vendredi 3 avril 2020 - par moderatus

Déconfinement, en parler aujourd’hui est une vaste blague !

 

Comment le premier ministre ose-t-il parler de déconfinement alors que nous sommes en pleine vague épidémique, et que nous n'avons aucun moyen d'assurer une sortie de déconfinement de manière correcte.

Nous sommes incapables d'assurer le confinement et nous parlons de déconfinement.

Le tracking grâce aux smartphones, méthode employée dans nombre de pays pour contrôler le confinement n'est pas mis en place.

Le tracking non, mais la traque policière, dans certains quartiers seulement, l'avalanche de contrôles, de PV et les certificats de sortie obligatoires c'est plus démocratique ?

 

C'est possible, pas certain, mais beaucoup moins efficace et nous sommes en guerre dixit Macron.

 

De toutes les façons, quand on se refuse à assurer le confinement dans certains quartiers dits de ''non droit'', par crainte d'y mettre le feu, en empêchant l'économie parallèle, peut-on sérieusement parler de déconfinement ?

 

Pour commencer à parler de déconfinement, il faudrait avoir les moyens de l'assurer.

 

Gilles Le Gendre, le chef des godillots vous savez celui qui nous disait que les députés et les ministres avaient été trop subtils et trop intelligents pour être compris par ces abrutis de français.

Il déclare, égal à lui même, avec un cynisme déconcertant.

« il faudra faire le déconfinement par paliers, intelligemment et progressivement , comme nous le faisons pour la gestion de cette pandémie depuis le début »

Et qui ajoute, « heureusement que nous avons Macron » !

Il faut oser !!!!!!

Aujourd'hui nous sommes incapables même d'agir sur l'essentiel et de protéger les gens les plus vulnérables.

On aurait dû tester toutes les personnes âgées dans les Ehpads, confiner ceux qui sont positifs dans leurs chambres et pouvoir les traiter ou les hospitaliser le cas échéant, et ne pas ne pas confiner l'ensemble des personnes au détriment de leur santé morale ce qui va diminuer leur capacité de résistance.

On est même dans l'incapacité simplement de fournir le matériel indispensable de protection au personnel qui se dévoue au service de ces personnes âgées au péril de leur santé et parfois de leur vie.

Quand on pense que tous les cabinets dentaires de France et de Navarre sont fermés manque de matériel de protection, on croit vivre en absurdie.

Comment oser parler de déconfinement, alors qu'on ne peut en prévoir la date et qu'on n'a pas les moyens de l'assurer dans des conditions de sécurité sanitaires décentes.

 

On manque de tout !

Tests par bâtonnets, rapides et permettant un premier diagnostic. Dans votre voiture, au centre de dépistage, une infirmière introduit un bâtonnet dans votre nez, le dépistage dure 2 minutes.

Tests de sérologie permettant d'identifier en masse les personnes immunisées contre Covid-19, les tests de sérologie devraient permettraient une stratégie de déconfinement progressif. Mais nous attendons tes tests de vérification. 

Autotests Il existe même des autotests comme pour la diabète, une goutte de sang, une bandelette réactive et le résultat est immédiat. Mais pas chez nous.

Les masques, qui seront obligatoires pour ceux qui sortent travailler ne sont toujours pas en quantité suffisante.

 

Tant que nous n'aurons pas ces moyens techniques en quantité suffisante en France, il est indécent de parler de déconfinement.

 

Donc nous sommes toujours dans la communication, on parle, on parle,

on veut persuader les français que l'on est attentif et actifs ? mais on agit peu et mal.

 

Nous sommes lassés de voir les ministres et notre président parader de plateaux télé en plateaux télé et s'offusquer du fait que l'ensemble du corps médical et une grande partie de la population osent les critiquer.

Le pouvoir doit arrêter de perdre du temps en paroles et plans inutiles sur la comète, il ne doit plus parler mais agir.

 

Messieurs les membres du gouvernement nous supporterions mieux le confinement que nous respectons en majorité parce que c'est aujourd’hui la seule solution, si vous vous taisiez.

 



133 réactions


    • moderatus moderatus 4 avril 2020 10:53

      @zygzornifle
      On a connu les test de bâtons des flics sur la tronche des gilets jaunes pendant les manifs ....

      =============================================================
      Vous avez raison test probant à effet immédiat visible, plaies et bosses.


  • moderatus moderatus 4 avril 2020 10:51

    Gilles Le Gendre mérite sa place a LaREM a coté de Castaner , L’Allemand de Sybète

    =============================================================

    C’est vrai, ils ont les mêmes moteurs, le mensonge et le mépris.

