mardi 11 août - par Philippe Khalfine

Pourquoi l’Europe ne doit pas soutenir les manifestations en Biélorussie

Les valeurs démocratiques, autrefois brillantes, sont devenues une pierre au cou de l'Europe, qui l'entraîne dans l'abîme du chaos.

Des élections présidentielles ont eu lieu hier en Biélorussie. Leurs résultats étaient prévisibles. Alexandre Loukachenko, qui a gouverné pendant les 26 dernières années, a de nouveau remporté une victoire écrasante. Selon les données préliminaires officielles de la Commission électorale centrale, 80,23% des électeurs, soit 4,652 millions de personnes, ont voté pour le président sortant. En deuxième place, Svetlana Tsikhanovskaïa, qui a décidé de se présenter à la présidence après que son mari soit allé en prison. 9,9% des citoyens ont soutenu la chef de l'opposition, qui s'est cachée samedi soir après l'arrestation de neuf employés de sa campagne électorale. Elle a comparu dimanche dans un bureau de vote entouré de presse et de mandataires. Comme l'a noté son attachée de presse, Anna Krasulina, c'est « la protection la plus fiable ».

Malgré l’énorme écart dans le nombre de voix, le triomphe actuel de Loukachenko semble être le plus sombre de toute son histoire. Le président est accusé d'avoir truqué le vote, et les manifestations ne se sont pas calmées en Biélorussie depuis dimanche soir. La confrontation entre citoyens et forces de l’ordre a été enregistrée dans une vingtaine de villes. À Minsk, la police a utilisé des flashballs et des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Des cas de confrontations y ont été enregistrés toute la nuit. Les médias ont rapporté des victimes des deux côtés.

Publicité

« C’est de loin la plus grande manifestation que j’ai jamais vue en Biélorussie depuis l’arrivée au pouvoir de Loukachenko », a déclaré David Marples, professeur à l’Université de l’Alberta.

Les pays européens ne pouvaient pas rester à l'écart de ce qui se passe là-bas. Ils ont appelé Minsk à « reconnaître et respecter pleinement les normes démocratiques », ainsi qu'à renoncer à la violence et « respecter les libertés fondamentales, les droits de l'homme, les droits civils, les droits des minorités nationales et le droit à la liberté d'expression ». Cette déclaration a été faite par Andrei Duda et Gitanas Nauseda, le président de la Pologne, où ils ont pratiquement déclaré la guerre à la communauté LGBT, et le président de la Lituanie, où ils ont longtemps adhéré à une politique discriminatoire à l'égard de la population russe. Leurs réclamations contre Loukachenko sont-elles justifiées ?

Le gouvernement Français ne parle pas de la façon dont les manifestations des Gilets jaunes ont été dispersées sans retenues, bien que ces événements soient proches d’un début de guerre civile, non, l’heure est à Loukachenko. Maintenant, alors que le monde est embourbé dans une autre crise économique, et que les relations commerciales avec la Russie sont à regarder à la loupe. Les dirigeants de l'Union européenne disent clairement que Loukachenko devra rompre ses relations avec la Russie, comme ils avaient fait avec l'Ukraine.

Pourtant, à la fin du siècle dernier, c'est Loukachenko lui-même qui a initié l'Accord sur la création de l'État d'Union. Le concept impliquait une intégration étroite de la Biélorussie à la Russie. Loukachenko se voyait à la tête de la confédération, mais lorsque Vladimir Poutine est entré dans l'arène politique, il a perdu l'initiative. À cet égard, l’intérêt personnel de Loukachenko a diminué.

L’administration de Loukachenko est embourbée dans la corruption, mais quelles sont les garanties que les dirigeants de l’opposition ne succomberont pas à la tentation s’ils exercent le pouvoir ? Lorsque les Ukrainiens sont sortis pour protester contre le gouvernement corrompu de Viktor Ianoukovitch, aucun d'entre eux n'aurait pu penser que Petro Porochenko serait encore plus corrompu. Ils pensaient que lui, un riche entrepreneur, ne céderait pas à la tentation. Loukachenko ne peut pas être qualifié de leader démocratique, et son règne ne correspond pas aux valeurs européennes. Mais combien de fois ces valeurs ont-elles été observées en Ukraine après la Révolution du Maidan ? La pression exercée sur les journalistes, la montée de nombreuses organisations nationalistes et une série de meurtre comme à Odessa au printemps 2014, sont survenus juste après être passé à un régime « démocratique ».

