vendredi 19 janvier 2018 - par moderatus

Cherche opposition désespérément !

Un phénomène assez nouveau dans notre histoire politique, une mandature sans véritable opposition forte. Un président qui a le champ libre, qui peut faire ce qu'il a dit et envisager de nouveaux chantiers à sa guise. Un président à l'égo surdimensionné, il a osé baptiser son mouvement

E. M.c'est à dire avec ses initiales.

 

 

Qui peut empêcher Macron de faire les réformes décidées.

Une opposition en lambeaux ?

Impossible !

 

De quelque côté que l'on se tourne, on n'aperçoit aucune force d'opposition crédible.

 

Une France Insoumise

qui donne l'impression d'être soumise ayant perdu l'épreuve de la rue.

Un Mélenchon qui perd de la crédibilité de sondages en sondages.

L'opposant déclaré N°1 voit sa popularité décliner.

79 % des Français jugent que sa mobilisation contre les réformes du gouvernement a été « un échec »

Mélenchon reconnaît reconnaît que Macron a ''gagné le point''

« Plus grave, l'ancien candidat à l'élection présidentielle « est désormais rejeté par une majorité de jeunes (53 %), d'ouvriers (54 %) et de Français aux revenus les plus modestes (61 %) », détaille le sondeur. Ces catégories sont pourtant celles qui ont le plus voté Mélenchon en avril dernier… »

C'est vrai que son agréssivité mal contrôlée dans les médias dans ses dernières interventions, les frasques de son entourage immédiat, et les dérapages et prises de position d'Obono et ses amis, ne suscitent pas l'adhésion.

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/sondage-deux-tiers-des-francais-ont-une-mauvaise-image-de-melenchon_1963592.html

 

Un FN

dont la présidente suicidée en direct le soir du duel du deuxième tour de la présidentielle.

Elle conserve toujours un socle de fidèles, mais sa progression est stoppée net. Elle ne rallie plus au delà de son camp.

Quand on n'a plus d'idées nouvelles à proposer, quand on a dégradé l'image à un point pratiquement de non retour, alors pour faire nouveau, on change de nom. c'est ce que va faire surement le FN.

Le seul espoir de ''remontada'' pour le FN repose sur le retour de la nièce Marion Maréchal Le Pen. Elle est partie au bon moment, reviendra-t-elle au moment opportun ?

 

Les LR en recomposition illusoire.

Wauquiez qui rame pour faire flotter le bateau LR, mais dans lequel chacun rame à contresens. Il veut refaire le coup de Sarkozy, pomper les voix du FN. Pas très crédible à sa droite, critiqué à sa gauche. Quel sera son poids dans une opposition future ?

Juppé qui dans sa carrière a évolué d'une droite dure à un centre mollissant vient d'acter son divorce avec LR. Une pierre dans le jardinet de Wauquiez.

Un LR sans union, sans projet partagé, ils s'opposent,

mais entre eux.

 

Publicité

Les Socialistes

Une gauche qui a explosé, n'arrive pas à rassembler les morceaux et ne trouve pas un patron.

Il ne faut pas oublier que les Socialistes il n'y a guère étaient majoritaires à l’Assemblée, au Sénat, dans les régions, quelle désastre !!!

Julien Dray un nouveau prétendant prudent voulant s'assurer avant que la gauche est apte à comprendre le monde dans lequel nous sommes »,

Si le parti était capable de comprendre déjà les Français ,ce serait une avancée énorme.Quand on entend martin Aubry,on croit rêver.

Le Fol lui aussi voudrait être capitaine du Titanic. On attend les suivants. Les candidats pour être premier secrétaire se multiplient, derniers en date, Olivier Faure et Emmanuel Maurel. Mais d'ici Avril d'autres vont briguer le poste. La ligne à suivre semble ''à gauche toute''. Ne pas recommencer un processus qui a abouti à élire Macron.

Batho vient de déposer sa candidature chez les socialistes pour prendre le commandement du PS. Bientôt il y aura plus de candidats au commandement que d'adhérents, une véritable armée mexicaine.

https://www.lopinion.fr/edition/politique/julien-dray-envisage-briguer-presidence-parti-socialiste-140976

https://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0301123310487-parti-socialiste-qui-sont-les-candidats-au-poste-de-premier-secretaire-2143695.php

 

Benoît Hamon

Nouveau mouvement de Benoît Hamon, Génération.s.

Il pense avoir une place entre Mélenchon, et Macron. Son principal souci les migrants et les sans papiers.

« Notre doctrine de l'action sociale est basée sur une notion fondamentale : l'inconditionnalité de l'accueil » C'est son principal désaccord avec Macron.

Il y en aurait de plus évidents me semble-t-il.

Hamon insiste

"le gouvernement Macron est en train d'adopter la politique migratoire la plus répréssive que notre pays a connu depuis de décénnies.''

Hamon est en contradiction complète avec ce que pensent et veulent les Français, mais il est le seul à ne pas s'en rendre compte. En chute libre.

http://www.lejdd.fr/politique/hamon-macron-fait-la-chasse-aux-sans-papiers-3528566

 

Une extrême gauche

Qui elle s'isole de plus en plus. Figée dans une idéologie rejetée aussi par les Français, elle a perdu l'adhésion du prolétariat ouvrier et veut la remplacer par le prolétariat des immigrés.

Une gauche dont l'idéologie rejoint le multiculturalisme et le mondialisme aux cris de

''Fraternité envers les ouvriers du monde entier'' il faut acceuillir tout le monde.

Clémentine AUTAIN chez Bourdin dans le même ligne idéologique, il faut recevoir tout le monde, pas faire de tri sélectif. "touche pas mon migrant"

"Comment traiter les demandes qu'on refuserait ? On les renverrait où ces pauvres gens qui ont traversé la Méditerrannée au péril de leur vie ?" s'inquiète-t-elle.

Les conséquences désastreuses, les bidonvilles, les violences, les impossibilités d'intégration, elle n'en a cure.

Alors que la règle de base devrait être, ne pas acceuillir plus d'immigrés qu'on ne peut intégrer.

Elle oublie que les déboutés doivent rentrer chez eux, c'est la loi. Mais chez les idéologues politiques, la loi passe derrière l'idéologie.

Idiots utiles des puissances d'argent et du grand patronat qui sont sur le même projet, disparition de la nation, ouverture totale des Frontières. l'homme universel, taillable et corvéable à merci.

 

Des syndicats

Qui ont une représentation et une audience qui diminue comme peau de chagrin, d'années en années et viennent de voir s'affaiblir aussi leur pouvoir d’entraînement.. Peu d'adhérents dans le public, encore moins dans le privé.

Des syndicats politisés qui en majorité ont demandé à voter Macron, qui n'ont même pas osé l'abstention, et qui maintenant essayent de faire descendre en vain les travailleurs dans la rue. Fiasco total.

Publicité

Ils étaient un élément moteur du temps du PS, ce nombreux adhérents syndicaux étaient socialistes. Ce n'est plus le cas, alors Jupiter a décidé de faire sans eux.

Selon l'OCDE, ''la France est le pays où le taux de syndicalisation est le plus bas : 7,7% en 2013, contre 8,1% en 1999. Elle est loin derrière l'Islande (85,5%), la Belgique (55,1%), la Norvège (52,1%) mais aussi l'Italie (37,3%) ou l'Allemagne (18,1%). ''

http://rmc.bfmtv.com/emission/loi-travail-les-syndicats-aujourd-hui-ne-representent-plus-rien-et-macron-en-a-conscience-1180426.html

 

Et pendant que tout ce beau monde essaye de soigner ses blessures, de calmer les Egos, de rassembler les chapelles, notre Monarque Macron, roule carrosse en toute quiétude, avance sereinement tel un roi de droit divin dans son quinquennat, en appliquant les mesures qu'il a proposées et en présentant d'autres qu'il a décidé d'appliquer, et ceci sans véritable opposition.

Si une ligne comme celle sur l'immigration nécessite un changement de cap parce c'est ce que veulent les Français, alors on abandonne les doctrines et les extravagances à la Merkel qu'on encensait hier, et on change de cap. Malin le Macron.

Idem pour l'aéroport Notre Dame Des Landes.Trois Français sur quatre sont contre ce projet, alors on l'abandonne. Y aurait-il enfin un président qui va prendre des décisions en tenant compte de l'avis des Français ?

Ce qui serait préférable c'est qu'il les consulte par référendum sur des sujets cruciaux, comme les aventures militaires auxquelles nous ont entrainé les présidents précédents.

 

Alors les sondages en sa faveur grimpent régulièrement..

Jupiter peut régner en maître absolu. Combien de temps encore ?

 

Il enfonce le clou, sur de lui, interpelle les Français.

« Demandez-vous ce que vous pouvez faire pour la nation » tonne-t-il.

C'est à dire en clair, arrêtez de râler, je vous promets des larmes et des efforts, il faudra serrer la ceinture d'un cran. Pendant combien de temps ? pour quels résultats ?

 

 BONNE ANNEE A TOUS

 

Malgré ces mesures qui rognent le pouvoir d'achat, les Français semblent vouloir tenter cette aventure, par défaut surement d'avoir d'autres propositions crédibles.

Les mesures à prendre sont d'ordre sécuritaires

sécurité, immigration et emploi en tête des priorités des Français Et dans cet ordre.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/01/15/25001-20180115ARTFIG00314-immigration-les-francais-demandent-a-macron-d-etre-ferme.php

 

''Désormais, une majorité des Français interrogés (52%) fait confiance à Emmanuel Macron en tant que chef de l’état. ''

sondage Harris.

D'autre sondages sont encore plus flatteurs

http://www.lepoint.fr/politique/sondage-la-popularite-de-macron-grimpe-philippe-recule-18-01-2018-2187724_20.php ;

21% se refusent à juger son action aujourd'hui 8 mois après son élection.Ils veulent attendre, lui laisser sa chance.

 

La période de grâce que l'on sait courte et que l'on pensait terminée se prolonge et l'adhésion s'amplifie.

Les Français ont l'air d'accepter les sacrifices, les autres partis les ont déséspéré, alors ?

Vox populi vox dei, vox imperator.

