mercredi 15 avril - par Christelle Néant

Coronavirus – 22 cas en RPD, 16 cas en RPL, et trois patients déjà guéris

Alors que l’épidémie de coronavirus continue de se propager, la RPD (République Populaire de Donetsk) a jusqu’ici 22 cas, dont deux sont guéris et ont quitté l’hôpital aujourd’hui, et la RPL (République Populaire de Lougansk) a un total de 16 cas, dont un guéri le 9 avril 2020.

JPEG

22 cas de coronavirus en RPD dont deux patients guéris

Suite au premier cas de coronavirus apparu le 31 mars 2020 en RPD, de nouveaux cas sont apparus régulièrement en deux semaines, portant le total à 22 cas pour l’instant.

Nombre de cas de coronavirus en RPD

Toutes les personnes infectées sont soit des gens qui sont revenus de l’étranger (Ukraine, Russie, ou RPL), soit des proches qui ont été en contact avec ces personnes à leur retour. La mise en quarantaine d’office et la surveillance médicale suivie de test en cas de doute menées par les autorités de la république ont l’air jusqu’ici de faire leurs preuves pour circonscrire le coronavirus.

Le nombre de cas étant monté à 18 le 10 avril, les autorités de la République ont décidé de suspendre l’envoi de citoyens de la RPD en Russie pour aller chercher leurs passeports russes, afin d’éviter de ramener de nouveaux cas.

Le même jour, le chef de la RPD, Denis Pouchiline, a signé un décret exonérant de loyer et d’impôt foncier les entreprises obligées de réduire ou de suspendre leur activité à cause des mesures prises pour endiguer l’épidémie de coronavirus, afin de compenser en partie leurs pertes par un allègement fiscal.

Denis Pouchiline, a aussi appelé aujourd’hui à généraliser le télétravail autant que faire se peut dans les administrations et entreprises qui peuvent appliquer la mesure.

Le chef de la RPD a aussi tenu à remercier la Russie pour l’aide apportée par cette dernière à la République pour faire face au coronavirus. La Russie a en effet fourni les tests à deux reprises à la RPD, ainsi que du matériel de protection (masques, blouses, gants et visières).

Pour dépendre moins de la Russie, et faire face au déficit de masques et autres systèmes de protection, le chef de la RPD a signé un décret demandant à 13 entreprises de couture/confection de vêtements de reconvertir leur production afin de produire des masques en plus des deux entreprises qui en produisaient déjà. Quatre écoles spécialisées et 50 ateliers de couture se sont joint à ces entreprises afin de coudre des masques. Résultat, la production de masques a déjà presque doublé.

Voir le reportage de Patrick Lancaster (en anglais) :

Il n’y a par contre pas de déficit de gel désinfectant pour les mains, produit localement par une entreprise de chimie domestique (qui produit de la lessive, du shampoing, et divers produits nettoyants ménagers).

Ce dernier est fourni dans différents formats allant jusqu’à la bouteille de 1 L (un format très utile pour les magasins qui mettent ainsi à disposition de leurs clients du gel hydroalcoolique à l’entrée). Les magasins désinfectent aussi régulièrement les caddies et les paniers utilisés par les clients.

Gel désinfectant produit en RPD

La bonne nouvelle d’aujourd’hui fut la sortie ce matin de l’hôpital de Gorlovka des deux premiers patients guéris. Il s’agit de la mère et de son enfant qui avaient été les deux premiers cas de coronavirus en RPD. Le traitement fourni à l’hôpital a été efficace, et au bout de deux semaines, leurs tests sont devenus négatifs, leur permettant de rentrer chez eux.

Actuellement en RPD 8 711 personnes sont toujours en quarantaine chez elles, dont 7 790 qui sont arrivées de l’étranger, et 224 personnes sont sous surveillance médicale à l’hôpital. Il n’y a pour l’instant aucun mort dû au coronavirus en RPD.

16 cas de coronavirus en RPL dont un patient guéri

La dynamique du coronavirus dans la république voisine est peu ou prou la même. Après un premier cas de coronavirus détecté le 30 mars, il y a aujourd’hui 16 cas en RPL, dont un patient qui est guéri et a pu quitter l’hôpital le 9 avril 2020. Comme en RPD, il s’agissait du premier patient chez qui le coronavirus avait été diagnostiqué fin mars.

