mardi 24 avril 2012 - par François Asselineau

Après les faux sondages, la fausse percée électorale du Front National !

Le vrai résultat :

Avec 17,9% des suffrages, Mme Le Pen fait significativement baisser le score de l’extrême droite de 2002.

Les résultats définitifs du scrutin du 22 avril 2012 ont été publiés le lundi 23 avril en fin de matinée.

Ils réservent, entre autres, une surprise de taille par rapport aux analyses faussées développées par tous les médias du Système hier soir.

Mme LE PEN FAIT BAISSER DE -1,30 POINT LE SCORE DE L’EXTRÊME DROITE DE 2002

 

Je rappelle que TF1 avait « estimé » le score de Mme Le Pen à 19,0 % à 20H00 et que Le Monde l’avait « estimé », quant à lui, à 20,0 %.

Or les résultats définitifs donnent à Mme Le Pen très exactement 6.421.808 voix, soit 17,90 % des 35.885.840 suffrages exprimés et 13,95 % des 46.037.782 électeurs inscrits.

 

Je rappelle qu’en 2002, M. Le Pen avait réalisé les scores suivants :

- 16,86 % au 1er tour
- 17,79 % au 2ème tour.

Je rappelle aussi qu’en 2002, il y avait un autre candidat d’extrême droite, et qui n’était pas un inconnu puisqu’il s’agissait de M. Bruno Mégret, ex-n°2 du FN qui avait créé une liste dissidente. Or M. Mégret avait obtenu 2,34 % des voix.

De telle sorte qu’en 2002, l’extrême droite avait réalisé 16,86 + 2,34 = 19,20 %

En d’autres termes, pour mesurer l’évolution de l’audience de l’extrême droite en France sur 10 ans, il faut comparer le score au 1er tour de Mme Le Pen, seule candidate d’extrême droite en 2012, qui est de 17,90 %, au score au 1er tour de l’extrême droite en 2012 (MM. Le Pen et Mégret), qui était de 19,20 %.

  • Loin d’avoir provoqué une « percée historique de l’extrême droite », Mme Le Pen l’a au contraire fait baisser de -1,30 point par rapport à il y a 10 ans.
  • Et si l’on compare les seuls scores du clan Le Pen, Mme Le Pen a simplement maintenu le score de son père du 2ème tour de 2002 (où il restait seul en lice pour l’extrême droite) : elle l’a fait passer de 17,79 % à 17,90 % des suffrages exprimés, soit une extraordinaire stabilité (+0,11 % en 10 ans).
Bruno Mégret – ex-n°2 du Front National (ici à droite) – avait été candidat à l’élection présidentielle en 2002 parallèlement à Jean-Marie Le Pen (ici à gauche). Bruno Mégret avait rassemblé 2,34 % des suffrages, donnant ainsi 19,20 % des suffrages à l’extrême droite. Ce score est systématiquement caché par tous les commentateurs des médias afin de faire croire aux Français que le résultat de Mme Le Pen le 22 avril 2012 représente une « percée historique de l’extrême droite. » Ce qui est faux.
 
 

LE MENSONGE MÉDIATIQUE SUR LA PRÉTENDUE « PERCÉE » DE L’EXTRÊME DROITE

Si les responsables politiques et les journalistes politiques faisaient leur métier avec honnêteté, ils auraient dû développer l’analyse qui précède et insister sur la vérité, à savoir :

  • - que le score de Mme Le Pen est tout simplement banal, et témoigne même d’un déclin tendanciel de l’extrême droite depuis 10 ans ;
  • - qu’il a fait l’effet d’une douche froide pour les électeurs frontistes qui rêvaient d’un score quasiment double ;
  • - et qu’il ne change strictement en rien la réalité des rapports de forces politiques.

 Ce score banal de Mme Le Pen est d’autant plus essentiel à méditer que l’intéressée avait pourtant bénéficié d’une très grande sollicitude de la part du Système qu’elle fait semblant de dénoncer :

  • - elle avait bénéficié d’une médiatisation à outrance depuis un an et demi,
  • - elle avait eu droit à des passages médiatiques décisifs pendant la période de recherche des parrainages (je rappelle qu’entre le 1er et le 27 janvier 2012, selon les calculs mêmes du CSA, Mme Le Pen est passée 12 heures en cumulés sur toutes les télévisions françaises de grande écoute, alors que M. de Villepin, pourtant ancien Premier ministre, n’est passé que 2 heures (et moi-même 0 minute 0 seconde…).
  • - elle avait même eu droit au soutien de François Bayrou (! !) qui s’était inquiété pour qu’elle puisse bien obtenir les 500 parrainages que, comme d’ordinaire au FN, on fait semblant d’avoir du mal à récolter avant chaque élection présidentielle.

Mme Le Pen avait donc tous les atouts en main pour réaliser en effet cette « percée » qui n’a pas eu lieu.

 

LE RÉSULTAT DE Mme LE PEN ET SON ORCHESTRATION MÉDIATIQUE FALLACIEUSE CONFIRMENT UNE NOUVELLE FOIS QUE LE FN EST UN ÉLÉMENT DÉCISIF DE SURVIE POUR LE SYSTÈME

La tendance stable, et même légèrement décroissante, de l’extrême droite sur 10 ans que révèle le résultat de Mme Le Pen du 22 avril 2012 confirme de façon éclatante toutes nos analyses et toutes les analyses sociologiques faites depuis des années sur le FN : à savoir que ce parti se heurte – et se heurtera toujours – à un plafond infranchissable de voix. Il ne pourra jamais attirer à lui plus de 20 %, grosso modo, de l’électorat.

Comme je ne cesse de le dire depuis la création de l’UPR, le FN offre ainsi un formidable atout au Système pour lui permettre de bloquer la scène politique française, en neutralisant 15 à 20 % de l’électorat dans un ghetto politique qui fait immanquablement le jeu de l’UMPS qu’il prétend combattre.

L’atout FN est décidément l’atout-maître du Système pour assurer sa perpétuation, et cela tant que le gros des électeurs de ce parti resteront aveuglés par leur passion et imperméables au raisonnement que je viens d’exposer.

C’est la raison pour laquelle on a pu voir, hier soir, l’effroi calculé et gourmand des journalistes, qui glosaient à qui-mieux-mieux sur le résultat « historique » de Mme Le Pen. Si Mme Le Pen inquiétait tellement le Système, on n’en parlerait jamais dans les médias, j’en sais quelque chose !

C’est aussi la raison pour laquelle les membres du PS, réunis au siège de campagne de François Hollande, prenaient un air de Tartuffe pour exprimer leur « préoccupation » devant le « score inquiétant » de l’extrême droite.

À titre d’exemple, il est intéressant de lire le compte rendu de soirée publiée par le journal Le Parisien.

Dans cet article intitulé « Immense explosion de joie au siège du PS à Solférino, un peu ternie par le score du FN  », le journaliste rapporte les propos d’une militante du PS : « Le FN est à 20%, c’est terrifiant, et cela gâche la joie que nous pouvons ressentir. C’est quand même la victoire de la haine ». Mais il donne aussitôt la parole à une autre qui tire la conclusion attendue : « On espère que la gauche va se rassembler, on a toutes nos chances, j’espère ne pas être déçue ».

Même la chancelière d’Allemagne, Mme Merkel, vient de se fendre d’une déclaration, par l’intermédiaire de son porte parole, pour « juger préoccupant le score de l’extrême-droite en France ».

Mais cette frayeur est pour rire. Car Mme Merkel en conclut aussitôt qu’il « est bien qu’il y ait un duel entre deux candidats démocrates certifiés, engagés pour l’Europe et l’amitié franco-allemande ».

Et son porte parole fait remarquer que Mme Merkel « continue de soutenir le président Nicolas Sarkozy, tout en précisant qu’elle travaillerait bien avec tout président français élu. »

 

CONCLUSION : TOUT CHANGER POUR QUE TOUT RESTE IDENTIQUE

On connaît cette formule célèbre du roman italien « Le guépard », que Tommaso di Lampedusa place dans la bouche du Prince Salina : « Si nous voulons que tout reste tel que c’est, il faut que tout change.. »

C’est exactement la maxime d’action du Système : pour que tout reste conforme à l’ordre euro-atlantiste établi, il faut faire semblant que tout change :

  • - en remplaçant à intervalles réguliers un comédien de la troupe de théâtre UMP par un acteur de la troupe de théâtre PS,
  • - et en faisant mousser, à intervalles aussi réguliers, une prétendue « poussée très inquiétante de l’extrême droite »  (2002, 2012) ou une prétendue « poussée surprise de l’extrême gauche » (2007), afin de bien s’assurer que les spectateurs croient encore au scénario de la pièce.