 



147 réactions


  • Séraphin Lampion Clark Joseph Kent 19 janvier 2018 13:07
    Dans son livre « Les nouveaux maîtres du monde », Jean Ziegler explique que le fameux slogan de Margaret Thatcher « TINA » (there is no alternative), et qui est implicitement le credo de Macron, n’est rien d’autre que l’expression du troisième pouvoir totalitaire après le bolchevisme et le nazisme : « Il n’y a pas d’alternative au système émergeant du mercantilisme mis en place par les entreprises s’appuyant sur l’État et décliné à l’aide de différents mantra tels mondialisation et libre-échange ».

    Déjà, Chirac avait utilisé une variante, « il n’y a pas de plan B », pour parler du référendum de 2005. 

    Et en effet, l’absence d’alternative et d’opposition tient au fait que le véritable gouvernement de l’état n’est plus entre les mains de la nation mais dans celles des technocrates de Bruxelles qui gèrent les intérêts des transnationales euro-américaines. Les citoyens sont désabusés, parce que ça commence à se voir un peu trop.

    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 14:00

      @Clark Joseph Kent

      "Et en effet, l’absence d’alternative et d’opposition tient au fait que le véritable gouvernement de l’état n’est plus entre les mains de la nation mais dans celles des technocrates de Bruxelles qui gèrent les intérêts des transnationales euro-américaines."

      Vous avez raison, le gouvernement de l’état est de plus en plus entre les mains des technocrates Européens.
      ,Mais ce qui est inquiétant, c’est que le peuple de France qui est un peuple de râleurs et de contestataires, soit dans l’immobilisme total, sans réactions.
      je crois que cette apathie vient du fait qu’aucun parti n’a su être crédible lors de cette élection.

      les Français ont décidé de laisser faire macron et de suspendre leur jugement et leurs actions.


    • Séraphin Lampion Clark Joseph Kent 19 janvier 2018 15:51

      @moderatus

      « je crois que cette apathie vient du fait qu’aucun parti n’a su être crédible lors de cette élection. »

      Aucun parti n’est crédible parce que tous les partis se sont discrédités en se battant pour la gamelle des juteux sièges de « députés européens » !

      Pour ne pas avoir à justifier des contradictions, ils ont laissé rêver sur une « Europe sociale » qui n’a jamais été décrite ni chiffrée et qui n’ai n’a donné lieu à aucune proposition de loi ou réglementation.

      Les différentes affaires (Cahuzac, Fillon, Le Paon, etc...) ont fini de convaincre les « citoyens » du pourrissement de la classe politique, la notion de corruption étant réservée à la qualification des hommes politiques d’Afrique ont d’Amérique du Sud dont le seul défaut est d’être moins habiles ou moins entraînés à des pratiques machiavéliques mises en forme par les jésuites sous l’ancien régime, la noblesse d’empire au 19ème s, et les radsocs à partir de la 3ème république. 

      La contrepartie de l’ouverture des frontières européennes qui a permis l’ouverture des esprits à d’autres cultures et à d’autres points de vue a définitivement tué le romantisme généreux qui avait amené les communards à se révolter et se faire fusiller par les versaillais. Résigné ? Désabusés ? Choisissez ! En tous cas, les gens ne sont pas dupes et plutôt amers.

    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 16:26

      @Clark Joseph Kent

      Aucun parti n’est crédible parce que tous les partis se sont discrédités en se battant pour la gamelle des juteux sièges de « députés européens » !

      Pour ne pas avoir à justifier des contradictions, ils ont laissé rêver sur une « Europe sociale » qui n’a jamais été décrite ni chiffrée et qui n’ai n’a donné lieu à aucune proposition de loi ou réglementation.

      L’Europe sociale est un leurre , impossible à réaliser vus les différences économiques entre les états, sauf s’aligner sur le moins disant.

      les partis politique se sont déchirés entre eux on a assisté à une bataille d’égos lamentable, qui n’a laissé aucune chance au regroupement pour les deuxième tour. Puis toutes les affaires que vous citez on fini de détruire la crédibilité.
      Alors les Français ont voté en désespoir de cause, par défaut., pas pour le meilleur, mais celui qui leur semblait le moins pire.
      les Français c’est vrai semblent amers et désabusés, ils ont décidé je crois de laisser faire Macron faute d’alternative crédible.

    • Martha 20 janvier 2018 11:18

      @moderatus

       L’alternative était là, mais elle a été cachée aux Français !

       Les médias brouillent les pistes et maintiennent les Français dans un magma sans polarité.


    • Fanny 20 janvier 2018 11:19

      @Clark Joseph Kent
      « Résigné ? Désabusé ? »


      Athée, tout simplement.

      Sans religion, l’homme ne sait plus où il habite, il est perdu dans l’infini de l’univers.

      Une religion monte dans notre pays, avec son Dieu un peu exotique, un peu différent de celui dont on avait l’habitude, mais néanmoins solide, ayant fait ses preuves. Le moral devrait remonter. 


    • moderatus moderatus 20 janvier 2018 11:39

      @Martha

      Il faut que les gens s’habituent à recouper des informations à se désintoxiquer des « merdias » traditionnels.


    • papijef papijef 20 janvier 2018 12:45

      @Fanny
      oui, mais cette religion, Satan l’habite ...


    • Fanny 20 janvier 2018 15:18

      @papijef
      Certains prétendent que Satan est le patron des mondialistes. Il serait donc déjà très occupé. Surbooké comme on dit de nos jours. Alors ... 


  • Eric F Eric F 19 janvier 2018 13:11

    L’intérêt de « gouverner au centre », est que les oppositions ne s’additionnent pas, et en terme de propositions elles s’annulent. Pas besoin de « grosse coalition », il pourrait gouverner avec 34% contre des oppositions de droite à 33% + des oppositions de gauche à 33%.
    Pour l’instant, il a une popularité factice du fait du discrédit des autres courants politiques, mais les électeurs feront bientôt les comptes des augmentations des prélèvements et de certains prix, et de la stagnation des revenus.


    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 14:07

      @Eric F

      L’intérêt de « gouverner au centre », est que les oppositions ne s’additionnent pas, et en terme de propositions elles s’annulent.

      je ne pense pas qu’il navigue au centre ,’j’ai l’impression qu’il oscille entre la doite etla gauche suivant les mesures.

      Ses mesures sociales sont de droite, des mesures sur l’immigration et la sécurité aussi.

      Pour l’instant, il a une popularité factice du fait du discrédit des autres courants politiques, mais les électeurs feront bientôt les comptes des augmentations des prélèvements et de certains prix,

      Bien sur le discrédit des autres courants politiques et la principale raison de sa popularité. Le problème est que si on observe les mouvements de droite ou de gauche, on n’a pas l’impression que la crédibilité est en train de se reconstruire en leur sein.


    • Eric F Eric F 19 janvier 2018 14:27

      @moderatus
      ça risque en effet de durer, car la moitié de la gauche « de gouvernement » et la moitié de la droite « de gouvernement » ont rallié Macron. Une alternative gauche+extrême gauche ou droite
      +extrême droite parait peu plausible. Hors extrêmes, on n’imagine pas Hamon s’allier avec Wauquiez pour contrer la majorité, ni l’actuelle majorité éclater pendant ce quinquennat ou le suivant ...sauf crise majeure (*). Il y aura érosion, mais encore une fois, il suffit d’un gros tiers à l’actuel courant gouvernemental pour garder le pouvoir, même avec un système « proportionnel » dans lequel il jouera sur des « majorités d’idée » dossier par dossier.

      (*) une crise sociale grave ferait remonter la gauche, une crise sécuritaire grave ferait remonter la droite, un scandale majeur d’état ferait remonter les extrêmes.


    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 14:45

      @Eric F

      Hors extrêmes, on n’imagine pas Hamon s’allier avec Wauquiez pour contrer la majorité, ni l’actuelle majorité éclater pendant ce quinquennat ou le suivant ...sauf crise majeure (*). Il y aura érosion, mais encore une fois, il suffit d’un gros tiers à l’actuel courant gouvernemental pour garder le pouvoir, même avec un système « proportionnel » dans lequel il jouera sur des « majorités d’idée » dossier par dossier.

      (*) une crise sociale grave ferait remonter la gauche, une crise sécuritaire grave ferait remonter la droite, un scandale majeur d’état ferait remonter les extrêmes.

      Hamon Wauquiez une coalition impossible, ils sont à des années lumières l’un de l’autre.

      EN ce qui concerne les députés LREM je pense qu’ils savent ce qu’il doivent à l’impérator, IL joueront les godillots tout le long de la magistrature.

      L’alliance de droites est utopique, comme celle de gauches.

      Il n’y aurait que la rue qui pourrait changer quelque chose, mais pour l’instant personne ne veut battre le pavé.

      Je pense comme vous que seuls une crise sociale ou un problème sécuritaire majeur pourrait regonfler les extrêmes , mais que feront-il de leur nouvelle bonne santé éventuelle.. Aussi mal que ce qu’ils viennent de faire ?


    • Fergus Fergus 20 janvier 2018 09:20

      Bonjour, moderatus

      Macron oscille surtout entre le centre-droit pseudo social et la droite libérale dure !


    • moderatus moderatus 20 janvier 2018 09:50

      @Fergus

      Macron oscille surtout entre le centre-droit pseudo social et la droite libérale dure

      Vous avez bien défini sa tactique
       
      Il se positionne au centre droit mais prend des mesures qui désarçonnent la droite car elles ne correspondent à leurs demandes . Sur certaines mesures, même des électeurs du FN sont tentés d’approuver.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 19 janvier 2018 13:19

    Mytholâtre contre Gastrolâtres. 


  • jymb 19 janvier 2018 13:25

    Etrange les chiffres que l’on nous sort

    Autour de moi, dans les discussions du quotidien les opinions sont beaucoup moins flatteuses 
    flambée des taxes, autophobie haîneuse militante flattée par LREM ( Les Radars En Marche) , reniement sans vergogne ( NDDL, 80 km/h) Eurolâtrie, promesses d’interdits nouveaux...

