samedi 14 novembre 2020 - par PETINOS

Nettoyage ethnique et culturel dans le Haut-Karabagh (2)

La fin des hostilités dans l’Artsakh (Haut-Karabagh), et la perte territoriale importante des Arméniens, chassés de leurs terres et foyers er remplacés par les Azéris, crée immédiatement un autre problème : la nécessité de protéger le patrimoine millénaire arménien riche de cette région.

Nombreux sont ceux qui ont lancé des appels afin que ce patrimoine de l’humanité soit préservé, car, quand on voit la véhémence, voire la haine avec laquelle le « président » azerbaidjanais parle des Arméniens qu’il traite de « chiens », on peut légitimement craindre le pire pour tout ce qui rappelle le caractère arménien millénaire de la région de l’Artsakh (Haut-Karabagh). 

Le Département des études arméniennes d’Oxford a adressé une lettre ouverte aux institutions mondiales à cet effet ; elle est signée par un nombre important d’universitaires et chercheurs[1].

Après une brève introduction sur la culture arménienne et son importance dans l’héritage culturel de l’humanité, la lettre dit[2] :

« (…) le monde regarde ailleurs pendant que l'art, l'architecture et l'histoire arméniens sont en train d'être détruits. Le 27 septembre 2020, l'Azerbaïdjan a lancé une attaque militaire de grande envergure contre la République d'Artsakh. La Turquie, qui continue de nier son projet génocidaire d'annihilation du peuple arménien perpétrée en 1915-1922, a prêté tout son soutien politique et militaire à l'Azerbaïdjan dans ce dernier acte d'agression.

Publicité

« Alors que la Russie vient de mettre fin soudainement à la guerre, pendant plus d'un mois, la République d'Artsakh a enregistré de nombreuses victimes civiles et militaires. Les bombardements continus avec l’utilisation de bombes à sous-munitions ont provoqué également de nombreux dégâts et destructions dans des maisons, des hôpitaux et des écoles. L'agression a également été dirigée sur les sites du patrimoine culturel dans le but d'effacer les contributions uniques du peuple arménien et son histoire, de la région.

« Le 20 octobre 2020, les forces azerbaïdjanaises ont lancé deux assauts sur la cathédrale Saint-Sauveur Ghazanchetsots, causant des dommages importants. Située à Chouchi, capitale culturelle de l'Artsakh, la cathédrale est un chef-d'œuvre de l'architecture arménienne du XIXe siècle et un repère de l'identité culturelle et religieuse arménienne. Les photos en ligne montrent un trou béant dans les voûtes de maçonnerie, avec le sol et les épaules recouverts de débris (voir photo).

La Cathédrale de Chouchi n'est qu'un parmi les milliers de sites patrimoniaux d’Artsakh, actuellement en grand danger. La plupart des structures sont beaucoup plus anciennes, datant dès le quatrième siècle après J.-C., lorsque l'Arménie s'est convertie au christianisme. Ces monuments architecturaux extraordinaires comportent des inscriptions anciennes, des peintures murales et des sculptures. Ce ne sont pas seulement des trésors artistiques et historiques, mais aussi des preuves matérielles de la longue histoire des Arméniens dans la région. »

Ensuite, les signataires de la lettre font état des destructions de monuments arméniens par l’Azerbaïdjan dans la région du Nakhitchevan, attribuée à l’Azerbaïdjan durant la période soviétique mais qui était auparavant habitée majoritairement par des Arméniens, chassés depuis de cette région.

Ils terminent : « Nous invitons l'UNESCO, l'ICOMOS, le Blue Shield, le Fonds mondial des monuments et d'autres organisations internationales engagées pour la conservation et la protection des sites du patrimoine culturel à aider immédiatement à protéger et à surveiller ces monuments et à les répertorier pour la postérité. »

Publicité

Le nettoyage ethnique accompli par les Azéris, viendra le tour du nettoyage ethnique du passé, afin d’effacer totalement toute trace d’arménité de cette région du Caucase. L’objectif étant de « prouver qu’elle a toujours était azérie et que l’Azerbaïdjan a le droit d’y être », contrairement à ce que les monuments et le caractère de la région disent…

 

[2] Traduction de l’anglais par l’auteur de l’article.



