mardi 3 octobre 2017 - par Elixir

Écologie : Les jours de l’homme « sans baguette magique » sont-ils comptés ?

 

« L’environnement, çà commence à bien faire », N.Sarkozy, influenceur

 

Traité CETA, perturbateurs endocriniens, mise sur la touche de la taxe sur les transactions financières(TFF), doubles discours et déclarations stigmatisantes réccurrentes du président, fin des aides au maintien à l’agriculture biologique, fin de l’aide à l’achat de vélos électriques, fin des emplois aidés, réformes fiscales pour les riches, recours à la théorie du ruissellement pour justifier tout çà…

Combien de couleuvres notre ministre de la transition écologique et de l’Economie Sociale et Solidaire avale-t-il actuellement par semaine ?

Si l’on reconnaitra que le poste de ministre de l’écologie a toujours été plutôt instable, à en croire la bonne trentaine de personnalités de tous bords qui s’y sont succédés depuis la présidence Georges Pompidou, c’est à dire un tous les dix-huit mois en moyenne, on peut se demander quand même si l’ex-présentateur vedette d’Ushuaia ne s'est pas trop aventuré dans une contrée politique hostile, au grand dam de tous ceux qui s’intéressent à l’avenir de notre planète, et n’aurait ainsi pas mieux fait de soutenir un candidat plus proche de ses convictions lors du premier tour de l’élection présidentielle…

Car la politique très libérale du gouvernement Macron semble aujourd’hui de plus en plus contradictoire avec les valeurs et les ambitions prônées par notre célèbre défenseur de l’environnement, qui ne s’arrête pas au simple thème du réchauffement climatique mais qui s’intéresse aussi aux rapports et à l’équilibre entre les hommes. En ce sens les deux personnages ne semblent pas vraiment plaider pour les mêmes idées ni jouer dans la même cour et quoi de mieux pour illustrer cette lutte inégale entre deux logiques, que cette main écrasée de notre gentil serviteur de la cause naturelle par un Donald Trump balourd écolosceptique, apparemment plus enclin à compter ses cartes de crédit que le nombre d’espèces encore vivantes sur la Terre.

 

La main de Nicolas Hulot broyée par celle de Donald Trump

 

E. Macron, président du désormais fameux « en même temps », c’est à dire promoteur du tout et son contraire, mais qui est électoralement intéressant puisque permettant de faire croire en l’existence de 4*4 écologiques, des centrales nucléaires renouvenables et pourquoi pas une force de dissuasion nucléaire pacifique, pendant qu'on y est, aurait-il cherché une "caution verte", comme le front national en son temps avait réussi à nous dégoter son "noir de service" ?

 

Publicité

Si l’on étudie les faits plus que les discours, l’on aura vite compris que cette volonté affichée de réconciliation des contraires, qui aurait pu certes partir d’une bonne intention, ne constitue en réalité qu’un des multiples avatars de packaging politique utile pour continuer à vendre une idéologie à l'air vicié grâce à l’attractivité d’une vitrine alléchante…

 

Ce n’est probablement une surprise pour personne mais le budget de la loi de Finance 2018, paru le 27 septembre, donne ainsi beaucoup moins la part belle à l’environnement que tout le battage médiatique récent voudrait bien nous le faire croire.

"Il faut ensuite alléger la fiscalité du capital. Sans financement, nos entreprises ne peuvent pas se développer : pas de capital, pas de croissance, pas de nouveaux emplois. " Projet loi de Finances 2018-Bercy

Alors, outre les nombreuses antiennes néolibérales ressassées depuis 40 ans qui jalonnent le rapport officiel de Bercy et les baisses d’effectif du ministère de la transition écologique et solidaire, les 10,4 Milliards d’euros qui lui sont affectés, même si en légère augmentation par rapport à l’année dernière (+500 millions), ne pèsent en réalité pas bien lourd, si on considère qu’une faible partie seulement (23%) concerne stricto sensu le « développement durable » (et selon les critères propres à ce gouvernement), et si on les compare aux budgets de la défense / sécurité (47,5M) ou même du remboursement de la dette (41,2M). Ne parlons même pas du déficit du budget, en augmentation, qui atteindrait lui 82,9 M d’euros, représentant de loin le poste le plus important, et qui nous montre plus que jamais que ce que l’on sait faire de mieux en France, c’est de dépenser plus que ce que l’on a et que c’est bel et bien devenu la norme, les nombreux thuriféraires du consumérisme invoquant pour çà la croissance éternelle afin de financer notre vie à crédit.

Mis à part dans les traités européens qui nous autorisent au déficit chronique de 3%, où a-t-on appris que l’on pouvait continuellement dépenser plus que nos moyens ? Dans les cabinets bancaires peut-être, mais sûrement pas dans les cours de science...

 

On est loin d’une vision écologique du monde basée sur la mesure, la recherche d’équilibre et la durabilité… Peut-on ainsi prôner la paix et augmenter fortement son budget militaire, tout en sachant très bien qu'on ne pourra jamais le rembourser ? L’histoire nous a mis pourtant en garde contre cela à de nombreuses reprises en nous rappelant que cette course à l’armement effrénée avait par exemple conduit l’URSS à l’implosion et de multiples fois le monde à la guerre, notamment par les USA, dont le "suprématisme" a mené à une inflation des budgets militaires aujourd'hui dépassant très largement tous les autres... On en connait le prix et les effets pervers...

 

« Quand on à l’économie en tête, on voit tous les problèmes sous forme de pouvoir d’achat »

 

Rapporté au budget global (386,3 M d’euros), le ministère de la transition écologique tournerait ainsi autour de 2,4 %. On pourrait se rassurer en imaginant, comme notre Mulot, que l’esprit écologique serait interministériel, mais la carte de visite des différents apôtres du gouvernement, principalement de droite, surtout pour les postes importants, nous ramèneront vite à la raison. Non, nous ne verrons pas de « révolution écologique », et on ne s’avancera pas trop en disant que tout pourra continuer plus ou moins comme avant, que les questions d’environnement, un peu comme pour les mesures sociales, seront prises en compte du moment qu’elles ne nuisent pas à la doctrine militaro-libérale et ne dérangent surtout pas l’ordre établi. Alors, l’écologie : oui, mais pas trop, en particulier si çà ne subventionne pas l’économie du CAC 40.

