mercredi 9 septembre - par olivier cabanel

Un chasseur sachant chasser...

L’ouverture de la chasse approche, semant le désarroi parmi les animaux qui vont tenter d’échapper aux battues, aux pièges, à la boulimie de tuer, mais aussi parmi les humains pour lesquels les sorties dans les bois calmes seront désormais dangereuses.

Un million de chasseurs, armés jusqu’aux dents, et souvent alcoolisés, vont donc patrouiller, la carabine à la main, et les bottes aux pieds, pour tenter de remplir leurs gibecières de faisans d’élevage impropres à la consommation, car bourrés d’antibiotiques.

En effet, il faut savoir que ces volatiles sont élevés dans des espaces grillagés, et s’entassent par milliers, mettant en danger leur santé, d’où l’obligation de les traiter à grand coup d’antibiotiques sous forme de poudre ajoutée à leur nourriture...

C’est d’ailleurs ce que confirme une ancienne éleveuse de gibier. lien

Ces faisans, perdrix, canards, relâchés quelques temps avant l’ouverture, privés de leur nourriture habituelle, découvrent un monde étrange, parcourus de voitures, de camions, finissant souvent leur vie sous des roues aveugles...

La situation n’est guère plus brillante pour les sangliers, qu’il vaudrait mieux appeler « cochons sauvages », (voire cochongliers) vu qu’ils ont été croisés, dans des élevages, avec des cochons, et parcourent les champs de maïs à la recherche de nourriture, même si des chasseurs le contestent. lien

Pourtant les chasseurs le savent bien, puisqu’ils ont créé dans les bois des zones d’approvisionnement, en y déversant du maïs, afin de maintenir les animaux sur place, et éviter de longues marches en forêt à la recherche de leur proie.

Ces lieux de nourrissage font débat, interdits parfois ici, mais autorisés ailleurs. lien

N’oublions pas les chevreuils, et autres cervidés, qui n’ayant pratiquement plus de prédateurs, se multiplient...

De plus, les chasseurs ont trouvé un solide soutien en la personne du chef de l’état, lequel leur a fait un joli cadeau, en diminuant drastiquement le montant du permis. lien

Comme il est notoire que ceux-ci votent massivement à l’extrême droite, on comprend la manœuvre habile de Macron, privant le clan Le Pen d’électeurs, et lui apportant une précieuse manne d’électeurs.

Ajoutons que les chasseurs tentent depuis longtemps de se faire passer pour des « défenseurs de l’environnement », affirmant qu’ils participent activement à l’équilibre de la faune, en « prélevant », une part non négligeable de gibier...avec la volonté affichée de se substituer aux vrais prédateurs, souvent espèces protégées, que sont les genettes, les lynx, les martes, les belettes, les chats sauvages, les fouines, mais aussi les loups et les ours.

Le renard, hélas, échappe à la protection, et pourtant, il est un agent essentiel nécessaire à la protection de la biodiversité, gros consommateur de rats, alors que l'argument utilisé contre lui, suite à la propagation de la rage, n’a plus de sens puisque les scientifiques ont trouvé la parade. lien

Mais, ce ne sont pas les seuls animaux à s’inquiéter de l’ouverture de la chasse, car il y a aussi les promeneurs, amoureux de longues balades en forêt, les gnomes, lutins, sylphes, farfadets, et bien sur les mycophages. lien...

...mais aussi les vaches, les chiens, et les humains aussi, puisqu’ils sont nombreux à mourir sous les balles des chasseurs, ceux-ci les ayant confondus avec des lapins ou des sangliers.

Encore heureux quand les chasseurs ne se tirent pas les uns sur les autres...

Ainsi, il y a quelques temps, un chasseur, apparemment un peu myope, a tué proprement et simplement une vache...un certain 16 octobre 2016. lien

Un autre a tué son propre chien, coupable d’avoir mangé des mouchoirs en papier...et des sous-vêtements...mais pourquoi celui-ci les avait enlevés ?... lien

Un autre a tué son chien, car « il aboyait trop fort »... lien

Est-ce par vengeance que le contraire s’est produit, un chien ayant appuyé par mégarde sur la détente du fusil. lien

Espérons que le Tour de France ne sera pas menacé par cette ouverture de chasse, car, en octobre 2018, un cycliste a été abattu par un chasseur, qu’il avait pris pour un chevreuil. lien

Un autre vététiste, celui-là, a été blessé par un chasseur, apparemment aussi un peu myope, lequel l’avait pris pour un sanglier. lien

Même les pare-brise de nos véhicules ne sont pas à l’abri, puisque régulièrement, ils font l’objet de tirs de chasse. lien

Publicité

Et ces accidents ne sont pas rares, puisque, d’après les experts, ils se multiplient chaque année un peu plus : on en comptait pas moins de 132 l’an dernier. lien

Encore moins rassurant, selon l’ASPAS, la France est le pays d’Europe où se produisent le plus d’accidents de chasse. lien

Et si on parlait un peu du plomb ?

Personne n’ignore que le plomb est l’une des composantes des balles tirées par les chasseurs, et la quantité n’en est pas anodine : les 200 millions de cartouches (lien) tirées pendant la saison de chasse représentent 8000 tonnes de plomb, lequel est responsable de graves maladies, le saturnisme par exemple...lien

Il ne faudrait pas oublier la légère tendance qu’ont tous ces « prédateurs » à s’adonner à la boisson, dès les premières heures de la matinée, responsable souvent de tirs hasardeux, faisant espérer qu’un jour, des contrôles d’alcootests soient effectuées régulièrement afin d’éviter le pire.

Ainsi deux d’entre eux, totalement ivres, s’en sont pris à des oies, sur un domaine privé, et ont massacré 11 oies et leur progéniture sans le moindre état d’âme. lien

Un autre, vice-président d’une société de chasse, avec 2 grammes d’alcool dans le sang, avait ému la population en tirant des coups de feu dans la rue, avant de s’en prendre à la police, qui finalement a réussi à le désarmer. lien

Sans oublier ces deux autres chasseurs, partis à la chasse au « gros gibier », avec près de 2 gr dans le sang, avant d’avoir été arrêtés par les gendarmes, car ils roulaient à 140 km/h, pour rattraper leur retard. lien

Ne faisons pas l’impasse sur la tristement célèbre « chasse à courre », dont le patron des chasseurs, Willy Schraen, fait la promotion, assez fier de compter parmi ses supporters le président de la république en personne. lien

C’est d’ailleurs la présence de ce lobbyiste lors d’une réunion gouvernementale, à laquelle il n’avait pas été invité, qui a provoqué la démission de Nicolas Hulot.

