vendredi 20 avril - par doctorix

Syrie – Qui bloque l’enquête de l’OIAC à Douma ?

Des journalistes se promènent librement à Douma. La population civile a réintégré ce quartier de Damas. On prétend que des coups de feu ont été tirés contre la mission de l'OIAC, et qu'une explosion a été entendue, mais les témoins civils affirment qu'il n'y a rien eu de tel. En attendant un feu vert de l'ONU, pour l'instant au rouge pour d'improbables raisons de sécurité, la mission de l'OIAC est rentrée dans ses quartiers, et attend on ne sait quoi.

Mais alors, qui entrave cette mission ? N'y aurait-il rien à voir, comme c'est de plus en plus probable ? On sent nettement que ces tergiversations n'ont d'autre but de faire croire que "le régime syrien" profite de ce répit pour "dissimuler les preuves".

Mais est-ce bien vraisemblable ?

La préservation de la réputation de trois états du monde parmi les plus importants, qui se sont engagés d'une manière hasardeuse dans une escalade dramatiquement dangereuse avec bien peu de justifications, semble bien motiver un pourrissage de l'enquête. C'est l'hypothèse la plus logique.

Car trois têtes sont en jeu, celles de Trump, May et macron, ainsi que la crédibilité de leurs gouvernements et celle de l'ONU.

En effet, quels chefs d'Etat, quels gouvernements, quelles organisations internationales pourraient-ils survivre politiquement à une telle erreur de jugement et à de tels mensonges proférés publiquement et collectivement ? Survivre à ce qui serait un des plus grands scandales de tous les temps ?

Merci à Moon of Alabama et au Saker pour cet article.

Syrie – Qui bloque l’enquête de l’OIAC à Douma ?


Par Moon of Alabama – Le 19 avril 2018.

Pourquoi la mission d’enquête (FFM) de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) n’a-t-elle pas encore atteint la Douma ?

Les inspecteurs de l’OIAC sont retenus par le Département de la sûreté et de la sécurité des Nations Unies (UNDSS) qui a son mot à dire sur tout mouvement des organisations dépendantes de l’ONU dans les régions pouvant être dangereuses. L’UNDSS est dirigé par un officier de police et de renseignement australien. Le retard semble être intentionnel.

 

Le dimanche 8 avril, des vidéos ont été publiées d’une prétendue « attaque chimique » à Douma, une banlieue de Damas. À cette époque, la région était sous le contrôle de Jaish al-Islam, une organisation terroriste salafiste financée par l’Arabie Saoudite. Les différentes vidéos de supporters terroristes comme les Casques blancs n’étaient pas convaincantes. Elles montraient de toute évidence des scènes d’un prétendu« bombardement de barils » et des corps manipulés d’enfants morts qui avaient été déplacés et décorés avec de la mousse à raser pour correspondre superficiellement aux allégations d’une « attaque chimique ». Une autre vidéo montrait des personnes dans un hôpital arrosées d’eau, sans raison apparente.

Un média d’opposition souvent cité, Le Syrian Observatory, basé en Grande-Bretagne, a lui-même nié l’existence d’une attaque chimique. Le 8 avril, il n’a rapporté qu’une suffocation due à l’effondrement d’un abri à la suite d’un bombardement :

« Parmi les victimes, il y a eu 21 civils, dont 9 enfants et 3 femmes, tués à cause de suffocations causées par les violents bombardements qui ont détruit les sous-sols des maisons dans la région de la Douma, qui venaient de cesser une heure auparavant… »

L’« attaque chimique » n’a probablement jamais eu lieu. Elle s’est produite quelques jours à peine après que le président américain Trump a annoncé qu’il voulait que l’armée américaine quitte la Syrie. Un an plus tôt, un incident similaire s’est produit à la suite d’une annonce similaire faite par Trump. Les États-Unis ont réagi à l’incident de 2017 en bombardant un terrain d’aviation syrien vide.

Le lendemain de l’incident, les terroristes salafistes de Jaish al-Islam se sont rendus et ont quitté la région en vertu d’un accord de cessez-le-feu conclu avec l’aide de l’armée russe. L’accord de cessez-le-feu ne permet pas à l’armée syrienne d’entrer dans la zone, seule la police militaire russe est autorisée.

La police militaire russe est immédiatement entrée dans la zone et a enquêté sur la maison où des personnes auraient été tuées par des « armes chimiques ». Elle n’a trouvé aucune preuve qu’un tel événement ait eu lieu. Le gouvernement syrien a demandé à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) d’enquêter sur cette affaire.

De nombreuses équipes de journalistes du monde entier ont depuis lors visité la zone où l’incident aurait eu lieu. Elles ont également visité l’hôpital de campagne montré dans l’une des vidéos de l’opposition. Les médecins de cet hôpital affirment qu’aucun de leurs patients n’a été touché par une attaque chimique. Les cas qu’ils ont examinés avaient des difficultés respiratoires causées par l’inhalation de poussière projetée par l’explosion de bombes ou de tirs d’artillerie. Les prétendues « victimes » qui apparaissent dans la vidéo de l’hôpital ont déclaré qu’elles avaient été payées.

Les partisans d’un changement de régime prétendent que les affirmations du personnel hospitalier travaillant à la Douma, désormais contrôlée par le gouvernement, sont des mensonges. Les médecins sont donc des menteurs, sauf ceux qui sont contrôlés par les djihadistes. Voir par exemple cet article de propagande de mauvaise qualité du Guardian : des médecins syriens « soumis à une intimidation extrême » après l’attaque de Douma, par Martin Chulov, de Beyrouth, et Kareem Shaheen, d’Istanbul.

L’article commence ainsi :

« Le chef du plus grand organisme de secours médical en Syrie affirme que les médecins qui ont participé aux soins après l’attaque chimique présumée à la Douma ont été soumis à une ‘extrême pression’ de la part de responsables syriens qui ont saisi des échantillons biologiques, les ont forcés à abandonner des patients et ont exigé leur silence. »

Maintenant, regardez l’image. Elle montre du personnel du Croissant-Rouge syrien. La légende est fausse. Il est écrit : « Des médecins emmènent un blessé à l’hôpital de Damas après que des roquettes ont été tirées sur la Douma le 7 avril ». L’image provient en réalité d’une série de photos publiées par l’agence de presse syrienne SANA.

La série présentée par SANA a pour titre : « Des blessés parmi les civils à cause d’attaques au mortier lancées par Jaish al-Islam sur Damas ».

L’attaque a été menée PAR des terroristes de la Douma contre des civils de Damas, et non pas contre la Douma, comme l’insinue le Guardian.

Le Croissant-Rouge syrien, fondé en 1942, compte 1 592 employés et quelque 6 000 volontaires. Il s’agit en effet de la «  plus grande agence de secours médical en Syrie ». Mais cette organisation n’est pas celle que le Guardian décrit et cite :

« Le Dr Ghanem Tayara, directeur de l’Union of Medical Care and Relief Organisations(UOSSM), a déclaré que les médecins chargés de traiter les patients dans les heures qui ont suivi l’attentat du 7 avril ont été informés que leurs familles seront en danger s’ils offrent des témoignages publics sur ce qui s’est passé. »

L’Union of Medical Care and Relief Organizations a été fondée en 2012, est basée à Reyhanli, en Turquie, et prétend avoir 600 employés. Elle est formée de la Syrian American Medial Society (SAMS), qui est financée par le faux nez de la CIA, l’USAID, et fait partie de ceux qui veulent un changement de régime en Syrie, de la British-Syrian Medical Society qui ne travaille que dans les zones tenues par les rebelles, ainsi que de boîtes postalesbritanniques et américaines pour collecter les dons. On dit que SAMS et UOSSM seraient des organismes associés aux Frères musulmans.

Le Guardian montre donc une image du Croissant-Rouge syrien dans le contexte de revendications ridicules faites par une organisation partisane des djihadistes. Le Croissant-Rouge syrien n’a aucun lien avec cette organisation. L’UOSSM est présentée, à tort, comme la plus grande organisation de secours en Syrie. Ses affirmations sont répétées sans aucune remise en question par des « journalistes » du Guardian, basés en Turquie et au Liban, pour contrer les interviews et les observations faites par de vrais journalistes, présents sur place, à la Douma. L’article et la manière dont il est présenté montre le fond atteint par un journal autrefois raisonnable. Jonathan Cook a d’autres choses à dire à propos de cet article du Guardian.

Le vendredi 13 avril, la mission d’enquête de l’OIAC est arrivée à Damas. Samedi, la France, le Royaume-Uni et les États-Unis (FUKUS) ont bombardé un centre de recherche agricole et médicale à Damas ainsi que deux dépôts de l’armée syrienne. L’attaque a raté ses autres cibles, un échec que l’armée américaine tente de dissimuler. L’attaque a eu lieu malgré les doutes du Pentagone et d’autres personnes sur ce qui s’est réellement passé. Des généraux militaires britanniques de haut rang ont publiquement mis en doute les allégations d’une «  attaque chimique » syrienne.

