samedi 4 juillet - par Alexis Toulet

Coronavirus - Etats-Unis, vers une extension de la catastrophe, ou le refus de regarder la réalité en face

 

Les Etats-Unis se dirigent tout droit, non pas tellement vers une deuxième vague, mais vers une relance de la première à échelle supérieure, qui risque de déboucher dans les prochaines semaines sur un regain du rythme des morts - et pire encore, la poursuite de l’extension du virus au-delà du record déjà atteint.

La principale défaillance est politique, le refus de regarder les réalités en face. Pendant qu’une bonne partie du pays s’abîme dans des disputes et criailleries politiques, le virus a tout loisir de se répandre.

Voici un point détaillé sur la situation des Etats-Unis par rapport à l’épidémie de Covid-19 et les inquiétudes qu’elle peut susciter.

I. Situation générale à ce jour

Si on regarde les sept Etats américains comptant le plus grand nombre de cas détectés et totalisant un peu plus de la moitié du total national de presque 2,9 millions à ce jour, on trouve :

- Trois Etats New YorkNew Jersey et Massachusetts où le coronavirus a très fortement reculé et ne continue à circuler qu’à niveau faible, une situation assez parallèle à celle que nous connaissons en France, en pire cependant si on tient compte des populations respectives, par exemple à peu près 700 contaminations détectées par jour en France, comme dans l’Etat de New York, mais celui-ci n’a qu’un tiers de la population de la France

===> Épidémie sous contrôle, le danger de reprise demeure naturellement, mais il n’est pas forcément plus élevé que ce que France ou Italie connaissent

- Un Etat plus tangent l’Illinois où le rythme des nouvelles contaminations a certes nettement baissé comme dans les trois précédents, mais reste à niveau assez élevé, presque 800 par jour pour un cinquième de la population française

===> Épidémie sous contrôle, mais avec une inquiétude plus grande 

- Trois progressions de type exponentiel en CalifornieTexas et Floride avec dans chacun de ces Etats un rythme de nouvelles contaminations plus élevé que jamais et en cours de multiplication. En un mois, la moyenne sur 7 jours des nouvelles contaminations a été multipliée par 2,5 en Californie, elle a presque quintuplé au Texas et littéralement décuplé en Floride...

===> Trois catastrophes en cours

Soit dit en passant, on n’entend guère parler de restrictions de voyage entre ces trois Etats et le reste du pays. Leurs "performances" en matière de lutte contre le virus auront donc probablement des effets à l’échelle nationale. J’écrivais plus haut que le danger de reprise n’était pas forcément plus grand à New York ou à Boston qu’il ne l’est en France ou en Italie, en fait il vaudrait mieux dire qu’il ne serait pas plus grand si ces Etats refusaient l’entrée aux Californiens et aux Texans. Mais comme ce n’est pas le cas...

II. Evolution probable dans les semaines à venir

A regarder les résultats cette fois-ci à l’échelle fédérale, dans l’ensemble des Etats-Unis, on peut faire deux constats.

1. La moyenne sur 7 jours des nouveaux cas détectés a presque doublé dans les deux dernières semaines, environ 24,8 milliers au 18 juin contre 47,2 milliers au 2 juillet

La valeur la plus grande atteinte jusqu’ici était de l’ordre de 30 à 32 milliers par jour, sur la période du 7 avril au 1er mai. Cependant, il n’est pas certain que les chiffres soient comparables : ferait-on davantage de tests aux Etats-Unis aujourd’hui qu’au mois d’avril  ? Si oui, il est possible que la situation ne soit pas en fait aussi grave qu’au mois d’avril, du moins pas encore. Mais elle est de toutes façons deux fois pire qu’il y a deux semaines  ! Et c’est cette dynamique qui est le principal facteur d’inquiétude.

Et encore, en tenant compte du fait que les frontières intérieures de la fédération américaine n’étant pas fermées, il y a fort à parier que le désastre en cours aujourd’hui en Californie, au Texas et en Floride ne tarde pas à déborder sur le reste du pays.

Contaminations covid-19-usa

Le rythme des contaminations quotidiennes a doublé en deux semaines

2. La moyenne sur 7 jours des morts quotidiens continue à ce jour à décroître, moins de 600 contre plus de 1 000 à début juin et plus de 2 000 à la mi-avril

Bien sûr, il y a un risque que cette tendance s’inverse. D’une part ceux qui succombent au Covid-19 "mettent un certain temps à mourir" à partir du moment où ils sont détectés positifs, si bien que beaucoup des nouveaux malades californiens, texans et de Floride des deux dernières semaines peuvent très bien résister encore au virus mais mourir bientôt, d’autre part le nombre des nouvelles contaminations pourrait fort bien continuer à augmenter dans les semaines qui viennent.

Morts_covid-19_Etats-Unis_200702.jpg

Le rythme des morts continue pour l’instant à décroître... par simple effet retard, les nouveaux malades n’ont pas eu "le temps de mourir"

Il est cependant permis d’espérer que les Etats-Unis ne reviennent pas aux plus de 2 000 morts quotidiens du mois d’avril, le plus fort de l’épidémie. Ou plutôt il serait permis de l’espérer :

- Si une partie de l’augmentation des cas détectés était bien l’effet de tests plus nombreux

- Si la prise en charge médicale des malades s’était réellement améliorée comme certains échos l’affirment

- Et surtout si la dynamique de l’épidémie était bientôt brisée, ce qui nécessiterait sans doute à la fois un confinement vraiment sérieux dans les Etats où la progression du virus est exponentielle et une forte restriction des déplacements avec le reste du pays - à noter que les trois grands Etats en question Californie Texas et Floride totalisent 90 millions d’habitants, pas loin de 30% de la population américaine totale, et probablement une plus grande part de l’économie du pays

Le problème principal, et le premier souci d’inquiétude, c’est que ce genre de programme d’action déterminé ne semble pas être envisagé sérieusement. Bien loin de là

III. Tempête et criailleries politiques, le refus de regarder en face les réalités déplaisantes

Des mesures partielles commencent à être prises, de manière désordonnée d’un Etat à un autre, mais sans vision d’ensemble et sans que l’on parle de restreindre les déplacements entre Etats - ce qui peut faire craindre que tout succès contre le virus obtenu localement par tel Etat ne soit bientôt compromis par une nouvelle propagation depuis tel autre Etat où la lutte aura été moins efficace.

Whack-a-mole.jpg

Le virus qui dès qu’il est éliminé à un endroit peut se réfugier et resurgir ailleurs - le prix d’une politique non coordonnée entre les différents Etats.

Drôle s’il s’agit du Jeu de la taupe. Moins drôle quand la vie de centaines de milliers de gens est en jeu

D’autre part, l’Amérique traverse une tempête politique d’une rare violence, qui mène beaucoup d’Américains à détourner les yeux de l’épidémie pour se réfugier dans tel ou tel récit politique fermé sur lui-même, qui leur permet peut-être avant tout de s’échapper de la réalité d’un virus hors de contrôle et d’une catastrophe économique historique avec une trentaine de millions d’emplois détruits.

