jeudi 28 mai - par Christelle Néant

La France va aider financièrement l’Ukraine à priver le Donbass d’eau potable

Lors de l’émission « Parole libre » de Savik Chouster, Alexeï Reznikov, le Vice-premier ministre ukrainien en charge de la « réintégration des territoires temporairement occupés » a non seulement déclaré que Kiev n’appliquerait pas les accords de Minsk, mais aussi que la France aidera financièrement l’Ukraine à construire un nouvel aqueduc pour Marioupol, ce qui permettra de couper l’eau aux deux républiques populaires du Donbass sans que la ville en soit privée ! En clair, la France va se rendre complice du génocide de la population du Donbass par l’Ukraine !

JPEG

Andreï Biletski appelle à couper l’eau et l’électricité de la RPD et de la RPL

Lors de cette émission de Savik Chouster, qui a duré près de trois heures, Andreï Biletski, l’ancien chef du régiment Azov et chef de file des néo-nazis ukrainiens, a appelé à couper l’eau et l’électricité aux Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL) afin qu’elles se rendent rapidement.

«  Nous pouvons mettre en place un véritable blocus efficace, pas un blocus de pacotille. Couper l’électricité, l’eau, tout ce que l’Ukraine fournit à ce territoire. Nous devons construire un mur et les obliger à capituler. De cette façon, nous mettrons fin plus rapidement aux souffrances des gens  », a déclaré Biletski.

Ah c’est sûr qu’une fois morts de soif, les habitants du Donbass souffriront moins. Le seul « petit » problème pour le néo-nazi de service c’est que de telles méthodes de guerre sont un crime contre l’humanité, comme spécifié dans l’article 7 du Statut de Rome. Créer des conditions de vie insoutenables pour exterminer toute ou partie d’une population est une tentative de génocide, et donc un crime contre l’humanité.

Il faut d’ailleurs souligner que personne ne reprend Biletski sur le plateau pour lui rappeler que cela est un crime contre l’Humanité, et qu’il y a des femmes, des enfants et des personnes âgées sur le territoire des deux républiques qui mourront de telles mesures.

Personne ne lui rappelle non plus que les deux républiques populaires disposent de centrales électriques à charbon qui couvrent les besoins en électricité de la RPD et de la RPL. Les deux républiques n’ont donc pas besoin de l’électricité venant d’Ukraine.

Reznikov explique comment la France va aider l’Ukraine à couper l’eau aux républiques du Donbass

Alexeï Reznikov répond alors à Biletski qu’il n’est pas possible actuellement d’appliquer un tel blocus de l’eau, car cela en priverait aussi la ville de Marioupol. En effet, les aqueducs courent à travers la ligne de front dans le Donbass. Si on coupe l’eau à l’une des parties, l’autre en est privée aussi.

Reznikov n’a aucune parole pour défendre la population du Donbass située en RPD et RPL. Le Vice-premier ministre ukrainien en charge de la « réintégration des territoires temporairement occupés », n’en a rien à faire de la population qu’il prétend « réintégrer » à l’Ukraine. Eux ils peuvent mourir de soif. Il dit d’ailleurs qu’il est d’accord avec Biletski sur la nécessité de couper l’eau des territoires qui ne sont pas sous contrôle de l’Ukraine (comme ils l’ont fait avec la Crimée d’ailleurs).

Avec une mentalité pareille l’Ukraine se demande encore pourquoi la population du Donbass n’a aucune intention de revenir sous le giron de Kiev ? Qui aurait envie de revenir au sein d’un pays qui n’a aucun scrupule à te laisser mourir de faim, de soif, de froid, et qui te bombarde chaque jour que Dieu fait ?

Avec de tels propos de la part de Reznikov, on est loin des projets de Zelensky de créer une chaîne de télévision russophone pour « reconquérir les âmes et les cœurs » des habitants du Donbass… Vous pouvez leur servir toute la propagande que vous voulez en langue russe, si vous coupez l’eau de la RPD et de la RPL pour les forcer à se rendre, niveau reconquête des cœurs on repassera.

Encore pire, Reznikov déclare en réponse à Biletski que la Convention de Genève obligerait l’occupant (imaginaire dans le cas présent, à savoir la Russie) à assurer les conditions de vie de la population du point de vue humanitaire. Ce qui a de quoi fait rire vu les nombreuses déclarations outragées de l’Ukraine à chaque fois que la Russie envoie un convoi humanitaire dans le Donbass…

Sans parler du fait que la Russie n’occupe pas la RPD et la RPL, sauf dans la tête des cinglés qui gouvernent l’Ukraine. Si c’était le cas, encore une fois, Kiev aurait porté plainte contre la Russie auprès du tribunal de l’ONU pour annexion de territoire. Ce qu’elle, n’a JAMAIS fait. JAMAIS !