    Comment on nous a pris et continue à nous prendre pour des cons !

    ils ont cumulé les mensonges.


    https://youtu.be/RdMv57SvZWw



  • ETTORE ETTORE 4 avril 2020 11:25
    ETTORE 4 avril 11:23

    ILS ont commencé par fracasser les gens à coup de grenades.

    ILS ont gazé la population.

    ILS ont laissé mourir lâchement une bonne partie des personnels médicaux, envoyé au front avec un manque délibéré d’équipement.

    ILS ont confiné ceux qui osent bouger... encore .

    ILS ont empoisonné les plus anciens, qui pouvaient témoigner de ce qu’ils avaient déjà vécu .

    C’est un tribunal exemplaire qui devras se tenir . IL DEVRAS SE TENIR !

    Nous le devons à la mémoire de tous ceux qui sont tombés inutilement, sur ce champ de déshonneur financier , créé par ces monstres .


  • moderatus moderatus 4 avril 2020 13:12

    ILS ont commencé par fracasser les gens à coup de grenades.

    ILS ont gazé la population.

    ILS ont laissé mourir lâchement une bonne partie des personnels médicaux, envoyé au front avec un manque délibéré d’équipement.

    ILS ont confiné ceux qui osent bouger... encore .

    ILS ont empoisonné les plus anciens, qui pouvaient témoigner de ce qu’ils avaient déjà vécu .

    C’est un tribunal exemplaire qui devras se tenir . IL DEVRAS SE TENIR !

    Nous le devons à la mémoire de tous ceux qui sont tombés inutilement, sur ce champ de déshonneur financier , créé par ces monstres .


    ======================================================

    Vos accusations sont toutes justifiées , mais si vous permettez, je les émets avec moins d’agressivité , mais je partage votre colère entièrement 

    c’est un tribunal exemplaire il devra se tenir.

    il se tiendra ETTORE , j’en suis certain, heureusement pour que la démocratie vive.


  • vachefolle vachefolle 4 avril 2020 13:30

    C’est Logique de parler du déconfinement, c’est aussi le moyen psychologique de permettre a la population de tenir le confinemen actuel.

    C’est plus facile de dire aux gens « tenez encore 3 semaines et aprés c’est bon »

    que « tenez encore, mais on ne sait pas ou on va et cb de temps ca va durer ».

    CEST DONC COMPLETEMENT NORMAL DE COMMENCER A ENVISAGER le déconfinement.

    Il serait donc utile que vous fassiez preuve d’un peu de psychologie.

    Autrement les modalités du déconfinement dépendront de plein de parametres que nous n’avons pas (personne ni même le gouvernement).

    Le % de la population infectée et guérie, ce qui sera aussi différent suivant les régions.

    Le % de tests de depistages réalisable, le nb de masques, la reussite des tests sur les traitements en cours....

    Le scénario qui va arriver : (Je ne vais pas ecrire un article AGORAVOX qui sera refusé) :

    A partir de Mi-Avril : Autorisation de sortie pour tous les anciens malades, soit sur test PCR précédent, soit sur test virologique nouveau.

    3ieme semaine d’Avril : déconfinement dans certaines régions non atteintes ou isolées.

    Début Mai : autorisation d’un certain nb d ’activités au niveau général, retour des marchés, transport progressif. Port du masque « fortement conseillé » pour tout le monde.

    ET SI tout va bien MI-MAI, reprise générale, avec toujours des contraintes de confinement trés fortes pour les +60 ans.


    • Eric F Eric F 4 avril 2020 14:58

      @vachefolle
      Je suis d’accord avec votre raisonnement, même si notre vision des critères et étapes du déconfinement peuvent différer.

      Je ne pense pas (et je le déplore amèrement) qu’il soit envisageable de commencer à déconfiner avant fin Avril, vu qu’on n’est pas encore au pic, et qu’il faut que la décrue soit nette. Par contre, le critère d’être immunisé est important pour la reprise de l’activité professionnelle.

      Concernant l’hypothèse de déconfinement « par région », il semble que ce ne soient pas les régions les moins atteintes qu’ils envisageraient de déconfiner en premier, ce n’est pas clair du tout, et on voit mal comment mettre des frontières entre régions, alors qu’on n’arrive pas à empècher un certain exode vers les campagnes (des cités balnéaires ont du édicter un arrêté d’interdiction de location).

      Concernant les contraintes pour les personnes plus âgées (par exemple > 65) qui resteraient confinées en Mai, il faudrait quand même un peu relâcher l’étreinte, quitte à prévoir des « horaires de priorité » dans les commerces (jardineries, magasins de bricolage...) et autoriser des sorties en solitaire ou couple plus larges (vélo, sentiers...).

      Enfin, je ne pense pas qu’on puisse effectuer une « reprise générale » mi-mai, il devra rester des restriction de rassemblements y compris à l’été (filtrage du nombre de personnes dans les musées, gares (eh oui), plages...). Les grands festivals, férias, les boites bondées, etc. il faut oublier.