Publicité

Enfin, la Révolution du Maidan a provoqué une scission dans la société. La guerre dure dans l'est de l'Ukraine depuis sept ans et des milliers de civils sont morts.

En soutenant les manifestants, l'Europe peut-elle faire en sorte que l'histoire ne se répète pas ? Les sondages d'opinion montrent que dans les régions de Gomel, Brest et Grodno, les pays sont les plus engagés dans des relations alliées avec la Russie. Ils peuvent facilement devenir des foyers de séparatisme. Si le Donbass ukrainien est situé relativement loin des frontières de l’Union européenne, Brest et Grodno sont proches d’elle.

Bien sûr, les valeurs démocratiques sont importantes, mais l'Europe est devenue l'otage de ses propres idées. Si elle ne soutient pas les manifestations de l'opposition, ce serait considérait comme une trahison, note Andreas Klute, un chroniqueur de Bloomberg.

« Si les manifestations se transforment en putsch, cela entraînera probablement Poutine dans un autre cycle de guerre hybride et d'escalade géopolitique qui finira par faire paraître l'Union européenne impuissante », dit-il.

Il est inacceptable de tout passer par le prisme des valeurs. Vous devriez regarder ce qui se passe de manière réaliste, sinon les conséquences seront désastreuses. Dans tous les cas, l’Europe doit maintenant passer par un test sérieux qui, d’une manière ou d’une autre, affectera l’avenir du continent. La seule question est de savoir si ces changements seront positifs.



36 réactions


  • Panoramix Carabosse 11 août 12:04

    « Biélorussie » est le nom que la France entend que l’on utilise pour nommer ce pays alors que la dénomination officielle de l’ONU en français est République de Bélarus, et que la forme « Bélarus » est exigée dans tous les textes officiels par les autorités biélorusses elles-mêmes depuis le 19 septembre 1991. L’ambassadeur de Biélorussie en France a redemandé à la Commission de toponymie de revoir sa position (séance du 11 décembre 2007), mais un revirement semble peu probable.

    Ce simple fait en dit long sur le niveau d’objectivité que l’on peut attendre en ce qui concerne les informations relatives à ce pays.


  • vraidrapo 11 août 12:27

    Lorsque les Ukrainiens sont sortis pour protester contre le gouvernement corrompu de Viktor Ianoukovitch

    Avec le Feu Vert de la très philanthropique CIA sur les toits de la Place Maïdan ???


    • sylvain sylvain 12 août 16:32

      @vraidrapo
      quel est selon vous le rapport entre les valeurs démocratiques et les snipers de la CIA sur les toits de maïdan ?? et pour continuer les devinettes, y a t il beaucoup de différences entre eux et les mercenaires russes et tchetchènes qui se battent aujourd’hui en ukraine ??


  • zygzornifle zygzornifle 11 août 15:50

    Macron ne va pas aller trainer ses fesses la bas pour soutenir le peuple , au contraire il pourrait envoyer son Darmanin et la bac se fracasser du manifestant ….


    • troletbuse troletbuse 11 août 15:53

      @zygzornifle
      Ni au Niger


    • ASTERIX 11 août 18:37

      @troletbuse
      Mais l EUROPE EST MORTE DU COVID

      incapable de s’entendre pour tuer ni le COVID ni le DJIHAD !!!!!!!! ( sans Aider la FRANCE)

      sur son « tombeau » on mettra « MORT D INANITION » et minée par le LOBBYISME DE NOS ELUS NATIONAUX VEREUX §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


  • JP94 11 août 16:18

    Petites précisions pour confirmer la teneur de l’article...

    Cette candidate, surgie de nulle part, était soutenue d’avance par la Pologne, les USA (soutien d’un sénateur américain qui se soucie de ce petit pays qui n’a aucunes relations étroites avec le sien...et qu’il ne se situe sans doute pas sur une carte...

