samedi 20 avril - par Anissa Putois

Le Jour de la Terre se doit d’être tous les jours, aujourd’hui plus que jamais

C'est le Jour de la Terre ce 22 avril, l'occasion d'agir pour sauvegarder notre planète en faisant des choix qui ne lui portent pas préjudice. Cette année en particulier, l'urgence qu'il y a à lutter contre le réchauffement climatique est claire. Heureusement, une des principales solutions est à la portée de tous. 

On le sait, recycler ses cannettes et éteindre la lumière en sortant d’une pièce ne suffit plus. Des étudiants et écoliers manifestent dans les rues du monde entier pour appeler à l’action, des réfugiés climatiques perdent leurs nations, des catastrophes naturelles se font de plus en plus courantes et dévastatrices… impossible de le nier : nous faisons face à une crise environnementale qui requière d’agir urgemment.

Chacun de nous peut, à notre niveau, aider à engendrer un changement positif pour la planète et lutter contre les pires conséquences du réchauffement climatique.

Un simple changement peut être vital

Un des choix les plus significatifs que nous puissions faire pour protéger l’environnement porte sur ce dans quoi nous décidons de planter notre fourchette. Selon des scientifiques des Nations Unies (ONU), l’élevage d’animaux est l'une des principales causes de la pollution atmosphérique responsable du réchauffement de la planète. C’est également un gâchis de ressources.

Consommer directement des céréales et des légumes, au lieu de s’en servir pour engraisser les animaux tués pour leur chair, est bien plus efficace en terme de rendement. Cela utilise moins de terre et d’eau et produit bien plus de protéines – c’est pourquoi l’ONU a déclaré qu’une transition mondiale vers un régime végétalien était essentiel pour endiguer les pires effets du changement climatique.

L’élevage : un fléau pour la planète

L’élevage d’animaux pour la consommation est l’un des principaux responsables du réchauffement climatique. Récemment, le 5ème rapport du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) – rédigé par plus de 800 scientifiques de 80 pays, et comprenant l’évaluation de plus de 30 000 contributions scientifiques – a recommandé une diminution urgente et importante de la consommation de viande. 

La production de viande, de produits laitiers et d’œufs sont des facteurs principaux de la pollution de l’air – selon un rapport de la FAO, les élevages sont responsables de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre, soit plus que les émissions du secteur des transports – et de l’eau. En effet, les élevages émettent des quantités importantes de nitrates, de phosphates et d’autres substances qui ruissellent jusque dans les cours d'eau et provoquent la prolifération des algues vertes (qui détruisent les écosystèmes marins). L’ammoniac provient à 80 % de l’élevage et se dissout dans les précipitations et cause des pluies acides. En Bretagne, les élevages d’animaux produisent autant d'excréments que 60 millions d'habitants qui sont répandus sur les sols et polluent les eaux souterraines.

L’élevage est également une des causes majeures de la déforestation (responsable de 63 % de la déforestation en Amazonie), de l’érosion des sols et des inégalités d’accès à la nourriture.

Qu’attendez-vous ?

Forts de ces informations incontestables, qu’attendons-nous pour choisir de s’alimenter de manière à respecter la planète et ces habitants ? Nous n’avons qu’à y gagner, pour la planète, et pour les milliards d’animaux qui sont confinés, mutilés et massacrés pour que les humains mangent leur chair ou leurs sécrétions. Chaque végan contribue à lutter contre le changement climatique, et à l’heure où il est vital d’agir, il s’agit de la solution la plus simple et rapide au niveau individuel.

Agissons pour la planète en ce Jour de la Terre – et tous les jours de l’année – en laissant la viande, et les autres produits issus de l’exploitation animale hors de notre assiette.



79 réactions


  • JC_Lavau JC_Lavau 20 avril 20:41

    Délire + délire + délire...


  • Old Dan Old Dan 20 avril 20:41

    Les vieux n’ont rien foutu pour la Terre pendant 45 ans.

    Trop tard !

    Maintenant, place aux jeunes...

    .

    [... et vite ! ]


    • JC_Lavau JC_Lavau 20 avril 21:54

      @Old Dan. Tu as sûrement raison : je n’ai sûrement pas jardiné ni pris soin des arbres.

      Moi qui ne dispose pas de ta science infuse (dictée par les oligarques banksters et pétroliers), j’ai fait un rêve, qui ne se réalisera pas de mon vivant.
      A l’heure actuelle, en raison de la pénurie persistante en dioxyde de carbone atmosphérique, je ne peux m’absenter qu’un maximum de trois jours par temps de sécheresse estivale, sinon tous mes plants crèvent.
      Tandis que si miraculeusement la pénurie prenait fin, si le taux de CO_2 dans l’air revenait remontait à 1200 ppm au lieu de l’affamement actuel à 400 ppm (mais ça a été pire encore durant les glaciations, c’était descendu à 200 ppm), alors je pourrais m’absenter trois fois plus longtemps, à arrosage et consommation d’eau égaux.
      Un rêve !


    • Old Dan Old Dan 21 avril 04:59

      @JC_Lavau
      Cultiver la terre fut une noble occupation que je partage.
      (J’habite l’hémisphère Sud)
      J’évoque la Terre comme planète habitable, vivante et belle,
      pas un machin desséché, à forer et rentabiliser en bourse...
      .
      [ L’inquiétant est la vitesse du changement : 3 générations... ]


    • Meursault Chantecler 21 avril 07:44

      @Old Dan

      les paysans « cultivaient » la terre
      l’agriculture intensive productiviste l’« exploite » : ls « exploitants » agricoles ot remplacé les « cultivateurs ».


