mercredi 10 juillet - par razoumikhine

Ce que nous ne pouvons plus supporter

A propos des derniers mois en France

JPEG

Nous avons donc un président qui sciemment a laissé des policiers agir de manière ultra-violente contre des manifestants en très grande majorité pacifiste qui se retrouvaient pris à parti, violentés agressés et parfois très gravement blessés alors qu’ils exerçaient juste leur droit à manifester, à exprimer leur mécontentement ou leur opinion.

 

Non seulement, ces policiers ont été libres d’agir violemment mais il est fort possible qu’ils aient reçu l’ordre d’agir ainsi ou bien aucun ordre ne leur a été donné et on les a donc laissé agir par eux-mêmes en laissant leurs bas instincts s’exprimer librement. On verra quelles suites seront données aux nombreux débordements et fautes de ces policiers mais il est probable qu’une grande partie de ces violence sera enterrée ou étouffée.

 

Voilà donc un pays où l’on met en place un climat de peur pour éliminer toute contestation.

 

Car il ne fait aucun doute que de nombreuses personnes se sont abstenues d’aller manifester en voyant la violence des forces de l’ordre se déchaîner contre les manifestants.

On est pas très partant pour aller défiler dans les rues quand on voit des personnes avec des mains arrachées, des yeux crevés, des mâchoires éclatées, des visages défigurés, ...

 

Il n’y a d’ailleurs eu aucun décompte précis des blessés lors des manifestations. Les chiffres sont très variables et on sent bien une volonté de ne pas contester l’existence de blessés graves sans pour autant en faire un décompte précis. Il fallait impressionner et faire reculer la mobilisation en montrant les blessures occasionnées sans pour autant en montrer l’étendue, ce qui entretient un certain flou quant aux risques réels.

 

Le LBD (Lanceur de Balle de Défense) qui, de par son nom même est destiné à un usage défensif, s’est transformé très rapidement en arme offensive, utilisé pour blesser gravement les manifestants. Un tir à moins de quelques mètres, en visant vers la tête, a toutes les chances si la balle atteint une cible de créer des lésions très graves.

Depuis le mouvement des gilets jaunes en octobre 2018, jusqu’au 21 janvier 2019, on dénombre 143 blessés graves (dont 17 femmes), 92 déclarent avoir été touchés par des tirs de lanceur de balles de défense. De plus, au 3 avril 2019, ces derniers ont occasionné 23 fois, la perte d’un oeil, d’autres, par centaines ont été visés à la tête, selon David Dufresne sur Médiapart. 

En février 2019, suite aux manifestations des Gilets Jaunes, le Conseil de l'Europe a appelé la France à suspendre l'usage des LBD afin de mieux respecter les droits humains.
 

C’est le règne de la peur et de la terreur. Un pays qui met en place un tel climat n’est plus vraiment démocratique car il élimine d’office tout débat. La peur fragilise les démocraties et peut aisément les faire tomber dans la haine et la xénophobie. Voilà peut-être le pari de notre président : faire d’une pierre deux coups en se débarrassant de manifestants encombrants et attiser les haines entre les groupes sociaux, faisant ainsi progresser les groupes et partis extrémistes. Il apparaîtrait alors comme le seul garant et défenseur d’une pseudo-démocratie.

 

Et que dire de ces pseudo-débat ultra organisé et encadré qui n’était en fin de compte que des monologues de notre président. Un monologue inaudible et sans aucun intérêt où des réponses toutes prêtes, conventionnelles et peu constructives étaient débitées à la chaîne.

 

Nous sommes donc dans un pays où la seule voix audible est celle de notre président.

 

Car on a vu pendant la crise des gilets jaunes ce qu’il en était des journalistes qui tous plus ou moins étaient au pied de notre président et de ses sbires-ministres. Ah si les gens n’avaient pas compris quelle était la position des journalistes vis à vis des politiques, je pense qu’elle est maintenant claire dans leur esprit : c’est à genoux devant ces pseudo-représentants du peuple à leur lécher les pieds. Il faut voir comment les journalistes de tout bord ont vomi, craché et injurié ces pauvres manifestants. Ce n’était pour eux qu’une populace indistincte, imbécile, violente, moche et nauséabonde. 

 

Quant aux quelques journalistes qui osent braver le pouvoir, ils sont convoqués par la direction à la sécurité intérieure et doivent s’expliquer sur leurs articles et leurs sources. On cherche là aussi à leur faire peur en les intimidant, voir en les surveillant, surtout s’ils s’intéressent à notre président et à son étrange protégé, le dénommé Benalla.

