vendredi 8 janvier - par MrMétaphysique

USA, Prise du Capitole (2) - L’Empire contre-attaque : vers une destitution de Trump ?

 

Depuis la prise du Capitole du 6 janvier 2021, les élites politiques américaines tentent de reprendre la main en menaçant de procéder à la destitution de Donald Trump. Il s'agit d'une tentative de coup d'État judiciaire dont on ne peut expliquer le caractère absurde, puisqu'il ne reste que 13 jours de mandat, qu'en comprenant sa motivation réelle : réprimer le peuple, dont les élites craignent qu'ils ne se révoltent contre elles. 

Cet article est la suite du premier du nom "USA, Prise du Capitole - Une victoire pour Donald Trump", qui constitue désormais une série d'analyses personnelles sur ces événements extra-ordinaires de la journée d'hier. À chaque fois, je cherche, non pas à me prononcer "pour" ou "contre", mais à tirer les leçons politiques de ce qui se passe, bien au-delà des discours convenus et des analyses simplistes qui sont matraqués dans les médias.

N'oubliez pas de noter l'article et de le partager si vous le trouvez intéressant et pertinent. Il risque de ne pas vous laisser indifférents. 

 

***

 

JPEG

 

La déferlante de réactions unanimes de la classe politique et médiatique mondiale depuis hier confirme mes analyses à chaud de la prise du Capitole par les sympathisants de Trump le 6 janvier 2021.

Un élément nouveau a fait son apparition ce matin : l’idée de procéder à la destitution du président encore en exercice, Donald Trump, accusé d’être responsable de l’insurrection de la veille, elle-même dénoncée comme un déluge de violence d’extrême-droite.

Pour nous qui voulons prendre du recul par rapport au matraquage univoque des commentaires journalistisques, il nous faut poser cette question à la fois simple et naïve, mais hautement politique : à quoi peut bien servir de destituer un président dont le mandat s’achève dans 13 jours ?

D’autant plus que Donald Trump a fini par accepter, ce 7 janvier et sur pression de la classe politique américaine, de transmettre le pouvoir à Joe Biden le 20 janvier prochain, tout comme Socrate bût en son temps la ciguë.

Pourquoi est-ce que ça n’est pas suffisant ?

Le problème de la prise du Capitole n’était-il pas d’être une tentative de coup d’État, un refus de respecter le résultat des urnes par Trump et ses supporters ?

Mais alors pourquoi destituer Trump qui annonce passer le pouvoir à Biden ?

S’il faut destituer celui qui va transmettre lui-même son pouvoir, c’est parce que l’enjeu est tout autre que celui qui est clamé dans les médias.

Il faut interpréter cette tentative de destitution comme une contre-attaque dans un rapport de force qui a été instauré par les supporters de Trump hier, rapport de force hautement politique pour la conquête du pouvoir, qui ne se joue plus dans le cadre limité de la procédure électorale de choix d’un président mais l’excède désormais, puisque d’un côté on a une entrée par la force dans le Capitole, et de l’autre une procédure judiciaire de destitution.

La classe politique américaine rend coup pour coup.

Elle répond par un coup d’État à ce qu’elle nomme elle-même un coup d’État.

La tentative de destituer celui qui va passer lui-même le pouvoir dans 13 jours est le véritable coup d’État de ce jour.

Comment va-t-elle donc choisir de se qualifier elle-même ?

D’un doux mot d’ordre qui s'élève depuis ce matin et au nom duquel on peut tout légitimer : « la défense de la démocratie ».

Dans mon précédent article de cette nuit, j’avais déjà comparé la prise du Capitole du 6 janvier de 2021 à l'accession de Jean-Marie Le Pen au second tour de l'élection présidentielle française le 21 avril 2002. Là aussi, la même unanimité dans la condamnation avait surgit d’un coup en se parant du nom commode de « front républicain ». La tentative de destitution de Trump est un « front républicain » mondial et mondialisé.

Et comme en 2002, la disproportion des réactions - allant désormais jusqu’à une tentative de coup d’État judiciaire - et leur caractère unanime a pour fonction de masquer l’événement réel en créant un événement sur l’événement, c’est-à-dire en noyant le poisson par un flot continu de commentaires. En 2002, l’événement était l’arrivée de Le Pen au second tour, mais il devint, par un tour de passe, l’union nationale appelée « front républicain ».

 

PNG

Publicité

 

Perry Anderson, un intellectuel anglais d’extrême-gauche, et donc peu susceptible de complaisance avec le fascisme, avait identifié dans cet unanimisme le retour du pétainisme dans la résurgence du moment historique du vote des pleins pouvoirs du 10 juillet 1940 sous les applaudissements de la classe politique française réunie à l’Assemblée nationale. Dénonçant avec ironie l’hystérie de la campagne électorale de l’entre-deux tours de 2002, il voyait dans l’élection de Jacques Chirac à 82% une prétendue restauration de l’honneur de la France, salie par l’ennemi de circonstance qu’était Jean-Marie Le Pen. Dans les deux cas, il s’agissait pour les élites d’éviter une catastrophe par un sursaut patriotique factice destiné à consolider en réalité le pouvoir des élites en place. Or, comme le remarque Perry Anderson, l’histoire se répète en tournant de la tragédie à la farce : il n’y avait nul danger d’une victoire de Le Pen en 2002. La suite fut une victoire écrasante de Chirac aux élections législatives, dépouillant ainsi les électeurs de gauche qui avait appelé à voter pour lui au nom du front républicain d’une représentation conséquente à l’Assemblée nationale, et lui ainsi accordant des "pleins pouvoirs" qu’il n’aurait jamais pu espérer sans l’appel au « front républicain ». Le résultat fut donc la consolidation de la majorité sortante, des élites de droite et de gauche derrière un unique champion.

Perry Anderson utilise une expression française pour qualifier ce moment : ce fut une « journée des dupes ».

Et c’est exactement ce à quoi nous sommes en train d’assister.

En effet, la justification donnée au recours à la procédure de destitution de Donald Trump est la prétendue violence extrême qui aurait été celle des supporters de Donald Trump hier - tout comme, en 2002, il y avait un prétendu risque d'accès de l'extrême-droite à la présidence de la République.

Cet argument de la condamnation de la violence ne saurait tenir étant donné que l’unique mort de cette vraie-fausse insurrection armée est une supportrice de Donald Trump assassinée par la police, un fait sur lequel les médias n’insistent pas trop, parce qu’il vient gâcher le Grand Récit du péril fasciste.

 

JPEG

 

Par ailleurs, notre cher président Emmanuel Macron, qui s’est fendu cette nuit d’une vidéo pour soutenir les élites américaines contre leur peuple au nom de "We believe in democraty" (rien n'est jamais trop gros), a sans doute oublié que la répression des Gilets Jaunes ordonnée par ses soins et exécutée par ses CRS a créé plus de blessés et de morts non seulement que la violence des Gilets Jaunes à laquelle elle était censée répondre, mais également, et de loin, que la violence des supporters de Donald Trump hier.

Par ailleurs, sur le plan des principes démocratiques, il faut nous attendre à un recul sans précédent des libertés politiques, notamment en France, avec la peur des Gilets Jaunes.
C’est le sens de la vidéo de Macron et de l’unanimité de la classe politique française : créer une union de caste pour se drigier vers un vote large de lois répressives antidémocratiques. 

C’est au nom de cette démocratie dont ils prétendent se faire les défenseurs qu’ils voteront de nouvelles restrictions de liberté.

