mardi 27 décembre 2016 - par Sayed Hasan

La catastrophe du TU-154 de l’armée russe – premières brèves réflexions (The Saker)

Par le Saker – Le 25 décembre 2016

Source : thesaker.is/the-disaster-of-the-russian-military-tu-154-a-few-short-first-thoughts

Traduit par Diane, vérifié par jj, relu par Hervé pour le Saker francophone

 

Il est trop tôt pour conclure au sujet de ce qui s’est passé avec cet avion, mais puisqu’on m’a posé la question par e-mail, voici mes réflexions personnelles et provisoires.

 

  1. Défaillance mécanique : peu probable. Le TU-154 est un avion à trois moteurs et un animal extrêmement puissant. Son dossier de sécurité est comparable à la plupart des avions de son temps, même s’il a été utilisé dans des conditions extrêmes dans lesquelles d’autres avions ne devaient pas opérer. Le TU-154 avait déjà pris suffisamment d’altitude pour tenter un retour à sa base ou même un atterrissage sur l’eau. Il faisait beau ce jour-là. En outre l’équipage n’a signalé aucun problème. Donc la catastrophe a dû être instantanée.
  2. Problème de carburant : peu probable. Les problèmes de carburant sont toujours le premier suspect quand un crash se produit, mais même si l’appareil avait subitement rencontré des problèmes ou même un arrêt complet, les pilotes auraient eu le temps de le signaler. Et aussi, comme tout autre avion, le TU-154 peut planer et manœuvrer sans moteur.
  3. Risque aviaire : peu probable. Je ne suis même pas sûr qu’il y ait jamais eu une triple panne de moteur due à une collision avec des oiseaux, mais même si cela a été le cas, l’équipage l’aurait signalé, ce qu’il n’a pas fait. Encore une fois, le cas du vol 1549 de l’US Airways a montré que même une collision catastrophique avec des oiseaux n’empêche pas un avion de ligne en pleine charge de tenter d’atterrir.
  4. Erreur de pilotage : hautement improbable. Les gars qui font voler cet avion étaient très expérimentés et alors qu’une erreur humaine est toujours possible, elle débouche toujours sur une situation où elle peut être signalée. Le TU-154 était un avion très complexe à manier et il avait ses faiblesses – mais celles-ci étaient très bien connues des équipages russes et cet équipage-là était très expérimenté.
  5. Missile : peu probable. Le TU-154 a trois moteurs, dont un monté au-dessus de l’arrière du fuselage et un missile tiré d’un MANPAD n’a pas la puissance pour les arracher tous les trois lors de l’explosion. Quant à des missiles plus importants, les côtes de la Russie sur la mer Noire sont très étroitement contrôlées par l’armée russe et les services de sécurité – comme toute la mer Noire – et y arriver à proximité de la ville de Sotchi serait risqué et difficile.
  6. Sabotage / bombe : le plus probable simplement parce que toutes les autres causes sont encore moins probables. Hélas, je peux confirmer, à partir de mon expérience personnelle, que si vous avez l’air russe, parlez russe comme un natif et agissez de la bonne manière, la sécurité militaire en Russie est loin d’être aussi bonne qu’elle le devrait. Cependant, si vous parlez avec un accent ou semblez étranger, et cela inclut de parler avec un accent caucasien ou de ressembler à quelqu’un du Caucase, vous passerez un moment beaucoup plus difficile pour franchir les contrôles.

Pour toutes ces raisons et même s’il est trop tôt pour spéculer, mon hypothèse préférée est que c’était un acte terroriste exécuté par des agents ukrainiens. J’espère me tromper et qu’on me prouvera que j’ai tort au cours des prochaines vingt-quatre heures, mais à ce moment précis, cela me semble le scénario le plus probable.

Encore une chose : cette tragédie me brise littéralement le cœur. Non seulement tout l’Ensemble Alexandrov a péri, mais deux personnalités exceptionnelles étaient à bord : Valeri Khalilov et « Dr Liza ». Il n’y a pas de mots pour exprimer la perte que la mort de tous ces gens représente pour la Russie. C’est pourquoi j’espère et je prie pour qu’en dépit de ma première réaction exprimée plus haut, ce ne soit pas un attentat terroriste ukrainien. Parce que si c’est ça, les conséquences seront très graves. Nous devrions en savoir plus très bientôt.

