vendredi 14 septembre - par olivier cabanel

Cachez ces pauvres que je ne saurais voir

Après s’en être moqué sans vergogne, comme d’autres candidats, lors de la présidentielle, Macron opterait finalement pour un RdB, (Revenu de Base) sauf qu’a y voir de plus près, le compte n’est pas bon, et qu’il y a loin de la coupe aux lèvres.

Devant sa chute vertigineuse dans les sondages, le président de la république a finalement compris qu’il fallait « faire quelque chose »...le plan pauvreté, prévu pour juillet, puis repoussé à plus tard pour raison de Coupe du Monde, est enfin sur la table, mais le compte n’est pas bon.

Alors que 300 milliards s’évadent du pays sous forme discrète d’exil fiscal, il annonce qu’il va mettre 8,5 milliards sur la table pour « aider les pauvres »...pour 2020...

Sauf qu’il y a quasi autant de pauvres dans notre pays...entre 8 et 9 milliards que la somme prévue pour y remédier. lien

Il faut ensuite comparer les 300 milliards de fraude fiscale, aux moins de 300 millions dus à la fraude sociale...lien

Selon le rapport du WID paru en 2018, portant sur les inégalités mondiales en 2014, les 1 % des français les plus riches captaient 10,8 % des revenus avant impôt. lien

Et depuis, ces inégalités n’ont cessé de croitre.

Et puis, n’est-il pas légitime de se demander pourquoi cette mesure est repoussée à 2020, alors que les cadeaux faits aux plus riches du pays ont été à effet quasi immédiat.

En effet, s’il faut en croire le NBER (bureau national des recherches économiques), d’après une étude récente, (lien) les ménages des français les plus riches planquent  300 milliards dans les paradis fiscaux, et pour une fois, la France décroche la 1ère place, brûlant largement la politesse à l’Arabie Saoudite et à l’Allemagne. lien

Un revenu de base ?

Pas sûr... car a y voir de plus près, il s’agirait plutôt d’un « Revenu Universel d’Activité », un RUA donc, mais pas dans les brancards, car ce RUA fusionnerait les prestations sociales, et ne s’adresserait qu’aux plus pauvres des français... et non pas à leur totalité, ce qui était le cas du RdB, qui rappelons-le avait vocation d’être versé à tous, travailleurs, ou chômeurs, riches ou pauvres, sans conditions.

Ensuite, pour toucher ce RUA, il y aurait des conditions...il faudrait signer « un contrat d’engagement et de responsabilité réciproque  ».

En y regardant de plus près, on s’aperçoit que cette mesure ne touchera pas les moins de 25 ans, âge ou les difficultés se multiplient.

Dans ce contrat, on trouve aussi « l’obligation d’un parcours d’insertion »... et chaque bénéficiaire ne pourra refuser « plus de 2 offres raisonnables d’emploi ou d’activité figurant dans son contrat  ».

Il n’est pas fait mention du salaire qui accompagnerait ces « 2 offres raisonnables d’emploi »... sera-t-il dans le cadre du SMIC... ou plus bas ?

La question est posée.

Ajoutons que ce revenu sera soumis à « des droits et des devoirs supplémentaires », Macron 1er ne supportant pas « que certains qui peuvent reprendre un emploi ne le fasse pas », et il s’en prend « aux profiteurs, aux assistés qui rongent le pays, instillent le venin  ».

On aimerait autant de détermination pour les 3250 ménages français qui planquent leurs fortunes dans les paradis fiscaux...d’autant qu’il faut rappeler que le cadeau fait par Macron aux plus riches contribuables était destiné à freiner l’exil fiscal...lien

Manifestement, ça n’a pas été suffisant...

Finalement, ce RUA n’est qu’un parent très éloigné du RdB... même si Éric Ciotti est tombé dans le piège tendu par la macronnie, lequel a déclaré : « quelle démagogie irresponsable ! Le revenu universel revient à payer tout le monde à ne rien faire. Hamon en rêvait, Macron l’a fait ! ». lien

Même Anne Christine Lang de LREM s’est fait piéger, puisqu’elle a twitté : « coucou le PS...Coucou Benoit  ». lien

Mais revenons aux conditions d’attribution du RUA, floues encore pour l’instant, mais quand l’on sait que l’idée de remettre en question le SMIC démange depuis longtemps le chef de l’état, il pourrait s’appuyer sur divers rapports et think-tank pour le supprimer tout simplement.

Philippe Béchade, président du think-tank « les éconoclastes » et rédacteur en chef de la Bourse au quotidien s’étonne que ce SMIC « n’ait jamais été remis en cause... ».

Ce qui fait écrire à David Cayla, chercheur en économie politique à l’université d’Angers : « l’initiative de ce groupe d’experts (les éconoclastes.ndlr), est à prendre au sérieux, car ce sont des économistes bien connus pour leur hostilité au SMIC ».

Benjamin Masse Stramberger, journaliste économique, va plus loin, et pense « que le gouvernement va jouer le coup en 2 temps », sachant l’hostilité des français contre tous ceux qui voudraient s’en prendre au SMIC.

Dans un 1er temps, Macron « lancerait un ballon d’essai, mettant le débat sur la table, pour susciter un tollé, puis dans un second temps, (...) quand l’opinion sera sensibilisée et que politiquement, il deviendrait possible de le faire ». lien

Or quelle meilleure occasion d’annoncer ce RUA en le conditionnant à la suppression du SMIC ?

D’aucuns s’étonnent à juste titre que le comité d’experts sur le SMIC, nommé par Macron, avait fait la part belle à ses adversaires, écartant volontairement de ce comité les sociologues, les historiens, les politistes, les juristes... de même que syndicalistes, chefs d’entreprise, élus, voire témoins d’expériences étrangères qui auraient pu témoigner des effets positifs de l’introduction du SMIC en Allemagne, ou au Royaume-Uni, réduisant le débat à une simple question technique. lien

Quant aux autres mesures annoncées, il est prudent d’attendre pour découvrir de quelle manière elles vont être mise en place.

