mardi 12 mars - par PRCF

Une victoire du peuple algérien

A la suite des manifestations massives en , le pouvoir à Alger a renoncé à présenter le président à un cinquième mandat. Une victoire du peuple algérien.

Une victoire du peuple algérien.

Communiqué de la Commission internationale du PRCF

Le peuple algérien vient de remporter une victoire.

Le président Bouteflika ou plutôt, le clan qui se cache derrière cet homme très diminué renonce à un cinquième mandat.

Incontestablement c’est la mobilisation massive des Algériennes et des Algériens, notamment des jeunes et des femmes, qui a fait plier le système oligarchique qui est en place en Algérie et qui démolit pierre par pierre les conquêtes sociales de la lutte d’indépendance.

Le PRCF salue cette étape historique.

Reste que la question qui se pose aujourd’hui à l’Algérie est celle de l’alternative politique.

On sait que ceux qui accaparent les richesses du pays ne lâcheront rien sans que le combat populaire ne les y contraigne.

Plus que jamais le mouvement populaire doit s’organiser et imposer une véritable changement démocratique sur la base d’un programme avec des objectifs politiques, économiques et sociaux progressistes et patriotiques, anti-capitalistes et anti-impérialistes avec un gouvernement populaire, émanant du peuple et exprimant ses aspirations.

C’est autour d’un tel programme que seront démasqués ceux qui “veulent que tout change pour que rien ne change”.

Saluons la lucidité et le courage de nos camarades du PADS qui malgré la répression et les mensonges ont tenu aux travailleurs et au peuple le discours de la vérité et dessinent une alternative authentiquement progressiste dans la perspective du socialisme.

Le peuple algérien qui a triomphé du colonialisme français, puis de l’intégrisme islamiste téléguidé par l’impérialisme US, saura reconnaître ses vrais amis et construire son émancipation sociale et nationale du joug du capitalisme et des impérialistes.

Le peuple algérien qui a triomphé du colonialisme français, puis de l’intégrisme islamiste téléguidé par l’impérialisme US, saura reconnaître ses vrais amis et construire son émancipation sociale et nationale du joug du capitalisme et des impérialistes.

https://www.initiative-communiste.fr/articles/international/une-victoire-du-peuple-algerien/


Retrouvez toutes les informations et appels à l’action des camarades algériens en suivant le site internet du journal du PADS le Lien



8 réactions


  • JL JL 12 mars 14:35

    Victoire, c’est vite dit ! son quatrième mandat a transformé en mandat à durée indéterminée.

     

    Ce pouvoir est peut-être bien vécu par qui vous savez, comme le meilleur rempart contre l’islamisme et contre le communisme.


    • Fergus Fergus 12 mars 15:08

      Bonjour, JL

      « Victoire, c’est vite dit ! son quatrième mandat a transformé en mandat à durée indéterminée »

      En effet ! Rien n’est gagné pour les Algériens : le clan de l’ombre garde la mainmise sur le pouvoir, et probablement pour des années, le temps  officiellement  de pondre une nouvelle constitution, d’organiser un référendum constituant et de mettre en place un nouvelle campagne présidentielle.

      Bref, deux ans au bas mot ! Le temps de mettre au point de nouvelles ruses pour ne rien lâcher du gâteau que se partagent les oligarques du FLN et les militaires depuis tant d’années !!!


    • JL JL 12 mars 15:32

      @Fergus
      bonjour,
       
      et surtout, le temps de trouver un « dauphin adoubé ».


    • Fergus Fergus 12 mars 20:08

      @ JL

      Cela va de soi : les intérêts des militaires et des dignitaires du pouvoir sont trop grands pour être abandonnés à un processus démocratique.


  • OMAR 12 mars 18:58

    Omar9

    .

    L’Auteur :Le président Bouteflika ou plutôt, le clan qui se cache derrière cet homme très diminué renonce à un cinquième mandat.