The Saker

 

Liens

Analyse de valentin Vasilescu sur Reseau International

 



61 réactions


  • roman_garev 27 décembre 2016 14:44

    Dernières infos :

    1) L’avion aurait touché la surface d’eau environ 3 minutes après l’envol, durant le manoeuvre à droite (quoique normalement il devait tourner à gauche, vers le sud), volant à 510 km/h en dansant fort et à l’angle de tangage excessif.
    2) Pas de trace d’explosifs sur les fragments trouvés.
    3) La « boîte noire » principale (paramétrique) est trouvée et transportée à Moscou pour l’analyse (photo).

    • Alren Alren 27 décembre 2016 15:06

      @roman_garev

      J’ai approuvé l’article de Sayed Hasan pour sa sincérité, sa rationalité.
      Mais je pense qu’il exclut trop vite la possibilité d’un incident mécanique, non sur les réacteurs mais sur les gouvernes.
      Ce que votre commentaire sur le comportement de l’appareil, virage à gauche au lieu de droite et tangage, accrédite.

      Les avions de ligne et militaire se pilotent maintenant à travers un ordinateur. il est plus fiable que l’être humain à condition qu’il n’y ait pas erreur de programmation.
      À la place des autorités aéronautiques russes, j’effectuerais une vérification profonde du programme d’aide au pilotage des avions civils qui a été utilisé pour l’avion accidenté.

      Il reste deux hypothèse peu vraisemblables mais possibles.
      La première est que le programme a été réécrit et réinstallé par des ennemis des Russes ayant des spécialistes de haut niveau pour cela, USA ou Israël par exemple.
      La deuxième est que si l’informatique de l’avion est connectée et accessible donc à des ordres radio-transmis, le sabotage informatique aurait pu être effectué à distance comme arrivent à le faire aujourd’hui les hackers sur les objets domestiques connectés chez les particuliers. Un récepteur clandestin aurait pu également être installé et activé au-dessus de la Mer Noire par une télécommande radio pour bloquer une gouverne.


    • roman_garev 27 décembre 2016 15:37

      « @Alren
      Vous pouvez oublier l’ordinateur.

      L’avion était Tu-154-B2 (Ту-154-Б2), produit de 1978 à 1986. Piloté avec le complexe électro-hydro-mécanique y compris le système automatique du pilotage АБСУ-154-2 (simple autopilote). Très loin d’un ordi, d’un programme qui pourrait être réécrit et surtout d’une connection aux ordres radio.

      Je ne parle pas déjà de votre hypothèse fantastique »le programme a été réécrit et réinstallé par des ennemis des Russes ayant des spécialistes de haut niveau pour cela, USA ou Israël par exemple". Comment ces spécialistes auraient-ils pu avoir accès à un avion militaire ? Ils ne se seraient même pas approchés de la base aérienne.

    • Alren Alren 27 décembre 2016 18:43

      @roman_garev

      Je vous concède que l’hypothèse de l’attentat par reprogrammation de l’ordinateur de bord est peu probable. Mais c’est le propre des hypothèses que la plupart sont erronées et qu’une seule est la bonne.

      Cependant au vu de votre réponse, je dois rappeler que tout système de pilotage automatique fait intervenir un ordinateur à numération binaire, donc qui ne fonctionne obligatoirement qu’en appliquant un ou des programmes longs de centaines de milliers de lignes au moins. Et il est impossible à l’être humain de voir les erreurs en le relisant.
      (C’est d’ailleurs pourquoi entre autres raisons, la robotique stagne plus ou moins actuellement mais ceci est une autre histoire). C’est pourquoi l’hypothèse du sabotage informatique ne peut être écartée.

      Comment ces spécialistes auraient-ils pu avoir accès à un avion militaire ? Ils ne se seraient même pas approchés de la base aérienne.

      Bien entendu, la solution est de fournir un programme saboté, sur une simple clé USB par exemple (certains de 32 Go suffisent), à une « taupe », un Russe qui trahit. C’est le B-A BA des services secrets.
      Le sabotage aurait également pu être effectué plus en aval sur le système électro pneumatique avec l’insertion discrète d’un dispositif fabriqué spécialement.

      Ne me rétorquez pas que tout ceci est hypothétique : je le sais !


