vendredi 4 octobre 2019 - par Alexis Toulet

Greta Thunberg - la personne, le message et la haine

Le phénomène Greta Thunberg suscite une avalanche de déclarations haineuses, qui ne peut qu’interroger.

Où l’on se demande qui est cette personne, ce qu’elle dit, quelle en l’est l’importance - et les raisons de la haine.

Le président des Amis du Palais de Tokyo Bernard Chenebault a sur Facebook – ce qui revient à dire : sur la place publique – appelé au meurtre de Greta Thunberg

"J’espère qu’un désaxé va l’abattre"

Il va être remplacé dans ses fonctions, ce qui se comprend étant donné que les amis du Palais de Tokyo s’intéressent a priori davantage à l’art moderne qu’à faire émerger une nouvelle violence moderne.

Il est intéressant de se rapporter aux accusations de Chenebault, comme quoi Greta Thunberg serait une « folle » qui « rajoute une couche de haine dans notre société ». C’est d’autant plus intéressant que s’il semble être pour l’instant le seul – espérons le dernier – à avoir carrément appelé à la tuer, ce ne sont pas les déclarations brutales qui ont manqué en réaction à l’action de la jeune Suédoise, et surtout à son discours devant l’ONU le 23 septembre dernier. Si certains critiques restent dans une expression modérée, accusant Greta Thunberg d’être « outrancière » comme la secrétaire d’Etat à la Transition écologique Emmanuelle Wargon ou s’opposant à telle action ponctuelle comme la plainte déposée contre plusieurs Etats au nom des droits des enfants, d’autres vont beaucoup plus loin (1)

  • Il y a ceux qui prétendent – contre le consensus scientifique  ! – que l’argumentation de Greta Thunberg serait de la « non-science » venant d’une « tête creuse » et oublierait la rationalité
  • D’aucuns vont plus loin et attaquent la jeune fille sur son âge, l’accusant de souffrir d’« infantilisme », de geindre, d’être « puérile », ou accusant ceux qui l’écoutent d’être « au garde à vous » devant un « tyran de 16 ans »
  • Le stade suivant, ce sont des attaques contre le physique de Mademoiselle Thunberg. Son visage « angoissant » et son corps seraient ceux d’un « cyborg », qui mettrait « mal à l’aise »
  • Encore plus loin, elle serait une « illuminée » répandant une « idéologie totalitaire ». Sa parole « fanatisée » et « sadique » viserait à susciter des « gardes verts » comme il y eut jadis des gardes rouges et des « jeunesses hitlériennes ».

Le stade immédiatement après, c’est l’appel au meurtre en effet. Chenebault a du moins présenté ses excuses, mais si la vague de réactions brutales, allant bien au-delà de la circonspection ou de critiques construites, jusqu’à déboucher sur une haine qu’il faut bien interroger, ne faiblit pas, sera-t-il le dernier à formuler un appel à la violence  ?

Il faut se poser quatre questions :

  1. Qui est Greta Thunberg  ?
  2. Que dit-elle  ?
  3. Est-ce important  ?
  4. Pourquoi tant de haine contre elle  ?

 

I) Qui est Greta Thunberg  ?

Si vous regardez les gazettes, même d’un œil un peu distrait, vous saurez tout de suite le principal et ce qu’il faut retenir de son discours passionné à l’ONU : Greta Thunberg est quelqu’un qui a fait la grimace.

Rien d’étonnant à cela bien sûr : mettons au défi quiconque de faire un discours devant caméras sans que parmi les 25 images par seconde pendant plusieurs minutes ne se trouvent au moins quelques-unes où il grimacera  ! Images qu’il sera ensuite loisible de sélectionner pour le décrier.

Soyons un peu plus sérieux : Greta Thunberg est une jeune Suédoise de 16 ans.

 
Greta Thunberg

Greta Thunberg

Depuis une année, elle appelle l’ensemble des dirigeants mondiaux à s’attaquer en priorité au problème climatique, dénonçant leur négligence. Elle engage tous ceux de sa génération à réclamer avec insistance que les moyens de parer à ce danger soient recherchés et appliqués, étant donné que ceux qui verront la deuxième moitié du XXIème siècle sont bien les premiers concernés.

Greta Thunberg est très jeune, et elle a un discours très construit, ce dont témoigne par exemple l’ancien vice-président du GIEC Jean-Pascal Van Ypersele

Elle comprend les enjeux de la crise climatique bien mieux que la plupart des dirigeants politiques ou économiques

Plusieurs ont émis le soupçon que tout cela devait être un montage ou une manipulation. On ne pourrait pas avoir une telle maturité à seize ans. Cette jeune Suédoise serait donc forcément une marionnette, et le jouet de tels ou tels intérêts. D’autant plus sûrement qu’elle est handicapée, souffrant d’autisme. A ce sujet :

  • Greta Thunberg dialogue non seulement avec des dirigeants ou des animateurs médias, mais encore avec un public, en répondant spontanément, sans fiches, sans notes, et en s’appuyant sur « une sérieuse connaissance des mécanismes à l’œuvre et des causes de la crise climatique ». Une pauvre marionnette manipulée serait incapable d’en faire le dixième. Pour en faire autant, en direct, sans personne qui vous souffle de réponse, il faut être autonome, déterminé, et encore savoir de quoi l’on parle
  • Les surdoués, ça existe. Il n’y a d’ailleurs pas de contradiction entre être autiste – type Asperger c’est-à-dire sans diminution des facultés mentales – et être surdoué, un autiste est quelqu’un qui a des difficultés pour communiquer, ce qui est tout à fait compatible avec une intelligence supérieure à la moyenne. Voir encore cette description sur le site français consacré à l’autisme
  • Les autistes sont souvent "étonnants de par leur culture générale" avec notamment un domaine d’intérêt particulier dans lequel ils excellent, parce qu’ils s’y sont intéressés vraiment à fond. La réflexion très développée de Greta Thunberg sur la crise écologique, tout particulièrement impressionnante vu son âge, s’explique simplement du fait que son domaine d’intérêt particulier à elle, c’est justement cette crise. Et elle y est allée à fond, en effet  !
  • On peut faire un parallèle avec les aveugles, qui ont souvent une ouïe très développée, par compensation en quelque sorte de leur handicap. La compensation qu’a réalisée Greta Thunberg, c’est sur un domaine qui est effectivement très pertinent pour l’avenir de l’humanité, non dans des domaines sans doute intéressants mais moins immédiatement nécessaires comme l’Egypte antique, les moisissures et la fossilisation comme un Josef Schovanec au même âge. Bien sûr, beaucoup d’autistes ne sont malheureusement pas des personnes extrêmement cultivées comme un Schovanec ou une Thunberg. Mais ce genre de personnes impressionnantes existe effectivement parmi eux.

Certes, Greta Thunberg n’est pas la pierre angulaire sur laquelle la reprise de contrôle par l’humanité de son impact sur son environnement pourra être fondée, comme certains de ses détracteurs font semblant de croire qu’elle se présenterait. Non seulement elle n’est pas un Messie, elle ne prétend pas l’être  !

C’est quelqu’un qui veut faire passer un message. Et il est temps, comme nous y appelle le proverbe chinois lorsqu’on nous montre la Lune du doigt (2) de bien regarder l’astre, et non pas le doigt qui nous l’indique – même si ce doigt est celui d’une jeune fille  !

 

II) Que dit-elle  ?

Voici le texte intégral de l’adresse de Greta Thunberg à l’ONU le 23 septembre 2019.

Le message, qui est plus important que le messager, c’est que nous devons nous employer, sérieusement, comme si l’avenir de nos enfants en dépendait, à trouver des solutions pour reprendre le contrôle de notre impact sur le reste de la biosphère, impact désastreux en matière climatique comme dans d’autres domaines. Pourquoi  ? Eh bien, parce que l’avenir de nos enfants en dépend, en effet  !

Est-ce vrai  ? Eh bien oui, le réchauffement du climat de la planète, qui a déjà commencé, menace si l’humanité continue sur sa lancée actuelle non seulement de canicules plus fréquentes, mais surtout de provoquer des effondrements d’écosystèmes à une échelle de plus en plus grande, et cela aussi a commencé. Or, nous autres êtres humains dépendons des écosystèmes c’est-à-dire de l’ensemble du vivant sur cette planète pour notre existence et notre prospérité. Des effondrements de parties de plus en plus étendues de la biosphère finiraient par menacer la vie d’une grande partie d’entre nous, tandis que les survivants mèneraient une existence certainement plus fruste et consacrée justement à la survie. Si nous continuions « comme jusqu’ici », il ne suffirait malheureusement pas pour s’adapter d’acheter une clim pour l’été… Des adaptations de surface ne peuvent suffire que face à de petites perturbations, et c’est de bien autre chose qu’il s’agit.

Certes, ce danger n’est pas nécessairement pour demain matin. Mais il n’est pas une invention de quelques catastrophistes.

a) Que l’on se rapporte par exemple au rapport établi en 2017 par 15 000 scientifiques concernant l’état de la planète dont la traduction intégrale en français est ici.

b) Citons encore l’appel d’un groupe d’anciens militaires de haut rang et officiels de la défense au président Trump afin qu’il établisse un plan d’ensemble pour parer ce qu’ils identifient à raison comme « la plus grande menace sur la sécurité nationale » des Etats-Unis :

"Un groupe d’anciens hauts responsables militaires et de la sécurité nationale a demandé mardi au président Donald Trump d’établir un plan global qui considère les changements climatiques comme une menace majeure pour la sécurité nationale.

Publicité

(...) Il est approuvé par 64 anciens hauts responsables militaires, de la sécurité nationale et du renseignement.