 

"Je regrette que l’on ait cédé pendant longtemps à l’influence des lobbys. Et ce n’est pas un mot abstrait. Ces lobbys, je peux les sentir en permanence sur mes épaules." Nicolas Hulot

 

Publicité

Isolé politiquement dans le gouvernement, Nicolas Hulot l’est aussi donc par le budget, dérisoire, et bien en deçà de ce qu’il devrait être nécessaire pour apporter des réponses bien plus profondes et urgentes que des simples bonus/malus pour de nouvelles voitures, des taxes sur le diesel ou des encouragements à prendre les transports en commun ...

Pot de terre contre pot de fer, il n’est pas étonnant, alors, que lors de son déplacement la semaine dernière dans la vallée polluée de l’Arve, il concède, malgré ses propositions, aux manifestants exaspérés depuis 40 ans que le problème persiste, qu’il n’avait "pas de baguette magique ".

Aveu d’impuissance de la part du ministre, qui n’avait pas réussi politiquement à d’autres, et à la portée peut-être plus importante que le simple massif du Mont Blanc.

 

 

On pourra dire que cette petite musique douce de la "transition écologique" utilisée pour rassurer certains électeurs pourrait être ainsi à l'image de celles qui sont jouées dans les rayons des grandes surfaces pour détendre et exalter la ménagère en vue de lui écarter sournoisement le porte-feuille...

Car que peut représenter réellement la petite fleur de l’écologie, face ou rouleau compresseur du libéralisme, toujours plus puissant et prompt à contruire de nouvelles autoroutes, dont aucun de ses concepteurs n'arrive pourtant à se mettre d'accord sur la question de savoir où elles mènent... ?

Il est fort à parier que le capitalisme vert restera la dernière façade présentable d’un monde courant à sa ruine et qui assume ouvertement de préférer la fuite en avant de l’armement, vendue honorablement comme « force de dissuasion massive », plutôt que de s’activer sans ambigüité au rétablissement de la paix sur Terre, incompatible avec l'idéologie du "marteau-piqueur."

 

Pas sûr que que Nicolas Hulot parvienne ainsi à suffisamment murmurer à l'oreille de nos chevaux de bataille économique, bien trop affairés à leur propres luttes chimériques, pour pouvoir s'interroger sincèrement sur le sort et l'avenir de nos enfants, qui est pourtant aussi le nôtre.

 

source image de présentation



67 réactions


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 3 octobre 2017 09:17

    « Le dictionnaire nous dit que l’écologie est l’étude des rapports existants entre les êtres vivants et leur milieu (en gros, ça doit être ça, j’écris en voltige, pas de dico sous la main). Mais c’était avant la survenue du »mouvement écologique« . 

    Depuis, le mot »écologie« a pris de l’ampleur et de l’ambition. Je crois pouvoir le définir en disant qu’il exprime l’inquiétude d’UN être vivant (l’homme civilisé) devant la dégradation accélérée de son propre milieu d’existence. Je pense que cette définition est suffisamment générale pour mettre tout le monde d’accord.
    Si maintenant on veut un peu affiner, par exemple poser les questions du »pourquoi« , du »comment« et du »qu’est-ce qu’il faut faire ?« , ça diverge tout de suite. »

    François Cavanna - 1923-2014 - La belle fille sur le tas d’ordures - 1991

  • Croa Croa 3 octobre 2017 09:20

    C’est à n’y rien comprendre. Monsieur Hulot a été capable de faire de remarquables constats mais quand on lui donne un poste à responsabilités... RIEN, que dalle et surtout les mauvais coups à l’écologie continuent (CETA par exemple) ! S’il ne peut rien empêcher mais qu’il démissionne BORDELL  ! smiley


    • lautrecote 3 octobre 2017 09:26

      @Croa
      Je dirais même plus : BORDELLL smiley


    • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 3 octobre 2017 09:36

      @Croa

      ça va pas, non ?

      et les croquettes ?

      vous avez pensé aux croquettes ?

    • Alren Alren 3 octobre 2017 18:30

      @Croa

      Son ministère est incompatible avec les intérêts des parasites sociaux qui vendraient leur mère au Diable pour gagner un million de plus qu’ils ne dépenseront pas en consommation, bien entendu étant déjà gorgé de biens inutiles.

      Rassurez-vous : Hulot était là pour faire joli. Mais comme le sapin de noël, il sera jeté à la poubelle dès qu’il aura fini de faire rêver les naïfs. Bientôt donc.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2017 07:29

      @Alren
      Rassurez-vous : Hulot était là pour faire joli.

      Il joue un rôle d’autant plus décoratif que les Traités européens ont enlevé aux Etats les compétences dans les domaines de l’agriculture, de l’environnement, de la défense des consommateurs, de la mer et de la pêche.


      Logiquement, il ne devrait y avoir aucun Ministre dans ces domaines là. Alors, à quoi servent-ils ? A jour la comédie du pouvoir. Les Ministres qui s’occupent de ces questions sont payés grassement par les mougeons, pour faire croire aux mêmes mougeons, qu’ils servent à quelque chose.

      Ils en sont réduits à remuer de l’air pour faire du vent. Cela s’appelle : « faire de la com ». C’est la principale activité de nos gouvernements depuis Maastricht ! Afin de cacher aux Français ce qui écrit dans les Traités.


      Tous ces domaines sont de la compétence de la Commission européenne.
      Sauf si elle en décide autrement. Et pour ça, il faut demander gentiment. Par exemple, le Gouvernement français demande : « S’il vous plaît, les Français en ont mare de se faire empoisonner par la malbouffe, pouvons nous interdire le glyphosate ? »

      Et la Commission lui répond d’aller se faire voir chez les papous ! Vous commencez à comprendre comment fonctionne l’ Union européenne ?? Vous élisez des gens qui n’ont plus de pouvoir de décision.
      Ce n’est pas lié aux personnes, mais aux Traités.

