lundi 7 août - par Christelle Néant

Les Russes ethniques d’Ukraine devraient être déportés ou au moins perdre le droit de vote - Porochenko TV

Les pratiques en vigueur en Europe autorisent les autorités ukrainiennes à déporter des millions de détenteurs du passeport au trident [ndlr passeport ukrainien] qui « attendent Poutine ». Cela a été déclaré sur le plateau de la 5e chaîne ukrainienne par le présentateur Vitaly Gaïdoukevitch.

« Que faire des citoyens d'Ukraine qui ne méritent pas d'être citoyens de l'Ukraine  ? Ils détestent ce pays. Alors peut-être que nous devons, comme dans les états Baltes, les priver de la totalité des droits civiques, c'est-à-dire de les dégrader via les droits civiques [note de la traductrice : dans les pays Baltes les Russes ethniques n'ont le plus souvent même pas la citoyenneté du pays où ils sont nés et ont vécu toute leur vie]  ? Ok, vous pouvez vivre, mais vous n'avez pas le droit de voter. Vous détestez l'Ukraine, vous attendez Poutine. Nous ne pouvons pas les priver de leur citoyenneté de par la constitution, bien qu'en Tchécoslovaquie dans les années 1945-1948, trois millions de personnes ont été expulsées du pays pour avoir facilité l'occupation. Ils ont amené la guerre dans ce pays, et c'est la bonne logique, » a-t-il ainsi déclaré.

Néanmoins, Gaïdoukevitch a ensuite immédiatement admis qu'actuellement la déportation de masse de Russes ethniques depuis l'Ukraine n'était pas encore mise en œuvre, mais qu'il fallait penser à intensifier la répression contre eux.

« Du point de vue politique, nous ne pouvons pas faire ça, mais d'une manière ou d'une autre nous devons réagir fortement envers ces personnes qui sont la cinquième colonne au cœur du pays, » a déclaré le présentateur (ou plutôt devrait-on dire propagandiste à ce stade) de la chaîne de télévision de Petro Porochenko.

Chaîne Porochenko TV : « Nous devons déporter des millions de Poutinistes »

Commentaire de la traductrice : De tels propos sont tenus régulièrement sur les chaînes de télévision ukrainiennes. Sans engendrer la moindre critique ou remarque des ONG de défense des droits de l'homme, autrement plus promptes à réagir dans d'autres circonstances, ni des gouvernements européens.

Si de tels propos étaient tenus en Europe en remplaçant le mot Russes par Juifs ou Musulmans ce serait le scandale assuré, avec dépôt de plainte, démission du présentateur et j'en passe. Mais dans le cas de l'Ukraine, comme dans le cas des pays Baltes d'ailleurs (qui font partie de l'UE je le rappelle), de telles pratiques discriminatoires sont ouvertement tolérées et personne n'y trouve rien à redire.

Les propos de ce présentateur sont d'une similarité frappante avec les propos qui étaient tenus contre les Juifs en Allemagne avant que ne soit mis en place les lois de Nuremberg, puis le programme de déportation et d'élimination. À quand une étoile de couleur sur les vêtements des Russes ethniques d'Ukraine ? Et surtout jusqu'à quand l'UE va continuer de soutenir ce mauvais remake du nazisme sauce ukrainienne, tout en se drapant dans les droits de l'homme pour couvrir ses crimes ?

Source : Politnavigator

Traduction par Christelle Néant



77 réactions


  • Alex Alex 7 août 16:28

    Le leader nationaliste Jirinovski - et tant d’autres de son acabit - évoquent ouvertement un démembrement de l’Ukraine sur les chaînes publiques d’Etat ou russophones. Tu as le scandale sélectif Christelle. 


    • anna anna 7 août 17:25

      @Alex
      « Âpres les Slovaques, les Turques et les Mongols, maintenant c’est la Russie, qui a arraché la Crimée a l’Ukraine ! Je hais la Russie, cette pute a arraché aussi Alaska a l’Ukraine !... Oui, oui, Alaska aussi était Ukrainienne ! » :


      *Chers lecteurs, j’ai enfin trouvé notre Alex a visage découvert sur Youtube !

    • Christelle Néant Christelle Néant 7 août 18:05

      @Alex
      Non le seul qui compare des pommes et des poires c’est vous. Ceux qui ont appelé à une époque à la scission entre la république Tchèque et la Slovaquie c’était des monstres selon vous ? Et les nationalistes flamands qui appellent à la scission de la Belgique vous en faites un flan aussi ? Non. Quand on bâtit des états de manière totalement artificielle, et qu’ensuite on joue sur les tensions interethniques ça se finit souvent malheureusement par un redécoupage sur base de l’ethnie pour éviter un génocide.
      Là cette intervention télévisée parle de déportation et de privation des droits civiques sur base de l’ethnie. Donc redescendez sur terre, apprenez à lire, et surtout à comprendre ce que vous lisez.


