samedi 29 février - par Laurent Herblay

La globalisation : prochaine victime du coronavirus ?

Alors que l’évolution de la pandémie est devenue plus inquiétante avec les cas en Italie, en Iran et en Corée, le coronavirus expose de nombreux aspects problématiques de notre globalisation. Il pourrait bien apporter sa contribution à la remise en question du laisser passer et du laisser faire, qui produisent un monde profondément déséquilibré, accentuant toutes les crises.

La globalisation : prochaine victime du coronavirus ?

 

Dangers du laisser passer et du laisser faire
Publicité
 
Les récents développements en Italie posent en effet la question de l’absence de frontières dans l’UE. Ne faudrait-il pas mieux contrôler les mouvements de personnes entre la France et l’Italie ? Problème : cela est-il encore possible en l’absence de postes frontières ? Et en absence de contrôle et de traçage, il est plus difficile de mesurer les risques. Une personne qui serait allée dans une région touchée en Italie pourrait parfaitement ne pas être identifiée, volontairement ou pas. Où l’on découvre que l’espace Schengen peut compliquer la protection sanitaire des citoyens. Dans le cadre d’une pandémie, la circulation des individus par delà les frontières sans le moindre contrôle n’est-elle pas dangereuse ?
 
A contrario, le choix de la Grande-Bretagne, avant même le Brexit, de conserver des contrôles aux frontières et de ne pas rejoindre l’espace Schengen, apparaît comme bien plus raisonnable. Et des contrôles aux frontières ne signifient pas fermeture, comme le montre notre voisin d’outre-Manche, qui accueille des flux de personnes très importants. Plus globalement, cette pandémie ne montre-t-elle pas que des frontières et des contrôles à ces frontières sont essentiels pour maîtriser son destin, par-delà les questions sanitaires ? Par-delà les besoins en terme de sécurité, Régis Debray a bien montré le besoin de frontières pour défendre notre mode de vie, mis en danger par l’absence de frontières.
 
Publicité
L’autre question posée par la pandémie est la concentration excessive produite par le système économique actuel. Bien évidement, les média parlent de la « pénurie en vue dans les boutiques de prêt à porter  », mais cela montre aussi que laisser faire cette concentration nous expose à tout problème dans le pays qui concentre un savoir-faire. Les Etats-Unis en jouent pour bloquer des pays ou des entreprises, avec le dollar ou certaines technologies, ainsi, le risque est tout autant politique qu’accidentel, ce qui devrait nous amener à remettre en question cette concentration. Le fait que 80% des principes actifs des médicaments viennent de 3 pays en devient encore plus choquant, dangereux et effarant.
 
Enfin, le cas chinois pose aussi la question des méfaits des régimes autocratiques dans la gestion d’une pandémie. La propagation de la maladie relativise plus que grandement la capacité de contrôle ou de construction express d’hôpitaux de la Chine. En effet, comme le rappelle The Economist, le régime chinois a a d’abord été sourd aux lanceurs d’alerte comme le docteur Li Wenliang, arrêté par la police, qui lui avait fait signer le 3 janvier un papier où il s’engageait à arrêter ses activités illégales (mettre en garde contre une nouvelle forme de pneumonie). Une chose importante à rappeler dans un monde où les crises tendent trop souvent à produire des remises en cause des libertés individuelles. 
 
En fait, la pandémie du coronavirus nous rappelle bien des déséquilibres du système économique actuel, également mis en lumière, de manière pas si anecdotiques, par le virus des tomates ou, avant, des oliviers. Il devient de plus en plus clair que le produit de la concentration, de l’uniformisation et du laisser-passer trop souvent anarchique de cette globalisation est dangereux.


47 réactions


  • Arogavox Arogavox 29 février 10:59

     ;) Ne vaudrait-il pas mieux ... remplacer faudrait  ?


  • Arogavox Arogavox 29 février 11:05

    Oui, sans oublier qu’à l’origine-même de tout le phénomène du vivant se situe ... la membrane (essentiellement d’abord sous la forme d’un tube  devenu tube digestif = notre premier cerveau).

