lundi 3 mai - par Fergus

À un an de la présidentielle, la gauche reste incapable de fédérer ses forces

C’est un fait avéré : un an avant le 1er tour de la présidentielle de 2022, les partis de gauche sont « éparpillées façon puzzle » pour reprendre la célèbre image du film Les tontons flingueurs. Dans un pays où le centre de gravité politique se déporte toujours plus vers la droite, ce constat est mortifère. Sauf accident, les Français devraient donc élire l’an prochain soit un président de droite, soit une présidente d’extrême-droite…

JPEG - 83.3 ko
Hidalgo, Jadot, Mélenchon (photo Slate)

En termes d’état des lieux, à 12 mois du premier tour de la présidentielle, l'enquête réalisée – en collaboration avec le Cevipof et la Fondation Jean Jaurès –, par Ipsos-Sopra Steria pour le quotidien Le Monde du 24 avril est évidemment à considérer avec beaucoup de prudence. Dans un paysage politique étonnamment figé, elle n’en est pas moins édifiante : les deux favoris de la prochaine élection, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, recueillent respectivement 25 à 29 % et 26 à 28 % d’intentions de vote, ce qui les place de facto en situation idéale pour rejouer le duel du second tour de 2017. Loin derrière ces deux-là, c’est la soupe à la grimace dans les états-majors de l’opposition hors Rassemblement national.

Les Républicains, donnés largement vainqueurs en 2017, espéraient un rebond après l’échec de François Fillon, plombé par ses malversations financières. À un an de la présidentielle, il n’en est rien : le candidat de droite est mesuré à 16 % s’il se nomme Xavier Bertrand, à 11 % s’il s’agit de Valérie Pécresse, et à 8 % dans le cas, hautement improbable, d’une investiture du falot Bruno Retailleau (ni l’ennuyeux Michel Barnier ni le velléitaire François Baroin n’ont été testés). De quoi donner des sueurs froides aux caciques du parti LR qu’une telle contreperformance risquerait de reléguer durablement dans un rôle de supplétifs du vainqueur.

Restent les partis de gauche. Et là, force est de constater qu’en l’absence d’une large alliance de ce côté de l’échiquier politique, c’est une nouvelle bérézina qui est annoncée par cette enquête dans la continuité des précédentes enquêtes. Qu’on en juge : dans les différentes hypothèses de droite testées par les sondeurs, l’autoproclamé candidat Europe Écologie Les Verts (EELV) Yannick Jadot – bien loin de la vague verte sur laquelle il croyait pouvoir surfer – n’est mesuré qu’à 10 %, Anne Hidalgo, tête de gondole du subclaquant Parti socialiste, plafonne entre 8 et 9 %, et Jean-Luc Mélenchon, le champion inoxydable de La France insoumise (LFI), culmine à 8 %, plus de 11 points en retrait de son excellent résultat du 1er tour de 2017 !

Publicité

La seule – et ô combien ténue ! – possibilité de qualification d’un candidat de justice sociale et de progrès écologique pour le 2e tour passe à l’évidence par une alliance Vert-Rose-Rouge. Une union plébiscitée par une large majorité des électeurs de gauche. Or, ce n’est pas, loin s’en faut, le scénario qui se profile, comme l’ont illustré ce week-end les déclarations d’Anne Hidalgo et Jean-Luc Mélenchon, chacun prêchant tout à la fois pour sa paroisse et, de manière à peine subliminale, pour sa personne. Officiellement, il y a trop de divergences de fond sur des sujets essentiels comme l’Europe, l’atlantisme, la fiscalité ou l’énergie. Certes ! Mais en réalité, ce sont surtout les questions d’ego qui constituent la principale pierre d’achoppement. Une réalité que n’ont pas manqué de souligner ces dernières semaines plusieurs éditorialistes et élus de droite sur le ton de l’ironie : « Chez les caciques de gauche, c’estUn pour tous, tous pour moi !” » Pas faux, hélas !

N'en déplaise aux électeurs de gauche, il n’y aura donc pas – sauf énorme surprise – d’alliance Vert-Rose-Rouge, mais probablement une alliance Vert-Rose sur la base d’une plateforme de projet négocié dont le candidat a, une fois surmontés les derniers blocages, toutes les chances de se nommer Yannick Jadot ou Anne Hidalgo. En cumulant les intentions de vote de ces deux-là sur la base de l’enquête Ipsos, l’on parviendrait à un total de 18 à 19 % s’il ne fallait compter sur une inévitable déperdition de voix des électeurs des deux partis les moins favorables à ce type de compromis électoral. Il est néanmoins envisageable qu’une telle alliance, si elle voit le jour, soit mesurée entre 14 et 16 %.

Un potentiel électoral historiquement faible

Cela permettrait-il de qualifier le ou la candidate de la gauche Vert-Rose pour le 2e tour de la présidentielle ? Sans doute pas, même s’il se crée dans l’électorat une forme de dynamique en soutien de l’union des écologistes et des socialistes. Et cela pour une raison simple : le total des voix de gauche se situe actuellement à un niveau historiquement faible, dans une fourchette de 28 à 30 %. Sans l’apport des électeurs de La France Insoumise, cela condamne les uns et les autres à faire de la figuration ou à produire du témoignage dans l’attente d’un échec inéluctable !

En réalité, celui qui détient la clé d’une possible qualification d’un candidat de gauche au 2e tour de la présidentielle, en lieu et place de Marine Le Pen ou, plus probablement, d’Emmanuel Macron – de loin le plus fragile des deux du fait de son exposition aux aléas de la conjoncture –, n’est autre que Jean-Luc Mélenchon. Or, le leader de LFI rejette toute possibilité de participation à un projet commun élaboré sur les bases d’un compromis. Et cela bien qu’il y ait entre les partis de gauche au moins autant de points de convergence que de points de divergence. Non seulement Jean-Luc Mélenchon affirme qu’aucune alliance de ce type n’est possible – alors qu’elles sont si fréquentes chez nos voisins sans que leur démocratie en souffre –, mais il campe sur ses certitudes, persuadé, du haut du piédestal où il a hissé son ego, que c’est lui qui s’imposera comme le candidat de gauche le plus performant, le seul à même de bouter le président sortant hors du jeu.