 

François Asselineau
Président de l'UPR
www.u-p-r.fr et sur Facebook



320 réactions


  • Robert GIL ROBERT GIL 24 avril 2012 08:41

    La campagne s’est déroulée selon un schéma précis de conditions préétablis  : radios, télés, journaux, ont présenté, sondages pipeautés à l’appui, DSK et Sarko comme les deux finalistes obligés. Hollande est venu remplacer DSK, mais le même scénario a perduré. D’entrée, on a bourré le crâne des Français sur les sondages favorables à MLP. Puis, on a joué de la présence de Mélenchon : flatté, montré, surévalué..................
    http://2ccr.unblog.fr/2012/04/24/cirque-et-manipulation-electoral/


    • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 24 avril 2012 11:08

      Il est complétement débile ce Asselineau à la fin ! A croire que son seul engagement dans cette campagne aura été de taper sur le FN comme un sourd alors qu’il se prétend souverainiste. En fait il roule pour le système ! C’est un sous-marin de l’UMP...

      Bref il oublie de comparer en nombre de voix bien sur. Or au premier tour JMLP fait 4 804 713 voix alors que sa fille fait 2,6 millions de voix de plus !
      C’est vraiment donc une analyse complétement orientée contre le FN et le vote souverainiste que cet impétrant prétendait incarner. Il montre la son vrai visage de frustré et de haineux.

      Le citoyen engagé


    • Prismo Esse Prismo Esse 24 avril 2012 11:26

      Il y avait aussi la CPNT en 2002 + Boutin qui ne me parait pas très républicaine non plus... La haine de l’autre ne rassemblait en 2002 tout au plus 400 000 voix en moins ! Sachant qu’il a près de 5 00000 de votants en plus cette année... Sachant que Sarkozy est en baisse par rapport à 2007 !


    • appoline appoline 24 avril 2012 12:24

      N’oublions pas non plus que c’est la première campagne de Marine Le Pen, elle s’en tire très bien et personne ne peut dire le contraire, le tenter est d’une mauvaise foi flagrante. Et pourtant, nombreux sont ceux qui ont essayé de la salir.


      Je n’ai jamais critiqué ceux qui votent à gauche, c’est leur droit même si je pense qu’ils sont dans l’erreur, mais je n’entends pas qu’on me traite de fascho, de nazi, c’est la défense des faibles que de tenter de jeter l’opprobre sur un adversaire, qui d’ailleurs n’en est pas un.

    • crutko 24 avril 2012 12:30

      au pseudo citoyen engagé :
      dire que l’UPR est un sous-marin d’un gros parti est irresponsable (pour ne pas dire complètement crétin), si tel était le cas, les signatures n’auraient pas été un problème.
      Le nombre de voix, quelle importance ? Si le FN en a plus, les autres également, le pourcentage fonctionne aussi pour eux non ?
      Retourne donc sur ton site de haineux du FN plutôt que de venir polluer les articles d’Asselineau


    • François Asselineau François Asselineau 24 avril 2012 15:05

      On peut comprendre la colère des militants du FN devant cet article mais ils est totalement faux de dire que « l’on fait dire aux chiffres ce qu’on veut ». Ce genre de formules permet à ceux qui les profèrent de se dispenser tout simplement de réfuter rationnellement la démonstration de cet article.

      On peut comprendre qu’ils s’y refusent puisque cette démonstration est irréfutable. Mais ils devraient avoir au moins l’honnêteté de ne pas nier qu’elle le soit.

      Quant à « l’argument » ahurissant qui consiste à expliquer que Mme Le Pen a réuni 1 million de voix en plus, nous y avons déjà répondu et nous le reformulons autrement :

      1)- Comparaison du nombre de voix obtenus par l’extrême droite en 2002 et 2012

      2002 1er tour : Extrême droite (Le Pen + Mégret) : 5 471 739 voix
      2002 2ème tour : Extrême droite (Le Pen seul) : 5 525 906 voix
      2012 1er tour : Extrême droite (Le Pen seule) : 6 421 773 voix

      Mme Le Pen a donc gagné :
      950 034 voix sur l’extrême droite du 1er tour de 2002
      895 867 voix sur l’extrême droite du 2ème tour de 2002

      2)- Comparaison du nombre de voix obtenus par le candidat UMP en 2002 et 2012

      2002 1er tour : Chirac : 5 665 855 voix
      2012 1er tour : Sarkozy : 9 753 844 voix

      M. Sarkozy a donc gagné 4 087 989 voix sur Chirac du 1er tour de 2002 !

      3)- Comparaison du nombre de voix obtenus par le Parti Socialiste en 2002 et 2012

      2002 1er tour : Jospin : 4 610 113 voix
      2012 1er tour : Hollande : 10 273 582 voix

      M. Hollande a donc gagné 5 663 469 voix sur Jospin du 1er tour de 2002 !

      CONCLUSION

      Non, on ne fait pas dire aux chiffres ce que l’on veut.

      En invoquant comme une ritournelle l’augmentation du nombre de voix de Mme Le Pen par rapport à l’extrême droite de 2002, les militants du FN font preuve d’aveuglement (ou de malhonnêteté intellectuelle). Ils ne veulent pas voir (ou ils cachent délibérément) que cette hausse en nombre, certes incontestable :
      - n’est que le reflet de la hausse du nombre des électeurs.
      - a profité encore bien davantage aux adversaires de Mme Le Pen.

      L’augmentation du nombre de voix de Mme Le Pen est en effet bien moindre que les hausses en nombre de voix obtenues par MM. Sarkozy (plus de 4 fois supérieure) et Hollande (près de 6 fois supérieure).


    • latortue latortue 24 avril 2012 16:35

      asselineau
      ça c’est ce qu’on appelle une pirouette politicienne qui dé crédibilise totalement votre article .
      je vous cites
      1)- Comparaison du nombre de voix obtenus par l’extrême droite en 2002 et 2012

      2002 1er tour : Extrême droite (Le Pen + Mégret) : 5 471 739 voix
      2002 2ème tour : Extrême droite (Le Pen seul) : 5 525 906 voix
      2012 1er tour : Extrême droite (Le Pen seule) : 6 421 773 voix différence 1million de voix donc pas de baisse mais au contraire une hausse de plus de 18%

      Mme Le Pen a donc gagné :
      950 034 voix sur l’extrême droite du 1er tour de 2002
      vous dites le contraire dans votre papier merci d’avoir rectifié vous dites Mme LE PEN FAIT BAISSER DE -1,30 POINT LE SCORE DE L’EXTRÊME DROITE DE 2002 et non désolé elle l’a fait bondir de 18% et plus le score qui s’exprime en nombre de votant exprimé et pas en %
      895 867 voix sur l’extrême droite du 2ème tour de 2002


    • latortue latortue 24 avril 2012 16:43

      Asselineau :
      mauvaise fois évidente et grossière comparaison entre une élection 2002 avec 16 candidats donc une dilution des voix et une en 2012 avec 10 candidats
      c’est sur si vous compter comme ça quand vous faites les comptes du pays pas étonnant qu’on soit dans la merde .comparons ce qui est comparable et pas ce qui vous donne raison
      comparaison n’est pas raison merci


    • Coalis 24 avril 2012 17:25

      Latortue a raison, il y avait beaucoup de candidats à droite et à gauche en 2002. Et cette année, un seul à droite et un seul à gauche, qui rassemblent donc l’ensemble des votes.

      Désolé mais ce n’est pas la meilleure analyse d’Asselineau.

      La réalité :
      Marine / Dupont-Aignan 2012 = Jean-Marie / Mégret 2002, mais dans un vote bien plus significatif étant donné que la participation y est bien plus forte.


    • Augustule Augustule 24 avril 2012 17:39

      @Latortue

      Vous le faites exprès ou quoi ?

      On parle en pourcentage pas en nombre.


    • Gégé 24 avril 2012 19:03

       Les vrp de l’idéologie néolibérale sont élus grâce au vote « utile ». Celui qui vote fn pour espérer faire bouger les choses, se fout le doigt dans l’oeil, en votant pour ce parti il empêche des alternatives d’émerger et maintient au pouvoir l’umps.


    • Magali - ContreLaCour Magali - ContreLaCour 24 avril 2012 19:13

      Non en effet, on ne fait pas dire aux chiffres ce que l’on veut.

      Près d’un millions de français de plus ont voté pour l’extrême droite en 2002 et 2012.
      Je ne voit pas comment on peut minorer ce fait.
      Avec une telle participation, le score du FN est remarquable.
      Si vous souhaitez relativiser, c’est le score de 2002 qui doit l’être..

      Vous avez raison de comparer également les voix de Chirac et de Sarkozy, ou de Jospin et de Hollande. Mais dans ce cas, vous devriez y rajouter les voix qui s’étaient portées sur d’autres candidatures de droite et de gauche (Boutin, Chèvenement, Madelin, Saint-Josse, Taubira).
      En effet, c’est près de 8,5 millions de français qui votaient en 2002 pour un candidat de droite.


    • Gégé 24 avril 2012 19:17

      Dupont Aignan = Megret : du grand n’importe quoi, comparer les programmes et leurs actions respectives à Vitrolles et à Yerres, il n’y a pas photo. Je suis de gauche, je pourais voter Dupont Aignan, mais Mégret jamais, même avec 4 grammes.


    • Jerome 24 avril 2012 19:53

      Je suis de gauche à la base et j’ai voté NDA en l’absence de François Asselineau. En aucun cas il ne me serait venu à l’idée de voter Maigret. Ca va pas non !


