dimanche 26 juin 2016 - par BELZEBUTH

Union Européenne ou le radeau de la Méduse

L'Union Européenne connait au lendemain du référendum de la Grande Bretagne sur le BREXIT une secousse telle que son existence même semble remise en cause.

Le BREXIT (ou sortie de la Grande - Bretagne de l'union européenne) peu de personnes y croyaient ; et pourtant, le résultat est bien là.

Et pourtant la Grande Bretagne a toujours eu une situation à part dans cette union européenne, puisqu'elle n'a pas adhéré à la zone euro et a conservé sa monnaie, la livre sterling. Ce qui lui a permis de préserver sa souveraineté économique par rapport aux pays membre de la zone euro.

Quelles sont les raisons de ce résultat et quelles sont les conséquences pour l'Union Européenne ?

 

Les raisons du BREXIT

Pourquoi les anglais ont-ils cette attitude de rejet par rapport à BRUXELLES et à l'Union Européenne ? Cela alors qu'ils disposent déjà de plus d'autonomie que d'autres pays telle la France ?

Dans les arguments anglais pour le BREXIT, j'en retiens notamment deux : les anglais craignent une immigration massive, et aussi les anglais ne veulent plus dépendre d'un pouvoir basé à BRUXELLES qui serait un pouvoir de la finance et des banques.

Si l'on considère simplement ces deux arguments, on imagine sans difficulté que les français, ou les portugais pourraient les reprendre à leur compte. Que se passerait-il si un référendum sur le maintien de la France dans l'Union Européenne était organisé ?

Que pensent les français de la BCE qui est basée à Francfort en Allemagne, et de la Commission Européenne de Bruxelles ?

Sont-ils réellement contents de voir la politique économique de la France décidée par une BCE dont Mario DRAGHI le Président est un ancien de la banque Goldman Sachs ? et de voir un organisme supranational, qu'est la commission européenne, décider des politiques du pays en lieu et place du Gouverment issu d'élections nationales ?

En fait les promesses faites par les initiateurs de l'Union Europénne n'ont pa été tenues ; il était annoncé une croissance économique et des emplois. En réalité, les entreprises françaises d'électroménager et autres ont délocalisé leurs usines dans les pays de l'est, et le chômage a augmenté ; sans parler de la perte réelle de revenus qui découle de la mise en place de l'euro, avec une baguette de pain à 1 euro aujourd'hui !

Quant à la démocratie, on peut se demander si elle n'est pas bafouée face au diktat de BRUXELLES comme cela a été le cas lorsque les français ont voté contre la constitution européenne en 2005 par référendum et que, leur vote n'a pas été accepté par le Gouvernement.SARKOZY.

Verra-t-on prochainement un HOLLANDE EXIT ? ou un FRANCE EXIT ?C'est très probable....

Par ailleurs, quand on observe les politiques menées par BRUXELLES comme sur les migrants syriens et autres, qui impose des quotas aux Etats membres d'immigration, ou la politique générale de l'emploi qui permet à des travailleurs de pays à bas coûts salariaux (Espagne Pologne par exemple) de concurrencer les salariés français, mettant en péril leurs emplois, on a tout simplement l'impression, vu le ressentiment qui en résulte, que l'Union Europénne se suicide.

Alors effectivement, on peut comprendre le vote anglais.

 

 

Les conséquences du BREXIT sur l'Union Européenne

 

Au lendemain du résultat, c'est la panique à bord ; les bourses s'affolent, on nous annonce presque la fin du monde dans les journaux télévisés.

Mais cependant, que je sache, le Royaume-Uni ne va pas se déplacer dans l'espace pour quitter l'Europe ; il y aura toujours des relations commerciales entre le Royaume-Uni et les autres pays d'Europe ; il y aura toujours des échanges culturels, seuls les traités entre Etats seront modifiés. La Suisse n'est pas dans l'Union Européenne mais elle ne s'en porte pas plus mal  !

Cela fait des années maintenant que la Grèce rame et négocie avec l'Union Européene et le FMI des crédits qu'elle ne pourra jamais rembourser. D'ailleurs la dette de la France qui atteint en 2016 la somme de 2140 milliards sera-t-elle un jour remboursée elle aussi ? Où allons nous dans cette mécanique infernale ?

Les anglais eux, ayant conservé leur monnaie n'ont pas nos soucis.....

Et si finalement, les anglais faisaient le bon choix en quittant le radeau de la Méduse qu'est aujourd'hui l'Union Européenne ? Ainsi, ils vont pouvoir de façon encore plus autonome, gérer leur économie et leur pays.

Car, le radeau de la Méduse qu'est l'Union Européenne va certainement sombrer tôt ou tard, vu l'utopie insensée qu'est le projet d'imposer une politique commune et une économie commune à des pays aussi différents que les 28 pays qui la composent.

Les économies de la Grèce et de l'Allemagne, ou bien de la Suède et de la Bulgarie n'ont rien à voir ; et que dire des mentalités et de la culture ?

 

Non vraiment, je crois vraiment qu les anglais quittent le radeau à temps, malheur à ceux qui restent.



131 réactions


  • chambertin chambertin 26 juin 2016 11:54

    article limpide, il n’y a aucun avenir pour l’ue qu’on nous a (sur)vendu depuis trop longtemps, la propagande pro-européiste des médias n’a pas convaincue les masses...maintenant passons à une europe de collaboration entre pays pour le plus grand bien des populations.


    • Fergus Fergus 26 juin 2016 12:55

      Bonjour, chambertin

      « il n’y a aucun avenir pour l’ue »

      Pour cette UE là, sans aucun doute, tant elle est détachée des peuples et prisonnière d’un mode fonctionnement paralysant.

      Il importe donc que l’UE soit réformée faute de quoi elle se délitera et disparaîtra. Avec pour conséquence une perte de puissance économique pour chacune des nations qui composent actuellement l’Union.

      Car il ne faut pas se faire d’illusions : dans un contexte mondialisé, les petites et moyennes nations - dont la France - seront laminées par les grands blocs existants ou émergeants. Seule une taille et un poids économique critiques permettront dans l’avenir aux nations européennes de faire face aux Etats-Unis et aux BRICs.

      C’est pourquoi l’Union Européenne devra être réformée ou elle mourra en entraînant dans sa chute les nations qui la composent !


    • Attilax Attilax 26 juin 2016 13:37

      @Fergus
      « Il importe donc que l’UE soit réformée »

      Quand comprendrez vous que l’UE n’a pas vocation à changer ? Pour faire une « autre Europe », il faut d’abord détruire celle-ci, qui n’a jamais été notre création... Tant qu’on s’acharnera à rester et à vouloir transformer démocratiquement l’UE, on sera de la baise car cette UE n’a que faire de la démocratie (ou plus exactement de la République, car il n’existe pas de réelle démocratie à l’heure actuelle). Les référendums bafoués et les dernières déclarations de Juncker sur les décisions populaires le démontrent clairement.


    • JBL1960 JBL1960 26 juin 2016 13:55

      @Attilax Oui, très juste. Vos mots claquent et vont droit au but ! Tenez, en appui du VLOG#44 de Greg Tabibian intitulé Top 5 des conséquences du Brexit que j’ai intégré dans ce billet à tiroirs = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/26/et-vlog/ Je développe et apporte mon grain de sel...


    • Fergus Fergus 26 juin 2016 15:02

      Bonjour, Attilax

      « Quand comprendrez vous que l’UE n’a pas vocation à changer ? Pour faire une « autre Europe », il faut d’abord détruire celle-ci »

      Mais je suis d’accord avec vous. Là où nous divergeons peut-être, c’est que cette destruction de l’Europe passe pour vous par une sortie de l’UE - avec de nombreuses conséquences négatives pour les états membres -, et pour moi par une remise à plat de l’UE dans le cadre d’un nouveau traité imposé par les peuples, le nouveau texte se substituant au précédent afin d’éviter les effets potentiellement désastreux d’une rupture de plusieurs années.