La banlieue où l’incident présumé s’est produit n’est qu’à quelques kilomètres du centre de Damas. Les journalistes et les équipes de tournage se promènent partout sans aucune protection et interviewent librement le personnel hospitalier. L’OIAC n’a pas encore atteint la région. Elle prétend que sa sécurité est insuffisante.

Comme d’autres organisations affiliées aux Nations unies, l’OIAC compte sur le Département de la sûreté et de la sécurité des Nations unies (UNDSS) pour sa protection.

Hier, Le directeur général de l’OIAC, Ahmet Üzümcü, un diplomate de carrière turc, ancien représentant permanent turc à l’OTAN, a fait cette déclaration :

«  Le 16 avril, nous avons reçu confirmation de l’Autorité nationale de la République arabe syrienne que, conformément aux accords conclus pour permettre l’évacuation de la population de Ghouta, les militaires syriens n’ont pas pu entrer à Douma. La sécurité des sites où la FFM prévoit de se déployer est sous le contrôle de la police militaire russe. Le Département de la sûreté et de la sécurité de l’ONU a pris les dispositions nécessaires avec les autorités syriennes pour escorter l’équipe jusqu’à un certain point, puis pour que l’escorte soit prise en charge par la police militaire russe. Cependant, l’UNDSS a préféré effectuer d’abord une visite de reconnaissance sur les sites, visite qui a eu lieu hier. Les membres de l’équipe de la FFM n’ont pas participé à cette visite.

À l’arrivée sur le site 1, une grande foule s’est rassemblée et l’UNDSS a conseillé à l’équipe de reconnaissance de se retirer. Sur le site 2, l’équipe a essuyé des tirs d’armes légères et un explosif a explosé. L’équipe de reconnaissance est donc retournée à Damas. »

Note : Seulement 10% environ de la population de la région de la Ghouta, à laquelle appartient la Douma, des terroristes et membres de leurs familles, ont été évacués. D’autres personnes sont restées ou sont retournées dans les zones maintenant libérées.

Aucune autre organisation n’a fait état de tirs ou d’explosions récents à la Douma.

Même le New York Times, défenseur acharné de l’« opposition » syrienne, s’interroge sur cette histoire mais ne se donne pas la peine de répondre à la question :

« Le fait que des journalistes aient pu se promener à Douma sans être maltraités soulève des questions sur les raisons pour lesquelles on a jugé que les enquêteurs ne pouvaient pas se rendre à la Douma en toute sécurité. »

Pourquoi des coups de feu ont-ils été tirés sur l’équipe de sécurité de l’ONU, mais pas sur d’autres personnes en déplacement dans la région ?

Si, comme le prétendent les partisans des terroristes, du chlore a été utilisé dans l’« attaque chimique » il est peu probable que les enquêteurs de l’OSCE en trouvent des preuves matérielles. Le chlore se dissipe et ne laisse aucune trace spécifique dans le cadavre. Par contre, des discussions avec des témoins locaux pourraient être utiles.

On a l’impression que certains cercles craignent que l’OIAC puisse atteindre la zone, parler à des témoins et confirmer les affirmations des médecins de l’hôpital ainsi que de nombreux journalistes qui disent qu’il n’y a pas eu d’« attaque chimique ». Cela montrerait que l’attaque contre la Syrie n’est qu’un crime de guerre brutal et injustifié.

Le chef de l’UNDSS est un commandant de police australien :

Drennan, qui occupe depuis 2009 le poste de sous-commissaire à la sécurité nationale au sein de la Police fédérale australienne, apporte sa vaste expérience dans le maintien de l’ordre et l’application de la loi aux niveaux communautaire, national et international.

Serait-il possible qu’un distingué commandant de police australien retarde ou empêche l’enquête de l’OIAC pour protéger des alliés britanniques et américains ?

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Cat pour le Saker Francophone.

source



127 réactions


  • doctorix doctorix 20 avril 18:54

    Pour résumer l’article :

    « On a l’impression que certains cercles craignent que l’OIAC puisse atteindre la zone, parler à des témoins et confirmer les affirmations des médecins de l’hôpital ainsi que de nombreux journalistes qui disent qu’il n’y a pas eu d’’« attaque chimique ». Cela montrerait que l’attaque contre la Syrie n’est qu’un crime de guerre brutal et injustifié. »

    Je conseille de lire les nombreux liens qui sont donnés par Moon of Alabama, ils sont très éclairants.

    • cevennevive cevennevive 21 avril 07:40

      @doctorix, bonjour,


      Mais comment la terre peut-elle supporter autant de salauds sans s’effondrer de honte ?

      Merci pour vos articles et vos liens.

      « Pensez printemps » qu’ils disent ?

    • doctorix doctorix 21 avril 11:21

      @cevennevive
      L’ONU a envoyé une mission à Douma pour aider l’OIAC à enquêter.

      Or pour l’instant, la seule réalisation de cette mission de l’ONU a été d’interdire les investigations jusqu’à nouvel ordre « pour des raisons de sécurité ».

  • Attila Attila 20 avril 19:00

    Doctorix, cela se confirme :
    " Les experts de l’OIAC ne sont pas encore arrivés à Douma, annonce un correspondant de Sputnik sur les lieux. Ils n’ont pas visité l’hôpital dans cette ville, où les « victimes » de l’attaque chimique présumée auraient reçu de l’aide médicale. Selon le correspondant, les représentants de l’organisation refusent de rencontrer les habitants de Douma à Damas, y compris le père du jeune Hassan Diab, qui avait déclaré sa volonté de témoigner qu’aucune arme chimique n’avaient pas été utilisées dans cette ville de la banlieue est de Damas. "
    Lien vers Sputnik

    .


    • doctorix doctorix 20 avril 19:08

      @Attila
      Mais alors, qu’est-ce qu’ils sont venus foutre à Damas ?

      Le prétexte est énoncé ici :
      Des inconnus ont ouvert le feu sur les membres de l’équipe de surveillance de l’Onu arrivés dans la ville syrienne de Douma, a déclaré le directeur général de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), Ahmet Üzümcü, relate l’agence Reuters.
      En raison de ces tirs, l’équipe a dû reculer en reportant l’arrivée des enquêteurs de l’OIAC sur les lieux de la présumée attaque chimique à Douma, a-t-il précisé Mercredi.
      Mais alors pourquoi des journalistes et les populations peuvent-ils se promener librement à Douma ?

    • Attila Attila 20 avril 19:30

      @doctorix
      Il est de plus en plus clair que leurs ordres sont de saboter l’enquête.

      .


  • Pere Plexe Pere Plexe 20 avril 19:04

    Cette enquête n’a malheureusement que peu de sens.

    Les USA et ses valets ont frappé.
    Pas militairement, ils ont de toute façon perdu la guerre et le régime change qu"ils espéraient, mais politiquement.
    L’ONU est humilié, le droit international relégué aux oubliettes, le droit d’ingérence c’est à dire celui à faire la guerre hors de tous cadre légitimé.
    Sans qu’aucune voie forte ne s’en émeuve.Pire l’occident et tous ses médias applaudissent !
    Tous les sanguinaires de la planète savent désormais comment justifier leurs exactions : ils avaient déjà l’alibi commode du terrorisme s’ajoute maintenant celui des armes chimiques.
    Erdogan par exemple l’a bien compris : qui osera lui demander des comptes pour avoir massacré des Kurdes hors de ces frontières ? Il ne fait qu’agir comme Macron...

    Dès lors qu’importe les résultats, les faits :
    Pas de trace ? Vous voyez en vous avez prévenu que tout serait nettoyé détruit caché par Assad et Poutine.
    Des traces ? Vous voyez ont vous l’avez dit : qui d’autres que Assad et Poutine ?

    • doctorix doctorix 20 avril 19:16

      @Pere Plexe
      Ca ne doit pas être bien difficile d’effacer des traces quand il n’y a pas de traces.

      Mais l’OIAC serait à ce point nulle pour ne pas trouver des traces s’il y en a, même après quelle manoeuvre de dissimulation ? On aurait affaire à une équipe d’amateurs, représentant 192 pays ?

      En passant, l’Iran abandonne le dollar au profit...de l’Euro, pour ses tractations internationales.
      Mauvaise idée. D’abord l’Oncle Sam ne va pas aimer. Sadaam et Khadafi en ont su quelque chose. Ensuite, pourquoi choisir l’Euro qui ne va tarder à disparaître ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 avril 19:27

      @doctorix
      Merci pour toutes ces informations, mais quoi que fasse et dise la Russie, ça se transforme en accusations...


      Poutine va peut-être devoir être plus offensif !
      C’est ce que lui conseille un journaliste russe.

  • doctorix doctorix 20 avril 19:40

    Certains pourront s’étonner ou même s’offusquer que nombre des informations que nous relayons viennent de sputnik, du saker de RT France ou de mondialisation.ca.

    J’en suis bien conscient, mais le problème est que ce sont les derniers endroits où on peut encore trouver des informations qui ne viennent pas de nos 9 milliardaires, ou de nos télévisions et radios publiques qui ne rassemblent plus que des paillassons aux ordres de l’Elysée et qui sont plus soucieux de conserver leur job que de nous informer. Je pense même qu’ils ont pour mission de nous désinformer.
    Donc même si vous y allez avec réticence et circonspection, des vertus louables et souhaitables, allez visiter ces sites si vous voulez une information véritablement alternative.