      Jérôme

    • latortue latortue 24 avril 2012 20:36

      Vous êtes tous là a brailler des conneries c’est incroyable ça,on parle de progression du FN ’’ je prends un exemple un parti qui a 1000 votants a une élection a son élection suivante il en a 1 000 000 il a progressé ou pas ???les pourcentages on en a rien a foutre si je dis 20 % des accidents de la route sont du a l’alcool est ce que 80 % sont du au buveur d’eau !!!!!! on peu faire dire n’importe quoi au % , pas aux nombres d’électeurs merde alors .si ton entreprise a 10 clients qui te donnent 10 euros l’année suivante tu as 1000 client qui te donnent 10 euros ton entreprise elle a progressé ou pas .Faut retourner a l’école les gars
      le FN a progressé du fait qu’il a 1 millions d’électeurs en plus, point barre le reste n’est que pipotage de politicard .


    • Gégé 24 avril 2012 20:42

      pourcentage des inscrits : 2002 (le pen + mégret) = 13 .28 %

      http://www.france-politique.fr/election-presidentielle-2002.htm

      Pourcentage des inscrits : lepen 2012 = 13.95 %

      http://www.france-politique.fr/election-presidentielle-2012.htm

      soit + 0.67% tu parles d’une percée, ce qui est étonnant c’est qu’après 10 de sarko, il y en a encore autant pour voter lepen ou sarko, le lavage des cerveaux fonctionnent bien.


    • Gégé 24 avril 2012 20:47

      et en 2007 Bayrou 15 .34% des inscrits


    • Lucadeparis Lucadeparis 25 avril 2012 00:38

       

      Il est paradoxal d’utiliser les chiffres biaisés du « système », sans les débiaiser, pour tenter de démontrer que le système nous trompe.

      Car les pourcentages qu’utilise François Asselineau éliminent le pourcentage d’abstentions et le pourcentage de votes nuls ou blancs, car le système électoraliste ne veut pas se décrédibiliser avec des pourcentages de votes validités par rapport aux votes totaux ou aux inscrits, voire aux personnes ayant le droit de vote.

      Or l’abstention était forte en 2002, et donc le pourcentage de Jean-Marie Le Pen représentait une plus faible part des inscrits sur les listes électorales.

      Ainsi, 17% de votes validés en 2012, c’est bien plus qu’en 2002.

      En plus, additionner les voix pour Bruno Mégret est abusif, car la totalité de ces voix ne seraient pas allées à Jean-Marie Le Pen si Bruno Mégret n’avait pas été candidat. Parler d’extrême-droite est une simplification abusive. Par exemple, un cinquième des votants pour Marine Le Pen ont l’intention de voter pour François Hollande au second tour.

      A contrario, une partie des voix pour Nicolas Dupont-Aignan seraient allées à Marine Le Pen si celui-là n’avait pas été candidat.


    • latortue latortue 25 avril 2012 09:00

      ASSELINEAU : je vais vous parles un langage que vous connaissez .je vous cites
      ’’On peut comprendre la colère des militants du FN devant cet article mais ils est totalement faux de dire que « l’on fait dire aux chiffres ce qu’on veut ». Ce genre de formules permet à ceux qui les profèrent de se dispenser tout simplement de réfuter rationnellement la démonstration de cet article.
      On peut comprendre qu’ils s’y refusent puisque cette démonstration est irréfutable. Mais ils devraient avoir au moins l’honnêteté de ne pas nier qu’elle le soit.’’VOILA UNE DÉMONSTRATION IRRÉFUTABLE MONSIEUR
      si votre salaire qui est de 10% du chiffre d’affaire de votre entreprise qui est de 100000 EUROS l’année suivante ce salaire passe a 8% du chiffre d’affaire de votre entreprise mais que ce chiffre d’affaire est de 1MILLION
      dans un cas vous aurez 10% de 100000 = 10000 euros
      dans l’autre vous aurez 8% de 1 million =80000 euros
      on peut dire que votre salaire a progressé non ????? en pourcentage il a baissé mais en réalité et c’est ça l’important il a progressé et énormément cher monsieur Asselineau donc au lieu d’essayer de nous faire prendre des vessies pour des lanternes ayez au moins le courage de reconnaitre votre erreur le FN a progressé et non baissé ses idées séduisent 1 million de personnes en plus donc il a progressé désolé
       ;c’est bien une méthode de politique ça qui s’obstine a prôner une grosse connerie au lieu de reconnaitre qu’il c’est trompé 1+1 =2 et ça fera toujours 2 même si vous dites le contraire


    • AMI....ENTENDS TU LE CRI SOURD DU FN SUR LA PLAINE DE FRANCE

      france peuplée de pétainistes...de cathos integristes...............

      RESISTANCE


    • latortue latortue 25 avril 2012 10:42

      tousensemble
      retourne sous le tapis de Hollande avec Mélenchon, allez couché l’écureuil va grignoté tes glands en attisant ta rancœur .


    • Eusèbe 29 avril 2012 18:48

      Et encore, m’est avis qu’il doit manquer dans le décompte quelques voix de Jean Saint Josse et de Madelin.


    • Eusèbe 29 avril 2012 18:51

      @ la tortue : relisez vous plusieurs fois, vous allez vous rendre compte de la bêtise de votre commentaire.


    • latortue latortue 29 avril 2012 23:00

      C’est ça oui relisez vous !!!!!!!!!!!! latortue voyons le fn avec 1milions de voix en plus il a pas progressé voyons la tortue allons
      qu’est ce qu’il faut pas entendre !!!!!


    • andromerde95 19 avril 2015 13:09

      mdr asselineau qui a oublié qu’en 2002 le nombre de candidats en liste était bcp plus grand, asselineau qui nous fait rire en comptant les voix de chirac seul et jospin seul en 2002 (alors qu’il sait très bien qu’avec les candidats dans la droite dite « républiucaine » et la gauche dite « républicaine » étaient en bcp plus nombreux à se partager les voix en 2002, ce qui éxplique que sarko et hollande ont d eplus gros chiffres que chirac et sarko car il n’avaient aucun ou peu de concurrent de leur camp en 2012) mais qui refuse de compter les voix du fn seul en 2002 pour minimiser sa montée en 2012 et faire croire que les autres courants ont autant augmenté


  • Augustule Augustule 24 avril 2012 08:43

    Bravo et merci pour cette mise au point.

    Le Front National et maintenant le Front de Gauche servent évidemment le Système en delimitant le périmètre politique, bloquant ainsi tout réel mouvement qui remettrait en cause celui-ci.

    « En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un évènement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi. »

    Franklin D. Roosevelt, président des États-Unis de 1932 à 1945.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 avril 2012 17:14

      @ Augustule


      Tout a fait. Il est naîf de penser que tout n’est pas prévu. On a chassé au départ Asselineau qui disait trop vrai et Villepin, qui était trop charismatique. Le reste était gérable et FdeG comme FN ont été instrumentés comme toujours. 

      Cette fois on l’a fait surtout par des sondages bidon ; on a enflé les chiffres de Melenchon et réduit ceux du FN pour faire voter davantage car l’abstention restait la seule vraie menace. - On a récupéré les premiers par un enthousiasme de soirée guinguette et les seconds par la crainte d’un pseudo déclin.


      Mission accomplie. Il reste la possibilité d’un sursaut de l’abstention le 6 mai, mais on corrigera au besoin. Le Systeme a gardé sans peine la France dans l’intervalle de confiance du statu quoi. On va continuer l’explotation plafonnée qui permet le jeu de la production/consomation en gardant la demande effective et on jouera un peu à la guerre pour amuser les ambitieux,

      Un peu fastidieux, ces élections périodiques, mais l’entretien d’in cheptel exige qu’on répare parfois les clôtures et qu’on mène les bêtes aux champs et à l’étable. Ne feriez-vous pas la même chose, si vous deviez gouverner la France ? Qui pourrait faire mieux que le Système ? 

      Alors, fin du babillage. Bossez ferme en silence. Nos maîtres pensent pour nous et ils pensent à nous.


      Pierre JC Allard



    • izem 25 avril 2012 06:03

      Autant les analyses et les faits de Mr Asselineau sont cohérentes, autant ceux qui mettent dans le même sac le FN et le FdG sont de mauvaise foi.
      Pour déverrouiller le système, il faut aller sur le faire sur le terrain en se présentant aux élections. Ce n’est pas toujours facile. Monsieur Asselineau en sait quelque chose.
       