    • roman_garev 27 décembre 2016 19:13

      @Alren
      Je ne peux que vous répéter : l’autopilote conçu en URSS au début des années 70 (et peut-être même aux années 60) n’est pas du tout à numération binaire, mais ANALOGIQUE ! Alors vos clés USB, on ne saurait pas où les mettre (sauf où vous savez). Lien en russe.


    • izarn izarn 28 décembre 2016 10:40

      @Alren
      L’avionique n’est pas connectée à internet.Et il est impossible que des espions puissent la modifier. Ce concept est un « fake »...Il y en a beaucoup dans le genre.
      Le Tu-154 n’a pas de circuit de gouverne électrique. Cela n’existait pas en 1971.
      Se souvenir que les tri-réacteurs sont d’un concept assez mauvais, qui a causé la perte de bien des avions de ce style. Britanniques ou américains. Cette architecture a totalement disparue, sauf peut-etre sur des jets privés...Et encore !
      Il y a surement une raison.
      Juste une info : C’est un Tu-154, avion présidentiel polonais qui s’écrase à l’approche de la base aérienne de Smolensk, dans l’ouest de la Russie, tuant les 96 personnes à bord dont 89 de la délégation polonaise, notamment le président polonais Lech Kaczynski et son épouse8, plusieurs personnalités politiques et une bonne partie de l’état-major des armées polonaises.
      Le Tu-154 a été retiré du service de l’Aeroflot en 2009.


    • Alren Alren 28 décembre 2016 12:14

      @roman_garev

      l’autopilote conçu en URSS au début des années 70 (et peut-être même aux années 60) n’est pas du tout à numération binaire, mais ANALOGIQUE !

      Merci de l’information.
      Cela renforce en effet la thèse de l’accident. car les systèmes analogiques sont beaucoup moins fiables que les numériques, surtout avec le temps. C’est pour cela qu’ils ont été abandonnés.
      Je suis étonné que l’avion n’ait pas été rééquipé avec un système plus moderne comme évidemment les Russes en ont installé sur leurs avions de conception récente comme leurs chasseurs qui sans eux ne seraient pas pilotables.


    • Alren Alren 28 décembre 2016 12:31

      @izarn

      Le Tu-154 n’a pas de circuit de gouverne électrique.

      Roman Garev dit le contraire : Piloté avec le complexe « électro-hydro-mécanique ».

      Il est bien évident que le pilotage d’un tel avion ne peut, comme pour un petit monomoteur, se faire avec un système de câbles métalliques directement connectés au manche et au palonnier !!!

      L’avionique n’est pas connectée à internet.

      En êtes-vous bien sûr ? Depuis l’attentat par collision d’avions sur les Twin towers en 2001, les autorités et les concepteurs ont songé aux moyens d’empêcher des pirates de diriger un avion à leur guise. Une solution évidente est alors de pouvoir télécommander l’appareil. Naturellement le dispositif est ultra-secret s’il a été installé et protégé contre le piratage « classique » mais connu des autorités US et donc israéliennes.

      Quant à la prise USB, il s’agit juste d’un média susceptible de transporte discrètement un programme de plusieurs Go, pas d’être enfiché dans une prise de l’avion comme on le fait dans un PC !!!

      D’autre part, quel que soit le chemin à utiliser, tous les programmes d’avionique embarqués doivent pouvoir être modifiés, améliorés, notamment après des accidents. Donc ils sont piratables, nécessairement ...


    • sarcastelle sarcastelle 28 décembre 2016 13:03

      @Alren

      .
      Je suis étonné que l’avion n’ait pas été rééquipé...
      .
      C’est comme nos centrales nucléaires. On est étonné que leur programme de « grand carénage » ne prévoie pas de porter de deux à quatre le nombre de leurs enceintes de confinement. On est étonné que ma 403 ne soit pas rééquipée d’ABS et de vessies à air. Etc. 

    • sarcastelle sarcastelle 28 décembre 2016 13:16

      @Alren

      .
      Il est bien évident que le pilotage d’untel avion ne peut, comme pour un petit monomoteur, se faire avec un système de câbles métalliques directement connectés au manche et au palonnier !!!
      .
      Penchez-vous sur les commandes du B-52 et vous serez surpris. 