    • JC_Lavau JC_Lavau 21 avril 17:47

      @Old Dan. Il reste que nous sommes toujours en pénurie de dioxyde de carbone atmosphérique, du point de vue de 98 % des espèces végétales terrestres.
      Quand tu acceptes l’escroquerie « climatique », tu obéis à des escrocs aux ordres, qui obéissent à des oligarques pressés d’installer leur dictature mondiale.


    • Old Dan Old Dan 22 avril 02:15

      @JC_Lavau
      Excès ou manque de CO2, autour de chez moi ça brûlait ou ça inonde comme jamais depuis 50 ans (On a dû quitter le pays y’a 6 ans)
      Et ds le Pacifique, y’a pire : La grande barrière crève, l’eau douce se salin...
      Bof !


  • Meursault Chantecler 20 avril 20:59

    OK, l’industrie agro-alimentaire dans les pays les plus riches produit et fait consommer trop de viande, et surtout de la mauvaise viande.

    OK, les systèmes industriels ont changé l’animal en machine à transformer la cellulose des plantes en protéines bon marché pour le plus grand profit des multinationales et au détriment des paysans, des consommateurs, des sols, de l’eau et des animaux.

    OK, le bilan sanitaire et écologique de ces méthodes est aussi mauvais que celui du reste de l’agriculture productiviste : on empoisonne les consommateurs avec de la mauvaise viande, de mauvais légumes et fruits, en dégradant l’environnement et la condition paysanne.

    Mais il n’y a pas si longtemps, les hommes et les femmes mouraient de maladies infectieuses, de la guerre et de la faim. Or, depuis la fin du 19ème siècle, il n’existe plus de famines liées à un manque de ressources. Les famines qui adviennent sont des armes politiques. Quand des gens meurent de faim quelque part, c’est parce que d’autres l’ont décidé. Renoncer à consommer de la viande ne changera rien à cette réalité. C’est même exactement l’inverse. Si les famines ont disparu, c’est parce que le dix-neuvième siècle a connu la plus grande révolution agricole après celle de son invention : l’agronomie, et la polyculture-élevage, qui fournit ce qui se fait de mieux pour nourrir un sol, le fumier.

    Quant à l’industrialisation de l’élevage, elle n’est pas née après avec le productivisme agricole. Elle a été pensée en parallèle avec le développement du capitalisme industriel. Les animaux sont alors devenus des machines dont la seule utilité est de générer des profits, aux dépens des paysans et de l’environnement.

    L’agriculture sans élevage, c’est l’agriculture de la famine parce qu’elle épuise les sols. Ce sont des rendements ridicules pour un travail de forçat car le compost de légumes est bien moins efficace pour faire pousser des légumes que le fumier animal. A moins de forcer le sol par de la chimie et de labourer bien profondément. Mais, dans ce cas, on abîme les sols, en désorganisant l’écosystème.

    Avec le retour au naturel, l’écologie n’est pas sauvée, car en expulsant les animaux domestiques, il n’y a plus rien pour maintenir les paysages ouverts, ceux des prairies, des zones humides, des montagnes et des bocages. Sauf à obliger chômeurs, prisonniers et clochards à faucher et à couper les herbes, ou à produire des robots brouteurs. Les vaches et moutons sont les garants de la diversité paysagère qui est aussi celle de notre assiette. Les animaux et leurs éleveurs sont les premiers aménageurs du territoire.

    Défendre une agriculture sans élevage et un monde sans animaux domestiques, c’est-à-dire sans vaches, ni chevaux, ni chiens, c’est se mettre encore plus dans les serres des multinationales et accroître notre dépendance alimentaire à ces lobbys. Le grand danger de d’une agriculture sans élevage, c’est de produire de la « viande » en cultivant en laboratoire des cellules musculaires de poulet, de bœuf ou de porc ou produire du lait et des œufs à partir de levures OGM. Les promoteurs de cette agriculture cellulaire se recrutent au sein des grandes firmes (Gafa, milliardaires et fonds d’investissements puissants). Les premières viandes artificielles pourraient être introduites sur le marché sous forme de carpaccio avant que soient commercialisés avant dix ans de « vrais-faux » morceaux produits in vitro. Des amas de protéines qui auront poussé à grands jets d’hormones pour favoriser la croissance et d’antibiotiques pour éviter les contaminations.

    C’est le triomphe du transhumanisme.


    • Old Dan Old Dan 21 avril 05:08

      @Chantecler
      D’accord en tous points avec vos descriptions.
      Il ne s’agit pas de cesser d’élever et de cultiver.
      Il s’agit de changer radicalement de système économique.
      Le reste suivra p’têt.

      [... et là, c’est pas gagné. Perso, j’y crois pas de mon vivant ]


    • Ecométa Ecométa 21 avril 10:58

      @Chantecler

      Ce que vous évoquer dans votre denier paragraphe, ce n’est pas du transhumanisme mais le scientisme, le rationalisme économico technoscientiste !