 

Voilà donc un président qui alors même que le pays est bouleversé par un mouvement sans précédent décide de l’ignorer, de ne pas même nommer ce mouvement quand il aborde le sujet, qui pratique la politique de l’autruche en regardant ailleurs et en faisant semblant de s’occuper d’autres problèmes et qui au final part faire du ski.

 

Voilà un président qui envoie la troupe pour mater et faire tirer sur ces gueux, ces indésirables, ces gens qu’il ne connaît pas au final, ces propres concitoyens.

 

Quelle infamie et quelle honte !!

 

Je ne me reconnais plus dans ces représentants qui n’ont que du mépris vis à vis du peuple qu’ils représentent, qui se gavent et abusent du système, qui ne sont là que pour perpétuer leurs propres avantages et positions.

 

Le président Macron a été élu car les français en avait assez des élites, des discours formatés où les efforts doivent toujours être faits par les mêmes, des solutions uniques. Ils voulaient quelqu’un de neuf qui soit hors du système, avec des idées audacieuses et intelligentes, des idées qui permettent de sortir de l’impasse dans laquelle nous sommes engagés. Et finalement c’est pire qu’avant. Nous avons un président autocrate, méprisant, hautain, peu humain, avec peu d’empathie, quelqu’un de froid et technocratique, obnubilé par la com. Tout ce que les français détestent en somme.

 

Peut-être cet article sera-t-il considéré comme haineux et pourra-t-il donc grâce à la nouvelle loi actuellement examinée à l’Assemblée Nationale être retiré du net...

 

Nous voilà revenus presque 250 ans en arrière donc.

 

Il va donc à nouveau falloir tout changer.



16 réactions


  • Arogavox 10 juillet 10:02

     Merci pour cet indispensable refus de l’inacceptable !

     Quiconque ne s’en offusque pas s’en rend complice.


    • Arogavox 10 juillet 10:05

      cf la photo illustrant cet article : 
      offusquer :
       bas latin offuscare, du latin classique fuscare, obscurcir


  • Cadoudal Cadoudal 10 juillet 11:53

    C’est le règne de la peur et de la terreur. Un pays qui met en place un tel climat n’est plus vraiment démocratique car il élimine d’office tout débat.


    De quel débat tu nous causes ?

    Tunisie Vs Algérie ?

    Moi je m’abstiens comme d’habitude...

    « Ce sont dans les deux cas des actes inqualifiables, des jeunes qui défient l’autorité et les représentants de la loi, il faut que ceux qui ont été interpellés soient sévèrement punis », indique le syndicat de police Alliance...lol...

    http://www.leparisien.fr/essonne-91/essonne-emeutes-apres-le-match-de-la-coupe-d-afrique-des-nations-09-07-2019-8113203.php


  • BA 10 juillet 13:59

    Le scandale de l’année 2019 :


    François de Rugy, démission !


    La vie de château sur fonds publics des époux de Rugy.


    L’ancien président de l’Assemblée nationale et actuel ministre d’État, François de Rugy, et sa femme ont multiplié, entre 2017 et 2018, aux frais de la République, de somptueuses agapes entre amis dignes de grands dîners d’État, selon une enquête de Mediapart. François de Rugy préfère parler de « dîners informels liés à l’exercice de ses fonctions avec des personnalités issues de la société civile ».


    Au menu des dix à trente convives par dîner, des homards géants, arrosés de champagnes et de grands crus issus des caves de l’Assemblée. Parmi lesquels du Mouton-Rothschild 2004 du centenaire de l’Entente cordiale entre l’Angleterre et la France (au moins 500 euros la bouteille) ou encore du Château Cheval-Blanc 2001 (550 euros).


    Des festins somptueux, préparés par le personnel et avec les moyens de l’Assemblée nationale, dans un décor tout aussi luxueux.


    « Verres en cristal, porcelaines, petites cuillères en or, chandeliers, vaisselles d’apparat » et compositions florales.


    « Nous n’avons rien à nous reprocher », s’est défendu l’actuel ministre de la Transition écologique et solidaire, mercredi matin, sur France Inter, dénonçant un « article pamphlétaire ». Tout en reconnaissant que sa femme a bien « participé à l’organisation de ces dîners », François Goullet de Rugy (LREM) assure que les convives n’étaient « pas des amis ».


