jeudi 9 avril - par GÉOPOLITIQUE PROFONDE

La Crise Globale et le Projet Qanon (Première Partie)

La Crise Globale et le Projet Qanon
 
​Avec la pandémie du COVID-19 qui se propage sur l’ensemble de la planète, il est devenu évident que l’économie mondiale est désormais entrée officiellement en récession. Vraie ou fausse pandémie seuls les experts scientifiques peuvent répondre à cette question. 
 
Bien sûr, nous ne rentrerons pas dans les débats qui visent à faire de l’exécutif, un organe au service des lobbys pharmaco-chimiques, et à rappeler le constat cruel de quinze années de destruction de nos services publics.
 
Ce qui va nous intéresser ici, ce sont les conséquences économiques de cette pandémie, car ce qui est sûr, c’est que cette épidémie mondiale sert et va servir de prétexte et de bouc émissaire, pour désormais officialiser l’effondrement de l’économie mondiale auprès des peuples et des nations du monde.
 
En France déjà, le combat (la psychose) contre le coronavirus a permis l’adoption de mesures chocs qui ont été prises très rapidement, notamment l’abrogation temporaire et partielle du Code du travail.
 
Et ne parlons pas des mesures de privations de liberté avec l’instauration d’un confinement généralisé depuis la mi-mars, sur l'ensemble du territoire hexagonal. Il nous faut impérativement comprendre que toutes ces mesures ont été adoptées pour nous sauver d’une mort certaine, et nous devons donc les accepter sans sourciller...
 
D’ailleurs après la victoire future contre le Coronavirus, il nous faudra faire preuve de la même solidarité et du même « sens de l’effort », pour résister cette fois à la crise financière, conséquence "bien sûr" de cette pandémie mondiale…
 
Photo
 


​La récession est déjà là
 
Depuis quelques jours, plusieurs déclarations de personnalités importantes du monde de la finance vont dans le sens de cette crise financière imminente, tout en rappelant l’objectif principal : vaincre notre ennemi commun le COVID-19.
 
Notre nouvelle présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde fut la première à déclarer qu’il fallait s'attendre à une récession "considérable" en zone euro en raison de l'impact de l'épidémie de coronavirus : "Une grande partie de l’économie est temporairement à l’arrêt, par conséquent l’activité économique dans la zone euro va se contracter considérablement", a déclaré l’ancienne directrice du FMI, au lendemain de l'annonce par la BCE d'un plan de soutien massif de 750 milliards d'euros.
 
De son côté le patron de la Fed, Jérôme Powell, a indiqué, peu avant la publication des inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis (établissant le record de 3,283 millions contre un précédent record de 695 000 établi il y a presque 40 ans), que le géant américain ''pourrait bien être en récession'', mais que la priorité est de contrôler la propagation de la pandémie de Covid-19. Il a tout de suite ajouté que l'activité devrait reprendre au second semestre 2020 et que la Fed a toujours des marges de manœuvre...
 
Tandis que la directrice générale actuelle du FMI Kristalina Georgieva, vendredi dernier, l’a, elle aussi, clairement énoncé. Ainsi, soulignant le caractère exceptionnel de la situation actuelle, Madame Georgieva a indiqué qu’elle s’attendait à une récession « assez profonde » en 2020, probablement pire que celle de 2009 qui avait suivi la crise financière. « On n’a jamais eu une économie » qui s’arrête d’un seul coup, a-t-elle ajouté.
 
« Nous exhortons donc les pays à intensifier les mesures de confinement de manière agressive », a-t-elle dit lors d’une conférence de presse : « Nous pouvons raccourcir la durée de cette crise ». La patronne du Fonds monétaire international s’attend même à une reprise en 2021 à condition que les gouvernements prennent des mesures adéquates et « coordonnées ».
 
Le point de vue de la directrice générale du FMI est très intéressant, elle a d’ailleurs félicité les USA qui ont promulgué une loi pour apporter une aide de plus de 2.000 milliards de dollars aux ménages et aux entreprises du pays. « C’est une étape très bienvenue, c’est très important pour le peuple américain. 
 