  • zygzornifle zygzornifle 3 octobre 2017 10:08

    par contre la baguette magique il l’a sortie pour augmenter les taxes sur le diesel et autres a venir......


    Hulot c’est le pompon-girl de l’écologie , Bozzo le clown , il aparait que pour taper sur les automobilistes qui se lèvent le matin pour travailler et lui procurer un confortable salaire et quand ce triste sire se déplace avec sa cours il pollue plus que la ville de paris en une semaine , par contre pour les scandales sanitaire il s’éclipse , plus de Hulot et pas un mot sur les œufs bourrés d’insecticides, ha oui j’oubliais c’est un politique donc il ne se mettra jamais en travers des lobbys qui les arrosent discrètement de pognon , ce gus c’est mr taxe c’est tout et il est bien plus dangereux que toute la pollution qu’il se dit combattre , il a toute sa place a coté d’un Macron qui déteste tout ce qui ne se rapporte pas au CAC 40, a la bourse ou aux startup et qui gagne 4 ronds.....

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2017 07:37

      @zygzornifle
      Exact, Hulot veut augmenter la taxe carbone de 40% !
      C’est uniquement à cela que sert la COP 21 : à faire monter le prix de la taxe carbone.


      Les patrons des entreprises les plus polluantes sont enchantés !
      « Le business du CO2 et le droit à polluer »

      Qui paiera ? Ben, les mougeons qui croient que le CO2 est un polluant + ceux qui savent que c’est faux, mais qui seront obligés de payer aussi !
      « La taxe carbone : ça va coûter un bras aux Français ! »

    • barbarossa 4 octobre 2017 16:41

      @Fifi Brind_acier
      je me pose toujours la question sur le sexe des personnes derrière des identifiants à consonance féminine, mais là il y a pas des doutes : tu as l’intelligence d’une femme !!! 

      Cela dit au premier degré.
      (Ce n’est pas de la moquerie, j’ai toujours trouvé que les femmes étaient en général bien plus intelligentes que la plupart des hommes). 
      En tout cas tu as les idées bien claires. Bravo .

    • Eric F Eric F 4 octobre 2017 19:08

      @zygzornifle

      « par contre la baguette magique il l’a sortie pour augmenter les taxes sur le diesel et autres a venir...... »

      le Grenelle de l’environnement avait introduit le bonus/malus automobile basé sur le CO2, qui a incité à acheter des voitures diésel, et depuis ces dernières années revirement complet, elles ont tous les défauts, alors on réincite à acheter des modèles essence (qui désormais génèrent davantage de particules qu’un diésel avec FAP), puis hybride, puis électrique, puis hydrogène : la voiture jetable qui engorge les casses, pour la bonne cause écologique.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2017 19:42

      @barbarossa
      Merci pour le compliment, quand on est à l’ UPR, on a plutôt l’habitude d’être traités de tous les noms d’oiseaux, ça change !


    • zygzornifle zygzornifle 5 octobre 2017 09:04
      @Eric F
      qui a incité à acheter des voitures diésel

      et oui en 2000 quand j’avais voulu changer mon véhicule essence pour un autre mais le commercial m’avait tellement bourré le mou arguments a l’appuie que je suis reparti avec un magnifique diesel et sa mirifique pastille verte qui trône toujours sur mon pare-brise, maintenant je suis devenu un délinquant polluant et assassin aux yeux désespérément vides du sinistre, pardon ministre Hulot , on devrait traîner en justice tous ces menteurs de l’époque car ce sont eux qui sont les responsables et pas l’acheteur .....

    • Eric F Eric F 5 octobre 2017 12:23

      @zygzornifle
      je suis exactement dans le même cas, j’avais toujours eu des véhicules essence, mais en 2011, j’ai « cédé à la tentation », en achetant une voiture occasion récente chez un mandataire, sur l’ensemble du parc il n’y avait que des diésel. La presse automobile m’avait depuis des années foutu des complexes avec ma bagnole essence, car ils vantaient les diésel plus économiques et performants, et « vertueux » avec leur filtre à particule
      Désormais les écolos, la mairesse de Paris, suivi par la classe politique et les média, sur la base de chiffres falsifiés (les prétendus 20 0000 morts du diésel alors que c’est toutes pollutions confondue, y compris les centrales thermiques allemandes), culpabilisent les automobilistes qui ont suivi les consignes précédentes. La presse automobile a aussi honteusement viré à 180°, j’ai résilié mon abonnement. Pour le gouvernement, c’est surtout une bonne opportunité pour augmenter les taxes. Je ne suis pas près de la changer puisqu’elle va devenir invendable, je ferai comme les autres, je roulerai moins pour être moins roulé fiscalement.


    • zygzornifle zygzornifle 5 octobre 2017 15:36

      @Eric F


      Moi aussi je vais l’user jusqu’à la trame et je suis tellement dégoûté par le comportement d’Hulot et du manque de discernement des écolos que je ne rachèterai plus de voiture et certainement pas d’électrique car viendra le jour on me dira " vous ne pouvez plus recharger votre véhicule ni vous chauffer car on a fermé toutes les centrales et l’électricité de substitution ne suffit pas et on n’en n’importe plus a cause de la surcharge de réseau et de son tarif exorbitant , j’ai déjà dégagé ma moto il y a peu car j’en avais marre des flics qui passent leur temps a faire chier avec les gants homologués le casque etc... a tourner autour pour voire si les clignotants sont aux normes débile sorties de cerveaux dérangés de l’UE 
      .....

      On vit une époque de merde dans un pays de merde qui fait parti d’une Europe de merde , vive la révolution , la vraie celle qui file la chiasse aux dirigeants ....

  • Isabelle Bourdebail 3 octobre 2017 10:41
    Je n’au aucune confiance dans ce clown depuis qu’il a vendu des produits cosmétiques bourrés de produits nocifs. « Je savais pas ». Ah bon... Tu as donné ta caution à ces produits, tu as touché de sonnantes et trébuchantes royalties sans vérifier ???? Ouh... pas bien digne de confiance tout ça !!!
    Et même carrément minable.