    A Mediapart, Séverine de Rugy a expliqué quant à elle que ces dîners avaient pour fonction de permettre à son époux de… rester connecter avec la société. Mais elle a aussi confirmé que les invités appartenaient bien, pour l’immense majorité, à son cercle « amical ».


    https://www.mediapart.fr/journal/france/100719/la-vie-de-chateau-sur-fonds-publics-des-epoux-de-rugy


    • baldis30 10 juillet 21:59

      @BA

      bonsoir,
      Bien sûr qu’il n’a pas bon goût ... du Château-Yquem sur du homard ... quel cuistre !

      Mais vous êtes-vous demandé d’où tenait-il sa particule....
      Est-elle relevée comme 1/3 des particules ( comme celle chère à Giscard et qui possède le même spin ?) , est-elle pour 1/3 venue du Conseil d’Etat ( comme celle chère à Giscard et qui possède le même spin ?), est elle usurpée ( comme 1/3 des autres) ou résulte-t-elle du culot (comme un quatrième tiers) !
      D’accord cela fait quatre tiers mais Pagnol a déjà répondu à la question sans pour autant se préoccuper que nous... .... nous qui formons le Tiers-Etat .

      Mais acceptez et reconnaissez l’idée que la République sait recevoir ... verres de cristal , grands crûs ... manque la porcelaine de Sèvres .... Serait-elle prêtée à l’Elysée donc les services de table semblent fort dépareillés si l’on se souvient d’une polémique pas si vieille ...
      Sous Napoléon III on avait plus de luxe et de mise en valeur de nos capacités ... Songez qu’à l’époque on servit des banquets dans des assiettes en aluminium, alors dernier cri de la technique métallurgique mettant en valeur le génie industriel français ! C’était la classe ! - :))

      Que sera l’avenir ? Aura-t-on dérapé sur une patte de homard ou glissé sur une glace à la crème de lait d’ânesse ?


  • Albert123 10 juillet 14:36

    « Nous voilà revenus presque 250 ans en arrière donc.  »

    non juste environ 250 ans après la mise en place de la 1ere république, la même qui vous a vendu le « monde horrible de l’ancien régime » pour faire passer toutes les pilules imaginables.

    Et cela à parfaitement marché, la preuve  : plutôt que de faire peser sur la république les tristes conséquences dont elle est pourtant la cause, vous préférer dire que nous sommes revenus à un état antérieur.

    « Un pays qui met en place un tel climat n’est plus vraiment démocratique car il élimine d’office tout débat. »

    vous êtes certainement un européiste béat, car depuis le référendum de 2005 il n’y a officiellement plus de démocratie.


  • Le421 Le421 10 juillet 18:33

    Il va donc à nouveau falloir tout changer.

    Le « à nouveau » est de trop. Macron n’est que la suite logique de Sarko et Hollande.

    Et pourquoi il se gênerait ?

    Ceux qui sont d’accord votent à deux mains et ceux qui devraient aller voter s’abstiennent ou s’en foutent...

    Il a les mains libres et les flics, c’est « open bar ».

    Tous les détraqués de la gâchette se font plaisir et auront même probablement une promotion.

    Faudrait pas qu’on soit voisins...


  • loulou 10 juillet 18:44

     D’accord avec toi.

     Changer, oui.

     mais, quel parti à une perspective claire et crédible pour : En vrac.

     Régler le problème de la dette.

     Sauver l’éducation.

     Sauvegarder, la médecine, les hôpitaux et repeupler les déserts médicaux.

     vaincre le chômage( dans la mondialisation.)

     Refaire une justice juste et honorable.

     Arrêter qu’il existe une police à la botte , et non au service des citoyens.

     Rétablir la sécurité.

     Régler le problème migratoire.

     Et celui du logement.

     J’arrête là.

     Bref, tout ce que nos gouvernements et particulièrement celui en place n’ont pas   voulu faire et vont continuer à dégrader.

     Trouve moi ce parti aux idées claires et j’adhère.

     


    • jmdest62 jmdest62 11 juillet 07:05

      @loulou
      Salut
      Puis-je me permettre de vous conseiller une saine lecture  ?

