jeudi 13 septembre - par Christelle Néant

Les FAU tirent sur Sakhanka au mortier de gros calibre – Un civil blessé

Ce soir, 12 septembre 2018, un peu après 17 h, l’armée ukrainienne a ouvert le feu à plusieurs reprises avec des mortiers de 120 mm puis 82 mm sur le village de Sakhanka, situé dans le Sud de la République Populaire de Donetsk (RPD).

Plus tôt dans la journée, l’armée ukrainienne avait déjà ouvert le feu avec des armes de plus petit calibre sur les villages environnants, dont Kominternovo et Leninskoye.

À 17 h 25, les soldats ukrainiens tirent cinq obus de mortier de 120 mm sur Sakhanka, et trois sur le village de Leninskoye. Un homme de 60 ans qui rentrait chez lui après le travail a été blessé par des éclats reçus à la jambe.

Civil blessé

Blessure par éclats

Les soldats de la RPD qui défendent le village lui ont donné les premiers soins avant de l’envoyer à l’hôpital de Novoazovsk. Lors de ce bombardement, une maison du village a été endommagée.

Obus de mortier

Cratère d'obus de mortier

Cratère d'obus de mortier

Les bombardements se sont poursuivis ensuite pendant plus d’une heure sur cette zone, à coup d’obus de mortier de 82 mm et 120 mm, touchant les villages de Sakhanka, Leninskoye, Kominternovo, Zaitchenko et même Bezymennoye, pourtant à l’arrière de la ligne de front.

À 18 h 50, c’est 29 grenades tirées par un lance-grenades automatique qui ont frappé Sakhanka. L’armée ukrainienne a ensuite tiré sur d’autres portions du front comme Yassinovataya et Gorlovka, avant de reprendre les tirs contre Kominternovo à 20 h 20, avec des mortiers de 120 mm et des véhicules de combat d’infanterie.

Au total, l’armée ukrainienne a tiré 32 obus de mortier de 120 mm et 44 obus de mortier de 82 mm sur le Sud de la RPD.

À l’heure où j’écris ces lignes, l’armée ukrainienne a de nouveau tiré à la mitrailleuse lourde et aux armes légères sur le village de Sakhanka. Cette escalade des tensions a lieu deux jours seulement avant la date de la potentielle offensive de l’armée ukrainienne sur cette portion du front.

Christelle Néant

Photos aimablement fournies par des habitants de Sakhanka



7 réactions


Réagir