mercredi 10 août - par Michel DROUET

Eau, énergie : des arbitrages s’imposent

 

Demain, c’est aujourd’hui, et il est peut-être déjà trop tard : le climat change et nous ressentons les effets du manque d’eau potable en attendant la prévisible pénurie d’énergie, cet hiver.

Les modèles économiques fondés sur la mondialisation heureuse dont on voyait déjà poindre les limites lors de la crise Covid, vont donc être mis à mal par les volontés impérialistes de certains Etats et l’inévitable égoïsme qui prévaut lorsque l’organisation d’un rationnement se profile.

Chacun pour soi !

Moi d’abord ! Chacun joue dans son couloir et excipe de particularités qui devraient éviter la remise en cause de son modèle économique au prétexte que la profitabilité de son entreprise se dégraderait, avec la menace toujours mise en avant de licenciements.

Nous voyons donc apparaître des plaidoyers destinés à obtenir des dérogations aux timides règles d’usage de l’eau et des cahiers de doléances pour continuer à consommer des kW/h, sans se questionner sur le caractère indispensable de l’activité concernée au regard de l’intérêt général qui, rappelons-le, n’est pas la somme des intérêts particuliers.

De l’agriculture dont il serait utile de se pencher sur le modèle productiviste afin d’éviter l’hérésie des « bassines » qui se remplissent en pompant l’hiver l’eau des nappes phréatiques, la production de tomates sous serres chauffées et éclairées, l’arrosage de greens de golf ou d’hippodromes, le lavage des voitures ou les piscines des particuliers, la climatisation « portes ouvertes » de commerces ou leur éclairage nocturne, en passant par la prochaine mise en route des canons à neige en montagne, il devient indispensable de construire collectivement une hiérarchie des priorités que nous souhaitons établir en raison d’une situation qui s’avère durable.

Faisons un rêve…

Pour cela, il nous faut un Etat fort, débarrassé de son tropisme pour les lobbies qui saura « dire le droit » en matière de consommation d’eau et d’énergie au lieu de regarder chaque dossier en dehors de l’ensemble : est-ce possible ? Difficile d’y croire, tant la pratique libérale des gouvernements successifs s’est traduite par le retrait progressif de la puissance publique dans beaucoup de domaines, au profit de « la main invisible du marché » censée tout réguler… à coup de subventions sonnantes et trébuchantes, tout de même, et avec de médiocres résultats en matière environnementale et de consommation vertueuse.

Le poids des lobbies

C’est ainsi que la pénurie croissante d’eau se traduit pour cet état libéral par la mise en place d’une simple cellule de crise qui suppose qu’il y aura une fin au problème avec l’arrivée des pluies d’automne sans que le mal soit jamais pris à la racine, c’est-à-dire que nos modes de production agricole responsables de 50 % de la consommation d’eau soient interrogées.

Les lobbies agricoles en particulier la FNSEA y veillent et allument des contre feux lorsque les interrogations deviennent plus pressantes sur le mode productiviste destructeur. C’est ainsi que ce syndicat commence à hurler au loup en menaçant d’une pénurie de lait liée au manque de fourrage pour les bêtes qui fera s’effondrer la production étant entendu que 4 litres de lait sur 10 exportés continueront de l’être avec des prix plus rémunérateurs que ceux offerts par la grande distribution en France qui pourrait donc restreindre ses ventes.

Le message au gouvernement est donc clair : on veut des aides, sinon ce sera à vous de gérer la crise avec les consommateurs et vous coltiner la grande distribution, une hérésie pour un pouvoir dont l’alpha et l’oméga de la politique libérale est de laisser le marché se réguler lui-même.

Au consommateur de culpabiliser…

C’est dire que la question de la ressource en eau ne va pas être réglée de sitôt et l’agriculture étant intouchable du fait de son poids politique, il faut s’attendre à des messages culpabilisants de la part du ministre de l’écologie envers les particuliers coupables de ne pas mettre de mousseurs sur leurs robinets et de continuer à arroser leur pot de géraniums sur le balcon.

Pour le gaz et l’électricité, ce sera le même schéma qui prévaudra et c’est le consommateur final qui devra faire des efforts après que les abus les plus flagrants soient tout de même réprimés comme la lumière allumée la nuit ou bien la clim portes ouvertes dans les commerces et peut-être si on est sages la fin des tomates cultivées sous serres en plein hiver ?



108 réactions


  • Clark Kent Séraphin Lampion 10 août 08:26

    La FNSEA n’est pas un lobby en France, c’est un état dans l’état qui contrôle totalement le ministère de l’agriculture où elle est en position de monopole (les ministres ne faisant que passer) et sait se positionner dans les autres ministères pour ce qui concerne l’aménagement du territoire, les réglementations particulières (droit du travail, code de la route, permis de construire), et dans les administrations décentralisées (préfectures et conseils départementaux et régionaux) pour les arrêtés locaux (chasse, pêche, feux, eau, déchets verts, etc.).

    Par contre, elle est bien un lobby au parlement et à la commission européens où elle a des concurrents sérieux, et en particulier ses homologues italiens et allemands pour doser les aides de la PAC.

    C’est du béton ! ça n’est pas vraiment malléable, comme truc.


    • Michel DROUET Michel DROUET 10 août 09:00

      @Séraphin Lampion
      "Alors que la France traverse une sécheresse historique, la polémique monte autour de l’irrigation des golfs et du remplissage des piscines. "Est-ce que ce n’est pas plus important de se nourrir que de se baigner ou d’aller jouer au golf ?", tacle Christiane Lambert sur BFM Business.

      Par contre l’irrigation des champs de maïs et les bassines dans lesquelles on pompes l’eau des nappes phréatiques en hiver ne posent pas de problème à Mme Lambert....
      Mme Lambert oublie de dire que l’agriculture représente entre 45 et 50% de la consommation en France, tout cela pour préserver le modèle productiviste et destructeur de l’environnement de la FNSEA


    • troletbuse troletbuse 10 août 09:15

      @Michel DROUET
      N’oubliez pas la modification du climat par les chemtrails et ceci est voulu
      Et pourtant, il suffit de regarder le ciel
      https://arcturius.org/les-nations-unies-devoilent-les-chemtrails-la-preuve-irrefutable-que-nous-sommes-empoisonnes/


    • carolus 10 août 09:39

      @troletbuse
      .
      Tout à fait, mais n’oublions pas les volumes d’eau démentiels consommés par les centrales nucléaires dont la radioactivité détruit définitivement une partie, tandis que l’autre partie file par les tours de refroidissement aggraver la teneur atmosphérique en vapeur d’eau qui étant le premier gaz à effet de serre empire le réchauffement ! Et on vient nous dire après ça que le nucléaire ne fait pas d’effet de serre smiley


    • joletaxi 10 août 09:46

      @carolus
      pas à dire, pour rigoler, rien de tel que d’ouvrir la boite à corniauds


    • Lynwec 10 août 09:50

      @Michel DROUET

      « Sécheresse historique » (ben voyons...comme s’il n’avait jamais fait chaud avant 2022, revoir à ce propos les cartes de France météo de 2015 et 2022 pour la bonne compréhension de l’usage des couleurs...) qui n’a pas empêché l’arrosage des routes pendant le tour de France cette année, pognon oblige...

      Et on vient après ça culpabiliser le petit peuple car il remettrait à niveau sa piscine une fois de temps en temps, ou les cultivateurs car ils consommeraient trop d’eau...

      Leur méthode basée sur la peur, la culpabilisation, la jalousie et l’avidité est archi connue, à nous de ne pas tomber dans ce panneau .