    • Gorg Gorg 7 août 18:28

      @Christelle Néant

      Et le Kososo, vous oubliez le Kosovo Christelle... Lorsque l’occident (en particulier les zuniens et les rosbeffs) décident de démembrer ou découper à leur guise des pays c’est bien, par contre si cela n’a pas été décidé ou adoubé par eux c’est mal... Certains sont comme les chevaux, ils ont des œillères et vont du côté de la bride que tire leur maître... Sans se rendre compte qu’ils tournent en rond....


    • Christelle Néant Christelle Néant 7 août 19:42

      @Gorg
      En effet le Kosovo, le Soudan du Sud, tous ces redécoupages n’ont posé aucun problème de conscience aux occidentaux.


    • Alex Alex 7 août 20:40

      @anna


      Tu as mal choisi. Ce type est sympathique. 

    • anna anna 8 août 11:33

      @Alex
      Absolument !

      Ce patient de St Anne est fort bien sympathique. A Paris récemment, un gars pareillement sympathique a voulu tuer un militaire avec un couteau au pied de la Tour Eiffel. Le monde grouille des ce genre de personnes sympathiques, gentils et intelligents 

    • JC_Lavau JC_Lavau 8 août 17:10

      @Alex. Laisse moi deviner : il s’agit d’envoyer la Galicie au diable ?

      Me goure-je ?

  • Matlemat 7 août 16:29

    Christelle, je suis tout vos articles depuis longtemps et j en profite pour vous remercier de votre travail. Je voudrais en revenir au sujet du gaz , je n’ose penser qu’une guerre ouverte soit possible entre l’UE et la Russie, mais je sais que le souvenir de la 2e guerre mondiale est présent à l’est, nous en France nous n’avons pas eu les mêmes souffrances. Je sais qu’il y a un réseau important de gazoducs en Russie mais je crois qu’il est saturé, c’est pour cela que le gaz continue de passer par l’Ukraine pour fournir l’Europe. Il est possible techniquement de réexporter vers la Chine mais je crois que les gazoducs ne sont pas encore construits . Peut être un lecteur pourra préciser. De la Sibérie occidentale à la Chine il y a une sacrée distance . L’Ukraine ne veut pas du de North Stream II car cela fera baisser ses revenus et le grand frère US est la pour aider avec les sanctions. Bonne continuation.


    • Christelle Néant Christelle Néant 7 août 18:08

      @Matlemat
      Le gaz qui transite par l’Ukraine vient des gazoducs russes de toute façon, tout comme celui circulant dans le gazoduc Nord Stream I. Concernant la Chine, le gazoduc est en pleine construction et devrait être opérationnel l’an prochain https://fr.wikipedia.org/wiki/Force_de_Sib%C3%A9rie


    • roman_garev 8 août 10:08

      @Matlemat
      Le gazoduc passant par l’Ukraine ne sera plus utilisé par la Russie pour fournir l’Europe depuis le 1er janvier 2019. Cette décision russe est définitive. Il sera remplacé par le North Stream 2 (si le Grand Frère ne l’interdit aux Allemands) et par le Stream Turc (carte) en construction prévu pour 31,5 milliards m3 de gaz par an (avec l’augmentation possible jusqu’à 63 milliards m3).


      Le gazoduc en construction « Force de la Sibérie » (carte), long de 2158 km et transportant vers la Chine jusqu’à 38 milliards m3 de gaz par an, sera opérationnel vers 2019.

  • Sigismond Sigismond 7 août 16:33

    Le traitement fait aux minorités russes dans les pays baltes aurait dû interdire ceux-ci d’intégrer l’UE puisqu’ils ne remplissaient pas tous les critères d’admission. Or il n’en fut rien et la discrimination put continuer et se poursuivre jusqu’à aujourd’hui.
    Dans ces conditions pourquoi voulez-vous que l’UE s’émeuve de simples propos tenus par un journaliste ? Surtout quand le bombardement de populations civiles, d’écoles et d’hôpitaux dans le Donbass par leur soi-disant compatriotes ukrainiens sont davantage que tolérés par les occidentaux.
    Au nom de la russophobie tout devient admissible pour ceux qui n’ont de cesse de nous gaver de moraline à longueurs de journées et de veiller scrupuleusement aux droits de ceux qui agressent leurs peuples.
    Merci pour vos billets.


