mardi 29 mars 2016 - par Patrick Samba

Un Tchernobyl, un Fukushima est évidemment possible en France

Il y a peu, commémorant à leur manière le 5è anniversaire de Fukushima et le 30è de Tchernobyl, Pierre-Frank Chevet, président de l’ASN (l’Autorité de Sureté Nucléaire), l’a redit, l’IRSN (l’Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire) l’a également rappelé implicitement en publiant une expertise sur les conséquences des accidents de 69 et 80 à la centrale de Saint-Laurent-des-Eaux : un accident nucléaire du type de Tchernobyl ou de Fukushima est évidemment possible en France. Et la question n’est donc plus de savoir s’il peut survenir, mais où et quand.

Pas besoin d’un attentat, même si l’hypothèse se fait, comme en Belgique, plus présente. Il suffit en effet d’une simple erreur humaine. Une erreur dont la probabilité de survenue ira en augmentant considérablement avec le vieillissement des réacteurs et l’accroissement de la sous-traitance avec des salariés formés à la va-vite et dont le statut précaire ne va pas aller en s’améliorant avec l’amoncellement de lois néo-libérales du travail dévastatrices.

Ignorant cyniquement ces rappels très officiels n’émanant pas d’organismes antinucléaire mais d’institutions liées à un Etat tout ce qu’il y a de plus favorable à l’énergie atomique, avec cette dose de parjure cimentée d’une pitoyable lâcheté qui fait la marque des dernières présidences françaises, Ségolène Royal annonce néanmoins qu’elle est prête à donner son aval à une prolongation de 10 ans des centrales nucléaires françaises. Opinion bien loin d’être reniée par les Juppé, Le Maire, et autre Sarkozy lesquels à leur manière ne disent pas autre chose en affirmant récemment qu’eux Président ils ne fermeraient pas la centrale de Fessenheim.

L’irresponsabilité de ces gens atteint des sommets dont même la caricature ne serait que le pâle reflet de ce qu’elle est dans la réalité. Il relève donc de notre responsabilité de dénoncer leur inconséquence et en toute logique de ne pas les élire à la fonction élyséenne, eux tout comme la néo-fasciste Le Pen qui, elle, ne dit rien mais n’en pense pas moins. A-t-on déjà entendu le Front National émettre un avis ne serait-ce que timidement critique sur la filière électro-nucléaire ?

Or oui, un Tchernobyl, un Fukushima est possible en France, et nous devons tout faire pour qu’un tel drame, de nature différente d’un massacre terroriste et autrement grave, ne vienne meurtrir à jamais un espace considérable de notre territoire et de celui des pays voisins et la santé somatique et psychique de leurs habitants.

Et la première chose à faire est d’aller manifester jeudi prochain, en espérant que ça déborde, contre la loi travail de Hollande, Valls, El Khomri et Macron.

 Si le rapport ne vous apparait pas de prime abord évident, c’est que la stratégie néo-libérale ne vous apparait pas encore clairement. Le néo-libéralisme et son profit à tout-prix non seulement s’évertue à privatiser le bien commun, à détruire le tissu social et les conditions de travail des précaires et par conséquent de ceux du nucléaire, mais également l’humanité dans son ensemble. Si ce n’est carrément la planète : qui sait en effet où se trouvent les corium de Fukushima ?

Un lien ténu s’est déjà établi le 9 mars, jour de l’imposante manifestation de force hostile à la loi néo-libérale sur le travail. En bon observateur vous n’aurez pas manqué de voir fleurir sur des pancartes un slogan faisant un clin d’œil à la lutte antinucléaire en empruntant à l’un de ses plus célèbres slogans. A la manière d’un " Nucléaire, non merci ! ", ici ou là apparaissaient des :

     " LOI KHOMRI, NON MERCI ! "

 

Patrick Samba

On peut signer la Pétition · Loi travail : non, merci !

 



163 réactions


    • JC_Lavau JC_Lavau 30 mars 2016 22:17

      @pemile : « sauvegarde d’un climat stable  ». Commerçant avisé, JMJ fait ce qui se vend, ce que le matraquage médiatique aux ordres de Rockefeller, BP et Shell a déjà prévendu à ces gogos de députés et de ministres, sans parler du grand public des crédules ignares comme toi.


    • exocet exocet 30 mars 2016 22:21

      @JC_Lavau
      c’est curieux, ce n’est pas la première fois qu’un employé EdF tutoie ses interlocuteurs sur Agoravox.
      Ce tutoiement canaille un peu particulier.
      Je savais que chez EdF le piston à l’embauche marche à plein, je ne savais pas que leurs recrues ils les prenaient dans le caniveau.


    • exocet exocet 30 mars 2016 22:26

      @vfcc
      « Sinon aucun soucis financier »
      .
      Le Directeur financier d’EdF vient de démissionner en claquant la porte.
      .
      A part ça dormez bonnes gens tout vabien....


    • exocet exocet 30 mars 2016 22:27

      @JC_Lavau
      Papy-boomer ?


    • exocet exocet 30 mars 2016 22:40

      @JC_Lavau
      « J’ai déjà fait tomber un escroc international en 2009. Faire tomber l’IPCC prendra plus de temps ».
      .
      Tout ce que nous espérons, ne concerne pas vos exploits Sherlok Holmesques, c’est que quand un réacteur nucléaire Français pètera, et ça ne peut qu’arriver, vous et les autres employés EdF présents sur ce forum ne vous sauviez pas commes des lapins.
      .
      Nous attendons de vous que vous vous comportiez comme les employés de Tepco au Japon.
      C’est à dire que vous restiez travailler à votre poste de toutes vos forces, dans des endroits ou le dosimètre noircit à vue d’oeil et ou le compteur Geiger hurle à la mort.
      .
      Tout le reste c’est fifres et bonnes paroles.


    • sarcastelle 30 mars 2016 23:14

      @exocet qui a écrit : quand un réacteur nucléaire pètera, et ça ne peut qu’arriver

      .
      Quelle est la filiation technique entre les accidents de Tch et Fk et votre futur accident en France ? 



