mardi 24 mars - par Laurent Herblay

Coronavirus : une nouvelle ligne au passif de Macron (1/2)

Bien sûr, les macronistes en appellent à l’unité nationale et demandent d’éviter les critiques en cette période de crise. Mais cela se heurte à deux limites. D’abord, il faudrait qu’ils soient plus exemplaires en la matière, eux qui sont si prompts à incriminer l’opposition ou les français, quand ce n’est pas l’ancienne ministre de la santé qui rompt les rangs le lendemain des municipales. Ensuite, c’est cette pression critique qui permet aussi d’avancer, comme le montre le report des municipales…

Macron - Coronavirus

 

Parapluie et boucs émissaires
 
Bien sûr, gérer une telle crise est extraordinairement complexe et dur. Mais ce qui frappe depuis quelques jours, c’est à quel point la majorité cherche à se protéger et à se défausser de ses responsabilités en incriminant les uns et les autres. Dès l’intervention du 12 mars, Macron s’est ainsi abrité de nombreuses fois derrière l’avis des scientifiques pour justifier le maintien du premier tour des municipales, alors que beaucoup plaidaient pour un changement de direction, comme dans le Quotidien du Médecin le 6 mars, ainsi que l’a rapporté le site Les Crises. Et parallèlement, fuitait l’opposition du président du Sénat et de Laurent Fabius à tout report, relayée par des députés de la majorité. Mais ces deux épisodes posent des problèmes de cohérence, et globalement de crédibilité.
 
D’abord, les deux versions sont contradictoires : pourquoi donc le président aurait proposé un report à Gérard Larcher si les scientifiques ne voyaient pas de problème à l’organisation du premier tour ? Les deux versions se contredisent et révèlent en creux, logiquement, qu’une bonne partie du conseil scientifique était opposée au maintien des élections du dimanche 15 mars. Et quelle farce de vouloir nous faire croire que Macron aurait reculé face au président du Sénat sur un tel sujet. Il a tout de même démontré une capacité à avancer comme un bulldozer malgré l’opposition des partis adverses et de l’opinion en de nombreuses occasions depuis son élection ! Ne peut-on pas plutôt imaginer qu’il préférait politiquement que les élections aient lieu pour solder un épisode politique peu en sa faveur ?
 
Le tour de passe-passe qui a été réalisé sur le sujet a seulement pour but d’exonérer le président de sa responsabilité dans la tenue du premier tour, au mépris de la lutte contre la propagation de l’épidémie. Le rôle d’Agnès Buzyn n’est pas très clair non plus. Sa déclaration post-élection où elle incrimine président et Premier ministre la met également en porte-à-faux par rapport à ses déclarations rassurantes du mois de janvier. En outre, pourquoi avoir accepté de prendre la tête de la campagne municipale à Paris et avoir abandonné son ministère si elle pensait que les municipales n’auraient pas lieu ? Décidément, Macron semble avoir un don pour s’entourer de personnes de petite qualité…
 
C’est encore le cas avec Olivier Veran, qui clame de manière orwellienne sa transparence. Son interview dans le Figaro daté d’hier est un monument de tout ce qui est exécrable en politique, digne des infox de Trump. Sur le manque de masques, il incrimine les majorités précédentes en détaillant tout ce qu’il a fait, démontrant de facto que l’Etat a agi bien tard, étant donné le manque actuel de masques. Il soutient également que « les masques sont inutiles pour se protéger  », ce qui est faux puisque cela protège les autres. Ne serait-il pas plus honnête de simplement dire que nous manquons de masques et que nous privilégions les usages les plus importants ? Et sur le manque de tests, il ose dire que la non-systématisation « suivrait scrupuleusement les doctrines de l’OMS  », un énorme mensonge.
 