    • doctorix doctorix 26 juin 2016 17:42

      @chambertin

      Verra-t-on prochainement un HOLLANDE EXIT ? ou un FRANCE EXIT ?C’est très probable....
      Pourquoi « ou » ?
      Alors qu’on voudrait « et » ?
      88% des Français souhaitent la sortie, selon un sondage du JDD sur plus de 20.000 personnes.
      Encore faudrait-il qu’on leur donne l’occasion de s’exprimer.
      Le TAFTA, la loi Macron, la loi El Khomri, les OGM, bientôt le boeuf aux hormones et le poulet javellisé, le glyfosate pour des années encore, les sanctions contre les Russes qui ne nous ont rien fait, des guerres à tout va, un euro bien trop fort pour notre économie, un copinage monstrueux avec les Etats du Golfe qui soutiennent activement les terroristes, tout ce joyeux mélange de saloperies, on le doit à Bruxelles qui prend ses directives exclusivement à Washington.
      Du positif, on en cherche désespérément : il n’y a rien à tirer de notre appartenance à l’Europe, que des contraintes et des emmerdes.
      Alors vite, sortons-nous de là.


    • Fergus Fergus 26 juin 2016 17:47

      Bonjour, doctorix

      Arrêtez avec ce sondage bidon sans méthode auquel n’importe qui peut participer en dehors de tout panel représentatif. Ce n’est pas sérieux !


    • doctorix doctorix 26 juin 2016 17:53

      @Fergus
      Ben oui, si on commence à sonder n’importe qui au lieu de trier, où allons-nous ?

      Tenez, allez donc voter, on va voir si ça change quelque chose...

    • doctorix doctorix 26 juin 2016 18:00

      @Fergus

      « une remise à plat de l’UE dans le cadre d’un nouveau traité »
      Vous avez raison, ça va être bien plus facile d’obtenir un accord unanime des 27 plutôt que des 28 !!!
      Quand comprendrez-vous que cette Europe est faite pour que rien ne puisse changer ?
      Parlez de changement possible, c’est un mélange de démagogie, de mensonge et de stupidité.


    • jakem jakem 26 juin 2016 18:06

      @Fergus N’importe quoi ! Unanimité impossible ! Mafieux-profiteurs eurokraturistes ultra trop payés totalement opposés à une telle réforme : ils risqueraient d’y perdre des avantages ;

      Et puis : refaire du neuf avec les anciens ???? ceux qui ont déjà trempé dans toutes les magouilles et qui en ont profité sans vergogne ?

      Et il faudrait peut-être aussi leur serrer la pince et dire merci ??

      Vous n’êtes qu’un Barroso !

      Et encore : les peuples n’imposeront pas de traité parce qu’ils en sont incapables, ou empêchés.

      Ca doit se faire au niveau NATIONAL.


    • Ouam Ouam 26 juin 2016 18:24

      @Fergus :

      « Pour cette UE là, sans aucun doute, tant elle est détachée des peuples et prisonnière d’un mode fonctionnement paralysant. »

      C’est son principe meme de la base de son fonctionnement, non ellke ne se réformera jamais, lorsque lue ne fonctionne pas, son unique reponse est toujours :

      C’est parqu’il n’y a pas assez d’UE !!!

      L’ue, c’est notre frankeinstein, le monstre à été crée, certains ont reusii à se débarasser du monstre, d’autres pas encore, l’eternelle question est qui restera sous son joug, quels peuples seronts courageuxs et quel peuples feront allégeance, quitte à se noyer dans un esclavage irrémédiable, et à renier le peu d’indépendance qu’il reste.

      Fergus vous avez certainement gagné, 1940 a prouvé quelle partie de l’europe etait sous le joug nazi (et avait fait allégence) et quelle partie n’en faisait pas parie, pour l’ue c’est pareil, des peuples sont plus lucides que d’autres c’est un malheureux consta, qui sera gravé dans les livres d"histoire de nos futurs histporiens, comme celle de 39-45 l’est de nos jours.

      Bonne propagande, continuez (la france restera encore péténiste un certain temps voir toujours), elle doit absolument rester dans le grand reich (pardon dans l’UE), voius nous l’expliquez tres bien.


    • Phoébée 26 juin 2016 20:26

      @Fergus

      Fergus vous ne faites pas semblant... c’est déjà ça !


    • Attilax Attilax 26 juin 2016 20:29

      @Fergus
      « une remise à plat de l’UE dans le cadre d’un nouveau traité imposé par les peuples »

      Expliquez moi comment les 27 « peuples » (qui ne veulent pas tous la même chose) vont imposer à l’unanimité quoique ce soit à la commission, s’il vous plaît. J’ai plutôt l’impression que c’est la commission qui impose ses diktats au peuple, non ?
      Faut être cohérent, Fergus. Vous ne pouvez pas à la fois vouloir « remettre à plat les traités de l’UE » et la détruire pour reconstruire autre chose...


    • Attilax Attilax 26 juin 2016 20:35

      @Attilax
      Je ne sais plus quel auteur disait : « la démocratie ne peut s’exercer que dans le cadre de la souveraineté. », mais peut-être que l’Angleterre populaire s’en est souvenue...
      Quand aux « dégats » occasionnés par une sortie, allez demander aujourd’hui aux grecs s’ils sont contents d’être restés, finalement...


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 juin 2016 02:01

      @Fergus

      Pourquoi ne pas se demander si les Anglais ne voudraiet simplement pas d’une gouvernance comme celle de l’UE qui n’a evidement RIEN de démocratiique ? Avant de tout casser, est-ce qu’on ne devrait pas essayer au moins un parlement de l’UE responsable devant le peuple et qui vote ses propres lois ?.


      PJCA


    • Phil610 27 juin 2016 05:26

      @Fergus

      Pour le moment, c’est la commission europeenne qui lamine les pays d’europe. Alors la seule reforme de cette union europeenne, c’est que chacun reprenne ses billes


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 juin 2016 08:03

      @Pierre JC Allard
      Vous voulez transformer les crocodiles en végétariens ?
      L’UE, c’est le programme économique d’ Hitler , mis en place par les USA après la guerre, à la sauce financière et militaire des USA. On comprend que les Droites européennes n’y trouvent rien à redire, sauf de Gaulle qui était vent debout contre cette construction anglo saxonne...


      Ce sont les Gauches européennes, qui ont trahi les peuples. Elles auraient dû défendre la souveraineté, les droits régaliens, l’indépendance des pays européens.
      Toutes les gauches du monde défendent la souveraineté de leur pays, sauf en Europe !

      Au lieu de cela, elles ont accompagné ce projet avec enthousiasme, nous faisant miroiter je ne sais quel « contrepoids aux USA, » l’ Europe, c’est la paix, la prospérité", toussa, toussa ...

      Contrepoids, mon oeil ! John Kerry vient fissa apporter son soutien à l’UE déboussolée !


  • Homsud (---.---.34.4) 26 juin 2016 11:57

    Il nous faut un référendum sur l Europe. Les Français en ont marre des dictats européens qui vont à l encontre de la démocratie puisque imposés. On avait dit non en 2005, donc il nous faut réclamer avec force ce vote je dis bien avec force car nos hommes politiques n ont pas le courage de le faire, ils en ont même peur


    • Fergus Fergus 26 juin 2016 13:01

      Bonjour, Homsud

      Ne vous leurrez pas, les Français sont plus sages que vous ne le croyez et comprennent que le salut de notre pays est dans l’UE. A cet égard, le sondage Odoxa d’hier est clair et net : 35 % des Français seraient favorables à un Frexit contre 64 % qui ne veulent pas sortir de l’Union !

      Du pur bon sens ! Encore faudrait-il que l’UE soit réformée car sinon elle disparaîtra en entraînant les pays membres dans le chaos économique et en faisant ressurgir les tensions nationalistes intracontinentales.


    • Attilax Attilax 26 juin 2016 13:41

      @Fergus
      Si vous êtes si sûr que les français veulent rester, ça ne vous pose donc aucun problème d’organiser un tel référendum ? Moi j’aimerais bien vérifier, au cas où les médias nous mentiraient, un peu comme pour l’Angleterre, sait-on jamais...


    • wesson wesson 26 juin 2016 13:46

      @Fergus


      Méfiez-vous de ces chiffres : Lorsque Cameron a accepté d’organiser ce référendum (sur la pression de l’UKIP aux électeurs de laquelle il voulait donner des gages), les sondages donnaient le « leave » à 20%. Et jusqu’au dernier moment, les sondages donnaient le « stay » gagnant, y compris le monde qui annonçait pathétiquement un « coude à coude » alors que ça faisait déjà 30 minutes que tous les grands médias Anglais avait annoncés la victoire du Leave.