    • roman_garev 28 décembre 2016 13:33

      @Alren
      « Je suis étonné que l’avion n’ait pas été rééquipé avec un système plus moderne »


      Il y a ce truc qui s’appelle la rationnalité économique. À quoi bon rééquiper (en fait, créer une autre modification de l’avion, sa modernisation profonde) des centaines d’avions évidemment voués au retirement du service, surtout quand ils volent sans ça ? Il y avait toujours des besoins plus pressants dans l’aéronautique russe qui exigeait cet argent. 

    • roman_garev 28 décembre 2016 13:47

      @sarcastelle
      Exact. L’arme nucléaire étasunien est géré depuis les années 70 jusqu’à présent par les IBM/Series 1 avec des disquettes flexibles de 8 pouces. Et alors ?

      C’est le virus de consommation qui nous pousse à acheter tjrs des joujous dernier cri. Aucune nécessité.

    • Alren Alren 28 décembre 2016 16:21

      @Alren

      J’écrivais : Sayed Hasan [] exclut trop vite la possibilité d’un incident mécanique, non sur les réacteurs mais sur les gouvernes.

      Je lis cet après-midi sur le site Le Point.fr :« Parallèlement, selon plusieurs médias russes, les résultats préliminaires de l’analyse de la première boîte noire, repêchée la veille, orienteraient les enquêteurs vers un dysfonctionnement des volets des ailes comme possible explication du crash du Tupolev peu après son décollage »


    • Alren Alren 28 décembre 2016 16:22

      @sarcastelle

      Remarques toujours aussi débiles. Avez-vous entendu parler du retrofit ?


    • escoe 28 décembre 2016 16:24

      @izarn « Juste une info : C’est un Tu-154, avion présidentiel polonais qui s’écrase à l’approche de la base aérienne de Smolensk, dans l’ouest de la Russie, tuant les 96 personnes à bord dont 89 de la délégation polonaise, notamment le président polonais Lech Kaczynski et son épouse8, plusieurs personnalités politiques et une bonne partie de l’état-major des armées polonaises. »

      A part pour quelques extrémistes de la secte catholique polonaise l’avion n’est pas en cause. Les passagers étaient saouls et ont exigé que le pilote descende à tout prix dans le brouillard vers l’aéroport de Smolensk où la tour de contrôle leur a demandé de faire demi tour où d’aller à Moscou.
      Le contrôle aérien de Moscou leur a demandé la même chose à plusieurs reprises.


    • sarcastelle sarcastelle 28 décembre 2016 17:15

      @Alren

      .
      Avez-vous entendu parler du retrofit ? 
      .
      Du retrofit de n’importe quoi sur n’importe quoi à n’importe quel prix ? Oui, j’en ai entendu parler en France où on appelle cela le « grand carénage » des réacteurs d’EDF. smiley

  • roman_garev 27 décembre 2016 15:05

    A regarder les visages des disparus...


  • JL JL 27 décembre 2016 15:35

    Bonjour roman_garev,

     
     comme toutes les personnes de bonne volonté, je compatis à la douleur du peuple russe dont vous vous faites ici le porte-parole en cette douloureuse circonstance et je lui renouvelle mes condoléances.
     
     Je trouve parfaitement juste et logique la position prudente des autorités russes quant aux causes possibles de l’accident, mais je suis certain qu’ils n’abandonneront aucune piste. Nous en saurons probablement plus quand les boîtes noires auront livré leurs secrets.
     
     C’est quand même étonnant l’équipage n’ait rien signalé, vu que l’avion avait déjà parcouru une quinzaine de kilomètre et pris de l’altitude. Comme s’il y avait eu un black-out total et simultané des commandes et des communications radios. 
     
     

    • roman_garev 27 décembre 2016 16:11

      @JL
      Bonjour JL et merci pour vos condoléances sincères.

      Sur votre dernier paragraphe : l’avion est tombé à 5 km du littoral (mais ayant parcouru combien en somme ?), après 6 minutes de vol. La catastrophe a eu lieu justement au moment d« enlèvement de mécanique » (flaps en anglais, volets en français ?).
      Demain on aura probablement des nouvelles (après le déchiffrement primaire de la boîte paramétrique). 

