mercredi 2 août 2023 - par Sylvain Rakotoarison

JDD : Geoffroy Lejeune et la bollorisation des esprits

« Sous nos yeux, s'assemble, cohérente, efficace, ouvertement militante, une presse de la haine, qui se donne pour but de fédérer tous les combats réactionnaires, de la xénophobie jusqu'au climato-scepticisme décomplexé (…). Rien ne semble arrêter Vincent Bolloré sur ce chemin-là. À l'observer depuis des années conquérir, terroriser, virer, asseoir sa domination sur les médias français, au risque de saboter les marques auxquelles il passe la muselière et dont il fait fuir les talents, il est permis de se demander : mais qu'est-ce qui motive, carrière faite, fortune consolidée, ce septuagénaire, qui avait promis de passer la main à ses enfants pour son 70e anniversaire ? » (Daniel Schneidermann, le 27 juin 2023).

Ce mardi 1er août 2023, le journaliste Geoffroy Lejeune, qui va avoir 35 ans dans un mois (le 8 septembre), a pris ses fonctions de nouveau directeur de la rédaction du "Journal du dimanche". Il vient avec sa collègue Charlotte d'Ornellas. Et un accord a été trouvé entre les journalistes quasi-unanimes de la rédaction, en grève permanente depuis le 22 juin 2023, et la direction. La grève s'est donc terminée après 40 jours (soit la plus longue depuis 1975) et 1,5 million d'euros de pertes en CA.

La veille dans le site "The Conversation", l'historien Alexis Lévrier, maître de conférences de l'Université de Reims et spécialiste de la presse, expliquait : « Quelle que soit l’issue de cette grève, on aurait tort de penser qu’il s’agit d’un conflit isolé et sans implication pour le reste des médias : dans ce combat si dissymétrique se joue sans doute une partie de l’avenir de la presse française. (…) Geoffroy Lejeune incarne en effet mieux qu’aucun autre la tentation réactionnaire à laquelle une partie des médias français ont cédé depuis une dizaine d’années. », tout en pronostiquant un échec des grévistes comme ce fut le cas pour iTélé en 2016 et Europe 1 en 2021.

Et effectivement, les journalistes en grève se sont avoués vaincus ce 1er août 2023 : « Aujourd'hui, nous avons perdu une bataille, mais notre lutte ne s'éteint pas. À l'issue de cette grève historique, nous dressons ce constat : face au pouvoir des actionnaires, les journalistes ne peuvent s'en remettre qu'à la loi. Notre rédaction disparaît, mais un collectif puissant s'est formé. ».

_yartiLejeuneGeoffroy05_yartiLejeuneGeoffroy06

_yartiLejeuneGeoffroy07

Entré en 2012 à "Valeurs actuelles", rédacteur en chef du service politique en 2015, directeur de la rédaction en 2016 (le plus jeune des directeurs de rédaction de France, à 27 ans), Geoffroy Lejeune a transformé ce magazine en un prospectus à la gloire d'une supposée extrême droite réactionnaire et xénophobe.

Le 19 juin 2023, il a été viré de l'hebdomadaire par l'actionnaire principal à cause de sa trop grande zemmourophilie, à la suite d'une altercation personnelle, mais aussi parce que les résultats commerciaux n'étaient pas au rendez-vous (se souvenir qu'une entreprise, pour être viable et continuer à employer des salariés, doit faire des profits). "Le Monde" a fait, le 24 juin 2023, un bilan désastreux de la période Geoffroy Lejeune : « Entre 2021 et 2022, il a perdu 10% de ses quelque 100 000 abonnés, la moitié de ses visiteurs en ligne, passant de quatre millions à deux millions, vu la publicité fondre et le recul de la vente en kiosque. ». Geoffroy Lejeune a été remplacé par Tugdual Denis.

Quasiment tous les journalistes du JDD avaient fait grève dès l'annonce du remplaçant de Jérôme Béglé (parti pour "Paris Match") à la tête de la rédaction par Arnaud Lagardère qui est propriétaire du JDD. Une sorte de zèle auprès de Vincent Bolloré qui, par l'intermédiaire de Vivendi, a absorbé Lagardère. Les journalistes exprimaient ainsi leur « refus d'être dirigés par un homme dont les idées sont en contradiction totale avec les valeurs du journal » (j'y reviens plus loin).

