jeudi 25 mars - par Sylvain Rakotoarison

François Bayrou relance le programme nucléaire français

« On peut avoir des espoirs, des rêves, mais il vaut mieux ne pas avoir d’illusions. » (François Bayrou, le 24 mars 2021 sur LCI).



L’air de rien, François Bayrou a fait une annonce essentielle lors de son entretien avec Jean-Michel Aphatie, à la matinale de LCI ce mercredi 24 mars 2021 (qu’on peut réécouter ici).

On ne présente plus François Bayrou, actuel maire de Pau (réélu en 2020) et président du MoDem, homme politique majeur qui a été trois fois candidat à l’élection présidentielle (dont une fois à plus de 18% des voix en 2007). Mais sa véritable casquette, à cette occasion, est peut-être moins connue : haut-commissaire au Plan. Fonction créée par le décret n°2020-1101 du 1er septembre 2020, François Bayrou a été nommé à ce poste bénévole (ce que précise bien le décret) le 3 septembre 2020 par le Président Emmanuel Macron et le Premier Ministre Jean Castex.

À ce titre, il est « chargé d’animer et de coordonner les travaux de planification et de réflexion prospective conduits pour le compte de l’État et d’éclairer les choix des pouvoirs publics au regard des enjeux démographiques, économiques, sociaux, environnementaux, sanitaires, technologiques et culturels ». Ses quelques collaborateurs sont directement rattachés aux effectifs du Premier Ministre. En clair, il ne coûte pas grand-chose aux contribuables.

Autant dire que c’est une fonction qui a son influence. Cela aurait été un haut fonctionnaire inconnu, ses avis auraient pu passer inaperçus, mais comme c’est un responsable politique de premier plan qui est à ce poste, ses avis seront beaucoup plus médiatisés. De plus, cette fonction fait sens pour François Bayrou puisque l’un des leitmotivs de sa campagne présidentielle de 2012 était de vouloir anticiper et faire de la prospective industrielle à long terme, comme l’avait fait l’Allemagne de Schröder il y a plus de vingt ans.

Le mardi 23 mars 2021, François Bayrou a donc remis au Premier Ministre une note de synthèse sur la perspective de la production d’électricité dans les années à venir, avec un titre particulièrement clair : "Électricité, un devoir de lucidité". Il a été par ailleurs auditionné le matin du 24 mars 2021 par la commission du développement durable de l’Assemblée Nationale.

Le document est sans concession sur les politiques publiques depuis plusieurs décennies : « Tout se passe comme si des objectifs ambitieux et moralement fondés avaient été recherchés avec optimisme et une certaine insouciance, sans que personne parmi les citoyens ait été averti des contraintes certaines, des efforts considérables à fournir et des risques encourus. Or, l’occultation des contraintes, naturelles, physiques, scientifiques, budgétaires ne peut conduire, lorsque notre pays sera devant l’obstacle, qu’à un rejet brutal des objectifs mêmes qui sont publiquement recherchés. ».

_yartuNukeA02

Dans cette note, François Bayrou annonce que la France ne pourra pas se passer du nucléaire avant longtemps. Sur LCI, il a rejeté l’idéalisme de la Ministre de la Transition écologique Barbara Pompili qui imaginait en juillet 2020 un avenir avec 100% des énergies renouvelables.

Tout en lui enseignant une leçon de réalisme, François Bayrou a adressé implicitement à l’ancienne sous-ministre écologiste de François Hollande un cours de prospective : « Ce dont il faut prendre conscience, c’est que l’électricité en France par des centrales nucléaires, c’est la condition même pour qu’on puisse avoir des énergies renouvelables. ».

Dit comme cela, cela pourrait paraître paradoxal, mais il faut quand même rappeler que les deux énergies renouvelables, le photovoltaïque et l’éolien, ne peuvent pas être produites en permanence (la France n’est pas dans une zone où le soleil brille tout le temps, ni où le vent est permanent). Par conséquent, pour avoir la continuité de production de l’électricité, il faut d’autres sources : « Si on n’avait pas le nucléaire, on serait obligé d’avoir des centrales thermiques au pétrole ou au gaz, et on augmenterait nos rejets de gaz à effet de serre. ».

L’autre constat de François Bayrou, c’est que le parc nucléaire français (56 réacteurs, le deuxième du monde) a été construit sur une très courte période. Cela signifie que dans une période très courte, ces réacteurs vont devoir être fermés et remplacés d’une manière ou d’une autre. C’est "l’effet falaise" (qui est valable même en prolongeant la durée de vie des réacteurs jusqu’à 50 ou 60 ans). Ainsi, 14 réacteurs vont devoir fermer d’ici à 2035, date normalement prévue pour réduire la production d’électricité par le nucléaire à seulement 50%.

