samedi 26 janvier 2019 - par Spartacus Lequidam

Venezuela : le libérateur et le dictateur

Cela a été long à venir. Un nouveau président par intérim s'est déclaré. Le Venezuela sous la direction de Maduro s’est effondré. Une faillite sans appel.

La situation des gens :

Des pénuries alimentaires. La majeure partie de la population du Venezuela vit dans la pauvreté et déambule dans les rues à la recherche de bennes à ordures dans l’espoir que la nourriture puisse être mélangée aux ordures des quartiers de la nomenklatura d'état.

 

Les parents quittent leurs enfants dans des orphelinats parce qu'ils ne peuvent les nourrir.

Pas de papier toilette. Les médicaments sont extrêmement rares, le taux de meurtres est le plus élevé au monde.

L’inflation est supérieure à 1 000 000 % (ce n’est pas une faute de frappe ! Un million de %), Un record mondial qui donne à l’ancien président zimbabwéen, Robert Mugabe, l’apparence d’un génie de l'économie à coté de Maduro.

Depuis 1999, 3 millions de Vénézuéliens ont fui en Colombie, au Chili, au Pérou et en Équateur. Pour eux, il vaut mieux commencer dans un nouveau pays que rester au Venezuela et mourir de faim.. 

 

La criminalité monte en flèche alors que les masses subissent une pauvreté accablante. Les seules personnes qui disposent de protections et de dispositions sont celles au pouvoir.

Une douzaine d’œufs coûte 700 000 bolivars, l’équivalent d’une semaine et demi de salaire officiel.

Pannes d'électricité. Élections truquées pour maintenir le tyran au pouvoir.

Publicité

 

Vous avez une nouvelle affiche d'un énième test et de l’échec du socialisme : le Venezuela.

Le Venezuela reste riche en une ressource particulière : le pétrole. Mais même cela ne marche pas. La production a de sérieux problèmes, elle a chuté de près de 800 000 barils par jour en 2018. à peine un an plus tôt. La structure de son gouvernement socialiste tue ce pays et son peuple.

 

L'illégitimité de Maduro

Le 10 janvier, le mandat présidentiel de Nicolás Maduro a pris fin.

Le dictateur a été élu à chaque fois au moyen d'élections frauduleuses.

En 2018, Maduro a organisé de nouvelles élections, mais cette fois, elles ont été boycottées par l'opposition après l'emprisonnement des principaux dirigeants de l'opposition. Les politiciens qui pouvaient facilement battre l'autocrate Maduro dans une élection libre et juste ont été emprisonnés. 

Cette farce de dernière élection au Venezuela a été rejetée par la communauté internationale. 50 pays ont officiellement déclaré qu'ils ne reconnaîtront pas la prétendue élection de Nicolas Maduro et ont indiqué qu'ils ne le reconnaîtraient pas comme président légitime du Venezuela à compter du 10 janvier 2019.

L'opposition, le Conseil de sécurité des Nations Unies, la Cour inter-américaine des droits de l'homme, l'OEA, ont demandé à l'Assemblée nationale du Venezuela, élue lors des dernières élections libres, de combler le vide du pouvoir exécutif en raison de l'absence de légitimité du dictateur Maduro.

Maduro a utilisé tous les moyens possibles et imaginables à sa disposition pour tenter de fermer l'Assemblée nationale et son opposition démocratique. A cette fin, il a inventé une fausse Assemblée nationale constituante, bourrée à craquer avec sa nomenklatura d'acolytes Marxistes, les plus et obséquieux et profiteurs de la dictature.

Cela n'a pas réussi. L'Assemblée nationale défend non seulement sa légalité, mais également sa propre existence, dernier vestige républicain du Venezuela face à la dictature de Maduro.

L’Assemblée nationale, est la principale institution démocratique qui reste face à la dictature

Publicité

 

 Mercredi 23 janvier, à l'occasion de l'anniversaire de l'éviction du dictateur militaire Marcos Perez Jimenez en 1958, le président de l'Assemblée nationale du Venezuela, Juan Guaido, a prêté serment devant une foule nombreuse qui a envahit les rues de Caracas. 

Juan Guaido est maintenant le nouveau président face au dictateur Nicolas Maduro et à son emprise autoritaire sur les pouvoirs.

Les Vénézuéliens en ont enfin assez du socialisme comme tous ceux qui y ont goutté.

Une fois de plus, le socialisme a amené à la pauvreté généralisée, aux souffrances dues à la misère, à un taux de criminalité élevé et à la famine aux mains d’un despote Marxiste et autoritaire comme a chaque fois que le communisme s'abat sur un pays. 

Donald Trump, Bolsonaro et 12 autres pays, dont la plupart en Amérique du Sud, n'ont pas tardé à annoncer leur soutien à Juan Guaido, président légitime par intérim en attendant de prochaines élections libres. Merkel devrait enboiter le pas.

De toute évidence, le dictateur Maduro voit les choses différemment, et il a réagi à l'annonce de Trump en coupant les liens diplomatiques avec les États-Unis et en ordonnant à ses diplomates de quitter le pays dans les 72 heures.

 

Cependant, Maduro a toujours le soutien de l'armée, comme tout dictateur, il a installé des loyalistes pour contrôler l'armée tout en révoquant les opposants en son sein. Mais jusque quand va telle tenir devant les évidences ? Plus personne ne veut de lui sauf ceux qui en tirent des avantages.

 

Combien de temps Juan Guaido pourra-t-il rester en dehors des intimidations et des prisons de Maduro ? 

Le Venezuela va-il vers la guerre civile ou des élections libres ?

Le temps nous dira bientôt, mais pour le bien des Vénézuéliens, espérons une transition pacifique du pouvoir vers un monde dégagé des éternels résultats du communisme. Un autocrate et une nomenklatura qui se sert sur le dos du peuple.



207 réactions


  • Massada Massada 26 janvier 2019 15:54

    Au Venezuela, près de 75 % de la population a perdu en moyenne au moins 8,7kg. Résultat d’un régime socialiste.

     

    Aucun des problèmes économiques du Venezuela ne peut être attribué à l’influence étrangère, puisque le gouvernement a pratiquement fait tout ce qu’il pouvait pour limiter les ingérences politiques et économiques dans les affaires du pays. Plus cela a été fait, plus les Vénézuéliens se sont appauvris, plus le socialisme s’est enraciné, et plus l’État a pris le contrôle.


    • hunter hunter 26 janvier 2019 16:24

      @Massada

      « Au Venezuela, près de 75 % de la population a perdu en moyenne au moins 8,7kg. Résultat d’un régime socialiste. »

      Ah ben merde, on a eu 14 ans de Mitterrand ( donc en principe socialiste aussi), et je n’ai jamais vu autant d’obèses en France...

      Ah si, quand j’étais môme, aux USA....c’est vrai qu’ils ne peuvent être qualifiés de socialos, mais en tout cas ça se confirme, vous avez trouvé la solution pour réduire l’obésité : l’application d’un régime « à la Maduro » !

      Visiblement plus efficace que Dukan, et tous les autres charlacoachs, du net et d’ailleurs !

       smiley

      Prenez un brevet, montez une start-up, faites un show de lancement avec des LGBTs noirs excentriques et de la musique techno bien pourrie, et je vous garantie que Macron va vous cracher quelques millions d’euros pour vous lancer !

      Il suffira qu’il nous ponctionne un peu plus de ci de là....

      Adishatz

      H/


    • ticotico ticotico 26 janvier 2019 18:06

      @Massada

      « Au Venezuela, près de 75 % de la population a perdu en moyenne au moins 8,7kg. Résultat d’un régime socialiste. »

      Je comprends mieux pourquoi les Usa sont champions du monde de la démocratie... Il suffit de faire une petite promenade dans ce merveilleux pays où une personne sur 3 et en surpoids, et une sur 10 en état d’obésité avancée.

      Et en plus, ce sont surtout les pauvres qui bénéficient de la démocratie.


    • Xenozoid 26 janvier 2019 18:08

      @ticotico

      c’est de l’humour...moi ça m’a fait rire,pas a cause de la blague, mais a cause du blagueur


    • Xenozoid 26 janvier 2019 18:16

      @hunter

      du vent...c’est pour cela que tu le reconnais.bientôt des led zeppelin au vent du cul ?


    • machin 27 janvier 2019 07:01

      @Massada

      « Au Venezuela, près de 75 % de la population a perdu en moyenne au moins 8,7kg. Résultat d’un régime socialiste. »


      Alors que les Palestiniens se gavent et grossissent !!!

      Vous êtes tout simplement ridicule.

      .


    • doctorix, complotiste doctorix 27 janvier 2019 11:16

      @Massada
      Mettez la France sous embargo US et vous verrez aussi que nous n’aurons plus d’obèses non plus.
      C’est assez formidable d’oser critiquer la misère d’un pays quand on en est la cause.
      Il en est ainsi du Venezuela de Cuba, de la Corée du Nord, de la Syrie, de la Somalie, du Yemen, de la Palestine, de l’Irak (avec des variables dans le temps) et de tous les pays que les USA n’aiment pas. (Un dictateur est toujours le dirigeant d’un pays que les USA n’aiment pas, mais le dictateur d’un pays que les USA aiment n’est jamais un dictateur, pas vrai, Massada ?)).
      Ce qui est déplorable est qu’un embargo décidé par les USA doit toujours être respecté par tous les pays, sauf à encourir des sanctions à son tour.
      C’est ce qu’on appelle une dictature mondiale.