Jamais une grève entre journalistes et direction n'a été aussi longue, et cela dans un contexte difficile de restructuration de la presse écrite, notamment en raison des nouveaux comportements avec l'Internet. La rédaction y a vu un sorte de coup d'État pour imposer une ligne éditoriale autoritaire et d'extrême droite comme cela s'est déjà passé avec d'autres médias Bolloré, en particulier CNews (ex-iTélé), Europe 1 et aussi "Paris Match". Une longue grève de journalistes s'était produite en 2016 à iTélé pour protester contre le recrutement de Jean-Marc Morandini et cela s'est terminé par la démission ou la soumission des journalistes ainsi que par la victoire de Vincent Bolloré.

Dans cette polémique, toutes les rancœurs mais aussi toutes les contradictions de la presse sont concentrées. Je ne pense pas que Geoffroy Lejeune, ami d'enfance de Marion Maréchal et fervent soutien de son collègue devenu polémiste puis candidat à l'élection présidentielle Éric Zemmour, imaginait créer autant le scandale, ce qui lui permet la notoriété mais aussi l'étiquetage probablement justifié d'extrême droite.

J'ai "connu" Geoffroy Lejeune il y a cinq ans dans ses débats sur LCI quand la chaîne confrontait deux éditorialistes opposés. À l'époque, il avait les cheveux longs, il m'apparaissait sympathique, avec des idées claires, simples, pour ne pas dire synthétiques, intelligent, et, somme toute, redoutable. On dit que le diable ne se présente jamais avec sa face de bouc, son odeur pestilentielle, sa queue crochue et son regard à faire peur les plus endurcis. Ce serait trop facile. Au contraire, il se présente plutôt sous la forme d'une innocente et charmante sirène prête à endormir toute vigilance.

Le psychanalyste de la bande à Ruquier et de la maison des insoumis, Gérard Miller, qui a eu 75 ans il y a un mois (le 3 juillet), soit plus du double, ou quarante de plus que le jeune Lejeune, a été longtemps son contradicteur sur le plateau de LCI. Sa description comme un "patte-pelu" était celle-ci, dans "20 Minutes" le 27 juin 2023 : « Ce sont des gens dont la manière d’agir est douce et flatteuse et ils s’en servent à des fins terribles. J’ai débattu avec Lejeune pendant deux ans, c’est un jeune homme aimable, bien élevé à qui on donnerait le bon Dieu sans confession. Il est capable de dire les pires horreurs avec l’apparence de quelqu’un de mesuré (…). J’ai rencontré tous les ténors de l’extrême droite, il est un peu à part. Il fait partie d’une génération de jeunes gens d’extrême droite qui se veulent au second degré, raison pour laquelle il est proche de Gaspard Proust. Ils ne veulent pas se présenter comme ce qu’ils sont, ce sont des militants d’un nouveau look. ».

Le principe d'un débat hebdomadaire pendant deux ans entre Gérard Miller et Geoffroy Lejeune était en lui-même contestable car cela laisserait entendre qu'en dehors d'Éric Zemmour et de Jean-Luc Mélenchon, point de salut. Heureusement que si ! Geoffroy Lejeune a finalement été remercié (et exclu) de LCI en août 2020, quand "Valeurs actuelles" a présenté la députée FI Danièle Obono sous les traits dégradants d'une esclave, ce qui a condamné le journal en appel le 17 novembre 2022 pour injure à caractère raciste. Le journaliste Louis de Raguenel, également redoutable débatteur à la télévision, qui travaillait pour "Valeurs actuelles", en a profité pour quitter le magazine le 4 septembre 2020 et rejoindre la maison Bolloré à la radio Europe 1 (pressenti comme chef du service politique et vivement contesté par les journalistes, il a été nommé adjoint de Michaël Darmon).

Les contradictions, il y en a plein, évidemment, dans cette polémique.



La principale est sans doute que tous les journalistes de gauche sont venus soutenir les journalistes du JDD, et pourtant, le "Journal du dimanche" est loin d'être un journal de gauche, plutôt un journal de droite libéral, prêt à aider un pouvoir qui cherche à sonder la réaction à certaines mesures. L'interview au milieu du week-end permettait ainsi de communiquer doucement et attendre le retour en début de semaine. Si la gauche défend aujourd'hui la rédaction du JDD, c'est parce que, selon elle, la liberté et surtout l'indépendance des journalistes seraient en cause. Après tout, beaucoup ont manifesté en proclamant "Je suis Charlie" alors que "Charlie Hebdo" ne cesse de vouloir être transgressif et choquer tout le monde. Et cela toujours au nom de la liberté de la presse (qui, à mon sens, n'était pas vraiment en cause avec l'attentat du 7 janvier 2015, les autres attentats l'ont prouvé).