      Poser la question du « rester ou sortir » tout en s’économisant la discussion préalable est stupide. Vous le savez fort bien : la gauche est travaillée depuis de longues années par cette question d’une « réorientation de l’Europe vers plus de social ». Mais cet argument existe depuis bien trop longtemps, et il est clair qu’il a totalement failli. Tout ce qui s’est compté de gouvernement dit « de gauche » en Europe n’ont strictement rien avancé dans ce domaine, y compris le dernier en date - Syriza - en lequel on pouvait pourtant avoir quelques espoirs. 

      Et pour moi, la cause fondamentale du Brexit, c’est justement l’échec de cet argument de la « nouvelle Europe plus sociale » qui en est majoritairement la cause, bien avant le racisme supposé des Anglais.

      Dans ce contexte, la position qui me semble effectivement la plus raisonnable, c’est celle que défends Mélenchon : On discute une dernière fois sur l’orientation Européenne, mais en même temps on se prépare sérieusement à sortir en cas d’échec. Et le moment venu, référendum - sauf que dans ce cas, on saura effectivement ce qu’il y aura derrière la question posée de l’appartenance ou non à l’UE.

      Mon avis personnel est que l’UE est irrécupérable : nous n’arriverons pas à contraindre le Luxembourg ou l’Irlande de cesser leur dumping fiscal. Nous n’arriverons pas à contraindre les pays de l’ex-URSS de se doter de loi sociales comparables aux nôtres. Nous n’arriverons pas à convaincre l’Allemagne d’autoriser un fond commun de garantie bancaire à l’échelle Européenne. Nous ne pourrons pas convaincre l’ensemble de nos partenaires Européens qu’il faut immédiatement dissoudre l’OTAN. j’en passe et des meilleures.

      C’est pourquoi il nous faudra sortir, ne serait-ce que pour retrouver la capacité de compenser toutes ces mauvaises choses que je vient de citer.

    • wesson wesson 26 juin 2016 13:54

      @Fergus
      au passage quand même, vous n’ignorez pas que le regroupement des régions est une demande de l’Europe, afin de constituer des entités proto-étatiques, suffisamment grandes pour en faire des états viables, mais bien trop petites pour qu’elles puissent compter dans une prise de décision.


      L’Europe nous force à une fédéralisation de la France, je serait même tenté de dire une balkanisation. 

      Ou pour le dire autrement, ce n’est pas nous qui sommes en train de faire changer l’Europe, mais l’Europe qui est en train de nous détruite, et détruire toute l’organisation républicaine qui découlait de la révolution Française. 

      Rien que cela est pour moi le chiffon rouge qui me ferait dans tous les cas voter une sortie.

    • lsga lsga 26 juin 2016 14:39

      @wesson

      Les regions sont encore beaucoup trop grandes, remplies de culterreux et de vieux réacs consanguins de souche.

      La jeunesse urbaine et progressiste va prendre les armes, sera soutenue par la haute bourgeoisie libérale, et fondera l’Europe des Communes.

      Londres sera la première megalopole a prendre son indépendance vis à vis de son Etat Nation.

      La Hanse libérale et progressiste, les Révolutions urbaines inspirées de la Commune et de la Revolte des tisserands : voilà le nouveau modèle de l’UE.


    • tonimarus45 26 juin 2016 15:38

      @Fergus—Comme vous ne l’avez pas vu ou mieux, fait semblant de ne pas l’avoir vu, voici ci apres

      «  »«  »

    • Fergus Fergus 26 juin 2016 15:56

      Bonjour, tonimarus45

      Je l’ai vu et j’ai répondu à Fifi que ce genre de sondage effectué sans méthode et sans référence à un panel significatif sur le net n’a strictement aucune valeur. Des sondages sur le net, il y en a pléthore, et l’écrasante majorité de ce type d’enquête aboutit à n’importe quoi en fonction du profil des internautes qui se mobilisent.

      Maintenant, rien ne vous empêche d’y croire. smiley


    • tonimarus45 26 juin 2016 16:05

      @wesson—bonjour— sacre « cale » que vous posez a fergus.il ne vous repondras pas ou alors il vous diras que l’on avait le choix de ne pas le faire .C’est vrai qu’avec un pistolet sur la tampe, avions nous le choix ??et il en est pareil de toute les directives europeennes et donc de la loi « komri » dont la plus part des articles sont la transposition de directives europeennes

      le soldats de 14 avaient le choix ;ou monter a l’assaut, avec de grandes chances de ce faire tuer, ou bien se faire fusiller comme deserteur ; toute proportion gardee c’est un peu cela.Les grecs en savent quelque chose, non ????

    • Zolko Zolko 26 juin 2016 16:05

      @Homsud
       
      « Il nous faut un référendum sur l Europe »
       
      vous voulez dire : un autre que celui de 2005 ? Pour qu’ensuite les politiciens Français ignorent la volonté du peuple Français ? Le problème de la France n’est pas l’Europe, comme le montre le Royaume Uni, mais les politiciens Français, c.à.d. la constitution Française.


    • colza 26 juin 2016 17:37

      @Fergus
      Ce qui n’a rien d’étonnant avec la propagande anxiogène développée par les médias et les responsables (si on peut dire) politiques.
      Je crois aussi que si le résultat d’un référendum était gagné d’avance pour les riches et les puissants,il aurait déjà été organisé.


    • jakem jakem 26 juin 2016 18:10

      @wesson
       Bien dit ! Dans mes bras, Wesson ! Tavarich !


    • tonimarus45 26 juin 2016 18:17

      @Fergus— erreur jeune homme, je ne crois n’y au votre (ce n’est pas parole d’evangile) ni a celui indique par fifi( qui n’est pas non plus parole d’evangile)

      Maintenant en ce qui vous concerne libre a vous de croire au votre de sondage et ne pas croire a celui indique par fifi—Quand a la methode pour celui de fifi les gens votent d’eux meme par contre pour le votre les sondeurs cooptent les sondes ;alors qu’elle est la methode la plus fiable ou plutot celle qui permet le moins de manipulations ???
      Je precise quand meme que le sondage fifi c’est quand meme je crois plus de 13000 personnes le votre ,combien ??????
      Je crois simplement au referendum lui meme et a condition que l’on ne le bafoue pas comme ce fut le cas en 2005

    • tonimarus45 26 juin 2016 18:19

      @tonimarus45—doctorix indique plus de 13000, en fait 20000


    • Ouam Ouam 26 juin 2016 18:28

      @Fergus :

      « Ne vous leurrez pas, les Français sont plus sages que vous ne le croyez et comprennent que le salut de notre pays est dans l’UE. »

       

      Alors signez pour ce référendum, demandez le comme moi, puisque vous devenez démocrate , allez chiche !!!

      A fond moi pour ce réferendum, comme nos amis Anglais, on le veut, nous l’exigeons !


    • wesson wesson 26 juin 2016 21:20

      @Fergus
      « ce genre de sondage effectué sans méthode et sans référence à un panel significatif sur le net n’a strictement aucune valeur. »


      Ne soyez pas timide, et généralisez. dès lors qu’il s’agit d’enjeu fondamental sur l’union européenne, aucun sondage n’as aucune valeur.

      Le tout dernier sondage « admissible » selon vos critères donnait 10 % d’avance au remain (55-45%). Basé sur un gros échantillon de 4700 votants, effectué par une société reconnue (populus) et membre du British Polling Council (BPC), une association chapeau définissant les sondagiers « sérieux ».

      Ils se sont plantés, comme 4 des 5 sondages qui sont paru le 22.

      Sur les 13 sondages qui ont été réalisés après le décès de la député Joe Cox, 10 se sont plantés, et sur les 3 qui ont donné le brexit gagnant, ils l’ont fait avec des marges très faibles. 

      Bref, la valeur des sondages avec règles et méthodologie n’était pas non plus très grande.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 juin 2016 08:07

      @Fergus
      Suivez bien les sondages ODOXA, ils sont toujours conformes à ce qui est souhaité par le système...
      Il paraît que le sondage anglais des déçus est bidonné, les réponses viennent de partout dans le monde, n’importe qui peut voter ....


