vendredi 8 mai - par Christelle Néant

Les FAU tirent sur la RPD et la RPL – Huit civils blessés dont deux enfants

Aujourd’hui, 7 mai 2020, les FAU (Forces Armées Ukrainiennes) ont tiré sur Sakhanka en RPD (République Populaire de Donetsk) et sur Goloubovskoye en RPL (République Populaire de Lougansk), blessant huit civils dont deux enfants. Alors qu’ils menaient l’évacuation des civils blessés à Sakhanka, un soldat de la RPD est mort et un autre a été blessé par de nouveaux tirs de l’armée ukrainienne.

JPEG

Les FAU tirent sur Sakhanka en RPD et font cinq blessés parmi les civils, dont deux enfants

Après la mort d’une civile à Spartak en RPD, puis les blessures infligées à trois enfants et un adulte à Alexandrovka par les tirs des FAU il y a trois jours, les soldats ukrainiens semblent décidés à continuer le jeu de massacre contre les civils du Donbass.

Ainsi ce matin à 11 h 30, les FAU ont envoyé un drone survoler Sakhanka, dans le sud de la RPD, avant de tirer sur le village à coup de lance-roquettes antichar (SPG-9). La présence du drone a été confirmée par des habitants du village qui se sont immédiatement réfugiés chez eux lorsqu’ils ont entendu son bruit caractéristique, de crainte qu’il ne soit là pour larguer une munition ou une charge explosive, comme à Chirokaya Balka le 9 avril.

À peine se sont-ils mis à l’abri qu’ils ont entendu les tirs tomber non loin de chez eux. Les roquettes ont visé le club du village dont le toit était en train d’être réparé, et le monument aux soldats qui sont morts lors de la Seconde Guerre Mondiale, qui était en cours de préparation pour le jour de la Victoire.

Des civils étaient présents aux deux endroits touchés, et étaient clairement visibles par le drone des FAU qui servait à corriger les tirs ! Ce crime de guerre délibéré a fait cinq blessés parmi les civils : deux hommes de 49 ans et 44 ans, une femme de 43 ans, et deux enfants de 13 ans, Anastasia et Dmitri.

Les soldats de la RPD sont alors venus secourir les civils blessés et organiser leur évacuation. Celle-ci avait à peine commencé que les FAU ont tiré une deuxième salve de lance-roquette antichars, tuant un soldat et en blessant un deuxième.

Malgré le prix élevé payé par les soldats de la milice populaire de la RPD, ces derniers ont mené l’évacuation jusqu’au bout et amené les victimes civiles à l’hôpital de Novoazovsk où elles ont été prises en charge. Les deux enfants ont été envoyés au centre de traumatologie de Donetsk.

L’homme de 49 ans a reçu une blessure par éclats dans la région lombaire, celui de 41 ans a reçu de multiples blessures par éclats d’obus à la poitrine et l’épaule droite, la femme a reçu des blessures par éclats à la poitrine et l’épaule droite ainsi qu’une commotion cérébrale, Dmitri a eu les deux os du tibia droit fracturés, ainsi que le coude droit, et de multiples blessures par éclats d’obus au tibia gauche et au pied, et Anastasia a reçu des blessures par pénétration de shrapnels à la tête, une commotion cérébrale et des abrasions à la cuisse gauche.

Voir les photos prises par Inside Donetsk :

Garçon blessé par le tir des FAU contre Sakhanka

Garçon blessé par le tir des FAU contre Sakhanka

Jeune fille blessée par le tir des FAU contre Sakhanka

Le drone qui corrigeait les tirs des FAU contre les civils de Sakhanka a été abattu par la milice populaire de la RPD.

Suite à ces tirs des FAU qui ont fait de nouvelles victimes parmi les civils, y compris des enfants, le chef de la RPD, Denis Pouchiline, a souligné que de tels bombardements visaient délibérément les jeunes, et que Zelensky en est responsable par son inaction à imposer le cessez-le-feu à ses soldats.

« Aujourd’hui, cinq personnes ont été blessées par des tirs des FAU contre le village de Sakhanka, dont deux adolescents de 13 ans. Il y a trois jours, trois filles et un adulte ont été blessés. Plus récemment, une jeune fille de Gorlovka a été tuée par une grenade lancée par un drone. La conclusion s’impose d’elle-même : l’Ukraine ne se contente pas de tuer les résidents du Donbass, elle vise les enfants et les jeunes. Ces morts sont la faute directe de Zelensky, qui n’a jamais pris la peine d’ordonner un cessez-le-feu depuis un an qu’il est au pouvoir », a déclaré le chef de l’État.

Pour le chef de la RPD ces tirs visent à terroriser la population du Donbass, et souligné que ces tirs contre les civils s’accentuent alors qu’approchent les dates anniversaires importantes pour la République comme le jour de la Victoire.

« Toutes les déclarations de paix faites par les politiciens de Kiev sont fausses, elles sont réfutées par le sang, les larmes et la souffrance des enfants qui meurent et sont blessés par les obus ukrainiens. L’Ukraine continue de terroriser la population de la République, avec zèle, juste avant les fêtes qui nous sont chères, cette fois-ci à la veille du jour de la Victoire. De telles actions sont possibles pour les forces armées ukrainiennes en raison de la connivence et de l’indifférence de la communauté internationale ! », a ajouté Denis Pouchiline, qui appelé cette même communauté internationale à réagir face à ces crimes de guerre.