      Le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel international prônant l’usage des sciences et des techniques afin d’améliorer les caractéristiques « physiques » et « mentales » des êtres humains. Le transhumanisme considère certains aspects de la condition humaine tels que le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort subie comme inutiles et indésirables. Bref, la nature humaine, physique comme métaphysique c’est pas bien ... la science dans sa connerie peut faire bien mieux ! Le passage sur l’amélioration de la santé, qui est louable, et qui se fait déjà ... par la médecine, est l"arbre qui cache la forêt... c’est l’enfer pavé de bonne intention !

      Le but du transhumanisme, c’est de changer l’humain en termes d’humanité, ceci au plan métaphysique, car la nature humain ne convient pas au rationalisme technoscientiste !

      Améliorer ses capacités physiques : pour mieux faire la guerre ? Pour vivre deux siècles ? Deux siècles de manipulation !

      Améliorer ses aptitudes mentales : pour faire quoi ? Pour le rendre plus intelligent... ce serait un problème car ce n’est certainement pas le but recherché par des prédateurs manipulateurs dont le but est la manipulation pour leur seul profit !

      Le transhumanisme c’est le stade supérieur au rationalisme pour une plus grande et meilleure réification de l’humain ; c’est un nouveau fascisme : une nouvelle façon d’asservir l’humain au prétexte spécieux et fallacieux, sophiste et cynique, de le servir !

      Nous sommes loin du réchauffement climatique et des problèmes d’environnement ; qui en fait pour tous ces manipulateurs prédateur et tenants du scientisme, ne sont pas des problèmes insolubles car la science et la technique résoudront elles-mêmes les problèmes qu’elles posent. C’est là un véritable cercle vicieux du raisonnement qui ne fait qu’ajouter des conséquences à des conséquences et forcément des problèmes à des problèmes ! En fait, sauf pour les tenants du système et leurs aboutissants particuliers, nous ne résolvons rien de façon satisfaisante pour la masse des populations, et même pire, nous nous enterrons dans des problèmes insolubles.

      Nous courrons à notre plus grande perte !


    • mmbbb 21 avril 17:45

      @Chantecler il s agit de l elevage industriel non L elevage traditionnelle a ete sacrifiée . Quoi qu il en soit , le consommateur est aussi responsable pourquoi consommer des pommes poires venant de l autre bout du monde Une pomme ne pas ramasser mure et subira des traitements . C ’est d autant plus idiot que les fruits et legumes ont perdu en qualite nutritive 


  • Deepnofin Deepnofin 20 avril 22:17

    Je crois que le jour de la Terre n’a strictement aucun intérêt tant qu’on oublie l’Humain. C’est comme tracer des plans sur la comète qui nous fonce dessus en oubliant qu’on a ni plans ni stylos.

    Réparons d’abord l’Humain, et pour ce faire, je ne vois qu’une solution : l’Union + l’établissement de la Démocratie = à nous de bâtir notre propre Système, qui ne laissera plus personne sur le pavé, et dans lequel tout le monde pourra s’épanouir. On a largement les moyens techniques et l’ambition pour y parvenir. Ainsi, on pourra tous se coordonner, et « sauver » la Terre, en nous sauvant nous-mêmes puisqu’au final, tous ensemble et notre planète y compris, on ne fait qu’Un. C’est une utopie à laquelle on devrait croire et pour laquelle on devrait militer car c’est à priori la seule solution qui puisse nous sauver... non ?
    La situation extrême actuelle exige une solution radicale, et seul le peuple peut la fournir. A nous de nous prendre en main et par la main, car ça urge.


  • Ruut Ruut 21 avril 05:47

    C’est sur que faire produire de l’autre coté de la planète c’est super écologique en transport ........

    Merci macron.


    • Meursault Chantecler 21 avril 07:02

      @Ruut

      cette caractéristique ne se limite pas à l’agriculture...

      ne plus manger de viande ne va pas faire cesser les délocalisations, ni les ponts aériens qui les accompagnent, ni annuler les traités « commerciaux » trans-océaniques permettant le dumping social et la destruction des circuits de distribution de proximité...


    • Meursault Chantecler 21 avril 07:07

      @Chantecler

      quand une botte de radis chinoise ou une perche du Nil valent moins cher que les carottes du maraîcher du coin ou des sardines fraîches, c’est qu’y a un loup quelque part... 

      pour les bagnoles, les télés et les frigos, les sources du bonheur, Amazon fera le reste...


  • Spartacus Spartacus 21 avril 08:29

    Un génocide des vaches, peut être prémisse a celui des hommes pendant qu’on y est ?

    Le Nitrate, le phosphate que produisent les animaux sont les fondamentaux de la nourriture des plantes, comme le CO2 que rejettent ceux ci comme les humains.

    Constatez le vous même (Si vous mettez de la bouse dans votre terre, elle devient plus fertile).

    La chaîne des animaux, des hommes favorise la verdure.

    Les plantes et les arbres remplissent des fonctions climatiques. Ils absorbent le carbone, qu’ils extraient de l’atmosphère, créant ainsi un effet de refroidissement compensant un soi disant réchauffement par eux.

    Ils puisent l’eau du sol, qui s’évapore dans l’atmosphère, créant des nuages ​​bas(mécanisme connu sous le nom d’évotranspiration qui conduit au refroidissement terrestre). 

    Corrélation de la pluie abondante et la végétation dans les zones végétales, type Amazonie ou Jungles asiatiques ou africaines. 