Rapport_emploi_population_Etats-Unis_2000-2020.jpg

Trente millions d’Américains ont perdu leur travail en deux mois, on comprend aisément que le désarroi soit profond. Le problème, c’est que les troubles politiques empêchent de lutter contre le virus, d’où remontée de la contamination qui risque de briser le début de remontée du taux d’emploi

Source : US Bureau of Labor Statistics

En caricaturant à peine, si l’on parle de confinement et de distanciation :

- Une partie des gens de droite répondra "Pas question, ça interfère avec la liberté, et d’ailleurs à quoi serviraient masques et gel contre ce virus transmis par la 5G comme chacun sait, tout ça est antipatriotique  !"

- Pendant qu’une partie des gens de gauche répondra "Pas question, ça interfère avec la justice raciale, et d’ailleurs vous êtes coupable vous aussi, venez manifester et vous repentir avec nous, sinon c’est que vous devez être raciste"

On objectera peut-être que ce sont là des positions extrêmes et extrémistes. Peut-être, mais tout se passe comme si c’étaient celles-là qui avaient droit de cité les premières, et qui déterminaient l’action – ou plutôt l’inaction – des politiques.

Philadephia_200606.png

Meeting_Trump_200621.jpg

Comment lutter contre une épidémie  ? Solution de la gauche américaine : des manifestations de masse à répétition dans tout le pays. Solution de la droite américaine : meeting de campagne dans un endroit fermé et les masques c’est antipatriotique

Sans doute, on pourrait répondre aux uns que la liberté de vivre est mieux protégée par des restrictions vivables et d’ailleurs temporaires que par une agonie sur un lit de réanimation, et d’ailleurs un virus n’a rien à voir avec la 5G c’est une sottise conspirationniste. Et aux autres que la mort de centaines de milliers de concitoyens de toutes couleurs est un problème plus urgent que celle des quelques dizaines de personnes désarmées tuées par les polices américaines chaque année (1) et qu’il semblerait plus judicieux de s’attaquer au problème plus grave en premier, plutôt que de relancer la contamination par des manifestations de masse supposées aider à préserver des vies innocentes mais en réalité aidant le virus à se répandre et à tuer.

Bien sûr il reste des Américains sensés, de gauche comme de droite. Mais ils ne sont pas forcément assez nombreux, ou alors pas assez convaincus et actifs pour raisonner ou maîtriser les autres. Et naturellement la responsabilité de susciter et d’organiser une politique d’ensemble parmi des dizaines d’Etats constituants, qui dans les pays fédéraux comme les Etats-Unis est la charge et la raison d’être du gouvernement fédéral, est bien mal tenue lorsque le président américain semble occupé à tout sauf à regarder les dangers en face et à travailler sérieusement à forger un consensus et prendre des décisions basée sur les réalités.

L’Amérique traverse une vraiment mauvaise passe.

 

(1) - Voir ce compte détaillé : en 2019, 55 Américains désarmés ont été tués par la police, dont 25 Américains blancs et 14 Américains noirs



271 réactions


  • rita rita 4 juillet 09:46

    Un « FOU » dirige ce pays ?


    • JL JL 4 juillet 09:58

      @rita
       
      Y a-t-il aujourd’hui un seul pays dirigé par un sage ?


    • rita rita 4 juillet 10:17

      @JL...De « moins » en moins ?
       smiley


    • velosolex velosolex 4 juillet 16:09

      @JL
      « Y a-t-il aujourd’hui un seul pays dirigé par un sage  ? »

      Faut pas être trop exigeant...

      La bonne question est « Quels sont les pays qui ne sont pas gouvernés par des cinglés complets ? »


    • Gasty Gasty 5 juillet 08:09

      @rita

      Un autre fou dirige notre pays avec son nouveau ministre qui veut reprendre le dossier retraite le plus rapidement possible. Il va remettre tout le monde dans la rue avec en plus ceux qui auront perdus leur emploi.

      Des fous furieux !


    • JL JL 5 juillet 08:21

      @velosolex
       
       « Quels sont les pays qui ne sont pas gouvernés par des cinglés complets ? »

       
       La Russie ?


    • Et hop ! Et hop ! 5 juillet 14:01

      @rita

      Avec dans l’opposition des démocrates encore plus fous.


  • BA 4 juillet 10:00

    Samedi 4 juillet 2020 :


    Record battu : les Etats-Unis déplorent 129 434 morts dus au coronavirus, 57 683 nouvelles contaminations pour la journée de vendredi.


    Coronavirus : nouveau record aux États-Unis, l’avertissement de l’OMS.


    Le coronavirus « ne va pas disparaître comme par magie », a tonné l’OMS qui s’alarme de la progression de la pandémie de Covid-19 dans le monde.


    Un message dirigé notamment vers les États-Unis. Alors que le pays s’apprête à célébrer leur fête nationale ce samedi, le Jour de l’indépendance, 57 683 nouvelles infections au coronavirus ont été enregistrées vendredi, selon le comptage effectué par l’université Johns-Hopkins, qui fait référence, un record.


    Par ailleurs 728 nouveaux décès ont été recensés, ce qui porte le nombre total de morts à 129 434. Les États-Unis sont de loin le pays le plus touché au monde par la maladie avec près de 2,8 millions de cas détectés. Le sud et l’ouest du territoire font face à une flambée de cas, qui « met tout le pays en danger », selon les termes d’Anthony Fauci, directeur de l’Institut américain des maladies infectieuses.


    Nombre d’États ont dû mettre le déconfinement en pause, voire faire machine arrière, refermant à la hâte bars et plages. Et le gouverneur républicain du Texas a annoncé que le port du masque serait désormais obligatoire dans les lieux publics.


    Mais le président Donald Trump, très critiqué pour sa gestion de la pandémie, n’a que très brièvement évoqué le sujet dans le discours qu’il a prononcé vendredi soir au Mont Rushmore à l’occasion d’une soirée de feux d’artifice en l’honneur du 4 Juillet. « Les États-Unis d’Amérique sont le pays le plus juste et le plus exceptionnel ayant jamais existé sur la Terre », a-t-il lancé devant une foule acquise à sa cause, qui scandait « Quatre ans de plus », et dans laquelle les masques étaient rares.


    https://www.lepoint.fr/sante/coronavirus-nouveau-record-aux-etats-unis-l-avertissement-de-l-oms-04-07-2020-2382977_40.php


    • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 4 juillet 13:59

      @BA

      Pourquoi ne parler que de Trump et non pas de la responsabilité des gouverneurs ?
      Il existe une telle disparité de la mortalité entre les états que cette question se doit d’être posée, non ?
      De plus, en France nous atteignons 30 000 décès pour une population de 65M d’habitants et l’on se permet de toiser les US avec leur 130 000 décès pour 330M d’habitants ???
      C’est rassurant de voir pire ailleurs.


    • pissefroid pissefroid 4 juillet 14:28

      @BA,
      il faut relativiser, aujourd’hui le 04 juillet 2020
      morts par million
      us 397,
      france 460.

      https://informationisbeautiful.net/visualizations/covid-19-coronavirus-infographic-datapack/


    • Odin Odin 4 juillet 14:48

      @Aurevoiràjamais

      Bonjour,

      Exactement, nous avons un % de morts supérieur aux US.