_yartuNukeA05

Publicité

Sa conclusion est alors évidente : il faut reconstruire des réacteurs nucléaires si on ne veut pas se retrouver en pénurie d’électricité dans les prochaines décennies. Pour lui, cette décision de relancer le programme nucléaire français est très politique et devra être prise d’ici à deux ans, c’est-à-dire qu’elle pourra être prise après l’élection présidentielle de 2022 et la campagne électorale pourra être l’occasion de remettre le nucléaire en débat. Cela tombe bien, car le gouvernement, courageux mais pas téméraire en cette période où les écologistes sont à la mode, n’avait aucune intention ni envie de prendre une telle décision avant l’élection présidentielle.

La conclusion de la note est une chausse-trape démocratique : « Seul l’impératif démocratique d’un débat honnête, lucide et partagé avec les citoyens, porté par les élus de la Nation mais associant l’ensemble des composantes de la société, permettra de formuler une volonté crédible et d’arrêter un plan réaliste. ».

Je me suis procuré cette note de 37 pages qui explique que les engagements de la France en matière de rejets de gaz à effet de serre (objectifs climatiques de neutralité carbone) sont tels que la part de l’électricité dans la consommation totale d’énergie en France, qui est de 25% actuellement, montera à 50% en 2050. Malgré les efforts pour consommer moins d’énergie (isolation des bâtiments, etc.), cela ne compensera pas cette augmentation drastique des besoins, parallèlement à la mise en arrêt de la plupart des centrales nucléaires du parc actuel (qui ont démarré entre 1980 et 1990).

_yartuNukeA03

La note précise effectivement : « Tous les scénarios s’accordent sur une augmentation massive de la part d’électricité dans le mix énergétique. ». Ainsi, la consommation d’électricité en France devrait grimper de 473 TWh en 2019 (on ne prend pas 2020 en référence, avec 460 TWh, en baisse à cause de la crise sanitaire), à 630, voire 700 TWh en 2050, selon les scénarios. En 2019, 71% de la production électrique était d’origine nucléaire, 67% en 2020 (à cause de la crise sanitaire et de l’arrêt des deux réacteurs de la centrale de Fessenheim, les 22 février 2020 et 29 juin 2020).

_yartuNukeA06

Or la loi climat de 2019 impose la part de l’électricité d’origine nucléaire à 50% en 2035 et 36% la part en énergies renouvelables : « Cela signifie une amputation d’ici [à] 2035 de notre capacité de production électronucléaire de l’ordre de 30% et une augmentation probable de la part d’électricité d’origine fossile au-delà des 8% actuels. ».

D’où la quadrature du cercle : « Augmentation massive de la consommation d’un côté, diminution massive de nos capacités de production de l’autre, le simple rapprochement de ces deux orientations montre qu’il existe un gouffre entre l’évolution annoncée de notre consommation électrique et celle de notre production. Il est inéluctable que nous allons droit à des difficultés considérables et même à une impasse, nous empêchant techniquement de remplir en même temps les objectifs que nous prétendons solennellement avoir fixés ! ».

Le rapport pointe aussi des éléments de calendrier : « Il y a d’autant plus urgence à engager un débat éclairé que 49 réacteurs sur les 56 en fonctionnement actuellement ont été mis en service il y a 30 ans ou plus, que l’estimation de leur durée de vie moyenne est de l’ordre de 45 ans et qu’il faut au moins 10 ans pour terminer une nouvelle installation électronucléaire à partir de la décision de la construire. Ainsi, le maintien de la capacité de notre parc nucléaire appellerait le lancement de deux nouveaux chantiers par an chaque année sur une période de 20 années. Une telle discussion, éthiquement et civiquement responsable, est pourtant cruciale pour définir une programmation d’investissements cohérente avec les objectifs de production attendus. ».

Est-il possible à brève échéance de produire massivement de l’électricité d’origine renouvelable ? La réponse est sans appel : « Pour obtenir une augmentation massive de la production d’électricité renouvelable, une des principales difficultés résiderait dans l’artificialisation de grandes surfaces foncières par des unités de production photovoltaïques et l’altération des paysages par des éoliennes à terre ou en mer. La réponse à ce défi est-elle facile ? Probablement non. Est-il possible de construire les réseaux de transports et de distribution d’électricité qu’exige cette production renouvelable sans de très lourds investissements et sans empiéter sur des surfaces naturelles ? La réponse est certainement non. ».