    • Pere Plexe Pere Plexe 8 août 16:18

      @Sigismond
      En UE il y a le discours et il y a les faits...

      Demandez au Grecs se qu’ils pensent de la solidarité entre états membre.


    • Sigismond Sigismond 8 août 16:34

      @Pere Plexe
      En UE il y a surtout une oligarchie et des peuples assez abrutis ou conditionnés pour croire que s’en débarrasser aurait plus d’inconvénients que d’avantages. Et donc ils subiront les conséquences de leur lâcheté jusqu’à leur totale disparition.


  • Matlemat 7 août 16:39

    Par rapport à ce dernier article c’est vrai ça rappelle de mauvais souvenirs et ce n’est pas étonnant venant de gens ouvertement néo nazis. Le manque d’informations est vraiment cruel d’autant plus que le site Agoravox est classé noir je crois pas le Monde car soit disant d’extrême droite..


  • sls0 sls0 7 août 16:39

    Chez moi dans le barrio c’est Antonio qui sort toujours des conneries, il est souvent bourré l’Antonio mais ses décisions ne posent pas de problèmes.

    Ce brave Porochenko je le mets au même niveau intelligence qu’Antonio mais pas coté conséquences.

    Deux fois j’ai dû neutraliser Antonio bourré et avec une machette.
    Pour Porochenko c’est pas la même chose, il a les médias et un paquet de pourris derrière.

  • Matlemat 7 août 20:02

    @Christelle , juste pour être clair et précis : le gaz se trouvant en Sibérie occidentale doit être vendu en Europe et n’est pas prêt d’être transporté en Chine même avec le nouveau gazoduc qui est déjà un chantier pharaonique, je ne crois pas qu il existe un gazoduc traversant la Russie d’ouest en est . La Russie a un besoin quasi vital de vendre son gaz à l’ouest , et l’ouest à besoin de gaz bon marché russe mais d’autres solutions existent. Tout ça c’est pour dire que ces nouvelles sanctions US font très mal à la Russie, c’était le but recherché bien sûr.


  • JC_Lavau JC_Lavau 7 août 21:37

    Ces provocations sont tout à fait volontaires et orchestrées.


  • Pseudo 7 août 23:07

    On se croirait à la frontière Indo-Pakistanaise ! En russie il y a aussi des Ukrainiens et/ou des « Ukrainophones » et tout se passe bien ! La messe est dite !


  • Matlemat 8 août 00:18

    @ Christelle, merci pour les infos, la Russie est un pont en l’Europe et l’Asie, je comprends finalement, les sanctions ne font que pousser les russes à se tourner vers l’Asie et seront inefficaces sur le long terme.


  • Matlemat 8 août 01:50

    Les perdants seront au final l’Europe et surtout l’Ukraine... le prix du transit du gaz étant plus élevé par l’Ukraine que par North Stream : https://fr.sputniknews.com/presse/201708031032509061-gaz-russe-ukraine-allemagne-gazprom/


    • roman_garev 8 août 10:33

      @Matlemat
      Il y a un autre problème : le gazoduc soviétique exploité en Ukraine n’a été jamais entretenu comme il le fallait (tout comme les centrales nucléaires ukrainiennes prêtes à exploser). L’Ukraine, durant le quart de siècle de son indépendance, n’a investi un seul centime dans son entretien. La réparation du gazoduc ukrainien coûterait jusqu’à 10 milliards de dollars. Ceci dépasse la valeur résiduelle de ce gazoduc. Qui va investir cette somme ? Surtout pas la Russie...


  • Mychris Mychris 8 août 09:39

    C’est quoi un russe « ethnique » en Ukraine ? un ukrainien slave ? une personne dont un des parents est russe ? Perso je vois pas comment identifier un russe ethnique...
    Donc totalement inapplicable.
     


    • roman_garev 8 août 10:12

      @Mychris
      Pourtant c’est facile pour les bandérisies, ils n’ont qu’à appliquer les méthodes « scientifiques » de leurs maitres nazis allemands...


    • roman_garev 8 août 10:25

      @Mychris
      Les bandéristes n’ont qu’à demander à chaque habitant quelle langue parle-t-il.

      S’il répond que c’est le russe, tout est clair, on peut le mettre au ban.
      S’il répond que c’est l’ukrainien, on ne luicroit surtout pas sur parole, on passe au 2me stade, celui des tortures. S’il crie et jure en ukrainien, il est autorisé à rester en Ukraine (s’il survit les tortures). Sinon, en route vers la Russie (idem, s’il survit).


