samedi 5 septembre - par Breton8329

Plan de relance et vieilles dentelles

La question que tout le monde se pose est : peut-on laisser Macron emprunter 100 milliards d’euros, en notre nom ? Macron s’est surtout distingué depuis qu’il est au pouvoir pour son habileté à transférer les milliards des poches de la classe moyenne vers celles des riches. Peut-on lui faire confiance pour utiliser ces 100 milliards à bon escient ?

JPEG

Le comportement de Macron ressemble à celui de ces fonds vautour qui s’abattent sur les entreprises trop faibles pour leur résister afin d’en siphonner la trésorerie (la caisse des dépôts, les fonds de retraite), vendre les actifs les plus intéressants (la FDJ), piller les brevets (Alsthom), la restructurer c’est-à-dire détruire les emplois, puis finissent par emprunter pour se verser de gros bonus avant de disparaitre en laissant derrière eux une terre brulée sur laquelle rien plus jamais ne repoussera. Macron aime-t-il la France ?

Pour citer Pierre Reverdy, « il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour » et force est de reconnaître que jusqu’à présent, les Français n’en ont pas reçu beaucoup de la part de ce jeune président mal élu, en opposition à un péril monté de toute pièce par les médias dont les propriétaires ont certainement flairé la bonne affaire dans l’élection d’un benêt qui croit tout leur devoir. Il n’y a donc aucune raison qu’il soit soudainement capable de résister à leur empressement pour mettre la main sur ce qui pourrait bien être le baroud d’honneur d’une France qui n’en finit pas de dégringoler. 100 milliards, ce n’est pas grand-chose, c’est tout juste la moitié de ce que possède Jeff Besos aujourd’hui, mais si c’est tout ce qu’il reste, autant le prendre.

Publicité

Dans ces conditions, plutôt que de parler de plan de relance, de créer un commissariat au plan dirigé par le politicien le plus inepte de toute la république, qui n’a pour seul mérite que de permettre à Macron de conserver une majorité parlementaire, il faudrait sans doute s’interroger sur la volonté et la capacité de ce gouvernement de relancer une France qu’il n’a de cesse de détruire depuis qu’il est au pouvoir et surtout, sur son aptitude à gérer, en notre nom cette somme d’argent. Ne vaut-il pas mieux attendre 2 ans ?

D’autant que cet empressement pour emprunter 100 milliards quelques mois avant les élections présidentielles, donnent l’« impression » que Macron se lance dans une opération clientéliste destinée à lui garantir un deuxième mandat. Un deuxième mandat pour quoi faire ? Achever l’œuvre entamée : la destruction de la France et l’appauvrissement des Français ? Tuer l’avenir et l’espoir ? Car c’est peut-être la principale caractéristique de cette présidence que de ne ménager aucune place pour l’espoir ; Macron administre la chute comme on gère une faillite et les Français sont priés de se résigner en silence. Peut-être est-il temps de lui signifier qu’il a déjà suffisamment maltraité ce peuple qu’il semble détester.

Le principal effet de ce nouvel emprunt de 100 milliards, dont une partie significative profitera presque mécaniquement à des intérêts étrangers dans un Europe qui érige la libre circulation des biens, des personnes et des services ainsi que la concurrence non faussée, c’est-à-dire sans préférence nationale, en principe immuable, aura pour principal effet d’augmenter considérablement l’emprise des banquiers sur ce pays. L’exigence de mesures d’ajustement structurelle n’est qu’une question de temps. Macron aura bien travaillé pour étendre leur pouvoir sur les Français. En a-t-il conscience ?



25 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 septembre 16:13

    « En a-t-il conscience ?  »

    Il ne manquerait plus qu’il soit complètement con !

    Je suis d’accord avec tout l’article, mais je pense que la compétition pour se placer premier au tiercé des castings préliminaires et finir par âtre adoubé par l’« état profond » (qui n’est pas constitué de hauts fonctionnaires comme fait semblant de le croire Fripounet, mais de gros lobbies), cette compétition-là ne peut pas être gagnée par un con, mais par un arriviste dont 99% de son intelligence est mobilisée par l’ambition.