    Aujourd’hui en modération j’ai un article qui en parle, si vous voulez lire une contradiction allez voter pour lui et combattre la censure de la secte.


    • cevennevive cevennevive 21 avril 10:03

      @Spartacus, bonjour,

      Bonne réponse ! Je vais de ce pas lire votre article en modération et voter pour lui !
      Bien à vous.


    • cevennevive cevennevive 21 avril 10:12

      Hélas, après mon vote, votre article est encore à moins 1 (+8 -9) Dommage...

      Peut-être devrions-nous recommander aux adversaires de votre article de lire « L’Homme qui plantait des arbres » de Jean Giono. Et de faire un tour sur les terrains vagues de certains pays où on a tout ravagé...


    • JL JL 21 avril 10:47

      @cevennevive
       
       l’article c’est le niveau zéro de l’analyse, ça tient en un postulat : tout ce qui est initiative privée est bon ; tout ce qui est initiative étatique est mauvais.
       
      Si d’aventure, des financiers sont coupables de mauvaises actions, c’est parce qu’ils ont pompé l’argent public, cet argent maudit dont on ne peut, c’est un principe sparatacusien, rien faire de bon.


    • JL JL 21 avril 10:56

      @l’auteur Anissa Putois, je parle ci-dessus de l’article en modération de spartacus.


    • cevennevive cevennevive 21 avril 11:11

      @JL, bonjour,

      Peut-être avez-vous raison, peut-être Spartacus nous agace-t-il parfois avec ses théories, mais est-ce une raison pour blackbouler son article, au demeurant recelant une part de vérité ?

      Par contre, je trouve l’article de Anissa Putois vraiment trop orienté. Il est louable de vouloir sauvegarder « la terre » (c’est un peu idiot et enfantin de dire cela) mais ce n’est pas en supprimant la viande des assiettes qu’elle tournera mieux. C’est un raisonnement trop simpliste. Tant et tant de choses nocives l’agressent, surtout depuis la mondialisation des marchandises et des transports transatlantiques ou trans-pacifiques...

      Bien à vous.


    • JL JL 21 avril 11:34

      @cevennevive
      bonjour,
       
      je suis bien d’accord avec vous sur l’article de Anissa Putois.
       
      Sur celui de spartacus je suis plus réservé.
       
      Cordialement.


    • JC_Lavau JC_Lavau 21 avril 13:36

      @cevennevive. Les arbres en pur YAKA, n’ayant aucun besoins, oui, je connais.
      Automne 1966, fascinées par l’hypnose du YAKA, les huiles du Centre Nautique des Glenmuches ont fait planter quelques dizaines de jeunes pins noirs d’Autriche dans le maerl de Penfret, bien salé par les embruns. A pâques 67, le dernier finissait de jaunir. Echec à 100 %.

      Dans Le Tour du monde en 80 jours, Jules Verne a mis en scène l’éblouissement collectif pour quelque slogan hâtif : « Voyons ! A toute vitesse ! ».
      Passepartout aurait bien voulu exprimer qu’on laissât passer les voyageurs passer à pieds avant le train, mais on ne lui a jamais laissé finir une phrase : « Voyons ! A toute vitesse ! ». Comme c’était un roman, le pont ne s’est écroulé qu’après que le dernier wagon eût passé. Roman.


    • mmbbb 21 avril 17:50

      @Spartacus l exces de ces matieres organiques dans les écosytemes . s appellent eutrophisation . Les bretons connaissent ceci avec leur elevage de porcs intensifs . La fameuse algue verte Les docteurs conseillent aux femmes d acheter de l eau minérale pour les biberons Sacre Spar 
      .


    • Spartacus Spartacus 21 avril 19:19

      @mmbbb
      Le sujet est le climat, pas la pollution par défaut d’épuration des eaux usées de Bretagne.
      C’est un sujet sur les politiques de filtration des rejets différent du sujet des motivations climatiques.


    • JC_Lavau JC_Lavau 21 avril 19:45

      @Spartacus. Ah ? Le climat ? Et tu as quelle formation académique ?


    • mmbbb 22 avril 09:28

      @Spartacus certes mais l auteur mentionne le rejet de nitrates de phosphates . 


    • mmbbb 22 avril 09:29

      @Spartacus certes mais l auteur mentionne le rejet de nitrates de phosphates . 


    • ninportequoi 22 avril 15:05

      @Spartacus
      Le nitrate est à la fois un élément utile aux plantes (c’est pour cela que les agriculteurs en utilisent comme engrais) et un toxique pour les humains (c’est pour cela qu’il y a un taux maximum admissible dans l’eau potable).
      De même le CO2 est utilisé par les plantes tout en étant potentiellement dangereux. Ce n’est pas directement un toxique mais à taux élevé il abaisse le taux de l’oxygène de l’air que nous respirons ce qui peux causer des troubles graves voire la mort. 1% de CO2 dans l’air suffit pour générer des troubles sérieux en 30 minutes.

      Affirmer que c’est bon pour les plantes, et donc naturel et sans danger, est tellement simpliste que cela en devient faux.
      Vos affirmations pseudos-scientifiques sont surtout totalement manipulatoires. Elles peuvent être crues naïvement par des incompétents qui ne connaissent rien du vivant. C’est sans doute votre objectif. 

