samedi 21 janvier - par Christelle Néant

Nouveaux crimes de guerre des FAU contre les civils du Donbass, pendant que Porochenko demande au monde de combattre la Russie

À quelques heures de l’investiture de Trump comme président des États-Unis, l'armée ukrainienne continue sur sa lancée criminelle, tirant délibérément sur les zones civiles.

Ainsi, le 18 janvier, l'armée ukrainienne a de nouveau lourdement bombardé la périphérie de Gorlovka, entre autre le village de Zaïtsevo, qui est coupé en deux par la ligne de front, où les tirs ont endommagé trois maisons, dont celle de la famille de la petite Rita.

Quatre projectiles ont endommagé le toit, six ont touché les murs de la maison, et deux autres sont tombés juste à côté. Il n'y a, comme on peut le voir sur la vidéo ci-dessous, aucun soldat qui vit là, seulement une famille avec une petite fille. Une famille à qui les donateurs français sont venus à l'aide plusieurs fois, pour aider entre autre à remplacer plusieurs fenêtres.

À voir les tirs répétés de l'armée ukrainienne contre cette maison deux semaines à peine après notre dernière vidéo faite justement sur ces réparations, on a vraiment le sentiment que les soldats ukrainiens tirent délibérément pour casser ce qui vient tout juste d'être réparé. Comme pour briser le moral de cette famille. Du sadisme à l'état pur.

Et avec plus d'une dizaine de tirs sur la maison dans la même journée, il est impossible pour l'armée ukrainienne de crier à l'erreur de tir, alors que la maison est clairement visible depuis les positions ukrainiennes les plus proches. Un nouveau crime de guerre donc qui vient s'ajouter à la liste sans fin de ceux que l'armée ukrainienne cumule depuis plus de deux ans et demi.

Suite à ces tirs qui ont endommagé la maison, la famille passera la nuit chez les grand-parents de la petite Rita, après un dîner à la lumière des chandelles, faute d'électricité.

Deux jours à peine après, l'armée ukrainienne remet le couvert, en tirant ce matin à 7 h 30 sur la localité de Yelenovka où se trouve l'un des points de passage sur la ligne de front entre la République Populaire de Donetsk (RPD) et l'Ukraine. Une femme, qui se trouvait dans le bus reliant Donetsk à Dokouchaevsk a été blessée par des shrapnels suite à ces tirs.

Bus hit by shrapnel  

La victime a été emmenée à l'hôpital et son état bien que stable et plutôt bon d'après les médecins requiert que la femme reste sous surveillance médicale pour le moment, alors que les autorités de la ville ont eu le plus grand mal à accéder rapidement à la zone à cause des bombardements incessants de l'armée ukrainienne sur la localité. Mais d'après les informations préliminaires, plusieurs maisons auraient été endommagées suite à ces tirs.

Pendant ce temps, Alexander Hug, le chef adjoint de la mission de l'OSCE visite le Sud de la RPD, pour constater les dégâts engendrés par les tirs ukrainiens sur cette zone, dont ceux qui avaient frappé l'école de Sakhanka. Visite à la suite de laquelle pas grand monde n'attend de rapport ou de déclaration fracassante de la part de l'OSCE sur les crimes de guerre pourtant évidents de l'armée ukrainienne.

Malgré les tirs qui se sont fait entendre pendant la visite du chef adjoint de la mission de l'OSCE, à part insister sur l'instabilité et l'escalade récente de la situation sur le front, et envisager d'installer plus de caméras de vidéo-surveillance le long de la ligne de contact, le moins que l'on puisse dire c'est que M. Hug n'a pas brillé par le courage de ses déclarations, qui sont restées lénifiantes à souhait.

La meilleure ayant été sa proposition de discuter avec Alexandre Zakhartchenko du déminage de la route située entre Kominternovo et Marioupol. Il faut croire que M. Hug est amnésique ou a la mémoire très sélective, pour oublier que l'an passé, huit démineurs de la RPD ont été capturés et deux autres tués après un bombardement de l'armée ukrainienne, justement alors qu'ils déminaient une zone « prioritaire » définie par l'OSCE, sous couvert d'un accord de cessez-le-feu que l'OSCE a renié juste après cet incident.

Chacun et chacune appréciera l'impudence de cette organisation de réclamer aux soldats de la RPD de prendre le risque de se faire tuer, ou capturer et torturer, pour satisfaire les desiderata d'une organisation qui n'assume aucun de ses engagements, ni ne fait son travail correctement.

Pendant ce temps-là à Davos, Porochenko demande au monde de s'unir contre la Russie (rien moins que çà), entre autre militairement. En effet, le soit-disant président ukrainien a déclaré que « des efforts conjoints à l'échelle globale étaient nécessaires pour stopper l'agression russe ».

Il a aussi invoqué l'OTAN comme protection contre cette même agression russe, qui n'existe que dans l'esprit de Porochenko :

« L'OTAN ce n'est pas d'abord une question d'argent, c'est une question de sécurité. L'agression russe a de nouveau démontré qu'il n'y a pas d'autre système de sécurité que l'OTAN qui a été efficace pour stopper l'agression, » a déclaré Porochenko.