    • Clark Kent Séraphin Lampion 10 août 10:10

      @Lynwec

      C’est sûr que la situation est dramatisée, mais c’est d’autant plus crédible que les victimes de l’intox peuvent constater des réalités tangibles ! Le problème est de faire la bonne analyse des causes et de proposer les bonnes réponses.

      Même si les deux sont souvent liées, la sécheresse et la canicule, ce n’est pas la même chose. Il peut faire très chaud et pleuvoir. Et même pleuvoir beaucoup (orages) ce qui alimente les cours d’eau, les nappes phréatiques et les lacs, étangs, etc.

      Dans les Vosges, « château d’eau de l’Alsace et de la Lorraine, plusieurs communes ne peuvent plus distribuer d’au potables, ce qui n’était jamais arrivé depuis que l’ »eau courante » a été installée.


    • chantecler chantecler 10 août 10:16

      @Lynwec
      Le « petit peuple » n’a pas de piscine particulière , faut pas charrier !
      Pour le reste je suis d’accord .
      Cette sécheresse n’a rien d’extraordinaire ...
      Et le puisage de quantité d’eau en direction de l’agriculture n’est en rien stoppé .
      Je ne parle pas des bêtes pour qui boire est une nécessité vitale .
      En attendant les puits et les petits cours d’eau souvent rattachés sauvagement aux champs par leurs propriétaires , sont mis largement à contribution via les pompes .
      L’eau facturée à 6 ou 7 € le m 3 TTC par les distributeurs privés , c’est le petit peuple qui banque .


    • hans-de-lunéville 1 10 août 10:40

      @chantecler
      « Cette sécheresse n’a rien d’extraordinaire ... »
      tout de même la Loire, un des plus grands fleuves en France asséchée c’est du jamais vu


    • Gorg Gorg 10 août 11:57

      @chantecler

      « L’eau facturée à 6 ou 7 € le m 3 TTC par les distributeurs privés »

      Tarif dans lequel sont comptés les 20% de fuites du réseau... qui est peu ou pas entretenu par ces mêmes distributeurs, alors qu’ils en ont la charge...


    • troletbuse troletbuse 10 août 12:56

      @Lynwec
      https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article644
      C’était déjà la faute au pétrole  smiley


    • troletbuse troletbuse 10 août 13:15

      @joletaxi
      Excellente réponse très argumentée d’un super-corniaud  smiley


    • Cyrus lacerta 10 août 13:44

      @carolus

      Sol carolus tu est un vrai pemile .... pret a tout les mensonge pour vendre tes moulin a vent ...

      la radioactivité n’ as jamais detruit definitivement de molecule d’ eau ...
      enfin la vapeur de refroidissement , va retomber en plui , qui limite les effet de la canicule , c’ est donc un refroidisseur bienvenue ...

      arrete de mentir le breton multicompte pemile , pipiou , pacem 


    • Croa Croa 10 août 13:48

      À hans-de-lunéville 1,
      La Loire à sec ? 
      Source ? Des photos ?


    • voxa 10 août 14:08

      @carolus

      « aggraver la teneur atmosphérique en vapeur d’eau qui étant le premier gaz à effet de serre empire le réchauffement ! »

      Comme vous avez raison...
      Il faut aussi interdire les fers à repasser à vapeur, le vapotage, les cocottes minute, la transpiration, recouvrir les mers, les océans, les fleuves, lacs, et ruisseaux pour limiter l’évaporation, non, pas les alambiques, sans parler de la respiration...

      Vous avez égayé ma journée...
      Merci.


    • voxa 10 août 14:22

      @Séraphin Lampion

      Dans les Vosges, « château d’eau de l’Alsace et de la Lorraine, plusieurs communes ne peuvent plus distribuer d’au potables, ce qui n’était jamais arrivé depuis que l’ »eau courante » a été installée.

      Désolé, mais on s’en fout.
      L’essentiel, c’est que Neslé puisse continuer à puiser son pognon dans les nappes.

      De toute façon, si ces grognons d’Alsaciens n’ont plus d’eau au robinet, on leur livrera de l’eau embouteillée par Neslé.
      C’est tout de même très gentil.


    • Clark Kent Séraphin Lampion 10 août 14:33

      @voxa

      « Il faut aussi interdire les fers à repasser à vapeur, le vapotage, les cocottes minute, la transpiration, recouvrir les mers, les océans, les fleuves, lacs, et ruisseaux pour limiter l’évaporation, non, pas les alambiques, sans parler de la respiration... »

      et les geysers, hein ?
      qu’est-ce qu’on fait pour boucher les geysers ?
      rien


    • Clark Kent Séraphin Lampion 10 août 14:38

      @voxa


      Bon, OK, mais c’est pas parce qu’il n’y a jamais de loup quand l’idiot du village crie « au loup » pour faire peur à tout le monde qu’il faut en conclure que le loup n’existe pas. Il vaut mieux neutraliser l’idiot pour qu’il arrête ses conneries !


    • jacques 10 août 15:05

      @Croa
      allez voir l’article de Nabum d’hier.


    • Michel DROUET Michel DROUET 10 août 15:35

      @Lynwec
      Tout à fait d’accord !


    • yakafokon 10 août 17:48

      @Michel DROUET
      Il suffit de remplacer les cultures de maïs, très gourmandes en eau, par du sorgho qui peut être cultivé pour ses graines comme le font les africains !
      Cette plante ne demande que très peu d’eau, et son prix de revient à l’hectare et de vente à la tonne, rivalise avec celui du maïs, notamment dans le Sud-Ouest.
      Déjà, de nombreux agriculteurs ont changé leur fusil d’épaule, pour échapper aux restrictions d’eau qui les frappent.
      Pour s’en sortir ( s’il n’est pas trop tard ), il suffit de suivre l’exemple de pays qui sont confrontés depuis longtemps à la sécheresse.
      Comme laisser pousser les mauvaises herbes, plutôt que de labourer trop tôt.
      Ensuite, on laboure le plus tard possible, ce qui permet d’enfouir les mauvaises herbes...que les asticots transforment en compost qui reste humide.
      Quand on sème ensuite, les plants vont chercher naturellement l’humidité en enfonçant leurs racines, et sont beaucoup moins gourmands en eau.
      En outre, cela fait revenir beaucoup d’insectes pollinisateurs et les parasites disparaissent, comme par magie !


    • Michel DROUET Michel DROUET 10 août 18:15

      @yakafokon
      Les exemples sont nombreux effectivement, mais la population agricole est tellement bien formatée par la FNSEA, les Chambres d’agricultures, les banques et l’industrie agro-alimentaire que les changements ne se font que de manière marginale


    • carolus 10 août 18:22

      @ cyrus-six slaves-six s’nettoient-six s’nettoient c’est donc ton frère

      .

      Pemile n’écrit pas de conneries techniques.