    • jmdest62 jmdest62 27 juin 2016 08:33

      @wesson

      bonjour ,

      vous écrivez : « On discute une dernière fois sur l’orientation Européenne, mais en même temps on se prépare sérieusement à sortir en cas d’échec. »
      et plus loin
      "
      nous n’arriverons pas à contraindre le Luxembourg ou l’Irlande de cesser leur dumping fiscal. Nous n’arriverons pas à contraindre ...etc"......donc il faut sortir de l’UE tout de suite , nous sommes d’accord. !

      Je pense que JL Mélenchon doit laisser tomber cette idée de renégociation et proposer uniquement son plan B .
      Cette démarche sera nettement plus claire pour les français.

      Quand une maison est construite sur de mauvaises fondations elle finit toujours par se fissurer de partout ....il faut laisser tomber cette idée d’ union européenne et sortir au plus vite de l’OTAN.

      @+


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 juin 2016 08:57

      @jmdest62
      Mélenchon est d’autant plus dans l’erreur que les Partis politiques dominants en Europe se sont déjà mis d’accord pour nous niquer... Côté Cour, ils font semblant d’avoir des projets différents
      Côté Parlement européen, 24 heures après le Brexit, ils se sont mis d’accord pour :

      • que l’article 50 soit activé au plus vite, dès le 28 juin

      • qu’AUCUN accord ne soit conclu avec le Royaume-Uni tant qu’un accord de retrait n’aura pas été conclu. (Concrètement, cela signifierait que Londres se retrouverait complètement isolé du marché unique une fois dehors et jusqu’à la conclusion d’un nouvel accord commercial, ce qui pourrait prendre plusieurs années. Le Parlement demande à être consulté à toutes les étapes des discussions et rappelle qu’il devra ratifier les compromis négociés. Bref, on la fout dehors, et on verra après – les intérêts de nos entreprises et nos emplois n’ont donc aucune importance pour ces fanatiques…)

      • de « revoir l’organisation interne » du Parlement pour refléter le vote en faveur du Brexit. Une manière de dire que la suspension du droit de vote des élus britanniques doit être étudiée. Merci pour la démocratie, vu qu’ils ne sont pas encore partis…

      • que le commissaire britannique soit mis en retrait et que son portefeuille (services financiers) soit donné à quelqu’un d’autre. Merci pour la démocratie, vu qu’ils ne sont pas encore partis…

      • et, bien sûr, que soit “immédiatement relancé le projet européen” (2), via une révision des traités (11), en renforçant le coeur de l’Europe, et en prohibant toute forme de “solutions à la carte” (10) en se basant sur deux rapports déjà publiés visant à renforcer le caractère fédéral de l’Union (12).

      Fédéral = encore plus de supranationalité, encore moins de démocratie, encore plus de lobbies et de Goldman Sachs...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 juin 2016 08:58


      L’accord a été signé par le Députés européens Socialistes, la Droite, les Libéraux et les Verts.


  • Pierre-Yves Martin 26 juin 2016 12:07

    Deux bémols :
    Il y a une majorité pour la sortie parmi les électeurs, mais les politiques n’ont manifestement pas l’intention de la permettre. Ils négocieront leur maintien contre quelques exemptions en matières d’immigration et quelques déclarations cosmétiques et cela en restera là.
    L’U.E. a pour principe fondamental de ne tenir aucun compte de l’avis des peuples.
    Quand elle est acculée, elle fait un peu de cinéma et tous les états membres font semblant d’y croire, sinon gare aux représailles !
    Par ailleurs je ne croits pas que les électeurs britanniques soient conscients, dans leur grande majorité de ce que ce pouvoir basé à BRUXELLES est un pouvoir de la finance et des banques. Ils constatent que cela va très mal pour eux et cela suffit.


    • Fergus Fergus 26 juin 2016 13:03

      Bonjour, Pierre-Yves Martin

      « Il y a une majorité pour la sortie parmi les électeurs »

      Ah bon ? Voir ci-dessus.

      Mais peut-être faites-vous allusion à ces sondages du net qui ne valent pas tripette car mis en œuvre sans méthode et sans panel significatif ?


    • Attilax Attilax 26 juin 2016 13:42

      @Fergus
      C’est vrai que les sondages officiels de l’INSEE sont tellement plus fiables...


    • doctorix doctorix 26 juin 2016 17:50

      @Fergus

      Euh... A 88% de 20.000 sondés, ça commence à prendre une sérieuse valeur, même avec des contorsions sémantiques...
      Mais pour en être sur, proposez donc ce référendum, puisque pour votre camp c’est gagné d’avance !!!

    • Pierre-Yves Martin 26 juin 2016 18:03

      @Fergus
      C’était une coquille. Je voulais écrire « il y a eu... » et je parlais des électeurs anglais.


    • Ouam Ouam 26 juin 2016 18:33

      @Fergus : 

      « Mais peut-être faites-vous allusion à ces sondages du net qui ne valent pas tripette car mis en œuvre sans méthode et sans panel significatif ? »

      Je répete, SIGNEZ ce régerendum pour la france vous etes un démocrate, lors exigez le !

      La ca aura de la valeur, allez un oeu de courage quoi, au lieu de nous troller systématiquement vos postulats, soyez démoctes (apprenez à l’etre), je répete encore et encore signez pour ce meme reférendum du FrexIN ou du FrexOUT !

      Bien sur que non, vous ne le demanderez pas ce referendum (comme je l’ai fait) et pour cause !


  • Le p’tit Charles 26 juin 2016 12:39

    « ou le radeau de la Méduse »... ?

    c’est le « Râteau de la MERDE-USE »...


  • Daniel Roux Daniel Roux 26 juin 2016 12:41

    Je ne trouve pas cet article à la hauteur de l’évènement.

    Les Britanniques ont voté contre l’UE qu’ils ont modelée plus qu’aucun autre pays. Qui voulait d’un marché unique, sans harmonisation, ni fiscale, ni sociale, ni quoique ce soit qui favorise les peuples contre l’oligarchie.

    La GB a toujours été un porte-avion US ou un cheval de Troie US, depuis que le trouble Pompidou, un ex Rothschild lui aussi, a favorisé son entrée.

    L’anglais, la langue de l’Empire US, s’est imposé dans toutes les réunions, dans tous les textes et même dans toutes les multinationales.

    Le pouce (écrans et tuyauteries) et le mile (avions) sont toujours des unités de mesures utilisés alors que le système métrique est la norme partout.

    66% de la monnaie circulant dans le monde sont des dollars, 20% sont des Euros alors que l’UE est la première puissance économique.

    Il y toujours de nombreuses bases militaires US en Europe et notre politique extérieure est dictée par l’oncle Sam.

    En 2008, cet article dénonçait de nombreuses dérives et insuffisances de l’UE.

    http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/un-protectionnisme-europeen-assume-39817

    Je n’en changerai pas une ligne aujourd’hui.

    Il faut bien comprendre que les hommes au pouvoir, comme Hollande, issus d’une clique politicarde aux processus de décision opaques, sont foncièrement anti peuple. Ils estiment qu’ils sont l’élite, que c’est à eux seuls de décider ce qui est bon pour le pays, c’est à dire pour les multinationales qui les financent et pour l’Empire US qui les a formés. 

    Ils ont une aversion profondes pour ceux qui ne sont pas du sérail, les sans-dents. Ces derniers n’ont le droit de voter que pour choisir entre deux projets ou deux dirigeants, proposés par l’élite.

    Hollande refuse tout référendum. Pour lui, le référendum est la négation de l’oligarchie. Alors, il peut toujours faire ses singeries à propos d’une refondation de l’Europe puisqu’il refuse toute modification des traités scélérats, anti peuples, qui entraînerait un référendum.

    Comme il refuse au peuple le droit de s’auto déterminer par un référendum sur la sortie ou le maintien de la France de l’UE, notre nation et non la sienne à lui tout seul, ce fourbe, cet hypocrite, de faux cul.