10 réactions


  • roman_garev 14 novembre 2020 13:57

    Le site du ministère russe de la Défense rapporte en français l’activité de ses casques bleus en Haut Karabach (MC).

    Sans doute il s’agira là-bas de la défense du patrimoine culturel d’Artsakh.


  • vraidrapo 14 novembre 2020 16:44

    Woh, putain, il est déjà sur la brèche ! 13:57

    Taïaut, Taïaut...


  • vraidrapo 14 novembre 2020 16:56

    En fait de nettoyage ethnique, les Soviets n’ont pas été mauvais non plus.

    En 1945, 300,000 arméniens pour un pays de 3 millions habitants dans l’Armée rouge. Ceux qui ne sont pas morts, moins de la moitié, se sont retrouvés en Sibérie pour recentrage... (révolutionnaire  ?)

    Les 2 premiers régiments parachutés autour de Berlin étaient Arméniens (selon un ancien combattant réfugié à Marseille)

    Poutine déclarait récemment « 13,000 de nos gars sont morts en Afghanistan. » A Erevan, en 1987, j’ai appris que 1000 arméniens étaient revenus d’Afghanistan dans des caisses... Toujours pour 3 millions d’habitants....

    Il faudrait que les Arméniens optent pour la polygamie sinon, ce pays ne parviendra jamais à 10 millions.. entre le Génocide de 1915 et le Séisme de 1988 !


  • vraidrapo 14 novembre 2020 17:02

    Antoine Sfeir (Cahiers de l’Orient) déclarait sur un plateau TV :

    « avec le Génocide, tout le monde s’est servi sur les Arméniens »

    100 ans plus tard, c’est le même tableau !


  • vraidrapo 14 novembre 2020 17:17

    LA POLITIQUE A COURTE VUE DE POUTINE :

    ...Pire, une attaque massive avec la présence en force des Turcs et des djihadistes n’aurait pu avoir lieu sans son aval, Alyiev et Erdogan ne s’y seraient pas risqué. ...

    Punir Pachinian, le 1er ministre d’Arménie. Telle a été la motivation principale de Poutine. Pachinian s’était engagé dans une véritable DYNAMISATION de l’Arménie, misant sur les forces et le réseau inexploités de la diaspora pour faire de son pays un pôle d’excellence dans les technologies de pointe. Sauf que l’opération «  mains propres  » que Pachinian a engagée depuis la révolution de velours de 2018 touchait les anciens protégés de Poutine. Celui-ci a fait payer aux Arméniens de n’avoir pas voulu comprendre que la sécurité (assurée par la Russie) et la liberté (hors la tutelle de Poutine) étaient incompatibles.

    ...

    ....Dans ces conditions, la disparition à terme du seul avant-poste chrétien au Caucase signifierait une perte d’influence significative de la Russie sur son flanc sud au profit d’Erdogan, qui pourra dès lors étendre son influence sur les peuples musulmans du Nord-Caucase et pourquoi pas sur les Tatars de Crimée puisqu’il a déclaré au président ukrainien qu’il considérait la Crimée comme un territoire ukrainien  !!!

    https://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=71965

    Tous les Arméniens qui ont quitté le pays ont vu leur niveau de vie augmenter substantiellement... il n’est que de comparer les véhicules des nombreux manifestants de Los Angeles et les conditions de vie spartiates dans les villages d’Arméniie ou pire d’Arstakh (pas de WC, pas d’eau courante même dans les grandes maisons, routes embourbées...) avec le voisinage du turc qui rapine allègrement et impunément...


