mercredi 13 septembre - par Christine Benoît

Ukraine : la liberté de religion est menacée

Malgré l’indépendance réciproque des Églises et de l’État, les liens informels entre les deux sphères demeurent importants. L’Église forme la conscience des citoyens, engage à la solidarité et à l’amour de la patrie. L’une de ses missions consiste à réconcilier le pays. Ce qui est d’ailleurs difficile si l’Église, elle-même, est divisée, comme c’est le cas en Ukraine.

Quand les désaccords religieux deviennent politisés

L’Ukraine, qui compte environ 25 millions d’orthodoxes, est représenté par plusieurs Églises de cette confession. L’Église orthodoxe du Patriarcat de Moscou constitue la principale d’entre elles et demeure toujours sous l’autorité de la Russie en dépit d’un certain statut d’autonomie acquis en 1990. La deuxième est l’Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Kiev qui est née en 1992 d’un schisme avec celle de Moscou. Elle n’est pas reconnue par le monde orthodoxe.

La révolution de 2014 a certainement aggravé le clivage entre l’Église ukrainienne du Patriarcat de Moscou et celle du Patriarcat de Kiev. Selon le politologue et philosophe ukrainien Mikhaïl Minakov, la « révolution de la dignité » a abouti à une corruption éhontée, à un nationalisme militant et au déclin des libertés. Il s’agit également de la liberté de religion. Depuis 2014, les églises rattachées au Patriarcat de Moscou ont subi de nombreuses attaques perpétrées par des nationalistes qui profitent des désaccords religieux pour l’utiliser comme un outil d’influence.

Un exemple parmi d’autres des violences des néo-nazis contre les croyants est l’incident qui s’est passé à Nikolayev, dans le Sud du pays. Des ultra-nationalistes ukrainiens sont venus saccager le chantier de construction d’une église orthodoxe du patriarcat de Moscou. Ils ont insulté puis frappé les croyants qui essayaient de les empêcher d’entrer sur le chantier, y compris des femmes âgées. Après avoir pénétré sur le site, ils se sont mis à détruire les fondations de la future église.

En 2016, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe a tenu une réunion pour examiner un rapport sur la persécution de l’Église orthodoxe ukrainienne qui relève du Patriarcat de Moscou. Il s’agissait des chapelles vandalisées, des incendies volontaires et des agressions physiques d’ecclésiastiques.

Mais le plus effrayant, c’est la réaction de l’Église du Patriarcat de Kiev et des autorités ukrainiennes. Il s’agit plutôt de la non-réaction et même de l’approbation des actes violents. De quelles valeurs démocratiques parle-t-on dans le pays où les représentants religieux approuvent l’agression contre les croyants ? L’Union Européenne a vraiment de quoi interroger les autorités ukrainiennes.

Il est évident que les violations du droit à la liberté de religion ou de conviction non seulement déstabilisent la société ukrainienne mais aussi sapent le projet d’intégration européenne.

En effet, l’Ukraine avec ses handicaps (outre les attaques contre certains de ses concitoyens, elle subit une crise économique destructrice avec une chute du PIB de 18% depuis 2014) apparaît comme le voisin qu’il vaut mieux de garder éloigné de soi.

Source de l’image : http://www.lavie.fr/religion/guerre-de-la-propagande-entre-les-eglises-ukrainiennes-19-08-2014-55495_10.php



31 réactions


  • sarcastelle sarcastelle 13 septembre 18:43

    Que les chrétiens rejoignent tous Rome, et ces pénibles querelles s’éteindront faute d’aliments. 


    • njama njama 13 septembre 20:32

      @sarcastelle

      Pourquoi Rome et pas Athènes ?

      La Primauté de Pierre ?
      une vieille antienne ...
      On attend toujours l’imparable démonstration ...


    • sarcastelle sarcastelle 13 septembre 20:50

      @njama

      .
      On attend toujours...
      .
      Tu es Petrus et super hanc petram aedificabo Ecclesiam meam. 

    • V_Parlier V_Parlier 14 septembre 21:16

      @sarcastelle
      « Que les chrétiens rejoignent tous Rome »
      Et comme ça Rome nous organisera l’islamisation en 21 mesures.

      (PS : Historiquement le Pape de Rome n’est qu’un patriarche parmi ceux de l’Eglise Catholique Universelle d’avant Charlemagne. Lequel Charlemagne a provoqué le schisme. Le Pape n’a donc d’importance que par le nombre de fidèles par rapport aux patriarches orthodoxes : Constantinople, Moscou, Antioche, etc..).