    • Alex Alex 8 août 10:58

      @roman_garev

      He he ) On va t’engager comme conseiller technique. 

    • Mychris Mychris 8 août 11:08

      @roman_garev

      Je crois que vous êtes dans la démesure Monsieur Garev. Je me répète, tout le monde parle russe en Ukraine, y compris à l’ouest. Le plus caractéristique ? Kiev, allez trouver un seul commerçant qui parle ukrainien. C’est quasi impossible à part dans le restaurant « Ostannya Barikada » sous la place Maidan dont la thématique est la révolution et où vous pouvez manger un « Poutine Grillé ») mais là on touche au folklore...


  • anna anna 8 août 11:27

    Des nouvelle de l’Ukraine valeureusement démocratique :


    Ukro - Gestapo bombarde les Ukro-nazis SS

    Le 7 aout, l’armée ukrainienne a bombardé avec des systèmes « Grad » les positions de « Secteur droit » (*organisation terroriste, interdite par la loi de la Fédération de Russie) sur le territoire du Donbass. Cette attaque, probablement, a été faite par erreur.

    Le 8 aout, selon les reinseignements de DNR, les nationalistes ukrainiens ont envoyés une colonne de 5 bus et et 5 Kraz blindés avec des para-militaires de Pravii Sector, dans la région de Kramatorsk, au sud de Donbass, pour affronter l’armée ukrainienne et pour se venger de « la mort de leurs frères d’armes" » À cet égard, toutes les unités de l’armée ukrainienne se retrouvent en alerte...

     smiley

    • Alex Alex 8 août 12:00

      @anna

      Un copain à toi l’expert russe qui donne son analyse dans le premier article en lien. Stanisllav Byshok. Il a écrit des trucs. « Illusion of freedom : Where are the new Banderivtsi driving the Ukraine » en 2013. " 2014 : “Neonazis & Euromaidan : From Democracy to Dictatorship”. 



  • eric 8 août 12:51

    Ce qui se passe vraiment en Estonie :

    https://www.cairn.info/revue-herodote-2008-1-page-73.htm

    Ce n’est pas simple, c’est progressif, il y a de vraies difficultés. Je me souviens des vielles dames russes dans le quartier russe de Tallinn, sur le plateau, qui ne comprennent pas les étiquettes des médicaments, en estonien, et la pharmacienne tentant vaille que vaille de leur écrire un mode d’emploi, ou les pub des titres de presse russe qui détournent la loi puis qu’ils peuvent écrire en cyrillique.

    Mais on est très loin des interprétations excessives de l’auteur qui passe son temps à jeter de l’huile sur le feux de tous les conflits locaux et en particulier en Ukraine.

    Rappelons le, les populations ruses et ukrainiennes sont démographiquement les plus mélangées entre elles de l’ex union soviétique.

    Du reste, c’est particulièrement visible quand on regarde les origines de différentes figures politiques en Ukraine, où la blonde à tresse plutôt favorable à s’éloigner de la Russie, était moins ukrainienne « ethniquement » que Ianukovitch, l’homme de Moscou.

    Le recours à des termes d’agit prop staliniens « banderistes » « fascistes » « déportation » « épuration ethnique »,nous rappelle les heures les pus sombres de notre histoire et et particulièrement nauséabond dans ces réions ou au nom de ces appellations, les bolcheviques ont ethnocidé tant de populations, y compris russes.


    • Christelle Néant Christelle Néant 8 août 13:00

      @eric
      Tiens donc encore un qui va nous dire que le régime d’apartheid dans les pays Baltes c’est pas si grave que ça. Ben non voyons. Ceux qui jettent de l’huile sur le feu comme vous dites, c’est les USA et l’OTAN qui jouent justement sur les clivages ethniques. Pas moi. Je suis responsable de ce que j’écris, pas de ce que vous comprenez. Et entre les deux y a le grand canyon.


    • anna anna 8 août 16:17

      @eric


      Ô comment vous avez raison !

      « les Banderistes », cela n’existe pas, c’est de la pure propagande de Kremlin !

