vendredi 17 avril - par Christelle Néant

L’Ukraine a rendu à la RPD 10 prisonniers, dont la plupart ne peuvent marcher seuls

Ce matin a eu lieu comme prévu l’échange de prisonniers entre l’Ukraine, la RPD (République Populaire de Donetsk) et la RPL (République Populaire de Lougansk). Sur les 10 prisonniers rendus à la RPD par l’Ukraine, la plupart marchaient avec des cannes, des béquilles, ou boitaient. Deux d’entre eux ont même dû être transportés en ambulance.

JPEG

Pour cause de coronavirus, ce premier échange de prisonniers de l’année a été mené en deux lieux distincts pour les deux républiques, afin d’éviter de concentrer trop de personnes en un même endroit, et de risquer ainsi une contamination massive. Tous les prisonniers portaient des masques, ainsi que les soldats qui les encadraient.

À Mayorsk (le point de passage situé près de Gorlovka, en RPD), l’échange a commencé à 9 h au matin, et a été mené assez rapidement. Bien plus en tout cas que le précédent échange. La RPD a confirmé avoir procédé à l’apurement judiciaire de tous les prisonniers qu’elle a rendu à l’Ukraine, comme le prévoient les accords de Minsk.

Alors que l’échange de prisonniers entre l’Ukraine et la RPD devait se faire au format 11 contre 9, une personne a finalement refusé de venir sur le territoire de la république populaire, transformant l’échange en format 10 contre 9.

Mais ce qui est le plus frappant dans l’échange qui a été mené sur le point de passage de Mayorsk, c’est la différence d’état de santé entre ceux qui ont été rendus à l’Ukraine et ceux que la RPD a récupérés.

Sur le reportage vidéo de Patrick Lancaster, on voit clairement que les premiers prisonniers visibles, qui sont ceux renvoyés à l’Ukraine par la RPD, sont en bonne santé. Ils marchent de manière rapide, sans difficulté ni besoin de cannes ou de béquilles.

Au contraire, ceux qui apparaissent ensuite et qui sont ceux rendus à la RPD par l’Ukraine, boitent, marchent avec des cannes ou des béquilles, et l’un d’eux a même un système de broches externes sur la jambe, indiquant que celle-ci a été cassée ! Cet homme et un autre qui se déplace en béquilles ont dû être emmenés en ambulance !

Au vu de l’état de ces prisonniers, on comprend mieux pourquoi l’Ukraine a mis autant de temps à confirmer leur présence dans les prisons ukrainiennes. Car leur état suggère clairement que ces prisonniers ont été sévèrement torturés et battus ! Ce qui est la méthode de traitement habituelle des prisonniers par l’Ukraine je le rappelle (voir l’interview d’Ioulia Prossolova, qui avait été libérée en décembre) !

Malgré son état, un des prisonniers qui se déplaçait avec des béquilles a exprimé toute sa joie d’être enfin libéré.

« C’est une grande joie d’être là. Je suis moi-même de Gorlovka, et c’est un sentiment de joie particulier que je sois enfin rentré à la maison, et que cela soit enfin arrivé  », a déclaré l’ancien prisonnier, nommé Vitaly.

Ces prisonniers sont maintenant examinés par des médecins afin d’évaluer quels traitements sont nécessaires u vu de leur état, et ils seront placés en quarantaine pendant 14 jours, pour cause de coronavirus.

La RPL a quant à elle récupéré quatre personnes sur les huit prévues, les autres ayant finalement renoncé à participer à l’échange, dont trois parce qu’elles habitent en Ukraine. Kiev a récupéré 11 prisonniers de son côté, comme prévu par la formule de l’échange, qui a été mené à Chtchastye un peu après celui mené à Mayorsk.

Au vu de l’état dans lequel ont été rendu les prisonniers de la RPD, il y a de quoi être inquiet pour la centaine de personnes dont la république attend toujours de savoir où ils sont en Ukraine.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider



17 réactions


  • Guy19550 Guy19550 17 avril 17:19

    Je suis vraiment contre de tels échanges dans le contexte actuel et surtout à cause du covid. Les terroristes de Kiev ont montré une fois de plus qui ils sont en réalité. Tous pouvaient savoir à l’avance ce qu’il en serait. Ceci dit, je ne suis pas insensible aux propos tenus par les prisonniers (un en particulier). Je ne suis non plus pas convaincu que ce qui n’est pas encore connu, soit vraiment positif à entendre.


    • Christelle Néant Christelle Néant 17 avril 19:21

      @Guy19550
      Comme dit précédemment on ne pouvait pas les laisser se faire torturer et maltraiter là-bas alors qu’ils sont de toute façon hospitalisés ici pour 14 j. Donc pas de risque.


    • Guy19550 Guy19550 17 avril 20:20

      @Christelle Néant
      Je voudrais pouvoir vous donner raison Christelle, mais avec ce qui est en jeu le droit collectif prime sur le droit individuel. Ici on a fait passer le droit individuel avant le droit collectif. Je reconnais que c’est plus humain mais pas forcément plus sûr.


    • Christelle Néant Christelle Néant 17 avril 21:04

      @Guy19550
      Vous avez lu ce que j’ai écrit ? Ils sont à l’hôpital pour 14 j. Donc pas de risque.


