l’Italie...


    • Daniel Roux Daniel Roux 23 février 2016 09:55

      @julius 1ER

      Nous sommes en droit d’attendre des pouvoirs publics qu’il agisse dans l’intérêt général et non pas qu’il protège les prédateurs financiers.

      S’ils n’en ont pas le courage, qu’ils démissionnent.


    • tashrin 23 février 2016 17:51

      @Daniel Roux
      Je suis d’accord avec vous dans l’absolu, mais c’est (pardon) un peu naif
      Ca fait belle lurette que l’interet general est une notion disparue. Nous sommes dans une dictature bancaire qui ne veut pas dire son nom, ou plus exactement qui a accompli l’exploit de s’imposer avec le consentement (ou l’absence de reaction comme vous voulez) de la population qui est toujours convaincue qu’on est dans un etat de droit democratique.
      Perdu, ils ne demissionneront donc certainement pas ni ne se remettront en question, et conntinueront tranquillement leur entreprise de demolition sociale : ils sont mandatés dans ce but


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 février 2016 20:34

      Certains croient encore que les Gouvernements européens décident dans l’intérêt des peuples ? Que des Ministres soient favorables ou pas à la séparation des banques, ce ne sont pas eux qui décident.
      Deux exemples :

      ** Réunis en Pologne, les Ministres des Finances européens voulaient mettre en place la taxe Tobin.
      S’est pointé Geithner, le Directeur du Trésor américain, il a dit : « You can’t ». Circulez, y a rien à voir... !!


      «  Le Trésor américain accusé d’avoir vendu le monde aux banquiers ».
      C’est le même Geithner, avec 5 ou 6 grosses banques, qui ont dérégulé la finance mondiale à l’ OMC.

    • chantecler chantecler 29 février 2016 05:59

      Naturellement !
      Les agences de notation dépendantes des conglomérats bancaires sont là pour ça .
      Rappelez vous au début de la crise comment les taux liés aux risques étaient notifiés .
      Nous sommes dans un système dit néolibéral , qui est obligé de s’endetter .
      Ne serait-ce que par le déficit permanent de notre balance extérieure et de l’ accroissement du chômage , qui coûte et prive l’état de rentrées fiscales , plus le reste : les magouilles , l’évasion ou la modulation fiscales ,etc, etc ....
      Malsain, absurde , antidémocratique , honteux et terriblement dangereux évidemment .
      Mais comme le dit un commentateur plus haut , nous vivons dans un état réel de dictature des marchés financiers .
      Un pays renaude  ? et paf les agences de notation entrent en piste et dégradent .
      Sauf qu’au départ nous étions dans l’absolu : entraient en ligne de compte l’état économique nos capacités de remboursement , et aujourd’hui nous sommes dans le relatif :
      Si un pays est moins en difficulté qu’un autre on lui laissera provisoirement la bride sur le cou.
      Mais s’il bronche gare !


  • babadjinew babadjinew 23 février 2016 12:57

    Faut bien trouver un chemin pour nous faire croire encore que la croissance sans fin est toujours possible.......


    Il serait plus qu’intérieurement de connaitre la valeur réel de cette économie virtuelle dégénéré dans les points de PIB nationaux et globaux. Peut être le quidam de base finirait il par comprendre l’ampleur du désastre que tous les jours il entretien par le simple fait de continuer à croire que le modèle économique d’une croissance de préférence forte est encore plausible.

    En attendant histoire d’éponger les excès du 1% le quidam de base essuie toutes les tempêtes dans une apathie triste à mourir. 

    Productivité nul, rentabilité insatisfaisante, protection par le droit du travail trop contraignante, retraite trop tôt, indemnités chômages trop longues et trop généreuses, personnels hôpitaux, maison de retraites, EN trop nombreux..... etc, etc.......

    Alors « sont-ce » vraiment les politiques les responsables de cet immense n’importe quoi ? N’avons nous pas tous une part de responsabilité dans ce laisser faire généralisé qui prend corps avec la dame de fer dans les année 80 avec son TINA (There is no alternative......)