_yartuNukeA08

En soutenant ainsi la filière nucléaire, François Bayrou est fidèle à ses convictions depuis longtemps. Ainsi, pendant la compagne présidentielle de 2002 (il n’avait pas franchi le premier tour), il a déclaré le 28 avril 2002, évoquant l’immobilisme du gouvernement de Lionel Jospin : « Il faut revoir les positions officielles qui condamnent l’énergie nucléaire […] qui est la seule production d’énergie qui supprime les rejets dans l’atmosphère. ».

Cela ne l’a cependant pas empêché, un an et demi plus tard, de ferrailler contre la Ministre de l’Industrie Nicole Fontaine, qui était issue du même parti que lui, mais qui avait rejoint l’UMP. Par l’intermédiaire d’un député UDF proche de François Bayrou, Jean Dionis du Séjour, l’UDF a en effet attaqué le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin sur la décision de construire un prototype de réacteur EPR (réacteur à eau pressurisée) lors d’une question le 19 novembre 2003 : « En prenant une telle position, le gouvernement a pris le risque de raviver le clivage archaïque qui existe entre le lobby pro-nucléaire et les associations antinucléaires. ».

À l’évidence, quelles qu’auront été les décisions des gouvernements successifs, ce clivage n’a aucune raison de s’éteindre dans la perspective de la transition écologique où la lucidité commande de voir que le nucléaire est le meilleur allié pour combattre les rejets en CO2.
Publicité


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (24 mars 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
François Bayrou relance le programme nucléaire français.
Note de synthèse du 23 mars 2021 du haut-commissaire au Plan sur le programme nucléaire français (à télécharger).
Interview de François Bayrou le 24 mars 2021 sur LCI (à télécharger).
François Bayrou.
Le débat rayonnant sur le nucléaire.
François Hollande coincé entre Jean-Pierre Chevènement et Eva Joly sur le nucléaire.
Andrei Sakharov.
Incompréhensions américaines : le nucléaire iranien.
Au cœur de la tragédie einsteinienne.
Marie Curie.
La Corée du Nord selon Guy Delisle.
Fukushima, dix ans après.
Le syndrome de Hiroshima.
Tchernobyl (1986).
Fukushima (11 mars 2011).
L’industrie de l’énergie en France.

_yartuNukeA04
 



68 réactions


  • Clocel Clocel 25 mars 09:20

    Les chinois ne refuseront pas de nous vendre des EPR qui marchent !? smiley

    Au fait... On en est où avec les stocks d’iode !?

    Avec tous ces réacteurs asthmatiques qui traînent autour de nous...

    M’enfin, en France, on n’a pas de pétrole mais on sait qu’on ne va pas mourir... de rire...

    Bayrou, faut absolument le foutre au musée de l’Homme, rayon never has-been intégral...


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 mars 10:16

      @Clocel

      Je suppose que c’est sensé être une remarque ironique ?
      Si c’est le cas elle tombe à plat :
      « les EPR chinois qui marchent » sont construits par les mêmes que ceux qui construisent « les EPR qui ne marchent pas ».

      Mais ça c’est sûrement trop diffcile à admettre smiley


    • Clocel Clocel 25 mars 10:31

      @Olivier Perriet

      Bhé apparemment, les chinois savent encore faire du béton sans fissures, des soudures dans les règles de l’art et gérer convenablement un chantier, leur économie n’est pas encore ravagée par la corruption.

      Le savoir-faire français, comment dire, même pour le pinard, vaut mieux taper ailleurs...

      Je suis d’ailleurs toujours étonné : Que fait-ont de toute cette énergie ?

      On ne produit plus rien !?

      Bon, OK, on est un pays de vieux qui ont besoin de chaleur, pas que le pangolin les emporte, mais je me demande si ça justifie autant de dépenses !?

      Dans 20 ans au plus tard, on sera en surcapacité ! smiley


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 mars 10:40

      @Clocel

      Vous confirmez donc la nullité de votre remarque smiley


    • troletbuse troletbuse 25 mars 11:03

      @Olivier Perriet
      Vous parlez de la votre, plus gaut :  smiley


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 mars 11:47

      @troletbuse

      J’ai quand même apporté des éléments que le capitaine Fracassé avait oublié ;

      au fait votre campagne pour la réélection de Macron ?

      ça se passe bien ?

       smiley


    • alinea alinea 25 mars 11:50

      @Olivier Perriet
      Non Olivier Perriet ! il a raison : les méchants EPR français livrés aux Chinois étaient défectueux comme les nôtres, mais ils y ont remédié très vite.
      Heureusement nous y sommes encore, enfin heureusement il ne faut pas être dans un espoir béat, mais ce qui est sûr c’est que les Français ne savent plus faire et qu’il est, oui, probable que toute honte bue, ce soit les Chinois qui déboulent pour le nucléaire en France : ce sont eux déjà qui sont à l’œuvre à Hunkley Point !!