L’extension de la CMU (couverture maladie universelle) permettrait à 200 000 personnes supplémentaires d’y avoir accès...

La revalorisation de la prime d’activité serait poursuivie jusqu’en 2022...

Augmentation du nombre d’enfants pauvres en crèche, ou chez une assistante maternelle, avec la création de 90 000 places en crèches...

La formation de 600 000 professionnels de la petite enfance...

Une aide financière aux écoles sous la forme de « petits déjeuners », avec la mise en place de tarifs sociaux...

Garantie d’une formation ou d’un apprentissage aux jeunes de 16 à 25 ans...lien

Reste maintenant le moment de passer de la parole aux actes, d’autant que l’électeur ne devrait pas avoir oublié les anciennes promesses de celui qui n’était alors que candidat.

Un certain 13 avril, Macron fanfaronnait sur l’antenne de TF1 : « je fais ce que je dis. Peut-être qu’on n’était plus habitué ? », avait-il déclaré.

Alors ces promesses ?

Les salariés qui démissionnaient devaient se voir ouvrir des droits au chômage... or sur 1 million de démissions par an, 925 000 n’ont jamais été indemnisées.

Où en sommes-nous avec la baisse des cotisations salariales « pour tous les travailleurs  » qui devait apporter 500 € supplémentaires par an ?

Elle a bien eu une tentative, mais pour un petit pourcentage de travailleurs, et seulement à la hauteur de 250 € par an.

On sait ce qu’il en est de sa volonté de « placer la France en tête de la lutte contre les pesticides »...finalement non inscrite dans la loi, et repoussée à plus tard. lien

Et ne parlons pas de sa réforme sur la taxation du capital... ou des prothèses auditives et dentaires qui devaient être gratuites ?

Il pourrait donc s’agir d’une pure action de communication, destinée à faire croire que le chef de l’état n’est plus « le président des riches », et qu’il s’inquièterait des millions de pauvres qui peuplent son pays, ces pauvres dont il disait, il n’y a pas longtemps, qu’ils n’étaient rien.

Sauf qu’ils votent quand même.

Comme l’écrit Thomas Morel dans les colonnes de « valeurs actuelles », notant « l’absence totale d’idées originales du chef de l’état », « ce sont des idées vieilles de 30 ans  » Lien

Comme disait Henri Queuille, un ex-président du conseil en 1950 : « les promesses n’engagent que ceux qui les croient  »...

Et comme dit mon vieil ami africain : « si un crocodile à un pantalon, c’est qu’il a enfin trouvé un endroit où ranger sa queue  ».

L’image illustrant l’article vient de « rtl.fr »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Ils nous font bien marcher

Copier les Danois ? chiche !

Le bal des psychopathes

Le loup déguisé en mouton

Macron le président carabistouille

Macron, un Monarc

En marche ou grève

Est-ce la fin du service public ?

Soldes, tout doit disparaitre

Le meilleur ou bien le pire ?

T’as pas mille balles ?

Le salaire du bonheur

Après le réveillon, le Réveil ?

Merci macron

La langue de macron

Macron, faire le plein avec du vide

Du Macron au micron

Macron vous fait bien marcher !

Méritons-nous un tel mépris ?

Un Macron très sucré

Un hold-up électoral

Le mélange des genres

Macron tend un piège

Le peuple ou les élites

Ils font leur nid dans le ni-ni

Lever le mystère Macron

Les bouffons politologues

La politique de l’illusion



90 réactions


  • cassini 14 septembre 09:32

    Les pauvres, ça va bien cinq minutes. Votre vieil ami africain s’ennuie sans vos leçons de physique atomique. 


  • flourens flourens 14 septembre 09:35

    je ne connais qu’un seul plan pauvreté, augmentation des salaires, le reste n’est qu’enfumage et foutage de g.........


    • Fergus Fergus 14 septembre 11:20

      Bonjour, flourens

      « je ne connais qu’un seul plan pauvreté, augmentation des salaires »

      Pas si simple ! Augmenter les salaires, c’est relancer les hausses de prix (les commerçants veulent leur part du gâteau !) et relancer l’inflation. D’où la nécessité de ré-augmenter les salaires pour compenser les pertes de pouvoir d’achat. Bref, le genre de cercle vicieux qui a prévalu il y a quelques dizaines d’années. Seuls véritables bénéficiaires : les accédant à la propriété.

      En fait, sur ce plan (et en théorie), Macron a raison, le meilleur moyen est de redonner du travail aux « pauvres ». Mais comment faire efficacement dans une société où l’automatisation et l’Intelligence Artificielle détruisent toujours plus d’emplois, notamment dans les métiers de faible qualification ?

      A cet égard, l’idée du RUA n’est pas mauvaise. A ce très gros problème près que ce dispositif continue d’exclure les moins de 25 ans dont les familles modestes - et a fortiori pauvres - n’ont pas les moyens d’assurer la charge.

      Et surtout, concernant Macron, il n’est pas interdit de se demander s’il ne se paie pas de beaux discours sur sa réelle volonté d’engager un processus d’éradication de la pauvreté. D’autres avant lui ont également eu des ambitions de même nature. En paroles. Car en actes, on cherche encore les dispositions efficaces ; pire : la pauvreté n’a cessé d’augmenter. Or, Macron est sans doute le plus zélé défenseurs de la ligne néolibérale favorable aux classes dirigeantes que l’on ait vu à l’Elysée sous la Ve République. D’où les légitimes interrogations des ONG.

      Personnellement, je suis très dubitatif !


