vendredi 21 mai - par Michel DROUET

En Juin, on vote pour quoi, on vote pour qui ?

En principe, en Juin, ce sont les élections départementales et régionales. Il faut constater le peu d’intérêt de la part de nos concitoyens pour ces collectivités aux compétences méconnues. La tournure prise par la campagne ne va pas les éclairer, tant les débats sont étrangers aux enjeux locaux et visent essentiellement à préparer 2022.

Les temps changent

Autrefois, on votait pour des idées et un programme et on était attentif aux répercussions de son vote sur la politique locale. On connaissait également les candidats. Aujourd’hui, on a du mal à s’y retrouver dans les étiquettes ou les alliances de circonstances. On ne s’y retrouve plus et on tombe dans le piège des « enjeux nationaux ».

On glisse donc dans l’alternative « populisme » ou « vote républicain » déjà en place au niveau national. Actuellement, le seul vote pour un programme, semble donc être celui pour le Rassemblement National alors que le « front républicain » qui est un vote de peur, peut tout à fait s’affranchir d’un programme. Le spectre de cet électorat va de la gauche à la droite en passant par le centre ou les écologistes, selon les circonstances. La seule opposition au RN fait donc office de programme et la désignation du gagnant est secondaire. Cela vaut désormais pour toutes les élections.

La nationalisation des scrutins locaux

On n’avait jamais vu autant de Ministres, et non des moindres, se présenter à certaines élections régionales. On n’avait jamais autant assisté à des manœuvres d’appareils et autant de faux débats pour tenter de discréditer des candidats putatifs à la présidentielle et ainsi faire place nette à Macron et mettre en place dès ces élections locales le système de front républicain censé lui faire gagner les prochaines présidentielles.

Nous assistons par conséquent à un véritable détournement d’élections qui va consister à élire des Ministres qui retourneront à leur Ministère une fois l’élection passée, laissant la place à des suppléants ou des illustres inconnus de fin de liste.

Quelques politicards locaux parfois plus passionnés par la conservation d’un mandat que par l’honnêteté politique, seront tentés par des « alliances » et feront campagne ou alimenterons le débat sur des thèmes (insécurité, immigration, drogue, délinquance,…), n’ayant rien à voir, ou très peu, avec les compétences des Départements ou des Régions (Développement économique, lycées, collèges, transports, routes, action sociale ou aménagement du territoire,…). On peut se demander si le principe de la décentralisation a encore un sens ou s’il existe encore uniquement pour nourrir d’indemnités une classe politique pléthorique qui cherche à faire carrière en se déplaçant d’une case à l’autre de l’échiquier.

Le Président de la République joue avec le feu

Il prend acte du fait que son « mouvement » n’arrive pas à s’implanter localement (cf les municipales), et qu’au niveau national LREM s’effrite lentement au point de devoir être désormais dépendant du Modem, son encombrant allié pour voter, parfois avec difficultés, des textes au Parlement.

Pour les Régionales et les Départementales, il sent bien que ce n’est pas en parlant du goudronnage des routes, du changement de la friteuse dans un lycée ou des horaires de passage du car scolaire que ses militants, quasiment tous hors-sol, arriveront à se faire des places dans les assemblées départementales ou Régionales, alors il rentre dans le jeu du débat national sur des thèmes qui n’ont rien à voir avec ces élections et prépare le coup d’après pour 2022.

La politique de la terre brûlée

Après avoir explosé la gauche socialiste, il s’attaque désormais à la droite républicaine. Il utilise les faiblesses humaines d’un Muselier prêt à lâcher sa famille politique pour une poignée de lentilles (garder son écharpe), suscite des candidatures de sous-marins, comme en Bretagne où l’ancien vice-président se présente contre son ancien Président ou bien essaye d’enfoncer des coins entre les diverses tendances de LR dans le Grand Est. Sans oublier les grandes manœuvres en cours dans les Hauts de France…

Le but final est bien d’installer dans les esprits et dans les faits le duel Macron/Le Pen pour 2022.

Que sortira-t-il de cette « stratégie » ?

Cette stratégie, « quoi qu’il en coûte » pourrait-on dire n’est pas sans risques. Macron sait d’ores et déjà que sa marge avec Le Pen au second tour sera beaucoup plus étroite qu’en 2017, mais qu’il peut toutefois l’emporter pour continuer sa politique néolibérale, serait-ce au prix d’une atomisation de la vie politique française dont on ne connait pas les effets à terme sur la société, compte tenu des mécontentements que cela suscitera.

Il mise désormais sur la récupération des voix des déçus de LR à son profit, sachant qu’une part de cet électorat penchera également en faveur du RN et que le reste s’abstiendra.

Cette « victoire » ne se fera donc pas sans dégâts, peut-être au prix du basculement de régions à l’extrême droite qu’il est sans doute prêt à assumer cyniquement afin de poursuivre son destin « réformateur » avec l’aide des forces économiques et financières qui le soutiennent.

En attendant, la démocratie et la vie locale auront tout perdu et les futurs élus Départementaux et Régionaux seront sommés à terme de rendre des comptes sur l’insécurité, l’immigration, la drogue ou la délinquance qui ne relèvent en rien de leurs compétences.  



182 réactions


  • Old Dan Old Dan 21 mai 08:46

    Autrefois, on votait pour des idées et un programme ...
    Ca, c’était avant les réseaux, l’info continue et encore un peu de cerveau disponible !
    A la prochaine, l’abstention fera l’reste (A droite toute !) et les plus jeunes, qui attendent un avenir, seront grillés pour encore X années... Bof !
    .
    [... mais pdt c’temps-là, Elle chauffe, elle sèche, elle se désertifie, elle s’empoisonne et s’emplastique... comme notre intelligence collective ]
    .


    • Clocel Clocel 21 mai 08:58

      @Old Dan

      J’adore cette diatribe qui fait reposer les inconséquences des élections sur les abstentionnistes...

      Vous savez, quand on est cocu on porte aussi une part de responsabilité.

      Et ne vous inquiétez pas pour la planète, contrairement à vos illusions, elle vous survivra, n’en doutez pas.


    • ASTERIX 21 mai 10:56

      @Old Dan

      ET si on parlait du gamin DARMANIN ce bon a rien sorti surement d’une « moyenne »école« 

      un ministre de l ’intérieur »factieux" qui manifeste avec son ame damnée prefet de police de parIs ex bourreau des gilets jaunes§§§§

      UN MINISTRE DE L ’INTERIEUR QUI S ’INTERESSE SI PEU AUX PARTS AUSSI IMPORTANTES SINON PLUS.... QU UNE POLICE REPRESSIVE DESAVOUEE CAR ELLE EST ALLEE TROP LOIN !!!! LES COLLECTIVITES LOCALES ; depuis que notre gerarD essaye d’etre ministe une carte d ’identite ( meme a renouveler ) VU DANS LE 93 ET SUREMENT AILLEURS !!!! n’est plus faite en 7 JOURS A 3 SEMAINES MAIS PAS ENCORE AU BOUT DE 3 MOIS SACRE GEGE le savait il !!!!non je suppose
      NOUS PREPARE T ON UNE DICTATURE LREM/RN/ripoublicainsLR

      GERARD SERAIT ILUN FILS CACHE DE POLPOT  ?????