      FR = 0,05 US = 0,04.

      Pour descendre Trump tout est permis, même ici en FR, on ferait mieux de balayer devant notre porte et de s’occuper de ceux qui ont orchestré ce confinement policier et criminel, surtout dans les ehpad (Rivotril).

      Vu le nombre de personnes, totalement lobotomisées par les médias avec ce couillonavirus, qui portent toujours un masque seul dans la rue ou dans leur véhicule, on est mal barré et le nouveau gouvernement ne va pas se gêner d’en profiter. 


    • HELIOS HELIOS 4 juillet 15:37

      @BA

      = = = Les États-Unis sont de loin le pays le plus touché au monde = = =

      .... C’est normal, ils n’ont pas la chance d’avoir un Macron....


    • Ecureuil66 4 juillet 15:44

      @pissefroid
      effectivement j’ai pu constater que les américains ont encore pas mal de marge avant de nous « égaler » , et certainement pareil pour le Brésil ....idem pour la Suède qui est attaquée pour sa gestion du covid mais qui ne figure pas en tête du classement de la mortalité par rapport au nombre d’habitants....qui est aveugle ????
      à l’auteur : Bonjour, si vous pouviez répondre à cette observation de pissefroid parce que là j’ai beaucoup de mal à comprendre...merci


    • velosolex velosolex 4 juillet 15:58

      @Aurevoiràjamais
      La responsabilité première de Trump vient qu’elle s’il attaqué à l’Obama care, qui était bien modeste, mais qui garantissait tout de même un régime de santé minimum, et imposait pratiquement une mutuelle à chaque américain.

      Ce faisant, ce gros con, a permis au fauve covid de se faire les dents. C’est comme si on avait donné au virus un permis de port d’arme, et de prendre le peuple américain en otage. 
      C’est le fond du problème !. Les USA ont à la fois le plus grand nombre de prix Nobel, de chercheurs et de labos, et un système médical de base proche de celui d’un pays du tiers monde.
      C’est pas le tout d’avoir une belle villa sur la colline ! Si vous êtes contre l’impôt et la distribution, il n’y aura pas de route pour partir de chez vous, et vous ferez attaqué par le premier désespéré qui n’a rien à perdre. 


    • Fergus Fergus 4 juillet 16:08

      Bonjour, pissefroid

      La différence entre la France et les Etats-Unis est que le pays de Trump a eu 8 à 10 jours supplémentaires pour prendre des mesures efficaces de lutte contre la propagation du virus.
      Comparer les taux de mortalité imputables au Covid ne sera possible que lorsque la pandémie aura reflué partout.


    • mac 4 juillet 16:21

      @Fergus
      Le problème c’est que la fermeture des frontières aériennes a d’abord été décidée par Trump, avant nous.
      L’histoire des 10 jours d’avance ne tient pas la route. Si vous allez par là, nous avons eu 2 mois d’avance sur l’Asie et nous avons fait beaucoup moins bien qu’eux. Mais c’est vrai, nous vivons dans la plus belle démocratie du monde avec un président que tout le monde nous envie, c’est pour cela qu’on a tardé à réagir...


    • velosolex velosolex 4 juillet 17:43

      @mac
      Trump a eu quelques intuitions. La fermeture des frontières par exemple, à l’heure ou les européens se régalaient encore des chinois faisant leurs courses chez les tailleurs de MIlan et de Paris.
      A l’époque, l’OMS déplore la décision américaine, prouvant s’il faut encore le faire, que la chine détient les clés de l’OMS, et de la pandémie, qu’elle s’est empressée de ventiler, transformant une catastrophe nationale, en pandémie mondiale, et ainsi en opportunité. 
      Par la suite, Trump s’est blindé dans un déni de la catastrophe à venir, et a refusé toute politique de prévention. La suite, on la connait. 
      Néanmoins, les différents pays de l’UE se sont repris, ont assuré une détection et un suivi dés qu’elles ont été techniquement capables de le faire. On peut anticiper sans risque que s’il y a une seconde vague en europe en automne, elle sera endigué, car il existe maintenant une infrastructure, du matériel, et une politique qui se fera non au niveau national, mais par clusters, et régions. 


    • bubu123 4 juillet 20:21

      @Odin

      oui ben quand la crise sera fini la bas on verra le % de mort...
      pas besoin d’être madame soleil pour voir qu’ils vont nous dépasser largement vu la situation


    • Roubachoff 5 juillet 00:43

      @pissefroid
      Cette notion n’entre pas dans la tête de certains. Tant pis. 
      Avec leur système de santé très spécial, qui incite une partie de la population à ne pas se faire soigner, les Etats-Unis finiront peut-être par être les plus touchés. Pour l’instant, c’est faux, et l’opinion qu’on a de Trump (la mienne n’est pas bonne) ne joue aucun rôle là-dedans.


    • Ouallonsnous ? 5 juillet 01:27

      @Aurevoiràjamais

      On se demande où, en France, sont décomptés les 10 à 20000 morts annuels de la grippe ?


    • germon germon 5 juillet 06:31

      @Odin
      "Vu le nombre de personnes, totalement lobotomisées par les médias avec ce couillonavirus, qui portent toujours un masque seul dans la rue ou dans leur véhicule, on est mal barré et le nouveau gouvernement ne va pas se gêner d’en profiter. "

      Les Français ? plus ils sont allé à l’école, plus ils ont fait des études, plus ils se font couillonner, plus ils sont content.
      Et s’abstiennent d’aller voter.


    • Et hop ! Et hop ! 5 juillet 14:17

      @bubu123

      Vous êtes bien présomptueux de deviner l’avenir.

      Une fois l’épidémie finie, il y aura un énorme travail à faire sur les données pour obtenir des statistiques significatives et comparables.

      Il faudra distinguer :
       mort à cause du covid19,
       mort en étant porteur du covid19, mais d’autres causes (personne très âgée,..)
       mort à cause d’un mauvais traitement du covid19,
       mort à cause de la crise du covid19 sans être atteint du covid19, par exemple à cause d’un défaut ou d’un retard de diagnostic, ou de soin, ou d’un refus de soin aux plus de 75 ans,
       mort attribuée au covid19 sans qu’un test ait été fait,
       faux positifs,
       morts habituels d’infection saisonnière à pneumopathie (grippe), attribué cette année au covid19, 
       morts à cause du confinement (coups et blessures, suicides, crises cardiaques,..)
       morts à cause de l’arrêt de l’économie (ruine, SDF, suicides),


    • pemile pemile 5 juillet 14:19

      @Et hop ! "mort à cause de la crise du covid19 sans être atteint du covid19, par exemple à cause d’un défaut ou d’un retard de diagnostic, ou de soin"

      Sur ce point, les pompiers viennent de jeter un pavé dans la mare.


    • nono le simplet nono le simplet 5 juillet 14:22

      @velosolex
      On peut anticiper sans risque que s’il y a une seconde vague en europe en automne, elle sera endigué, car il existe maintenant une infrastructure, du matériel, et une politique qui se fera non au niveau national, mais par clusters, et régions. 

      absolument ! sinon c’est à désespérer de tout ...