    • velosolex velosolex 17 septembre 09:26

      @Fergus
      Remarquons que Macron a donné un boulot à Benalla, qu’était assis sur le trottoir avec les bras croisés, comme dans une chanson de Johnny, le philosophe des pauvres.

      Benalla n’a juste eu qu’a traverser la route, et en face ça tombait bien y avait Elysée. 

      Bon, j’imagine que si en face il y avait eu le bureau du front national, ça n’aurait pas changé la nature de son boulot. C’est ce qu’on appelle le karma, aux indes. Mais est ce ajustable à l’indre et loire ?

      Le plan pauvreté, c’est le plan ruissellement, le fric tombe des toits et retombe sur la tête des pauvres. On voit que les gars du capital en ont dans leur caboche, et que on pense dur, là haut. A s’en griller un fusible
      Tant pis pour les pauvres qu’ont un petit parapluie, croyant se protéger.
       Ils profiteront pas des oeufs de paques. 
      Juste des merdes de pigeons

  • bob14 bob14 14 septembre 09:37

    macron et sa tambouille pour les pauvres...prenez un chaudron et mettez y toutes les aides poiur les pauvres..touillez bien fort et longtemps il en sortira une loi qui donnera moins que les aides « haut-paravent »...comme pour le L’eau-tôt pour les vielles pierres..15 euros le billet sur lequel seulement 1,50 euro ira aux monuments..L’arnaque est dans le pré... smiley


    • bob14 bob14 14 septembre 10:13

      @bob14...Au sens large, les dépenses de protection sociale représentaient un total de 746,6 milliards d’euros en 2015, dont 701,2 milliards sont des prestations sociales, selon la Drees. Cela représente 32 % du produit intérieur brut français. A elles seules, les prestations versées pour la santé, la vieillesse ou la survie représentent 80 % du total....Les huit principaux minima sociaux (hors allocation temporaire d’attente et allocation pour demandeur d’asile) représentaient quant à eux 25,4 milliards d’euros, soit 3,6 % des prestations sociales et autour de 1,2 point de PIB....Tout dépend là encore de l’angle par lequel on prend le débat. Selon la Drees, 65 % de la masse totale des minima sociaux « est distribuée aux 10 % des personnes les plus pauvres avant redistribution ».

      Plus largement, la même étude montre que l’écart de niveau de vie entre les 20 % de ménages les plus pauvres et les 20 % les plus riches était presque divisé par deux grâce aux prestations sociales. Alors que les plus riches gagnent 8,3 fois plus avant redistribution, la proportion passe à 4,4 fois par l’effet des prestations sociales....« Il y en a beaucoup, le nombre exact je ne sais pas », a répondu à cette question Gérald Darmanin, pourtant ministre de l’action et des comptes publics, mardi 29 mai sur RTL.... !


  • Gwynplaine Joker 14 septembre 09:53

    « Sauf qu’il y a quasi autant de pauvres dans notre pays...entre et 9 milliards que la somme prévue pour y remédier. »


    oui, ça fait vraiment beaucoup, il est vrai qu’un seul pauvre qui vote bien vaut bien mille fois un riche qui vote mal, sauf qu’on s’entête à compter les bulletins sans tenir compte du coefficient qu’il faudrait leur appliquer !



    • bob14 bob14 14 septembre 10:05

      @Joker...Bonjour..8/9..millions pas milliards il me semble..et le vote à l’intégrale pour que toutes les opinions soit prise en compte.. !


    • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 10:56

      @Joker
      si on y réfléchit à deux fois, l’offre de macron (9 milliards), ça correspond à UN euro par pauvre. smiley

      vachement généreux !

    • bob14 bob14 14 septembre 11:03

      @olivier cabanel...heu 9 milliards pour 9 millions...pas plutôt 900 euros par tête de pipe ?..bon j’suis mathématicien… smiley


    • cassini 14 septembre 11:23

      @bob14


      9 milliards pour 9 millions... pas plutôt 900 euros par tête de pipe ? ... bon j’suis mathématicien...

      J’irai même jusqu’à 1000 plutôt que 900, M. le mathématicien. 

      Quant aux chiffres de M. Cabanel, il n’y a pas de quoi s’émouvoir de leur fantasmagorie quel que soit le sujet. 

    • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 11:32

      @cassini
      oups... en effet...j’avais imaginé 9 milliards de pauvres...heureusement, on n’en est pas encore là !

       smiley

    • Ben Schott 14 septembre 11:33

      @bob14

       
      « bon j’suis mathématicien… »
       
      Tu es Jo le clodo.
       


    • Gwynplaine Joker 14 septembre 11:56

      @olivier cabanel

      entre 9:33 et 11:52, il aura fallu plus de deux heurs et plusieurs explications pour que vous percutiez...

      attention, la prochaine fois vous ne ferez pas « oups », mais « tilt »...

    • bob14 bob14 14 septembre 12:14

      @Ben Schott...J’ai simplement raté le « PAS »...mon bon .. smiley..en fait nul en calcul sauf ceux dans mes reins...


  • Crab2 14 septembre 10:52

  • martial martial 14 septembre 11:09

    La photo MENT. Plus de la moitié des sdf à Paris sont étrangers qui nous ont envahis. Les « bobos » leurs donnent des tentes...
     
    NOS pauvres ont leurs retraites bloquées, le gaz, le diesel, la csg, les taxes foncières, municipales, départementales qui augmentent, pour financer :
     
    LEURS pauvres qui ont des hôtels, des portables, des hlms réservés, des enseignants gratuits, des emplois prioritaires, la sécu gratuite, les cartes de transport gratuites etc.


