vendredi 17 juin - par Bernard Dugué

En marche vers une Assemblée Nationale dissoute dans un Occident agonisant

JPEG

 

 « Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve. » (Hölderlin)

 

 1) Gadamer se plongea dans un petit texte écrit par Hölderlin commençant par cette formule ; « La patrie agonise  ». Dans ce texte, le poète interprète la mort du héros comme un sacrifice qu’il fait à son temps et conjointement, comme l’acte fondateur d’un avenir. En généralisant ce propos germe l’idée que tout instant est un moment de transition, un passage dans lequel se croisent, se rencontrent deux effectivités opposées, l’une dissolvante produisant le déclin et l’autre advenante, devenante, qui engendre un monde nouveau. La perception de ce croisement engendre une expérience épochale. C’est ce genre d’expérience dont témoigna Goethe à l’occasion de la victoire de Valmy en 1792 dans laquelle il pressentit l’avènement d’un nouvel âge pour l’Europe et la diffusion des idées révolutionnaire. Dans sa recension des événements, il écrivit ceci : « De ce lieu et de ce jour date une nouvelle époque dans l’histoire du monde ». Pour compléter le propos de Gadamer on associera aux puissances dissolvantes la décomposition, la dégradation, la catastrophe, les puissances destructrices, violences, guerres civiles, conflits armés. Tous ces processus concourent à dissoudre l’ordre passé pour laisser place à un nouveau monde. Sous réserve que les puissances bâtissantes et œuvrantes, entrouvante, découvrantes, puissent se mettre en mouvement.

 

 2) Les visionnaires, voyants et autres personnes aux dons de prémonition, voire prophétique, parviennent à éprouver une expérience épochale. Sans remonter aux âges bibliques, l’histoire moderne témoigne des quelques penseurs de cette trempe, Goethe, Hölderlin, Hegel, Victor Hugo, Nietzsche, Heidegger, Ernst Jünger, Eliade, Herman Broch, pour n’en citer que quelques-uns.

 

 3) Il n’aura échappé à personne que le monde est secoué ces dernières années avec une intensité remarquable sans pour autant qu’on ne puisse extraire quelques événements signifiants excepté l’invasion russe en Ukraine. En affinant le regard on verra apparaître d’autres faits ayant produit une stupéfaction. L’élection de Donald Trump, le Brexit et chez nous, l’élection inattendue d’Emmanuel Macon.

 

 4) Parenthèse. D’autres faits d’origine naturelle peuvent s’interpréter comme des signes de dissolution avec cependant une difficulté de taille car il faudrait admettre que l’histoire du vivant et l’histoire de la planète sont imbriquées avec l’Histoire des hommes. Deux ensembles de faits nous heurtent de plein fouet. La pandémie de Covid et les épisodes climatiques de grande intensité, notamment thermiques. La conception superficielle de l’imbrication énonce que c’est l’homme, avec les rejets de carbone et la perturbation du biotope, qui contribue au réchauffement et à l’émergence des pandémies. Une explication plus profonde pourrait être tirée de l’hypothèse gaïa formulée par James Lovelock. La terre serait un être vivant, certes, encore faut-il mobiliser une métaphysique de haute voltige pour déceler l’imbrication cachée. Je pourrai formuler une hypothèse gaïa forte mais elle serait tellement troublante que je doute de son utilité et du reste, ce n’est qu’une hypothèse ; je n’ai pas les moyens d’en donner une explication scientifique, enfin, disons que ne les ai pas encore. Juste un mot. Avec cette hypothèse, le réchauffement aurait une cause cachée et serait une puissance naturelle dissolvante de la terre qui envoie des signes sur une planète ravagée par la technique et la surpopulation. Auquel cas, la transition énergétique n’aurait aucun impact sur le réchauffement, pas plus que la transition écologique ne freinerait les pandémies.

 

 5) Please to meet you, président Macron. La vie politique française est assez secouée et semble perdre sa cohérence, ainsi que son sens. Il est possible que le mouvement ensemble ne dispose que d’une majorité relative. Ce qui offre deux possibilités. Jouer sur la division de l’opposition et voter les lois en jouant sur la majorité relative face à la majorité divisée mais supérieure en nombre. L’autre possibilité étant l’accord de gouvernement avec la seule formation compatible, les LR. Le déroulement de ces élections a posé de nombreux soucis aux analystes. D’abord l’abstention record. Puis le désintérêt pour une campagne du reste assez médiocre. Enfin, la représentativité d’une Assemblée en sachant qu’en pourcentage des inscrits, les deux formations arrivées en tête, opposition de la gauche et majorité macronienne, sont à 12, en dessous des 12.5, seuil de maintien pour un second tour pour le candidat arrivé en troisième position. Le RN est en-dessous des 10, les LR autour de 5. En plus, beaucoup d’électeurs mobilisés n’ont pas voté par adhésion mais par devoir citoyen ou pour faire barrage à un adversaire. Nous sommes résolument dans une crise de régime, pour ne pas dire une crise démocratique.