Publicité

Lucidité ou aveuglement ? L’avenir le dira. Mais entre une image personnelle dégradée et la possibilité d’émergence d’une dynamique en faveur d’une alliance Vert-Rose induite par un vote utile des électeurs de gauche, le pari de Jean-Luc Mélenchon est des plus risqués. Si, malgré tout, le candidat de LFI gagne son pari, rien – en l’état actuel du potentiel électoral étique de la gauche – ne permet de penser que cela sera suffisant pour dépasser le score de 2017 et accéder au 2e tour de la présidentielle sous les seules couleurs de La France Insoumise. S’il perd ce pari, Jean-Luc Mélenchon pourrait chuter à la 5e place du scrutin et, victime de la dynamique Vert-Rose, retomber au mieux sur son score de 2012, soit celui des seules voix de l’électorat radical.

Pour que la gauche ait une chance d’être représentée au 2e tour de la présidentielle, il n’y a, n’en déplaise à l’ego des uns et des autres, pas d’autre solution qu’une large alliance dès le 1er tour susceptible d’atteindre un seuil d’au moins 23 %. À cet égard, l’initiative « œcuménique » d’EELV était – et reste – le seul moyen d’y parvenir. Dans un premier temps, en élaborant un projet basé sur les nombreux points de consensus, puis enrichi de compromis sur les autres points majeurs. Dans un deuxième temps, en organisant une primaire destinée à désigner le candidat de cette union.

Cela peut-il se faire ? Hormis une fraction de naïfs ou de candides, pratiquement personne ne croit à l’émergence d’une telle alliance Vert-Rose-Rouge. La voix de la déraison devrait donc l’emporter. Mais gare à celui ou celle qui – pour servir ses intérêts personnels ou ceux de sa boutique dans l’optique des législatives – aura tué ce processus dans l’œuf : il ou elle portera dans l’opinion la responsabilité d’un nouvel échec de la gauche et de la prévisible poursuite par un exécutif de droite d’une politique de régression sociale et de mépris des enjeux environnementaux !



543 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 mai 08:41

    La gauche ?


    • Fergus Fergus 3 mai 09:13

      Bonjour, Séraphin Lampion

      Ne peut-on pas logiquement qualifier de « gauche »  au sens large  tout ce qui se situe hors droite républicaine et macroniste et extrême-droite lepéniste ?

      Notez que je n’y inclue pas les socialistes vallsistes et résolument libéraux qui ont rejoint LREM en 2017.


    • Aristide Aristide 3 mai 10:29

      @Fergus

      Notez que je n’y inclue pas les socialistes vallsistes et résolument libéraux qui ont rejoint LREM en 2017.

      Une petite question tout de même : vous mettez dans ces exclus ceux qui sont pour une économie de marché ? Et donc, cette gauche, la vraie serait-elle contre l’économie de marché ?

      Sinon, je ne comprends pas cette séparation des plus artificielle ...


    • Albert123 3 mai 10:36

      @Aristide

      « Sinon, je ne comprends pas cette séparation des plus artificielle »

      Logique militante de base, le totalitarisme du camp auquel on adhère est de tout évidence acceptable pour le militant,

      C’est tout aussi débile que le supporter qui crache sur le maillot des équipes adverses


    • taketheeffinbus 3 mai 10:45

      @Albert123

      Il n’y a plus que deux gauches, le VRAI Parti Socialiste, se joue désormais du côté de La France Insoumise (qui bosse de dingue malgré le mur de godillots LREM à l’assemblée mettant en échec par principe tout ce qu’ils proposent), et l’autre gauche, dite extrême-gauche, s’est déplacée chez les communistes.

      Le PS, le centre, LREM, tous ceux là sont de droite, mènent des politiques de droite, et plus ou moins NEOlibérales, au même tire que Les (pseudos) Républicains.

      Bref, tant que des gens auront l’illusion que les désignations gauche/droite sont toujours les mêmes qu’il y a 30 ans, la situation n’est pas prête de s’améliorer...

      Dire qu’il y en a encore pour croire que Macron et sa clique sont de gauche... Cette blague !


    • Albert123 3 mai 10:55

      @taketheeffinbus

      « Dire qu’il y en a encore pour croire que Macron et sa clique sont de gauche »

      Il faut juste arrêter de fréquenter massivement les « cuck » pour s’en rendre compte, 

      cette petite sauterie à l’élysée un soir de la fête de la musique aurait pourtant du vous mettre la puce à l’oreille


    • gruni gruni 3 mai 11:18

      @Fergus

      Bonjour Fergus

      En effet, une débacle de la gauche semble inévitable.

       Et donc « au sens large » me semble optimiste smiley


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 mai 11:40

      @Aristide

      « Sinon, je ne comprends pas cette séparation des plus artificielle ... »
      La domination idéologique des médias américains est telle que des glissement sémiotiques se sont installé dans bien des domaines pour remplacer les repères culturels classiques pa d’autres.
      Le sens politique du mot « gauche » fait partie du lot.
      Ce repère qui signifiait autrefois « plus de public, moins de privé », ou « action pour corriger les inégalités sociales » a pris le même sens que celui que le mot « gauche » a aux Etats-Unis depuis longtemps et caractérise la sensibilité « démocrate » par rapport aux « républicains », à savoir une approche sociétale et non pas sociale.
      Est de gauche tout ce qui est « tolérant » (mariage pour tous, avortement, antiracisme, etc.) et de « droite » tout ce qui s’y oppose.
      Si vous restez sur les anciennes grilles, vous ne comprenez plus rien au langage des journaputes dont les analyses se limitent à traduire les articles du New York Times ou du Washington Post.


    • Aristide Aristide 3 mai 12:02

      @Séraphin Lampion

      Si vous restez sur les anciennes grilles, vous ne comprenez plus rien au langage ...

      Peut-être avez lu ce que j’écris en permanence sur ce même sujet plus particulièrement sur les verts qui en sont l’illustration la plus évidente. 

      Si j’ai écrit «  je ne comprends pas cette séparation des plus artificielle », c’était simplement en réponse au message de Fergus qui fait une séparation sur la base de ce qu’il croit exister encore : l’idéologie, le libéralisme en occurrence.. S’il existe un partage il dépasse largement les partis et il est entre les « républicains » au sens français et les « américanisés ». 

      Si je souscris à votre analyse, j’y apporterais tout de même un complément, c’est le communautarisme ou pire la tribalisation de notre société : tout citoyen qui avant ne devait se singulariser subit l’injonction de se positionner dans une catégorie sociale, ethnique, religieuse, sexuelle, ... Une sorte de balkanisation des esprits, où n’existe plus que l’individu et sa tribu de rattachement. 