    Les pleins pouvoirs ont toujours amené des catastrophes en France..on est dans la spirale effrayante

    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 14:13

      @jymb

      flambée des taxes, autophobie haîneuse militante flattée par LREM ( Les Radars En Marche) , reniement sans vergogne ( NDDL, 80 km/h) Eurolâtrie, promesses d’interdits nouveaux...

      J’observe que pour l’instant ces mesures ne soulèvent pas la contestation, Pour NDDL 76 %des Français sont d’accord sur sa décision même si vous avez raison c’est un reniement.

      les pleins pouvoirs qu’il a aujourd’hui tiennent au fait que les Français sont désorientés par une opposition en capilotade et ne savent plus à quel saint se vouer.


    • Ouam Ouam 19 janvier 2018 17:18

      @moderatus
      justement c’est dans ces moment que ca pete (le mougon n’est plus dirigé)
      rappelles toi un mois avant 68, tout allais bien....


    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 18:53

      @Ouam

      Justement c’est dans ces moment que ca pete (le mougon n’est plus dirigé)
      rappelles toi un mois avant 68, tout allais bien

      Exact Ouam ; comme quoi rien n’est figé et toutes les surprises sont possibles.


    • Fergus Fergus 20 janvier 2018 09:47

      Bonjour, jymb

      Je ne sais pas où vous vivez, mais « dans les discussions du quotidien » chez moi, la politique de Macron est très largement, soit approuvée, soit observée avec attention mais sans hostilité, seule une minorité des interlocuteurs - dont moi-même - portant un jugement sévère sur le début du quinquennat.


  • Legestr glaz Ar zen 19 janvier 2018 13:34

    Et oui, lorsque les programmes des partis pro-européistes sont pratiquement identiques, il n’y a plus d’opposition. 

    Les programmes politiques des partis pro-européistes sont l’émanation des traités, l’application des règlements européens, des directives européennes, des décisions européennes, des recommandations européennes, des GOPE (grandes orientations de politique économique), des normes européennes. Comment serait-il possible pour des partis pro-européistes d’avoir des programmes opposés qui trancheraient les uns des autres ? D’ailleurs la constitution française a pris en considération ces obligations en instituant la force des traités supérieurs au droit national.

    Quant aux partis anti-européistes et pro-Frexit, les médias dominants aux mains des puissances de l’argent leur interdisent de s’exprimer. Ils sont muselés. Il n’y a donc plus d’opposition visible. Nous sommes revenus à l’ère de la bonne vieille URSS avec le contrôle de l’opinion par les médias aux ordres.


    • Les orientations programmatiques de l’Union européenne en matière économique, politique et sociale, sont intégrées aux traités et donc gelées.

    • Ces orientations sont juridiquement obligatoires et indiscutables au sein des institutions de l’Union européenne et des Etats membres devant les mettre en œuvre.

      Ouvrez ce lien en allant à la page 160, l’annexe 4, tout en bas du document.Vous constaterez comment la politique se conduit en France, en respectant les orientations venant de l’étranger. Le clivage droite-gauche est bel et bien mort dans une France européenne. Le clivage est devenu aujourd’hui pro-européen ou pro-Frexit. 

       http://www.economie.gouv.fr/files/programme_national_reforme_2015.pdf




    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 14:20

      @Ar zen

      Ouvrez ce lien en allant à la page 160, l’annexe 4, tout en bas du document.Vous constaterez comment la politique se conduit en France, en respectant les orientations venant de l’étranger. Le clivage droite-gauche est bel et bien mort dans une France européenne. Le clivage est devenu aujourd’hui pro-européen ou pro-Frexit.

      je pense que votre analyse est bonne, le clivage droite gauche était fictif puisque tout se décide à Bruxelles.

      la véritable option est entre le Fréxit ou la soumission totale.

      Le problème est que ceux qui ont défendu le Frexit ont été d’un maladresse qui ne pardonne pas.
      Pour l’instant , les Français sont encore sonnés par le résultat, ils ont décidé de laisser faire Macron, pour combien de temps ?


    • Eric F Eric F 19 janvier 2018 14:31

      @moderatus
      Si c’est soit Macron soit le Frexit, ce sera Macron, car il y aura toujours une majorité favorable à rester dans l’Union Européenne dont la France est l’un des fondateurs et piliers, non seulement les eurolâtres, mais aussi les eurocritiques non-europhobes.


    • Legestr glaz Ar zen 19 janvier 2018 18:26

      @moderatus

      Il y a surtout et avant tout un barrage médiatique terrible contre le Frexit. Cette option ne peut pas être, ne serait-ce qu’un hypothèse, dans les médias dominants. Reste le journal « Rupture », un mensuel.

      Je pense que les Français sont totalement désinformés et ne peuvent donc se faire une véritable opinion.

      Une très bonne idée votre article pour susciter les débats. Merci.

    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 19:09

      @Ar zen

      Il y a surtout et avant tout un barrage médiatique terrible contre le Frexit.

      Bien sur, mais ce barrage n’est pas que médiatique, il est Européen et politique.

      Il fait que cette idée se répande qu’il y a un avenir en dehors de l’Union Européenne telle qu’elle est aujourd’hui.
      Pas facile c’est vrai !
      merci pour votre appui.


    • pipiou 19 janvier 2018 22:48

      @Ar zen
      Mon pauvre ! L’UE n’existe que depuis l’élection de Macron ?

      Et Asselineau créerait un clivage à lui tout seul ?

      Tiens d’ailleurs Asselineau, le « principal opposant à Macron », on ne l’entend plus beaucoup ...


    • Legestr glaz Ar zen 20 janvier 2018 09:35

      @pipiou

      On peut voir les choses comme vous pipiou, mais on peut les voir différemment en faisant des mises en perspectives. 

      C’est ainsi que les différents présidents de la République qui se sont succédés de Mitterrand à Macron n’ont pas tous appliqué les mêmes traités puisque certains n’existaient pas encore. Il faut savoir que les traités sont « cumulatifs », qu’ils ne changent pas, mais qu’ils s’empilent comme un millefeuille, le traité suivant venant « compléter » le précédent.

      Traité de Rome 1957, traité de Maastricht 1992, traité d’Amsterdam 1997, traité de Nice 2001, traité de Lisbonne 2007. Les présidents ont donc appliqué les dispositions des traités signés par la France au fur et à mesure qu’ils étaient ratifiés. Le piège européen se refermait de plus en plus, les transferts de souveraineté s’accéléraient ; 

      Sarkosy a commencé durant son mandat à appliquer le traité de Lisbonne, suivi par Hollande et aujourd’hui par Macron. 

      La jonction de la gauche et de la droite s’est faite progressivement, au fur et à mesure que les traités étaient signés. Aujourd’hui, au sein de l’UE, c’est la politique décidée à Bruxelles qui s’applique en France et ceci est inscrit dans la Constitution française. Les traités européens ont une force supérieure aux lois nationales. Le Conseil d’Etat est là pour y veiller. Au sein de l’UE il n’y a donc plus d’opposition bien nette entre gauche et droite puisque les traités imposent une politique ordo-libérale et ce sont ces traités qui commandent !

      Alors, effectivement pipiou, rares sont les partis qui proposent le « Frexit ». Il y a, à ma connaissance, l’UPR et le PRCF et c’est tout. Mais les Français sont à plus de 30% contre l’Union européenne. Ce sont de purs européistes qui le disent : Léa Salamé et Jean Quatremer, c’est dire !



      Et un bonus pour vous si vous voulez faire d’autres mises en perspective.


    • Martha 20 janvier 2018 11:40

      @pipiou

       « ...., on ne l’entend plus beaucoup... »

       Ne comptez pas sur les médias pour en entendre parler, cela fait plus de dix ans que cela dure...

       Il a eu raison sur tous les points et lors « des présidentielles », il a placé la barre très haut, exactement là où elle doit l’être :
       => Cela fait un « garde-fou » puissant, qui tient le gouvernement actuel par le collet.

       F.A. et E.M. sont tout les deux du même pôle administratif, le premier est issu d’une formation plutôt scientifique (HEC), le second, plutôt littéraire. Ils ont choisi deux postures opposées vis a vis de l’Europe du traité de Lisbonne, de l’Euro et de l’OTAN.
       
       Nous assistons là, au plus haut niveau, à un pari.
       Ce qui oblige à se donner les moyens et à faire tout ce qu’il faut pour le gagner.

       Les Français ont bien compris ce qu’il se joue-là et c’est ce qui explique leur silence interrogatif actuel.


    • Fanny 20 janvier 2018 15:47

      @Ar zen

      Ceux qui votent, les retraités en particulier, ont la trouille d’un moins 10% voire moins 15% sec sur leur pouvoir d’achat en cas de Frexit. Un peu moins en France, mais les retraités aiment à se regrouper en troupeaux et prendre l’avion pour contempler les vaches (sacrées) à l’autre bout du monde, et là ce sera moins 15% sec. Nos concitoyens sont conscients que nous vivons 20% au-dessus de nos moyens (merci à nos guides mondialistes), que seul l’euro nous protège en nous autorisant une balance commerciale au fond du trou sans trop de dommages, et que notre dette est encore soutenable grâce à notre patrimoine de 15 milliards d’euros que nous hypothéquons (sans le reconnaître). Un Frexit ne pourrait être que la conséquence d’une crise très grave au plan mondial, entraînant un effondrement de l’euro.


    • Fanny 20 janvier 2018 18:03

      @Fanny
      erratum : 15000 milliards, pas 15


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 19 janvier 2018 13:40

    Petite leçon d’humilité à l’attention de la caste dominante : Le Christ s’habilla donc comme un simple et pauvre forgeron et vient demander de l’embauche à l’atelier d’Éloi.

    • Que sais-tu faire ? demande celui-ci.
    • Je sais forger et ferrer aussi bien que qui que ce soit au monde.
    • Que dis-tu de ce fer que je viens de forger ?
    • Pas mal, mais on peut faire mieux.
    Hospices de Beaune, Bourgogne, France. Tapisserie de Guigone de Salins, représentant saint Éloi.