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 27 décembre 2016 16:28

      @roman_garev

      C’est une affreuse tragédie, et je me joins aux condoléances.
      Les autorités russes semblent très prudentes et privilégier l’erreur humaine ou l’accident mécanique, contrairement aux hypothèses de l’auteur de l’article.
      Le Tupolev 154 aurait dû être retiré du service en 1990 , et cet aéronef n’est plus très présent dans les airs. Malheureusement, celui-là volait encore et il aura sans doute été le dernier.
      Le démantèlement de l’aéronautique soviétique dont une partie importante était située en Ukraine a rendu difficile le renouvellement de la flotte civile et militaire, ce qui a de toutes façons diminué la fiabilité des appareils obsolètes.

    • roman_garev 27 décembre 2016 18:34

      @Jeussey de Sourcesûre
      Bonjour et merci pour vos condoléances.

      Pourtant je tiens à préciser ce que vous avez écrit.
      Le Tu-154 avait plusieurs modifications. La dernière, Tu-154M (avec des nouveaux moteurs, donc à la portée commerciale de 3900 km), n’a été mise en service qu’en 1984 et a été produite en série jusqu’à 2012, donc de quel 1990 pour le retirer du service parlez-vous ? La ressource de l’avion déclarée par le KB Toupolev : 60 000 heures du vol, 25 000 atterrissements ou 40 ans de service. Plusieurs Tu-154M sont encore en service.
      La modification antérieure Tu-154B-2 (à la portée de 2650 km) a été produite en série de 1978 à 1986. C’est celui (numéro du bord RA-85572) qui a tombé après le ravitaillement à Sotchi. Moins d’une dizaine restent en service, exclusivement en possession des ministères de la Défense et de l’Intérieur.
      Les vols de tous les Tu-154 sont à présent suspendus à cause de la catastrophe.
      Le retirement définitif du service de tous les Tu-154 est fort probable dans l’immédiat.

      Quant à l’Ukraine, ce sont seuls les Antonov (AN) qui y ont été conçus et produits, donc la rupture avec ce pays ne nuit guère à la production des TU, IL, SU, MiG et autres avions russes. 

  • Alain 27 décembre 2016 16:25

    Houlala, ca y’est, assis derrière un ordinateur, à des milliers de kms de la chose, on a trouvé... c’est la solution 6 parce que c’est plus probable que les autres ?
    Si mes chaussettes ne peuvent être rouge, verte ou bleu, c’est parce qu’elles sont blanches ?

    Dire qu’à bien y penser, tous ces octets qui transitent dans les réseaux pour raconter chacun sa petite histoire personnelle en pensant détenir la vérité du monde dans sa globalité, ca use de l’électricité, du pétrole et tout un tas de matières premières qui un jour nous manqueront alors qu’on les gaspillent dans ce flot de bêtise qu’on lit un peu partout...

    A défaut d’être intelligent, l’article fait au moins rire, c’est déjà çà.


  • Etbendidon 27 décembre 2016 16:44

    Et bien sur le je m’en foutisme est écarté
    70 ans de communisme ça laisse des traces sur les mentalités
    On fait juste le minimum sans grande conscience professionnelle
    Et on boit beaucoup (pas de l’eau)
    Quand je suis allé en URSS on m’avait fortement déconseillé de prendre les avions de l’aeroflot vu l’entretien qui laissait à désirer
    Des pannes en Russie y en a tous les jours à tous les niveaux (voir état des routes)
    Enfin condoléances aux familles
    C la vie ou C la Russie
    * Au fait l’avion datait de 1983 !


    • amiaplacidus amiaplacidus 27 décembre 2016 17:09

      @Etbendidon

      Pour parler concrètement Etbiendidon, Aéroflot, combien d’accidents durant les 20 dernières années ?
      Air France, combien d’accidents durant la même période ?


    • roman_garev 27 décembre 2016 18:56

      @Etbendidon
      « Quand je suis allé en URSS on m’avait fortement déconseillé de prendre les avions de l’aeroflot vu l’entretien qui laissait à désirer »


      Mon vieux, l’URSS n’existe plus, un quart de siècle déjà (et un demi-siècle a écoulé depuis votre voyage, je présume). Faut vous réveiller et visiter la Russie.
      En 2016 l’Aeroflot était la 40ème compagnie du monde, devant plusieurs autres plus « civilisées »
      Le monde n’a pas été figé au moment de votre jeunesse smiley
      De sorte qu’il faut vous renseigner avant d’énoncer une ineptie de plus.