    • Attila Attila 20 avril 19:55

      @doctorix
      Contrairement aux merdias mercenaires de la finance, Sputnik a des correspondants sur place en Syrie et ils donnent la paroles aux habitants.

      .


    • Giordano Bruno 20 avril 20:47

      Signalons aussi voltairenet.


    • nono le simplet nono le simplet 21 avril 08:00

      @doctorix
      des informations qui ne viennent pas de nos 9 milliardaires, ou de nos télévisions et radios publiques qui ne rassemblent plus que des paillassons aux ordres de l’Elysée
      c’est sûr qu’avec Sputnik on ne risque pas d’avoir de doute entre milliardaire ou État, puisque c’est les deux en un smiley
      j’hallucine ...


    • doctorix doctorix 21 avril 08:59

      @nono le simplet
      Oui, c’est un peu comme TF1.

      Sauf que sur Sputnik on apprend des choses.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 avril 17:56

      @nono le simplet
      « Macron : »Je travaille avec Trump, car nous sommes au service de nos pays « ...

      Vous pouvez toujours attendre des infos vérifiées par les journalistes en France ! Notre Jupiter national veut prendre la direction des opérations à la place de Merkel et Thérésa May ! Macron ne revendique rien moins que de devenir l’adjoint de Trump... Et même, si faire se peut, calife à la place du calife...

       »Macron, le roquet de Trump ."


    • doctorix doctorix 23 avril 08:56

      @Vraidrapo
      Je viens justement de proposer un article sur l’interview de Lavrov par un journaleux menteur et arrogant, où je dénonce la nouvelle caste médiatique sans foi ni loi.

      A lire pour ça et pour les propos intéressants de Lavrov à la BBC.

    • doctorix doctorix 23 avril 09:04

      @Vraidrapo
      Voici donc calvi et kahn dans leurs oeuvres.


      Après ça, qui peut croire encore un mot de ce que racontent ces pitres ?
      Ces menteurs pathologiques et professionnels ?


    • Laurent 47 25 avril 17:55

      @doctorix
      De toutes façons, Donald Trump, Mathilda May, et Emmanuel Macron, auront beau dire et beau faire, jamais leurs accusations ne tiendront la route face aux témoignages recueillis par tous les vrais journalistes du monde entier, notamment anglo-saxons, qui se trouvent sur place à Douma !
      Contrairement aux « experts » de l’O.I.A.C. qui ne réussissent pas à atteindre Douma, car ils sont pris sous un « déluge de feu », et sont contraint à venir en ski à reculons, tous les journalistes sont arrivés sans encombre dans une ville où les habitants sortent des terriers où ils se mettaient à l’abri, et se promènent librement dans les rues !
      Mais je crois que maintenant la terre entière a compris que le film de science-fiction tourné par les Casques Blancs, « le gazage de Douma » n’obtiendrait pas la palme d’or au festival de Cannes !
      Reste à destituer pour mensonge Donald Trump et Emmanuel Macron, mais si la Constitution le prévoit aux Etats-Unis, je ne crois pas hélas que ce soit le cas en France.
      Et pourtant la réalisation du film nous a coûté 16 millions d’euros ( les déplacements de destroyers, de chasseurs, et les tirs de missiles qui ont avorté pour la plupart, contré par les brouillages russes électro-magnétique, comme pour le destroyer Donald Cook en Mer Noire ).
      Car si ça avait dégénéré, c’était tout-de-même la peau de nos pilotes et de nos marins qui était en jeu, si la Russie avait décidé en tant que garant de la sécurité de la Syrie, d’abattre non seulement les missiles, mais les bases de tir ( destroyers et intercepteurs ), ce qui était son droit, aux termes de la Charte des Nations Unies !


    • Laurent 47 25 avril 18:07

      @doctorix
      Je vous défends de critiquer nos journalistes ( il paraît que « ça » s’appelle comme ça ) !
      Ce sont quand-même des êtres exceptionnels : sans quitter leurs salles de presse, ils sont capables de voir, rien qu’en ouvrant la fenêtre, ce qui se passe à Douma, à 2.500 km de Paris !
      Une vue d’aigle que beaucoup de monde leur envie !
      Il ont même un pouvoir de divination qui leur permet de savoir ce qui va se passer en Syrie, avant que ça n’arrive !
      Il y a un article que je recommande à tous ceux qui se demandent pourquoi il y a la guerre en Syrie.
      http://www.mondialisation.ca/syrie-le-trajet-des-gazoducs-qatari-decident-des-zones-de-combat/5311934


  • arioul arioul 20 avril 20:30

    Salut Doc. La forme ??? Bon je passais juste pour un petit bonsoir. Allez à +.


    • doctorix doctorix 20 avril 20:45

      @arioul
      Rien à ajouter à ce que j’ai dit ?

      Allons tant mieux.
       Pour ne pas faire un post pour rien, une trentaine de palestiniens hyper-armés de cailloux ont été dézingués par les soldats de la paix israéliens depuis 20 jours alors qu’ils tentaient d’envahir Israël, de violer les femmes des rabbins et de sodomiser Netaniaou.
      Trump, May et macron leur petit chien songent à envoyer une centaine de missiles sur Gaza en représailles.

    • Laurent 47 25 avril 18:23

      @doctorix
      Pour être plus précis : une trentaine de sémites palestiniens, ont été tués par des soldats israéliens, qui ne sont sémites qu’à 5 % en Israël !
      Durant la Shoah, sur les 5.500.000 juifs qui ont été massacrés par les nazis, il n’y avait que 3 % de sémites !
      Car, contrairement à ce qu’on nous serine depuis des années, n’est pas sémite qui veut !
      Un sémite a obligatoirement des ancêtres originaires de Palestine, et parle une langue issue de l’araméen ( l’hébreu ou l’arabe ). Il s’agit d’un groupe ethno-géographique et non d’une religion.
      Les sémites peuvent être juifs ( les séfarades ), chrétiens, ou musulmans.
      Les sionistes ont essayé par tous les moyens de nous obliger à considérer que le terme sémite ne s’appliquait qu’aux juifs, mais ils n’y sont toujours pas arrivés.
      Ce qui est embêtant pour eux, car quand on tue un palestinien, on tue un sémite !
      Et je ne pense pas qu’il y ait eu autant de sémites massacrés en France qu’en Cisjordanie !


  • Dom66 Dom66 20 avril 21:46

    Salut « doctorix  » merci pour l’article

    Je pense que pour le moment je n’ai rien à ajouter a ce vous avec dit ce serait exactement les mêmes réflexions que vous, je suis entièrement en accord avec vous


    Doctorix Attila, Fifi, Pere Plexe, merci à vous tous


    Cette enquête sent le pipeau.


  • Merci pour ton com @ Arioule , tu reviens quand tu veux ! Y’a toujours une place pour l’idiot du village !


    • arioul arioul 20 avril 22:16

      @Armand Griffard de la Sourdière
      Y a pas de quoi , et oui dans chaque village il y en a un , je sais pas ou tu habites mais toi aussi dans ton genre t’es pas mal. Bref je passais prendre la température car le Doc m’a éjecté , alors je fais gaffe.


  • Lugsama Lugsama 20 avril 23:33

    « En attendant un feu vert de l’ONU, pour l’instant au rouge pour d’improbables raisons de sécurité »


    Ils se sont fait tiré dessus, c’est vrai que c’est rien..

    « Deux équipes de télévision, l’une suédoise et l’autre américaine, n’ont pourtant pas eu de mal, en se rendant sur le lieu de l’attaque, à rencontrer des survivants de celle-ci. Ils évoquent un bombardement au « gaz », l’un d’eux montrant même, toujours planté sur son toit, le projectile d’où se serait échappée la substance toxique. »

    • doctorix doctorix 21 avril 00:33

      @Lugsama
      C’est vrai qu’on est là dans la grande précision.

      Je reprends l’article des décodeurs de l’immonde :

      « Des « problèmes de sécurité » qui n’ont pas empêché, entre autres, des journalistes de la télévision suédoise TV4 d’accéder au site lundi 16 avril et d’y interroger un survivant : « Nous étions réfugiés au sous-sol. Le missile a frappé l’immeuble à 19 heures. Nous nous sommes précipités dehors alors que les femmes et les enfants couraient à l’intérieur. Ils ne savaient pas que l’immeuble était totalement rempli de gaz (…). Ceux qui sont restés à l’intérieur sont morts. »

      « Tout à coup, du gaz s’est répandu autour de nous, a témoigné un voisin à la télévision américaine CBS, dont une équipe s’est également rendue sur les lieuxNous ne pouvions pas respirer, ça sentait le chlore. »

      L’un des deux cylindres de gaz qui a frappé l’immeuble, sur le toit, filmé par les casques blancs, le nom donné aux secouristes dans les zones rebelles, après le bombardement, est toujours présent, neuf jours après, sur les images filmées lundi par la télévision suédoise et de l’américaine CBS. »


      Il n’y a pas une petite chose qui vous choque, mon cher Lugsama qui gobez tout ? 