 
Le retour des Gaulois réfractaires
 
Depuis dimanche dernier, les français sont devenus l’autre bouc-émissaire de la macronie, les images des parcs et marchés le dimanche ayant généré de nombreuses réactions. La majorité serait donc contrainte de prendre des mesures plus strictes du fait de l’irresponsabilité des français, qui n’auraient pas bien pris la mesure de l’épidémie et tarderaient à adopter le bon comportement, en somme un retour du discours sur les Gaulois réfractaires... Mais là encore, ceux qui tiennent un tel discours sont mal placés pour le faire… En effet, pas plus tard que le 6 mars, Macron allait au théâtre et le faisait savoir. Pourtant, la situation italienne était déjà critique et des voix se levaient en France pour appeler à des mesures de confinement… De même, son discours du 12 mars restait d’autant plus modéré qu’il ne voyait pas de problème à appeler plus de 40 millions de français à aller voter trois jours plus tard
 
Bien sûr, samedi soir, le Premier ministre changeait de registre, mais là encore, le message manquait de clarté du fait du maintien des municipales. Si les images des foules de dimanche à Paris peuvent être choquantes, l’urgence de rester chez soi ce jour-là n’était pas évidente quand 47 millions d’électeurs, personnes âgées incluses, étaient appelés à voter le lendemain… Il est assez injuste de s’en prendre de la sorte aux français alors que le discours officiel était si peu clair et à mille lieues du discours tenu en Italie par exemple. Un Michel Cymes, dont le discours semble surtout influencé par la position de Macron, n’était guère inquiétant début mars, affirmant que les virus « font partie de la vie (…) je ne suis absolument pas inquiet  », ou même le 10 mars lors de son passage dans Quotidien. Il faut lui reconnaître d’avoir admis cette semaine avoir probablement été trop rassurant. En somme, le comportement des français a plus à voir avec la façon dont les élites politico-médiatiques ont traité la crise sanitaire qu’avec une pseudo-inconscience. Des semaines de réassurance et de manque de mesures fortes ne pouvaient malheureusement pas créer un sentiment d’urgence dans la population.
 
Sur la forme, la succession des trois interventions du jeudi 12, samedi 14 et lundi 16, et le durcissement des mesures montre surtout que le président n’a pas pris les bonnes décisions le jeudi et que, devant son erreur, il a tergiversé, imposant deux ajustements à deux jours d’intervalle, pour aboutir à un dispositif correct. Même si la dernière intervention semble avoir été appréciée (encore que 85% des Français pensent que le confinement vient trop tard), on peut se demander comment sera perçue la séquence globale. En outre, comme l’a bien noté un David Desgouilles peu enclin à suivre l’injonction d’unité nationale derrière le résident de l’Elysée, certains aspects de l’intervention n’étaient guère réussis. Conseiller aux français de lire a un côté maternant et condescendant davantange digne d’un autocrate. Et le rabâchage du terme « guerre  », suivi par Trump, fait communication un peu grossière
 
Pour finir, le discours quasiment alter-mondialiste tenu par le président ces derniers jours n’était guère crédible. D’abord, le grand écart avec le promoteur de la « start up nation » est un peu trop grand. Ensuite, cela rappelle les discours de Sarkozy il y a dix ans, qui n’ont abouti à rien, comme sur les parasites fiscaux. Bien sûr, notre modèle économique doit être profondément revu, cette crise étant bien une crise de la globalisation, pour aller dans le sens de l’analyse de Michel Onfray. Mais pour l’instant, nous en restons aux grandes déclarations de principe plus destinées à la communication qu’autre chose. Il reste difficile de croire que quoique ce soit de concret pourra aboutir à l’avenir tant cela remet en cause les fondements du modèle globalisé défendu par l’UE et soutenu par nos dirigeants.
 
Bref, la gestion de la crise sanitaire par Macron et sa majorité est d’autant plus critiquable qu’ils ne se cessent d’incriminer les uns et les autres alors que les variations de leur ligne devrait inciter à plus de modestie. Et comme les critiques semblent faire bouger les choses, il est essentiel de poursuivre à développer un regard critique également sur le fond des dossiers, comme je vais essayer de le faire dans le prochain papier qui sera publié lundi matin.