    Elle ne fait que 10% mais s’arroge la victoire : décrétée par ceux qui ont financé sa campagne et l’ont programmée...OK, Macron a été choisi par les mêmes, mais on n’est pas en France ...

    là elle se réfugie aussitôt dans un autre pays de l’OTAN -par quels canaux ?  la Lituanie ...pendant que les nouveaux maïdanistes mettent le chaos et sont bizarrement coordonnés ...ne craignant même pas les « forces de la dictature » ( il faudrait savoir ; nous, on se fait gazer et éborgner simplement pour les salaires !)

    Tous ces soutiens soudains la discréditent au Bélarus...et devraient la discréditer ailleurs, montrant qui est à la manoeuvre ( déjà lors du coup de Panama contre la Colombie , les Etats-Unis avaient reconnu 2 heures après la sécession !!) 

    Une info donnée par une amie russe qui m’a envoyé quelques vidéos : cette Tsikhanovskaïa n’a pas l’accent biélorusse et s’exprime dans un russe classique.

    donc elle n’est pas biélorusse ( l’amie connaît très bien la Biélorussie y ayant séjourné souvent l’époque soviétique, et aussi les accents et variantes du russe et de l’ukrainien etc ).

    Il va de soi que les tous les habitants du Bélarus s’en rendent compte...alors d’où vient cette Tsikhanovskaïa ? difficile à dire, mais elle n’est pas une brave opposante locale au président du seul pays de l’Est ayant conservé les structures soviétiques ( santé, etc ) mais à la position stratégique par rapport à la Russie...qui se retrouverait alors avec un cordon « sanitaire » de fachos...encore plus près qu’en 40...

    Par ailleurs, la vie au Bélarus, de l’avis des habitants rencontrés par des Russes avec lesquels ils ont discuté, est satisfaisante : on y étudie, on y a automatiquement logement et emploi, on a droit à la Santé, etc..ce n’est pas le cas en Russie ( contrairement à la période soviétique

    la situation s’est même inversée par rapport aux temps de l’URSS où l’on vivait mieux dans les pays baltes ( cela se voyait en traversant en train ou en voiture les pays). aujourd’hui, l’OTAN n’a pas enrichi ces pays, mais les a détruits : les gens n’ont plus rien, les médecins y deviennent caissiers de supermarché, les fermes sont ruinées ( par l’UE)... et c’est au Bélarus qu’on vit mieux ... à l’abri de l’OTAN et de l’UE.


    • Arakin 11 août 20:06

      @JP94

      Malheureusement vous dite des choses qui ne sont pas correctes et que je dois expliquer et corriger.
      J’ai moi-même vécu au Belarus et ma femme est Belarus.
      Et m’a femme parle un parfais Russe sans accent car tout simplement le bielorusse est une langue qui n’est plus d’actualité. Seul les anciens parlent le bielorusse et ont peut-être un accent. Ce n’est absolument plus le cas des jeunes qui sont tous russophone.

      Tout mes amis et famille du Belarus soutiennent Tsikhanovskaïa. C’est l’espoir pour eux de vivre enfin dans un pays ou le mot liberté n’existe pas. 
      Nous ne pouvons pas empêcher les gens de rêver d’un avenir meilleur. 
      Mes amis ne vote pas pour Tsikhanovskaïa mais surtout contre Loukachenko. 
      Le peuple ne veut plus de Loukachenko et Tsikhanovskaïa est la seul à avoir été autorité par la dictature à se présenter à l’élection tout les autres opposant dont son marie sont en prison. 

      La qualité de vie au Belarus est très médiocre. le pouvoir d’achat y est très faible plus faible qu’en Russie. La qualité des soins de santé sont médiocre, tout les bons médecins partent à l’étranger. Les logements y sont pour la plupart insalubres. 
      Il y est interdit d’être heureux de fêter ou de se regrouper dans les rues. 
      Les jeunes fuient le pays. 

      Bref vous parlez d’un pays que vous ne connaissez pas. 


    • sylvain sylvain 12 août 14:01

      @Arakin
      et d’apres vous, ces élections ont été truquées, ou ces chiffres correspondent véritablement aux votes ??


    • Arakin 12 août 21:01

      @JP94

      Bien sur que ces élections ont été truquées. 
      Vous savez ma femme n’a connu qu’un seul président jusqu’à présent et le fils de Loukachenko est formé pour lui succéder. 