On pourrait résumer ainsi : « pour que le peuple ne vole pas la démocratie, volons-la lui de manière préventive ! »

C’est ainsi que nos démocraties reculent : non pas à cause des insurrections comme celles de la prise du Capitole ou des électeurs de Jean-Marie Le Pen, mais à cause de la réaction des élites à ces événements et leur volonté de reprendre le contrôle de la situation d’une main de fer.

Toute la comédie démocratique consiste à vous faire approuver ce recul de la démocratie par peur de prétendus fascistes à tête de vache.

Le péril pour la démocratie n’est donc peut-être pas là où on le croit.
Tout comme la violence - du côté des CRS de Macron en France, du côté des forces de sécurité du Capitole en Amérique.

L’unanimisme de la classe politique mondiale n’a donc pas pour cause un dégoût de la violence, mais de son usage, même modéré, par le peuple. Il s’agit d’éteindre à la racine toute possibilité de contagion d’un phénomène insurrectionnel.

Tout comme je l’avais affirmé cette nuit, c’est bien Trump qui est sorti gagnant de la prise du Capitole parce que ce fut une véritable démonstration de force et de détermination de ses soutiens. C’est uniquement parce qu’il a gagné cette bataille que les élites s’activent désormais pour le destituer.

L’enjeu pour la caste est de reprendre la main.

Et cette main, elle est facile à reprendre : d’abord, l’élection de Joe Biden a été certifiée par le Congrès et il est le président élu disposant par ailleurs du Sénat et de la Chambre des représentants ; ensuite, les médias sont hostiles sans discontinuer à Trump depuis 2016, ils ont le monopole de la parole publique et en usent comme d’un quatrième pouvoir ; enfin, les apparatchiks du parti républicain ont toujours été hostiles à Trump et ne se sont rangés de son côté que tant qu’il était président, c’est-à-dire tant qu’il y avait des postes à prendre, entre son élection en 2016 et sa défaite en 2020.

Cette dernière trahison des républicains, qui n’ont pas vu venir Trump en 2016, qui pour certains se sont même prononcés contre lui à l’époque en déclarant voter pour Hillary Clinton, est une condition nécessaire pour qu’aboutisse la procédure de destitution contre Donald Trump. Les rumeurs relayées par les médias indiquent que des ministres même du gouvernement de Trump pencheraient en faveur de sa destitution. Qu’est-ce que c’est, si ce n’est le baiser de Judas ?

La tentative de destitution de Trump ce 7 janvier est la tentative désespérée de masquer sa victoire du 6 janvier 2021.

Les réactions à mon affirmation de cette nuit selon laquelle Trump est le grand gagnant de cette prise du Capitole se sont heurtées à l’incompréhension, qui pourrait se retrouver confortée par la destitution potentielle de Trump.
L’idée naïve est la suivante : un président destitué ne peut pas être victorieux.

Publicité

C’est là l’erreur, née d’un rapport superficiel à la politique et à l’histoire.

Les exemples ne manquent pas où des hommes, soit emprisonnés, soit abandonnés par leurs semblables, soit carrément tués, ont pourtant été retenus par l’histoire comme des vainqueurs, parce que malgré leur mise à mort, réelle ou symbolique, ce sont leurs idées qui ont fini par s’imposer.

L’archétype de cette manière paradoxale de triompher est la cruxifixion du Christ qui, trahi par les siens, fut livré, jugé et exécuté. La thèse qui fonde le christianisme est que sa mort, la mort de cet innocent, accomplit le salut du genre humain par le rachat de ses péchés. Sans avoir besoin de souscrire à cette thèse hautement religieuse, une simple observation peut relever le fait que, malgré son exécution publique, 2000 ans plus tard, le christianisme est la religion la plus répandue au monde et que l’empire romain s’est effondré. 

Le Christ n'est-il donc pas sorti victorieux de son rapport de force avec Ponce Pilate ? Sa mort n'aura été que l'accélérateur de sa victoire, et s'il était resté en vie, peut-être n'aurions-nous jamais entendu parler de lui. 

Affirmer que la prise du Capitole est un triomphe pour Donald Trump n’est donc pas incompatible avec sa potentielle destitution, ou le fait qu’il soit mis prochainement en prison.

Pourquoi ?

Parce que sa victoire n’est pas électorale, elle ne s’est pas non plus jouée dans la rue par la prise du pouvoir que les supporters de Trump n’ont jamais visée, sinon les débordements auraient eu une toute autre ampleur.

La victoire de Trump est politique - ce pour quoi elle n’est pas électorale, ce que nous avons tant de mal à comprendre puisque nous avons réduit la vie démocratique à la procédure de l'élection.

Cette victoire, c'est que désormais toutes les élites politiques occidentales craignent que les peuples ne se soulèvent contre elles.

Cette crainte les hante.

Le Manifeste du parti communiste de Karl Marx et de Friedrich Engels commence par ces mots : « un spectre hante l’Europe : le spectre du communisme ».

Aujourd’hui, un spectre hante l’Amérique : c’est celui du trumpisme.

Et plus généralement en Occident, celui du populisme.

La tentative de coup d’État contre Trump est une tentative de faire disparaître ce spectre.

Mais le propre des spectres est d’être insaissisables…

 

*

 

JPEG

 

Toutes les insurrections armées de l'histoire ont été suivies par une période de Réaction violente, passant par la répression physique et judiciaire des insurgés, afin, non pas seulement de rétablir l'ordre compris comme statu quo, mais d'obtenir la soumission de ceux qui se sont rebellés la veille.

C’est ce à quoi nous assistons aujourd’hui.

Et cela passe d'abord par la manipulation médiatique qui impose une compréhesion biaisée des événements. 

L’empire, donc, contre-attaque… mais il a en face de lui une masse aussi nombreuse et insaisissable qu’un spectre : le peuple.



192 réactions


    • Gollum Gollum 9 janvier 15:08

      @The White Rabbit

      Moi ça me laisse sur le Q tout ça... smiley

      C’est peut-être l’événement le plus fantastique depuis que la Bible a été écrite, et sans doute sa justification, son aboutissement.

      Alors que l’archéologie moderne montre abondamment que la Bible c’est du mythe construit... ben tiens comme la mythologie QAnon..


    • Francis, agnotologue Francis 9 janvier 15:17

      @Gollum

      ’’Je ne crois pas à un plan d’un nouvel ordre mondial. Cela n’existe pas.’’

      @doctorix, complotiste
      « La plus grande malice du diable est de faire croire qu’il n’existe pas. » Baudelaire 

       
      Je dirai pour la part que la plus grande ruse du diable c’est pas de faire croire qu’il n’existe pas, non, c’est

      de nous faire croire que le diable c’est celui qui le découvre.
       
      Ceux que le diable nomme les complotistes sont tout simplement les individus qui sont immunisés contre le syndrome de Stockholm, ceux qui, comme il est dit dans francesoir cité par doctorix : « ... se détournent de l’effet de meute et sont capables d’assumer leur liberté de penser et d’agir. Ceux-là demeurent fidèles et loyaux à leurs engagements intimes, à leur intégrité, pour finir à eux-mêmes. Ils sont devenus denrée rare dans ces temps qui pourtant les appellent à leur souveraineté. »
       
      Nous sommes tous aujourd’hui prisonniers dans un Triangle de Karpman construit irrésistiblement au fil du temps dans lequel BigPharma tient le rôle de sauveur qui prétend se substituer à nos systèmes immunitaires défaillants et nous sauver contre un bourreau nommé coronavirus.
       
      Trop de gens immatures se comportent tels des enfants naïfs qui sont d’autant plus disposés à monter dans la voiture d’un inconnu que cette voiture est belle et que le conducteur parle bien.
       