      Il est difficile d’affirmer à la fois que l’élévation du CO2 dans l’atmosphère à un effet sur la croissance des plantes et donc un effet de refroidissement (c’est votre thèse), tout en affirmant par ailleurs que les activités humaines sont sans effet sur le climat. Il est regrettable que vous soyez incapable de voir ce qu’il y a d’incohérent dans vos différentes affirmations Mais si la rigueur logique et scientifique était de votre coté, on le saurait.

      Votre article sur le verdissement n’est pas réellement censuré puisque chacun peux le consulter sur votre site (qui n’admet pas de commentaire par contre ; qui censure qui ?).
      Le verdissement de la planète dont parle votre article correspond principalement a la reforestation volontaire de régions de Chine et à l’intensification de l’agriculture en Inde. Cela n’est donc pas un phénomène naturel né spontanément de l’augmentation du CO2 atmosphérique, mais un phénomène généré par l’activité humaine. Il y a corrélation dans le temps sans causalité évidente.
      Comme ces activités agricoles et forestières correspondent également à l’utilisation d’engrais chimiques et de pesticides, à des utilisation d’eau (pompage, irrigation), à des consommations d’énergies fossiles (mécanisation agricole, engrais issus de la pétrochimie) il est malvenu, et en tout cas très prématuré, d’y voir un phénomène naturel sans conséquence sur l’environnement. Ce « verdissement » (le suffixe « vert » est utilisé pour tromper) ne compense pas la déforestation ailleurs, il ajoute ses conséquences sur l’environnement aux conséquences de la déforestation.
      De plus la végétation, même si elle est en légère augmentation, n’absorbe que 25 % environ du CO2 émis par les activités humaines (relâchement dans l’atmosphère de CO2 d’origine fossile). Donc, verdissement ou pas, ce taux de CO2 augmente et la question des éventuelles conséquences de l’élévation de ce taux de CO2 dans l’atmosphère reste totalement posée. 
      En bref les lecteurs d’Agoravox qui ne peuvent lire votre article, soit-disant censuré, ne perdent pas grand chose en matière d’information. Par contre, vous perdez une occasion de manipuler les moins informés d’entre-eux. Est-ce un véritable problème ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 22 avril 17:48

      @nimportequoi mais vraiment n’importe quoi.
      Statutairement, l’IPCC, ou Intergovernemental Pack of Carbocentric Crooks — en français Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes — est constitué et payé pour mentir aux peuples, afin d’occuper les petits bourgeois déci-instruits à des cucuteries, et surtout à la guerre de religion contre les incroyants.
      Toute guerre de religion à l’intérieur d’un même pays est d’abord une guerre civile. C’est bien là le but : utiliser la bêtise des petits-boutiens pour leur faire exterminer les gros-boutiens.
      C’est une ruse qui a vachement réussi en Algérie : l’armée a organisé l’intox pour faire croire aux chefs de wilayas illettrés, que leurs alliés les instruits et lettrés des villes étaient des traîtres. Tous ces intellectuels indispensables au développement du pays ont donc été assassinés. Voir ce qu’est devenu ce pays par la suite, sous direction illettrée...

      Alain Lipietz traite les incroyants de « criminels », la princesse NKM les traite de « connards », et le petit éborgneur à son Rothschild les accuse d’être responsables du terrorisme islamique.
      Voici quatre ans, j’avais déjà consacré des articles aux fraudes orchestrées via le GIEC (Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes) :

      La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique »

       

      Fraude : nulle trace de corpus expérimental soutenant « acidification des océans »

      ...
       
      Déci-instruit : instruit à 10 % ou moins.


    • Spartacus Spartacus 22 avril 18:26

      @JC_Lavau
      Il le mentionne comme nuisance climatique, pas comme polluant.
      Le nitrate favorise la production végétale, donc des algues, mais au niveau climatique la verdure favorise le refroidissement de l’atmosphère.


    • Spartacus Spartacus 22 avril 19:17

      @ninportequoi
      L’article sur mon site est très modifié de celui déposé sur Agorovox crétin et triple buse.

      C’est sur que des trous du cul incapables d’écrire un article, qui dirigent le sujet à chaque fois sur l’attaque personnelle, sans même savoir critiquent par volonté de nuire aux auteurs qui les dérangent sont vachement bien placé pour parler de censure.

      La censure peut prendre aussi d’autre formes plus dégelasses et cachées en fin de commentaire. 
      Comme le harcelllement de ceux qui s’expriment par la dépose de commentaires qui cachent systématiquement un dénigrement de ceux qui pensent différemment.
      A la fin ils sortent toujours un procès d’intention gratuit (comme par exemple l’envie de « manipuler »).

      On les reconnais ces minables frustrés.
      Ils font 95% de leurs commentaires sur uniquement sur une seule personne.
      Bien entendu toute ressemblance avec toi comme un trou du cul de censeur sur ce fil serait fortuite...
      Evidemment toi qui fait 95% de tes commentaires sur moi et ad personnam est évidemment fortuite.