      Actuellement la répression policière y est terrible. c’est seulement ce matin que nous avons eu des nouvelles de la famille. 
      Tous les habitants du belarus ne veulent pas forcement rejoindre l’europe. Ils veulent juste un changement. Un espoir de voir le belarus ouvert au monde et non pas sous embargo. de pouvoir voyager librement. De voir des élections libre ou toute opposition n’est pas systématiquement envoyé en prison pour 5ans. 

      Pour avoir vécu quelque temps en Ukraine et au Belarus, l’ukraine est plus pauvre mais l’ukraine est plus libre. et la joie de vivre y est tellement différente. 
      Il faut s’en rendre compte mais prendre le metro de Kiev et celui de Minsk vous verrez la différence d’expression sur le visage des gens. Il n’y a pas d’artistes ni de musiques ni de films au belarus tout y est quasiment interdit. Alors qu’en ukraine c’est tellement différent. 

      Il y a énormément d’alcoolisme et l’un des taux les plus élevé au monde de suicide.
      Certains y admirent l’ordre et la propreté mais ce n’est qu’apparence. Imaginez un pays ou rire y est quasiment interdit. et où vous risquez la prison pour vous êtes reposé sur un banc.

      C’est le pays aussi ou le KGB est toujours actif et partout. Où il faut faire attention des messages que vous envoyé car vous risquez de perdre votre emploi. 

      Bref le Belarus est un pays très intéressant mais le région de loukachenko y est invivable. 

      Donc je souhaite au peuple Belarus d’obtenir leur liberté de pouvoir vivre. 


    • leypanou 14 août 11:13

      @Arakin
      Donc je souhaite au peuple Belarus d’obtenir leur liberté de pouvoir vivre. 

       : l’empire a toujours su profiter de revendications légitimes de gens pour installer un laquais à leur solde.
      Avoir plus de libertés, moins de corruptions, qui est contre çà ?
      Ce qui est bizarre c’est qu’ailleurs, quand c’est déjà un laquais qui est au pouvoir, même sans libertés, on -l’axe du bien- ne soutient pas les revendications.
      Que cette Tsikanovskaia soit soutenue par les 3 états les plus atlantistes de l’Europe suffit largement à la discréditer.


    • Arakin 14 août 20:18

      @leypanou

      Je pense que vous ne comprenez pas les revendication du peuple Belarus. 
      Vous imaginez des choses fausse vis-àvis de l’europe et de Tsikanovskaia.
      Le peuple Belarus est un peuple calme et très discipliné qui a conscience des avantages et des inconvénients de régime actuel.
      Jusqu’à présente il y a eu peu de révolutions car le peuple acceptait Loukachenko.
      Mais sa gestion du covid sa répression face à tout autres candidats et la diminution de la qualité de vie ces dernières années ont poussé le peuple à vouloir un changement.
      Prenez vous le peuple belarus pour des gens stupides ? dans tout les pays du monde le covid à été pris au sérieux sauf au belarus. Travailler boire de la Vodka et fait du hockey. voici les mot de loukachenko.
      80% des votes vous trvouez ça sérieux ? 

      concernant Tsikanovskaia personne au belarus ne dit quelle est légitime car son programme n’est pas de gouverner juste de changer la constitution et d’organiser de véritable élection libre. Elle représente juste l’opposition qui est en prison. Elle c’est réfugié en Lituanie Veronika tsepkalo elle est en russie. Elles vont là où elle peuvent. Elle est la seul et unique voix face à Loukachenko. 
      Le peuple à décidé tout sauf Loukachenko

      D’ailleurs le peuple Belarus n’est ni pro européen ni pro russe. Avez vous vue des drapeaux européen ou russe durant les manifestations ? Juste le véritable drapeau belarus. 
      J’admire cette révolution belarus. pas de violence des manifestants, pas de drapeaux ou de revendications stupide, pas de casse dans les rues.
      Des fleurs, le drapeau du belarus free, des chants. pas d’utilisation d’arme !!!


    • vraidrapo 16 août 10:32

      @Arakin
      Ta description de Belarus me fait penser à la Corée du Nord... à part l’alcoolisme peut-être ?!