Ces pratiques barbares, d’un autre siècle, dans lesquelles l’animal n’a aucune chance, sorte de corrida en forêt, sont une aberration, et auraient dû être interdites après la révolution de 1789, et pourtant elles perdurent malgré une population largement hostile. lien

D’autre part, les avancées contre les excès de la chasse sont timides, comme cette reculade vis-à-vis des pièges à la glue...lien

Sauf qu’en même temps, le gouvernement autorisait le « prélèvement », mot aimable plus politiquement correct que celui de massacre, de milliers de tourterelles des bois...ainsi 17 460 tourterelles seront sacrifiées pour le bon plaisir des chasseurs, adoubés par le président de la république... et le ministère de l’environnement. lien

Pourtant les effectifs de ce magnifique oiseau sont en chute drastique depuis des années (moins 78% depuis 1980).

Pourtant l’Europe s’est émue de cette décision, ouvrant une procédure d’infraction contre la France...

Pourtant une consultation a été lancée, à laquelle 19 000 personnes ont répondu, et a recueilli 75% d’avis défavorables.

Au-delà des pétitions, que reste-t-il à faire ?...

Perso, j’ai une recette qui marche assez bien : je me suis fait l’acquéreur d’un sifflet de gendarme, et lorsque ça pétarade de tous les côtés dans un bois, un grand coup de sifflet est généralement très efficace.

Comme dit mon vieil ami africain : « seuls ceux qui savent écouter entendent s’exprimer les animaux  ».

Le dessin illustrant l’article est de Brodel

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Tirez la chasse

la voiture électrique, une arnaque ?

Ces lobbys qui tuent la planète

Un ministre qui fait tout de Travert

Publicité

Du round up aux OGM

OGM, l’Amérique s’inquiète

Globalement mauvais

L’amarante, plante espiègle

Face à la chimie de la mort

Dites oui à l’oignon

Guérir ou mourir en mangeant

Prenons-en de la graine !

Des racines et des arbres

Finissez vos assiettes

Main verte pour tomate rouge

L’huile de l’arbre

A table avec les sauvages

Arrêtez la terre, je veux descendre

A l’oreille des feuilles

La terre folle

Au bois de mon cœur

Les dessous du chou

Un article à la noix

Le jardin extraordinaire

Ces plantes qui tuent les virus

Des pommes, des poires, mais pas n’importe quoi

Aimer la Terre

Jamais déçu par le chou

Sauvé par l’écorce

Les vilains secrets du terroir

OGM, globalement mauvais

Un monde en mutation est en route



114 réactions


  • Clocel Clocel 9 septembre 10:33

    Précieux auxiliaires de police les chasseurs, pas touche !

    Il y a des contre-parties à leur passe-droit, faut pas croire.

    C’est l’œil du pouvoir aux tréfonds des campagnes, c’est dans ces rangs-là que les milices puisent leurs meilleurs éléments, on n’a jamais vu de révoltes avec des fusils de chasse.


    • Rinbeau Rinbeau 9 septembre 14:42

      @Clocel

      Il est vrai que l’on ne peut pas chasser les champignons partout ! propriété privée oblige ! Mais que l’on peut cueillir des chasseurs ne sachant pas chasser ! Puissance publique oblige !


  • Septime Sévère 9 septembre 10:53

    Je tue quelques sangliers dans la saison de chasse, mais c’est juste pour le sport. Avec tout le césium 137 qu’Olivier Cabanel a trouvé dedans, je préfère les jeter ensuite directement dans la piscine de désactivation de la centrale nucléaire municipale. 


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 septembre 10:59

      @Septime Sévère
      ah bon ? du césium 137 ?..et pas de césium 134 ? 

      je crois finalement que les vols en balais motorisé vous ont tourné la tête !
      merci de votre commentaire... et de votre humour.
       smiley


  • babelouest babelouest 9 septembre 11:02

    Une fois je me souviens m’être promené dans un coin très boisé, avec des chemins couronnés d’arbres. Soudain j’entends PAN, et juste au-dessus de ma tête je vois des feuilles déchiquetées par les plombs. Et puis un magnifique faisan, qui en a réchappé. Je n’ai pas vu le chasseur. Lui non plus, ne m’a pas vu, mais c’est moi qui étais sur un chemin....


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 septembre 11:11

      @babelouest
      merci de ce témoignage...
      perso, j’ai carrément été menacé par un chasseur qui encerclait avec d’autres un bois, m’enjoignant de m’en aller, si je ne voulais pas récolter une poignée de plombs... smiley


    • babelouest babelouest 9 septembre 11:22

      @olivier cabanel surtout si c’est assez proche de la fin de journée, « la machine » risque de fonctionner largement au carburant supérieur, et là effectivement il y a un gros risque.....


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 septembre 11:41

      @babelouest
      surtout que généralement, ils commencent tôt le matin... smiley


    • Fergus Fergus 9 septembre 11:52

      Bonjour, olivier cabanel

      « j’ai carrément été menacé par un chasseur »

      Je confirme ce genres de menaces pour en avoir également subies du côté des palombières de Gironde.


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 septembre 13:13

      @Fergus
      bonjour Fergus... et je présume que nous ne sommes pas les seuls !
       hélas...


  • zygzornifle zygzornifle 9 septembre 11:05

    Ha la chasse aux gilets jaunes va également reprendre ....


  • Badoudouman 9 septembre 11:09

    A voir tous ces arguments on se demande comment ça peut encore durer.... De quel droit ôté t on l’a vie ? Merci a l’auteur


  • Rinbeau Rinbeau 9 septembre 12:07

    Ben la chasse, c’est comme la prostitution, c’est le plus vieux métier du monde !


  • Kelimp 9 septembre 12:15

    Voilà, toutes les dérives et la nocivité de la chasse est résumée dans ce billet.

    Le temps où ce plaisir morbide de quelques uns finira dans les oubliettes de la société approche.

    En attendant, je retiens cet appel de Victor Hugo, devenu le cri de guerre de Sea Shepherd : « Il vient une heure où protester ne suffit plus, après la philosophie, il faut l’action. » ✊


  • juluch juluch 9 septembre 12:16

    Bonjour Olivier

    J’ai mit « excellent » sur l’article, pourtant je ne suis pas d’accord.

    je fréquente les chasseurs et ce qui est décrit là est de la caricature....désolé olivier.