    • edend edend 29 avril 2012 08:57

      @Pierre. D’accord avec votre commentaire sur la façon de mener le bétail, mais peut on résolument s’abstenir le 6 Mai au risque de laisser en place la politique de sarko toujours plus droit dans ses bottes ??? Même si cela me révulse de voter pour la politique de hollande, je serais plutot tenter d’appeler à une abstention massive aux législatives ? De toute façon il faut être naïf,aveugle,ou ne pas avoir de mémoire (nouveaux electeurs) pour croire a un changement par la politique. L’experience de la décroissance montre que c’est localement en s’organisant en changeant nous même notre façon de vivre ensemble jusqu’au jour où nous pourrons secouer le joue de la tyrannie des politiciens de tous bord qui n’ont pour seul intêret que de capter le pouvoir du peuple et le maintenir dans la résignation. J’aimerais avoir votre avis sur la question svp. Peut être que la réponse dans mon cas perso est l’art qui trahie moins que toutes les bonnes intentions >>> http://www.dogmazic.net/La_6eme_Republique


  • latortue latortue 24 avril 2012 08:49

    La mauvaise fois personnifié des politiques frustrés par le score du FN voila quel aurait du être le titre de ce billet .
    LE FN cher Monsieur au 1er tour car il faut comparer ce qui est comparable et pas ce qui vous arrange pour minimiser le résultat des élections du 1er tour ,donc le FN en 2002 AU 1 er tour a fait 16,86% ou est la baisse par rapport a 2012 OU IL A FAIT AU 1 er tour 17,90 % et en 2007 il avait fait 10,44% donc votre théorie bidon ne tient pas Madame Marine Le Pen n’a pas fait baisser le FN au 1er tour cher Monsieur .vous pouvez aussi remonter jusqu’en 1972 date de sa création aussi !!!!!!
    désolé Monsieur Asselineau mais au lieu de tripatouiller le résultat des premiers tours, posez vous des questions sur votre absence de ces mêmes élections, vous qui souleviez beaucoup d’espoirs ,car vos idées étaient proches de beaucoup de Français surtout sur ce site ,posez vous la question de pourquoi ?? que n’ai je pas fait ??ou mal fait ?? au lieu de faire des analyses bidons qui vous déshonore.


    • Al West 24 avril 2012 09:14

      Bonjour,

      Pas mieux...

      Je rajouterai juste que Marine Le Pen a beneficie d’un temps de parole assez consequent dans cette campagne, mais enfin donc pour quoi ?

      - commenter ce que disait son pere (Brasillach, comparaison Nicolas Sarkozy = Nazional Sozialism, ...)
      - expliquer ce qui n’avait pas lieu d’etre explique (bal de Vienne)
      - condamner les mechants tyrans (combien de fois je l’aurais entendue celle-la : « Bachar al-Assad massacre son peuple, euh, Marine Le Pen, vous condamnez ? »)
      - lui demander pour qui elle appellera a voter au second tour
      etc. etc.

      Ca a du constituer 50% de son temps de parole.

      Et puis on n’oubliera pas l’agressivite permanente des journalistes, l’affaire plus que douteuse Pulvar, etc. etc.

      Monsieur Asselineau, vous pretendiez que le FN etait finance par la CIA, beau pave dans la mare, mais comment savez-vous ca ? Ou n’etait-ce que speculation ?


    • jlbahanba 24 avril 2012 09:19

      où est le problème ?

      on sent comme un brin de haine...et de désenchantement ?


    • latortue latortue 24 avril 2012 09:22

      j’ajoute le premier ’’des paroles et des actes ’’avec les attaques de Caroline Fourest et Joffrin une honte et un piège énorme et grossier, d’ailleurs l’émission a été modifié par la suite suite au tolé provoqué sur le net .
      merci AL WEST


    • Iren-Nao 24 avril 2012 09:44

      Bien dit la Tortue !!

      En effet Asselineau dans cet article tente désespérément de faire dire aux chiffres des bobards sans réelle valeur ou importance.

      Mais en effet Monsieur Asselineau je vous croyais souverainiste engage, au cours de cette élection vous avez disparu comme un pet sur une toile cirée,

      Oui on aurait aime vous entendre ou vous lire car il y a dans ce pays une vraie envie de souveraineté dont on trouve des traces chez Le Pen depuis toujours, chez Merluchon a l’occasion et clairement chez Dupont Aignan qui a du par le passe vous vendre du poisson pas frais (a moins que ce ne soit le contraire).

      Il serait plus que temps de voir apparaitre un Front National des souverainistes
      Il faudrait que ces MM cessent de se neutraliser mutuellement.

      Avant d’aller bouder a la Boisserie, le Général avait un pedigree et des amis fidèles lui permettant ce luxe, et surtout la Pointure.

      Votre exercice comptable est plutôt fâcheux cher Asselineau.

      On snobe encore mécaniquement le FN comme si c’était une Maladie honteuse.
      Il est infiniment moins toxique que l’UMPS.

      Si vous voulez le changer faites en partie parce que pour le moment votre influence n’est guère plus importante que la mienne, c’est a dire peau de zebi.

      Iren-Nao

       


    • J-J-R 24 avril 2012 10:02

      Qu plus est, François Asselineau est un bon analyste mais il se fourvoit ici dans son obcession anti FN. Il ne dit pas que le taux de participation était très élevé. Au comptant, c’est à dire au nombre de votants MLP a fait mieux que le FN et le dissident Mégret en 2002. En outre MLP a su souder la droite nationale et souverainiste autour de sa candidature car NDA a fait un score au raz des pacrettes. C’est donc un score très honorable et prometteur que celui de MLP. CQFD.


    • diogene 24 avril 2012 12:03

      @latortue

      Avez-vous entendu parler de mr Maigret ? pas le flic de la télé, non mais Bruno Maigret ?
      En 2002, au 1er tour, il y avait 2 candidats FN, lui et bien entendu jm Le Pen.
      JM 16.9
      bruno 2.3

      16.9+2.3= 19.20 voilà le score de la droite nationaliste en 2002 mon cher.

      En 2012 marine obtient 17.9, faites donc le calcul... et puis non, je vais le faire pour vous.

      19.2 - 17.9 = -1.3
      C’est bête les maths, ça dit souvent ce que l’on ne veut pas entendre.


    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 24 avril 2012 12:27

      Messieurs Asselineau, diogene et cogno3,

      D’après vous, quel est le pourcentage des électeurs antimondialistes ayant voté pour le parti de M. Mélenchon qui auraient voté pour le Front National si le premier n’avait pas existé ?

      Pour que votre calcul soit honnête, vous devriez rajouter ceux-là ; car après le cocufiage en règle qu’ils viennent de subir après avoir été appelés à voter François Hollande, je gage qu’en 2017, pour une large part d’entre eux on ne les y reprendra plus.

      Considérez donc vos calculs réfutés. smiley


    • latortue latortue 24 avril 2012 13:13

      cogno3 c’est comme ça qu’on fait dans ton parti quand on est pas de ton avis ’’taisez vous donc’’ eh ben non tu vois je ne me tais pas et je vais te prouver que Asselineau se trompe avec mauvaise foi car il est bien trop intelligent pour ne pas l’avoir fait volontairement
      diogène :
      maigret en 2002 ce n’était pas le FN mais le MNR
      le FN a fait 16,86 %
      il ne faut pas faire d’amalgame De villier est aussi extreme droite et on ne le compte pas en 2007
      en plus si on part sur des rapports comme ça tronqué complètement on peux aussi comparer les autres partis c’est de la mauvaise foi point barre .
      2002 il y a eu 4.804.713 voix pour JMLP + pour vous faire plaisir je rajoute Maigret 667.026 = 5.471.739 et en 2012 il y a eu 6.421.808 voix pour MLP, soit + 1 million ! IL EST OU LE RECUL DU FN c’est MATHÉMATIQUE OU ASSELINEAU RETOURNE A L’ECOLE 1.000.000 de voix en plus c’est pas un recul c’est une explosion 18,5% de plus qu’en 2002 combien de parti peuvent se vanter d’avoir une progression comme ça ,elle est ou la mauvaise foi merde alors.


    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 24 avril 2012 13:24

      Excellente remarque concernant M. de Villiers.

      Toutes ces spéculations ne mènent à rien ; il faudrait pour que l’article tint debout que tous ces électeurs se soient redirigés comme un seul homme vers le parti de Mme Le Pen, ce qui est de toute évidence loin d’être le cas.


    • Brath-z Brath-z 24 avril 2012 14:25

      M. Asselinau est de très mauvaise foi quand il ne fait la comparaison qu’en chiffres relatifs, vu qu’en 2002 l’abstention était de plus de 28% au premier tour, et encore 20% au second.