      En Ukraine, dans une ville de Torezk (ville sous le gouvernement de Kiev), le 09 ;07.2017, un jeune militaire ukrainien, Bazilev Vladislav Aleksevitch, (né le 12.02.1995), se rendait a sa base militaire, en passant par la rue de Younnosti devant la maison numero 23, il a rencontré une fille de 9 ans, Souprounenko Kristina Alekseevna, qui en le voyant en uniforme militaire l’a appelé « le banderiste » et s’est caché ensuite dans sa maison. 
      Le jeune militaire ukrainien, a vu rouge, il a forcé la porte de la maison, s’est introduit dans la chambre de la fille de 9 ans, l’a attrapé par le coup et s’est mis a l’étrangler. En entendant les bruits, les voisins ont débarqués dans la chambre au moment ou la fille était déjà inconsciente. 
      Les voisins se sont jetés sur lui, ont arrêté le militaire et ont appelé la police. 

      La fille de 9 ans s’est retrouvé a l’hôpital :

      ses parents ont portés plainte, mais le militaire a été relâché, car tout le monde sait, que « les banderistes » en Ukraine n’existent pas, car c’est de la propagande russe...

    • Christelle Néant Christelle Néant 8 août 16:21

      @anna
      Il va même surement être décoré du titre de héros de l’Ukraine pour avoir tenté de supprimer une dangereuse séparatiste/terroriste... Je vais vomir je reviens après.


    • Mychris Mychris 8 août 16:35

      @anna

      Depuis quand lorsque que l’on vous écoute chère Anna, bandériste serait une insulte en Ukraine ? Il aurait dû la prendre dans ses bras pour un tel compliment.

      Plus sérieusement, de la folie des hommes, les enfants sont toujours les principales victimes.


    • Alex Alex 8 août 20:15

      @anna

      Curieuse histoire. Est-ce que le militaire ukrainien en question était un farouche nationaliste russe ? Ceci expliquerait pourquoi il suffoque d’être traité de banderiste.

      En outre, on ne trouve trace de ton histoire. J’ai beau essayer de faire une recherche en lettres latines ou en cyrillique - ou même photo-, c’est le désert. 

      Des sources stp. Ou c’est une histoire du genre l’enfant crucifié de Slaviansk ?

       

    • Christelle Néant Christelle Néant 8 août 22:18

      @Alex
      Ben vous devez être aussi nul en recherche Google et en translittération cyrillique que pour le reste alors : https://vk.com/wall-79829223_339


    • Alex Alex 8 août 22:54

      @Christelle Néant


      Ok, sur Vkontakte.

      Dans ce post de dénonciation il est mentionné que la police a relâché l’individu faute de preuve, ce qui suscite le courroux de l’auteur.

      Je remarque que l’identité du suspect est lâchée sur les réseaux sociaux. Nom complet, date de naissance, lieu d’origine. 

      J’en ai profité pour signaler pour « violence et extrémisme » deux des comptes VK parmi la vingtaine qui relayent ce lynchage public : Novosti Novoroccii et Donbacc eto Novoroccia.

      Mais Vkontakte étant surveillé par le FSB nul doute que ces pages ne seront pas fermées.




    • Christelle Néant Christelle Néant 8 août 23:14

      @Alex
      Merci de signaler publiquement que vous êtes un collabo de l’OTAN de la plus belle espèce. C’est quand la dernière fois que vous avez signalé pour violence et extrémisme sur FB les pages de Pravyi Sektor, la division misanthropique etc ? Franchement magnifique....


    • Alex Alex 8 août 23:23

      @Christelle Néant

      Je m’efforce de porter un regard sur des faits survenant dans une autre société en conservant ma sensibilité d’Européen. Ce qui me choque ici me choque tout autant que cela arrive ailleurs. Prends-en de la graine. .

    • Christelle Néant Christelle Néant 8 août 23:40

      @Alex
      Ou comment parler pour ne rien dire. Donc vous n’avez jamais dénoncé vos potes de Pravyi Sektor et de la division misanthropique qui ont tous des crampes au bras droit. Merci. CQFD.


    • Alex Alex 9 août 00:01

      @Christelle Néant


      Il s’agissait des soupçons portés contre un soldat ukrainien suite à l’agression présumée d’une enfant. Et du procédé qui consiste à lyncher sur les réseaux sociaux un suspect relâché faute de preuve. Par des automatismes tout « garéviens », te voila à dévier sur Pravii Sektor et la division misanthropique.