      Tiens mon petit :

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/gaz-de-houille-et-trouille-d-un-243158#forum6408029


    • yakafokon 10 août 18:42

      @troletbuse
      Il y a longtemps que cette connerie de « chemtrails » n’avait pas fait son apparition, et je croyais qu’elle était réservée à cette fameuse zone 51, et aux américains qui sont apparemment les seuls à voir des ovnis tous les jours !
      Petit cours de physique élémentaire : les avions de ligne volent à une altitude fixée à 33.000 pieds par l’aviation civile ( en gros 10.000 m ).
      A cette altitude, la température de l’air sec est de - 60 °.
      Comme les réacteurs éjectent un air chargé d’humidité qui est à plus de 200 °, il se produit un phénomène qui s’appelle vulgairement « la condensation ».
      D’ailleurs, quand on regarde de vieux films en noir et blanc, sur les superforteresses américaines en train de bombarder les villes allemandes, ces trainées de condensation se voient comme le nez au milieu de la figure !
      Et à cette époque, les « chemtrails » n’existaient pas et ils n’avaient que des bombes incendiaires au phosphore blanc !
      Plus bas, l’aviation à moteur a un plafond de vol de 5.000 m, mais on ne voit aucune trainée !
      Les seuls avions qui laissent des trainées chimiques derrière-eux, ce sont ceux qui sont utilisés pour l’épandage sur les récoltes, afin de les protéger des nuisibles !
      Après avoir visionné le document annexé à ton document, j’ai constaté que tous les appareils appartenaient à l’U.S.Air Force.
      Comme je doute qu’ils soient utilisés aux Etats-Unis, ça ne peut être qu’au cours de leurs nombreuses guerres contre des pays qui n’ont pas pu se défendre !
      Parce qu’au dessus de la Russie ou de la Chine, ils n’auraient eu aucune chance !
      Donc ce « reportage » ne prouve rien , pour ce qui nous concerne !


    • Cyrus lacerta 10 août 18:51

      @yakafokon

      tu te trompe un peut d’ epoque , il faudra attendre 1947 pour avoir les premier bombardier a reaction americain ...

      Comme les réacteurs éjectent un air chargé d’humidité qui est à plus de 200 °, il se produit un phénomène qui s’appelle vulgairement « la condensation ».


      D’ailleurs, quand on regarde de vieux films en noir et blanc, sur les superforteresses américaines en train de bombarder les villes allemandes, ces trainées de condensation se voient comme le nez au milieu de la figure !

      Et à cette époque, les « chemtrails » n’existaient pas et ils n’avaient que des bombes incendiaires au phosphore blanc !



    • Croa Croa 10 août 20:07

      À yakafokon & Troletbuse,
       Le problème est que ces idioties font un tors énormes aux vrais lanceurs d’alertes !
      *
      Ces traînées révèlent tout de même un problème réel de pollution. Ce sont les effluents des turbines qui fixent cette condensation. Ainsi la pollution des avions se révèle-t-elle tout à fait visible et elle est massive !


    • exocet exocet 10 août 20:10

      @yakafokon
      « Il suffit de remplacer les cultures de maïs, très gourmandes en eau, »
      .
      La culture d’un kilo de maïs nécessite 300 litres d’eau.
      Mais il y a pire : la culture d’un kilo de blé nécessite 1500 litres d’eau.
      .
      Or, depuis quelques années, le cours des céréales flambe.
      Du coup, les agriculteurs cultivent du blé, sur des terrains pauvres, dans des zones sèches l’été, à grand renfort d’engrais, de pesticides, et d’arrosage automatique.
      .
      Là ou autrefois on faisait des cultures plus adaptées au climat et aux types de sols.
       smiley


    • Yaurrick Yaurrick 10 août 20:17

      @yakafokon
      C’est aussi parce que les plus crédules ignorent que les avions en campagne d’essais en vol embarquent des barils d’eau a des fins de tests de masses et centrages .


    • voxa 10 août 20:49

      @Séraphin Lampion

      On lui pique son clavier ou on l’oblige à porter des mouffles ?


    • OJBA 10 août 21:01

      @Séraphin Lampion « C’est du béton ! ça n’est pas vraiment malléable, comme truc ». Surtout quand il est comme nous, à sec !


    • véronique 11 août 11:28

      @Michel DROUET

      Les changements ne se font pas à la marge. Déjà parce que les agriculteurs ne font pas ce qu’ils veulent/ Vous ne le savez sans doute pas, mais il existe des obligations de couverture des sols, ce qui oblige à labourer plus tard, si labour il y a. Ensuite parce que les chosent évoluent, comme partout. Donc très nombreux sont les agriculteurs qui pratiquent le semis direct, les semis sous couverts, ou au moins les techniques de travail simplifié du sol. Mais bien sûr il n’y a rien de systématique, car ce qui est valable à tel endroit, pour tel sol, avec tel climat et telle météo, n’est pas forcément généralisable. 


    • Eric F Eric F 11 août 12:03

      @yakafokon
      Vous avez le mérite d’évoquer des solutions concrètes (sorgho vs maïs, période de labour...), il faut en effet un plan massif d’adaptation des pratiques agricoles et économiques à la situation de chaleur et sécheresse, dont les épisodes se multiplient et s’accentuent.
      -nier qu’il y ait réchauffement est absurde,
      -se contenter de le déplorer est stérile,
      -croire qu’on changera le climat en France par des mesures hexagonales est grotesque, le climat est un phénomène planétaire.
      Il faut des solutions pour s’y adapter.

      Au niveau planétaire il aurait fallu éviter l’explosion démographique, car quel que soit le modèle, plus on est nombreux plus on consomme les ressources naturelles, et plus on rejette les déchets de nos activités dans l’air, la terre et l’eau. Bien évidemment les choses étant devenues ce qu’elle sont, il faut adapter le modèle de production/consommation.


    • NiNi NiNi 11 août 13:13

      @joletaxi
      C’était un propos vaporeux…


    • véronique 11 août 17:57

      @Michel DROUET

      Quelques précisions utiles :

      Extrait de https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/leau-en-france-ressource-et-utilisation-synthese-des-connaissances-en-2021



      EAU PRÉLEVÉE ET EAU CONSOMMÉE

      L’eau consommée correspond à la partie de l’eau prélevée non restituée aux milieux aquatiques. Cette part est très variable selon les utilisations.

      En moyenne, entre 2008 et 2018, le volume annuel d’eau consommée est estimé à 5,3 milliards de m3 en France métropolitaine (soit environ 20 % de l’eau prélevée, hors alimentation des canaux), ce qui représente 82 m3/habitant.

      L’agriculture est la première activité consommatrice d’eau avec 45 % du total, devant le refroidissement des centrales électriques (31 %), l’eau potable (21 %) et les usages industriels (4 %).

      ---------------------

      Donc 45 % de l’eau consommée, sachant que l’eau consommée représente 20 % des prélèvements. 

      Il faut aussi ajouter que les surfaces irriguées sont largement minoritaires en France.


    • velosolex velosolex 11 août 19:07

      @Lynwec

      « Face à un été qui bat des records de chaleur et de sécheresse, le climatologue et météorologue Robert Vautard, coordinateur d’un chapitre du sixième rapport du Giec, reconnaît sur franceinfo jeudi 11 août que ces extrêmes dépassent les modèles établis et affirme que les scientifiques sont  »tous surpris« . Alors que  »le calendrier s’accélère« , il alerte sur la nécessité de se préparer à 50 degrés en France.

      franceinfo : Comment appréhendez-vous ces vagues de chaleur intenses qui durent en France et en Europe ?

      Robert Vautard : On est tous surpris, non seulement cet été, mais aussi les quelques années qui ont précédé, déjà en 2019, avec des records impressionnants qui ont été battus en France, mais aussi en 2021 avec ces fameux 49 degrés en Colombie-Britannique au Canada, un pays qui est très au Nord. Les climatologues sont vraiment surpris par ces records battus de très loin : normalement, les records sont battus de un ou deux degré(s) maximum, là, ça va beaucoup plus loin. Le calendrier s’accélère.

      Cela ne correspond-il pas à ce que prévoyait le Giec et ce sur quoi il alertait depuis des années ?