      Voici un extrait du début d’un article que j’ai écrit et qui est en attente de validation, sur le résultat du FN :

      "Il faut relativiser la progression nette du FN.
      En relatif, d’abord, la candidate du FN a fait 17,90% des votants quand son père en 2002 avait fait 16,86% au premier tour et 17,79% au second tour. C’est un progrès indéniable marquant un record absolu mais pas une explosion en sa faveur.
      En absolu ensuite, elle a réuni 13,95% des inscrits. C’est un record absolu déjà plus impressionnant car un indéniable progrès au premier tour par rapport à son père (1988 : 11,46%, 1995 : 11,43%, 2002 : 11,66%) surtout par rapport à la contre-performance de 2007 (8,62% des inscrits) et qui est même légèrement supérieur au résultat de deuxième tour de son père en 2002 (13,42%). Elle est cependant loin du résultat de Bayrou en 2007 (15,34%).
      En termes de votants enfin, elle a obtenu un peu plus de 6,4 millions de voix, soit un gain d’environ 900 000 voix par rapport au résultat de l’extrême-droite en 2002 (premier tour : Le Pen + Mégret, second tour : Le Pen, dans les deux cas un peu plus de 5,5 millions de voix) quand le nombre d’inscrits a augmenté de presque 5 millions de voix.
      J’ajouterai à ce sujet que la faible progression de l’extrême-droite entre 2002 et 2012 a été un semi-échec pour Marine Le Pen : en 2002, l’extrême-droite réunissait 13,28% des inscrits avec une abstention de 28,40%. Et au second tour, le résultat de 13,42% des inscrits (+0,14 par rapport au premier) seulement quand l’abstention avait chuté à 20,29% avait démontré que l’extrême-droite n’avait aucun vivier chez les abstentionnistes. C’est sur ce plan-là que depuis 2007 et surtout les européennes de 2009 Marine Le Pen n’a cessé de se focaliser. Avec les enquêtes qui avaient fait état d’une progression fulgurante du FN chez les abstentionnistes potentiels (jusqu’à 30% des voix, selon un sondage CSA pour Marianne en octobre dernier), on aurait pu croire qu’avec 20,53% d’abstention seulement (contre 25% à 30% prévue dans les enquêtes), soit la même configuration que le second tour de 2002, elle élargirait considérablement son potentiel électoral, au moins jusqu’à 15% des inscrits. Or la progression a été minime à 13,95% (+0,53).
      Donc oui, il y a eu progrès indéniable du FN, et oui, il y a eu record absolu et historique de sa candidate, mais pas si important que cela et qui paraît plus être une continuité avec 2002 - comme si l’échec de 2007 n’avait pas existé - plutôt qu’une progression. 2002 a été le moment où l’extrême-droite est passée d’environ 11,5% depuis 1988 à plus de 13,5% des inscrits, 2012 en a été la confirmation."


    • diogene 24 avril 2012 15:08


      @brath-z

      Premier tour le 21 avril 2002 
       
      Inscrits 41 194 689 
      Votants 29 495 733 
      exprimés 28 498 471 
      blancs ou nuls 997 262 
      Abstentions 11 698 956 

      Premier tour 22 avril 2012
       
      Inscrits 46 037 965 
      Abstentions 9 453 427 
      Votants 36 584 538 
      Blancs ou nuls 698 737 
      exprimés 35 885 801

      Premier tour 2007

      Inscrits  44 472 834     
      Votants  37 254 242  
      exprimés 36 719 396  
      blancs ou nuls 534 846  
      Abstentions 7 218 592 

      Soit +4 843 276 inscrits de plus en 2012 par rapport à 2002
      soit +7 088 805 votants de plus en 2012 par rapport à 2002
      soit +7 387 330 exprimés de plus en 2012 par rapport à 2002
      Cela est dû à plus d’inscrits et moins de nul, blancs et abstentions.

      et

      Soit +1 565 131 inscrits de plus en 2012 par rapport à 2007
      soit - 669 704 votants de moins en 2012 par rapport à 2007
      soit - 833 595 exprimés de moins en 2012 par rapport à 2007
       

      Sarko perd 4% par rapport au 1er tour 2007 soit 1 139 939 voix
      En 2007 beaucoup de voix du FN s’étaitent repportées sur sarko.
      En 2012 elles sont rentrées au bercail de marine.

      en 2002 il y avait 7 millions d’exprimés en moins par rapport à 2012.
      Marine en a donc récupérer 1/7ème soit votre million.


    • diogene 24 avril 2012 15:44

      le MNR n’était qu’une composante de la droite nationaliste. Ils étaient tous affiliés au FN.
      Un peu comme BALLADURIENS et CHIRAQUIENS pour l’UMP.
      Il s’agit, non pas de groupes divergeants sur le fond mais d’une guerre des chefs. Certains voulaient être calife à la place du calife.
      Je rappelle que Maigret était numéro 2 du FN.
      Les faits sont têtus, hélas pour vous.


    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 24 avril 2012 16:53

      Ce que vous affirmez s’appelle un oxymore. Il y avait pourtant bel et bien une divergence sur le fond. Pour la bonne et simple raison que s’il n’y en avait pas... il n’y aurait jamais eu ni désaccord au Front National ni scission !

      Les faits sont têtus, hélas pour vous ! smiley


    • Brath-z Brath-z 24 avril 2012 21:29

      Entre Le Pen et Mégret, le désaccord ne portait pas sur le fond mais sur la stratégie, et aussi sur les personnes. La scission mégrétiste de 1998, ça a été le départ massif des cadres du FN, qui en avaient assez de voir leurs perspectives d’avenir bloquées par la diabolisation de ce parti et son refus de se « normaliser » pour pouvoir s’allier avec la droite parlementaire.


    • Mor Aucon Mor Aucon 26 avril 2012 02:46

      Quelle belle brochette de fachos vous avez enfilé, M. Asselineau. Tiens ! du coup, je vous en félicite. Chapeau !


  • emphyrio 24 avril 2012 09:00

    Vous avez perdu votre sang-froid avant de finir la lecture de l’article. Lisez bien, tous les mots sont importants. MLP a fait baisser le score de l’extrême-droite et non du FN. Les chiffres donnés pour 2002 sont ceux cumulés par JMLP et Bruno Mégret qui totalisaient 19,2 %.


    • latortue latortue 24 avril 2012 09:16

      pas du tout d’ailleurs c’est écrit au début du papier et non a la fin ,il faut comparer ce qui est comparable ,pourquoi ne pas ajouter aussi le score de Villier en 2007 aussi cette analyse est ridicule .on compare ce qui est comparable faite de même avec la droite ou avec la gauche en rajoutant les partis et on peux tirer les mêmes conclusions pour la droite les verts etc c’est ridicule .c’est la progression d’un parti qui est significative pas de l’ensemble des idées,pourquoi pas aussi des tendances qui prônent la sortie programmé de l’euro ou alors si c’est le cas ajoutons tant qu’on y est Asselineau lui m^me ,Dupont Aignant ,et Montebourg ils ont tous la même vue .
      On m’a appris a l’école qu’il fallait comparer ce qui était comparable ou alors on fait dire ce qu’on veux aux chiffres et ça en devient ridicule, comme les prévisions des économistes, des sondeurs et tous les bouffeurs de frics qui gravitent autour des politiques .


    • emphyrio 24 avril 2012 09:52

      "Le vrai résultat :

      Avec 17,9% des suffrages, Mme Le Pen fait significativement baisser le score de l’extrême droite de 2002.

      Les résultats définitifs du scrutin du 22 avril 2012 ont été publiés le lundi 23 avril en fin de matinée.

      Ils réservent, entre autres, une surprise de taille par rapport aux analyses faussées développées par tous les médias du Système hier soir.

      Mme LE PEN FAIT BAISSER DE -1,30 POINT LE SCORE DE L’EXTRÊME DROITE DE 2002"


    • emphyrio 24 avril 2012 09:53

      En fait vous vous étiez arrêté au titre...


    • diogene 24 avril 2012 12:10

      @latortue

      Bruno Maigret était numero 2 du FN, il ne s’agit pas de Devilliers qui lui, était UMP.

      Il s’agissait d’une guerre de chefs au FN,
      Pour qui pensez-vous que les partisans de Maigret ont voté en 2012 ?


    • Emmanuel Aguéra LeManu 24 avril 2012 12:17

      On s’égare, on s’égare, RAF des analyses...
      Après Moubarak, après Ben Ali, aidez à VIRER SARKOZY (J-11) !


    • latortue latortue 24 avril 2012 13:19

      en terme de voix ,donc l’essentielle, car c’est ça la vrais représentation dans le paysage politique c’est le nombre d’Électeurs même si ça vous fais ’’chier’’ Marine Le Pen a fait progrsser le FN de plus de 18% par rapport a 2002
      retournez a l’école .


    • Brath-z Brath-z 24 avril 2012 14:48

      Latortue > Entre 2002 et 2012, le nombre d’inscrits a progressé de 5 millions. Il faut donc rapporter les 900 000 électeurs de plus du FN par rapport au total extrême-droite du premier tour de 2002 à la progression du nombre total d’inscrits, ou au moins de votants.


    • Anaxarete Amaurea Anaxarete Amaurea 25 avril 2012 19:04

      latortue tu fait un peu de peine quand meme... tu n’es pas elu au nombre d’electeur mais au pourcentage et tu doit prendre en compte aussi le resultat des autres partis, il n’y a pas que le FN dans la partie.combien d’électeurs n’etait pas majeur en 2002 ?


    • latortue latortue 29 avril 2012 23:07

      Anaxarete Amaurea
      effectivement pour une élection ce qui compte c’est le nombre de voix obtenue traduit en pourcentage mais la on fait une comparaison pas une élection ,vous êtes vraiment bouché là oui
      on compare une élection de 2002 avec celle de 2012 et de plus le premier tour donc comment ne pas comparer en voix si il y a 1 000 000 de plus pour le FN c’est qu’il a progressé ,je n’en démord pas désolé ,mais bon croyez ce que vous voulez maintenant ,mais quand on dit une connerie m^me si on s’appel Asselineau il faut le signaler
      allez salut et bonne nuité messieurs


  • Nicolas novice2005 24 avril 2012 09:11

    J’ajouterais que : 2002 il y a eu 4.804.713 voix pour JMLP +  667.026 voix pour BM = 5.471.739 et en 2012 il y a eu 6.421.808 voix pour MLP, soit + 1 million !