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 mars 14:19

      @alinea

      Pour vous une centrale nucléaire c’est une machine à laver, commandée et livrée sur place, coffrage en béton inclus ?


    • alinea alinea 25 mars 15:42

      @Olivier Perriet
      absolument... j’ai fait plein d’articles là dessus !
      Ça vous prend souvent de prendre les gens pour des cons comme ça ? C’est vous qui ne comprenez pas ce que je dis, hein ! pas l’inverse.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 mars 17:30

      @alinea

      auriez vous la bonté de me donner les liens ?

      Il y a une production trop importante mélencho-anarcho-sentimentaliste qui noie « l’essentiel »


    • alinea alinea 25 mars 19:40

      @Olivier Perriet
      J’ai beaucoup travaillé là dessus, j’ai effectivement beaucoup de doc, mais je ne vous promets rien, non seulement je ne suis pas payée pour le faire, mais en plus je suis une archi piètre documentaliste !


    • alinea alinea 25 mars 20:01

      @Olivier Perriet
      c’est minimum, et vous auriez pu trouver tout seul !!
      (581) EPR : Explication d’une catastrophe industrielle - YouTube

      à 9’26


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 mars 09:57

      @alinea

      je cherchais dans vos articles perso ; bon je regarderai, mais sinon, et ça vaut pour Corto Malese aussi :

      il y a combien de pays au monde qui font des EPR ?

      Votre débat c’est de l’autoflagellation, comme pour le porte avion nucléaire, ou les Rafales, dont vos semblables ricanants se sont tant gaussés en leur temps, il y a 20 ans. C’est parfois difficile de débuter, mais c’est la règle du jeu pour les grands projets. Et on est bien content de les avoir après

      Vous croyez quoi, qu’on ne se trompe jamais ? Annoncer un fiasco à l’avance vous trouvez que c’est courageux ? Essuyer les plâtres, ça vous parle comme expression ?

      Je passe sur les écolo fadas qui critiquent un fiasco parce qu’ils n’en veulent pas, tout simplement.

      Après si ça vous plait de vous vautrer auprès du puissant du jour, tant mieux pour vous smiley

      PS : les mauvaises langues disent que si les EPR chinois ont été plus vite, c’est aussi parce qu’ils n’avaient pas d’autorité de sûreté nucléaire sur le dos pour sévériser les normes de sécurité au fur et à mesure de l’avancée du chantier. mais ça évidemment, on n’en parlera pas...


    • mmbbb 27 mars 15:30

      @Olivier Perriet le terminal de Roissy s est effondré , une marque profonde de notre laisser aller Quant a cet EPR , idem des fissures dans le béton notamment 
      Si vous etiez un peu curieux , vous noterez le syndrome du filet lorsqu un chantier est terminé , L Opera de Paris qui a coute une blinde avait du etre recouvert d un filet , les dalles etaient mal fixees Un grand classique du bordel dans ce pays et des consequences de la sous traitance , sous traitance aussi dans ce chnatier de l EPR 
      Clocel a raison , ce chantier denote comme dans d autres domaines notre declassement .
      Vous devriez un peu plus réflechir ! 


    • oncle archibald 27 mars 23:42

      @mmbbb

      Je confirme les risques énormes inhérents à la sous traitance. Marché global et forfaitaire signe par une entreprise générale qui garde les parties juteuses et sous traité le reste. Les sous traitants de premier rang sous traitent eux même, parfois certains ouvrages sont fabriqués par des gens qui ne savent même pas à quoi va servir ce qu’ils fabriquent tellement tout a été fractionné ! C’est de la folie ! Il y a beaucoup trop d’entreprises qui réalisent leur bénéfice en faisant circuler du papier sans jamais mettre en œuvre elles-mêmes une seule partie de l’ouvrage. C’est honteux.


    • pierrot pierrot 17 avril 15:26

      @Clocel
      Les stocks d’iode (en réalité du sel iodure de potassium) sont stockés dans les pharmaciens car il s’agit d’une substance associée aux médicaments.