      « Le cylindre de gaz » est toujours présent 9 jours après,le 16 Avril, et aucun des sbires du boucher de Damas n’est allé planquer cette pièce à conviction alors qu’ils avaient repris la ville le 9 ?

      C’est vrai que dans votre esprit, ce sont tous des imbéciles.

      Au moins, le reportage de la TV Russe montre des habitants qui témoignent et qui sont clairement identifiés.

      Dans tous les cas, il sera facile à l’OIAC d’examiner les cadavres, s’il y en a, et d’identifier le toxique, s’il y en a. A condition qu’elle se bouge le cul.

      Quant au témoin de la TV suédoise, a qui je trouve une tête de faux-cul, il nous dit qu’il a perdu sa mère, sa femme, ses frères et ses soeurs comme s’il nous disait qu’il a perdu sa chatte et sa portée.

      Personnellement, je ne le trouve pas très crédible.




    • Lugsama Lugsama 21 avril 01:14

      @doctorix


      « Au moins, le reportage de la TV Russe montre des habitants qui témoignent et qui sont clairement identifiés. »

      C’est vrai si c’est la télévision russe contrôlé par l’Etat c’est forcément crédible, et si c’est la Suède, bien connu pour sa propagande officiel et son régime autoritaire, ce sont forcément des acteurs payés a coup de meubles Ikea.

      D’ailleurs si la Russie à mis son veto à une enquête de l’ONU c’est pour nous éviter de perdre du temps, évidement pourquoi accepter une enquête alors que l’on à rien à cacher, ça serait absurde..

      Tout ceci est bien logique et crédible.

    • Attila Attila 21 avril 05:23

      @doctorix
      « Il n’y a pas une petite chose qui vous choque, mon cher Lugsama qui gobez tout ?  »
      Lugsama ne gobe rien, c’est un troll néocons qui sévit aussi sur Sputnik.
      Il n’est pas crédule, il participe à la manipulation.

      .


    • doctorix doctorix 21 avril 08:53

      @Lugsama
      D’ailleurs si la Russie à mis son veto à une enquête de l’ONU


      Mensonge par omission, comme d’habitude.
      La Russie s’est opposée à une enquête de l’ONU faite par deux agences américaines.
      Pas à l’enquête de l’OIAC., qui représente 192 pays.
      Vous êtes un concentré de mauvaise foi.

    • Lugsama Lugsama 21 avril 09:18

      @doctorix

      Le menteur, ou l’ignorant, c’est vous, la Russie à mi son veto à la création d’une commission d’enquête indépendante de l’ONU, avec mandat renouvelable d’un an, l’UNIMI. Vous parlez de sujet que vous ne connaissez pas.


    • Lugsama Lugsama 21 avril 09:20

      @Attila

      Oui je suis un troll et je suis payé, c’est généralement ce qu’on me sort quand on n’est pas en mesure de répondre intelligemment. Donc vous admettez implicitement ce que j’ai écrit, merci.


    • doctorix doctorix 21 avril 09:34

      @Lugsama
      UNIMI, connais pas. 

      Google non plus, en dehors d’une université italienne et d’une compagnie d’assurances à Nimes. 
      C’est sorti de votre chapeau ?
      Il s’agirait donc selon vous d’une commission d’enquête indépendante de l’ONU ? Et en quel honneur ? L’ONU ne serait pas représentatif ? L’OIAC non plus ?
      Et si elle ne dépendait pas de l’ONU, elle dépendrait sans doute des USA, ce qui serait selon vous un gage de fiabilité ?
      Je ne sais rien de cette histoire, mais si c’est vrai, on comprend le veto de la Russie.
      Donnez-nous-donc quelques précisions, cher maître en intox.

    • doctorix doctorix 21 avril 09:47

      Peut-être ai-je mal compris. Vous vouliez peut-être parler d’une enquête de l’ONU, indépendante ?

      Pourquoi faire quand on a l’OIAC ?
      Expliquez-nous.

    • Lugsama Lugsama 21 avril 10:04

      @doctorix

      C’est drôle’ vous êtes la troisième personne qui ne comprend pas, ou plutôt est tellement conditionné par les réflexes complotistes, le sens de l’expression « enquête independante de » alors qu’elle est couramment utilisé dans le domaine judiciaire. Si je dit voiture rouge de Toto je ne parle pas d’une voiture couleur « rouge de toto » mais bien d’une voiture rouge appartenant à Toto.

      Donc vous n’aviez donc pas compris. Je reprend, les russes ont bloqué la création d’une commission d’enquête indépendante sous mandat de l’ONU (je suis gentil je vous évite la confusion). Si vous ne trouvez pas l’UNIMI (United Nations Independant Mechanism of Investigation) c’est peut être parce qu’elle n’a jamais pu existé à cause des russes, en tout cas c’était bien l’objet de la résolution.

      Je vous rappel que l’OIAC n’a pas les capacités de déterminer la source d’une attaque, pratique pour certains visiblement, et qu’en plus on ne lui permet pas de travailler.

      Après chacun en tire les conclusions qu’il veut mais la logique élémentaire me laisse à penser que la Russie et la Syrie ont des choses à cacher si elles cachent des choses. Comme une intuition..


    • doctorix doctorix 21 avril 10:32

      @Lugsama
      Merci pour ce cours de sémantique qui va passionner les foules. J’avais d’ailleurs compris votre mauvaise formulation 20 minutes avant votre cours élémentaire. 

      En l’occurrence, on se fout pas mal de savoir qui a commis l’attaque chimique puisqu’il n’y a pas eu d’attaque chimique.
      L’OIAC faisait donc parfaitement l’affaire pour déterminer ce fait.
      Il y a deux hypothèses, dont une double.
      1)Il n’y a pas eu d’attaque chimique.
      2) Il y a eu attaque chimique, deux cas de figure :
       a) elle vient des terroristes.
       b) elle vient du gouvernement ; 
      On sait qu’il ne s’agit pas de sarin : les habitants circulent sans qu’il y ait eu décontamination. Il pourrait s’agir de chlore, mais les terroristes peuvent facilement en disposer, et ils auraient eu de solides raisons de l’utiliser, contrairement au gouvernement.
      On comprend mal pourquoi sur ces trois hypothèses, la troisième, la moins vraisemblable eu égard à la victoire imminente des forces gouvernementales, a été retenue.
      Vous avez surement une explication ?
      A part que les forces gouvernementales, c’est tous des primates ?

    • Lugsama Lugsama 21 avril 10:48

      @doctorix

      Qu’il y ait eu attaque chimique semble peu remise en cause en dehors évidement du régime de Damas et du Kremlin qui font continuellement de la propagande de toutes façons.


      Le conseil de sécurité de l’ONU à proposer une enquête pour déterminer l’origine de l’attaque et la Russie à mis son veto, ensuite Damas fait venir l’OIAC pour vérifier ce que tous les services de renseignements occidentaux considèrent comme déjà acquis et ne les laissent pas travailler.

      Aujourd’hui ils sont toujours bloqués et le régime syriens leur à propos de rencontrer des « témoins » à Damas, donc des « témoins » choisit par une dictature qui nie l’attaque. 

      Si avec tout ça vous n’avez toujours aucuns soupçons sur l’attitude de la Russie qui ne s’est pas vraiment montré préoccupé par le droit international, c’est le moins que l’on puise dire, ces dernières années je ne sait pas ce qu’ils vous faut.

    • doctorix doctorix 21 avril 11:15

      @Lugsama
      J’ai plutôt des soupçons en ce qui concerne la passivité de l’OIAC. Je crois qu’ils ont ordre de ne pas enquêter, alors que le gouvernement syrien les supplie de le faire.


      Qu’il y ait eu attaque chimique semble peu remise en cause
      Ben si, justement.
      C’est l’objet de tous mes articles, qui sont largement plussés.


    • Attila Attila 21 avril 11:33

      @Lugsama
      " Qu’il y ait eu attaque chimique semble peu remise en cause en dehors évidement du régime de Damas et du Kremlin qui font continuellement de la propagande de toutes façons. "

      Grosse affirmation péremptoire et mensongère, comme d’habitude. Doctorix vous l’a rappelé, l’ONU représente 192 pays. Seul le bloc occidental et ses valets affirme qu’il y a eu attaque chimique à Douma. Le bloc occidental représente entre 11 et12% de la population mondiale. Une toute petite minorité.

      La Russie et la Syrie ne font pas la majorité à elles seules, les pays arabes, l’Asie, l’Afrique et l’Amérique Latine savent très bien qu’il n’y a pas eu d’attaque chimique à Douma.

      .


    • Attila Attila 21 avril 11:39

      @Lugsama
      Vous êtes surtout un pauvre type qui essaye vainement de manipuler les gens. Manque de bol, ici ça ne prend pas.
      Si vous êtes payé vous êtes inefficace.

      .


    • Lugsama Lugsama 21 avril 13:26

      @Attila

      C’est pour cela que les occidentaux ont du convaincre des pays arabe de ne pas participer aux frappes. La position de la Russie sur la Syrie était minoritaire au conseil de sécurité, d’ou l’utilisation du veto. En revanche les deux résolution russes ont été refusé sans aucuns véto.