_yartiLejeuneGeoffroy02

La contradiction existe aussi dans l'autre camp. Après tout, ceux qui soutiennent CNews, ou Geoffroy Lejeune, ce sont aussi ceux qui fustigent la presse aux mains de milliardaires qui feraient la pluie et le beau temps et imposeraient une "doxa", voire une "pensée unique". Or, justement, Vincent Bolloré est un milliardaire qui veut imposer sa propre rhétorique idéologique aux médias qu'il a achetés. Du reste, il y a des connexions entre Vincent Bolloré et le parti LR, entre autres avec Nicolas Sarkozy.

Autre contradiction sur la liberté de la presse : liberté des journalistes à ne pas suivre un directeur à l'idéologie éditoriale refusée... mais aussi liberté de ce directeur à exprimer et développer des idées même repoussantes. Au nom de quoi, à part la loi (qui considère comme un délit l'incitation à la haine, par exemple), certaines idées ne devraient pas être plus exprimées publiquement que d'autres ? La liberté, c'est aussi de rendre libres ceux qui refusent la liberté. C'est le talon d'Achille des démocraties.

La contradiction économique aussi : dès lors qu'un journal est une entreprise privée, il est normal que ce soient les actionnaires qui prennent les décisions et fassent les choix stratégiques, quitte à se tromper et à perdre des parts de marché. Depuis quand un salarié déciderait-il de la stratégie d'une entreprise privé s'il n'est pas lui-même actionnaire ? Ce serait un peu comme si la personne qui assure la peinture de la maison de son client décidait lui-même de la couleur, etc. C'est le le principe même de la propriété qui serait remise en cause.

Mais justement, c'est ce côté-là qui sera en débat, probablement au cœur des états-généraux de la presse qui seront lancés par le gouvernement en septembre 2023, avec une attention particulière portée aux ingérences et aux concentrations des médias. En considérant que l'activité d'un journaliste est particulière (mais on pourrait le dire de chaque profession), faut-il entourer les journalistes de garanties le protégeant dans son autonomie éditoriale. Là encore, on nage en pleine contradiction, car il y a l'indépendance d'un journaliste et l'indépendance d'un journal, et un journal ne peut être vraiment un journal sans cohérence éditoriale.

Il y a des journaux "rassembleurs", c'est-à-dire qui essaient (tant bien que mal) à rester neutres (selon le contexte du moment), c'est le cas généralement de la presse quotidienne régionale (pas toujours), et il y a aussi des journaux qui affichent clairement leur parti pris éditorial. "L'Humanité", "Libération", "L'Obs", "Le Figaro", "Les Échos", etc. sont clairement marqués politiquement. "Marianne" est un peu plus compliqué à définir. Il est donc normal qu'il y ait une ligne directrice, et une charte des valeurs. Et il ne semble pas inconvenant qu'il existe aussi une presse dite d'extrême droite (c'est d'ailleurs dans la grande tradition de l'extrême droite française depuis le début de la Troisième République).

Ce qui se passe dans la presse écrite depuis une dizaine d'années, c'est comme si des communistes avaient rachetés "Le Figaro" (ou l'inverse). C'est l'utilisation volontaire de la marque d'un journal et de la transformer complètement. Le pire exemple est bien sûr "France-Soir" qui avait une signification dans le passé mais qui n'est plus qu'un torchon complotiste et populiste sans journaliste.

En changeant le nom de la chaîne iTélé, le groupe Bolloré avait ainsi élégamment transformé la chaîne sans en reprendre la marque originelle, donc, sans tromperie : CNews a toujours été de la même ligne éditoriale que depuis ses débuts. En revanche, "Valeurs actuelles" (qui n'est pas la propriété du groupe Bolloré) a clairement radicalisé ses positions conservatrices en positions extrémistes.

Certains internautes, favorables à Geoffroy Lejeune, se demandent pourquoi les journalistes de la rédaction du JDD qui ont fait grève ne quitteraient pas le journal pour créer le leur ? C'est sûr que c'est ce qui s'est passé dans les années 1950, 1960, 1970 et même 1980, avec de belles créations (dont "L'Express", "Le Nouvel Observateur", "Le Quotidien de Paris", "Le Point", "L'Événement du jeudi", "Marianne", etc.). Mais aujourd'hui, à l'heure du numérique, ce n'est pas réaliste du tout car il faut un modèle économique qui tienne la route et si les journalistes veulent être indépendants d'éventuels actionnaires, ils ne doivent pas non plus se retrouver en dépendance avec leurs éventuels annonceurs.