    • lagabe 24 avril 2012 09:35

      le problème , c’est un énarque venant de l’inspection des finances , il a tout compris !!!


    • lagabe 24 avril 2012 10:27

      coluche a dit quelque chose de trés bien sur les énarques
      Confiez leur le Sahara , dix ans apres ils importeront du sable


    • diogene 24 avril 2012 12:40

      relativise un peu.

      Premier tour le 21 avril 2002  
       
      Inscrits  41 194 689     
      Votants  29 495 733      
      exprimés 28 498 471    
      blancs ou nuls 997 262    
      Abstentions 11 698 956        

      Premier tour 22 avril 2012
       
      Inscrits  46 037 965     
      Abstentions 9 453 427    
      Votants  36 584 538     
      Blancs ou nuls 698 737    
      exprimés 35 885 801 

      Donc près de 5 millions d’inscrits en plus
       près de 6 millions de votants en plus. 
      plus de 7 millions d’exprimés en plus.
      Moins d’abstentions, de blancs ou de nuls.

      Je ne nierais pas le bon score de MLP, mais pas d’explosion du score.
      Une bonne récupération des voix perdues en 2007 au profit de sarko.
      Une légère érosion par rapport à 2002.
      Un rapport de voix en plus correspondant, plus ou moins, à l’augmentation du nombre d’inscrits et à la baisse de l’abstention, des nuls ou blancs.

      Pas de quoi hurler à une victoire écrasante....

       


    • lagabe 24 avril 2012 12:57

      en un sens suis d’accord mais si on relativise pour le FN , les autres ils en sont ou ?


    • lilyy0971 24 avril 2012 13:00

      Entre 2007 et 2012, le Front National a gagné plus de voix (+ 2,6 millions )que Sarko n’en a perdu ( - 1,7 millions). Conclusion : si le FN a fait cette percée, c’est à cause de NS ??
      Sérieusement, d’où vient ce million de voix d’écart ?


    • diogene 24 avril 2012 13:40

      @lagabe

      Ben si tu veux te faire ta propre opinion voilà quelques chiffres qui permettent de relativiser pour tous les candidats. C’est un peu long et fastidieux mais bon, je fais quelques synthèses qui permettent de raccourcir un peu.

      Synthèses 1ers tours 2002/2007/2012 :

      On voit que le rapport 2007/2012 :

      PS + 3.06%
      ump   - 4.00%
      FN     + 7.46%
      Gauche + 2.92%

      Bloc des droites 2007 ( Sarko, Le Pen, de Villiers...) = 43.85%  
       2012 ( sarko, nda, le pen...)      = 46.87%
           2002 ( sarko, divers, le pen... ) = 48.40%

      Bloc des centres 2007 ( PS, Modem, verts...)   = 45.71%
           2012 ( ps, modem, verts...)      = 40.07%
           2002 ( ps,modem, vert, divers...)  = 37.80%

      Bloc des gauches 2007(LR,NPA,PC, etc...)   = 10.15%
             2012 ( fdg, divers) = 13.07%
             2002 ( divers gauches...)    = 13.9%

      Donc 2007/2012
      bloc droites    - 1.53
      bloc centres   - 5.64
      bloc gauches  + 2.92

      et 2002/2012
      bloc droites    +1.02
      bloc centres   + 2.27
      bloc gauches - 0.83

      Et le rapport 2002/2012 :

      PS +12.43 
      ump + 7.28
      FN     - 1.3
      gauche - 0.83

      Petit rappel pour mémoire, et pour comparer, les chiffres de 2007/2002/2012 :


      2007

      Abstention : 16,23% ;
      Sarkozy : 31,18% ;
      Royal : 25,57% ;
      Bayrou : 18,57% ;
      Le Pen : 10,44% ;
      Besancenot : 4,08% ;
      de Villiers : 2,23% ;
      Buffet : 1,93% ;
      Voynet : 1,57% ;
      Laguiller : 1,33% ;
      José Bové : 1,32% ;
      Nihous : 1,15% ;
      Schivardi : 0,34%.


       2012 :

      Abstension : 20.53%
      Hollande : 28,63%
      Sarkosy : 27,18%
      Le Pen : 17,90%
      Mélanchon : 11,11%
      Bayrou : 9,13%
      Eva Joly : 2,31%
      Dupont-Aignan : 1,79%
      Poutou :  1,15%
      Arthaud :   0,56%
      Cheminade : 0,25%

       2002 :

      Abstention     28,4
      Chirac 19,9
      Jospin 16,2
      Le Pen  16,9
      Megret 2,3 
      Bayrou 6,8
      Laguiller 5,7  
      Gluckstein 0,5  
      Besancenot 4,3  
      Hue 3,4  
      Chevènement 5,3  
      Taubira 2,3  
      Mamere 5,3  
      Lepage 1,9  
      Boutin 1,2  
      Madelin        3,9  
      ST-Josse 4,2  

       Premier tourle 21 avril 2002  Second tour le 5 mai 2002
       
      Inscrits  41 194 689    41 191 169  
      Votants  29 495 733    32 832 295   
      exprimés 28 498 471   31 062 988  
      blancs ou nuls 997 262   1 769 307  
      Abstentions 11 698 956    8 358 874 

      Premier tour 22 avril 2012
       
      Inscrits  46 037 965     
      Abstentions 9 453 427    
      Votants  36 584 538     
      Blancs ou nuls 698 737    
      exprimés 35 885 801  


    • lagabe 24 avril 2012 14:13

      merci , c’est vrai que sortir un seul chiffre de l’ensemble sert à rien ou à polémiquer mais c’est quand mieux de le voir dans son ensemble


    • diogene 24 avril 2012 14:18

      @lilyy0971

      C’est bien simple, il y a eu 5 million de votants en plus par rapport aux précédentes présidentielles.


    • lagabe 24 avril 2012 14:35

      le + interessant est la

      Donc 2007/2012
      bloc droites - 1.53
      bloc centres - 5.64
      bloc gauches + 2.92

      et 2002/2012
      bloc droites +1.02
      bloc centres + 2.27
      bloc gauches - 0.83

      on voit pourquoi sarko a gagné en 2007 et pourquoi Hollande devrait gagner en 2012


    • SAKOZY DE NAZY.....FAIT FRONT NATIONAL.

      prets a donner 60 sièges de députés aux NAZILLONS...manipulés par BUISSON-GOEBBELS
      ON VOUS L AVAIT RABACHE UMP ET FN DROITE POPULAIRE MEME COMBAT FAIRE DU FRIC EN ASSERVANT SALARIES ET TRAVAILLEURS IMMIGRES EN ESCLAVES...
      DEBOUT REPUBLICAINS....NE LAISSONS PAS LA PESTE BRUNE ET LA MAGOUILLE UMP PRENDRE LA FRANCE


  • lsga lsga 24 avril 2012 09:11

    On aurait aimé vous entendre charger le FN avant le premier tour, mais vous étiez trop occupé à séduire leurs électeurs 


    « elle avait été propulsée sur le devant de la scène par des sondages (truqués par l’officine américaine Harris Interactive) qui assuraient, voici un an, qu’elle serait présente au second tour avec 24% des suffrages ; »

    Truqué ? Si le Front de Gauche n’avait pas fait son travail, peut-être bien aurait-elle été présente au second tour. En tout cas, ce n’est pas grâce à vous.

    Vous qui ne vous présenterez pas aux législatives, j’espère sincèrement qu’à la prochaine élection présidentielle, vous penserez bien à attaquer le Front National avant la fin du premier tour. 



    • Augustule Augustule 24 avril 2012 09:15

      Vous avez peut-être remarqué de François Asselineau n’était pas sur la liste des candidats ?


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 24 avril 2012 09:18

      Isga, Monsieur Asselineau a été très clairement un opposant farouche au Front National et à son idéologie. Il a dénoncé à maintes reprises et d’une manière détaillée les fausses solutions proposées par ce parti. 


    • emphyrio 24 avril 2012 09:19

      Isga. Asselineau n’a jamais hiérarchisé les imposteurs qu’ils s’appellent Le Pen ou Mélenchon. Je n’ai même pas envie de te donner les liens ou il explique le rôle d’épouvantail du Front National depuis 1981. A toi de chercher si la chose t’intéresse réellement.
      En attendant prépare toi à voter utile !
      La belle machine du Front de Gauche est tombée en panne, comme c’ était prévisible, maintenant il faut charger le mulet...


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 24 avril 2012 09:24

      « Si le Front de Gauche n’avait pas fait son travail, peut-être bien aurait-elle été présente au second tour.  »


      Isga, voulez-vous dire que grâce au Front de Gauche, les électeurs qui auraient pu se porter vers le FN s’en sont détournés ? Mais alors où sont-elles parties ces voix qui ont fait défaut au FN grâce au Front de Gauche ? Vers le Front de Gauche ou vers Sarkozy ? 

    • Valas Valas 24 avril 2012 10:16

      Eh oui Mr Asselineau parle beaucoup mais ne fait rien de concret !