    • @pierrot

      On stocke les médocs directement dans les pharmaciens, à ct’heure ? C’est vraiment révolutionnaire, dis-donc smiley


    • cyrus CYRUS 17 avril 15:54

      @pierrot

      tu raconte ENCORE DES CONNERIE ...
      Les riverain a -10km des centrale les recoivent par la poste ...
      il les detienne a la maison , et attendent le coup de fil ou le sms leur indiquant de les prendre en cas d’ incident sur la centrale ...
      https://www.interieur.gouv.fr/var/miomcti/storage/images/www.interieur.gouv. fr/version-fre/le-ministere/securite-civile/nos-missions/la-protection-des-personnes-des-biens-et-de-l-environnement/campagne-de-distribution-d-iode/1012961-1-fre-FR/Campagne-de-distribution-d-iode_largeur_760.jpg
      c’ est sur le reste du terrictoire que les pastille d’ iode sont en pharmatie 


    • pierrot pierrot 20 avril 16:18

      @CYRUS
      Jusquen février 2021 les sots d’iodure de potassium sont entreposés dans les pharmacies.
      Un projet , à mon avis, une erreur, préconisent de les envoyer directement aux populations voisines des centrales nucléaires.
      Cette substance doit être considérée comme un médicament.


    • sophie 20 avril 16:26

      @pierrot
      « les sots » cela doit faire du monde non ?


    • cyrus CYRUS 20 avril 16:38

      @pierrot

      Tu sait qu’ on est deja en Mars 2021 ?

      Les comprimé d’ iode sont distribué comme ca depuis au moins les année 90 
      ( j’ avais des amis a marcoule et a tricastin ) .Aucun accident car les gens savent que ce n,’ est pas des « BONBON » , Ils sont meme formé A scotché porte et fenetre en attendant les secours si un incident se produit ....

      La mise a disposition des pastilel d’ IODE est indispensable car c’ est le seul moyen de proteger des cancer de la thyroide fulgurant si celle ci n’ est pas satué en iode .

      Ca doit etre fait dans les 20 minute suivant l’ alerte sinon c’ est trop tard .

      Bien sur on peut etre allergique a l’ IODE ,la plus part des riverain se font tester au prealable ... 

      On peut pas tout metre dans le tableau des substance veneneuse et empecher les gens de se soigner ...

      Bien au contraire , on devrais metre 80% de la pharmatie en vente libre .
      ca sauverais plus de vie que ca ne tuerais de gens .


    • cyrus CYRUS 20 avril 16:40

      @CYRUS

      @pierrot

      Tu sait qu’ on est deja en Mars 2021 ?


      En AVRIL 2021 ... y a un gremlins temporel dans cette zone smiley

  • Laconique Laconique 25 mars 09:33

    François Bayrou gouvernera.


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 25 mars 09:57

    C’est un visionnaire !

    A propos de sa présence sur Internet, il a dit le 8 décembre 2011

    « J’ai toujours été familier d’internet… Depuis le premier jour, depuis… avant l’arrivée d’Internet ! »


  • chantecler chantecler 25 mars 10:06

    Bah, le débat est truqué depuis des années .

    Une économie florissante nécessite de l’énergie .

    Le débat n’est pas énergie renouvelable contre énergie fossile .

    Sérieusement Il faudrait combien d’éoliennes , et sur quelles superficies , pour une centrale thermique « classique » ?

    Le problème c’est le choix dans les centrales thermiques : gaz , pétrole , (charbon) ou nucléaire ?

    Donc les approvisionnements ...

    Où chercher les matières premières ?

    Le débat s’enlise ou se latéralise dans des discussions absconses : par exemple quand on aborde le sujet avec des aninuc , assez rapidement on en viendra aux économies d’énergie : certes mais ça ne résout pas le problème pour l’avenir .

    Comment produire de l’énergie pour nos usines futures , pour les transports etc etc ...,

    Là dessus le problème devient insoluble avec nos engagements géopolitiques :

    le gaz massivement est disponible par la Russie, seulement il y a des vétos de la part de nos alliées impériaux ...

    Pour le pétrole idem .

    Pour l’uranium quid ?

    Certains disent réutilisons nos stocks de plutonium , oui mais ça fait des centrales d’autant plus dangereuses .

    En attendant économisons , recyclons etc etc ...

    En attendant quoi ? La fusion ? Compte là dessus !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 mars 10:13

      @chantecler

      et toi t’en a pas marre de cirer les pompes de Vladimir ??

       smiley


    • Albert123 25 mars 11:18

      @chantecler

      faudrait songer à vous remettre à la page sur le nucléaire civil, vos éléments de langage sont tout droit sortis du petit livre des écolos sous influence américaine des années 1990.


    • alinea alinea 25 mars 11:54

      @chantecler
      Mais pourquoi l’avenir serait-il forcément matérialiste et consumériste ? Pourquoi le consommateur manque-t-il à ce point d’imagination qu’il ne voit aucun progrès possible sans le plastique, l’informatique, et la ruine de tout tout autour de nous ?
      Le progrès, l’excitant, ne serait pas plutôt d’inventer un monde réparé, respecté, même aimé ?