Finalement, la question pourrait se retourner : si c'est pour faire un journal d'extrême droite, pourquoi le groupe Bolloré ne créerait-il pas son propre journal ? Comme le milliardaire a les moyens de créer une entreprise non rentable, pourquoi vouloir à tout prix reprendre un titre déjà existant, avec sa marque, son histoire, ses valeurs et ses lecteurs, et les trahir par la transformation au service d'une idéologie très marquée et très clivante ?


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (01er août 2023)

http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Geoffroy Lejeune.
Alexandre Adler.
Antone Sfeir.
Anne Sinclair.
Jean-François Kahn.
Victoria Amelina.
Éric Zemmour.
Denise Bombardier.
Pierre Loti.
Laurent Ruquier.
François Cavanna.
La santé à la radio.
Philippe Tesson.
Daniel Schneidermann.
Catherine Nay.
Serge July.
La BBC fête son centenaire.
Philippe Alexandre.
Alain Duhamel.

_yartiLejeuneGeoffroy03
 



46 réactions


  • Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS Bendidon ... Wind Pilgrimer 2 août 2023 10:55

    Le bon petit soldat ragoto en service commandé : Bollo méchant être contre micron

    Bref si les journaleux du JDD (torchon préféré des bobos parisiens du dimanche) sont pas contents qu’ils se tirent et qu’ils aillent lécher le système dans un autre merdia point.

    PS : savez vous qu’un journaleux qui n’est plus en phase avec la ligne éditoriale de son média peut démissionner et recevoir les mêmes indemnités qu’un journaleux licencié ?

    C’est le SEUL « métier » qui bénéficie de ce privilège 

     smiley


    • Fergus Fergus 3 août 2023 09:15

      Bonjour, Bendidon ... Wind Pilgrimer

      Commentaire, à mon avis, totalement déconnecté du fond de la réflexion proposée par l’auteur.

      Certes, Sylvain Rakotoarison est un fervent soutien de Macron, et c’est son droit absolu comme il est de son droit de pouvoir exprimer ses idées politiques sur ce site !

      Mais le principal n’est pas là, il est dans la reconnaissance par l’auteur du fait que, si les journalistes sont légitimes à exprimer leur défiance, il est également légitime de la part du nouveau rédac-chef d’exprimer les siennes et d’en faire la ligne éditoriale du JDD. Quitte à provoquer des départs massifs dans les semaines à venir.

      Autre question pertinente posée par l’auteur : tant qu’à tirer les ficelles d’un média non rentable, pourquoi Bolloré choisit-il de démolir un journal neutre politiquement plutôt que créer son propre média avec des rédacteurs maison ?


    • DLaF mieux que RN ou Z / Ukraine Opera pacem animis afferrunt ;-) 3 août 2023 21:05

      @Bendidon ... Wind Pilgrimer

      En fait, Rako est comme l’animateur de ce manège d’antan où chaque enfant cherche à décrocher le pompon agité sur sa tête.
      Celui qui décoche le pompon gagne un tour de manège.
      Rako est généreux avec lui tout le monde gagne.
      C’est un vrai père Noël !
      Viva Rakooooooooooooooooooooooooo
       smiley


  • Clocel Clocel 2 août 2023 11:01

    Ça va nous changer, on avait déjà d’excellentes adresses pour se faire macroniser...

    Si j’avais été à la place de Bolloré, j’aurai utilisé la méthode Louis Renault, j’aurai foutu tout le monde dehors et j’aurai installé un bureau de recrutement à l’entrée du journal, avec des contrats de travail tout neufs tenant compte des nouvelles orientations.

    On se serait marré un peu devant la réaction des tapins sans âme.


  • troletbuse troletbuse 2 août 2023 11:08

    Tarlouzette va donc sucrer la subvention du JDD pour la donner à d’autres comme l’Immonde par exemple !


    • troletbuse troletbuse 2 août 2023 11:09

      @troletbuse
      Oui, il faut que le total reste à 666 millions !


    • berry 2 août 2023 11:47

      @troletbuse
      666, le chiffre du diable.
      Il figure en bonne place sur l’enseigne du Forum Economique Mondial, grâce à un trait qui vient opportunément croiser les O de chaque mot.

      Ces gens-là aiment bien le symbolisme.


  • Gégène Gégène 2 août 2023 11:25

    Les journalistes du JDD, après un jeûne de 40 jours dans le désert, on signé un pacte avec Satan  smiley

    Jésus n’a rien signé, lui . . .


  • Seth 2 août 2023 11:36

    Konan Bédié a passé l’arme à gauche. Vite, un article !