    • nono le simplet nono le simplet 5 juillet 14:33

      @pemile
      entre la lourdeur administrative et le jacobinisme de nombreux services de santé ont été mis sur la touche, comme les vétos ou complétement saturés comme le 15, déjà bien occupé en temps normal ...
      les services d’urgence ont vu très peu d’infarctus ou d’AVC au plus fort de la crise et ce n’est sûrement pas qu’il y en a eu moins ...


    • vraidrapo 5 juillet 15:42

      Grâce aux Yankee et à la Suède, nous pourrions savoir s’il était « profitable » ou pas de laisser courir la Covid pour préserver l’emploi et l’économie.

      Ce qu’on ne nous dira pas, c’est l’effet positif éventuel de l’élimination « prématurée » du quatrième âge sur l’économie et les structures d’accueil (?).

      Ce virus, hors de contrôle, aura ouvert de nouveaux champs de projection aux études sociologiques et permis aux stratèges de la guerre bactériologique d’affiner leurs schémas...

      Nous vivons une époque formidable, c’est triste pour ceux qui s’apprêtent à quitter la scène avant le rideau final...

       smiley


    • vraidrapo 5 juillet 15:46

      sinon c’est à désespérer de tout ...


      C’est la raison pour laquelle µicron a renouvelé son gouvernement :

      on va voir ce qu’on va voir ! smiley


    • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 5 juillet 17:05

      effectivement... wait and see !


    • Alcyon 5 juillet 18:04

      Continuer à utiliser comme référence le nombre de décès reportés alors qu’on a les stats de la surmortalité, c’est soit de la naïveté, soit un biais de confirmation.

      https://www.ft.com/__origami/service/image/v2/images/raw/http%3A%2F%2Fcom.ft.imagepublish.upp-prod-eu.s3.amazonaws.com%2F6e7ccec8-ab22-11ea-a766-7c300513fe47?dpr=1&fit=scale-down&quality=highest&source=next&width=1260

      1. Les USA font pire, en mortalité, que la France. Malgré 1 à 2 semaine de plus pour se préparer.
      2. La situation est sous contrôle en France, pas aux USA.

      Les states sont sur la route des 200000 morts reportés et pas approcheront une surmortalité de 250000 d’ici l’arrivée d’un vaccin. Sauf miracle.

      Mais bon, le Brésil va faire encore pire. L’Amérique du Sud en général, vu qu’actuellement la surmortalité est environ deux fois supérieure au nombre de décès reportés (pour début juin). Mais si ça vous amuse de continuer à expliquer que « hon ai lé pir issi » ....


  • armand 4 juillet 10:09

    Bonjour, vous dites que 25 américains blancs ont été abattus par la police mais cela correspond aux tireurs qui sont blancs et ne peuvent être stoppés, pour les noirs ce sont de banales arrestations qui tournent au drame, rien à voire donc.


  • rogal 4 juillet 11:39

    On ne connaît avec une certaine précision que le nombre des testés positifs ? Comment en tire-t-on le nombre des personnes contaminées, que ce soit aux États-Unis ou ailleurs ?


    • Roubachoff 5 juillet 00:50

      @rogal
      Bravo, parce que tout le problème est là. Si les testés positifs ne déclarent pas la maladie, il est vraisemblable que ça fasse autant d’immunités naturelles en plus. Dans ce cas plus le nombre de personnes contaminées est élevé, mieux c’est. Sinon, on fonce vers la fin du monde. Coup de chance, les chiffres français  diminution régulière des hospitalisations et des patients en réanimation  va plutôt dans le bon sens.


    • Et hop ! Et hop ! 5 juillet 14:23

      @rogal

      Ce sont les nouvelles statistiques de Surgisphère.

      Si on ne montre pas que l’épidémie repart, et que l’hydrochloroquine est dangereuse, comment va-t-on vendre le nouveau traitement et justifier un vaccin ?


  • pemile pemile 4 juillet 12:04

    @Alexis Toulet « Si la prise en charge médicale des malades s’était réellement améliorée comme certains échos l’affirment »

    La mortalité baisse depuis qu’ils ont arrêté l’hydroxychloroquine ? (jok !)


  • Old Dan Old Dan 4 juillet 13:11

    Pas spécialiste, mais le déclin des US est en route depuis 30 ans...

    Et la Chine (dictatoriale) ne sera jamais leader du monde

    La planète, un canard sans tête ?...

    P’têt pas, si l’Europe se construit lentement mais intelligemment...


    • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 4 juillet 13:51

      @Old Dan

      « P’têt pas, si l’Europe se construit lentement mais intelligemment... »

      J’aime votre humour, ironique avec une pointe de cynisme !!! Excellent


  • Slipenfer 1er Slipenfer 1er 4 juillet 13:17

    « Trente millions d’Américains ont perdu leur travail en deux mois »

    en + de ceux qui était sans emploi. ?

    A trente million ils peuvent crée un nouveau pays .


  • sylvain sylvain 4 juillet 13:34

    les EU sont farcis d’obèses et de vieux, pas étonnant qu’il y ai beaucoup de morts

    Les fonds de pension ont du faire leurs calculs . Chaque jour, ils doivent avoir environ 100 millions de dollars à distribuer en moins chaque année, sans parler des assurances maladies, les obèses coutent cher en frais médicaux .

    Leurs actionnaires doivent se branler tout les matins en regardant les courbes


    • Tibère Tibère 4 juillet 14:13

      @sylvain

      En vérité les USA ont bien moins de morts que la France et même que l’Europe en proportion de leur population.


    • velosolex velosolex 4 juillet 14:52

      @Tibère
      Cinq fois plus de population qu’en France, pour 130 000 morts
      En France 30 000
      Ce qui fait effectivement un peu plus de victimes en France , proportionnellement, mais pas énormément. Surtout la dynamique est presque stoppée en France, alors qu’aux USA elle explose.

      Le cap des 150 000 morts mettra un temps les deux pays à égalité, avant qu’elle n’explose aux USA, tant le climat s’y prête. Et là il ne s’agit pas de saisons, mais de la réalité à la fois politique, et psychologique du pays, qui est dans une sorte de défi stupide face au virus. Ce « ’Même pas peur », bien dans l’ADN de ce pays, brandissant ses muscles face au vent….


    • Tibère Tibère 4 juillet 15:15

      @velosolex

      Si l’hypothèse d’une saisonnalité du virus se confirme alors en septembre nous devons nous attendre à une remonté de l’épidémie en France ceci alors que les régions actuellement touchés connaîtront quant à elles une accalmie. La barre de 150 000 pourrait donc ne pas rester longtemps le point de bascule. Les USA sont en période électorale alors c’est de bonne guerre pour les démocrates d’accuser les états républicains du sud de mauvaise gestion de l’épidémie mais le fait est que la Californie est démocrate et passait au contraire jusque-là pour un modèle (elle a confiné avant la France). Elle est pourtant aujourd’hui l’un des états les plus fortement touchés. Oui cette reprise de l’épidémie pourrait ne rien devoir à un déconfinement trop précoce comme d’aucuns l’affirment.