43 réactions


  • Arogavox 24 mars 11:10

    La modestie ne va-t-elle pas être imposée par un confinement durable en yoyo avec un fric inutilisable : cf https://youtu.be/z5H4-t-dDvw (instant 17:50)


    • Le421 Le421 24 mars 19:22

      @Arogavox

      Quand on défilait dans les rues avec les banderoles pour défendre l’hôpital public, un tas de baltringues se foutaient de notre gueule et nous traitaient de gauchistes dépensiers et irresponsables.

      Les mêmes abrutis viennent maintenant nous donner des leçons de civisme alors que le mal, nous l’avions envisagé avant.

      Les masques de protection sont passés de près de 1 milliard en stock à 150 millions en quelques années depuis l’époque Sarkozy... Ça coûtait trop cher à stocker !! Marylène Tournesol et pépère Hollande, le « gauchiste à la manque », on achevé le boulot de destruction. Macron est arrivé et s’est empressé de commander... Des lacrymos, des LBD et des grenades de désencerclement.

      Un scientifique se risque à proposer une solution avec un certain hydroxymachinchose qui semble fonctionner. Avant d’avoir des certitudes, les experts (à la solde des labos) tirent à boulets rouges sur le produit. En effet, étant passé dans le domaine public, le produit priverait les laboratoires d’une manne financière considérable...

      On est toujours dans le même système. On est aux commandes, on ne gère rien, on ne prévoit rien et on fait chier le peuple, ausweis, couvre-feu et patrouilles dans les rues... Comme si sortir seul à 1H du mat’ allait empoisonner la population.

      Et cerise sur le gâteau, la période de confinement va être décomptée des congés payés pour les travailleurs, au titre de « la solidarité nationale » !!

      Tout va très bien Madame la Marquise...


    • Trelawney Trelawney 24 mars 19:39

      @Le421
      Les masques de protection sont passés de près de 1 milliard en stock à 150 millions en quelques années depuis l’époque Sarkozy... 
      C’est Roseline Bachelot ministre de la santé du gouvernement Fillon qui a créé ce stock de masque en prévision d’éventuelles épidémies (H1N1). Et c’est Xavier Bertrand son remplaçant qui a renouvelé ce stock avec une organisation plus efficace dans les hôpitaux et les régions.
      C’est Marisol Touraine sous la responsabilité de Ayrault qui a mis fin à ce stock avec l’excuse que ça coûtait trop cher à gérer


    • concepto 24 mars 20:20

      @Le421
      Quand vous commencez votre commentaire par «  quand on défilait dans la rue... » et que vous arborez l’étendard « FI », on ne peut qu’être exaspéré par cette énième confiscation de la grogne sociale au profit de votre seule chapelle, cette usurpation qui a déjà coûté au mouvement des Gilets Jaunes sa large assise des débuts et qui coûtera encore demain à la France l’unité nationale dont elle aura besoin pour se relever de cette crise.


    • eau-pression eau-pression 24 mars 21:01

      @Arogavox

      On verra bien ce qui en est de la perte de mémoire de notre système immunitaire, sur laquelle se base cet analyste à la suite des « Echos » pour anticiper l’économie de demain.

      Je me demande comment l’effet d’un vaccin ne diminuerait pas aussi vite que l’immunité naturelle.

      On va éviter de se demander si ce virus est fabriqué ou s’il devait inéluctablement arriver, comme le prédisait le copieur compulsif Bilou.

      Enfin, rassurez cet homme : la conversion à une agriculture manuelle, ou utilisant des tracteurs maintenables en France me parait très faisable.


    • CLOJAC CLOJAC 25 mars 02:25

      Outre l’hostilité du gouvernement à tout ce qui pourrait écorner les super profits de Big Pharma France, on apprend qu’une vieille querelle de préséances a opposé pendant des années Yves Lévy le mari d’Agnès Buzyn à Didier Raoult...