    Minable comme ce ministre dont les seules actions remarquables sont la hausse des taxes sur les carburants, la suppression de la prime à l’achat de vélos électriques, et la dernière dont je viens d’apprendre qu’elle serait inscrite au budget 2018 : la suppression des crédits d’impôts pour les travaux d’isolation de l’habitat...

    Ca ne fait qu’un triste sire de plus dans ce gouvernement de marionnettes de papier.

    Quant aux associations de défense de l’environnement, je pense qu’elles ont perdu toute illusion sur le personnage.

    • barbarossa 4 octobre 2017 16:44

      @Isabelle Bourdebail

      Hulot devrait racheter Tati, pour un juste retour des choses smiley

      Et partir en vacances en se demandant « quel temps fait-il à Paris ? »

  • Jeff Parrot Jeff Parrot 3 octobre 2017 11:29

    commentaires tres durs.

    AMHA, Hulot est plutot sincere, mais confronte aux enjeux geopolitques et au pouvoir des financiers, quelle est sa marge de manoeuvre ?


    • Elixir Elixir 3 octobre 2017 13:54

      @Jeff Parrot

      Je pense effectivement qu’il risque d’être un bouc émissaire assez facile pour certains. S’il était écolo puriste il serait taxé de bisounours utopiste ou de fasco vert extrême, mais comme ce n’est pas le cas on en fait tout de suite un pourri vendeur de shampoings... 

      Je trouve çà bien que des gens se convertissent comme il l’a fait. Et je pense qu’il est plutôt honnête, au pire un peu naïf peut-être...mais qui ne l’est en ce monde ?

      La fin de l’aide au vélos électriques, je ne pense pas que ce soit lui...Je ne crois pas qu’il ait eu son mot à dire...d’ailleurs on ne l’a pas entendu la dessus, ni sur l’AB...

      Attention en tous cas à ne pas tirer sur les ambulances...



    • JC_Lavau JC_Lavau 3 octobre 2017 17:18

      @Elixir. Et qui se mettait toujours au centre de l’image, ce vendeur de shampooings.


      Nul de chez nul en physique de l’atmosphère, en océanographie, en physiologie végétale et en volcanologie, alors qu’il prétend régir les climats. Nul en toutes sciences. Juste du nez pour flairer ce qui se vend aux gogos conformistes qui veulent se prendre pour l’élite des citoyens conscients.

    • Attilax Attilax 3 octobre 2017 18:44

      @Elixir
      Vous pensez réellement qu’une icône TF1 peut se retrouver ministre de l’environnement de Macron en étant « sincère » et « honnête », après avoir vendu en masse pendant 20 ans des pommades au collagène et autres joyeusetés ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2017 07:54

      @Attilax
      Ce n’est pas une histoire de personnalité, de qualités personnelles, ou d’antécédents. La quasi totalité des Droits régaliens a été transférée aux Instances européennes. On leur demande juste d’avoir des qualités de comédien et de communicants.


      La répartition des compétences dans l’ Union européenne.
      ** Les compétences « exclusives & partagées » sont du ressort de la Commission européenne.

      ** Les compétences d’appui sont les seules compétences qui restent aux Etats, mais :
      - Les services publics : le gouvernement doit appliquer les économies budgétaires et les privatisations. Il ne décide de rien du tout non plus.

      - L’ industrie : elle est détruite par les délocalisations et la fin du contrôle des mouvements de capitaux. Il ne décide de rien du tout non plus.

      - Restent le sport et le tourisme. Logiquement, un gouvernement dans l’ UE devrait se composer de 4 personnes : le Président, le 1er Ministre, le Ministre des sports et le Ministre du Tourisme. Cela nous ferait des économies et ce serait plus clair pour tout le monde !

    • Attilax Attilax 4 octobre 2017 08:36

      @Fifi Brind_acier
      Je sais bien, Fifi. Mais même sans aller jusque là, il faut quand même croire au père Noel pour penser que Nicolas Hulot va faire trembler les puissances industrielles et sauver la planète ! Je sais pas, c’est comme penser que Macron est de gauche parce qu’il a été ministre sous Hollande, ça n’a pas de sens.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2017 10:54

      @Attilax
      Nous sommes bien d’accord, alors, disons qu’ils ont la tête de l’emploi : remuer du vent !
      Si au moins ça faisait tourner les éoliennes ... , mais même pas !


  • Croa Croa 3 octobre 2017 11:32

    Concernant la hausse sur les carburants c’est tout de même un bon point (nombreuses interventions à ce propos.) Je les trouve même trop légères alors que j’en utilise aussi comme presque tout le monde (mais je fais attention contrairement à la majorité des gens justement !)
    *
    Ceci dit vous avez raison sur tout le reste puisque aucune mesure de fond n’est lancé et, surtout, c’est la même politique de croissance du commerce et autres nuisances fondamentales qui continuent. Bref nous ne sommes pas sorti de la merde et on se demande bien pourquoi il y a un Hulot au gouvernement si c’est pour que tout continue comme avant, voire en toujours pire !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2017 08:02

      @Croa
      Sauf que le CO2 n’est pas un polluant.


      C’est le soleil qui modifie le climat.

      Quant à l’influence des gouvernements sur les variations solaires ...


    • Croa Croa 4 octobre 2017 09:02

      À Fifi Brind_acier,
      Ce n’est pas un polluant mais cela ne n’empêche pas de nuire. C’est même LA pire des nuisance en raison de ses propriétés en tant que gaz à effet de serre et de son taux qui augmente (avec les autres gaz plus ou moins non polluants aussi mais à effet de serre.)
      Quant à l’effet du soleil ne me dit pas que tu crois à ces conneries climatosceptiques... Tout de même ! Tout ça est du niveau 4e, franchement tu me fait de la peine Fifi  smiley


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2017 10:59

      @Croa
      Meuh non, le CO2 est recyclé en permanence par la végétation. Quand vous mangez des poireaux- vinaigrette, les poireaux, c’est du CO2.