    • velosolex velosolex 4 juillet 15:44

      @Tibère
      600 morts chaque jour en moyenne aux US. Dans 15 jours ils ont donc rejoint mathématiquement la France. Je vous l’accorde la pandémie peut repartir en France, en relation non avec le temps qu’il fait, mais avec la saison touristique, ce grand n’importe quoi de migration encouragé par les gouvernements européens ; en Espagne, 200 000 personnes viennent de nouveau d’être confinés dans la région de Barcelone….Vive le brassage sur la costa del sol !...Quoi qu’il en soit, en Europe, malgré cette dynamique déjà anticipée par le gouvernement, qui parle de deuxième vague, à la rentrée, avant qu’elle n’arrive, (sachant pertinemment bien que certains facteurs vont la créer), les réponses sanitaires et politiques en Europe et aux USA, n ’étant pas les mêmes, vont faire que les USA vont bientôt, et de loin, être le pays le plus touché, et cela pour des réalités durs, que le pays semble résolument hostiles à changer, dans un bras de fer stupide avec la nature, qu’elle déteste. 
      Près de 30 millions d’américains n’ont pas de couverture santé, et donc ne déclareront pas la maladie, ne voulant pas se faire extraire du monde du travail, qui le marginalisera davantage, et incapables de faire fasse à une prise en charge, dont certains se sont vu réclamer des dizaines de milliers d’euros pour quelques examens de routine…….. Ce faisant ces porteurs invisibles du virus ont rendu maintenant la pandémie incontrôlable. Covid joue encore une fois de plus le rôle de révélateur des faiblesses intentionnelles, et d’un politique de gribouille, montrant comment la politique aux USA ne protège que les riches, mais met en danger la vie du pays. En d’autres termes ils scient la branche sur laquelle ils sont assis
      Enormément de citoyens sont dans le déni face à la réalité, comme d’ ailleurs on le voit de façon folklorique ici. Mais en France, il ne s’agit que de marginalité.... Pas aux US. Il y a même des réunions que l’on peut baptiser comme « de défi » face à la pandémie, sur les plages et dans des endroits festifs. 


    • Fergus Fergus 4 juillet 16:12

      Bonjour, velosolex

      « Surtout la dynamique est presque stoppée en France, alors qu’aux USA elle explose. »

      Et cela alors que la pandémie ne s’est développée outre-Atlantique qu’avec 8 à 10 jours de retard sur la France.

      « Le cap des 150 000 morts mettra un temps les deux pays à égalité, avant qu’elle n’explose aux USA »

      C’est ce que craignent en effet les experts étasuniens et ceux de l’OMS.



    • Tibère Tibère 4 juillet 16:55

      @velosolex

      Je m’incline devant votre science infuse du SARSCoV2. C’est la saison touristique qui risque de relancer l’épidémie et il n’y a aucune saisonnalité du virus qui soit à craindre.


    • nono le simplet nono le simplet 4 juillet 17:09

      @Tibère
      il n’y a aucune saisonnalité du virus qui soit à craindre.

      il y a sûrement un facteur saisonnier mais c’est difficile de dire que le Texas, la Floride ou le Mexique entrent dans une saison froide ... les causes de la reprise des contaminations viennent sûrement d’ailleurs comme la réouverture prématurée des plages, des bars, des restaurants, le non port de masques et le non respect des gestes barrières ...


    • joletaxi 4 juillet 17:28

      @Tibère

      ce qui se passe aux USA a finalement peu de rapport avec une pandémie( le virus aurait été présent en Californie dès le mois septembre) mais bien à une tentative de plus de coup d’état de la clique démocrate ,le Clintongang,
      l’exploitation nauséabonde de la mort de Floyd a conduit à des manifs monstres dans le pays... en pleine épidémie

      https://realclimatescience.com/2020/07/experts-see-little-evidence/

      et comme si cela ne suffisait pas, il y a les labos qui ne veulent pas manquer le pactole
      Quand on voit comment les autorités, menées par Fauci, celui qui déconseillait les masques,poussent la pilule miracle de Gilead
      alors que

      https://rclutz.wordpress.com/2020/07/03/michigan-gets-results-with-hcq/

      ce que d’autres médecins affirmaient déjà il y a 2 mois aux USA

      et bien entendu l’attitude des gouverneurs, disparate, sans aucune directive sérieuse des « savants » hau... comme ici quoi


    • Tibère Tibère 4 juillet 17:43

      @nono le simplet

      Vous savez que régions équatoriales sont elles aussi soumises à des épidémies grippales saisonnières ? Pourtant par principe à l’équateur il n’y a pas de saison froide ou chaude ou très peu persceptibles. Alors je n’affirme pas que l’épidémie obéit à une saisonnalité mais je suis surpris que vous l’écartiez aussi aisément. Les Français ne respectent strictement aucune mesure de sécurité. Je suis le seul avec mon masque au supermarché et les gens se collent à moi. Je veux récupérer un colis le livreur n’a pas de masque et me tend son stylo que tout le monde a touché. Et par un incroyable mystère, l’épidémie ne reprend pas en France comme au Texas et en Californie. Vous me dites que ça prouve au contraire qu’il n’y a pas de saisonnalité à l’épidémie... Là je ne comprends pas votre raisonnement !


    • Tibère Tibère 4 juillet 17:45

      @joletaxi
      >>>>une tentative de plus de coup d’état de la clique démocrate ,le Clintongang<<<<

      Mais bon sang ! Il devrait quand même être possible de raisonner sans forcément déraper dans le complotisme.


    • velosolex velosolex 4 juillet 17:54

      @Tibère
      Je ne vois pas à quel moment je peux faire preuve de « science infuse ». Je raisonne simplement par projection de ce que l’on sait sur cette pandémie,

      L’importance climatique a été envisagé, mais aucune preuve ne l’étaye. Cayenne, le Brésil...Covid semble bien aimer ce bronzer au soleil.
      Je ne sais pas s’il est susceptible d’être atteint par un cancer de la peau !
       Par contre il est évident que le brassage de population est le facteur déterminant, et qu’en ouvrant l’espace européen aux pays tiers, on prend un grand risque.
      Celui ci multiplié par l’envie des grandes pays touristiques de se refaire. 

      Taïwan, pour l’avoir compris, et qui a fermé ses frontières les premiers, n’a pas eu dix morts sur un territoire pourtant exposé.

      Curiosité, Taïwan ne fait pas partie de l’OMS, sur décision péremptoire de la chine, qui n’en veut pas même en temps qu’observateur. 


    • Tibère Tibère 4 juillet 17:58

      @velosolex

      Eh bien à mon avis vos projections sont terriblement hasardeuses. Il y a une saisonnalité des virus tel que celui de la grippe sous les tropiques également alors que ces régions ne sont pas soumises à des saisons froides.


    • joletaxi 4 juillet 18:02

      @Tibère

      Anne soeur Anne....

      Dès qu’il a prêté serment ,Trump a été la cible des démocrates, qui ont initié des procédures qui ont coûté une blinde aux contribuables US, pour au final faire pschiiitt, mais pas pour tout le monde, car ces enquêtes ont révélé une véritable conjuration, et Obama n’y est pas étranger, qui,si Trump est réélu va déboucher sur des procédures impliquant pas mal des « amis » à Clinton, d’où le danger de sa réélection.