    • JC_Lavau JC_Lavau 27 janvier 2019 12:22

      @doctorix. Ne pas oublier le blocus étazunien sur la Syrie (au service d’israël, comme toujours) :
      https://www.almasdarnews.com/article/us-threatens-grave-consequences-to-those-supplying-oil-to-syria/


  • TSS 26 janvier 2019 16:08

    Que certains se rappellent Alliende et le Chili ,Videla et l’Argentine où les antis

    apprenaient à voler sans parachutes au dessus de la baie de La Plata et qui retrouvait t’ on derrière en ombre chinoise ? les US... !!


  • Matlemat Matlemat 26 janvier 2019 16:18

     Maduro est loin d’être à terre, tout juste réélu avec 30 % au premier tour, il est bien plus légitime dans son pays que Macron dans le sien.

     Pour aider le peuple vénézuelien il faudrait peut être arrêter les sanctions et rendre les milliards de dollars gelés ainsi que l’or du Venezuela accaparé par Londres.

    Certainement que les Américains ne veulent pas voir leur compagnie CITGO tomber aux main de Rosneft.

    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2019/01/peleas-a-caracas.html


    • capobianco 26 janvier 2019 17:07

      @Matlemat
      «  Pour aider le peuple vénézuelien il faudrait peut être arrêter les sanctions » 
      Arriver à faire admettre cette évidence aux soutiens du libéralisme est presque impossible. La seule chose qui les intéresse c’est de pourrir un état qui n’obéit pas au merveilleux système libéral américain. Cuba subit ces « sanctions » depuis des décennies et tout pays qui déplais en est menacé. Cela ne pose pas de problème à ces gens qui se présentent toujours comme de grands démocrates face aux « gauchistes » qui les contredise.


  • phan 26 janvier 2019 18:00
    L’auteur s’est trompé de pays !
    Des pénuries alimentaires en période de Shutdown : La majeure partie de la population des Etats Unis vit dans la pauvreté et déambule dans les rues à la recherche de bennes à ordures dans l’espoir que la nourriture puisse être mélangée aux ordures des quartiers de la nomenklatura d’état.
    Les États-Unis ne figurent même pas parmi les 20 premiers au classement mondial de la démocratie 
    La France ne figure même pas parmi les 25 premiers au classement mondial de la démocratie
    Tandis que la seule démocratie au M.O. se pointe à la 30ème place, juste derrière la France : il faut beaucoup de LBD et de grenades de dés-encerclement pour donner des leçons de démocratouille au monde !

  • Christian Labrune Christian Labrune 26 janvier 2019 18:28

    @Spartacus,

    Quand on lit une bonne moitié des réactions à votre article, on croit rêver, et quelqu’un qui consulterait AgoraVox pour la première fois tomberait probablement sur le cul.

    Il reste que la connerie, malgré qu’on en ait, est vraiment increvable. Je recopie ci-dessous un morceau de l’ode à Staline de Paul Eluard, rédigée trois ans avant la mort du Petit Père des peuples. Si j’avais le texte complet, qui est fort long, je le copierais in extenso, mais on ne le trouve pas sur le Net. Il est seulement dans l’édition de la Pleiade que je n’ai pas, que je déconseille d’acheter, mais qu’on trouve aisément dans les bibliothèques publiques.

    Ce poème torcheculesque est écrit du début à la fin en vers de mirliton. Un tel art poétique est vraiment à la portée de n’importe qui. Je propose donc d’ouvrir ici, en bas de votre article, un concours du meilleur sonnet à la gloire de Maduro. Le gagnant recevra...

    Recevra quoi, au fait ? Eh bien, ça reste à décider.


    Staline dans le coeur des hommes
    Sous sa forme mortelle avec des cheveux gris
    Brûlant d’un feu sanguin dans la vigne des hommes
    Staline récompense les meilleurs des hommes
    Et rend à leurs travaux la vertu du plaisir
    Car travailler pour vivre est agir sur la vie
    Car la vie et les hommes ont élu Staline
    Pour figurer sur terre leurs espoirs sans bornes.

    Et Staline pour nous est présent pour demain
    Et Staline dissipe aujourd’hui le malheur
    La confiance est le fruit de son cerveau d’amour
    La grappe raisonnable tant elle est parfaite

    […] Et Staline pour nous est présent pour demain

    Staline dissipe aujourd’hui le malheur
    La confiance est le fruit de son cerveau d’amour
    La grappe raisonnable tant elle est parfaite […]

    Staline dans le cœur des hommes est un homme
    Sous sa forme mortelle avec des cheveux gris
    Brûlant d’un feu sanguin dans la vigne des hommes
    Staline récompense les meilleurs des hommes
    Et rend à leurs travaux la vertu du plaisir
    Car travailler pour vivre est agir pour la vie
    Car la vie et les hommes ont élu Staline
    Pour figurer sur terre leur espoir sans bornes.


    • Spartacus Lequidam Spartacus 26 janvier 2019 19:47

      @Christian Labrune
      Bonjour Christian Labrune...
      Un déni de réalité époustouflant.  smiley

      Faut il en rire ou pleurer ?

      Ils fantasment tellement leur idéologie qu’ils refusent de croire que les résultats systémiques sont vrais.
      Insultes sur celui qui leur dit la vérité. Dénis et obscurantisme.

      Une autre chose les caractérisent.
      L’absence de compassion et pour les victimes du communisme.
      Tellement aveuglés par leur endoctrinement idéologique qu’ils refusent d’admettre les pénuries, la famine, la dictature, l’autocratie.

      Ils placent leur idéologie avant les humains. Et ils se donnent toujours des excuses pour nier les vérités.

      Affligeant, mais tellement démonstratif de ce qu’est le socialisme.


    • doctorix, complotiste doctorix 27 janvier 2019 11:43

      @Spartacus
      Quand les deux plus gros fumiers d’agoravox se retrouvent, ça ne sent pas très bon...
      Le moteur de la méchanceté est toujours la bêtise...

      qu’ils refusent d’admettre les pénuries, la famine,
      Non seulement vous les provoquez, mais en plus vous vous en réjouissez : vous êtes deux infâmes.


    • Spartacus Lequidam Spartacus 27 janvier 2019 12:41

      @doctorix

      Allez je vais même te donner la preuve que les pénuries datent du début de Chavez et que les américains n’y sont pour rien.

      Dans son livre « venezuéla l’an 1 de la révolution » Alain couturier décrit jour par jour la situation à Caracas.

      Va à la page 60 :
      https://books.google.fr/books?id=jHSxxaF0FNYC&printsec=frontcover&dq=l%27an+1+de+la+révolution+alain+couturier

      Il écrit ce qu’il commence a voir dans les magasins le 9 février 2006 (page 60) « les biens de consommation courante, la viande, le sucre, le lait ont déserté les magasins d’état. »

      Epoque sans conflit avec les USA pétrole élevé et planification par l’état d’un prix des produits.
      Livre publié en 2008, il ne peut donc prendre en compte un quelconque conflit ou embargo causé par d’autres qui n’existaient pas à l’époque.


    • phan 27 janvier 2019 13:19

      @doctorix
      Quand les deux plus gros fumiers d’agoravox se retrouvent comme Statler et Waldorf : la vieillesse est un naufrage  !

      Ils sont devenus amnésiques, inutile de leur parler du génocide des Awoniens, du colonialisme et de l’esclavage : Americon first !

      Combien de millions de personnes ont-elles été tuées dans les guerres menées par les États-Unis après le 11 septembre ? – Première partie : L’Irak
      Combien de personnes les États-Unis ont-ils tuées dans les guerres qui ont suivi les attentats du 11 septembre ? Partie 2 : Afghanistan et Pakistan
      Combien de millions de personnes ont été tuées dans les guerres américaines qui ont suivi les attentats du 11 septembre 2001 ? Partie 3 : Libye, Syrie, Somalie et Yémen

    • doctorix, complotiste doctorix 27 janvier 2019 20:25

      @Spartacus
      Voilà une étude qui donne sans doute les vraies raisons des difficultés du Venezuela : certes, les USA font tout leur possible pour fomenter la révolte par l’embargo, mais ils le font aussi de l’intérieur par ce cancer que sont les entreprises vénézuéliennes qui jouent le jeu des USA, et qui organisent la pénurie, laquelle serait en fait virtuelle selon ce rapport :

      Une étude réalisée par une universitaire vénézuélienne attribue les files d’attente dans les magasins et les pharmacies à « des stratégies de secteurs opposés au gouvernement national pour générer une destabilisation politique et sociale, qui n’ont pas eu recours à la grève […] mais au boycott de l’approvisionnement en biens ». Selon les statistiques du gouvernement vénézuélien utilisées, et contrairement à ce que laissent penser les images de rayons de supermarché vides diffusées à l’étranger, la consommation de biens de première nécessité n’a cessé d’augmementer au Venezuela depuis 2002.

      La production de ces biens n’aurait pas non plus diminué selon le rapport. D’ailleurs, ces biens ne manquent pas, mais « pour employer des termes exacts, ils ne sont pas disponibles de manière régulière dans les rayonnages, ce qui génère une impression d’insuffisance d’approvisionnement qui produit de larges files d’attente ». La faute à des situations de monopoles et d’oligopoles (et pas à l’encadrement des prix par l’Etat, contrairement à ce que disent les opposants), dans lesquels les producteurs nationaux refusent d’approvisionner les magasins vénézuéliens pour déstabiliser le pays.