  • Courtois Laurent Courtois Laurent 13 septembre 18:57

    bonjour,

    il ne faut pas oublier la dimension « guerre de religion » de la guerre civile ukrainienne.

    La Galicie est catholique, ce qui explique le soutien des catholiques en général et particulièrement français. Le Vatican verse régulièrement des aides humanitaires à l’Ukraine et condamne volontiers la Russie. 


    Le Pape n’ est pas en reste, alors bénir des soldats de l’ATO, sans même prendre le temps de les confesser. Mais comme disait Saint Bernard prêchant la Seconde Croisade « tuez des infidèles, vous serez sûr de votre récompense divine ». 

    http://dev.nrt24.ru/le-pape-francois-benit-un-commando-ukrainien-qui-va-massacrer-des-russophones-au-donbass/

    Sans parler des volontaires français de Azov, donc beaucoup justifient leur engagement par la lutte contre l’orthodoxie qui opprime les chrétiens de Russie...


    • sarcastelle sarcastelle 13 septembre 19:39

      @Courtois Laurent

      .
      Pas sympa de vous moquer comme ça de ce site en indiquant ce qu’il écrit de plus caricatural !

    • Courtois Laurent Courtois Laurent 13 septembre 23:25

      @sarcastelle

      je ne me moque pas, d’ailleurs, je serai mal placé puisque j’ai collaboré bénévolement à Novorossia-Today qui fait parti de la même entité. 


      J’ai mis l’article en lien pour les photos, et j’avoue n’avoir pas lu l’article. 

    • Courtois Laurent Courtois Laurent 14 septembre 07:50

      @sarcastelle

      J’ai pris le temps ce matin de lire l’article, et connaissant de surcroît l’auteur, je ne peux que m’insurger contre vos propos. Il ne fait qu’exprimer un point de vue, à partir de faits d’actualité. 

      De plus, nous sommes loin des :

       « il y à dans un village près de la ligne de front un jeune homme, que personne n’a vu et que je n’ai pas vu, mais je vais vous raconter son histoire » ;

      « j’ai rencontré dans le bus un inconnus qui m’a raconté ceci et cela » ;

      « j’ai un ami, qui a un ami, qui lui remis un témoignage »

      « l’information a été authentifiée par un ami ancien militaire et très près du FSB et du SBU ».

      que nous servent d’autres...


    • sarcastelle sarcastelle 14 septembre 09:19

      @Courtois Laurent

      .
      Je ne peux que m’insurger.....
      .
      En laissant de côté mon message en tête des réponses, qui est simplement une boutade, je relève dans l’article ces formules écrites semble-t-il avec le plus grand sérieux :
      .
      Satan s’est installé à Rome !
      .
      Dieu se trouve en Russie
      .
      Satan se trouve au Vatican
      .
      Le pape François montre à quelle entité diabolique il s’adonne ! 
      .
      Ne cherchez pas plus loin ce que nomme caricature (lassée de la guerre d’Ukraine sur Agoravox je laisse le fond à son auteur). 


    • Courtois Laurent Courtois Laurent 14 septembre 11:33

      @sarcastelle

      « lassée de la guerre d’Ukraine sur Agoravox je laisse le fond à son auteur ».

      Pourriez-vous m’expliquer la raison de cette lassitude ? 


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 14 septembre 11:36

      @sarcastelle

      Pure propagande de guerre pour éventuellement justifier une intervention militaire de Moscou : ça peut toujours servir, même si le précédent de la Crimée (reprise d’une province par des hommes sans insignes) rend la chose difficile à réitérer

      Mais enfin, les autres ne sont pas mieux non plus.

      Entre deux maux, il n’y a rien à choisir.

      Tant pis pour les Ukrainiens


    • sarcastelle sarcastelle 14 septembre 11:52

      @Courtois Laurent

      .
      Pourriez-vous m’expliquer la raison de cette lassitude ?
      .
      Voyez la réponse d’Olivier Perriet ; c’est en gros mon sentiment sur la question.
      J’ai cependant précisé : lassitude de la guerre sur Agoravox, très visiblement ciblé par la propagande russe et pro-russe, des centaines d’articles déjà. 

    • Courtois Laurent Courtois Laurent 14 septembre 15:12

      @Olivier Perriet

      « Pure propagande de guerre pour éventuellement justifier une intervention militaire de Moscou. »


      Je vois très bien de quoi vous voulez parler. Je trouve ses propos de français revanchards expatriés fantasmant sur une Russie agressive pour les venger, totalement ridicule. 