 

 Le sens des événements politique est troublée et se perd la métaphysique de l’Histoire associant les puissances orientées vers la dissolution et l’advenance. Nous avons assisté avec stupéfaction à la dissolution des deux formations de gouvernement aux commandes de la Cinquième république, PS et LR. Macron a parfaitement cerné les tenants et aboutissants pendant le mandat de François Hollande et a usé d’un habile procédé visant à entraîner les forces vives jugées comme advenantes en laissant derrière lui les forces dissoutes et dissolvantes de la nation. La sémantique est claire, premiers de cordée, aller plus vite, aller plus fort, accélérer, urgence, nous sommes en guerre, mobilisation et maintenant économie de guerre. Aucun conflit n’a bâti un monde. Toutes les guerres ont été menées pour solutionner un différent entre nations impossible à résoudre par la négociation diplomatique, ou alors abattre un monde. Ce qui fut le cas des deux conflits du XXe siècle ayant mis fin aux empires ottoman et austro-hongrois, puis aux impérialismes nazi et nippon. Nous ignorons où mène le conflit en Ukraine. Différent à résoudre ou monde à venir ? Les forces dissolvantes et destructrices sont à la manœuvre dans les nations occidentales, Russie incluse.

 

 Macron cherche à contourner les corps intermédiaires considérés comme des boulets obérant son dessein mais ne propose rien qui n’atteigne la grâce du destin et la royauté d’un régime fondé sur l’amitié et le génie humain. A force de régenter les hommes et les techniques, il est devenu un vampire nihiliste au service du Cronos et de la dévoration du monde de l’étant. Les mauvais esprits attendent le feu d’artifice final, l’anéantissement total.

 

 6) Le lecteur l’aura compris. L’Assemblée Nationale dissoute ne signifie pas qu’elle sera dissoute par une décision du chef de l’Etat mais qu’elle s’est auto-dissoute par le jeu combiné des formations politiques. Il n’y aura pas d’opposition cohérente. Il y aura une majorité non représentative mais légale. Les puissantes dissolvantes font leur œuvre, non seulement dans les partis mais aussi dans plusieurs secteurs importants de la société, recherche, université, éducation nationale, hôpital et même la culture devenue un rafistolage artificiel pour entretenir le lien social.

 

 7) Je laisse ce texte inachevé, le contexte ambiant ne m’encourage pas à en dire plus.

 



115 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 17 juin 08:19

    « Le teste bleu fera la teste blanche,
    Autant de mal que France a faict leur bien,
    Mort à l’anthenne, grand pendu sus la branche,
    Quand prins des siens le Roy dira combien. »


  • Laconique Laconique 17 juin 08:54

    Ma foi, vous n’avez pas prophétisé que François Bayrou gouvernera. Vous n’avez donc rien prophétisé.


  • Parrhesia Parrhesia 17 juin 10:27

    >>> L’élection de Donald Trump, le Brexit et chez nous, l’élection inattendue d’Emmanuel Macon. <<<

    Un fait me semble infiniment intéressant dans ce rapprochement entre l’élection de Donald Trump et la réélection de Macron.

    Ce fait, c’est précisément que l’esprit insurrectionnel U.S. qui a porté Trump au pouvoir aux U.S.A est l’antithèse absolue de «  l’U.S. politically correct » qui a finalement permis la réélection de Macron dans les restes de la France !!!

    A méditer !!! 


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 juin 12:02

      @Parrhesia
      Bonne remarque, vous me tendez la perche
      Macron c’est l’insurrection des carriéristes et affairistes contre le boulet que représente les corporatismes mais aussi les corps intermédiaires
      Un lien avec la révolte des élites de C Lasch ? ,


    • Parrhesia Parrhesia 17 juin 14:17

      @Bernard Dugué

      Oui et non.
      Il me semble retrouver chez les partisans américains de Lasch le souci d’un intérêt commun (sous entendu, d’un intérêt général national) derrière la pensée et l’action.

      Intérêt d’ordre général national que l’on ne retrouve pas chez nos corporatistes hexagonaux, non plus que dans les corps intermédiaires.
      Chez eux l’action mobilisatrice de la masse prime désormais sur la pensée et l’intérêt du groupe ou de la corporation prime sur l’intérêt général.