C’est aussi important pour le reste du monde, étant donné l'importance des États-Unis a-t-elle indiqué, soulignant la nécessité d'amortir le choc économique pour la plus grande économie du monde, contrainte comme nombre de pays à faire cesser l’activité des petits commerces, confiner les populations et suspendre l’écrasante majorité des liaisons aériennes internationales.
 
La patronne du FMI a également loué le fait que ce paquet d’aides massives était « bien ciblé », puisqu’il va renforcer la capacité du système de santé et « aider les travailleurs et leurs familles à être protégés contre une perte soudaine de revenus, afin qu’ils puissent répondre à leurs besoins quotidiens ».
 
Néanmoins les grandes banques américaines, dont JP Morgan et la Réserve fédérale américaine, n’ont pas tardé à estimer que le chômage pourrait tout de même toucher très rapidement environ 50 millions d’Américains dans les prochaines semaines à venir.
 
Mais alors comment le président des États-Unis Donald Trump va-t-il faire pour résister politiquement à cette crise gigantesque qui s’annonce ?
 



La crise aux Etats-Unis
Publicité

 
La couverture sociale étant plus faible en Amérique qu’en Europe, il lui faudra créer impérativement un effet direct et rapide sur le pouvoir d’achat. Car les États-Unis, présentés depuis quelques mois comme le pays du plein-emploi, viennent d’enregistrer un nombre gigantesque de demandes de chômage (trois millions et demi de personnes en une semaine). Une accélération inédite, quatre fois plus que lors de la Crise des Subprimes de 2008 en l’espace de quelques jours.
 
Ainsi, une augmentation importante des chômeurs aux États-Unis, cela fait moins de consommateurs, donc moins d’importations, moins d’échanges avec les pays partenaires, donc un ralentissement général de l’économie mondiale. C’est pourquoi, vous vous en doutez, l’impact réel de cette crise financière momentanée aura des conséquences bien au-delà de l’année 2020.
 
Le CARES Act signé par Donald Trump il y a quelques jours, a validé le plan de sauvetage massif de l'économie américaine. D'un montant supérieur à 2.000 milliards de dollars (1.842 milliards d'euros), il doit soutenir les industries, les petites entreprises et les citoyens affectés par l'épidémie de Covid-19.
 
Sur son compte Twitter Trump a déclaré : « Je viens de signer le CARES Act, le plan plus grand plan de soutien de l'histoire des États-Unis, deux fois plus important que n'importe quel autre plan de soutien jamais mis en œuvre, « À 2.200 milliards de dollars, ce texte va offrir l'aide dont ont urgemment besoin les familles, les travailleurs et les entreprises de notre nation. »
 
Le plan de soutien vise à soutenir l'économie américaine par le biais d'une injection massive de liquidités. Parmi les 2.000 milliards de dollars, 500 milliards sont destinés aux entreprises industrielles les plus affectées via des prêts ; 290 milliards sont également prévus pour les aides directes aux citoyens, qui pourront atteindre 3.000 dollars par foyer et devraient être versées dans un délai de trois semaines.
 
S'y ajoutent 350 milliards de dollars pour les prêts aux petites entreprises, 250 milliards pour les mesures d'aides aux chômeurs, au moins 100 milliards pour les hôpitaux et le système de santé ainsi que des fonds supplémentaires pour les autres besoins de santé. Près de 150 milliards de dollars sont enfin prévus pour aider les États et les autorités locales à combattre l'épidémie.
 
Comme on l'a indiqué, ce plan n’a malheureusement pas empêché les inscriptions hebdomadaires au chômage d’exploser la semaine dernière ou le record absolu des 3 millions de personnes a été dépassé. Évidemment ce sont les mesures adoptées pour contenir la pandémie de coronavirus ayant brusquement mis à l'arrêt l'activité d'une partie du pays, qui ont déclenché une vague de licenciements sans précédent.
 