      Belle façon de régler des comptes perso au détriment de la santé des Français, en essayant de discréditer un chercheur de renommée internationale aux découvertes reconnues partout dans le monde.

      Entre l’extrême droite et l’extrême gauche, la macronie est l’extrême pourriture !
      https://marcelle.media/2020/03/19/mais-qui-est-le-professeur-raoult/


    • CN46400 CN46400 25 mars 10:15

      @Le421
      C’est effectivement curieux de constater que notre troupeaux de libéraux-capitalistes prétendent maintenant n’avoir jamais entendu parler des vertus du « zéro stock » et s’emploient à lisser leurs plumes pour faire mieux glisser les pénuries qui découlent de leur religion....


    • eau-pression eau-pression 25 mars 10:27

      @CN46400

      Vous parlez de la vidéo ? Ce gars fait des hypothèses, je ne vois pas en quoi il viendrait défendre le capitalisme. Et d’autre part je ne viens pas le défendre.

      Il a le mérite d’envisager un monde de l’économie réelle, dans lequel la proximité devient importante. Qu’il parle monnaie ne me donne pas des boutons. ce n’est pas synonyme de spéculation.


    • Aristide Aristide 25 mars 11:22

      @concepto

      Là, votre lucidité va être récompensée par une salve de remarques insoumises ...


    • CN46400 CN46400 25 mars 11:23

      @Je parle avec 421 et par ailleurs, je suis assez en phase avec l’auteur de l’article...


    • eau-pression eau-pression 25 mars 11:48

      @CN46400

      Y’a pas un forum FI ? Puisqu’on vous dérange ...


    • aliante 26 mars 10:34

      @Le421

      je pense peut etre que je me trompe qu’ils ont perdu la partie
      le monde entier s’est saisi du protocole et quand on n’a pas de budget santé dans certains pays une telle aubaine ne va pas manquer d’être exploité ,
      le Maroc a requisitionné par ex tout le stock de chloroquine ,l’Algerie l’utilise ,
      l’Italie aussi le professeur Raoult va obtenir des données venant de la plupart de ces pays puisque son institut forme beaucoup de spécialistes de l’Afrique du Nord ou subsharien je pense que dans quelques jours il aura sans doute des retours


  • rogal 24 mars 11:15

    Les masques de soin (ou chirurgicaux) servent d’abord à protéger autrui. On est en droit de penser, sources scientifiques spécialisées à l’appui (GERES), qu’ils protègent aussi leur porteur, même si le degré d’efficacité est sans doute moindre. J’ai cru comprendre d’ailleurs qu’aucun masque, d’aucun type, n’est imperméable à 100 % aux gouttelettes porteuses du virus.

    Se laver les mains plusieurs fois, on a bien compris. En particulier en rentrant chez soi. Un conseil nous est rarement donné et, me semble-t-il, devrait l’être presque autant : masque ou pas, se laver le visage.


  • rita rita 24 mars 16:50

    En parlant de limites, Macron vient de montrer les siennes !

    Beaucoup de bagout mais pas d’idée pour gérer la crise ?

    Plutôt que de raconter des conneries à chacune de leur apparitions à la télé, qu’ils soit utiles et donne l’heure ?

     smiley


    • François Vesin François Vesin 24 mars 19:49

      @rita
      « qu’ils soit utiles et qu’ils donnent l’heure ?  »
      .
      Ils la connaissent cette heure
      celle de partir enfin et, de nous libérer de leur funeste emprise.
      .
      L’heure des comptes  une sorte de buzynerie festive  où
      pour une fois, ce sera à notre tour enfin de rire !!! 


  • Esprit Critique 24 mars 17:19

    Macron est remarquable, ce type est incompétent en tout. Le médiocre absolu caché par une perversité maladive de refoulé. nous n’en somme qu’au début de ses nuisances si nous ne réagissons pas. Il a le don d’attirer et de s’entourer de tordus, de corrompus, d’abrutis idéologues, d’ignares et d’incultes. ça se vérifie a chaque instant, tous les jours.