      Quant à toute pensée et action dans un intérêt général quel qu’il soit, chez les carriéristes et affairistes de Macron... je ne l’évoque que pour le fun.
      Bref, toutes choses contribuant largement à la grande détresse sociale et sociétale du Pays, l’indigence intellectuelle politique populaire orchestrée par les media faisant le reste.
      Bonne soirée.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 juin 15:21

      @Parrhesia Extrait copié d’une recension du livre de Lasch sur les élites américaines : 
      Dans son dernier livre, le sociologue américain brosse le portrait d’élites de plus en plus coupées du peuple et montre que cette rupture s’inscrit dans un déclin général de la démocratie.

      S’il mène une critique radicale des valeurs progressistes, Lasch ne se fait pas pour autantle porte-parole de récriminations nostalgiques. L’historien américain nous rappelle qu’une gauche qui n’est plus capable d’un retour critique sur elle-même vire simplement à l’idéologie et s’aveugle sur ses propres échecs.
      L’arrière-plan du livre apparaît sinon religieux, du moins empreint d’une grande inquiétude quant au destin de l’homme contemporain, déculpabilisé et pris en charge par des institutions bienveillantes. Lasch décrit une société entièrement sécularisée, oublieuse de l’inquiétude fondamentale que portait la religion qui a inspiré la démocratie américaine. Je voudrais montrer que c’est un certain pharisaïsme laïc qui est la cible de La révolte des élites.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 juin 15:22

      Lasch pointe une « révolte des élites », qui n’a fait que grandir depuis un siècle -révolte qui n’aboutit pas à une insurrection, puisqu’elle provient d’un petit groupe de privilégiés, mais à un repli sur soi, loin des gens ordinaires : « Naguère, c’était la « révolte des masses » qui était considérée comme la menace contre l’ordre social et la tradition civilisatrice de la culture occidentale. De nos jours, cependant, la menace principale semble provenir de ceux qui sont au sommet de la hiérarchie sociale et non pas des masses » 2. Il n’y a pas en la matière à faire de distinction entre privé et public, entre grands administrateurs d’états et chefs d’entreprises, entre professeurs d’universités et directeurs de journaux. « Aujourd’hui, ce sont toutefois les élites – ceux qui contrôlent les flux internationaux d’argent et d’informations, qui président aux fondations philanthropiques et aux institutions d’enseignement supérieur, gèrent les instruments de la production culturelle et fixent ainsi les termes du débat public – qui ont perdu foi dans les valeurs de l’Occident, ou ce qu’il en reste » 3. L’organisation politique convient de moins en moins aux classes populaires, dont le mode de vie se trouve bouleversé par les changements qu’imposent en permanence une élite avide de changements et d’accroissement de ses profits. Ces élites ne voient plus tellement de raison de participer à une société démocratique : « Rien de ceci n’est de bon augure pour la démocratie, mais le pronostic devient encore plus sombre si nous considérons la détérioration du débat public. 


    • alinea alinea 17 juin 16:50

      @Parrhesia
      Beaucoup plus simple ! Trump n’était pas le candidat des mondialistes et la surprise fut du même ordre que le non à l’UE de 2005 chez nous !
      Macron, c’est la réussite du démon mondialiste !! c’est que le français a déjà fait sa révolution !!! sauf que... l’Histoire n’est pas finie.


    • Parrhesia Parrhesia 17 juin 17:04

      @alinea

      également exact !

      Bonne soirée.


    • Fergus Fergus 17 juin 17:38

      Bonjour, alinea

      Il n’y a pas eu de surprise avec le NON au projet de traité constitutionnel de l’UE en 2005. Après que les enquêtes aient donné le OUI vainqueur durant des mois, la tendance s’est inversée plus de 2 mois avant le vote. Mis à part un ou deux sondages, tous les autres ont, de la mi-mars jusqu’au vote, donné le NON gagnant avec une marge plus ou moins nette !

      Cela dit, tu as raison, ceux que tu nommes les « mondialistes » ont massivement soutenu le OUI avec la complicité écrasante de la plupart des médias.

      A noter toutefois que  cela a été mon cas et celui de la plupart de mes parents et amis  de nombreux pro-européens ont voté NON, pas par rejet de l’UE mais par rejet d’un texte faisant la part belle au libéralisme aux dépens du social !


    • alinea alinea 17 juin 18:31

      @Fergus
      Tu a sans doute raison ! moi je me souviens du battage médiatique mais je n’ai pas suivi l’épisode jour par jour ! En tout cas les mondialistes et leurs sbires médias ont été « ennuyés » ?!!!