    La plupart qui sont autour de moi sont foncièrement amoureux de la nature et il là connaisse très bien.

    les règles ont changées pour les Dianes, certes il ya des couacs mais c’est de plus en plus rare.

    pour ma part un fusil est une responsabilité , faut savoir le maîtriser et surtout prendre en compte l’environnement avant le tir et ne pas avoir peur du gibier.

    savoir la munition que l’on met dans la chambre et l’adapter au gibier.

    une balle ira plus loin que des plombs par exemple.

    La Corse peut à présent reprendre la chevrotine « officiellement »  smiley

    ensuite boire durant la chasse est totalement interdit et les responsables de Diane font lire à chaque jour de chasse les règles prévues par la fédération.

    Connaissant un responsable je peux assurer qu’il est intransigeant là dessus et chez lui pas d’accidents, ceux qui ne respectent pas sont exclus sans recours.

    faut savoir aussi que la chasse régularise la prolifération de certaines espèces envahissantes comme les sangliers par exemple.

    Quand on voit qu’en un seul jour 153 sont abattus on peut imaginer le nombres qu’il peut y avoir dans un canton.

    d’ailleurs c’est souvent la Préfecture qui demande par le truchement de la fédération de chasse que certaines battues soient organisées.

    pour finir lors de la période de chasse les lieux sont balisés par des panneaux qui informe du danger....danger bravé par des abrutis le plus souvent.

    Voilà fallait que je le dise , sans rancune olivier.... smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 septembre 13:08

      @juluch
      merci de ta franchise.
      je dois dire que perso, je ne suis pas systématiquement un « opposant à la chasse »...je n’accepte pas d’abord ce qu’il faut bien appeler « la chasse d’élevage »...tant qu’a faire, que les chasseurs aillent exercer leur talent dans des poulaillers...
      dans cette logique, si les chasseurs devenaient des prédateurs intelligents, je n’y serais pas opposé... mais, il faut reconnaître que dans la majorité des cas, ce n’est justement pas le cas.
      j’aime autant laisser aux vrais prédateurs le soin de le faire...
      finalement, j’aimerais bien que ce que j’ai décris dans cet article soit « de la caricature », mais j’ai hélas bien peur que ce soit une triste réalité.
      sans rancune non plus.


    • Rinbeau Rinbeau 9 septembre 14:12

      @juluch

      ensuite boire durant la chasse est totalement interdit et les responsables de Diane font lire à chaque jour de chasse les règles prévues par la fédération.

      Tiens ? Va dire ça aux jeunes femmes qui sont engagés pour des « extra » dans les palombières au black, elles vont bien se marrer !


    • Ecureuil66 9 septembre 15:14

      @juluch
      pour finir lors de la période de chasse les lieux sont balisés par des panneaux qui informe du danger....danger bravé par des abrutis le plus souvent.

      C’est bien ce qu’on reproche aux chasseurs , ils prennent possession de la forêt en plantant leurs pancartes et tant pis pour les autres (promeneurs, cyclistes , etc...)
      pourquoi on planterait pas les nôtres ; « randonnée en cours » ?

      si au moins il y avait un site sur internet avec un calendrier des chasses , toutes les chasses sur le département dans le mois en cours, comme il y a un site pour situer les ours dans les Pyrénnées ,les randonneurs pourraient s’éviter x kilomètres en voiture pour arriver sur un site de ballade et tomber face à une de leurs pancartes !

      ceci dit il y a aussi des chasseurs sympas qui changent leur itinéraire pour éviter les promeneurs ou ceux qui font du sport dans la nature....


    • juluch juluch 9 septembre 15:18

      @Rinbeau

      Pas compris....les extra ?


    • juluch juluch 9 septembre 15:20

      @Ecureuil66

      perso si je fait une randonnées et que je vois le panneaux, je vais ailleurs....faut être un petit peu logique.

      il faut s’informer auprès de la société de chasse du coin .

      les accidents sont beaucoups moins nombreux d’années en années.


    • Ecureuil66 9 septembre 16:04

      @juluch
      c’est aux chasseurs qui restreignent la liberté d’aller et venir des citoyens de faire la démarche d’information et de créer un site pour penser un peu aux autres...ils ne sont pas les seuls sur terre ! 


    • juluch juluch 9 septembre 16:55

      @Ecureuil66

      pas d’accord.....on peut renvoyer la balle avec les promeneurs qui bravent les avertissements.

      un peu comme celui qui grille un feux rouge et qui a un accident.....il devrait accuser l’Etat de restreindre sa liberté de rouler non ??


    • Ecureuil66 9 septembre 18:08

      @juluch
      ha ha ha ! bon chacun voit midi à sa porte ... c’est pourquoi je trouve que les chasseurs devraient créer un site internet où pour éviter de se retrouver bêtement devant une de ces pancartes

      le quidam moyen pourrait organiser son prochain week end sans surprises 


    • Iris Iris 10 septembre 14:06

      @juluch

      C’est vrai que l’article est un peu caricatural, cependant ce qu’il dénonce existe bel et bien. Je remarque que vous ne le niez pas ce qui vous met définitivement dans le clan des chasseurs raisonnables.
       

      pour finir lors de la période de chasse les lieux sont balisés par des panneaux qui informe du danger..danger bravé par des abrutis le plus souvent.

      Vers chez moi je ne vois pas beaucoup de panneaux, et franchement c’est quasi imposible de déterminer les périmètres de chasse.
      Comme j’ai du mal à accepter d’être privé de certaines de mes ballades préférées pendant plus d’un mois, il m’arrive de braver le danger avec des vetements le plus flashi possible.

      L’abruti vous souhaite une bonne fin de journée. smiley


    • juluch juluch 10 septembre 15:23

      @Iris

      je fréquente les chasseurs mais je ne chasse pas  smiley

      et vous n’etes pas un abruti 

      bonne fin de journée également


    • Iris Iris 10 septembre 22:37

      @juluch

      Vous ne chassez pas tant mieux ! Je n’aimerai pas me retrouver nez à nez avec votre char d’assault dans un sous-bois.


    • juluch juluch 12 septembre 18:31

      @Iris
       smiley


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 septembre 13:03

    « Ah j’l’attendais celle-là ! J’l’attendais... Non mais, le mauvais chasseur ? Bon, bah, c’est le gars qui a un fusil, y voit un truc qui bouge, y tire...
    Le bon chasseur ? C’est un gars, il a un fusil, un fusil, y voit un truc qui bouge, y tire... mais...
    C’est pas la même chose ! Y’a le bon chasseur, et y’a le mauvais chasseur... Y’a le viandard, et y’a le non viandard.
    Bon, y faut expliquer. Tu vois, y’a le mauvais chasseur : y voit un truc qui bouge : y tire, y tire. Le bon chasseur : Y voit un truc : y tire... mais c’est un bon chasseur !
    Voilà ! C’est ça ! On ne peut pas les confondre...
    Y’a le mauvais chasseur : y voit un truc, y tire, c’est sûr... Alors là on le reconnaît à la ronde. Mais le bon chasseur : y voit un truc, y tire, mais... c’est un bon chasseur quoi ! Bon, d’toutes façons, c’est des questions à la con ça... »


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 septembre 13:11

      @Séraphin Lampion
      merci d’avoir rappelé ce sketch notoire, que j’avais décidé de donner en lien, puis hélas oublié.
      le voici, pour ceux qui ne l’auraient jamais vu...lien


    • Xenozoid Xenozoid 9 septembre 13:13

      @Séraphin Lampion

      les inconnus....