Photo
 


Le projet Q et la Réserve fédérale
 
Néanmoins d’après Q et la théorie Qanon, cette crise du Coronavirus vient de permettre à Trump de passer une nouvelle étape dans son processus de libération des États-Unis de la mainmise du Deep-State (État profond). Trump et son équipe (supervisé par l’intelligence militaire) seraient même parvenus habilement à s’emparer de la Fed.
 
Oui vous m’avez bien compris, Donald Trump aurait repris depuis quelques jours le contrôle de la Réserve Fédérale américaine… La célèbre banque centrale américaine, instituée par une loi de décembre 1913, qui comme beaucoup l’ont démontré (Pound, Mullins notamment) sert les intérêts des financiers privés depuis son origine (Citibank, Chase, Chemical Bank, Manufacturers Hanover et Bankers Trust, puis plus tard des établissements comme Citigroup, JP Morgan Chase ou encore Goldman Sachs…), et ne reçoit pas d'instructions du président des États-Unis ou du Congrès depuis des décennies.
 
Ce même établissement dont les sept membres du conseil des gouverneurs sont nommés par le président avec l'accord du Sénat pour quatorze ans sur proposition des milieux financiers, viendrait donc d’être mis sous le contrôle du milliardaire de l’immobilier.
 
Cette même banque centrale qui a permis aux banques privées de contrôler l’émission monétaire américaine et de bénéficier de divers prêts gagés sur des fonds publics, et qui a entrainé le système mondial international à se détacher de l'étalon-or par phases successives (1914-1944-1971).
 
Ainsi, le 27 mars, d’après l'économiste Jim Bianco dans un de ces articles pour le média économique très conformiste Bloomberg estimait que "la récente annonce (du 23 mars) de la Réserve fédérale donne un contrôle énorme sur ses opérations au département du Trésor" de l'administration Trump. 
 
Il s'agit d'un plan de la Réserve fédérale pour le rachat sans limites, avec l'expertise stratégique de BlackRock, de toutes sortes de créances publiques pour amortir les effets de la crise du coronavirus.
 
En résumé cela implique que "la Réserve fédérale va financer un véhicule à usage spécial (SPV) pour chaque acronyme pour mener ces opérations. Le Trésor, en utilisant le Fonds de stabilisation des changes, fera un investissement en fonds propres dans chaque SPV et sera en position de « première perte ». Qu'est-ce que cela signifie selon Bianco ? En réalité, c'est le Trésor, et non la Fed, qui achète tous ces titres et appuie les prêts ; ainsi la Fed agit en tant que banquier et fournit du financement.
 
Ce qui expliquerait pourquoi la Banque centrale américaine a pris l’attache de BlackRock Inc. pour acheter ces titres et gérer l'administration des véhicules à usage spécial (SPV) au nom du propriétaire, c’est-à-dire le Trésor américain.
 
Pour résumer de manière encore plus simple l'analyse de Bianco : le gouvernement fédéral de Trump nationalise de larges pans des marchés financiers. Et la Réserve fédérale est contrainte de fournir de l'argent pour le faire, et d'après lui c’est BlackRock qui fera les échanges.
 
Cette conclusion de Bianco, a d’ailleurs été très partagée par la base et les pro-Trump sur les différents réseaux sociaux. La base militante de Donald Trump estime que si le Trésor contrôle les SPV, ce système fusionne de fait la banque de la Réserve fédérale et le Trésor américain en une seule organisation.
 
C’est pourquoi depuis quelques jours de nombreux tweets et statut Facebook partagent une image du Président avec cette mention : « Alors, rencontrez votre nouveau président de la Fed, Donald J. Trump."
 