      La Chine est contre les frappes mais à condamné l’utilisation d’armes chimique et à demandé une enquête, la Turquie que les frappes avait «  »soulagé la conscience de l’humanité". Par ailleurs j’aimerai bien savoir d’ou sortent ces positions imaginaires des 192 pays ? Votre imagination vous joue des tours, tous les pays ne se sont pas exprimé et en attendant la défense du régime syrien et bel et bien minoritaire.


    • Lugsama Lugsama 21 avril 13:32

      @Attila


      « Vous êtes surtout un pauvre type qui essaye vainement de manipuler les gens. Manque de bol, ici ça ne prend pas.
      Si vous êtes payé vous êtes inefficace. »

      Grosse affirmation péremptoire et mensongère. smiley

      Je ne fait que relever les faits et donner mon opinion la plus objective sur ce qu’ils se passent. Vous n’avez rien à contredire et basez votre opinion sur des procès d’intentions sans aucunes démonstration logique.

      Or les russes et les syriens bloquent les enquêtes, si ça ne vous interroge pas c’est votre problème mais vous ne pouvez pas le nier.

    • doctorix doctorix 21 avril 14:33

      @Lugsama
      Sauf que dans ce film :

      C’est la photo du petit garçon de gauche, à qui on fait inhaler de la ventoline de force après l’avoir aspergé d’eau qui a servi de pretexte à l’attaque. 
      Or il est en pleine forme le lendemain et témoigne avec son père qu’il ne s’est rien passé.

      Je n’ai pas dit quelle était la position des 192 pays.
      C’est encore un mensonge.
      On peut supposer que la plupart, qui de plus détestent majoritairement les USA, sont opposés à tout ce qui pourrait rapprocher l’humanité d’un conflit mondial.
      D’ailleurs, quels sont les pays les plus haïs au monde ?
      Israël vient en tête. 
      On a ensuite les Etats-Unis, la Chine, la Russie. 
      Puis la France, la Turquie, la Libye et le reste des pays musulmans. 
      Belle cinquième place de la France, qui était jadis parmi les pays les plus aimés.
      Merci sarko, hollande et macron.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 avril 18:33

      @Lugsama
      Le 9 avril, le Monde titrait : "Carnage chimique dans la Ghouta, et annonçait des chiffres. Mais ce sont les explications qui sont intéressantes, car ils se mélangent un peu les pinceaux...

      - Les symptômes observés sur les victimes, dont le nombre oscille selon les sources entre une cinquantaine et plus de cent, incitent les médecins présents sur place à penser qu’il s’agit d’un mélange de chlore et de neurotoxique, possiblement le sarin. Cette substance, hautement létale...

      Donc entre 50 et plus de cent, la substance est létale, ils sont donc tous morts !
      Ben, pas vraiment... !


      - L’ONG médicale SAMS (Syrian American Medical Society), qui compte de nombreux docteurs et infirmiers à Douma, a recensé samedi, en fin de journée, près de 500 cas de suffocation. Les patients présentaient des symptômes d’« exposition à un agent chimique »...

      500 cas de suffocation. Si la substance est létale, c’est 500 morts.
      Mais pas vraiment, ça dépend ...

      - Parmi ces patients, six sont morts, selon SAMS, dont une femme atteinte de convulsions et d’un rétrécissement des pupilles, des symptômes associés à l’usage de sarin. Samedi, plus tard dans la soirée, des secouristes ont découvert 42 personnes mortes dans leurs habitations. Les vidéos tournées sur place, montrant des cadavres sans blessure, figés dans leur sommeil pour certains, gisant dans un escalier ou un appartement pour d’autres, laissent supposer que leur mort a été foudroyante.

      On n’y comprend plus rien dans le décompte.
      Si c’est foudroyant, il doit y en avoir 500, non ? Et pas 48 ?

      En conclusion, le produit hautement létal & foudroyant a fait suffoquer 500 personnes, mais il n’est foudroyant que pour 48.... Si vous pouvez m’expliquer .... , merci.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 avril 18:35

      @doctorix
      Il y a un autre petit garçon qui a accepté de jouer la victime en échange de nourriture.


    • JP94 22 avril 00:02

      @Lugsama
      Peu remise en cause ? alors vous ne n’écoutez que les médias mainstream,, ne lisez que le Guardian un quotidien dont la russophobie est pathologique, comme la vôtre apparemment.

      Le Guardain ne cite et ne répète qu’une seule thèse à tout propos ; la culpabilité de la Russie, sans même évoquer l’existence d’autres thèses : au niveau journalistique, ce journal perd toute crédibilité mais il s’en fiche , il suit ce que préconisait Goebbels ; mentez ! il en restera toujours quelque chose. 

      Vous procédez de même, : vous n’apportez aucun fait , vous ressassez sans analyser la véracité ni confronter les thèses, au besoin vous mentez délibérément sachant que le mensonge, énorme, déstabilise l’adversaire. Bon ce procédé marche avec des esprits influençables pas des personnes possédant une certaine acuité critique. Donc vous savez parfaitement qu’ici vous ne pourrez au mieux persuader que des lecteurs qui cherchent des infos autres, et voyant votre excessive confiance dans vos allégations, se diraient que si c’est dit avec autant d’assurance alors ça ne peut pas être totalement faux...
      Hélas pour vous, on en a un peu assez de l’idéologie dominante macronienne, qui trouve normal de bombarder un pays ami, qu combat les terroristes, et si on va au bout de votre thèse , alors qui est à l’origine de ce terrorisme, qui l’a financé , quels intérêts ? vous ne regardez les choses que par le petit bout de la lorgnette ... pour ça on a déjà nos médias, d’Etat ou du Capital ça ne change rien.

    • Attila Attila 22 avril 13:44

      @JP94
      Je n’avais pas eu le temps de répondre au troll néocons (je ne suis pas payé). Vous l’avez très bien fait.

      .


    • Attila Attila 23 avril 13:33

      @Vraidrapo
      Quelques uns sont payés :
      Confession d’un troll rémunéré
      .

      D’autres, comme Lapestebrune ont été pris en flagrant « délit » de jouir des réactions indignées causées par leurs provocations.

      Ce sont tous des manipulateurs.

      .


    • doctorix doctorix 23 avril 13:50

      @Attila
      Je ne sais pas qui sont les trolls qui sont affectés à mes articles, mais ils ne sont pas très brillants, et plutôt bas du front...

      Vu le mode de recrutement, ça n’a rien d’étonnant.
      Lugsama et Massada paraissent avoir le bon profil.
      Perriet, surement pas. Qui en voudrait ?
      Labrune, c’est un pur, un fanatique, un nostalgique de la gégène.
      Leur point commun à tous est leur inefficacité à convaincre.
      Plutôt que de payer ces jean-foutres, leurs sponsors feraient mieux de me payer pour ne pas publier...

  • Garibaldi2 21 avril 02:50

    Un cylindre métallique filmé par les casques blancs sur le toit de l’immeuble où aurait eu lieu une attaque chimique :

    https://lc.cx/WXse

    Ce qui est remarquable, c’est que le cylindre, présenté comme ayant répandu du gaz, soit arrivé à percer une dalle en béton sans qu’il ne subisse la moindre déformation !!!


    • Lugsama Lugsama 21 avril 09:27

      @Garibaldi2

      Ça n’a rien de remarquable et c’est assez commun.


    • doctorix doctorix 21 avril 09:43

      @Lugsama
      Oui, c’est assez commun. Ca ressemble comme deux gouttes d’eau à un obus d’oxygène. Les casques blancs ont peut-être fait avec ce qu’ils trouvaient.

      Dans une mise en scène, les accessoires sont essentiels, mais en temps de guerre on bricole avec ce qu’on a.
      A vrai dire, vous ne savez pas plus que moi ce que contenait ce récipient. Vous ne savez pas s’il est tombé du ciel ou si on l’a posé là.
      Certains tirent des conclusions de ce qu’ils savent, d’autres de ce qu’ils imaginent.

    • Lugsama Lugsama 21 avril 10:07

      @doctorix

      Qu’un obus ne soit pas deformer n’a rien d’exceptionnel, on est donc bien d’accord certains tire des conclusion de ce qu’ils imaginent.


    • doctorix doctorix 21 avril 10:35

      @Lugsama
      Si, cher ami, c’est exceptionnel quand il s’agit de traverser plusieurs épaisseurs de toit et de plafonds en béton.

      Deux lignes, trois fautes, ça ne s’arrange pas. Le recrutement laisse à désirer.

    • Lugsama Lugsama 21 avril 10:51

      @doctorix

      Désolé mais qu"un obus pénètre un immeuble dans l’état de la vidéo n’a rien d’exceptionnel.

