dimanche 15 septembre 2019 - par Pierre

Arabie saoudite : Mohammed ben Salman voit ses rêves partir en fumée

L'Arabie saoudite vient de subir des attaques majeures contre son industrie pétrolière. Deux sites ont été touchés par des attaques de drones et sont en feu.

Les rebelles houthis soutenus par l'Iran ont revendiqué la responsabilité des frappes. Les drones, au nombre de dix, ont attaqué les installations de la société Aramco vers 4 h, heure locale. Les grands sites d'Abqaiq et de Khurais ont été touchés et cela entraîne une chute de production de 5,7 millions de barils par jour, soit la moitié de la production journalière du royaume.

Le site d'Abqaiq qui peut traiter 7 millions de barils par jour avait déjà été touché par une attaque terroriste d'Al-Qaïda le 24 février 2006 sans entraîner de dégâts aux installations industrielles. Cet attentat avait fait remonter le cours du pétrole de deux dollars.

L’objet principal de l'usine d’Abqaiq est d’éliminer le sulfure d'hydrogène du pétrole brut et de réduire la pression de vapeur, ce qui permet de transporter le brut en toute sécurité dans des navires-citernes. Abqaiq est la plus grande installation au monde pour cette stabilisation.

L'Arabie saoudite dit qu'elle dispose de réservoirs de pétrole dans le pays ainsi qu'à Rotterdam (Pays-Bas), à Okinawa (Japon) et à Sidi Kerir (Égypte) et que les livraisons ne seront pas perturbées.

« Nos prochaines opérations vont s'étendre et devenir encore plus pénibles si le régime saoudien continue son agression et son blocus », a averti le porte-parole Houthis, Yahya Sari.

De son côté, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a accusé l'Iran d'être responsable de ces attaques. "Au milieu d'appels à la désescalade, l'Iran a lancé une attaque sans précédent contre les approvisionnements mondiaux en énergie", a tweeté M. Pompeo. Les États-Unis vont travailler avec leurs partenaires pour demander des comptes à Téhéran, a ajouté le diplomate.

La frappe de drones met en évidence la vulnérabilité du réseau de champs de pétrole, de pipelines et de ports du royaume qui fournissent 10% du pétrole mondial, écrit de son côté Bloomberg.

Une panne prolongée à la raffinerie d'Abqaiq, où le pétrole brut de plusieurs des plus grands champs pétrolifères du pays est traité avant d'être envoyé aux terminaux d'exportation, peut entraîner un choc sur les marchés mondiaux de l'énergie, note le journal.

Au-delà de cet événement extrêmement grave, nous sommes en droit de nous poser quelques questions.

Le budget de la défense de l'Arabie saoudite est de plus de 60 milliards de dollars et se situe (en dollars) au même niveau que la France et la Russie. Comment est-il explicable que ce pays n'est pas capable de correctement défendre des installations stratégiques et d'abattre une dizaine de drones. On peut aussi se demander ce que donnerait une guerre avec l'Iran sachant que les dix drones sont sans doute de fabrication iranienne.

La guerre que l'Arabie saoudite mène au Yémen n'est quasi pas couverte par les médias et je fais ici mon propre mea culpa pour ne jamais en avoir parlé. J'ai toujours cru que la guerre en Syrie était la mère de toutes les guerre au Moyen-Orient mais force est de reconnaître que la guerre au Yémen est aussi importante et qu'elle peut déclencher une guerre générale dans la région.

Au Yémén, l'Arabie saoudite utilise des troupes au sol étrangères. Selon Slate i, c'est la région du Darfour au Soudan qui est particulièrement mise à contribution. Il y aurait 14000 soldats soudanais qui combattent au Yémen et 20 à 40 % d'entre eux seraient mineurs. L'armée saoudienne ne serait que peu mise à contribution pour éviter les pertes [et les protestations de la population]. Si cela était exact, ce serait particulièrement abject et serait certainement suffisant pour mener les dirigeants saoudiens devant les tribunaux internationaux.

Les avions saoudiens, sans doute pilotés par des mercenaires, détruisent systématiquement toutes les infrastructures civiles (et archéologiques) du Yémen depuis quatre ans. Cette guerre laisse la population civile dans la famine et le dénuement le plus total.

Dans ces conditions, comment définir la livraison par la France de 147 canons­ Caesar à l'Arabie saoudite ii. Ai-je rêvé ou est-ce bien la France qui donne des leçons de morale et de respect des droits-de-l'homme au reste du monde. Heureusement la CPI ne juge que des dirigeants du tiers monde (pour le moment).