    • Fergus Fergus 3 mai 14:43

      Bonjour, gruni

      Je partage malheureusement ton pronostic. smiley 


    • Samson Samson 3 mai 15:31

      @Séraphin Lampion
      « La gauche ? »
      Ben, tant depuis la conversion du P$ au dogme de la Pensée Unique néo-libérale et sa trahison des classes populaires que l’adhésion de nos €cologistes aux vertus de l’économie de marché déjà qu’il croit encore l’€urocratie « amendable », écologie et économie de marché seraient d’après l’innénarable Yannick Jadot conciliables ! - et aux « bienfaits » d’un progressisme sociétal essentiellement destiné à indéfiniment maintenir le couvercle sur l’urgence de la question sociale, çà manque singulièrement de places à droite de l’hémicycle.

      Pour - au sens classique donné au terme trouver encore des gens de « gauche » à l’Assemblée nationale, c’est désormais à l’extrémité de l’hémicycle qu’il faut un peu fouiller ! smiley smiley smiley


    • Samson Samson 3 mai 15:47

      @Séraphin Lampion
      "Ce repère qui signifiait autrefois « plus de public, moins de privé », ou « action pour corriger les inégalités sociales » a pris le même sens que celui que le mot « gauche » a aux Etats-Unis depuis longtemps et caractérise la sensibilité « démocrate » par rapport aux « républicains », à savoir une approche sociétale et non pas sociale.
      Est de gauche tout ce qui est « tolérant » (mariage pour tous, avortement, antiracisme, etc.) et de « droite » tout ce qui s’y oppose.« 

      Absolument !

      On revendique de »gauche« ce qui relève en fait du progressisme sociétal (et non social, le but étant business oblige de l’y substituer !).

      Pourtant, les premiers à se revendiquer du progressisme sociétal sont bien nos Marcheurs vers Nulle Part, prêts à »déconstruire l’histoire« et faire sauter tous les repères éthiques traditionnels pour mieux ouvrir au capitalisme bio-tech les très juteux marchés de la PMA, GPA, les bidouilles génétiques, les chimères, l’expérimentation sur les embryons et autres merveilles transhumanistes nous menant droit au »meilleur des mondes" et à sa servitude absolue au nouveau totalitarisme bio-technologique !


    • Captain Marlo Captain Marlo 3 mai 20:22

      @Aristide
      Si je souscris à votre analyse, j’y apporterais tout de même un complément, c’est le communautarisme ou pire la tribalisation de notre société : tout citoyen qui avant ne devait se singulariser subit l’injonction de se positionner dans une catégorie sociale, ethnique, religieuse, sexuelle, ... Une sorte de balkanisation des esprits, où n’existe plus que l’individu et sa tribu de rattachement. 

      C’est typiquement une exportation du Parti Démocrate américain.

      « C’est cette unité existentielle la plus fondamentale qui était si vive jadis dans le discours révolutionnaire de Gauche »

      "(...Dans le monde à l’envers dans lequel nous vivons ! Le Parti Républicain est devenu le parti de la classe ouvrière américaine. Des gens qui se définissent par leur adhésion aux valeurs familiales, à l’église, au travail et qui se considèrent comme les « Américains ». Le Parti Démocrate, qui prétendait être la voix de ces travailleurs, s’est progressivement transformé en un conglomérat urbain identitaire. Un collectif de personnes « en tant que » : des humains qui insistent pour s’identifier à un corset réputé de nature biologique : « en tant que femme », « en tant qu’homosexuel », « en tant que trans », « en tant que noir », « en tant que juif ».etc

      .
      C’est le Parti Républicain qui défend la citoyenneté pour tous, ce qui était une idée révolutionnaire de la Gauche américaine. Je suppose que ce n’est pas innocent !? Découper les classes populaires en rondelles, c’est diviser pour mieux régner, non ?


    • mmbbb 3 mai 20:35

      @Fergus « justice sociale et de progrès écologique » oui cela c est l emballage idéologique Lorsque l on voit ce que font les ecolos maires et surtout leurs priorités en matiere de gouvernance 
      J habite pres de Lyon ; le maire Doucet a refusé le « voeu des échevins » , Par nature c est une démarche symbolique 
      Ce dernier refusa en prétextant qu il s engageait à respecter la laicité .
      Mais il alla inaugurer une mosque a Gerland . 
      Il fit voter un budget « genre » et dès lors il adopte l ecriture inclusive dans la rédaction de ses arrêtes .
      Non je ne voterai jamais pour ces tares , les politiques de gauche se sont pervertis en promouvant ces avancées « sociétales » .
      La gauche est décadente elle est plus libérale dans ses moeurs que la droite 
      D ailleurs il y eut une vidéo dans ce média dont le commentateur s appuyait sur la thèse de Michéa prof de phlilo .
       


    • Fergus Fergus 3 mai 23:13

      Bonsoir, mmbbb

      Chacun ses choix ! 

      Cela dit, vous n’avez pas tort sur les dérives idéologiques de certains élus de gauche. Hélas !


    • mmbbb 4 mai 07:17

      @Fergus J ai été plutôt porté à gauche puisque j eus la naivité de croire à une certaine idéologie de gauche . Mais ayant côtoyé ces personnes et connaissant leur personnalité , beaucoup d’entres elles ne sont pas plus vertueuses sinon moins que les « bourgeois » cibles de toutes les critiques .
       


    • L'apostilleur L’apostilleur 4 mai 09:38

      @Fergus

      Droite, gauche ??
      Un vocabulaire passéiste simpliste, repère pour électeur qui n’a pas observé l’évolution de notre société. 

      Exemple. Un ouvrier communiste il y a vingt ans qui vote RN aujourd’hui.
      Qui a changé le plus, l’ouvrier ou le PCF ?
      Les partis qui conservent la même étiquette mais qui changent le produit finissent par perdrent leurs clients. 

      « ...Les Français devraient donc élire l’an prochain soit un président de droite, soit une présidente d’extrême-droite… »

      A qui la faute ?


    • Fergus Fergus 4 mai 09:51

      Bonjour, mmbbb

      En ce qui me concerne, je n’ai jamais prétendu que les personnes de gauche étaient plus vertueuses que celles de droite. Disons que leurs dérives morales ou éthiques ne sont pas les mêmes.


    • Fergus Fergus 4 mai 09:52

      Bonjour, L’apostilleur

      Pas faux, hélas !


    • L'apostilleur L’apostilleur 4 mai 09:59

      « ...une débacle de la gauche semble inévitable... »


      Cette forte probabilité est congénitale. Qui serait dupe en observant l’alliance de circonstance d’opposants ?