    • Le Sudiste Le Sudiste 9 janvier 15:38

      @Francis

      La plus grande ruse du diable c’est pas de faire croire qu’il n’existe pas, non, c’est de nous faire croire que le diable c’est celui qui le découvre.

      Level 9. Bravo !


    • Francis, agnotologue Francis 9 janvier 15:53

      @Le Sudiste
       salut,
      merci.


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 janvier 19:16

      @doctorix, complotiste

      Cerise sur le gâteau Lacombe s’est fait vacciner, alors qu’elle avait prétendu avoir eu le covid en septembre smiley


    • Francis, agnotologue Francis 10 janvier 09:29

      @cettegrenouilleci
       
       après mon vote il y avait ×7


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 janvier 09:50

    Le parallèle fait avec l’élection de Chirac en 2002 est intéressante, mais il faut aller jusqu’au bout du raisonnement.

    On sait maintenant que cette mascarade n’avait qu’un but : le « vote utile » qui ramène des voix d’une autre famille pour légitimer un choix qui aurait été contesté autrement. La recette a eu tellement de succès qu’elle a été reprise à chaque élection et que la famille Le Pen a fait son fond de commerce du rôle de repoussoir, l’apothéose étant la dernière présidentielle française. On dirait que la famille politico-économique qui use de ce stratagème est tellement soudée qu’elle en oublie elle-même les frontières, ce qui a fait dire au lauréat sus-évoqué : « NOUS ne céderons rien à la violence de quelques-uns qui veulent remettre en cause la démocratie » 

    Chez ces gens-là, on a le sens de la famille, comme chez les Le Pen mais en plus étoffé ! Tout comme est plus étoffée la manipulation des idiots utiles pour légitimer par la trouille un nouveau président qui, autrement, aurait été en permanence contesté. On verra si ça suffit !


    • velosolex velosolex 8 janvier 13:37

      @Séraphin Lampion
      Je crois que vous confondez l’élection de Chirac avec celle de Miss France, chaperonnée par madame de Fontenoy. 
      Qu’importe, le roi est nu, et il est pas beau à voir.
      Qui peut voter pour ce tas de jambon, dont le sourire ressemble à une tranche de rillettes, et qui ne pense qu’à augmenter son lard ?

      Il n’avait pas assez de vote au comice agricole, et a tenté de convaincre les cochons qu’on l’avait volé. ca me rappelle « la ferme des animaux, » pour ceux qu’ont pas lu ce bouquin d’orwell. ce qui fait beaucoup de monde je pense ici


    • Captain Marlo Captain Marlo 9 janvier 11:22

      @velosolex
      Qui peut voter pour ce tas de jambon ?

      Au hasard, les millions de chômeurs qui ont retrouvé du travail ! A la fin du double mandat d’Obama, il y a avait 102 millions d’Américains sans travail.
      A cause des délocalisations en Chine et grâce au libre échange de la mondialisation, comme chez nous !

      Trump a obtenu 11 millions de voix de plus qu’en 2016, non sans raison ! Pourquoi voulez -vous que les classes populaires votent pour les Démocrates qui les ont mis au chômage ?? Ils sont contents d’avoir retrouvé du travail, et de ne plus vivre dans la rue, dans leur voiture ou dans les égouts.

      Mais comme des emplois, vous vous en foutez, comment pouvez-vous comprendre les électeurs de Trump ?


    • Eric F Eric F 11 janvier 18:51

      @michalac
      Pour rester objectif, on ne peut pas dénier à Trump un certain succès en terme d’augmentation de l’activité économique du pays avec un effet positif sur l’emploi et le niveau de rémunération y compris pour les catégories modestes. Certes, cela s’est fait sans considération des impacts environnementaux et au prix de déficits publics colossaux.


  • phan 8 janvier 10:05
    La loi et l’ordre  : Le serial loser peut toucher une pension à vie qui s’élève à 17 500 dollars par mois. Avec les frais de voyage, de sécurité, de bureau, de coiffeur et d’assurance-maladie, qui seront offerts par le contribuable américain. 

    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 janvier 10:41

      @phan

      alors tu crois qu’ils veulent lui couper les vivres en le destituant ?
      Le stupre et l’opprobre ?
      Ils vont confisquer la tour et l’exposer en Place de Grève, sur un pilori ?


    • Et hop ! Et hop ! 8 janvier 10:54

      @phan

      Il n’a pas du tout besoin de ça pour vivre, il a financé ses campagnes électorales sur ses propres deniers.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 janvier 10:59

      @Et hop !

      ça, c’est la légende...
      mais en plus, ses deniers ne sont pas « propres » 
      c’est un gangster
      comme les autres, car le clan Kennedy est aussi une famille de gangsters


    • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 8 janvier 11:06

      @Et hop !

      « Ses propres deniers » smiley
      https://www.fec.gov/data/candidate/P80001571/


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 janvier 11:48

      @Sergeant Pepper

      il n’y a rien de mieux qu’un sceau officiel pur consolider une légende !


    • phan 8 janvier 12:20

      @Et hop !
      <<il a financé ses campagnes électorales sur ses propres deniers>>

      Joe Biden aura dépensé près de 1,3 milliard d’euros pour sa campagne, un peu plus qu’Hillary Clinton en 2016. Même somme pour Donald Trump, mais ici, c’est un tiers de plus qu’il y a quatre ans.

      Un président élu va rembourser sa dette électorale les 2 premières années et va lever des fonds pendant les 2 dernières années pour sa prochaine réélection .

      Comment devenir millionnaire ? d’abord être milliardaire comme Trump et de perdre quelques millions ...

      PS : La fortune de Trump est estimée à 2,6 milliards de $ et crie à la fraude pour gruger les naïfs ...


    • phan 8 janvier 12:33

      @Séraphin Lampion
      La procédure de destitution va durer un certain temps, il lui reste que 12 jours pour quitter la Maison Blanche et demander l’asile économique chez son pote Kim. L’esturgeon écossais a dit qu’il n’est pas la bien velue à Balmedie près d’Aberdeen ...


    • Captain Marlo Captain Marlo 9 janvier 11:30

      @ phan,

      il lui reste que 12 jours pour quitter la Maison Blanche et demander l’asile économique chez son pote Kim.

      Il y a une autre alternative qui est prévue dans la Constitution, quand il y a des ingérences étrangères qui mettent en péril la république américaine.

      "L’infiltration par le PCC des grandes entreprises pharmaceutiques, des grandes technologies, des médias traditionnels, des machines à voter, des législateurs, des régulateurs, des universités et autres. "Nous vivons sous l’occupation ennemie".

       


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 janvier 17:22

      @Séraphin Lampion

      C’est quand même le seul président à ma connaissance qui a refusé d’être payé pour ça...


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 janvier 17:28

      @phan

      Serial loser ? Il s’est présenté à une seule élection, une seule fois dans sa vie et a été élu président.

      Et s’il n’y avait pas eu fraude massive, il le serait à nouveau...

      J’ai déja vu des loosers plus pathétiques.


    • Cyril22 9 janvier 18:35

      @Philippe Huysmans
      « s’il n’y avait pas eu fraude massive, il le serait à nouveau... »
      Ce n’est effectivement pas un looser, la preuve, il invente des fakes pour ne pas reconnaitre sa défaite, c’est un expert du bluff. Et il se trouve des fanatiques pour adhérer à ces fables, c’est ça qui est pathétique.