    Bien sûr qu’il en a conscience. Il vendrait toute sa famille pour aller encore plus haut si c’était possible. Mais là s’arrête lle tournoi OPEN le trône de l’Empire est réservé aux champions d’un match interne.


    • Breton8329 Breton8329 5 septembre 17:42

      @Séraphin Lampion

      S’il était intelligent, il saurait que les gens très riches méprisent leurs serviteurs, aussi zélés soient ils, que le seul critère qui permet de faire partie du club est le niveau de richesse et que de ce point de vue, il est très loin du compte. Son parcours scolaire, 3 échecs au concours d’entrée à l’ens, 1 échec à l’ena, correspond davantage à celui d’un tâcheron laborieux, obstiné, qu’à celui d’un type doué, et il n’a même pas l’excuse du milieu défavorisé.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 septembre 19:25

      @Breton8329

      je voulais seulement dire qu’il était « conscient », donc responsable, donc justiciable.


    • batmou 5 septembre 20:11

      @Séraphin Lampion Au sens de la justice populaire, certainement ; au sens psychiatrique, il y aura débat. 


    • L'apostilleur L’apostilleur 6 septembre 21:12

      @Breton8329

      Trop d’incantations injustifiées à la sauce venin sèment souvent le doute. Dites la même chose autrement et vous convaincrez peut-être


  • Jeekes Jeekes 5 septembre 16:14

    ’’Peut-on lui faire confiance pour utiliser ces 100 milliards à bon escient ?’’

     

    Non.

     

    ’’Macron aime t’il la France ?’’

     

    Non.

     

    ’’l’« impression » que Macron se lance dans une opération clientéliste’’

     

    Oui !

     


  • Arogavox Arogavox 5 septembre 17:44

     La question morale du degré de confiance accordé par les Français à ce gouvernement est à rapporter à la question juridique de sa légitimité.

      Or, en principe, existe un lien entre cette question morale et cette question juridique  : par le biais des mots « démocratie » et « démocratique » rencontrés 4 fois dans notre Constitution française en vigueur.

      Ce lien a beau être en principe contrôlé par certains spécialistes en poste, censés garantir le respect des textes constututionnels, reste que leur actuelle traduction personnelle de ces deux mots n’est pas elle-même « parole d’évangile », et qu’elle n’est jamais confrontée à une tentative crédible d’évaluation consensuelle permanente de la ’Volonté générale’, sous-entendue par ces mots, et qui devrait en asservir le sens à respecter.

    Là où le bat blesse, c’est particulièrement chaque fois que des « représentants » , « incarnant » la France pour une durée légitime de 5 ans seulement, se permettent par des décisions personnelles péremptoires d’engager le pays pour une durée dépassant très largement ce quinquennat.


    • Breton8329 Breton8329 5 septembre 17:55

      @Arogavox

      La constitution fixe la destination et le droit fixe la route. La modification de l’un et l’autre ne s’inscrit pas dans la même échelle de temps, et c’est à dessein : en principe, l’exécutif devrait utiliser les marges de manœuvre laissées par la constitution et le droit pour développer sa politique, sans systématiquement chercher à adapter l’un et l’autre dès qu’il rencontre une difficulté. Un navire qui change de route et de destination en permanence fait du sur place.


    • Arogavox Arogavox 5 septembre 18:03

      ... en conséquence de la considération précédente, continue de se poser la question de la pertinence de vouloir destituer au plus tôt l’actuel « Chef de l’Etat ».
        