    • moderatus moderatus 4 avril 2020 15:01

      @vachefolle

      C’est Logique de parler du déconfinement, c’est aussi le moyen psychologique de permettre a la population de tenir le confinemen actuel.

      C’est plus facile de dire aux gens « tenez encore 3 semaines et aprés c’est bon »

      que « tenez encore, mais on ne sait pas ou on va et cb de temps ca va durer ».

      CEST DONC COMPLETEMENT NORMAL DE COMMENCER A ENVISAGER le déconfinement.


      ==========================================================

      Bonjour,

      c’est beaucoup plus facile de raconter des mensonges et de prendre la français pour des cons.

      La vérité mais ils ne la diront pas ;c’est 

      on s’est planté , on a été imprévoyants , on n’a pas été réactifs.

      la vérité c’est de dire 

      on ne sait pas quand on pourra envisager les confinement

      il faudra d’abord avoir assez de masques pour toute la population

      assez de test, assez de blouses ,

      assez de lits et de respirateurs.

      Si nous n’avons pas cela

       déconfiner serait une folie et risquer un rebond terrible

      Vous avez la possibilité d’écrire un article sur Agoravox, votre septième, je crois , toutes les opinions sont recevables.

      Votre programme me parait farfelu, mais ce n’est que mon opinion, et je voterai pour la parution de votre article pour pouvoir en débattre.





  • Eric F Eric F 4 avril 2020 14:37

    Le confinement a été décidé à l’arrache, faute d’avoir réussi à contenir le développement de l’épidémie ou de pouvoir dépister/isoler les personnes contaminées, et protéger la population comme les sud Coréens.

    Mais justement, c’est pour ça qu’il faut qu’à l’inverse le déconfinement soit préparé, planifié, organisé.
    Ce n’était pas l’intention du gouvernement d’en parler, ce sont des députés d’opposition qui ont questionné le premier ministre lors de son audition par la Commission Parlementaire. Le gouvernement craignait -comme vous- que le fait d’en parler allait conduire à un relâchement dans l’application du confinement, mais il a fallu répondre aux questions.

    Mieux vaut, selon moi, en débattre dans la transparence, plutôt que de laisser tout décider dans les cabinets noirs d’experts, de politiciens et éventuellement de lobbyistes. Alors, on peut à la fois expliquer qu’il faut appliquer les règles du confinement pour restreindre la propagation de l’épidémie, et en parallèle examiner les modalités de déconfinement, pour ne pas donner l’impression qu’on n’en sortira jamais. On nous annonce benoitement la disponibilité des tests et masques dans trois mois, l’arrivée du vaccin l’année prochaine, mais le pays ne pourra pas tenir jusque là ! Donc une méthode progressive s’avère la seule envisageable, en cherchant les critères les plus efficients.


  • moderatus moderatus 4 avril 2020 15:12

    Le confinement a été décidé à l’arrache, faute d’avoir réussi à contenir le développement de l’épidémie ou de pouvoir dépister/isoler les personnes contaminées, et protéger la population comme les sud Coréens.

    =========================================================

    Bonjour, 

    sur ce point nous somme d’accord, mais pour parler déconfinement il y a un tas de cases à remplir et qui sont vides pour l’instant, 

    tant que ces cases seront vides, parler de déconfinement c’est parler pour ne rien dure.

    on sait tous comment ce confinement devra se passer le moment venu.

    Nos moyens à l’heure actuelle rendent cela impossible.

    c’est encore de la com !

    c’est un procédé connu en manipulation des masses

    créer un nouveau problèmes pour faire oublier celui présent.

    cynique et malhonnête, dans la lignée de toutes les balivernes dont on nous a abreuvés. 

    le message que Macron veut nous faire passer.


    Françaises français,

    oubliez nos erreurs nos égarements

    oubliez nos mensonges, notre manque de discernement

    pour l’instant une seule chose compte , l’unité nationale

    car ce qui nous attend sera encore pus grave.


    Notre réponse,

    on veut bien pour l’instant retarder l’heure des comptes, obéir à vos ordres et au confinement, mais aucune possibilité de taire nos colères

    et d’en rappeler les raisons, même si pour l’addition viendra plus tard le temps après la pandémie bien sur.


    Comment on nous a pris pour des cons !

    ils ont cumulé les mensonges.


    https://youtu.be/RdMv57SvZWw




    • Eric F Eric F 4 avril 2020 18:28

      @moderatus
      « ... pour parler déconfinement il y a un tas de cases à remplir et qui sont vides pour l’instant »


      Il ne faut pas attendre que toutes les cases soient remplies avant de débattre de la question, au contraire il faut préparer les conditions de sortie bien à l’avance, dans la transparence.