    • Montagnais Montagnais 24 mars 19:13

      @Esprit Critique

      Certes ... mais il n’y peut plus grand’chose ce pauvre brebis Macron, nu, ses pauvres séides non plus .. (mis à part tirer leurs derniers sous tant ..)

      Ils étaient bien fous et inconscients et niais ceux-là infiniment nombreux qui croyaient à un « développement durable » du système

      Le sinovirus est une chose, le plus catastrophique, c’est l’effondrement général du règne des bipèdes tel qu’il s’était orgueilleusement imposé, tel que ridiculisé par un Steve Cutts par exemple. Regardez Steve Cutts, si perspicace.

      La fête est finie. Terminée les « voyages » « touristiques » à Dubaï, Lololulu, Kokopipi pour « se baigner et prendre le soleil’, sinistrée l’industrie de la réclame et de l’amusement public, dévastée le modèle »Ferrari« , »masserati", porcherie .. envolés les milliards d’argent virtuel, mise à poil.

      Salutaire en quelques sortes, isn’it ?

      Sauve qui peut. 

      Preppers ? Survivalistes ? Auriez-vous eu raison ?

      L’heure est aux comportements vertueux.. par force.


    • eau-pression eau-pression 24 mars 20:52

      @Montagnais

      Il y a une dame du côté de Cluny qui a écrit « La Chasteté ou le Chaos »


    • Esprit Critique 25 mars 09:07

      @Montagnais

      « Ils étaient bien fous et inconscients et niais ceux-là infiniment nombreux qui croyaient à un « développement durable » du système. Le sinovirus ...., c’est l’effondrement général du règne des bipèdes tel qu’il s’était orgueilleusement imposé,.... »

      Vous avez parfaitement résumé l’état de l’Espèce ..... !


    • Montagnais Montagnais 25 mars 11:17

      @eau-pression

      Ah ! merci ... trouvé.. Stéphanie Bignon / Terre et Famille Bien !

      NB : Cluny ! bel endroit ! ..ça change de Manhattan et Gotham


    • eau-pression eau-pression 25 mars 13:45

      @Montagnais

      Le chemin vers Cluny passait par votre site. Si votre chemin vous impose l’atmosphère de ces capitales du hors-sol, la nostalgie (pas solastalgique) de nos contrées qui ressort par ci par là sous vos mots fait plaisir.

      Il me faut sortir humer la fébrilité de mes sols après la pluie, je vous en enverrai la senteur rustique dès que possible. Aimez-vous l’ambiguïté de mon adresse mél ?

      S’enraciner pour s’élever, dit la dame que vous avez retrouvée.


  • Jean 24 mars 19:02

    si vous pouviez faire disparaitre cette horrible photo......


  • damocles damocles 24 mars 19:22

    Les compilations des déclarations des differents responsables qui circulent sur le net , sont accablantes ! ...de Buzyn à Sibeth en passant par Castaner , Philippe et quelques« pontes » médicaux les propos affligeants sont innombrables !

    ils  devront rendre des comptes !


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 24 mars 21:08

    Rajout du 24/03 à 21H 10


    En France comme en Italie, il n’y a pas un vrai chef. Macron lui n’est qu’un petit « chefaillon de salon mondain »

    En temps de guerre, un vrai chef, passe outre les lois en vigueur , .. c’est ce qu’a fait de Gaulle en 40 !

    Concernant Macron, il n’a pas été assez couillu, annuler les élections municipales et balancer aux chiottes les pressions de Lacher et compagnie ,( Fabius, Jacob, Baroin ) contre l’annulation : Ici,et autres sources.

    Moralité, à part sa tchatche théâtrale, .. rien dans son calbar !

    Résultats Une semaine après les élections, des assesseurs et présidents de bureaux de vote atteints du coronavirus


    @+ P@py


  • franc tireur 24 mars 21:35

    on veut juste des masques, du gel, des kits de depistage , est ce si compliqué ?