     Pas de vie sans frontière (poreuse, il va sans dire) quelque part !


  • rogal 29 février 11:39

    Le raisonnement officiel selon lequel le virus ne peut pas s’arrêter aux frontières est intriguant. Covid-19 a bien commencé d’entrer sur notre territoire, soit. Faut-il pour autant en accepter plus encore ?


    • Parrhesia Parrhesia 1er mars 08:22

      @rogal
      S’ils le pouvaient, les responsables de cette situation accepteraient de refermer hermétiquement les frontières dans le seul but d’empêcher les virus de ressortir !!!


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 février 13:01

    Le mot PAN DEMIE signifie TOUT LE PEUPLE. 

    Étymologie. Composé de pan- et de -démie, comme une espèce de superlatif d’épidémie. Du grec ancien πανδημία, pandêmía (« le peuple tout entier »), composé de πᾶν, pân (« tout ») et δῆμος, dễmos (« peuple »). Il s’agit bien de remettre des frontières, de la distance, des séparations du fait de la crainte de contagion de régions à régions. De la fusion, on intègre la castration, la séparation. Pour s’aimer, il faut des murs pour construire de portes.

  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 29 février 13:14

    Les individus ont désappris à dire NON (avant de t’ouvrir ma porte, je veux connaître ton NOM, ton histoire et ma terre t’accueillera après un long exil, car tel est aussi mon devoir,...). Nous sommes tous des exilés...


  • sls0 sls0 29 février 16:04

    Rien a foutre du coronavirus qui fait moins de victimes qu’un grippe.

    Ce n’est qu’un virus pour permettre aux médias de placer leur pub. Comme les politiques sont très sensibles au médiatique ils nous sortent leur conneries habituelles.

    Si des virologues et de épidémiologues s’en inquiètent pas, pourquoi il faudrait s’inquiéter ?


    • rogal 29 février 18:35

      @sls0
      Et si des médecins et autres soignants s’en inquiètent, pourquoi faudrait-il ne pas s’en inquiéter ?
      Admettons qu’on en fasse trop pour le Codiv-19 par rapport à ce qu’on fait pour la grippe. Est-ce une raison pour laisser le premier s’ajouter à celle-ci ?


    • pemile pemile 29 février 18:49

      @sls0 « Rien a foutre du coronavirus qui fait moins de victimes qu’un grippe. »

      Vous savez lire l’avenir ?


    • sls0 sls0 29 février 20:12

      @rogal
      Les médecins et autres soignants feraient mieux d’écouter les spécialistes ( virologues et épidémiologues) que de regarder la télé.


    • sls0 sls0 29 février 20:15

      @pemile
      Non mais le passé et le présent si.
      Par contre je sais aussi lire les compte-rendus de virologues et épidémiologues.
      Je n’ai plus de télé depuis 87, ça m’évite d’entendre des conneries et me faire formater.


    • pemile pemile 29 février 20:20

      @sls0 « Non mais le passé et le présent si. »

      wiwi, j’ai bien lu que avez dit « Rien a foutre du coronavirus qui fait moins de victimes qu’un grippe. », si vous voulez vous avancer pour l’avenir, je vous écoute.


    • V_Parlier V_Parlier 29 février 22:15

      @sls0
      Sur le fait que la mise en avant de ce virus comme danger mondial est ridicule, je suis tout à fait d’accord. En revanche, à force de me demander pourquoi ce cinéma, je penche de plus en plus pour une explication :
      S’apercevant que le libre échange mène à présent (économiquement) dans le mur même ceux qui en avaient profité dans les anciens pays industrialisés, il a fallu trouver une raison pour revenir en arrière. Car ils ne peuvent pas revenir en arrière en reconnaissant : « Tous ces protectionnistes fermés rappelant les heures sombres de l’histoire etc... avaient raison ! » Ca c’est inconcevable ! Il faut donc trouver une raison impondérable. Quelque chose qui prétend complètement rebattre les cartes pour dire qu’on a été obligé de revenir en arrière alors que c’était soi disant si bien parti...