      « c’est encore de la com ! »
      Ce n’était pas l’intention du gouvernement d’en parler, E Philippe a été un peu bousculé à la Commission Parlementaire par les questions de l’opposition sur ce sujet, et ne pouvait pas refuser d’y répondre. Mais ils insistent qu’il ne faut pas relâcher le confinement.

      « Nos moyens à l’heure actuelle rendent cela impossible. »

      Personne n’a jamais dit que le déconfinement devait être immédiat. Mais si on attend des conditions idéales, on serait encore confiné jusqu’au milieu de l’été ça pètera bien avant et l’économie sombrera si on doit rester bouclé jusque là. C’est pourquoi il est important de préparer un plan de mise en oeuvre d’un déconfinement graduel, car la production de masques et de tests monte lentement en puissance.

      Puisqu’on est « en guerre », il aurait fallu une « économie de guerre » en boostant considérablement plus la fabrication d’équipements et produits médicaux. On semble découvrir que la principale usine de masques a fermé il y a deux ans et ne pourrait pas redémarrer avant le début de l’année prochaine, et que la seule usine de médicament antipaludéen est en liquidation judiciaire. En Chine, cela aurait été remis sur pied par des réquisitions.


    • moderatus moderatus 4 avril 2020 19:26

      @Eric F
      Puisqu’on est « en guerre », il aurait fallu une « économie de guerre » en boostant considérablement plus la fabrication d’équipements et produits médicaux. On semble découvrir que la principale usine de masques a fermé il y a deux ans et ne pourrait pas redémarrer avant le début de l’année prochaine, et que la seule usine de médicament antipaludéen est en liquidation judiciaire. En Chine, cela aurait été remis sur pied par des réquisitions.

      ============================================================
      comme vous dites, il aurait fallu , mais nos responsables sont irresponsables

      En ce qui concerne le déconfinement, tout le monde l’attend, et si on ne le fait pas dans un délai raisonnable, l’économie va s"effondrer, vous avez raison.

      mais pour déconfiner il y a des impératifs.
      tester les gens pour savoir qui on peut déconfiner
      fournir des masques à tout le monde
      avoir les lits cessionnaires.
      Nous en sommes loin.
      On nous raconte des âneries du matin au soir, on nous ment sur le nombre de morts.
      alors parler du déconfinement alors que nous n’en avons pas les moyens est se foutre de la gueule du monde.

      La porte parole du gouvernement Sibeth Ndiaye championne des âneries et des mensonges à répétition.


      https://twitter.com/i/status/1239876999113576449


      https://twitter.com/i/status/1241990421552795649


      https://twitter.com/i/status/1242810900387631106




    • Eric F Eric F 4 avril 2020 23:10

      @moderatus
      le gouvernement a une porte parole à sa mesure, ils se faisaient passer pour des premiers de cordée, mais sont à la traine.


    • moderatus moderatus 5 avril 2020 08:32

      @Eric F
      le gouvernement a une porte parole à sa mesure, ils se faisaient passer pour des premiers de cordée, mais sont à la traine.

      =========================================================
      Cette fois ci je partage votre analyse

      Comment on nous a pris pour des cons !

      ils ont cumulé les mensonges.


      https://youtu.be/RdMv57SvZWw



  • Eric F Eric F 4 avril 2020 23:05

    Ce n’est PAS le gouvernement qui a lancé le débat sur le déconfinement, il ne voulait pas en parler de crainte qu’il y ait relâchement dans la population, en fait c’est Jean-Luc Mélenchon qui a évoqué à juste titre le sujet dès le 29 Mars https://melenchon.fr/2020/03/29/video-coronavirus-le-deconfinement-doit-etre-planifie-maintenant/

    La question a été posée à Edouard Philippe par la commission parlementaire

    Il est normal de parler dès aujourd’hui de la manière dont on pourra déconfiner demain.


  • moderatus moderatus 5 avril 2020 08:26

    Ce n’est PAS le gouvernement qui a lancé le débat sur le déconfinement, il ne voulait pas en parler de crainte qu’il y ait relâchement dans la population, en fait c’est Jean-Luc Mélenchon qui a évoqué à juste titre le sujet dès le 29 Mars

    =========================================================

    Vous êtes naïf ou vus prenez les gens pour des naifs comme LREM ?

    vous pensez que le premier ministre a parlé de confinement parce qu’on lui a posé la question ?

    Ce gouvernement dit ce qu’il veut , quand il veut , et souvent des mensonges.

    C’est une méthode me manipulation vieille comme le monde, qu’on vous apprend dans les grandes écoles 

    créer un autre problème pour éluder celui qui est en cours. détourner l’attention.