      Pour quoi faire, se déchirer au pouvoir ?


      La France n’a pas les moyens de se payer ce spectacle.


    • Durand Durand 4 mai 22:00

      @taketheeffinbus

      « Bref, tant que des gens auront l’illusion que les désignations gauche/droite sont toujours les mêmes qu’il y a 30 ans, la situation n’est pas prête de s’améliorer... »

      Disons 40...
      Il y a 30 ans c’était déjà comme ça, sinon en 88, on aurait viré Tonton...

      L’immense majorité des Français ne fait de la politique que pendant les 15 jours qui précèdent les présidentielles depuis la première présidentielle au suffrage universel. Les Français avaient à nouveau un roi en qui ils avaient confiance et qui s’occupait de tout.

      Et c’est là qu’on leur a mis la télé...

      ..


    • mmbbb 8 mai 13:37

      @Fergus la gauche est souvent dopé a la moraline ! 


    • Fergus Fergus 8 mai 13:49

      Bonjour, mmbbb

      C’est vrai. Mais la droite est tout aussi souvent dopée à la condescendance !


    • mmbbb 8 mai 17:11

      @Fergus J attendais plus de la gauche que de la droite . In fine les partis politiques ont dû mal à avoir une assise electorale J ai lu que le maire de Nice allait fondé son propre parti , Les errances de nos représentants qui marquent le paysage politique francais d une instabilité : 
      Ne nous méprenons pas , ces représentants sont devenus de simple gestionnaire.
      Les élections passent , les problèmes persistent sinon empirent ! 


    • Fergus Fergus 8 mai 18:58

      @ mmbbb

      Le futur parti d’Estrosi sera un vassal de LREM. Un piège à voix destiné à élargir la base droitière de Macron.

      « Les élections passent , les problèmes persistent sinon empirent »*
      A nuancer ! Mandat après mandat, il y a eu des progrès réels sur de nombreux plans. Le problème est qu’ils se sont accompagnés de régressions tout aussi réelles sur d’autres plans.


    • troletbuse troletbuse 8 mai 22:43

      @Fergus
      Je vous ai bien mouché, hein Fergus, avec votre doute sur le puçage des mougeons.avec le vaxxin. Et vous avez fui la queue basse.
      V"là ce que c’est qu’on on est dans le déni et qu’on raconte des fake news  smiley)


    • Fergus Fergus 9 mai 09:06

      Bonjour, troletbuse

      « Je vous ai bien mouché, hein Fergus, avec votre doute sur le puçage des mougeons.avec le vaxxin »

       smiley  smiley  smiley Désolé pour ce fou-rire, mais votre commentaire est si ridicule, et tellement à côté de la plaque, que pour un peu je m’en pisserais aux brages. 

      La seule fois où j’ai fait allusion à ce délire de « puçage », c’est en complément d’un commentaire de gruni qui alignait les bobards colportés par vos amis complotistes. Gruni avait oublié de mentionner cette méga-connerie ! smiley


    • troletbuse troletbuse 9 mai 19:14

      @Fergus
      Donc, l’article de l’Immonde du 19/12/2019 est une fake news :
      https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/12/19/le-kenya-et-le-malawi-zones-test-pour-un-carnet-de-vaccination-injecte-sous-la-peau_6023461_3212.html

      Pourtant vous lisez le journal de Bill Gates et vous nous dites que c’est un des pires délires de complotiste, ce pucage.
      Un peu comme le diner au resto « Aux 3 présidents » signalé par le Canard que vous achetez, qui devrait être une fake news.
      C’est vous qui déclenchez le fou-rire.  smiley  smiley


    • Fergus Fergus 9 mai 19:54

      @ troletbuse

      « Pourtant vous lisez le journal de Bill Gates »

      Manifestement, je le lis infiniment moins que vous ! Comme Libération ou BFM TV, médias dont vous semblez un fervent consommateur, vu que vous les citez sans cesse. smiley


    • troletbuse troletbuse 9 mai 21:34

      @Fergus
      Continuez à répondre à côté de la plaque.
      C’est le seul moyen que vous trouvez mais ca ne résoud pas les mensonges que vous sortez.
      Vous perdez la mémoire car je vous ai dit que ca fait au moins 10 ans que je ne regarde plus la télé. Quand à l’Aberration, c’est pareil. Je ne mets plus un seul centime dans la presse. On trouve assez sur le Net. Le titre suffit amplement à vous faire ouvrir ou non un article.


  • Trelawney Trelawney 3 mai 08:46

    A aujourd’hui, 5 régions sont socialistes ou de gauche. Dans le meilleur des cas, au second tour et en incluant les écolos, cette gauche peut espérer 3 régions (Occitanie, Bourgogne, Aquitaine). Elle perd donc le Centre val de Loire et la Bretagne.

    Cette gauche n’a plus rien a dire et plus rien à défendre. Il n’y a que sur les questions environnementales qu’elle peut encore se défendre et c’est pour cela que Bourgogne et Aquitaine vont passer sous le giron écolo. En Occitanie où les gens voteraient pour des cochons à cause de la couleur, ça reste socialiste (mais radicale, faut pas déconner non plus).

    Union ou pas union, rien n’y ferra, la France est passé définitivement à droite


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 mai 08:50

      @Trelawney

      ce que vous décrivez ressemble à une partie de Monopoly dans laquelle les joueurs seraient évalués par ceux qui alimentent la banque sans avoir accès aux dés


    • Fergus Fergus 3 mai 09:14

      Bonjour, Trelawney

      « Union ou pas union, rien n’y fera, la France est passé définitivement à droite »

      Je crains fort que bous n’ayez raison.


    • Captain Marlo Captain Marlo 3 mai 09:54

      @Fergus
      Dans un pays où le centre de gravité politique se déporte toujours plus vers la droite, ce constat est mortifère. Sauf accident, les Français devraient donc élire l’an prochain soit un président de droite, soit une présidente d’extrême-droite…

      Depuis Mitterrand, la Gauche, c’est aussi la Droite !
      Dès 1984, Mitterrand dérégulait le système bancaire, une première mondiale !!

      "Le 24 janvier 1984, le PS votait la première loi bancaire au monde – qui mettait fin à 40 ans de séparation des activités bancaires en France. 10 ans plus tard, ses effets commenceraient à se faire sentir, avec le début de la constitution des mégabanques universelles.Mais ce n’était que le début du processus de dérégulation massive du système financier français, déjà étudiée dans ce billet. N’oublions jamais…etc

      La suite ( dont la trahison du referendum de 2005), n’a été qu’une longue liste de trahisons des classes populaires, au bénéfice du patronat, de l’oligarchie, de l’Europe des banksters et de la mondialisation.