    • The White Rabbit The White Rabbit 9 janvier 18:44

      @Cyril22

      Je regrette, mais philou est un très bon pronostiqueur.
      Vous lui demandez le tirage du tiercé et il vous suffit de parier l’inverse pour gagner smiley


    • Cyril22 9 janvier 21:29

      @The White Rabbit
      « philou est un très bon pronostiqueur. Vous lui demandez le tirage du tiercé et il vous suffit de parier l’inverse pour gagner »
      en tout cas son pronostic d’il y a quelques semaines selon lequel « on s’achemine vers une désignation de Trump à la présidentielle » a lamentablement foiré, on s’étonne que des gens se discréditent à formuler péremptoirement des affirmations impossibles. Le bluff de Donald n’a trumpé que ses propres adulateurs !


    • phan 9 janvier 23:20

      @Philippe Huysmans
      << Et s’il n’y avait pas eu fraude massive, il le serait à nouveau

      >>
      Contredisant Trump, Barr dit “ne pas avoir vu de fraude” pouvant changer le résultat de l’élection
      Un mensonge répété 1000 fois est toujours un mensonge.
      Serial loser : 61 recours en justice, 60 perdus.


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 9 janvier 23:23

      @phan

      Un mensonge répété 1000 fois est toujours un mensonge

      On ne peut pas mieux dire...


    • phan 9 janvier 23:51

      @Captain Marlo
      << L’infiltration par le PCC

      >>
      La compagnie Trump a obtenu une trentaine de licences commerciales qui portent son nom en Chine. Les dossiers du président des États-Unis ont été déposés pour certains depuis plusieurs années, mais le calendrier provoque la colère d’élus démocrates qui évoquent des conflits d’intérêts en violation de la Constitution.

      Quand les enfants d’Ivanka Trump chantent pour le président chinois


    • Captain Marlo Captain Marlo 10 janvier 12:22

      @phan

      Oui et alors ? Quel rapport avec les ingérences du Parti Communiste chinois dans les élections américaines ??


    • phan 10 janvier 13:35

      @Captain Marlo
      Les ingérences du Parti Communiste Chinois, les machines de vote Dominion, auraient utilisé un logiciel fabriqué sous l’impulsion de Hugo Chavez, les fraudes massives..., sont des élucubrations débiles des adeptes de Q,ânon.
      Trump avec son organisation mafieuse est aussi mondialiste.

      Hong Kong : l’ingérence occidentale la main dans le sac ! par Bruno Guigue

    • phan 10 janvier 14:18

      @Captain Marlo

      Chavez à l’origine des machines de « fraude » aux Etats-Unis ? L’étonnante thèse des avocats de Trump
      Les allégations de fraude de Trump sont mortes devant le tribunal, mais le mythe des élections volées perdure pour arnaquer encore les électeurs déçus.
      5 morts lors de la prise du Capitole, Trump a le sang sur les mains !

  • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 8 janvier 10:10

    "Le Christ n’est-il donc pas sorti victorieux de son rapport de force avec Ponce Pilate ? Sa mort n’aura été que l’accélérateur de sa victoire, et s’il était resté en vie, peut-être n’aurions-nous jamais entendu parler de lui. 

    Affirmer que la prise du Capitole est un triomphe pour Donald Trump n’est donc pas incompatible avec sa potentielle destitution, ou le fait qu’il soit mis prochainement en prison."

    Le Christ, Trump... Putain, vous y allez pas avec le dos de la cuillère, vous. smiley


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 8 janvier 10:22

      @Sergeant Pepper
      Il s’agit bien pourtant d’un combat de la lumière contre les ténèbres.
      Comment reconnait-on les ténèbres ?

      "Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées ; mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu’elles sont faites en Dieu. » (Jean 3 :16-21)

      Or se cacher pour dépouiller les bulletins de vote, c’est l’empire des ténèbres.


    • Gollum Gollum 8 janvier 10:35

      @Daniel PIGNARD

      Et dire des conneries à la face de tous comme vous le faites c’est la lumière...

      Okaayyy...

      Ben je crois que je vais aller me mettre à l’ombre...

      Comment va le GM ? Il gouverne bien ? Il est en train de reconstruire Paris détruit en 2020 ?

      Il a mis des mammouths au zoo de Vincennes ? Bisou mon essénien apocalyptique de pacotille... smiley


    • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 8 janvier 10:39

      @Daniel PIGNARD

      N’avez-vous pas peur de rôtir en enfer à évoquer en vain le nom de l’Éternel ? smiley


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 janvier 11:04

      @Sergeant Pepper

      « invoquer » ? non ?

      lien


    • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 8 janvier 11:12

      @Séraphin Lampion
      M. Pignard évoque (« faire apparaître par la magie ») et invoque (« appeler à l’aide par des prières », « faire appel à quelque chose pour se justifier »).


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 8 janvier 11:23

      @Sergeant Pepper

      L’enfer n’est pas pour ceux qui croient en Jésus-Christ mais bien pour ceux qui n’y croient pas.

       

      « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

      Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

      Celui qui croit en lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

      Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. » (Jean 3 :16-21)


    • Gollum Gollum 8 janvier 13:45

      @Daniel PIGNARD

      Car Dieu a tant détesté le monde qu’il nous a donné son Fils adultérin, Daniel Pignard, afin que quiconque croit en lui disjoncte à fond la caisse, et qu’il soit dans la déraison et l’opprobre éternelle.

      AMEN

      Nouveau logion selon Jean découvert dans une grotte obscure à Nag-Hammadi...


    • amiaplacidus amiaplacidus 8 janvier 16:11

      @Daniel PIGNARD qui dit : "L’enfer n’est pas pour ceux qui croient en Jésus-Christ mais bien pour ceux qui n’y croient pas.".

      Pour moi, d’un naturel frileux, cela me convient parfaitement.


    • babelouest babelouest 11 janvier 06:51

      @Daniel PIGNARD enfer et contre tous, hi hi, tout ça n’est que baratin de grands-prêtres. Quant à la lumière, « La pile Wonder ne s’use que si l’on s’en sert ». Un petit clic vaut mieux qu’une grande claque, genre se manger la porte des ouates erres à trois heures du mat’. La lumière, on sait ce que cela provoque : Abélard l’a apportée, on lui a fermé le robinet. C’est ce qui s’appelle prendre un savon....


  • Yann Esteveny 8 janvier 10:34

    Message à tous,

    L’enjeu aux États-Unis d’Amérique comme en France est celui de la mise en place du totalitarisme du Nouvel Ordre Mondial.

    En France, le Régime installe avec la main sur le cœur ce totalitarisme tout en berçant le peuple avec des chants de louanges à la démocratie, aux valeurs de la République et aux luttes contre le fascisme.

    La réalité française est mutilation de Gilets Jaunes, cadenassage de la liberté d’expression et port du bâillon, enfermement à domicile et limitation de circuler, interdiction de rencontre en Ehpad et des réunions, privation de soins de santé et vaccination imposée.

    Ce virus est le prétexte pour l’instauration du projet.

    Bon courage !


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 janvier 11:07

      @Yann Esteveny

      ça fait un moment que ça dure, avec des emballages et des étiquettes aux couleurs différentes, mais c’est toujours la même camelote qui est vendue aux électeurs-clients.


    • Yann Esteveny 8 janvier 11:20

      Message à avatar Séraphin Lampion,

      Votre remarque est exacte et je ne crois pas que les électeurs-clients souhaitent un autre produit.
      Mon propos s’adressait essentiellement aux hommes.

      Respectueusement


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 janvier 11:50

      @Yann Esteveny

      « Mon propos s’adressait essentiellement aux hommes. »
      ceux que Diogène cherchait en vain avec sa lanterne en plein jour ?