    • sarcastelle 30 mars 2016 23:18

      @exocet

      .
      où le dosimètre noircit à vue d’oeil et où le compteur Geiger hurle à la mort

      tout le reste c’est fifres et bonnes paroles 

      Heu... l’éloquence, c’est bien un truc inventé pour plaire aux cons ? 


    • joletaxi 30 mars 2016 23:52

      @exocet
      Plus sérieusement, un réfrigérateur en fonctionnement transforme, in fine, de l’électricité, énergie noble, en chaleur....et rien qu’en chaleur.

      chouette on a des physiciens
      zut, pour produire de l’électricité , on a fait du feu de la chaleur, on a donc rien changé du tout

      Et participe donc à augmenter l’entropie du Monde.

      et cela dure depuis des millions de millions d’années, il y a pas si longtemps, tout était radioactif, on l’a échappé belle, s’il y avait eu des zozos verts on aurait rien changé

      tiens vous avez une idée de ce que doit être ... l’ordre, sinon de tenter de figer le monde qui vous convient

      en fait les zozos verts sont des petits bourgeois frileux, qui veulent le monde qu’ils ont r^vé quand ils étaient jeunes, des ringards quoi


    • JC_Lavau JC_Lavau 31 mars 2016 09:10

      @exocet : « un employé EdF » qi’il dit, le pseudo « exocet »... Mais non, presque pas délirant !


    • JC_Lavau JC_Lavau 31 mars 2016 09:58

      @exocet : «  vous et les autres employés EdF », qu’il dit, l’employé de la JUSTE dictature du WWFariat.


    • vfcc 31 mars 2016 12:02

      @exocet
      Puisque vous savez que le directeur financier est parti, vous avez probablement lu un article dans un journal qui indiquait pourquoi.
      La raison est son désaccord sur le projet de la construction d’un EPR sur le site « Hinkley Point » en Angleterre.
      EDF a une situation financière qui se dégrade pour les raisons que j’ai indiqué plus haut.


  • sarcastelle 30 mars 2016 12:14

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cons%C3%A9quences_sanitaires_et_sociales_de_l%27accident_nucl%C3%A9aire_de_Fukushima


    Article intéressant en ce qu’il montre ce qu’on pourrait appeler les morts « politiques » de l’accident : quand on veut évacuer la population même là où l’exposition au rayonnement est peu significative au plan sanitaire, eh bien on fait de la sur-casse. 
    On pourrait parler de principe de précaution perverti.

  • Ni naïf Ni Crédule Ni naïf Ni Crédule 30 mars 2016 13:51

    Un Européen sur dix est en situation de précarité énergétique. La raison en est simple : le prix moyen de l’énergie a augmenté de 42 % en huit ans. L’Europe cherche en vain à s’accorder sur une politique énergétique commune. Retour sur l’échec de la promesse libérale des Vingt-Huit.

    En Angleterre, le froid recommence à tuer. Depuis quinze ans, ce mal qu’on croyait oublié est réapparu. Un Européen sur dix est d’ailleurs en situation de précarité énergétique. La raison en est simple : le prix moyen de l’énergie a augmenté de 42 % en huit ans. En Allemagne, la transition énergétique s’avère pour l’instant un échec criant, car pour compenser la sortie programmée du nucléaire, les usines à charbon ont dû rouvrir, asphyxiant des régions entières. L’Allemagne est maintenant le pays le plus polluant d’Europe. En Espagne, le gouvernement avait offert aux citoyens d’investir dans l’énergie photovoltaïque, proposant de leur acheter directement l’énergie produite. Mais en 2009, forcées de baisser drastiquement et rétroactivement leurs prix d’achat, les autorités ont ainsi ruiné plus de 400 000 personnes. En France, le monopole protecteur créé par l’État et EDF s’est retourné contre les contribuables, sous le coup d’un endettement massif qui ne cesse de se creuser. Et les pays Baltes, la Bulgarie, la Pologne et la République tchèque restent majoritairement dépendants des importations russes, un atout majeur pour Vladimir Poutine, bien embarrassant pour l’UE dans le contexte de tension actuel.

    Lettres mortes

    Comment la libéralisation totale de l’énergie, décidée par l’Europe il y a vingt ans et censée faire baisser le coût de l’électricité, a-t-elle débouché sur un tel chaos ? Et pourquoi, même en France, seul pays à avoir maintenu son monopole jusqu’en 2010, les prix continuent-ils de monter ? Ce documentaire passe au crible les promesses faites aux Européens ? la baisse des prix, la montée en puissance de l’énergie verte, l’harmonisation des politiques nationales, la transparence... ? pour montrer comment, sous la pression des lobbies et l’inconséquence des gouvernements, elles sont restées lettres mortes. Illustrée par les histoires personnelles de citoyens lésés, voire mis en danger par la crise énergétique, une enquête passionnante sur vingt ans d’une chimère européenne qui a laissé sur le bord de la route des millions de précaires.


    • pemile pemile 30 mars 2016 17:48

      @Ni naïf Ni Crédule
      Cette émission « L’électricité, le montant de la facture » va être diffusée vendredi 1 avril, on en reparle après ?


  • JMBerniolles 30 mars 2016 22:00
    La propagande anti nucléaire aujourd’hui exacerbée par la difficulté qu’il y a à arrêter le nucléaire, malgré la présence continuelle de ministres ou sous de la mouvance anti nucléaire dans tous les gouvernements depuis Corine Lepage, une professionnelle de l’anti nucléaire qui en tire une position au-dessus de ses capacités, dans le gouvernement Juppé, malgré l’allégeance complète de nos médias à cette idéologie sectaire, et l’appui du système dominant qui privilégie la bulle financière que constituent les EnR éolien et PV subventionnées à mort, ne s’arrête devant rien.

    Notamment, l’invention de morts, pour Tchernobyl ce sont des centaines de milliers, avec Rivasi on peut même parler de millions, pour Fukushima Daiichi on cite sans honte ni complexes des dizaines de milliers de morts, occasionnés par ces accidents nucléaires graves.

    C’est un mépris pour la personne humaine, pour les japonais et c’est la manifestation du caractère « petit bourgeois » dans sa qualification léniniste, celui qui en a fait la meilleure description, de la mouvance anti nucléaire. Dont l’engagement pour l’environnement dont ils se prévalent avec supériorité, s’arrête à l’anti nucléaire.