      La Gauche était le dernier rempart du libéralisme. Comme les ficelles deviennent trop visibles, la Gauche ne sert plus à rien. Et ses électeurs vont à la pêche, ou votent FN, en croyant qu’il défend les travailleurs, autre arnaque !


    • Attila Attila 3 mai 10:43

      @Captain Marlo
      Ce sont les Gilets Jaunes du début qui ont remis au centre des débats les questions de justice sociale, ils ne se sont pas réclamés de la gauche.
      Le réflexe pavlovien qui consiste à associer la gauche à la justice sociale ne fonctionne plus chez les classes populaires sans lesquelles on ne peut pas constituer une majorité.

      .


    • taketheeffinbus 3 mai 10:51

      @Trelawney

      La France n’est pas passée à droite, elle l’a toujours été, au niveau de la haute administration.

      Quand aux français, il n’y a plus que l’émotionnel qui dicte le choix global, généralement cristallisé par la colère d’un mandat précédent, et l’idée qu’un nouvel homme providentiel va assumer toute la merde, tous les torts, et les sauver.

      En pratique, les seuls à pouvoir sauver les français, ce sont les français eux-mêmes, parles dirigeants politiques, qu’ils financent (et leur politique) grandement par leurs achats en tout genre et leur acharnement à gagner toujours plus plus d’argent, d’ailleurs... 5,5% de TVA par là, 10 ou 20% par ici, 40% sur l’alcool, 60% sur les carburants, et bien plus sur d’autres choses...

      Le jour où les gens auront compris ça et que les réseaux économiques sont la corde qu’ils ont autour du cou...


    • Captain Marlo Captain Marlo 3 mai 10:53

      @Attila
      Le réflexe pavlovien qui consiste à associer la gauche à la justice sociale ne fonctionne plus chez les classes populaires sans lesquelles on ne peut pas constituer une majorité.

      Merci, mais j’avais compris depuis la forfaiture de la Gauche sur le référendum de 2005 ! Historiquement, la Gauche était bien associée à la justice sociale.

      C’est d’abord Mitterrand qui a trahi ; puis le PCF qui est devenu euro béat ; puis le NPA et Lutte ouvrière qui sont devenus européistes..., puis la FI qui va raser gratis tout en restant dans l’UE & l’euro....

      Le fait que Macron ait été Ministre « de l’ennemi de la finance », et que le PS participe au gouvernement de Macron, a fini de décourager les électeurs.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 3 mai 13:24

      @Attila
      Voilà !


    • oncle archibald 4 mai 11:03

      @Trelawney : « En Occitanie où les gens voteraient pour des cochons à cause de la couleur » ....

      Excellent ! j’approuve et je subis depuis des décennies cette mafia retranchée dans ses bunkers roses sous l’unique étendard de « la Dépêche du Midi » puisque la famille Baylet a réussi à bouffer les deux autres quotidiens régionaux, l’Indépendant de Perpignan et le « Midi Libre » de Montpellier.

      Résultat de cette indigestion ? Louis Aliot à la mairie de Perpignan, Robert Menard à la mairie de Béziers, Jean Luc Moudenc à Toulouse, et même Gerard Forcada à Lézignan Corbières, bastion PS sans aucune alternance depuis plus d’un siècle !

      Les cochons roses auraient-ils abusé de leurs prérogatives au point que même les plus socialistes en aient carrément marre ? La charcuterie épouvantable opérée en remodelant les régions pour éviter que le Languedoc-Roussillon ne bascule dans l’escarcelle de Mme Le Pen aurait-il indisposé même les plus « rad-soc » ? Ce mouvement est-il prémonitoire ? Qui va sortir du chapeau de la Région à la prochaine ? Le feuilleton est-il encore passionnant ou bien est-ce que désormais tout le monde s’en fout et ira plutôt à la plage qu’à la mairie le jour J ? Réponse dans quelques semaines !


    • Durand Durand 5 mai 01:21

      @Trelawney

      « En Occitanie où les gens voteraient pour des cochons à cause de la couleur... »

      Ça, c’est d’abord de trop et ensuite c’est n’importe quoi..., en 2017, il n’y avait que deux maires noirs en France métropolitaine, dont un en Aveyron, en Occitanie.

      https://actu.orange.fr/politique/videos/un-maire-noir-pour-certains-c-est-impensable-CNT0000019CXhz.html

      ..


    • oncle archibald 5 mai 12:55

      @Durand

      À ma connaissance les porcs noirs labellisés c’est uniquement en Gascogne ...


    • Durand Durand 5 mai 15:01

      @oncle archibald

      « À ma connaissance les porcs noirs labellisés c’est uniquement en Gascogne ... »

      Sans doute, mais la Gascogne est à cheval sur la Nouvelle Aquitaine et sur l’Occitanie et la Bigorre, la région d’origine du porc noir, se trouve entièrement dans les Hautes Pyrénées qui fait partie de l’Occitanie... !

      De toute manière, j’étais à côté de la plaque, je n’avais pas lu le contexte...

      ..


    • vesjem vesjem 5 mai 17:08

      @Fergus
      toujours noyé dans la farce du clivage factice « droite/gauche » ?
      tu devrais recentrer ta pensée sur le clivage « mondialisme/souverainisme »
      mondialisme dont tu fais le défenseur, par tes articles d’un autre âge


    • @vesjem

      Déjà il parvient encore à distinguer une gauche, faut pas demander si ça dioptrie a changé depuis la dernière fois qu’il a été chez l’ophtalmo, à ce point là c’est pas de lunettes qu’il a besoin, c’est d’un labrador. smiley


    • Fergus Fergus 5 mai 17:54

      Bonjour, vesjem

      On a pu croire ce clivage « mondialisme/souverainisme » pertinent. ce n’est pas encore démontré !


  • Ben Schott Ben Schott 3 mai 08:49

    Quelles forces ?

     


    • Fergus Fergus 3 mai 09:15

      Bonjour, Ben Schott

      La seule qui peut exister ne peut résulter que d’une addition des faiblesses !


  • Aimable 3 mai 09:00

    Tant qu’il y aura Mélenchon , l’union de cette gauche ne pourra se faire , d’ailleurs il s’est dépêché de se présenté comme le future président c’est tout dire, ce type est dangereux pour la démocratie, surtout qu’il hait les Français, il se présente même en leader musulman , il suffit de le voir en tête des manifestations musulmanes .