    • Fergus Fergus 18 juin 09:22

      Bonjour, alinea

      « En tout cas les mondialistes et leurs sbires médias ont été « ennuyés » ?!!! »
      C’est le moins que l’on puisse dire. Le soir des résultats, j’ai zappé sur différentes chaînes en fonction des personnalités présentes sur les plateaux pour voir et entendre leurs réactions. Ce qui le plus m’a marqué ce soir-là, c’est le faciès haineux de Chazal.



    • alinea alinea 18 juin 09:40

      @Fergus
      Ah ! tu viens d’écrire ça !! Chazal... je n’ai pas eu la télé longtemps, mais je me souviens d’elle, claire !!


    • eau-mission eau-mission 18 juin 09:55

      @Fergus

      C.Chazal s’est trouvé une vocation de normalisatrice. Elle doit avoir l’impression que le micro qu’elle a tenu longtemps lui permet de réguler à son idée le monde, comme le tique commence par vous inoculer un anesthésiant avant de vous sucer le sang.

      Bref, au lieu de disserter sur l’abrutissement des foules par la télé, je dis « la chazalisation ».


    • yakafokon 18 juin 10:47

      @Parrhesia
      Je n’ai pas arrêté de me foutre de Donald Trump, que je traitais de « balai à chiotte à poils jaunes », mais la réalité est en train de me prouver combien j’avais tort !
      En effet, si le républicain Donald Trump était resté président, jamais le putsch du Maïdan à Kiev ne se serait produit ( il a été fomenté et financé par ces « soit-disant démocrates », comme Hillary Clinton ou Victoria Nuland ).
      Donald Trump est un homme d’affaires, qui entretenait des relations commerciales avec la Russie ( son gendre travaillait pour Exxon Mobil, qui prospectait sur le plateau continental russe, en Arctique ).
      Comme tout homme d’affaires, il préférait le business à la guerre, et jugeait que l’O.T.A.N. coûtait trop cher aux Etats-Unis, et n’avait plus de raison d’être !
      C’est certainement ce qui lui a coûté sa place !
      Car aux Etats-Unis, le simple fait d’oser prononcer le mot « Russie », est considéré comme un crime contre l’humanité, voire pire !
      Leurs cerveaux se sont arrêtés en 1945, avec l’humiliation de voir l’Armée Rouge triompher du troisième Reich, et envahir presque toute l’Allemagne, en ne leur laissant que des miettes !
      Ils ont oublié que les russes ont payé le prix fort ( 14.000.000 de soldats russes se sont faits tuer ), mais nos « libérateurs » ne déploraient que 292.000 morts sur le théâtre européen !


    • Parrhesia Parrhesia 18 juin 12:30

      @yakafokon


      Bonjour yakafokon,

      Reconnaître que nous nous sommes plantés est un exercice rare qui mérite le respect !!! Bravo à vous !

      Il est clair que Donald Trump réélu, une probabilité devenait presque nulle : celle de voir l’Ukraine et la Russie entrainées dans une guerre ouverte par le N.O.M. et ses bras armés (entre autres, l’O.T.A.N., l’Amérique de Biden, et la contre-europe de Merkel - von der Leyen et Macron.)

      Comme vous le soulignez si bien à travers l’exemple Clinton/Nuland, tous ces « pacifistes emmondialistés libéraux » ont ceci de particulier que la paix ne les intéresse que lorsque qu’elle favorise leur petites affaires.

      Dès lors qu’ils décident que la guerre devient bonne pour le business ou la prise de pouvoir, alors c’est immédiatement la propaganda de type « bruit de bottes et casques à pointe » qui prend le relai.

      Remarquons d’ailleurs que les "pacifistes soviétisés de Staline", ne faisaient, en leur temps, rien d’autre, mais dans l’autre camp.

      Mais ce qui devrait attirer aujourd’hui l’attention générale, quatre-vingts ans après la libération, c’est que le mondialisme qui était déjà l’un des éléments de la deuxième guerre mondiale, et le mondialisme qui a démoli Trump aux U.S.A. en 2021, pourrait bien être un cousin germain, sinon le même, que le mondialisme que nous avons vu en France en 1968 démolir la présidence de Charles de Gaulle et torpiller une cinquième République qui venait de nous sortir de la fiente de poule !!!

      Vous lire a été un plaisir. Bonne journée.


    • Fergus Fergus 18 juin 19:16

      Bonsoir, Parrhesia

      « Il est clair que Donald Trump réélu, une probabilité devenait presque nulle : celle de voir l’Ukraine et la Russie entrainées dans une guerre ouverte par le N.O.M. et ses bras armés »

      N’importe quoi ! Cela fait sans doute des années  comme n’ont cessé de le clamer les ex-pays du Pacte de Varsovie que Poutine projetait d’agresser l’Ukraine dans le cadre de ses rêves impérialistes de Grande Russie. La mainmise sur l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud, puis sur la Crimée n’ont été que des étapes préparatoires à la guerre actuelle !!!


