mardi 23 juin - par Laurent Herblay

18 juin et profusion d’impostures gaullistes

La semaine dernière, nous avons célébré les 80 ans de l’appel du 18 juin, un anniversaire utile pour se souvenir de ce qu’il peut y avoir de grand dans la politique : vision, convictions, courage, au service de la France et des Français. Des qualités trop souvent portées disparues chez ceux qui nous dirigent. Mais si des opportunistes ont cherché à le récupérer, pas sûr qu’ils fassent illusion.

 
Emmanuel, Marine et les autres
Publicité
 
Quelle tristesse de voir qu’au final, ce sont le président de la République et son opposante de 2017 qui ont su faire le plus parler d’eux pour cette cérémonie  ! En même temps, je suis convaincu que les Français sauront faire le tri et ont bien compris qu’il s’agissait d’une récupération éhontée. Ces gesticulations ne vont pas rapporter une voix, et, au contraire, irriteront probablement tous les vrais gaullistes de cœur. Bien sûr, en tant que président de la République, il était souhaitable que Macron rende un hommage à l’homme qui a probablement fait le plus pour notre pays depuis deux siècles au moins. Il ne pouvait pas ne rien faire. En outre, ces exercices d’hommage au passé sont souvent l’occasion de chercher à en tirer un profit d’image. Mais avec Macron, la manœuvre est bien trop grossière.
 
Si le roitelet se drappe dans une partie du cérémonial de la Cinquième République, je reste effaré par les comparaisons avec le Général. Même le parallèle avec son ascension en dehors des partis traditionnels est plus que contestable, et à part cela, il n’y a rien de commun. Macron, ce sont les soldes sans état d’âme du patrimoine industriel français, d’Alstom à Alcatel en passant par Technip et bien d’autres pépites. C’est un partisan de l’Europe supranationale aux vocations fédéralistes, que le Général a toujours combattue. C’est le partisan d’une start up nation aux traits grossièrement étasuniens… C’est un président au service de l’oligarchie qui méprise ouvertement le peuple. Et je ne parle même pas du style, quelques photos illustrant bien le grand écart extravagant entre les deux hommes.
 
Publicité
Marine Le Pen, qui n’est plus à un changement d’opinion près, se dit désormais inspirée par le Général, dont le RN défendrait la ligne… Mais la ficelle est un peu grosse. Quand Florian Philippot revendiquait son attachement au Général, cohérent avec sa ligne sociale et souverainiste, Marine Le Pen avait ressenti le besoin en 2014 de prendre la plume pour écrire à certains soutiens du FN pour les rassurer sur le fait que le FN n’était pas un parti gaulliste et que la position de Philippot était marginale et non représentative… Il est un peu gros de faire un tel 180 degrés, après avoir refusé toute rupture avec l’UE. Et les racines du FN sont anti-gaullistes, depuis longtemps, dès 1965. Une nouvelle gesticulation de celle qui a souvent dit tout et son contraire depuis qu’elle fait de la politique, comme les autres.
 
Mais Macron et Marine Le Pen ne sont pas les seules impostures de la semaine passée. J’ai un peu de mal à voir certains membres de LR dénoncer la récupération des duettistes de 2017. La leçon de gaullisme d’un Bernard Accoyer, qui a soutenu le traité de Lisbonne, est illégitime. S’il est un point en totale contradiction avec le gaullisme, c’est bien la révoltante ratification du TCE-bis en 2008 par les parlementaires après le « non » retentissant des Français au TCE. Comment prétendre donner la moindre leçon de gaullisme quand on a trahi le vote des Français, alors que le Général avait fait du référendum un acte majeur de démocratie, dont la valeur du résultat dépassait même celle de son mandat…
 
Mais, ce que l’on pourra aussi conserver de cette semaine, c’est aussi l’attachement et la nostalgie toujours plus forts des Français à l’égard du Général, qui semble toujours plus grand par rapport à la petitesse de ceux qui lui ont succédé. Et les comparaisons de certains ont toutes les chances de faire ressortir le grand écart qu’il y entre eux et le grand homme de notre histoire.


18 réactions


    • Le421 Le421 23 juin 21:18

      @Opposition contrôlée
      Normal. C’est le duo du deuxième tour pour 2022.
      Et les idiots vont plonger tête la première...


    • Aimable 24 juin 07:19

      @Le421
      Et vous allez revoter Macron pour éviter la bête immonde .  smiley


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 24 juin 09:30

      @Aimable
      Bah, ils peuvent encore nous inventer un autre feuilleton, et nous glisser une candidate toute neuve...


    • Gasty Gasty 24 juin 12:29

      @Opposition contrôlée

      Toute neuve.. toute neuve ! Je verrais plutôt une candidate lavé, blanchie et relooké dans un habit de rédemptrice citoyenne.

      Du reconditionné dans un nouvel emballage quoi !