    Peu a peu on s’apercoit que la France ne sait plus faire des choses essentielles, qu’elle savait faire avant , comme gérer des foules , construire des centrales nucléaires, empecher des attentats , anticiper une épidémie ..

    elle s’est fourvoyée dans les conneries de notre siècle, la finance, le marketing, le numérique et cie ..en perdant les savoir faire essentiels a la survie d’une Nation .Tout simplement peut etre parce qu’elle ne voulait plus en etre une ..


    • Eric F Eric F 24 mars 22:33

      @franc tireur
      « on veut juste des masques, du gel, des kits de depistage , est ce si compliqué ? »
      C’est en effet ce qui aurait permis, comme en Corée du Sud, de mettre en place un mode de sécurité sanitaire sans embastiller la population et mettre à l’arrêt l’économie.
      En Corée du sud, dès l’apparition du virus en Chine, ils ont lancé la fabrication massive de kits de dépistage.

      En Asie, le masque est très utilisé contre la pollution et toutes les contagions, on s’est longtemps moqué de leur compulsion, mais ils avaient pour cette fois raison. Idem pour la désinfection permanente des lieux de rassemblement.
      On a fait des économies de bouts de chandelles (bazarder un milliard de masques parce que les garder en stock coute cher, ça ne s’invente pas !), et on n’a plus d’industrie locale suffisante pour se réapprovisionner, car on comptait sur le reste du monde ...c’est à dire la Chine pour l’essentiel, manque de pot elle a morflé la première.

      Nos gouvernants se sont vantés d’adapter la lutte contre l’épidémie aux circonstances, mais en fait ils ont navigué à vue, les épisodes du 12 au 16 mars sont une tragi-comédie. En fait le confinement (sous la pression de l’italie, de l’OMS et des mandarins médicaux) a été une mesure ultime en absence de toute autre alternative (tout comme on pratique l’amputation faute d’avoir suffisamment désinfecté une plaie).


  • Kapimo Kapimo 24 mars 22:57

    "Depuis le début de la pandémie apparue en Chine fin décembre 2019, Macron et son gouvernement ont produit devant les Français une incroyable série de dysfonctionnements, d’erreurs de diagnostic, de retards inexplicables, de décisions ahurissantes, d’ordres suivis de contre-ordres, d’incitations officielles à minimiser les risques de l’épidémie, et d’entraves aux mesures aptes à sauver la population :

    • incitations officielles, y compris par Macron lui-même, à minimiser la dangerosité de l’épidémie et à maintenir son mode de vie (jusqu’au 12 mars),
    • envoi de masques et de matériel médical à la Chine alors que le stock français était quasiment réduit à néant,
    • décision sidérante et inopinée (arrêté du 13 janvier 2020) de classer la chloroquine (nivaquine, etc.) parmi les “substances vénéneuses” (donc sur ordonnance seulement), après 71 ans de vente libre,
    • absence de masques,
    • absence de tests,
    • absence de prises de température,
    • retard de deux mois dans les premières prises de commandes de masques et de tests,
    • absence de dépistages systématique,
    • insuffisance dramatique de lits de réanimation,
    • insuffisance d’appareils de respiration pour intuber les malades en situation de détresse respiratoire aiguë,
    • campagne de dénigrement contre la chloroquine et le professeur Raoult,
    • disparition complète de la chloroquine à la pharmacie centrale de l’Assistance publique,
    • manœuvres dilatoires pour empêcher l’utilisation de chloroquine par des malades en état sévère,
    • les industriels français, qui ont proposé à l’État de fabriquer et de donner des appareils de respiration, n’ont obtenu aucune réponse depuis deux mois.
    • etc.
    • Il s’y ajoute maintenant l’information selon laquelle les cliniques et hôpitaux privés, quasiment vides et prêts à recevoir des malades, sont obligés de taper du poing sur la table pour être réquisitionnés par l’État, y compris dans des régions (comme le Grand Est) où les hôpitaux publics sont tellement submergés qu’on y est obligé de laisser mourir des patients ou de les transporter par avion dans le sud de la France !