    • Ouam Ouam 1er mars 01:31

      @pemile
      On cause d’un truc qui finalement est un service pour l’humanité...
       
      J’espere que ca va éradiquer au moins la moitié des agoravoxiens ...
      plus serai mieux ! (y compris ton serviteur que je n’exclus pas)

      Ca fera de la place pour les nouveaux venus envoyés par Erdogan
      (13.000 en une journée), car les beaufs d’ici meritent d’etrent remplacés tellement leur couilles ils les onts laissées au placard !
       
      Ce virus doit etre déclaré d’utilité nationale, faut qu’il fasse son taf avec l’autre atteriisage pour mouches qui viens de passer le 49.3 qui signe la fin des retraites par répartition.
       
      Au moins il y aura une « justice » vu que la Belloubé est vendue aux freres sallafs

      Alors rien a foutre de ce truc pour faire paniquer les gens, puis si c’etais dangeureux ...

      On INTERDIRAIS DE SUITE le METRO (En majuscules la expres)
      Et le RER et ce genres d’endroits confinés ou la ; ca crains à mort !
      Ou alors les gens du GVT sonts des ASSASSINS si ce truc crains vraiment !
       
      Bref amùha c’est un truc pour terroriser les faibles d’esprit ce bidile, une immense manip pour empécher toutes formes de contestations et revendications.
      Et tu tombes les deuxs pieds dedans.
       
      Elle est ici LA vérité pas ailleurs !
      Des gros porcs de capitalistes negriers qui veulent s’enrichir encore plus que plus avec leurs fonds de pension et leurs dividendes d’actions.
       
      M’a bien énervé le Edourd machin ce soir, au moins c’est dit.

      Et j’en..... tous les empaffés qui onts votés comme des décérébrés pour Monarc 1er aux dernieres élections car c’est EUXS les responsables, ces abrutis finis avec rien dans le cigare a part une araignée ...
       
      J’espere que ce soir ou demain matin ils vonts gerber en se regardant dans leur putain de glace ces gens meme pas démocrates qui fuient le débat politique et n’osent ni le débat et meme pas le référendum.


    • mmbbb 1er mars 09:08

      @sls0 un peu rapide Quant a la grippe , sa gravite depend du virus , Celui de la grippe espagnole est mortel .
      Quant à La Chine , le gouvernement n a pas suivi les recommandations de l institut Pasteur apres la crise du SRAS . 
      Moi j en ai rien a foutre d Ebola dont pourtant nous les medias nous gavent et du paludisme J habite en Franc apres tout 


    • chantecler chantecler 1er mars 09:29

      @sls0
      La télé indique la pression politique (hystérique) pour imposer la peur de cette pandémie .
      Rien n’indique que les spécialistes sont accros aux médias .
      Par contre les vrais en sont relativement absents .
      Quant aux iraniens ils sont probablement aussi évolués que nous sauf qu’au niveau des moyens ils subissent un embargo draconien .
      « Iran delenda est » , après l’Irak , la Libye , la Syrie , etc politique néocons.


    • pemile pemile 1er mars 12:20

      @sls0 « Rien a foutre du coronavirus qui fait moins de victimes qu’un grippe. »

      Rien à foutre de la méningite qui fait moins de victimes que la grippe ?


    • sls0 sls0 1er mars 13:21

      @pemile
      Ca fait 4 fois que vous mettez ma phase comme quoi j’en ai rien à foutre et vous me demandez de me faire chier à discuter sur un sujet dont j’en ai rien a foutre.
      Ca et la terre plate dont j’en ai rien à foutre aussi discutez en donc avec une personne qui se choute aussi à la télé.
      Il y a des foyers de malaria chez moi, il y a eu la dengue et le chik, de ça on peut en parler, j’en ai moins à foutre.


    • pemile pemile 1er mars 13:33

      @sls0 « aussi discutez en donc avec une personne qui se choute aussi à la télé. »

      wiwi, c’est bien sûr, c’est donc la télé qui nous bassine en disant que ça « fait moins de victimes qu’un grippe » ! smiley


  • Le421 Le421 29 février 18:51

    A toute fin malheur est bon...