    • roman_garev 27 décembre 2016 19:33

      @amiaplacidus
      Selon le classement mondial Jacdec des compagnies aériennes par SÉCURITÉ en 2016 :

      ......
      36. Aeroflot
      ......
      40. Air France

      Pauvre, pauvre vieux Etbendidon, gelé en 1980 et, paraît-il, pour toujours smiley


    • Lucadeparis Lucadeparis 27 décembre 2016 22:38

      « @roman_garev
      Ce classement n’a aucune pertinence en l’occurrence, car il ne s’agit pas de sécurité, mais de votes de clients pour leur appréciation de la compagnie : »voted for by airline customers around the world".


    • roman_garev 28 décembre 2016 09:02

      @Lucadeparis
      Si pour le SAFETY RANKING il NE s’agit pas de sécurité, alors moi je serais un chameau...


    • izarn izarn 28 décembre 2016 10:50

      @Etbendidon
      Il n’y a plus de Tu-154 depuis 2009 dans l’Aeroflot.
      Les tri-réacteurs sont en général médiocres, construits aussi par les brtianniques ou les américains. Sud-Aviation (Aerospatiale), n’en a jamais construit.


    • sarcastelle sarcastelle 28 décembre 2016 12:58

      @Etbendidon

      .
      le je m’en foutisme est écarté
      .
      Vous êtes influencé par la propagande otanofascistoukrainonazie qui a donné au Toupolev 154 le nom de code « Careless ». 

  • sarcastelle sarcastelle 27 décembre 2016 17:30

    Je parie pour une rentrée dissymétrique des volets. 


    • roman_garev 27 décembre 2016 18:58

      @sarcastelle
      C’est effectivement fort probable.


    • Duke77 Duke77 27 décembre 2016 21:39

      @sarcastelle
      Si cela arrive, un pilote expérimenté ne les ferait-il pas immédiatement ressortir tout en réduisant sa vitesse ? Quoiqu’il en soit, si c’est le cas, la boîte noire l’aura enregistré. On saura bientôt si vous avez gagné votre pari.


  • Aristide Aristide 27 décembre 2016 17:39

    «  un acte terroriste exécuté par des agents ukrainiens »


    Il a oublié ukrainiens nazis. Pour l’age des agents ukrainiens, sa boule de cristal est en panne mais il va lire dans le marc de café ...

    • roman_garev 27 décembre 2016 19:25

      @Aristide
      « Il a oublié ukrainiens nazis. »


      Il serait enclin aux pléonasmes, selon vous ? On ne dit ni « beurre de vache », ni « vin de vigne », ni « aristide russophobe », cela va de soi smiley



    • Aristide Aristide 28 décembre 2016 09:44

      @roman_garev


      Ni « roman_garev poutilnolatre » ...

  • eau-du-robinet eau-du-robinet 27 décembre 2016 17:58

    Bonjour Sayed,
    .
    Je préfère me appuyer sur des preuves solides avant de m’avancer et de soupçonner qui que ce soit.
    .
    Par contre j’ai une bonne nouvelle :
    .
    Crash en Russie : la principale boîte noire du Tu-154 a été retrouvée
    http://www.rfi.fr/europe/20161227-crash-russie-principale-boite-noire-retrouvee-mer-noire
    .
    La principale boîte noire de l’avion militaire russe, qui s’est abîmé dimanche 25 décembre en mer Noire avec 92 personnes à bord, a été retrouvée, a annoncé ce mardi 27 décembre l’armée russe.
    .
    Les opérations de secours massives menées en mer Noire après le crash de l’avion militaire ont permis de repêcher ce mardi 27 décembre la principale boîte noire de l’appareil, élément essentiel pour déterminer les causes du drame qui a endeuillé la Russie à quelques jours du Nouvel an.
    .
    « Le principal enregistreur de vol a été retrouvé à une distance de 1 600 mètres de la côte, à une profondeur de 17 mètres », a précisé le ministère russe de la Défense, cité par les agences de presse russes. Cette boîte noire doit être transportée dans les prochaines heures à Moscou pour y être déchiffrée.
    .
    Selon les services de sécurité russes (FSB), les pistes privilégiées sont l’infiltration d’un corps étranger dans le moteur, un carburant de mauvaise qualité entraînant une perte d’énergie, une erreur de pilotage ou une défaillance technique de l’avion. La récupération des boîtes noires devrait permettre d’en savoir plus sur les causes de l’accident.
    .
    Je répète : I faut attendre le résultat de l’examen des données de la boîte noire pour avoir des preuves fiables ....
    .
    http://www.upr.fr
    .
    .