    La porte parole du gouvernement Sibeth Ndiaye championne des âneries et des mensonges à répétition.


    https://twitter.com/i/status/1239876999113576449


    https://twitter.com/i/status/1241990421552795649


    https://twitter.com/i/status/1242810900387631106



    • Eric F Eric F 5 avril 2020 10:04

      @moderatus
      Non, ce n’est pas de la naïveté, il suffit de voir l’enregistrement de la prise de parole d’Edouard Philippe devant la Commission Parlementaire, on voit qu’il est pris de court et cherche à rester évasif sur cette question de déconfinement. J’ai trouvé du reste un peu surréaliste lorsqu’il dit « il est probable, j’emploie un terme précis : probable... », bref, il est précis pour dire qu’il est vague smiley

      En fait on voit que la crainte du gouvernement est un relâchement dans l’application des règles strictes du confinement, et du reste il est vrai qu’il y a déjà un certain relâchement comme le montre certaines images. Donc il aurait voulu laisser un couvercle sur la marmite à propos du déconfinement. Je pense au contraire que Mélenchon a bien fait de lancer le débat, pour que ce soit plus transparent que ce qui a été décidé jusqu’ici.

      Bien évidemment, maintenant que le sujet a été mis à son corps défendant sur la table, le gouvernement va biaiser. On voit les contorsions du ministre de l’éducation sur le Bac (*) (sur dossier, mais avec une commission qui le donnera même à ceux qui ont des mauvaises notes), la rentrée le 4 mai mais pas forcément à cette date et pas tous les élèves en même temps, etc ; Bref ils préparent le terrain pour un décalage.

      Certains scénarios sont ubuesques, comme l’idée de laisser confiner indéfiniment les régions les moins infectées ou les personnes non infectées. Plus on respecte le confinement, moins on risque d’être infecté, donc plus on resterait confiné longtemps : voilà qui est motivant !

      ....
      (*) concernant l’enseignement, vue la parenthèse du confinement, il aurait fallu d’emblée repousser la fin d’année scolaire à fin Juillet pour traiter la totalité des programmes ; Il va y avoir des carences et des disparités selon le milieu social, qui sera pénalisant pour l’année prochaine. On cache la poussière sous le tapis.


    • moderatus moderatus 5 avril 2020 10:15

      @Eric F
      Bien évidemment, maintenant que le sujet a été mis à son corps défendant sur la table, le gouvernement va biaiser

      ===========================================================

      Depuis les annonces malvenues du premier ministre sur le confinement, les informations sont unanimes, le confinement se relâche.

      Ainsi on pourra dire que si les choses s’aggravent ce sera la faute du peuple indiscipliné. Cynisme et machiavélisme.


      Vous savez ce premier ministre qui affirmait il y a quelques jours que « le masque dans la rue ne servait à rien. »

      Il va devenir obligatoire, car pour tous les médecins c’est une nécessite impérieuse sanitaire de protection.

      Incohérence, incohérence, quand tu envahis le pouvoir.




    • moderatus moderatus 5 avril 2020 10:25

      @Eric F

      je viens de contrôler des chiffres ce matin, je vous les transmets pour réflexion.

      Aujourd’hui nous avons 7560 morts, chiffres minorés par rapport à la réalité parce que si nous commençons à compter les morts âgés dans les Ehpads, on ne compte pas les morts des personnes âgées qui vivent à 80% à leur domicile . Combien de milliers de morts faut-il rajouter ?




      Allemagne : 1444

      Belgique : 1283

      Suisse : 666

      Portugal : 266

      Corée du Sud : 183

      Japon : 77


      Ils sont 171 pays sur 175 testés à avoir moins de morts que nous.


      Comment font-ils ?

      Quels moyens ont-il employé ?

      Comment pouvons nous nous en inspirer ?


      Vous ne croyez pas que c’est sur ces chiffres qu’il faut plancher au lieu de parler de déconfinement ?



    • moderatus moderatus 5 avril 2020 11:43

      @Eric F

      MEDIAPART

      Pour qu’il y ait solidarité ou union nationale il faut qu’il y ait confiance , et pour qu’il y ait confiance , il faut la vérité.


      https://youtu.be/fce57OVrJPk


      Une analyse précise .



    • Eric F Eric F 5 avril 2020 18:14

      @moderatus

      En résumé

      on est d’accord :

      • sur l’impéritie et l’incohérence du gouvernement
      • sur le fait qu’en l’état actuel des choses, il n’est pas possible de déconfiner tout de suite, le flux de cas grave vers les urgences reste trop fort
      on est en désaccord :
      • sur le fait que ce soit le gouvernement qui ait pris l’initiative de parler de déconfinement. Il apparait plutôt qu’il ne voulait pas en parler et y a été poussé à la Commission Parlementaire (ce gouvernement se laisse guider par les experts et les évènements, il est juste « suiveur »).
      • sur le fait qu’il ne faudrait pas débattre du futur déconfinement, il faut au contraire de la transparence.