    • Michel DROUET Michel DROUET 21 mai 11:28

      @Old Dan
      L’abstention, le vrai danger. On continue à nous parler de la « large victoire » de tel élu ou tel parti à 55 % des suffrages exprimés avec 20 % de participation dont 5% de bulletin blancs ou nuls....
      Un vrai danger, parce que cela suppose d’autres moyens d’expressions, plus violents sans doute.


    • Clocel Clocel 21 mai 11:58

      @Michel DROUET

      Que vous le vouliez ou non, le cadre de la politique, c’est la violence, qu’elle soit légitime ou non.

      La politique, c’est choisir qui sera le dépositaire de la violence.

      Si par principe, (et on sait bien d’où ça vient) vous renoncez à la violence, vous êtes assuré de l’avoir dans le fion et tout exercice « démocratique » est nul et non-avenu.

      Un régime qui n’est plus discutable, quel qu’il soit, est totalitaire.


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 21 mai 11:58

      @Michel DROUET

      « danger » pour qui ?

      il se pourrait même que ce « danger » soit la seule solution...


    • Clocel Clocel 21 mai 12:03

      @Clocel

      La politique, c’est choisir qui sera le dépositaire de la violence légitime.


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 21 mai 12:16

      @Clocel

      ça, c’est ce que les profs de lycées appellent « démocratie représentative »
      heureusement, la politique ne se limite pas à ça !
      il y a aussi la monarchie absolue, Pinochet, Pol-Pot, systèmes dans lesquels le choix est très restreint
      il y en a même qui disent que le choix dont tu parles ne serait qu’une illusion et que les jeux seraient déjà fait quand on veaute
      mais forcément, ceux qui disent ça sont des malfaisants, des populistes, des complotistes ou peut-être même des terroristes !


    • Clocel Clocel 21 mai 12:28

      @Séraphin Lampion

      Voire des antisémites ! smiley

      Obono nous quitte, temporairement hélas...


    • Old Dan Old Dan 21 mai 13:02

      @Michel DROUET
      Oui, l’abstention profite toujours aux partis extrémistes :
      55% d’exprimés peuvent faire 15% du corps électoral total...
      .
      [ Bolsonaro fut élu avec 7% réels(magouilles comprises) et une abstention vraie ou « manu militari » de 62% (estimation du NYTimes...) ]


    • Michel DROUET Michel DROUET 21 mai 18:09

      @Séraphin Lampion
      Danger pour la démocratie, d’abord puis danger pour le pouvoir en place.


    • Michel DROUET Michel DROUET 21 mai 18:20

      @oncle archibald
      Pour avoir travaillé dans un département, je sais ce qu’il en est.
      Le véritable coût à supprimer c’est celui des indemnités d’élus, les dépenses de communication, les véhicules avec chauffeurs, les gueuletons, les frais de déplacements des élus et tout le personnel affecté au fonctionnement de l’assemblée (cabinet, groupes d’élus, chargés de mission et autres contractuels,...)
      J’estime ce coût à 20 millions d’euros par an dans ce département. Faites le calcul pour la France entière...
      On peut aussi évoquer les communes et communautés de communes qui ont aussi fait des « efforts » en matière de multiplication des coûts.
      A côté de ça, la tablette en verre des employés municipaux, c’est du pipi de chat.
      Pour ma part je suis pour la suppression du Conseil départemental avec ventilation des compétences soit aux autres collectivités soit un retour à l’Etat des dépenses sociales (entre 60 et 70 % du budget départemental...) étant entendu que la situation sociale est la conséquence de la politique nationale.
      Plus de 500 000 élus en France : champions du monde !


    • ASTERIX 21 mai 19:06

      @Old Dan
      ABSTENEZ VOUS DE VOTER surtout vous les anciens « taxés d’ illectronisme  » 
      pas d’inrternet de tweeter = IMPOSSIBILTE DE CONTACTER VOS ELUS QUI SE DISENT RESPONSABLES POLITIQUES ET SONT DES IRRESPONSABLES
      CIVILS

      essayez donc de contacter vos élus avec votre DORO notre telephone d’anciens
      ou d ’envoyer un sms a vos« responsables politiques indignes » trop payés vereux qui ont failli vous laisser mourir de la COVID sans espoir de revoir vos FAmilles et ces idiots ne comprenaient pas qu’il fallait protèger le personnel médical et vous nos chères tetes blanches  !!! PAS DE MASQUES DE RESPIRATEURS DE VACCINS 3 MILLIONS D ENTRE NOUS ET VOUS N ONT PAS ENCORE ETE vaccinés les enseignants viennent d’etre vaccinés  les patients lourds avec morbidites attendent un POSSIBLE RAPPEL POUR LE 2 èME vaccin ( problèmes ,,,, ??? peuvent ils le faire avec un autre QU ASTRA ZENECA UN SCANDALE AUSSI GROS QUE LE VOTRE
      ET NOS SOI DISANTS RESPONSABLES POLITIQUES CUMULARDS
      DONT
      14 MINISTRES DONT BEAUCOUP NE FONT PAS LEUR TRAVAIL COMME MORETTI ET FESNEAU ET AUTRES SE PRESENTENT AUX REGIONALES MAIRES+ DEPUTES+ MINISTRES ET CONSEILLERS REGIONAUX ils ne ne sont pas capables d ’assumer un des 4 MANDATS  !!!!!!!!!!!!!!!!!

      ABSTENEZ VOUS ON VOUS EMBRASSE CHERS CHEVEUX BLANsC

      LES JEUNES AUSSI ET MOINS JEUNES MEME PROBLEMES MEMES REPONSEs EVASIVES ou pas du tout SI VOUS POUVEZ CONTACTER UN DE CES IRRESPONSABLES PUBLICS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 mai 10:32

      @oncle archibald
      La campagne électorale devrait être centrée sur les budgets de ces administrations, mais je suis certain qu’aucun des candidats n’en soufflera un mot.


      Réforme territoriale  proposée par l’UPR : une réduction drastique du «  millefeuille  » administratif par la suppression de 4 209 postes d’élus,

      44

      Réduction du nombre de députés de 577 à 500, soit 1 pour 130 000 habitants comme en Allemagne, ce qui équivaut à la suppression de 77 postes de députés (et des attachés parlementaires qui vont avec).


      45

      Suppression des 74 députés européens. Par la sortie de la France de l’Union européenne.


      46

      Réduction du nombre de sénateurs de 348 à 101, soit 1 par département (à comparer à 100 sénateurs aux États-Unis pour 325 millions d’habitants et 69 en Allemagne pour 83 millions d’habitants), ce qui équivaut à la suppression de 247 postes de sénateurs (et des attachés parlementaires qui vont avec).


      etc voir programme de l’ UPR chapitre « économie ».