    • Yann Esteveny 8 janvier 12:17

      Message à avatar Séraphin Lampion,

      Je vous cite : "ceux que Diogène cherchait en vain avec sa lanterne en plein jour ?

      "
      Ceux qui se donnent la peine de l’être et qui pourront donc entendre ces propos.

      Respectueusement


  • Eric F Eric F 8 janvier 11:09

    Le précédent article pouvait laisser le doute, mais le présent article est bien un soutien à l’insurrection et à son inspirateur. Or Trump lui-même s’est calmé entretemps et a désavoué totalement l’attaque du Capitole, parlant même de déférer à la justice les fauteurs de cette attaque contre « le siège de la démocratie ». En effet, il a prêté serment de défendre la constitution, et c’est sur ce point que pouvait reposer une destitution, le « parjure » de ses engagements. Outre la destitution, cela l’aurait rendu inéligible, c’est pourquoi il veut maintenant désamorcer l’accusation d’avoir incité à cette attaque (sur le fond, il voulait manifestement une pression menaçante envers les assemblées, mais non une attaque).

    Et encore une fois, ce n’est pas « le peuple » qui a attaqué le Capitole, mais une faction d’excités d’extrême droite : drapeaux confédérés, sigles d’organismes suprémacistes, inscriptions antisémites sur les T shirts...


    • Eric F Eric F 8 janvier 11:14

      @Eric F
      par contre, il y a effectivement une forme de triomphe psychologique : il est désormais possible de « chauffer » des activistes pour aller à l’assaut des institutions de l’état, sur la base d’un mécontentement et d’une défiance plus large dans le pays à l’encontre des élites. Les GJ avaient à leurs marges de tels activistes.


    • troletbuse troletbuse 8 janvier 11:14

      @Eric F
      Et en France, ca ne vous géne pas que la constitution ne soit plus respectée comme aux Etats-Unis mis par qui ?
      En France, on a même le suprême avantage, si on peut dire, de ne pouvoir destituer le président quoiqu’il fasse.
      La paillle et la poutre !


    • Bendidon Bendidon 8 janvier 11:26

      @Eric F
      Encore un type qui regarde trop les merdias désolant smiley
      En fait il semble que des antifas se soient mêlés à la manif pour foutre le bordel (comme en France avec les GJ)
      Certains ont même portés des inscriptions nazies volontairement (on appelle ça du false flag, ils ont fait ça aussi durant l’immense manif anti coronacircus de Berlin en aout dernier avec la présence de robert Kennedy jr, un « facho » bien connu)
      J’ai vu hier sur un vidéo américaine (mais j’ai oublié d’enregistrer malheureusement) où l’on voit un flic tirer à travers une vitre sur une femme sans armes, celle qui est morte au capitole une belle femme ancienne de l’armée de l’air, c’est un crime délibéré
      bref l’extrème droate OUAF OUAF
      Allez retournez regardez BFM, TF1, FR2 ... c’est votre niveau pépère
       smiley


    • buratino buratino 8 janvier 12:10

      @Eric F Je ne savais pas que Village People étaient d’extrême droite


    • Eric F Eric F 8 janvier 12:27

      @Benfidon
      Ce ne sont pas les médias mais les images qui parlent d’elles mêmes, drapeaux, pancartes, inscriptions sur les T Shirts, alors cette histoire de « faux drapeaux » est de la mythomanie et du déni, ils venaient de la tribune de Trump à quelques pas de là, assumez vos sympathies fascisantes !

      Effectivement, il y a eu un tir d’un garde du Capitole contre des insurgés qui tentaient de forcer la porte de l’assemblée, malheureusement une manifestante a été atteinte, on peut du reste remarquer que compte tenu des habitudes de gachette facile des cops étasuniens, le bilan aurait pu être bien plus lourd.


    • Bendidon Bendidon 8 janvier 12:59

      @Eric F
      Ah ben si vous parlez de Jake Angeli le Qshaman avec sa peau de bete et ses cornes de bison, oui il est de extraime droate (c’est un ex acteur) mais des images montrent des types tout en noir qui ressemblent à des antifas (j’en ai vu dans les manifs GJ)
      Sinon OUI j’assume mes sympathies fascisantes VIVE le PCC chinois smiley


    • Bendidon Bendidon 8 janvier 13:00

      @Bendidon
      Et vive POUTINE smiley


    • troletbuse troletbuse 8 janvier 13:04

      @Bendidon
      Je parie que c’est Olivier Perriet qui te pousse à publier ça ?  smiley


    • velosolex velosolex 8 janvier 13:22

      @Eric F
      Ca nous dit clairement que ici comme la bas, il existe des manipulateurs qui tentent patiemment de construire des opinons. Bancales sans aucun doute, stupides, mais nettes. Et en ce sens rassurantes pour les gens paumés. Ils ne sont pas nombreux, tout comme d’ailleurs ces pauvres fêlés et autres vrais paranos bien bas du front qui ont envahi le capitole mais agissant. 

      Trump est laché de toutes part. Ce coup de billard est celui de trop. Il a déchiré le tapis.... On pourrait rapprocher la tentative de coup d’état avorte d’Hitler dans les années 20. Mais je doute que Trump écrira « mein kampf ». Il va être sacrifié par les gens qui comptent qui l’ont adulé, pour des motifs différents. certains sont soulagés, car s’ils s’affichaient trumpiste il y a encore une semaine, terrorisés en fait de s’opposer au chef mafieux, cette fois ci ils peuvent se lâcher. 


    • Eric F Eric F 8 janvier 14:09

      @velosolex
      Trump aurait pu passer dans l’histoire pour un président ayant fait feu de tout bois pour relancer l’économie, au grand bénéfice des plus riches mais aussi au petit bénéfice de la population. Il a suscité des rejets pour ne pas avoir été politiquement ni écologiquement correct, sa démagogie sans scrupule et sa mégalomanie, mais il avait un réel soutien populaire, pas majoritaire ...mais presque. Effectivement l’épisode post-électoral de 2020 a été le coup de billard de trop, celui qui se voyait en winner qui refuse la réalité d’une défaite, suscitant l’insurrection puis la condamnant.
      Ses soutiens raisonnables ont fini par se détourner de lui, restent les « durs à cuire », aussi bien aux USA que dans les groupuscules mythomaniaques du reste du monde, on a droit à un florilège sur la présente plateforme.


    • troletbuse troletbuse 8 janvier 14:14

      @Eric F
      Des mots, encore des mots, toujours des mots mais aucun fait.
      Ca me fait l’effet l’effet des contoutcourts qui parle des complotistes.


    • velosolex velosolex 8 janvier 14:47

      @Eric F
      Quelqu’un qui ne s’informe guère, qui n’accorde pas trop d’importance à la politique, et qui perd son boulot, peut très bien se laisser berner par les promesses de ce type. D’autant plus que l’argent à coulé à flot pour assurer l’élection il y a quatre ans. Ce fut une belle occasion pour faire un pied de nez au système, pensaient certains. Le retour après a été dur, comme un lendemain de cuite. D’autant plus que le Trump a complètement perdu les pédales. Les paranos sont stoppés dans leur délire par le réel, normalement. Mais Trump était assez puissant pour croire qu’il pouvait tout maitriser.
      Ce drame de la folie a déjà été celui d’Hiller par le passé. La menace que représente ce genre d’hommes, mais leur talent de manipulation les tient longtemps au dessus des eaux. Le problème c’est qu’ils s’isolent de plus en plus, et deviennent de plus en plus menaçants et coupés de toute réalité, comme aussi certains chefs mafieux, basculant dans le crime et l’irrationnalité la plus complète. C’est sans doute à ces caïds italiens que ressemble le plus Trump. Le système qu’il a mis en place ressemble d’ailleurs beaucoup à un système mafieux, dont il est d’ailleurs acoquiné. Il distribuait des dividendes à des gens qui étaient hors systèmes, en échange de soutien. Se rappeler que le système mafieux est au début un système de défense des paysans exploités, jusqu’au moment où, assez enivré de sa propre puissance, il devient dangereux pour la démocratie, et encore plus toxique que le système contre lequel il prétendait lutter...Maintenant le caïd est à terre. Et ses anciens copains vont lui régler son compte. Il s’agit simplement là de leur propre survie. 