      Le relâchement, qui est bien réel, vient du ras le bol (incarcérés depuis 20 jours déjà). Ce n’est pas la perspective d’un déconfinement ultérieur qui conduit au relâchement, mais au contraire la perspective que ça dure encore au delà d’Avril. C’est l’appel du soleil....

      Le confinement est addictif pour les gouvernants et les experts médicaux (qui n’avaient rien vu venir), il y aura toujours de bonnes raisons de le poursuivre indéfiniment (des savants fous parlent de 18 mois). Mais les effets sur l’état sanitaire général (suivi médical des autres pathologies suspendu) et l’activité du pays, pour l’instant cachés sous le tapis, seront délétères.


    • moderatus moderatus 5 avril 2020 18:28

      @Eric F

      • sur le fait que ce soit le gouvernement qui ait pris l’initiative de parler de déconfinement. Il apparait plutôt qu’il ne voulait pas en parler et y a été poussé à la Commission Parlementaire (ce gouvernement se laisse guider par les experts et les évènements, il est juste « suiveur »).
      • sur le fait qu’il ne faudrait pas débattre du futur déconfinement, il faut au contraire de la transparence

      ===========================================================

      Comme je vous l’ai déjà dit je pense , le gouvernement a sauté sur ’occasion e parler de déconfinement car c’est connu en manipulation desmsses et on l’appred à l’ENA

      créer un nouveau problème pour masquer l’ancien.

      Nous avons été contraint au confinement moyenâgeux à cause des erreurs du pouvoir .

      Alors que nous n’avons ni assez de tests, ni assez de masques ni assez de lits

      parler de déconfinement est cynique. Quand nous aurons déjà eu le matériel nécessaire pour le confinement, alors on pourra commencer à parler de déconfinement.

      TAIWAN 25 millions d’habitants pas de confinement 5 morts

      Thaïlande 70 millions d’habitants 23 morts, et on pourrait multiplier les exemples.


      L’Europe serait-elle un continent sous développé ?

      Face à la pandémie, la réponse est OUI !

      La France est dans les plus démunis après l’Italie et l’Espagne.



    • Eric F Eric F 6 avril 2020 10:03

      @moderatus
      ce n’est pas plus « cynique » de parler de déconfinement maintenant qu’il qu’il n’était cynique de parler de libération pendant l’occupation, même avant que les moyens ne soient en place, et cela justement pour faire pression pour pousser les feux en vue de ces moyens et méthodes. Sinon, en sera encore en cage à l’été.
      Or on l’a vu hier, notamment au Royaume Uni que nous pensions plus discipliné que nous, les gens sont sortis en nombre à cause du soleil. Alors je suis d’accord que c’est malencontreux, mais plus le confinement durera, moins il sera accepté (*). Attention, dans certains endroits, ça va péter si ça se prolonge en Mai.
      Car là où nous a bourré le mou, c’est sur la durée qui n’a pas été annoncé à l’avance, on nous a dit 15 jours, puis 1 mois, maintenant c’est les calendes grecques avec surenchères pour reporter toujours plus loin. Tout le monde est prêt à accepter des restrictions, mais pas l’incarcération à perpet’.

      (*) à titre personnel je ne me plains pas, j’habite en zone semi-rurale avec un jardin où je passe la moitié de la journée, mais je comprends d’autant mieux les urbains emmurés dans leur appart.


    • moderatus moderatus 6 avril 2020 11:48

      @Eric F
      mais plus le confinement durera, moins il sera accepté (*). Attention, dans certains endroits, ça va péter si ça se prolonge en Mai.

      ============================================================
      Vu les erreurs commises,le confinement est une obligation absolue et il faut le respecter.

      On parlera déconfinement quand on aura une stabilisation et que tous les moyens seront disponibles.

      les caprices des uns et des autres ne sont pas à prendre en compte il faudra maintenir le confinement le temps necessaire pour que tous les critères que j’ai cités soient enfin réunis.

      ce n’est que du bons sens non ?


  • moderatus moderatus 5 avril 2020 11:21



    TAIWAN 25 millions d’habitants pas de confinement 5 morts



    Comment expliquer qu’à seulement 180 kilomètres de la Chine, des habitants ne soient pas confinés et que la vie soit pratiquement inchangée ? « Nous vivons normalement. » Étudiantes françaises en lettres et sciences politiques à l’Institut Albert-le-Grand, Louise, Ségolène et Aliette sont parties une année étudier le chinois à Taïwan. Elles témoignent.