      Les pénuries sont l’excellent moyen qu’ils ont trouvé pour fomenter les révoltes, ils ont fait de même partout dans le passé. Ce n’est pas contre Maduro que les vénézuéliens en ont, mais contre les pénuries, qui ne cesseront que si les USA réussissent leur coup.

      Comme par miracle...

      On filera 20 milliards au pays, et les rayonnages se rempliront comme par magie. Et on dira « Vous voyez comme ça va mal en pays socialiste, et comme ça va bien en pays capitaliste ! »


    • Spartacus Lequidam Spartacus 27 janvier 2019 21:19

      @doctorix
      Que te dire de tes gesticulations scabreuses pour essayer te de convaincre toi même.....
      Que t’a bêtement copié-collé sans même vérifier un lien qui ne fonctionne plus depuis longtemps.

      C’est la base de n’importe quel livre d’économie.
      Tu écriras 1000 fois « Le contrôle des prix de marché entraîne la pénurie » et tu l’apprend par cœur. Tu sera moins bête et t’aura appris quelque chose.
      Apprend donc une leçon je te l’offre gratuitement :

      Contrôle des prix :
      Leçon de base en économie pour cocos incultes en économie

      Lorsque un gouvernement fixe un prix, la force est substituée à l’échange volontaire. Le Prix n’est plus déterminé pacifiquement sur le marché du commerce libre et volontaire. 
      Les conséquences économiques entraînent le déséquilibre de l’offre et la demande.
      Le prix jouant un rôle vital dans l’allocation des ressources (incitation), un prix inférieur à ce que le marché supporte provoque des pénuries. 
      Les consommateurs sont encouragés à acheter ces produits plus avantageux sur le marché, tandis que les producteurs sont découragés de fournir ce produit car ils ne peuvent pas percevoir de revenus justifiant les coûts de production et de distribution. 

      C’est ce qui est arrivé dans tous les pays communistes ; URSS, pays de l’est et a cuba.
      La leçon fonctionne aussi avec tous les marchés même en France. Les HLM ont des prix contrôlés inférieurs au marché.
      Il y a pénurie. le privé ne veut plus construire car pas rentable et les HLM sont remplis de demandes.

      Je vais pas te faire une formation en d’économie, t’es tellement endoctriné que t’es incapable de vouloir accepter d’évoluer mais quand même remet toi en cause.

      1000 ans de féodalisme, l’État contrôlait les prix. 1000 ans de pauvreté et misère despotisme et faible richesse crée.
      200 d’économie de marché libre. Richesse multiplié par plusieurs millions. Evolution extraordinaire.

      Tentatives communistes de contrôle des prix tous des échecs et des pénuries.
      Economie de marché libre. Réussite extraordinaire. 

      Même les cocos chinois l’ont compris et ont adopté l’économie de marché et ont renoncé à ces utopies totalement connes de contrôle des prix.


    • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2019 09:07

      @Spartacus
      J’ai tout compris : plus les produits sont chers et moins il y a de misère.
      C’est lumineux.
      Actuellement, les producteurs organisent la pénurie en espérant qu’un changement leur permettra à l’avenir de sucer le peuple comme dans les autres pays capitalistes.
      C’est un pari comme un autre.
      Après s’être entendus sur l’organisation de la pénurie, il n’y aura plus qu’à s’entendre sur les prix, ce qui est l’inverse des lois de la concurrence : plutôt que de nous bouffer le nez, serrons-nous les coudes.
      Sur nos autoroutes, enfin les autoroutes que Vinci nous a volées, on voit ce que ça donne : tous les prix du carburant sont alignés à 15 ou 20% au-dessus des prix en ville, ce qui est manifestement une entente illégale sur les prix : il n’y a pas concurrence, mais une bonne entente de capitalistes sur le dos des consommateurs.


    • Spartacus Lequidam Spartacus 28 janvier 2019 10:32

      @doctorix
      « J’ai tout compris : plus les produits sont chers et moins il y a de misère. »
      Jouer l’absurde pour absolument passer exprès pour un doctrinaire qui ne veut pas évoluer et refuser de s’instruire et comprendre comment fonctionne l’économie.

      Non. le prix doit toujours rester variable en fonction de l’offre et la demande, car soi le prix supprime la pénurie ou le prix supprime l’excédent. Le prix dans une économie de marché équilibre la quantité offerte et la quantité demandée en temps réel.
      Ce qu’est incapable de faire une économie planifiée.

      Un état, un gouvernement est incapable de déterminer un prix de marché tellement la complexité des éléments entrant dans sa détermination sont importants. Entre les conditions de production, les variation des matières premières, de la météo, des revenus différents, les imprévus, et surtout du comportement humain irrationnel.

      Tu veux vraiment t’accrocher au négationnisme des évidences, tellement tu préfères le fantasme de ton idéologie à la souffrance réelle qu’elle engendre pour des gens.

      Tu vois même pas l’absurdité de ton raisonnement.  smiley
      C’est vrai selon toi, qu’ils sont cons ces producteurs. Ils produisent qu’en fonction de l’idéologie des clients. Au lieu de produire à perte pour le bonheur des cocos.

      Et l’alimentaire, les oeufs, le lait, les tomates, ce sont des PME, qui produisent. Croire que ces gens auraient les moyens de se passer de vendre pour le plaisir politique est d’un shéma ubuesque d’ignorance du fonctionnement de l’économie.

      Les prix se déterminent par la loi de l’offre et la demande. ici
      Loi que tu devais apprendre (et comprendre) pour t’instruire au minimum du minimum.

      C’est comme le climat c’est complexe, variable et impossible a prévoir.
      Le contrôle des prix entraîne la pénurie des biens. POINT.
      C’est toujours, toujours le cas.
      C’est comme la pluie elle tombe de haut en bas.
      L’offre et la demande sont les seuls moyens qui existent pour prendre en compte la complexité des éléments dans un échange.

      *******
      Crois tu franchement que les stations dans les villes ont le même cahier des charges que celles d’autoroute ?

      Sur les autoroutes, qui est un total hors sujet, les différences de prix s’expliquent.
      Les conditions foncières, les droits d’entrée, les cahiers des charges de contraintes comme les horaires d’ouvertures à 100%, les participations à l’entretien augmente les coûts de fonctionnement qui se répercutent sur les prix.
      Il existe des stations de distributeurs sur celles ci, mais elles aussi sont obligées de tenir compte des particularités.
      Et personne t’oblige a acheter sur une autoroute.
       


    • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2019 11:24

      @Spartacus
      Mais si ce genre d’économie se casse la gueule tout seul, pourquoi les USA y ajoutent-ils l’embargo ?
      Parce que ça leur fait de la peine de voir des peuples sous dictature ? Ca ne les gêne pourtant pas quand le dictateur leur cire les pompes.
      Et je pleure avec vous sur le sort des malheureuses sociétés d’autoroutes qui croulent sous les charges...En attendant, ces sociétés ont récupéré en 10 ans leur mise de fonds de 14,5 milliards rien qu’en intérêts, la valeur du bien est évaluée maintenant à 30 à 40 milliards et les bénéfices reversés aux actionnaires sont de 1,5 milliards annuels, soit 10% du capital investi. Voilà ce qui arrive quand le gouvernement ne met pas son nez dans leurs affaires, après avoir bradé un bien national.


    • ninportequoi 28 janvier 2019 21:42

      @Spartacus
      La dernière grande famine en Europe de l’Ouest s’est produite en Irlande.
      La doctrine dominante au Royaume-Uni, c’était la non intervention de l’Etat. Exactement vos idées quoi.
      Il y a eu débat au parlement entre les libéraux, partisans du laisser faire, et les interventionnistes. Pendant ces beaux débats théoriques les Irlandais mourraient en masse ou fuyaient ailleurs pour ceux qui le pouvaient.
      En raison des règles du marché-qui-ne -se-trompe-jamais les rares pommes de terres Irlandaises partaient ailleurs sous protection de l’armée (il fallait bien défendre le libre-marché contre les hordes incultes qui n’avaient pas encore reçu vos leçons d’économie). Il se trouvait tout simplement, ailleurs qu’en Irlande, des acheteurs plus riches que les misérables paysans Irlandais.

      Suite aux débats, c’est la position non interventionniste qui a prévalu. Le Royaume n’a strictement rien fait pour ne surtout pas perturber les sacro-saintes et infaillibles lois du marché-qui-ne-se-trompe-jamais.
      Le Royaume-Uni était la plus grande puissance de l’époque et avait une armée nombreuse et bien organisée pour protéger partout sur la planète les possessions du royaume. Pas une seule part de l’énorme montagne de rations militaires de cette puissante armée n’a été utilisée en urgence en faveur des Irlandais qui mourraient de faim.
      L’important c’était la victoire totale d’une idéologie, la votre. C’est tellement plus important qu’un million de morts, isn’t ? Alors, heureux, Spartacus ?

      Donc vos aveuglements sur les bienfaits du libre marché et vos singeries compassionnelles pour les victimes du communisme, vous savez ou les mettre.


    • Désintox Désintox 28 janvier 2019 21:45

      @Spartacus
      L’économie Français a été régulée entre 1945 et 1975, puis elle a été ensuite rendue au « marché » : expansion industrielle de 45 à 75, déclin par la suite.

      L’Etat intervient régulièrement dans l’économie chinoise, et celle-ci taille des croupières au reste du monde.

      Vous prenez les exemples qui vous arrangent.