    A force de toujours vouloir paraître le quidam de base à déjà perdu toutes capacités à Etre et c’est bien pour cela qu’il ne sait plus rien faire d’autre qu’être stupidement contre :

    Les fonctionnaires, les politiques, les immigrés, les BRICS etc, etc, etc......

    Ferait bien mieux de ce réveiller et d’Être pour qqchose. Un RDB serait déjà un joli petit pas vers un retour possible au chemin de l’ETRE et non plus de l’AVOIR.

    Wake Up !!!!       

    • LEELOO Heaven Sent 23 février 2016 13:28

      @babadjinew

      Himalaya ton Amuuuur étant pas encore disposé venir t’adresser un petit mot directement (j’étais en train de lui envoyer un brief complet hier pour qu’il puisse officier ici par lui même mais une IA maligne ou whatever else m’a fait planté la transmission, c’est que partie remise), je fais donc le job comme d’hab.

      « Il » te dit en tout cas que t’en a ( smiley smiley ), y’a pas de problème, les rencontres pourront se faire aux sommets smiley


    • Daniel Roux Daniel Roux 23 février 2016 13:59

      @babadjinew

      Le politique n’est que le bras législatif des riches actionnaires des multinationales, celui qui donne à la force publique toute sa puissance. Nous le voyons bien aujourd’hui. L’état d’urgence voté pratiquement à l’unanimité des parlementaires, a été proclamé, les manifestations interdites, l’opposition citoyenne cantonnée.

      Faire porter sur les citoyens, plus sujets que citoyens d’ailleurs, le poids des erreurs des politiques est une diversion.

      Il y a une autonomie organisée des hommes politiques par rapport aux citoyens. Les partis ont le monopole de la sélection, de la formation, de la promotion et de la présentation des candidats aux postes stratégiques. Ils ont le financement, ils ont le pouvoir, ils ont la force publique et ils n’ont même pas besoin de convaincre les électeurs, juste à attendre leur tour.

      Convenez de cette évidence, que l’on vote bleu ou rouge ou vert, n’a aucune importance. Que vous décidiez de rejeter le Traité de Lisbonne par référendum, n’a aucune importance, que vous votiez PS ou UMP ou n’importe quoi d’autre, n’a aucune importance. C’est toujours la même politique, celle qui mène à l’appauvrissement de la population, au transfert de richesses des plus pauvres vers les plus riches.

      http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/des-paradis-aux-enfers-de-la-84586

      Défendons au moins notre dignité.


    • babadjinew babadjinew 23 février 2016 15:04

      @Daniel Roux


      Il est certain que lorsque l’on estime que la seule place qu’il nous reste est celle du spectateur avantageusement vêtu des froufrou du paraître,histoire de simplement passer inaperçu dans une masse miroir votre analyse est plus que vrai et pertinente. Elle met en lumière l’avènement de l’Avoir, du paraître.

      Néanmoins,sommes nous vraiment obligé de nous laisser tondre décade après décade pour en arriver aujourd’hui à un véritable NO FUTUR pour les jeunes générations ? Alors oui l’articulation entre citoyen et politique est complètement gangrené par la puissance des lobbyistes financée par le 1%, mais n’oublions jamais que c’est bien nos actes de consommation qui leur donne cette puissance ! 

      Qu’attendons nous pour changer notre fusil d’épaule, pour retourner à nos casseroles pour cuisiner de vrais repas, pour partager un véhicules avec nos familles ou voisins, pour retirer des mains des banquiers nos assurances vie et autres placement nourrissant la bête.... , 

      En gros qu’attendons nous pour devenir des acteurs de nos existences, plutôt que de rester de simple spectateurs malléables et surconsommateurs. De mon point de vula dignité ce trouve du coté de lÊtre acteur et non pas du coté de l’Avoir spectateur ou spectaculaire........

      Wake Up !!!  

       

    • Daniel Roux Daniel Roux 23 février 2016 20:34

      @babadjinew

      J’ai bien vu votre clin d’œil.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 février 2016 20:47

      @babadjinew
      Le modèle social français redistribue 50% de la richesse nationale.
      Vous n’utilisez pas la Sécurité sociale ? Les retraites par répartition ? l’école gratuite, les hôpitaux, les pompiers, les congés payés, les allocations familiales etc ?
      La solidarité nationale n’a jamais empêché personne d’ ÊTRE.