    —————

    Tout cela finit par jeter un doute sur les intentions réelles de Macron et du gouvernement dans toute cette affaire d’épidémie."

    https://www.upr.fr/actualite/n1eme-sabotage-letat-refuse-de-requisitionner-les-hopitaux-et-cliniques-prives-qui-sont-presque-vides-malgre-la-demande-pressante-du-president-de-leur-federation/


    • CN46400 CN46400 25 mars 09:21

      @Kapimo
      Et aussi,
      -non prise en compte des décès en Epad ou au domicile
      -confinement collectif, positifs+négatifs


    • CN46400 CN46400 25 mars 09:47

      @CN46400
      Et j’oubliais,
      -Dénigrement de la Chine « autoritaire, menteuse etc... »
      -Moqueries répétées sur l’Italie, la GB, etc...
      -silence persistant sur l’Allemagne qui semble maîtriser mieux le pb...
      En fait depuis le début le « testage » a été négligé, et pas seulement du fait de la pénurie de tests....(4000/jour annoncés en France contre 30000 en Allemagne). On a tous entendu : « pourquoi tester des porteurs sains ? (sic) »...


    • Eric F Eric F 25 mars 10:12

      @Kapimo
      "décision sidérante et inopinée (arrêté du 13 janvier 2020) de classer la chloroquine (nivaquine, etc.) parmi les “substances vénéneuses” (donc sur ordonnance seulement), après 71 ans de vente libre,« 
      En fait, cela résulte d’une action lancée en octobre 2019 suite à une demande de l’ANSM relative à la toxicité, sans rapport à l »épidémie, voir l’avis ANSES suite à demande ANSM du 8 octobre.



    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 mars 11:34

      @Kapimo

      Situation normale quand un pays est géré par des « bons à rien mauvais en tout »

      Je le dis depuis des lustres, nous élisons pas les plus intelligents*, mais les plus ambitieux, et là nuance énorme !

      * la preuve la gestion calamiteuse et dangereuse du Covid-19 !


      Le peuple a céder aux sirènes de baratineurs patentés, les Minc, Attali,etc , et autres conseillers dans divers domaines, ( surtout ceux à la con. ) Leurs discours abscons étant toujours fortement relayés par nos bobo gauchos du show biz que le téloches aux ordres des financiers offrent des heures d’antennes à gogo !


      Devant leurs stupidités, par manque de courage nous n’avons pas réagit, résultat , la facture en sera hélas bien plus lourde a régler !


      Depuis au moins deux ans, ( et plus spécialement depuis le:19/03/20 ), je dis qu’il faut dégager cette bande d’incapables Poursuivant mon idée, j’ai rédigé cet article qui est sur mon blog, ( la coterie des modérateurs du site l’ayant superbement rejeté )

      La crise du Coronavirus est gérée par des politiques incapables et dangereux pour le pays. En urgence, il faut les remplacer par l’armée !


      par lâcheté par paresse, nous n’avons pas agit, mais il reste toujours nos yeux pour pleurer !


      @+ P@py


  • zygzornifle zygzornifle 25 mars 09:33

    Macron s’est ainsi abrité de nombreuses fois derrière l’avis des scientifiques pour justifier le maintien du premier tour des municipales

    Les bobos scientifiques qui font la queue pour passer a la télé , pas les scientifiques qui se battent tout les jours dans les hôpitaux , dans les labos ou sur le terrain .....


    • Eric F Eric F 25 mars 10:24

      @zygzornifle
      reste à savoir si l’erreur a été de maintenir le premier tour, ou si elle a été de confiner le lendemain la totalité de la population, plutôt que d’isoler les personnes contaminées et les populations à risque.


  • yvesduc 25 mars 10:37

    Certains pays asiatiques contrôlent l’épidémie sans confinement grâce à des mesures intelligentes prises immédiatement. Ça coûtait quoi de leur passer un coup de fil ?