    Taïwan est un petit État insulaire autonome gérant admirablement la pandémie. Pour preuve : « En dépit de ses liens économiques et commerciaux étroits avec la Chine proche géographiquement, Taïwan totalise, au 31 mars 2020, 322 cas et 5 morts, soit un taux d’infection et de létalité par habitant bien inférieur à ceux observés dans le reste du monde », lit-on dans L’Obs.

    Alors que dans la plupart des pays du monde, la population doit être confinée, la vie suit son cours à Taïwan«  Nous vivons avec le coronavirus depuis bientôt trois mois maintenant et nous avons réellement senti les décisions drastiques qui ont été prises dès le début mais en gardant l’objectif de vivre normalement (pas de quarantaine) », raconte Louise Fournier. «  Les Taïwanais vont beaucoup déjeuner et dîner dehors dans des petits restaurants de rue, night market ou autre. Nous partons pour le week-end en balade dans Taïwan, par exemple. Notre vie reste relativement normale, en tout cas rien à voir avec la France ! certes, quasiment tout le monde porte des masques, néanmoins, la situation n’est pas trop désagréable de mon point de vue. Nous ne sommes pas confinés. Les magasins sont ouverts. Nous allons en cours comme en temps normal. Je ne me sens pas du tout angoissée. »

    Contrairement à la France, dès les premiers signaux, Taïwan a pris très au sérieux l’épidémie

     : restriction des entrées sur le territoire, traçage des personnes contaminées, port du masque généralisé, température prise dans la plupart des lieux publics via des caméras thermiques, gel hydroalcoolique à disposition partout, surveillance des téléphones portables pour les personnes mises en quarantaine.


    Cela se traduit en premier lieu par la réponse sanitaire : dépistage massif et rapide, traçabilité intense des malades, avec exploitation des données numériques de façon très intrusive, certes, mais couverte par un dispositif législatif d’exception prévu dans ces circonstances. Comme en Corée du Sud, où la courbe des contaminations semble se maîtriser, la population est notifiée par texto des nouveaux cas détectés, afin de pouvoir détecter au plus tôt de nouveaux foyers épidémiques. Des politiques publiques, faites à la fois de contraintes mais aussi de transparence de la part de l’état, associant pleinement les citoyens à ses décisions.

    Cette réactivité du gouvernement a permis une gestion de crise admirable et visiblement efficace. À la mise en œuvre d’urgence de l’analyse des données et des nouvelles technologies, l’étudiante répond : «  Je me sens donc totalement en sécurité. Ce que certains dénoncent comme une violation des libertés individuelles ne me choque pas plus que ça dans la mesure où les résultats sont visibles et que cela ne concerne que les personnes malades ou l’étant potentiellement, ainsi que ceux qui désobéissent volontairement aux règles qui sont pourtant clairement exprimées. »








    • Eric F Eric F 5 avril 2020 18:18

      @moderatus
      Ben oui, les pays voisins de la Chine se savaient en danger de contagion, et ont anticipé les « bonnes » mesures : dépistage, masques, isolement des patients contaminés, désinfection des lieux de rassemblement...
      La quasi totalité du reste du monde a pensé y échapper ou réussir à isoler quelques rares cas, ou encore que ce n’était qu’une « grippette », et ont été pris de court, il était alors trop tard pour prendre des mesures « à l’asiatique »


    • moderatus moderatus 5 avril 2020 18:36

      @Eric F
      La quasi totalité du reste du monde a pensé y échapper ou réussir à isoler quelques rares cas, ou encore que ce n’était qu’une « grippette », et ont été pris de court, il était alors trop tard pour prendre des mesures « à l’asiatique »

      ========================================================

      Désolé, mais vous vous trompez 
      nous avons sur 175 pays le 4ème nombre le plus haut de morts.
      j’ai le chiffre de tous les pays, je voudrais vous éviter cette litanie 

      Quelques uns , l’Allemagne 1444morts    200.000 tests par jour.
      l’Autriche 186
      le Portugal  266
      Israël     46
      Belgique    1283
      Japon      36
      Autriche   186


    • Eric F Eric F 6 avril 2020 10:15

      @moderatus
      Effectivement, certains pays ont mieux anticipé que nous, notamment pour les masques (en Europe centrale notamment), et pour le dépistage en vue d’isoler les personnes atteintes. Mais quoiqu’il en soit, il y a 3 ou 4 milliards d’humains confinées en ce moment, pas seulement 67 millions de Français !

      Concernant les décès, il n’y a pas deux pays qui comptent pareil, certains classifient les décès en « peumonie » faute de tests ou pour minimiser l’ampleur, ou attribuent les décès aux co-morbidités. J’attends la fin de l’année avec le comptage de surmortalité de chaque pays, et par ailleurs il faut ramener les chiffres par rapport à la population totale.