(...) " Le Plan de sécurité climatique pour l’Amérique est un appel aux dirigeants présidentiels à donner la priorité à ce défi et à prendre des mesures pour protéger notre sécurité nationale face à la tempête à venir ", a déclaré John Conger, directeur du Center for Climate and Security, dans une déclaration."

Le plus intéressant dans cette démarche, c’est l’affirmation que la menace climatique et écologique est la plus grande menace de sécurité nationale pour les Etats-Unis. Et les autres pays peuvent en dire autant à l’évidence, sauf peut-être à la limite Russie et Canada.

c) Citons encore ce rapport établi sous la direction de l’ancien chef des armées australiennes l’amiral Chris Barrie, qui avertit que si les dirigeants mondiaux ne s’entendent pas pour aller bien au-delà des engagements pris à Paris en 2015 il faut s’attendre aux environs du milieu du siècle à « des événements sociétaux non-linéaires massifs », c’est-à-dire l’effondrement de nations entières et un chaos généralisé, et appelle à « un plan Marshall (…) d’échelle semblable à la mobilisation de la Seconde Guerre Mondiale »

Sommes-nous donc en train de faire face  ? Avons-nous commencé à agir pour parer le danger  ?

S’agissant du réchauffement climatique – sans doute le premier des impacts potentiellement catastrophiques sur la biosphère mais pas le seul – voici un rappel qui peut apporter quelques précisions : l’évolution des émissions mondiales de CO2 de 1990 à 2018

Emissions_CO2_1990-2018.png

Emissions de CO2 mondiales, 1990 -2018

En l’espace de 28 ans, on constate :

  • Augmentation de plus de moitié des émissions de CO2, de 21 à 33 milliards de tonnes par an. Et il faudrait encore tenir compte des émissions d’autres gaz à effet de serre, en premier lieu le méthane, qui augmentent également
  • La seule inflexion dans le bon sens, c’est le creux de 2008-2009, conséquence évidente de la récession mondiale provoquée par la crise financière... et de courte durée puisque la croissance a très rapidement repris

Nous en sommes là. Nous ne sommes pas seulement en train d’aller vers un déséquilibre climatique propre à provoquer des phénomènes d’emballement – émissions de CO2 supérieures à la capacité d’absorption de la planète – nous sommes en train d’accélérer. Et la seule "solution" que nous sachions aujourd’hui appliquer c’est la crise économique et la récession.

 

III) Est-ce important  ?

Alors quelle est l’importance du message de Greta Thunberg  ? Puisqu’elle n’est à l’évidence pas la seule à le dire, ni la plus savante – malgré ses connaissances impressionnantes pour son âge – n’est-il pas superflu qu’une enfant de seize ans prétende s’en mêler  ?

Il pourrait être très important au contraire, car les alertes lancées par les scientifiques depuis plus de 30 ans – et la communauté scientifique n’en est plus exactement au lancer d’alertes, ils sont en train de sonner le tocsin, et des militaires les rejoignent  ! – n’ont pas convaincu les décideurs mondiaux – qu’ils soient politiques et économiques, qu’ils soient américains, chinois, européens, indiens ou autres – de réagir comme le danger l’impose.

Les résultats obtenus le prouvent, c’est-à-dire aucun : voir le graphe des émissions de CO2 plus haut.

Et on est encore très loin parmi les dirigeants mondiaux d’être conscients de la gravité des risques et de l’urgence d’y parer. Il suffit d’écouter Emmanuel Macron, qui n’est pourtant pas le dirigeant national le moins sensible à la question environnementale, ni celui du pays ayant le plus fort impact climatique compte tenu de son économie, déclarer avec agacement « Qu’ils aillent manifester en Pologne  ! »

« Je préfère que tous les vendredis on fasse de grandes opérations de ramassage sur les rivières ou les plages corses »

« La vérité, c’est qu’il y en a un qui bloque tout, c’est la Pologne. Mon objectif, c’est de convaincre les autres pays de bouger »

« Qu’ils aillent manifester en Pologne  ! Qu’on vienne m’aider à faire bouger ceux que je n’arrive pas à faire évoluer » (au sujet de l’objectif de « neutralité carbone » en 2050 proposé pour l’UE et bloqué par Varsovie)

C’est dire que même Emmanuel Macron n’a pas compris grand-chose à la menace écologique – pour ne rien dire d’un Donald Trump, d’un Xi Jinping ou d’un Jair Bolsonaro.

FRANCE-PARIS PEACE FORUM-DIPLOMACY-POLITICS

Emmanuel Macron : la Pologne, voilà l’ennemi  ?

Ce que le président de la République n’a visiblement pas encore compris, c’est que le danger du réchauffement climatique tendant vers un seuil de non-retour catastrophique ne sera certainement pas paré juste parce que quelqu’un aura convaincu les Polonais de lever leur objection à une déclaration politique en faveur de la « neutralité carbone » de l’UE en 2050 - une déclaration qui ne mange pas de pain, soit dit en passant. Il s’en faut de beaucoup  !

Il rappelle que la France est l’un des pays en tête en Europe pour ce qui est d’avoir de faibles émissions de gaz à effet de serre pour un niveau de prospérité donné, et c’est parfaitement exact. Ceci essentiellement grâce à nos centrales électronucléaires, un peu aussi grâce à l’hydroélectricité, un peu grâce aux taxes sur l’essence qui incitent à choisir des véhicules plus économes. C’est appréciable, mais cela ne suffit pas, loin de là.

Il ne s’agit pas d’une fuite de pique-niqueurs surpris par un ours, où il s’agit juste de ne pas être le dernier, celui que l’ours rattrapera. Non, cet ours-là ne se contentera pas d’une victime sacrificielle. Et il s’agit bien de faire beaucoup mieux que les pays aujourd’hui les plus efficaces en termes de rapport émissions de gaz à effet de serre / prospérité  !

Or, si quelqu’un en France est aujourd’hui en position de lancer une R&D volontariste et massive pour tenter de trouver des manières de produire de l’énergie d’une part beaucoup moins polluantes en gaz carbonique, d’autre part qu’on puisse mettre à la bonne échelle massive – ce qui est impossible avec les renouvelables actuellement existant – qui d’autre, sinon le président de la République  ? Et si quelqu’un peut étendre de tels programmes de R&D à l’échelle encore supérieure celle de l’UE, ce qui suppose de convaincre les Allemands que le « Schwarz null » le déficit public zéro n’est pas forcément la meilleure politique quand comme le disait Jacques Chirac « la maison brûle », qui est le mieux placé, sinon encore une fois Emmanuel Macron  ?

Pas_la_bonne_solution.jpg

Non, il ne suffit pas de ne pas être le dernier, celui que l’ours rattrapera
Nous partageons tous la même planète

Publicité

D’une manière générale, dans les pays démocratiques qui de l’Europe aux Amériques en passant par Inde, Japon, Corée du Sud, Asie du Sud-Est et Australie représentent la majorité de l’activité économique humaine et des émissions de CO2 – avec la Chine comme seule exception d’importance – les dirigeants peuvent être motivés à agir par une demande forte de leur société. Et peut-être ne peuvent-ils être motivés que de cette manière, que l’on songe à l’ensemble des pressions qui s’exercent sur eux.

Or cette demande sociale forte qui pourrait tout changer, qui pourrait décider de la mobilisation d’échelle semblable à celle de la Seconde Guerre Mondiale qu’appellent ceux qui s’inquiètent de la sécurité à long terme de leur pays et de l’humanité, cette demande sociale forte n’existe pas aujourd’hui. C’est la prise de conscience par la majorité de la population qui manque.

« Passer d’une minorité intéressée car intellectuellement en partie au courant à une majorité mobilisée car ayant perçu au moins par l’esprit et la sensibilité si ce n’est par le corps la totalité de la menace et ne pouvant donc se satisfaire de croyances rassurantes comme « construisons des panneaux solaires et des éoliennes, mangeons bio et tout ira bien » sans parler de distractions pour les inquiétudes et les colères comme de faire la guerre ici ou là ou de se choisir tel bouc émissaire… voilà l’ordre du jour  ! Voilà le véritable facteur bloquant  ! »

C’est ici que le mouvement commencé par Greta Thunberg pourrait s’avérer salutaire. Car cette enfant, comme dans le conte d’Andersen, énonce que le roi est nu. Elle a déjà un impact, et le mouvement dont elle est à l’origine, qui pourrait devenir générationnel, peut prolonger et approfondir cet impact, donnant une chance de parvenir à cette prise de conscience majoritaire par les peuples qui changerait tout. Greta Thunberg n’est pas simplement un visage et une voix, elle pense aussi. Et écrit.

« Nous ne pouvons plus nous concentrer uniquement sur des questions individuelles et séparées comme les voitures électriques, l’énergie nucléaire, la viande, l’aviation, les biocarburants, etc. Nous avons un besoin urgent d’une vision holistique pour faire face à la crise de la durabilité et à la catastrophe écologique en cours. »

En somme, s’y mettre tous ensemble, en se rappelant que c’est d’un système d’ensemble qu’il s’agit donc en n’oubliant pas de penser le niveau global. Puis appliquer les voies et solutions que nous aurons trouvées.

 

IV) Pourquoi tant de haine contre elle  ?

"Lorsqu’on ne peut attaquer le message, on attaque le messager". Il semble probable que certaines attaques ordurières contre Greta Thunberg sont le fait de gens qui veulent ne pas prendre en considération l’urgence de rendre la civilisation humaine durable, n’ont pas d’argument, donc détournent consciemment la conversation sur des sujets personnels faute de mieux.

Mais ce n’est pas la seule explication, loin de là. La raison est beaucoup plus profonde.

Les attaques contre Thunberg – encore une fois il ne s’agit pas ici des critiques construites, qui judicieuses ou non sont toujours bienvenues ne serait-ce que parce qu’elles contribuent de toute façon au débat – ne sont qu’un effet dérivé et une conséquence du véritable problème et de la véritable résistance.