    • Eric F Eric F 25 mars 12:14

      @yvesduc
      Macron a passé un coup de fil, il lui a été répondu qu’il faut un milliard de masques et, un million de dépistages par jour, et désinfecter en permanence les lieux de rassemblement. Alors nos gouvernants ont répondu : on a benné nos stocks, et on n’a pas lancé la production massive de tests. C’est ballot !


  • Matlemat Matlemat 25 mars 10:51

     Comment cela s’appelle un pays ou le pouvoir législatif, judiciaire, exécutif et de plus médiatique, appartient à un seul homme ? 

     Il ne manque plus que le sénat et on y est.

     Des stocks de LBD et de lacrymogène, ça il y en avait.

     


    • nono le simplet nono le simplet 25 mars 11:07

      @Matlemat
       Il ne manque plus que le sénat et on y est.

      vu la moyenne d’âge des sénateurs ça va pas poser un problème longtemps smiley


    • Matlemat Matlemat 25 mars 12:48

      @nono le simplet
       Le parlement siège encore, avec plus de monde en cette période de confinement qu’à l’habitude d’ailleurs. Le sénat pas entendu parler.
       
       Alors que beaucoup de gens sont au chômage partiel avec 30 à 40 % de perte de salaire ces gens continue de toucher à 100 % leur salaire c’est évident.


  • rita rita 25 mars 10:57

    Sur la photo pour cet article, on peut remarquer que son oeil droit est sur la ligne bleue des Vosges et le gauche sur la façade de la banque Rote-Child !

     smiley


  • keiser keiser 25 mars 12:32

    Macron a promis de tout faire pour sauvegarder les emplois et les entreprise.

    Alors le bon peuple, lui a accordé 50 % de sa confiance ( sondage de la voix de son maitre ).

    Ses affidés officiels ont même été jusqu’à dire que si il fallait nationaliser, et ben ils n’hésiteraient pas.

    Et voila que ce matin, nous retrouvons le petit prince, la main dans le pot de confiture.

    Et quand je dis la main, on peut dire qu’il nage tout nu dans la déconfiture.

    Alors et en toute ignominie présidentielle.

    Une fois de plus, Macron vient de démontrer qu’il est un menteur et un manipulateur compulsif :

    Petit tour de passe-passe, personne n’a rien vu. Mercredi dernier la part de l’état dans le capital de la poste est passée de 73,68 à 34 pour cent, en toute discrétion !

    Il avait bien dit que rien ne serait comme avant. smiley

    https://blogs.mediapart.fr/gabas/blog/160320/en-toute-discretion-macron-vient-de-privatiser-la-poste


    • Jean Keim Jean Keim 26 mars 09:36

      @keiser

      ... Et en attendant 1- la privatisation (en partie ou totalité ? et en catimini) de l’O.N.F et en toute logique 2 - l’exploitation industrielle outrancière de la forêt domaniale qui est avant tout un bien national.


  • Jean Keim Jean Keim 26 mars 09:52

    Bien malin qui peut affirmer savoir ce qu’il faut faire contre une pandémie, et contre la maladie en général, quand elle sera planétairement jugulée, personne, pas un pays, ne pourra revendiquer la victoire.

    Il y a en nous des forces de guérison insoupçonnées, elles se mettent en branle quand le désir de lutter est effectif, le médicament, le traitement, le confinement, le port d’équipements de protection, comme simplement la foi, la confiance dans un médecin et pourquoi pas pour certains la prière, ont un rôle de catalyseur à jouer pour actionner ces forces.

    Je pense que ces forces trouvent leur origine dans une forme d’énergie que certains thaumaturges savaient utiliser, elles requièrent la participation de la Vie, du soignant et du soigné.


  • Emohtaryp Emohtaryp 29 mars 13:57

    Pas de masques, pas de tests, pas de gel, mais en outre, un stock énorme de gaz lacrymo, de lbd et de grenades.....

    Toutefois, on ne manque pas de bonnes cordes en chanvre ni de beaux chênes pour suspendre bientôt la vermine.....


Réagir