    • anna anna 9 août 08:55

      @eric
      Dans la série préférée de Eric —>

       Les banderistes ça n’existent pas en Ukraine, ce sont les termes d’agit prop staliniens 

      Une bonne nouvelle nous arrive de Ternopol :
      Une ONG locale ouvre les cours de l’éducation patriotique pour les jeunes. Et qui s’appellent 
       « Les cours du jeune Banderiste » 

       smiley

    • Christelle Néant Christelle Néant 9 août 10:41

      @Alex
      Aucun automatisme garévien, je note votre double standard, conforme à celui de l’OTAN que vous défendez. Vous dénoncez ces pages, mais pas celles qui appellent au meurtre de gens pour la simple raison qu’ils ne pensent pas comme ses auteurs, ou qui s’affichent ouvertement avec des sigles et saluts nazis (c’est le cas d’Azov et de la division misanthropique). Sans parler de Mirotvorets qui met bien plus que des noms et des prénoms en face de l’accusation de séparatisme, et promet même des primes pour le meurtre de certaines des personnes qui sont dessus, dont des journalistes. Mais cela ne vous choque pas, et vous ne dénoncez pas ces personnes et ces procédés là. Cela ne vous choque que lorsque c’est un de vos amis ukrainiens qui est pointé du doigt.


    • Alex Alex 9 août 10:43

      @anna


      Eh bien tu vois qu’ils ne sont pas si terribles ces Bandéristes. Toi, tu croyais qu’ils mangeaient les enfants.

    • Alex Alex 9 août 10:52

      @Christelle Néant


      Montre-moi une page qui appelle au meurtre.

    • Gorg Gorg 9 août 10:56

      @Christelle Néant

      Salut Christelle,

       J’avais oublié de vous remercier pour votre article et ........ bon courage avec les toqués qui vous agressent avec leurs verbiages débiles.... Quelques fois je me demande si AV n’est pas l’annexe d’un hôpital psychiatrique....

      @+


    • anna anna 9 août 11:35

      @Alex
      Actualisez vos efforts des trolls pro-ukrainiens avec Eric.

      Selon lui, ils n’existent pas
      Selon vous, ils sont adorables
      Le lecteur est perdu. Dissonance cognitive... smiley

    • Christelle Néant Christelle Néant 9 août 11:41

      @Alex
      Au rayon page nazie https://www.facebook.com/pg/Misanthropic-Division-France-182910158885457/photos/?tab=album&album_id=188699874973152
      Un extrait d’une page FB https://dnipress.com/site/assets/files/3808/11253945_10154086961364119_68692 30901278342778_n_2.481x0-is.jpg
      Celle de Gaston Besson où il disait que s’il voyait débarquer un seul communiste à leur fiesta entre néo-nazis l’an passé il sortirait,le flingue a été supprimée entre temps, mais parmi les ukrainiens c’est pas ce qui manque les pages de ce genre.
      Ca c’est quoi ? du lynchage médiatique ou du physique ? https://www.facebook.com/100009124929136/videos/1806876066293207/
      Etc etc etc j’ai pas le temps de refouiller tous mes favoris j’ai du boulot moi.


    • Alex Alex 9 août 17:56

      @Christelle Néant

      J’ai fait un contrôle rapide.


      > Je ne vois rien de répréhensible sur la page FB de la division mysanthropique, composée en tout et pour tout d’un texte (que je reproduis ici plus bas) et de 18 photos. 

      > Le site vers lequel mène ce second lien est en effet sulfureux, ça je te l’accorde. On tombe sur le site de Donipress.> L« extrait d’une page FB » : je ne vois rien non plus de spécial sur cette page aux commentaires tout en russe. Par ailleurs la vidéo est censurée. 

      Le texte figurant sur la page FB de la div. mys. 


      «  :On republie ici les photos de la conférence organisée conjointement avec le WRC et la MD France. Au début de l’année 2016, le White Rebels Crew a souhaité organiser une conférence sur le thème du conflit Russo-Ukrainien qui se déroule toujours actuellement à l’Est, ce qui n’a visiblement pas plu au nervis Français du Kremlin qui se sont tout bonnement déchaînés (virtuellement hein, faut pas non plus déconner) contre tout ce qui pouvait leur passer sous la main afin que la conférence soit interdite. Appels anonymes en masse à la mairie de Nantes, à l’association des anciens combattants, courriers et appels envoyés au CRIF et au centre Simon Wiesenthal bref, le grand n’importe quoi afin que l’Ukraine ne puisse pas avoir accès à la parole (eux monopolisant déjà les réseaux sociaux avec RT et Sputnik). Devant tant d’agitation la conférence qui devait se tenir en région Nantaise dû être annulée une première fois suite à une décision de la préfecture. C’était sans compter sur la motivation des militants qui décidèrent de remettre cette idée sur les rails quelques semaines plus tard dans un lieu tenu secret. Au final un peu plus d’une quarantaine de personnes purent assister à ce débat parfois animé, les deux conférenciers (ancien membre du Secteur Droit et ancien membre d’A30B) animèrent la salle durant un bon moment racontant leur point de vue sur le conflit et certaines anecdotes durant leur séjour au front (pendaison de femmes enceintes, meurtres de bébés du Donbass et toutes ces joyeusetés bien entendu), en fin de soirée un banquet convivial fut mis en place afin de terminer la soirée dans la bonne humeur et la camaraderie. Comme sur l’autre résumé on remercie bien entendu tous les participants à cette conférence, que ce soit les camarades, les deux conférenciers, ceux qui nous ont aidé et aussi la libraire militante qui s’est déplacée afin de faire la joie des amateurs de livres politiquement incorrects. Slava Ukraini ! »