    • babelouest babelouest 9 septembre 13:20

      @olivier cabanel ah le chant de la galinette cendrée ... ou Robert le réveil-matin... ce matin, la fenêtre ouverte j’en écoutais un (à mon avis bien petit) qui lançait l’appel dans le quartier vers six heures...


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 9 septembre 13:43

      @Séraphin Lampion

      Non, le bon chasseur, c’est le bon sauvage, il tire et il mange le gibier mais il est de peau brune ou rouge, et puis il y a le mauvais chasseur, il tire et il mange le gibier mais il est de peau blanche.

       

      L’auteur de ce texte est-il pour la réintroduction des morpions dans son pantalon ?


    • Rinbeau Rinbeau 9 septembre 14:03

      @Daniel PIGNARD

      Non le bon chasseur, il ne tire pas parce-qu’il se dit tout à coup, merde c’est con ce que tu fais là !
      Le mauvais chasseur, il ne tire pas parce-qu’il a un verre dans chaque main !


    • Ecureuil66 9 septembre 16:26

      @Daniel PIGNARD
      le bon chasseur blanc peut aller acheter sa viande au magasin du coin ce que ne peut souvent pas faire le bon sauvage


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 9 septembre 17:17

      @Ecureuil66
      Mais s’il préfère chasser comme le bon sauvage, pourquoi l’en empêcher ?
      Aurait-il moins de droit sur la nature que le sauvage ?


    • Ecureuil66 9 septembre 17:57

      @Daniel PIGNARD
      c’est que l’environnement n’est pas le même . En général le « sauvage » exerce dans une région plutôt désertée par les hommes (désert ou jungle...) et il y a moins de risques d’accident de chasse ; je sais que c’ est une tradition très enracinée dans certaines contrées de France notamment chez les agriculteurs mais bon voilà chacun a son point de vue


    • Xenozoid Xenozoid 9 septembre 16:22

      @olivier cabanel

      perso je suis pour limiter la chasse aux vrais prédateurs, et généralement, ils n’ont pas besoin de fusils... 

      ils ont besoin de voteurs,sans les voteurs pas de munition enfin pas les mêmes


  • zygzornifle zygzornifle 9 septembre 14:19

    Bientôt en période de gastro , ça va être l’ouverture de la chiasse a la glue au fond du chiotte .....


  • Old Dan Old Dan 9 septembre 15:17

    ... et la chasse à l’arc ?

    (Un cerf a mis 17 jours pour mourir... de gangrène ! ]


  • oncle archibald 9 septembre 16:06

    @ Olivier :

    Il n’y a pas que les battues avec des gens postés qui attendent que le grand gibier, chevreuil ou sanglier, passe sur leur ligne de tir. Ceux là s’emmerdent, bouffent et picolent pour passer le temps, c’est possible.

    A coté et ne se mélangeant pas il y a ceux, dont j’ai fait partie, qui chassent le petit gibier, les lièvres, les perdrix, les grives, les bécasses. Ce sont des gens très ordinaires qui prennent plaisir à partir de bon matin pour marcher pendant des heures dans la nature en regardant chasser leur chien, c’est magnifique, et qui rentrent à midi avec un ou deux perdreaux dans la musette s’ils ont eu de la chance.

    J’ai un pote qui est devenu un obsédé de la bécasse. Il a acheté pour plusieurs milliers d’euros un chien déjà dressé à la bécasse, Il chasse tous les jours autorisés, soit trois jours par semaine, du début à la fin de la saison, et il tue entre dix et vingt bécasses par an ! Ça fait une sacrée proportion de bredouilles qui ne le gênent en rien ! Il ne fait chier personne et ne boit pas une goutte d’alcool. Je trouve bien cons les ayatollahs verts, ces pitoyables dictateurs, qui voudraient le priver de ce plaisir.

    Et puis vous évoquez complètement à contre exemple la révolution de 1789 qui a permis justement de donner le droit de chasse à tous les citoyens alors qu’il était jusque là un privilège des Seigneurs. Le pauvre bougre qui prélevait un lièvre pour ramener de la viande à bouffer pour sa famille était passible de fortes amendes, voire de prison et même de la peine de mort dans certains recoins de la douce France !


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 septembre 16:29

      @oncle archibald
      tout le monde sait que le droit de chasser pour tous a été l’une des possibilités offertes à tous les français, grâce à la révolution, et qu’à l’époque, seuls les nobles en avaient le droit...
      quant au reste du commentaire, au delà des « ayatollahs verts » (formule bien pratique pour stigmatiser les défenseurs de l’environnement), je suis surpris de cet amour pour la bécasse que vous évoquez... ! manifestement votre ami ignore que ce pauvre volatile est menacé de disparition
      10 à 20 bécasse par an pour un seul chasseur, ça finit par faire du nombre pour un million de chasseurs... non ?
      bien sur, vous allez me dire qu’ils ne chassent pas tous la bécasse, qu’ils ne boivent pas d’alcool, et qu’ils ne font pas chier tout le monde...bref, qu’ils sont une minorité...sauf que la bécasse, tout comme le faisan, est élevée en volière, et donc impropre à la consommation....prévenez votre ami, ce serait dommage de le perdre suite à un triste cancer.


    • Rinbeau Rinbeau 9 septembre 16:42

      @oncle archibald

      J’ai un pote qui est devenu un obsédé de la bécasse

      Plus jeune, j’étais aussi un obsédé de la bécasse ! C’était les plus faciles ! Mais il y en avait de très belles ! Je me suis dressé pour la bécasse comme un chien ! Je les sentais à un kilomètre à la ronde. Je m’autorisais à les chasser trois jours par semaine. Je les tirais aussi vite que Lucky luke de peur qu’elles ne se rendent compte que j’étais chasseur ! Je m’en faisais entre dix et vingt par saison !
      ça me faisait une sacrée proportion de bécasses couilles qui ne me gênait en rien !
      Ça ne faisait chier personne même si j’étais parfois souvent imbibé d’alcool !
      Pourquoi un dictateur aurait-il voulu me priver de ce plaisir ? 