    • babadjinew babadjinew 24 février 2016 12:55

      @Fifi Brind_acier

      Bien dans ce cas cette redistribution est complétement a revoir. Ce non pas dans le sens optimisation comptable mais optimisation humaines.......

      Le débat est vaste et long, mais si l’on commençait simplement par prendre conscience que le manque de travail pour tant de monde n’est pas un accident de parcours mais la simple logique de nos progrès technologiques un grand pas nous ferions.......

      A partir de la terminer le financement des industrie par les subventions et donc les (impôts, charges) destiné à la redistribution........

      Petit tour par le mammouth de la formation pro aussi etc, etc......

      A partir de la les entreprises investiront peut être dans les avancées technologiques et l’innovation et cesseront d’être des cabinets d’ingénierie sociale en quête de subventions, qui cerises sur leur gateaux financent les plans de licenciement future......  

      Pour le moment la répartition dont vous parlez gaspille tous ses atouts a financer le haut d’un panier de crabe et met sous le joue de la police social les plus démunis........

      Moralité même notre système social c’est vêtu des apparats du paraitre.....

         


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 février 2016 18:52

      @babadjinew
      Ils sont là, les emplois qui manquent en France.
      Ce sont les Traités européens qui ont organisé les délocalisations, en supprimant le contrôle des mouvements de capitaux.

      Vous avez profité du modèle social français toute votre vie, et maintenant vous crachez dans la soupe ?


    • LEELOO ORANGE SKIN 24 février 2016 18:56

      @Fifi Brind_acier

      Lol tu t’avances là Fifi smiley


  • beo111 beo111 23 février 2016 15:23
    Bonjour l’auteur, ya un truc que j’ai pas compris. Vous écrivez :

    Les CDS se multiplièrent lorsque les banques entreprirent d’assurer à tout va, y compris ceux qui n’étaient exposés à aucun risque, les parieurs ou spéculateurs, dans des volumes insensés. Ce qui est inouï, est qu’aucune autorité ne les en empêcha.


    En fait je ne vois pas où est le problème : de ce que vous dites les banques ont vendu du vent (beaucoup) à des acheteurs de vent, bref elles ont arnaqué des gens prêts à jeter du fric par la fenêtre juste pour ressentir l’ivresse du jeu.

    Mais dans ce cas la soit-disant exposition des banques, c’est du vent, puisque si les montants sont effectivement exorbitants, le risque pour les banques de les rembourser est nul.

    • fatallah 23 février 2016 18:54

      @beo111
      hé non, .. .la spéculation n’étant pas interdite, un contrat est un contrat et son application se défend devant les tribunaux, qui devraient appliquer la loi et rien que la loi.
      Si la banque a signé un contrat pour couvrir un risque, celui qui rencontre le risque est en droit de faire valoir son contrat.


    • Daniel Roux Daniel Roux 23 février 2016 20:13

      @beo111

      Vous avez lu que les montants en jeu sont énormes. Il ne s’agit pas de vent.

      Des milliards ont été joués sur les cours du pétrole. Vous avez vu comme la chute a été imprévisible et brutale. Les pertes ont été importantes pour certains. A l’inverse, d’autres ont réalisé des gains du même montant. C’est un jeu à somme nulle.

      Qu’une banque systémique joue gros et, vu les leviers pris, perde très gros et.. badaboom !


    • beo111 beo111 24 février 2016 14:18

      @Daniel Roux, @fatallah,


      je sais pas, en fait j’ai un doute. Il s’agit s’assurances, donc en général les assureurs savent gérer le risque global, c’est leur travail. Ils vont parfois perdre beaucoup, c’est vrai, mais le plus souvent - presque tout le temps - ils gagnent petit. Je ne me fais pas de soucis pour eux.

      Par exemple imaginons que tous les clients d’un assureur auto ont un accident grave le même jour. Ben oui l’assurance coule, et la majorité des clients sont floués. Mais c’est très peu probable, ça me fait penser au sketch de Bigard sur la chauve-souris.