      Comme les scénarios du Giec sous-estiment déjà les évolutions du passé, on peut évidemment se poser des questions pour le futur. Mais tant qu’on n’a pas trouvé la cause de cette sous-estimation des modèles sur la situation en Europe de l’Ouest, on ne peut pas l’affirmer. C’est une sujet de recherche. Il est néanmoins probable que les évolutions continueront à être plus fortes que celles qui ont été prédites. » ( france info-extrait)


    • John John 11 août 19:44

      Velosolex,

      « Mais tant qu’on n’a pas trouvé la cause de cette sous-estimation »

      Ils n’ont pas du prendre en compte les millions de tonnes de kérosène déversées dans l’atmosphère par les gros avions et les millions de litres de carburant utilisés par les véhicules pour acheminer les vaccins aux quatre coins du monde ...

      Tes trois doses avant de t’être injectées ont beaucoup voyagé au frais de la planète, au frais de mère nature ... Sans compter l’énergie utilisée, enfin dépensée pour tenir à température négative les doses de vos fameux vaccins ...


    • joletaxi 11 août 19:58

      @velosolex
      si c’est un savant qui le dit....qu’ils n’y comprennent rien

      et il avait prévu ceci votre « savant »

      https://eike-klima-energie.eu/2022/07/29/kaeltereport-nr-24-2022/

      un peu trop chaud, un peu trop froid, c’est vraiment déréglé hein, on n’a jamais vu ça mme Michu


    • Cyrus lacerta 11 août 20:07

      @velosolex

      drole de meteorologue et de climatologue qui pisse copie sur les record extreme , et non pas sur les moyenne .


    • Joséphine Joséphine 11 août 20:19

      @lacerta

      A mon avis le pauvre homme est en train de cramer dans son Mont d’Arrée calciné. Il a du mettre en sécurité toute sa collection de « Signal ». 


    • Cyrus lacerta 11 août 20:25

      @Joséphine

      je me suis marrer quand il as oser me dire qu’ il n’ y avais pas de bobo 68ard fanatique malheureux chiant sur les autre dans les mont d’ aree ni en Armorique 
      ca sentait bon le deni a plein vent .

      Y a 20 ans on aurais encore put lui trouver une compagne pas trop regardante , mais la je ne voit pas d’ assez bonne ame pour se sacrifier et combler son manque affectif smiley

      comme quoi les rolex ca fait pas son homme smiley


    • Joséphine Joséphine 11 août 21:00

      @lacerta

      En tout cas nous savons déjà qu’il y a au moins un bobo soixante-huitard dans le Mont d’Arée....


    • @velosolex
      Vous en avez pas marre d’annoner toutes les conneries qe vous ecoutez ?

      Et plutot d’aller lire des rapports scientifiques ?
      Ou ceci en est la conclusion

      "Pour résumer, cette étude nous indique que la baisse de la vitesse du jet-stream et l’augmentation des phénomènes de double jet-stream vont surexposer l’Europe de l’Ouest - dont la France - aux épisodes de fortes chaleurs et de sécheresse au cours des décennies à venir..

      "

      Vous voyez vous le mot CO2 que st greta vous refourhgue a travers BFM , ou des certitude concernant une cause principale au changement du double J Stream
       
      Et si vous remontez un peu l’etude vous constaterez que c’est quazi que notre zone eipe occidentale qui est touchée, et bien moins les USA p ex, et ce sur un recul assez long
       
      Comme la figure sous une 50aine d’annes ou vous voyez ezffectivement l’hémisphere NORD remontere en temperarure et ou EN meme temps et cela ne vous choques pas pour une rechauffement climatique de voir à l’inverse l’hémisphere SUD etre à son inverse cad REFROIDIR !!!
       
      Vous y voyez quoi la vous ?
      sur le graphe reporté des deux hémispheres ?
       
      C’est ca le probleme des littéraires, c’est des bites en science en regle générale, on l’a plus que con-staté avec grippette 19 ou ils n’entravaient pareil que dalle , ou le confilt Russie Ukraine etcet....


    • Cyrus lacerta 11 août 21:44

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

      ha non avec un bit on as au moins un ellement d’ informations avec eux on est plutot dans la logique floue sans cahier des charge ni garantie decenale ...

      C’est ca le probleme des littéraires, c’est des bites en science en regle générale, on l’a plus que con-staté avec grippette 19 ou ils n’entravaient pareil que dalle , ou le confilt Russie Ukraine etcet....



    • @John

      Velosolex,

      « Mais tant qu’on n’a pas trouvé la cause de cette sous-estimation »

      Ils n’ont pas du prendre en compte les millions de tonnes de kérosène déversées dans l’atmosphère par les gros avions et les millions de litres de carburant utilisés par les véhicules pour acheminer les vaccins aux quatre coins du monde ...

      Tes trois doses avant de t’être injectées ont beaucoup voyagé au frais de la planète, au frais de mère nature ... Sans compter l’énergie utilisée, enfin dépensée pour tenir à température négative les doses de vos fameux vaccins ...

       smiley smiley smiley smiley
      Ni les bateaux du aux pactes d’echanges que sieur Macron pour lequel les beux ont votés...contre le fachismmeuuu des localistes ^^


    • @lacerta
      Âh mais lorsque je dis des bites finalement j’insulte les bites...
      C’est pire meme ^^

      J’sais pas moi je cause littérature ici, non j’aurai l’ai d’un abruti...
      Eh bien eux feraient bien de s’abstenir de nous causer science ou géopolitique....

      J’sais pas moi il y a des blogs pour ce genres d’intellos, Telerama, l’iMonde ,les cahiers de rosemar, rakatobidule , etc..
       
      C’est pratique des que j’ai un coup de blues je vais la bas, je ris tellement des imbus d’eux memes que le moral est remonté pour 3 jours (lol)

      A plus tard ... vais au miam miam ...


    • Cyrus lacerta 11 août 21:49

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

      ’ as suivit l affaire valneva ?


    • joletaxi 11 août 22:24

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

      ce qui pratique, avec les savants « climatiques » c’est que chaque fois qu’ils annoncent un truc( toujours catastrophique, sinon, c’est pas climatique), il suffit de se dire que c’est encore une idiotie

      https://wattsupwiththat.com/2022/08/10/models-climate-scientists-wrong-againnew-study-finds-jet-stream-strengthening-not-weakening/

      moi, j’suis pas inquiet, la petite plage où ma grand mère me disait avoir pêché la crevette est toujours exactement à la même place


    • @lacerta
      "’ as suivit l affaire valneva ?

      "

      Non , il y a encore une nouvelle embrouille avec le proto 19 ?

      M’en fous j’suis pas cobaye
      c’est les cobayes qui devraient s’inquieter ^^


    • @joletaxi
      il y a une erreur dans l’article , enfin pour ma part pas le que le J Stream s’affaiblis, qu’il se decale vers le haut me semble un fait , pourquoi c’est ca la grande question auquel personne ne peut répondre
      C’est au pasqsage pourquoi et par moments , car tout le mobde à oublié la goutte froide de l’ete dernier ou nous etions tres largement en DESSOUS des temperatures de saison, comme si une sorte amnésie collective frappais nos amis ’rechauffistes" , la nonn plus pas d’explications pourquoi cette goutte froide à stagné la l’année derniere.
       
      Ce qui me semble penser à un décalage vers le haut du J Stream ET concernant la zone EU, c’est que depuis des années sur une moyenne on vois ce décalage vers le haut , comme l’on vois aussi les effets du froid qui s’intensifie dans l’hémisphere sud, mais la pareil je n’oserai pas échaffauder une seule bribe de reponse qui serai cohérente, car au vu du climat qui n’a cessé de bouger et depuiis toujours, nous en sommes encore au BABA des connaissances sur le sujet , mais ca avance tranquillement.
       