    Là-dessus, et sans attendre, Jésus forge un fer bien mieux fini, bien plus élégant que celui d’Éloi. Mais il ne s’arrête pas là. Ayant vu à la porte de la forge un cheval en attente d’être ferré, Jésus lui coupe la jambe, la met sur l’enclume, pose le fer, puis rattache la jambe au cheval qui paraît ne s’être aperçu de rien. Colère d’Éloi qui, pour relever ce défi, coupe une autre jambe du cheval et s’apprête à y poser un fer. Mais le cheval, cette fois, saigne, hennit de douleur, s’abat, et mourrait bientôt si Jésus n’arrêtait miraculeusement l’hémorragie avant de remettre la jambe en place. Du coup, Éloi capitule. Il prend son marteau et brise son enseigne en disant :

    • Qui que tu sois, c’est toi le maître et c’est moi le compagnon.

    Alors le Christ :

    • Heureux celui qui s’humilie.

    Éloi comprend enfin à qui il a à faire et se prosterne.

    • Je te pardonne, dit le Christ, car je te crois guériReste « Maître sur maître » ; mais souviens-toi que je suis seul « Maître sur tous ».

    Il monte en croupe derrière le cavalier propriétaire du cheval dont deux jambes avaient été coupées. Et ils s’en vont. Éloi, qui n’est décidément pas au bout de ses surprises, comprend alors que ce cavalier était saint Georges.


    • papijef papijef 20 janvier 2018 12:53

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      il s’agit là d’un mythe, et les mythes nous abusent.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 20 janvier 2018 12:59

      @papijef


      et pourtant, nous nous retrouvons bien dans le même climat qu’en 1789, Mytholâtres (royalistes, pro-famine, gibelins, ioniens, lunaires) contre gastrolâtres (naissance de la bourgeoisie, économie capitaliste et consummériste selon le modèle de Bernays, neveu de Freud, obsolescence programmée, solaire et patriarcale). Relisez d’ORCET.

    • papijef papijef 20 janvier 2018 18:20

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      ne parlons pas de mythes boches avec Freud, de mythes à l’abbesse avec les royalistes. Ce dont je suis certain est que la vieillesse abolit les mythes.


  • Elixir Elixir 19 janvier 2018 13:40

    Francis Lalanne penserait à 2022.

    De quoi redonner l’espoir au PS peut-être, voire même aux français...


  • zygzornifle zygzornifle 19 janvier 2018 13:50

    Macron a un autoroute devant lui et il ne sera pas flashé .....


    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 14:32

      @zygzornifle

      Pour l’instant je suis comme vous , je ne sais pas ce qui arrêtera Macron.
      IL prend des mesure de droite et de gauche, il regarde d’où souffle le vent.

      Il veut faire passer de mesures sociales, qu’avait annoncées, et pour cela prend de mesures comme NDDL ou 76 % des Français sont d’accord.


    • Eric F Eric F 19 janvier 2018 14:33

      @zygzornifle
      bah oui, il occupe la file du milieu des deux sens....


    • Diogène diogène 19 janvier 2018 16:53

      @Eric F

      si c’est une route à trois voies, soit il avance, soit il recule, soit il fait les deux, mais c’est quand même difficile, sauf a couper en deux la bagnole...

      si c’est une deux fois trois voies, il ne peut pas être des deux côtés du terre-plein en même temps, sauf s’il a les don d’ubiquité qui est une légende

      mais s’il avance et qu’il recule, comment veux-tu...  ?

    • Eric F Eric F 20 janvier 2018 10:47

      @diogène
      ouaih, mon image n’était pas forcément très parlante smiley disons qu’il applique des mesures de droite modérée sur certains points et des mesures de gauche modéré sur d’autres (pas beaucoup, du reste).


  • zygzornifle zygzornifle 19 janvier 2018 13:55

    Malgré ces mesures qui rognent le pouvoir d’achat, les Français semblent vouloir tenter cette aventure...


    les Français pour la plus grande majorité sont les mougeons de Macronurge (version actuelle des moutons de Panurge) atteints en plus du syndrome de Stockholm, plus ils sont défoncés plus ils en redemandent ces adorateurs d’Anouna-Nabila et de foot .... 

    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 14:34

      @zygzornifle

       Des moutons de Panurge qui n’on plus confiance en leurs anciens Bergers et qui se regroupent autour d’un Berger unique, ce qui n’est pas bon pour la démocratie.


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 19 janvier 2018 15:32

    En réalité, nous n’avons pas le choix, le collier est bien serré autour du cou, et les gens le sentent bien même s’ils ne savent pas. Tout est factice comme dans un village Potemkine, des nouvelles factices dans un monde factice.

    Le commerce et la concurrence ? Les pays nous achètent jusque de quoi ne pas sombrer, ce qui serait potentiellement dérangeant, alors comme par hasard, une commande d’Airbus vient à point nommé. Parce que nos avions sont meilleurs ou moins chers ? Non, juste pour sauver l’entreprise de la faillite et éviter une vague de mécontentement.

    La dette ? Une plaisanterie, on continue à nous prêter de l’argent à un taux pratiquement nul pour que les fonctionnaires puissent être payés et on ferme les yeux sur nos déficits énormes pourvu que l’on reste dans les clous que l’on nous a assigné. Pas de vagues, ce serait mauvais pour les affaires.

    Les immigrés ? Une aubaine pour faire taire les velléités patriotiques qui seraient contraires aux intérêts des décideurs apatrides qui ont planifié notre avenir.

    Et le plus beau, c’est que ce système est plébiscité par la majorité de nos « compatriotes », car ils préfèrent de loin la gamelle assurée, même si elle est chichement répartie, même si on leur donne juste le minimum pour vivre. J’aurais dû en faire un article, mais le courage me manque.


    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 16:07

      @Gilles Mérivac

      Et le plus beau, c’est que ce système est plébiscité par la majorité de nos « compatriotes », car ils préfèrent de loin la gamelle assurée, même si elle est chichement répartie, même si on leur donne juste le minimum pour vivre. J’aurais dû en faire un article, mais le courage me manque.

      On se demande ce qui se passe. La dette explose, l’immigration nous répète Bruxelles est un phénomène que l’on ne peut combattre. les mesures antisociales se cumulent. Le mondialisme est à ce prix.

      Et les Français ont l’air d’accepter cette situation sans rechigner

      Écrivez votre article, Gilles il faut toujours se battre pour des causes qui paraissent perdues. Ce sont les combats les plus nobles. Notre impact est minuscule, mais au moins on n’aura pas étés complices par notre silence.


    • Ouam Ouam 19 janvier 2018 16:47

      @moderatus
      salut a vous deuxs.
       
      Le constat il est la, sous vos yeuxs, nous sommes plusieurs à le voir...
      Et alors,si le reste de la masse beelante refuse de la voir, pour diverses raisons qui vonts de la peur, la crainte, le neant possible, le profit, le conflit d’interet, la lacheté, la bétise, l’inculture, l’ignorance ..... (liste immense de causes multiples)
       
      que voulez vous faire ?
      a part regarder le chateau s’ecrouler, et commencer à prendre les devants....
       
      Sinon on reste comme le hamster à tourner comme un con, plus d’autres solutions que d’ouvrir la cage et voir ailleurs, c’est un triste constat, je ne pensais pas un jour en arriver la, mais j’ai pris ma décision ces derniers temps, je creuse pour éviter l’erreur, j’en suis la.
       
      Lorsque j’aurai envie de me sucider je le ferai seul et de mon propre chef, un peu comme le dernier des mohicans pour illuster la chose, et n’ai pas du tout envie d’y etre invité à nouveau par une masse beelante suiveuse comme dans l’expétrience ce milgram qui se soumet, pour se soummettres sans jamais refléchir ou tenter de réfléchir sur quel est sa vie et son mode de vie (civilisationnel et culturel)
       
      Apres tout chacun sa merde et dieu pour tous....
       
      De mon coté jeté l’eponge, je suis fatigué.... et ca ne fera qu’un petit trou e plus dans la caisse, je compterai sur vous pour y pallier, jusqu’a que comme moi, le ras le bol apparaisse aussi chez vous...etc...
      ca s’ecroulera tt seul, lorsque plus personne n’entretiendra ce systeme, ce qui est peut etre le but ? (Un raz social et societal sur ce pays.... la je ne le sais pas, et je n’ai plus envie de le savoir, je m’en fous désormais pour etre franc)
       
      Un systeme coranique, bonne chance pour le faire raquer,
      un peu comme les impots percus en Afrique,
      les chiens ne fonts pas...des chats... et n’en onts jamais fait....
       
      Tout le monde l’a oublié.... pas moi !


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 19 janvier 2018 17:45

      @Le Panda
      Ce genre de scandale ne m’intéresse même plus, tant c’est courant. Ce qui me fait sourire, c’est que votre commentaire est moinssé, il y aurait des fonctionnaires de Bercy venant sur agoravox ?
      Etonnant, non, comme disait Desproges.


    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 18:44

      @Ouam

      salut Ouam, je ne te reconnais pas dans ces lignes,

      On a encore des choses à dire et des positions à défendre ;
      Aujourd’hui il est trop tôt pour jeter l’éponge.
      A très vite.


    • Ouam Ouam 20 janvier 2018 01:36

      @moderatus
      Oui c’est bien moi, hélas mon compte n’est pas piraté....
      Tu a raison, mais j’en ai juste un peu marre de jouer les donquichottes lorsque certains dorment.
       
      Ce lien est pas mal, c’est un assez bon résumé qui est tres simplifié
      car les confs de abbassy qui expliquent la meme chose c’est des dizaines d’heures, et bien plus pointu, avec certes bcp plus de détails et infos.

      si tu à le temps ecoute ca dure environ 1h15, c’esyt Willy qui à posté ca.
       
      https://www.youtube.com/watch?v=3JNGrqVcxvQ
       
      C’est super simple a comprendre et bien expliqué.
       
      « On a encore des choses à dire et des positions à défendre ;
      Aujourd’hui il est trop tôt pour jeter l’éponge.... »
       
      C’est toi qui a raison pour ceci... je le sais très bien.
      Mais bon ,j’en ai juste un peu marre, apres tout si tel est leur destin,
      que le destin fasse son oeuvre....
       