    • @Une France fédéral économique en 2022 unefrancefederal.canalblog.com. Toutes les grandes familles politiques les droites Les centres Les gauches Les humbles indépendants. Auront le pouvoirs de mener à bien les projets de leurs familles seulement dans leur zone économique administratifs juridiques. Seul le budget militaires et le président de la République fédérale économique est en commun . Unefrancefederal.canalblog.com 
      Des exemples 4 prix différents des carburants Smic Retraite Sécurité sociale Loyers. Prix du foncier Taxes impôts Cordialement votre serviteur candidat à la présidentielle de 2022 


    • Nicolas36 24 mai 11:59

      @Michel DROUET
      Une analyse assez juste de la situation. On voit les conséquences d’un processus politique en cours depuis bien 40 ans. 
      Ceci est la normale d’un régime politique hyper présidentiel qui ne comporte pas de contre pouvoir législatif. 
      On nomme des ministres qui n’ont pas de passé électif et qui utilisent leur poste comme tremplin après coup pour être élu ( méthode employée depuis Giscard ). Par cette méthode , les carrières politiques se construisent dans les officines et effacent toutes légitimité démocratique. 
      Macron se moque des régions car sa position ne nécessite aucun appui des présidents de région. 
      Mitterand a montré la voie en implantant un scrutin proportionnel qui a favorisé le FN et cloué l’UMP dans l’opposition juste pour une législature. Macron ne fait rien de différent. 
      Les français (au moins 50%) ressentent cette anomalie et ne vont plus voter. 
      Notre système politique a basculé dans la tyrannie soft sans que nul ne s’en ait soucié. 
      Il est probable (à moins d’événements brutaux) que Macron sera réélu. Il montre qu’il dispose des moyens pour éclater toute opposition sérieuse contre sa réélection en 2022. 
      Dans l’hypothèse d’une élection ( très hypothétique) de MLP , il n’y aurait rien de différent à attendre. L’abstention de bien 50% ne rendrait pas cette politicienne plus légitime que Macron. 
      Lorsqu’on est élu avec 20% max des électeur on ne peut pas gouverner avec légitimité. La constitution chantournée par les gouvernants successifs accorde un pouvoir considérable à son titulaire et on ne voit pas pourquoi MLP élue y renoncerait. 
      Quelque soit l’élu on sera encore dans un pouvoir légal illégitime avec les dégâts qui vont continuer. 


    • Ruut Ruut 25 mai 08:58

      Il manque #Le_vote_Rouge (carton rouge), qui indique clairement qu’aucun des choix proposés ne convient.
      Car le vote Blanc(carte blanche), comme l’abstention, c’est hélas une acceptation de n’importe qui.


  • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 21 mai 09:16

    Nous, on le connait, notre candidat aux départementales, ils est venu inaugurer le colombarium du cimetière et il a offert un pot en nous demandant de lui faire part des préoccupations.

    On lui a répété ce qu’il aurait déjà dû savoir : pas de médecin à dix kilomètres à la ronde.

    Alors il a pris sont smartphone, mrmuré quelques phrases inintelligibles et nous a dit avec un grand sourire ; « Voilà, je viens de régler le problème avec Véran ».

    Dommage qu’il n’ai pas attendu de connaitre notre deuxième problème : on n’a pas de réseau !

    Mais ça fait rien, il sera élu quand même. Faudrait pas que les populistes rejoignent les complotistes, ça serait la cata, hein ?


    • chantecler chantecler 21 mai 09:34

      @Séraphin Lampion
      Le sujet est bien choisi : la disparition des médecins généralistes lesquels sont « référents » , ce qui veut dire qu’on a besoin de leur bafouille pour consulter un spécialiste ,dans ce qu’on appelle pudiquement « les déserts médicaux » ,

      est une honte , un scandale , une préoccupation majeure .
      ....
      Mais apparemment ce gouvernement qui a investi des centaines de millions voire des milliards pour « traiter » le Covid ,n’a pas l’air trop préoccupé par le sujet .
      ....
      Que les croquants ne puissent plus se soigner en dehors de la fameuse pandémie ne les empêche pas de dormir .
      ....
      Alors que la LREM n’ait pas la possibilité de fabriquer des milliers de médecins en quelques semaines je peux le concevoir , encore que gouverner c’est prévoir , mais il y a sans doute plein de moyens de pallier à ce déficit :
      Est il compréhensible que l’on doive poireauter 4 heures dans une salle d’attente pour un simple renouvellement d’ordonnance ?
      ....
      Le statut de « patient » s’est effondré , comment doit on appelé les croquants qui ne peuvent plus se soigner ?
      à moins évidemment que la vaccination anticovid soit devenue l’alpha et l’oméga de la médecine contemporaine ....


    • Clocel Clocel 21 mai 09:51

      @chantecler

      A voir, un pur bonheur !

      « La députée américaine Katie Porter fait passer un sale quart d’heure au patron d’un grand labo pharmaceutique »


    • foufouille foufouille 21 mai 09:53

      @chantecler
      tu as aucun besoin de médecin, consulte un naturopathe uniquement.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 21 mai 10:18

      @chantecler
       
       ’’Le statut de « patient » s’est effondré , comment doit on appelé les croquants qui ne peuvent plus se soigner ?’
       
       Des clients ? Les électeurs ne sont plus autre chose aujourd’hui.
       
      La docilité des consommateurs est sans limites.
       


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 21 mai 10:21

      @foufouille

      un rebouteux ? c’est ça ?


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 21 mai 10:25

      @Francis, agnotologue

      les consommateurs ont autant de libre-arbitre que le chien de Pavlov
      le marketing (commercial et politique) est une vaste entreprise de conditionnement


    • foufouille foufouille 21 mai 10:32

      @Séraphin Lampion
      non il 2ans de charlatanisme pour soigner par magie type star trek.
      tu as le cosmodie qui soigne tout car secret et russe.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 21 mai 10:40

      @Clocel
       
       

      « La réalité est que vous avez dépensé la majeure partie de l’argent de votre entreprise à vous enrichir et à enrichir vos actionnaires. » Katie Porter ( cf.votre lien )

       

       Elle a oublié de parler de la corruption. A moins que ce soit noyé dans les 4 milliards € de marketing et publicité et les 50 mds € de dividendes versés.

       
      Ce labo (entre autres) avoue donc avoir dépensé de 2013 à 2018 :
       
      R&D : 2,45 mds €
      Litiges et dédommagements : 1,6 mds €
      Marketing et publicité : 4 mds €
      Rémunérations :   0,334 mds €
      Dividendes :   50 mds €

    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 21 mai 10:42

      @Francis, agnotologue
       
       je note que ce ne sont pas les actionnaires dont le budget est 150 fois celui des salaires qui font la R&D !!!


    • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 10:44

      @Francis, agnotologue
      La docilité des consommateurs est sans limites.

      Et que peuvent-ils faire concrètement contre les déserts médicaux ?
      L’UPR, qui propose la sortie de l’UE et le rétablissement du modèle social français, cf chapitre « Garantir la santé pour tous », est blacklistée depuis 14 ans, dans l’indifférence générale.


    • Clocel Clocel 21 mai 11:10

      @Francis, agnotologue

      La démocrassie américaine a gardé ses pare-chocs et ses enjoliveurs chromés, même si à l’arrivée, elle est aussi pourrie que la notre.