    • ninportequoi 22 avril 20:07

      Spartacus
      « L’article sur mon site est très modifié de celui déposé sur Agorovox ».
      Faut-il comprendre que vous dites parfois une chose et parfois le contraire ?
      Que quelqu’un s’amuse a relever vos innombrables erreurs et approximations vous énerve ? Faites-en moins. Si vous le pouvez.
      Mais attendre des articles pertinents et informés de quelqu’un qui affirme « qu’il y a eu de la vigne au Groenland » ou que « 60 millions de barils de pétrole suffisent pour alimenter 60 millions de véhicules pendant 60 ans » (dixit vous mêmes) est un peu vain. 
      A défaut de faire des articles ayant une quelconque valeur scientifique pédalez donc dans la propagande comme d’habitude, comme un bon perroquet, et insultez vos contradicteurs au lieu de répondre sur le fond. C’est votre niveau.


    • Spartacus Spartacus 23 avril 08:40

      @ninportequoi TdC

      Oui j’ai pas ton « haut niveau », je fais de la « propagande », mes articles ne sont pas pertinents et plein d’erreurs et d’approximations, ne sont pas scientifiques et je suis machiavélique et pédale dans ce que tu veux.
      Parfait ! C’est dis.

      Un commentaire est fait pour répondre à une idée, donner son idée, avec ses approximations et erreurs dans la liberté de s’exprimer. 

      Dire qu’une idée de quelqu’un est fausse, la contester, relever une erreur n’implique pas de diaboliser celui qui l’exprime, ni donner son avis personnel sur celui qui s’exprime ni lui prêter des intentions en permanence...


  • foufouille foufouille 21 avril 09:51

    "c’est pourquoi l’ONU a déclaré qu’une transition mondiale vers un régime végétalien était essentiel pour endiguer les pires effets du changement climatique."

    ben voyons. faut prendre ta b12 .........


    • JL JL 21 avril 09:59

      @foufouille
       
       il y a B12 et B12.


    • foufouille foufouille 21 avril 17:48

      @JL
      ben non.


    • JL JL 22 avril 08:11

      @foufouille
       
      Ben si. Vous n’y connaissez rien ou vous désinformez sciemment.
       
       CQFD


    • foufouille foufouille 22 avril 08:42

      @JL

      « Vitamine-B12.net est un site journalistique, indépendant, fondé en 2012 par Dr. Joerg Schweikart et rattaché à l’association à but non lucratif „Verein zur Förderung ganzheitlicher Gesundheit“ (Association pour la promotion de la santé holistique). Ce site à pour objectif de promouvoir la connaissance, la culture, et l’apprentissage de la nutrition et de la médecine par les plantes. »

      ton site sent bon le charlatanisme.


    • JL JL 22 avril 09:21

      @foufouille
       
       quand on n’a pas d’argument on attaque ad’hominem.
       
      TU PUES le charlatanisme mercantile.


    • foufouille foufouille 22 avril 10:46

      @JL
      un khmer vert a la science infuse, il n’a aucun besoin de preuve et diras toujours que c’est pas pareileu.
      ton site vent du vent vert mercantile.


    • JL JL 22 avril 10:55

      @foufouille
       
       en dehors des attaques ad’hominem, foufouille est vide.


    • foufouille foufouille 22 avril 11:29

      @JL
      comme ça ne marche pas, des tas de gens sont censés être morts et tous les végétaliens totalement fou.
      tu as des preuve que ta « médecine » magique fonctionne ?


    • JL JL 22 avril 11:58

      @foufouille
       
      La médecine officielle n’a de preuves que sur les études qu’elle a publiées, pas sur celles qu’elle n’a pas entreprises ou publiées.
       
      Puisqu’on parle de RIC en en moment, je vois une question prioritaire à poser, ou plutôt plusieurs : quelles études de santé publiques est-il urgent de mener ?
       
      La santé publique ne doit pas être laissées entre les mains d’intérêts privés : c’est antidémocratique.
       
      Et puis cessez de tutoyer vos contradicteurs, c’est agaçant à la fin !


    • foufouille foufouille 22 avril 12:29

      @JL
      c’est celui qui a une théorie qui doit la prouver par des preuves reproductibles.
      il a existé des tas de périodes plus ou moins délirantes que ce soit avec des vitamines magiques ou des trucs comme le laétrile qui n’ont jamais rien donné sauf des morts.
      pour ce qui est de la version chimique de la B12, elle est bien absorbé par le corps humain et suffisante pour les malades.
      le tutoiement est une coutume sur les forums internet qui dates du début.


    • JL JL 22 avril 12:52

      @foufouille
       
      Le tutoiement unilatéral et obstiné c’est de l’insolence quand ce n’est pas de la bêtise.
       
      Pour ce qui est de la B12 chimique, vous pouvez faire état d’études infirmant notamment ça :
       

      • cyanocobalamine épuise les réserves d’acide aminé S-adénosylméthionine qui sont absolument essentielles à notre santé.
      • La cyanocobalamine n’est pas efficace en absorption ponctuelle car elle n’a pas le temps d’atteindre les cellules avant d’être éliminée dans les urines.

       ?


    • foufouille foufouille 22 avril 13:17

      @JL
      je ne suis pas ton élève ......... et te dois aucun « respect » surtout vu ta source de charlatan.
      c’est une citation de ton lien vert ?
      tout dépend de la dose comme pour la vitamine C inutile à haute dose.


    • JL JL 22 avril 13:20

      @foufouille, nul comme d’hab quand ça devient sérieux !


    • JL JL 22 avril 15:07

      @foufouille
       
       hé bien où est le mensonge ?
       