      A nager à contre courant....on finit par s’épuiser ...
      Et les cons..ils me fatiguent (pas toi bien sur, mais tu l’avais déja compris avant que je l’écrive)
       
       
      A +


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 janvier 2018 08:17

      Bonjour moderatus,

      Vous avez probablement constaté comme moi combien tout au long de votre vie, les libertés ont diminué, interdiction de ci ou de çà, permis obligatoire pour ci ou pour çà. Ce sont des conséquences inéluctables de l’augmentation de la population. Vous pouvez être sûr que ce qui est vrai pour les libertés le sera pour la subsistance. Le généticien Albert Jacquard avait au moins le mérite d’être logique en plaidant en même temps pour la natalité et la diminution des ressources allouées à chacun.

      C’est le chemin que nous prenons et il n’y en a plus d’autres, démographie oblige. Nous verrons de plus en plus la convergence vers une administration étatique et totalitaire et une oligarchie économique et financière. Les deux sont tout-à-fait compatibles comme le démontre quotidiennement la Chine. Mais les partis de gauche ne l’admettront pas ouvertement, que ce soit les socialistes, les communistes ou les insoumis. Le fait que leurs aficionados jugent négativement ce type de commentaires est cependant révélateur. Ils ne peuvent donc pas s’opposer vraiment à Macron, puisque celui-ci est dans la même logique.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 janvier 2018 08:24

      @Le Panda
      Cela me rappelle des affiches vues dans des pays que je ne nommerais pas, où l’on voit un pied qui écrase un insecte répugnant, symbole de la corruption. Quand vous voyez cela, vous pouvez dire à coup sûr que la corruption est tellement généralisée qu’il est impossible de la cacher.

      Actuellement, c’est la même chose chez nous avec les paradis fiscaux. Si on en parle tant, c’est que la pratique est devenue absolument générale. On jette au peuple de temps en temps une victime qui a dépassé la date de préemption, et tout continue comme si de rien n’était.


    • moderatus moderatus 20 janvier 2018 10:21

      @Ouam

      Salut Ouam

      J’avais craint que ton compte soit piraté.

      je suis comme toi, nager à contre courant me fatigue, mais quel est l’intensité de cde contre courant ?

      Il y a des groupuscules qui s’interdisent de réfléchir et sont dans l’intégrisme . Mais je pense qu’ils son plus visibles parce que minorités solidaires partisanes et agissantes.

      espèrons que la majorité silencieuse donne de la voix.


    • moderatus moderatus 20 janvier 2018 10:29

      @Gilles Mérivac

      Bonjour Gilles

      c’’est le chemin que nous prenons et il n’y en a plus d’autres, démographie oblige. Nous verrons de plus en plus la convergence vers une administration étatique et totalitaire et une oligarchie économique et financière.

      le souci est que la démographie est disparate.
      Notre démographie est en chute libre en Europe, nous n’arrivons m^me pas au renouvellement des générations, mais nos partisans de la mondialisation ont la solution.

      comme en Allemagne ,la solution n’est pas de relancer la natalité mais de compenser par l’immigration.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 janvier 2018 10:45

      @moderatus
      Bien sûr, l’immigration est le moyen évident pour parvenir à l’avènement de cet état tout-puissant digne de 1984 et l’abêtissement des masses par la consommation n’en est que le pendant.

      Vous espérez encore une opposition, mais d’où pourrait-elle venir ? Il faut des cadres pour l’organiser et ceux-ci ont tous été acheté ou réduits au silence. Dans notre société ne réagissant plus que par l’émotion, si quelqu’un ne convient pas, on va fouiller dans son passé pour en extraire un fait pas très reluisant que l’on va jeter en pâture aux foules qui vont baisser le pouce, comme dans les arènes romaines.

      Quand il n’y a rien, on propose le paquet, comme par exemple garantir le niveau de vie de toute la famille la vie entière, en échange par exemple d’un débat manqué, comme on achète certains boxeurs pour qu’ils perdent le match. Si vous connaissez des gens capables de résister, dites-le moi, on devrait les exposer dans une vitrine !


    • moderatus moderatus 20 janvier 2018 11:29

      @Gilles Mérivac

      Vous espérez encore une opposition, mais d’où pourrait-elle venir ?

      le calme actuel et la résignation, peuvent commuer en révolte.

      les problèmes de sécurité , les problèmes de terrorisme, les résultats sur le pouvoir d’achat peuvent changer la donne.

      je pense que « la révolte viendra du rejet de l’immigration. »
      J’ai écrit un article avec ce titre.

      On ne peut recevoir plus d’immigrés qu’on ne peut iintégrer. Si on ne respecte pas cette règle on va au devant de problèmes qui seront insolubles .


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 janvier 2018 11:52

      @moderatus
      « le calme actuel et la résignation, peuvent commuer en révolte. »
      Vous vous faites des illusions, cela fait des années que j’entends cette phrase et rien ne vient. Et comme en Grèce, les gens s’habitueront et rien ne viendra.

      « les problèmes de sécurité , les problèmes de terrorisme, les résultats sur le pouvoir d’achat peuvent changer la donne. »
      Tant que l’on assure le minimum vital, les gens ne bougent pas. Le terrorisme n’est presque plus un problème puisque les stratèges ont jugé possible la conquête pacifique de l’Europe.

      « la révolte viendra du rejet de l’immigration. »
      Alors pourquoi les électeurs votent-ils avec constance pour des partis immigrationnistes ?

      Je comprend que ce soit frustrant de ne pouvoir rien faire, mais le point de non-retour a été dépassé, désolé.


    • moderatus moderatus 20 janvier 2018 12:01

      @Gilles Mérivac

      Alors pourquoi les électeurs votent-ils avec constance pour des partis immigrationnistes ?

      Je comprend que ce soit frustrant de ne pouvoir rien faire, mais le point de non-retour a été dépassé, désolé.

      Les Français sont dans leur grande majorité contre la politique d’immigration actuelle , toutes les enquêtes le confirment.

      mais pour porter des projets il faut des leaders crédible, où étaient-ils aux dernières élections ?

      Ils ont alors voté par défaut non pour le meileur , mais pour celui qui leur paraissait le moins mauvais.

      mais dans 4 ans il faut espérer de nouveaux visages et des leaders convaincants. reprendre les mêmes ne servirait à rien ce serait redonner à Macron un mandat supplémentaire.

      je crois qu’il faut conserver un espoir , tenu , mais réel.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 janvier 2018 12:49

      @Ouam
      Bonjour Ouam,
      Quand on est engagé dans une cause ou dans une œuvre, on a tous besoin d’un soutien (l’exemple du Panda est éloquent), sinon nous finissons par nous décourager. Sur ce site, c’est encore plus difficile, car nos idées sont minoritaires. Ce combat est de longue haleine, il est bon d’économiser nos forces, pour ma part je ne réponds donc que sélectivement aux interventions, mais chacun fait ce qu’il juge bon, naturellement.
      En tout cas, bon courage pour la suite !


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 janvier 2018 15:41

      @moderatus
      Quand le peuple est prêt à un changement radical et ne se laisse pas embobiner, les leaders apparaissent naturellement, comme cela a été le cas en Autriche ou en Pologne. Dans le cas contraire, cela donne Macron.


    • moderatus moderatus 20 janvier 2018 17:58

      @Gilles Mérivac

      Quand le peuple est prêt à un changement radical et ne se laisse pas embobiner, les leaders apparaissent naturellement, comme cela a été le cas en Autriche ou en Pologne. Dans le cas contraire, cela donne Macron.

      Entièrement d’accord avec vous, mais le peuple a besoin de leaders en lesquels ils puisse avoir confiance. Il cherche un dirigeant fort, il cherchent même de l’autorité, car ul faut remettre de l’ordre dans le pays.

      Qui en France a donné cette image dans l’opposition ?

      se révèlera-t-il dans les années qui viennent , nous n’avons pas aujourd’hui la réponse.

      un Macron, un jeune homme ou jeune femme souverainiste va-t-il se révéler ?


    • Ouam Ouam 20 janvier 2018 20:54

      @moderatus, G Mérivac, cettegrenouilleci, etc...
       
      En 1Er merci pour le soutien.
       
      J’ai suivi un peu plus bas le reste de la discussion,
      puis-je me permettre de la commenter, vous comprendrez
      certainement ensuite pourquoi je ne suis pas optimiste.
       
      Je préfere vous y faire réfléchir avec quelques questions avant d’aborder le reste.
      1) Pensez vous l’humain incorruptible et sans défauts ?
       
      2) Pensez vous qu’un parti politique n’a pas d’idéologie déterministe (Direction) ?
       
      3) Pensez vous qu’un parti déterministe puisse approuver
       naturellement une bonne idée d’un autre parti ?
       
      4) Pensez vous qu’un parti ne puisse pas entrer « sous infuence » de n’eimporte quel groupe lobbyste ?
       
      5 ) Etc.... la liste est trop longue, concentrons nous sur ces 4 questions
       
      A partir des points 1 à 4, vous constaterez de vous meme que le parti politique ne peut etre que :
      Au mieux dévoyé, corrompu, idéologue et corruptible ...

       
      Bonne chance à celui qui à envie de se risque à m’expliquer l’inverse smiley
      Ou il va falloir qu’il fasse preuve d’une imagination machiavélique.
       
      Rien que sur le point No2, la suite de vos conversations d’ici le démontre,
       
      ce n’est pas un reproche ni un jugement, surtout pas, mais un constat.
       
      Des faits ?
      Vous parlez d’une politique ELUE à moins de 25% par l’ENSEMBLE DES VOTANTS.
      Je l’ai mis en majuscules, car pour vous indiquer que les abstentionnistes
       non comptés comme moi existent et ne rentrent pas dans le gabarit du %
       
      Le constat, nous en sommes OU ?
      avec ce principe au mieux dichotomique de la séparation de citoyens entre euxs, les relégants comme gogos dans leurs chapelles au profit d’un petit nombre
       
      A rien...
       
      Enfin si...de moins en moins de libertées et de démocratie fondamentale,
      l’humain restant l’humain (Je parles ici de l’Oligarche élue)

      De plus attendre d’un tiers gouvernance, amha semble faire preuve d’une difficile sortie de l’enfance
      Cad un besoin d’autorité voir d’autoritarisme (Désolé si j’en choques certains ) si ce n’etais pas assez clair.
       