  • leypanou 2 août 2023 12:10

    Le pire exemple est bien sûr « France-Soir » qui avait une signification dans le passé mais qui n’est plus qu’un torchon complotiste et populiste sans journaliste  : complotiste et populiste, termes souvent utilisés par les crétiins perroquets en manque d’arguments valables où seule l’affirmation compte.


    • Fergus Fergus 3 août 2023 09:44

      Bonjour, leypanou

      Certes ! Mais quiconque voit de quelle manière a évolué France-Soir ne peut qu’être consterné s’il en a été un fidèle lecteur (ce qui n’a jamais été mon cas) : un torchon qui relaie les pires bobards !


    • troletbuse troletbuse 3 août 2023 12:06

      @Fergus
      complotiste et populiste, termes souvent utilisés par les crétiins perroquets en manque d’arguments valables où seule l’affirmation compte.


      Tiens, ca vous ressemble, Fergus !  smiley


    • mmbbb 3 août 2023 12:06

      @Fergus je que j admire est l esprit de liberté qui souffle dans ce pays.

      Exemple le dirigeante de France television , Ernotte a enfourché son destrier et comme un preux soldat , elle alla batailler contre C NEWS pour que ce media soit interdit ou presque .

      Les médias publics en France ne sont pas à la hauteur et par exemple je ne regardé plus 28 minutes D ARTE  a vrai dire je l ai regardé que quelques fois ) tant la ligne éditorialiste est orientée .

      France Inter , ca dégouline de moraline .

      Ernotte une doctrinaire Elle devrait s attacher a donner une nouvel aura aux services publics .

      J ecoute et je lis des médias , Des artcilles de fonds que l on retrouve sur Cairn Info ou d autres instituts publics ou privées les pages deu College de France etc 

      le Figaro présente une émission intéressante ou le journaliste donne  dans un format court 20 minutes en présence d un invité une thématique , un journaliste pose qui n interrompt pas son interlocuteur et pose des questions pertinentes .

      C est ce que devrait insuffler Ernotte aux journalistes de France televisions .

      L éminent Rako , le thuriféraire pour ceux qui ont du mal avec le francais le leche cul , présente LIBE 

      C est excellent , LIBE est sous la tutelle de Drahi , un homme d affaires qui a de sérieux problemes avec le fisc portugais et suisse .

      LIBE l eternel d honneru de lecon finance par un homme pourri, c est l image des journaliste de ce média 

      C est jubilatoire , un exemple de compromission de ces journalistes vertueux dont le nombre de lecteurs insuffisants les obligent a faire la catin .


    • mmbbb 3 août 2023 12:11

      @mmbbb le journaliste est Vincent Roux 


    • troletbuse troletbuse 3 août 2023 12:12

      @Fergus
      Donc le passe sanitaire mondial et le passe carbone mondial, c’est pas vrai hein Fergus ?
      Vous êtes mur pour l’esclavage comme a écrit JJ Rousseau mais le pire c’est que vous voulez entrainer tout le monde dans votre totalitarisme !


    • Yukimuras 3 août 2023 15:51

      @Fergus
      De ce fait, que dire de tous les autres torchons, on va dire mainstream qui, durant le Covid par ex, n’ont fait que répéter et rabâcher tous les mythos du gouvernement sans jamais les remettre en cause ou ne serait ce qu’être capable de questionner les incohérences de leurs bêtises ? 
      En conséquence, tous les journaux de France sont des torchons qui relaie les pires bobards. 
      Donc, France Soir sont loin d’être les pire. Même s’ils peuvent se tromper, ce ne sont pas des suces boules... 
      Toujours égal à vous même ...


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 août 2023 12:24

    J’ai longtemps lu Marianne, mais les textes du fils de Bedos étaient à vomir... cela nous changera...


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 août 2023 12:26

    Du moment qu’il s’attaque au lobby LGBTQIA, cela me convient. J’ai écrit le « lobby ». Pas les homosexuels...