    Et tout ce qui peut enculer le chantier à ce système économique débridé me semble positif.

    Comment ils disent les intégristes ?

    Dieu choisira les siens.


    • jjwaDal jjwaDal 1er mars 13:40

      @Le421
      Oui, la politique du pire... Il faut quand même savoir que contrairement à un virus de grippe qui envoie 0,2% des personnes atteintes à l’hôpital, ce coronavirus envoie 19% des patients touchés à l’hôpital dont 6% en soins intensifs. Cela donne un taux de mortalité peu conséquent aussi longtemps que le nombre de personnes touchées est faible (ils peuvent tous trouver un lit d’hôpital).
      Que l’épidémie prenne une proportion plus grande et l’essentiel de ces patients n’auront pas de place dans les hôpitaux et donc le taux de mortalité explosera mécaniquement. Ils resteront alors chez eux avec le risque de contaminer leur entourage, qui aura le choix entre se faire contaminer ou laisser un proche face à son destin. Donc, on peut s’amuser derrière un clavier, mais la situation est sérieuse. La majorité des gens touchés seront bien évidemment les plus modestes comme toujours. Je ne vois pas en quoi supprimer une fraction des plus modestes peu aider ce système économique à boire la tasse


    • pemile pemile 1er mars 14:02

      @jjwaDal "Il faut quand même savoir que contrairement à un virus de grippe qui envoie 0,2% des personnes atteintes à l’hôpital, ce coronavirus envoie 19% des patients touchés à l’hôpital dont 6% en soins intensifs. Cela donne un taux de mortalité peu conséquent aussi longtemps que le nombre de personnes touchées est faible (ils peuvent tous trouver un lit d’hôpital)."

      +1

      Mais il semble que sur Avox, même les HPI comme Dugué ont du mal à le comprendre smiley


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 29 février 19:10

    Le coronavirus est une arme bactériologique conçu dans en laboratoire. L’OMS avait anticipé sa propagation et sa nature 2 ans auparavant. Depuis cet annonce, des labo contenant des virus dangereux ont poussés un peu partout, soi-disant pour contrer cet futur pandémie.

    https://www.lalibre.be/planete/sante/le-coronavirus-est-il-la-fameuse-maladie-x-classee-par-l-oms-comme-danger-international-5e550bf29978e2310693f523?fbclid=IwAR12TmNImjW_q5FoAjP8oJ3dOf4hAfxnrjrAFw3AAAkJO6xrtevtj3RS19c

    Comment ce virus est arrivé dans des pays géostratégiquement bien déterminés que sont l’Italie et l’Iran ?

    Comment se fait-il que le virus n’a pratiquement pas fait de victime chez les moins de 30 ans en Chine alors qu’en Iran, ils tombent comme des mouches. Etonnant pour un virus banal transmis à l’état naturel.

    Ce virus arrive au moment ou l’économie globalisé était au bord du gouffre, quoi de mieux que cet psychose pour couler opportunément sans porter le chapeau du désastre.

    Ce virus arrive au moment ou le besoin d’ordre se fait sentir dans un environnement international orphelin de boussole et de leadership clair. Quoi de mieux qu’on « Ordo al chaos » pour justifier la mise en place d’une architecture globale qui sera médiatiquement et populairement consentie face à l’insoutenabilité de la situation.

    Ce qui est dangereux, ce n’est pas le virus en lui-même mais la psychose engendré qui est bien plus contaminante et en même temps bien plus maitrisable pour les dessins de ceux qui souhaite accroitre leur puissance. 


