mardi 8 juin - par Christelle Néant

L’Ukraine se voit prédire un retour au Moyen Âge

Une crise de plus et l’Ukraine retournera au Moyen Âge, a déclaré l’analyste politique Rouslan Bortnik sur l’antenne de la Première chaîne cosaque.

JPEG

L’expert a critiqué les affirmations des autorités de Kiev selon lesquelles l’Ukraine est devenue une « superpuissance agraire ». Il a expliqué que le pays est entièrement dépendant des technologies importées.

«  Dans chaque produit ukrainien, il y a de 20 à 70 % de composants étrangers. Dans chaque kilogramme de céréales, dans un litre d’huile, dans une tonne de pois ou de viande, il y a de 20 à 70 % de technologies, de produits chimiques, de semences, de médicaments, et d’agents de croissance étrangers  », a-t-il déclaré.

Bortnik a souligné que seuls des équipements étrangers sont utilisés sur les champs ukrainiens, sans parler de la dépendance à l’égard de l’énergie étrangère.

Publicité

« Chaque produit agricole ukrainien standard comporte 90 % de technologie étrangère et 90 % de moyens de production étrangers », a-t-il poursuivi.

L’expert a expliqué que l’Ukraine est entièrement dépendante des importations et n’a «  rien à se mettre sous la dent  ».

« Si une crise survient et que nous perdons l’accès à ces technologies, nous [l’Ukraine – NDLR] serons de retour au Moyen Âge », a-t-il averti.

Selon Bortnik, l’Ukraine travaille aujourd’hui au développement des pays occidentaux alors qu’elle s’est appauvrie. Il a rappelé qu’à l’époque soviétique, le secteur de la construction de machines était soutenu par tous les moyens possibles, car il était d’une importance capitale pour l’indépendance agricole et la sécurité alimentaire.

« Aujourd’hui, lorsqu’on a un kilo de blé ou de viande, on obtient une petite part du bénéfice et on l’envoie à l’Ouest. Là, il est transformé en farine, pâtes, pain, jambon, conserves et est vendu avec une grande valeur ajoutée », a-t-il expliqué.

Publicité

L’expert a souligné que l’Ukraine achète des produits de haute technologie à l’Ouest, ce qui permet d’y créer des emplois et de stimuler le développement de la science.

Les politiciens et les experts ukrainiens ont souligné à plusieurs reprises la situation critique de l’économie. Par exemple, l’ancienne Premier-ministre et leader de Batkichtchina, Ioulia Tymochenko, a déclaré que le comportement des autorités actuelles est la cause d’un « effondrement complet ». En outre, elle a critiqué le gouvernement au sujet de la loi sur le marché foncier, qui, selon elle, menace l’État d’une « famine de type africaine » à l’avenir.

À son tour, un député du parti d’opposition Plate-forme pour la vie, Vadim Rabinovitch, a qualifié les programmes de prêts du FMI en Ukraine de capitulation, tandis que son collègue de parti, Viktor Medvedtchouk, y a vu un mouvement vers l’effondrement économique et social. Dans le même temps, les économistes Maxime Orychtchak et Sergueï Foursa ont prédit le « pire » scénario sous la forme d’un effondrement du taux de change de la hryvnia et même d’un défaut de paiement en cas d’arrêt de la coopération avec le Fonds Monétaire International.

Source : RIA Novosti
Traduction par Christelle Néant pour Donbass Insider



12 réactions


  • LeMerou 8 juin 17:44

    « Dans chaque produit ukrainien, il y a de 20 à 70 % de composants étrangers. Dans chaque kilogramme de céréales, dans un litre d’huile, dans une tonne de pois ou de viande, il y a de 20 à 70 % de technologies, de produits chimiques, de semences, de médicaments, et d’agents de croissance étrangers », a-t-il déclaré.

    Bortnik a souligné que seuls des équipements étrangers sont utilisés sur les champs ukrainiens, sans parler de la dépendance à l’égard de l’énergie étrangère.

    « Chaque produit agricole ukrainien standard comporte 90 % de technologie étrangère et 90 % de moyens de production étrangers », a-t-il poursuivi.

    L’expert a expliqué que l’Ukraine est entièrement dépendante des importations et n’a « rien à se mettre sous la dent ».

    « Si une crise survient et que nous perdons l’accès à ces technologies, nous [l’Ukraine – NDLR] serons de retour au Moyen Âge », a-t-il averti.

                    

    C’est étrange, car je trouve que ces remarques peuvent tout à fait s’appliquer à un autre pays..Celui dans lequel ont vit. Non ?

    Que fabrique t’on encore véritablement qui en cas de gros problème mondial nous permettrais d’être autonome ? De quoi sommes nous dépendants ? hormis les masques, les « vaxxins », les médoc qui sont fabriqués ailleurs, comme les téléviseurs, les machines à laver, les trois quart des composants électroniques.etc..

    Même les gros serveurs informatiques sont presque tous à l’étranger

    Exemple RENAULT met des composants BOSCH (deutch kalitat )dans ses véhicules, les dits organes comportent plus de 90% de pièces made in RPC, ou INDIA, etc...

    Je m’arrête là, car il serait plus simple et plus court d’énumérer ce que nous produisons encore, quelques bon vins, du fromage, un peu de lait...

    L’Ukraine n’est pas loin de notre modèle, je dirais qu’elle est presque prête à entrer dans l’UEE pour y devenir totalement dépendante....


    • Christelle Néant Christelle Néant 8 juin 20:30

      @LeMerou
      La France est effectivement dans un cas assez similaire.


    • Aimable 9 juin 00:07

      @Christelle Néant
      Et nous, nous devons cela a la mondialisation si chère a nos gouvernants depuis + de 50 ans dire qu’a ce moment là nous étions l’une des meilleures nations au monde qui fabriquaient des machines outils , maintenant nous les achetons a l’ Allemagne ( cherchons l’erreur) .


    • Doume65 9 juin 15:39

      @LeMerou
      « RENAULT met des composants BOSCH (deutch kalitat )dans ses véhicules »
      Et VOLKSWAGEN met des composants VALEO (Französisch kalitat )dans ses véhicules »


    • goc goc 9 juin 15:40

      @LeMerou
      C’est étrange, car je trouve que ces remarques peuvent tout à fait s’appliquer à un autre pays..Celui dans lequel ont vit. Non ?

      C’est même pire, car grâce au traitre macron, nous dépendons à 100 % des ricains pour nos centrales nucléaires. Si demain les ricains veulent nous mettre au pas (voyez comment ils traitent les teutons avec le gazoduc), ils peuvent faire arrêter toutes nos centrales, rien qu’en menaçant de ne plus maintenir nos turbines et nos alternateurs. Et là on passera nous aussi en mode « Moyen age »


    • Xenozoid Xenozoid 9 juin 15:50

      @goc

      yep la force du nucléaire...


    • LeMerou 9 juin 16:08

      @Doume65
      Tout à fait, d’ailleurs les composant sortent de la même usine.....


  • zygzornifle zygzornifle 9 juin 11:29

    Et nous a l’inquisition Macronnienne ....


  • zygzornifle zygzornifle 9 juin 11:30

    Oui mais chez nous la machine a migrants fonctionne en 3/8 ....


  • Montagnais Montagnais 10 juin 20:50

    Vous avez quelque chose contre le fantastique et divin Moyen-âge ? 


    • Christelle Néant Christelle Néant 14 juin 17:32

      @Montagnais
      Oh personnellement non. J’ai d’ailleurs fait à une époque de la reconstitution historique de cette période. Mais je ne suis pas sûre que les Ukrainiens l’apprécient autant.


Réagir