    • Fergus Fergus 14 septembre 11:26

      Bonjour, martial

      Nous sommes habitués à vos caricatures. Mais là, force est de reconnaître que vous avez fait fort en matière de contradiction :

      A vous lire, « LEURS pauvres » ont tellement d’avantages que la moitié d’entre eux est réduite à l’état de SDF auxquels des « bobos (...) donnent des tentes » pour survivre dans la rue !!!  smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 11:36

      @martial
      un peu caricatural, non ?

      ce que vous oubliez de dire c’est que si il y a en effet 53% d’immigrés sdf, c’est que, malgré leur statut de réfugiés, ils n’ont pas bénéficié de places dans les centres d’accueil, alors que c’est prévu dans la loi...
      est-ce bien raisonnable d’opposer nos sdf à ces réfugiés ?
      ne croyez vous pas que le vrai problème soit celui du logement ?
      je vous laisse méditer

    • mmbbb 14 septembre 19:04

      @olivier cabanel il y a tout de même un appel d air , et la filiere « migrants » est tres bien organisée comme celle d AREVA . Puisque vous parlez de loi , celle n est pas appliquée lorsqu il s agit d immigration irrégulière . je veux dire expulsion. Quant aux logements je suis pour le bétonnage du Larzac et de la france profonde cela fera marcher le BTP puisque vos chers bo bos par la demande et le jeux de la specualation ont fait grimper les prix de l immobilier des centres villes Ces mêmes comme je l ai deja dit à maintes reprises , veulent de la diversite sociale de la mixite sociale mais uniquement dans les discours Dans la realité ils s exemptent des des principes qu ils promeuvent si genereusement .


    • martial martial 14 septembre 23:16

      @mmbbb
      Tiens, on a censuré mon commentaire où je disais qu’on avait massacré la commune de mon enfance pour le logement d’immigrés avec la bénédiction des pseudo écolos de la mairie. Toute vérité n’est pas bonne à dire...


    • mmbbb 15 septembre 09:55

      @martial dans ma commune il n y a desormais que des turcs Une commune pres de Nantua ou un iman vurulent fit expulse sous Pasqua La gauche moraliste s en offusqua Nous eumes les attentats Je suis toujours tres étonné que l on nous assène que cette immigration est une chance inouie pour ce pays Je suis toujours tres etonne que les francais ne prirent pas soin des enfants natifs de leur pays . Lorsque j etais gamin, nous n avions pas acces a tout ce qu un migrant peut avoir , nous n avions pas grand chose et surtout pas des cours de soutien J ai connu la musique le sport que tres tardivement je suis toujours etonne de l acceptation et de la tolerance de la délinquance a croire que nous etions des cretins de ne pas s etre conduit ainsi . Cabanel est un anti france comme beaucoup de personnes a gauche l ecologie politique a pour symbole la pasteque vert a l exterieur rouge a l interieur . Cabanel ne s étend peurt sur les ces migrants qui jouent du couteau , ipso facto ils sont classes « déséquilibrés » . Que du grand bonheur . Pres de Lyon sur ordre du prefet une colonie de Rom fut installer Aucun probleme pour trouver du fric afin de donner un logement decent des soins et une assistance pour les cours Payez cochon de francais


  • Fergus Fergus 14 septembre 11:33

    Bonjour, Olivier

    Je partage très largement tes constats et tes interrogations. Y a-t-il de la part de Macron une réelle volonté d’agir - fut-ce en étalant dans le temps des mesures pourtant urgentes - ou tente-t-il de nous endormir comme d’autres avant lui par de belles déclarations d’intention qui n’accoucheront dans les faits que sur des mesures cosmétiques ?

    Personnellement, j’ai de gros doutes sur sa sincérité, ne serait-ce qu’en me référant, comme tu l’as fait, à la rapidité de mise en œuvre de la suppression de l’ISF relativement à ce « plan pauvreté », si peu détaillé et si opportunément délayé dans le temps pour rassurer MM. Le Maire et Darmanin.


    • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 11:39

      @Fergus
      merci...

      ma crainte, pour l’instant pas fondée, c’est surtout cette histoire de suppression du smic...
      l’avenir nous dira si c’était une mauvaise supposition...
      Macron continue d’utiliser la formule de l’eau de la grenouille, laquelle augmente si lentement que le batracien ne se rend compte de rien...et quand elle voudra sortir de son eau devenue trop chaude, elle n’aura plus la force de sortir de l’eau...
      macron, le champion du cynisme.


    • chantecler chantecler 14 septembre 11:43

      @olivier cabanel

      Logique , les libéraux en rêvent !
      Ah , ces privilégiés du smic !

    • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 12:57

      @chantecler
      c’est vrai qu’il n’y a pas de quoi rêver.

       smiley

    • ZenZoe ZenZoe 14 septembre 14:25

      @Fergus
      Pour moi, concernant la sincérité de Macron, c’est vite vu !
      Partout dans les journaux on voit qu’il s’agit plus de « redorer son blason », « remonter dans les sondages », « faire oublier le président des riches » etc. etc.

      La vraie sincérité se voit, elle n’a pas besoin de com, elle n’a pas besoin d’un stage de découverte de la pauvreté de 5 jours chez ATD Quart-Monde. Quand on a un tempérament à se se soucier des plus modestes, on n’en prend pas brusquement consience à 40 balais.
      Macron est un faux-cul. Et sa politique anti-pauvreté aussi sans doute.


    • troletbuse troletbuse 14 septembre 14:31

      @Fergus

      j’ai de gros doutes sur sa sincérité,
      Aucun doute : on est sûr qu’il ment et qu’il veut faire oublier Benalla entre autres.

    • Fergus Fergus 14 septembre 16:00

      Bonjour, ZenZoe et Troletbuse

      Je pense évidemment comme vous, mais j’ai pour habitude de laisser aux personnes en cause une chance de démontrer que je suis dans l’erreur. smiley 


  • Spartacus Spartacus 14 septembre 11:45
    Augmenter le SMIC le raisonnement des bobos jamais sortis de leur statuts et ignares des réalités.