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 24 juin 17:38

      @Gasty
      Je ne fais pas dans la boule de cristal, mais l’opération Macron a bien fonctionné : « votez pour cet inconnu, la presse vous y invite ». Qui peut critiquer « objectivement » quelqu’un que personne ne connait ? Quand on vous dit et répète qu’il est formidaaaable, si intelligent et « en même temps » sensible. Alors avec une belle blonde, ... Laissez-moi rêver à mieux que la poissonnière désodorisée au harpic...


    • Gasty Gasty 24 juin 18:00

      @Opposition contrôlée

      Pas faux ! smiley


  • Odin Odin 23 juin 16:21

    Bonjour,

    « la nostalgie toujours plus forts des Français à l’égard du Général »

    Normal, plus les années passent plus on réécrit l’histoire en ne conservant que le côté positif.

    S’il a fait de grandes choses pour conserver nos souverainetés, des conneries aussi, comme le « je vous ai compris » qu’il ne faudrait pas oublier.


    • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 23 juin 19:54

      @Odin

      Et vous vouliez faire quoi ?

      De toutes façons, l’Algérie était vouée à être indépendante, comme tant d’autres Etats africains.


    • Gaulois gaulliste Gaulois gaulliste 23 juin 23:13

      @Odin
      Bonjour, si l’Algérie était toujours française, il y aurait 60 millions de français pour 40 millions de musulmans dans un pays d’origine catholique, je vous laisse imaginer les tensions. Ca ne serait pas viable sans une répression sévère qui nous vaudrait les foudres de la « communauté internationale ».
      De Gaulle n’a peut être pas mis la forme et a trompé les pied-noirs, mais la décision finale était la bonne.


    • Gasty Gasty 24 juin 12:37

      @Gaulois gaulliste

      C’est comme « nous allons baisser les impôts ». Ce « nous » ne s’adresse pas aux pauvres mais aux riches et à chaque fois ce sont les pauvres qui croient que c’est pour eux.

      Les c... !


    • Parrhesia Parrhesia 25 juin 10:50

      @Odin
      Bonjour Odin,

      Le "Je vous ai compris" du général fut très loin d’être une connerie, et ceci pour trois raisons au moins !!!

       

      - D’une part, parce qu’il les avait en fait très bien compris.

      - D’autre part, car lorsqu’il a prononcé cette phrase, il n’était encore que le président du Conseil d’une République parfaitement bordélique, quatrième du nom. Afin de pouvoir entreprendre son œuvre de restauration, il lui fallait d’abord accéder démocratiquement au pouvoir ! Et cela, il n’aurait pu le faire en heurtant de front, l’armée potentiellement factieuse des Challe, Salan, Jouhaud et Zeller, au demeurant victorieuse sur le terrain du moins temporairement.

      - Enfin, parce que la puissance mondialiste Israélo-américaine était toujours très influente sur le territoire algérien d’autant qu’elle y était ponctuellement soutenue par l’action de la puissance mondialiste soviétique, soutien du F.L.N.


       Il est très, très, très dommage pour tout le monde et pour la France en particulier, Odin, que votre Óðr germano-scandinave antigaulliste prévale encore et toujours sur la sagesse distributrice de vaillance du vieil Odin !!!

       


  • Le421 Le421 23 juin 21:17

    Put—n de maladie de toujours se prévaloir du grand Charles !!

    Un homme parfait ? Certainement pas.

    Par contre, moins mauvais que les lopettes de maintenant.

    Et ça, franchement, c’est pas difficile.

    Faire mieux que zéro...

    Même Rantanplan, le chien de Lucky Luke, ferait mieux Sarkozy, Hollande et Macron réunis.

    Ouais, finalement, Bigard ou Hanouna ont toutes leurs chances.

    Les ricains ont bien mis Trump. Enfin, c’est surtout Donald, si on y réfléchit !!  smiley


    • Gaulois gaulliste Gaulois gaulliste 23 juin 23:18

      @Le421
      Bonjour, ne soyez pas aigri, un jour aussi un grand homme français et de gauche émergera.


    • Parrhesia Parrhesia 25 juin 11:07

      @Le421
      Bonjour Le421,
      Franchement, je ne vois pas bien ce que la triade Sarkozy-Hollande-Macron pourrait bien avoir de comparable avec de Gaulle...
      Quant à Rantanplan, je rappelle quand même que c’était une brave bête, lui ...
      Allez, bonne journée.


  • Gaulois gaulliste Gaulois gaulliste 23 juin 23:27

    Bonjour, je ne suis pas le distributeur de bons points mais s’en est assez de tous ces félons se réclamant du général.

    Déjà, un vrai responsable politique gaulliste ne le crie pas tout le temps sur tous les toits, c’est louche sinon. On juge un homme à ses actes, pas ses paroles

    Un vrai gaulliste restera toujours ferme et intransigeant sur les 3 indépendances : nationale, monétaire et militaire. C’est la quintessence même du gaullisme.

    Si un responsable politique ne vous propose pas obligatoirement les 3 points précédents, il n’est évidemment pas gaulliste.


Réagir