    • moderatus moderatus 6 avril 2020 11:57

      @Eric F
      Concernant les décès, il n’y a pas deux pays qui comptent pareil, 
      =======================================================
      Ne regardons pas la paille dans les yeux des voisins.

      Salomon nous donne toues les soirs des chiffres faux.

      primo, les Ehpads n’étaient pas comptés jusqu’à il y 2 jours.

      secundo les Ehpads ne représentent que 20% des personne âgées 

      80% des personnes âgées vivent et meure,t à leur domicile.

      Oubliés dans les décompte, cela en fait surement des milliersà rajouter aux chiffres que l’on nous donne.

      On ne doit couvrir et taire ni les erreurs ni les mensonges. ce n’est une bonne démarche ni pour ceux qui nous gouvernent et qu’on n’incite pas à se corriger , ni pour notre liberté de penser.
      je crois que c’est une analyse que nous pouvons partager.


    • Eric F Eric F 6 avril 2020 21:21

      @moderatus
      Les chiffres de Salomon étaient en effet très partiels, ils incorporent désormais progressivement les Ehpad. Concernant les personnes âgées à domicile, j’ose espérer que ceux qui sont malades du covid19 ne se voient pas refuser l’hospitalisation.
      La question qui se pose dans les multipathologies, c’est de savoir laquelle est prédominantes pour un décès, parfois un choc supplémentaire donne le coup de grâce (on l’avait vu avec la canicule).

      Quoiqu’il en soit, il doit exister des sur-sensibilités ou au contraire des pré-immunisations différentes selon les pays, ainsi l’Asie du sud Est, voisine de la Chine semble assez épargnée. Il serait instructif d’étudier de près les caractéristiques physiologiques qui peuvent différer. Selon certains articles il peut y avoir eu présence d’un autre virus dans le pays, ou une « résistance » acquise au fil des années, ou un rôle des bactéries intestinales, etc.
      Une étude chez nous devrait aussi être faite sur les caractéristiques communes aux « cas graves » (en plus des fragilités connues), par exemple avoir eu telle maladie, ou tel vaccin, ou telle allergie,..


    • moderatus moderatus 6 avril 2020 22:37

      @Eric F
      Les chiffres de Salomon étaient en effet très partiels, ils incorporent désormais progressivement les Ehpad. Concernant les personnes âgées à domicile, j’ose espérer que ceux qui sont malades du covid19 ne se voient pas refuser l’hospitalisation.

      ==========================================================

      L’ennui c’est que faute de tests, l’hôpital ne reçoit les malades qu’en phase déjà avancée, ce qui pour les personnes âgées est désespérant.

      Salomon vient d’annoncer une mesure qui aurait du être prise depuis longtemps, une bonne mesure dans les Ehpads, des tests pour les pensionnaires et les personnel afin d’isoler ceux qui sont positifs. Cela va permettre de freiner la mortalité chez nos personnes âgées.
      mieux vaut tard que jamais dit-on.


  • André Martin 5 avril 2020 17:33

    Des millions de citoyens prennent conscience que la situation économique, sociale et politique a beaucoup de similitudes avec celle qui a conduit à la constitution du Conseil National de la Résistance en 1944 : une économie dévastée à reconstruire à partir des besoins, une protection sociale à redéfinir pour mettre fin aux inégalités insupportables, des boussoles idéologiques à recaler pour nous libérer de l’emprise des « élites » formatées ... La suite sur Ebauche d’architecture d’un Conseil National de la Refondation


    • moderatus moderatus 5 avril 2020 18:11

      @André Martin
      Des millions de citoyens prennent conscience que la situation économique, sociale et politique a beaucoup de similitudes avec celle qui a conduit à la constitution du Conseil National de la Résistance en 1944 : une économie dévastée à reconstruire à partir des besoins, une protection sociale à redéfinir pour mettre fin aux inégalités insupportables, des boussoles idéologiques à recaler pour nous libérer de l’emprise des « élites » formatées ..

      ===========================================================
      Bien sur , d’accord avec vous la catastrophe économique qui est déjà commencée nous obligera à revoir nos boussoles idéologique, et se libérer des élites formatées.
      mais l’enseignement de cette crise montre aussi un retour de nations.
      On voit que sur les problèmes cruciaux comme l’immigration, la santé , la défense, la nation est seule à pouvoir donner des réponses.
      pensez vous qu’une Europe différente dans son fonctionnement et ses prérogatives est une obligation ?


    • Eric F Eric F 5 avril 2020 18:23

      @André Martin
      ouaih, enfin, bon, on est pour l’instant plutôt en 40 qu’en 44, avec la débâcle, le couvre feu, des pénuries, les files d’attente, le système D, et la presse relayant un discours obligé.
      Pour repartir, il faudra peut être une refondation, mais certainement un vaste plan Marshall.


Réagir