    Justement, les japonais ont un grand respect pour la personne humaine. Qui ne se manifeste pas que d’une manière formelle

    . Après les premiers désordres générés par le grand séisme et le tsunami, suivis par les accidents nucléaires de Fukushima Daiichi, alors que trois centrales nucléaires étaient pareillement exposées à ces catastrophes naturelles, les japonais ont mis en place un suivi médical concernant 2 millions de personnes des zones les plus touchées par les retombées d’aérosols, et de 360.000 jeunes de moins de 18 ans par rapport au 11 mars 2011.

    Ce suivi est assuré par des universités de médecine et leurs hôpitaux.... 

    L’analyse des irradiations des personnes faite sur la base d’une carte de radioactivité établie à partir de mesures réalisées par les américains, (à partir desquelles l’IRSN a publié une carte de doses biologiques intégrées fictives pour des personnes restant aux points les plus chauds pendant une année) montre que l’impact sanitaire de ces accidents nucléaires au niveau 7 maximum (hors bombe atomique) sera très limité.

    Ce que l’expérience confirme. Il n’y a pour l’instant aucun décès dans les populations touchées du à l’irradiation faisant suite à ces accidents.

    Chez les jeunes des cancers de la thyroïde ont été détectés. Un certain nombre est à mettre au compte de l’iode, gazeux plutôt, absorbé à la suite des émissions d’iode radioactif. L’exemple de Tchernobyl montre que ces cancers seront guéris pour la grande majorité des cas.

    Les personnes les plus irradiées se trouvent parmi les techniciens, de la Tepco, qui sont intervenus dans les première semaines suivant les accidents. 
    Deux techniciens sont au-dessus de 600 millisieverts.
    Une vingtaine environ au-dessus de 200 millisieverts

    Une centaine à peu près se situent au-dessus des 100 millisieverts. Soit un domaine dit déterministe pour les effets des rayonnements ionisants.

    Donc il y a un certain nombre de cancers potentiels dans cette population.

    En dessous de 100 millisieverts on se situe dans le domaine dit des faibles doses.
    De nombreux travaux matérialisés par des rapports (dont celui des Professeurs Tubiana et Aurengo en 2005 pour l’Académie de médecine) mettent en évidence un effet de seuil.

    Il est estimé à 50 millisieverts par les Prof Aurengo et Tubiana.

    Aucune personne des régions les plus touchées n’est au-dessus de ce seuil.

    Il y a donc une cohérence complète dans la constatation que les effets sanitaires seront très limités dans le cas de Fukushima Dai-ichi

























    • pemile pemile 30 mars 2016 23:20

      @JMBerniolles "Il y a donc une cohérence complète dans la constatation que les effets sanitaires seront très limités dans le cas de Fukushima Dai-ichi"

      Et dès qu’on récupère les 3 corium on redémarre les 3 réacteurs sans problèmes, faut pas gâcher ?


    • JMBerniolles 30 mars 2016 23:51
      @pemile

      Vous êtes un expert de la diversion.

      Mais pour répondre à une de vos question, j’ai du respect pour mes interlocuteurs.
      Je ne demande pas à ce que tout le monde partage mes idées.
      J’espère simplement livrer des éléments de réflexion, tout simplement parce que les enjeux sont de taille.


      La question du nucléaire est complexe. On a déjà récupéré un cœur partiellement fondu à TMI, mais à Fukushima Daiichi les problèmes sont plus sévères.

      Il faut mettre au point les instruments d’interventions. C’est de la recherche technologique qui aura certainement des retombées. 








    • pemile pemile 31 mars 2016 00:03

      @JMBerniolles « Mais pour répondre à une de vos question, j’ai du respect pour mes interlocuteurs. »

      Mais pas au point d’accepter de répondre en quoi « l’energiewende est un grand échec » ?


    • pissefroid pissefroid 31 mars 2016 10:08

      @pemile

      Je me suis aussi posé la question, j’ai cherché « energiewende » et j’ai trouvé ce document :

      http://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/tr_e nergiewende_le_31-12_final.pdf


    • JMBerniolles 31 mars 2016 12:07
      @pemile

      Mais vous avez déjà sous les yeux des éléments évidents :

      1) il y a toujours environ 20% d’électricité d’origine nucléaire en Allemagne. alors que la fin du nucléaire avait été décidée par Shröeder en 2000 [et ce rigolo de Mélenchon prétend sortir la France du nucléaire en 15 ans ! ] De plus le réacteur nucléaire de Biblis a été spécialement modifié au niveau de l’alternateur afin qu’en jouant sur la fréquence de sortie, on puisse encaisser des variations brusques de puissance électrique à cause de l’éolien. En France on fait fonctionner certains de nos REP, alors qu’ils ne sont pas prévus pour cela, en mode transitoire pour compenser également les sautes de production de l’éolien et du PV. La sortie du nucléaire ce n’est qu’un lamentable argument politique basé sur l’ignorance des gens. Que nos médias se gardent bien d’éclairer.... Mais cela fait longtemps que nous ne sommes plus en démocratie.

      2) Il y a les plaintes de grands groupes allemands contre l’energiewende. C’est un argument qui vous ennuie alors vous l’ignorez. L’idéologie c’est cela faire coller de force des faits à ses idées....

      3) Vendre du courant à prix négatifs alors que le coût de revient de l’éolien offshore est à environ 250 euros par MWh (et cela conduit à faire monter ce coût) témoigne d’une réussite fulgurante.... 

      4) le montant estimé de l’energiewende en Allemagne est de 1000 milliards d’euros que l’Allemagne n’arrive pas à financer.... notamment les travaux sur le réseau électrique, extrêmement coûteux sont constamment différés.

      Dans le cadre d’échanges sur le net, j’ai accès à des analyses d’un ancien responsable de la centrale nucléaire de Biblis.... Cela fait longtemps que cet avis négatif sur la transition énergétique en Allemagne est répandu dans ce pays. Mais nous vivons sous la chape de plomb médiatique, les reportages arrangés, les experts vendus..... Donc les faits nous sont cachés.










    • JMBerniolles 31 mars 2016 12:43
      @JMBerniolles

      Un autre élément assez clair est lié à la consommation électrique allemande.