    • JC_Lavau JC_Lavau 28 janvier 2019 22:52

      @Désintox. L’imprévisible peut arriver : qu’on soit d’accord sur quelque chose.


    • Spartacus Lequidam Spartacus 29 janvier 2019 09:53

      C’est toujours le même principe récurent tes commentaires.

      Un baratin hors sujet pour en finir sur une agression sur le contradicteur..

      Avec 95% de tes commentaires dirigés contre moi, je pense que je t’obsède.

      Faut te soigner.


    • Spartacus Lequidam Spartacus 29 janvier 2019 11:25

      @doctorix

      Qu’est ce que tu en a foutre des bénéfices des autoroutes ?

      Les revenus à l’état on augmentés dans la même proportion.
      Géré avant par l’état, avant c’était une gabegie et des coûts de gestion pharaoniques.
      Ils ont optimisé et modernisé. Ils font mieux avec moins de coûts de gestion. 
      C’est eux qui ont multiplié la valeur et le rendement.


  • kako 26 janvier 2019 18:33

    @spartacus Vous avez fumé quoi avant d’écrire ce torchon ? Je veux bien comprendre que la propagande grossière et systématique quand il s’agit du Venezuela, puisse porter ses fruits, mais sur Avox, on est supposé faire preuve de discernement. Qu’un tel article puisse venir d’un rédacteur de ce média, me laisse sans voix. En général ici, nous acceptons la discussion et les avis divergents ; mais là, venir faire l’apologie de ceux qui foulent au pied le droit des nations en leur imposant un blocus criminel, en fomentant des coups d’état, en ne respectant pas les institutions quand ce n’est pas à leur avantage, me dérange fortement. D’autant que Mr Sapartacus ne s’embarrasse pas de la vérité ...


  • nocob 26 janvier 2019 19:05

    Franchement, c’est n’importe quoi. On vas finir par croire qu’il nous font croire qu’il nous mente, du coup on vas leur mentir pour leur faire croire qu’on leur dit la vérité.


  • nocob 26 janvier 2019 19:07

    Et l’auteur t’est une sombre merde, ya une pénurie de bien manufacturée, pas de biens de base, c’est pas difficile a confirmer. Ca c’apelle une économie de guerre.

    ++


    • Spartacus Lequidam Spartacus 26 janvier 2019 19:36

      @nocob
      Et l’auteur t’est une sombre merde, ya une pénurie de bien manufacturés
      Les insultes ad personnam montrent a quel point les cocos sont des frustrés vivants dans un monde de décalés. smiley

      Mais non. C’est surtout des produits produits alimentaires que les gens ne trouvent pas.
      Pourquoi produire du lait, du beurre, des tomates alors que l’état l’achète moins cher que le coût de production ? Plus de production.
      Même le café historiquement une grande production du pays, mais bon on a beau dire la vérité, vivre dans l"éternel déni est conceptuel chez vous les cocos.


    • nocob 27 janvier 2019 16:50

      Voila pour les politesse/présentations, t’est une merde et moi un coco  smiley

      Donc,

      Même le mainstream fr pro opposition, utilise des mots plus mesurés, parlent de rationnellement, de difficulté d’approvisionnement, de pénurie, toi tu parle de famine.

      Les correspondant décrivent une économie de guerre ou tout les achats sont réglementés, ou tu choisis pas on te donne ce qu’il y a contre une somme absurde, que de toute façon on t’a donné par allocation ou travaux pour l’état.

      La famine mon pote c’est manger du bois et du cuir, c’est chasser le chat et le pigeon. La famine c’est la nécrophagie, puis le cannibalisme.

      La guerre des mots !

      ++


    • Spartacus Lequidam Spartacus 27 janvier 2019 18:02

      @nocob
      curieux ces milliers de vidéos qui apparaissent lorsque tu mets « famine Venezuela » 
      Comme celle ci
      https://youtu.be/ULXVqx8dRKc
      Ou celle ci
      https://youtu.be/mWn_2F1vEfg
      Ou celle ci
      https://www.facebook.com/VALCnow/videos/592811137582228/
      Ou celle ci
      https://www.youtube.com/watch?v=YQRpanzo7uo

      Il faut présenter les 100 000 pour démontrer le ridicule de ton mépris des victimes que ton idéologie en pratique fait ?

      Ils ont même mangé les animaux du zoo de Caracas. Et le cocos explique que c’est « une simple difficulté d’approvisionnement. »

      En plus d’être mal polis, le déni de réalité et de compassion pour les victimes mérite des coup de pied au cul.

      Il faut combien de faillite communistes, combien d’autocrates, combien de morts, combien de misère pour admettre que le communisme est une chimère ?

      Il reste l’insulte, le deni et l’auto suggestion que c’est des méchants extérieurs.
      Tristes gauchistes


    • ninportequoi 27 janvier 2019 23:53

      @Spartacus

      La pénurie de la plupart des produits courants a été extrêmement rapide au Chili.
      Ravages du socialisme ? Bien sur que non.
      Il a suffit qu’en sous-main les Etats-Unis finance le syndicat des camionneurs indépendants Chilien pour qu’ils fassent gréve des livraisons. En quelques jours les magasins n’étaient plus livrés et les Chiliens manquaient de tout.

      Cet épisode est parfaitement documenté : Selon William Colby, directeur de la CIA de 1973 à 1976, celle-ci aurait eu pour mission de déstabiliser le régime chilien afin « d’alimenter un climat propice au coup d’État", affirmant que sept millions de dollars avaient été dépensés par la centrale dans ce but. 
       Un président Américain a reconnu que les Américains ne pouvaient être fiers de ce qu’ils avaient fait au Chili.
       
      Il faudra sans doute de nombreuses années, le retour du calme au Venezuela et un gros travail d’historien pour que les méthodes employées pour déstabiliser l’économie de ce pays soient, à leur tour, totalement documentées.

      Aussi longtemps que ce travail d’historien n’aura pas été fait vos explications de la crise économique vénézuélienne ne seront que pures spéculations.


    • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2019 14:15

      @ninportequoi
      ’alimenter un climat propice au coup d’État

      C’est la vieille technique américaine. Soros en est le grand spécialiste (voir en Ukraine).
      Signe d’espoir, elle n’a pas marché en Syrie, et c’est une lueur, peut-être...
      Les américains, avec leur bonne conscience à deux balles, se trouvent toujours mille bonnes raisons vertueuses de démolir toute tentative qui s’éloigne de leur foutu libéralisme à tous crins, et menace les intérêts de leurs multinationales.


    • doctorix, complotiste doctorix 28 janvier 2019 14:19

      ll faut savoir que ce n’est pas bien difficile de vider les étagères des magasins de distribution.
      Il suffit d’empêcher l’approvisionnement pendant trois jours, et tous nos rayons sont vides. Même en France. Et même pour le PQ.
      Révolte assurée.


    • eric 28 janvier 2019 15:02

      @ninportequoi

      Vous le faites déjà. Beau travail d’historien. Au Chili, colles vous le dites quelques jours de grève auxquels on peut à la rigueur imputer quelques déficits d’approvisionnement. Au Venezuela,bees années de famine qui ’e peuvent qu’avoir des causes structurelles.


    • ninportequoi 28 janvier 2019 21:45

      @eric
      Il y a pénurie de signes sur votre clavier ?


    • Deepnofin Deepnofin 31 janvier 2019 23:04

      @doctorix Oh !!! Bonjour, ça fait longtemps !!! Je ne vous voyais plus venir ici... enfin, moi non plus j’venais plus. L’élection de Macron m’a tellement refroidi qu’il m’aura fallu des mois pour m’en remettre... Bref, ça fait plaisir !!! J’espère que vous allez au top de votre forme, et j’imagine que les évènements actuels vous procurent autant de plaisir qu’à moi...
      J’ai encore évolué dans ma théorie (avec un « bond spectaculaire » courant décembre) ; j’ai écris un article maladroit, pas top à ce propos (et beaucoup trop long), mais je vais essayer de faire mieux que ça ! À bientôt ;)


  • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 26 janvier 2019 20:41

    Je sais que la question est indiscrète, mais vous travaillez dans quel secteur ?

    Les entrepreneurs que je connais ne se plaignent pas comme vous le faites.


  • oscar fortin oscar fortin 26 janvier 2019 21:36

    J’espère que vous avez pris en direct les échanges au Conseil de sécurité des Nations Unies en séance spéciale ce jour même. Plus que tout je suppose que vous avez écouté attentivement la prestation hautement professionnelle du représentant du Venezuela qui a brossé en termes de faits la véritable réalité que vit Venezuela. Pas surprenant que le Conseil de sécurité n’ait pas voté en faveur de la proposition étasunienne, mais en faveur du droit international qui invite au dialogue sur la base de ce droit et de la Constitution du Venezuela.

    https://www.cronoco.com/venezolana-de-television-en-vivo-gobierno-de-venezuela-vtv-live-stream-internet-tele-p-tv/


  • Sébastien A. 26 janvier 2019 22:48

    Spartacucu ave, In girum nocte et consimimur igni. Je vous conseille la traduction du titre et de voir le film. Il s’adresse ? vous et vos semblables. Au moins vous y apprendrez des choses intelligentes (ce qui est le contraire de vous lire).


  • Eric F Eric F 26 janvier 2019 23:30

    Trump a encore gaffé, car en se précipitant à reconnaitre le putschiste, il signe le fait de l’avoir sponsorisé.