      Ma seule reelle inquietude, pas pour moi mais les suivants
      est ce graphe ci précisement 
      qui lui est sur des millenaires
      et qui lui est quazi indiscutable
       
      Helas les kmers verts, verts dehors, rouge dedans et les St Gretistes refusent purement et simplement d’en evoquer le sujet
       
      Il faut dire qu’il touche au grisbi des hypers possedants,
      on peut toucher à tout sauf au gribi et à la valeur d’une action qui monte .....


    • Ruut Ruut 12 août 15:15

      @Séraphin Lampion
      Et les centrales de désalinisation de l’eau de mer, c’est pour les chiens ?
      Nous avons en France plusieurs accès à la mer et donc largement de quoi renvoyer de l’eau potable dans les zones en pénuries.
      Le problème, c’est la privatisation des ressources en eau potable et l’état qui ne fait pas son travail de compensation des pénuries.


    • Croa Croa 12 août 16:11

      À chantecler,
      Pas de piscine particulière ? Vas donc sur le Géoportail survoler n’importe quelle commune du Bassin d’Arcachon et tu verras, c’est impressionnant !


    • Eric F Eric F 12 août 20:13

      @Ruut
      ’’les centrales de désalinisation de l’eau de mer...’’
      Ouaih, mais ça demande de l’électricité si on veut le faire à une grande échelle.


    • véronique 16 août 10:15

      @yakafokon

      remplacer une culture par une autre, sur l’ensemble du territoire, c’est risqué. Plus on cultive de plantes différentes et mieux c’est.
      De plus le sorgho n’est pas une plante miraculeuse, certes elle se déshydrate moins vite et son système racinaire est plus efficace pour chercher l’eau, mais comme toutes les plantes, le sorgho a des avantages et des inconvénients, et comme on ne peut pas prévoir la météo d’une année sur l’autre, il se peut que certaines années ça fonctionne mieux que le maïs, mais que d’autres années, ce soit le contraire.


    • véronique 17 août 01:37

      @exocet

      Le cours des céréales flambe depuis quelques années  ? Vous devriez vérifier...


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 10 août 10:02

    Les tensions sur l’eau et l’énergie sont dû à l’offre qui n’arrive plus à suivre la demande et non au réchauffement.

    Le discours culpabilisant sur le changement-dérèglement climatique n’est là que pour masquer la vraie nature du problème et faire croire qu’il est encore possible d’éviter la gueule du loup si le plus grand nombre se montre raisonnable et obéissant.

    Comme je l’ai déjà dit, il est plus présentable de dire qu’on va rationner pour sauver les ours polaires que de dire tout simplement que le pic de prospérité est définitivement dépassé.

    Quant à la nécessité d’un « Etat Fort » je ne me fait aucune illusion sur mes chances de faire partie de la nouvelle Nomenklatura, certains pensent pouvoir en faire partie vu leur exemplarité mais les places seront chères, sans compter le prix à payer en cas de purge.  


    • Croa Croa 12 août 16:19

      À Florian LeBaroudeur
      L’État Fort existe déjà sauf que ce sont des traîtres qui le tiennent, lesquels n’en ont rien à foutre de tout ça mais qui savent être fort contre les Gilets Jaunes et autres non-« vaccinés ».


  • Gorg Gorg 10 août 10:11

    @ L’auteur,

    Ce que personne ne semble vouloir comprendre c’est que le dérèglement climatique est (en grande partie) le résultat d’une croissance démographique planétaire incontrôlée.

    En 1920, environ 2 milliards d’êtres humains, aujourd’hui environ 8 milliards (quatre fois plus). Si on se projette un siècle plus tard, ce sera 32 milliards…

    Et on sait pertinemment que le dérèglement climatique est fonction de l’activité humaine (chauffage, constructions, déforestation, cultures… etc… etc…)

    Réduire la pollution de quelques % ne changera rien si la démographie augmente de 400%.

    Il y a de quoi être très pessimiste…

    Bonne journée


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 10 août 10:47

      @Gorg

      Sauf que le taux de croissance de la population est en train de s’effondrer, avec les effets conjugués de la baisse de la natalité et de la hausse de la mortalité.
      La population aura dépassé son pic et s’effondrera avant d’avoir atteint 10 milliards d’habitants.
      Il est trop tard pour prendre des mesures qui se feront de toute façon naturellement. 


    • Gorg Gorg 10 août 11:48

      @Florian LeBaroudeur

      « La population aura dépassé son pic et s’effondrera avant d’avoir atteint 10 milliards »

      Ce n’est qu’un pronostic qui n’est étayé par rien de véritablement sérieux si ce ne sont les conséquences désastreuse de cette croissance incontrôlée... Mais la nature va peut-être se venger... Ce sera le chaos. De toute façon, vu mon âge, je ne serais pas là pour le vérifier et il est déjà trop tard...


    • voxa 10 août 14:42

      @Gorg

      "Ce que personne ne semble vouloir comprendre c’est que le dérèglement climatique est (en grande partie) le résultat d’une croissance démographique planétaire incontrôlée"

      C’est vrai, que le Soleil et son activité n’y sont pour rien... (humour)

      Réduire la pollution et consommer moins oui.
      Mille fois oui.

      Mais cela ne changera rien aux effets des caprices récurrents du Soleil.

      Il faut être bien naïf pour croire à ces sornettes.

      Juste pour mémoire, revoyez donc un peu l’histoire des grandes sociétés humaines et de leur déclin concomitant avec des crises climatiques...

      À votre avis, la pollution des Incas, des Mayas, des Égyptiens antiques, est-elle en cause dans les changements climatiques qui les menèrent à la disparition de leur société ?

      Plus près de nous, Louis XIV, est-il responsable de la période très froide qui commença avec son règne, et affama les populations ??

      ...


    • ZenZoe ZenZoe 10 août 14:57

      @Gorg
      Bien sûr que la surpopulation est le problème n°1. Huit milliards d’individus qui veulent chacun leur ordinateur, internet, leur smartphone dernière génération, leur voiture personnelle, leur climatiseur, leur cuisine tout équipée, leurs vacances à la mer et à la neige le plus loin possible, leur garde-robe renouvelée chaque année, leur piscine, et pourquoi pas un un vélo électrique, pas besoin d’être Nostradamus pour comprendre qu’à un moment ça va coincer !

      Vous dites que la nature va se venger. C’est fort possible. Dans les poulaillers surpeuplés, les volailles sont constamment victimes d’épidémies mortelles, pareil dans les élevages de saumons. Pourquoi ce serait différent pour les humains ?
      On peut compter par ailleurs sur les produits chimiques pour nous saper la santé et réduire fortement notre espérance de vie à terme.
      Il y aussi la forte probabilité d’une guerre mondiale, il y a toujours des guerres, mais la prochaine pourrait être sacrément meurtrière, remettant ainsi les compteurs à zéro, et ce sera reparti pour un tour... jusqu’à la prochaine fois...


    • Eric F Eric F 11 août 12:16

      @Gorg
      ’’Réduire la pollution de quelques % ne changera rien si la démographie augmente de 400% [depuis les années 1920]’’
      Vous avez raison concernant l’explosion démographique, il y a eu dans les années 80/90 des tentatives de l’éviter telle que la conférence du Caire, mais cela a été un fiasco (refus des pays à forte natalité). Maintenant il est trop tard, et même si ça se stabilisera au milieu ou à la fin du siècle, le niveau de population dépasse les capacités ’’renouvelables’’ de la planète, même en étant très frugal.
      Il y a quelques décennies, certains parlaient de fermes marines, consommation massive d’algues etc, mais la mer s’épuise aussi et se pollue. Les solutions seront extraordinairement difficiles à trouver, mais l’adaptation à la nouvelle donne surpopulation globale + chaleur et sècheresse est le problème existentiel de l’humanité.