      Le scénario Négawatts sur lequel l’energiewende et notre LTE sont bâties, suppose une réduction drastique de la consommation électrique. 
      En Allemagne la référence est l’année 2008 et la consommation devrait être divisée par 2 au tournant des années 2020... or depuis 2008 la consommation d’électricité allemande ne baisse pas.

      Une suggestion de question pour vous Pernile :

      Qu’est ce qui marche dans l’enregiewende ?


    • pemile pemile 31 mars 2016 12:47

      @JMBerniolles "Mais nous vivons sous la chape de plomb médiatique, les reportages arrangés, les experts vendus..... Donc les faits nous sont cachés.« 

      Mais bien sur, le grand complot contre le nucléaire français !

      La gestion »smart" d’un réseau de distribution électrique a effectivement un cout important, l’Allemagne va surement réussir à le financer pendant que la France reporte tous ses couts de démantèlements et de gestion de déchets.

      Rendez-vous dans 10 ou 20 ans !


    • pemile pemile 31 mars 2016 13:05

      @JMBerniolles « Qu’est ce qui marche dans l’enregiewende ? »

      L’augmentation constante de la production d’électricité durable (32.5%) et la baisse de celle d’origine nucléaire ?

      Pour la baisse de consommation prévue en 2008, de 10% pour 2020, elle n’est que de 3.4% en 2015, insuffisant mais bien différente des chiffres que vous donnez !


    • pemile pemile 31 mars 2016 13:07

      PS : Chiffres donnés par la SFEN (Société Francaise d’Energie Nucléaire)
      http://www.sfen.org/fr/le-blog-des-energies/le-paysage-energetique-allemand-en-2015


    • JC_Lavau JC_Lavau 31 mars 2016 13:14

      @pemile : « gestion smart » = coupure de toutes les chaînes du froid chez les producteurs, la distribution et les particuliers + coupure de tous les ascenseurs avec les malchanceux qui sont dedans + coupure de tous les téléphones + coupure de tous les circulateurs des circuits de chauffage + coupure de la pression de l’eau de ville ==> plus aucune intervention de pompiers sur incendies ne peut plus fonctionner, faute d’eau. Etc. la ville livrée aux pillards.
      Finalement la différence est subtile entre les objectifs des djihadistes et ceux de la JUSTE dictature du WWFariat et de PisseVerte : ces deux camps là sont engagés dans une guerre à mort contre le peuple français et contre tous les peuples d’Europe.


    • JC_Lavau JC_Lavau 31 mars 2016 13:16

      @pemile : « électricité durable » ? C’est celle qui ne marche que quand Jupiter en a le caprice ?


    • pemile pemile 31 mars 2016 13:25

      @JC_Lavau
      Merci pour la caricature, ça fait du bien de rigoler !


    • JMBerniolles 31 mars 2016 14:08
      @pemile

      Donc rien ne marche dans l’energiewende.....

      Vous êtes inféodé à votre idéologie de manière caricaturale.... 
      Je doute que les personnes dont l’électricité sera coupée sans les prévenir trouvent cela intelligent.

      En plus, en France, ces compteurs dits intelligents, c’est déjà 10 milliards d’euros payés par les consommateurs....

      Les gens commencent à comprendre ce que signifie l’action politique de votre secte.....
      L’exclusion par l’argent, une pluie de taxes, un Etat démantelé, des couches moyennes ravagées par la baisse de leur pouvoir d’achat et les problèmes avec leurs enfants.... Et zéro perspective.
      Le blabla sur l’énergie durable commence à lasser. Alors qu’il y a de plus en plus de gens exclus de l’électricité et de l’énergie.












    • pemile pemile 31 mars 2016 15:42

      @JMBerniolles « Les gens commencent à comprendre ce que signifie l’action politique de votre secte »

      Les gens commencent plutot à comprendre que c’est la panique chez les pro-nucléaires les plus obtus, ceux, comme vous, qui affirment que le renouvelable ne produit rien et qu’il est impossible de ne fermer ne fusse qu’une centrale !

      ça eu payé !

      Quand au discours caricatural de JC Lavau sur les smart grid (gestion informatisée du réseau de distribution), il est évident que ce genre de mensonge enlève toute crédibilité à vos discours !


    • joletaxi 31 mars 2016 15:53

      @pemile

      je crois que les teutons n’envisagent pas l’installation du smart grid ?

      faut être un minimum intelligent pour bénéficier de tous les avantages du n petit compteur vert, pas pour les teutons ça


    • pemile pemile 31 mars 2016 16:04

      @joletaxi « faut être un minimum intelligent pour bénéficier de tous les avantages du n petit compteur vert, pas pour les teutons ça »

      Pas de généralisation comme en France (contre les directives de l’union européenne) mais il est obligatoire dans les constructions neuves et dans les foyers consommant plus de 6000kWh/an.


    • JMBerniolles 3 avril 2016 14:22
      @pemile

      Occupez vous plutôt de la crédibilité de votre propre discours....

      Tout le monde peut comprendre que les smart grids ce sont d’abord une facture de 10 milliards d’euros... [35 millions de foyers x 300 euros environ]

      Les smart grids permettront de réaliser des délestages automatiques à l’initiative d’EDRF.... Cela vous dit d’être coincé dans un ascenseur, d’être privé de courant au moment où vous en aurez le plus besoin.... la logique des smart grids c’est aussi l’investissent dans des groupes électrogènes dans des copropriétés ou des villas.... C’est un marché formidable pour la finance.

      Tout cela participe de ce qui n’est qu’une immense bulle financière que recherche le système.
      Le green business, complété par les écotaxes, les taxes carbones, les éco participations sur chaque achat lourd (machine à laver, canapé, ....) .... 

      Les smart grids permettront aussi de collecter des infos personnelles qui permettront aux commissaires politiques de la mouvance verte de culpabiliser les consommateurs.....

      Quels avantages pour le consommateur ? Il y a déjà un compteur pour lire sa consommation électrique.... 

      C’’est assez particuliers de voir ici des valets du business vert, accuser les personnes qui défendent notre nucléaire d’être des agents de Lobbies.... qui n’existent pas.