    • Garibaldi2 21 avril 15:45

      @Lugsama

      Vous trouvez que c’est un obus ce truc ? Vu la forme de sa tête (la cloche), il faut croire que son aérodynamisme n’était pas la préoccupation première de son concepteur ! Derrière la cloche il y a une fusée, c’est elle qui déclenche l’explosion de l’obus quand il touche sa cible. Donc, la fusée de cet ’’obus’’ n’a pas fonctionné. Et en plus il était assez épais pour ne pas se déformer, alors que les obus chimiques (gaz) n’ont pas de parois épaisse sauf leur cloche. A part les obus de tranchée de 20 kg, fabriqués par les Allemands (14-18), il n’y a pas d’obus chimique qui ait cet aspect là.


    • Attila Attila 22 avril 13:47

      @Garibaldi2
      "Ce qui est remarquable, c’est que le cylindre soit arrivé à percer une dalle en béton sans qu’il ne subisse la moindre déformation !!! "
      C’est parce que le ciment a été fourni par Lafarge !

      .


    • Drugar Drugar 23 avril 12:00

      @doctorix
      Voici ce que j’ai trouvé concernant l’unimi dont parle Lugsama (en tapant « unimi onu » sous Google). Il s’agit de l’organisme de contrôle proposé dans le projet Américain, soumis au vote du conseil de sécurité de l’ONU (rejeté suite au veto russe). Je n’ai pas vraiment eu le temps de chercher ce qu’aurait été vraiment l’unimi, qui aurait piloté, etc...


      Tout les articles que j’ai trouvé, en français, ont pour source l’AFP, ou éventuellement le Belga (l’équivalent belge de l’AFP) qui donne un son de cloche similaire. Les différents médias, français en particulier, reprennent sans trop se fouler se que disait l’AFP, ayant pour conséquence que tous les article ont tendance à se ressembler (je n’ai pas réussi a retrouver d’article sur le site de l’AFP) :

      Le Figaro (article du 2 mars, donc beaucoup plus ancien que les autres ne parant donc que de la résolution américaine. On retrouve les même éléments de langage dnas des articles des autres rédactions, écris un mois plus tard, étrange ...)

      Même des médias francophones étrangers reprennent lAFP :
      Radio-Canada (média canadien, version la plus complète, à priori. On y parle, contrairement à beaucoup d’autres articles orientés, des 2 résolutions proposées par les russes)
      Le Devoir (média canadien (Québécois) )
      Romandie (média Suisse)

      Les médias belges qui reprennent Belga, avec sans doute une participation de l’AFP (au moins photos pour le cas de rtbf)

      Donc, Lugsama s’est contenté de reprendre, comme nos merdias, les dires de l’AFP, en tronquant les passages qui n’allait pas dans son sens. Il n’a même pas réussi à se sortir suffisamment les doigt du c.. pour donner des liens vers les articles et ses sources d’info, comme je viens de le faire : non seulement c’est un troll, mais en plus c’est une feignasse !

  • Massada Massada 21 avril 10:09

    “On croit ce que l’on veut croire. ”

    Démosthène 


    • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 21 avril 10:32

      @Massada

      Salut, well you have a firm grasp of the obvious...

      euh pas besoin de s’appeler Démosthène pour savoir cela par soi même, il suffit d’utiliser son propre cerveau qui est le même pour tous, nous avons tous le même programme sauf différences superficielles mineures qui sont la marque de L’Origine car si nous étions tous « gastro physiciens » les humains n’auraient jamais survécu plus d’une semaine , il n’y a pas deux feuilles identiques..et je n’ai pas remarqué qu’il y ai une guerre des feuilles..bien que ceux victimes d’ hallucinations remarquable peuvent faire un film sur ce sujet aussi..

       car croire n’a rien à voir avec savoir ni avec des faits car ce mot cache la réalité suivante : je ne sais pas..

      croire = je ne sas pas..

      donc nécessairement l’acte de croire ne peut que correspondre à une ignorance que chacun remplace par son propre gloubi boulga..

      je pourrais expliquer pourquoi nous faisons cela, pas tout le monde ne le fait ...mais cela faisant appel à la connaissance visionnaire non recherchée de son propre programme de la pensée je vais m’en abstenir pour le moment , car de plus cela ne peut que être une expérience personnelle, non pas personnel genre : « putain » qu’est ce que je suis génial !! ! les autres sont tous ces cons bien sur..mais personnel par polarité au global..

      bon etc


    • doctorix doctorix 21 avril 20:14

      @Fifi Brind_acier
      Oui, c’est un point particulièrement intéressant.

      Avant l’attaque du 14/4, il y avait des accords pour ne pas livrer les armes les plus récentes à la Syrie, qui a du se contenter des S200.
      L’attaque US-GB-F a donné le feu vert pour l’installation des S300.
      Mauvais calcul, et Israël doit serrer les fesses.
      Je crois même avoir lu que le Liban ne supporterait pas davantage les attaques sur la Syrie en passant dans son espace aérien, comme c’est la coutume.
      Les avions israéliens vont rouiller. Ou tomber de haut.

  • DACH 21 avril 10:25

    Nos correspondants médecins, infirmiers et ingénieurs chimistes pour analyses préliminaires nous ont confirmé que les bombardements étaient aé riens avec pour effets des symptômes d’ingestion d eroduits chlorés (non létales) avec traces de sarin (létales). Je rappellerai l’enquête en cours sur les sociétés belges qui ont livré depuis 2013. 24 expéditions de produits chimiques sanctionnés de la Belgique vers la Syrie et le Liban ont eu lieu entre mai 2014 et décembre 2016, dont

    • 165 tonnes d’isopropanol (69 tonnes vers le Liban et le reste vers la Syrie),

    • 219 tonnes d’acétone,

    • 77 tonnes de méthanol

    • 21 tonnes de dichlorométhane, Tonnages vérifiés. Mais d’autres livraisons d’Europe restent en investigation. Certains de ces produits, comme l’isopropanol, peuvent servir à la fabrication d’armes chimiques, dont le redoutable gaz sarin.



    • doctorix doctorix 21 avril 10:44

      @DACH
      Très intéressant.

      Vous pouvez d’ailleurs vous procurer de l’isopropanol dans les drogueries et autres magasins de bricolage au prix de 59,90 euros le bidon de 10 litres.

      C’est effectivement un produit dangereux :

      L’alcool isopropylique est un bon solvant pour les cires, les huiles, les résines et de nombreux autres produits mais aussi un agent de nettoyage (capteurs, connecteurs optiques, buses d’imprimantes), de dégraissage et de déshydratation. L‘Isopropanol est conçu uniquement pour le traitement de surface.

      Inflammable

      Tenir à l’écart des flammes ! Ne fumez pas ! Garder bien fermé et à l’écart des enfants.

      Et bien sur des dictateurs...


    • doctorix doctorix 21 avril 10:48

      @DACH
      Vous nous direz aussi pourquoi il faut acheter 165 tonnes d’isopropanolol pour fabriquer deux ou trois litres de sarin, bien suffisants pour décimer une ville.


    • doctorix doctorix 21 avril 11:09

      @DACH
      pour analyses préliminaires nous ont confirmé...

      C’est qui « nous » ?
      Et ça vous arrive de mettre des liens quand vous affirmez quelque chose ?
      Par ailleurs :

      Le dichlorométhane, ou chlorure de méthylène, est un solvant chloré extrêmement dangereux, très largement utilisé dans le décapage de bois et métaux.
      Le méthanol (alcool méthylique, dérivé du methane CH4 comme l’éthanol ou alcool ethylique est dérivé de l’éthane C2H6) entre dans de nombreuses synthèses chimiques, et ses dérivés sont largement utilisés pour l’élaboration de nombreux produits de teinturerie, de résines, de produits pharmaceutiques et de parfums synthétiques.
      L’acétone qui est l’un des produits les plus utilisés pour décaper la peinture ou nettoyer la colle est également un produit hyper efficace pour se débarrasser du vernis sur les ongles ou pour enlever certaines taches sur un vêtement. 

      Bref, tous ces produits sont largement utilisés par tous les pays du monde.
      Il n’y a donc que la Syrie qui est coupable d’en importer ?
      Votre argument n’impressionnera que les imbéciles, votre clientèle préférée.

    • DACH 21 avril 12:09

      @doctorix vous voulez aussi l’adresse et le nom de ces témoins ? Vous ne ferez jamais la recherche des preuves que vous n’avez pas envie de voir !!!! Vos propos = beaucoup d’énergies pour du dérisoire, quand l’ONU et d’autres institutions ont les preuves de plus de 50 emplois d’armes chimiques par les affidés d’Assad depuis 2013. Désolé pour vous, mais ce qui n’est pas crédible dans vos affirmations est trop visible, faute d’accéder aux informations factuelles sur place. A titre personnel j’apprécie votre démarche très visible de propagande, qui essaye de passer pour de l’information objective !!!!


    • Attila Attila 21 avril 12:26

      @DACH
      «  j’apprécie votre démarche très visible de propagande, qui essaye de passer pour de l’information objective !!!! »
      C’est le camembert qui dit au roquefort : « Tu pues »

      .


    • DACH 21 avril 12:42

      @Attila On digère toujours ce que l’on savoure, avec un vin bio approprié ! Réponse au titre de cet article : qui bloque... Réponse les affidés d’Assad, d’autant plus qu’ils vont prochainement recommencer. Les arguties sur l’innocence d’Assad ne sont que de la distraction....