Ainsi, l’une des phases les plus importantes du projet Q serait en voie de réalisation :
 
En effet, dans le projet Q qui postule que le 45e président des États-Unis travaille secrètement à « rendre le pouvoir au peuple américain ». Dans ce complot au profit du peuple, il est prévu d’abolir le système de la Réserve fédérale et le rétablissement progressif du standard or.
Publicité

 
Photo
 

Pour les non-initiés, le projet Q vise à démanteler l'État profond américain. En effet, un certain Q (lettre désignant toute personne habilitée au secret défense aux États-Unis) par des déclarations cryptiques faites sur le forum anonyme américain 4chan puis 8chan et maintenant 8kun, informe le peuple sur l'avancement du projet.
 
Ces messages sont souvent écrits sous forme de suites de questions et ils utilisent la guématrie (exégèse hébraïque dans laquelle on additionne la valeur numérique des lettres et des phrases afin de les interpréter) et ils invitent les Anons (suiveurs) à faire leurs propres recherches tout en les guidant.
 
Ce projet aurait été planifié minutieusement pendant des années et continuerait à s'adapter aux évènements. Des membres éminents de l’intelligence militaire américaine auraient sélectionné Trump pour devenir président des États-Unis pour diverses raisons, notamment sa connaissance des hautes sphères américaines et son patriotisme inaltéré.
 
Ainsi, le projet se déroule sous nos yeux, à travers plusieurs points, notamment :
 
Le passage en justice de très nombreux politiciens américains qui auraient bénéficié grâce aux réseaux organisés de couverture de leurs crimes depuis des décennies. 
 
Ensuite le contournement des médias traditionnels "mainstream" pour informer le peuple directement (Q donnant l'essentiel des informations pour les initiés sur 8kun, Donald Trump donnant les informations de manière plus lente et progressive au grand public sur Twitter principalement), la dissémination de la vérité concernant des sujets connus uniquement des hautes sphères mondiales. 
 
Mais aussi l'abolition de la CIA "agence scélérate hors de contrôle et irréparable". Ou encore le rétablissement de régimes politiques stables et indépendants dans les pays en situation particulière comme la Corée du Nord, l'Iran et Israël qui auraient tous trois des liens avec la CIA. Mais comme on l'a déjà indiqué, l’une des premières étapes du « plan » serait l’abolition du système de la Réserve fédérale pour permettre le retour du Standard Or.
 
Et il est vrai que depuis plusieurs années, les grandes puissances comme la Russie ou encore la Chine se préparent à un éventuel retour à l'étalon-or. L'ours russe a en effet, multiplié son stock d’or par 4 en dix ans, des rumeurs persistantes prêtent à la Chine une stratégie visant à dépasser les réserves officiellement détenues par les États-Unis. D’autres nations – la Turquie, l’Inde, l’Indonésie, la Pologne, etc. – se sont mises à racheter de l’or ces dernières années après avoir longtemps été absentes du marché.
 
Mieux : des gouvernements possédant de l’or stocké à l’étranger ont demandé le rapatriement de leurs lingots afin d’en avoir la pleine propriété. C’est ainsi que l’Allemagne a réussi (difficilement et progressivement) le retour de son or entreposé aux États-Unis. L’Autriche, les Pays-Bas, la Hongrie ou encore la Pologne réclament le rapatriement de leur or stocké dans des coffres longtemps jugés sûrs, aux États-Unis ou en Grande-Bretagne. C’était déjà un signe de défiance il y quelques mois à l'encontre du système financier sous domination américaine. Et ce phénomène se justifie encore davantage avec la crise financière programmée post Coronavirus.
 
Il n'y a que la France sous la présidence du banquier Macron que la gestion de l'or français a été désanctuarisée et que la Banque de France a établi un partenariat avec la société américaine JP Morgan, le colosse américain, l'un des plus gros spéculateurs sur le marché de l'or. Cette opération a servi à « hypothéquer » une partie des réserves contenues dans les coffres français.
 
L’opération menée par la très européiste Sylvie Goulard sous-gouverneur de la banque centrale française, serait peut-être destinée à renflouer les fonds propres de l’oligopole bancaire européen, c'est-à-dire la BCE et l'Union européenne.
 