      Et de surcroît ses idiots utiles de l’Otan font le jeux de l’occident.

      La Russie n’est pas impérialiste : c’est un empire.
      La Russie ne convoite pas le pétrole des autres : elle en produit de manière excédentaire.

      La politique de la Russie est l’inverse de l’impérialisme, c’est la bunkerisation, l’envie d’échapper à la mondialisation. 


    • Courtois Laurent Courtois Laurent 14 septembre 15:19

      @sarcastelle

      Bonjour,

      Agoravox vous fait donc l’effet que me font les médias occidentaux. 

      Vous me faites pensez à Cécile Vassié se plaignant sur le plateau de « C’est à vous » qu’internet était sous le contrôle des trolls du Kremlin".

      En réalité, c’est la population française qui est pro-russe et les élites contre Moscou. D’ailleurs la majorité des candidats à la présidentielle étaient pro-russe et par hazard c’est le seul russophobe qui a été élu....


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 14 septembre 15:28

      @Courtois Laurent

      Toutes ces spéculations sur les élections franco françaises sont nulles :
      il n’y a pas que ce paramètre qui compte dans une élection générale.
      Vous croyez quoi, que la population française se passionne pour les querelles ukrainiennes ?


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 14 septembre 19:21

      @Courtois Laurent

      Pour compléter ma réponse, je ne sais pas si la Russie veut se bunkériser.

      Mais la problématique est bien qu’il s’agit d’un empire, avec des frontières mouvantes au cours du temps (l’étymologie d’Ukraine est assez parlante).

      Donc on a donc mille prétextes à des irrédentismes intrancheables où tout le monde a raison. Et tout observateur étranger, les Français en particulier qui voient ça de loin, ne peut pas avoir d’avis sur la question

      Je ne sais pas si Obama a piloté les troubles en Ukraine depuis la Maison Blanche et franchement je n’en ai pas l’impression tant c’est l’UE qui a été en pointe sur le sujet et qui a très mal agit, en tout cas pas mieux que la Russie. Au petit jeu du « c’est qui qui a commencé » on a donc pas mal de choses à se reprocher car l’UE, qui est engagée dans une fuite en avant, n’a rien fait pour calmer le jeu et a soutenu les pires. Elle (et nous par ricochet) est donc bien responsable de la situation merdique actuelle.

      La meilleure preuve c’est la même situation peut tout à fait se reproduire avec le Brexit, qui choque les Irlandais et les Ecossais nationalistes attachés à l’UE, et peut provoquer la dislocation du RU. Bruxelles ne fera certainement rien pour calmer le jeu aussi.


    • V_Parlier V_Parlier 14 septembre 21:29

      @Courtois Laurent
      « Le Pape n’ est pas en reste, alors bénir des soldats de l’ATO... »
      C’est encore pire que ce que je pensais, mais ça s’explique quand on voit que ces « églises » (principalement les uniates restés en bons terme avec le Vatican) étaient présentées sur KTO de façon toute innocente : http://www.youtube.com/watch?v=SKUY-O95J_E .


    • Courtois Laurent Courtois Laurent 15 septembre 08:05

      @V_Parlier

      Bonjour,

      Merci pour la video ! L’intervenant est Antoine Arjakovski qui avait été le sujet d’un de mes articles.

      C’est un pure propagandiste galicien, un de ces fossoyeurs de l’Ukraine.

      https://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/lecture-de-la-presse-propagandiste-188329

      Bonne journée à vous


    • VivreenRussie VivreenRussie 16 septembre 07:54

      @Olivier Perriet

      « Je ne sais pas si Obama a piloté les troubles en Ukraine depuis la Maison Blanche »
      Quelques articles sont régulièrement traduits sur un site français.

    • vesjem vesjem 16 septembre 10:12

      @Olivier Perriet
      t’as pas l’air de suivre l’actualité ni les évènements avec grande finesse ni profondeur ;
      essaie de regarder le dessous des cartes ; tout est sur le net ; à moins que ton rôle est autre...


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 16 septembre 16:07

      @vesjem

      Pourquoi dire que « tout est de la faute des USA », c’est être deep ?
      Roots peut-être ?