    Je ne suis certes pas thuriféraire du régime vénézuélien, qui a sombré dans l’incurie, la corruption et l’autoritarisme (en ajoutant cependant que « le système » lui a glissé toutes les peaux de bananes sous les pieds). N’empêche qu’un opposant qui se proclame président lors d’une manifestation de rue, c’est tout sauf de la démocratie. Boycotter les urnes puis contester les résultats, ça ressemble furieusement à un coup monté.


    • nocob 27 janvier 2019 00:29

      @Eric F

      Ce n’est pas une gaffe, arrêtez d’être con, ils en font exprès de se diaboliser.
      Ca fait des mois que ca dure dans des dizaines de pays, arretez de déconer !
      Il font expres de radicaliser les partis, les opignons, de stresser les média, le marché !

      Mais pourquoi ? 
       smiley


  • Christian Labrune Christian Labrune 27 janvier 2019 00:57

    https://www.lexpress.fr/culture/livre/l-aveuglement-des-intellectuels-face-au-genocide-khmer-rouge_1069522.html

    Ci-dessus, un autre exemple mémorable de la plus effrayante connerie. Depuis Pol Pot, plus de quarante années ont passé, mais elles n’auront pas suffi à faire démarrer le truc que les plus obtus devraient avoir entre leurs grandes oreilles. 


    • Garibaldi2 27 janvier 2019 02:19

      @Christian Labrune

      N’oubliez pas de rappeler que les Khmers Rouges sont arrivés au pouvoir grâce aux USA, qu’ils ont été virés du pouvoir par les Nord-Viêtnamiens, que les ’’Occidentaux’’ ont refusé de reconnaître le nouvel ambassadeur cambodgien à l’ONU, préférant maintenir celui de Pol-Pot à son poste. Et que le Royaume-Uni à continué de fournir des armes et des instructeurs à Pol-Pot après sa chute.

      Ce n’est pas pour un érudit comme vous que je mets le lien, mais pour tous ceux qui sur Avox ont moins de 40 ans !

      https://www.courrierinternational.com/article/2009/02/26/mais-ou-sont-les-complices-des-khmers-rouges


    • Spartacus Lequidam Spartacus 27 janvier 2019 11:51

      @Christian Labrune

      Je suis d’avis d’envoyer aux juges les membres du PCF, formateur des cadres Cambodgiens à Paris pour qu’ils répondent de leur endoctrinement à la planification agraire.
      Les envoyer voir les montagnes de cranes dans les fosses des victimes.
      Il faut faire le Nuremberg du communisme. Montrer ce qu’il amène partout ou il passe.

      Ils sont tellement illuminés dans leur idéologie qu’ils croient que les gens sont masochistes au Venezuela.

      Ces abrutis expliquent sans se poser de question et sans doute intellectuel que les élections ne sont pas truquées et qu’un tyran qui affame ses concitoyens, crée des pénuries, envoie des groupes armés en moto tuer les opposants, une inflation de 1 million de pour cent est réélu normalement à 65% des votes.

      Ils sont tellement dans le déni des réalités que c’est pitoyable. 


    • Christian Labrune Christian Labrune 27 janvier 2019 14:28

      les Khmers Rouges sont arrivés au pouvoir grâce aux USA, qu’ils ont été virés du pouvoir par les Nord-Viêtnamiens, que les ’’Occidentaux’’ ont refusé de reconnaître le nouvel ambassadeur cambodgien à l’ONU, préférant maintenir celui de Pol-Pot à son poste.

      ============================
      @Garibaldi2

      Et qui aura permis la création des USA, origine de toutes les misères du monde ? Des Européens qui s’étaient mis en tête, ces abrutis, de trouver un chemin plus rapide pour Cipango.
      Sans la géométrie développée par les Grecs dès Pythagore, dont les Arabes ont aussi profité pour mettre au point les premières méthodes de navigation, il aurait été impossible de construire les caravelles de Christophe Colomb et de découvrir un nouveau continent. Salauds de Grecs ! Salauds d’Arabes !
      On peut difficilement remonter plus avant, et jusque dans la préhistoire, mais enfin si Adam et Eve, n’avaient pas bouffé la pomme, on n’en serait évidemment pas là.
      Mais qui les avait mis au monde, ces deux enfoirés ?
      Le voilà bien le premier responsable, que je n’ose nommer, de la sinistre faillite de Staline, de Pol Pot, et enfin de Chavez et Maduro, ces deux malheureux bienfaiteurs de l’humanité.


    • Christian Labrune Christian Labrune 27 janvier 2019 14:53

      Les envoyer voir les montagnes de cranes dans les fosses des victimes.
      Il faut faire le Nuremberg du communisme. Montrer ce qu’il amène partout ou il passe.

      ..................................................................
      @Spartacus

      En pareil cas, il n’y a pas à argumenter. Votre article rapporte des faits objectifs qui parlent d’eux-mêmes et qui appellent simplement la fin d’une politique absolument désastreuse. Vous remarquerez que dans la plupart des cas, nous avons affaire à un discours de type religieux et métaphysique : Maduro est un saint, mais il est en lutte avec le Diable. En l’occurrence, on appellera cette entité USA ou capitalisme, mais cela revient au même.
      Les Vénézuéliens commencent à crever de faim, mais la question que se posent nos enfoirés n’est pas : comment empêcher ça, mais pourquoi le communisme, qui est intrinsèquement une si bonne chose, a-t-il pu produire de telles horreurs ? Ce n’est assurément pas de sa faute, c’est qu’il a trop d’ennemis diaboliques résolus à l’anéantir et qui sont nécessairement les premiers responsables de la situation.
      C’est le discours que tient aussi depuis des années un vieux débris comme Badiou. Le remède aux catastrophes du communisme, ce serait plus de communisme. L’erreur de Lénine aura été de se résoudre à appliquer ce système « dans un seul pays ».Un communisme mondial, c’est-à-dire un grand cimetière à l’échelle de la planète, serait probablement la solution. Après l’Holodomor au début des années 30, quatre ou cinq millions d’Ukrainiens s’étaient immédiatement trouvés à l’abri de la faim, des maux de tête ou d’estomac, de la mélancolie, du cancer et des cors aux pieds. Viva la muerte !


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2019 09:41

      Salut Cristian,
       Vos commentaires m’ont intéressés et amusés. J’aime quand on remonte aux sources.
      @Garibaldi
       « Les USA, origine de toutes les misères du monde ».
      Les premiers réfugiés étaient des gens qui ont cherché l’aventures. C’étaient des trappeurs, des découvreurs de nouvelles terres et d’or. La force était une obligations de vie ou de mort

      Ou on est pour le progrès ou pour la stagnation.
      Les bienfaiteurs de l’humanité n’existent tout simplement pas.
      C’est contre nature et contre la vie.
      Procréer et vous serez considérés par l’Etat et par les religions.
      Ces deux enfoirés, n’en ont rien à cirer si vous n’arrivez pas à assumer ces rôles.
      Ils sont les conseilleurs, mais jamais les payeurs.


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2019 09:49

      @ChristianLe remède aux catastrophes du communisme, ce serait plus de communisme. « 

      Évidemment. Les choses vont en général plus rapidement quand on est plusieurs à faire une tâche. Mais le procédé a ses limites. A un moment, plus nombreux, cela ne sert plus à rien et même retarde les processus.
      Le rapport prix/performance est rompu. Tout simplement.
      Compétence et motivation... sont les deux mamelles de la réussite.
      On posait la question ce matin »

      Et si un jour, un robot vous recrutait ?

      https://www.rtbf.be/auvio/detail_le-journal-de-l-eco?id=2452828

      "


    • Garibaldi2 28 janvier 2019 13:01

      @Christian Labrune

      Merci de confirmer que l’article dont j’ai donné le lien ne fait que décrire une réalité maintenant connue de tous. Je n’en attendais pas moins de votre grande honnêteté intellectuelle.

      Je remarque que vous pensez comme beaucoup que les voies de Dieu sont impénétrables. Je dois vous avouez que personnellement, ne l’ayant pas rencontré, je n’ai pas encore fait ma religion sur le sujet, contrairement à André Frossard, et à Hara-Kiri qui précisait qu’Il fume des Pall Mall.


    • Garibaldi2 28 janvier 2019 13:05

      @L’enfoiré

      Etant donné que vous mettez la phrase ’’Les USA, origine de toutes les misères du monde’’, je suppose que vous pouvez me dire d’où vous l’avez extraite ? Pas de l’un de mes posts, vous en conviendrez.


  • George L. ZETER George L. ZETER 27 janvier 2019 09:21

    cet article est un tissu d’âneries, ou de propagande pro US, ou d’un ignorant... cochez la bonne case !

    pour votre gouverne, j’ai vécu 1 an 1/2 à Caracas à l’époque Chavez, et j’ai toujours des accointances dans le pays, particulièrement des photographes de el periodico. je renonce à essayer de convaincre quiconque que tous ce qui est écrit en France car c’est un tissu d’âneries. quant au macron... toutou de trump, no comments !


    • Spartacus Lequidam Spartacus 27 janvier 2019 12:21

      @George L. ZETER
      Quels arguments a la con
      1 an et demi sans désaouler ? Sans regarder autour de toi ?
      Va donc désaouler ailleurs si t’as que ça comme arguments.

      Par contre Alain couturier dans son livre l’an 1 de la révolution lui qui a réellement vécu là bas a fait un livre ou jour par jour il décrit a comment les cocos ont mis en place une dictature.