  • L'Auvergnat L’Auvergnat 31 mars 2016 11:40

    Et l’arrivée des blondasses du FHAINE !!!!!!!!


    C’est bien une autre dimension !!!!!!!!!!!

  • vachefolle vachefolle 31 mars 2016 11:46

    Le nucléaire est le seul moyen propre et efficace de produire de l’électricité sans effet de serre aujourd’hui, dans des quantités « industrielles ».

    Les énergies renouvelables ne sont pas encore suffisamment développées. Il faut travailler dessus, mais aujourd’hui, augmenter la part du renouvelable implique d’augmenter la production a base de centrales a gaz ou charbons pour compenser les baisses de production non maitrisables de l’éolien ou du solaire et in fine DE PRODUIRE PLUS D’EFFET DE SERRE !!! c’est le paradoxe de l’histoire. Il faut être capable de produire du renouvelable constant (barrages, marée motrice), ou de gérer une répartition très fine du réseau, car l’électricité ne se stocke pas.

    Étendre la durée de vie des centrales de 10 ans, si les conditions de sécurité sont réunies (et probablement 20 ans, faut pas se le cacher), ne fait pas peser de gros risques. Combien d’accidents importants en France depuis 40 ans ?

    On ne peut pas dire que le pb écologique mondial numéro 1 est l’effet de Serre, et être contre le nucléaire (au moins à moyen terme), le temps de trouver quelque chose de mieux.
    C’est juste une question de logique. Maintenant il est aussi possible de faire des centrales a charbon ultra-propres, mais il faut évaluer le cout de production correspondant, compte tenu de la baisse du rendement.

    Ça ne veut pas dire que le nucléaire est l’avenir et qu’il ne faut pas prévoir son remplacement par d’autres technologies mais c’est a échéance de 20ans minimum.

    Pour une fois qu’un ministre socialiste prend une décision censée, on ne va pas lui taper dessus !


    • pemile pemile 31 mars 2016 12:07

      @vachefolle "mais aujourd’hui, augmenter la part du renouvelable implique d’augmenter la production a base de centrales a gaz ou charbons pour compenser les baisses de production non maitrisables de l’éolien ou du solaire"

      Non, pas si c’est associé avec un minimum de nucléaire et une gestion intelligente du réseau.


    • joletaxi 31 mars 2016 12:34

      @pemile

      je rêve ou quoi ?

      vous voulez maintenir un minimum de nucléaire ?
      vous êtes fou ou quoi.
      pensez aux enfants bon dieu
      vous nous rabachez les oreilles à chaque occasion avec le « ça va péter, c’est inéluctable,ça va faire des miiionns de miiions de morts.. et quelques grands brulés , or d’un point de vue logique(et statistique) si vous voulez éliminer le danger fantasmé ,il faut les fermer toutes, comme les teutons, auxquels nous sommes bien forcés de reconnaître une certaine rigueur dans le raisonnement, même s’ils ont tout faux.

      reste le réseau »intelligent" dont on attend merveille,pour tenter sinon de sauver, du moins de faire perdurer cette imbécilité.
      Sauf que cela conduit d’une part ,à l’effacement sélectf(euphémisme pour vous couper le jus en plein match des bleus ) et cerise sur le gâteau, à vous faire payer plein pot, quand vous avez besoin de courant( comme par hasard, Mme Michu votre voisine a le mauvais gout de faire cuire sa pizza au même moment que vous)

      je profite de l’occasion pour reproduire un commentaire d’un intervenant sur un autre site

      ils pourront toujours compter sur les veaux d’électeurs pour soit oublier leurs clowneries, soit gober leur sempiternelles excuses « mais il faut bien implanter à grande échelle pour faire baisser les coûts, bientôt… »
      Parce que cette escroquerie de « l’énergie intermittente bientôt rentable », les escrolos et autres crétins malthusiens, ils nous l’ont déjà fait depuis plus d’un siècle, et à chaque fois, il y a toujours une horde de couillons qui y croient.

      Barry Commoner en 1976 : « Les installations mixtes solaires/conventionnelles pourraient devenir l’alternative la plus économique dans la plus grande part des USA dans dans quelques années »

      Worldwatch Institute en 1984 : « Les subventions sont essentielles pour la viabilité économique des fermes d’éoliennes mais ne seront plus nécessaires dans quelques années »

      American Wind Energy Association en 1986 : « L’industrie de l’éolien a démontré un niveau de fiabilité et de performance qui la rend très compétitive. Au point que la Commission à l’Energie de l’état de Californie a prédit que l’énergie éolienne sera la source d’énergie au coût le plus bas dans les années 1990, surpassant même les grands barrages hydroélectriques. »

      Solar Energy Industries Association en 1987 : « Le consensus tel que je le vois est qu’après 2000, entre 10 à 20% de notre énergie pourrait venir des technologies solaires, très facilement »

      Et le nec plus ultra :

      « Ce serait prudent et sage de ne pas s’endormir sur la sécurité de l’énergie fossile. L’industrie en Europe va finir par ne plus trouver assez de ressources pour assurer sa croissance prodigieuse. Le charbon va irrémédiablement être épuisé. Que va devenir alors l’industrie ? ».
      Augustin Mouchot, inventeur spécialiste du moteur solaire, subventionné à bras portant par le gouvernement français … en 1860

      mais tout ceci ne saurait faire douter un zozo vert,(notez que je n’emploie pas le mot couillon), qui comme tout bon adepte d’une secte, croira jusqu’à la mort(c’est qu’on en a brulé pour des croyances hein), on en a quelques spécimens exemplaires ici


    • sarcastelle 31 mars 2016 12:44

      @joletaxi

      .
      Jo, mon petit Jo, vous avez encore oublié vos pilules ! Allez faire un somme et ensuite vous pourrez retourner jouer avec vos petits camarades !

                                                         tonton barbu, qui vous aime bien.