    • Rinbeau Rinbeau 9 septembre 16:43

      @Rinbeau

      On est pas sérieux quand on a dix sept ans !


    • oncle archibald 9 septembre 16:56

      @olivier cabanel :

      La bécasse élevée en volières ???

      C’est nouveau ça vent de sortir, c’est du Cabanel éclairé à la patate douce, qui ne prend même pas la peine de lire le lien sur lequel il vous envoie ! Mais le mage d’AV n’en est pas à ça près !

      Ce sont les chiens dressés pour la chasse à la bécasse qui sont produits dans des élevages, pas les subtils, magnifiques (et délicieux) volatiles qui restent absolument réfractaires à toute tentative de production « forcée ».


    • Julien30 Julien30 9 septembre 19:00

      @oncle archibald
      « qui ne prend même pas la peine de lire le lien sur lequel il vous envoie !  »
      En effet le lien sur lequel il vous envoie dit en gros le contraire de ce qu’il avance,

      on commence à avoir l’habitude avec Cabanel mais celle-là est quand même gratinée ! Tout en nuances et en rigueur intellectuelle, une lumière de ce site !


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 septembre 21:33

      @Julien30
      merci de nous avoir éclairé, vous qui êtes la lumière de ce site.
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 septembre 21:37

      @oncle archibald
      ben, cher oncle, c’est écrit dans le lien que je vous ai donné.
      même si, comme l’écrit l’internaute « c’est très rare »
      la becasse des bois, est trés rare en elevage. quelques eleveurs en elevent en russie mais cela reste anecdotique....


    • oncle archibald 9 septembre 22:19

      @olivier cabanel

      Arrête ton char Ben Hur. En France y en a pas, c’est comme le boudin pour les légionnaires Belges. Sans rire si tu as un copain généreux qui te donne l’occasion de gouter ça, choisis un bon vin et ne crains pas le crabe.


    • Julien30 Julien30 9 septembre 23:54

      @olivier cabanel
      Au lieu de la pirouette et du smiley habituels reconnaissez pour une fois que vous racontez des âneries et que vous ne lisez même pas les liens que vous mettez pour « appuyer » vos propos, au lieu pris la main dans le pot de confiotte d’étaler votre mauvaise foi infantile « si, si ce que j’écris et ce qu’il y a dans le lien ça dit la même chose », ça fait tiep comme disent les jeunes.


    • Septime Sévère 10 septembre 06:43

      @Rinbeau
      .
      Surtout qu’une bécasse c’est mieux que dix pétasses. 


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 septembre 09:18

      @Julien30
      je persiste et insiste...même si c’est rare, il existe des élevages de bécasse, même si ça vous contrarie... smiley
      tiens j’en rajoute un, puisque ça vous fait tant plaisir.
       smiley


    • oncle archibald 10 septembre 11:08

      Commentaires de Léon Zitrone : .... et c’est @olivier cabanel qui nous exécute maintenant un magnifique salto arrière, très réussi bien que la patinoire reste dans la pénombre car elle est éclairée au jus de patate, écologie oblige !

      Première version : « sauf que la bécasse, tout comme le faisan, est élevée en volière, et donc impropre à la consommation....prévenez votre ami, ce serait dommage de le perdre suite à un triste cancer. »

      Deuxième version, assortie de ricanements en smileys : « je persiste et insiste...même si c’est rare, il existe des élevages de bécasse ».

      Le contenu du lien : "la becasse des bois, est trés rare en elevage. quelques eleveurs en elevent en russie mais cela reste anecdotique. la becasse est quasiment de par son comportement impossible a detenir en voliere a moins que tu disposes de plusieurs centaines de metres carré qui lui permette de se nourir de facon quasi naturel."

      Je ne me fais aucun souci pour la santé de mon pote, si un crabe vient le ronger un jour les bécasses qu’il a dégusté n’y seront pour rien !

      Je m’en voudrai de quitter ce fil sans rappeler l’axiome fondamental qui fait toute la richesse d’AV : Olivier Cabanel a toujours raison ! C’est pas demain la veille du jour ou il écrira : oui effectivement je m’étais planté et j’ai écrit une connerie.

       


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 septembre 11:25

      @oncle archibald
      mettez vos lunettes, cher oncle : 
      « la bécasse des bois, est très rare en élevage »
      est-ce que ça veut dire qu’elle n’est jamais élevée ? NON, bien évidemment.
      n’oubliez jamais que les mots ont un sens...que vous le vouliez ou non.
       smiley


    • Julien30 Julien30 10 septembre 11:51

      @oncle archibald
      On dirait que vous êtes arrivé à vous convaincre vous-même et là il faut vraiment vous aider, je vais donc réessayer une dernière fois, vous écrivez :
      « « sauf que la bécasse, tout comme le faisan, est élevée en volière, et donc impropre à la consommation.... », d’après votre formulation on comprend que ce serait la norme, et pour appuyer votre propos vous mettez en lien un site sur lequel on lit que c’est en fait très rare. Vous voyez les mots ont un sens... 


    • oncle archibald 10 septembre 12:00

      @Julien30 : j’ai bien compris que c’est à notre mage adoré, barde, druide et architecte de surcroit, que vous adressiez vos remarques .... Autant expliquer à une buche la recette des crêpes Suzette, elle n’en fera pas quand même !


    • Armelle Armelle 11 septembre 17:52

      @olivier cabanel
      Vous racontez vraiment n’importe quoi Cabanel. Et le pire c’est que vous persistez dans votre ânerie, tout ça pour avoir raison, tout ça pour faire le savant. Pauv garçon... 
      Donnez-nous donc des adresses d’élevage de bécasse en France ? 
      On vous attend cher maîîître !!! Et préparer votre rame parce que vous en aurez bougrement besoin...à moins que vous nous trouviez deux bécasses dans une volière au fin fond de la russie !
      Il faudrait des volières en KM2 pour que celles-ci puissent survivre... Qu’est-ce vous nous chantez là encore ?
      Pourquoi êtes-vous à ce point cruel avec vous même ? Vous êtes unique car personne ne l’est suffisamment pour se rabaisser comme vous le faites !!!
      C’est hallucinant !!!


    • Septime Sévère 11 septembre 17:56

      @Armelle
      .
      Je vous prie d’être plus aimable avec mon vieil oncle Olivier, faute de quoi je vous bannirai d’office de mes futurs articles. 