      Ce système est non viable, sauf si vous m’expliquez que tout va bien...
      Et effectivement mon requisoire tombes en miette, mais qui osera l’affirmer ici en y ayant réfléchi un peu ?
       

      Il vous faudra combien de temps ?
      Etes vous immortels pour attendre encore et subir le joug de cette caste ?
       
      Ou croyez vous à un paradis qui corrigera ces erreurs dans un hypothétique « ailleurs » ?

      La religion sert à cela (entre autres ^^) d’ou les liens entre le pouvoir et celui ci (au passage)
      et nullement à le combattre ou à en freiner l’expansion,
      Au mieux pour un dicter une autre forme d’eternelle soumission et de « non libre arbitre »
      (et oui.... gros soupir....)
       
      La seule et unique solution est un systeme non dirigiste SANS doxa dominante,
      cad sans idélogie fixée préalablement.
      cf : le communisme, socialisme, le libre marcé à tout craint, etcet.....
       
      Car l’humain enfermé dans ce carcan, meme lucide, finit souvent par y perdre son « libre-arbitre »
      j’entends par la à briser ses chaines et pouvant choisir un jour un texte de loi
      plutot communiste dans son fondement et l’inverse le landemain tant qu’il juge que
      c’est la meilleure solution pour son pays, ou la défense de ses propres interets.
       
      Non oubliez macron$, le sois disant sans direction....
      celui qui est un peu « finaud » sait et percoit avec les actes de celui-ci
      pour qui le « bailleur de fonds » travaille, n’ose pas dire le « tonton » mais n’en penses pas moins,
      et celui qui prétendra qu’il oeuvre pour « son peuple » aura ce jour fait preuve d’une immense BA, me dérider les zigomatiqes jusqu’aux oreilles...
       
      J’y reviens sortant de cette apartée,
      Npous constations donc les points évoqués ci dessus, il faut donc trouver une AUTRE
      solution démocratique, certes non parfaite, mais celle assurant la pluralitée maximale,
      et non dirigée par une pensée unique, et ne pouvant etre dévoyée par un petit groupe de personnes.
      ca fait au bas mot au moins 3 axes.
       
      La seule solution, c’est NOUS, oui NOUS TOUS, chacun participant (si il le veut bien sur)
      à l’espace démocratique (vote et proposition des lois) et ceuxs qui proposent les lois et en fixent le cadre ne peuvent bien sur les voter (barriere de sécurité).
       
      Il est de plus très simple et peu couteux grace désormais à internet presque partout
      et auxs groupes de discussions, de faire comme en Suisse un espace « sécurisé »
       
      Nous ne sommes JAMAIS ASSEZ PRUDENT le diable se nichant dans le plus petit détail
      separer le compte et la validation de celui ci par un principe de « blockchain »,
      comme les cryptos monnaies, rendant celui-ci difficilement attaquable (Hack etc) par des pays etrangers
      ou des tiers.
       
      La solution « la moins pire » cad la plus démocratique est ici, si vous desirez y jeter un euil ?
       
      http://wiki.gentilsvirus.org/index.php/Constitution_Wiki_Etienne_Chouard
       
      Certes ce n’est pas le système parfait, mais certainement le « moins pire »
       
      Si quelques uns s’accrochent encore à leurs combats de coqs, je vous invite à lire
      le manifeste des partis , de simone veil qui est ici en PDF
      https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=0ahUKEwiJjZzYoOfYAhUNZlAKHXdKDuYQFggnMAA&url=http%3A%2F%2Fetienne.chouard.free.fr%2FEurope%2FSimone_Weil_Note_sur_la_suppression_generale_des_partis_politiques.p df&usg=AOvVaw0aXc0cbRMVGSO9U87m_YdF
       
      Ou ici déja publié sur A Vox
      https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/note-sur-la-suppression-generale-157757
       
      Voila pourquoi, au vu de la triste capacitée intellectuelle de nos « elites oligarchiques » du moment,
      leur dévoyement systématique à leurs unique profits ou de leurs tiers,
      je n’ai rien d’autre à proposer que la solution ci dessus,
      et je suis un peu pessimiste pour ne dire plus.
       
      Un exemple concret ET récent pour illuster.
      Le passage de 90 à 80 (et de plus n’etant PAS concerné) qui à fait preuve d’un arbitraire sans nom, n’est la que pour servir les grands goupes autoroutiers et une manne d’etat
      pour celui qui à essayé de comprendre le bien fondé de cette loi.
      Cela à un nom : Racket, mafia et traffic d’influences.
      Car la sécuritée de l’individu ou/ou du groupes d’individus n’a pu etre démontré.
       
      Ce que vous en pensez, je ne sais pas ?, je ne répondrai pas à votre place, je pose souvent des questions...
      N’ayant pas « LA » certititude, mais plus sur une base de reflexion qui s’appuie sur la connaissance des faits dont je dispose.
      Et en regardant ce qui se passe chez les autres.... la réponse est la.
       
      Le reste n’est que du doigt mouillé, ou de la supputation hazardeuse, ou de l’idéologie.
       
       
      Je vous salue tous bien en bloc (sauf les cons )


    • moderatus moderatus 21 janvier 2018 11:00

      @Ouam

      Bonjour Ouam.

      pas besoin de merci pour les soutien, il est souvent réciproque.

       Et je vais te dire quelque chose
      , Agoravox a besoin de gens qui ne raisonnent pas comme des tambours,
       ne réfléchissent pas comme des miroirs,
      et ne se mettentr pas en meute pour chasser ceux qui ne pensent pas comme eux.
      Alors on a besoin de gens comme toi, m^me si parfois nos idées peuvent diverger, on sait que le dialogue , l’échange seront toujours présents.

      je vois que tu as repris ton esprit d’analyse critique , et je vais te répondre point par point

      1) Pensez vous l’humain incorruptible et sans défauts ?
      ça se saurait
       
      2) Pensez vous qu’un parti politique n’a pas d’idéologie déterministe (Direction) ?
      C’est le propre d’un parti, avoir une ligne directrice souvent idéologique
       
      3) Pensez vous qu’un parti déterministe puisse approuver
       naturellement une bonne idée d’un autre parti ?

      IL le faudrait, c’est la philosophie de Onfray que je partage. L’opposition systématique, est un enfermement idéologique qui bloque toute action positive.
       
      4) Pensez vous qu’un parti ne puisse pas entrer « sous infuence » de n’eimporte quel groupe lobbyste ?

      C’est certain, les lobbies essayent d’infiltrer les partis et de les manipuler.

      Toutes ces raisons font que je n’ai personnellement adhéré à aucun parti, et que je vais comme tu dis chercher les bonnes idées dans tout l’éventail politique, en me foutant de l’étiquette, ce qui désarçonne certains lecteurs qui veulent par force mettre les gens dans des cases puisque eux y sont.

      Alors avant d’étudier tes liens ,je vais te dire comment je vois les choses, et pourquoi en France ce la ne fonctionne pas,
      Nous sommes dans un semblant de démocratie.

      primo La démocratie représentative est un leurre,
      une grande partie du peuple n’y est pas représentée. Un système mis en place pour préserver une alternance répétitive, soi disant pour la stabilité du régime

      Secundo La consultation du peuple est inexistante

      Et quand on le consulte, on bafoue sa décision.
      Il faudrait que sur des sujets importants , l’immigration, aller faire la guerre là où on n’a rien à y foutre, la sécurité, le peuple soit consulté comme dans d’autre pays qui pratiquent la votation.

      Alors tu me diras le système ne le permet pas tel quel.
      Alors il faut le changer, et si ça rechigne exiger de le changer. Il faut peut être un jour se mettre dans une saine colère non ?

      de toutes les façons Ouam, il faut garder notre liberté de penser et notre potentiel critique.
      Tout sauf la soumission, ou baisser les bras.



    • Eric F Eric F 21 janvier 2018 12:11

      @moderatus
      « primo La démocratie représentative est un leurre » 
      Sauf que c’est le seul système démocratique concrètement possible pour un grand pays, on n’est plus à Athènes où les citoyens (c’est à dire en fait 10% de la population) se réunissait sur la place de la ville pour débattre.

      La question de la représentativité ne relève pas du principe, mais des modalités (types de scrutin, critère de citoyenneté...). Le système uninominal reproduit localement le même phénomène que la présidentielle au niveau national : le courant majoritaire l’emporte dans la plupart des circonscriptions, certains courants minoritaires mais importants sont éliminés partout. Par contre la proportionnelle intégrale conduit à un morcellement donnant des majorités instables et composites donc paralysées (voire impossibles, d’où les dissolutions fréquentes). De nombreux pays ont un système mixte, mais ça brouille la « lisibilité ».
      Aucun système n’est parfait, il faut trouver le moins mauvais compromis, comme souvent dans la « vraie vie ».

      « Secundo La consultation du peuple est inexistante » 
      Elle existe mais de manière limitée. Là aussi il y a un équilibre à trouver pour définir les « sujets majeurs » qui peuvent en faire l’objet et les conditions de l’« initiative », pour éviter une votation perpétuelle. Puisqu’il y a désignation de représentants, ceux-ci sont habilités à statuer pendant la législature sur la plupart des sujets, guerre incluse (le parlement n’est pas toujours consulté).
      Un sujet comme l’immigration que vous évoquez pourrait entrer dans les cas « d’initiative populaire », encore faut-il que les institutions prévoient ce type de scrutin (actuellement en France la procédure est bridée et n’a pas été encore mise en œuvre), et cela doit être conforme aux principes de la constitutions (par exemple il ne pourrait être envisagé de critère ethnique)


    • moderatus moderatus 21 janvier 2018 13:00

      @Eric F

      Bonjour,

      « primo La démocratie représentative est un leurre » 
      Sauf que c’est le seul système démocratique concrètement possible pour un grand pays, on n’est plus à Athènes où les citoyens (c’est à dire en fait 10% de la population) se réunissait sur la place de la ville pour débattre.

      la démocratie représentative réside dans le fait d’élire des députés qui vont représenter les peuple à l’assemblée.

      faute de proportionnelle cette démocraties est dévoyée et le peuple non représenté et ses volontés non appliquées.

      la plupart des pays fonctionnent avec la proportionnelle ou une part de proportionnelle. et ensuite des coalitions. et ça marche.