    • Aristide Aristide 27 décembre 2016 18:17

      @eau-du-robinet


      Hummmm, c’est bizarre que le FSB donne le résultat qui exclut un sabotage ou un attentat avant les analyses de boites noires. 

      Y aurait’il un complot que l’on veut nous cacher ? Si on suit la logique des nombreux spécialistes des complots, y a matière à douter de cette version officielle si vite annoncée.


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 27 décembre 2016 18:45

      voici des information de RT
      .
      https://francais.rt.com/international/31369-boites-noires-tu-154-auraient-ete-retrouvees-mer-noire
      .
      Comme j’ai déjà mentionné attendons l’examen des données de la boîte noire ...
      .


    • roman_garev 27 décembre 2016 19:02

      @Aristide
      « c’est bizarre que le FSB donne le résultat... »


      Z’êtes tjrs dans les romans James Bond ?
      Le FSB ne « donne » rien de tel, il a d’autres chats à fouetter.
      Il y a le ministère du transport, le KB « Toupolev » et plusieurs autres organismes d’État qui s’occupent des catastrophes d’avions. Ce n’est qu’au cas (très rare) de l’acte terroriste que le FSB intervient pour chercher les coupables. 


    • Aristide Aristide 28 décembre 2016 09:48

      @roman_garev


      Visiblement le second degré vous est complètement étranger. Je voulais souligner simplement que tous les « wesson » et autres qui doutaient des explications de NOS services d’état, avalent sans broncher toutes les déclarations quand elle proviennent VOS sources russes.

      Rien d’étonnant pour ces complotistes à géométrie variable ...

    • roman_garev 28 décembre 2016 11:03

      @Aristide
      « qui doutaient des explications de NOS services d’état, avalent sans broncher toutes les déclarations quand elle proviennent VOS sources russes »


      Pourtant c,est simple. Les déclarations de VOS services d’État (mais quels services d’État ? il ne s’agit que des médias et des déclarations de vos politiciens) proviennent d’une seule source - AP (et son porte-voix français AFP), tandis que les sources russes sont très variées (j’admets que c’est difficile à concevoir en vivant dans une « démocratie » où une seule opinion, officielle, est admise et énoncée comme vérité de dernière instance), on y trouve toute une gamme des voix qui se contredisent (ce qui serait, selon vous, un indice évident d’une dictature).

    • tf1Groupie 28 décembre 2016 11:47

      @roman_garev

      Cher francophobe tu n’es carrément pas crédible : selon toi en Russie il y aurait plusieurs discours officiels, les porte-paroles gouvernementaux se contredisant entre eux.
      Pourquoi pas plusieurs gouvernements et plusieurs Présidents tant que tu y es !!


    • roman_garev 28 décembre 2016 12:50

      @tf1Groupie
      Non, je dis qu’en Russie il y a plusieurs discours, y compris l’officiel, tandis qu’en France il n’y a qu’un seul discours dans tous les médias. 


    • sarcastelle sarcastelle 28 décembre 2016 13:13

      @roman_garev

      .
      Voilà pourquoi règne une certaine suspicion réciproque entre la Russie démocratique et l’UE ukrainofasciste. 

    • eau-du-robinet eau-du-robinet 29 décembre 2016 16:47

      Bonjour,
      .
      Il y à encore des nouvelles dans l’enquête Russe ...
      .
      Crash du Tu-154 : pas d’explosion à bord mais l’hypothèse de l’attaque terroriste n’est pas écartée
      https://francais.rt.com/international/31496-crash-tu-154-pas-dexplosion-a-bord-hypothese-attaque-terroriste-pas-ecartee
      .
      En attendant les résultats de la suite de l’enquête ...


  • roman_garev 27 décembre 2016 20:25

    Toutes les trois « boîtes noires » sont trouvées. Bientôt la cause réelle....


  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 27 décembre 2016 20:44

    A l’auteur ainsi qu’à tous les commentateurs :

    Une minute de silence et une pensée pour les familles et les proches de toutes ces victimes dont on peut deviner les personnalités attachantes avec cette galerie de portraits que l’on trouvera ci-après en lien et qui disent tous l’amour de la vie, de la musique et de la Russie.