      Je te conseille de le lire pour voir et apprendre ce que tu as raté.
      Pendant que tu buvais avec tes potes révolutionnaires, il a noté jour par jour toutes les modifications qui ont mis en place la dictature. 

      La mise en place du culte de la personnalité.
      la liste « maisanta » des gens a terroriser en premier.
      La mise en place de la dépendance à l’état des individus.
      Les premières pénuries qui arrivent dès la première année
      Le remplacement des institutions par des institutions cocos a la botte de Chavez.
      La destruction des médias d’opposition et l’enferment systémique par l’armée des opposants. La mise ne place de la nomenklatura, le favoritisme de sa famille et du clan.

      Tu vas voir tu vas t’instruire.  smiley


    • CoolDude 27 janvier 2019 14:00

      @Spartacus

      Ça me rappel quelque chose... Ou quelqu’un... !?

      A oui !!! Mac Rond !

      D’ailleurs, je suis d’accord avec lui, il est urgent de faire de nouvelles élections sous 8 jours, sous peine de n’être plus reconnu par le peuple Français.


    • phan 27 janvier 2019 14:30

      @CoolDude
      Même MBS a promis au roi de LBD de restituer Jamal Khashoggi en entier sous huit jours !


    • Christian Labrune Christian Labrune 27 janvier 2019 15:06

      @Spartacus

      Je trouve fort plaisant -si on peut dire que le Zeter, spécialiste de l’inconsistance fumeuse et de l’antisémitisme crapuleux, dont les « articles » suscitent un tel dégoût que je ne songerais pas même à me fendre du moindre commentaire, se permette ici ces sortes de jugements. Je n’en dirai même pas plus : ça me dégoûte tellement que je finirais par vomir sur mon clavier.


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2019 09:53

      @George L. ZETER

      Vous dires "j’ai véu 1 an 1/2 à Caracas à l’époque Chavez

      "
      Pourquoi en êtes-vous revenu ?


    • Spartacus Lequidam Spartacus 28 janvier 2019 11:50

      @L’enfoiré

      Vous dires « j’ai véu 1 an 1/2 à Caracas à l’époque Chavez »

      Pourquoi en êtes-vous revenu ?

      Quitter un tel paradis de justice et de bonheur de tous et de la redistribution pour un emploi de vacataire non statutaire de l’éducation nationale en France.....

      Ça a un coté masochiste.

      Ou alors il faut mieux vivre tant bien que mal en France semi-capitaliste un emploi précaire que vivre le misérabilisme égalitaire dans un pays collectiviste ?


    • Garibaldi2 28 janvier 2019 14:01

      @Spartacus

      Couturier ... son bouquin a été publié en 2008 (!) :

      ’’Amérique Latine, 2007. Après une époque de transition, Hugo Chavez, président du Venezuela, veut donner corps à ses idéaux révolutionnaires et assurer l’avènement de son « Socialisme du XXIe siècle ». Entorses aux principes démocratiques, étatisation de l’économie, bolchevisation de la société, formation d’un nouveau type de citoyens, contrôle voire censure de certains médias rapprochent alors le pays des systèmes politiques les plus rigides. Des flirts dangereux qui se donnaient déjà à lire dans la proximité entretenue entre Chavez avec d’autres dirigeants, qu’il s’agisse de Castro ou d’Ahmadinejad. 2007. Une année pas tout à fait comme les autres pour tout un peuple sous influence prêt à basculer dans le totalitarisme, et douze mois d’une actualité politique décryptée par Alain Couturier, témoin direct des soubresauts du Venezuela.

      Lire ces chroniques de la vie politique vénézuélienne, c’est bien sûr prendre le pouls, quasiment au jour le jour, d’un pays. Toutefois, au-delà de l’analyse de l’actualité, des discours, de l’omniprésence d’un homme politique, cet essai anatomise avec clarté une démocratie fascinée qui vacille et penche dangereusement vers le totalitarisme. Du cas particulier émerge ainsi un ouvrage aux dimensions plus universelles, véritable grille de lecture des dérives de certains systèmes politiques.’’

      https://www.amazon.fr/s/?ie=UTF8&keywords=alain+couturier&tag=hydfrmsn-21&index=stripbooks&hvadid=80195661676191&hvqmt=e&hvbmt=be&hvdev=c&ref=pd_sl_5snen4n6o2_e

      Faut-il rappeler que Chavez a été réélu président de la république en octobre 2012 avec 55,07% des voix lors d’un vote démocratique surveillé par des observateurs étrangers et la Fondation Carter (Carter Center).

      En avril 2013, Nicols Maduro est élu président de la république avec 50,6% des voix face à Henrique Capriles lors d’un vote démocratique également surveillé par des observateurs étrangers et la Fondation Carter (Carter Center).


    • Spartacus Lequidam Spartacus 29 janvier 2019 10:04

      @Garibaldi2
      Dans le livre de couturier de 2008 vous apprenez que dans les semaines qui suivent la première élection de Chavez le corp électoral augmente magiquement de 35% en nombre.

      Il y a eu une grande distribution de cartes de votants.
      Des gens au Venezuela peuvent voter dans plusieurs bureaux sous identités multiples.
      Carter surveille un vote dans les urnes, pas sur les gens aux identités multiples officielles du corps électoral.

      Quand aux élection de 2018 bien entendu sa fondation n’a pas validé cette supercherie manifeste.

      Quand Maduro partira, vous verrez qu’on en apprendra.


  • Steph87 27 janvier 2019 09:53

    Cet "article va de paire avec une actuelle offensive d’une sphère comprenant des artistes et pseudo philosophes qui tapent sur les GJ car ils ont trop peur de perdre leur confortable fond de commerce. Les propos sont abjectes et délirants. Vous écrivez et diffusez des idées en inversant les valeurs et en omettant toute vision inversée ou périphérique d’un évènement. Vous êtes un excellent caniche idéologique au service du véritable fascisme qui mène le monde dans le mur de plus en plus vite. Vos propos sont d’une violence et d’une fausseté invraisemblable, vous délirez de lignes en lignes. Je vais le faire lire à mes enfants, c’est un excellent moyen de leur faire voir les manipulations dont ils pourront faire l’objet et voir l’incroyable culot dont est capable l’humain, ils ne pourront qu’admirer vos lignes de faussaires.


  • leypanou 27 janvier 2019 12:42

    Dernière nouvelle : l’Allemagne, l’Espagne et la France sont prêtes à reconnaître Juan Guaido comme représentant légitime du Vénézuela si d’ici 8 JOURS des élections libres ne sont pas organisées au Vénézuela.

    Pour cacher que ce ne sont que des toutous de l’interventionnisme états-unien, ces 3 pays ont donc demandé des élections sous 8 jours à un pays qui a déjà eu des élections présidentielles l’année dernière (8 jours pour organiser des élections smiley

    ).

    Quand l’empire et ses laquais n’aiment pas les résultats d’élections, ils arguent que ce n’était pas « crédible ». Une fois de plus, la France se ridiculise en reconnaissant un tdc quasi-inconnu il n’y a pas longtemps.

    Pour en savoir un peu plus sur cette auto-proclamation, lire ici.

    Apparemment, cela n’a pas suffit d’avoir reconnu le Conseil de Transition de Libye, le Conseil Syrien Syrien de Syrie : le nouveau monde ressemble beaucoup à l’ancien.


    • Spartacus Lequidam Spartacus 27 janvier 2019 12:59

      @leypanou
      Pas de soucis.
      Maduro a obtenu 64% des électeurs à soi disant libre élection de 2018 que vous les cocos appelez démocratique.

      Affamés, inflation a 1 million de %, exode massif, institution remplacées par des assemblés révolutionnaires de la nomenklatura, gang a moto pour tuer les opposants et avec tous ça Maduro a obtenu 64% des électeurs à soi disant libre élection de 2018.

      Normalement ils sont tellement masochistes les Vénézuéliens qu’il va obtenir 90% des votes.
      De quoi avez vous peur ?
      Qu’on vous ai mentis et que vous aviez étés assez con pour croire que Maduro a été élu démocratiquement ?


    • Steph87 27 janvier 2019 14:02

      @Spartacus

      Pas de soucis.Macron a obtenu 20,7 millions de voix au 2ème tour que vous les grands démocrates appelez élection démocratique. 16 % ont voté pour son programme soit 3,312 millions de personnes. Il y a 47 448 929 électeurs donc 6,98 % ont voté pour son programme. Il y a 100-6,98 = 93,02 % de gens qui ne voulaient pas de son programme.

      Macron a été élu avec 6,98 % des électeurs lors de l’élection libre de 2017.

      Affamés, appauvris, croulants sous les taxes, méprisés, des milliers de personnes sont sortis dans la rue. Gang à flashball et à grenades pour éborgner et mutiler ces pauvres gens.

      Si dans ce que vous persistez à appeler une « démocratie » voir qu’un type qui peut être président avec plus de 90 % des électeurs contre lui ça ne vous alerte pas...De quoi avez-vous peur ? Qu’on vous ai mentis et que vous avez été assez con pour croire que les gens sont pour macron et le système représentatif ?


    • CoolDude 27 janvier 2019 14:08

      @leypanou

      Quand l’empire et ses laquais n’aiment pas les résultats d’élections, ils arguent que ce n’était pas « crédible ». Une fois de plus, la France se ridiculise en reconnaissant un tdc quasi-inconnu il n’y a pas longtemps.

      Ça me rappel quelque chose... Ou quelqu’un... !?