  • Ecureuil66 9 septembre 16:09

    perso je pense que le chasseur devrait s’engager dans une troupe mercenaire et aller combattre les daech, une race d’animaux qui peut se défendre....


  • Ecureuil66 9 septembre 16:21

    en fait si j’ai bien compris l’argumentation des chasseurs il leur faut un motif pour se balader dans la forêt : pas d’objectif, pas de ballade.....un peu comme les pêcheurs qui adorent être tranquille au bord de l’eau et s’en fichent de revenir bredouille

    Dans notre société d’aujourd’hui se promener en forêt juste pour le plaisir ou rêvasser au bord de l’eau sans rien faire surtout si vous êtes seul est anormal et très mal vu...si un gendarme passe par là vous avez droit au contrôle d’identité

    quelle civilisation !


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 septembre 16:31

      @Ecureuil66
      on peut aussi conseiller aux chasseurs de remplacer leur fusil par un appareil photo, ils auraient autant de plaisir, et les animaux leurs seraient reconnaissants. smiley


    • Ecureuil66 9 septembre 17:34

      @olivier cabanel
      très juste....
      bon pour le moment le lobby des chasseurs est plus puissant que celui des écolos (ils ont même eu un candidat à la présidence !) mais je pense qu’à la longue cette pratique barbare d’un autre temps finira par disparaître dans nos contrées comme la peine de mort (sauf que les animaux eux n’ont tué personne)
      A l’heure actuelle si on se penche un peu sur la réglementation de la chasse (qui varie d’un département à un autre) ils ont presque tous les droits pour eux
      Le combat est difficile j’ai vu des adultes dont le visage avait changé de couleur après avoir entendu des coups de feux à proximité et entendu la clochette des chiens de chasse ( mais ce jour là on a vu ni chien ni chasseur) autrement dit cette corporation peut semer impunément la peur dans les campagnes par sa seule présence 
      voilà pourquoi je suis contre la chasse elle représente un danger pour les non chasseurs dans un pays dit civilisé et de plus en plus peuplé.


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 septembre 17:53

      @Ecureuil66
      espérons le ! smiley


  • Septime Sévère 9 septembre 18:08

    Je suis fier de faire savoir que je suis banni par Mervis Nocteau, auteur d’un récent article expliquant qu’il est devenu d’extrême-droite. 


    • Rinbeau Rinbeau 9 septembre 18:35

      @Septime Sévère

       ??????


    • ETTORE ETTORE 9 septembre 19:14

      @Septime Sévère
      Je suis fier de faire savoir que je suis banni par Mervis Nocteau, auteur d’un récent article expliquant qu’il est devenu d’extrême-droite. 

      Vous aussi, vous vous êtes fait tirer à vue ?
      Vous ne marchiez peut être pas du bon côté de la chaussée...
      Surtout quand ce phénomène décide de changer.....son côté de « rampage » ! lol


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 septembre 21:25

      @Septime Sévère
      félicitations...


  • jymb 9 septembre 19:09

    @ l’auteur

    Je suis lassé de lire des articles qui ne servent qu’à dresser une partie de la population contre l’autre, en les traitants de salauds, d’alcoolique et de meurtriers

    Un jour viendra où les chasseurs lassés d’être insultés refuseront d’aider à la recherche des randonneurs perdus 

    SI j’ai bien compté, vous citez douze cas d’énergumènes pour une population de chasseurs évaluée dans une de vos réponses à un million ( et je n’en fais pas partie...) 

    C’est immensément moins que la proportion de casseurs, violents, pillards, dans une manif de « verts » altermondialistes et équivalents...

    VIvre en société est une recherche d’équilibre entre les élans et souhaits des uns et des autres. Perso je déteste le foot où l’on retrouve mille fois plus dé débiles profonds, éructants et beuglants que chez les chasseurs, mais je ne demande pas son interdiction pour autant. Une moralisation éventuellement pour en chasser le fric omniprésent sur le dos des pauvres, mais pas plus. 


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 septembre 21:28

      @jymb
      bah, je n’ai cité que 12 cas, mais j’aurais pu en citer beaucoup plus...(si vous aviez ouvert les liens proposés, vous les auriez découvert) ce que je n’ai pas fait pour ne pas alourdir le tableau...
      vous devriez me remercier.
      ensuite, vous créez une échelle de valeur (le foot)...
      c’est une posture bien connue de comparer avec d’autres pour minimiser celle que vous défendez...
      un peu facile non ?
       smiley


    • jymb 10 septembre 15:46

      @olivier cabanel
      Désolé je ne défends pas une cause et je n’ai jamais tenu un fusil de chasse dans mes mains
      Je m’oppose à cette haîne d’autrui et de ses activités, haîne qui ronge la société : ce salaud de ....cette ordure de...il faudrait interdire le.....
      et on s’étonne de voir la violence monter et les gens se sauter à la gorge pour un rien 


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 septembre 18:26

      @jymb
      vous vous trompez sur toute la ligne, je n’ai aucune haine (comme vous dites) vis à vis des chasseurs... je déplore seulement une pratique qui n’a plus aucun sens, puisque les chasseurs ne sont plus des prédateurs, ils sont généralement pour la plupart des éleveurs de volaille qui nous épargneraient la peur s’ils avaient la bonne idée d’aller faire leur tir directement dans les poulaillers...
      j’ai d’ailleurs une anecdote à ce sujet : un groupe de chasseurs se baladaient au bord d’un bois qui m’appartient, attenant à ma maison, et les poules, avec leurs poussins, et leur coq se baladaient eux aussi dans mon bois...
      l’un des chiens s’est alors glissé sous le grillage, et a tué une poule, qu’il emportait en remuant la queue...dans un premier temps, les chasseurs ont tenté de prendre la fuite discrètement, mais voilà, on les avait vu...tout penauds, ils ont proposé de rembourser la poule tuée...j’ai refusé...en leur disant, c’est normal, vous tirez sur du gibier d’élevage, et votre chien n’a pas fait la différence...
       smiley


  • ETTORE ETTORE 9 septembre 19:39

    Bonsoir Olivier.

    C’est vrai que l’on « serre les fesses » quand on voit le panneau 

    « chasse en cours »...

    Cela veut bien dire que la notion de danger est ancrée dorénavant dans les esprits.

    « ad personam »

    Pour ma part, dans la forêt qui jouxte la commune, je crains surtout la traversée d’animaux, sur la route qui traverse le bois, lors de ces battues.

    Ayant déjà fait la rencontre du 3ème type (RR3) avec un sanglier, qu’un clan d’Obelix armés avaient du effrayer, et c’est pas passé loin, au poil (de pinceau) près du pare choc ( qui à mon avis, au vu la bestiole....n’aurait paré à rien du tout !