    • Parrhesia Parrhesia 18 juin 21:13

      @Fergus

      Bonsoir Fergus.

      >>> N’importe quoi ! <<< Dites-vous !
      Mais de grâce, ne soyez donc pas inutilement agressif...

      Lorsque que vous évoquez la main mise de Poutine sur l’Abkhazie et sa banlieue, permettez-moi de vous faire remarquer :

      1. Que les contacts entre Abkhazes et Russes semblent pour le moment infiniment plus détendus que les contacts en le Donbass et la pacifique Ukraine...
      2.  Que nous sommes là, de toute façon aux portes de la Russie et à plus de dix milles Kms. des portes de Washington...
      3.  Que de toute façon, pour établir une comparaison entre l’agressivité de Poutine et celle de Biden, il faudrait que le premier ait pris le pouvoir à Mexico et arme les Mexicains contre les U.S.A. de la façon la plus intense et la plus techniquement destructrice qui soit.

      Autant je soutenais sans partage l’action des U.S.A. et du monde libre contre les tentatives hégémoniques soviétiques du camarade Staline, autant je me méfie aujourd’hui des tentatives hégémoniques et commerciales de Biden !

      Remarquez au passage que je dénonce bien « Biden » et non les U.S.A. en général.

      Au lieu de dire que je raconte n’importe quoi, je vous suggère de vous inspirer de cette sage et pacifique prudence.


    • alinea alinea 18 juin 22:10

      @Fergus
      Ça c’est une putain de projection d’occidental qui croit que le monde entier décoconne comme lui !
      C’est vraiment dingue de rester les pieds dans la merde comme vous le faites, c’est non seulement inadmissible mais inénarrable.
      Vous faites partie, partie prenante, d’un empire qui est le pire de ce qui a existé depuis que le monde existe ; et vous ne supportez pas que quelqu’un se lève et dise : sans nous, vous ne nous aurez pas.
      Il n’a aucun rêve Poutine : pas le temps ; il faut imaginer tout ce qui s’est fait en Russie en 20 ans ! c’est pas macron, ni Biden ni Obama ni Clinton ni personne du monde décati qui aurait pu relever un pays en si peu de temps !
      Rêver ! je rêve !


    • leypanou 18 juin 22:51

      @alinea
      Fergus s’est mis dans la tête que Poutine a des rêves impérialistes de la Grande Russie : rien ne l’en détournera.
      Il y a des gens comme çà, souvent lobotomisés par les médias msm, genre LCI, BFM ou FranceInfo ou la presse écrite.
      De toute façon, quand on accepte de se faire injecter un produit comme le pseudo-vaccin, çà situe déjà l’individu : cela étant, ils sont des dizaines de millions apparemment.


    • Attila Attila 18 juin 23:21

      @alinea
      L’analphabète croit effectivement que le monde pense comme lui. Le ministre des affaires étrangères de l’Inde (1 milliard d’habitants) dit ce que les pays du monde pensent :
      « Le ministre des Affaires étrangères de l’Inde, Jaishankar, a rappelé à l’Occident que le monde ne tourne pas autour de lui. Il a déclaré que « l’Europe doit sortir de l’état d’esprit que le problème de l’Europe est le problème du monde, mais le problème du monde n’est pas le problème de l’Europe ». Car aussi simple que cette déclaration puisse être, elle était extrêmement puissante venant d’une grande puissance montante du Sud comme l’Inde, qui a fièrement refusé de se soumettre à la pression occidentale dirigée par les États-Unis pour condamner publiquement la Russie pour son opération militaire spéciale en cours en Ukraine et la sanctionner par la suite. »
      Le chef de la diplomatie indienne rappelle à l’Occident que le monde ne tourne pas autour de lui

      .


    • alinea alinea 19 juin 09:36

      @Attila
      L’occident a pourri le monde, détruit, assassiné... les dégâts sont immenses et souvent irréparables ; il ne s’agit même plus d’un empire qui voit surgir un égal devant lui, prêt à en découdre s’il le faut, il s’agit d’un empire immature, débile au sens propre, qui arrive au bout de sa course folle.
      L’intelligence de sa population serait d’accompagner sa chute en s’y préparant et en se protégeant pour pouvoir passer ce temps de désordre ; mais non, ils ont été si bien moulés qu’ils resteront avec leurs petites revendications séculaires et jamais exaucées !
      Ils nous embarquent dans leur bateau percé, et nous empêchent même de nous préparer !
      Font chier.
      ( petit aparté sur mon vocabulaire : le langage vulgaire ( vulgus, peuple) est très riche d’émotions et d’expressivité, surtout en ce qui concerne les émotions négatives fortes, c’est pourquoi je suis très vulgaire dans la plupart de mes articles et commentaires ces temps-ci !)