    • Fergus Fergus 3 mai 09:21

      Bonjour, Aimable

      La participation de Mélenchon à la manifestation du 10 novembre 2019 au côté du CCIF a été une énorme ânerie.
      Le fait qu’il n’ait pas pris du recul par rapport à cette faute politique contribue largement  avec son fameux « La république, c’est moi ! »  à sa perte de crédit.

      Croire qu’il peut faire mieux en 2022 qu’en 2017 sur son seul nom relève de l’aveuglement. S’il entrait dans le jeu d’une alliance, rien ne dit pourtant qu’il ne pourrait pas en prendre le leadership à l’issue d’une primaire. 


    • Albert123 3 mai 11:00

      @Aimable

      c’est sur qu’avec Obono ça changerait tout


    • Fergus Fergus 3 mai 11:19

      @ Albert123

      Ne me parlez pas de cette femme qui est une vraie contrepublicité pour LFI !


    • Aristide Aristide 3 mai 12:54

      @Fergus

      C’est bizarre de personnaliser vos « rejets » à ce point.

      C’est la ligne LFI qui est en cause, votre tentation de vous dédouaner de cette ligne mortifère est assez surprenante tellement le discours est homogène entre toutes ces personnalités. De Corbière à Garido, Coquerel à Hautain, ... c’est le même discours ... A un poil de ... prêt, des nuances de facade, ....


    • Aimable 3 mai 13:59

      @Albert123
      Obono elle, elle se contente de cracher son venin en s’agitant .


    • Albert123 3 mai 14:41

      @Fergus

      personne ne l’a virée de lfi pourtant, ça en dit long


    • Fergus Fergus 3 mai 14:48

      @ Aristide

      « votre tentation de vous dédouaner de cette ligne mortifère »

      Je ne cherche pas à me « dédouaner » : il y a des points du projet de LFI que j’approuve et je le dis, et des points que je désapprouve et je le dis aussi. N’étant pas adhérent de LFI, c’est aussi simple que cela !


    • Fergus Fergus 3 mai 14:50

      @ Aristide

      Et je suis certain qu’il en va de même pour vous relativement au parti pour lequel vous votez !!!


    • Iris Iris 3 mai 15:00

      @Albert123
      Oui, c’est quasi impossible d’être en accord avec toutes les positions d’un parti. Je suis un peu comme vous vis à vis de LFI, je ne supporte plus leurs positions ambiguës sur la sécurité. Ils ont perdu leurs chances pour 2022 et emporteront le reste de la gauche dans la défaite.


    • Iris Iris 3 mai 15:23

      @Fergus
      Zut ! Mon message était pour Fergus


    • Fergus Fergus 3 mai 15:29

      Bonjour, Iris

      J’avoue être dans une phase très dubitative sur le positionnement idéologique  dont certains aspects me hérissent le poil de LFI et la personnalité de son leader. 


    • @Iris

      Oui, c’est quasi impossible d’être en accord avec toutes les positions d’un parti. Je suis un peu comme vous vis à vis de LFI, je ne supporte plus leurs positions ambiguës sur la sécurité. Ils ont perdu leurs chances pour 2022 et emporteront le reste de la gauche dans la défaite

      Merveilleuse et splendide perspective, car cela emportera aussi le macronisme, dans les fonds du bas fond où il se trouve déja.

      Marine présidente, cela est enfin possible !

      Enfin, on peut rêver, c’est pas gagné, car hélas, en tant que candidate, elle pas pas terrible, ce sont les marchands de cravates et les hâbleurs, les menteurs, les phraseurs, les carriéristes qui s’en foutent de la France qui sont les plus écoutés....


    • Iris Iris 3 mai 16:33

      @artheslichepèdetologue
      Pas trop d’accord, je trouve que c’est une très bonne oratrice.
      Je dois avouer que je ne partage pas non plus votre enthousiasme quant à sa possible élection, mais ça vous le saviez déjà...


    • Fergus Fergus 3 mai 16:46

      Bonjour, artheslichepèdetologue

      Le Pen élue n’aurait pas de majorité parlementaire !
      Elle se trouverait donc en cohabitation avec très probablement un Premier ministre LR ou LREM ce qui est strictement la même chose. 
      Nous aurions donc droit à un changement dans la continuité.


    • @Fergus Selon le figaro. AignAn aurait pris ses distances avec LE PEN (Paris vaut bien une messe,...)....HENRY IV. 


    • simir simir 3 mai 17:48

      @Fergus
      Non la participation à cette manifestation a été une bonne chose d’ailleurs la FSU, la CGT , ATTAC et bien d’autres y appelaient.
      Dites vous la même chose pour la manifestation de Charlie Hebdo ? Il y avait pourtant des drapeaux jaune et blanc des néo-nazis ukrainiens.
      Il y avait aussi des chefs d’états venus redorer leurs blasons et d’autres qui musèlent les libertés (EAU, Orban.....)
      Tous les « saigneurs » du monde étaient là de l’extrême droite hongroise ou israélienne, pays qui pratique une politique d’extermination dans les territoires palestiniens occupés qui l’a positionnée, aux yeux d’une bonne partie de la communauté internationale, comme un pays criminel de guerre et même comme responsable de délits contre l’humanité.

      Je répète y seriez vous allé ? Les 3 victimes juives de l’épicerie ont elles fait oublier les 2000 morts en 2014 dans la bande de Gaza victimes de Tsahal ?
      BHL est il plus fréquentables que les quelques excités de la manif du 10 Novembre ? Et le représentant du Quatar ?
      Et quand a lieu une manif comme celle du 1er Mai, recommandez vous aux gens de ne pas y aller car il y aura des casseurs ?
      Alors critiquer Mélanchon pour quelques énergumènes qui étaient là c’est nul, d’autant qu’à la fin c’est la marseillaise que l’on a chanté.
      Il y est allé comme il est allé à celle de la vieille dame de confession juive qui s’est fait assassiner.
      Que la droite en fasse ses choux gras je comprends et cela me rassure suivant en cela la question du vieil Auguste bebel : « Quand la bourgeoisie me félicite je me demande quelle erreur j’ai pu commettre » mais vous je ne vous prends pour quelqu’un de ce bord.

      Le « prêt à penser » peut être ?


    • simir simir 3 mai 17:54

      @Aristide
      Non le discours d’Autain n’est pas en phase avec les autres que vous citez
      Parvexemple sur les Ouïghours.
      Elle nous refait le coup des « ils ont fait du bon boulot » de Fabius s’agissant d’Al Nosra.