    • Eric F Eric F 8 janvier 16:19

      @troletbuse
      Si, justement, des mots qui portent sur des faits, non pas des divagation de mythomane et de parano ! Sur absolument tous les points concernant la prétendue élection inéluctable de Trump et les fraudes inventées, les connardsplotistes se sont plantés, ils sont totalement ridiculisés.


    • Eric F Eric F 8 janvier 16:27

      @velosolex
      Evitons les allusions à Hitler, mais Trump est un mégalomane manipulateur et possiblement parano s’il croit vraiment (ce dont je ne suis pas certain) à ses propres affirmations.
      On voit ici que les gogos ne manquent pas pour y croire et se ridiculiser parce que Trump lui-même a fini par condamner les émeutiers et à prévoir de tourner la page. Trump reproche à ses adversaires leur corruption, mais il est lui-même une sorte de Balkany puissance 10 sur ce point.


    • Captain Marlo Captain Marlo 9 janvier 11:37

      @troletbuse
      En France, on a même le suprême avantage, si on peut dire, de ne pouvoir destituer le président quoiqu’il fasse.

      Pas du tout, il existe l’article 68 de la Constitution qui permet aux Députés et aux Sénateurs de destituer Macron ! Entre autres raisons, pour violations de la Constitution.

      Le dossier de l’UPR pour engager la destitution de Macron a été envoyé aux élus nationaux en décembre 2018, 1 seul Député l’a signé !


    • troletbuse troletbuse 9 janvier 11:40

      @Captain Marlo
      Je sais mais malheureusement, on peut mettre tous les partis dans le même sac.
      D’ailleurs, à part Philippot en ce moment qui est invité parfois sur CNEWS, Asselineau jamais invité, on n’entend strictement rien.


    • Captain Marlo Captain Marlo 9 janvier 13:16

      @troletbuse

      Normal, l’opposition est censurée, comme Trump est censuré. Mais pour Trump, ils vont trouver le moyen de contourner, tandis que pour l’UPR, à part Internet, nada !


    • Cyril22 9 janvier 18:28

      @troletbuse
      « à part Philippot en ce moment qui est invité parfois sur CNEWS... »

      Sur Cnews, on voit aussi votre pote Zemmour, trumpiste invétéré, qui a déclaré que l’attaque contre le Capitole est « une insurrection d’un peuple désespéré », mais c’était avant que soit inventé tardivement la fable des prétendus antifas.
      Il y a aussi Gabrielle Cluzel, de Bd Voltaire, également trumpiste à ses heures.


    • Captain Marlo Captain Marlo 9 janvier 19:13

      @Bendidon
      où l’on voit un flic tirer à travers une vitre sur une femme sans armes, celle qui est morte au capitole une belle femme ancienne de l’armée de l’air, c’est un crime délibéré

      Il semblerait qu’elle soit vivante, c’était une femme militaire des Marines, et les militaires qui soutiennent Trump étaient là aussi. Ils ont récupéré des téléphones portables des Démocrates. C’est l’avocat Lin Wood qui a fait cette déclaration.


    • Cyril22 9 janvier 21:55

      @Captain Marlo
      Malheureusement cette femme est bien décédée, elle avait été effectivement militaire (mais ne l’était plus) et s’est affichée comme activiste pro-Trump notamment sur les réseaux sociaux. Evitez de sauter à pied joint sur des rumeurs déjà caduques.


    • Captain Marlo Captain Marlo 10 janvier 12:33

      @Cyril22
      Sur Cnews, on voit aussi votre pote Zemmour, trumpiste invétéré

      Graines de dictateurs et censeurs zélés, cette la Gauche progressiste est la seule à avoir le droit de s’exprimer dans les médias ! Vous me donnez envie de vomir.

      On voit partout vos potes européistes et mondialistes, des tas d’experts en rien, des médecin corrompus par Gilaed à longueur de journée, des tas de journaleux qui n’ont pas fait une enquête depuis le néolithique et qui recopient l’AFP et Reuters, en caquetant la pensée unique, pourquoi n’en parlez-vous pas ?

      Le FN, que je critique par ailleurs, a fait 20% des voix, puisque désormais nombre d’électeurs de Gauche croient que le FN est dans l’opposition, pourquoi n’auraient-ils pas droit à passer dans les médias ? 



    • babelouest babelouest 11 janvier 06:54

      @buratino ils étaient plutôt métronomes, non ?


  • troletbuse troletbuse 8 janvier 11:09

    Je me répète mais sur la photo de Micron, on peut croire que c’est le président des Etats-Unis et de l’UE réunis. Il a quand même mis la France, à contre-cœur peut-être.

    Quel guignol !


    • Cyril22 9 janvier 18:42

      @troletbuse
      Macron a été nuitamment dans la salle des accessoires pour chercher un drapeau US, et l’ajouter à ceux qui figurent déjà en arrière plan de son bureau. Je crois que ça ne s’est jamais produit nulle part qu’un chef d’état s’arroge ainsi de poser devant le drapeau d’un autre pays hors du cadre d’une visite d’état. Il aurait du en profiter pour se déguiser en Huron, c’est très tendance.


  • oncle archibald 8 janvier 11:10

    @ l’auteur : "Il s’agit d’une tentative de coup d’État judiciaire dont on ne peut expliquer le caractère absurde, puisqu’il ne reste que 13 jours de mandat, qu’en comprenant sa motivation réelle : réprimer le peuple, dont les élites craignent qu’ils ne se révoltent contre elles. « 

    C’est curieux mais pour ma part je constate que tout va très bien lorsque »le peuple« met Trump au pouvoir par un vote qui a été majoritaire en voix de »grands électeurs« mais pas en voix de citoyens lambda, tandis que le même peuple »se révolte« lorsqu’un vote du même type, avec les mêmes règles du jeu, mais avec cette fois une majorité d’électeurs concordant avec la majorité des »grands électeurs" met Biden au pouvoir quatre ans après.

    Trump a appelé avec succès la frange la plus crédule de ses électeurs a venir au Capitole pour empêcher la proclamation des résultats de cette élection et c’est bien entendu un cas absolument indiscutable d’une trahison de son mandat de Président justifiant largement une procédure de destitution même s’il en lui reste que 13 jours de mandat à accomplir.

    Ne pas entreprendre cette procédure serait en quelque sorte valider que le Président en exercice puisse encourager la violence de rue pour s’opposer à une décision constitutionnelle. Seuls ceux qui sont contre le fonctionnement des démocraties occidentales peuvent souhaiter que la trahison reste impunie. Vos écritures depuis deux jours montrent que vous en faites clairement partie.


    • ZXSpect ZXSpect 8 janvier 11:21

      @oncle archibald
      .
      « une trahison de son mandat de Président » à laquelle on pourrait ajouter la rafale de grâces présidentielles de fin d’année, en attendant son auto-amnistie smiley


    • Et hop ! Et hop ! 9 janvier 11:48

      @oncle archibald

      Pour savoir ce qu’est le projet de Q, leur dernière vidéo en français.