    • pemile pemile 31 mars 2016 12:52

      @joletaxi « Vous voulez maintenir un minimum de nucléaire ? vous êtes fou ou quoi. vous nous rabachez les oreilles à chaque occasion avec le ça va péter »

      Faut suivre Joe, tu te trompes d’interlocuteur smiley


    • joletaxi 31 mars 2016 13:27

      @pemile

      ah oui, j’oubliais, comme toutes les sectes, y compris la gauche, il y a différentes chapelles, différentes obédiences,

      mais quelle bande de gugus


    • joletaxi 31 mars 2016 13:32

      @sarcastelle

      scusez mme , mais j’ai pas de camarades ici, et je ne sais même plus faire de chateaux de sable, paraît que l’on doit aussi économiser le sable

      dur dur la vie , ah si je pouvais être de gauche( mais laquelle ?) ou mieux écolo,
      rien que d’imaginer de faire caca dans la sciure, ça me ferait virer de bord


    • vfcc 31 mars 2016 13:34

      @pemile
      Lier le nucléaire aux autres énergies. En voila une idée qu’elle est bonne !
      C’est ce que nous faisons déjà en France et cela fonctionne très bien. Trop bien même qu’il faut forcer l’électricien national historique de revendre une partie de sa production pour une favoriser concurrence qui doit ... devrait ... peut-être un jour ... si si promis ... faire baisser le prix du kwh pour le consommateur.

      Baisser la part du nucléaire dans la production française ?
      D’accord avec vous aux conditions suivant : que cela n’augmente pas le prix d’achat de mon kilowatt heure, je ne veux pas voir d’Eolienne ou de ferme solaire partout, je ne veux pas de construction massive d’usines thermique qui polluent pour compenser la production d’énergie nucléaire.
      Expliquer comment on fait dans ses conditions ?
      Ou alors essayer de me convaincre de rogner sur un de ces paramètres.


    • sarcastelle 31 mars 2016 14:28

      @joletaxi

      .
      Rien que d’imaginer faire caca dans la sciure, ça me ferait virer de bord

      Vous disez du mal de l’écologie sans savoir. La sciure qui autrefois se donnait, vaut à présent jusqu’à vingt euros le sac. Elle est pas belle l’écolonomie moderne ? 

      Vous devez supprimer l’usage de l’eau aux toilettes, parce que l’eau gâchée n’existe plus ; elle est perdue pour la planète et quand vous prenez un bain en Europe vous faisez mourir des troupeaux entiers sur des continents lointains. 

    • pemile pemile 31 mars 2016 15:44

      @vfcc « je ne veux pas voir d’Eolienne ou de ferme solaire partout »

      Tiens, c’est pas con comme idée, y’a pas aussi moyen de faire du nucléaire sans centrale partout par hazard smiley


    • pemile pemile 31 mars 2016 15:49

      @sarcastelle « Vous devez supprimer l’usage de l’eau aux toilettes »

      C’est surtout d’utiliser de l’eau potable pour les toilettes qui peut faire déprimer un berger peul !


    • JC_Lavau JC_Lavau 31 mars 2016 16:11

      @vfcc. Vous trouvez que les éoliennes défigurent le paysage ? Il suffit de les enterrer. Cela coûte plus cher, mais il faut savoir ce que l’on veut.


    • sarcastelle 31 mars 2016 17:23

      @pemile

      .
      c’est surtout d’utiliser de l’eau potable pour les toilettes qui peut faire déprimer un berger peul !

      Voudriez-vous développer ? Je ne saisis pas du premier coup ce que cela change pour son approvisionnement en eau. 

    • joletaxi 31 mars 2016 17:26

      @sarcastelle

      ben c’est écrit dans le petit livre vert, juste en dessous du verset XXIV
      le soleil et le vent n’envoient pas de factures ?

      hein ?
      il manque des pages à votre missel vert ?

      demandez à pemile, il va vous les fournir sur papier recyclébiodurable


    • sarcastelle 31 mars 2016 17:30

      @pemile

      .
      Tiens c’est pas con comme idée....

      Si, tout à fait. Vous comparez une usine telle qu’en moyenne il n’y en a pas une par département, avec les éoliennes à tous les tournants qu’il faudrait à la place. 

      Comme pilote j’apprécie les centrales nucléaires qui par beau temps font des repères de navigation excellents, visibles à cinquante kilomètres. Les champs d’éoliennes au contraire sont très peu visibles de loin ; il y en a tellement que c’est bien moins caractéristique ; ce sont des pièges à se foutre dedans si le temps se dégrade et contraint à voler très bas. 


    • vfcc 31 mars 2016 18:54

      @JC_Lavau

      Ok je me suis laissé convaincre pour que notre territoire français ou la mer/océan qui l’entoure, (on s’en fout des poissons et des mammifères marins !) soit remplit d’hélice photovoltaïque (les deux ensemble ca doit produire encore plus d’électricité ! Personne n’y avait pensé je vais déposer un brevet)

      Le temps est passé et quelques années après, le bilan :

      Non seulement le paysage est moche (pensez des dizaines de milliers de grands mats), mais en plus le critère « le kilowatt heure ne doit pas augmenté » n’est pas respecté ! On m’avait dit que c’était performant, mais ca coute beaucoup trop cher cette méthode de production ! La faute au taux d’ensoleillement et aux vents faible en France qu’on m’a dit. Mais on le savait avant de construire ces choses, alors pourquoi l’avoir fait quand même ?
      Et le pire, c’est qu’il n’y a pas eu autant de centrales nucléaire fermées comme espéré !
      Bah oui, dans le scénario français sans nouvelles centrales thermique (charbon ou gaz) pour compenser l’arrêt des centrales nucléaire au fur et a mesure, et bien toutes les éoliennes photovoltaïque du territoire français ne suffisent pas une nuit sans vent. Intermiquoi ? Intermittence ! Alors ces nuits la l’électricien est obligé de :
      SOIT acheté aux voisins, mais ca coute cher et dans ce cas il n’est plus un bon concurrent dans le marché ouvert. A moins comme l’Allemagne d’acheter le surplus de la production éolienne du Danemark a prix cassé. Et encore faut-il qu’un pays voisin ait la capacité de répondre au besoin de la France en plus de son propre territoire.
      SOIT produire soit même, et comme en France nous avons des centrales nucléaire, ce sont celles ci qui sont mises a contribution.

      Finalement, votre scénario SANS ARGUMENTS ne me convainc pas. Je ne souhaite toujours pas que le mode de production énergétique de mon pays (la France) change.