    • leypanou 16 août 16:20

      @Arakin
      dans tout les pays du monde le covid à été pris au sérieux sauf au belarus  : hou la la, confiner tout un pays pour une maladie qui est de peu de danger pour 997¹ personnes sur 1000 ?
      Mettre en résidence surveillée des millions de gens qui n’ont rien fait de répréhensible : vous appelez çà prendre au sérieux ?
      Le Belarus et la Suède sont parmi les rares pays qui n’ont pas suivi le moutonisme mondial.
      Vous en avez encore à apprendre sur la fable de la pandémie : sa dangerosité réelle, la manière de la soigner.
      ¹:en France, c’est différent à cause de la politique irresponsable des autorités de santé et du gouvernement pour la quelle on devrait leur demander des comptes.


    • Matroskin Matroskin 17 août 23:11

      @sylvain
      Complètement truquées, et cela dure depuis des années.

      Des résultats de certains bureaux de vote ont été publiés sincèrement sous la pression de la rue et donnent la candidate gagnante. Les autres n’ont pas étés publiés.
      Une minorité de 10% n’aurait jamais pu mobiliser autant de monde ni suscité autant d’inquiétude.
      Les gens faisaient la queue et le taux de participation était record, c’était pas pour élire le même depuis des années, les gens seraient allés à la pêche.
      Le président d’un grand cabinet d’audit du Belarus a d’ailleurs demandé dans une lettre ouverte à la présidente de la commission électorale comment elle pouvait avoir avaliser de telles incohérences.

      Je pense que si le président avait donné un chiffre faux de 55 %, cela aurait pu être crédible mais là c’était vraiment humilier publiquement les électeurs.


    • Matroskin Matroskin 17 août 23:29

      @Arakin
      Faut pas exagérer quand même, le pouvoir à fait en sorte que le pays resemble le plus possible à un pays normal, ne serait-ce que pour que la population se tiene tranquille : supermarchés,restos, cinémas, sports loisir tourisme tout y est.

      A oui bien sûr c’est le mauvais endroit pour commencer un piquet de gilets jaunes ou une GayPride.


  • Septime Sévère 11 août 16:29

    On pourrait faire une expérience d’autorégulation des principes démocratiques. 

    Invitons Formose à nous demander une aide militaire contre la dictature de Pékin et ouvrons un pont gratuit sans contrôle au-dessus du détroit de Gibraltar. Superdémocratique, tout ça, pas vrai ? 

    On en invente encore quelques unes comme ça et on regarde jusqu’où ça passe avant la réaction d’un coup d’état fasciste. Alors on renverse le régime fasciste et on baisse d’un cran le degré de superdémocratie pour que le fascisme ne revienne pas. On est alors à l’optimum démocratique. 


  • Septime Sévère 11 août 16:32

    Donc si j’ai compris l’article (mais ce n’est pas sûr), Poutine au lieu de nous dire un peu sèchement de nous occuper de nos oignons et pas du glacis de protection du Kremlin, nous le suggère plus en finesse. 


    • vraidrapo 16 août 10:38

      @Septime Sévère
      Si l’UE avait ouvert ses bras aux sollicitations de Gorbatchev (n’en déplaise à la CIA) bien des choses auraient été différentes dans le concert des nations européennes et au-delà !
      On n’insistera jamais assez sur le rôle diabolique de la CIA, JAMAIS ASSEZ !

      PS : jusqu’à cette couille molle de Flanby qui a refusé de livrer les 2 Mistral à la Russie pénalisant les exportations agricoles françaises...
      Avec Talonnettes (de Syrie et de Libye) ils nous ont bien niqués à propos du Referendum sur le Constitution Européenne... 
      UMPS un jour
      UMPS toujours !


  • velosolex velosolex 11 août 17:02

    La voix de radio Moscou


  • Copain 12 août 06:37

    L’OMS a proposé plusieurs millions de dollars au président biélorusse mr. Loukachenko pour qu’il décrète le confinement général, mais Mr le Président Loukachenko a refusé le « Pact-Corruption-Covide19 pour 2019-confinement » et depuis sont arrivées des manifestations « Politique-pacifiques » ( lol )

    https://www.youtube.com/watch?v=fAef0l4RKQ4

    Merci camarade non syndiqué, heureusement qu’il existe des gens comme toi, du plus profond de mon cœur je te remercie, merci pour ton article


    • leypanou 16 août 16:28

      @Copain
      In an act of integrity rarely found in world leaders Lukashenko refused the bribe. Africa, which has had a very low infection and death-rate from COVID-19, has likewise had several of its countries targeted by multi-billion cash-cows – WHO and Bill Gates – which pretty well amounts to Bill Gates since he is one of the biggest donors to WHO. African countries which have been offered bribes include Tanzania, Burundi and Madagascar. It can hardly be assumed they are alone.