    • jjwaDal jjwaDal 29 février 20:20

      @Florian LeBaroudeur
      "Comment se fait-il que le virus n’a pratiquement pas fait de victime chez les moins de 30 ans en Chine alors qu’en Iran, ils tombent comme des mouches."
      Origine de vos chiffres ? Les médias chinois sont encore plus contrôlés que chez nous et ne disent que ce que le pouvoir accepte de divulguer. Ces chiffres sont en décalage très nette avec des informations indirectes et donc l’histoire pourra juger, mais sûrement pas un observateur impartial présent qui n’existe pas.
      Sinon, il faut être singulièrement crétin pour faire de la recherche sur des armes bactériologiques qui ne peuvent être dirigé vers une cible précise, dans un contexte de flux mondial ininterrompu de marchandises et d’individus.. Donc ce virus n’est nullement issu de recherches visant à produire une arme.


    • jjwaDal jjwaDal 29 février 20:40

      @jjwaDal
      Les meilleurs chiffres officiels, ce jour.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 29 février 21:24

      @jjwaDal

      « il faut être singulièrement crétin pour faire de la recherche sur des armes bactériologiques qui ne peuvent être dirigé vers une cible précise, dans un contexte de flux mondial ininterrompu de marchandises et d’individus.. Donc ce virus n’est nullement issu de recherches visant à produire une arme ».

      Quid du sida et de la maladie de Lyme ?

      Croyez-vous sincèrement que la présence des biens et des personnes sont aujourd’hui un obstacle à ce genre d’initiative ? 8 milliard d’individus dont une frange vieillissante de plus en plus nombreuse et coûteuse ainsi qu’une économie virtuelle de plus en plus déconnectée des biens physiques.


    • jjwaDal jjwaDal 29 février 23:23

      @Florian LeBaroudeur
      Tout chercheur sur les virus sait très bien que même s’il mettait au point (sous couvert d’un Etat) un virus particulièrement pathogène, il ne servirait à rien d’autre que menacer l’espèce humaine sans distinction d’origine. Tout antidote préparé pour préserver une population serait très vite contourné par les mutations naturelles du virus et les recombinaisons avec les autres virus rencontrés chez les hôtes (y compris porteurs sains résistants à celui-ci). Ce serait ouvrir une boîte de Pandore absolument impossible à refermer (vous voulez empêcher le vent de souffler sur la planète, les oiseaux de migrer, la pluie de tomber ) . Et en faisant ça, vous vous condamnez à interrompre tous les flux physiques entre continents et même au sein des pays. Savoir que par ex sans ravitaillement en marchandises, une ville de la taille de Paris fait crever sa population de faim en quelques semaines. L’hypothèse d’une élite planifiant un homicide planétaire ne tient pas debout une seconde. Ces gens ne sont que des parasites. Ils ne saurait pas faire pousser des patates, seraient incapables de se soigner, incapable de faire un peu de plomberie ou d’électricité , incapable de faire tourner une centrale électrique, de conduire un camion, etc...
      Le virus du sida a été découvert rétrospectivement dans des échantillons sanguins datant de 1958, plus de deux décennies avant le début de l’épidémie et le virus porté par la tique n’a rien de bien suspect non plus.


    • Le Sudiste Le Sudiste 1er mars 00:23

      @jjwaDal
      Votre ignorance est impressionnante. C’est de là que vient certainement votre assurance...
      Wouter Basson
      Projet coast
      projet shad 112
      etc...


    • jjwaDal jjwaDal 1er mars 07:46

      @Le Sudiste
      Votre arrogance l’est tout autant. De là probablement cette illusion d’en savoir bien plus que tous les autres . smiley
      La Nature faisait de la recombinaison génétique 3 milliards d’années avant qu’on pianote nos conneries sur un clavier. Alors tonton René bidouillant dans sa cahute, je ne suis pas preneur. Pour le complotisme, il y a des sites spécialisés.


    • Le Sudiste Le Sudiste 1er mars 13:37

      @jjwaDal

      En l’occurence « tonton René » est des centaines, il est militaire et a des moyens quasiment illimités, sa cahute s’appelle un laboratoire P4, ça fait un siècle qu’il étudie comment crever des hommes avec du biologique, du bactériologique, une bonne cinquantaine d’années qu’il cherche à le cibler avec ce que l’on pourrait appeler des virus « ethnique ».

      Que vous soyez ignorant de cela est une chose.