    • chantecler chantecler 25 mars 12:00

      @alinea
      Bonne question et ancienne .
      Parlez nous de ce monde réparé , respecté, même aimé ...
      Où chacun peut vivre .


    • alinea alinea 25 mars 12:15

      @chantecler
      parlons-en ! si j’arrête ça, détruis ça, etc... je gagne ça.. à nous de faire l’inventaire et imaginer les portes qui s’ouvrent...à nous tous, je suis sûre qu’on y arrivera !


    • oncle archibald 25 mars 12:23

      @chantecler : "Il faudrait combien d’éoliennes , et sur quelles superficies , pour une centrale thermique « classique » 

      Le problème n’est même pas là, le problème il est que les jours sans vent ou sans soleil, on reste chez soi puisque les bagnoles aussi sont électriques, on ne télétravaille même pas parce que les ordinateurs ont besoin de courant électrique, les trains non plus ne circulent plus, pas davantage les métros, bref ...

      Tant qu’on ne saura pas stocker de grandes quantités d’électricité Bayrou aura totalement raison. C’est le nucléaire ou bien le gaz et le charbon. Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté !


    • Gasty Gasty 25 mars 12:42

      @oncle archibald

      C’est déplaisant de constater que nous sommes dans l’échec.

      Bayrou n’offre pas la solution mais la facilité à court terme.


    • oncle archibald 25 mars 14:11

      @Gasty ;

      Ce qui est déplaisant c’est de constater que nous sommes dans le déni et la tentative d’imposer « la pensée unique », la seule, la vraie, la bonne, la verte !

      Tout dispositif industriel comporte une part de risques et la production d’électricité par des centrales nucléaires ne présente pas de risques extravagants. Le rapport entre le nombre de victimes d’accidents et le nombre de Mégawatts produits lui est même particulièrement favorable.

      Dois-je rappeler que des accidents surviennent sur d’autres dispositifs de production, et que, par exemple, l’effondrement du barrage de Malpasset a fait 423 morts en 1959. Pourtant, à ma connaissance, les kmers verts ne rentrent pas en guerre contre l’électricité hydroélectrique. Bien au contraire ils la trouvent très fiable. Restons logiques !


    • Albert123 25 mars 14:36

      @alinea

      « Mais pourquoi l’avenir serait-il forcément matérialiste et consumériste ? »

      sinon il faudra retourner dans les champs 12 h par jour minimum pour avoir quelque chose à bouffer dans votre assiette.

      « Le progrès, l’excitant, ne serait pas plutôt d’inventer un monde réparé, respecté, même aimé ? »

      bah on en reparle dans 1 siècle avec les centrales à fusion « propres » et surnuméraire.

      en attendant si la majorité veut continuer d’être sur payé à rien foutre dans des bullshit job et de la réunionnite inutiles, il va falloir sortir 1 centrale nucléaire par an pendant 10 ans, 

      ce qui parait moins difficile à supporter qu’un confinement par an pendant 20 ans, avec système de crédit social à la clef tout en « vivant » avec des porteurs collabos et décérébrés de masques à la con


    • alinea alinea 25 mars 15:40

      @Albert123
      Non non !! pas douze heures par jour !! Gorz parlait de trois heures par jour tout confondu !
      Pourquoi les gens préfèrent être surpayés dans une vie de merde factice, je crois qu’il y a eu un bon bourrage de crâne ! dépossédés d’eux-mêmes, nos zombis ne sentent plus rien. Quand ils sont encore vivants, ils se cassent et retournent aux champs, et bossent, plus de trois heures par jour, mais font tout ! et sont plus heureux. et n’ont pas besoin de centrale nucléaire !! le hic ? C’est que tout le monde ne peut pas vivre comme ça... alors ? Alors, je ne sais pas.


    • mmbbb 27 mars 15:38

      @oncle archibald les ecolos ne veulent pas de gaz de charbon ni du nucleaire 
      De surcroît les memes ecolos comme Bove ne veulent pas de parc d eoliennes dans le Larzac Et récemment , un opposition a l installation dans le Languedoc
      Cela risque de poser des problemes et comme certains ingenieurs ont averti , nous aurons un black out .

       


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 mars 10:12

    Cela va faire gueuler les gourous verts, qui nous expliquent implicitement que l’humanité doit se suicider smiley

    Les renouvelaaaables.... c’est formidaaaaable smiley



     


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 mars 12:31

    L’ agrégé de lettres classiques il est commissaire au plan d’écriture ? C’est mal barré .


  • rhea 1481971 25 mars 15:58

    E= MC2 et le COVID-19.........


  • pierrot pierrot 25 mars 16:45

    J’observe que les énergies renouvelables de type éolien et solaire photovoltaïque sont un échec et un grand gâchis.