    .

    Quant le peuple algérien disait non au 5ème mandant à cette marionnette de Bouteflika, en réalité, il disait non à toute cette mafia au pouvoir en Algérie, depuis 1962....

    .

    Le retrait de la candidature de Boutef ?

    Une grotesque tactique de cette meute barbare , cupide et assoiffée de pouvoir, pour gagner du temps, pour dénicher un pigeon du genre Mohammed Boudiaf., 

    .

    Mais cette fois-ci, c’est difficile et les gros rats comme Ouyahya ou Sidi Said commence à quitter le navire de cette diabolique et mafieuse nébuleuse...

    https://www.liberte-algerie.com/actualite/ouyahia-une-demission-et-des-interrogations-117714

    .

    Quoi qu’il en soit, RDV vendredi prochain, avec le peuple algérien....


  • Parrhesia Parrhesia 13 mars 09:59

    Si la candidature de M. Bouteflika devait être remplacée suivant le même processus politique que celui qui a provoqué en France le remplacement de m. Sarkozy par m. Hollande et de m. Hollande par m. Macron, nous ne voyons vraiment pas ce qui risquerait de changer positivement dans l’évolution de la socio-économie algérienne ; non plus que dans la marche du peuple algérien vers la démocratie !!!

    Il n’y a là aucune critique d’une quelconque démarche algérienne en cours, quelle qu’elle soit. Il y a simplement le vœu qu’aucun autre pays que la France ne soit victime de ce type de malédiction  !!!


  • seul le contenu compte... seul le contenu compte... 13 mars 13:52

    @ l’auteur :

     

    Pas si simple que cela.

    Il a repoussé l’échéance électorale pour permettre l’escroquerie suivante :

     

    Remplacer SA république par une nouvelle.

    Alors il est clair que en termes démocratiques, SA république ne l’est pas du tout, et les habituelles chèvres libérales ne manqueront pas de venir bégueter leurs habituelles stupidités, sans jamais détailler ’ ce qui n’est pas démocratique ’ ET quels sont ces fumeux critères, mais l’escroquerie tient en un autre concept.

     

    Le même qu’en 1958 en France.

    Oh que si.

    Une nouvelle ’ constitution ’ est en cours d’élaboration, en Algérie...

    Une sorte de ’ seconde république ’, si vous visualisez le concept.

    Et elle est ’ présentée ’ comme ’ inclusive ’...

    Bah oui, forcément, ils ne leur restait pas tant de mots que cela, après ’ nos ’ ; grand débat ; cahiers de doléances et autre grande consultation...

    Alors ce sera ’ inclusif ’...

     

    Donnez votre avis, on fera sans.

     

    Ah vous n’aviez pas ’ vu ’ ça comme ça, vous ?

    Il est vrai que les chèvres meRdiacratiques ont ’ peu ’ abordé le ’ sujet ’ sous cet angle, pourtant primordial, dans l’établissement d’une nouvelle constitution, non ?

     

    Ils feraient bien de se méfier du niveau culturel des jeunes Algériens...

    Parce que contrairement aux débilités régurgitées par les fachonalistes, ils ne vont pas ’ envahir ’ la France ( quels débiles... ), mais ils pourraient par contre bien réussir à exiger une constituante un peu plus ’ populaire ’ que ’ inclusive ’.

     

    Enfin ça, ce sera si ’ comme par hasard ’ les terroristes-islamistes ne reviennent pas sur le devant de la scène, ’ offrant ’ une nouvelle digression pour ’ inciter ’ à la mise en place d’une seconde république aussi peu ’ démocratique ’ que l’actuelle...

       

    Si seulement 10% de la valeur des richesses naturelles extraites sur le territoire Algérien étaient reversés à l’état Algérien, l’ Algérie serait un paradis public.

     

    10%, c’est bien ’ en dessous ’ de la ’ flat-tax ’ ?

     


Réagir