Sauf que la Russie n'agressant pas l'Ukraine, on voit mal où l'OTAN aurait pu stopper son agression imaginaire. Et si Porochenko parle là du Donbass, cela voudrait dire qu'il indique sans ambiguïté que l'OTAN est impliqué directement dans la fameuse « opération anti-terroriste », qui combat des femmes et des enfants innocents en guise de « terroristes ».

Si on suit donc le discours de Porochenko, cela indique que l'OTAN est directement impliqué dans une guerre civile et le génocide d'une population innocente. Avec un protecteur comme celui-là, l'Ukraine n'a pas besoin d'ennemis, même imaginaires...

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi



7 réactions


  • Hecetuye howahkan howahkan 21 janvier 09:13

    Salut, merci de continuer l’info

    mais Le sionisme devient fou....enfin encore plus fou...car son NWO ne sera jamais et je pense que là ils commencent à le sentir....sauf si la masse des humains continue à jouer au monopoly, à la competition qui élimine etc, ce qui est toujours le cas..en gros..

    ces gens sont en fait pour moi, ne vous inquiétez pas je sais que ça parait dément ce que je vais dire , ces gens sont des symptômes et des catalyseurs de ce que nous sommes globalement et de ce que nous faisons globalement..ils sont le résultat inévitable ici et là de comment nous ne vivons pas ensemble mais les uns contre les autres...et c’est tout sauf un hasard..

    Être en competition qui veut dire éliminer,voler,tricher et qui amène la guerre, destructions pauvreté qui tue etc est le choix de la masse des humains depuis un temps genre + ou - 3000 ans.. qui veut plus, être au dessus, etc sauf exceptions de + en + nombreuses, pas encore assez mais ça vient et peu active, mais le nombre est nécessaire pour avoir un changement de cap radical..

    il y a bien sur des origines en chacun, mais pour le moment restons dans le superficiel.

    competition =élimination= guerre= insécurité=peur=moutons=maître etc.......
    collaboration+partage volontaire = paix..+sécurité matérielle relative..

    choisit ton camp camarade..

    merci Christelle , désolé d’être un peu hors sujet par rapport à ces personnes qui reçoivent des bombes démocratiques sur la tête.. smiley..mais aussi smiley


    • Christelle Néant Christelle Néant 21 janvier 09:55

      @howahkan
      Pour moi effectivement la compétition qui est promue à longueur de temps est à l’origine de beaucoup de problèmes de l’humanité, et je suis clairement pour un mode de fonctionnement collaboratif de l’humanité.


    • Hecetuye howahkan howahkan 21 janvier 11:15

      @Christelle Néant

       smiley


  • Laurent 47 21 janvier 18:50

    Pour moi, les nazis ukrainiens ne sont pas des soldats, car ils ne s’attaquent qu’à des femmes et des enfants, mais ne vont pas se frotter à des hommes déterminés comme le sont les volontaires de la République du Donbass ! Là, ils se barrent en courant car ce ne sont pas des kamikazes.
    Courageux, mais pas téméraires, les nazillons de Stepan Bandra ou de Pravy Sektor !
    Les habitants de la République du Donbass, qui comprend les villes de Donetsk et de Lougansk, entre autres, défendent un pays indépendant depuis 57 ans, ce que ne semble pas voir l’ONU, cet organisme si prompt à avoir reconnu l’indépendance du Kosovo, sur ordre des Etats-Unis !
    En effet, le 17 Juillet 1959, à l’unanimité du Congrès américain, la République du Donbass a été déclarée indépendante , et séparée de l’Ukraine.
    Il s’agit de la Loi Publique n° 86-90, dite de la semaine des nations captives.
    Cette république a été appelée Cossackia, avant de prendre son nom définitif.
    Chaque année, à la date anniversaire, le Congrès américain a prorogé cette loi, et le 17 Juillet 2015, Barack Obama l’a entérinée à nouveau !
    Donc, les Etats-Unis procurent armes et munitions aux milices nazies ukrainiennes, pour leur permettre d’écraser un pays dont ils sont les garants de l’indépendance et de la sécurité !
    Il y a déjà plus de 10.000 morts, dans l’indifférence générale.
    C’est tout simplement abject...mais pas étonnant du tout, vu le nombre de cerveaux malades qui ont siégé à la Maison Blanche !


    • Mychris Mychris 22 janvier 12:39

      @Laurent 47

      Laurent 47 et son interprétation de la loi « décorative » du 17 Juillet 1959... pathétique trollage...


  • ENZOLIGARK 23 janvier 00:57

    ... avec les filles qui defilent a NY chere Christelle * ... , ... la situation est complexe comme aime le faire les pOOOliticiens occidentaux ... : ... diviser / tuer pour continuer a regner en gagnant du temps ... . .... Fais gaffe a toi , krassavitsa ... ! . ... АФФ ИСС ... 


  • anna anna 23 janvier 08:08
    « Pendant que Porochenko demande au monde de combattre la Russie... »

    Et après on nous dira, que c’est la Russie, qui agresse l’Amérique-OTAN

Réagir