      Permet de comprendre pourquoi il a eu toute la classe politique, médiatique, spéculateurs, laboratoires pharmaceutiques, trafiquants de drogue, d’humains et d’armes, spéculateurs, parasites contre lui pour essayer de le destituer dès sa première élection, et lui mettre des batons dans les roues. Quelle horreur, il n’a commencé aucune nouvelle guerre en quatre ans.

      Vous devriez être capable, avec tout ce qui a été publié sur le net, de vous rendre compte qu’il y a eu une fraude électorale extrêmement importante, ne serait-ce que parce qu’il y a eu au total plus de suffrages exprimés que d’électeurs inscrits.

      https://odysee.com/@MEDIAPORT:d/q_the_criminals:f


    • Cyril22 9 janvier 18:56

      @Et hop !
      « il y a eu au total plus de suffrages exprimés que d’électeurs inscrits »

      Facile de vérifier que c’est faux !
      au niveau national :
      inscrits : 239 247 182
      suffrages : 158 212 080

      Trump a prétendu que c’était le cas dans le Winconsin : mensonge public !
      inscrits : 3 684 726

      votants : 3 239 920
      (l’erreur avait été de prendre un nombre d’inscrits datant de plusieurs années)


    • Et hop ! Et hop ! 9 janvier 21:25

      @Cyril22

      Autant pour moi, ce sont des chiffres donnés par le Saker francophone qui est en général sérieux.


    • Cyril22 9 janvier 21:38

      @Captain Marlo
      vous renvoyez vers un article de propagande trumpiste (Navarro est conseiller de Trump) relayé par un site néo-con (*) pour donner des prétendues « preuves ». Un « tract » ne constitue pas un élément recevable par la justice, ni pour l’histoire smiley

      (*) Dreuz se présente lui même comme « site américain francophone, chrétien, pro-israélien et néo-conservateur » c’est son droit mais on ne peut le prendre comme une référence neutre.


    • Captain Marlo Captain Marlo 10 janvier 12:46

      @Cyril22
      (*) Dreuz se présente lui même comme « site américain francophone, chrétien, pro-israélien et néo-conservateur » c’est son droit mais on ne peut le prendre comme une référence neutre.

      Vous êtes d’une naïveté déconcertante...
      Si j’avais eu plusieurs sources, je les aurais utilisées !

      Pourquoi vos chers médias presstitués des milliardaires n’ont pas envoyé leurs journalistes participer aux centaines d’enquêtes qui ont eu lieu depuis le 4 Novembre ? Nous aurions eu ainsi la diversité médiatique des sources !!
      Mais ils ont décidé que Biden était élu. C’est du journalisme, ça ?

      Vous avalez ce qu’ils vous racontent, en sachant qu’ils n’ont enquêté sur rien, et qu’ils recopient bêtement les infos de l’ AFP et de Reuters, sans rien vérifier. Et en plus, nous les finançons pour n’enquêter sur rien !


  • Gollum Gollum 8 janvier 11:16

    Le Christ n’est-il donc pas sorti victorieux de son rapport de force avec Ponce Pilate ? Sa mort n’aura été que l’accélérateur de sa victoire, et s’il était resté en vie, peut-être n’aurions-nous jamais entendu parler de lui. 


    Tu parles d’une victoire. Son message a été trahi et instrumentalisé par l’Eglise qui en a fait un instrument d’aliénation et de coercition...


    Ceci dit que montre ce texte si ce n’est de faire référence au manichéisme chrétien ?


    Les méchants ce sont les « autres », les bons ce sont les supporters de Trump...


    C’est sûr que Trump a tout de l’agneau évangélique... Il instrumentalise tout ce qui l’arrange notamment la mouvance QAnon qui est une secte chrétienne plus ou moins apocalyptique... d’un obscurantisme sans faille..


    Il excite la populace puis s’en détourne pour essayer de rester assis sur son siège...


    Bien évidemment tous les zélotes du site suivent Trump les yeux fermés..


    doctorix qui pense être St Jean-Baptiste, Yann esteveny, le chrétien en mal de revanche, Pignard l’inénarrable prophète au bilan foireux, le disciple de Léon Bloy, Silence on pique ! , qui révèle ici son obscurantisme, etc, etc...


    Tous les fêlés issus du mouvement millénariste d’il y a deux mille ans veulent voir descendre la Jérusalem céleste..


    Et celui qui a les clés du Royaume est un milliardaire pas très cultivé dont la classe ne saute pas aux yeux et dont le bilan de 4 ans de présidence est somme toute moyen...


    Tout cela n’est que le fruit du ressentiment, l’incapacité chronique et maladive à se réformer soi-même en profondeur, à chercher le Royaume à l’extérieur au lieu de le trouver à l’intérieur. 


    • arthes arthes 8 janvier 14:54

      @Gollum
      Tout cela n’est que le fruit du ressentiment, l’incapacité chronique et maladive à se réformer soi-même en profondeur, à chercher le Royaume à l’extérieur au lieu de le trouver à l’intérieur. 

      Et c’est ce à quoi , le « Saint Coronavirus 19 » devrait pallier, car il est bien une révolution en soi en plus que d’avoir provoqué de manière inéluctable une révolution mondiale on ne peut plus évidente...Et nous n’en sommes qu’au début....


    • Gollum Gollum 8 janvier 15:07

      @arthes

      Oui le virus c’est le grain de sable dans la machine... 

      Et nous n’en sommes qu’au début en effet car les conséquences économiques ne sont pas encore arrivées..

      L’année 2021 ça va faire mal. Entre des endettements records et abyssaux de partout plus les faillites qui vont arriver sur fond d’une nation US complètement divisée et explosée suite à Trump...

      Va y avoir du sport...

      Mais là où est le plus grand danger est aussi le remède (je sais plus si c’est du Nietzsche ou d’un autre..)


    • arthes arthes 8 janvier 15:35

      @Gollum
      Avant le réel impact économique ....Ce sera pour ...Dans pas longtemps....
      Des conséquences personnelles sont avérées...Je le vois souvent dans la vie de chacun....Il est à remarquer que même les plus nantis (et très très très nantis) sont touchés et doivent, non seulement se conformer, comme tout un chacun, aux mesures imposées pour lutter contre cette pandémie mais en subir les effets ...Plus de voyages ’comme on veut, où on veut et quant on veut« , plus de restaus, plus de ces »tralalas« luxueux et »tourbillonesques" qui leur permettaient de combler leur vacuité...Plus de fuite possible.

      C’est sans jugement que je dis cela, je côtoie toutes sortes de classes sociales et ne suis pas dans la lutte de classes, j’observe juste comment chacun fait face, quel impact dans le quotidien.


  • Fergus Fergus 8 janvier 11:28

    Bonjour, l’auteur

    « à quoi peut bien servir de destituer un président dont le mandat s’achève dans 13 jours ? »


    A l’empêcher de prendre des décisions et de commettre des actes pulsionnels irréfléchis et lourds de conséquences, comme le craignent des personnalités jusque dans son propre cas.


    « L’amende honorable » faite par Trump hier montre qu’il a pris en compte les menaces de ses propres amis !


    • oncle archibald 8 janvier 11:42

      @Fergus : « « L’amende honorable » faite par Trump hier montre qu’il a pris en compte les menaces de ses propres amis ! »

      Pour moi elle montre surtout que ce mec ne vaut à peu près rien, qu’il n’assume pas ses dires et ses actes, et peut être effectivement qu’il vient de se rendre compte qu’un Président des Etats Unis ne peut pas se permettre n’importe quoi sans risquer des sanctions. Son comportement avant et après les incidents du 6 Janvier n’a rien d’honorable et montre clairement qui il est, c’est à dire à peu près le contraire de ce qu’il prétend être.