      Quoi que, quelques états restaurent les pelotons d’exécution...


    • Michel DROUET Michel DROUET 21 mai 11:23

      @Séraphin Lampion
      C’est un très bon, votre candidat. Un peu démago, bien sûr. Il devrait se présenter aux législatives, ainsi il deviendrait compétent en matière de santé, ce qui n’est pas le cas pour un conseiller départemental, légalement. Encore que, l’Etat qui a construit sont indigence tend de plus en plus la sébile auprès des collectivités locales et s’affranchit gentiment de toutes les frontières entre Etat et collectivités quand il s’agit de les faire payer.
      Dernier exemple en date, la loi sur la sécurité globale qui incite les communes à avoir des polices municipales (armées, bien entendu) et à poser des caméras partout, en piétinant le coté régalien de la sécurité. Bientôt des juges Départementaux ou régionaux ? Ou des militaires intercommunaux ? 


    • Michel DROUET Michel DROUET 21 mai 11:32

      @Francis, agnotologue
      Faut arrêter de regarder la pub et les débats politiques à la télé.


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 21 mai 11:32

      @Michel DROUET

      et pourquoi pas des juges élus (campagne électorale à leurs frais) ou des conseils de tribu, ou des entreprises privées pour sous-traiter la guerre (civile et étrangère) comme dans le pays modèle ?
      on pourrait ouvrir des casions dans les réserves de « natives » et on se ferait du pognon !


    • ASTERIX 21 mai 19:10

      @Séraphin Lampion

      et toujours autant de MESSAGES SUBLIMINAUX ET DE JOURNALISTES COMME TOUSSAINT A BFM ET PRAUD A C NEWS c’est triste a constater ils sont encore lmeilleurs cHez hanouna SAUF LALANNE ET MOIX !!!!!


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 mai 08:28

      @Francis, agnotologue
       
      un commentaire a sauté entre les deux édités.
       
      Je disais : Qui fait de la R&D dans ce labo qui avoue donc avoir dépensé de 2013 à 2018 : R&D : 2,45 mds €  Litiges et dédommagements : 1,6 mds € Marketing et publicité : 4 mds € Rémunérations : 0,334 mds € Dividendes : 50 mds €

       ?
       
      Ce ne sont assurément pas les actionnaires qui pourtant se partagent des dividendes dont le montant est 20 fois le budget affecté à la R&D.
       
      « L’argent c’est comme la merde ; si on l’entasse c’est une nuisance, il faut le répandre. Et si on le répand, ça fertilise » Francis Bacon, juriste du 17è siècle
       
       L’argent, la meilleure, et la pire des choses si les sociétés ne savent pas en limiter les nuisances.


    • @Une France fédéral économique en 2022 unefrancefederal.canalblog.com mon livre économique pour une France fédéral en 2022 Pour l’instant agoravox ne veut pas mes textes 
      Dans la zone économique des humbles indépendants seulement c’est les citoyen-es qui votes pour les ministre es Maire es et les juge es Les autres grandes familles politiques les droites centres gauches feront comme ils veulent Seul le budget militaires et le président de la République fédérale économique Française est en commun. Unefrancefederal.canalblog.com et je suis candidat à la présidentielle de 2022. Mon blog unefrancefederal.blogcanal.com votre serviteur cordialement 


    • Ruut Ruut 25 mai 09:04

      @Captain Marlo
      C’est le bilan du programme sanitaire de Castex.


  • nanobis 21 mai 09:36

    Pas compliqué ! on vote contre Macron donc pour les mieux placés afin de contrer sa politique.


  • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 10:11

    ’il peut toutefois l’emporter pour continuer sa politique néolibérale,

    Cela fait 100 fois que j’explique à l’auteur que la politique économique & sociale néolibérale en France, est la conséquences de notre appartenance à l’UE & à l’euro, mais passons...

    Régis de Castelnau : « Les grosses ficelles du macronisme ». Pour faire court, grâce à une partie de la magistrature au service de Macron, la technique est la suivante :

    poursuivre ses adversaires (Fillon, Mélenchon, le Pen et plus si affinités)

    protéger les amis.

    et réprimer les mouvements sociaux.

    Macron a commencé sa campagne électorale 2021/2022 par un Tour de France, aux frais de la princesse. 7 Mai 2021 photo de Macron à Strasbourg et son service de sécurité : 150 cars de CRS, 50 gardes du corps, 1000 CRS, 500 GIGN, 10 drones, 20 tireurs d’élite. Manque juste un sous-marin nucléaire...

    « Tu vas en prendre plein la tronche » lui a dit un Maire au sujet de son tour de France...


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 21 mai 10:23

      @Captain Marlo

      ben oui, mais les candidats de la famille à Macron ne proposent pas de référendum pour savoir si on veut sortir de l’UE, et ceux qui seraient partisans d’un référendum n’ont aucune chance d’être élus, alors ça peut durer longtemps


    • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 10:53

      @Séraphin Lampion
      ben oui, mais les candidats de la famille à Macron ne proposent pas de référendum pour savoir si on veut sortir de l’UE, et ceux qui seraient partisans d’un référendum n’ont aucune chance d’être élus, alors ça peut durer longtemps

      Pourquoi voulez-vous un référendum sur la sortie de l’ UE ? Il suffit que la majorité des électeurs vote pour le candidat qui a le Frexit comme point n°1 dans son programme ! Il n’y a jamais eut de référendum pour le programme du Conseil National de la Résistance.

      ça peut durer aussi longtemps que les électeurs voteront pour des Partis européistes et refuseront de soutenir l’UPR. La seule chose que savent faire les mécontents, c’est de pleurnicher. Il fallait voter pour Asselineau en 2017.


    • chantecler chantecler 21 mai 10:58

      @Captain Marlo
      Ben oui, heureusement que vous pensez à tout !
      20 millions de bulletins pour F. Asselineau et c’est dans la poche !
       smiley


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 21 mai 10:59

      @Captain Marlo

      lien

      à moins de connaitre la recette pour multiplier les petits pains à Cana et faire marcher Lazare, c’st pas gagné !


    • chantecler chantecler 21 mai 11:01

      @Séraphin Lampion
       smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 21 mai 11:09

      @Captain Marlo
      Et ça fait 100 fois que je vous dis que vous ne lisez jamais mes réponses...


    • Michel DROUET Michel DROUET 21 mai 11:15

      @chantecler
      Un peu de patience, en 2345 on y sera !


    • chantecler chantecler 21 mai 11:17

      @Michel DROUET
      Pour sûr !
       smiley


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 21 mai 11:25

      @Michel DROUET

      alors qu’en Martinique, dans un an, t’y es !