    • doctorix doctorix 21 avril 12:48

      @DACH
      Eh bien si vous êtes détenteur de la Vérité, on ne peut pas dire que vous soyez convaincant.

      Vous avez vu vos notes ? Et les miennes ?

      A votre place, il y a longtemps que j’aurais fait hara-kiri.

      Il faut croire que les lecteurs sentent bien qui est dans le vrai et qui ment.

    • Roberto 10 21 avril 12:54

      @DACH


      Un E entre le A et le C de votre nom vous irez à merveille......

    • DACH 21 avril 16:26

      @doctorix quand on détient des faits, on pourrait s’en servir pour faire de la propagande... Ce n’est pas nécessaire. La vérité des faits suffira à elle-même tôt ou tard. Nous n’avons pas comme vous la prétention d’avoir à convaincre qui que ce soit. A chacun des lecteurs de se faire son opinion...


    • DACH 21 avril 16:33

      @doctorix=Il faut croire que les lecteurs sentent bien qui est dans le vrai et qui ment. = Vu le nombre de lecteurs et d’intervenants sur ce site....Ce n’est qu’un site de distractions. Lire la propagande inconditionnelle est toujours instructif. La faiblesse des argumernts est si visible... 


    • DACH 21 avril 16:49

      @Roberto 10
      On voit que vous ne les connaissez pas, car eux ne supportent aucune contradiction et le font savoir par des égorgements... Soyez rassuré, votre bêtise vous épârgnera ce sort...


    • doctorix doctorix 21 avril 17:16

      @DACH
      Certains articles atteignent 7000 visites, ce n’est pas si mal.


      Quatre nouvelles
      1) l’OIAC a commencé son enquête ce matin.
      2) Le journal de RT présente une interview encore plus complète sur le petit garçon, qui est très à l’aise avec la reporter pour montrer les lieux où il a été « soigné » et tout ce qui lui est arrivé. Magnifique gamin...
      3) De Mistura, l’envoyé spécial de l’ONU, parle maintenant de la « prétendue attaque chimique ». Les mots ont ici beaucoup d’importance.
      Tout ça, c’est sur RT France, mais pas sur BFM TV.

      4) Le reportage sur l’enfant de Douma sera présenté à l’ONU.

      J’imagine que des têtes vont verdir.
      Enfin, quelques photos des QG terroristes reconquis : cela a demandé beaucoup de matériel et il faudra enquêter pour savoir qui l’a fourni :

    • doctorix doctorix 21 avril 17:35

      @DACH
       La vérité des faits suffira à elle-même tôt ou tard. 


      Non, elle ne surgira que si des hommes se dressent pour la révéler, au lieu de s’aplatir comme des paillassons.
      Ce que vous faites remarquablement.

    • doctorix doctorix 21 avril 17:46

      https://www.youtube.com/watch?v=eGplEdh_OFc


      Vous regarderez le nouveau reportage sur le petit garçon de Douma sur le journal de RT, toutes les heures pleines.
      Et puis vous comparerez avec BFM TV.
      Y a pas photo.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 avril 18:46

      @DACH
      L’armée syrienne est en train de gagner cette guerre, elle n’a nul besoin de créer des problèmes de cette nature... Par contre, les pays de l’ OTAN, utilisent des fausses preuves depuis longtemps...

      "Le Secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a reconnu vendredi 2 février 2018 que les États-Unis d’Amérique n’ont jamais eu la moindre preuve démontrant que le gouvernement syrien avait utilisé du gaz toxique contre sa propre population, qu’il s’agisse de la tragédie de la Ghouta survenue en août 2013 ou de la tragédie de Khan Cheikhoun survenue en avril 2017."


    • DACH 21 avril 19:07

      @doctorix 7.000 visites face à moins de 200 interlocuteurs qui jugent un article, c’est dire la faiblesse de l’intérêt des visiteurs pour ce qu’ils lisent. Les convaincre vous est donc hors de portée ? Pourquoi ne pas mettre sur chaque article le nombre de visite en temps réel avec une fréquence de 10 minutes ?


    • doctorix doctorix 21 avril 19:45

      @DACH
      Ce que vous dites n’a aucun sens.

      De nombreux lecteurs n’ont pas l’envie ou le talent d’écrire, ça ne les empêche pas de se faire une opinion, et de prendre ici des points de repère pour discuter autour d’eux.
      Je crois à l’effet boule de neige, et que si on convainc 7000 personnes, ce sont peut-être 100,000 personnes qui peuvent être touchées au bout du compte.
      C’est vrai que je déplore que le nombre de visiteurs ne soit pas affiché visiblement.
      Pour le trouver, il faut cliquer sur le nom de l’auteur, et allez voir dans la liste de ses articles.
      C’est sans doute pour éviter le vedettariat et la course à l’audience.
      Vous remarquerez que dans les articles les plus lus, à droite, la Syrie occupe 80% du top 10 de la semaine, et que tous les articles sont hostiles à la VO.


    • DACH 21 avril 21:42

      @doctorix=La transparence n’a rien à foutre du risque de vedettariat. Je confirme le manque d’impact. Il s’explique pour partie par la propagande qui joue au journalisme infgormé se basant uniquement sur d’autres articles et non sur des faits par témopignages entre autres et des sources fiables. En dehors des témoignages directs sur tous les bombardements chimiques en Syrie par voie aérienne, si je prends des sources directes par nos services je ne les mets pas davantage en doute. De surcroît, la volonté de tromper ou de cacher pour servir ses intérêts est le propre de tous les pays. Donc rigolade quant aux intentions angéliques russes. Enfin, le régime des Assad a fait ses preuves en matière d’efficacité relative par la terreur et les meurtres de masse. Le nier est une perte de temps. 


    • doctorix doctorix 21 avril 22:50

      @DACH
      Donc vous croyez la VO parce que ce sont « nos services » qui fournissent les informations.

      L’ennui c’est que les russes croient à une autre version et à d’autres informations parce que ce sont « leurs services » qui les ont fournies.
      Or, il y a forcément un des « services » qui ment.
      Pourquoi seraient-ce leurs services plutôt que les nôtres ?
      Parce que ce sont des bolcheviks et que nous somme le « camp du bien » ? Vous en êtes encore là ?
      Assad est un personnage beaucoup plus complexe que vous ne l’imaginez.
      Regis Le Sommier, grand reporter à Paris Match, a écrit un livre sur lui qui mérite d’être lu :
      Comme Poutine en Tchétchénie, Assad a du faire face à des islamistes frères musulmans qui n’étaient pas des enfants choeur et pour qui la vie d’un infidèle vaut autant qu’une merde de chien. Pour les vaincre, tous les deux ne pouvaient pas se contenter d’images pieuses. Et il est heureux pour le monde qu’ils aient gagné tous les deux.

    • DACH 22 avril 09:24

      @doctorix Si vous croyez que les analystes se contentent de croire ce qu’on leur raconte comme ici....Dans l’échelle des certitudes, il y a des degrés de preuve à commencer par la présomption favorable et tenir à distace ce qu’on aurait envie de croire ou de privilégier pour xxx raisons plus ou moins légitimes. Assad a été le premier à libérer de ses geoles les ismlamistes qu’il détenait. Les Turcs à Afrine sont venus avec des groupes salamistes. Si vous n’avez pas compris que Assad est prêt à tout, y compris au pire, pour garder le pouvoir. Et il a réussi bien des coups depuis qu’il a pris la succession du boucher qu’était son père (Syrie et Lyban),). Dont celui de pourrir des mouvements démocratiques par l’intrusion des groupements islamistes. Le problème d’aujour’hui est qu’il n’a pas encore gagné, et que ses méthodes continueront d’engendre des révoltes d’une partie du peuple syrien. Comme toute dicture, ses actes sécrètent en retour violence et haine. Malheureux peuple syrien que les occidentaux n’ont pas su aider face au maelstom d’influences qui se sont déversées sur ce pays.


    • doctorix doctorix 22 avril 09:31

      @DACH
      Ma parole, à force de répéter vos mantras, vous avez fini par y croire.

      Vous avez exposé là la quasi totalité des conneries que la presse propagandiste vous a inculqué depuis 7 ans.
      Vous êtes une véritable éponge à merde.
      Il vous faudra donc attendre les prochaines élections, qui verront cette fois 90% de participants et 90% de suffrages pour Assad pour comprendre que votre opinion ou du pipi de chat, c’est la même chose.

    • Attila Attila 24 avril 21:16

      @DACH
      « Les Turcs à Afrine sont venus avec des groupes salamistes  »
      Pour jouer des tours de cochon ?

      .


  • zygzornifle zygzornifle 21 avril 11:00

    Dans ce genre de situation le mensonge est roi , celui qui aura raison est celui qui le maniera le mieux .....