    Dans cette forêt, il y a aussi un stand de tir et.....Un sentier de randonnée balisé.

    Fait imaginer le plaisir que l’on peut ressentir en se promenant sur ce chemin, sous cette silve ombragée, ou sont sculptés dans des troncs, divers écureuils et champignons, tous bien champêtres, avec moult explications sur la faune de ce bois.....Et tout cela, dans un espoir sans fin, d’apercevoir, même subrepticement un

    de ces locataires qui doit vous épier.

    Mais franchement, faut reconnaitre une chose, des bang bang bang...à répétition, toute la journée......comme sonnette d’entrée....

    On as quand même l’esprit pris par de mauvais.....pré...SENTIMENTS !


  • titi 9 septembre 21:06

    Rien de nouveau sous le soleil.

    M.Cabanel est contre se que fait une partie de la population. Donc il faut l’interdire.

    On pas de l’écologie punitive à l’écologie répressive.

    Prochaine étape l’écologie concentrationnaire puis génocidaire.


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 septembre 21:31

      @titi
      vous vouliez dire « ce que fait une partie... etc »
      votre français me semble aussi approximatif que votre pensée...
      mais j’espère me tromper.

      par parenthèse, faudra développer la nuance (surement subtile) que vous faites entre l’écologie punitive et l’écologie répressive...
      je sens qu’on va bien rigoler.
       smiley


    • titi 9 septembre 22:07

      @olivier cabanel

      J’ajoute que quand on a pas d’argument sur le fond, on s’attache à la forme.
      N’est ce pas M.Cabanel ?

      Pour ce qui est de la différence entre le punitif et le répressif, je vous propose le Larousse.
      Il s’agit d’un ouvrage plutôt austère... donc non je ne pense pas que vous allez rigoler.


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 septembre 09:15

      @titi
      oui, de temps en temps, critiquer la forme m’amuse un peu...pas vous, manifestement... smiley


  • Anthou 9 septembre 22:24

    « Et ces accidents ne sont pas rares, puisque, d’après les experts, ils se multiplient chaque année un peu plus : on en comptait pas moins de 132 l’an dernier. »

    Mais le graphique inclus montre au contraire que le nombre d’accidents de chasse diminue depuis 20 ans.

    « Ces pratiques barbares, d’un autre siècle, dans lesquelles l’animal n’a aucune chance, sorte de corrida en forêt, sont une aberration, et auraient dû être interdites après la révolution de 1789, et pourtant elles perdurent malgré une population largement hostile. »

    Il n’y a pas de corrida en foret, une parcelle peut etre tres entourée par des chasseurs, mais les betes qui sont encerclées bien souvent (à 90%) arrivent à échapper à la traque et au tireurs. Quand une troupe de sanglier déboulle à 60 à l’heure, arriver à mettre une balle dans l’un d’entre eux, ce n’est pas facile.

    Il n’y a plus de grands prédateurs, donc les cerfs, chevreuils et sangliers prolifèrent. Et causent des dommages considérables dans les grandes cultures qui nous nourissent : pommes de terres, céréales, etc.

    Vous avez le choix : vous voulez manger, ou vous voulez laisser manger votre nourriture par des bêtes sauvages ?


    • Ecureuil66 9 septembre 23:00

      @Anthou
      généralement ce sont les sociétés de chasse elles mêmes qui lâchent ces animaux dans la nature pour qu’on les appelle au secours après.... bon j’exagère un peu mais pas trop en tous cas pour le sanglier c’est sûr qu’ils n’avaient pas prévu une reproduction aussi prolifique....


    • Ecureuil66 9 septembre 23:09

      @Anthou
      généralement ce sont les sociétés de chasse elles-mêmes qui lâchent ces animaux dans la nature (pas forcément juste avant l’ouverture comme dans le sketch) ....du coup ils justifient leur intervention par l’appel au secours des cultivateurs (qui ne sont pas tous chasseurs) 
      en ce qui concerne le sanglier ou cochon sauvage il est bien connu que sa prolifération suite à sa réintroduction dans certaines régions a dépassé largement toutes les prévisions des « spécialistes » et c’est effectivement devenu un fléau


    • Anthou 10 septembre 07:32

      @Ecureuil66
      Les sociétés de chasse lachent des faisans et des perdrix. C’est tout. Et ces animaux ne causent pas de dégats aux cultures.
      Et le sanglier n’a pas été réintroduit, il n’a jamais disparu, il prolifére, et sans chasseur, il n’y aurait plus une seule culture à récolter


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 septembre 09:14

      @Anthou
      appelez ça comme vous voulez, corrida ou pas corrida... mais encercler un bois, avec un chasseur tous les 5 mètres laisse quand même peu de chance au chevreuil ou au sanglier.
      tout comme au taureau dans l’arène.


    • Anthou 10 septembre 09:43

      @olivier cabanel
      Tous les cinq mètres ?! Vous exagerez ! Il y a en général au moins 20 mètre entre chaque poste.
      Et je le répéte, dans la majorité des battues, le gibier s’en sort indemne.


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 septembre 11:19

      @Anthou
      pas sur que les animaux traqués seront de votre avis...mais hélas, même encore vivants, ils ne peuvent témoigner.


    • oncle archibald 10 septembre 11:55

      @Ecureuil66 : "en ce qui concerne le sanglier ou cochon sauvage il est bien connu que sa prolifération suite à sa réintroduction dans certaines régions a dépassé largement toutes les prévisions des « spécialistes » et c’est effectivement devenu un fléau« 

      J’ai connu le temps ou il était plutôt rare de tuer un sanglier parce qu’il n’y en avait pas beaucoup et qu’ils étaient très localisés, dans des forets de châtaigniers principalement.

      Dans mon coin de riches Toulousains, médecins, avocats, notaires et autres, louaient à quelques agriculteurs de vastes territoires de chasse, dans les Corbières principalement, pour essayer de tuer des sangliers. Ils eurent l’idée de leur demander d’en élever pour qu’ils soient relâchés avant la chasse et ainsi augmenter leurs »tableaux de chasse".

      La location des terrains plus cette activité d’élevage ont été une aubaine pour les agriculteurs exerçant leur métier sur des terres pauvres. Depuis quelques temps ils agrémentent encore leurs revenus avec une activité de chambres d’hôtes et table d’hôtes.

      Tout le monde est content : les Toulousains bien nourris, bien abreuvés, tuant autant de sangliers qu’ils le souhaitent et les agriculteurs qui les chouchoutent arrivant enfin à avoir une activité rémunératrice.