    • véronique 11 août 17:59

      @Gorg

      Et pourquoi parler de dérèglement climatique ? Le climat aurait-il été réglé au préalable  ?


    • velosolex velosolex 11 août 19:26

      @ZenZoe
      50 ans qu’on le sait au moins, et il faut attendre vraiment être dans le dur du dur, pour que les négationistes commencent à refroidir....

      .La guerre mondiale est aussi une option intéressante, avec ces barges de Russes qui se sont enfermés dans la centrale de  nucléaire de Zaporijia.
      Avec un peu de chance, ils font finir par faire des trous dedans. La messe va être joué, si le timing de la pluie tant attendue concorde avec la catastrophe. Ce qui nous nous amenerait des particules radio actives, dans un scénario Tchermobilien puissance 10
      On va regretter les temps bénits du covid rapidement.
      Le confinement ne sera pas le même. 
      C’était mon quart d’heure de pessimisme...Ou de lucidité sur l’avenir de l’homme en ces temps obscurs, ou un imbécile en Russie se prend pour le docteur Folamour.

      « take shelter ! » Le nom d’un film américain qui m’avait impressionné...


    • Eric F Eric F 13 août 17:21

      @véronique
      Le terme ’’dérèglement’’ porte sur le fait qu’il y aurait une perturbation par rapport aux marges naturelles de fluctuation du climat. Sous nos contrés et plus encore aux latitudes boréales, la température moyenne augmente plus rapidement et intensément que lors des fluctuations précédentes, la fréquence et l’ampleur des périodes de canicules et sécheresse a augmenté.
      On peut contester les causes, mais il devient acrobatique d’en contester la réalité.
      Cela n’empêche pas qu’il y aura encore des étés pourris, des printemps pluvieux et des hivers glaciaux, ni que l’évolution se manifeste par un refroidissement d’autres régions du monde.


    • véronique 14 août 07:56

      @Eric F

      Pourquoi appuyez-vous votre « explication » par cette phrase en gras On peut contester les causes, mais il devient acrobatique d’en contester la réalité
      Est-ce utile ? Ou bien n’est-ce pas une sorte d’injonction moralisatrice quasi-religieuse laissant deviner une menace inquisitoriale, sorte d’injonction dont on a l’habitude à notre époque dès qu’il s’agit de climat ou de covid ou tout autre danger mis en scène par le pouvoir pour légitimer certaines mesures économico-politiques hautement critiquables.

      Et je ne comprends toujours pas comment on peut parler de dérèglement climatique sans se dire que le mot « dérèglement » est décidément très mal choisi. 


  • joletaxi 10 août 15:41

    Monsanto devrait mettre sur le marché un écolocide, au moins on ne serait pas forcé de supporter ces discours abscons dans tous les médias

    tiens sur les bassines

    https://www.coordinationrurale.fr/bassines-distinguer-le-vrai-du-faux/

    comme sur tous les sujets ,les écolos zinzins ont tout faux, toujours mais avec persévérance

    https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2022/08/10/the-miserable-truth-is-that-our-leaders-dont-want-us-to-have-cheap-energy-dan-hannan/

    il n’est pas trop tard pour arrêter les imbécilités,mais il est plus que temps que Greta retourne à l’école


  • I.A. 10 août 16:59

    Bon, c’est pas mal, Michel, c’est pas mal. Vous avez au moins écrit le minimum qu’on pouvait attendre sur le sujet.

    Pour l’eau, toutefois, s’agissant d’agriculture et d’élevage, il serait aussi utile de suggérer que les intéressés récupèrent, toute l’année durant, la TOTALITÉ des eaux de pluie issues de leurs bâtiments professionnels comme privés, et de les conserver 9 mois... de manière à se constituer de monstrueuses réserves d’eau GRATUITE pour l’été, voire un peu plus.

    Qu’en pensez-vous ? Est-il réellement acceptable d’arroser des cultures et d’abreuver des animaux d’élevage avec de l’eau « du robinet » ??


    • Michel DROUET Michel DROUET 10 août 18:18

      @I.A.
      Non, ce n’est pas acceptable pas plus que de tirer la chasse d’eau avec cette « eau du robinet »


    • carolus 10 août 20:43

      @Michel DROUET
      .
      L’eau du robinet a de la pression, ce qui me permet comme cet après-midi encore d’arroser mes fleurs sans fatigue. Avec l’eau de pluie en citerne il faut un arrosoir. L’arrosoir est au jet du tuyau ce qu’est la bougie des écolos à la lampe à incandescence. 


    • velosolex velosolex 11 août 19:17

      @Michel DROUET
      Comme je suis à la campagne, je sorts dehors pour pisser dans un seau. L’urine est en effet vous ne l’ignorez pas un engrais connu depuis la nuit des temps. les chinois dans beaucoup de provinces collectent l’urine des écoliers par des camions citernes. 
      Même en hiver, ça file quand je ne l’utilise pas dans mon potager, bien sûr dilué avec de l’eau de pluie, dans mon compost. 
      Ca éconimise les chasses d’eau, en nombre...Je n’ai pas fait le calcul, mais si tout le pays s’y mettait, ça représenterait une économie prodigieuse, et un fertilisant naturel et écologique pour les plantes. 
      Dire ça évidemment choque beaucoup de gens...Evitez de dire que vous arroser vos plants de légumes, pour ne pas indisposer..Les pudeurs se sont déplacées à l’époque où les barges se mettent à poil devant une webcan, pour soi disant séduire. 
      L’urine, produit stérile issu de notre corps est un excellent antiseptique, a utilisé pour soigner une piqure d’abeille par exemple, au cas où vous vous trouvez en pleine nature, sans antiseptique. Les chinois en boivent même un verre par jour comme remontant. 
      Mais pisser dans un violon ne sert vraiment à rien...


    • exocet exocet 11 août 19:23

      @carolus
      Bonjour, Carolus.
      Une simple, toute petite, et économique pompe en sortie de citerne permet d’avoir l’eau courante...


    • Cyrus lacerta 11 août 19:26

      @exocet

      Les citerne surelevé de quelque metre possede une pompe gravitaire inusable ...


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 août 19:27

      @velosolex
      Intéressant !


    • Cyrus lacerta 11 août 19:28

      @carolus

      Hep tout les maraicher te diront que ca sert a rien d’ arroser au karcher , tu lave pas ta voiture ... un arrossoir bien fin y a pas mieux smiley tu peut couler dans les pot la ou la plante a besoin d’ eau au lieu de laver les feuille au jet smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 août 19:31

      @carolus
      Vous pouvez aussi installer une rampe d’arrosage à partir de votre robinet, ça sera encore moins fatiguant...


    • jjwaDal jjwaDal 12 août 05:06

      @velosolex
      Moi, c’est un bidon de 5l dans la salle de bain, mais l’idée reste la même. Non seulement l’économie d’eau est substantielle (30 à 50l d’eau/jour/personne) mais ça permet de boucler le cycle des éléments sortis du sol.
      On s’en fout un peu de choquer des gens qui ont la culture générale dans les chaussettes et n’ont jamais entendu parler de toilettes sèches et hurleraient à l’idée de tenter l’expérience.
      Je l’ai fais en ville (un bon jardin quand même) et c’est très gérable (aucune odeur).