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 avril 13:58

    Bonjour,
    .
    Journal propagandiste « Le Monde » ou la fabrique néoconservateur des FAKE NEWS !!!
    .
    [Présume attaque chimique à Douma dans la banlieue de Damas.]
    Le FAKE NEWS du journal PROPAGANDISTE « Le Monde » :
    http://www.lemonde.fr/syrie/article/2018/04/08/syrie-ce-que-l-on-sait-sur-la-nature-des-bombardements-sur-douma_5282540_1618247.html
    .
    Et voici la vérité :
    Syrie : L’enfant soi-disant victime d’une attaque chimique raconte que tout est faux (18/04/18)
    https://www.agoravox.tv/actualites/international/article/syrie-l-enfant-soi-disant-victime-76838
    .
    [ Affaire SCRIPAL]
    Le FAKE NEWS du journal « Le Monde » au sujet d’une fictive attaque chimique en accusent injustement, sans enquête et sans preuves le régime d’ASSAD dévoilé, tout en lancent une mission « punitive » par la France, la Grand Bretagne et les États-Unis !!!
    .
    [Affaire Skripal] Fake News du journal « Le Monde » et co.....
    https://www.les-crises.fr/affaire-skripal-fake-news-a-la-une/


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 avril 14:08

      correction :
      .
      [ Affaire SCRIPAL]
      Le FAKE NEWS du journal « Le Monde » au sujet d’une fictive attaque chimique sur les SRIPAL’s en accusent injustement, sans enquête et sans preuves Vladimir POUTINE qui soutiens JUSTEMENT le régime Syrien.

      [Affaire Skripal] Fake News du journal « Le Monde » et co.....
      https://www.les-crises.fr/affaire-skripal-fake-news-a-la-une/


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 avril 22:39

      À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, l’Union soviétique et la France firent adopter par l’Assemblée générale des Nations unies diverses résolutions condamnant la propagande de guerre [5]. Elles furent transcrites en droit national par les États membres. Théoriquement, les journalistes qui se livrent à cette activité devraient donc être poursuivis.
      http://www.voltairenet.org/article200680.html
      .
      Le journal « Le Monde » est entre autre un journal propagandiste de guerre et cela ne date pas depuis hier !
      .
      Le Monde diffuse la propagande de guerre gouvernementale sur l’Irak
      « Le Monde » tente de noyer le public dans la propagande de guerre de l’État pour lui faire accepter une escalade massive de la guerre au Moyen-Orient et en Afrique, prétextant que Paris et ses alliés impérialistes mèneraient une guerre « contre le terrorisme »
      https://www.mondialisation.ca/le-monde-diffuse-la-propagande-de-guerre-gouvernementale-sur-lirak/5406459
      .
      Propagande de guerre en Mai 2013 :
      L’étrange mise en scène du journal « Le Monde »
      Autrefois média de référence, le journal français Le Monde s’est gravement décrédibilisé en publiant une étrange mise en scène sur de prétendus témoignages sur l’utilisation de gaz toxiques par l’armée syrienne presque en plein cœur de …la capitale Damas. C’est énorme.
      .
      On savait l’engagement résolument pro-israélien de la ligne éditoriale du quotidien Le Monde depuis un certain temps. Ce que l’on ignorait jusqu’ici, c’est sa descente aux enfers : il a fini par utiliser les mêmes méthodes utilisées par les régimes les plus autocratiques. « Plus le mensonge est gros, plus il passe. Plus souvent il est répété, plus le peuple le croit ... » . Cela équivaut à une quasi « lobotomisation » des lecteurs ...
      https://strategika51.wordpress.com/2013/05/27/propagande-de-guerre-letrange-mise-en-scene-du-journal-le-monde/
      .
      Alors la cerise sur le gâteau est le DECODEX, ou quand le Decodex « l’initiative lance par le journal Le Monde pour luter contre les supposées »Fake News des médias libres", se retourne contre l’inquisiteur (le journal Le Monde).

      Le Monde banni de Wikipédia pour y avoir créé volontairement des “Fake news” !
      https://www.les-crises.fr/le-monde-banni-de-wikipedia-pour-y-avoir-cree-volontairement-des-fake-news/

      L’imMonde Police de la Pensée.
      .


  • Dom66 Dom66 21 avril 14:35

    Pour une certaine personne qui se reconnaîtra, voici quelques exemples de désinformations et de manipulations. C’est un copié/collé de ce que j’ai écris sur un autre sujet.


    L’affaire des couveuses au Koweït a débuté le 10 octobre 1990, lors de l’invasion du Koweït par les armées de Saddam Hussein et était une campagne de désinformation destinée à justifier l’entrée en guerre des puissances occidentales contre l’Irak auprès de l’opinion publique.

    https://www.youtube.com/watch?v=ZbnyAIjh0aE

    mensonges Russe ??

    l’affaire du secrétaire d’Etat américain, Colin Powell avec sa fameuse fiol à l’ONU

    mensonges Russe ??

    C’est une affaire qui a de fâcheux précédents. En 1931, l’armée japonaise simule une attaque de voie ferrée à Mukden pour envahir la totalité de la Mandchourie… De même, en 1939, les nazis prétexteront un faux coup de main contre leur poste-frontière de Gleiwitz pour entrer en Pologne. Eh bien, l’incident du Golfe du Tonkin semble obéir à la même logique : en 1964 , une attaque imaginaire contre un bâtiment de guerre américain permettra au président Lyndon Johnson d’ordonner des bombardements massifs sur leNord-Viêt-Nam et donc de déclencher réellement la guerre du Viêt-Nam qui ne terminera que dix ans plus tard, après d’innombrables catastrophes humanitaires…

    mensonges Russe ??

    Le 11 Septembre ?? mensonge Russe ??

    13 ans après, même Arte découvre enfin la vérité sur le WTC 7

    https://www.youtube.com/watch?v=AUGJuSNqBKY

    mensonges Russe ??

    Bonne journée


  • Eric F Eric F 21 avril 15:39

    Une attaque chimique gouvernementale qui lui attireraient l’hostilité de la communauté internationale alors que les rebelles jihadistes étaient à la veille de capituler n’a aucune espèce de plausibilité. Sur ce point, les annonces qui avaient été faites le mois dernier sur le scénario se sont révélées fondées, j’en donne acte à Doctorix même si je ne suis pas un inconditionnel supporter du tandem russo-syrien


    • DACH 21 avril 16:46

      @Eric F=

      Eric F 21 avril 15:39

      Une attaque chimique gouvernementale qui lui attireraient l’hostilité de la communauté internationale alors que les rebelles jihadistes étaient à la veille de capituler n’a aucune espèce de plausibilité= oui selon nos mentalités occidentales. Non dans les mentalités sur place. Il s’agit de terroriser. Les rebelles syriens, quelque soit leur obédience, ne sont plus des syriens pour Assad. Et de le faire savoir. Vous verrez au prochain épisode.


    • doctorix doctorix 21 avril 17:27

      @Eric F

      Merci de vous en souvenir. C’était le 28 Mars (5000 visites) :
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/alerte-au-false-flag-chimique-d-202791
      Et je ne suis pas non plus un propagandiste.
      Je déniche des infos et je les diffuse aussi objectivement que je peux.
      Il se trouve que la plupart de ces infos sont parfaitement fondées et en complète contradiction avec les récits des MMS.
      N’importe qui qui se pose des questions voit, au travers de ces infos, les réelles motivations des fake-news qui nous sont diffusées, et que le mensonge et la mauvaise foi règnent en maîtres.
      Argent, gaz, pipe-line, néo-colonialisme, grand Israël, néo-cons, marchands de canons, etc...

    • Eric F Eric F 22 avril 18:53

      @doctorix
      Les grands média suivistes se sont peu à peu déconsidérés aux yeux des citoyens, une des premières rupture a été le « non » au referendum de 2005. Il n’y a plus guère de pluralisme dans la grande presse, elle est au mains de financiers partisans du modèle eurolibéral et atlantiste, c’est pourquoi de plus en plus de gens consultent les média alternatifs et sites de réinformation.
      Ne soyons cependant pas naïfs, il y a des intérêts contradictoires qui cherchent aussi à nous manipuler dans la réinformation (ainsi, RT est -ironie du sort- devenu le symétrique de ce qu’était « la voix de l’Amérique » à l’époque de la guerre froide), d’où la nécessité de croiser les informations et réfléchir à la logique de tout ça.


    • doctorix doctorix 22 avril 19:34

      @Eric F
      J’ai bien peur que bien peu de gens lisent ou écoutent quoi que ce soit.

      C’est bien la-dessus que compte l’oligarchie.
      Ils têtent goulument la mamelle TF1 et puis c’est tout

    • Eric F Eric F 24 avril 10:08

      @doctorix
      avec TF1, pas de risque, les actus se contentent de faire le tour des marchés de province smiley


  • euheuh 21 avril 16:57

    que rajouter vous, une minorite contre une autre, avez vote pour macron ds la ligne de hollande et sarkosy, des citoyens du capital amerloc, alors ? et pourtant macron pour moi reste un communiste, la france et donc macron me dicte comment baiser et aligner les etoiles alors ?


  •  Autant il est vrai que depuis l*Otan* que Bachar les "vaporise au chlore ces rebelles , on se demande bien d’où ils peuvent sortir tous ces terroristes rebellisés ? 
     
    La démographie galopante peut-être ?


Réagir