    • @Iris
      Vu le débat avec Macron, avant les élections, après avoir mené une campagne assez correcte, bien boostée par les média, car il fallait Elle face à Macron (ses faiblesse à Marine sont connues, et la diabolisation qui allait suivre , ça marchait encore) Elle fut vraiment mauvaise, comme dans tout ce qui touche à la finance et l’économie, elle sait pas faire, elle ne sait pas transformer les moins en plus (enfin le faire croire) , bon, cela dit ce qui compte , pour moi, pour un président, c’est d’aimer la France, de faire tout pour elle et de savoir bien s entourer, on ne peut pas être président et avoir la science infuse sur tout....Oui, je sais que vous n’êtes pas sur mon trip électoral , mais de toutes manières, je suis dans l’échange et surtout pas dans le « votez comme je le fais », ça je m’en fiche, chacun voit (mm si j’aimerais qu’elle passe), ce qui sera sera, mais Macron...Bin, rien ne me surprend, c’est un banquier mondialiste, carriériste, si c’est ce que veulent les français, quoi dire ? 


    • @Fergus
      Je le sais bien qu’elle n’aurait pas eu de majorité parlementaire, ce qui serait l’occasion de justement davantage de représentativité, p’t^’etre que la 5 ème elle s’essouffle.... iMacron l’a obtenue sa majorité parlementaire, avec des amateurs, un sac poubelle marqué Macron aurait été élu député à l’époque, bien payé à juste signer des décrets, c’est sérieux ça, quant on voit le délitement actuel...., et d’ailleurs actuellement, pour la gestion de la crise sanitaire, cette parlementarité est inexistante, les décisions sont prises de manière martiale , ya plus de société civile


    • @artheslichepèdetologue

      les décisions sont prises de manière martiale , ya plus de société civile


      Les apparences démocratiques ont été définitivement abolies en France le 17 mars 2020, voilà 412 jours.


    • Fergus Fergus 3 mai 18:05

      @ simir

      Vous faites erreur sur la manifestation de Charlie Hebdo : les chefs d’état ne se sont pas mêlés à la foule des manifestants, ils ont défilé dans un cortège différent. Et si tel n’avait pas été le cas, il y aurait eu des incidents mais aussi des défections.


    • @Fergus

      Ah oui la fameuse photo truquée avec Minisarko qui se poussait pour figurer sur le cliché. Trop mignon.


    • @Philippe Huysmans, Complotologue
      Voui, donc il ne s’agissait, bien, que d’apparences.
      Mais l’idéologie « droit de l’hommiste » s’applique encore pour s’exercer hors des frontières UE et dicter des leçons éthiques au reste du monde, alors que tu te prends 130 euros su tu as mal mis un mamasque et que ya couvre feu, etc.....


    • Iris Iris 3 mai 18:31

      @artheslichepèdetologue
      C’est vrai qu’il faut paraitre s’y connaitre sur tous les dossiers, avoir des tiroirs remplis de phrases toutes faites, de la com merdique quoi.
      Au moins vous, vous aurez votre pouliche au deuxième tour !
      Macron j’en veux pas non plus, alors s’il faut encore choisir entre les deux,... et ben je sais pas encore ce que je vais faire.
      Vu qu’elle n’aurait probablement pas de majorité à l’assemblée il faut voir... Est-ce que ce serait moins pire que Macron avec les plein pouvoirs ? On a encore un peu de temps, et puis on a à chaque fois des surprises alors..


    • @Iris

      Tes « surprises » c’est l’oligarchie mondialiste qui place ses pions depuis plus de quarante ans avec pour seul but de détruire la France.

      Le travail est maintenant terminé. Tu peux causer élections, tu n’en verras plus sauf des trucs ressemblant vaguement à une élection en URSS au temps de Staline.


    • @Iris
      A l’époque, je ne voulais tellement pas de Macron que j’aurais voté Mélenchon s’il avait été présent au deuxième tour, sachant que lui mm n’aurait pas eu la majorité, car jamais je n’aurais voté FI aux législatives....Je suis en ce sens un reflet de cette France mal en pointl

      Nous avons encore un an, je pense que ça va pas être la même limonade vu l’état du pays, je peux me tromper, mais ça devient chaud, touzazimuts, les élections de juin donneront une idée...


    • Iris Iris 3 mai 18:58

      @artheslichepèdetologue

      Je suis en ce sens un reflet de cette France mal en point

      Pas d’accord, c’est juste une conséquence de notre système électorale merdique qui nous oblige à voter pour quelqu’un qu’on ne veut pas.

      Il me parait évident qu’on entre dans une ère nouvelle, j’espère qu’il y aura le moins de casse possible, le moins de violence possible surtout, qu’elle soit physique ou pas.


    • taketheeffinbus 3 mai 19:00

      @Fergus

      Si vous ne laissez pas sa chance à LFI, c’est la LEPEN qui passera...


    • @Iris

      Il me parait évident qu’on entre dans une ère nouvelle


      Yep, ça s’appelle le Nouvel Ordre Mondial et ça va dépoter. Et j’ai une bonne nouvelle on ne te demandera plus de voter ̶p̶o̶u̶r̶ ̶q̶u̶e̶l̶q̶u̶’̶u̶n̶ ̶q̶u̶’̶o̶n̶ ̶n̶e̶ ̶v̶e̶u̶t̶ ̶p̶a̶s̶

      A Brave New World.


    • @taketheeffinbus

      Ouiiiiii !!!!!

      Si vous ne laissez pas sa chance à LFI, c’est la LEPEN qui passera...

      En voila une perspective qu’elle est bien smiley


    • @Iris
      l’ère mondialiste totalitaire est une horreur, mais comme elle est très contestée et elle même agonisante, comme un système qui s’écroule sur lui même de trop d’excès, je crains que il y ai beaucoup de casse...De toutes manières.


    • Fergus Fergus 3 mai 19:23

      @ Philippe Huysmans, Complotologue

      « Ah oui la fameuse photo truquée avec Minisarko qui se poussait pour figurer sur le cliché. Trop mignon. »

       smiley


    • Fergus Fergus 3 mai 19:27

      Bonsoir, taketheeffinbus


      « Si vous ne laissez pas sa chance à LFI, c’est la LEPEN qui passera »


      S’il y a une union à gauche avec LFI, je voterai pour le candidat d’alliance même s’ill est socialo ou écolo, sinon je voterai comme en 2017 pour LFI.