Le véritable problème, c’est que la réalité de l’impact de l’humanité sur la biosphère est TERRIBLEMENT anxiogène. Ce n’est pas la faute de ceux qui le disent, bien sûr. C’est juste la réalité, et la réalité se fiche éperdument de savoir si elle nous angoisse ou pas.

Il est à craindre que les angoisses – bien naturelles si l’on commence à prendre conscience des dangers – n’aient le potentiel de nous déborder.

Et c’est bien la raison pour laquelle on entend de plus en plus de récriminations contre une écologie "anxiogène" dont certaines personnes refusent d’entendre parler, des reproches comme quoi "vous faites peur aux gens", ou des phrases comme quoi "moi je n’accepte qu’une écologie positive" – sous-entendu ne me parlez pas de risques qui m’effrayent trop. Ce ne sont pas les petitesses de quelques vedettes médiatiques à l’ego endommagé. C’est bien plus profond que ça.

Il faut le dire, en matière d’impact de l’humanité sur la biosphère, nous en sommes largement au stade de Hannibal ante portas : Hannibal est devant les portes de Rome avec son armée. La seule manière de ne pas être inquiet, c’est de ne pas être au courant - ou alors de se mettre la tête dans le sable. Le danger n’est pas littéralement une troupe d’ennemis bien sûr. Mais il est largement aussi grave que si une armée de fanatiques sanguinaires était aux frontières.

Siege_de_Helms_Deep.jpg

En matière écologique, l’ennemi est aux portes et les scientifiques sonnent le tocsin
Pas de magicien blanc en vue. Il va falloir faire sans

Et il est d’autant plus anxiogène que la solution n’est absolument pas évidente. La seule chose qui est certaine c’est qu’il devrait s’agir d’une solution d’ensemble, prenant en compte l’ensemble de la réalité et des limites, et à l’échelle de l’humanité. Et une fois que l’on a dit cela, il est facile de se sentir découragé d’avance.

On peut choisir la tête dans le sable.

On peut l’en sortir, mais seulement pour s’accrocher à quelques fragments d’idée, même si à eux seuls au mieux ils peuvent aider mais sont loin de suffire, voire même ils sont nuisibles – et cela revient à ne pas vraiment la sortir du sable bien sûr :

  • Je vais faire des B.A. écologiques, trier mes déchets et éviter de prendre l’avion. C’est sûr, ça va le faire  !
  • Je vais faire confiance aux politiciens dont le discours est plein de petites fleurs et qui promettent de tout repeindre en vert. C’est sûr, ils vont le faire  !
  • Je vais faire confiance aux dirigeants de multinationales qui font écrire des plaquettes d’entreprise avec plein de mots verts. C’est sûr, ils vont le faire  !
  • Je vais faire confiance à ceux qui veulent mettre des énergies renouvelables partout. C’est sûr, ça va le faire  !
  • Je vais croire que tout est de la faute des capitalistes, ou des 1%, ou des riches. C’est sûr, ce sont eux les coupables. Qu’on s’en débarrasse, et ça va le faire  !
  • Je vais croire que tout est de la faute des étrangers, qui font trop d’enfants, ou viennent prendre le pain des bonnes gens comme moi. Qu’on s’en débarrasse, et ça va le faire  !
  • Perdu pour perdu, qu’au moins on s’organise en Europe / en France, on va s’adapter aux changements et que les autres aillent au diable. C’est sûr, ça va le faire  !
  • Perdu pour perdu, qu’au moins on s’organise dans ma petite famille / ma petite communauté paysanne ou autre. On construira une survie depuis le bas. C’est sûr, ça va le faire  !

Un homme que l’on prévient d’un danger majeur veut qu’on lui donne en même temps la solution, c’est tout à fait naturel. Greta Thunberg a d’autant plus raison qu’elle ne cache pas qu’à ce jour la solution n’existe pas encore. Et qu’il s’agit donc de la créer, tous ensemble.

Mais cela signifie d’accepter de faire face à l’angoisse, sans le secours d’une immédiate béquille sur le modèle du « On va faire telle chose, et tout s’arrangera ».

Il est nécessaire d’accepter de faire face à Hannibal et à son armée, et le regarder dans les yeux, sans avoir encore aucune arme dans les mains. Accepter de regarder en face le gouffre et l’angoisse. Et se faire confiance les uns les autres, s’entraîner les uns les autres, afin de construire nos solutions. Sachant que même dans le meilleur des cas, il se passera longtemps avant que nous puissions avoir ne serait-ce qu’une confiance modérée dans leur efficacité.

Tout cela, avec l’ennemi dans les yeux.

C’est difficile. Et c’est indispensable.

(1) - Par ordre alphabétique, on reconnaîtra des déclarations de Laurent Alexandre, Alexis Brézet, Pascal Bruckner, Raphaël Enthoven, Alain Finkielkraut, Vincent Hervouët, Benjamin Morel, Michel Onfray et Ivan Rioufol. Mention toute spéciale à Laurent Alexandre, chirurgien, essayiste et autoproclamé chevalier « Anti @gretathunberg » sur Twitter, offrant une remarquable combinaison de belles paroles pro-science couvrant un parfait mépris de ses résultats.
(2) - « Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt »



253 réactions


  •  Adibou Adibou 4 octobre 2019 08:31

    Il n’y a que la vérité qui dérange.

    Dans le réel , les personnes qui dénient la réalité scientifique du réchauffement climatique anthropique sont finalement assez rares.

    En revanche sur ce site on en croise beaucoup et factuellement :

    -certains sont adeptes d’autres théories du complot (mini-nuke au WTC, le programme Apollo est un fake et l’homme n’a jamais aluni, les antivaccins...etc)

    -certains sont (aussi) d’extreme-droite et adeptes des manipulations en tout genre

    -pour certains c’est juste le fait que ce soit une gamine avec une « gueule particulière » qui animent leur agressivité.

    Par contre tous ont en commun une peur/haine contre les messagers qui leur parlent des pulsions humaines d’autodestruction.

    Cette partie obscure enfouie en chacun de nous et qu’ils font semblant de ne pas voir ni avoir.


    •  Adibou Adibou 4 octobre 2019 08:55

      ps : et le plus rigolo c’est que certains rédacteurs climato-negationnistes (comme un certain docteur) censure et empêche toute contradiction sous leurs articles.
      C’est pratique en plus d’être si démocratique et agora citoyenne friendly smiley


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2019 09:07

      @Adibou
      Commençons par le le début : « Le GIEC interdit le débat scientifique »

      Ceux qui contestent, non pas le réchauffement, mais les causes de ce réchauffement, sont pointés du doigt comme fachos, malades mentaux, complotistes, anti démocrates toussa, toussa...

      Quand on voit les puissances financières qui défendent les conclusions du GIEC, on s’étonne de voir la Gauche américaine et européenne soutenir aussi bien le capitalisme.... !


    • Pere Plexe Pere Plexe 4 octobre 2019 16:17

      @Adibou
      Comme c’est pratique.
      Ainsi donc, du fait que son message alarmiste serait juste (qui en décide ?), la planète est ses dirigeants devraient se prosterner devant la gamine ?
      Qui donc à élu cette ado ?
      Qui à débattu des solutions qu’elle préconise ?
      d’où serait elle plus légitime que ma petite voisine, et d’où tient elle cette légitimé ?

      Si demain un gamin (pour la parité) de 10 ans alarme sur le constat social de la planète et le milliard d’êtres réduits à la misère et les responsabilités des uns et des autres aura t il le même traitement médiatique ? la même légitimité ? n’y a t il pas d’urgence social ?
      Cette manière de traiter un sujet aussi sérieux et complexe et tout bonnement hallucinant. Comment même le plus convaincu de l’urgence d’agir peut il approuvé cette grosse manipulation médiatique ?


    • mmbbb 4 octobre 2019 19:27

      @Adibou dans ce merdia c est la censure Par exemple l ecolo de service Cabanel, ne supporte comme tant d autres la contradiction . Ces auteurs sont tolerants qu avec les leches culs De surcroît ils sont de gauches ouverts et ne cessent pas de s en prendre au grands medias , Heureusement , que le paradoxe ne tue pas , ces cons de scribouillards seraient mort depuis fort longtemps 


    •  Adibou Adibou 4 octobre 2019 19:42

      @mmbbb

      Je suis censuré chez Doctorix à cause de mon anticomplotisme et chez Christelle Néant pour osé avoir rappeler d’où elle vient et pour avoir critiqué poutine.

      Chez le zemmourien moderatus ça va pas tarder je crois...

      Bref, que de grands démocrates respectueux de l’agora citoyenne smiley


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 4 octobre 2019 19:50

      @Fifi Brind_acier

      La crédulité des lambdas me stupéfait. Ne comprend-t-on pas que le phénomène Greta ne peut avoir été lancé que par les médias ...et donc par CEUX QUI ONT LE POUVOIR ? Le Systeme EXIGE que l’on apporte des changements et a pris cette fois ce subterfuge pour arriver à ses fins en feignant une protestation spontanée contre son propre comportement ... !   Ceux qui s’enrichissaient a polluer vont désormais s’enrichir à dépolluer. Mais ne fermez pas vos goussets ; ce sont les mêmes qui recevront la facture... 

      PJCA


    • spearit 4 octobre 2019 19:53

      @Adibou
      Mais tu n’es qu’un gros « celui qui sait mieux que les autres » ... c’est p’être ça la cause de réaction légitime de ceux qui t’envoie promener...

      A réfléchir, ça doit te faire mal au crane, nan ??


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2019 22:23

      @Pierre JC Allard
      Bonsoir, je ne crois pas qu’ils s’occupent de dépolluer, ça ne rapporte pas assez. Par contre pour le porte monnaie, j’ai reçu le message 5/5, comme vous !