    Les Chœurs ne disparaissent pas ! La Relève se prépare déjà.

    http://www.mk.ru/photo/gallery/11827-193150.html


  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 27 décembre 2016 23:21

    Aux lecteurs :

    « Ailerons, ... » : les médias ont donné les derniers mots de l’équipage du Tu-154

    « Les médias ont publié un petit morceau de décryptage des conversations des pilotes du Tu-154 qui s’est écrasé juste avant le crash. De ce passage, nous pouvons voir qu’il y avait une sorte de situation d’urgence avec les volets. »

    « Flaps »

    Incertitude quant au reste de la retranscription de la voix du VCR.

    Source
    Dépêche de Joukov Ostap sur MK RU

    Voir la suite et les autres informations plus récentes ici :
    http://www.mk.ru/

    « Закрылки, че за... » : СМИ передали последние слова экипажа Ту-154

    СМИ опубликовали небольшой фрагмент расшифровки переговоров пилотов разбившегося Ту-154 непосредственно перед крушением. Из этого фрагмента можно понять, что произошла какая-то нештатная ситуация с закрылками. В тоже время источники говорят, что речевой самописец еще даже не поднимали на поверхность и сомневаются в правдивости этой расшифровки.

    Остап Жуков


    • roman_garev 28 décembre 2016 09:07

      @Renaud Bouchard
      Il ne faut pas vous dépêcher. Dans la dernière phrase en russe on lit ce qui contredit tout ce qui lui précédait : « La boîte à enregistrer les voix n’est même pas encore montée à la surface ».


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 28 décembre 2016 15:53

      @roman_garev
      Merci de votre observation .
      J’aurais du donner une traduction plus complète de la dépêche de MK RU.
      Il reste toutefois que les premiers (et derniers) propos recueillis dans la cabine de pilotage de la part de l’un des pilotes fournissent un début d’explication technique qui a conduit l’avion à s’abîmer en mer.
      Bien à vous. RB


  • roman_garev 28 décembre 2016 09:32

    Surtout il ne faut pas croire à tout ce que les médias écrivent. P. ex., je lis dans les dizaines de sources qu’on vient de trouver « un débris de l’avion long de 60 m ». Tandis que la longueur totale du Tu-154 est de 47,9 m et l’envergure des ailes est de 37,55 m.

    Donc attendons la conclusion officielle.

  • Aldu 28 décembre 2016 12:15

    Beaucoup d’experts « auto proclamés » qui nous trouvent les explications à distance !!!


    • sarcastelle sarcastelle 28 décembre 2016 13:10

      @Aldu

      .
      experts « auto proclamés »
      .
      Experts avio-proclamés, voyons ! 
      Perso c’est uniquement sur la base des éléments lus, vrais ou faux, que j’ai émis l’hypothèse d’un dysfonctionnement des hypersustentateurs : accident survenant en même temps que la rentrée des volets, prise d’inclinaison dans un sens inattendu. 
      .
      Mais je reconnais que l’insertion par un agent nazi d’un programme piraté dans un lecteur USB installé en cachette quelque part sur une canalisation hydraulique me paraît quand même plus vraisemblable. 

  • zygzornifle zygzornifle 28 décembre 2016 13:16

    encrassement de la vanne EGR ?


  • sarcastelle sarcastelle 28 décembre 2016 13:21

    encrassement de la vanne EGR ? 

    .
    Ce ne serait pas surprenant. Il faut savoir que sur les avions à réaction rien n’est fait pour diminuer la quantité des gaz d’échappement. Ce mépris de l’environnement n’est pas sans faire penser au refus d’équiper d’un modérateur les neutrons du Super-Phénix. 

    • escoe 28 décembre 2016 16:10

      « @sarcastelle  »Ce mépris de l’environnement n’est pas sans faire penser au refus d’équiper d’un modérateur les neutrons du Super-Phénix."

      Si on met un modérateur ce n’est plus un réacteur à neutrons rapides et ce type de réacteur perd alors tout intérêt.


    • sarcastelle sarcastelle 28 décembre 2016 17:12

      @escoe

      .
      Aussi ne fais-je que mentionner une ânerie verte signalée sur ce site il y a quelques jours. 

    • sarcastelle sarcastelle 28 décembre 2016 14:18

      @sarcastelle

      .
      Et on note que France-Inter fait opportunément silence sur l’hécatombe des Starfighter allemands. 

Réagir