       Ce lien foufouillesque que je cite :

       
      « En 2012, les autorités de santé européennes (EFSA, European Food Safety Authority et la Commission européenne) se sont prononcées sur certaines allégations santé des compléments alimentaires contenant de la S-adénosyl-L-méthionine (SAM-e). Après examen des données scientifiques, elles ont estimé que ces produits ne peuvent PAS prétendre contribuer à maintenir la santé ou la mobilité des articulations. »
       
      confirme mon lien qui énonce : «  La cyanocobalamine (B12 de synthèse) épuise les réserves (naturelles ) d’acide aminé S-adénosylméthionine qui sont absolument essentielles à notre santé »


    • foufouille foufouille 22 avril 16:09

      @JL
      il faut lire plus bas et le reste. ce n’est manifestement pas essentiel ton truc.
      "

      Précautions à prendre avec la S-adénosyl-L-méthionine

      Les femmes enceintes et celles qui allaitent devraient s’abstenir de prendre de la SAM-e.

      L’usage de cette substance est également déconseillé aux personnes qui souffrent de troubles bipolaires (maniaco-dépression) ou de maladie de Parkinson, à celles qui prennent des médicaments antidépresseurs.

      Il est recommandé de prendre la SAM-e avec des vitamines B6, B9 et B12. En effet, la prise de SAM-e peut augmenter la production d’homocystéine par l’organisme, une substance qui pourrait être associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires et dont l’élimination est favorisée par ces vitamines.

      Les effets indésirables de la SAM-e le plus couramment observés sont les troubles digestifs, l’anxiété, les insomnies et les spasmes musculaires."

      En savoir plus sur https://eurekasante.vidal.fr/parapharmacie/complements-alimentaires/s-adenosyl-l-methionine-sam-e.html#dy6iQZ4ojrBThVfI.99



    • foufouille foufouille 22 avril 16:27

      @JL
      le complément alimentaire est un lien vert.
      sinon d’après wikipédia celle qui est dans le corps humain synthétisé par les cellules donc pas besoin de réserve et en plus, elle est recyclé.
      la vitamine B12 « naturelle » utilise les mêmes fonctions biologiques.


    • JL JL 22 avril 17:21

      @foufouille
       
       réponses non valides.


    • foufouille foufouille 22 avril 17:38

      @JL
      je n’ai pas de lien vert à te fournir. c’est le même genre de délire avec la production d’enzymes ou d’insuline du pancréas qui serait économisées en ne mangeant pas de glucides. ou encore, le sucre raffiné n’a pas le même glucose que le non raffiné.
      les glucides peuvent aussi être produit par le foie à partir des graisses si tu n’en manges pas.

      le mécanisme de stockage de toutes les B12 est le même.
      au lieu de lire tes bouses vertes apprends les bases.


    • JL JL 22 avril 17:51

      @foufouille
       
       noyage de poisson.


    • foufouille foufouille 22 avril 17:58

      @JL
      pas vraiment car pour comprendre ce dont tu parles et est de la manipulation, il faut lire tout le mécanisme.
      c’est ton site qui fait du noyage de poisson.


    • JL JL 22 avril 18:40

      @foufouille
       
       oui, c’est ça, les notions d’équivalents en substance, je connais ! Un principe mortifère. Qu’on en juge.
       
      Le « Principe d’équivalence en substance » n’a aucune valeur scientifique mais est une décision politique édictée par la FDA sous couverts de scientificité. Ce principe est à la base de nombreuses propositions émanant de la FDA et de réglementations américaines, adoptées par le reste du monde libéral, notamment pour récuser toutes études qui relèveraient du principe de précaution concernant l’alimentation : en gros, du lait c’est du lait (*), du maïs c’est du maïs, il n’y a pas de gène ni d’antibiotiques qui tiennent. A tel point qu’il est interdit aux USA de mentionner sur le lait qu’il contient des substances anti-bio. MAIS là où il y a une contradiction insupportable, c’est que les brevets dont se sert l’industrie agroalimentaire et les semenciers OGM reposent précisément la non équivalence des substances ! En somme, sur la transgression du principe dont ils se servent pour imposer leurs produits ! (*) cf. le vaccin qui provoque des mammites et qui induit du pus dans le lait.
       
       Dans le procès de l’hormone de croissance le tribunal a prononcé un non lieu au nom de ce que «  » en l’état des connaissances de l’époque, les prévenus ne pouvaient pas savoir qu’ils mettaient les patients en danger«  ». Le tribunal aurait dû faire un parallèle avec le « Principe d’équivalence en substance » : en effet, les Hypophyses prélevées sur des cadavres décédés d’une terrible maladie (Kreutzfeldt Jacob) n’étaient peut-être pas équivalentes en substance avec celles prélevées sur des cadavres morts en pleine santé. Le bons sens sinon la jurisprudence aurait alors imposé d’invalider ce principe crapuleux d’équivalence en substance. On comprend mieux pourquoi la médecine officielle craint tant les médecines parallèles.


    • foufouille foufouille 22 avril 18:46

      @JL
      oui, je vois et sans preuve aucune.
      on t’injecte de la b12 ou de la vitamine c = ça finit dans tes urines si ton stock est plein sinon tu la stocke.
      principe vérifié par vitamine irradiée comme dans mon lien.
      c’est pareil pour le glucose, le trop plein finit en graisse.