    • machin 5 octobre 2019 05:28

      @Adibou

      Avez-vous songé, que très justement le seul et unique complot qui existerait pourrait être l’anti-complotisme ?

      C’est trop facile, de taxer tout contradicteur, d’antisémitisme, de complotisme, de populisme et autre « ismes » insultants, pour le discréditer et le faire taire...

      C’est intellectuellement crapuleux et minable.

      Prêter une oreille complaisante à cet exercice n’est pas l’indice d’une très grande faculté d’analyse, d’esprit critique ou plus simplement d’intelligence.

      .


    • mmbbb 5 octobre 2019 11:27

      @Adibou le paradoxe des paradoxe c est l ineffable Spar . Un pur libéral , tout le monde lui tombe sur le râble notamment les gauchos , Ce Chantecler cette petite chuire me traitant de cretin par exemple . J ai vraiment plus de respect pour Spartaccus que pour cette horde de penseurs emerites de gauche ecolos . 
      Je ne suis pas pret a revoter a gauche tant cette gauche est puante 


    • Et hop ! Et hop ! 5 octobre 2019 15:12

      @mmbbb : «  Est-ce vrai  ? Eh bien oui, le réchauffement du climat de la planète, qui a déjà commencé, menace si l’humanité continue sur sa lancée actuelle »

      Personne ne conteste qu’il y ait un réchauffement climatique.

      Sont par contre complètement contestables les hypothèses selon lesquelles :

      1.  Le réchauffement climatique serait dû à l’activité humaine,
      2.  Le réchauffement climatique serait essentiellement provoqué par l’émission de CO2,
      3.  La production mondiale de CO2 serait principalement due à l’activité humaine, et pas à 99 % à une multitude de phénomènes naturels (geysers, sources carboniques, volcans, oxydo-réduction,..) et biologiques (faune et flore sauvage, fermentations anaérobies, plancton, etc..)
      4.  L’activité humaine provoquant le réchauffement climatique serait exclusivement due à l’émission de CO2, et pas la déforrestation, la culture intensive, l’acidification de l’océan, les émissions et pollutions de toutes sortes.
      5.  L’émission de CO2 serait essentiellement due aux véhicules et au chauffage des logements des particuliers (et pas les rejets des dizaines de milliers de porte-conteneurs, d’avions cargos et de camions dûs à la délocalisation des productions et à la mondialisation du commerce, ni sur les centrales à charbon de Chine, d’Inde,..),
      6.  Une taxe carbonne sur les consommateurs des pays occidentaux, mais pas sur les moyens de transports internationaux, ni sur les grands pays industriels comme la Chine, est susceptible de réduire sensiblement l’émission de CO2.
      7.  La réduction du gaspillage d’énergie dépend de la bonne volonté (éthique) des particuliers, et pas de la législation et de l’aménagement du territoire de chaque État, notamment de la concentration urbaine.
      8.  Un réchauffement climatique de 2° ne peut avoir que des conséquences catastrophiques, y compris en Sibérie ou au Sahara, alors qu’il a existé autour du Ier et du XIIe siècle des périodes avec 3 ou 4° de plus qui ont été des périodes de prospérité agricole et économiques.

  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2019 08:40

    Bonjour, il manque un chapitre à votre billet : qui tire les ficelles de cette jeune fille ? Car cela change du tout au tout l’objectif de son discours.Comme disait Napoléon, « la main qui donne dirige la main qui reçoit ». Il ne s’agit plus de sauver la planète, mais de sauver le pognon.

    D’abord les généreux donateurs au départ du GIEC,les plus connus :

    BP Shell la Fondation Rockefeller le Département de l’énergie américain et Margaret Thatcher. De grands écologistes, non ?

    « Initial sponsors included British Petroleum, the Nuffield Foundation and Royal Dutch Shell.[6] The Rockefeller Foundation was another early benefactor, and the Wolfson Foundation gave the Unit its current building in 1986.[5] Since the second half of the 1970s the Unit has also received funding through a series of contracts with the United States Department of Energy to support the work of those involved in climate reconstruction and analysis of the effects on climate of greenhouse gas emissions.[7] The UK Government (Margaret Thatcher) became a strong supporter of climate research in the mid-1980s.[8] »


    •  Adibou Adibou 4 octobre 2019 09:06

      Parfois dénommé « Carbon Club » par les ONG environnementales, des groupes de pression anti-environnementalistes s’organisent, notamment autour de l’industrie du charbon, l’industrie du pétrole et du gaz de schiste, appuyés par quelques think tanks américains très hostiles aux écotaxes et aux quotas de carbone. Le secteur du négationnisme face au changement climatique est le plus puissant aux États-Unis104,105.

      En 2013, le Center for Media and Democracy (Centre pour les médias et la démocratie) a annoncé que le State Policy Network (en) (SPN), un groupe libertarien qui coordonne soixante-quatre think tanks américains, exerçait des pressions sur les grandes entreprises et les donateurs conservateurs pour qu’ils s’opposent à la réglementation internationale en matière de changement climatique106.

      En 2015, un rapport du Pentagone a conclu que le déni du climat était une menace pour la sécurité nationale, car il empêche les actions d’adaptation et de réduction des107. Une étude de 2015 a identifié 4 556 personnes dont les liens de réseau se chevauchaient auprès de 164 organisations, responsables des efforts les plus importants pour minimiser la menace du changement climatique aux États-Unis108,109.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2019 09:17

      @Adibou
      Il faut croire que les libertariens ne sont pas majoritaires parmi les capitalistes, puisque les divagations du GIEC continuent de plus belle !

      Pour l’instant ce sont plutôt les Démocrates qui se font entendre. Et puis, les capitalistes savent mettre leurs oeufs dans plusieurs paniers, exemple Total.


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2019 08:46

    Et depuis, qui soutient les divagations climatiques sur GIEC et Ste Greta ?

    Les mêmes qu’au début, plus plein d’autres, IKEA, Total, EDF, Air France etc, qui ont compris comment conquérir de nouveaux marchés, ou booster les anciens, en repeignant leur devanture en vert.

    « La fabrication de Greta Thunberg » en 6 chapitres.


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2019 08:57

    Onction divine, les patrons qui polluent seront graciés par le miracle du marché des émissions de CO2. « Les patrons et le climat ». Merci Ste Gréta !

    Les contribuables seront moins enchantés, la taxe carbone va s’envoler.

    Pour eux ce sera la double peine, ils financent déjà à coups de milliards le GIEC depuis 30 ans, et ils paieront la taxe carbone, pour un CO2 qui n’est pas un polluant, et qui ne peut en rien régler le climat.


    • jymb 4 octobre 2019 14:43

      @Fifi Brind_acier

      Ehj oui, la seule finalité de toute cette gross manipulation ce sont les interdits, le flicage et une avalanche de taxes. Pour certains, l’occasion de vomir leur autophobie rance et leur radicaliation pseudo verte 


  •  Adibou Adibou 4 octobre 2019 09:04

    Selon des observateurs tels que Naomi Klein (2011), ces campagnes de déni sont soutenues par ceux qui prônent des politiques économiques conservatrices, et par des intérêts industriels opposés à la réglementation ou la taxation des émissions de CO2 (et équivalent CO2)13, en particulier les lobbies du charbon et plus généralement des énergies fossiles, les frères Koch, des groupes de défense de l’industrie ainsi que des think tanks conservateurs et libertariens, souvent américains14,15,16,17. Plus de 90 % des articles « sceptiques » sur le changement climatique proviennent de groupes de réflexion classés à droite18.

    Bien que, depuis la fin des années 1970, les sociétés pétrolières soient arrivées au cours de leurs recherches à des conclusions correspondant largement au consensus scientifique sur le réchauffement de la planète, elles ont fomenté une longue campagne de dénégation du changement climatique — durant plusieurs décennies — en s’appuyant sur une stratégie qui a été comparée au déni organisé sur les dangers du tabagisme par l’industrie du tabac19,20,21.

    Le déni du changement climatique et la controverse politique sur le réchauffement ont eu une forte incidence sur les politiques en matière de réchauffement de la planète, sapant une partie des efforts déployés pour lutter contre le changement climatique ou pour s’y adapter22,14,23. Ceux qui encouragent ou créent ce déni utilisent couramment des tactiques et moyens rhétoriques donnant l’apparence d’une controverse scientifique là où il n’y en a pas24,25.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9ni_du_r%C3%A9chauffement_climatique


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 4 octobre 2019 11:19

      @Adibou

      Et par qui est soutenu Naomi Klein ? dommage ^^


    • JC_Lavau JC_Lavau 4 octobre 2019 13:35

      @Adibou. Tu oublies une autre propagandiste conforme à tes rêves : Naomi Oreskes.
      Historienne, se dit-elle ? Où sont ses travaux sur les histoires des climats ? Que sait-elle au juste hormis l’existence de l’ouragan Katrina de 2005 ?

      Historienne des sciences, se dit-elle ? Alors que sait-elle de l’histoire des erreurs précédentes, et des processus de corrections ? Là encore mystère total.

      Où et quand Naomi Oreskes est-elle invoquée pour quelques travaux qui seraient d’histoire ?
       

      Sa façon de frauder (Truth ! Truth ! Truth !) m’évoquait irrésistiblement d’autres fraudeuses professionnelles politico-universitaires, genre Louise Langevin qui assure avoir des raisons sérieuses de dissimuler son prétendu corpus de sa prétendue étude. Bingo ! Exactement la même façon de s’abriter sous le paranoiacally and terroristically correct à la mode :

      Citation
      She has also written on the under-acknowledged role of women in science, discussed in the prize-winning paper « Objectivity or heroism ? On the invisibility of women in science » (OSIRIS 11 (1996) : 87-113)

      Noami Oreskes brandit bien haut dans son titre qu’au nom du Saint Office, elle est au service de la « Vérité » (« Truth »), contre les incroyants qu’il faut tous brûler, au nom du Saint Office. Mais où sont les études de Naomi Oreskes, en matière de physique de l’atmosphère, de physique du rayonnement, d’océanographie et oscillations océaniques, de physique du Soleil, de sédimentologie, de physique des nuages, de géochimie, d’hydrologie, de néosynthèses marines, d’érosion chimique des continents, de physiologie des sols, de physiologie végétale, de géologie, de paléogéographie, de volcanologie sous-marine, enfin tout ce qu’il faut pour être en état de distinguer « Truth » de « bluff », en matière de Pachauri-Jouzelo-religion ?