      « Secundo La consultation du peuple est inexistante » 
      Elle existe mais de manière limitée.

      désolé mais en France c’est inexistant depuis des décennies. la dernière consultation a été faite pour l’union Européenne, et jamais respectée.

      Ses domaines peuvent être nombreux .Pas la hauteur de l’eau dans les WC comme en décide l’Europe.

      Sur de sujets comme l’immigration, le critère ethnique n’a rien à voir , le critère de nécessite et de compétence oui.
      les Français veulent freiner l’immigration, ils savent qu’on ne peut recevoir plus d’immigrés qu"on ne peut intégrer. je parle d’immigration économique bien sur.

      La décision de faire la Guerre en Libye , en Syrie, avec les conséquences économiques et les conséquences humaine, devrait donner lieu à une consultation du peuple.

       il y a des sujets cruciaux sur lesquels faute de véritable démocratie représentative , on devrait faire appel à la démocratie directe. Cette attitude correspond à la définition même de la démocratie.


    • Fanny 21 janvier 2018 13:23

      @Le Panda

      Un peu de provoc. ne fait pas de mal, mais ça part d’un bon sentiment : non, les haut-fonctionnaires ne sont pas coupables. Ne pas se tromper de cible.

      L’EducNat paye mal nos enseignants en comparaison d’autres grands pays de l’UE : le niveau des élèves baisse et nous classe assez mal. Peut-on parler de cause/effet ? C’est fort possible, car un corps enseignant au statut rehaussé serait plus exigeant vis-à-vis de lui-même et des élèves, et serait moins accroché à des syndicats débiles qui n’affrontent pas les vrais problèmes (des moyens ! des congés ! des moyens ! des congés ! …).

      Les haut-fonctionnaires de Bercy gèrent des milliards. Ils considèrent à bon droit qu’ils méritent bien le salaire de cadres sup du privé, telle cette dame Pénicaud qui a fait fortune dans le yaourt. Si la fonction publique les paye médiocrement, ils se sauveront pour faire fortune dans le yaourt ou la banque privée (voir les salaires versés par GS). Sauf pour les démagogues et les hypocrites, ces haut-fonctionnaires ne sont pas coupables de vouloir très bien gagner leur vie, puisqu’ils en ont la possibilité dans le système tel qu’il est, et le talent.

      Pour avoir les meilleurs gestionnaires à la tête de l’Etat, il faut les payer très cher. Il est indispensable d’avoir les meilleurs, compte tenu des enjeux. Les cas de conflit d’intérêt (spécialistes de fiscalité d’entreprise) devraient être traités à part par la réglementation.

      Que faire ? Je crains qu’il n’y ait pas de bonne solution dans le contexte de la mondialisation. Ce système s’effondrera peut-être un jour du fait de ses multiples dérives, mais en attendant, il faut bien accepter que des hauts-fonctionnaires gagnent très (trop ?) bien leur vie. Ce n’est pas un drame, cela ne fait pas d’eux des très riches, simplement des gens qui n’ont aucun souci d’argent.

      Mais il faut surtout relever le niveau et les salaires des enseignants, car là - à l’école - se joue notre avenir.


    • Eric F Eric F 21 janvier 2018 19:54

      @moderatus
      Bonsoir.
      La question est celle de la « bonne » dose de proportionnelle, par exemple l’Allemagne a un système mixte. Il existe des système avec « prime » à la liste ou coalition arrivée en tête, comme désormais en Italie, mais c’est du tripatouillage. La proportionnelle intégrale peut conduire à des impasses (dissolution/re-vote) ou le chantage de petits partis d’appoint.
      Nous verrons ce que proposera Macron, ....en sachant que c’est un rusé.

      Certes le referendum est très ciblé et peu utilisé, mais cela existe dans les institutions, il serait possible de l’étendre, mais là encore il faut un équilibre pour ne pas voter sur tout et n’importe quoi (par exemple, convoquer les électeurs pour se prononcer sur la hauteur des minarets est futile). La révision de 2008 permet un referendum d’initiative minoritaire avec soutient populaire, mais elle n’a pas été mise en oeuvre.


    • moderatus moderatus 22 janvier 2018 09:46

      @Eric F

      Bonjour Eriic,

      La question est celle de la « bonne » dose de proportionnelle, par exemple l’Allemagne a un système mixte. Il

      Vous avez raison,il existes de multiples solutions pour sortir d’une assemblée nationales non représentative , mais c’est la volonté qui manque .

      Pensez à la FI qui n’a que 20 députés et au FN 8 , rien ne justifie ce manque de représentativité vu les chiffres obtenus par ces partis.

      certains pratiquent une prime à la majorité pour éviter un marasme politique , d’autres le système des alliances , qui oblige les partis à moins de radicalité.

      les solutions existent mais n’étaient pas dans l’intérêt des deux partis qui se refilaient le pouvoir depuis des décennies.

      Il faudrait que cela change NON ?

      Quand à la hauteur des minarets , il faudrait poser la question d leur existence, elles servent au prosélytisme, appeler les fidèles et moins fidèles.à la prière et inciter les gens à venir.
      il y a déjà en France des muezzins qui font l’appel depuis les minarets ? ce qui normalement est interdit. Ce n’est pas de la décoration.


    • Eric F Eric F 22 janvier 2018 10:16

      @moderatus
      Le seul changement de mode de scrutin avait été celui de 1986 : proportionnelle départementale à un tour, mais comme il n’y a en moyenne que 5 députés par département (en fait : 2 à 20 selon le nb d’habitants), les petits partis n’avaient eu aucun élu (par exemple les écolos), et cela élimine les personnalités indépendantes. Ceci étant, cela a le mérite d’être simple et clair, sans charcutage de voix.
      Depuis lors, certains candidats avaient évoqué le principe d’instiller de la proportionnelle, mais la crainte d’instabilité les a fait reculer.

      Il y a une appli de simulation d’instauration d’une dose de proportionnelle au niveau national (lien)

      Concernant les minarets, je considère juste que ce genre de question ne me parait pas de nature à convoquer tous les électeurs, pourquoi pas alors la longueur des jupes. Concernant les appels à la prière, la diffusion au micro étant interdite, il n’est que de faire respecter la loi, c’est un autre problème (je doute que ce soit répandu, il y a une mosquée dans un quartier voisin du miens, aucune perturbation n’est jamais venue).


    • moderatus moderatus 22 janvier 2018 12:31

      @Eric F

      Il y a une appli de simulation d’instauration d’une dose de proportionnelle au niveau national (lien)

      Merci pour ce lien, ce simulateur est génial.
      Je me suis amusé à des projections.

      EN simulant 50% de proportionnelle on aurait obtenu.

      LREM 286 sièges
      FN 29
      FI 29
      C’eût été moins injuste.

      Entre instabilité éventuelle et injustice notoire, le préfère la première option.

      la diffusion au micro étant interdite, il n’est que de faire respecter la loi,

      Vous savez on ne construit plus de grandies cathédrales depuis longtemps ni de grands temples,
      Des lieux de prières sobres suffisent.
      le minaret n’a aucune raison d’exister chez nous car son but est interdit.

      J’ai habité la Réunion pendant des années, et tous les matins le Muezzin me réveillait en gueulant dans son micro.
       Réunion est un département Français.
      La loi n’est pas appliquée.


  • Sozenz 19 janvier 2018 16:25

    l opposition se fera par l humain et la développement de sa conscience , et non pas par un mouvement extérieur .


    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 16:29

      @Sozenz

      Si vous voulez dire que l’opposition se fera spontanément dans la rue, sans les partis et les syndicats comme en mai 68, c’est une possibilité.


  • Ouam Ouam 19 janvier 2018 16:29

    Salut Moderatus...
    saut à toi.....

    Tu veut savoir ce que j’en pense (et le futur), en amoureux de zic et des textes....
    Je te renvoie sur celle ci.qui résume assez bien...
     
    Ecoute attentivement les textes, la chanson est de 2015 (cad avant l’élection)
     
    https://www.youtube.com/watch?v=vnVp5fpeIdw
     
    Bonne chance avec « qui etes vous » si il se pointe.... (lol)
    je te salue bien


    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 16:38

      @Ouam

      Salut à toi Ouam,

      merci pour cette chanson que je ne connaissais pas. « Oiseau Malin »

      sera-t-elle prémonitoire ?

      « Prenez garde à ceux qui n’ont rien »

      j’ajouterai

      prenez garde à ceux qui ne sont rien, comme dit l’autre.


    • Ouam Ouam 20 janvier 2018 21:03

      @moderatus
      « prenez garde à ceux qui ne sont rien, comme dit l’autre. »

      Si tu remarque bien, ca va parfaitement avec l’idéologie du bonhomme...
       
      Comme la pensée qu’un ouvrier (ou un manuel) est un crétin illétré sans nom...
       
      Je suis sur que tu à compris ma réponse à quoi je me réfères et qui j’ai dans le viseur ^^


    • moderatus moderatus 21 janvier 2018 10:26

      @Ouam

      Bonjour Ouam

      « prenez garde à ceux qui ne sont rien, comme dit l’autre. »

      L’autre c’est Macron quia osé prononcer cette phrase

      « Il y a ceux qui réussissent et ce qui ne sont rien. »

      Il aurait pu dire ceux qui n’ont rien, NON ! Ceux qui nze sont rien.

      En clair la seule valeur c’est la réussite qui va avec sinon vous n’existez pas.

      Maladresse ou conviction profonde ?


  •  C BARRATIER C BARRATIER 19 janvier 2018 17:12

    Ce constat est pertinent...Partis et syndicats sont renies par les Français. A ´juste titre. De nombreux électeurs refusant les aberrations, les profits licites par leu loi, de tous les profiteurs, mettaient des espoirs dans le FN...dont Macron nous a durablement sauvés...car au Fn on est pareils que ceux que l’on ou vient d’éjecter.