      Concernant cette crise, il est patent que Trump ne décide de rien, ce sont les états qui dictent leur politique de santé.
      Tout ce qu’a fait Trump, c’est assurer la gratuité des soins pour les patients COVID(d’où, mais une certaine propension à déclarer COVID )

      Fauci, le grand virologue, déconseillait le port du masque, et maintenant il préconie le Remmachin, qui n’a jamais prouvé, ni aux USA, ni ailleurs une quelconque efficacité,tout en contrant Trump sur la chloro,

      Faut vous faire un dessin ?

      Et il faut maintenant absolument que la 2° vague arrive, l’avenir du vaccin en dépend, pour le Remmachin, c’est plié, les actionnaires vous disent merci
      Et en plus si cela pouvait faire un paquet de morts,ce serait tout bon contre Trump


    • velosolex velosolex 4 juillet 18:09

      @Fergus
      Bonjour
      La pandémie est devenue incontrôlable aux states. 
      Toute projection est fantaisiste, en tant que vision de maitrise du problème.
      L’optimisme est un crime quand le bateau coule ! 

      Mais pour autant le capitaine Trump a décidé qu’il n’y a pas d’iceberg devant, et que de toute façon, on allant à marche forcée sur lui, le Titanic parviendra à le briser. 

      En dernière mesure, il reste l’orchestre pour entamer « Plus près de toi mon dieu ! »


    • Tibère Tibère 4 juillet 18:14

      @joletaxi

      C’est un don ! Sans blague, je crois que cette capacité à vous inventer des complots tient du don. Parce que moi franchement, ces délires paranoïdes me paraissent surréalistes. Je vous concède que l’état profond aux USA a démontré sa capacité de nuisance et je serais américain, je trouverais cela inquiétant, soit dit au passage. Mais la covid-19 n’a pas été inventée contre Trump, c’est du délire !


    • troletbuse troletbuse 4 juillet 21:43

      @Fergus

      Ca fait bien 1 mois ou 2 que vous nous sortez ca. Les 10 jours sont passés


    • Et hop ! Et hop ! 5 juillet 14:27

      @Tibère

      Ou des pubications de fausses statistiques.

      Sans être complotante, on a vu que des officine ont été créées plusieurs fois pour en fabriquer.


    • Alcyon 5 juillet 18:49

      https://www.ft.com/content/a26fbf7e-48f8-11ea-aeb3-955839e06441

      Les USA ont une surmortalité bien supérieure au nombre de décès annoncés. Mais vous vous en foutez, si Trump disait « on n’a aucun mort », vous le croiriez.

      Les USA ont déjà proportionnellement plus de morts qu’en France.


    • Emohtaryp Emohtaryp 7 juillet 14:39

      ce qui se passe aux USA a finalement peu de rapport avec une pandémie( le virus aurait été présent en Californie dès le mois septembre) mais bien à une tentative de plus de coup d’état de la clique démocrate ,le Clintongang,
      l’exploitation nauséabonde de la mort de Floyd a conduit à des manifs monstres dans le pays... en pleine épidémie

      https://realclimatescience.com/2020/07/experts-see-little-evidence/

      Yep, BINGO !

      C’est tellement gros cette tragicomédie, que les idiots habituels ne voient rien.....comme un certain nine eleven....


    • Alcyon 7 juillet 21:10

      Ca va le chapeau en alu ? Dis tu réalises qu’on a dit, avant même les manifs, que les manifs allaient faire remonter le nombre de cas ?

      Ah non, tu es aveugle. Et con. Très con. Ne te reproduis pas.


  • Tibère Tibère 4 juillet 14:11

    Si vous regardez bien ce qui se passe aux USA vous verrez que les états qui sont aujourd’hui les plus touchés sont ceux qui ne l’étaient pas au début de la crise et qui sont tous situés dans le sud. Cela semble confirmer l’hypothèse de saisonnalité de l’épidémie. La Californie, le Texas et la Floride ont confiné à un moment où cela n’avait aucun sens, parce que ça n’était pas la saison propice pour le virus. Et ils ont levé le confinement au moment justement où la saison approchait ! Du coup je ne pense pas que les états déjà touchés comme New York aient quoi que ce soit à craindre hors saison. Par contre en septembre, ça pourrait bien s’inverser et l’épidemie décroître au sud pour remonter au nord. Ce virus ne va pas lâcher les USA avant que soit conçu un vaccin ou qu’une immunité de groupe n’émerge.


    • pemile pemile 4 juillet 14:15

      @Tibère "Cela semble confirmer l’hypothèse de saisonnalité de l’épidémie. La Californie, le Texas et la Floride ont confiné à un moment où cela n’avait aucun sens, parce que ça n’était pas la saison propice pour le virus. Et ils ont levé le confinement au moment justement où la saison approchait !"

       ???


    • nono le simplet nono le simplet 4 juillet 17:10

      @Tibère
      Cela semble confirmer l’hypothèse de saisonnalité de l’épidémie.

      glups ! ça dit exactement le contraire ...


    • Tibère Tibère 4 juillet 17:33

      @nono le simplet

      Ça vous évoque le contraire ? Alors il faut que vous m’expliquiez votre démarche intellectuelle parce que la Californie qui passait pour un modèle dans la gestion de l’épidémie voit l’épidémie exploser sur son territoire au moment où la France dont les habitants ne font plus montre d’aucune précaution voit l’épidémie stagner. C’est paradoxal ! S’il y a quelque mois on aurait pu mettre les bons chiffres de la Californie sur la bonne gestion de l’épidémie, aujourd’hui ça me semble réaliste de penser que cela tenait peut-être au fait que cet état se trouvait dans une zone moins à risque. Et je serais également tenté de dire que les bons chiffres actuels de la France ne tiennent pas au respect des mesure de sécurité par les Français mais simplement au fait que nous ne sommes pas dans une saison propice à l’épidémie. Qu’adviendra-t-il en septembre vu le relâchement des mesures de sécurité ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 4 juillet 18:28

      @Tibère. Il n’y aura pas plus de vaccin efficace que de beurre en branche.


    • Tibère Tibère 4 juillet 18:36

      @JC_Lavau

      Décidément, les boules de cristal fonctionnent à plein régime aujourd’hui...


    • nono le simplet nono le simplet 4 juillet 18:40

      @Tibère
      les mots ont un sens ...
      la « saisonnalité » des virus transmissibles par voie aérienne et par des mains ou des objets contaminées est, en général, forte à la saison froide ... les bébêtes étant très sensibles à la chaleur et aux UV ... et aussi, bien sûr, au fait que les gens sont plus confinés quand il fait froid ... mais confinés, non pas individuellement mais collectivement ... mais le coronavirus est beaucoup plus résistant que les autres et arrive à se développer même quand les conditions météo ne sont pas optimales ...
      si les cas remontent aux USA c’est que ce con de Trump a dit que tout allait bien alors que c’était faux ... et les gens l’ont cru, au moins en grande partie ...
      et on a déconfiné trop tôt, trop vite ... rien à voir avec la saison puisque justement c’est l’été qui démarre ...
      et si les français se relâchent trop ça va repartir avant l’automne et évidemment encore plus à l’automne ... chacun est responsable individuellement de la contamination collective ...