Voilà comment l’Ukraine est prête à se défausser de sa responsabilité dans un futur crime contre l’Humanité grâce à son occupant imaginaire ! Car ne vous y trompez pas, si l’Ukraine ne peut pas encore totalement couper l’eau de la partie du Donbass qui n’est pas sous son contrôle (la RPL subit déjà des coupures d’eau régulières depuis six ans), ce n’est pas l’envie qui manque.

Reznikov explique alors que si cela n’est pas possible aujourd’hui, cela le sera demain, grâce à une aide financière que la France va fournir à l’Ukraine. Le Vice-premier ministre ukrainien a ainsi annoncé sur le plateau de Chouster que l’Ukraine est en train de signer un contrat avec la France, qui va investir 60 millions d’euros dans la construction d’un système d’alimentation en eau de Marioupol qui contournera la partie du Donbass non contrôlée par Kiev. Un accord avait déjà été signé en 2019 entre la France et l’Ukraine concernant cet investissement.

Et une fois que cet aqueduc sera construit, l’Ukraine pourra couper l’eau de la partie du Donbass contrôlée par la RPD et la RPL. Voilà le plan de Zelensky pour le Donbass. Pas la paix, ni l’application des accords de Minsk. Mais le blocus total de la région pour essayer de forcer la population à se rendre !

Et la France, qui est je le rappelle l’un des garants des accords de Minsk, s’apprête à aider financièrement l’Ukraine dans son opération de génocide de la population du Donbass en permettant à Kiev de couper l’approvisionnement en eau de la RPD et de la RPL, sans avoir à en subir les conséquences !!!

Voilà à quoi va servir l’argent des contribuables français ! À mener un génocide de plus aux portes de l’Union Européenne !

Et pour ceux qui soutiennent les néo-nazis ukrainiens et se réjouissent à l’avance du résultat d’une telle mesure. Ne rêvez pas. Le Donbass ne s’est pas rendu en 2014, alors que des gens mourraient de faim et de froid, quand ils ne mourraient pas sous les obus et les bombes de l’armée ukrainienne. Ils ne se rendront pas plus si l’Ukraine coupe l’eau de la RPD et de la RPL. Cela ne fera que pousser la Russie à aider encore plus les deux républiques, qui se rapprocheront de plus en plus du grand pays voisin et s’éloigneront toujours plus de l’Ukraine.

Sans parler du fait que l’application de telles méthodes par l’Ukraine serait considéré comme une violation totale des accords de Minsk et un casus belli par les deux républiques populaires. Si Kiev ne veut pas voir la menace de Léonid Passetchnik, de repousser la ligne de front de plusieurs dizaines de kilomètres vers l’intérieur de l’Ukraine, se réaliser, je lui conseille d’abandonner ses plans de couper l’eau de la RPD et de la RPL.

Si elle ne veut pas se retrouver complice des crimes contre l’Humanité de l’Ukraine, la France ferait bien de se retirer de ce projet d’aqueduc, dont le seul but est de pouvoir mener à bien la politique génocidaire de Kiev contre la population du Donbass. Faute de quoi, la France portera une lourde responsabilité dans ce qu’il adviendra, au même titre que l’ONU et l’OSCE dont le silence coupable sur les déclarations criminelles des officiels ukrainiens se fait remarquer !

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider



5 réactions


  • V_Parlier V_Parlier 28 mai 17:00

    Pour les dirigeants français c’est mieux quand

    Le gazoduc approvisionnant l’Europe continue de traverser l’Ukraine pour qu’il puisse être coupé régulièrement

    Les aqueducs ukrainiens ne passent pas par le Donbass, dès fois que ses habitants puissent boire de l’eau

    Et oui, les euro-démocrates ont leurs priorités et leur sagess est inaccessible !


  • François Vesin François Vesin 28 mai 18:06

    « Voilà à quoi va servir l’argent des contribuables français ! À mener un génocide de plus aux portes de l’Union Européenne !  »

    .

    Mais « nous » l’avons déjà fait avec la Serbie, la Libye, l’Irak, la Syrie, etc.

    Nous avons des génocidaires à revendre en France, des gens remarquables

    qui ont leurs ronds de serviettes dans tous les médias du régime et qui viennent

    nous faire la leçon dès qu’on les siffle...Sarkozy, BHL, Hollande, Le Drian,

    Macron ...alors ce n’est pas couper l’eau en Ukraine qui va les gêner !!!