Car à supposer que le plan Q se réalise et que les analyses de Jim Bianco de Bloomberg soient également correctes. Est-il possible que nous assistions au retour de l'étalon-or via les États-Unis d’Amérique ?


A suivre dans une seconde partie.


Marc Gabriel Draghi, le 4 avril 2020.

 
 
Photo
 
 


29 réactions


  • Le Sudiste Le Sudiste 9 avril 18:26

    Le Plan Qanon, le PQ...

    Il y a 10 ans, les mêmes nous parlaient de la révolution en marche avec les Anonymous...

    Géopolitique Profonde ? Oui, très profonde et centrée à peu près toujours au même endroit.


    • berry 9 avril 19:07

      @Le Sudiste
      Vous vous dites sans doute que les choses ne vont pas assez vite et vous ne voyez pas beaucoup de différence avec la présidence Obama.
      C’est vrai, mais Trump ne pouvait sans doute pas aller plus vite, sauf à faire appel à l’armée et à déclarer l’état d’urgence. Il aurait eu du mal à faire accepter la situation à l’opinion publique, avec des risques d’émeutes.
      Moi j’ai tendance à y croire, je pense que les choses pourraient s’accélérer dans les prochains mois.
      Nous verrons peut-être un tribunal de Nuremberg pour les crimes de la mafia mondialiste.
      https://www.youtube.com/watch?v=2CA0ky-CJHs


    • Le Sudiste Le Sudiste 9 avril 20:25

      @berry
      Salut,
      c’est un énième point de division, je n’irai pas là-dedans...
      Continuez comme vous le faites à vous informer, à croiser les infos, les sources... et propagez.
      « les choses pourraient s’accélérer dans les prochains mois. » alors on en reparlera dans les prochains mois. Mais j’ai bien peur que dans les prochains mois cela nécessite encore quelques mois et ainsi de suite...
      Ne perdez pas trop de temps là-dessus quand même.


    • GÉOPOLITIQUE PROFONDE GÉOPOLITIQUE PROFONDE 10 avril 08:55

      @Le Sudiste
      C’est un article critique en deux parties de la théorie Qanon. Calmez-vous.


    • Le Sudiste Le Sudiste 10 avril 12:10

      @GÉOPOLITIQUE PROFONDE
      Pas du tout.
      Et je viens de lire la deuxième partie.
      Vous avez simplement votre camelote à vendre.


    • spearit 10 avril 12:54

      @Le Sudiste

      Ah oui sur son site, c’est exact... de la camelote à vendre, vive la crise tout est bon !!

      Allez plutôt voir ceux qui connaisse Q (Alexis de Radio Québec cité ici même...entre autre...)


    • GÉOPOLITIQUE PROFONDE GÉOPOLITIQUE PROFONDE 11 avril 09:50

      @spearit
      Incroyable il vend des produits  smiley smiley

      Vous êtes bolchéviques ? Haha


  • berry 9 avril 18:27

    Alexis Cossette est un bon connaisseur de la politique américaine et il suit de près le mouvement Qanon depuis deux ans.

    Une de ses dernières vidéos : « Qanon la guerre de l’information »

    https://www.youtube.com/watch?v=bR6LfqM7Xhs


  • rogal 10 avril 02:45

    Suivons cette intrigante affaire, ânons.


  • spearit 10 avril 12:43

    Un article sur QAnon, je saute dessus...

    Au premier paragraphe je m’arrête :

    « Vraie ou fausse pandémie seuls les experts scientifiques peuvent répondre à cette question. »

    C’est les mêmes experts qu’on voit passé à la TV ??

    Pas besoin d’être expert pour répondre à cette question !!

    Dommage, je ne lirais pas l’article...


  • HELIOS HELIOS 10 avril 16:22

    <MODE COMPLOT ON>

    ... parler de tout cela pour simplement expliquer que le monde marche sur la tête et que ...

    entre une guerre mondiale pour remettre les compteurs a zero

    -ou-

    une grosse-fausse pandémie, bien redoutée economiquement catastrophique... parce que le coup de la fin du pétrole puis du réchauffement climatique ne marchent pas bien... bof on est des spectateurs et nous devons nous y adapter...