  • samy Levrai samy Levrai 12 août 08:44

    L’Union Europeenne est la face civile, l’OTAN etant la face militaire de la domination américaine sur le vieux continent.

    Il n’y a rien de rien de democratique dans cette organisation ressemblant comme deux gouttes d’eau à l’exURSS, il s’agit juste d’un club de blancs soumis d’apartheid.


  • sylvain sylvain 12 août 14:15

    "Les valeurs démocratiques, autrefois brillantes, sont devenues une pierre au cou de l’Europe, qui l’entraîne dans l’abîme du chaos.« 


    Soit cette élection est effectivement truquée et je ne vois pas en quoi lutter contre la mise en place d’une dictature en europe serait une pierre à son coup , soit elle ne l’est pas et l’europe ne suit certainement pas des valeurs démocratiques en ne reconnaissant pas ces résultats .

    Dans tous les cas, les valeurs démocratiques ne sont pas à remettre en cause, et l’auteur semble là montrer son aversion pour lesdites valeures , voir pratiquer une sorte de campagne de découragement .

    Il semble aussi créditer l’idée d’une démocratie de façade en russie, si pour elle les »valeurs démocratiques" ne sont qu’une pierre destinée à faire couler celui qui la porte . Plus généralement, les auteurs pro poutine d’AV publient de plus en plus d’articles qui rabaissent la démocratrie et ses valeurs, en faisant une valeur uniquement occidentale . Je pense qu’ils font là une erreur fatale


    • leypanou 14 août 11:18

      @sylvain
      que l’élection soit truquée ou non ne change pas grand-chose au fait que cette « opposante » a peu de crédibilité et n’avait aucune chance de gagner : elle est comme ce qu’on nous présente 24h/24 le principal opposant à Poutine, un tdc qui ne « pèse » même pas 5%.


  • sylvain sylvain 12 août 14:30

    Les auteurs poutinien semblent systématiquement lier la manipulation, la corruption, le complot aux systèmes démocratiques .

    C’est cependant une évidence historique que ces méthodes ne sont pas réservées aux systèmes dits démocratiques, et sont pratiqués par toutes les grosses civilisations : démocraties, dictatures, monarchies ... Vous pensez vraiment qu’il n’y a pas d’intrigues chez les saoudiens, qu’il n’y en avait pas en URSS ???

    D’autre part, les manipulations bien réelles de l’occident et particulièrement des USA ne me semblent pas faire partie du coté démocratie de ces sociétés : elles ne sont pas votées, sont impopulaires, décidées et mises en oeuvre de la manière la plus opaque . Elles sont en réalité portées par les forces les moins démocratiques des sociétés occidentales, qui paradoxalement applaudieraient des deux mains au titre de cet article et aux manières autoritaires en général

    Tout cela implique malheureusement que les poutiniens ne semblent pas être des amis de la liberté des peuples et des gens, plutot ceux de nos élites avec qui ils sont pourtant en guerre : partageant les mêmes valeures mais dans des équipes différentes . Comme un match de foot, ou nous serions le ballon


  • sylvain sylvain 12 août 14:30

    quand nous débarasserons de ces parasites ???


  • Clocel Clocel 13 août 09:46

    Va falloir acter, les élections sont devenues le problème, pas la solution, en Biélorussie comme ailleurs.

    Regardez l’UE !

    Elle ne s’encombre pas des suffrages populaires, c’est ça l’avenir.

    Bon après on peut continuer à se raconter des histoires pour ménager son amour-propre, et stocker de la vaseline.

    Les prochaines élections américaines vont être décisives, la farce risque d’éclater au grand jour pour les attardés qui y croient encore.

    En France, on sait à quoi s’en tenir, depuis Macron, c’est game over...


  • Septime Sévère 16 août 20:46

    Poutine rassure son valet de Minsk : un coup de main militaire est possible. 