    Je comprends parfaitement l’évolution des Français, n’ont ils pas déjà dans le passe réagi dans l’intérêt général ? Tant que la majorité actuelle servira l’intérêt général, ou du moins du plus grand s nombre, elle se renforcera, ce qu’elle est en train de faire.

    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 18:51

      @C BARRATIER

      Bonjour,

      partis et syndicats ont été rejetés par les Français , et pourrait ajouter qu’ils ont tout fait pour.
      Mais pour qu’on aille vers le chemin de l’intérêt général il manque deux choses , Un assemblée nationale qui soit pus représentative et une consultation directe du peuple qui soit régulière et respectée.


  • pallas 19 janvier 2018 17:52
    moderatus

    Bonsoir,

    En France il n’y a pas d’homme de la trempe de « La Buse » ou du « Faucon Noir », d’ailleurs même leurs noms sont oubliés du commun du mortel.

    Un peuple qui oublie ses propres légendes ne méritent que le cracha et le mépris.

    J’ai listé que deux hommes, il y a un troisième « Monsieur De Vauban ».

    La France j’en est rien à ciré, qu’elle ce suicide, ça m’indiffere.

    J’ai passé l’age de la compréhension et le nian nian et pleurnicherie.

    D’ailleurs qui connais le marin « Tabarly » ?, personne évidemment.

    Un peuple qui oublie ses vrais héros et applaudit les guignols et déchets notoires, ne méritera jamais la moindre compassion et pitié.

    Salut


    • moderatus moderatus 19 janvier 2018 19:02

      @pallas

      Un peuple qui oublie ses vrais héros et applaudit les guignols et déchets notoires, ne méritera jamais la moindre compassion et pitié.

      je partage votre analyse, mais pas sa conclusion, car dans le peuple il y a les enfants et les petits enfants, nous n’avons pas le droit de leur refiler un merdier pareil.


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 19 janvier 2018 17:57

    Très juste moderatus... La France est plate !


    Depuis 2001 que je propose un nouveau cap, l’orgueil des Français a résisté jusqu’au bout, jusqu’à l’échec ! 

    J’avais prévu l’arrêt du Pendule Gauche-Droite mais aussi la relance du pays avec ses seules forces vives qui viendront rejoindre un large Front National ! 

    Il y a eu effectivement la mort du Pendule MAIS MALHEUREUSEMENT il y a eu la récupération de l’initiative du véritable changement au profit de missieu Macron : 

    La France n’est plus, moderatus !

  • Le421... Résistant Le421 19 janvier 2018 18:45

    une mandature sans véritable opposition forte

    C’est le choix des français.
    Ils ont donné, comme d’habitude - et en vertu des règles de la Vème République - les pleins pouvoir à une personne.
    Or, mettre tous les œufs dans le même panier n’est généralement fait que par des personnes irresponsables.
    Irresponsable. Un mot très.. comment dire ? Français !!


    • Emohtaryp Emohtaryp 19 janvier 2018 20:41

      @Le421

      fait que par des personnes irresponsables.

      Mouais, surtout irresponsables dans le sens qu’ils sont responsables de se faire outrageusement manipuler par la merdiacratie du PAF sans broncher et de veauter pour qui on leur demande de veauter par défaut........


    • Ouam Ouam 20 janvier 2018 01:42

      @Emohtaryp & 421
      on à faire à des décérébrés aculturés profonds (en géopolitque et en politique tout court)
      comme vous je ne suis pas optimiste du tout sur la suite.


    • Legestr glaz Ar zen 20 janvier 2018 08:17

      @Le421

      Connaissez vous cette vidéo ? 


    • Le421... Résistant Le421 20 janvier 2018 09:56

      @Ar zen
      Allez.... Je vais perdre cinq minutes à vous répondre. Bien que je sache pertinemment qu’on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif. Surtout si il est étiqueté UPR.
      J’ai expliqué maintes fois que votre parti, dans la mesure ou il passe son temps à taper sur la seule opposition concrète actuelle, fait en permanence le jeu des dirigeants.
      L’UPR est une chance incroyable pour les gens comme Macron, en définitive.
      Aux présidentielles, ce parti a joué son rôle à merveille en favorisant Marine Le Pen par rapport à Jean-Luc Mélenchon. Et le résultat est probant.
      Alors, vous jouerez votre rôle tant que vous voudrez, en inondant tous les sites et forums internet avec votre propagande idéologique sur l’UE, les GOPE, l’article 50 et tout le toutim, en définitive, vous ne faites que vous comporter en petit sous-marin de l’extrême droite avec un faux-nez rouge bien « de gauche ».
      Malheureusement, il y a tellement d’incultes politiques dans ce pays et tellement de gens dans la détresse intellectuelle qu’au final, comme les sectes, vous arrivez forcément à faire des adeptes.
      Vous critiquez L’Avenir en Commun ? Bien. Vous en avez parfaitement le droit.
      J’aimerais que vous me fassiez parvenir un programme édité de l’UPR afin de pouvoir comparer concrètement les deux.
      Avec des yaka fokon et des remèdes de bonimenteurs médecins du Far-West avec la diligence et les chevaux, j’ai bien peur que vous ne vous limitiez jamais qu’aux 1% des français qui vous ont voté la confiance. Sans oublier qu’en réalité, avec le pourcentage des votes, ramené à la population... Et pourtant, le matraquage au niveau des affiches, à Sarlat par exemple, ça a été particulièrement copieux.
      Le fric, vous le sortez d’où ??


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 20 janvier 2018 11:45

      @Le421

      «  »Ils ont donné, comme d’habitude - et en vertu des règles de la Vème République - les pleins pouvoir à une personne.«  »

      C’est la littérature officielle... La vérité est que la cinquième république de Di Goule est une république terroriste qui a détruit les Deux Rives et vous aurez tout le temps nécessaire pour le constater et pour le vivre ... 


    • papijef papijef 20 janvier 2018 13:57

      @Le421
      ha ! je reconnais bien là les propos « des » insoumis ! nous on a un programme ! hahaha ! qui « nous » ? un programme, t’appelle ça un programme toi ?
      vous voulez plaquer un truc que vous appelez un programme sur le pays, c’est ça oui. ce que Staline ou Mao appelaient un plan quinquennal.
      Tu l’as vu toi, Baluchon, à NDDL, au Larzac, à Plogoff, à Bures ? le pauvre, il se « tue » à défendre l’ouvrier, mort de rire. Tu l’as vu mettre la main à la pâte et cultiver son jardin en bio ? Baluchon, c’est que du bruit qu’il fait avec sa bouche, hahaha !

      je n’en dirai pas plus, sinon que jlm n’est pas prêt pour la conquête.


    • Le421... Résistant Le421 20 janvier 2018 14:40

      @papijef
      Ça a au moins le mérite de vous faire rire...
      Une bonne chose, non ??  smiley


    • Le421... Résistant Le421 20 janvier 2018 14:57

      @papijef
      Pas en forme papijef...
      Vous avez oublié le Vénézuela !!  smiley


    • papijef papijef 20 janvier 2018 18:38

      @Le421
      je ne suis pas comme Baluchon, je ne parle pas des choses que je ne comprends pas : le Vénézuéla, la philosophie, le Peuple, etc.
      En tout cas j’ai pas vu Baluchon sur les barricades en 68. ni à NDDL d’ailleurs.
      Rubrique élection : climat d’euphorie avant et après son élection (élection grâce au fric), mais des rires après cette élection.


    • Eric F Eric F 20 janvier 2018 19:59

      @Le421
      C’est le quinquennat qui a ainsi présidentialisé la constitution, auparavant il y avait toujours des oppositions fortes, et même trois cohabitations.Il y a eu trop de bricolage dans le texte.
      Concernant le mode de scrutin ou le nombre de députés, cela n’est pas défini dans la constitution mais dans des lois (il y a eu une élection à la proportionnelle en 86).
      Plutôt qu’une fumeuse constituante qui créerait une période d’incertitudes alors que ce n’est pas le moment, et risque de produire une constitution façon 4ème république, il suffirait de deux ou trois évolutions de la constitution actuelle, par exemple septennat non renouvelable.


  • pallas 19 janvier 2018 19:15
    moderatus

    Bonsoir,

    Vous ne comprenez pas mes propos.

    Les exemples que j’ai listé, ils n’auront pas existés sans soutiens, d’hommes et femmes.

    Un être actuel n’aurai pas la possibilité de briller, car entouré de déchets.

    Il suffit de voir dans quel état est l’océan, détruit, polluer, ainsi que la terre ferme.

    Le but de chacun, c’est le néant de la pensée, qui ne sont pas digne d’être nommée humain.

    Je ne cherche pas à sauver le monde, d’ailleurs sa n’est pas mon objet, les individu(e)s m’indiffèrent véritablement, uniquement des choses sans importances.

    On rigole bien dans ce monde smiley

    Les bises de sirènes de l’Atlantique sont bien plus aimantes et intelligentes et réchauffant le cœurs.

    Salut


  • Emohtaryp Emohtaryp 19 janvier 2018 20:28

    Cherche opposition désespérément !

    Elle existe, n’a malheureusement pas encore d’élus, mais a un très fort potentiel, quoiqu’on puisse en dire .....

    Ça ne se joue plus entre la droite ou la gauche, le centre ou les X, mais ça se joue sur on ou off :
    Rester dans l’ue/euro/otan ou en sortir, voilà la seule opposition possible, et autant vous dire que ça ne se bouscule pas au portillon, c’est assez simple en définitive, puisqu’il y en a qu’un.....toujours digne d’intérêt ? smiley

  • Attilax Attilax 19 janvier 2018 20:54

    Comment pourrait-il avoir une opposition forte ? Il a la majorité absolue, et passe une bonne partie de ces lois par ordonnances ! L’opposition (si tant est qu’il y en ait réellement une) ne peut mathématiquement rien faire à l’assemblée.


    • moderatus moderatus 20 janvier 2018 09:35

      @Attilax

      Bonjour,

      les présidents ont toujours eu de majorités à l’assemblée ce qui n’a pas empêché les opposition politiques et syndicales d’empêcher la mise en place de certaines lois en faisant- descendre le peuple dans la rue., et le recul des gouvernement,

      La rien !


Réagir