  • Ouallonsnous ? 28 mai 23:59

    « Voilà à quoi va servir l’argent des contribuables français ! À mener un génocide de plus aux portes de l’Union Européenne ! »

    « Sarkozy, BHL, Hollande, Le Drian,, Macron ...alors ce n’est pas couper l’eau en Ukraine qui va les gêner !!! »

    Surtout compte tenu de ce que leur maffia fait en France :

    Au cours de pérégrinations dans le Paris quasi occupé de l’après confinement remake de celui de 1940, en deuil de ses cafés, bistrots de quartier, restaurants, cinémas, théâtres et parcs fermés je me suis posé la question ; ainsi qu’à des personnes rencontrées en chemin, c’est quoi le coronavirus ?

    Pour eux, à de rares exceptions qui ne répondirent pas, c’est un ensemble d’attitudes obligatoires dont le non-respect vous ostracise

    En voyant les aménagements intérieurs du bus dans lequel je me trouvais (suppression d’un siège sur deux) et les mines des autres voyageurs tous affublés de muselières (masque) malgré la chaleur, masques qui manquaient tant cet hiver pendant les grèves et la grippe annuelle.

    Malheureusement, la seule réponse qui me vint fut comme me le soufflais l’argumentation du régime Macron, martelée dans les « merdias », c’est un virus !?

    Médusé par la brièveté de l’argument, je note qu’actuellement ce n’’est que le nom de code de la crise économique XXXL qui nous menace et une opération politique destinée à contenir les réactions des peuples, d’où le confinement à domicile, avec interdiction de se déplacer,, rien à voir avec la menace sanitaire qui est construite virtuellement dans les esprits par les merdias  avec la publication d’un matraquage de type publicitaire à propos d’une alerte virus, de chiffres fantaisistes et d’images falsifiées additionnées à des polémiques sur les traitements toutes  aussi artificielles, les protagonistes en étant pour le moins les compères, inventées, et une « mise en scène « hollywoodienne «  dans la vie publique d’après confinement,

    Le confinement à domicile et l’interdiction de se déplacer étant institués dans l’optique de l’anti-cohésion sociale afin que l’on ne puisse aller se rendre compte sur place et vérifier par nous-même la véracité des assertions médiatiques

    En découle l’invention de l’anti-cohésion sociale, comme dit plus haut, rebaptisé distanciation et l’enrôlement de la société civile des commerçants dans la propagation de la doxa du régime macron, dont l’agressivité en fait les dignes successeurs des collaborateurs des années 40 sous occupation allemande, ces néo-collabos 2020 allant jusqu’à vous interdire l’entrée de leur boutique et vous refusant la vente si vous manifestez le moindre désaccord sur les contraintes qu’ils prétendent vous imposer,

    Fermés jusqu’à présent et contraints maintenant aux fins d’obéir au régime macron, et d’obliger les citoyens à se plier à d’humiliantes pratiques comme le respect de distance de sécurité (contre qui ?) lorsqu’ils se trouvent dans des magasins, voir le port d’un masque dans les magasins, ces gens se dressent contre leurs concitoyens !

     S’y ajoutent les transports, dont une partie est neutralisée ( fermeture de nombre de stations de métros, principalement de correspondance, et celle desservant des quartiers particulièrement mobilisés contre la situation ).

    Nous ne pouvons que constater la force du formatage réalisé sur la population et aussi sa soumission à qui menace ses intérêts, et devons anticiper dès maintenant la force de la réaction populaire, ( nous sommes tout alors qu’eux sont une petite minorité disposant de la force publique et des merdias ) lorsqu’elle réalisera qu’elle a été manipulée pour cacher la super crise économique qui va éclater dont il est calculé que les populations fassent les frais !

    Lors de la fin de l’emprise sur le pays de cet épisode dictatorial, il faudra prendre en compte la surcharge des hôpitaux psychiatriques qui devront s’efforcer de réparer les dégâts de la propagande et de la situation créée par les exactions du régime Macron !

    Tout en n’oubliant pas la leçon que nous inflige ce régime présidentiel quant à sa tête se trouvait un homme d’envergure, citoyen français dans l’exercice de sa charge, régime républicain devenu une dictature « bananière » tombé aux mains d’un petit imposteur acagnardé craintivement au milieux de compagnie de CRS dans l’Elysée.

    Il nous faudra y apporter les bonnes « barrières" !!!


  • guepe 29 mai 00:14

    Menteuse.


  • Guy19550 Guy19550 29 mai 02:51

    Cela va mener les événements à se précipiter et je doute que cela va favoriser l’Ukraine. Jusqu’à présent, tout ce qui a été fait pour le blocus a été contrecarré et cela ne va pas changer selon moi, au pire les français ont intérêt à se faire payer avant de terminer le travail car après, il risque de ne plus rien y avoir à payer. Cela revient aussi à forcer la reconnaissance des républiques. C’est triste à dire mais dans cette région, on ne se rend pas compte de l’effet dévastateur mené par les terroristes de Kiev.


Réagir