    • Eric F Eric F 13 août 17:34

      @velosolex
      Vous avez intérêt à diluer pour arroser le potager, car utilisée concentrée c’est un désherbant !

      ’’Les chinois en boivent même un verre par jour comme remontant’’

       Ah, c’est ça qu’ils mettent dans le nuoc mam ? smiley





    • Michel DROUET Michel DROUET 14 août 09:26

      @jjwaDal
      Pareil pour moi dans la salle de bain.


  • yakafokon 10 août 17:16

    Et si pour changer, on nous parlait des pertes importantes d’eau potable dues aux fuites innombrables sur le réseau public, à la charge des communes, voire des compagnies qui gèrent ces réseaux d’adduction ?

    Parce ça ne se chiffre pas en millilitres, vous pouvez me croire !

    Mais là, pas un mot : sujet tabou !

    Sur des terres argileuses comme dans le Sud-Ouest, les terrains travaillent...mais malheureusement, les canalisations aussi !

    Penchez-vous un peu sur le sujet, messieurs les énarques. Rendez-vous utiles !


    • chantecler chantecler 10 août 17:25

      @yakafokon
      Ben oui, mais si t’as le malheur d’avoir une canalisation qui pète à cause du gel ou du passage d’un monstre , il faut rembourser ce que ton compteur a débité pour rien .
      Et parfois ça fait très mal .


    • yakafokon 10 août 18:02

      Chantecler C’est normal, puisque du compteur jusqu’à ton domicile, la canalisation t’appartient !

      Il existe des compagnies de distribution d’eau qui proposent à leurs clients ( bien sûr moyennant un abonnement mensuel ) une garantie prenant en charge ce genre de sinistre, difficilement détectable. ( avec un plafond, naturellement ).

      Mais comme tout se paie par mensualités maintenant, il faut être en alerte à la moindre consommation qui semble anormalement élevée !


    • voxa 10 août 20:45

      @yakafokon

      Votre concessionnaire à l’obligation de vous prévenir en cas de dépassement excessif de votre consommation habituelle.

       En cas de fuite d’eau importante, vous devez demander à ne payer que la partie de votre facture concernant uniquement l’eau, une fuite ne générant aucune pollution de l’eau.

      En principe votre concessionnaire vous le proposera avec l’avertissement de consommation excessive.

      Concernant l’assurance, faites le compte et réfléchissez au risque avant de souscrire ...


    • OJBA 11 août 14:18

      @voxa 1982 :

       : pour ce motif, oui, il nous a prévenu, et même sur un ton menaçant. Sauf que 18 (oui, dix-huit) mois plus tôt j’avais signalé (courrier LRAR au bailleur) la présence d’écoulements d’eau sur le trottoir, juste avant un regard d’arrivée d’eau pour le bâtiment (HLM). En hiver (18 mois, il y a forcément au moins un hiver), cela faisait une plaque de glace dangereuse pour les piétons. Et cette fuite d’eau était AVANT compteur bâtiment, donc les résidents n’y étaient pour rien. D’ailleurs, à postériori, je me suis demandé qui avait pu penser à incriminer la consommation des résidents et à envoyer le dit courrier. J’ai retourné le courrier (toujours LR/AR), avec copie du premier et documents attestant de la bonne réception (bordereau d’envoi et avis de réception). Etonnant, 2 jours plus tard, une entreprise était là pour réparer la fuite. Raisons de cette fuite : sur une allée permettant l’accès au bâtiment, il n’avait pas été pensé que le positionnement des conteneurs à ordures plus haut entraînerait le passage de camions bennes, conduites pas assez profondes, remblai pas (assez ?) compacté, chaussée effondrée. La fuite a duré 2 ans….



  • joletaxi 10 août 20:59

    ça tombe bien, une bande de crétins n’a rien trouvé de mieux que d’endommager une bassine ,en pleine sécheresse biblique

    et ils sont sur le même registre sur tous les sujets, une vraie nuisance

    quand va-t-on se décider à arrêter de leur tendre le micro, et les renvoyer dans leur zad cultiver leur quinoa

    et comme toujours, si on regarde les chiffres

    https://rclutz.files.wordpress.com/2022/07/uah-global-1995to202206-w-overlay.png

    bref de l’entubage comme sur tous les sujets, pas une seule "alarme’ écolo n’est fondée


    • jjwaDal jjwaDal 11 août 19:14

      @joletaxi
      Ce graphique montre simplement que le taux de CO2 augmente a peu près linéairement sur une période courte (27 ans), ce qui est probablement une bonne chose et que la température moyenne de l’air de surface connaît des oscillations autour d’une valeur moyenne sur la période (très courte encore une fois). Mais comme on sait que les océans (70% de la surface du globe) sont globalement un puits thermique (à la grande louche il faut 4 millions de fois plus de calories pour élever un m3 d’eau par rapport à un m3 d’air d’un degré Celsius), cette courbe ne peut donner aucune indication sur ses origines (delta du flux entrant et du flux sortant, delta de l’échange atmosphère/océans).
      On ne fait pas une politique ou une absence d’ailleurs sur une courbe comme celle là qui en fait ne dis rien.


    • joletaxi 11 août 19:43

      @jjwaDal

      bon alors je vous donne celle-ci... qui est cohérente avec le léger réchauffement de ces 25 dernières années

      https://rclutz.files.wordpress.com/2022/07/hadsst4-1995-to-202206.png
      à noter que en dessous de 200 mètres( soit +/ 75 % de la masse océanique, la t°reste invariablement à 4°
      bref il ne se passe rien de spécial, sinon une vague de chaleur localisée à l’hémisphère nord,(et encore très locale, de la météo quoi) qui fait le pendant d’une vague de froid « biblique » dans l’hémisphère sud

      fort heureusement, nos « savants » vont faire un petit réglage, cela n’arrivera plus jamais,promis, juré


  • jjwaDal jjwaDal 11 août 11:49

    Les arbitrages se feront quand nous serons le couteau sous la gorge, pas avant. L’économie « moderne » ne connaît rien de l’ampleur des services gratuits rendus par la Nature, rien de rien et se comporte nativement en prestidigitateur en déplaçant les problèmes dans l’espace et le temps (cachez ce problème que je ne saurais voir...) et en vantant les mérites de l’individualisme, trois recettes avérées pourtant de catastrophes à venir.
    Il aura fallu une crue massive du fleuve jaune en chine avec un coût économique catastrophique (humain aussi mais « on » s’en fout), pour s’apercevoir que préserver sans y toucher une forêt sur un bassin versant, fixe la terre et éponge les pluies torrentielles (entre autres). La forêt intacte valait plus que débitée en planches et en meubles... Et beaucoup de choses sont ainsi.
    A force de vouloir des « winners » à tout prix on fabrique inévitablement des « ouineurs » (« couineurs pour ceux qui ne sont pas du coin...) qui ne voient pas arriver le mur et se le prennent dans la gueule. Plus d’eau au robinet, on prendra des bouteilles au supermarché et plus con tu meurs pas.
    On a un système économique qui ne peut voir (ne veux voir aussi) que les gains privés à court terme peuvent aboutir inévitablement à des pertes colossales à moyen et long terme. Et comme tous les acteurs sont »court termistes« car ils jouent leur survie dans une jungle, appeler au bon sens et à la logique n’y fera rien.
    Comme disait »Lordon«  : »Autorisez à nouveau le travail des enfants et il réapparaîtra instantanément et les appels au bon sens, à la morale, n’y changeront rien« .
    On sera tous à la »douche éclair" bien avant qu’on arrête d’arroser les golfs.