      Que vous prétendiez avoir fait le tour de la question en 10 minutes un dimanche matin est pathétique.

      Que vous n’ayez pas envie de le voir parce que cela ne correspond pas à votre construction mentale, idéologique, psychologique est une chose bien connue. Cela s’appelle le déni.

      Que vous tourniez cela en dérision cela s’appelle une solution face à la dissonance cognitive.

      Et si c’est là aussi pathétique, ce n’est pas étonnant vu tout cela que vous vous prétendiez d’une « curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.  » ! Eh ! Vous êtes une caricature ! Un mec qui se connait pas mais qui se rêve.

      « Complotiste », « conspirationniste » et les smiley sont effectivement les seules réponses habituelles.

      Mon mépris est logique, inévitable... et il vient même avant « complotiste » et le smiley ? Oui, c’est l’expérience.

      L’éducation nationale recrute, profitez-en, vous avez le profil.


    • foufouille foufouille 1er mars 13:48

      @Le Sudiste

      Si ça existait dans la nature on le saurait.


    • jjwaDal jjwaDal 1er mars 14:25

      @Le Sudiste
      Je taquinais... On sait tous qu’il y a de part le monde des tas de programmes de recherches bactériologiques ultra secrets, gentiment portés à la connaissance d’internautes comme vous (les élus en quelques sortes) dont le but avoué est la disparition des masses laborieuses.
      Ces programmes sont tellement médiatisés qu’on se demande pourquoi ils ne manipulent pas leurs éprouvettes sous l’oeil des caméras des grands médias d’information. Manifestement leurs recherches n’ont pas encore abouties vu l’évolution des effectifs humains sur Terre.
      Le plus étonnant est que vous soyez informés de l’objet de leurs recherches et de leur finalité. Vous connaissez des Whistle blowers ? Que c’est chic de leur part de vous avoir mis dans la confidence.
      Continuez à nous faire rire avec vos salades. Et si vous avez une bonne vidéo de tonton René où il explique devant caméra ses projets maléfiques, je pense que « Prison planet » ou « Fox News » sont preneurs. Agoravox, je sais pas.


    • Le Sudiste Le Sudiste 1er mars 14:52

      @jjwaDal
      Je vous laisse à votre curiosité exceptionnelle... à vos fantasmes.
      Ces recherches sont connues et s’étalent entre autre sur les sites du gouvernement américain.
      Bon dimanche.


    • jjwaDal jjwaDal 1er mars 17:12

      @Le Sudiste
      About project 112 and project Shad
      "Approximately 6,000 U.S. Servicemembers were involved in conducting chemical tests to defend against biological and chemical weapons threats« .

       »The Project 112/SHAD (Shipboard Hazard and Defense) was established in January 2002 to provide details on the chemical and biological (CB) tests conducted by the Deseret Test Center. 

      The Department of Defense (DoD) initiated Project 112 out of concern for the ability of the US to protect and defend against potential CB threats. Project 112 consisted of both land-based and sea-based tests. The sea-based tests (Project SHAD) were designed to identify U.S. warships’ vulnerabilities to attacks with chemical or biological warfare agents and to develop procedures to counter such attacks while maintaining a war-fighting capability."

      Il n’est nullement question d’études visant à la fabrication d’armes bactériologiques dans ces documents.

      Bon dimanche itou.


    • Le Sudiste Le Sudiste 1er mars 18:19

      @jjwaDal
      Biologique et chimique, c’est bon ? C’est assimilé ? Le fait que l’armée ait utilisé 6000 militaires comme cobayes aussi ? C’est bien. Même si j’imagine que vous étiez parfaitement au courant de tout cela.
      Ah, vous n’avez pas trouvé le mot bactérie. Zut. Mais comment avez-vous fait pour lire tout ce qu’il y a sur le sujet ? Votre curiosité exceptionnelle vous fait conclure à la lecture de seulement 3 paragraphes ? Eh !
      J’ai fouillé pendant des mois... lu des centaines de pages... En même temps, j’ai un sacré réseau d’informateurs secrets.