    • Fergus Fergus 26 juin 2016 13:08

      Bonjour, Daniel Roux

      « Les Britanniques ont voté contre l’UE qu’ils ont modelée plus qu’aucun autre pays »

      Bravo pour cette belle lucidité ! Comme je l’ai écrit ce matin en commentant un autre article, c’est bien le modèle libéral anglo-saxon qui a servi de base à ce qu’est devenue l’Europe depuis l’entrée du Royaume-Uni en 1973. Et l’un des problèmes majeurs de l’UE est précisément dû au fait que l’Allemagne de Merkel est dans la continuité de cette vision libérale déconnectée des peuples.

      Pour ce qui est de Hollande, son attitude d’hier avec les chefs de parti montre qu’il entend ne rien changer ou presque. Ce faisant il dévoile un peu plus ce qu’il est : un valet du grand capital, aux idées foncièrement libérales.


    • julius 1ER 26 juin 2016 13:35

      @Daniel Roux


      tout à fait Daniel .... mais c’était plus un Angxit qu’un Brexit surtout que les arguments en faveur du Brexit n’étaient que mensonges et Démagogie .. on le voit aujourdhui avec Farage et le coût de l’UE avec 350 millions de livres/semaine qui devaient aller renforcer le NHS or aujourdhui c’est déjà du rétropédalage pour le NHS ce sera bernique ....
      et pour couronner le tout la livre plonge sévère et pour les faibles revenus cela va être du moins 15 à moins 30 % de pouvoir d’achat et çà c’est du concret pour les moins bien lotis !!!

      dans quelques mois les Farages et les Johnson on va les retrouver au bout d’une pique car c’est ce qui va arriver ..... alors continuez bien à dire que quitter l’UE sera sans conséquence !!! 

    • Coriosolite 26 juin 2016 15:16

      @julius 1ER

      Mensonges et démagogie étaient assez bien partagés entre les deux camps. Donc ça a été une campagne électorale tout à fait habituelle, excepté hélas le meurtre d’une élue.

      Les vainqueurs ont promis ce qu’il ne tiendront jamais, comme d’habitude quels que soient les vainqueurs. C’est le côté déplaisant de la victoire, les électeurs peuvent vérifier combien le vainqueur a menti (demandez à François H.).

      Si les électeurs ont fait le mauvais choix (ce qui reste à prouver) ce sont les plus faibles qui en paieront le prix, si au contraire c’est le bon choix on peut déjà deviner qui en bénéficiera le plus. Règle de base de la démocratie : les conseilleurs ne sont pas les payeurs.

      Vous semblez un peu dépité par le résultat. Soyez beau joueur, pour une fois qu’une alternative (bon ! assez relative quand même) est offerte à un peuple, il choisit celle qui n’était pas attendue. Ne soyez pas inquiet, à l’avenir nos « élites » seront plus prudentes.

      Et puis ce sont les british qui ont voté, depuis des années ils font tout pour rester en marge de l’UE, ils arrivaient même à énerver notre brave commission bruxelloise, pourtant si compréhensive et si compétente.

      Alors maintenant qu’ils sont dehors, on va pouvoir passer aux choses sérieuses.

      Un petit coup de fédéralisme et de gouvernement supra-national ?


    • tonimarus45 26 juin 2016 16:15

      @julius 1ER—par contre vous n’avez pas vu tous les merdias audio visuels et papier sans exceptions essayer de manipuler les anglais afin de leur faire rejeter le brexit.Une journaliste de « bfmtv » saint jean bouche d’or vient de l’avouer

      Et cela continue avec des pros brexits, ayant vote pour le brexit en pensant qu’il ne gagnerait pas ?????? vraiement on nous prend pour des trufes
      ,,,,Lu a l’instant «  »« j’ai vote »brexit« en pensant que cela n’aurait aucune consequence :: je le regrette maintenant »«  »ben voyons
      Comme disait audiard « les C ;; ; ça ose tout c’est d’ailleurs a cela qu’on les reconnait »"


    • tonimarus45 26 juin 2016 16:38

      @Fergus---c’est vrai qu’elle lucidite que dis je une lumiere les autres sont quoi ???des imbeciles , des cretins ????


    • Fergus Fergus 26 juin 2016 17:53

      @ tonimarus45

      Dois-je conclure que vous prenez pour des « imbéciles » et des « crétins » tous ceux qui ne sont pas d’accoord avec vous et à qui vous le faites - en général vertement - savoir dans vos commentaires ?

      Désolé, mais votre message est aussi superflu qu’inélégant !


    • tonimarus45 26 juin 2016 18:48

      @Fergus— bonjour -n’inversez pas la chose c’est vous qui parlez de lucidite de certains et donc je suppose que vous considerez les autres comme des imbeciles et des cretins( d’ailleurs c’est ce que l’on dit dans tous les merdias)

      C’EST VOUS QUI MURMUREZ CELA PAS MOI
      ALORS ECOUTEZ MOI BIEN PETIT(j’ai 77 ans et je peux me permettre)«  » les gens lucides ce sont des français qui depuis plus de 50 ans ont combattu CETTE EUROPE et cela contre des personnes telles que vous, car ils savaient ou allait cette communaute d’etats.Alors les français lucides qui nous ont amenes là ou on en est j’en ai connu, des tas
      A l’epoque un seul parti mettait en garde et on ne la pas ecoute
      Je me souviens, dans les annees 70, mettre pris le « chou » avec un depute socialo « bayou » qui me vantait « L’EUROPE SOCIALE »« qu’on allait avoir ;on a vu
      Les gens lucides ce sont ceux veulent reformer cette europe mais qu’il faudras la quitter si on ne peut pas la reformer et non ceux qui coute que coute veulent y rester
      Un exemple »democratiser l’europe" mais comment cela serait possible quand maintes institutions en france ,qu’aucun parti ne met en cause, ne sont pas democratiques.Le conseil constitutionnel (pas elu) le conseil d’etat (pas elu), le conseil economique et social (pas elus) et pourtant ces institutions surtout les deux premieres pesent tres fort sur les decisions gouvernementales et que dire de l’election des senateurs et de la proportionnelle,surtout aux municipales qui fait que dans mon village avec 52% des voix les socialos ont 21 elus tandis que l’opposition avec 42% en a 4 ???


    • tonimarus45 26 juin 2016 18:49

      @Fergus— dites moi ou j’ai qualifie quelqu’un de cretin et d’imbecile ??????


    • Anthrax 26 juin 2016 19:05

      @Daniel Roux

      Excellente analyse. 
      POur ce qui est du reférendum je serais moins catégorique. D’abord parce qu’il n’est, légalement, qu’une consultation.Ce qui signifie que le gouvernement (ou le parlement) doit approuver... ou pas.
      C’est d’ailleurs ce 2eme épisode du brexit qui va s’avérer très rigolo en Grande Bretagne...
      De même j’attends les suites du réferendum sur l’aéroport de Nantes quel que soit le résultat...

    • rocla+ rocla+ 26 juin 2016 19:50

      @Fergus


      Bonjour Fergus , 

      Méfiez-vous de Tonimarius . 

      En effet ce type est  fou à lier . 

      Un jour j’ expliquais , pour  faire plaisir à mes voisins d’ un camping , que 
      je leur ai fait des chichis , des beignets comme on fait à Marseille .

      Il en a fait une maladie à rechute , disant je sais plus quelles conneries 
      à propos du fait que j’ ai simplement fait des beignets pour faire plaisir et 
      pour la convivialité de ces moments partagés entre voisins . 

      Il est bon pour l’ asile psychiatrique le gugusse .

      Bien à vous .

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 juin 2016 08:12

      @Fergus
      Le dirigeant de Goldman Sachs annonce « qu’il va falloir annuler le Brexit d’une façon ou d’une autre »
      Voilà pour qui roulent tous ceux qui veulent rester dans l’ UE.