    • Michel DROUET Michel DROUET 21 mai 11:33

      @Séraphin Lampion
      Hou là, trop fort ! smiley


    • Attila Attila 21 mai 13:34

      @Captain Marlo
      Candidature à la présidentielle ou référendum, peu importe pourvu qu’on sorte de l’UE. Il est utile de se battre sur les deux fronts, l’un renforçant l’autre.
      Par contre, il y a une probabilité infime que François Asselineau recueille ses 500 signatures en 2022 pour deux raisons :
      sa mise en examen qui va rebuter la plupart des maires :
       NON M. BAYROU, « Tout le monde » N’EST PAS « mis en examen dans la vie politique française » !
      son comportement en tant que chef du mouvement qui a fait fuir la quasi-totalité des militants de terrain : ce sont eux qui se sont défoncés pour rencontrer les maires et obtenir les 500 signatures. Sans eux, plus de signatures ! Lien
      .
      Crise à l’UPR : à qui la faute ?

      .


    • véronique 21 mai 14:24

      @Captain Marlo

      Si vous souhaitez que l’UPR progresse, vous avez tout intérêt à ce qu’il soit présent à toutes les élections. Une présence tous les 5 ans ne suffit pas.


    • @véronique

      L’UPR est une machine à perdre toutes les élections. C’est ce qui arrive quand on ne vise qu’un seul poste, qu’on se fout éperdûment de s’implanter durablement dans la vie politique et qu’on a un lider maximo qui a le charisme d’une tartiflette.

      En politique, il ne suffit pas d’avoir raison, c’est même parfois un sérieux handicap.


    • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 16:46

      @chantecler
      20 millions de bulletins pour F. Asselineau et c’est dans la poche !

      Evidemment ! A moins que vous n’attendiez qu’il y ait 27 Chefs d’états de Gauche en même temps !
      Il faut l’unanimité pour changer une virgule dans les Traités.
      Si 1 seul Etat dit NON, rien ne change.
      Comme vous n’aurez jamais 27 gouvernements de Gauche en même temps, il ne reste que la solution de se barrer.


    • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 16:51

      @Séraphin Lampion
      à moins de connaitre la recette pour multiplier les petits pains à Cana et faire marcher Lazare, c’st pas gagné !

      Et sur 14 ans de censure médiatique, vous n’avez rien à dire ?
      Encore un grand démocrate sur canapé...


    • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 16:57

      @Attila
      Crise à l’ UPR, à qui la faute ?

      Aux diffamateurs dans votre genre, qui ont soutenu 2 escrocs.
      Lesquels ont reconnu devant la police, qu’ils avaient porté plainte pour faire du chantage et obtenir de l’argent.


    • @Captain Marlo

      reconnu devant la police, qu’ils avaient porté plainte pour faire du chantage et obtenir de l’argent

      Donc il y a eu dépôt de plainte et ces gens ont été condamnés ? Noooon ? Pourqouaaaaaaaaa ?


    • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 17:03

      @véronique
      Une présence tous les 5 ans ne suffit pas.

      Vous êtes mal informée, l’UPR est présente quasiment à toutes les élections.
      Aux Municipales en 2020, 2 listes UPR ont obtenu plus de 10% des voix au 1er tour.


    • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 17:06

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      Donc il y a eu dépôt de plainte et ces gens ont été condamnés ? Noooon ? Pourqouaaaaaaaaa ?

      Parce que le procès n’a pas encore eu lieu, banane !
      Vous confondez enquête et procès dans votre précipitation.

      Mais je suppose que vous avez un candidat beaucoup plus charismatique à proposer, merci d’avance !


    • @Captain Marlo

      Parce que le procès n’a pas encore eu lieu, banane ! Vous confondez enquête et procès dans votre précipitation.

      Comment se fait-il que le Duce n’ai pas publié ça Urbi & Orbi ? Pas son genre... Parce que s’il y a effectivement ce genre de déclaration dans le PV ça devrait être réglé en deux coups de cuiller à pot, non ?

      Mais je suppose que vous avez un candidat beaucoup plus charismatique à proposer, merci d’avance !

      Prenez au hasard n’importe quel militant, mettez-le à la place et ça ira.


    • Eric F Eric F 21 mai 17:30

      @Captain Marlo
      « ...2 escrocs. Lesquels ont reconnu devant la police qu’ils avaient porté plainte pour faire du chantage et obtenir de l’argent »

      Le problème judiciaire visant Asselineau est venu entièrement de l’intérieur du parti, ceux que vous nommez « les deux escrocs » étaient des proches du président du parti, et les instances dirigeantes lui ont demandé des comptes.
      il s’agit d’un problème d’ordre privé, il peut y avoir aussi des luttes d’influence de dirigeants mais cela reste des affaires internes.
      Bien évidemment les opposants à ce parti ont exploité l’occasion, mais ne l’aviez-vous jamais fait à propos d’affaires privées concernant des dirigeants d’autre partis ?

      Si les plaignants ont vraiment reconnu que leur action relève du chantage, ils devraient avoir été déboutés par le magistrat instructeur, voire poursuivis pour faux témoignage dans leur plainte initiale. Est-ce le cas ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 21 mai 18:33

      @Captain Marlo
      L’enfumage habituel de l’UPR (2 listes sur des milliers). Encore un effort !


    • Attila Attila 21 mai 18:46

      @Captain Marlo
      Tu as la trouille d’affronter la réalité : ton lideur s’est mal comporté avec ses militants les plus dévoués, ceux qui se sont défoncés pendant des années à coller des affiches, distribuer des tracts, organiser des réunions publiques, se présenter aux élections locales et, surtout : aller chercher les signatures des maires pour les parrainages de l’élection présidentielle. Sans eux, Asselineau n’a pas ses signatures.
      Grâce aux révélations et aux témoignages publiés, ils ont compris que François Asselineau avait profité d’eux et ils sont presque tous partis : l’UPR n’a plus de structure sur le terrain.
      Bravo Asselineau !
      Témoignages de militants UPR

      .


    • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 19:19

      @Philippe Huysmans, Complotologue
       Parce que s’il y a effectivement ce genre de déclaration dans le PV ça devrait être réglé en deux coups de cuiller à pot, non ?

      Adressez-vous au Ministre de la Justice. Il vous expliquera qu’en France, les tribunaux n’ont ni les moyens de fonctionner, ni le personnel.
      .
      Prenez au hasard n’importe quel militant, mettez-le à la place et ça ira.

      Yaka fokon ! Génial ! On se demande bien pourquoi les militants du Parti Syriza n’ont pas pu mettre en place leur merveilleux programme de Thessalonique !!??

      La réponse est donnée par un ancien militant de Syriza : « l’Europe n’est pas réformable. »
      "(...) En février 2015, lorsque je faisais encore partie du comité central de Syriza, à l’occasion d’une grande réunion qui s’était tenue à Londres, au siège de la confédération des syndicats britanniques, pour fêter la victoire de notre parti en Grèce, Jeremy Corbyn, dont personne n’envisageait alors qu’il puisse prendre la direction du parti travailliste, était venu me parler en marge de la réunion, en me disant : « Est-ce que vous avez un plan B ? Parce que l’UE va vous écraser, en commençant par attaquer votre système bancaire. »

      Et c’est exactement ce qui s’est passé : la BCE a fermé le robinet bancaire, adieu veaux , vaches, cochons, couvées !