    • Christelle Néant Christelle Néant 9 août 18:50

      @Alex
      Sur les photos on voit la vente de livres pronant l’idéologie nazie. C’est puni en France.
      Le deuxième lien l’extrait FB est en français et non en russe. Et il y est clairement indiqué qu’il « faut égorger du Moskal ». Mais cela ne vous gêne pas bien sûr. Appel au meurtre sur base de l’ethnie. Condamnable en France aussi.
      Sur le troisième lien la vidéo n’est pas censurée il suffit de cliquer pour dire que vous acceptez de la regarder. Traduisez les commentaires en russe ou en ukrainien, Yandex translate est votre ami.
      Merci d’avoir prouvé définitivement votre mauvaise foi totale et le fait que vous êtes ouvertement un pro-Nazis qui ne voit ce qu’il veut bien voir.


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 août 20:37

      @Christelle Néant. Oui mais les preuves ça ne prouve rien, en raison du grand principe : « Commençons par écarter tous les faits, car ils ne se rapportent point à la question ».


    • Christelle Néant Christelle Néant 9 août 22:09

      @JC_Lavau
      Ah oui pardon j’avais oublié ce principe fondamental des trolls....


    • Alex Alex 9 août 22:41

      @Christelle Néant


      L’idéologie de Staline - dont tu n’as jamais pu cacher ta sympathie - nourrit tes potes de Donetsk et d’ailleurs. 



    • Alex Alex 10 août 01:06

      @anna


      De notre côté, il y a une pluralité d’opinions. A l’inverse du votre, qui est celle du Kremlin.

      Pour répondre à ta question : il y a de plus en plus de Banderistes en Ukraine. 

    • anna anna 10 août 08:58

      @Alex
      Que il y a (je vous cite) « de plus en plus de Banderistes en Ukraine »  —> j’en suis vraiment ravie, mais pas pour les mêmes raisons que vous.  smiley


      Mais j’ai des doutes sur vos capacités intellectuelles...
      Les deux activistes du Maidan, en « souffrance », ouvrent leurs yeux, enlèvent leurs œillères et appellent a la réconciliation des peuples :


    • Christelle Néant Christelle Néant 10 août 11:19

      @Alex
      Ma sympathie pour l’idéologie de Staline ? Citez une seule phrase de moi indiquant une telle chose.
      PS : bon courage parce que vous n’en trouverez jamais, vu que ma « sympathie » pour l’idéologie de Staline n’existe pas. Je suis communiste car j’adhère aux principes du communisme. Pas ce qui en a été fait. C’est ça votre problème vous confondez l’un et l’autre.


  • Matlemat 8 août 14:50

    @roman_garev, c’est vrai que c’est inquiétant le problème des centrales nucléaires dans un pays dans cet état, on l’oublie car on a jamais aucune information à ce sujet, pour le sarcophage de Tchernobyl les pays européens ont dû mettre la main à la poche car il y avait une sorte de chantage à la pollution radioactive. Il y a quelques temps des obus tombaient à quelques kilomètres d’une centrale en activité ! Je crois que les belligérants sont partis se battre un peu plus loin car personne n’a d’intérêt à une nouvelle catastrophe nucléaire dans la région.


    • roman_garev 9 août 13:19

      @Matlemat
      Hélas, les obus, ce n’est guère tout comme danger pour les centrales.

      Le principal, c’est :
      1) le refus d’entretien par des spécialistes russes en la matière ;
      2) la baisse catastrophique du niveau professionnel des exploitants (les spécialistes soviétiques partis en retraite, les russes ne sont pas admis, les ukrainiens n’existent pas) ;
      3) la baisse catastrophique du financement de l’entretien prévu par le règlement ;
      4) les tentatives d’exploiter des élements de Westhnghouse pas prévus pour les constructions nucléaires de concepption soviétique ;
      5) le bordel infini...