    Les Smicards ne sont pas partout mais concentrés sur les TPE.
    Les grandes entreprises n’emploient que 2% des Smicards.

    A elle seule l’hôtellerie restauration emploie 45% des Smicards.
    60% des Smicards sont concentrés dans les TPE entre 1 et 10 personnes.

    Un SMIC doit générer 2300€ par moi pour simplement que son employeur paye le revenu...
    Ce ne comprend que son salaire ultra-brut, hors foncier, outil de travail et poids administratif.
    Beaucoup de personnes peu diplômées ou peu efficiente ou sur des marchés à faible marge sont incapable de générer leur propre rentabilité.....
    Cette vérité occulté des bobos...

    Augmenter le SMIC c’est augmenter le seuil de déclenchement d’une embauche. 
    C’est donc créer du chômage par effet pervers donc créer plus de pauvres.

    Baiser le SMIC c’est baisser le seuil de rentabilité qui permet d’embaucher.
    C’est donc ouvrir plus d’emplois et faire baisser le nombre de pauvres...

    Mais médiatiquement, c’est politiquement vendeur d’augmenter le SMIC face a des bobos idéologiquement cloisonnés à leur connerie qui ne voient que le visible et ne comprennent pas que le social est anti social.

    La majorité des pays sans SMIC occidentaux ont moins de chômage....


    • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 12:58

      @Spartacus
      vous avez fait un lapsus révélateur...

      baiser le smic
       smiley
      sacré spartacus !
       smiley

    • ZenZoe ZenZoe 14 septembre 14:27

      @olivier cabanel
      Bien vu Olivier smiley  smiley  smiley


    • Ruut Ruut 16 septembre 14:12

      @Spartacus

      Je ne partage pas votre analyse, il suffirait que le SMIC ne soit plus soumis a l’impôt des entreprise faisant 1 smic brut = 1 smic net.
      De facto le seul de rentabilité serait plus visible, avec un rattrapage progressif en fonction que le salaire augmente l’histoire, qu’avoir une promotion ne soit pas pénalisant.
      Inversement les salaires supérieurs a X fois le smic peuvent être plus taxés (genre 1% / smic supplémentaire) avec un maximum de 25 % (ce qui est loin de la réalité actuelle en France) car il ne faut pas non plus rendre la promotion et la rémunération décente non viable.


  • chantecler chantecler 14 septembre 11:57
    « les ménages des français les plus riches planquent  300 milliards dans les paradis fiscaux, et pour une fois, la France décroche la 1ère place, brûlant largement la politesse à l’Arabie Saoudite et à l’Allemagne. lien »
    ...
    Ah, vous voyez qu’on est bon !
    Nous sommes sur le podium !
    Oups, il s’agit d’évasion fiscale ?
    Bon, nous n’allons pas chipoter !

    • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 12:58

      @chantecler
      c’est vrai que l’occasion d’être les premiers de la classe sont si rares...

       smiley

    • Spartacus Spartacus 14 septembre 14:09

      @chantecler


      En quoi les riches sont ils responsables de la pauvreté ?
      Ils emploient des gens et permettent la création de richesse et leurs emplois permettent justement d’en sortir.

      Les statutaires bouffeurs de la gamelle de l’état vivent à charge de la société et sont plusieurs dizaines de millions et font payer pauvres et riches pour eux.

      Comme statutaire bouffeur de la gamelle d’état qu’ as tu fais pour les pauvres sauf a les piller indirectement par l’impôt ?
      T’as pris des risques ?
      T’as investi ?
      T’as créé des emploi ?

      Non tu te contente juste d’être jaloux. 
      Alors vient pas dégueuler sur les gens qui sont la solution et toi le problème..


    • ZenZoe ZenZoe 14 septembre 14:30

      @Spartacus
      En quoi les riches sont ils responsables de la pauvreté ?

      Là pour le coup vous avez raison. Ce ne sont pas tant les riches qui sont en cause, ce sont ceux qui les laissent faire en ne mettant aucune limite à leur rapacité et en ne rétablissant pas une certaine équité. Ceux qui les laissent faire, ce sont des gens comme Macron, sujet de l’article. Bon article.


    • mmbbb 14 septembre 19:20

      @Spartacus OCDE publie le tableau suivant sur le taux de pauvrete https://data.oecd.org/fr/inequality/taux-de-pauvrete.htm&nbsp ; Que voit les USA ont le taux de pauvrete le plus eleve !
      https://data.oecd.org/fr/inequality/taux-de-pauvrete.htm
      Les USA un pays ou il y a le moins de bouffeurs de la gamelle et dont le taux de pauvrete est superieur a la France .Pourtant ce pays a l un des PIB les plus importants . En effet Spar !
      A moins que l OCDE bidonne ces stats et soit a la solde des complotistes antiamericains


    • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 22:21

      @ZenZoe
      merci

      tu penses quoi de mon intuition ? celle qui me fait penser que macron veut supprimer le smic ?
      un délire ? ou pas... !

    • ZenZoe ZenZoe 15 septembre 10:44

      @olivier cabanel
      A mon avis, il ne pourra pas le supprimer légalement, trop de risques.
      Mais il y a tant de moyens de le contourner n’est-ce pas ? Emplois aidés, stages bidons ou pas, contreparties raisonnables en échange d’un revenu minimum etc.
      Sans compter les autoentrepreneurs et autres eclaves soi-disant à leur compte mais pieds et poings liés à leurs donneurs d’ordre en échange d’une pitance. Vive la liberté d’entreprendre comme il dit !
      En fait, le SMIC est déjà sérieusement menacé. Mais sournoisement.


    • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 11:31

      @ZenZoe
      oui, c’est vraisemblablement la stratégie qu’il a choisi...

      il serait temps que la grenouille française sorte de la casserole, l’eau est en train de bouillir, et il sera bientôt trop tard pour réagir.
      mais comme disait Jules Vernes, tout ce est impossible reste à réaliser.
       smiley

  • phil 168 14 septembre 12:54
    L’auteur étant pour l’importation de riches africains qui ont 3000 à 6000€ pour payer le passeur, ferait bien de regarder la poutre qui est dans son oeil.


    • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 13:42

      @phil 168
      je ne pense pas que l’objet de cet article soit « le revenu de ces riches africains » qui prennent le risque de mourir en quittant leur pays...et qui ont du probablement se saigner aux 4 veines pour traverser la méditerranée... 


    • hunter hunter 14 septembre 14:53

      @olivier cabanel


      Mais t’inquiètes pas Olivier, ils ne se saignent pas aux 4 veines, il y a des gentils organisateurs des ong qui paient pour eux.....

      Le club med avait inventé le GO, le mondialisme à inventé les New GO (NGO = ONG, en anglais !)

      Adishatz

      H/

    • mmbbb 14 septembre 21:24

      @olivier cabanel cher Olivier , une filiere tres bien organisée comme celle d AREVA , cela saute au yeux A Lyon il y a desormais des migrants des hommes surtout dans la force de l age .
       Rapport du Senat https://www.senat.fr/rap/r05-300-1/r05-300-111.html
      Le « stock » des illegaux ( c est dans le rapport ) 800 000 . Ce n est rien évidemment ! C ’est comme les ROMS les proteges de Fergus , il y d autres pays comme le Luxembourg qui nous les a envoyes en douce . L Europe avait notamment paye pour la sédentarisation en Roumanie. Ils reviennent en France idem ce n est rien ! Et certains francais qui se saignent pour payer leurs taxe et iimpots , l ecolo humaniste n en a rien a cirer


    • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 22:23

      @hunter
      je ne demande qu’à te croire...mais j’ai de la peine à croire qu’i y ait des complices au sein des ong...

      ceci dit, je peux me tromper.
      merci de ton commentaire

  • zygzornifle zygzornifle 14 septembre 13:25

    Cachez ces riches qui me brûlent la pupille ....


  • ZenZoe ZenZoe 14 septembre 14:49

    Le plan de Macon me laisse dubitative.
    Par exemple, rien que la fusion du RSA et de l’APL. Quel rapport ?
    Les bénéficiaires de l’APL comme les étudiants, les retraités et les travailleurs pauvres qui ont déjà un emploi, on leur fusionne quoi ? Et les bénéficiaires du RSA propriétaires de leur logement et qui n’ont pas l’APL, on va fusionner quoi  ? 
    On ne voit pas bien. Car entre une aide et un minima social, le distingo est nécessaire. L’un permet de (sur)vivre, l’autre adoucit la survie selon les besoins, qui ne sont pas les mêmes pour tous les pauvres.
    Et je ne parle même pas de l’accompagnement vers l’emploi pour tous. Vieillards, tétraplégiques, travailleurs précaires aussi alors ? Joli boxon en perspective.

    Faut dire, 5 jours en immersion chez les pauvres à ATD-Quart-Monde, c’est peu pour faire le tour du sujet.


    • hunter hunter 14 septembre 14:59

      @ZenZoe


      C’est du vent, du théâtre, du Macron quoi...d’ici 2020, ça ne verra jamais le jour !

      Adishatz

      H/

    • babadjinew babadjinew 16 septembre 17:23
      @ZenZoe

      Il y a dans votre analye plus que pertinente un oubli. Dans le cas de figure des minima sociaux, ASS, RSA, AHH, qui en grandes majorités sont versés à des personnes sans TAF l’APL est pour le moment sanctuarisée.

      Quid lorsque la fusion ce fera et que le bénéficiaire reffusera « deux offres raisonables d’esclaves » ?

      APL + Minima social suspendu/suprimé ?

      Voila le vrai coup de pu.... du micron !!!!

      Par ailleur, oser nous faire croire que l’Etat va embaucher suffisament de travailleurs sociaux pour recevoir une fois par mois l’ensemble des exclus n’est que pur mensonge !!!

      Un RDB permettrait de fermer toutes les usines à gaz ultra couteuses de la pseudo prise en charge social de l’exclusion et reduirait de manière drastique les depenses de l’etat donc nos impots !

      WAKE UP !!!!

  • Emohtaryp Emohtaryp 14 septembre 14:51

    Bjr Olivier,

    Le Jupiteux vient se prévaloir des pauvres ??
    Nouvelle tentative d’enfumage....



  • Delphus Delphus 14 septembre 15:41

    Vous avez remarqué ? C’est « plan pauvreté » et non pas « plan anti-pauvreté  »...Finalement ce n’est pas de l’enfumage. Il reste fidèle à ses idées...


    • Fergus Fergus 14 septembre 16:05

      Bonjour, Delphus

      Là, vous êtes mesquin ! On parle également de « plan cancer ».


    • Fergus Fergus 14 septembre 16:07

      Zut ! le commentaire est parti sans la phrase suivante :

      Et en l’occurrence, c’est officiellement d’un « Plan de lutte contre la pauvreté » qu’il s’agit.


    • Delphus Delphus 14 septembre 16:25

      @Fergus

      Bon bah alors au temps pour moi Fergus. Il ne s’agit donc pas d’enfumage...mais de cynisme. Ouf...

    • Fergus Fergus 14 septembre 16:39

      @ Delphus

      En fait, « enfumage » me convient bien.