    • cevennevive cevennevive 19 juin 09:49

      @alinea, bonjour ma belle,

      T’inquiètes pour les gros mots !
      En ce moment, moi aussi j’en emploie plus que de bons mots bien français et « convenables » !
      Font chier ces salauds, nous pourrissent la vie et vont pourrir nos vieux jours qui n’avaient pas besoin de ça.
      Car, si l’on dit « c’était mieux avant », nous passons pour des gagas. Nous sommes déjà des « boomers » malfaisants pour certains !
      Pourtant, les jeunes peuvent encore construire, faire changer les choses, mais nous...
      Passez à l’ombre, buvez beaucoup, etc ! On s’en fout de leurs conseils à la con concernant la canicule  ! Ils n’ont pas peur de nous malmener quand leurs intérêts entrent en jeu !
      Font chier !
      Saleté de marchands de canons !
      La vieille « boomer » est en colère !!!


    • nono le simplet 19 juin 09:51

      @alinea
      ce sont plutôt les idées qui sont vulgaires ... l’ultra libéralisme est en perte de vitesse et nous entraîne vers des moments difficiles ...
      la Russie, est une dictature médiévale et guerrière soutenue par une autre dictature violente et aussi aux élans guerriers , la Chine ...
      ce ne sont pas ces modèles dictatoriaux qui vont donner une voie nouvelle au Monde ... c’est même pire ils tentent de nous entraîner vers bien pire que l’ultra libéralisme ...
      le futur sera démocratique ou guerrier ... souhaitons la victoire de la démocratie et non du chaos ...


    • eau-mission eau-mission 19 juin 10:11

      @nono le simplet

      La « démocratie », c’est ce système sous laquelle nous vivons où notre seul droit est d’approuver le discours dominant ? Le règne de l’affabulation !


    • Parrhesia Parrhesia 19 juin 10:57

      @eau-mission
      >>> ... où notre seul droit est d’approuver le discours dominant ? <<<

      Cette vérité n’est ponctuellement vraie que parce que notre population n’a plus globalement ni le courage ni l’intelligence politique de faire valoir ses droits !!!

      Ce n’est pas le système qui est mauvais.
      De 1958 à 1969, il a prouvé qu’il était excellent, n’en déplaise à ses détracteurs mondialistes (qu’ils soient mondialistes de gôche  assimilés Internationale socialiste  ou mondialistes de droatte assimilés au capitalisme financiarisé sous l’emprise du N.O.M. !)

      C’est la société française censée animer le système qui est mauvaise (animer : du latin anima = souffle vital).
       Elle ne peut d’ailleurs plus animer quelque système viable qui soit car elle est devenue globalement de trop mauvaise qualité, !
      Et cerise sur la galette de crotte, cette société française n’en continue pas moins à se prendre pour le sel de la terre !!!
      Le reste de la planète, quant à lui, et à juste titre, se moque de plus en plus de nous !!!


    • alinea alinea 19 juin 13:57

      @nono le simplet
      Tes jugements de valeur, tu les tires de ta brouette ?
      Ton ignorance, d’abord comble la de connaissances ; après tu garderas, ou tu changeras de jugement.
      La Russie ne veut rien du tout, en ce qui nous concerne. À nous d’être moins décadents, démolis, désinstruits... on est presque au bout de la destruction infligée par l’empire ultralibéral, mais c’est même plus le mot, et toi tu as peur des Russes !!
      Non mais, nono, le loup du chaperon rouge... c’est un conte !


    • nono le simplet 19 juin 14:13

      @alinea
      toi tu as peur des Russes
      oui ... peur des russes ...
      puisque que ça a un rapport avec l’article ... je suis comme l’ont été les de Gaulle ou les Churchill et tous ces anonymes qui ont refusé que l’Allemagne hitlérienne écrase le monde ... ce qui serait arrivé sans ces résistants ...
      Poutine est le Hitler des temps modernes ... et il faudra l’éradiquer comme l’autre dictateur ... en espérant qu’il ne faille pas aller aussi loin et que quelques russes auront le courage l’opportunité et la détermination de le virer ... définitivement ... « neutraliser » comme on dit pudiquement ...