La situation actuelle est extrêmement explosive. J'ai parlé dans un article récent du contrat de sécurité entre les États-Unis et l'Arabie saoudite. Ce contrat est souvent appelé « le pacte du Quincy ». Suivant ses termes, les États-Unis garantissent la sécurité de l'Arabie saoudite et de son dirigeant.

Or, même s'il s'agit d'une riposte justifiée, l'Arabie saoudite vient de subir une attaque majeure. Quelle va être la réponse de Donald Trump ?

Nous savons, depuis les premiers résultats des pourparlers de paix que les Houthis exigent un dédommagement pour les destructions commises par les saoudiens et leurs alliés avant de cesser le combat. C'est une humiliation que l'Arabie saoudite n'acceptera pas. Nous sommes donc dans une impasse.

Pour terminer cet article, il faut mentionner la lourde responsabilité de Mohammed ben Salman et de son mentor, le prince héritier des Émirats arabes unis, Mohammed ben Zayed, dans l'actuelle tragédie yéménite. Mohammed ben Salman voulait augmenter son prestige dans son pays en lançant une opération punitive de quelques semaines contre les dirigeants d'un coup d’État au Yémen. Quatre ans plus tard, cela se retourne contre lui et même son mentor a pris ses distances.

Venant après le fiasco de son intervention en Syrie, je crois que certains commencent à réfléchir à un remplaçant possible, les candidats dans la famille royale ne manquent pas.

 

i http://www.slate.fr/story/171717/arabie-saoudite-enfants-darfour-combats-yemen

ii https://www.mediapart.fr/journal/international/150419/armes-francaises-au-yemen-itineraire-d-une-livraison-secrete?onglet=full



117 réactions


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 septembre 2019 07:16

      @Sparker
      Les Saoudiens ont des stocks pour 2 ou 3 mois, d’ici là, ils auront réparé les dégâts. Mais on peut toujours envisager des dérapages, Pompéo ne vaut guère mieux que Bolton.


  • Ilan Ilan Tavor aka Massada 17 septembre 2019 07:55

    Attaque de drones en Arabie Saoudite : Les cours du pétrole grimpent de 10%, les Etats-Unis se disent « prêts à riposter ».
     

    Hajizadeh : l’Iran est prêt à une « guerre totale » contre les Etats-Unis.
     

    Ce qui va être discuté ces prochains jours entre Américains, Israéliens et Arabes sunnites, est la possibilité de bombarder Fodo, le centre sous-terrain d’enrichissement d’uranium, et les installations de missiles balistiques, centres d’études, de fabrication, de stockage et de lancement.
     
    Les Iraniens n’ont pas les moyens de riposter, et les frappes peuvent être conduites sous forme de raids, sans avoir besoin d’accepter une confrontation généralisée.


    • myrrhe-lit-on Cyrus (TRoll de DRame) 17 septembre 2019 15:31

      @Ilan Tavor aka Massada

      Les Iraniens n’ont pas les moyens de riposter, et les frappes peuvent être conduites sous forme de raids, sans avoir besoin d’accepter une confrontation généralisée.

      Tu te coupe sans cesse , 
      S’ il n’ ont pas les moyen de riposter , il n’ ont forcement pas les moyen de se défendre ou d’ attaquer .L’ attaque contre les saoudien vient donc forcement de drone capturé par israel .

      Si au contraire , l’ iran est responsable de l’ attaque , cela veut dire qu’ israel ment sans cesse , et qu’ on ne peut donc lui faire confiance tant que le gouvernement n’ aura pas changer .

      Bref tes com , ca vaut peau de sguegues .


  • Ilan Ilan Tavor aka Massada 17 septembre 2019 08:12

    Au cours des dernières heures, des sites d’information en Syrie ont annoncé que des avions israéliens bombardaient près de la frontière syrienne et du point de passage d’Albochmal et que de fortes explosions se faisaient entendre dans toute la ville.
     

    Le poste-frontière d’Alkai sous contrôle iranien utilisant son pont terrestre devait ouvrir dans les 10 prochains jours.


    • Pierre Pierre 17 septembre 2019 11:26

      @Ilan Tavor aka Massada
      Avez-vous vu les clichés satellite rendus public par l’administration Trump .
      Ce sont des attaques d’une précision chirurgicale. Si ce sont réellement des drones ou des missiles iraniens qui ont réussi cela, les Israéliens devraient être sérieusement inquiets. Si les Houthis en ont, à fortiori le Hezbollah aussi. Chaque Israélien pourrait être buté... jusque dans les chiottes comme aurait dit un ancien Premier ministre russe en 1999 durant sa période ordurière.