      Macron, comme ses prédécesseurs, se paie de mots en matière de politique d’aide aux plus modestes ; en revanche, il est rapide dans l’action lorsqu’il s’agit de servir au mieux les intérêts des nantis. 


    • Delphus Delphus 14 septembre 17:01

      @Fergus
      L’enfumage, c’est à l’encontre de personnes naïves. Les français le sont encore ?...Donc s’ils ne le sont pas, il s’agit bel et bien de cynisme. De toutes façons dans les deux cas...                   Sur le principe, en finir avec l’ISF ne m’a pas vraiment choqué. Ce qui pose problème, et là aussi nous sommes en plein cynisme, c’est qu’au même moment il a retiré 5 euro d’APL aux plus pauvres. Dans le genre « lutte contre la pauvreté », c’est un joli précédent... 


  • cevennevive cevennevive 14 septembre 15:44

    Bonjour Olivier,


    Il y a des pauvres, beaucoup de pauvres : des pauvres hères, des pauvres mecs, des pauvres types, des pauvres cons et des pauvres taches...

    Monsieur Macron va-t-il s’occuper de tous ces pauvres ?

    Il va falloir qu’il commence par lui !

    Mais en 2022, bien des pauvres d’aujourd’hui ne seront plus là pour gonfler les statistiques.


    • Fergus Fergus 14 septembre 16:10

      Re-bonjour, cevennevive

      « Il va falloir qu’il commence par lui ! »

      Dans laquelle des quatre dernières catégories ?


    • cevennevive cevennevive 14 septembre 17:17

      @Fergus,


      Ben... Toutes non ?

      Rappelez-vous la chanson de Brel : « beau, beau et con à la fois » ! Dans sa chanson, Brel a oublié : « riche et con à la fois »...

    • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 22:25

      @cevennevive
      j’adore !

      je partage et te remercie

    • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 08:30

      @cevennevive
      hélas...

      il y a une telle désespérance qu’il est probable que même les pauvres ne croient plus au pouvoir de l’électeur...

  • Coriosolite 14 septembre 18:14
    Bonjour,
    L’auteur semble fâché avec les chiffres. 
    Passons sur les 9 milliards de pauvres en France…
    Et venons en aux 300 milliards de fraude fiscale cités en début d’article. 
    Sur ce sujet le syndicat Solidaires des Finances estime (le verbe « estime » est important) la fraude entre 60 et 80 Mds et 40 à 60 Mds « d’optimisation fiscale ».
    Question à l’auteur : où trouvez-vous vos 300 Mds ?

    Plus bas vous présentez un tableau des inégalités. 
    Ce tableau serait plus explicite et plus conforme à la réalité si il prenait en compte les revenus APRES impôt. Les impôts n’ont-ils pas, entre autres, fonction de justice sociale ? 

    Ensuite l’auteur annonce : « 1 million de démissions par an, 925 000 n’ont jamais été indemnisées. »
    Précision : Ce sont les sorties d’emploi en « rupture conventionnelle » qui ouvrent droit à indemnités pole emploi. Et il n’y en a pas 1 million par an, mais entre 300 et 350.000.

    Bref, beaucoup d’imprécisions, de chiffres douteux ou faux dans cet article.




    • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 22:28

      @Coriosolite
      douter est un devoir, mais vous auriez du quand même ouvrir les liens proposés !

      ce sont ds sources fiables, et on peut les opposer à d’autres sources...
      si vous pouvez les fournir, je suis preneur.
      en attendant, je confirme les chiffres de l’article...à chaque sujet évoqué.
      mais je suis impatient que vous nous proposiez vous sources.
       smiley

    • Coriosolite 15 septembre 12:02
      @olivier cabanel

      Faut-il un lien pour vous montrer qu’il n’y a pas 9 milliards de pauvres en France ?

      communiqué de presse SUD Solidaires Finances : montant de la fraude fiscale (estimation) 60 à 80 Mds d’€

      Quant aux sorties d’emploi par démissions ( contrairement aux ruptures conventionnelles), elles n’ouvrent actuellement aucun droit à indemnité de chômage sauf cas très précis définis dans l’accord d’application n°15 du régime d’assurance chômage. Vous pouvez facilement le consulter.
      Donc il est conforme aux textes en vigueur qu’une très petite partie des démissions soient indemnisées. Aucun motif d’indignation là dessus.
      Peut-être que le projet de loi pour 2019 actuellement en cours de rédaction et de négociation changera la donne, il en est question. Mais ça c’est l’avenir qui le dira.



    • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 12:53

      @Coriosolite
      il n’y a pas 9 millions de pauvres ? ah oui ? et combien ? plus ? moins ?

      vous ne dites rien.
      pour le reste, c’est ce que j’ai écris dans l’article... une petite paire de lunettes peut-être ?
       smiley

    • Coriosolite 15 septembre 14:32

      @olivier cabanel


      Visiblement vous préférez les louanges à la contradiction et je vois que vous commencez à vous énerver. Mais peu m’importe.
      C’est vous qui parlez de 9 MILLIARDS de pauvres en France (ligne 12 de votre texte).
      Si vous confondez millions et milliards, il y a un vrai problème, non ?
      Pour qui les lunettes ?

      Pour revenir sur vos 300 milliards que vous dites de fraude fiscale. 
      Vous faites là une lecture désinvolte voire paresseuse du rapport en annexe de l’article de Capital (mais avez-vous lu ce rapport ?)
      Les 300 milliards en question sont l’estimation des dépôts de ménages français dans des banques offshore.
      Sachant que les premiers dépôts offshore d’ampleur significative débutent dans les années 80/90, les plus anciens ont donc 40 ans.
      Si vous comparez ces montants (300 Mds sur 40 ans) avec la fraude fiscale en France estimée à 60 milliards ANNUELS, vous comprendrez (peut-être) que l’effort doit être mené en priorité sur la fraude et accessoirement sur les fonds offshore, dont certains sont sortis tout à fait légalement (et c’est là le problème, comment les faire revenir ?).
      Mais peut-être que faire la différence entre lutte au niveau national contre la fraude fiscale avec les moyens légaux disponibles, et d’un autre côté renforcer l’arsenal juridique, au minimum au niveau de l’UE, et la coopération internationale pour limiter l’évasion fiscale vous dépasse ?