Nombre de cas de coronavirus en RPL

Comme la RPD, la RPL a suspendu le 10 avril l’envoi en Russie de ses citoyens ayant obtenu la citoyenneté russe pour qu’ils puissent aller chercher leurs passeports. Car comme dans la république voisine, tous les cas actuels de coronavirus sont des cas importés de l’étranger, ou leurs proches qui ont été en contact avec eux à leur retour.

La ministre de la Santé de la RPL, Natalia Pachtchenko a déclaré hier que le pic de l’épidémie de coronavirus devrait être atteint fin avril, début mai, et appelé les habitants de la République à rester prudents. L’usage des masques de protection est obligatoire à l’extérieur pour tous les habitants de la République.

Et pour faire face à la demande, c’est une usine d’Altchevsk qui produit des masques de protection en tissu au rythme de 2 000 par jour.

Il y a actuellement en RPL 3 861 personnes en quarantaine à la maison, une centaine sont sous surveillance médicale à l’hôpital, et 56 sont à l’isolation pour cause de symptômes d’infection virale respiratoire. Il n’y a pour l’instant aucun mort dû au coronavirus en RPL.

3 372 cas de coronavirus en Ukraine, 98 morts et 119 patients guéris

En Ukraine, plus d’un mois après l’apparition du premier cas de coronavirus, il y a actuellement 3 372 cas déclarés, 98 morts et 119 patients guéris en date du 13 avril.

Nombre de cas de coronavirus en Ukraine

Pour comparaison, là où la RPL et la RPD ont leurs premiers cas de guérison respectivement 11 et 15 jours après l’apparition de leur premier cas, l’Ukraine n’a vu son premier patient guéri que 23 jours après le premier cas déclaré.

L’autre différence majeure tient au nombre de morts. Là où l’Ukraine avait son premier mort du coronavirus 11 jours après l’apparition du premier cas, la RPD et la RPL n’en ont toujours aucun deux semaines après le début de l’épidémie sur leur territoire.

Et alors que l’Ukraine a déjà eu un premier mort parmi ses soldats, la milice populaire de la RPD a révélé aujourd’hui qu’il y aurait déjà plus d’une centaine de militaires ukrainiens infectés par le coronavirus au sein des 28e, 54e, 57e et 59e brigades des Forces Armées Ukrainiennes (FAU), qui sont déployées sur le front face à Donetsk et Gorlovka. Au vu des conditions d’hygiène sur le front, ce nombre risque d’augmenter de manière importante dans les jours qui viennent.

Il semble pour l’instant que la politique de gestion du coronavirus par les deux républiques populaires, et les traitements qu’elles appliquent (qui sont calqués sur ceux fournis en Russie) soit plus efficaces que la stratégie choisie par l’Ukraine.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider



20 réactions


  • Guy19550 Guy19550 15 avril 08:45

    Je vois déjà qu’un terroriste de kiev est passé par ici, un vote et une étoile, ça ne trompe pas !

    Je vais donc m’adresser à ce terroriste mais comme il ne vaut pas un texte neuf, j’en ai pris un de hier qui est en fait un mail envoyé à quelqu’un à la suite d’un article du journal Le Soir en Belgique :

    J’ai lu en vitesse mais c’est fort petit pour mes yeux. Cet article vaut de l’or. De Block devrait démissionner et la première ministre refuser sa démission en la coulant à vie. Elle devrait porter un masque rigide en permanence pour qu’on ne puisse plus l’entendre et ne plus la voir avec ses doigts dans son nez. Acte de présence forcé sans pèter un mot. Son salaire réduit au minimum d’existence...

    L’article est très bien mais ce qui manque, ce sont les infos des russes, j’ai tout eu via la Russie ou presque tout. Il manque cruellement dans l’article l’épisode du retour des gens confinés dans le navire de croisière au Japon, là où j’ai mis en évidence à l’époque que le jour de leur libération, on avait encore des gens détectés positif. La durée d’une quarantaine se termine après 15 jours, sans qu’un nouveau cas ne se présente et pas simplement après 15 jours, faut rester sérieux !!!

    Les russes ont suspendu les vols progressivement et aussi les frontières et cela bien avant l’Europe. Si on voulait savoir, on pouvait savoir en allant lire chez eux, ce que j’ai toujours fait et reporté.