    • Ilan Ilan Tavor aka Massada 17 septembre 2019 11:31

      @Pierre
       

      L’Iran a tiré des missiles du Khuzestan et des drones de l’ouest de l’Irak , contre les installations pétrolières saoudiennes.
       
      Les sources militaires et de renseignements révèlent que des missiles de croisière ont été tirés du Khuzestan dans le sud de l’Iran et des drones armés Avail 2, depuis un site d’Anbar, dans l’ouest de l’Irak. 
       

      Le Corps des gardiens de la révolution, qui a organisé l’attaque, a lancé 17 missiles et drones, dont 12 ont touché directement leurs cibles et cinq drones les ont manquées.
       

      Notre Premier ministre Binyamin Netanyahou a publié, lundi, une déclaration dans laquelle il déclarait qu’Israël était prêt à faire face à un éventuel affrontement américano-iranien.



    • Ilan Ilan Tavor aka Massada 17 septembre 2019 11:43

      @Pierre
       
      Nous ne sommes pas inquiet.
      Il y a un an, des rumeurs avaient fait état de l’achat par Riyad du système de protection israélien Iron Dome, mais l’affaire n’a pas été conclue.
      Peut-etre que cet incident va permettre d’aboutir.
       
      Des missiles américains Patriot protègent-ils les sites saoudiens les plus précieux ? Sont-ils déployés autour des sites attaqués  ?
       
      Les Saoudiens ont beau commander leurs armes par paquets de dizaines de milliards de dollars, ils sont connus pour leur incapacité à utiliser ces équipements dans les règles de l’art.


    • JL JL 17 septembre 2019 11:57

      @Ilan Tavor aka Massada
       
       ’’Les Saoudiens ont beau commander leurs armes par paquets de dizaines de milliards de dollars, ils sont connus pour leur incapacité à utiliser ces équipements dans les règles de l’art.’’
       
       Rappelez nous qui entretient les armes françaises utilisées au Yémen par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis,

      svp ?


    • Pierre Pierre 17 septembre 2019 12:03

      @Ilan Tavor aka Massada
      Ce que je ne comprends pas, c’est premièrement que l’Irak est au nord, le Yémen au sud et les impacts dans les cuves à l’ouest ! Deuxièmement, je ne vois pas de trace d’incendie autour des cuves. Je crois qu’on n’est pas au bout de nos surprises.


    • myrrhe-lit-on Cyrus (TRoll de DRame) 17 septembre 2019 15:19

      @Pierre

      Si ce sont réellement des drones ou des missiles iraniens qui ont réussi cela, les Israéliens devraient être sérieusement inquiets. 

      Le fait qu’ israel ne s’ inquiète pas signe bien le crime de guerre .
      Israel a pratiquer de nombreuse operation illegale sur le terrictoire syrien ou il as recupéré toute les arme iranienne possible .

      Ce n’ est donc pas la nationalité du drone qui doit faire question , mais bel et bien celle de son operateur ... de l’ ouest 

      Israel a besoin d’ une guerre pour soutenir son economie , mais aussi pour masquer l’ anexion illegale de la cijordanie palestinienne . 


    • generation désenchantée 17 septembre 2019 20:05

      @Ilan Tavor aka Massada

      Pourquoi , les saoudiens commandent des armes et des équipements militaires par paquets de dizaines de milliards de dollars , si ils sont incapables de s’en servir dans les règles de l’art ?

      Ils peuvent avoir du matériel ultra sophistiqués et meurtriers , j’imagine qu’ils sont former avec des formateurs très qualifiés , pourquoi ils sont incapables d’utiliser ces équipements militaires dans les règles de l’art ?


  • gnozd gnozd 17 septembre 2019 09:41

    Vous dites que ce sont des Houthis qui ont fait le coup.

    Vous êtes sûr que c’est pas les Toutsous ?