    ... et sur le fond, eh bien on préfère la pandemie qui même si elle fait des morts en fait beaucoup moins que la grande guerre mondiale qui pourrait steriliser des continents complets sur la planete ...

    ... et c’est bien pour cela qu’il est strictement interdit de trouver une solution médicale -surtout a coup de medicaments a 8 euros le traitement- car cela ruinerait l’effort fait par tous les pays significatifs pour déclencher et gerer le mecanisme !

    Ne trouvez vous pas bizarre qu’a part une moitie de la Chine, les etats unis et l’Europe soient les seuls operationnellement touchés alors que quasiment 100% de l’Afrique, tous les pays musulmans qui ont une distanciation sociale tres faible, et la majorité de zones economiquement inexisistantes soient épargnées ?

    ... Où est-elle Sainte Greta ? confinée a Stockholm en attendant la fin de la pandemie... zou, balayée la gamine comme va être balayé ou reconfiguré le GIEC qui ne sert plus rien...

    Alors, ma prévision est la suivante : a moins que ce soit un nettoyage bien organisé par des amis voyageurs d’outre-espace, ce que je doute évidement, il va rester quelques grands ensembles qui sont en train se recomposer,, on les connait déja et la lutte pour les bords... tant physique qu’economiques, sociaux ou philosophiques (ces derniers dans la nouvelle doxa) va etre terrible et est partie pour les 10 ans, au minimum à venir.

    Faites vos provisions, vos voitures vont rester au garage quand l’essence sera a 50 euros le litre, internet ne sera plus que la voix de votre pays, que vos vacances hors des frontières n’existeront plus, comme d’ailleurs votre residence a l’etranger aura été requisitionnée... ah oui, vous aurez un revenu universel pour avoir le droit de payer edf, Veolia, orange et vos assurances... et vous pourrez alors rever de la liberté des communistes en 1917 !

    <MODE COMPLOT OFF>

    Chao


    • jaunibegood 10 avril 18:13

      @HELIOS
      On est plus dans un re-equilibrage avec l’Asie.
      On a perdu la guerre et pour pas annoncer la defaite, on renverse la table du jeu.
      ca va tourner en guerre froide avec la Chine. La russie est un pion central, objet de toutes les convoitises.

      entre 30% et 70% de la classe moyenne occidentale va etre declassee par cette decroissance fortuite/forcee (peu importe finalement).

      Malheureusement c’est pas la decroissance envisagee par certains, autonomie alimentaire et energetique sur un petit terrain avec yourte etcc...
      Ca va plutot donner dans la 5G, les drones et le controle generalise, a la chinoise quoi.

      Les mieux lotis : fonctionnaires regaliens productifs, economie 2.0 (GAFA etc...)

      qui resiste bien a cette crise et qui va s’emparer quasiment gratos du tissu de PMEs en lambeaux.

      Oui, revenu universel pour attenuer le bordel.

      Si le peuple se rebelle, contre feu dans les banlieues, attentats ou deuxieme vague de corona....


    • HELIOS HELIOS 11 avril 12:53

      @HELIOS

      <MODE COMPLOT ON>

      Vous entendez l’espagnol ?

      Non,.. dommage, je n’ai pas trouvé de version française de cette petite video, probablement connue, qu’un ami du continent latino m’a envoyé.

      Bon, je ne fais pas de commentaire sur le contenu, il est ce qu’il est, il propage son contenu, comme le Covid propage son ARN.
      Néanmoins, dans le cadre de la liberté d’expression, je vous joins le lien qui vous permet de l’écouter... en espagnol !

      Pour ceux qui ne comprennent pas, encore une fois dommage... si vous connaissez une version anglaise ou française essayez... 
      On peut télécharger la video et rajouter des sous titres...

      voila, voila .... et en clair :
      https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10222596195393118&id=1218885762&funlid=uLlsOvE8naD3J

      Chao

      <MODE COMPLOT OFF>


  • leypanou 10 avril 16:52

    Trump...notamment sa connaissance des hautes sphères américaines et son patriotisme inaltéré 

     : patriotisme ?