      Bah non ! Sa méthode pour distinguer le vrai du faux consiste à faire des statistiques pour déterminer qui est vainqueur en nombre de publications, et qui est vaincu. Ou autrement dit : qui détient les comités de lecture, et qui en est exclu.


  • Albert123 4 octobre 2019 09:09

    Encore un article de perroquet fragile.

    Et ils sont nombreux les idiots utiles sur la planète,

    Allez au garde à vous les moutons, sainte greta l’exige au mépris des peuples, de leur souveraineté et au nom du mondialisme,

    Papy soros veille au grain, et pendant qu’il vous encule à sec avec du sable et des capsules de bière, il ne faut surtout pas rouspeter contre sainte greta, ce qui serait la demonstration de la « haine », celle des fachos bien sur.

    Non il n’ya pas de solution à un problème qui n’existe pas, on pourrait par contre se debarrasser concrétement des continents de plastique, Mais ça non c’est trop positif et pas assez apocalyptique


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 octobre 2019 09:10

    Il vaudrait peut-être mieux cesser de relayer l’intox et laisser la bulle se dégonfler toute seule au lieu de continuer à gonfler parce qu’alimentée par les « pour » et les « contre ».


    • Clocel Clocel 4 octobre 2019 09:43

      @Séraphin Lampion

      Que faire des gourous et des fidèles de la secte ?

      Ils vont façonner un autre veau d’or, vous le savez bien... Faut meubler à l’intérieur, à un certain niveau, la vacuité est insupportable.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 octobre 2019 10:01

      @Clocel

      les religions ne suffisaient pas ?


    • Clocel Clocel 4 octobre 2019 10:20

      @Séraphin Lampion

      Las, Lucifer est puissant, vois cette pauvre Greta...
      Faute du bon diagnostic, on lui refuse l’exorciste...


    • Alexis Toulet Alexis Toulet 4 octobre 2019 10:27

      @Séraphin Lampion

      Le sable c’est chaud et protecteur.

      Mais pendant que vous avez la tête dedans, une autre partie de votre anatomie est à découvert.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 octobre 2019 10:42

      @Alexis Toulet

      Ce n’est pas la rumeur d’Orléans qui a fait cesser la « traite des blanches », mais elle ne l’a pas arrêtée non plus !

      Pour ce qui est de la partie de mon anatomie qui vous préoccupe, je vous remercie de vous y intéresser mais, ne lui attribuant moi-même que la valeur d’évacuation de denrées indésirables, je ne vois pas en quoi on pourrait y prêter attention, même dans le grand erg.
      Par contre, il parait que dans les douches vestiaires des stades de rugby, il est dangereux de se baisser pour ramasser un savonette !


    • Alexis Toulet Alexis Toulet 4 octobre 2019 11:43

      @Séraphin Lampion

      Je fais personnellement une différence entre d’une part un consensus scientifique, rejoint par des militaires, et ressenti désormais par tout un chacun, d’autre part la rumeur d’Orléans.

      Comprenez que si vous avez certes le droit de rejeter tous les signaux de survenance d’un danger majeur  chacun a encore le droit de penser ce qu’il veut !  ce choix ne préserve pas votre autonomie intellectuelle comme vous le pensez peut-être, il augmente votre vulnérabilité.

      Car la réalité physique a ceci de particulier qu’elle se fiche pas mal qu’on la néglige. Elle s’imposera de toute façon.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2019 12:14

      @ Alexis Toulet,

      et ressenti désormais par tout un chacun

      Personne ne nie le réchauffement actuel, le débat porte sur les causes.

      Le climat a toujours varié, nous sommes dans une période inter glacière, où les périodes de chaleur succèdent à des périodes plus froides, comme l’optimum du Moyen âge, suivi par la petite ère glaciaire, puis d’un réchauffement, sans que les humains y soient pour quelque chose.

      L’atmosphère est une bénédiction, sans elle, il ferait 18°, et on serait tous morts depuis longtemps... Le CO2 n’y est pour rien, et les milliards d’argent public dépensés pour le GIEC aurait été plus judicieusement utilisés si on avait financé les vrais scientifiques du climat.

      On en saurait peut-être un peu plus sur ce qui nous attend. 

      « La croisade du CO2 ».


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 octobre 2019 12:17

      @Fifi Brind_acier
      Votre argument sur les causes du réchauffement ne sont pas plus crédibles que celles du GIEC. Ayons l’humilité de reconnaître que nous ne savons pas vraiement,... De toutes façons, à moins de génocider 7 milliards d’habitants, aucune solutions n’existe ;


    • JC_Lavau JC_Lavau 4 octobre 2019 12:27

      @Alexis Toulet. Rappel :

      Ces ruses pour compromettre des milliers de scientifiques naïfs

       ...
      La secte qui s’est emparée de l’entendement de cet auteur relève du Code Pénal : diffusion de fausses nouvelles dans le but de s’enrichir.
       
      Quand je n’étais pas né, nous avions eu droit à la science aryenne.
      Pri Stalinou, ils avaient droit à la science prolétarienne, sous la géniale direction du camarade Lyssenko.
      Comme on n’arrête pas le progrès, nous sommes désormais soumis à la science citoyenne, et à la science féministe.
      En Turquie, ils sont soumis à la science islamique, créationniste.
      On n’arrête pas le progrès.
      Sous la dictature permanente de l’émotion par tous les media aux ordres, vous voilà embringués sous la dictature mondiale des banksters.


    • Désintox Désintox 4 octobre 2019 13:11

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Encore une fois, il n’y a pas d’argumentation du GIEC à proprement parler

      Le Giec ne fait que rassembler les données scientifiques du monde entier.

      Mais les climato-négationnistes, qui sont aussi des gens de droite extrême, sont adeptes de la théorie du complot. Le ’complot du Giec«  est le pendant du »complot juif mondial" fantasmé par l’extrême droite des années 30.


    • generation désenchantée 4 octobre 2019 14:10

      Demande a une certaine ONG anglaise « Optimum Population Trust » qui a changer de nom pour « Population Matter » , ils aimerait réduire la population mondiale

      ils ont même demander une étude

      un rapport, élaboré par la London School of Economics (LSE) à la demande de « Optimum Population Trust » 

      , une ONG britannique militant pour réduire la population mondiale - estimait que le moyen le moins coûteux de résoudre le problème du réchauffement planétaire serait de réduire la population mondiale de 500 millions d’individus d’ici 2050. Or, comme la majorité des projections prévoient que la population totale devrait s’élever à plus de 9 milliards d’ici là, la proposition de réduire la population mondiale à seulement 6 milliards implique l’élimination de 3 milliards de personnes...

      voila un de leurs clips , c’est a peine de la déshumanisation de comparer les humains a des zombies

      https://www.youtube.com/watch?v=tfl3zJA6HbY

      https://www.lemonde.fr/planete/article/2010/01/18/faut-il-reduire-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete_5976998_3244.html

      population matters ont même leurs propre adolescente de 16 ans récitant leurs idéologie , visiblement les écolos semblent se copier pour vouloir nous imposer leur idéologie et surtout réaliser leurs objectifs , en affichant seulement des « greta » , « bella lack » et d’autres , dans le futur , pour essayer de nous convaincre qu’ils ont raison de vouloir imposer leurs idéologie

      https://www.youtube.com/watch?v=9SRxBTtspYM


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 4 octobre 2019 17:55

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Bonjour,
      nous ne savons pas vraiement,...

      C’est bien pour ça que le GIEC l’ouvre constamment, parce « qu’il ne sait rien, mais il dira tout ! »

      D’ailleurs souvenez-vous, dès ses premières interventions, de qui se réclamait Greta, alors qu’on la découvrait sur les écrans ? du... GIEC !

      Donc, son discours hémiplégique est pipé d’avance. Puisque d’emblée, elle cite avec autorité l’organisme qui ne tolère aucune contradiction.

      Mais ses sponsors, eux, qui ont une calculette dans le cigare, ont bien compris tout ce qu’ils pouvaient en tirer de cette jeune fille.

      Ce qui est absolument nécessaire, c’est de se rendre compte que le capitalisme financier en faillite veut se refaire une bonne santé financière avec une autre forme de capitalisme basé sur le « green business ». C’est joli, ça a la couleur de la chlorophylle, mais il n’en reste pas moins que c’est de la bouse en plaque, comme du reste tout ce qui découle de la financiarisation de la société et la « privatisation de la nature », je ne l’invente pas, c’est dans les tuyaux.



    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 octobre 2019 18:01

      @Nicole Cheverney

      Cela se discute, mais si depuis les années 70 on avait pas drastiquement diminué le CO2 des voiture en Europe, nous serions obligés comme en Chine de porter un masque et les cancers du poumon auraient considérablement augmenté. On ne peut nier ni la fonte des glaces, ni la montée des eaux ;


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 octobre 2019 18:06

      @generation désenchantée

      Mieux vaut une diminution drastique des naissances qu’une ou des guerres de territoires. Certains cyniques diront qu’il faut continuer à polluer car c’est encore la meilleure manière d’assassinat « soft » de la population.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2019 19:07

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Votre argument sur les causes du réchauffement ne sont pas plus crédibles que celles du GIEC


      La question centrale est celle du CO2. Est-il, oui ou non la cause du réchauffement, et d’une manière plus large, le bouton de réglage du climat ?? 