    • JC_Lavau JC_Lavau 4 juillet 18:41

      Tu as déjà vu un vaccin contre le rhume ? Ces virus à ARN mutent bien trop vite.


    • Xenozoid Xenozoid 4 juillet 19:10

      @nono le simplet

      chacun est responsable individuellement de la contamination collective ...
      tu duh duh duh duh duh duh duh 


    • nono le simplet nono le simplet 4 juillet 19:27

      @Xenozoid
      tiens ! un chef d’escadrille ...


    • Xenozoid Xenozoid 4 juillet 19:29

      @nono le simplet

      i got your 6,just shut up


    • nono le simplet nono le simplet 4 juillet 19:40

      @Xenozoid
      gros con


    • Xenozoid Xenozoid 4 juillet 19:44

      @nono le simplet

      et les avatars(tu les connaient ?) et les chiffres. ? ...les classements que tu en fait


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 juillet 19:50

      @nono le simplet

      Tu trouves aussi ?


    • Tibère Tibère 4 juillet 19:53

      @nono le simplet

      Si les épidémies de grippe ne tenaient qu’à la température et aux UV alors il n’y en aurait jamais sous les tropiques. Sauf que ces épidémies y reviennent malgré tout chaque année et à la même période. Ensuite je vous parle de la Californie parce que c’est un état démocrate dont la population s’est illustrée mondialement pour son hostilité farouche à Trump et qui a été de surcroît à la pointe de lutte contre le virus. Eh bien la Californie voit l’épidémie progresser plus vite aujourd’hui que New York ! Ça rend l’explication Trump complètement bancale. Va pour le Texas, mais pas la Californie !


    • Xenozoid Xenozoid 4 juillet 19:53

      @Aita Pea Pea

      vive la vaseline


    • Cadoudal Cadoudal 4 juillet 19:57

      @Aita Pea Pea
      Un combat de titans...lol...


    • foufouille foufouille 4 juillet 20:14

      @Xenozoid

      moi aussi j’en ai 6 mais c’est du .50, du poivre et de la matraque télescopique.


    • dimitrius 4 juillet 20:14

      @JC_Lavau
      Affirmation gratuite d’un incompétent notoire.


    • troletbuse troletbuse 4 juillet 22:01

      @nono le simplet

      L’expert en brouette a parlé J’espére que tu l’as vidée car elle doit étre pleine avec la chiasse que tu as chopée


    • nono le simplet nono le simplet 5 juillet 03:15

      @Tibère
      Sauf que ces épidémies y reviennent malgré tout chaque année et à la même période

      et donc que la saisonnalité n’est qu’un facteur parmi d’autres ... seulement plus important dans les régions tempérées ...
      et pour ce qui est de la Californie l’essentiel des cas et des morts se trouve à L.A. mais avec 160 dc/M elle est très loin de NY ou du New Jersey avec ses 1718 dc/M et se classe 30e état le plus touché avec plein d’états « conservateurs » devant ...
      j’ai pas fait de décompte pour savoir si le corona était démocrate ou conservateur mais à vue de nez je dirais qu’il s’en fout un peu smiley


    • nono le simplet nono le simplet 5 juillet 03:18

      @Xenozoid
      abruti


    • nono le simplet nono le simplet 5 juillet 03:35

      @nono le simplet
      je rajoute que la Californie est l’état le plus peuplé des USA avec 40 M hab et que l’observation unique des chiffres bruts biaise l’analyse qu’on peut en faire ...
      et je rajoute aussi que la Californie est un des premiers états touchés et en même temps que NY


    • Tibère Tibère 5 juillet 13:25

      @nono le simplet

      La Californie a confiné avant la France et déconfiné après la France et, à moins que les Californiens qui réclamaient leur indépendance lors de la victoire de Trump soient soudainement devenus pro-trump, je ne pense pas que ce soit les conseils stupides de ce type qui prévalent là-bas. Alors comment se fait-il que cette région connaisse un pic d’épidémie que ne connaît pas la France ceci alors que les Français sont des gens parfaitement inconséquents qui ne respectent strictement plus aucune forme de précaution depuis la levée du confinement ? L’épidémie en France aurait dû repartir avant la Californie puisque nous avons déconfiné avant eux, or c’est l’inverse ! Donc à moins que vous ayez changé d’avis et que vous considéreriez finalement que le confinement était sans intérêt, je me dis que vous devriez comme moi être à la recherche d’une explication raisonnable à cette étrangeté. L’explication Trump est ridiculement faible surtout en Californie. Il y a bien l’explication George Floyd avec toutes les manifs, mais New York a été plus en pointe dans ce domaine et la courbe ne repart pas à la hausse là-bas. Donc ça n’est pas ça non plus. Alors quoi ? Les anti-confinement avaient raison, c’est ce que vous voulez dire ?


    • Tibère Tibère 5 juillet 13:36

      @nono le simplet

      Du reste, nous savons que de nombreuses épidémies ont des cycles de propagation synchrones avec la rotation de la Terre dans des régions où il n’existe aucune saison. Les arbres aussi d’ailleurs ont des cycles de floraison alors même qu’ils ne connaissent aucun hiver. Donc la vie sait très bien se situer géographiquement sur la Terre et s’organiser en conséquence. Ça n’aurait de ce fait rien détonnant que ce nouveau coronavirus ait lui aussi ses propres cycles de propagation que nous sommes en train de découvrir et qui changent selon les latitudes des pays concernés. Peut-être que la Californie aurait pu se contenter en mars de simples gestes barrières et ne confiner qu’aujourd’hui !


    • pemile pemile 5 juillet 13:47

      @Tibère « je me dis que vous devriez comme moi être à la recherche d’une explication raisonnable à cette étrangeté »

      Oui, bien évidement, mais pour valider la saisonnalité ou la latitude il ne faut pas focaliser uniquement sur la Californie et la France ?

      Des études bossent sur la mutation D164G comme explication ? à suivre ...


    • nono le simplet nono le simplet 5 juillet 14:02

      @Tibère
      La Californie a confiné avant la France et déconfiné après la France


      L’épidémie en France aurait dû repartir avant la Californie puisque nous avons déconfiné avant eux, or c’est l’inverse !

      sur Wiki on peut lire que le confinement californien n’a pas grand chose à voir avec le français et le déconfinement non plus ... et de toutes façons ce n’est pas une question de dates mais d’efficacité ... le confinement californien n’a pas produit une baisse des cas et même, est en constante augmentation depuis mi avril ... la comparaison des courbes des nouveaux cas entre la France et la Californie est parlante à ce sujet ... mi mai 200-300 nouveaux cas en France par jour ... en Californie (1/3 moins peuplée) 1800-2000 nouveaux cas à la même époque ...
      il faudrait peut être chercher ailleurs que dans les dates, surtout quand on a un président aussi con que Trump qui était dans le déni ... les gens suivent les consignes quand ils croient à leur intérêt ...


    • nono le simplet nono le simplet 5 juillet 14:06

      @nono le simplet
      se reporter à daily new cases Californie
      et daily new cases France


    • pemile pemile 5 juillet 14:10

      @nono le simplet « se reporter à daily new cases Californie et daily new cases France »

      Y’a pas, une tite courbe est souvent bien plus parlante et facile à lire !