    .

    https://www.france24.com/fr/20200816-la-bi%C3%A9lorussie-se-pr%C3%A9pare-%C3%A0-une-manifestation-massive-loukachenko-assure-avoir-obtenu-l-aide-de-poutine

    .

    Voilà qui nous rajeunirait de 52 ans. 


  • sls0 sls0 17 août 02:14

    J’aime bien contrôler le nombre de manifestants annoncés. Du coup j’ai cherché l’endroit du rassemblement pour pouvoir estimer.

    J’ai donc survolé Minsk. Ses énormes batiments style soviétiques dans une capitale de province. Bref j’ai retrouvé l’endroit 465000m2, il y a de quoi stocker un million de personnes sans problème. Les 200000 personnes annoncées passent facilement. De l’autre coté il y avait une manif pro président, 3000 personnes ça fait peu en regard des 200000. Sur telegram il y a eu un sondage de fait, ça vaut ce que ça vaut mais la miss arrivait haut la main. Bref les 80% me semblent suspects.

    J’aime bien tout ce qui est aviation et le site russe avia.pro, toujours au courant et de sacrées sources. Ca ne parle pas que d’avion, ces dernières semaines Loukachenko avec les russes c’était une véritable girouette. Je crois que dans les couloirs du Kremlin quand le nom de Loukachenko est prononcé, il doit avoir une voix forte qui dit : je vous ai dit de ne plus prononcé le nom de ce connard, il me gonfle, mais il me gonfle... Les russes ne veulent pas que le Belarus tombe dans les pattes de l’OTAN mais ils ne veulent pas avoir le Belarus dans leur pattes. Il faudrait 2h pour que l’armée russe soit à la frontière occidentale du Belarus, ils seraient pas si mal accueilli mais comme ils disent le Belarus c’est pas la Crimée.


  • Septime Sévère 17 août 09:11

    Ah, oui, vous avez raison, en effet ce n’est pas le grand amour en ce moment : 

    .

    https://avia.pro/news/osvobozhdyonnye-iz-belorussii-rossiyskie-grazhdane-nas-pytali-i-ugrozhali-rasstrelom-na-meste

    .

    Peut-être se prépare-il en fait tout autre chose qu’une intervention de soutien au président biélorusse ? 


  • Matroskin Matroskin 17 août 22:38

    Je reviens hier du Belarus. Le récit des tortures infligées aux manifestants, les 90 personnes portées disparues (ni en prison, ni dehors) et l’évolution générale le la situation révèlent la nature de cet article : une propagande grossière vue par le petit bout de la lorgnette de la confrontation de la Russie avec l’OTAN.

    Rien que le titre est un mensonge, l’Europe ne soutient pas le projet politique des manifestants, elle appelle seulement à mettre fin à la repression sanglante.

    Même les partisans du président sortant, ceux là même dont les mains ont bourré les urnes se mordent les doigts au vu des exactions commises sur leur proches.

    Je ne vous souhaite pas d’être impliqué personnellement dans de tels évènements !


    • JC_Lavau JC_Lavau 17 août 23:32

      @Matroskin. Tu idéalises grandement l’Union Européenne. Elle est une annexe financière de l’OTAN.


    • Matroskin Matroskin 18 août 08:11

      @JC_Lavau
      C’est toi qui le dit et justement ce n’est pas le sujet.

      Poutine lui même sait que les accusations de Luka sur l’OTAN sont des mensonges et se garde bien de faire quoi que ce soit de concret pour l’instant. L’opposition biélorusse ménage elle aussi le grand voisin.
      https://news.tut.by/economics/696839.html
      Cela ne m’étonnerait pas que la diplomatie parallèle russe aie déjà pris contact avec l’opposition au cas où.


  • microf 18 août 20:01

    Combien de morts suite aux manifestations en Belarus ?

    Au Mali la population manifeste depuis près de trois mois et réclame le départ du Président, il ya déjà plus de 25 morts.

    En côte d’l’ivoire la population manifeste contre la candidature de l’actuel présidélent qui veut changer la Constitution sans Référendum pour briguer un 3e mandat, la population manifeste, il ya déjà des morts par dizaine. En France, calme plat, j’oubliais ces deux font partie du pré-carré Français.


Réagir