    • Iris Iris 3 mai 20:17

      @artheslichepèdetologue
      Je suis d’accord, l’ère mondialiste totalitaire est en fin de cycle et c’est en soit une bonne nouvelle. Il y aura des conséquences sur beaucoup d’entreprises, de la casse sociale, c’est pourquoi il ne faut rien lâcher et même consolider nos système de redistribution et de solidarité. Il y aura des habitudes de consommation et de production à changer aussi, relocaliser...
      Voilà, c’était la vision optimiste... sinon c’est la guerre, à nous de choisir.


    • Aimable 3 mai 20:29

      @Albert123
      vous croyiez ,que cette africaine raciste oserait se présenter a la présidentielle  ?


    • Captain Marlo Captain Marlo 3 mai 20:34

      @Iris
      Pas d’accord, c’est juste une conséquence de notre système électorale merdique qui nous oblige à voter pour quelqu’un qu’on ne veut pas.

      C’est pareil pour les systèmes à la proportionnelle.
      Les majorités se font et se refont au hasard des sujets discutés.
      Cf « La IVe République » de Jacques Fauvet.


    • Iris Iris 3 mai 20:57

      @Captain Marlo
      Je ne comprends pas, mon candidat ne sera pas être pas élu, mais je peux voter pour lui.


    • mmbbb 3 mai 21:15

      @simir le pret a penser , tu parles pour ton auguste personne On reconnait le cheminement d une pensée de gauche dure : l amalgame .
      Parles nous un peu du HAMAS ! Tes frères ! 


    • eresse eresse 3 mai 22:05

      @Iris
      « système électorale merdique qui nous oblige à voter pour quelqu’un qu’on ne veut pas. »
      Rien n’oblige a aller voter smiley


    • Iris Iris 3 mai 22:23

      @eresse
      Bien sûr, mais je ne sais pas quoi faire d’autre.
      Une idée ?


    • Aristide Aristide 4 mai 09:41

      @Fergus

      Et je suis certain qu’il en va de même pour vous relativement au parti pour lequel vous votez !!!

      Vous mélangez les désaccords sur des points particuliers d’un programme et les axes idéologiques d’un parti. Je fais la différence entre des choix programmatiques que l’on peut approuver ou pas et les idées fondamentales qui elles ne sont pas négociables à mon sens quand elles sont contraires aux « valeurs » auxquelles je crois. 

      LFI se singularise par une position ambiguë sur le communautarisme, je ne parle même pas de ses ambiguïtés sur l’islamisme, de ses postures sur la police et les violences, .... Ces positions sont pour moi fondamentales. Que LFI croit que l’éolien maritime est une vraie voie ne me gêne pas, même si je pense que c’est une escroquerie écologique.

      Vous faites la différence ? Visiblement, soutenir un programme comme vous le dites pour ses positions sociales et sociétales et passer sur des sujets fondamentaux est pour moi une erreur.


    • Fergus Fergus 4 mai 09:58

      Bonjour, Aristide

      Chacun sa lecture. Malgré les divergences sur des points majeurs, je vote LFI parce que je n’ai pas d’autre choix : aucun parti ne répond mieux, à mon avis, aux attentes socioéconomiques des classes populaires !


    • Aristide Aristide 4 mai 10:03

      @Fergus

      Chacun sa lecture, c’est vrai. On peut effectivement faire passer l’essentiel après l’accessoire. 


    • Aristide Aristide 4 mai 10:10

      @Aristide

      Je vais en rajouter pour arriver au point Goldwin. Le IIIème Reich a été approuvé par des millions d’allemands, qui n’avaient surement rien contre les juifs, ils se sont félicités de l’amélioration de leur situation sociale, économique après des années d’une crise économique sans précédent.

      Je ne vais pas vous insulter et comparer ces situations, il s’agit du simple dispositif pour illustrer que « l’enfer est pavé de bonnes intentions » 


    • simir simir 4 mai 20:53

      @Fergus
      Tout comme à la manif du 10 Novembre les islamistes étaient un groupe à part qui n’était pas avec les autres.

      Alors si les chefs d’état n’étaient pas dans la manif pour vous pour moi ils y étaient bien car c’est logique que par mesure de sécurité on les sépare du gros des manifestants.
      C’était bien le même cortège.
      Les drapeaux nazis ukrainiens par contre étaient dans la foule.


    • Fergus Fergus 5 mai 09:32

      Bonjour, simir

      « Tout comme à la manif du 10 Novembre les islamistes étaient un groupe à part qui n’était pas avec les autres »

      Non, c’est faux ! L’un de mes amis LFI de Vincennes  très remonté contre Mélenchon et quelques caciques du mouvement sur ce coup-là  est allé sur place et a constaté la présence des uns et des autres dans le même cortège. 


  • Clocel Clocel 3 mai 09:05

    On a déjà donné. Next !


    • Fergus Fergus 3 mai 09:24

      Bonjour, Clocel

      « On a déjà donné »

      Ah bon ! Quand ?
      Les pouvoirs socialistes précédents étaient de nature socio-libérale, donc guère différents des pouvoirs de droite qui ont été aux manettes en alternance.

      Une alliance avec LFI prendrait forcément une couleur très différente.


    • Clocel Clocel 3 mai 09:36

      @Fergus

      « Une alliance avec LFI prendrait forcément une couleur très différente. »

      J’en doute pas une seconde !

      Savez Fergus, on n’est pas tous covidés à fond, pas au point de plébisciter cette raclure de Mélenchon.

      Quant à Hidalgo, l’idée qu’elle puisse mettre la France dans le même état que Paris, je préfère refaire un tour de Macron.

      Les écolos sont totalitaires, le moment venu, ils n’auront pas besoin des urnes pour nous imposer leur connerie, ils auront « magiquement » tous les moyens de leurs ambitions, Davos y veillera.


    • Captain Marlo Captain Marlo 3 mai 10:01

      @Fergus
      Une alliance avec LFI prendrait forcément une couleur très différente.

      Ben oui, c’est vrai cha ! Il suffit de voir le résultat de Syriza en Grèce, pour croire sur parole que la FI va « renverser la table + changer les Traités européens + une Europe sociale » , toussa, toussa ...


    • Albert123 3 mai 10:15

      @Fergus

      « Une alliance avec LFI prendrait forcément une couleur très différente »

      Le rouge et le vert mélangés on sait déjà ce que cela donne comme couleur


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 3 mai 10:24

      @Albert123

      SALUT, ET OUI, COULEUR DE LA MERDE...


Réagir