  • anna anna 9 août 15:06

    Les urgentistes du Donbass (enquête spéciale)


    sous-titres en français

  • Matlemat 9 août 17:50

    @roman_garev : c’est très inquiétant, déjà qu’en France avec les difficultés financières d’EDF sur l’EPR , avec cuve défectueuse , le conflit en Ukraine aura encore plus de conséquences pour nous que ce qu’on imagine. Les US veulent contrôler l’Ukraine mais sans que cela leur coûte trop cher. Malheureusement ça devient une habitude pour les gouvernements européens de faire le contraire des intérêts de leur peuple.


    • JC_Lavau JC_Lavau 10 août 07:57

      @Matlemat. Les difficultés d’EDF sont entièrement pilotées par les sabotages administratifs. Lesquels demeurent pilotés par les fortunes pétrolières regroupées dans le WWF, éventuellement via Bruxelles.


  • Mychris Mychris 10 août 09:11

    Tiens, tiens nos amis Transnistriens neocommuniste dont la situation politique rappelle étrangement celle du Donbass. Des régions ethno-slaves, largement industrialisées et/ou présentant un intérêt militaire sur lesquelles Moscou a mis la main d’une manière ou d’une autre et qu’elle perfuse allégrement.
    La Transnistrie c’est bien entendu un parti unique, une presse aux ordres, une police politique, etc.
    http://www.la-croix.com/Monde/Europe/La-Transnistrie-coeur-Moscou-portefeuille-Bruxelles-2017-03-16-1200832280
    Bah oui on est stalinien mais on crache pas sur l’oseille surtout s’il vient de cette Europe décadente.

    Pour en revenir sur la situation Ukrainienne, Moscou vient apparemment de décréter que les navires civiles ukrainiens (les bateaux de pêche et de transports de marchandises) ne pourront plus passer par le détroit de Kertch sous prétexte de construction de pont, étouffant par cette occasion les ports ukrainiens de la mer d’Azov.


    • anna anna 10 août 10:52

      @Mychris
      Vous êtes dans le déni, mon cher

      Selon les ministres ukrainiens, le pont de Crimée (le pont de détroit de Kertch) ne verra jamais le jour, car les russes ne sont pas capables de le construire et selon un « analyste » français Marc Semo les russes n’ont pas de moyens de le construire. 
      Donc vous n’avez rien a craindre Dormez bien smiley

    • JC_Lavau JC_Lavau 10 août 11:40

      @Mychris. Comme l’avait déjà précisé le tsar Alexis : « Catastrophe ! Chokhnozoff ! Mer d’Azov ! »


    • Christelle Néant Christelle Néant 10 août 11:45

      @Mychris
      Rien ne sera étouffé, la limitation de circulation ne durera pas plus de trois jour le temps d’installer les arches. Apprenez à vous informer correctement avant de dire des âneries.


    • Mychris Mychris 10 août 13:49

      @Christelle Néant

      On verra bien, cela ne serait pas la première fois que Moscou, joue les prolongations sur du temporaire)


    • Christelle Néant Christelle Néant 10 août 13:56

      @Mychris
      Sauf que l’intérêt de Moscou c’est de finir ce pont au plus vite. Pas de jouer les prolongations.


    • Alex Alex 10 août 16:07

      @Mychris

      Parlant d’étouffement, et de développement économique, c’est de chaleur dont les habitants de la région de Krasnodar et de Crimée s’apprêtent à souffrir ce mois d’août.



  • Matlemat 10 août 15:54

    @JC_Lavau : alors que l’actionnaire majoritaire d’EDF c’est l’état il faudra bien renflouer les déboires de l EPR , les anglais ne paieront pas les dépassements sur leur deux en projet, et puis au long terme les démontages sont loin d’être provisionnés , la fuite en avant continue.


  • Matlemat 10 août 15:56

    @JC_Lavau : alors l’actionnaire majoritaire d’EDF c’est l’état il faudra bien renflouer les déboires de l EPR , les anglais ne paieront pas les dépassements sur le leur , et puis au long terme les démontages sont loin d’être provisionnés , la fuite en avant continue.


  • Matlemat 10 août 15:57

    @JC_Lavau : alors l’actionnaire majoritaire d’EDF c’est l’état il faudra bien renflouer les déboires de l EPR , les anglais ne paieront pas les dépassements sur le leur , et puis au long terme les démontages sont loin d’être provisionnés , la fuite en avant continue.


Réagir