      Il aurait pu être candidat mais il ne l’a pas souhaité ? Pour quelle raison ? A la limite il aurait pu au moins soutenir un candidat quel qu’il soit, mais visiblement son égo est plus important que le reste ! Ceci est très décevant et peut amener à se poser la question si il ne se comporte pas tel un gourou, en tout cas ses agissements amènent cette interrogation...


    • flesh flesh 24 avril 2012 10:17
      @Isga

      Quelle tâche que t’es ! Tu lui reproches en gros de ne pas avoir lu ce que tu n’as pas fait l’effort de chercher. Il aurait peut-être du te l’apporté sur un plateau ? 

      - Asselineau : Toc toc toc ! Mes textes sur le FN, Mr Isga.
      - Isga : Entrez ! Merci, déposez ça là.

      Faut arrêter quoi ! je déteste être grossier, mais là franchement renseigne-toi avant d’ouvrir ta grande gueule.

    • flesh flesh 24 avril 2012 10:32

      Quant à Vallas.. Il nous dit en gros qu’Asselineau n’a pas voulu ses 500 signatures, et qu’il est en désaccord avec les autres candidats pour des histoires d’égo.. On touche le fond - de l’ignorance.


    • lsga lsga 24 avril 2012 10:59

      et bé... 


      ça fait réagir en tout cas smiley

    • Valas Valas 24 avril 2012 10:59

      Et ton arrogance Flesh, elle vole très bas !

      Ne pas avoir chercher ces 500 signatures est une chose et ne pas s’exposer au médias en est une autre ! Si il n’y arrive pas d’un coté comme de l’autre il ferait bien de réfléchir à trouver une solution au lien de baver dans sa barbe et cracher à la gueule de Mélenchon gratuitement par exemple ! Lui au moins il se bouge le cul et il essaie d’affronter les médias même si ils ont les dents aiguisées par l’UMPS et le Patronat !


    • Rounga Roungalashinga 24 avril 2012 11:28

      Ne pas avoir chercher ces 500 signatures est une chose et ne pas s’exposer au médias en est une autre !

      Comme si on « s’exposait » aux médias, comme on s’expose au soleil !
      Ce sont les médias qui choisissent de vous exposer, pas l’inverse !


    • Valas Valas 24 avril 2012 11:56

      M’enfin... Asselineau n’est pas en sucre à ce que je sache ! C’est hallucinant de voir comment ses partisans le couve comme des mères poules !

      Lorsque l’on a un réseau, on s’invite au médias sans problème, et lorsque l’on est un politicien avec un passé suffisamment chargé comme le sien, même si c’est sur RTL, le réseau il existe et il est là !
      Quelqu’un l’a vu sur une scène télévisée ? Moi, jamais... Par contre Caliméro oui mais ça fait longtemps...

      Ce que je ne comprends pas c’est que le fond des idées est très correct mais... concrètement ça ne suit pas derrière ! Il y a quelque chose qui « cloche » ! Et en plus les partisans sont arrogants ! Ce n’est pas un point très positif si vous voulez grossir votre mouvement...


    • flesh flesh 24 avril 2012 11:59
      « et bé... ça fait réagir en tout cas »

      Evidemment que ça fait réagir, c’est une calomnie, qui plus est vérifiable en deux clics. Tu t’es fait grillé en beauté, en plein délit de mensonge ou d’ignorance. Mais tu continues à faire le fier, c’est ton choix, que je ne respecte pas.

      Réagis donc à ton tour au texte qui suit.

      (ps : pour les autres, il ne s’agit pas ici d’être pour ou contre le FN, mais de remettre à sa place ce calomniateur)

      Le FN, l’épouvantail consentant au service du système

      par François Asselineau, le 21 novembre 2011

      Le croque-mitaine semestriel est de retour. Marine Le Pen respecte une nouvelle fois le contrat que le système attend du FN : elle demande à la fois la sortie de l’euro ET le rétablissement de la peine de mort ! Comme nous l’avons continuellement analysé depuis la création de l’UPR, l’objectif constant qui a été fixé au FN par le système dans un jeu ambigu et malsain est de parasiter et de discréditer toute idée de souveraineté et d’indépendance nationales en associant systématiquement ce message libérateur à des propos racistes ou xénophobes, ou à des propositions typiques de l’extrême droite.

      LA SUITE ICI et pour les autres textes anti-FN de Asselineau, voir sa page.

    • lsga lsga 24 avril 2012 12:13

      Une calomnie ?


      Asselineau, comme Sarkozy, a fait le jeux du Front National :

      Vous avez agitez les étendards nationalistes et pseudo-patriotes pendant des semaines. Vous nous vomissiez du retour au Franc, du retour à la 5ème, de la haine de la construction européenne (surtout pas « d’autre » Europe )... et surtout de la ’grandeur’ et de la ’spécificité’ de la France, des français, de la culture française, de l’histoire de France... 

      Vous étiez persuadés d’être LA nouvelle force politique du pays. Résultat : même pas foutu d’avoir vos 500 signatures, et si vous les aviez eu vous auriez pris 50% des voix de Dupont Aignant, et trônés entre Artaud et Poutou. 

      Par contre, question légitimation du discours FN : Bravo, vous êtes au top. 
      Résultat : votre France si unique et spécifique, elle devient comme tout le reste de l’Europe : un pays d’imbéciles nationalistes racistes et fascistes. Bravo Asselineau, magnifique l’UPR, et ça ose se comparer avec le CNR... 

      Vous qui connaissez peu l’Histoire, vous feriez bien de vous inquiéter. 

    • flesh flesh 24 avril 2012 12:17

      J’abandonne, t’es incurable.


    • lsga lsga 24 avril 2012 12:23

      au fait, mon dernier article :


      Vous les nationalistes, vous êtes ceux qui ont directement causé la chute de la France. 

    • flesh flesh 24 avril 2012 20:28

      Moi nationaliste ? Ca en fera rire beaucoup autour de moi d’entendre ça.. Mais bon, il y a un début à tout.

      Si j’apprécie Asselineau c’est parce qu’il veut avant tout nous sortir de cette dictature bancaire et oligarchique. Une fois dehors, et monétairement indépendant (puis bien-sûr débarrassés de nos oligarques franchouillards bien à nous) je militerais volontiers pour une nouvelle UE, créée sur une base démocratique et monétaire saine avec les européens qui comme nous auront réussi à se libérer de ce carcan.

      Si pour toi voir les choses ainsi c’est être un nationaliste genre les gros nases de l’Oeuvre française ou de la Cagoule, alors je ne peux plus rien pour toi, et légitimement me mettre à ton niveau en te traitant de gros fanatique de Staline et de nostalgique de l’URSS - puisque tu es d’accord que les européens subissent le même sort que les citoyens soviétiques.

      Pour finir, je suis de gauche, ai toujours été de gauche et le serai toujours. Alors si tu me prend pour un « gros con de droite » parce que je me bas contre cette Europe là, je m’en bats les bonbons avec une poêle à frire.

      Dasvidanié tovarich

    • archilock10 24 avril 2012 21:33

      vous vous cachez derriere des chiffres abstruts pour ne pas admettre que le Pen nous l’a bien mis profond

      point final !!!
      je suis personnellement dégoutter du peuple français !! Français me fait vomir !!
      perso je prepare mes valises pour neplus jamais remettre les pieds dans ce pays de paumés !!
      ils n ont que ce qu’ils méritent les connards,et je leur souhaite bien pire:du Sarko bis, puissance 50..histoire qu ils en chient des ronds de chapeau !!
      j ai voter Mélenchon:qu on ne compte pas sur moi pour accréditer Hollande ce vendu et ce poltron !!
      je voterais Sarko rien que pour emmerder les bas du cul qui sont capables de porter à 29% le plus nul des nuls des président de la 5 eme..incroyable mais vrai !!!
      mais il a raison:ils les prend tous pour des cons parce que simplement....ce sont des cons....



    • Heizen Heizen 24 avril 2012 21:50

      Quelle mauvaise foi Asselineau ! Ce monsieur ne représente quasiment rien et il est là à dénigrer le mouvement nationaliste qui fait 17,90% à la présidentielle.

      D’autant que ses chiffres sont tout simplement faux !
      En 2002 —> 4 804 713 de votants FN soit 16,86 %
      En 2007 —> 3 834 530 de votants FN soit 10,44 %
      En 2012 —> 6 421 802 de votants FN soit 17,90%

      Marine Le Pen a eu + de 1 607 089 votants par rapport au meilleur score de son père !

      Quant au petit calcul fourbe est faux également :

      Même en prenant Jean-Marie Le Pen + Bruno Mégret en 2002 ça fait moins que Marine Le Pen en 2012 ! 4 804 713 + 667 026 = 5 471 739 (contre 6 421 802 pour MLP en 2012 !)

      C’est le nombre de votants qui importe !

      Et à ce petit jeu là des calculs d’apothicaire, alors en 2012 faisant la même chose avec Dupont-Aignan qui avait sensiblement le même programme souverainiste que MLP.. 6 421 802 + 644 043 = 7 065 845 !