    • tonimarus45 28 juin 2016 14:24

      @rocla+-bonjour- merci d’avoir la gentillesse et l’amabilite de m’ignorer comme je le fais moi meme ,en ce qui vous concerne« —encore merci— »


  • Milla (---.---.1.10) 26 juin 2016 12:45

    Quelles seraient les conséquences d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne ? | AlterEco+ Alterecoplus http://www.alterecoplus.fr/europe/quelles-seraient-les-consequences-dune-sortie-du-royaume-uni-de-lunion-europeenne-201602221438-00003067.html

    La mythique souveraineté A l’inverse, si vous vous branchez sur Nigel Farage ou Boris Johnson, les deux ténors favorables au Brexit, ils promettent au Royaume-Uni de retrouver le temps béni d’une souveraineté pleine et entière, ce qui de facto permettrait de résoudre tous les problèmes du pays. Mais de quelle souveraineté parle-t-il ? Avec 50% de son commerce dépendant de l’UE, le pays sera toujours obligé de composer avec l’ensemble continental et d’appliquer ses normes s’il veut pouvoir accéder au marché Et comme disait Margaret Thatcher, qui ne portait pas l’UE dans son coeur mais n’a jamais souhaité en sortir : “if you are not at the table, you are on the menu”. Ce que les euro-sceptiques oublient de préciser, c’est qu’un Brexit fera sortir l’île de l’UE mais ne la déplacera pas ailleurs. Dès le lendemain de leur hypothétique victoire, ils devront composer avec ce qu’ils honnissent.


    • julius 1ER 26 juin 2016 13:49

      @Milla


      tout à fait Milla au moins on est quelques uns à réfléchir !!!!
      mais bon ici ils croient tous ou feignent de croire que tous leurs problèmes c’est la faute à l’UE...c’est tellement facile et çà ne mange pas de pain sauf que si l’on veut sortir de l’UE il faut avoir une stratégie et un plan économique autrement c’est juste un suicide annoncé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      car parler de souverainisme et de retour aux frontières .... oui mais pour faire quoi ????
      quelle stratégie on met en oeuvre et surtout avec quels moyens ????

      tous les populistes avec leurs yaqua / fautque sans autres explications çà ne mène pas loin surtout que l’on n’est pas en Islande on ne dirige pas un pays de 66 millions d’habitants comme un pays de 330 000 personnes ... 
      moi j’attends encore une vision éclairée sur le lendemain du Frexit par exemple que fait on le jour d’après et comment on transforme la société et notre vie de tous les jours ????

      et surtout qui est d’accord pour le faire car d’une manière ou d’une autre il faut mettre la main à la poche et là c’est pas gagné !!! 

    • jakem jakem 26 juin 2016 18:20

      @julius 1ER
       Exactement ! heureusement qu’il-y-en a qui réfléchissent, comme vous dites.

      Et c’est pourquoi on a déjà aperçu des renards (installés clandestinement) regagner le continent ! Et même des clandestins-êtres humains ! et aussi des super riches qui vendent leurs biens.

      C’est la fin ! des scorpions tomberont du ciel ! et des laves jailliront de l’Enfer !

      Même mon chien a menacé de me quitter si je votais POUR LA F R A N C E X I T !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 juin 2016 08:18

      @julius 1ER
      Pour faire quoi ? Pour que les Français décident, et pas les lobbies avec lesquels la Commission européenne passe 90% de son temps.


      Et pour signer des accords de coopération dans le monde entier.
      Ecoutez bien ces deux journalistes, elles essayent de faire dire à cette jeune femme, que la souveraineté, c’est le repli sur soi, et elles n’arrivent pas à entendre que c’est l’ouverture sur le monde, un peu comme toute la gauche française....
      « Réponse de la jeune génération anglaise sacrifiée »

    • jmdest62 jmdest62 27 juin 2016 08:53

      @Milla

      A vous lire on pourrait penser que la GB n’existait pas et ne commerçait pas avant l’EU !!

      Ne vous faites pas de soucis pour les british ils vont savoir ré-orienter leurs priorités.

      @+


  • Milla (---.---.1.10) 26 juin 2016 12:55

    https://youtu.be/ioZ-KCpz2tE

    L’argent trouble du Brexit.

    A visionner absolument !

    Il faut être complètement naïf pour croire que le Brexit va améliorer la situation du petit peuple anglais. Je vous poste une vidéo extrêmement importante que je vous recommande d’écouter. Vous comprendrez qui est derrière le Brexit et quels intérêts il sert réellement. En bref, le Brexit est soutenu par des hommes d’affaires (Nigel Farage, le chef de UKIP, est lui-même un ancien homme d’affaires) et des fonds d’investissement qui estiment que les règles de l’UE sont un frein à leurs affaires et qui, par conséquent vont faire affaire dans des paradis fiscaux. Justement, 200 milliards se sont volatilisés des marchés financiers hier. Pour aller où ? Dans les paradis fiscaux, pardi ! Le Brexit va changer la vie du peuple anglais, oui, mais pas en bien ! Qu’un pays soit dans l’UE ou en-dehors, son peuple n’y gagnera jamais rien !

    Nous allons vers une ère dictatoriale : nazisme, austérité, islamophobie, attentats fomentés par les services secrets, rafles de musulmans, meurtres de jeunes arabes de cités par des groupes d’extrême-droite liés à Israël (comme aujourd’hui à Marseille) maquillés en « règlement de comptes »... Un avenir sombre nous attend


  • Jeekes Jeekes 26 juin 2016 13:45

    @ l’auteur

     
    « les anglais ne veulent plus dépendre d’un pouvoir basé à BRUXELLES » 

    Non, c’est sur, ils préfèrent surement un pouvoir basé à Washington ? 

    • doctorix doctorix 26 juin 2016 20:22

      @Jeekes

      Mais Bruxelles est juste un poste avancé de Washington dans sa guerre coloniale.
      Ce sont les USA qui ont créé l’Europe, au travers de leurs larbins appointés Schuman et Monnet.
      Rien ne se fait à Bruxelles sans leur accord. RIEN. Et à part la taille des chiottes, tout se fait à leur initiative.

    • jmdest62 jmdest62 27 juin 2016 08:59

      @doctorix

      « Et à part la taille des chiottes, tout se fait à leur initiative.  »

      C’est vrai qu’avec McDo les Zuniens ont attrapé des gros c..l   smiley

      @+


  • Milla (---.---.1.10) 26 juin 2016 14:13

    Non, c’est sur, ils préfèrent surement un pouvoir basé à Washington ?

    Exact !


  • Milla (---.---.1.10) 26 juin 2016 14:17

    « faut avoir une stratégie et un plan économique autrement c’est juste un suicide annoncé »

    Ils quittent un requin pour retrouver un autre requin (USA)


  • Milla (---.---.1.10) 26 juin 2016 14:19

  • Milla (---.---.1.10) 26 juin 2016 14:22

    ... les transports

    Le transport aérien fait aussi partie des premières victimes du Brexit . Les actions des compagnies aériennes ont accusé un recul moyen de plus de 10 % ce vendredi. Le secteur est exposé à de multiples risques et incertitudes. A court terme, les compagnies aériennes vont pâtir de la chute de la livre sterling par rapport à l’euro et au dollar, qui va mécaniquement faire baisser leurs recettes en livres et renchérir le prix des voyages à l’étranger pour les touristes britanniques.

    A moyen terme, la chute de la monnaie britannique risque aussi de renchérir la facture pétrolière des compagnies britanniques, payée en dollars, ainsi que le coûts des avions en loyer et à l’achat, également facturés en dollars. A plus long terme, les compagnies aériennes britanniques seraient privées de la possibilité de voler librement en Europe. Des accords seraient à renégocier avec les Etats-membres de l’UE.

    En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/europe/0211064078354-brexit-les-secteurs-les-plus-touches-2009597.php?lvmlUQHtrJ9kLgTw.99


    • Alainet Alainet 26 juin 2016 17:58

      @Milla.. mais parmi toutes les calamités à la chaîne chaîne que colportent les cassandres économistes autoproclamés des médias mainstream ; ils omettent de signaler que les Brittons échapperaient aux ravages du TAFTA ou du TISA.. que notre fédérateur US veut nous imposer.


    • doctorix doctorix 26 juin 2016 20:28

      @Milla
      La livre devait chuter de 30%, voire 50.

      Elle est à peine à -10%, et encore il y a un rattrapage sur la spéculation pré-réferendum.
      Dans 8 jours, elle sera comme avant.
      Vous êtes un horrible panicard et paniqueur.
      Un épouvantail qui ne fait plus peur à personne.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 juin 2016 08:25

      @Milla
      Une livre dévaluée, c’est plus de commerce avec le reste du monde !
      Que voulez-vous que les Anglais fasse d’une zone euro plombée par le chômage et l’austérité ?