  • jymb 2 août 2023 13:24

    L’auteur oubli de parler d’un média d’ultra gauche qui évolue dans un univers parallèle à la réalité : le duo France Inter/ France Info 

    Univers parallèle où certaines infos n’existent carrément pas, où l’on monte en épingle des événements regroupant moins de monde qu’une galette des rois dans une Ehpad mais organisés par les copains, où le « vrai du faux » n’est là que pour expliquer pourquoi il ne faut pas écouter ce que disent les non-copains, où les « humoristes » traquent tout ce qui peut ressembler à un catho / famille/ amateur de tranquillité / aimant sa grange et son clocher ; mais toujours affublé d’un accent où d’une élocution de base pour pouvoir le ridiculiser à outrance 

    Je ne sais pas si le fascisme est à nos portes comme le scandent certains contributeurs sur AV mais Radio Paris, ça on est sûr de déjà l’avoir 


  • ZenZoe ZenZoe 2 août 2023 15:08

    Le lectorat français aujourd’hui n’aime plus sa gauche, qui le lui rend bien. Il porte son attention ailleurs. Les abonnements des media ’’de gauche’’ reculent, les revenus publicitaires s’effondrent, les subventions de l’état ne suffisent plus. Les milliardaires propriétaires des media s’en sont rendu compte, et adaptent leur ligne éditoriale en conséquence, rien de plus normal. Finalement, il y a peut-être une sorte de vraie démocratie à l’oeuvre pour le coup, dans cette histoire. Des fournisseurs qui répondent aux attentes de leurs client, pensez !


    • Fergus Fergus 3 août 2023 09:47

      Bonjour, ZenZoe

      Il n’y a pas que les « 
      media ’’de gauche’’ » qui reculent, ceux qu’a repris Bolloré suivent la même pente, parfois en pire.
       


    • mmbbb 3 août 2023 13:30

      @Fergus Le Monde Le FIG et j en oublie reçoivent des dotations de l Etat .

      Le Monde n est plus un journal de référence et la qualité des articles ne présentent plus la rigueur du temps de Beuve Mery  notamment l usage du Français .

      J ai en mémoire, le journaliste employait un langage familier en conclusion de son article 

      Le FIG , l edition principale a beaucoup perdu en clarte en ecriture .

      Seul le Fago Vox se tient ou la tribune est libre .

      J avais lu un article intéressant de mme Coralie Delaume hélas disparue 

      Article l arrête du 05 mai 2020 de la Tribunal constitutionnel ou cette institution rentrait en conflit avec la cour de justice de la cour europeenne entrainant la guerre des légitimités 

      Problematique tres peu relayée .

      La ou la presse ne peut pas rivaliser est INTERNET 

      IL y a quelques année à l etape en montagne , apres une vie à la sauvage , j avais achete le MONDE , Un arctile sur l accelerateur de particules LHC Grand collisionneur de hadrons 

      Article plaisant mais un simple lien Internet vous donne des infomations plus pertinentes .

      D ou la problématique de la presse actuelle ou le plus souvent elle noircit du papier avec les événements du jour  : ’ l écume des jours si évanescent .


  • Moi ex-adhérent 2 août 2023 15:20

    L’auteur a décidé que Valeurs actuelles faisait la promotion de l’extrême-droite, c’est-à-dire de la dictature, Hitler, Pinochet, Franco, etc ...) ou ne connait pas le sens des mots.

    L’extrême droite se résume au refus pur et simple du droit international, et des rendus de la Cour européenne des droits de l’homme.

    La Droite républicaine, quant à elle, se contente d’ignorer l’existence des difficultés crées et promulguées par le droit international et par la Cour européenne de justice, à expulser les étrangers en situations irrégulières, même condamnés. Les droites font croire qu’elles changeraient les lois si elles étaient élues.

    Le Devoir de dire la Vérité, c’est drôle, personne ne s’en réclame !!!


    • chantecler chantecler 2 août 2023 16:33

      @Moi ex-adhérent

      "Le Devoir de dire la Vérité, c’est drôle, personne ne s’en réclame !!!

      « 

      C’est peut être le devoir d’informer qu’il s’agit tout simplement ...

      Dans ces commentaires , on parle de médias de droite , de gauche , idéologisés donc , mensongers , ce qui ne devrait pas exister logiquement .

      *
      L’exigence d’être informé , la seule information , le fait d’écrire la vérité , selon l’éthique journalistique , ne sont jamais affirmés exigés .

      Du coup on admet plus que largement le droit des proprios de presse la liberté d’écrire dans leur feuilles de choux n’importe quoi selon leur idéologie .

      C »’est comme sur ce site , avec certains articles ou dans une majorité de commentaires et pour des commentateurs accrocs  : la droite , la droite droite , l’extrême droite (bien masquée car selon eux elle n’existe pas) à fond la caisse ,
      puisque selon eux elle est majoritaire , mais écrire sur la réalité , les faits, sur des évènements réels ,des données vérifiées , informer réellement les gens , ne pas censurer , s’abstenir de toute propagande correspondant à l’idéologie de la direction éditoriale , du propriétaire du média, c’est pas normal ,pas évident et tout à fait facultatif ... !.