    En plus, l’article fait un silence complet sur les exercices militaires tenus à Wuan en 2019 et pour lesquels les chinois ont autopsié des cadavres américains en arrivant à la conclusion qu’ils sont morts du virus.

    Y a plus de 100 bases militaires US rien qu’en Italie. Qui a participé ?

    Comme par hasard le Théodore Rosevelt est contaminé, c’est devenu un secret de polichinelle, le nombre d’infection est minimisé au maximum, faut rester sérieux, le commandant n’aurait pas agit ainsi si c’était le cas. Par la suite, on a appris que le Charles De Gaule est contaminé également et pas un peu et on fait semblant de ne rien comprendre car depuis le 15 mars, il n’y avait plus d’activité qui pourrait l’expliquer.

    Faut pas prendre les russes pour des cons, ils savent ce qu’il en est et aussi pour les bases de l’Otan. Cela va se négocier en silence mais moi je ne suis pas d’accord avec cette règle du silence. Y a trop de victimes !!!


  • Guy19550 Guy19550 15 avril 08:57

    L’article est disponible pendant 7 jours ici : https://we.tl/t-xKAx18Rs3u




  • Guy19550 Guy19550 15 avril 09:00

    La Belgique est un petit pays, mais ce pays est à forte densité de population, il est de ce fait avec plus de risques en matière de virus qu’un grand pays.


  • Alexis Gunn 15 avril 17:08

    Et l’hopital principal de Donetsk ?

    C’est mieux que c’était ou pas ?


  • Alexis Gunn 15 avril 20:50

    mars 2015.


  • sls0 sls0 15 avril 21:40

    Il y a peu de cas, pour se faire une idée du temps de doublement du nombre de cas ce n’est pas assez.

    Le Vietnam c’était aussi le cas, mais avec leurs équipes d’enquête et de suivi ils ont neutralisé rapidement l’épidémie, c’est tout ce que je souhaite à la RDP. Je ne connais pas trop mais le peu que j’ai vu démontre qu’il y a un équipe intelligente aux commandes et l’ultra-libéralisme n’y a pas fait de dégâts.


    • Christelle Néant Christelle Néant 15 avril 22:04

      @sls0
      Tous les proches de gens revenus de l’étranger ou de personnes testées positives sont automatiquement mises en quarantaine.


    • sls0 sls0 16 avril 00:45

      @Christelle Néant
      Chez moi ça marchait bien au début. Dans la province de Duarte une femme confinée car revenant de l’étranger a trop parlé avec ses voisins. Pour l’instant elle a 61 morts sur la conscience.
      Le vietnam a mis les moyens en enquêteurs, très intrusif pour les personnes dans leur collimateur car une liste des personnes recherchées dans le cas du covid 19 est envoyée par SMS à la population locale.
      Culturellement ça passe, c’est très communautaire, on sait qui est la personne à risque mais aussi la personne à aider. Après 14 jours de confinement on sort de la liste par la grande porte. Personne saine certifiée.
      J’ai vu qu’en Ukraine des néonazis sont plus du style à brûler les gens éventuellement atteints que les aider, la méthode vietnamien fonctionne dans les endroits où l’autre compte.


  • skirlet 16 avril 02:13

    Encore un petit moment de détente smiley Courage tout le monde, pour avoir eu ce virus, je peux dire que c’est pas agréable.


  • Guy19550 Guy19550 16 avril 08:12

    Ce qui m’inquiète pour le moment c’est l’échange des prisonniers. Je dirais que cela ne peut se faire qu’après que les chinois n’aient contruits deux hôpitaux sur la ligne de front, tous deux contrôlés par les agents de l’OSCE. Les chinois, du fait qu’ils vont vite. Ensuite après 15 jours sans nouvelle contamination dans les deux groupes, l’échange peut se faire, mais avec une nouvelle quarantaine des deux côtés sans les agents de l’OSCE. Cela me semble nécessaire de procéder ainsi à cause des terroristes de Kiev. Lorsqu’une personne est détectée comme positive, elle est à remballer d’où elle vient pour traitement avant un nouvel échange possible.


    • Christelle Néant Christelle Néant 16 avril 17:17

      @Guy19550
      Les prisonniers portaient des masques lors de l’échange et ils seront de facto mis en quarantaine et sous surveillance médicale vu l’état dans lequel ils nous ont été rendus.


  • Guy19550 Guy19550 16 avril 10:07

    Trop tard, l’échange a eu lieu.


Réagir