      A oui !!! Mac Rond ! (...)


      C’est une technique bien rodé et qui a fait ses preuves ! Vendre du rêve...

      Le rêve du « American Dream !!! »

      C’est tellement beau, j’en pleurs... smiley


  • ticotico ticotico 27 janvier 2019 14:02

    Hier soir, j’ai regardé les infos de Telesur... Le BFM de Caracas, on y voyait, sans surprise, des rues calmes et des citoyens interviewés qui affirmaient tous soutenir Maduro.

    A part Spartacus, qui sait que c’est 100% bidonné, et Oscar Fortin, qui sait que c’est une représentation loyale de la réalité, les gens normaux peuvent quand même en tirer des enseignements.

    Le nationalisme, souvent à forte connotation anti-usa, est présent à des degrés divers en Amérique latine. Il gagne en force quand un pays est ciblé par l’empire. L’acharnement anti-mexicain de Trump a ainsi contribué à l’élection d’Amlo plutôt qu’à celle d’un sbire corrompu.

    Donc, soutenir de l’extérieur ce Juan Guaido, est le désigner comme un serviteur de la puissance qui fait tout pour pourrir la situation du pays, ce qui équivaut à le disqualifier auprès d’une grande partie de la population. Pour parler d’un pays que je connais bien, à Cuba, le gouvernement n’a pas de soutien populaire massif... Sauf quand les USA appuient davantage sur la touche ingérence.

    L’action US dans le cas du Vénézuela ressemble à celle d’un médecin qui injecte le vaccin avant d’essayer de contaminer le patient.

    Si Macron ne donnait plus satisfaction à Trump et que l’ambassadeur US en France reconnaissait Jean-François Coppé comme président, la popularité de Macron bondirait aussitôt...

    En conclusion (temporaire) on dirait que les responsables US de l’opération sont incompétents, ou qu’ils ont sciemment cédé à une demande, histoire de dire « vous voyez, on a essayé... »


    • CoolDude 27 janvier 2019 14:16

      @ticotico

      Le nationalisme, souvent à forte connotation anti-usa, est présent à des degrés divers en Amérique latine. Il gagne en force quand un pays est ciblé par l’empire. L’acharnement anti-mexicain de Trump a ainsi contribué à l’élection d’Amlo plutôt qu’à celle d’un sbire corrompu.

      La réactance !

      https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9actance_(psychologie)

      La réactance est un mécanisme de défense psychologique mis en œuvre par un individu qui tente de maintenir sa liberté d’action lorsqu’il la croit ôtée ou menacée.

      Horizon Gull en parle dans sa dernière vidéo :

      https://www.youtube.com/watch?v=hZueeA9b1xY

      Horizon chapitre 5 Les chemins de la censure : la réactance

      Technicien propose à Gull d’explorer davantage l’île, focalisant toute son attention sur une mystérieuse forêt du nom de « La forêt censurée ». Mais à l’excitation de Technicien s’oppose un brutal refus de la part de Gull qui lui ordonne, non sans menace, de ne jamais y mettre les pieds. Encore plus intrigué, Technicien décide de braver l’interdit et de partir seul à l’aventure vers cette région interdite sans imaginer à quel point ce périple le transformera profondément, pour le meilleur ou pour le pire.

      Ce chapitre traite de la censure, non pas sur les objets censurés, ni sur sa pratique ou ses acteurs, mais sur les effets psychologiques qu’elle peut avoir sur l’individu. La censure peut se traduire comme une privation, et peut en cela générer une réactance. La réactance psychologique, mise en évidence par Brehm en 1966, est un état de tension ou de motivation qui apparaît dans une situation où l’on prive l’individu d’un choix, d’une liberté, d’une action possible ou d’un comportement. C’est sous la perspective de la réactance que nous allons interroger la censure dans ce chapitre.

      Pour retrouver les sources, articles complémentaires, vous pouvez vous rendre sur notre site : https://www.hacking-social.com/2019/0...

      Chapitres


      00:00 Introduction
      06:49 Effet Streisand
      14:53 La réactance
      25:51 Raccourcis et biais par la réactance
      35:13 La réactance comme technique de Manipulation

      44:18 Les Exploiteurs de la censure
      56:53 Le cœur de la Forêt censurée
      1:06:01 Générique de fin


    • Spartacus Lequidam Spartacus 27 janvier 2019 15:01

      @ticotico

      C’est pour se donner bonne conscience de vos choix personnels idéologiques ou vous rendez compte qu’ils sont absurdes que d’essayer de renvoyer sur un pied d’égalité ce qui n’a pas avoir l’un avec l’autre ?


      Rassurez moi cher ami qui a tout vu et rien vu.

      A votre TV on a donné les images du discours de Guaido ? Non ? Bizarre bizarre smiley  smiley

      On a donné les images de la horde de gauchistes envahir ses locaux de la seule TV régionale qui a osé le faire ? Non ? Bizarre bizarre smiley  smiley

      Et a part vous, vous savez que tout le Venézuéla a vu la tentative d’arrestation sur l’autoroute de Guaido qui n’est pas passée à la TV. Non ? Bizarre bizarre smiley  smiley


  • ticotico ticotico 27 janvier 2019 16:24

    @spartacus

    Je n’avais mentionné ce fait dans mon précédent post, histoire de ne pas faire trop long, mais les informations diffusées par Telesur hier à 20 heures (heure locale) ont bien montré Juan Guaido en train de s’exprimer en public.

    La mention sous son nom faisait seulement état de son statut de député. Allez, un truc qui va vous plaire, Diosdado Cabello (le véritable patron du pays) a fait une gaffe en direct à la télé en citant Guaido, qu’il a qualifié de « presidente interno », président intérimaire.

    Donc, non seulement ce pion des Usa est libre de ses mouvements, mais de plus, son existence n’est pas niée par les médias...

    Je vous imagine très déçu...

    Courage, les USA ont encore de nombreuses idées pour piétiner les nations qui leur résistent.


    • Spartacus Lequidam Spartacus 27 janvier 2019 18:14

      @ticotico
      Ha oui !
      Les américains. Un peu comme a Cuba ou ils boivent du coca et expliquent que c’est un embargo. Cette excuse rengaine pour justifier les dictatures bolchéviques.

      Mais les Américains ne sont pas responsables des millions de victimes obligées de fuir, des pénuries d’envoyer des colectivos armés terroriser les gens.
      La compassion pour les monstres communistes est supérieure à celle de leurs victimes.
      L’idéologie gauchiste passe avant les victimes de la dictature...


    • Steph87 27 janvier 2019 19:22

      @Spartacus
      Ben si les américains sont responsables des millions de victimes obligées de fuir ou de celles qui ne peuvent plus fuir d’ailleurs car morts sous leurs bombes. Ben oui les américains sont les premiers terroristes du monde, vous pouvez toujours faire semblant de l’ignorer, c’est votre problème mais cela vous en fait écrire des lignes de conneries…
      L’idéologie capitaliste qui à vos yeux passe avant les victimes de la dictature :
      37 000 personnes meurt de faim chaque jour soit 13 505 000 morts par an,
      soit 135 050 000 morts rien qu’en dix ans, je vous laisse le calcul sur les décennies passées et cela juste en comptabilisant les morts de faim tout cela grâce à votre belle idéologie libérale dans laquelle la cupidité passe avant l’humain !


    • Spartacus Lequidam Spartacus 27 janvier 2019 21:44

      @Steph

      Allez une horreur pour toi les vrais chiffres de la pauvreté sur terre :

      https://fee.org/articles/the-end-of-extreme-poverty-and-the-great-fact/

      Ca changera des niaiseries de la coco-sphère.


      Autre horreur pour toi, confus de t’apprendre un fait intangible

      Le système de marché capitalisme a mis fin à la famine sur terre en motivant les marchands a envoyer les denrées là ou il y a besoin.


      Dois ton te rappeler que la dernière grande famine a été en 2002 en Corée du Nord ? 

      Qu’elles ont toujours eu lieues dans des économies planifiées ?

      Et que la famine a disparu depuis la fin du communisme sur terre grâce au capitalisme.

      Elle réapparaît justement au.....Venezuéla. 

      Ce monde coco du déni des faits est dramatique.

      Endoctriné et conditionnés par une psychologie des foules au point de ne plus réfléchir par eux mêmes.

      Ils préfèrent nihilistement que les gens crèvent de faim dans une dictature qui suit leur idéologie fantasmée que de se nourrir dans un monde ou l’enrichissement et l’évolution des individus est possible. 


    • ticotico ticotico 27 janvier 2019 22:21

      @Spartacus

      Ah, Mr Spartacus, comme je vous envie de vivre dans un monde aussi simple, peuplé de monstres bolcheviques et de gentils libérateurs libéraux...

      Je ne comprends pas pourquoi vous m’attribuez une idéologie gauchiste, moi qui pense qu’il serait temps d’en finir avec les idéologies.

      Je conçois qu’il vous paraît difficile d’envisager un autre mode de fonctionnement que le vôtre : on adhère à une façon de voir le monde qui vous permet de « savoir » de façon immanente, de connaître le contenu de journaux télévisés sans même les avoir vus.

      Je ne peux que vous conseiller un stage de déradicalisation, même si ses chances de réussite me semblent bien minces.

      Au cas où cela s’avérerait un succès, vous verrez un nouveau monde s’ouvrir à vous, plus compliqué, moins rassurant, mais beaucoup plus réel.