      Vous pouvez lire ce document si vous avez un formation suffisante en physique & chimie, ainsi que les commentaires qui suivent l’article.
      « Le CO2 et le climat avec et sans effet de serre » . La réponse est non.

      Sinon, quelles sont les causes des changements climatiques ? La science climatique en est à ses balbutiements, elle irait sans doute plus vite si on l’avait financée depuis 30 ans, au lieu de financer le GIEC. Donc on ne sait pas avec certitude quelles sont les causes.

      Les températures terrestres ( aux USA et en Europe essentiellement) sont relevées depuis 1860. Les relevés de température par satellite ont commencé en 1979 – La hausse du niveau de la mer n’est surveillée par satellite que depuis 1992 – Le déploiement complet des balises ARGOS (permettant une analyse de la température et de la salinité des eaux de 0 à 200 mètres) n’a été achevé qu’en 2007 – Les bilans de masse des glaciers du Groenland et de l’Antarctique n’ont commencé qu’au début du 21e siècle.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2019 19:10

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      drastiquement diminué le CO2 des voiture en Europe,


      Vous confondez les pollutions avec le CO2, les gaz d’échappement sont des polluants, pas le CO2.


    • generation désenchantée 4 octobre 2019 19:18

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

       Tu stérilise qui ? Non c’est vrai diminution drastique des naissances , on fait comment , si personne ne veut utiliser de contraceptifs , pour pouvoir devenir parents
      Cela va être certainement être présenter comme un projet « écologique » au début mais ensuite ce sera une dictature , et là il ne vont pas cacher leurs objectifs , pour pas mal d’ « écologistes profonds » la barre de population humaine acceptable pour la planète est de 500 millions "

      La coercition va vite être en place et une dictature « verte » où c’est pas des décisions prises pour « sauver les humains » mais « sauver la planète »

      https://www.contrepoints.org/2018/12/11/332164-la-tentation-humanicide-de-lecologisme

      http://ecologie.blog.lemonde.fr/2010/01/18/faut-il-reduire-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete/

      https://www.les4verites.com/international/il-faut-reduire-la-population-mondiale

      https://www.liberation.fr/planete/2019/04/02/accepter-que-la-liberte-s-arrete-la-ou-commence-la-planete_1718968

      C’est Cousteau qui évoque le mieux ce qu’ impliquerait réellement ,« une réduction de la population » et il ne parler que de stabiliser la population

      " Entre l’an 1 et l’an 1400, la population n’a pratiquement pas changé. A travers les épidémies, la nature compensait les abus de la natalité par des abus de mortalité... J’ai discuté de cette question avec le directeur de l’Académie des sciences en Egypte. Il m’a dit que les scientifiques étaient épouvantés à l’idée qu’en l’an 2080 la population de l’Egypte puisse atteindre 250 millions... Nous voulons éliminer les souffrances, les maladies ? L’idée est belle, mais n’est peut-être pas tout à fait bénéfique sur le long terme. Il est à craindre que l’on ne compromette ainsi l’avenir de notre espèce. C’est terrible à dire. Il faut que la population mondiale se stabilise et pour cela, il faudrait éliminer 350 000 hommes par jour. C’est si horrible à dire, qu’il ne faut même pas le dire.

      "

      page 13 du courrier de l’Unesco de novembre 1991 , c’était il y a 28 ans , j’imagine que les chiffres sont montés depuis

      http://fr.1001mags.com/parution/le-courrier-de-l-unesco/numero-1991-10-novembre

      http://fr.1001mags.com/parution/le-courrier-de-l-unesco/numero-1991-10-novembre/page-12-13-texte-integral


    • JC_Lavau JC_Lavau 4 octobre 2019 20:03

      @Mélusine etc. « Le CO2 des voitures » ? Et ça vote, un perroquet pareil !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2019 20:05

      @Désintox
      les climato-négationnistes, qui sont aussi des gens de droite extrême

      C’est bien, vous avez compris comment Lyssenko a raconté des fadaises aux communistes pendant des dizaines d’années...

      Il a suffit de qualifier ceux qui n’étaient pas d’accord de « déviationnistes » , « réactionnaires » et de « traitres à la patrie soviétique » pour les disqualifier.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 octobre 2019 08:46

      @generation désenchantée

      Oui, c’est horrible à dire. Le mieux est encore de laisser les choses en l’état afin de ne pas porter la culpabilité de pensées mortifères. Mais cela n’empêche pas d’être TRES pessimiste. Allons, profitons de la journée qui vient.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 octobre 2019 08:50

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Et pan ! Vous tombez exactement dans le piège de la « fonte des glaces et de la montée des eaux des océans ».
      La Hollande est située près de chez vous, non ? Là-bas, il y a des polders construits il y a longtemps parce que le niveau de la mer était plus haut que celui des terres ! Est-ce que les polders ont été submergés ? Est-ce que le niveau de la mer a monté de 6 cm comme prévu par les pythonisses abruties réchauffistes ? Non !
      Cessez de croire les manipulations télévisuelles, où l’on vous montre les régions polaires en plein été oui, oui, il y a bien des saisons été et hiver où les banquises se détachent. Les manipulateurs de l’image qui sont loin d’être des cons ont filmé tout bonnement un ours blanc perdu sur un petit bout de banquise en plein été. C’est sûr que le gros mammifère avait trouvé un beau petit bateau pour naviguer et pêcher. Par contre, ce que ne vous disent jamais les media et surtout pas Greta, c’est qu’en hiver la glace se reconstitue et prend encore plus d’ampleur et de densité, chaque année. Donc, on ne peut pas réduire ad nauséam, des phénomènes naturels et immuables car la nature est ainsi, à une question de dialectique avec le mot « CLIMAT », juste pour l’émotion nécessaire au grand public, qui réagit comme l’a prévu la ploutocratie qui connait par coeur ses classiques de manipulation des masses. Il n’y a pas que Christian Nots que vous nous conseillez de lire, bien d’autres avant lui ont testé le pouvoir des mots, et il est puissant.


    • mmbbb 5 octobre 2019 09:50

      @JC_Lavau tu ne proposes par l enferment psychiatrique ? c est etonnant !


    • JulietFox 5 octobre 2019 10:42

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      « les cancers du poumon auraient considérablement augmenté ».

      Remplacés par ceux, dus aux pesticides !


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 octobre 2019 11:29

      @Nicole Cheverney

      La disparition des baleines et des abeilles font naturellement aussi partie des cycles naturels. Un jour ce sera celui des humains. Bah, c’est naturel,....


    • generation désenchantée 5 octobre 2019 11:38

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      il y a des raisons d’être Très pessimiste quand tu voit que toute les barrières morales et de tabous ont littéralement sautés , chez les écologistes profonds

      j’ai déjà parler de « population matter » , pour la « réduction de la population mondiale »
      Mais maintenant , certains adeptes « écologistes » semblent avoir perdu toute raison , retenue et tabous 
      Quand tu voit ce qu’un certain Magnus Söderlund, économiste et stratège marketing de l’école de commerce de Handelshögskolan

      ( Suède) , propose pour lutter contre le « RCA » , c’est vraiment glaçant et effrayant
      Devinez ce qu’il propose comme une solution alimentaire ?

      https://fr.theepochtimes.com/un-chercheur-suedois-preconise-le-cannibalisme-pour-prevenir-les-futures-penuries-alimentaires-liees-au-changement-climatique-1010866.html

      https://lesobservateurs.ch/2019/09/07/manger-de-la-chair-humaine-pourrait-sauver-la-planete-selon-un-professeur-suedois/

      https://www.climatedepot.com/2019/09/05/cannibalism-professor-says-eating-human-flesh-will-save-planet-from-climate-change/

      https://fr.sputniknews.com/insolite/201909101042068256-manger-de-la-chair-humaine-pour-sauver-la-planete-la-proposition-saignante-dun-professeur/

      Quand on voit les délires des « écologistes »suédois et certaines de leurs propositions , c’est carrément effrayant , au menu ce soir , viande humaine
      pour lutter contre le « réchauffement climatique anthropique »


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 octobre 2019 12:05

      @generation désenchantée

      Bizarre mais hier j’ai fait un rêve horribles. Des asiatiques mangeaient de la chair humaine et déféquaient des boîtes de conserves. C’était suite à une discussion sur Tokio dans la soirée. Belle synchronicité que votre billet avec mon rêve.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 5 octobre 2019 13:47

      @Désintox

      Les francs-Maçons font des serments secrets, des rites secrets,

      Anti christianisme : interdiction des crèches, envoie des prêtres des hôpitaux sur le front, fichage des officiers catho, suppression des crucifix dans les écoles, font dévier le christianisme vers l’humanisme.

      S’avantagent en politique, dans les procès, dans les postes bien placés, vols des biens de l’église, vol de l’enseignement pratiqué par l’église, des registres tenus par l’église.

      Sont à l’origine des lois liberticides, du mariage homo, de l’avortement, de la suppression de la peine de mort, de la PMA, GPA, de l’assassinat de Louis XVI et Marie Antoinette, de l’immigration musulmane de masse, des taxes carbone en culpabilisant l’homme pour le changement du climat, etc…

      Et après ça, ils nous interdisent de croire à des complots ?


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 octobre 2019 14:37

      @JC_Lavau

      S’il n’y avait pas de CO2
       dans les voitures, le moteur ne pourrait le transformer en CO polluant,....


    • JC_Lavau JC_Lavau 5 octobre 2019 14:44

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Splendide ! Je la porte immédiatement au sottisier.
      D’un écolier américain de dix ou onze ans, une aussi belle :
      « Le sang descend par une jambe, et remonte par l’autre ».