      Les pollutions, c’est autre chose : les particules fines, les plastiques dans l’eau, les médicaments, les rejets d’usine, les produits phytosanitaires etc etc


    • JC_Lavau JC_Lavau 4 octobre 2017 13:21

      @Croa. Mhouais, comme une envie de vérifier le niveau scientifique du dit CROA...

      Q.E.D.

    • Croa Croa 4 octobre 2017 13:45

      À JC_Lavau
      MERCI à toi.


    • Croa Croa 4 octobre 2017 13:58

      À Fifi Brind_acier,
      C’est vrai mais quand on relâche tout le CO2 stocké des millénaires durant dans les fossiles, la végétation d’aujourd’hui ne saurait suivre et le taux de CO2 augmente, forcément ! Et en plus on déforeste à tout va !
      *
      La pollution est un autre problème qui affecte directement, en terme d’espérance de longue vie, ceux qui sont coupables de négligence (je dirais : tant pis pour eux !). Le réchauffement climatique hypothèque l’avenir des générations futures : C’est beaucoup plus grave.  


    • JC_Lavau JC_Lavau 4 octobre 2017 17:36

      @Croa, sa militance le rend fou. La preuve : « la végétation d’aujourd’hui ne saurait suivre ».

      C’est un bobard standard dans la secte.
      Preuve du contraire en 1938 : une thèse suisse sur les variations quotidiennes et saisonnières de la teneur en COdans une forêt tempérée :
      http://e-collection.library.ethz.ch/eserv/eth:21435/eth-21435-02.pdf
      Variations dans un rapport de un à cinq selon l’heure dans la journée.
      Citée à 
      https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-fraude-a-70-des-arbres-menaces-153196

      De toutes façons, le CO_2 stocké dans les matières organiques fossilisées est largement minoritaire comparé à celui engagé dans les roches carbonatées, et seule une infime partie d’icelle matière organique fossilisée sera jamais extractible. La secte vit dans le délire et vous télécommande dans son délire.


      La preuve que la végétation (98 % des espèces) profite immédiatement du moindre retour vers la normale en CO_2 atmosphérique est faite à longueur d’années en serres à atmosphère enrichie.
      L’article du 13 juin 2014 fournissait toutes les preuves que l’équipe franco-portugaise dirigée par M Vaz, a été contrainte de truander ses conclusions pour leur faire dire le contraire de leurs résultats expérimentaux. L’oligarchie sait se faire obéir pour entretenir son intox.

    • JC_Lavau JC_Lavau 4 octobre 2017 17:45

      @Croa : « Le réchauffement climatique hypothèque l’avenir  ». Des fluctuations climatiques, il y en a déjà eu des centaines de milliers avant que des fortunes pétrolières subventionnent le C.R.U. et Al Gore, et il y en aura encore des centaines de milliers après.


      Des énergumènes qui clament : « Encore cinquante jours et Ninive sera détruite ! », « Plus que quarante neuf jours, et Ninive sera détruite ! », etc., il y en a déjà eu avant Al Gore...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2017 19:50

      @Croa
      Il n’y a jamais eu si peu de CO2 dans l’atmosphère !


      Le climat varie tout le temps depuis des millions d’années.
       « Variations du climat à l’échelle géologique ».
      Comment voulez-vous expliquer par le pétrole et le CO2 les réchauffements de la période romaine ou au Moyen âge ??

    • egos 8 octobre 2017 18:28

      @Fifi Brind_acier


      Le projet initial de taxation carbone fut porté par 2 gugusses qui se répandirent courant 2009 sur tous les plateaux tv (l’un d’eux reconnaissable à un plâtre enserrant l’un de ses bras cassé, c’est dire s’ils étaient mes par une vocation de missionnaire)

      Le fisc, l’Etat, nos Politiques saisirent immédiatement l’opportunité et malgré qqs ratés à l’allumage (Bonus Malus du tandem Borloo/NKM, cette dernière s’étant déclarée surprise après sa première expérience ...) 
      opportunité qui de nos jours prend la forme d’un tsunami fiscal.

      Cela étant posé, deux remarques :
      la circulation automobile, parmi d’autres effets d’une civilisation industrielle en développement chaotique est un véritable désastre environnemental, urbain, sanitaire et participe à la destruction de l’espace tous lieux et sites confondus,

      la mutation électrique en préparation favorise d’ores et déjà l’industrie automobile allemande, la taille des entreprises concernées, les capacités d’investissement mobilisées, les projets annoncés, la coopération étroite des construction et de l’Etat devraient nous alerter sur un prochain Sedan * industriel (du - pr ce qui reste d’industrie chez ns)

      * Sedan désigne également un modèle de véhicule équipé d’un coffre.

      nb. l’histogramme des taux de co2 fait apparaitre une pointe de concentration durant l’holocène,
      pr ceux qui s’intéresserai à ce sujet, cette période ne constitue pas vraiment une référence,
      le climat n’était pas seul à être chaud.

  • JC_Lavau JC_Lavau 3 octobre 2017 12:09

    Vous attendiez quoi d’un vendeur de shampoings ?


  • canard54 canard54 3 octobre 2017 17:24

    De toutes façons les écolos c’est on taxe et ça pollue plus, des rigolos sans cervelle, et surtout des opportunistes qui vont où la soupe est bonne....


  • egos 3 octobre 2017 18:10

    La posture de Hulot sur l’illustration est celle de l’avaleur de sabre,

    ce qui ne l’empêche pas, dans la foulée, de s’offrir qqs couleuvres bio, 
    si le cœur lui en dit.

  •  C BARRATIER C BARRATIER 3 octobre 2017 20:23

    Etonnants critiques....Elus, ministres ne valent rien.....les critiques doivent être des êtres supérieurs. Dommage qu’ils ne se soient pas présentés à l’élection


    • JC_Lavau JC_Lavau 4 octobre 2017 02:10

      @C BARRATIER. Rappelle nous déjà : ils sont choisis par qui, ces pantins qu’on vous fait entériner ?