      C’est bien parce que l’euro est aligné sur le mark, que la Loi El Khomri a été imposée par Bruxelles, pour faire baisser le prix du travail... Il n’y a pas 36 façons d’être compétitif, soit on dévalue la monnaie, soit on dévalue de prix du travail.

      « Les ravages sociaux de l’euro : une stratégie délibérée. »
      C’est pour cette raison que les dirigeants syndicaux se trompent de cible, c’est l’ UE et l’euro qui imposent la baisse du prix du travail. Mais silence radio...

  • Milla (---.---.1.10) 26 juin 2016 14:23

    ... les transports

    Le transport aérien fait aussi partie des premières victimes du Brexit . Les actions des compagnies aériennes ont accusé un recul moyen de plus de 10 % ce vendredi. Le secteur est exposé à de multiples risques et incertitudes. A court terme, les compagnies aériennes vont pâtir de la chute de la livre sterling par rapport à l’euro et au dollar, qui va mécaniquement faire baisser leurs recettes en livres et renchérir le prix des voyages à l’étranger pour les touristes britanniques.

    A moyen terme, la chute de la monnaie britannique risque aussi de renchérir la facture pétrolière des compagnies britanniques, payée en dollars, ainsi que le coûts des avions en loyer et à l’achat, également facturés en dollars. A plus long terme, les compagnies aériennes britanniques seraient privées de la possibilité de voler librement en Europe. Des accords seraient à renégocier avec les Etats-membres de l’UE.

    En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/europe/0211064078354-brexit-les-secteurs-les-plus-touches-2009597.php?lvmlUQHtrJ9kLgTw.99


    • Vipère Vipère 26 juin 2016 14:39

      @Milla



      Le brexit a eu essentiellement un impact sur la finance : banques, bourses, dépréciation de la livre etc...

      Dois je vous prêter ma boîte de kleenex ? smiley

    • Vipère Vipère 26 juin 2016 14:54

      @Milla



      Vous répétez des contenus de journaux français, plus que partiales sans analyser leurs pertinences, que faites vous de votre libre arbitre ? smiley

      Puis je souligner que si la livre baisse, le tourisme en profitera, y compris les vols aériens etc... 

      Si des sites comme Agoravox existe, c’est pour échapper à la propagande médiatique et gouvernementale, n’en faites pas une poubelle !

    • Anthrax 26 juin 2016 18:58

      @Vipère

      Je comprends pas ton raisonnement. La parité Livre/Euro ou Livre/dollar sera négative, donc les brit vont payer leurs vacances à l’étranger 20% plus cher. Hier, action Thomas Cook - 18%.
      Quant au transport aérien, il faudra renégocier les règles de desserte avec les compagnies britanniques. 

    • Vipère Vipère 26 juin 2016 19:39

      @Anthrax

      Mon raisonnement se base sur des éléments objectifs, à savoir la baisse de la livre face au dollar


       « La monnaie britannique chute de 11% face au dollar, au plus bas depuis 1985... » (taux boursier récent)

      A votre avis, un touriste disposant de dollars visitant l’UK dépense plus ou moins du fait de la dévaluation de la livre ?


      Les entreprises exportatrices (idem)


      "Une baisse de 11 % de la livre offre en effet un gain de compétitivité très important aux sociétés exportatrices, nombreuses au sein du Footsie 100. La Société Générale avait ainsi créé deux paniers de valeurs, l’un orienté Brexit (avec Bae Systems, Barclays, HSBC, SabMiller, Burberry Group, Unilever, British American Tobacco ou WPP) et l’autre orienté Remain (avec Next, RBS, Liberty Global, Whithbread, Swiss Ré...).





  • Milla (---.---.1.10) 26 juin 2016 14:30

    .. l’automobile

    L’automobile fait aussi partie des secteurs chahutés par le Brexit. A 17h40, Renault perdait 13,6 % en Bourse, PSA Peugeot Citroën 18,2 %, tandis que les équipementiers Faurecia, Valeo, Plastic Omnium ou encore Michelin reculaient également. L’industrie auto britannique importe beaucoup d’éléments de l’étranger (59 % des composants d’une voiture assemblée en Grande-Bretagne est importé, selon la SMMT, qui rassemble les industriels du secteur).

    Avec 8,5 % de part de marché en 2015, PSA est l’un des plus présents en Grande-Bretagne. Il a déjà indiqué qu’il étudiait « différents scénarii de réajustement des tarifs de ventes des modèles de nos marques pour réagir vite aux réactions des marchés »,

    En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/europe/0211064078354-brexit-les-secteurs-les-plus-touches-2009597.php?lvmlUQHtrJ9kLgTw.99


  • Milla (---.---.1.10) 26 juin 2016 14:31

    l’agroalimentaire

    Le secteur de l’agroalimentaire s’inquiète également de voir le Royaume-Uni quitter l’Union européenne. L’Ania, qui regroupe les industriels de l’agroalimentaire, rappelle que la France exporte 14 % de ses produits agroalimentaires vers le Royaume-Uni, pour un montant de 4,5 milliards d’euros en 2015. « Les secteurs qui pourraient être les plus impactés sont naturellement ceux qui contribuent le plus significativement au solde commercial français, vins et produits laitiers notamment », précise Vanessa Quéré, directrice export et régions. Ces exportations pourraient reculer de 11 %, selon l’assureur-crédit Euler-Hermès. L’impact du Brexit dépendra des nouveaux accords douaniers à venir, les droits « peuvent être particulièrement élevés s’agissant des biens alimentaires », rappelle Vanessa Quéré.

    En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/europe/0211064078354-brexit-les-secteurs-les-plus-touches-2009597.php?lvmlUQHtrJ9kLgTw.99


    • Alainet Alainet 26 juin 2016 18:17

      @Milla Parlons d’Agriculture. La PAC ne protège plus nos paysans et ne leur donnent aucune assurance quant à la rémunération au juste prix de ce qu’ils produisent. Les moyens producteurs majoritaires dans notre pays sont appelés à faire place aux fermes-usine et les petits agriculteurs de qualité, bio, ou d’appelations controlées seront qu’1 agriculture de niche. C’est le productivisme qui prévaut avec Phil Hogan : http://jose-bove.eu/phil-hogan-un-productiviste
      http://www.franceinfo.fr/actu/politique/article/marine-le-pen-veut-la-peau-de-phil-hogan-770845
      - Rappelons qu’Hollande avec l’affaire des frégates, a privé nos agriculteurs de débouchés russes. qui représentaient près de 20% de leurs exports.
      - Par contre nos médias mainstream, ne disent pas non plus que les Anglais échapperaient aussi au TAFTA ( et au TISA).


    • Anthrax 26 juin 2016 18:45

      @Alainet

      Encore une bonne nouvelle. Les brit ne pourront plus - comme ils l’ont déjà fait - appuyer l’accord pour le TAFTA.

  • wesson wesson 26 juin 2016 14:32

    Je voulais écrire un article là dessus mais j’ai un peu la flemme (et une grosse pelouse à tondre), alors je vais me limiter à un com. 


    La pétition pour refaire un référendum est un splendide foutage de gueule ! 

    Le site de la pétition du parlement mets à disposition des données brutes des signatures éclatées par pays, et par circonscriptions, au format JSON (facilement convertible en base de donnée ou feuille excel).

    L’analyse de ces données est assez marrante : 

    • « name » :« North Korea »,« code » :« KP »,« signature_count »:24866 
    Presque 25.000, Kim Jong Ill est donc contre le Brexit !

    • « name » :« British Antarctic Territory »,« code » :« BAT »,« signature_count »:2735

    • « name » :« South Georgia and the South Sandwich Islands »,« code » :« GS »,« signature_count »:3338

    • « name » :« Vatican City »,« code » :« VA »,« signature_count »:42255

    Et le meilleur pour la fin quand même :
    • « name » :« United Kingdom »,« code » :« GB »,« signature_count »:3799231
    alors que lorsque j’ai récupéré ce JSON, le compteur TOTAL n’avait pas encore dépassé les 3.000.000. 

    Ma conclusion est simple : Les chiffres éclatés de cette pétition me semblent tellement farfelus qu’il m’est impossible de les considérer avec sérieux.