    • nono le simplet 19 juin 14:16

      @eau-mission
      Le règne de l’affabulation
      Le règne de l’affabulation  ? smiley
      et c’est toi, nourri aux fake news grossières, qui dit ça ??? lol


    • Attila Attila 19 juin 14:37

      @nono le simplet
      Bravo : un point Godwin !
      « Poutine est le Hitler des temps modernes »
      Quand on en arrive là, on révèle à tout le monde et à l’insu de son propre plein gré l’abîme de crétinisme dans lequel on est tombé.

      .


    • alinea alinea 19 juin 14:55

      @nono le simplet
      (1309) Le coût exorbitant de la guerre en Ukraine - François Asselineau - YouTube

      La peur inhibe l’intelligence ; alors d’abord se calmer, puis réfléchir, se renseigner, mettre en lien ce que l’on trouve, démêler le vrai du faux, les intérêts de l’empire à nous empapaouter, etc. À la fin de l’été, si tu

      travailles à cette question extrêmement importante tu comprendras.
      C’est logique, tout à fait cohérent, il n’y a aucune envolée idéologique.
      Ne répond pas à ce message : lis, écoute et oublie ce que te serinent les pouvoirs occidentaux.
      Une fois ton opinion forgée, on en reparle, mais avec arguments.


    • nono le simplet 19 juin 15:03

      @alinea
      La peur inhibe l’intelligence
      ouais ... sauf que moi j’ai pas peur ...
      par contre lire des conneries comme celles du mage Asselineau inhibe sacrément la connaissance de la réalité smiley


    • nono le simplet 19 juin 15:05

      @Attila
      Bravo : un point Godwin !
      il est évident que pour obtenir un point Godwin en parlant de Poutine je n’ai pas beaucoup de mérite smiley


    • eau-mission eau-mission 19 juin 15:50

      @Parrhesia

      Pour discuter de votre point de vue de façon constructive, il faudrait une longue réponse. Ce que je lis de votre présentation m’indique que vous me précédez en âge. Aussi ce qui s’est passé dans les annees 50-60 est-il plus concret dans votre esprit que dans les souvenirs de l’enfant que j’étais.

      Je m’adressais au pseudo simplet, dont par contre je situe bien les ressorts revanchards. J’ai eu mon dernier prix d’excellence en 68, j’avais 14 ans. Après, j’en ai dégusté des gars comme lui, qui n’ont rien d’autre à reprocher aux bons élèves que d’avoir trouvé dans l’effort de l’étude des satisfactions qu’ils n’ont pas connues, n’ayant même pas essayé.

      Voir sa réaction honteuse lors de la mort de L.Montagnier.

      Pour compléter ma présentation, j’ai repris pied avec une humanité plus saine en classe prépa, malgré tous les défauts que présentait ce système. Et je n’en ai jamais voulu à ceux, nombreux, qui étaient plus doués que moi, voire mieux préparés à manipuler les concepts scientifiques.

      Avant de vous répondre, j’aurais voulu retrouver ce que dit de la société du spectacle une française qui nous honore, A.Bilheran. C’est à son interprétation que je pensais dans mon post à @nono le petit.

      Vous ne dites pas d’où vient, au fond de la psychologie humaine, la perte d’âme que vous dénoncez. Il me semble que le droit à ré-écrire l’histoire qu’on a fait semblant de nous accorder individuellement (pansement sur la blessure narcissique du mauvais élève, anesthésique remédiant artificiellement à la prise de conscience de nos erreurs) s’assortit paradoxalement d’une interdiction de remettre en cause la parole officielle.


    • nono le simplet 19 juin 16:02

      @eau-mission
      Après, j’en ai dégusté des gars comme lui
      et oui ... t’étais bon élève ... mais incapable de résoudre les quelques exercices de niveau 4éme que j’ai proposé ces derniers temps ... j’ai eu 18 ou 19 en maths au Bac D ... note qui me situe un peu mieux que dans les cancres ... et j’ai donné des cours de maths jusqu’en 3eme ... et même une fois en seconde ... pour mon fils ...
      du coup tu as des prétentions intellectuelles un peu au delà de tes capacités réelles smiley
      et en ce qui concerne la biologie outre deux années d’études j’ai pratiqué dans cette branche pendant 20 ans ... et toi ?
      tu disais quoi à propos de réécrire l’Histoire ? smiley


    • nono le simplet 19 juin 16:16

      @nono le simplet
      je rajoute, de bonne humeur, qu’apprendre n’a aucune espèce d’intérêt si ce n’est pas doublé par 2 autres qualités bien plus primordiales ... comprendre et douter ... pas douter dans le sens où vous l’entendez, genre « c’est le ministre qui l’a dit, c’est sûrement faux » ... mais douter dans le sens pour comparer, vérifier, croiser ...
      si vous faisiez ce travail ne serait ce que superficiellement vous partiriez en courant des sites que vous fréquentez ...