Un appel auquel s’est jointe Daria Morozova, la médiatrice aux droits de l’homme de la RPD, qui a demandé à la communauté internationale d’agir pour éviter une nouvelle escalade du conflit dans le Donbass.

«  J’ai envoyé des appels aux organisations internationales sur ce fait. J’appelle la communauté internationale à donner une évaluation juridique appropriée des actions de l’Ukraine et à utiliser tous les moyens disponibles pour prévenir une nouvelle escalade du conflit et pour revenir à un dialogue pacifique dans le cadre du processus de négociation de Minsk. J’espère que l’utilisation de méthodes de guerre interdites par les forces armées ukrainiennes ne restera pas sans retenir l’attention de la communauté internationale  », a déclaré Daria Morozova, qui a rappelé que les tirs délibérés des FAU contre des civils violent la convention de Genève.

L’armée ukrainienne tire sur Goloubovskoye en RPL et fait trois blessés parmi les civils

Il semble que tirer sur les civils de la RPD ne suffisait pas aux FAU, qui ont ouvert le feu contre le village de Goloubovskoye en RPL à peine quelques minutes après les tirs menés contre Sakhanka.

Cette fois c’est un missile antichar guidé qui a été tiré par les FAU contre ce village de la RPL, faisant trois blessés parmi les civils : deux hommes de 20 et 27 ans, et une femme de 84 ans.

Les deux hommes ont reçu une commotion cérébrale et celui de 20 ans a aussi reçu de multiples blessures par éclats d’obus, la femme a quant à elle reçu de multiples blessures par éclats sur tout le côté droit.

Toutes les victimes ont été emmenées à l’hôpital de Kirovsk où elles sont soignées. Leur état est actuellement évalué par les médecins comme stable.

D’après la milice populaire de la RPL, le bombardement a été mené depuis les positions de l’armée ukrainienne situées près d’Orekhovo.

Voir la carte et les photos fournies par la milice populaire de la RPL :

Carte des tirs contre la RPL

Camion touché par un missile antichar en RPL

Maison endommagée en RPL

Ces tirs délibérés contre des civils par les FAU, tant en RPD qu’en RPL, montrent clairement que l’Ukraine n’a aucune intention d’appliquer les accords de Minsk, et font planer le risque d’une nouvelle escalade du conflit. Et pendant que les civils du Donbass se font assassiner et mutiler par les tirs de l’armée ukrainienne, les garants occidentaux des accords de Minsk se font remarquer par leur silence complice sur les crimes de guerre de l’Ukraine.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider



5 réactions


  • Emohtaryp Emohtaryp 8 mai 20:59

    Bonsoir,

    Ces néo-nazis sont des grands courageux pour tirer sur un village.....


    • Christelle Néant Christelle Néant 10 mai 12:06

      @Emohtaryp
      Eh oui, tirer sur des civils désarmés, des grand-pères, des grand-mères et des enfants, voilà les haut faits d’armes de l’armée ukrainienne dans le Donbass.


  • Guy19550 Guy19550 9 mai 01:46

    Dans le même temps :

    Les terroristes de Kiev tentent une percée pour les accords de Minsk :

    https://tass.com/world/1154383

    C’est reporté par Tass le vendredi 8 mai à 15h25

    "... we are backed here by both Germany and France. We would also like Russia to join this format."

    Aucune trace trouvée de cette affirmation qui est du reste contraire aux accords de Minsk.

    Inutile de dire que cela revient à compliquer plus les choses.

    Le même vendredi 8 mai à 8h10 la DPR a réagi : https://dan-news.info/en/politics-en/kievs-idea-to-involve-resettlers-in-minsk-talks-is-not-aimed-at-peace-ministry.html

    Donc en fait, la réaction de la DPR est antérieure au message de Tass. Cela implique qu’avant le 8 mai à 8h10, il y a eu autre chose.

    Y a rien avant sur DAN : https://dan-news.info/en/

    Cela vient donc d’ailleurs et pour être précis, d’ici : https://www.unian.info/politics/ukraine-inviting-idps-to-minsk-talks-zelensky-s-office-chief-10988735.html

    "Also, Yermak said that tomorrow he would officially notify Germany, France, and Russia about the increased level of the Ukrainian representation in the TCG. The Russian side is already aware of changes in the composition of the Ukrainian delegation, the chief of the president’s office added."

    Cela ira donc droit dans une poubelle !

    Guy


    • Guy19550 Guy19550 9 mai 07:12

      @Guy19550
      C’est le plan A qui vise à obtenir de la Russie l’accord d’avaliser ce que l’Ukraine a fait alors que ce n’était pas ce qu’il y avait lieu de faire selon les accords de Minsk. Or la Russie n’est pas concernée par cela en tant que garant.
      Le plan B est la reprise de la guerre qui dans les faits est déjà appliqué par les terroristes de Kiev.

      Je vois donc difficilement se tenir les prochaines discussions de Minsk prévues à la suite de cela. Cela s’écarte en effet bien trop des accords de Minsk.


    • Christelle Néant Christelle Néant 10 mai 12:10

      @Guy19550
      Kiev continue ses tentatives de modifier les négociations à son avantage. Sauf que ça ne passera pas.


Réagir