      Le hic c’est que les sangliers d’élevage relâchés ne sont pas tous tués et qu’ils se sont mis à proliférer de façon naturelle jusqu’à l’excès. Du coup il n’y a plus assez de glands et de châtaignes dans leurs montagnes et ils descendent en plaine en quête de nourriture.

      Il y a peu roulant de nuit le long de la petite rivière qui passe chez moi j’ai vu traverser dans mes phares une harde avec plusieurs adultes et une chiée de marcassins de quelques semaines .. Il y en avait au moins une vingtaine ! C’était magnifique à voir mais je pense que les agriculteurs du coin doivent être beaucoup moins satisfaits ! Ils viennent jusque dans les jardins potagers et saccagent tout pour déterrer leur nourriture !


    • Ecureuil66 10 septembre 14:01

      @oncle archibald
      merci pour ce complément d’infos


    • Ecureuil66 10 septembre 16:11

      @Anthou
      ok on n’introduit plus de sangliers aujourd’hui mais cela s’est quand même fait par le passé (pas très lointain) ce qui a déclenché une prolifération incontrôlable et qui arrange bien les chasseurs ( voir l’exemple du pompier pyromane...)


    • Septime Sévère 11 septembre 18:00

      @olivier cabanel
      .
      En plus les animaux qui ont pu forcer un barrage de tirailleurs restent psychologiquement marqués à vie. 


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 septembre 19:43

      @Septime Sévère
      sans aucun doute !


  • Anthou 10 septembre 07:40

    « Un million de chasseurs, armés jusqu’aux dents »

    Non, un fusil ou une carabine, et quelques munitions, c’est suffisant.

    En général, j’aime bien vos articles, mais celui ci est d’une mauvaise foi absolu !

    Les chasseurs empéchent les promeneurs de se promener ? Savez vous que la très grande majorité des terres chassées sont privées ? Et que les propriétaires laissent gentiment les promeneurs baguenauder sur leurs terres. C’est une tolérance. Et les sociétés de chasse payent un bail pour pouvoir chasser sur ces terres. Alors quand il y a une chasse en cours, signalée par des panneaux, sur des terres privées, oui, en simple promeneur, il vaut mieux éviter d’y aller...


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 septembre 09:11

      @Anthou
      ah bon ?! faudrait donc payer pour se balader en foret ? pour ramasser des champignons ?...drôle de monde que le vôtre. smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 septembre 09:26

      @Anthou
      sauf que les propriétaires ont, depuis peu, la possibilité d’interdire la chasse sur leur terrain, la preuve ici.


    • paulo 10 septembre 09:58

      @olivier cabanel
      Sauf que vous oubliez, comme beaucoup, que la récolte appartient au propriétaire et que vous n’avez pas le droit de ramasser champignons, asperges ou autres et pendant que vous y êtes, pourquoi ne pas couper du bois . En théorie, vous n’’avez même pas le droit de circuler sur les chemins ruraux et à fortiori sur les chemins privés. Ceci dit la chasse, particulièrement en battue, et je ne suis pas chasseur est un des derniers lieux de sociabilité. Cordialement


  • Anthou 10 septembre 07:46

    « avec la volonté affichée de se substituer aux vrais prédateurs, souvent espèces protégées, que sont les genettes, les lynx, les martes, les belettes, les chats sauvages, les fouines, mais aussi les loups et les ours. »

    Z’avez déja vu une belette attaquer un cerf ?

    Les lynx, un chevreuil par semaine. Quelques individus dans l’ouest de la France. Les loups ? Environ 500. Les ours ? quelques individus cantonnés dans les pyrénées.

    Bref, pas de quoi limiter la prolifération des chevreuils, sangliers et certs.

    L’homme chasse depuis des milliers d’année, l’écosystème est depuis toujours déséquilibré. Sans chasseur, pas d’agriculture. Vous pourrez toujours vous nourir de pissenlits...


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 septembre 09:10

      @Anthou
      les pissenlits, oui !!! mais pas par la racine... smiley
      saviez vous qu’avec les boutons de fleurs non ouverts, on peut faire des câpres (lien) ? (tout comme avec les boutons de capucine)...
      saviez vous que les feuilles en salades, avec des œufs mimosas, font une entrée appréciable...
      et les fameuses racines...excellent dépuratif pour nettoyer l’organisme...
      (c’était ma participation à la promotion des plantes...que vous semblez mépriser)
      une belette attaquer un cerf ? ais-je écris celà quelque part ?
      peut-être une visite chez l’opticien vous ferait le plus grand bien ? smiley
      ceci dit, la belette est un féroce prédateur...malgré sa petite taille, elle n’hésite pas à s’en prendre à bien plus gros qu’elle...ceux qui possèdent un poulailler en savent quelque chose... de là à s’en prendre à un cerf...j’ai des doutes...
      et dans mon article, je ne crois pas avoir fait le procès des prédateurs naturels, parmi lesquels je ne compte pas les chasseurs... smiley


    • slave1802 slave1802 10 septembre 12:51

      @Anthou

      Sans chasseur, pas d’agriculture.

      J’ai failli m’étouffer de rire

      Vous pourrez toujours vous nourrir de pissenlits...

      Tant que c’est pas par la racine à cause de tes petits copains...

      Il faudrait arrêter avec votre couplet Amoureux de la nature, Gestionnaire de la diversité, régulateur bénévole, premiers écologistes de France...

      La vérité c’est que vous prenez votre pied en TUANT des êtres vivants sans défense sans aucune autre justification que votre plaisir sadique !
      Vous aimez vous promener dans le forêt ? Essayez donc la chasse photographique, ça repose sur tout ce que vous êtes censé adorer : La traque, la patience, la discrétion et quand enfin vous êtes à porter de tir, vous shootez la bestiole, ça vous fera un souvenir beaucoup moins loin lourd à transporter que la carcasse d’une pauvre bête !
      Et si jamais, votre trophée se révèle être le cousin Albert ou le petit-fils de votre sœur, il pourra rentrer sur ses deux jambes et non dans un corbillard...


    • Anthou 10 septembre 13:24

      @slave1802
      Vous êtes végétarien ?
      Sinon vous prenez votre pied en mangeant de la viande avec la lâcheté de déléguer à un tiers le fait de tuer un animal


    • pemile pemile 10 septembre 13:31

      @Anthou « Sinon vous prenez votre pied en mangeant de la viande avec la lâcheté de déléguer à un tiers le fait de tuer un animal »

      Les chasseurs chassent le gibier le week-end et bossent à la chaine dans les abattoirs la semaine ?


Réagir