      Et après les mêmes vont nous chier des tartines sur la démocratie ,ou sur l’absence de démocratie , le mot lui même ne signifiant plus rien , le concept n’existant plus , étant à rejeter ....

      Incroyable !

      Nous sommes prêts pour vivre en dictature et jamais en sortir .


    • chantecler chantecler 2 août 2023 16:43

      (Suite) :

      Non , désolé une entreprise de presse ne peut être une entreprise comme une autre qui fabrique et vend un produit quelconque !
      L’impact , les conséquences sont immenses .

      Non, nous ne devons pas accepter ou nous habituer à ça .

      Même si le mensonge , les manipulations , la propagande sont devenus structurels , permanents , pour le pouvoir qui démontre en ça en quoi il est méprisable .


    • Moi ex-adhérent 2 août 2023 18:50

      @chantecler
      Bonjour,
      Imaginons qu’un site d’information soit exclusivement concentré sur les réalités vraies, proclamant haut et fort une vérité basique, que pour avoir des salariés il faut des patrons, autrement ils sont fonctionnaires, et c’est déjà pour certains un site classé néolibéral.
      Remarquez, on peut toujours prétendre que l’autogestion existe, ok LIP a essayé.
      Le problème d’une entreprise c’est qu’il faut des Capitaux pour acheter des machines, payer les locaux, payer les premiers mois des salariés pour fabriquer les produits finis, payer les commerciaux pour les vendre, dans un tout premier temps. L’ensemble des salariés peut, pour constituer le Capital du départ, recourir aux emprunts personnels, mais il faut des cautions dans la mesure où les engagements sont conséquents ? Et là, il n’y a plus personne ... Sauf les affreux capitalistes qui voudront des retours sur investissements.
      On taxe facilement les libéraux de durs. Ce n’est pas les libéraux qui sont impitoyables, mais les réalités.
      Je ne suis pas sûr qu’un site expliquant cela, soit beaucoup fréquenté et apprécié par beaucoup de monde.
      Dire que les investisseurs sont des rapaces, c’est plus vendeur !!!
      Vous avez raison en informant, on attire pas les mouches avec du vinaigre, la Vérité est toujours malvenue, et il est plus facile de rêver à un monde où tous les hommes se donneraient la main.
      La Vérité, c’est pas facile à vivre, croyez-moi
      Cordialement


  • Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS Bendidon ... Wind Pilgrimer 2 août 2023 17:18

    Regardez cette vidéo les petits journalistes bien blancs, bien bobos, bien gauchiasses, bien proprets du JDD viennent de s’allonger devant bollo, la grève est finie

    https://youtu.be/8ROGlQDv2vo

    Non mais observez les tronches de ces journa..... faut pas s’étonner de ce qu’était devenu le ChiDD

    Note : pas un black, pas un beur, pas un jaune dans la rédac (comme libé et les autres) et ça vient nous baratiner contre le racisme non mais allo quoi LOL

     smiley  smiley  smiley  smiley


    • troletbuse troletbuse 2 août 2023 17:55

      @Bendidon ... Wind Pilgrimer
      Et quand les soignants nonvax se sont faits virer, je voudrais bien savoir ce que ces journaleux ont dit ?


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 2 août 2023 17:41

    Ce n’est pas l’extrême-drouate qui monte, c’est la gauche qui plonge.


  • cétacose2 2 août 2023 18:40

    Une chose est sure et salutaire il y aura un journal de moins prêt à glorifier la pègre socialiste et à mentir aussi ignominieusement........ 


    • Fergus Fergus 3 août 2023 09:50

      Bonjour, cétacose2

      Le JDD « socialiste » ?
       smiley
      Ce journal, bien qu’officiellement non aligné en terme de ligne éditoriale, a toujours été de sensibilité centre-droitière !


  • Parrhesia Parrhesia 3 août 2023 10:30

    Il faudrait arrêter de confondre le terme « journaliste » avec les termes « mercenaire hâbleur » ou « mercenaire plumitif » !

    Il faudrait aussi arrêter de verser des subventions aux media pour se concilier leurs bonnes grâces, ces subventions étant in fine payées par le contribuable qui, ainsi, doit payer pour être berné !!! Les media ne doivent être rétribuées qu’en fonction des qualités qui leur sont reconnues par leur clientèles !

    Il faudrait enfin réprimer les excès de la pub qui, non seulement finit par assaillir littéralement ses cibles, mais dont les profits éhontés servent en outre à financer des tendances politicardes indignes qui profitent du système.