      @+


    • Albert123 11 juillet 16:30

      @jmdest62

      a la FI c’est comme à l’UPR, les trolls n’ont aucune limite,

      t’es tranquille en train de faire ta petite vidange, tout d’un coup un type que t’a jamais vu s’approche de toi, occupe la pissotière voisine alors que 5 autres à bonne distance sont libres et là il te balance : « vous connaissez le programme de l’avenir en commun » 


    • jmdest62 jmdest62 12 juillet 07:09

      @Albert123
      Chez les « bas du front » les trolls sont vraiment mal élevés.
      Deux mecs tranquilles en train de faire leur petite vidange en discutant de choses sérieuses tout d’un coup un type qu’ils n’ont jamais vu s’approche d"eux, occupe la pissotière voisine alors que 5 autres à bonne distance sont libres et là il essaye de se mêler de la conversation sans connaitre le sujet .
      Bisous


    • Albert123 12 juillet 12:23

      @jmdest62

      bah alors ma grande gauchiasse encore en train de traiter de fachos ceux qui vous mette le nez dans vos propres excréments.

      faudrait penser à changer de disque, sinon vous allez passer sous les 6 % aux prochaines élections.


  • ETTORE ETTORE 12 juillet 22:31

    LUI, notre grand Atlas, nous a bien dit qu’avec LUI, rien ne serait pareil que ....avant LUI !

    Ben LUI, il fait pire que les autres, avec toute la simplicité qui caractérise sa nature profonde !

    Mais pire, qu’est ce à dire ?

    Faites les comptes .....celles de LUI et celles de ses AUTRES LUI ;

    Faut dire que l’écurie est bien choisie.

    Et ce n’est pas très reLUIsant.


  • izarn izarn 14 juillet 12:13

    Macron peut se permettre d’etre violent, car vous croyez dur comme fer, que Marine aurait été encore pire...

    Ce qui est loin d’etre sur...Voyez Trump « le fasciste » ; est-il violent envers son peuple ? A part les sans papiers...Voyez Salvini « le fasciste » ; est-il violent face aux italiens ?

    Donc vous accptez d’etre éborgné pour protéger les migrants face au RN...

    Quelle abnégation !

    Quelle sainteté !

    Ou vous vivez dans le confort.

    Moi les migrants j’en ai rien à battre. S’ils commencent à nous les casser, on doit les virer à coup de latte dans le cul.

     smiley


  • ETTORE ETTORE 14 juillet 16:12

    @Izarn

    Moi les migrants j’en ai rien à battre. S’ils commencent à nous les casser, on doit les virer à coup de latte dans le cul

    _______________________________________________________

    De mon côté, j’aimerai trouver quelqu’un de sensé m’expliquer clairement ce que nous apportent ces « réfugiés ».

    Quand je dis clairement....c’est pas juste me dire qu’on a le droit d’asile obligatoire .

    J’accepte jusqu’au fait qu’on me dise qu’on à pillé leurs ressources( et qu’on continue).....

    Que nous les avons colonisés, que nous leur avons imposé notre culture, notre religion, notre administration, soit !

    Mais qu’en ont ils fait ?

    Venir dans un pays la haine au coeur, cela s’appelle bien « un envahissement ».

    Que ces crétins surpayés qui passent inlassablement de leur château de Strasbourg à celui de Bruxelles, tout frais payés rêvent du gentil « nègre » comme celui qui leur sert les cocktails dans leurs villas de Saint Barth, pour tous les européens....

    Je reste dubitatif.


  • Djam Djam 14 juillet 22:38

    @ razoumikhine

    Vous vous énervez contre le petit freluquet de président, mais vous perdez votre énergie pour pas grand chose...

    Déjà, le gamin est de plus en plus rejeté par ceux-là même qui l’ont propulsé comme une savonnette. Par ailleurs, ce n’est pas Macron qui fait de la France cette charpie sous tutelle américaine avec des gouvernants émasculés ou vendus à l’ennemi, c’est un ensemble de réseau tricoté serré, pas toujours forcément d’accord sur tout si ce n’est la destruction des nations européennes et des cultures.

    Ce réseau est composé d’individus très malins, très éduqués et très malades de l’esprit. Leur goût sans limite pour l’hégémonie, le pouvoir et la soumission de tout ce qui n’obtempère pas à leur diktat.

    Leur diktat est à la fois religieux (messianique), économique (guerre économico-judiciaire à mort contre les « alliés ») et mafieux (extra territorialité du droit ricain qui fait la loi partout et rackette à peu partout).

    Macron, dans cette déliquescence bien entamée n’est qu’un petit outil utile au système qui l’enverra en retraite dorée dès que sa mission (achever de défaire la France) sera bouclée, et...

    ...nous verrons débouler dans la même presse gerbatoire et traitresse, la tronche du prochain(e) petit outil utile dans l’immense planification du N.O.M.


Réagir