    EDF est imposé pour vendre le MWH électrique nucléaire à ses concurrents à 43 euros, mais doit ensuite acheter les MWh d’énergie éolien à 82 euros et le photovoltaïque à 120 euros pendant 10 ans.

    C’est le consommateur qui paye la facture, via la CSPI ce qui représente annuellement un surcout de 7 milliards d’euros soit 150 milliards d’euros pour l’ensemble déjà réalisé. Cette somme d’argent sera plus utile à d’autres usages.

    Le tout pour produire seulement 9 % de la production d’électricité nationale avec l’éolien et le solaire, et avec des coupures dues aux incertitudes météos : pas assez de vent en hiver ou trop de vents rapides, et pour le solaire pas de production de nuit ni avec les nuages.

    Seul la production nucléaire n’émet pas de gaz à effet de serre, est indépendant de la météo et fonctionne à 85 % du temps annuel (éolien : 22 %, solaire : 10 %).

    La France est avec la Russie, la Chine et les USA, le principal contributeur à la réalisation des réacteurs nucléaires, leur maintenance (40 % des réacteurs du monde) et la retraitement des combustibles usés (80 % des combustibles retraités du monde)..

    C’est pourquoi, il est nécessaire de renouveler le parc par la construction de 6 EPR avant 2030 puis de passer à la génération des surgénérateurs nucléaires qui permet de disposer d’une ressource quasi inépuisable en uranium 235 (fissile) et 238 (fertile transformable en plutonium 239 et 241 fissiles) dans les années 2040.


    • chantecler chantecler 25 mars 17:37

      @pierrot
      Ca va pour les surgénérateurs miraculeux, on a déjà donné et beaucoup !


    • Clocel Clocel 25 mars 18:02

      @pierrot

      De l’U235, il y en a de disponible sous le réacteur n°3 de Fukushima, les japonais le donne, suffit juste d’aller le récupérer...

      Demandez à Lauvergeon, elle va vous expliquer la manœuvre...


    • ETTORE ETTORE 25 mars 18:12

      @pierrot...
       Vous êtes encore trop « vert » !( ou pas mûr, c’est a définir)
      C’est pas moi qui le dit c’est vous en miaulant que vous êtes trop jeune pour être trépané....Mais qu’est ce que vous brassez comme vent, pour rien produire !
      Vous assenez tellement de certitudes, qu’on peut se demander, comment vous n’êtes pas super CONseiller à science et vie.
      Déjà vous chouinez pour la piccouse, je ne vous explique même pas, comment cela va être avec votre chapelet de pastille d’iode à sucer, à la moindre sirène de pompier.


  • ETTORE ETTORE 25 mars 18:22

    Pour le tractophile Byroute.....

    J’étais persuadé que ZORG, l’avait CONfiné, dans un « bureau » dans les tréfonds du sous sol Elyséen.

    Il doit s’y sentir en sécurité, ce qui explique son prosélytisme nucléaire !

    Après, c’est juste une envie de « rayonner » sans produire plus d’énergie que le Pierrot@ CONposté !

    Mais, on peut penser qu’il se prend pour la force de frappe tranquille Elyséenne .

    Etre un petit champignon phosphorescent, plutôt qu’une petite moisissure oubliée....C’est un choix de vie.


  • julius 1ER 25 mars 18:31

    Il n’y a pas de solution miracle ... mais un mix de renouvelable, d’hydrolique et de nucléaire .... mais plus de tout nucléaire qui est aussi une aberration !!!!

    je suis antinuc mais quand je vois que l’on est en train d’ouvrir en France des centrales au bois je me dis que là on touche le fond .....aller raser des forêts pour alimenter de telles centrales alors il vaut mieux construire quelques réacteurs nucléaires mais surtout faire en sorte qu’ils fonctionnent mieux que bien !!!

    je crois qu’en ces temps d’incertitudes le pragmatisme est de rigueur !!!


  • roby roby 25 mars 18:34

    AVEN l’association des vétérans des essais nucléaires nous annoncent que nous avons droit à une médaille ils peuvent se la carrer ou je pense en l’honneur de tous les camarades décédés des suites des maladies induites ,cancers etc .....


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 mars 20:48

    Sont où les Mines , les Polytechs , les Arts et métiers...etc ...tain nous sommes mal barrés ...


    • troletbuse troletbuse 25 mars 20:55

      @Aita Pea Pea
      Mais tu n’as pas compris qu’on ne veut plus de gens trop intelligents. Ces écoles étaient pour les cadors.Ils feraient de l’ombre aux politicards qui eux sont tous des tocards.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 mars 21:01

      @troletbuse

      Oui ...c’est désolant. Le pire est qu’ils se sentent pas pisser avec leur science molle ...