      Mais il fallait me le dire que votre problème était les bactéries.
      La bactérie serratia marcescens, ça vous va ? Alors c’est par là.
      Je suis désolé de bousiller vos certitudes. C’est peu agréable, j’en conviens.


    • jjwaDal jjwaDal 1er mars 20:14

      @Le Sudiste
      Dieu merci nous sommes en France et vous trouverez sans peine des spécialistes de santé mentale à qui parler de votre « sacré réseau d’informateurs secrets ». J’ai en effet la manie d’être curieux, mais pas au point de faire les poubelles.
      Au plaisir.


    • Le Sudiste Le Sudiste 1er mars 20:45

      @jjwaDal
      Ça y est, on est arrivé. Eh !


  • jjwaDal jjwaDal 29 février 19:52

    « La pénurie en vue dans les boutiques de prêt à porter » ? Ils sont journalistes ? 80% des produits chimiques servant à la fabrication de nos médicaments sont fabriqués en Chine et le « Sérévent » (un médicament clé pour les asthmatiques« ) est impossible à commander, vu que le fabricant ne peut donner de date de reprise des livraisons. Quand on a préché le »flux tendu" et l’optimisation des productions par pays en fonction des coûts de main d’oeuvre, en oubliant tout le reste, on a intérêt à avoir beaucoup de chance. Sauf qu’à force de jouer à la roulette russe, un jour on perd gros.


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er mars 00:49

    Les idéologues mondialistes se prennent de plein fouet l’effet de l’aile de papillon venue de l’autre bout de la terre. Rigolo.Et ça se contorsionne sur les plateaux, toute la racaille communicante ...un plaisir à voir ...


    • Captain Marlo Captain Marlo 2 mars 23:31

      @Aita Pea Pea
      Les idéologues mondialistes se prennent de plein fouet l’effet de l’aile de papillon venue de l’autre bout de la terre. Rigolo.Et ça se contorsionne sur les plateaux, toute la racaille communicante ...un plaisir à voir ...

      Pour autant, ils se gardent bien d’expliquer d’où vient la mondialisation  !?
      Silence radio ! La mondialisation n’était pas inévitable ! Elle a été organisée minutieusement.
      .
      Nos journaleux seraient obligés d’expliquer, que le Gouvernement américain, poussé par les lobbies industriels + la Commission européenne avec Léon Britten, dans les années 80, ont décidé de démanteler toutes les protections, depuis la finance, au contrôle des mouvements de capitaux, pour favoriser les délocalisations d’entreprises dans les pays à bas salaires.
      .
      Il fallait que tout circule librement :
      les capitaux
      — les marchandises
      — les hommes
      — et les services


      Pour faire plus de profits, évidemment.
      Et depuis 40 ans, nos journaleux et « nos économistes experts en rien », font croire au bon peuple, que la mondialisation des échanges, c’est naturel, ou d’origine divine, allez savoir... ! Enfin, un truc auquel il est impossible de s’opposer... !
      TINA, « there is no alternative », quoi !
      .
      Pourtant, les responsables des dérégulations en question, on les connait, ils ont des noms, ils se sont réunis au GATT et à l’Uruguay Round. Ou chez nous, ils s’appellent Mitterrand/ Fabius, qui ont dérégulé le système bancaire en 1984.
      .

      "Le 24 janvier 1984, le PS votait la première loi bancaire au monde – qui mettait fin à 40 ans de séparation des activités bancaires en France. 10 ans plus tard, ses effets commenceraient à se faire sentir, avec le début de la constitution des mégabanques universelles.

      Mais ce n’était que le début du processus de dérégulation massive du système financier français, déjà étudiée dans ce billet. N’oublions jamais…

      .

      Et ces merveilles de dérégulations sont devenus les 4 piliers du Traité de Maastricht de 1992 ! Histoire de rire jaune, Chevènement a listé les arguments qui ont été servis aux Français, pour qu’ils votent pour ce Traité pourri... 

      Exemple : « L’Europe, ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry à Béthune, 12.9.92) Rêve ! .

      Maastricht allait complètement à l’encontre de nos intérêts.