    • Spartacus Lequidam Spartacus 28 janvier 2019 08:45

      @ticotico
      Libérateur mais pas gentil. Guaido est un socialiste. Ne me fait pas dire ce que je ne dis pas.
      La seule chose que je lui accorde, c’est qu’il peut libérer d’un tyran et remettre la démocratie.

      Au lieu de t’occuper de ce que ce que tu crois qu je penserai, pour en faire une caricature essaye donc de réfléchir par toi même le sens des responsabilités en face des résultats de la misère.

      Et la censure est la coutume des Bolchéviques Venezueliens, Arrête donc de sur-jouer la vierge effarouchée.
      ttp ://www.leparisien.fr/international/crise-au-venezuela-comment-s-informer-au-pays-de-la-censure-27-01-2019-7997856.php#xtor=AD-1481423553


    • Steph87 28 janvier 2019 18:31

      @Spartacus
      Quel rapport entre les chiffres de la pauvreté et ceux des morts de faim ?
      A te lire, je crois qu’on ne peut plus rien pour toi à vrai dire.
      Tu vis dans un monde merveilleux où le capitalisme a mis fin à la famine sur terre, cela doit être dans le dernier livre que tu as lu de Walt Disney.
      Dois t-on te rappeler que 37 000 personnes meurt de faim chaque jour. Tu peux faire semblant de ne toujours pas vouloir le savoir, tu peux l’écrire aussi mais dans les faits cela ne changera rien.
      Ton entêtement et ton acharnement à ne voir que les chiffres qui t’arrangent et les versions des faits qui te sont donnés par tes lectures sérieuses (mdr) montre que le travail nécessaire à élever ta conscience et ta perception du monde est bien trop énorme. Continues à errer dans tes délires, tu nous fais bien rire finalement.


  • phan 27 janvier 2019 19:59
    « Les « assassins financiers » sont des professionnels grassement payés qui escroquent des billions de dollars à divers pays du globe. Ils dirigent l’argent de la Banque mondiale, de l’Agence américaine du développement international et d’autres organisations « humanitaires » vers les coffres de grandes compagnies et vers les poches de quelques familles richissimes qui contrôlent les ressources naturelles de la planète. Leurs armes principales sont les rapports financiers frauduleux, les élections truquées, les pots-de-vin, l’extorsion, le sexe et le meurtre. Ils jouent un jeu vieux comme le monde mais qui a atteint des proportions terrifiantes en cette époque de mondialisation. »

    Extraits des « Condor, les axes du mal » de Rodrigo Vazquez, 2003, le terrifiant réseau des dictatures d’Amérique latine
    Au nom de la lutte contre le terrorisme, l’opération Condor a été menée dans les années 70 et 80 en Amérique du Sud… Initiée par Pinochet, Condor devint rapidement un réseau reliant les dictatures militaires du Chili, d’Argentine et du Paraguay, soutenu par le département d’Etat américain, la CIA et Interpol.

    Bien que Kissinger soit coupable de beaucoup de crimes de guerre, dont le massacre de millions de Vietnamiens, c’est un 11 septembre qu’il a commis deux de ses plus mémorables atrocités : le meurtre du président chilien Salvador Allende suivi de l’instauration de la junte tortionnaire de Pinochet en 1973, et la démolition explosive du World Trade Center qui a entraîné le massacre de près de 3 000 personnes à New York et à Washington en 2001.

    • phan 27 janvier 2019 20:15
      De la Bataille d’Alger à : l’Opération Phoenix et Condor _ Contre insurrection l’école française

      La contre insurrection , vilain mot et pourtant , le modèle français tel qu’il est décrit a été exporté . . 
      Le modèle de contre insurrection français est né en Indochine plus précisément contre le Vietminh . Il s’agit , à la base , de contrer la tactique du « poisson dans l ’ eau » ( guérilla , propagande ...) .  Ce modèle de contre insurrection a été appliqué de manière plus structuré pendant la guerre d’Algérie .
      Ce concept est repris par les Etat Unis , pays qui s’est fondé dans et sur la violence ( contre les Indiens , les Anglais , contre eux mêmes , loi sur les armes , rapports sociaux ... ) , 
      Les états de l’Amérique du Sud et du Sud Est asiatique en seront les principaux bénéficiaires.
      Pour résumer :
      1 er stade : mise au point et structuration dans des guerres coloniales
      2 ème stade : incorporation de la doctrine au Etat Unis
      3 ème stade : application par les états des pays émergents ( pour la plupart ) 
      Nous sommes en présence de 3 couches successives de violence , dont la matrice coloniale ( 1 er stade ) en sera démultipliée a partir des stades 2 et 3 .
      le résultat officiel , opération condor , opération phoenix ...
      Je vous laisse imaginer le reste .

  • Julot_Fr 28 janvier 2019 09:36

    Le FMI semble s’empresser d’intervenir pour vendre les infrastructures petrolieres publiques aux multinationales.. donc les vrais commenditaires du coup sont en fait le reseau banques + multinationales... les potes a Macron quoi.

    Pour en savoir plus : sgtreport.com


  • bubu123 28 janvier 2019 09:44

    Un article ou l’auteur enchaîne les affirmations sans sources, comment ça peut passer en modération ?


    • Spartacus Lequidam Spartacus 28 janvier 2019 09:48

      @bubu123
      Encore un commentaire qui développe une envie de censure sans source de ses accusations.  smiley


    • bubu123 28 janvier 2019 10:04

      @Spartacus
      et les sources de ce que vous avancez elles sont ou ? car au dernière nouvelle c’est pas moi qui écrit un article


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2019 10:04

      @Spartacus,

       J’ai l’impression qu’une agence de voyage pourrait faire des affaires à la lecture des commentaires de Français bien intentionnés.
       Ils chanterons tous ensembles « Nous irons tous, tous, tous à Caracas » comme le chantait notre Sttellla « Nous irons tous tous tous à Torremolinos ».  smiley  smiley.


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2019 10:07

      @bubu123

      Il faudrait que vous en écriviez un...
      J’aime bien les débats contradictoires, mais emmenez toutes vos expériences de terrain et toutes les documentations.... smiley


    • bubu123 28 janvier 2019 10:34

      @L’enfoiré Exemple typique du troll de base. Je demande à l’auteur les sources de ce qu’il avance et vous sous entendez directement que je suis pro maduro, quel est le rapport exactement ? Visiblement sur agoravox on peut ecrire tout et n’importe quoi sans justifier quoi que ce soit, du bon boulot assurément


    • Spartacus Lequidam Spartacus 28 janvier 2019 10:40

      @bubu123
      Sources de quoi ?
      Tu vis en antarctique privé de moyens de communication ?

      Y’a absolument rien de ,rien d’exceptionnel dans cet article qui ne soit pas vérifiable en quelques secondes et qui ne soit pas évident et de notoriété publique.

      Essaye donc de développer un vrai argument, une contestation concrète.
      Je te le démontre immédiatement.


    • bubu123 28 janvier 2019 10:54

      @Spartacus Ah daccord donc en fait c’est a moi d’aller verifier si ce qui est ecrit est vrai ou faux, excusez moi je me suis cru en France ou nimporte quel etudiant qui ecrit un article pour sa Fac se doit de sourcer tout ce qu’il avance dans une bibliographie. Mais ici c’est un monde parallèle ou je peut dire n’importe quoi si je juge que c’est evident :)


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2019 13:39

      @bubu123

      Et oui, cher bubu, c’est à vous d’aller vérifier tout ce qui se dit sur les réseaux.
      sociaux. Il faut pomper son information sur TOUTES les sources.
      En d’autres mots, il faut beaucoup de temps pour analyser une situation.
      Il y a les fake news en permanence, de la propagande qui se cache tout ce qui se dit et s’écrit et qui se propage à la vitesse de l’éclair..
      Apprenez à supprimer le verbe « croire » de votre vocabulaire. Allez voir ce qui se passe sur place.
      Un spécialiste Donald Trump avec ses tweets.
      Il y a une foule de vérités et une seule réalité. 
      Allez regarder le 28’ sur ARTE, tous les jours il y a une « séquence désintox ».
      (Exemple:Celui-ci min 45)
      Ensuite, apprenez l’humour et vous verrez tout passera bien mieux. smiley


    • Spartacus Lequidam Spartacus 28 janvier 2019 13:51

      @bubu123
      Non t’es pas a la fac, ce n’est pas une bibliographie, ni un monde parallèle ni le monde de la censure et personne ne te prend la main pour vérifier ou développer une contre argumentation.

      Mais par contre je ne demande que ça que tu démontres que ce qui est écrit dans l’article serait inexact.


    • bubu123 28 janvier 2019 14:20

      le mec est exceptionnel, il écrit un torchon sans aucune source et c’est au lecteur de démontrer que c’est faux. Ta pas compris que c’est plutôt à toi d’essayer de montrer que c’est vrai ce que tu racontes ?


    • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2019 19:14

      @bubu123,

       T’as pas l’air de pigé....
       C’est malheureux pour toi...
       A la connerie, il faudra toujours des innocents...  smiley


    • bubu123 29 janvier 2019 07:18

      @L’enfoiré
      non mais vérifier une infos que vous trouvez dans la presse, recouper les infos, çà n’a aucun rapport avec ce dont on est en train de parler, il pourrait au moins prendre la peine de justifier un minimum sont propos non ? Vous croyez que vous m’apprenez quelque chose à me dire qu’il y a des fakes news et de la propagande ?


Réagir