  • William 3 octobre 2017 21:27

    Il lui a été donné en dot l’interdiction du glyphosate, l’augmentation de la taxe sur les carburants, probablement un moratoire sur Notre Dame des Landes (ça attendra la prochaine alternance) , et également la flat tax sur les dividendes des produits cosmétiques Ushuaia (qui lavent plus vert)


  • baldis30 3 octobre 2017 22:00

    bonsoir,

    Donc il n’y aurait pas de solution pour la vallée de l’Arve ... ah !

    J’en vois deux ! j’entends : cohérentes, raisonnables réalisables .... donc incompatibles avec une saine vision de la politique française !

    La baguette magique doit être en panne ! Solution : Changer de coudrier !

    L.C.


  • Philippe VERGNES 4 octobre 2017 01:30

    @ Bonjour Elixir,


    Attention à ne pas colporter les absurdités de journaux tels que Voici, etc. c’est déjà bien assez avec celles que l’on entend à longueur de journée chez les médias mainstreams : depuis quand se serre-t-on la main de la main gauche ?

    Sinon, le point essentiel concerne bien évidemment le budget : ça en dit plus qu’il n’en faut pour comprendre les moyens d’actions et la marge de manœuvre que possèdent un ministre de l’environnement. Dans mon domaine d’activité, dépendant du développement durable des mers et des océans, l’Europe possède une compétence exclusive en matière de conservation des ressources. Elle n’y consacre que 0,94 % de son budget, soit guère plus que le montant que doit gérer notre ministre de l’environnement.

    Juste un indicateur : concernant la problématique des perturbateurs endocriniens, Nicolat Hulot s’est justifier en se vantant d’avoir obtenu de l’UE 50 millions d’euros de crédits de recherches. Celui du budget recherche (R&D) des grandes multinationales produisant ces substances potentiellement toxiques dépasse les 2 milliards d’euros pour les BASF, BAYER-MONSANTO, etc. Soit pour chacune de ces entreprises, plus de 40 fois plus... soit 40 + 40 + 40, etc. Au final, l’intérêt général, la préservation de la santé et de l’environnement pèsent moins de 1 % dans la balance dans un système capitaliste.

    N’aller pas chercher plus loin : la messe est dite.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2017 08:10

      @Philippe VERGNES
      Merci pour votre commentaire ! Vous écrivez : " Dans mon domaine d’activité, dépendant du développement durable des mers et des océans, l’Europe possède une compétence exclusive en matière de conservation des ressources. "


      Il faut l’écrire et le répéter, les compétences sur l’environnement, la mer et la pêche, ne sont plus du ressort des Etats.

      Et les lobbies industriels ont un poids décisif sur les décisions européennes. La Commission européenne passe 90% de son temps avec eux. C’est la Commission qui est à l’initiative des lois et chargée de les faire appliquer.

      La messe est dite !


    • zygzornifle zygzornifle 4 octobre 2017 09:18
      @Philippe VERGNES

       Nicolat Hulot s’est justifier en se vantant d’avoir obtenu de l’UE 50 millions d’euros de crédits de recherches....

      Rechercher quoi , on connait la liste des produits et qu’ils sont cancérigènes , rechercher c’est encore faire traîner pendant 10 ans et continuer a commercialiser ces poisons, c’est des interdictions qu’il faut , de toute façon une grande partie des 50 millions disparaîtrons dans les poches des cadres et hauts dirigeants comme d’habitude et c’est les labos des fabricants de poisons qui feront les recherches et non des labos indépendants non a la solde des lobbies .....

    • Elixir Elixir 4 octobre 2017 09:52

      @Philippe VERGNES

      Merci pour la remarque sur Voici, 
      C’est un magazine que je ne lis jamais je savais pas qu’ils créaient à ce point des fake news...Si fake news il y a bien sûr...

      Mis à part çà je pense aussi que les carottes sont cuites, tout simplement parce-qu’on est dans une guerre qui ne dit pas son nom et que les puissants préfèreront plutôt le suicide collectif plutôt que de rendre tout ce qu’ils possèdent.

      Malgré tout, chacun peut continuer à agir à son niveau pour ralentir le processus, sauver des vies et pourquoi pas espérer un miracle, après tout, au point où on en est....



    • Philippe VERGNES 4 octobre 2017 14:21

      @ Elixir,


      « Mis à part çà je pense aussi que les carottes sont cuites, tout simplement parce-qu’on est dans une guerre qui ne dit pas son nom et que les puissants préféreront plutôt le suicide collectif plutôt que de rendre tout ce qu’ils possèdent. »

      Vous avez dit l’essentiel à comprendre, à savoir que nous sommes dans une guerre qui ne dit pas son nom (« L’économie n’est que le prolongement de la guerre », E. Enriquez), et les puissants préféreront effectivement le suicide collectif plutôt que de rendre tout ce qu’ils possèdent. C’est cette prise de conscience en raison d’une politique de développement durable (à l’époque on parlait plutôt de « gestion des ressources », « préservation de l’environnement », etc.) suicidaire il y près de 25 ans qui m’a fait étudié les psychopathies. Un sujet pour lequel j’ai au fil du temps acquis une certaine « expertise » et sur lequel je tente, bien « naïvement » et avec de bien maigre résultat, d’éveiller la conscience de ceux qui se posent les bonnes questions.

    • Philippe VERGNES 4 octobre 2017 14:41

      @ Bonjour Fifi Brind_acier,


      Mmmouiiis... c’est bien là un gros et le GROS du problème : le lobbying que l’UE prend pour vertueux.

      Après avoir écrit un livre distribué à des dizaines de politiques pour les alerter de la catastrophe imminente qui est en train de se dérouler sous nos yeux sans que personne n’en parle et qui, comme on était en droit de s’y attendre, ne répondent jamais, je travaille sur cette question avec tout le « tact » dont je sais faire preuve. Résultat, la situation est bien pire encore que ce qu’on l’imagine et rares sont ceux qui sont capables d’en mesurer l’impact. En fait, pour cela, il faudrait également avoir des notions de psycho que la plupart des politiques n’ont pas.