  • Djam Djam 11 août 13:28

    Tous ces problèmes graves ne sont que les symptômes, mortels à terme, du système imposé en amont depuis des décennies, c.à.d. un capitalisme intégralement financiarisé, privatisé et bâti uniquement pour sa fonction de production de profits pérennes et exponentiels...

    ...du moins jusqu’à notre époque qui voit ce que Marx avait clairement expliqué dans ses ouvrages denses : la butée finale de ce système sur son impuissance à maintenir ad vitam aeternam sa marge de profit par le labeur d’une armée d’esclaves qu’on a appelée commodément le « salariat ». 

    Tant qu’on se contentera d’aménager le décors de la geôle dans laquelle tous les peuples sont enfermés rien ne changera et nous continuerons à foncer vers un inévitable effondrement intégral... marchés compris.

    On peut stopper en quelques jours ce système d’aliénation intégrale, mais encore faudrait-il qu’une importante majorité renonce à ses petits conforts multiples générés par la modernitude débilitante.

    Demandez-donc aux petits bourgeois partout présents de reconcer à leur piscine, doublon de voiture (1 pour monsieur 1 pour madame et parfois même 1 pour les lardons !), à leur CB qu’ils appliquent consciencieusement sur tous les terminaux ad hoc de la consommation massive dans les grands hangars de la malbouffe, à leur petite vacances sur des plages bondées, dans des forêts déséchées et battues par leurs milliards de randos et autres « sports » de citadins affaiblis, à leurs divertissements crétinisants, à leur nombreux produits industriels si « commodes » à l’entretien de leurs petites possessions....

    Il est plus facile de renoncer et de continuer son traitement mortel que de se lever et de changer sa vision de soi et du monde.

    L’occident est malade, on le sait tous et nous sommes chacun une cellule de ce grand corps malade en phase terminale...


    • joletaxi 11 août 14:49

      @Djam

      flûte, ça se termine sur une conclusion débilitante
      on aurait espéré que ce « penseur » nous donne la recette du bonheur, le vrai, le « citoyen », celui qu’il voudrait imposer à tous ces crétins

      mmm... ça a déjà été tenté non ?
      bon, ça n’a pas réussi, sans doute par manque de fermeté des « penseurs »

      mais pourquoi rester sur 100 échecs, retentons le coup, cette fois ci pour le climat, tous réclament des mesures fortes, de balancer cette démocratie qui permet à un idiot d’aller en avion, sur une plage au loin,alors que la recette du bonheur, ils l’ont, d’ailleurs ce commentateur va nous la donner fisa


  • OJBA 11 août 14:01

    Ah ? Parce qu’il a fallu attendre la crise du covid pour voir les méfaits de la « mondialisation heureuse » ? Z’avez qu’à demander ça à tous ceux qui ont perdu leur job pour cause de délocalisation. Faut remettre le calendrier à l’heure. Même si je suis d’accord sur le reste.


  • Ruut Ruut 11 août 15:30

    Un pays qui as un accès a la mer, de l’électricité et la technologie de désalinisation de l’eau de mer n’as aucune raison d’être en pénurie d’eau potable.
    Rien n’interdit aux autorité en place de faire leur travail de prévention en puisant l’eau de la mer, de la transformer en eau potable et de l’envoyer via dans les zones en pénurie.
    Si ce n’est pas fait c’est simplement que les autorités en place on totalement faillis dans leur mission régalienne.
    L’impôt National n’est plus légitime si c’est au particulier de mettre en place lui-même les moyens de prévention des risques connus et récurrents.


    • jjwaDal jjwaDal 11 août 16:01

      @Ruut
      On a un gisement d’électricité quelque part ? Je crois pas. On a pas mal de centrales qui brûlent un combustible qu’on extrait pas de notre sol, qui ont de tels besoins de réfrigération qu’en cas de sécheresse généralisée on doit les ralentir avant de les arrêter. Les utiliser pour faire de l’eau potable, pourquoi pas, mais si on n’a pas assez d’eau pour les refroidir, on fait comment ? Les refroidir avec l’eau désalinisé, il n’y faut pas compter..
      La Californie est en passe de comprendre ça. Trop d’humains bien trop gourmands plus une production agricole totalement insoutenable sans des torrents d’eau et elle aligne des sécheresses catastrophiques. Assez rapidement on verra l’agriculture plonger ou des migrations de population, voire les deux. Eux peuvent bouger au sein des USA (même langue). Mais les espagnols, les italiens, les grecs ?...


    • Ruut Ruut 12 août 16:54

      @jjwaDal

      Je ne savais pas que les Français ne disposaient pas des technologies suivantes :
      Centrales marémotrices.
      Centrales H2.
      Production de l’H2 par électrolyse des sources temporaires comme le solaire et l’éolien.
      Centrales géothermiques.
      Centrales hydroélectriques (barrages par exemple).
      Etc...

      0 pollution.

      Polluer pour produire de l’électricité, c’est juste un choix politique.

      J’ai volontairement exclu les productions non polluantes, mais dangereuses pour l’humain.
      Sans compter que le CO2 n’est pas un polluant, c’est l’air des arbres qui eux produisent de l’Oxygène.


    • jjwaDal jjwaDal 13 août 22:27

      @Ruut
      Vous me copierez cent fois « L’hydrogène n’est pas une source d’énergie (sur Terre) mais un moyen de stockage », avec toutes les pertes liées à la production puis à la récupération d’électricité via pile à combustible ou centrale. Si vous voulez produire de l’eau désalinisée à un prix au litre supérieur à celui de l’eau en bouteille, vous n’allez pas arroser beaucoup de champs avec...
      Car l’essentiel de notre eau est consommée par l’agriculture, pas par les glaçons des apéros.
      A part l’hydroélectricité le reste est négligeable. Le kwh a bien plus de valeur distribué et consommé au « fil de la production », qu’utilisé pour électroliser de l’eau. Avec les excédents, soit, mais peu de machines s’accomodent des multiples changement de régime, des arrêts multiples, etc...
      l y a des techniques largement passives, consommant très peu d’énergie pour désaliniser l’eau sans recourir à de l’électricité en masse, car en soit récupérer de l’eau douce à partir d’eau de mer n’est pas toujours une bêtise.


  • Nicolas_M Nicolas_M 11 août 17:09

    D’acc, le monde de demain et même d’aujourd’hui est pas cool. En tant que simple citoyen, je peux faire quoi ? A part voter tous les 5 ans et investir dans mon autonomie, rien. L’autonomie, perso c’est bon depuis un moment, je regarde le monde s’effondrer avec mon pop-corn.

    Si les politiques trouvent des solutions pour limiter le massacre, tant mieux, sinon, tant pis, dans tous les cas les villes ou les gens se battent en ce moment même pour les dernières bouteilles d’eau, ça m’indiffère totalement. Les gens sont suffisamment sourds aux alertes lancées depuis 30 ans pour ne rien avoir anticipé ? Je laisse la sélection naturelle faire son œuvre.


  • John John 11 août 19:58

    Michel salut !

    « le climat change et nous ressentons les effets du manque d’eau potable en attendant la prévisible pénurie d’énergie, cet hiver. »

    Mais non voyons ... Ils font de la pub pour que l’on passe tous à la voiture électrique ... Tu vois bien qu’ils n’envisagent aucunement de pénurie d’énergie ... Donc demain on peut tous sans problème passer à la voiture électrique sans aucun souci ... En plus l’été prochain on pourra en plus aussi tous passer à la clim ... 

    Quant des dingues inconscients gouvernent ils voient le futur pas plus loin que le bout de leur nez ...


Réagir