      "Tsipras, qui s’est comporté de manière désinvolte avec ses créanciers depuis son arrivée au pouvoir, dénonçant tous les accords passés avec la Troïka, dont elle ne reconnait plus la légitimité. La BCE fait partie de la Troïka depuis 2010, où elle joue un rôle de « conseil technique » à la demande de la Commission européenne.

      Alors que les gouvernements européens tergiversent sur la conduite à tenir face au gouvernement Tsipras, la BCE a décidé d’agir. Ses moyens de pression sont puissants. Au sein du Conseil des gouverneurs, les banquiers centraux allemands, finlandais, néerlandais et autrichien ont pesé de tout leur poids pour couper le robinet de financement principal de la Grèce et la faire revenir à la raison. Le gouverneur de la Banque de France,Christian Noyer se serait rangé dans le camp de la fermeté. « La décision de la BCE est légitime », a indiqué François Hollande.etc 







    • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 19:21

      @Michel DROUET
      L’enfumage habituel de l’UPR (2 listes sur des milliers). Encore un effort !

      Sur la censure depuis 14 ans, le démocrate sur canapé a un avis ??


    • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 19:35

      @Attila
      Témoignages des militants de l’ UPR.

      Vous êtes magistrat ? Vous disposez de l’ensemble des pièces du dossier ?
      Moi non, et vous pas davantage !
      Mais vous persistez à intervenir de manière partiale, dans une affaire judiciaire en cours, qui implique la présomption d’innocence de tous les intervenants.
      Voulez-vous que je signale vos commentaires au service juridique de l’UPR ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 21 mai 19:38

      @Captain Marlo
      Oui, j’ai un avis : vous criez à la censure et au complot comme le Front ou Rassemblement national


    • Captain Marlo Captain Marlo 21 mai 19:45

      @Eric F
      il s’agit d’un problème d’ordre privé, il peut y avoir aussi des luttes d’influence de dirigeants mais cela reste des affaires internes.

      Tant que le procès n’a pas eu lieu, c’est la présomption d’innocence qui s’impose.


    • Attila Attila 21 mai 19:58

      @Captain Marlo
      Vraiment à la masse !!!
      Je ne parle pas des affaires pour lesquelles François Asselineau est mis en examen mais du témoignage de militants UPR sur le fonctionnement du mouvement et de la responsabilité de François Asselineau dans ces dysfonctionnements signalés et de la responsabilité de François Asselineau dans le départ de tous ces militants et le fait que l’UPR se retrouve maintenant sans structure de terrain.
      Le témoignage de ces militants dévoués a certainement plus de valeur que les propos délirants d’une adoratrice de Qanon et tu n’auras pas le courage de les écouter.

      Crise à l’UPR : à qui la faute ?

      .

       


    • HELIOS HELIOS 21 mai 20:32

      @Captain Marlo

      ... vous continuez dans votre mantra « l’Europe n’est pas réformable » !!!

      La Grèce, surtout sans argent, ne peut effectivement pas réformer l’UE avec ses 10 M d’habitants d’autant que tant qu’elle reste faible, c’est la cour de récré des puissants dont les chinois.

      Si un pays comme la France souhaite changer les traités elle le peut, mais le problème c’est qu’elle ne le veut pas. En quelques mois l’Allemagne comme les autres s’assoieront a la table et reviseront rapidement leurs position. 
      Foutez 30% de taxe sur ce qu’on importe d’outre rhin, avec un peu de pub dans notre reseau diplomatiques et je vous parie que Berlin revise toutes les clauses qui nous gènent dans les traités, même si elle nous traine devant les instances de Bruxelles.
      N’oubliez pas que la réciproque ne fonctionnera pas, c’est avec les anglais qu’il ne faut pas se facher.

      Cela c’est sur la réponse immediate, mais pour que la France soit capable de taper du point sur la table, il faut un président et une assemblée réalistes. Dans combien d’années pensez vous que l’UPR avec ses petits bras tout seul arrivera au pouvoir avec « son » parlement ? : Jamais.

      L’UPR peut arriver partiellemet (qq ministres peut etre) en faisant son coming-out avec les écolos mais c’est loin, tres loin d’être gagné et ça servira surtout a redimensionner les pistes cyclables.

      Par contre, en rejoignant le seul rassemblement de patriotes (pas le parti de Philippot) qui a une chance d’arriver au pouvoir, l’UPR peut participer  par ses conseils aupres de ceux qui peuvent les entendre  à une orientation acceptable avec ou sans frexit.

      Il y a même une strategie pour cela, du type.... : je rejoins « les patriotes (de Philippot) pour ne pas me bruler les ailes... ou »debout la France« , c’est du pareil au même) et au second tour (tout en etant »désolé, mais conscient des enjeux") j’encourage a voter pour le RN.... et le dire sur BFMTV

      Le seul risque c’est qu’a trop retirer des electeurs a Marine Le Pen au 1er tour le risque c’est qu’elle ne soit pas au second tour.

      Dans tous les cas, la vrai stratégie c’est de s’allier, tout seul on ne fait rien.
      Pas d’alliance, pas d’élu.


    • Attila Attila 21 mai 22:19

      @Captain Marlo
      Oué, en fait, tu n’a même pas été capable d’écouter tes anciens collègues militants UPR. Pour quelqu’un qui exhorte à se taper des conférences d’Asselineau de plus de trois heures, ne pas être capable d’écouter une seule heure de témoignages interne à l’UPR, comme dirait l’autre, ça fait désordre.
      Du coup, tu ne comprend rien à ce qui s’est passé à l’UPR. Il y a les affaires judiciaires, c’est la justice qui s’en occupe. Mais il y a aussi des reproches fait à FA sur la gestion du parti et qui n’ont strictement rien à voir avec les mises en examen :
      pour toute question ou toute proposition à la direction du parti, les militants de terrain disent s’être heurté à un mur : jamais de réponse.
      peu de soutient de la direction pour les initiatives locales,
      témoignage d’un militant sur un propos de FA : si les cotisations ne rentrent pas, c’est la faute des délégués départementaux.
      opacité dans la gestion du parti,
      opacité dans les comptes des adhérents : les 40000 adhésions n’auraient été qu’un rêve.
      et puis surtout, alors que la direction disait ne pas pouvoir rembourser les frais de campagne électorale des militants de terrain, ils ont découvert le train de vie de FA au siège social parisien : restau, chauffeur achat d’une voiture, etc.
      Pas étonnant qu’ils soient partis en nombre.

      Crise à l’UPR : à qui la faute ?

      .


    • Attila Attila 21 mai 22:28

      @Attila
      Du coup : en Juin, on vote pour quoi, on vote pour qui ?

      .


    • Michel DROUET Michel DROUET 21 mai 23:25

      @Attila
      Ou on ne vote pas...


    • véronique 22 mai 08:12

      @Captain Marlo

      Je ne suis pas mal informée. Il existe quelques circonscriptions où l’upr est présente pour certaines élections locales. Mais c’est très loin d’être général. Dans la mienne par exemple, et c’est le cas de tout le département, pas d’upr pour les élections qui vont se tenir bientôt. Pour les municipales il n’y a rien eu non plus. Et plein de départements sont dans le même cas.