    • Pierre Pierre 17 septembre 2019 10:26

      @gnozd
      Je ne suis sûr de rien. Les informations tombent les unes après les autres et d’autres explications semble maintenant plausibles. Cet article a été écrit quelques heures après l’attaque et les Houtis avaient revendiqués l’attaque.
      Je ne m’avance pas plus pour l’instant, il peut y avoir des infox.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 septembre 2019 19:57

      @Pierre
      J’ai lu l’analyse de Moon of Alabama, il écrit :

      "Les États-Unis et Israël peuvent réaliser de telles attaques. L’Iran probablement aussi. Le Yémen semble peu susceptible de disposer de cette capacité sans s’appuyer sur un soutien important ailleurs. La planification de cette opération a dû prendre des mois."

      Il conclut sur la sécurisation des installations saoudiennes :

      Les États-Unis ne disposent d’aucun système pouvant être utilisé à cette fin. La Russie est le seul pays à pouvoir fournir le matériel nécessaire. Il serait extrêmement coûteux, et toujours insuffisant, de protéger toutes les installations vitales des Saoudiens contre des attaques d’essaims similaires.

      Des attaques de ce type ne prendront fin que lorsque l’Arabie saoudite conclura la paix avec le Yémen et lorsque les États-Unis mettront un terme à leurs sanctions concernant les exportations de pétrole iranien. Il est grand temps que les faucons comme Pompeo le reconnaissent.

      C’est en effet ce qu’on peut souhaiter de mieux pour les populations du Yémen. Mais les faucons et les vrais auront-ils cette intelligence ?


  • JMBerniolles 19 septembre 2019 08:27

    Bonjour Pierre et merci pour cet article qui traite d’un point de bascule définitif dans cette sale guerre contre le Yémen. Après le retrait partiel des UAE.

    Il y avait certes des possibilité theoriques : « false flag », frappe venant d’Iran qui voit ainsi son pétrole devenir encore plus incontournable,.. Mais c’est d’abord exprimer un grand mépris pour les Houthis. Et ni l’Arabie saoudite ni les américains n’ont intérêt à reconnaître que les Houthis et l’armée yemenite sont les auteurs de ces dégâts majeurs.

    Or avec le temps qui passe il devient clair que ce sont bien ces derniers qui sont les auteurs de ces frappes multiples. Bien évidemment c’est avec l’aide de la technologie iranienne.

    C’est un avertissement majeur qui signifie la fin pour l’Arabie saoudite. Les américains ne bougeront pas. Contrairement à ce qui est affirmé ils ne sont pas autonome pour le Pétrole et leurs pétrole et gaz de schistes sont déjà sur la pente descendante. Le rapport de force militaire et économique ont évolué sans que l’on en soit averti... Le monde est définitivement multipolaire


    • Pierre Pierre 19 septembre 2019 09:52

      @JMBerniolles
      Bonjour,
      J’ai écrit cet article dés que les premières informations furent disponibles. Il y a forcement quelques lacunes quant-au déroulement des faits. Par exemple, le porte-parole Houthi parlait de 10 drones alors qu’il semble maintenant évident qu’il y en avait une petite trentaine.
      Les Saoudiens rassemblent des débris de drones (ou de missiles de croisières ?) pour le moment. Cela ne mènera nulle-part quant-aux preuves de l’origine iranienne de ces engins. Les Iraniens ne sont sûrement pas idiots et n’ont certainement pas laissés des traces d’origine lors de la fabrication des pièces.
      A mon avis, l’enquête va accuser le responsable que cela arrange. Les milices chiites irakiennes si on a envie de les bombarder ou directement l’Iran s’il est judicieux de prendre de nouvelles sanctions économiques ou militaires.
      Il est inutile de s’en prendre aux Houthis, il n’y a plus rien à bombarder au Yémen.
      Je suis tout-à-fait d’accord avec vous pour le pétrole de schiste américain.
      Je pense cependant que les Etats-Unis lorgnent sur le pétrole vénézuélien pour succéder au pétrole de schiste. En attendant, ils tiennent à garder un œil sur le pétrole du Moyen-Orient qui si dirige en grande partie vers l’Asie et vers l’adversaire chinois.


    • JMBerniolles 19 septembre 2019 14:23

      @Pierre Oui, le pétrole de schiste se trouve par définition dans des porosités de la roche mère. Pour les gaz de schiste la situation est différente parce qu’ils s’y trouvent sous forte pression, plusieurs centaines de bars.

      Et je pense que si les Houthis se sont autorisés ces frappes, c’est parce que le contexte politique et militaire le permet.

      C’est évidemment un avertissement majeur envers les occidentaux qui soutiennent l’Arabie saoudite dans cette agression, mais ce sont surtout les intérêts saoudiens qui sont touchés.


Réagir