      La messe est bel et bien dite, même si je lutte pour freiner des deux pieds vers l’effondrement auquel nous nous dirigeons (effondrement écologique, car l’effondrement économique, j’en viendrais presque à le souhaiter).

    • William 4 octobre 2017 18:50

      @Philippe VERGNES
      « je travaille sur cette question avec tout le « tact » dont je sais faire preuve »
      « même si je lutte pour freiner des deux pieds [ ] l’effondrement [vers le]quel nous nous dirigeons »
      ...heureusement que vous êtes là pour sauver l’humanité !


    • Philippe VERGNES 4 octobre 2017 19:50

      @ William,


      Sortir des propos de leur contexte pour leur faire dire autre chose que ce à quoi ils prétendent, le tout en réinterprétant ce qui se dit dans une discussion à laquelle on n’a pas pris part, n’est pas une marque de « bonne intelligence ». Ce genre de procédés nihilistes est caractéristique de certaines personnalités qui s’ignorent... malheureusement. C’est dommage, la qualité des échanges en pâtit et pas seulement sur ce média puisque cela devient un problème récurent de notre société qui concourt à la guerre de tous contre tous.

      Ce qui est marrant, c’est de constater que bien souvent se sont ceux qui nourrissent cette guerre qui vont ensuite se plaindre du mauvais tour que nous jouent les dirigeants de ce monde. Je me trompe ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2017 19:57

      @Philippe VERGNES
      A mon avis, ce ne sont pas les politiques qu’il faut informer et convaincre, ce sont les citoyens ! Les Français ont mis du temps pour s’intéresser à l’environnement, mais je crois que la machine est enclenchée, et qu’ils sont de plus en plus sensible à ces questions.
      Surtout quand ça concerne ce qu’ils ont dans l’assiette ...

      Venez plus souvent sur Agoravox poster des commentaires !


    • Philippe VERGNES 4 octobre 2017 20:43

      @ Fifi Brind_acier,


      Sur la question des politiques, je le pense effectivement et il est certes plus utile d’informer les citoyens, bien que selon moi l’un ne va pas sans l’autre. Disons qu’il convient d’essayer d’engager une dialectique entre élus et électeurs. C’est en ce sens que je ne rechigne pas à informer les politiques même si leur réaction est courue d’avance. C’est aussi une question stratégique, lorsque je les rencontre en réunion, ils ne peuvent pas se déresponsabiliser en prétextant comme ils le font toujours : « on ne savait pas ».
      Sur le fait que la machine soit enclenchée, je me réjouis effectivement que ces derniers temps le problème émerge sérieusement dans l’espace public, mais cela fait déjà pour moi 25 ans que je tire la sonnette d’alarme en prédisant ce qui allait arriver. Il y a l’usure de la tâche à titre personnel, même si désormais de plus en plus de monde ouvre les yeux.

      J’ai récemment assisté à une conférence du Pr Joyeux qui m’a été présenté par des personnes qui connaissaient mon livre. J’ai pu m’entretenir avec lui et il m’a totalement approuvé lorsque je lui ai dit que la problématique des perturbateurs endocriniens était pour moi le plus grand scandale sanitaire du siècle. Un scandale que beaucoup de personnes étouffent.

      Je ne vous parle même pas des censures dont mon livre à fait l’objet de la part de certains médias qui en ont reçu la copie. Les informations qu’il dévoile dérange fortement. Cela va au delà de ce qui est raisonnablement audible.

      J’ai écrit quelques articles sur le sujet, à la lecture des commentaires et du nombre de vues, on ne peut pas dire que ce soit un sujet de préoccupation majeure pour la population. Une enquête avant les élections présidentielles faisant même passer cette problématique en dernière roue de charrette des sujets que les français désiraient voir traiter lors des débats politiques. Il reste encore beaucoup de chemin à faire pour inverser la tendance qui consiste à détruire notre santé, notre environnement, etc. Le problème, c’est que pour certaines zones géographiques, il sera bientôt trop tard. Ce n’est plus qu’une question de temps désormais. Alors je suis loin de me réjouir de la prise de conscience actuelle, même si elle est bien réelle, elle est encore trop faible... et il faudrait qu’elle s’accélère ne serait-ce que pour répondre aux objectifs, bien trop faible, des politiques actuelles. C’est-à-dire que même en visant le minimum, nous sommes déjà sûr et certains de ne pas pouvoir l’atteindre, comme pour les politiques de l’eau engagées depuis le début des années 2000. Mais il y a tant à dire sur la « tartuferie » de nos politiques...

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 octobre 2017 07:55

      @Philippe VERGNES
      Je vais essayer de trouver votre livre, mais pas chez Amazon, je suis contre ce machin, je préfère faire travailler ma librairie de quartier, tant qu’elle existe...
      Votre livre est édité par qui ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 5 octobre 2017 08:24

      @Fifi Brind_acier. Moi je n’ai pas le choix, puisqu’il faut en passer par l’auto-édition, par force Amazon sera mon principal diffuseur en zone francophone.

      Il ne reste que quatre éditeurs scientifiques en France, hors médecine.
      Je laisse une version gratuite en ligne, figée à la date du 27 septembre, date en filigrane. Son adresse est sur mon profil.
      J’attends juste mon numéro ISBN, et dans l’intervalle il me reste à dessiner la couverture.

    • Philippe VERGNES 5 octobre 2017 08:48

      @ Fifi Brind_acier,


      En version papier ou numérique, il est également présent sur Bookélis, une petite entreprise d’autoédition qui se situe à Arles, pas trop loin de chez moi, Méditerranée (Mare Nostrum) : Une mer assassinée - Le crime parfait. Malgré sa faible diffusion, je précise que je ne connais pas personnellement les personnes qui l’ont commenté.


    • William 5 octobre 2017 14:23

      @Philippe VERGNES
      allez, c’était juste une vanne à la volée, ne partez pas dans de grandes considérations sociologiques et psychologiques.