       On peut d’un côté craindre un manque de préparation et de visibilité pour ce qui est de la question de la ’relève’ ... ou encore de précipiter une certaine période d’instabilité politique ... ( « ..prudence indeed will dictate that gouvernments since long established should not be changed for light and transient causes ... »)

      ... mais d’un autre côté, lorqu’un camion fou écrase tout le monde sur son passage, pas question d’attendre que son chauffard en ait rendu les clefs à l’agence de location,

       et puis au moins un premier exemple de rétorsion dissuasive doit bien finir par être produit un jour 

       et puis nous savons maintenant que la Belgique a pu sans problème majeur attendre 194 jours pour que soit formé un nouveau gouvernement, ...


    • Arogavox Arogavox 5 septembre 18:11

      @Breton8329
      Pas du tout !
       Une Constitition n’a pas pour vocation à fixer une destination !
       Tout au plus, à la rigueur, les conventions à respecter durant le voyage ...
      mais même cette vision-là manquerait encore d’ouverture et d’adaptabilité :
       une Constitition devrait permettre et prévoir sa propre évolution !

       Avons-nous seulement un jour eu l’occasion de signer ou refuser le « contrat » ? ...


    • batmou 5 septembre 20:14

      @Arogavox la question se poserai s’il avait tenté d’utiliser les marges de manœuvres que lui ménagent droit et constitution plutôt que d’essayer par tous les moyens de s’affranchir de l’un et l’autre pour conduire une politique pour laquelle il n’a aucun mandat.


  • binary 5 septembre 17:57

    Cette histoire des100 milliards semble n être qu un joli écran de fumée.

    En 2018 , le déficit était de 60 Mds. En 2019 , de 73 Mds.

    Pour 2020, ils prévoient 220 Mds. Il sera surement proche de

    300.

    Combien en 2021, avec la prise en compte sur l année complète de toutes les destruction éco de 2020 ?

    Où sont les 100 Mds de Macron dans ce tableau ?


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 septembre 18:08

    Arsenic et vieilles dentelles ...Frank Capra ...Cary Grant ...une merveille de comédie .


  • cétacose2 6 septembre 20:22

    Le règne de Macron aura eut au moins le mérite de faire comprendre aux français pour qui il ne fallait surtout pas voter et qu’enfin ils prennent conscience que notre salut ( in extrémis ) ne peut venir que du programme Front National ......


    • Parrhesia Parrhesia 9 septembre 10:28

      @cétacose2
      Bonjour cétacose2.
      Le règne de Macron n’a rien fait comprendre globalement aux Français !
      Si les Français, désormais « zombitisés », avaient été en mesure de comprendre quoi que ce soit de positivement et de globalement significatif, ils n’auraient pas attendu cinquante-et-un ans pour le faire !!!
      Et si même un réflexe affaibli de survie les pousse à virer Macron comme ils ont viré Sarkozy (qui essaye de moins en moins sournoisement de revenir) ou Hollande (qui n’aurait jamais dû arriver), il le vireront sans avoir compris quoi que ce soit de plus au film ! Comme d’habitude !!!
      Ce qui permettra l’émergence d’un quatrième clone mondialiste consécutif, quel que soit le chapeau dont les mondialistes nous le sortiront !!!
      Mais... Bonne journée à vous pour autant que ce soit encore possible !


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 11 septembre 11:13

      @Parrhesia

      Vous oubliez les prophéties à propos de Macron et de la France. La République va disparaître au profit d’une monarchie, et cela commencera à se réaliser à 3,5 ans du règne de Macron :

      Voir le commentaire au nom de Daniel PIGNARD à ce lien

      Les 10 rois de Daniel 7

      http://www.chretiens2000.com/2017/09/la-fin-du-monde-reportee-au-15-octobre-selon-yuval-ovadia.html


    • Gollum Gollum 11 septembre 11:29

      @Daniel PIGNARD

      cela commencera à se réaliser à 3,5 ans du règne de Macron :

      Ah ah ah... On a changé quelque peu la prophétie en question hein ?

      Avant c’était sûr et certain le Grand Monarque devait prendre la place de Macron après 3,5 années, maintenant ce sera juste le début d’un processus menant au Grand Monarque...