    • vesjem vesjem 16 septembre 19:34

      @Olivier Perriet
      tu sembles faire l’âne pour avoir du foin ; les usa ne sont pas en cause sauf q’une bande de mafieux ultra riches (essentiellement d’ « origine » américaine) veulent le pouvoir sur le monde ;
      si tu ne comprends pas le forcing pour la domination du dollar sur notre planète, c’est soit : tu n’as pas réfléchi assez (ou documenté), soit tu désinformes ;


    • vesjem vesjem 17 septembre 09:26

      @Olivier Perriet
      ton silence est révélateur


  • Alren Alren 13 septembre 19:06

    Encore une fois, les religions démontrent ostensiblement leur caractère pernicieux et le soutien qu’elles apportent davantage à la haine qu’à l’amour du prochain qu’elles proclament toutes plus ou moins pourtant.

     L’OSCE s’inquiète des persécutions religieuses dans l’Ukraine nazifiée mais reste de marbre devant les persécutions « ethniques » : c’est révélateur !


  • Vera79 14 septembre 15:10

    « apparaît comme le voisin qu’il vaut mieux de garder éloigné de soi. »

    On aimerait que la Russie vous lise ! C’est normal de combattre le patriarcat de Moscou puisqu’il est l’émissaire dans les paroisses de la politique du Kremlin ! Un petit rappel ... le 24 août 1991 l’Ukraine est redevenue indépendante !! Le 5 décembre 1994 lors de la signature du mémorandum de Budapest, la Russie s’engageait au respect de la sécurité, de l’indépendance et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine en contrepartie de l’abandon de l’arme nucléaire ...
    L’indépendance s’entend aussi au niveau religieux !!
    Il serait bien de comparer l’évolution économique ... alors que la Russie est en récession (0,2 %) en 2016, le PIB de l’Ukraine enregistre une croissance de 2,2 % ! C’est la Russie qui souffre le plus de la guerre qu’elle a déclenchée.


    • V_Parlier V_Parlier 14 septembre 21:22

      @Vera79
      Ma pauvre, il ne vous reste plus que la méthode Coué je vois !
      Quant à cette « indépendance » qui justifierait la non-reconnaissance du patriarcat de Moscou, je vous rappelle que tous les catholiques dans le monde ne sont pas romains, et pourtant ça ne les gêne pas. Il y a plusieurs patriarcats othodoxes (reconnus par le Concile) mais il n’y en a pas un pour chaque pays. Vous le savez très bien mais je l’écris pour les autres qui, non informés, pourraient croire en vos boniments.


    • Courtois Laurent Courtois Laurent 15 septembre 08:16

      @Vera79

      J’ai beaucoup aimé votre usage inversé du memorandum de Budapest.

      Je vous rappelle qu’en 1994, la Crimée était indépendant et qu’elle était devenu ukrainienne suite à l’intervention des troupes spéciales de Kiev.

      L’intervention de la Russie n’est donc qu’un bis repetita.

      Et concernant les chiffres économiques, c’est bien beau de nous présenter votre 0,2/2,2%

      C’est facile d’avoir 2,2 % de croissance quand on a eut -6,6 % de décroissance en 2014 et 9,9 % en 2015.

      Si on fait le bilan 2014 - 2016 : Ukraine = décroissance = -14,3 %

                               Russie =décroissance = - 2,4 %

      La Russie à donc de la marge par rapport de l’Ukraine.


  • QAmonBra QAmonBra 14 septembre 17:09

    Merci @ l’auteur pour le partage.


    L’Ukraine, ou du moins ce qu’il en reste, est une création territoriale du soviétique ukrainien Nikita Khrouchtchev, dont la Crimée est plus surement russe que Mayotte n’est française et dont la population a décidé le retour à la mère Russie (ou du naturel) au galop. (cosaque oblige !)

    Comme une opération dite blanche en comptabilité, la croyance ou l’incroyance ne change rien à l’affaire, un con reste un con, tout au plus pourra t on dire de lui que c’est un con catholique, orthodoxe de Kiev ou un con athée.

    Caractéristique première du con ? L’utilisation de la violence pour contraindre autrui à croire ou penser comme lui et comme, en ce domaine pas plus qu’ailleurs, il n’existe de génération spontanée, c’est bien avec les jeunes cons que l’actuelle société ukrainienne fabrique les vieux. . .

    • QAmonBra QAmonBra 14 septembre 17:23

      @QAmonBra


      P.S. : Le terme fasciste peut remplacer de façon châtrée l’expression triviale utilisée, mais cette dernière est si française que voila encore une que les anglo-$ionistes n’auront pas !

  • Crab2 15 septembre 11:24
    L’Objet du débat à propos de l’article daté du mardi 12 septembre 2017 titré : " Droits du Citoyen et de la Citoyenne " L’Objet du débat

Réagir