    Allez demander çà à P Giraldi ou à d’autres par exemple : ce dont on est certain c’est que la satisfaction des demandes de Net... n’a jamais été aussi couronnée de succès (ce n’était pas pareil du temps de Barack O).

    Avoir quelqu’un comme Jared K à la Maison Blanche facilite les choses.


  • troletbuse troletbuse 12 avril 11:04

    Moi complotiste, j’ai toujours dit :

    (Et dire que d’autres complotistes comme Doctorix m’ont banni de leurs articles).

    Pour l’UE, c’est cuit. Place au Nouvel Ordre Mondial. Ca va être bien pire vu que la plupart des dirigeants européens suivent ses directives. Ce sera la dictature.

    Tout a été étudié pour ; comme disait Fernand Reynaud

    L’OMS et l’ONU complices

    11/9

    Epidémies en tout genre

    Premier essai de grippe fabriquée : grippe aviaire

    2009— Grippe H1N1-Essai raté

    2015-SRAS

    Prévision NOM par Attali en 2009, Gates explique le scénario fin 2019 avec quelques modifications afin d’éloigner les soupçons

    Entretemps

    Création de Daech par la CIA afin qu’il y ait un bouc émissaire responsable des attentats commis en Occident.

    Création de virus pour contamination bactériologique

    France-On se débarrasse de tout le matériel médical afin de provoquer la pénurie en prévision de l’épidémie.

    Suppression physique de tous les lanceurs d’alerte ou enfermement (Ex : fausse accusation de viol sur Assange en Suède-Mannig-)Snowden réfugié en Russie.

    Programmation du grand remplacement financé par Soros, Rothschild, ..

    Les médias travaillent à l’élection de Sarkozy, Hollande et le meilleur de leur larbin Macron

    La main-mise sur les médias permet d’ostraciser plusieurs gouvernants comme Orban, Trump, Bolsonaro, Boris Johnson

    Dissémination du virus

    Décembre 2019— France-Projet de loi adopté sur le confinement, ce qui permettra de museler tous les opposants.

    Janvier 2020-Interdiction de la chloroquine en vente libre.

    Mensonges sur l’épidémie qui n’atteindra pas la France

    Mars 2020— l’épidémie gagne du terrain et déclaration du confinement. Tout est fait pour que le matériel n’arrvent pas trop vite afin d’augmenter le nombre de dècés surtout chez les vieux, bouches inutiles.(Comme l’a dit Attali).

    Tous les décès sont attribués aux Covid-19 afin de terroriser la population et ca fonctionne. Aujourd’hui le nombre de décès est encore inférieur à celui de 2018 et ce nombre augmente chaque année vu l’augmentation de la population.

    Bientôt le tracking afin de localiser les réfractaires.

    Avril 2019 : Ordonnance sur les libertés, le travail

    Le Nouvel Ordre Mondial s’installe avec l’aimable participation de tous les mougeons.

    Encore beaucoup de faits qui ne figurent pas dans ma courte liste mais qui mènent tous au même but.

    Je pense qu’il est trop tard pour se réveiller. Je me suis souvent demander si Trump figure dans ce plan. Je n’en suis pas sur. Sur les Simpsons ; je crois avoir vu Trump dans un cercueil. Dans ce cas il serait l’éceuil à éliminer.

    Des objections ?

     


    • troletbuse troletbuse 12 avril 11:05

      @troletbuse
      A part quelques fautes


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 12 avril 11:16

      @troletbuse

      Des objections non, mais l’arnaque réside dans la fausse opposition entre les « nationalistes » et les « globalistes », incarné par Trump par exemple et qui lutterait contre l’État profond, c’est faux.