      Il suffira donc que l’on ait des troubles sociaux dans deux mois (ce qui est loin d’être improbable vu les faillites en masse qui risquent d’arriver) et notre Pignard rebondira là-dessus pour se pavaner et proclamer qu’il avait raison..

      Sauf qu’il aura entretemps changé les termes du contrat.

      Quel escroc.

      N’oubliez pas que vous nous avez prévu le déluge aussi avant le Grand Monarque hein... smiley


  • L'apostilleur L’apostilleur 6 septembre 21:17

    « La question que tout le monde se pose est : peut-on laisser Macron emprunter 100 milliards d’euros, en notre nom ? »

    Vous avez une autre piste ?

    Vous préférez pas d’emprunt ?

    Vous avez une solution pour notre pays surendetté ?

    Vos réponses ne manqueront pas d’intéresser.


    • Le421 Le421 7 septembre 08:57

      @L’apostilleur
      C’est le système du sapeur camembert, non ?
      Évidemment, si on ne change pas de paradigme économique, le serpent se mord la queue, et ce, depuis des décennies.
      Et comme on dirait par ici, « amandonné »...
      La pyramide de Ponzi se casse la gueule !!


    • Aaltar Aaltar 7 septembre 14:23

      @Le421
      Mélenchon se sent il capable de faire des propositions sérieuses pour se passer de la dette et du remboursement de la dette ? Il se prend pour Philippe le Bel, fantasme une révolution internationale ? Non parce que son programme économique est quand même au mieux trompeur pour ses électeur, au pire totalement suicidaire avec le chaos comme seule finalité. Ceci étant le chaos les extrêmes ça les arrange bien, ils peuvent être responsable sans rien avoir à faire.
      Quel est, et je suis sérieux, le paradigme économique viable selon vous ?


    • Le421 Le421 7 septembre 15:06

      @Aaltar
      C’est difficile d’écouter ce qu’explique un gars quand on ne peut pas le saquer.
      Même si je perdais du temps à vous répondre, cela ne servirait à rien.
      Continuons donc comme on fait depuis trente ans, puisque tout le monde est content...


    • Aaltar Aaltar 8 septembre 08:20

      @Le421
      C’était une vraie question.
      Merci d’avoir pris le temps de ne pas y répondre...


  • zygzornifle zygzornifle 7 septembre 09:15

    La question que tout le monde se pose est : peut-on laisser Macron emprunter 100 milliards d’euros, en notre nom ? 

    Il peut en emprunter 1000 si il veut , ce n’est pas lui qui remboursera quoi que ce soit ....


  • ETTORE ETTORE 7 septembre 12:00

    Vous savez que quand vous empruntez, vous avez en fin de contrat la petite phrase qui vous dit de « bien évaluer votre solvabilité, car un emprunt vous engage au remboursement du crédit »

    Et justement dans ce cas de figure, Monarc 0.0 fait un emprunt de 100 milliards qui du coup, passent en crédit......pour moi.( mais sans en voir la couleur, et de toute façon, avec le bâillon, c’est comme la baïonnette dans le dos, en remplacement du stylo )

    Je n’ai rien signé, rien demandé !

    La pantomime de ce type est la même que celle les speakerines de la météo, on vous montre la carte du mauvais temps, et on vous souhaite une agréable journée.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 12 septembre 14:30

      @ETTORE

      Voici ce qui me réjouit :

      «  Le butin du puissant lui sera-t-il enlevé ? Et la capture faite sur le juste échappera-t-elle ? -

      Oui, dit l’Éternel, la capture du puissant lui sera enlevée, Et le butin du tyran lui échappera ; Je combattrai tes ennemis, Et je sauverai tes fils.

      Je ferai manger à tes oppresseurs leur propre chair ; Ils s’enivreront de leur sang comme du moût ; Et toute chair saura que je suis l’Éternel, ton sauveur, Ton rédempteur, le puissant de Jacob. » (Es 49 :24-26)


Réagir