    • sarcastelle 31 mars 2016 21:34

      @vfcc

      .
      Vous avez raison, les pales d’éolienne tapissées de photopiles sont très intéressantes. Quand il n’y a pas de vent les hélices arrêtées font une très mauvaise contre-publicité à l’éolien. Grâce aux photopiles qui enverraient leur production dans la génératrice marchant à l’envers, on pourrait gratuitement continuer à faire tourner l’éolienne. Le moral est très important pour les populations « énergievenndées ». 

    • JMBerniolles 3 avril 2016 14:24
      @sarcastelle
      Il y a déjà des diesels pour faire cela

    • sarcastelle 3 avril 2016 21:24

      @JMBerniolles

      .
      il y à déjà des diesels pour faire cela 

      Sérieusement ??

    • JMBerniolles 3 avril 2016 22:48

      @sarcastelle

      Oui. Bien évidement il n’est fait aucune publicité sur cela comme sur beaucoup d’autres problèmes.


    • JC_Lavau JC_Lavau 4 avril 2016 15:49

      @vachefolle : « PRODUIRE PLUS D’EFFET DE SERRE ».
      Qu’une intox soit répétée en boucle sur tous les media aux ordres, c’est suffisant pour la faire croire aux gogos, mais ça n’est pas suffisant pour en faire une vérité scientifique.

      Travaillant à la réhabilitation de rescapés de tortures, Françoise Sironi recommande de rechercher, démasquer puis contrer les intentions du tortionnaire. Les freudiens détestent, bien entendu, car eux font leur beurre avec : « Avoue que tu es profondément complice avec le tortionnaire qui du reste n’existe pas ! ». Rechercher et contrer l’intentionnalité des chefs des menteurs aux ordres. Philip duc d’Edimburgh par exemple rêve de se réincarner en virus mortel, pour tuer le plus de gens possible ; il est fondateur du WWF.


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 6 avril 2016 22:21

      @vachefolle

      « Le nucléaire est le seul moyen propre et efficace de produire de l’électricité sans effet de serre »

      « in fine DE PRODUIRE PLUS D’EFFET DE SERRE !!! »

      C’est pour les abrutis qui croient à l’esprit de serre du CO2 et pas du nucléaire !  la chaleur chauffe et la planète accumule cette chaleur pour conserver son intégrité, sinon ce serait un désert

      http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/rechauffement-climatique-pour-les-177182


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 9 avril 2016 11:42

      @vfcc

      « Et le pire, c’est qu’il n’y a pas eu autant de centrales nucléaire fermées »

      par contre, combien de centrales thermiques traditionnelles capables de compenser le caractère aléatoire du renouvelable ?

      Comme si on voulait continuer à vivre à contre courant de la planète comme on le fait depuis 40 ans


  • JC_Lavau JC_Lavau 1er avril 2016 07:48

    En ce temps là, Marius et Olive, ... Bon j’abrège, d’ailleurs j’ai oublié pourquoi Marius chia dans la chaire du curé.

    Bref, le dimanche qui suit, monté en chaire, le curé commence son homélie, puis s’interrompt :
    « Mes biens chers frères, votre religion... Mais ? Mais ? Mais c’est de la merde ! »
    Le constat de ce curé est généralisable à toutes les autres religions. Toutes. Mme la religion carbocentriste. Même la religion freudienne, même la religion anti-électronucléaire, même... Etc. Toutes.


    • Homme de Boutx Homme de Boutx 6 avril 2016 22:27

      @JC_Lavau

      c’est un peu comme au Lauvaumatic, lavau lave toujours plus blanc.. c’est comme cahuzac, il parait qu’il s’est reconverti dans l’implantation des neurones à ceux qui les ont perdu, si on paye dans un paradis fiscal !


  • bakerstreet bakerstreet 3 avril 2016 13:13

    La catastrophe de Fukushima est l’exemple type, de l’accident non envisagé- non envisageable, dans un pays pourtant qui est à la pointe de la technologie..Le tsunami n’aurait du jamais sauter le mur d’enceinte des centrales...Reste qu’on n’a rien vu : Des carotages fait depuis dans les sédiments terrestres, montre que la terre porte le souvenir de tsunamis trois à quatre fois plus importants....Le grand problème c’est bien l’homme : Il n’a pas évolué depuis des millions d’années : Vanité, certitudes, sur fond de modernité et d’ambition. La terre devait être asservi, les ressources aussi... La toute puissance imbécile a été centrifugé depuis la renaissance, qui porte finalement bien mal son nom, car les lumières se sont mariées avec l’aveuglement. 

    Ce n’était pas trop grave pour les intoxications au plomb, par exemple, mais la catastrophe n’est plus de l’ordre de l’anecdotique, elle est mondiale, à l’exemple du marché
    On s’affranchit de toute règle, de toute prudence, de toute déontologie, et ce faisant, on fonce vers la barbarie, on s’enfonce dans la nuit. . Nous avons cru faire disparaître les frontières et les interdits comme autant d’entraves, sans réaliser qu’ils jouaient le rôle de fusibles..
     Pendant longtemps, ce sont nous, j’entend nos semblables, d’Afrique, d’Asie et d’Amérique, qui ont payé le prix fort de nos expérimentations, de l’exploitation du monde. Puis les animaux, dont l’apocalypse et patente, puis le vivant et sa variété, au travers sa marchandisation. Il se fait tard, l’air devient irrespirable, l’eau potable se fait rare, la mer monte, mais les professeur Folamour continuent à nous montrer la voix à suivre.
     Que le dernier qui sort éteigne la lumière, comme le titre d’un autre article. Reste qu’elle va peut être bien s’éteindre tout seul, en dépit de la conformité de l’installation. 

    • vachefolle vachefolle 3 avril 2016 19:42

      @bakerstreet
       Pendant longtemps, ce sont nous, j’entend nos semblables, d’Afrique, d’Asie et d’Amérique, qui ont payé le prix fort de nos expérimentations, de l’exploitation du monde.

      Ben voila, du grand n’importe quoi ou on mélange tout, le grand gloubiboulga intellectuel.

      Alors je vais vous donner un indice, le Japon est en ASIE, et le plus grand nombre de centrales nucléaires en cours de construction est en CHINE autre pays asiatique....