  • Ce monde est un monde de merde , pas qu’un peu !

    Comme disait le redoutable Gandhi :
    -Il n’existe pas de bonheur plus grand que la vérité, malheur plus grand que le mensonge.
    Donc la personne la plus dangereuse, c’est le menteur .

    Depuis 2002 jusqu’à aujourd’hui la gouvernance est basée uniquement sur le mensonge . Sarkozy,Hollande , Macron une triplette d’hyper-menteur .

    Mais avec Macron le mensonge permanent est accompagné par une violence physique et psychique dés plus répressive. Cela place Macron au niveau du psychopathe , du traitre, rallié au mal, un con total..

    J’ai une petite pile de livres sur la crypto , numérologie, mathématic, technique et roman .
    Notamment ;Patrick Jaulen ......( Kévin Spy, n’est ce pas )
    Deux titres ; Un monde de menteurs ---Le choc , honte à vous .....

    Cela dit ; l’administration française et ses préfets sont d’une infinie méchanceté..
    Le gouv.fr et Macron sont d’un cynisme le plus violant .

    Le gouvernement Suisse n’a jamais imposé aux citoyens Suisses une attestation de déplacement .
    Les médecins Suisses n’ont jamais menacé les citoyens Suisses

    La majorité des médecins Français menacent les Français régulièrement .


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 mars 10:00

      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

      mais oui, on sait, et Mélenchon qui demande un confinement avec manifestations sans masque, il est super, on sait smiley


    • ETTORE ETTORE 26 mars 11:29

      @Olivier Perriet

      Nous devons être un certains nombre à penser que le masque le plus inutile, est celui de la bienveillance du sieur ZORG !

      Cela fait un bout de temps qu’ils exhibe à la face des Français, une panoplie plus que douteuse de « masques » élaborés pour chaque thème qu’il veut annihiler par ses postures lénifiantes.
      Protéger des postillons, ’( pour éviter que l’on ne puisse dire, qu’il nous crache au visage) est une chose, manoeuvrer masqué, pour cacher le sourire narquois de la perversité, en rognant nos liberté, cela, chacun devrait le voir de ses propres yeux.
      Alors, toutes les gestiCULations employées par les autres « suiveurs » qui essayent de trouver une (im)posture, en jouant des coudes dans ce merdier étatique (ou je doute que beaucoup, veuillent vraiment y plonger leurs mains, et y ramasser les procurations à leur égo ).
      Avant, mais bien avant, on essayait d’être « le meilleur », pour éviter de se faire dézinguer lors du vote des Français....
      Aujourd’hui, on fait dans le plus mauvais possible, histoire de rendre très peu crédible, les promoteurs prédicateurs, d’un « renouveau » promis, juré, qui voudraient
      (promesses) relever le gant, au fond du puit....insondable.
      C’est vrai que la médiocrité, tâche ! Et beaucoup de ceux qui tournoient autour de cet usine d’aliénés, qu’est devenu la politique à la Français, en ressortent déjà, avec une sacrée odeur de m..... !


  • Iris Iris 28 mars 18:22

    Les déchets nucléaires sont les pires que nous produisons, l’abondance d’énergie nous permet de nous enfoncer toujours plus dans nos délires consuméristes, tout va bien.


  • pierrot pierrot 17 avril 15:33

    Pour lutter contre la variation climatique due, pour l’essentiel, aux gaz à effet de serre (CO2, CH4, N2O, SF6, O3, CHC, HFC ;; ;) seules les énergies hyrauliques et nucléaires sont perennes pour des siècles, économiques, écologiques et indépendant des aléas climatiques.

    Ce ce qui se développe, en particulier en Asie (Chine, Inde, Russie, Corée du Sud, Taïwan, Vietnam, Pakistan, EAU, Turquie ...).

    En Europe le développement nucléaire est plus faible sauf au Royaume Uni, Tchéquie, Hongrie, Slovaquie, Pologne, Biélorussie).


    • @pierrot

      Fais-toi vaxxiner. Assez rapidement tu devrais choper le covid et comme t’es vieux et perclus de comorbitités, tu devrais arrêter de respirer... et donc de rejeter du gaz à effet de serre.

      Merci pour ceux qui resteront smiley


  • pierrot pierrot 20 avril 16:25

    J’observe que l’énergie nucléaire, en France, représente environ 71 % de la production d’électricité, dont une partie est exportée.

    L’éolien ce n’est que 8 % à un cout astronomique, le photovoltaïque : 3 % cher et émetteur de gaz à effet de serre important en prenant en compte le bilan complet du cycle (semi conducteurs, terres rares (Lanthanides) etc.


Réagir