      Bon sur ce, je vous abandonne, j’ai des choses plus intéressantes à faire avec ma famille.


    • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 16:07

      @Coriosolite
      Pfff... smiley


  • banban 14 septembre 21:38

    je suis surpris de cette fusion des APL et du RSA, limite dubitatif.... aujourd’hui on fais bien attention a séparer toute prestation social des prestation de la CAF. 

    Pourquoi ?
    Pour que la CAF tombe directement dans la poche du propriétaire et ne passe pas par la case compte courant du pauvre qui pourrais siphonner ces précieuse APL. Si il fait cela c’est un grand « fuck » au propriétaire, étrange..... Je sens la carabistouille en vue de supprimer les APL. wait and see

  • BA 14 septembre 23:13

    Déjà, dès le soir du 1er tour de l’élection présidentielle, les banquiers ne se tenaient plus de joie.


    Dès le soir du 1er tour, pour fêter la victoire d’Emmanuel Macron, trois banquiers de la banque Rothschild étaient au premier rang.


    Lisez cet article du Canard Enchaîné :


    Macron et ses groupies de la banque Rothschild.


    Dimanche 23 avril 2017, deux associés gérants de la banque d’affaires Rothschild, avec lesquels Emmanuel Macron a travaillé durant près de quatre ans (de septembre 2008 à mai 2012), se pressent au premier rang du QG du Parc des expositions, porte de Versailles, pour filmer avec leurs téléphones portables l’arrivée du vainqueur du premier tour.


    Accompagné de Laurent Baril, star des fusions-acquisitions de la banque d’affaires, Olivier Pécoux, co-président du comité exécutif du groupe Rothschild & Co, est un brin gêné d’être repéré par une journaliste du Canard Enchaîné.


    « Je suis ici incognito », insiste le bras droit de David de Rothschild, alors qu’il fait partie des récidivistes. Le 13 juillet 2016, Olivier Pécoux avait déjà assisté au premier meeting parisien d’Emmanuel Macron.


    Ce 23 avril, Baril et Pécoux retrouvent un ancien camarade de la maison Rothschild : Lionel Zinsou, ex-conseiller de Laurent Fabius à Matignon et ex-premier Ministre du Bénin.


    Les trois banquiers s’émerveillent à l’idée que Macron, qu’ils ont connu « bébé », puisse l’emporter. Il serait le second Rothschild, après Georges Pompidou, à gravir sous la Ve République les marches de l’Elysée.


    L’Histoire – et les vraies gens – en marche …


    Source : Le Canard Enchaîné, mercredi 26 avril 2017, page 2.


    Rappel :


    Jean Lemierre, le patron de la banque BNP Paribas, était pour Macron.


    Frédéric Oudéa, le patron de la banque Société Générale, était pour Macron.


    François Pérol, le patron de la banque Banque Populaire - Caisse d’Epargne, était pour Macron.


    Dominique Lefebvre, le patron de la banque Crédit Agricole, était pour Macron.


    Bernard Arnault, le patron de LVMH, était pour Macron.


    Jean-Paul Agon, le patron de L’Oréal, était pour Macron.


    Martin Bouygues, le patron de Bouygues, était pour Macron.


    Serge Dassault, le patron de Dassault, était pour Macron.


    Arnaud Lagardère, le patron de Lagardère, était pour Macron.


    Tous les banquiers, tous les grands patrons du CAC 40 étaient pour Macron.



  • zygzornifle zygzornifle 15 septembre 08:29

    Faut vraiment avoir un QI d’huître pour mettre pendant 5 ans le destin de la France entre les mains griffues d’un trader sorti de chez Rothschild puis passé ministre chez la nouille , et ensuite ça vient couiner comme quoi il est vilain le monsieur .... 


    • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 08:33

      @zygzornifle
      respectons pourtant l’électeur qui n’a voté ni pour macron, ni pour le pen, et ils sont nombreux.

      il est important de rappeler que macron n’avait obtenu que 18% des inscrits au premier tour...
      aujourd’hui, ce sont les mêmes qui continuent de le soutenir...ça veut dire qu’il y a 80% des français qui lui tournent le dos.

    • CRICRI59 CRICRI59 15 septembre 18:56

      @zygzornifle
      Sur le vote

      Bonjour il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous somme dans une république bananière


  • Ruut Ruut 16 septembre 13:57
    Le Revenu Universel d’Asservissement. Il a osé le faire....
    Il est certain qu’il assume son programme......
    Le pire c’est que beaucoup de Français n’ont toujours rien compris.




    • babadjinew babadjinew 16 septembre 17:37
      @Ruut

      + 100 000 000 000 pour cette remarque !

      Les français comme vous dites comprendront uniquement lorsque leurs salaires ce mettrons à baisser. Car en toile de fond c’est l’expérience du haut rhin qui est mise en avant avec le bénévolat OBLIGATOIRE !

      Z’ont pas conscience les frenchie de base que dans l’exclusion il y a bon nombres de BAC +XX.....

      Wake Up !!!

    • olivier cabanel olivier cabanel 19 septembre 08:32

      @Ruut
      asservissement ! c’est le mot parfait. merci !


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 septembre 08:32

      @babadjinew
      j’ajoute, et en ligne de mire, il s’agit bien évidemment de la disparition programmée du smic ! smiley


Réagir