      Alors pour des soucis de compréhension, merci de ne pas mélanger votre anti-occidentalisme primaire avec le nucléaire.... Ca servira pour clarifier le débat.

      Enfin qd je pense qu’on a évité d’accuser l’OTAN ou les US ou les ET sur la catastrophe de Fukushima je me dis qu’il y a qd même du progrès sur AGORAVOX


    • JC_Lavau JC_Lavau 3 avril 2016 19:45

      @bakerstreet : « la mer monte ». N’hésite pas à exhiber tes preuves.


  • Layly Victor Layly Victor 3 avril 2016 21:50

    A sa nullité Samba


    C’est curieux comme les gens qui sont farouchement anti-scientifiques (par pure paresse) aiment bien s’abriter derrière la parole de ce Pierre-Franck Chevet, « un bon scientifique ».
    Ce fourbe de première classe, qui est un anti nucléaire viscéral, a réussi à ce faire caser à la tête de l’ASN, avec mission de liquider le nucléaire français. Ce n’est pas qu’il soit très malin, certaines de ses manœuvres le prouvent, mais il bénéficie du soutien de la classe politique qui a besoin de développer la bulle financière des éoliennes. En effet, le nucléaire est un investissement sur plusieurs décennies, qui n’intéresse pas les financiers. L’éolien, surtout avec les subventions massives dont il jouit, est un placement beaucoup plus juteux pour les financiers avec du cash immédiat et un faible investissement. Sur ma facture d’électricité pour 2015 qui se monte à 2000 euros, 400 sont la CSPE, subvention aux renouvelables. Pas mal, non ? Il y a du fric à se faire. Malgré cette ponction énorme, le Kwh français reste deux fois moins cher que le merveilleux Kwh vert allemand. C’est là que Chevet intervient.
    C’est d’ailleurs assez amusant de voir comment, depuis que ce traître a été nommé, les écolos fanatiques lui tressent des couronnes et considèrent l’ASN comme une institution éminemment respectable et digne d’une foi absolue.
    Pourtant, il ne se prive pas de vous prendre pour des imbéciles. Dire qu’il y aura un Tchernobyl ou un Fukushima en France, c’est vous prendre pour des demeurés (ce qui vous plaît). Tchernobyl était un réacteur de type graphite-gaz et ce fut un accident de réactivité, alors que nous avons en France des réacteurs à eau pressurisée, qui ne peuvent pas avoir d’accident de ce type. D’autre part, l’accident de Fukushima est du au tsunami, et on aurait bien du mal à trouver un réacteur en France exposé à un tsunami.
    Le rôle de Chevet, et pourquoi l’ASN est devenue un nid d’écolos, est complexe. Ce n’est pas d’ailleurs que l’ASN. Le corps des mines, le CEA, l’IRSN, EDF, AREVA sont gangrenés, parce qu’il est dans l’air du temps de faire carrière si on se déclare anti nucléaire, ou si on participe au moins au sabotage passif.
    Quel est le rôle de Chevet ? Malgré les belles déclarations, le nucléaire reste incontournable dans l’économie française et ne peut être liquidé car il est un atout majeur tant que l’énergie verte allemande entraîne des coûts aussi élevés et une catastrophe économique qui n’est évitée que par les subventions européennes et le pouvoir allemand sur l’Europe.
    Donc, le rôle de Chevet est de faire monter le plus possible le prix du Kwh nucléaire en imposant des normes impossibles à tenir, en ralentissant les chantiers comme celui de l’EPR, ce qui se traduit par une charge financière très lourde, en bloquant des réacteurs à l’arrêt comme le REP 1300 de Palluel qui est à l’arrêt depuis plus d’un an. Il est d’un intérêt stratégique pour l’empire allemand, en cas de déconfiture totale de l’énergie verte qui se profile, de ne surtout pas laisser la France reprendre le leadership grâce à son nucléaire. A cet effet, on se sert des vassaux genre Chevet, de la classe politique européiste et vichyssoise, et de la piétaille gaucho-écolo.

    Il y a cependant des contradictions. Les gouvernements européo-allemands n’arrivent pas à maîtriser le coût des renouvelables, la pollution au lignite et au charbon, le risque de black-out, sans le recours au nucléaire. Beaucoup d« électrons »verts" viennent en réalité du nucléaire. Malgré les déclarations de la ministre verte allemande sur la fermeture de Fessenheim, et de son homologue vert suisse, l’Allemagne et la Suisse, qui sont propriétaires chacun pour un tiers de cette centrale, ne veulent pas sa fermeture, car elle contribue à la sécurisation du réseau indispensable pour les renouvelables dans cette région. 
    Ceci explique que les gens qui sont en charge des responsabilités n’ont pas le même point de vue que l’idéologue Chevet. Celui ci s’est déjà fait remonter les bretelles durement, d’où ses appels pathétiques à la presse et le fait qu’il cherche le soutien des fanatiques.
    Par ailleurs, le nucléaire est en plein développement dans le monde, et les responsables ne peuvent pas risquer de voir l’Europe complètement dépassée. La France a déjà perdu depuis longtemps sa place de leader, et est en train de sombrer.

    Pour résumer, personne ne peut exclure l’hypothèse d’un accident nucléaire grave, même si nous travaillons à réduire les risques, mais ce ne sera ni Tchernobyl ni Fukushima. Le seul accident qui serait comparable à ce qui peut arriver en France est celui de TMI aux Etats Unis, et il n’y a eu aucun rejet de radioactivité à l’extérieur de l’enceinte. Ce fourbe de Chevet le sait très bien.
    Le jeu est donc le suivant : on maintient le nucléaire, mais on fait pression pour faire remonter le coût du Kwh au niveau allemand, donc deux fois plus. Vis à vis du peuple français, c’est une trahison de plus, c’est de l’argent qui lui appartient, qui est le fruit d’efforts consentis depuis plus de 60 ans, et qu’on lui vole.
    Mais, vous connaissant, je suppose que ça ne vous dérange pas. 

  • JC_Lavau JC_Lavau 4 avril 2016 15:53

    Les votes sont truandés par voie logicielle, au profit des khmers verts qui règnent ici en maîtres.


Réagir