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 octobre 2019 15:04

      @JC_Lavau

      Vous venez de démontrer votre totale méconnaissance de la chimie. 

      Différence entre monoxyde de carbone (CO) et dioxyde de carbone (CO2) Gaz inodore, incolore et inflammable, le monoxyde de carbone CO se forme lors de la combustion incomplète de matières organiques (gaz, charbon, fioul ou bois, carburants). La source principale est le trafic automobile.

    • JC_Lavau JC_Lavau 5 octobre 2019 15:08

      @Mélusine ou la Robe de Saphir. D’un autre écolier américain :
      « Si vous sentez un gaz sans odeur, c’est probablement du monoxyde de carbone ».


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 octobre 2019 15:25

      @

      Une intoxication au monoxyde de carbone se traduit par les symptômes suivants :
      • malaise.
      • maux de tête.
      • vision floue.
      • nausées.
      • vomissements.
      • difficultés à réaliser des efforts.
      • souffle court.
      • confusion mentale.
      _Lavau

    • generation désenchantée 5 octobre 2019 16:06

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Quand tu voit que quelqu’un propose que l’on puisse manger de la chair humaine , c’est que les « écologistes » sont encore plus malades de leurs obsessions que l’on imagine

      Ah croire qu’ils veulent se prendre pour le « japonais cannibale »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Issei_Sagawa


    • Francis JL 5 octobre 2019 16:12

      @JC_Lavau
       
       de la com gouvernementale après l’explosion d’une usine classée Seveso : si vous sentez une mauvaise odeur ne vous affolez pas, c’est simplement un additif qu’on a ajouté à un gaz inodore.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 octobre 2019 17:29

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Les baleines : la pêche intensive des Japonais, et d’autres pays.
      Les abeilles : les pesticides.
      Je remarque qu’ici, les réchauffistes ne parlent que du « climat » et très peu de l’empoisonnement des espèces vivantes par aspersion massive et toxique des pesticides.
      Alors question : les abeilles ? Elles meurent parce qu’il fait chaud ou parce qu’elles ont été gazées par les produits Monsanto Bayer ?
      Ou alors ont trop bouffé de pollen de plantes issues des OGM ?


  • Fergus Fergus 4 octobre 2019 09:23

    Bonjour, Alexis

    Excellent article qui remet les pendules à l’heure.

    La phrase qui symbolise le mieux ce qu’il se passe avec Greta Thunberg est celle-ci : « Lorsqu’on ne peut attaquer le message, on attaque le messager » !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2019 09:30

      @Fergus
      Vous feriez mieux de vous attaquer à ceux qui tirent les ficelles et qui en profitent, mais cela ruinerait votre religion.

      Vous savez que le programme de la France Insoumise propose la création d’un Tribunal International climatique ? On ne sait pas si le modèle est l’Inquisition ou Nuremberg, mais l’idée y est.


    • Alexis Toulet Alexis Toulet 4 octobre 2019 11:43

      @Fergus

      Merci !


    • mmbbb 5 octobre 2019 09:49

      @Fifi Brind_acier la je vous rejoins , j ai entendu aussi la proposition d une loi punissant le deni du changement climatique . 


    • mmbbb 5 octobre 2019 10:19

      @Fergus  Je l ai deja dis Cette ado a emprunte un voilier a la pricipaute de Monaco Le prince Albert se donne a bon compte une image verte . Dans sa baie , les plus beaux yachts du monde mouillent uniquement pour la parade . Des milliers de litre de fuel sont brulés pour faire marcher ces beaux bijoux Image d un capitalisme peu vertueux. La famille de cette ado a pris l avion afin de la devancer a N York. 
      N HULOT nous bassine avec le CO2 , les journalistes tres honnête omettent de lui dire qu il a brule des tonnes de kerosene . Il a notamment fait un tour dans un Sukhoi 27 , Avec la post combustion cet avion de combat avale 6 tonnes de kerosene. 
      Cet ete la foldingue Hidalgo , se montrait sur un vélo et enjoignait les parigos tete de veau a prendre leur velo Elle s est fait rattraper par l Express Elle prit un Falcon puis un helico afin d assister a une etape du tour de France dans les Alpes.
      Ces neo prophetes sont ainsi .
      Morale de l histoire , qu ils arrêtent de nous casser les burnes avec leur engagement « eco citoyen » . Aucun d entre eux ne sont des parangons . Des bobos ecolos hedonistes devenant des moralisteurs et se substituant au cure sermonnant ses ouailles .
      Je ne vois pas Soeur Emmanuel faire les poubelles du XVI a Paris et nous bassiner avec la pauvrete , je vois mal DSK nous donner des lecons de chasteté 
      Vous vous etonnez que Greta et consorts ne recoivent qu opprobes et sentiments de haine . Cette pantalonnade devient grotesque ,
      En France , il y au moins dix pour cent de francais  qui ont opte de force pour la décroissance c est à dire qu ils vivent dans la pauvrete .
      Quant a cet ado , ces parents ont l unique responsabilite , comme l a note le professeur Laurent Alexandre , elle ne sortira par indemne de cette exposition mediatique . Il ne faudrait pas inverser la charge de cette responsbilité .


  • Fergus Fergus 4 octobre 2019 09:27

    A propos d’Asperger, j’ai rédigé en 2010 un article intitulé « Mary, Max et le syndrome d’Asperger ». Il illustre le comportement particulier de cette jeune fille et sa focalisation sur le problème  bien réel  qui nous est posé en matière de dérèglement climatique.


    • Désintox Désintox 4 octobre 2019 13:15

      @Fergus
      « A propos d’Asperger, j’ai rédigé en 2010 un article intitulé « Mary, Max et le syndrome d’Asperger ». Il illustre le comportement particulier de cette jeune fille et sa focalisation sur le problème — bien réel — qui nous est posé en matière de dérèglement climatique. »

      Dans ce cas, il doit y avoir aussi beaucoup d’Asperger chez certains participants de ce forum qui nous aspergent quotidiennement d’innombrables propos obscurantistes niant la réalité du réchauffement anthropique.


    • JC_Lavau JC_Lavau 4 octobre 2019 14:38

      @Obscurantintox. On attend encore que tu nous démontres la réalité de ton éventuelle formation scientifique.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 4 octobre 2019 18:04

      @Fergus

      Bonsoir, vous dites que l’on attaque le messager, alors pourquoi reparler du syndrome d’Asperger, qui n’intéresse personne ? Ce qui intéresse, par contre ce sont le gugusses qui se planquent derrière elle, les VIP et les think tank et les multinationales intéressés par la juteuse opération de green business.

      Green business qui d’ailleurs a bien du mal à démarrer, tant la loufoquerie du message est éventé.


    • machin 5 octobre 2019 05:39

      @alexis42

      Fergus veut juste exister...


    • Fergus Fergus 5 octobre 2019 08:40

      Bonjour, Nicole Cheverney

      « pourquoi reparler du syndrome d’Asperger, qui n’intéresse personne ? »

      D’une part, parce qu’il est au coeur de la personnalité de Greta Thunberg et explique en grande partie sa manière de communiquer. On ne peut donc affirmer qu’il n’intéresse personne.

      D’autre part, parce que nombre de ses détracteurs se sont précisément appuyés sur cet aspect de son comportement pout tenter de la décrédibiliser.

      J’en profite pour indiquer que j’ai également mis ce lien en ligne pour attirer l’attention sur l’excellent film d’animation Mary et Max, réalisé par un metteur en scène lui-même atteint du syndrome d’Asperger.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 octobre 2019 08:56

      @Fergus

      Le syndrome de cette jeune fille, on s’en fout. Ce n’est pas ce qui est à mettre en avant, ce qui est à mettre en avant c’est toute la manipulation dont elle est victime par son entourage et tout l’appareil de business qui est derrière elle. N’oublions pas non plus qu’elle est mineure.


    • Fergus Fergus 5 octobre 2019 11:09

      @ Nicole Cheverney

      En parlant de « manipulation », vous relayez une accusation dont le fondement n’a pas été avéré, loin s’en faut !

      Qui plus est, on en revient, que vous le vouliez ou non, au syndrome d’Asperger. Pourquoi ? Parce que les personnes atteintes de ce syndrome ont la caractéristique de focaliser leur intelligence  le plus souvent remarquable  sur un sujet précis dans lequel elles s’investissent à fond, parfois d’une manière qui peut nous sembler obsessionnelle !


    • mmbbb 5 octobre 2019 17:18

      @JC_Lavau le GIEC n est il pas l organe qui assure la divulgation de la compilation de rapports de scientifiques ? 

      Sacre Lavau, quel comique troupier !


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 octobre 2019 17:40

      @Fergus

      Le syndrome d’Asperger me semble totalement secondaire, au regard de la portée de son message « globaliste ».
      Je vous citerai un autre cas, celui d’une Anglaise d’origine écossaise, Susan Boyles, gagnante il y a quelques années, et, aujourd’hui milliardaire, atteinte du syndrome d’Asperger. Que fait la presse ? Elle évoque son syndrome, mais très, très, modérément, sans le mettre en avant. Cette personne possède une voix exceptionnelle, elle ravit l’oreille. Ses sponsors sont assurés du succès de l’opération publicitaire autour d’elle, par sa voix et son talent d’artiste.
      Si la presse actuellement met tant en avant le syndrome de Greta, c’est bien pour causer l’émotion nécessaire au grand public qui se ruera dans la pleurnicherie habituelle et l’apitoiement facile, parce que les jeunes et les moins-jeunes réagissent avec le coeur.
      C’est encore plus ignoble, parce que cette jeune fille qui devrait être grandement protégée par sa famille est mise en avant, comme une mascotte, comme une petite idole, avec tous les risques que cela comporte, comme les déclarations violentes que dénonce l’auteur.
      Ca c’est une première manipulation. La deuxième, c’est le reste, le fond de son message, contesté parce que contestable.