    • nono le simplet nono le simplet 5 juillet 14:12

      @pemile
      oui, hein !


    • nono le simplet nono le simplet 5 juillet 14:15

      @pemile
      et pour aller jusqu’au bout de la démarche comparative il faudrait multiplier les chiffres californiens par 1.4 environ ...
      dommage, j’ai pas la Californie en stock sinon je mettais les deux courbes sur un même graphique ...


    • pemile pemile 5 juillet 14:17

      @nono le simplet « et pour aller jusqu’au bout de la démarche comparative »

      Et pour comparer deux populations il faut aussi prendre en compte toutes leurs habitudes de vies.


    • Et hop ! Et hop ! 5 juillet 14:33

      @Tibère

      Raoult dit que le caractère saisonnier des épidémies est bien connu, mais qu’on ne connaît pas de cause déterminante : chaud, froid, UV, etc. Il dit qu’il y a un écosystème favorable qui apparait puis qui se dégrade.

      Il fait aussi remarquer toutes les épidémies finissent par décroître et disparaître, c’est ce qui les distingue des maladies endémiques.


    • Tibère Tibère 5 juillet 16:41

      @nono le simplet

      D’accord, considérons que ce soit votre hypothèse qui soit exacte et non la mienne. Donc voilà des Californiens, pourtant farouchement opposés à Trump, qui vont se montrer paradoxalement réceptifs à son message et vont faire fi, comme des Français du reste, de toute mesure de prudence. Imaginons que leur confinement, qui n’aurait rien à voir avec le nôtre, se soit révélé inefficace également pour juguler l’épidémie. Le problème c’est que la Californie affiche un nombre de victimes très en deçà de celui de la France. Mais comment expliquer que leur stratégie puisse conduire à un bilan humain tellement meilleur que celui de la France tout en étant tellement moins bon pour enrayer l’épidémie ? C’est contradictoire ! Cet état qui est le plus riche des USA est presque aussi densément peuplé que la France et abrite la deuxième plus grande métropole américaine après New York, rien à voir avec la Norvège ou la Suède ! Eh bien considérez l’hypothèse de la saisonnalité et vous verrez que toute les contradictions ci-dessus disparaissent. Si leur bilan humain est tellement bon jusqu’ici, c’est parce qu’ils n’affrontaient pas comme nous le pire de l’épidémie et non pas parce que leur stratégie était meilleure. Et si l’épidémie repart aujourd’hui à la hausse, ça n’est pas parce qu’ils seraient tellement plus imprévoyants que des Français, qui le sont déjà un maximum, admettons-le, mais parce qu’ils font face aujourd’hui au sommum du cycle de propagation du virus. Et du coup, si cette hypothèse est exacte, alors il faut se demander si dans quelques mois, nous n’affronteront pas nous aussi le début d’un cycle qui verra progresser la maladie de façon bien plus fulgurante qu’en mars ! Et là, oserons-nous à nouveau confiner la population où laisserons-nous la catastrophe se produire ?


    • nono le simplet nono le simplet 5 juillet 17:09

      @Tibère

      Donc voilà des Californiens, pourtant farouchement opposés à Trump,

      ça commence mal ... 4 483 810 californiens ( 1/3 des votants) ont voté Trump en 2016 , que l’on peut difficilement classés comme opposés à Trump ... de plus on peut très bien voter Clinton et croire que le coronavirus est inoffensif ... y a qu’à voir en France ...

      Mais comment expliquer que leur stratégie puisse conduire à un bilan humain tellement meilleur que celui de la France tout en étant tellement moins bon pour enrayer l’épidémie ?

      je n’ai pas la prétention de tout expliquer mais il est fort possible qu’après avoir bien maîtrisé la situation dans un premier temps ( je l’avais remarqué à l’époque) ils ont foiré le déconfinement ... peu être pour des raisons économiques, pour des raisons épidémiologiques fausses comme en Iran par exemple qui ont aussi foiré le déconfinement ... comme en Floride, au Texas, Pennsylvanie, Caroline du sud ... le constat est qu’ils ont foiré quelque part entre fin avril et aujourd’hui et que le bilan risque d’être très salé


    • nono le simplet nono le simplet 5 juillet 17:20

      en résumé l’historique de l’épidémie propre à chaque pays, à chaque région est difficilement comparable avec un seul ou deux critères un peu simplistes ...

      le Grand Est français doit sûrement une grande partie de son triste bilan à la réunion évangélique de février 2020 ... et celui des Pays de Loire au fait d’être un peu éloigné des clusters et des échanges commerciaux et touristiques ...

      je n’aime pas du tout Macron mais force est de constater que, pour le moment, les choses ne se passent pas trop mal après la catastrophe initiale ...

      et pour ce qui est du bilan il faudra attendre de longs mois pour commencer à en établir un à peu prés objectif ...


    • Tibère Tibère 5 juillet 18:05

      @ nono le simplet

      Et même si une majorité de Californiens s’est comportée de façon aussi irresponsable que je vois mes concitoyens le faire, ça n’explique toujours pas la différence entre eux et nous. Vous dites qu’ils ont peut-être foiré leur déconfinement, mais alors je me demande ce que les Français aurait bien pu faire de plus pour foirer à leur tour leur déconfinement ! Parce sérieusement, vu que les gens ne respectent strictement plus AUCUNE mesure de sécurité, je suis déjà surpris que la crise ne soit pas sur nous. À vrai dire, la saisonnalité explique autant la remonté des cas en Californie, que l’étrange bienveillance du sort envers des Français absolument inconséquents. La gestion de crise de Macron était une horreur et je suis persuadé que cette relative accalmie ne doit rien à cet homme mais plutôt à la saison. Mais, attendons, nous verrons bien si toutes ces contradictions que je pointe dans vos hypothèses étaient ou non à prendre au sérieux.


    • Tibère Tibère 5 juillet 18:13

      @nono le simplet

      En plus vous ne tenez aucun compte du fait que tous les états où l’épidémie repart à la hausse sont dans le sud. Est-ce qu la voix de Trump n’a porté que dans le sud ? Tout montre qu’il faut craindre un phénomène de saisonnalité et qu’on va sûrement nous aussi se le prendre dans la poire...


    • nono le simplet nono le simplet 5 juillet 18:29

      @Tibère

      tous les états où l’épidémie repart à la hausse sont dans le sud

      le Sud Dakota comme son nom ne l’indique pas est dans le nord, comme l’Oregon ou l’Illinois ...

      c’est moi ou il y a comme un semblant de mauvaise foi ... genre « sud » « démocrates » ... pour accréditer une opinion ?


    • pemile pemile 5 juillet 18:48

      @nono le simplet « comme en Iran par exemple qui ont aussi foiré le déconfinement »

      Ils sont aujourd’hui plus haut que leur crête du 22 mars au 12 avril smiley

      @Tibere
      Là, vous ne pouvez pas défendre votre théorie d’une deuxième vague due uniquement à la saisonnalité.

      https://ourworldindata.org/grapher/daily-covid-deaths-per-million-7-day-average?country= IRN


Réagir