    • JL JL 22 avril 18:49

      @foufouille
       
       arrêtez de me tutoyer, surtout quand c’est pour dire n’importe quoi.
       
       smiley
       


    • foufouille foufouille 22 avril 18:59

      @JL
      dans tes rêves pour le tutoiement.
      retourne à l’école pour le reste.
      évite aussi d’écrire des conneries chopées sur des sites khmers verts.


    • JL JL 22 avril 19:14

      @foufouille
       
       le principe d’équivalence en substance dont je parle ici n’est pas un principe khmer vert, bien au contraire, c’est un dogme industriel, accepté par la FDA, l’OMS et autres organismes officiels, très officiel et anti-vert !!!
       
       Votre discours est complètement incohérent et pourri de contradictions. Il est permis de se demander : qui est foufouille ? Un idiot ? Ou un lobbysiste ?


    • foufouille foufouille 24 avril 14:24

      @JL

      c’est khmer vert car sans preuve aucune et zéro notion de biologie. peu importe que ce soit chimique ou naturel, si ton corps en a besoin, il l’utilisera. dans le cas de la B12, elle est simplement convertie comme pour les glucides.


    • JL JL 24 avril 14:31

      @foufouille
       
       idiot !


    • foufouille foufouille 24 avril 14:47

      @JL

      crétin de khmer vert sénile.


    • JL JL 24 avril 15:07

      @foufouille
       
       les insultes sont les arguments de ceux qui n’ont rien de sensé à dire.
       
      A l’opposé, mon post précédent ne s’adressait pas à foufouille, mais à sa réponse, complètement idiote : en effet, foufouille y traite de khmer vert une institution dominante, la FDA, institutions dominantes dont il se fait par ailleurs le porte drapeau ici, contre les écologistes.
       


    • foufouille foufouille 24 avril 15:22

      @JL

      j’ai répondu à ton insulte et tu es bien un khmer vert.


  • Dom66 Dom66 21 avril 10:17

    Merci pour larticle

    Terre Sacrée

    Vous avez le choix en pps.......

    Cliquez sur Présentation de Terre sacrée

    Les autres PPS sont Fabuleux

    Pour les amoureux du capitalisme tel que nous l’avons en ce moment...

    Regardez « J’accepte »


  • JL JL 21 avril 11:02

    C’est évidemment l’élevage industriel qui est responsable de ces pollutions.

    Vous avez omis de mentionner l’utilisation massive des antibiotiques.


  • JC_Lavau JC_Lavau 21 avril 14:56

    Outre « lutter contre le changement climatique », penser aussi à s’assurer contre les accidents de terrain.


  • jipebe29 jipebe29 21 avril 23:41

    Ces végans veulent nous imposer, par la force s’il le faut, leur mode de vie rétrograde. S’ils veulent être végans, grand bien leur fasse, mais il est hors de question qu’ils nous imposent leur mode de vie moyennâgeux.

    Pour justifier leur idéologie débile, ils veulent nos faire croire qu’il y a un terrifiant réchauffement du climat.

    Or, que disent les observations ? Qu’il y a eu un petit réchauffement de +0,8°C en 130 ans, qui fait suite à la période plus froide du Petit Age Glaciaire, et que ce réchauffement a cessé depuis début des années 2000, malgré une inflation de nos émissions de CO2, la tendance étant de +0,1°C/décennie, ce qui devrait normalement poser problème au dogme du réchauffement climatique anthropique.

    Comme par ailleurs les projections des modèles divergent de plus en plus des observations, cela confirme que leurs projections multidécennales n’ont aucune crédibilité et que nous n’avons aucun souci à nous faire.

    Ce qui serait beaucoup plus grave qu’un petit réchauffement, ce serait une nouvelle période froide qui pourrait arriver lors de la prochaine décennie, compte tenu de la faiblesse de l’activité solaire. 


  • Des étudiants et écoliers manifestent dans les rues du monde entier

    ...

    L’infantilisation de la politique est le résultat d’une manipulation la plus crasse de la part des adultes ...

    En fait les écolos ne font pas mieux que Hitler et sa jeunesse Hitlérienne ....

    Méthode de Nazi = méthode de pourri .....


  • Désintox Désintox 23 avril 21:27

    Article véridique. Cependant, je pense qu’il faut distinguer la production de viande issue d’élevages « industriels » de celle qui provient de l’agriculture paysanne.

    La prairie est un bon moyen de valoriser certaines terres agricoles et elle présente de nombreux avantages écologiques (surtout quand elle est bocagère). Pas de prairie sans élevage.

    Il est vrai que nous devrions diminuer notre consommation de viande et nous en tenir à des viandes de qualité, produites dans de bonnes condition.

    On peut faire la même remarque pour le poisson : bannir la pêche industrielle et préférer la pêche de petit bateau. Le poisson est certes plus cher, mais il est bien meilleur.


  • olivier cabanel olivier cabanel 24 avril 09:10

    @ l’auteur

    merci pour cet article...que je partage bien sur

    juste une chose, qu’il faut marteler : nous n’avons pas à sauver la planète !!! la planète ne risque rien...si un jour, ce qui pourrait bien arriver, l’humain disparait de sa surface, elle mettra des millions d’années à se refaire une santé, mais elle y arrivera...c’est nous qui avons un problème ! pas la planète ! !


Réagir