  • vraidrapo 15 novembre 2020 09:27

    Les Clients d’Israël font ce que les SS ne faisaient pas :

    sur Telegram des soldats azéros qui se filment coupant l’oreille d’un Arménien vivant, les mains liées dans le dos.

    https://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=72010


    • Jonas 15 novembre 2020 19:41

      @vraidrapo
      La tragédie , du petit peuple arménien est due a son personnel politique , incompétent et naïf. 
      Depuis sa défaite de 1994, l’Azerbaïdjan se préparait a une revanche , en utilisant , ses puissantes ressources pétrolières , et en s’armant à outrance , un peu partout , Russie , Israël , Turquie . etc. Les Etats n’ont pas d’amis , mais des intérêts. 

      L’Arménie , elle , a compté , sur l’Occident et ses homme politiques lâches et froussards , tout justes bons a vendre , des bougies et des fleurs pour les enterrements de ses enfants. Ou à exhiber l’étendard du « droit l’hommiste » face a des peuples qui se moquent éperdument de ce gadget. 

      Avec les pays arabo-musulmans et musulmans non arabes , seul le rapport de force compte. L’histoire le démontre , sans sa force de frappe , Israël serait avalé par les pays arabes en massacrant sa population , comme ils le font entre eux. sans états d’âme. Poutine a montré également , lors des deux guerres de Tchétchénie , qu’il peut massacrer 250 000 habitants de ce pays , sans que les pays musulmans ne bougent . La Chine , fait ce qu’elle veut au Xinjiang , en installant une police spéciale dédiée aux Ouïgours , répression , internement , pratique de l’islam sous contrôle, drapeau Chinois sur les minarets . Que font les pays musulmans ? il se cachent sous leur tapis de prières. Sans parler du sort des Rohingyas musulmans d’Asie chassés par la Birmanie et celui des musulmans en Inde.

      Je regrette sincèrement , la politique de Péchanian , qui n’a pas tenu compte , de l’histoire récente , de l’Ukraine , et la Georgie ,pour faire confiance a l’Occident et de vouloir se détacher de Moscou , je n’ai pas de sympathie pour Poutine , mais il reste un rempart  pour la défense des chrétiens. Les pays occidentaux , sont sortis du christianisme , pour faire la courte échelle a l’islamisme. Ils veulent éviter la guerre , mais à courte terme , ils auront la guerre et la honte d’avoir laissé les chrétiens se faire réprimer , dans le pays musulmans, comme Pakistan , Turquie, Egypte et bien d’autres. 


  • Français du futur Français du futur 15 novembre 2020 22:26

    Depuis que l’Arménie est dans le giron russe, son territoire s’effrite comme une peau de chagrin.

    Vu d’Arménie, avec des alliés comme les russes, on a pas besoin d’ennemis !

    Vu de France, nous on a des soucis avec les ricains.

    De là à dire que les US et la russie sont les 2 faces d’une même pièce qui vous prennent en sandwich, il n’y a qu’un pas que je franchi allègrement.

    Les exemples sont légions, Lybie, éclatée car n’ayant pas voulu se soumettre à l’un ou l’autre. La Syrie survivra mais en piteux état, sa soumission étant russe, elle n’aura droit qu’à des miettes. Ceux qui se soumettent à l’oncle Obèse, survivent mieux, en apparence car c’est pour masquer la chute finale qui approche.


  • pierrot pierrot 19 novembre 2020 10:49

    Je compatis aux malheurs des Arméniens qui me sont sympathiques.

    Cependant, il faut rappeler les faits historiques.

    Les Arméniens ont en 1994 envahit le Haut Karabagh, massacré et expulsés ses habitants puis annexé ce territoire en toute illégalité selon l’ONU.

    Le retour des ces provinces à l’Azerbaïdjan est légitime actuellement mais il est dommage qu’il ai fallu une guerre très cruelle.

    On ne peut que condamner les conquêtes guerrières que ce soit celles d’Israel en Palestine ou celles de l’Arménie.


Réagir