      Il a dévasté des régions entières et provoqué des vagues de licenciements et de fermetures d’usines en masse.

      Ces 20 dernières années, la France a perdu 40% de ses usines !


  • hocagi@1shivom.com 1er mars 04:43

    Pandémie versus frontière anti virus ???

    par définition une frontière est un bottle neck et devrait accélérer la propagation du virus, en tnat que lieu de concentration et donc contamination, seul restreindre les déplacements pourrait en ralentir la propagation

    Maintenant ralentir ne veut pas dire non généralisation, ma foi il faut se servir de son cerveau a défaut de son système immunitaire


  • Francis JL 1er mars 09:14

    Le business de la xénophobie en plein boom : Par Nolwenn Weiler (30 octobre 2012)

     « La lutte contre l’immigration est le nouveau marché en vogue pour les sociétés de sécurité et d’armement. Dans un livre, la juriste Claire Rodier décrypte le boom de cette « xénophobie business ». Où l’on apprend que les sociétés privées, appuyées par la Commission européenne, investissent des dizaines de millions d’euros dans des technologies anti-migrants, que GDF-Suez, via une filiale, gère des centres de rétention… Entretien. … Les entreprises de sécurité organisent un « salon mondial de la sécurité intérieure des États », Milipol, en région parisienne. …Le marché de la sécurité intérieure détrônerait-elle … l’industrie de l’armement ? … La sécurité des frontières serait-elle en voie de totale privatisation ? »


  • Julot_Fr 1er mars 09:24

    Factuellement, le covid19 n’est utilise que pour 3 choses : 1. masquer la depression globale resultant du mismanagement de l’economie par les banques centrales. 2. blamer Trump. 3. Accroitre le controle des gouvernements fachistes sur leurs populations


  • Le coranovirus vient du guano de la chauve souris. Lire le symbolisme de celle-ci.https://www.luminessens.org/post/2016/06/21/la-chauvesouris. Mort de l’ancien monde et renaissance vers le nouveau. Tant pis pour ceux qui ne savent pas se défaire de leur ancienne enveloppe. Pour le moment, c’est le Carême (traversée du désert,...). Quarante jours, quarantaine. Au tarot, c’est le PENDU. La tête en bas. 


  • caillou14 rita 1er mars 17:11
    La grippe saisonnière a déjà fait 22 morts en France

    D’après l’agence sanitaire Santé publique France, l’épidémie est en pleine expansion dans la quasi-totalité des régions de métropole et dans les Antilles.

    Plus de 7.000 cas déclarés et ce n’est pas fini !

    Le virus Chinois peut aller se rhabiller !

     smiley


  • vachefolle vachefolle 2 mars 13:46

    Point 1 :

    Il est tout a fait possible de fermer les frontieres temporairement (c’est ce qui avait été fait durant les attentats) et laisser passer les camions/marchandises.

    Ca serait le meilleur rapport benefice sanitaire/impact economique.

    Bien sur il n’y aura jamais aucune frontiere 100% impermeable, mais tout est une question de statistique et de minimiser les contagions.

    Point 2 : LA rélocalisation OUI, mais pour ce qui est nécessaire uniquement. Ca n’a aucune importance vitale que les vetements soient faits en chine, idem pour les voitures ou les télévisions. On peut s’en passer quelques temps. C’est totalement différent pour les médicaments. Il est tout a fait possible au niveau Européen d’imposer une production de 50% en Europe.

    Point 3 : UK a un avantage non négligeable c’est une Ile !! donc le controle des frontieres est beaucoup beaucoup plus facile qu’en France ou nous avons des centaines de KM de frontieres terrestres.Nous ne pouvons donc pas appliquer la recette des UK pour une simple raison géographique.

    Point 4 : Nous verrons bien si les democraties Européennes sont mieux capables de gérer le virus que la Chine. Ce n’est pas garanti !!. Le virus est en effet un véritable challenge pour les systemes politiques. On le voit en Iran qui risque d’exploser par le Virus, apres 40 ans de dictature.


Réagir