    PS : Sur le chiffre agrégé GB, il semble que au moment ou j’écrit ces lignes il soit redevenu compatible avec l’éclatement par circonscriptions.



    • Piere CHALORY Piere CHALORY 26 juin 2016 14:44

      @wesson


      Devant l’envolée conséquente des chiffres des Brexin incompris pétitionnaires, je me suis fait la same réflexion et à l’heure des proxis & autres masqueurs d’identité réelle, le constat s’impose ; quelque part (s) on nous ment...

    • Vipère Vipère 26 juin 2016 15:03

      @Piere CHALORY



      Si ce référendum avait eu lieu dans un pays africain, il y aurait déjà eu une guerre civile et des massacres, les « in » contre les « out » ! smiley

      Face au clivage, nouvelle ou dixième pétition ne réconciliera pas les britanniques divisés. L’argent des contribuables pour refaire une consultation serait plus utile ailleurs !





    • lsga lsga 26 juin 2016 15:11

      @Vipère Vous vous souvenez du Bloody Sunday ? Ça pourrait bien avoir lieu au coeur de Londres d’ici quelques mois.


    • Vipère Vipère 26 juin 2016 15:22

      @lsga

      Bien vu !


      Il y a déjà une victime...



    • wesson wesson 26 juin 2016 15:50

      @Vipère
      « Face au clivage, nouvelle ou dixième pétition ne réconciliera pas les britanniques divisés. »


      Exactement.

      J’ajoute que la position des conservateurs sur ce second référendum peut être résumé par ce tweet de Cameron, d’avant le vote et lorsqu’ils pensait le gagner

      « The Leave campaign is wrong to say there’ll be a 2nd referendum if we vote to remain in the EU. This is a referendum and not a neverendum. »

      La campagne du Leave a tout faux lorsqu’elle prétend qu’il y aurait un second référendum si le vote « remain » l’emportait.

      C’est un « référendum », par un « neverendum » (jeu de mot sur Never Ending - sans fin)


      Ce n’est quand même pas très rassurant de voir qu’il existe en Angleterre 3 millions de personnes qui déclarent ne pas vouloir se soumettre au vote démocratique, érigeant leurs propres règles arbitraires pour une autre consultation, tout en labellisant les autres « d’intolérant » 

    • Fergus Fergus 26 juin 2016 16:00

      Bonjour, wesson

      Le plus cocasse est que cette pétition demandant un nouveau référendum a été initié il y a un mois par un tenant du... Brexit qui espérait une sorte de 2e chance en cas d’échec de la sortie du Royaume-Uni smiley


    • tonimarus45 26 juin 2016 16:23

      @wesson— mais meme ; suffit t’il de faire une petition pour essayer de rejouer la partie ,et jusqu’a quand ??, jusqu’a ce que l’on gagne ?????et dans le cas ou les pros europeens auraient gagnes croyez vous un seul instant que l’on parlerait ne serait ce un seul instant d’une petition demandant de revoter ????

      Les anglais democrates ???? pas tous apparement
      Et meme cette petition attendrait t’elle 16 million de voix , ce n’est tout simplement que le nombre de ceux qui ont vote pour le maintien et qui ont perdus ?????

    • wesson wesson 26 juin 2016 16:55

      @tonimarus45
      Sans vouloir répondre sur le fond de votre interrogation, je note que on a fait revoter les Irlandais 3 fois, coupables d’avoir « mal voté » les 2 premières.


      Donc, dans certains cas effectivement, on fait revoter jusqu’à ce que le résultat soit bon.

    • wesson wesson 26 juin 2016 18:16

      @Fergus
      Je vais clarifier : Cette pétition est une arnaque du début jusqu’à la fin. 

      Du début, car comme vous le dites c’est un libertarien qui a initié la pétition pensant que le Brexit allait perdre

      jusqu’à la fin, car le site de pétition du parlement Anglais est une pantalonnade avec une sécurité pratiquement nulle. 

      N’importe quelle adresse email pour la validation est acceptée, y compris par exemple une adresse en divismail.ru (qui reçoit et stocke pendant 1 heure tout mail reçu sur ce domaine, quelque soit le nom d’utilisateur). 

      Dès lors que vous avez un site de pétition qui accepte cela, plus d’autres trucs qui alourdiraient inutilement ma réponse, vous pouvez être certain que la pétition sera du bidon intégral ! N’importe quel script kiddy pourra à l’aide d’un petit script python exécuté depuis son raspberry pi pourra faire monter de 100.000 par jour le nombre de « signataires ».

      Et j’ajoute que en mettant des lieux de résidences aussi bucoliques que le Vatican ou des Iles désertes, les rigolards voulaient clairement montrer à quel point cette pétition était biaisée - et fausse.


      En une phrase, c’était un piège pour le mass média, il y est tombé entièrement dedans. 

    • wesson wesson 26 juin 2016 18:24

      @wesson

      Cette pétition est une arnaque du début jusqu’à la fin. 

      j’ai oublié d’inclure la preuve en vidéo

    • Anthrax 26 juin 2016 18:41

      @wesson

      AHAHAHAHA THE SOURCE !!!!!!!!!!!!
      Tu vois défiler un écran, tu sais pas d’où il sort, ça pourrait être des listes de produits en stock dans une grande surface, la comptabilité d’une entreprise de mécanique, n’importe quoi. Enfin, au moins tu m’as bien amusé avec ton truc, merci !

    • wesson wesson 26 juin 2016 19:16

      @Anthrax
      On appelle ça le déni ...


      Allez, je suis gentil  :

      # !/usr/bin/env python

      import tempmail

      import mechanize, time, re
      import random, string

      def genname() :
        length = random.randint(3, 12)
        s = ’’
        while len(s) < length :
          s += random.choice(string.lowercase)
        return s

      def doit() :
        print ’Generating TempMail...’
        tm = tempmail.TempMail()
        email = tm.get_email_address()


        name = genname() + ’ ’ + genname()
        postcode = ’SW1A 0AA’

        print ’Signing as %s / %s (%s)’ % (name, email, postcode)

        br = mechanize.Browser()
        br.set_handle_robots(False)
        br.open(url)
        br.form = list(br.forms())[0]

        c = br.form.find_control(type="checkbox") 
        c.value = [’1’]
        br.form[’signature[name]’] = name
        br.form[’signature[email]’] = email
        br.form[’signature[location_code]’] = [’GB’]
        br.form[’signature[postcode]’] = postcode

        response = br.submit()
        html = response.read()
        #with open(’temp.html’, ’w’) as f : f.write(html)
        
        badness = [
          « Postcode not recognised »,
          « disposable email address »
        ]
        
        for x in badness :
          if x in html :
            print x
            print ’Fuck.’
            exit()
            
        br.form = list(br.forms())[0]
        print ’Confirming...’
        response = br.submit()
        html = response.read()

        while True :
          print ’Checking mail...’
          mb = tm.get_mailbox(email)
          if not ’error’ in mb :
            html = mb[0][’mail_html’]
            url = re.search(’<p><a href="(.* ?)">’, html).group(1)
            break
          time.sleep(1)

        print ’Validating %s’ % url
        response = mechanize.urlopen(url)
        html = response.read()
        #with open(’temp2.html’, ’w’) as f : f.write(html)
        sigs = re.search(’<h1 class="visuallyhidden">(.* ?) signatures</h1>’, html).group(1)
        print ’%s total signatures’ % sigs

      while True :
        doit()

      Bien évidemment, vous pouvez toujours prétendre qu’il s’agit là de la recette du gigot de 7 heures.

    • Anthrax 26 juin 2016 19:34

      @wesson

      Magnifique. En effet, c’est la recette du gigot de 7 heures, mais anglaise.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 juin 2016 08:30

      @wesson
      La pétition était ouverte au monde entier, pas aux seuls électeurs anglais...
      Encore une arnaque...


    • Alainet Alainet 27 juin 2016 08:34

      @wesson Je vais apporter de l’eau à ton moulin ==> le journal Belge -Le Soir - dénonce certaines signatures enregistrées provenaient de Tunisie, d’Islande ou encore des îles Caïmans...
      http://www.lesoir.be/1250468/article/actualite/monde/2016-06-26/petition-pour-un-nouveau-referendum-sur-brexit-aurait-ete-truquee


Réagir