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 mai 09:10

      @véronique
      Pour les municipales il n’y a rien eu non plus. Et plein de départements sont dans le même cas.

      La censure depuis 14 ans ne permet pas à l’UPR de se développer comme il serait souhaitable. L’UPR ne touche pas un euro d’argent public, contrairement aux 5 ou 6 grands Partis médiatisés.

      Vous devriez d’ailleurs vous demander comment on peut censurer un mouvement dont le programme est un copié/coller du programme du Conseil National de la Résistance  ?? Et se faire traiter de complotiste et de fachos...

      On ne vient pas à l’UPR pour faire carrière, tous les militants sont bénévoles.
      L’UPR fonctionne uniquement avec le soutien financier des adhérents. Et 0 euro d’endettement.

      La plupart des Partis politiques sont endettés jusqu’aux yeux et tributaires du bon vouloir des banques. Elles font faire leurs campagnes électorales par des entreprises privées qui collent les affiches. L’UPR est totalement indépendante des banques et elle fait selon ses moyens.


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 mai 09:33

      @Attila
      opacité dans les comptes des adhérents : les 40000 adhésions n’auraient été qu’un rêve.

      Vous faites bien d’utiliser le conditionnel.
      L’UPR fonctionne comme tous les Partis politiques : un adhérent paye sa cotisation. Il est ensuite considéré comme adhérent les 3 ans qui suivent.
      Fin décembre 2020, on comptait 1194 nouvelles adhésions.

      150 000 abonnés à la chaine Youtube de l’UPR fin octobre 2020.

      Et des vidéos parfois vues par plus d’1 million de personnes. Pour un Parti en voie de disparition, vous repasserez !
      .
      PS : Quelques remarques personnelles :
      1/Quand des responsables rencontrent des problèmes, ils devraient en informer en priorité, les militants et les adhérents. Silence radio, aucun responsable n’a informé qui que ce soit, de quelque problème que ce soit. On se demande bien pourquoi ?

      2/ Quand on n’est plus d’accord avec un Parti politique, on rend sa carte et on va planter ses choux ailleurs. On n’organise pas un putsch pour être calife à la place du calife.

      3/ Pendant toute la période du confinement, les putschistes ont demandé à rencontrer Asselineau pour lui poser des questions. Réunion du bureau en Juin : tous absents. Ils devaient avoir piscine ce jour là, non ?


    • Eric F Eric F 22 mai 09:54

      @Captain Marlo
      Vous mentionnez des vidéos vues par un million de personnes, il y a par ailleurs une forte présence militante UPR sur de nombreux sites (notamment Agoravox). Désormais internet est une source d’information déterminante, et depuis la campagne référendaire de 2005, on voit que son influence peut contrecarrer celle des grands médias. De ce fait, l’argument que l’UPR est boudée par ces médias pour expliquer la faiblesse des résultats électoraux ne tient pas la route.
      Pourtant le message « frexit » aurait une certaines audience, sans l’image d’un groupuscule qui affirme agressivement avoir seul raison contre tout le monde.
      Et par ailleurs, votre message montre qu’il y a vraiment des problèmes internes entre les dirigeants, et entre ceux-ci et les militants.


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 mai 10:23

      @Eric F
      De ce fait, l’argument que l’UPR est boudée par ces médias pour expliquer la faiblesse des résultats électoraux ne tient pas la route.

      Vous prenez le problème à l’envers pour minimiser les pratiques anti démocratiques et la violation de l’article 4 de la Constitution qui assure la liberté d’expression politique. Les médias sont le 4e pouvoir, et les résultats des élections sont proportionnels aux temps de passages médiatiques.

      Dès qu’un nouveau Parti européiste se crée, le lendemain, tous les médias en parlent, leurs responsables sont reçus sur tous les plateaux. Exemple, la nouvelle égérie de l’Extrême Droite, une inculte qui se dit patriote, et dont tous les médias parlent !

      Tant que vous ne proposez pas de sortir de l’UE & de l’OTAN, vous êtes reçus partout ! Souvenez-vous quand même des 4 années du Brexit, qu’aucun média ne soutenait... 


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 mai 10:41

      @Michel DROUET
      Oui, j’ai un avis : vous criez à la censure et au complot comme le Front ou Rassemblement national

      Mais le FN n’est pas censuré du tout, et c’est Mitterrand qui l’a poussé dans les médias ! La gogoche est atteinte d’Alzheimer ?

      Article 4 de la Constitution : "La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation."


    • Attila Attila 22 mai 12:41

      @Captain Marlo, réponse à ce message.
      Encore une fois tu refuse d’écouter les militants de terrain, ceux qui, contrairement à toi, se sont tapés tout le boulot ingrat pour que François Asselineau puisse se présenter à la présidentielle avec ses 500 signatures.
      1— « Silence radio, aucun responsable n’a informé qui que ce soit, de quelque problème que ce soit. On se demande bien pourquoi ? »
      Ben oui, c’est le reproche qui leur est fait par les militants de terrain : l’opacité. Et le Bureau National choisi par FA n’était pas informé de grand-chose non plus.
      2—« Quand on n’est plus d’accord avec un Parti politique, on rend sa carte et on va planter ses choux ailleurs. On n’organise pas un putsch pour être calife à la place du calife.  »
      Si tu avais écouté les militants de la vidéo que je cite, tu saurais que de nombreux cadres sont partis après avoir découvert les dysfonctionnements de la direction. Ils étaient très vites remplacés car il y avait une bonne base militante derrière et François Asselineau, visiblement, comptait là-dessus. Mais en 2020, cette base militante a découvert le comportement de FA vis-à-vis d’eux et, écœurés, ils sont presque tous partis d’un coup. Il n’y a plus personne pour les remplacer : mal joué, François !
      Les délégués et militants départementaux n’ont organisé aucun poutche, ils ne font même pas partie des signataires et n’étaient au courant de rien jusque là. Les « signataires », une trentaine de personnes autour du Bureau National, ont paniqué à l’idée de se voir impliqué judiciairement dans les affaires de harcèlement et ont cherché à se couvrir. Il n’y a pas de poutche, c’est ce que disent les délégués départementaux. Ce délire sur un poutche est la réponse de FA à une demande d’explication, certes maladroite : une sorte de fin de non recevoir.
      3 Oh, la malhonnêteté intellectuelle : il y avait encore des mesures de confinement, surtout l’interdiction de se déplacer à plus de 100 kilomètres et la plupart des membres du Bureau n’ont pas pu y aller. Vincent Brousseau et C-H Gallois étaient coincés à l’étranger. Ultime machiavélisme de François Asselineau : il a refusé la vidéoconférence pour ceux qui ne pouvaient pas venir.
      .
      Plus je met le lien, plus il y a de lecteurs qui regardent cette vidéo et peuvent vérifier si je dis des sonneries :

      Crise à l’UPR : à qui la faute ?

      .