    • Guy19550 Guy19550 18 avril 10:24

      @Christelle Néant
      Bien sûr que j’ai lu cela, le risque est de voir se dégénérer la situation à l’hôpital et cela prend déjà des proportions assez dangereuses.


    • Guy19550 Guy19550 18 avril 11:55

      @Guy19550
      Le témoignages des personnes qui sortent de l’hôpital en Belgique sont assez poignantes. Avant d’y être, les gens prennent des risques inutiles sans même s’en rendre compte. Ceux qui sont sortis des hôpitaux (sans les pieds devant) disent que c’est très sérieux et pas comparable au virus de la grippe, c’est très tenace comme virus. La période de convalescence est également fort longue et n’exclu pas une nouvelle contamination ultérieure. Cela implique, qu’une fois sorti, des tests doivent encore avoir lieu également.
      Regardez le mouvement exponentiel, estimez la quantité de cas pour 15 jours après et comptez les lits disponibles. 


    • Christelle Néant Christelle Néant 18 avril 12:45

      @Guy19550
      Je sais, c’est un médecin qui a violé les règles sanitaires qui est responsable de ces contaminations. Il est poursuivi pour cela.


    • Christelle Néant Christelle Néant 18 avril 12:48

      @Guy19550
      Il devait rester en quarantaine à la maison et est allé travailler en violation des règles sanitaires. Le médecin est poursuivi en justice et des mesures additionnelles sont prises pour éviter que cela se reproduise : https://asd.news/articles/dnr/v-dnr-usilili-rezhim-povyshennoy-gotovnosti/


    • Guy19550 Guy19550 18 avril 19:26

      @Christelle Néant
      Il serait plus utile avec un pardon et probable même qu’il deviendra malade lui-même.
      Je ne suis pas médecin pour en décider mais je conseille cependant au personnel soignant de demander l’avis du vaccin contre les pneumocoques, il augmente la capacités immunitaires de l’organisme et permet de ce fait aux anticorps de se former plus rapidement. Il faut éviter la ruée sur le produit, le personnel médical est prioritaire.
      A noter cependant aussi que la Russie a un vaccin effecace contre 19 virus, que la Russie a fourni un stock de cela aux chinois au début de l’épidémie. que les médecins chinois venus des quatres coins du pays ont probablement eu ce vaccin avant de commencer ce qui a été fait à Wuhan. Ce vaccin est aussi utile, bien que les chinois n’ont pas révélé quoique ce soit sur son efficacité. Les républiques ont besoin de ce vaccin, au-moins le personnel médical.


    • Christelle Néant Christelle Néant 18 avril 23:17

      @Guy19550
      Ah mais il est déjà infecté, c’est lui qui a infecté les autres... Quant au vaccin, aucun n’est encore prêt.


    • Guy19550 Guy19550 19 avril 20:02

      @Christelle Néant
      Si c’est ainsi, le pardon ne sert plus à rien, je ne savais pas qu’il en était ainsi, j’ai cliqué sur le lien mais il est en russe et de ce fait rien compris.

      Le vaccin des pneumocoques est un vaccin existant, il ne traite pas le virus de manière directe mais de manière indirecte en augmentant le système immunitaire. J’ai encore besoin de prendre des infos complémentaires pour le prendre en Belgique, je dois appeler le médecin pour cela. Le problème est aussi de le donner, de l’injecter car le médecin ne se déplace plus chez les patients ici et c’est assez loin. Y a un autre médecin à la porte d’à côté pour me le donner et je n’ai besoin que de la prescription pour aller le chercher en pharmacie. J’ai besoin d’une confirmation qu’il s’agit d’un acte utile, c’est ce qui est le plus important pour moi.


    • Christelle Néant Christelle Néant 19 avril 23:47

      @Guy19550
      D’accord je vais m’intéresser à ce vaccin alors. merci pour l’info


    • Guy19550 Guy19550 20 avril 18:52

      @Christelle Néant
      J’ai retrouvé le lien : https://tass.com/society/1145149

      Bonne chance.


    • Christelle Néant Christelle Néant 22 avril 21:33

      @Guy19550
      Merci. Intéressant.


  • JP94 17 avril 17:50

    Entièrement d’accord sur ce que ça suggère sur le traitement des prisonniers.

    Je me rappelle un documentaire vietnamien que j’avais vu à la Fête de l’Huma, quand j’avais une dizaine d’années. 

    Je n’avais pas réussi à supporter ( j’étais avec un ami vietnamien).

    On voyait le traitement réservé aux prisonniers vietnamiens par les Américains : suspendus dans des « cages à tigre »s".6 mois ou 1 an assis sans pouvoir se lever : même libérés, ils ne pouvaient plus marcher : mais attention comme l’a répété il y a quelques jours Obama, c’est la Démocratie menacée ( en l’occurrence, par les Russes).

    Les prisonniers américains, eux, jouaient au basket ...ils devaient être bien contents d’être prisonniers. 

    Les fascistes ukrainiens pensent qu’ils n’auront pas de compte à rendre. 

    Le souci est si les RP libèrent des criminels ...parce que les Ukrainiens, libèrent des innocents qu’ils ont torturés. 

    Mais ces échanges sont nécessaires, car pourquoi laisser des patriotes aux mains des fascistes ? 

    L’UE s’en fout totalement, c’est Münich.


  • Guy19550 Guy19550 18 avril 19:31

    Tien, on parle de Raoult, lol

    https://tass.com/russia/1146713


Réagir