      Marine Le Pen a fait un score historique, largement au dessus de n’importe quel candidat nationaliste depuis toujours.... Monsieur Asselineau ferait bien de se taire ou de participer aux élections. Son petit article débile ne fait que montrer à quel point il est dégoûté par le succès de Marine Le Pen par rapport à sa situtation, ce n’est pas digne de l’homme qu’il prêtant être. Ça fait plus caca nerveux que futur De Gaulle. Il se ridiculise tout seul...





    •  BEAUF T ES FOUTU....LA PESTE BRUNE CA GUERIT PAS...CA TUE

      COCORICO DISENT LES BEAUFS SENLO FASCISTES UMP ET FN .....ALLIES DEPUIS TRES

      LONGTEMPS (enfants de pétain)

      REVEILLEZ VOUS .LES NAZILLONS REVIENNENT VITE UN DE GAULLE_MELENCHON QUI FASSENT UN CNR....................RESISTANCE


  • cliquet 24 avril 2012 09:14

    Bonjour Monsieur Asselineau
    Ne croyez vous pas que nous allons avoir une réelle opportunité de pouvoir faire avancer le tronc commun de nos idées, notamment sur le plan de la pseudo-construction européenne ?
    Je suis, tout comme vous, un gaulliste convaincu. Vous avez fait un travail remarquable en reprenant toute l’histoire de ce mensonge européen depuis la fin de la guerre. Vous avez su mettre en évidence l’influence néfaste et permanente des gouvernements américains. Vous avez fait une analyse pertinente des actions menées par de Gaulle, que la plupart de nos concitoyens ont redécouvert grâce à vous.
    Je comprends que vous ne partagiez pas toutes les idées du FN, moi non plus.
    Cependant, l’enjeu me parait tellement important que nous devrions tous nous unir, nous qui croyons encore en l’avenir de notre pays et tout faire pour nous extirper le plus rapidement possible de ce système paralysant et ruineux. Je pense qu’un terrain d’entente peut et doit être trouvé sur des bases précises, comme la sortie de la zone euro et de cette Europe, le redéploiement industriel national et la réappropriation de nos domaines de souveraineté.
    Il y a un socle considérable de gens, de droite comme de gauche- partage anachronique- qui sont près aujourd’hui à se mobiliser dans cette voie.


  • Rounga Roungalashinga 24 avril 2012 09:19

    M. Asselineau est allé un peu vite en besogne. Un rapide calcul montre que, en 2002, le nombre d’électeurs du FN était de 5 526 095, et de 6 423 558 en 2012. Ça fait presque un million d’électeurs FN de plus en 10 ans !


    • emphyrio 24 avril 2012 09:43

      Depuis 2002, le nombre d’inscrits a augmenté de 5 millions. Il n’yavait plus que 10 candidats en 2012 contre 16 en 2002. Aucun mystère dans la progression de MLP qui bénéficie comme les autres du recentrage des votes vers les grands partis. Rappel : Jean Saint-Josse (Chasse-Pêche-nature et Traditions) avait rassemblé 1 200 000 électeurs autour de son programme.
      Ne vous gargarisez donc pas de la progression de MLP elle est presque normale et doit même être relativisée eu égard aux arguments de François Asselineau.


    • Rounga Roungalashinga 24 avril 2012 10:07

      L’augmentation du nombre d’inscrit entre 2002 et 2012 est de 11,8%.
      L’augmentation du nombre d’électeurs du FN entre 2002 et 2012 est de 16,2%.



    • galto 24 avril 2012 10:48

      Entre 2002 et 2012 le nombre d’inscrits s’est accru partout. Or, le score du FN est globalement resté (?) le même.
      Si pour 16,2% d’électeurs du FN vous ajouter 16,2% d’électeurs pour les autres partis, le FN n’a pas évolué d’un iota, c’est pour cela qu’on parle en terme de proportion. Vous aurez beau ajouter 1 nouvel électeur frontiste, si dans le même temps vous ajoutez un électeur anti-frontiste la donne reste la même...
      et M. Asselineau précise bien, vous bénéficiez d’une poussée médiatique qui aurait dû propulser vos chiffres, ce qui ne fut pas le cas.
      ... mais je reste persuadé que vous le saviez déjà.


    • Rounga Roungalashinga 24 avril 2012 11:08

      Relisez :
      L’augmentation du nombre d’inscrits entre 2002 et 2012 est de 11,8%.
      L’augmentation du nombre d’électeurs du FN entre 2002 et 2012 est de 16,2%.

      De même, l’augmentation relative du nombre de votants entre 2002 et 2012 est de 11,4%, soit moins que la progression du nombre d’électeurs FN. Pour le nombre de suffrages exprimés, l’augmentation relative est de 15,5%, toujours moins que 16,2%.

      L’augmentation relative du nombre d’électeurs FN a été plus forte entre 2002 et 2012 que celle du nombre d’inscrits ou du nombre de votants. Il y a donc bien eu une progression relative du vote FN.


    • Rounga Roungalashinga 24 avril 2012 11:19

      Entre 2002 et 2012, le nombre d’électeurs inscrits a augmenté de 4 845 693.
      Entre 2002 et 2012, le nombre d’électeurs du FN a augmenté de 897 463.
      On peut donc dire, schématiquement, que parmi les nouveaux électeurs apparus entre 2002 et 2012, 18,5% ont voté FN, ce qui est plus que la proportion d’électeurs FN parmi les « anciens » électeurs (17,79%).


    • Rounga Roungalashinga 24 avril 2012 11:31

      Si pour 16,2% d’électeurs du FN vous ajouter 16,2% d’électeurs pour les autres partis

      C’est impossible car on dépasserait 100%.


    • Al West 24 avril 2012 12:06

      Roungalashinga, comment obtenez-vous ces chiffres ? J’ai des résultats différents (voir mon message plus bas)


    • emphyrio 24 avril 2012 12:41

      Plus de 6 millions d’électeurs « aux votes dispersés » sont rentrés dans les rangs grâce au verrouillage des candidatures par le système. Tous les partis en ont profité et pas seulement Le Pen. L’ UMP a ainsi gagné 4 millions d’électeurs et le PS en a récupéré entre 5 et 6 millions. Votre vision n’est pas globale. De ce fait, la progression du FN est faible et comme le dit François Asselineau, a probablement atteint un seuil infranchissable. Marine Le Pen se trompe de cible, stigmatise une catégorie de personnes et sciemment ou non continue d’ostraciser son parti. Que ce soit elle ou les autres, ils continuent à tenir un discours franco-français indigent, truffé de subterfuges ou noyé dans le flou idéologique, nous cachant la vraie nature de notre problème qui est l’Union Européenne. Celle-ci nous empêche de considérer et d’anticiper à un niveau citoyen et national les bouleversements économiques qui s’annoncent. L’Europe, à la remorque des Etats-Unis, se lance dans une entreprise de conquête des zones stratégiques de la planète, prétendant représenter la lutte pour la démocratie quand celle-ci est foulée au pied jusque dans nos bureaux de vote, et personne ne le dénonce. Pas même Le Pen...


    • galto 24 avril 2012 12:52

      @roungalashinga,

      « C’est impossible car on dépasserait 100% » pas si l’on respecte des pourcentages pour ce qu’ils sont : des pourcentages.

      Si vous raisonnez en terme de quantités, je vous dirai que d’autres (ou les autres, c’est selon) partis ont vu leur nombre s’accroitre aussi. => plus de votants, extinction de partis, etc...
      Dans ce cas, et de manière terre à terre, assumant que le Front de gauche est un nouveau parti, c’est ce dernier qui a eu la progression la plus époustouflante (et j’avoue être stupéfait du résultat).
      Mais la vérité (et c’est ce auquel vous devriez vous rattacher) est qu’il existe un « seuil » parce qu’aucune progression politique n’est linéaire. Asselineau estime que 18% est le seuil que peut atteindre le FN ( et je trouve en cela son analyse excellente).

      Il vous faut une personne sur deux pour accéder au pouvoir de manière légale (et j’insiste sur légale). Mettrez-vous votre main au feu que cela va se réaliser ?
      Après 2002 au deuxième tour ( -20%) ? Après hier avec un surcroit d’aide médiatique ?


    • galto 24 avril 2012 13:02

      @emphyrio,

      Je n’avais pas vu votre réponse, mais nous avons visiblement perçu l’article de la même manière.


    • Constant danslayreur 24 avril 2012 13:39

      Bonjour Rounga,

      J’aime beaucoup l’argument du + 1 million d’électeurs.

      C’est généralement (sauf improbable fantaisie de dame la matheuse), tou-jours ce qui se passe quand la participation est plus forte, bref le FN a plus de voix, et les partis aux antipodes du FN ont plus de voix et alors !

      M. Asselineau a raison de s’en tenir aux pourcentages seuls capables de donner du sens à une comparaison.

      Et à propos de pourcentage, les sondages sur les intentions de report de voix donnent 18% des électeurs de la Marion qui vont non pas s’abstenir dégoutés d’avoir à choisir entre la peste et le choléra, non pas voter Sarkozy faute de mieux ou pour éviter pire en matière d’immigration-europe-gna gna gna et cie mais carrément voter PS, alors votre million en plus hein... bref, c’est vous qui allez trop vite en besogne.


Réagir