    • troletbuse troletbuse 8 janvier 11:51

      @Fergus
      Toujours anti-Trump mais pro-Micron. Vous l’avez vu-Micron- avec le drapeau états-unien derrière lui ? Prétentieux hein ? Bientôt le drapeau chinois ou allemand ?
      Faîtes nous donc une liste des actes pulsionnels et irréfléchis de Trump afin donner une quelconque vraisemblabilité à vos affirmations péremptoires..


    • troletbuse troletbuse 8 janvier 12:04

      @Fergus
      Je pose des questions à Fergus bien que je sache que c’est comme pisser dans un violon. Fergus ne répons jamais aux questions embarrassantes comme sur l’article de papy et bien d’autres. Je pense qu’il ne les voit pas car seules ses affirmations sont pertinentes. Tout le monde sait celà sur AV. Fergus est le Nostradamus du 21ème. (étage car on y voit de plus haut) smiley


    • agent ananas agent ananas 8 janvier 13:26

      @Fergus

      A l’empêcher de prendre des décisions et de commettre des actes pulsionnels irréfléchis et lourds de conséquences ...

      Comme initier des guerres comme ses prédécesseurs ?


    • velosolex velosolex 8 janvier 13:28

      @Fergus
      Effectivement.
      C’est pas parce que les grandes vacances approchent que le maitre doit ne pas punir le gamin qui a chié sur son bureau...
      Quand ont tient la tête du serpent sous la bèche, il ne faut pas le laisser s’échapper, même s’il dit qu’il va se changer en coccinelle. 


    • buratino buratino 8 janvier 14:54

      @Fergus
      Pourquoi z’ont pas destitué l’hystérique Hillary, le nobel de la paix Obama et leur larbin Sarko avant le massacre libyen. Si on peut allez visiter la Tunisie en marchant sur des cadavres flottants en Méditérranée, c’est bien grâce à eux.


    • pemile pemile 8 janvier 16:29

      @Fergus « à quoi peut bien servir de destituer un président dont le mandat s’achève dans 13 jours ? »

      Et on pourrait demander à l’auteur, que voulez vous que Trump fasse de ces 13 jours (à part tricher au golf) ?


    • Captain Marlo Captain Marlo 9 janvier 11:52

      @Fergus
      « L’amende honorable » faite par Trump hier montre qu’il a pris en compte les menaces de ses propres amis !

      Dans vos rêves de victime de la télé ! Vous tombez dans tous les panneaux.
      Ce sont les antifas et la police qui ont permis aux manifestants d’arriver et d’entrer dans le Capitole. Vous croyez que le jour où se réunit le Congrès pour lire les votes, le Capitole n’était pas hautement sécurisé par la police ? 

      En langage courant ça s’appelle « un false flag », « une opération sous faux drapeau », ou « une révolution colorée ».

      Fabriquer un faux évènement pour en rendre responsable celui qu’on veut abattre.
      Trump n’a aucun intérêt à sortir de la loi. Il est légaliste, les Démocrates le savent, et il leur a fallu fabriquer un pseudo coup d’état (avec 100 personnes, quelle rigolade !) en mélangeant des antifas avec des manifestants pro Trump.


    • Cyril22 9 janvier 19:06

      @Captain Marlo
      Trump avait appelé ses partisans à se diriger vers le Capitole faire entendre leur voix, lorsqu’ils ont voulu forcer le passage, effectivement certains membres de la police eux-même trumpistes leur ont facilité la tâche, alors que la garde intérieure tentait de les repousser. Mais c’est bien les visages d’activistes connus de QAnon, prod boys et autres fanatiques de Trump qui figurent sur les photos -et selfies diffusés sur leur site-. Alors parler de fabrique d’un « faux évènement », faut le faire !


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 8 janvier 11:47

    vers une destitution de Trump ?

    Non, le 25eme amendement n’est pas applicable ici, du spectacle encore ^^

    Cela dit, Trump a le fisc au cul, pour ses impôts et ses aides au financement de sa campagne, sans parler des liens avec l’actrice porno qu’il avait acheté, ou ceux avec la Russie et l’Ukraine.


  • Bertrand Loubard 8 janvier 11:53

    Merci pour vos deux billets, même si je ne partage pas toutes vos analyses. Vous dites : « Parce que sa victoire n’est pas électorale, elle ne s’est pas non plus jouée dans la rue par la prise du pouvoir que les supporters de Trump n’ont jamais visée, sinon les débordements auraient eu une toute autre ampleur ». Il est vraiment troublant en effet qu’une telle foule n’ait pas été infiltrée par de véritables casseurs sous fausse bannière comme cela a été les cas dans un grand nombre de manifestations depuis quelques temps ... (Cfr les Benalla et consorts sans frontières). Trump a été trop « élégant » : il a postposé la promesse de mettre Hilary Clinton en prison. Il avait misé sur son deuxième mandat pour mettre à exécution cette promesse et permettre à Hilary Clinton d’échapper à la condamnation car elle aurait été reconnue démente sénile. Une fois Biden « écarté », Harris prendra Hillary comme Vice-Présidente et potentielle Présidente au cas où ..... suivez mon regard .... le cimetière des Clinton dispose encore de quelques places ....
    Bien à vous.


    • agent ananas agent ananas 8 janvier 14:13

      @Bertrand Loubard
      Une fois Biden « écarté », Harris prendra Hillary comme Vice-Présidente et potentielle Présidente au cas où ....

      Biden sera « écarté » au profit de Kamala Harris mais il est plutôt vraisemblable que c’est John Kerry qui sera VP.
      Celui-ci a été nommé Envoyé présidentiel spécial pour le Climat, une nouvelle branche de l’administration admise au Conseil National de Sécurité (NSC), et pourra donc avoir accès aux documents confidentiels « top secret » ...
      Quant à Hillary elle aura certainement un rôle important mais en coulisses ...


    • Bertrand Loubard 8 janvier 14:51

      @agent ananas
      Merci pour le commentaire. Je ne pense pas que les sociopathes psychopathes puissent se contenter d’un rôle en coulisse. Surtout qu’il faudra « suicider » un certain nombre de témoins gênants .... Bien à vous.


    • Captain Marlo Captain Marlo 9 janvier 12:01

      @Bertrand Loubard
      Il est vraiment troublant en effet qu’une telle foule n’ait pas été infiltrée par de véritables casseurs sous fausse bannière comme cela a été les cas dans un grand nombre de manifestations depuis quelques temps ..

      Bien sûr que oui, il y avait les antifas ! Dont le fondateur du mouvement BLM qui prenait des photos dans le Capitole. Vous croyez que la police du Capitole aurait ouvert les portes aux électeurs de Trump, sinon ?


    • Bertrand Loubard 9 janvier 20:33

      @Captain Marlo
      Merci pour cette information. Je ne pouvais pas penser que mon « pressentiment » pouvait être confirmé de cette manière effroyable .... J’ai d’autres hypothèses effrayantes ... que je n’oserais exprimées ici. Bien à vous.


    • Captain Marlo Captain Marlo 10 janvier 12:50

      @Bertrand Loubard

      Depuis, on a d’autres informations.
      Il y avait des manifestants pro Trump, des vrais antifas déguisés en manifestants et des faux antifas qui étaient des militaires au service de Trump et qui ont pris les portables de certains Démocrates.


  • zygzornifle zygzornifle 8 janvier 13:06

    Biden c’est walking dead ....


Réagir