    • JC_Lavau JC_Lavau 10 octobre 2017 10:21

      @JC_Lavau. Prêt à la vente dans deux semaines :

      http://www.lulu.com/shop/jacques-lavau/microphysique-quantique-transactionnelle-principes-et-applications/paperback/product-23362834.html
      Microphysique quantique transactionnelle
      Principes et applications 

      Le prix final port inclus pour l’acheteur sera d’environ 34 euros.

  • nono le simplet nono le simplet 4 octobre 2017 03:19

    je suis loin d’être un grand fan de Nicolas Hulot au vu de ses rapports plutôt troubles avec l’argent mais il m’est difficile de ne pas voir en lui un écologiste convaincu.

    de plus il faut lui reconnaître une grande popularité auprès des français.
    de plus encore, l’Ecologie est un des grands postes dont le budget va augmenter de 480 millions € en 2018.
    cela ne permet pas d’être résolument optimiste mais cela ne permet pas d’être résolument pessimiste non plus.

  • zygzornifle zygzornifle 4 octobre 2017 03:44

    Hulot pas un mot sur la pollution en appartement qui est de 5 a 10 fois supérieure a celle de la rue , en cause notre mobilier nos produits d’entretient les peintures qui même en A+ libèrent pendant des mois leur poison développant cancer et leucémie, les lobbys ont réussis a tout bloquer au niveau de la commission Européenne en plus ce sont eux même qui font les tests , la les écolos pas un mot , ils préfèrent faire chier la France qui bosse et se lève tôt comme a leur habitude , il faut dire que les fabricants de produits polluants ont un lobby de plus de 1500 entreprises et qu’ils tiennent l’UE par les couilles qu’ils tournent au moindre soubresaut ....

    Quand il n’y aura plus de diesel on continuera a crever comme avant .....

    • William 5 octobre 2017 14:13
      @zygzornifle
      « Hulot pas un mot sur la pollution en appartement qui est de 5 a 10 fois supérieure a celle de la rue »
      il y a à la fois la pollution intérieure que vous indiquez, et la concentration de polluants venus de l’extérieur. Les solvants toxiques se trouvent dans les peintures, mais aussi les stratifiés des sols et mobiliers, etc. La solution est d’aérer, mais cela fait alors entrer les polluants extérieurs, les VMC double flux filtrent les grosses poussières, mais pas les fines particules et molécules diverses.
      Il y aurait bien la solution d’habiter la campagne et aérer « à l’air pur », mais les écolos sont hostiles, car cela entraine des transports individuels et du bétonnage de sols, leur idéal est l’entassement dans de grands ensembles façons années 60, mais greenwashés avec panneaux solaires et plantes de façades. 
      Concernant les peintures, il y a de gros progrès technologiques, presque toutes sont désormais « à l’eau », y compris -à ma grande surprise- les vernis et antirouilles, il y a certainement des substances volatiles, mais moindrement. Il y a des normes plus sévères, et elles ont quand même amélioré les choses.

    • zygzornifle zygzornifle 5 octobre 2017 15:45

      @William


       Concernant les peintures, il y a de gros progrès technologiques, presque toutes sont désormais « à l’eau » ....

      un reportage sur la chaîne 13 il y a 2 jours indiquait que le niveau de pollution des peintures a l’eau est mesuré seulement 28 jours après l’application et que donc elles étaient énormément polluantes lors de l’utilisation et des jours suivants et que celles a l’eau elles étaient polluantes, même celles estampillés A+ , de toute façon c’est certainement comme pour les médicaments , les labos des fabricants qui les mesurent ....

    • William 5 octobre 2017 19:47

      @zygzornifle
      généralement les solvants volatiles ont une odeur marquée, l’odeur dégagée par les peinture à l’eau est sensiblement moindre que par celles à huile, ce qui ne signifie effectivement pas qu’il n’y a pas de toxicité, disons qu’il y a une amélioration.


  • francois 4 octobre 2017 07:59

    Hulot avait-il besoin d’argent pour se complaire à ce point dans la pollution ? 

    Hulot avait-il besoin de retrouver une certaine notoriété pour se complaire à ce point dans la pollution ?

    Hulot : pas d’écologie dans l’économie productiviste.  

  • zygzornifle zygzornifle 4 octobre 2017 15:25

    photo La main de Nicolas Hulot broyée par celle de Donald Trump : hahahaha 


    de toute façon elle n’a jamais servie a travailler mais qu’a compter ses billets 

  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 4 octobre 2017 17:59

    Les écolos = escrocs ......

    La bulle écolo n’est ni plus ni moins, une opportunité pour faire du fric .....
    Plus les écolos durcissent la méthode, plus les difficultés apparaissent plus ils en jouent, plus ils font monter la menace. Résultat, l"écologie fasciste, politique se développe....Ils arrivent sans difficulté à voler en escadrille .....

    Avant d’être capable de faire du tout électrique, il était plus facile de faire de l’hybride, en automobile( les japonais l’ont fait et réussit).

    Aujourd’hui Renault, Peugeot et les autres sont largués .....Par contre tous les utilisateurs de voiture hybride ont le sourire.....

    Pays de merde.....Politiciens de chiotte...
     


  • Ruut Ruut 4 octobre 2017 21:42

    Tant qu’écologie rimera avec taxe et non règles, la vrais écologie n’existera pas.

    Constat : Les voitures thermiques pollue.
    OK, interdisons la vente de véhicule thermique.
    H2 ou électrique en vente ou autre si 0 pollution.

    Problème suivant....
    Quoi ça ne rapporte pas a l’état.
    L’écologie ce n’est pas un impôt............


    • William 5 octobre 2017 14:18

      @Ruut
      la voiture thermique pollue, alors on a inventé l’hybride. Pour charger les batteries elle pollue tout autant, mais il y a des cycles « en autonome » qui donnent l’illusion de ne pas polluer, en fait il y a eu auparavant de la « pollution préventive ». Nous vivons une époque moderne smiley


Réagir