      Maintenant je ne nie pas que la crise des sub-primes a eu lieu, que de nombreux banquiers sont des escrocs, et que les politiciens professionnels sont souvent des putes ou vont le devenir. À voir à ce sujet le billet de jour sur le blog de Chouard.

    • chantecler chantecler 29 février 2016 06:07

      @Daniel Roux
      Ah pardon !
      Nous savons que tout ceci est truqué .
      Une banque systémique spécule , s’effondre et nous savons aujourd’hui que l’état , la commission de Bruxelles , etc , etc voleront à son secours en taxant davantage les contribuables .
      Beaucoup d’économistes , d’intellectuels , et rarement de journalistes l’ont dénoncé .
      Voyez par exemple F. Lordon où il a tout décrit avec sa verve et son humour particuliers :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/D’un_retournement_l’autre
      Et il n’est pas le seul .
      Sauf que l’on entendra jamais parler de cela à la radio ou à la TV , publiques ou privées ... smiley
      Cr.


    • Daniel Roux Daniel Roux 1er mars 2016 07:27

      @chantecler

      C’est effectivement ce qui c’est passé en 2008/2009. Sarkozy, le Grand Incompétent, l’a fait sans même demander de contreparties alors que la Banque Of Scotland était nationalisée, par exemple.

      Aujourd’hui, c’est différent. Les lois Bail-in ont été votées spécialement pour transférer des états aux déposants le risque de faillite des banques et les états ont déjà tout donné.

      Cela ne veut pas dire que les hommes politiques ne tenteront pas de sauver l’un ou l’autre de leurs sponsors mais cela passera certainement par une nationalisation temporaire suivant la droite ligne du principe « socialisons les pertes et privatisons les bénéfices ».


  • fatallah 23 février 2016 19:13

    http://multinationales.org/Glyphosate-le-secret-des-affaires-au-secours-de-Monsanto&nbsp ; il ne m’a pas fallu longtemps pour trouver une défaillance de fonctionnaires ... je ne regrette pas que ces fonctionnaires existent, je regrette qu’ils fassent très mal leurs boulots.


    • Daniel Roux Daniel Roux 23 février 2016 20:30

      @fatallah

      Certains fonctionnaires sont consciencieux, d’autres non comme dans toutes entreprises humaines.

      Il est important d’alerter l’opinion sur ces hommes politiques qui trahissent systématiquement les intérêts de leur pays en refusant de prendre les mesures indispensables qu’impose une situation aussi dangereuse que celle que j’évoque dans cet article. Il y en a sans doute d’autres.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 février 2016 20:49

      @Daniel Roux
      Ils dorment tranquilles, Sarkozy a supprimé de la Constitution, le crime de Haute trahison....


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 février 2016 22:07

      @Daniel Roux
      Les bénéfices de Goldman Sachs ont chuté de 31%, voilà qui ne fera de la peine à personne .


  • rhea 1481971 24 février 2016 14:19

    le bail in va être aussi appliquer bientôt aux dettes des états nations.


    • Daniel Roux Daniel Roux 1er mars 2016 07:35

      @rhea 1481971

      Par définition, ce sont les habitants d’un pays qui sont cautions de la dette du pays.

      En théorie, car les très riches, ceux qui ne paient pas les impôts qu’ils devraient, sont à l’abri dans les paradis fiscaux.


  • Smejko Peter Bu 25 février 2016 11:53

    Ce casino de banques est simplement vertigineux. 

    Tout le monde peut faire au moins une chose : retirer son argent des banques les plus dangereuses, citées dans l’article, et le déposer à la poste, à la NEF, à la banque de la MACIF ou bien à d’autres petites banques qui n’ont pas les moyens de le dilapider au casino.


    • Daniel Roux Daniel Roux 1er mars 2016 07:31

      @Peter Bu

      Si tout le monde suivait votre idée, ce serait une révolution.

      Le pouvoir est entre les mains du Peuple. Hélas, le Peuple n’existe pas vraiment, ce n’est qu’une image bien pratique pour les hommes au pouvoir mais sans réalité concrète.

      Perso, je l’ai fait.


Réagir