    • Yanleroc Yanleroc 5 octobre 2019 22:38

      @Nicole Cheverney, heureusement que vous n’ écrivez pas seulement pour Fergus, ce serait dans le cas contraire peine perdue, tellement cet entêté pathologique est de mauvaise foi,
      avec la particularité de se défiler quand ça commence à chauffer pour lui, ce qui ne l’ empêche pas de revenir à la charge par d’ autres chemins quand le jeu s’ est calmé et que ses adversaires sont absents ! Cela manque désespérément de courage, de classe et de noblesse ! Hein Fergus !? lol.
      No pasaran !


    • Fergus Fergus 6 octobre 2019 07:04

      Bonjour, Yanleroc

       smiley

      La différence entre nous, c’est que je n’ai aucune certitude au plan climatique, alors que vous (mais cela vaut également pour Nicole Cheverney) en êtes pétri et que vous les assénez de manière péremptoire  !

      Vous me rappelez les experts du nucléaire japonais qui, avant Fukushima, affirmaient avec arrogance que les centrales bénéficiaient d’une sûreté aboslue !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 octobre 2019 08:12

      @Fergus

      Le GIEC, lui, n’a aucune certitude ? Il fait des prévisions depuis 30 ans, qui s’avèrent fausses, mais cela ne vous dérange aucunement.

      Il avait prévu que les îles du Pacifique seraient sous l’eau, elles ont même pris de la hauteur !

      Les glaciers de l’ Himalaya devaient fondre à vue d’œil, le GIEC a été obligé de reconnaître son erreur.

      Les températures devaient grimper inéluctablement, en 2015, le GIEC a été obligé de reconnaître qu’il n’en est rien.


  • Clocel Clocel 4 octobre 2019 09:35

    Avec tous ces petits doigts potelés qui s’agitent au-dessus des claviers, ces belles consciences bien proprettes, on peut considérer que la planète est sauvée...

    Si c’est pas encore fait, c’est du peu au jus...

    Devrons-nous remercier les salopards qui agitent le spectre Greta Thunberg et s’en remettre aux Yakafokon mentionnés en préambule ?

    Comment peut-on encore mordre à des hameçons aussi grossiers ?


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 4 octobre 2019 11:20

      @Clocel

      Ingénierie sociale ^^


    • Clocel Clocel 4 octobre 2019 11:43

      @bouffon(s) du roi

      Rousseau avait raison, la société « dénature » l’humain, elle abaisse sa condition.

      « La termitière future m’épouvante. Et je hais leur vertu de robots ».

      Cher vieux Saint Ex, on est en plein dedans.


    • Francis JL 4 octobre 2019 11:46

      @bouffon(s) du roi
       
       ’’Ingénierie sociale ’’
       
       Oui, mais pas que sociale ...


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 4 octobre 2019 11:51

      @Clocel

      Ah Rousseau, j’ai relu dernièrement « Le jardin de Babylone » de Charbonneau, je le cite :
      « Mais surtout Rousseau est à l’origine de l’individu moderne : de sa sensibilité et de ses mœurs. On lui doit l’éducation nouvelle, le mariage d’amour, le camping, le pain complet, le culte du moi et l’État totalitaire : toutes nos contradictions, il les avait réunies. L’homme moderne est né avec un discours qui démontrait que la civilisation corrompt l’homme. »


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 4 octobre 2019 11:52

      @JL

      Disons qu’elle chapeaute le reste (économique, éducative, etc..)


    • Francis JL 4 octobre 2019 12:04

      @bouffon(s) du roi
       
       je parlais de géo-ingénierie.


    • Clocel Clocel 4 octobre 2019 12:04

      @bouffon(s) du roi

      Je n’ai lu que « l’État » de Charbonneau...

      Avec le compère Ellul, grosse révélation !
      La manière de démontrer comment l’Empire romain a déteint sur l’ensemble de nos civilisations dites, « modernes ».

      Rousseau a un bel avenir, il parle à l’âme.


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 4 octobre 2019 12:31

      @Clocel

      Tout à fait, dommage qu’ils ne soient pas plus lus.

      @JL

      oui aussi ^^


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 4 octobre 2019 18:42

      @ JL

      Bonsoir, on parle beaucoup de géo-ingénierie, à commencer par les « réchauffistes ». Mais peu, lient les différentes configurations de la planète et des différents continents, avec la géologie, et la géographie, incluant des variations incessantes climatiques, qui sont si diverses et extrêmement contrastées. Il n’y a pas qu’un climat, il y a des « climats ». Mais les globalistes, tout comme ils ont globalisé l’économie, globalisent aussi les ressources naturelles, globalisent les conditions atmosphériques, etc.
      Que dit le Larousse de la définition du climat au singulier ?
      Ensemble de phénomènes météorologiques qui caractérise l’état de l’atmosphère en un lieu donné.

      Autant de climats que de régions sur terre et de végétations qu’ils déterminent :
      Quelques exemples : Climat équatorial : fougères arborescentes dans la forêt guinéenne.
      Climat tropical : savane sèche de Centrafrique,
      Climat désertique : oasis(Maghreb)
      Climat méditerranéen : oliveraies Grèce, Crète, Espagne, Corse.
      Climat océanique : façade atlantique en France.
      Climat alpin : Alpes françaises, autrichiennes, italiennes, suisses, etc.
      Climat arctique : marécages Suède.
      Climat subarctique : aux îles Kerguelen, nous trouvons quelques tourbières.

      Autre définition du climat un petit peu plus affinée : c’est une réalité géographique de synthèse, toujours dans une région donnée. Le climat est à distinguer du temps qu’il fait. C’est-à-dire de l’état de l’atmosphère à un instant particulier, résultant d’une combinaison éphémère, voire exceptionnelle, des conditions de température, de pression de l’humidité.
      La climatologie traditionnelle étudie ces mêmes éléments mais, d’une part, en établissant des « types » créés par la conjonction de ces facteurs. C’est ainsi que les températures moyennes sont relevées et calculées pour l’année, la saison ou le mois. (minima maxima). On appelle cela une amplitude thermique.

      Mais les réchauffistes, eux, comparent la planète à une grosse bouboule uniformément réchauffée par le CO2 de nature anthropique.
      On ignore les toundra, les steppes, les taïgas, les fjords, les lacs, les montagnes, les fleuves, les petits et grands reliefs, etc. qui chacun, dans leur genre influent sur les climats. Alors que nous pouvons tous constater, que pas un seul endroit de la planète ne se ressemble, n’est identique dans les conditions atmosphériques inhérentes à chaque partie du globe. 
      C’est la raison pour laquelle, j’ai plus confiance aux données climatologiques datant des années soixante, jusqu’aux années 80, que ceux très récents de climatologues qui se drapent dans la toge scientifique. alors qu’il ne s’agit malgré de savants calculs que d’une simple histoire de géographie et de géologie : de reliefs. 


    • Francis JL 5 octobre 2019 09:20

      @Nicole Cheverney
       
       je rends hommage à ce commentaire intéressant.
       
       Je suis un anti-réchauffiste de la première heure, cependant je remarque que tous ces climats que vous inventoriez ici pourraient bien être remis en cause avec les pollutions et la géo-ingénierie, ce que j’appelle depuis toujours un changement climatique.
       
      Mais pas de problème pour les géo-ingénieristes : à défaut de faire du bien à la planète, leurs conneries feront du bien à leur très cher PIB c’est-à-dire au dieu Profit : principe de précaution bien ordonné commence par le soucis de son intérêt égoïste.


    • mmbbb 5 octobre 2019 10:43

      @Nicole Cheverney la modelisation du GIEC est incomplete L academie des sciences a emis des reserves quant a la justesse de cette modelisation 
      Quant a M GERVAIS , il pointe l incertitude relative de l ’élévation de température . En effet proposer une échelle de 1 ,5 a 4 ou 5 degré , ne parait pas recevable tant la différence est grande . Un des reproches du GIEC est en effet celui ci , nous forcer a admettre des certitudes alors qu il y a tant d incertitudes sur cette modelisation .
      Je ne prendrais jamais l avion si la modelisation en aéronautique etait ainsi 


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 octobre 2019 17:44

      @JL

      Je compte prendre le temps dans les jours qui viennent pour répertorier toutes les espèces de la faune terrestre menacée, en voie de disparition ou complètement disparues à cause de la pollution. Et non à cause du mensonge organisé du réchauffement climatique.
      Et c’est dramatique.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 5 octobre 2019 20:12

      @mmbbb

      Bonsoir, le reproche principal fait au GIEC est le suivant : il ne s’agit pas de Science, il s’agit de scientisme. Par la Science, on constate et on mesure, le scientisme, lui applique des mesures normatives, ce qui est absolument contraire à l’esprit scientifique. Avec l’histoire du réchauffement climatique, nous quittons le domaine purement scientifique pour rentrer dans le domaine politique, idéologique.


    •  Adibou Adibou 5 octobre 2019 21:17

      Vui vui vui ... Seuls les climatonegationnistes sont de vrais scientifiques.

      Le Dr X a d’ailleurs réussi à convaincre tout le monde smiley


    • JC_Lavau JC_Lavau 5 octobre 2019 21:54

      @Nicole Cheverney. Il ne s’agit pas de science mais d’escroquerie, sous déguisement faisant illusion aux nuls.


    •  Adibou Adibou 6 octobre 2019 09:26

      Attention, ne pas cliquer sur les liens ci-dessous si vous êtes climatosceptiques, vous pourriez changer de religion !!!


    •  Adibou Adibou 6 octobre 2019 09:29

      @Fifi Brind_acier

      Incroyable , de la neige dans les Rocheuses à l’approche de l’hiver !  smiley


Réagir