    • Eric F Eric F 22 mai 13:00

      @Captain Marlo
      En fait, les grands média sont désormais davantage un relai des thèses dominantes qu’un 4ème pouvoir indépendant, ils étaient beaucoup plus critiques sur les gouvernants à l’époque des 3 précédents présidents que pour l’actuel.
      Mais je suis d’accord avec vous qu’ils boycottent la parole réfractaire au système libéral-mondialisé (hormis en partie Cnews), et notamment votre mouvement, et je désapprouve leur attitude, mais mon commentaire était sur un autre registre : l’influence de ces médias n’est plus déterminante, ils sont largement déconsidérés.


    • Attila Attila 22 mai 13:02

      @Eric F
      Internet n’est pas si influent que cela par rapport à la télévision : en 2017, Mélenchon et Asselineau étaient en tête des sondages sur Internet. Sur Agoravox, Mélenchon était à 26% et Asselineau à 24%.
      On a vu les résultats.
      Les électeurs qui s’informent sérieusement sur Internet ne sont qu’une minorité et beaucoup sont quand même influencés par la télé.
      Ceci dit, l’influence de la télé n’explique pas tout. C’est une bonne excuse pour ne pas mettre en cause la stratégie.

      .


    • Michel DROUET Michel DROUET 22 mai 17:47

      @Captain Marlo
      Et la droidroite de l’UPR crie toujours au complot et à la censure.


    • Eric F Eric F 22 mai 18:06

      @Attila
      Internet est « multiple » ; il y a des sites de toutes les tendances, mais on retrouve le penchant naturel de voir la plupart des gens fréquenter davantage des sites proches de leurs propres opinions. Par exemple Agoravox attire principalement des intervenants des courants réfractaires, et certains sont des militants de ces mouvements. Les plus engagés répondent davantage aux « sondages » volontaires.

      La tété garde de l’influence, mais provoque aussi le rejet par leur rabâchage d’une pensée unique et la moraline à deux balles. D’une chaine à l’autre, on retrouve les mêmes titres, par exemple ils parlent désormais moins de covid, mais des mêmes faits divers notamment relatifs à la sécurité (un peu comme les grandes surfaces qui font leur « foire aux vins » de manière synchrone).

      A propos de « stratégie » dans le courant souverainiste, la seule payante serait de s’unir pour créer une dynamique, mais chaque mouvement s’affirme seul détenteur de la vérité idéologique (un peu comme jadis les trotskistes, maoïstes, et lambertistes).


    • Attila Attila 23 mai 14:24

      Du coup : en Juin, on vote pour quoi, on vote pour qui ?
      Il n’y a pas de réponse car l’offre politique ne correspond pas aux attentes de la majorité des électeurs. Les grandes formations ne sont plus que des machines électorales au service des puissances de l’Argent ou bien des opposants d’opérette qui ferment leur gueule sur l’essentiel pour avoir le droit de passer dans les médias afin de se faire élire.
      Christophe Guilluy l’avait écrit dans son livre « La France périphérique » : les classes populaires n’ont plus de représentant au niveau politique pour défendre leurs intérêts.
      Asselineau a donné l’espoir d’un parti politique différent mais, hélas, son parti a explosé.
      Donc, des volontaires vont devoir construire un mouvement politique solide et structuré si on veut proposer une solution pour sortir de la spirale infernale de déclin économique et social actuel.

      .


    • @Captain Marlo
      Bonjour citoyen-es. UPR ne veulent pas des grandes familles politiques les droites centres gauches et humbles indépendants avec une République fédéral économique administratifs juridiques en 2022 unefrancefederal.canalblog.com mon livre économique pour une France fédéral en 2022 et je suis candidat à la présidentielle de 2022 votre serviteur cordialement 


    • véronique 23 mai 23:40

      @Captain Marlo

      Je sais parfaitement qu’il est très difficile, quasi-impossible, de militer contre l’UE.
      Et je sais aussi que l’UPR ne touche aucun financement public.
      Mais ce que je dis est juste un constat. Pour qu’un parti puisse avoir des chances au niveau national, il doit être présent au niveau local. Et il semble que la direction de ce parti privilégie les élections nationales au détriment des locales. Il a même participé aux européennes, ce qui n’est guère logique. Donc argent gaspillé. 
      Pour les municipales et les régionales ce n’est pas facile parce qu’il faut trouver pas mal de candidats . Pour les départementales il suffit de 4 personnes par circonscription. Il ne faut pas oublier qu’une candidature à des élections c’est l’assurance d’un article au moins dans chaque journal local par exemple. 
      Et pour constituer un réseau, les mandats locaux peuvent être très utiles.


  • Yann Esteveny 21 mai 11:44

    Message à tous,

    Je cite l’auteur : « En Juin, on vote pour quoi, on vote pour qui ? »

    Les mêmes qui sont en place tous soumis au Régime pour que rien ne change. Les affiches des élections montrent qu’ils n’ont que leurs visages à vous proposer. J’invite chacun à s’intéresser à la politique pour comprendre pourquoi.

    Respectueusement


    • Michel DROUET Michel DROUET 21 mai 18:35

      @Yann Esteveny
      Bien d’accord. Intéressez vous également au mille feuilles territorial.


    • @Une France fédéral économique en 2022 unefrancefederal.canalblog.com mon livre économique pour une France fédéral en 2022 et je suis candidat à la présidentielle de 2022 pour votre service Pour l’instant agoravox ne veulent pas de mes textes économiques 
      Exemples 4 prix différents des carburants et des produits, services, taxes impôts sur le revenu  Selon les zones économiques, administratifs juridiques . Des grandes familles politiques les droites, les centres,, les gauches , les humbles indépendants . 
      Les ministres, maires, juges sont élus pour 2 ans par les citoyen-es de chaque zones . Unefrancefederal.canalblog.com cordialement votre serviteur Unefrancefederal.canalblog.com 


  • Vercassivellaunos Vercassivellaunos 21 mai 13:26

    Je peux me permettre de conseiller les internautes, Edouard Philippe, Juppé et Fillon sont pour moi les meilleurs, avec M.Macron. Pour moi ce sont ces gens la les plus visionnaires et les plus qualifiées avec une solide expérience politique pour diriger notre beau pays, ils sont dans la lignée de ce grand visionnaire qui était François Guizot. Ceci dit, comment savoir pour qui voter quand aucun candidat ne s’est encore déclaré ? Macron fait le job de président plutôt mieux que les autres. Il améliore beaucoup l’attractivité malgré toutes les résistances au changement, dans ce pays drogué à l’assistanat. Oui, je voterai toujours à droite, je voterai pour Emmanuel Macron, Edouard Philippe, Alain Juppé, Francois Fillon.La France sera libérale , capitaliste ou ne sera pas. Les vrais Français , ce sont ceux qui entreprennent , qui innovent, qui epargnent, qui travaillent jusqu’à l’épuisement pour la France (comme nos ancêtres dans les mines par exemple) et ce sont les forces vives du pays, qui voteront pour l’expansion et le développement avec un bulletin avec l’un des candidats que j’ai cité. M.Macron fait le job en soi, pourquoi changer pour une Traban lorsqu’on a une Porsche en place. Normalement, selon mes prévisions, Macron sera élu car les votes des français sont éparpillés et au 2 ème tour il y’aura 52 % pour M. Macron .

    .


Réagir