      De plus, il faut absolument citer « Israël » dans cet ensemble, sinon on passe à côté d’une des facette importante du N.O.M


    • troletbuse troletbuse 12 avril 11:25

      @troletbuse
      Je sais pour Israël, présent dans tous les attentats. mais j’essaie de ne pas trop m’étaler. Ca demande trop de temps. Il y a trop peu d’opposants et maintenant on est muselés même sur AV.
      Conclusion : on est foutu.


    • eau-pression eau-pression 12 avril 11:40

      @troletbuse

      Dans cette liste, le sort fait à Assange est le plus parlant pour moi. Que faudrait-il pour rallier les gens à ce point de vue ?

      Il faudrait qu’on accepte de remettre en cause la façon dont les décisions publiques nous sont connues, et envisager la sienne, qui me semble indispensable pour s’opposer à la prise de contrôle de nos vies par ceux qui rient de notre humanité.
      Charles Hernu a-t-il laissé un écrit éclairant la volonté de son épouse que Fabius n’assiste pas à son enterrement ?

      La perte du pouvoir de décision de notre état devant les desiderata des lobbies aurait-elle été possible si les vendus de nos administrations pouvaient être localisés ? Enfin, les spécialistes du droit viendront peut-être plaider les bons côtés du devoir de réserve.


    • Arogavox Arogavox 12 avril 12:11

      @eau-pression
      à propos de pistage y’a aussi cet article sur aVox : https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/non-aux-applications-de-tracking-223219


  • caillou14 rita 12 avril 13:16

    Jusqu’à 650 000 décès seraient associés chaque année aux affections respiratoires dues à la grippe saisonnière, selon de nouvelles estimations publiées par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis d’Amérique (CDC), l’Organisation mondiale de la Santé et leurs partenaires de l’action sanitaire mondiale !

     smiley


    • caillou14 rita 12 avril 13:18

      @rita
      Alors comment se « fesse » que ce virus qui fait moins de morts mette l’économie mondiale à genoux ?
       smiley


    • berry 12 avril 13:55

      @rita
      Vous ne pouvez pas comparer les morts dus à la grippe sur une année et dans le monde entier, avec les morts du coronavirus sur seulement quelques régions et quelques semaines.
      Si on laissait carte blanche au covid19, il ferait des millions ou des dizaines de millions de morts.


    • Djam Djam 13 avril 10:03

      @berry
      Comme quoi le bla bla exclusivement basé sur des statistiques auxquelles on peut absolument faire dire ce qu’on veut puisque vous ne pourrez jamais vérifier leur bienfondé par vous-même demeure l’arme absolue pour mener le peuple-masse là on veut...

      L’évangile médiatique a encore de belles années devant lui et ses prêcheurs aussi... on comprend mieux pourquoi De Gaulle parlait de veaux...


  • C’est un vrai plan Q,....


  • Le « Q » est la 17ème lettre de l’alpha bête.


  • Djam Djam 12 avril 18:42

    Pourquoi pas ? On ne peut qu’observer de là où on nous a parqués...

    En attendant, en France, voilà à quoi sert l’hystérie corona panique : https://francais.rt.com/france/73958-travailler-plus-revoir-conges-payes-jours-feries-medef-envisage-apres-confinement

    Et l’on rappellera que la peur est bien l’arme la plus efficace d’entre toutes pour neutraliser tout mouvement de contestation... avec la soumission caricaturale de tous les français qui écoutent 24 sur 24 le planétaire « storytelling » d’un virus dont la mortalité demeure pourtant très loin derrière tous les chiffres de morts du aux cancers, AVC, diabète et autres saloperies qui tuent depuis des décennies avec l’assentiment de presque tous.

    Sans compter les millions de morts générés par les 260 conflits menés dans le monde par les EU et leurs esclaves de l’OTAN... millions de morts qui n’ont pourtant pas effrayé le moindre pecus occidental qui aujourd’hui tremble dans son slip de peur de se retrouver « en détresse respiratoire »...

    Décidément, les masses n’ont que ce qu’elles méritent...


Réagir