    Le système peut toujours s’en prendre à Vincent Bolloré ! Il n’en reste pas moins que pour le moment, il est le seul à tenter sur C News

    l’expérience de la diversité des lignes éditoriales et cela, c’est quand-même une divine surprise pour ceux qui n’avaient plus droit qu’à la pensée unique mondialiste depuis des lustres et tous media confondus !!!


    • chantecler chantecler 3 août 2023 10:38

      @Parrhesia
      Vous prétendez que V. Bolloré n’est pas un oligarque mondialiste comme la poignée de nos milliardaires chez nous , qu’il est différent ?
      Et que ceux qui ne veulent pas travailler sous sa houlette seraient des ripoux , des gauchistes , des têtes de lard ? ?
      Faut le démontrer , nous convaincre ....


    • Parrhesia Parrhesia 3 août 2023 11:12

      @chantecler
      Chantecler, je ne cherche pas à vous convaincre que V. Bolloré est different !
      J’affirme, ce que vous aurez du mal à nier, que sur le sujet précis du pouvoir médiatique, Vincent Bolloré est actuellement la seule personnalité à proposer une diversité d’opinion dans un media sur lequel il dispose d’un pouvoir discrétionnaire !
      Et j’affirme également que dans les restes de la France actuelle, ce comportement mérite d’être amplement souligné et encouragé quelles que soient les dures réalités par ailleurs !


    • Fergus Fergus 3 août 2023 11:56

      Bonjour, Parrhesia

      « Il faudrait arrêter de confondre le terme « journaliste » avec les termes « mercenaire hâbleur » ou « mercenaire plumitif » ! »

      Heu... non !
      Pour une bonne raison : un « journaliste » peut  cela a toujours été le cas depuis que la presse existe  ne pas se contenter de relayer de manière neutre des informations de toute nature, mais être au service d’idées partisanes dans un média d’opinion engagé !

      A vous lire, on a l’impression que seuls ceux qui s’expriment dans Valeurs actuelles, Europe 1 ou CNews méritent ce qualificatif. 
      Or, ceux-là sont au service des idées d’extrême-droite comme ceux du Figaro le sont au service des idées de la droite néolibérale et ceux de l’Humanité au service des idées progressistes de gauche.


    • Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS Bendidon ... Wind Pilgrimer 3 août 2023 14:28

      @Fergus
      A vous lire, on a l’impression que seuls ceux qui s’expriment dans Valeurs actuelles, Europe 1 ou CNews méritent ce qualificatif. 
      Or, ceux-là sont au service des idées d’extrême-droite 
      Oh congue fergousse faut absolument vous faire déstéréotypé, vous en êtes resté au siècle passé (23 ans déjà) que vous en devenez CONSTERNANT de naïveté
      (Quand je dis naiveté je pense au terme de NIGAUD )
       smiley


  • Parrhesia Parrhesia 3 août 2023 13:54

    Bonjour Fergus,

    Je vous cite :

    >>> un « journaliste » peut  cela a toujours été le cas depuis que la presse existe  ne pas se contenter de relayer de manière neutre des informations de toute nature, mais être au service d’idées partisanes dans un média d’opinion engagé !<<<

    Bravo ! Vous ne sauriez mieux dire !

    Et c’est précisément en raison de l’importance de ces idées partisanes que vous admettez vous-même qu’un pluralisme de lignes éditoriales tel que V. Bolloré tente de le réaliser aujourd’hui avec CNews était devenu indispensable !

    Bonne journée.


  • DLaF mieux que RN ou Z / Ukraine Opera pacem animis afferrunt ;-) 3 août 2023 20:40

    S’il n’y a qu’un magazine et qu’une seule chaine qui donnent des boutons aux bien pensants, je ne comprends pas de quoi ils se plaignent.

    Ce serait tellement monotone de n’avoir que des répliques de Radio-France et France-TV sur toute la gamme des ondes publiques ou privées...

    En fait ce qui est gênant pour le pouvoir et des affidés c’est l’existence même d’une contre analyse quotidienne qui braque les projecteurs sur les manipulations.

    Que les « contrariés » se consolent, il n’est jamais question sur CNews de contrer la propagande US. Bolloré a placé Serge Djebar pour contenir la ligne éditoriale de politique étrangère. Rotchild reste quand même le mentor de Bolloré.

    Harold Hyman a même été « transféré » depuis BFM-TV pour conforter la consigne. Mais, chuuut, faites comme si vous n’aviez rien remarqué. Le Français est un consommateur si stupide...

    La Question savante que personne ne pose :

    ------------------ ROTCHILD EST-IL D’EXTRÊME DROITE ? ------------------------


Réagir