    • Attila Attila 19 juin 16:16

      @nono le simplet
      Le mec se la pète alors qu’il a montré à tout le monde plus haut qu’il a un cerveau de crétin en atteignant le point Godwin deux fois coup sur coup !

      .


    • charlyposte charlyposte 19 juin 16:27

      @nono le simplet
      MDRRR smiley les cons ça ose vraiment tout jusqu’à venir commenter pour ne rien dire !!! un vrai tour de force, OUPS smiley


    • eau-mission eau-mission 19 juin 17:53

      @nono le simplet

      Très bien, tu m’as convaincu pour les maths. 19 en bac D, telle était ta performance. En quelle année ?
      Maintenant, un exercice amusant. Tu disposes d’un compas et d’une feuille de papier plane. Tu n’as rien pour tracer des traits droits (ni règle, ni fil, ni pliage, ...). Tu verras, c’est frustrant. T’as pas internet non plus.

      Sur ta feuille de papier, tu marques deux points raisonnablement espacés.

      Pour fixer le contexte, un exercice préalable : construire le symétrique du point A par rapport au point B, comme intersection de deux cercles.
      Si t’as dessiné des rosaces dans ta jeunesse histoire de passer le temps, tu devrais trouver rapidement.

      Après cet échauffement, cherche à construire, toujours au compas seulement, deux points qui forment un carré avec les deux de départ (A et B).

      Fastoche ?


    • nono le simplet 19 juin 18:25

      @eau-mission
      En quelle année ?
      en 72
      et j’ai pas de compas ... mais j’ai une idée comment faire même si la géométrie c’est pas ma tasse de thé j’ai quelques notions smiley


    • nono le simplet 19 juin 18:28

      @Attila
      il a un cerveau de crétin en atteignant le point Godwin deux fois coup sur coup !
      j’ai pas l’impression que tu piges bien le concept de point godwin quand on compare Poutine et Hitler ... j’ai plutôt le point « papier calque » smiley


    • nono le simplet 19 juin 18:34

      @eau-mission
      cela dit je suis un peu vexé que tu me files des énigmes de niveau 5e-4e comme « machine » dont j’ai oublié le pseudo ...
      d’un autre côté ça me fait rigoler ... tu dois trouver que c’est dur  smiley


    • eau-mission eau-mission 19 juin 19:00

      @nono le simplet

      C’est bien ce que je disais : t’essaye même pas.

      Ton plaisir est ailleurs, et t’aurais tort de t’en priver


    • Attila Attila 20 juin 00:23

      @nono le simplet
      Hallucinant,ça ose tout, c’est à ça qu’on le reconnaît :
      « j’ai pas l’impression que tu piges bien le concept de point godwin quand on compare Poutine et Hitler »
      Dénigrer la personne en la comparant à Hitler ou aux nazis c’est exactement ce que vous faites :çui qui pige pas, ce n’est pas moi.
      Cela révèle en plus un orgueil montgolfièrique à pulvériser le record d’altitude, signe de connerie irrémédiable.

      .


    • alinea alinea 21 juin 13:03

      @eau-mission
      Écoute, nono se croit en démocratie, croit que ses dirigeants sont honnêtes et veulent son bien ; ma foi, ici il nous agace, mais en vrai on n’en a rien à foutre, il ne peut strictement rien à rien !
       Nous non plus d’ailleurs ! évidemment


    • eau-mission eau-mission 21 juin 14:02

      @alinea

      Tiens, une relance inattendue ! Merci.

      Le personnage @nono est fort paradoxal. Il cultive son jardin, élève des murs de pierre sèche, lutte contre les poisons du tabac ; dans cette vie (à laquelle je crois), il manifeste un désir d’autonomie. Il nous prend à partie comme quoi, contrairement à nous, il ne s’en laisse pas compter.

      Et patatrac, dès qu’il s’agit de science, il obéit comme un toutou. Tout ça nous dépasse, semble-t-il penser. Je ne reprends pas mon post plus haut en détail ; en résumé, dans l’école « de mon temps » (qui est aussi le tien et celui de @nono, comme quoi, le temps est divers) j’étais a priori l’égal de Cicéron, Montaigne, Voltaire et compagnie. Je me frottais à eux d’égal à égal, quitte à en devenir modeste. Mes copains (certains) idem.

      Pourquoi @nono et @pemile se croient-ils investis de la mission de nous ramener à notre petitesse ? Peut-être n’ont-ils jamais osé ces confrontations. Ils sont restés au stade de la critique.

      J’ai proposé mon exercice à @nono en pensant à une histoire vécue. Les protagonistes ne m’en voudront pas, je vais rester proche de la réalité. Avant d’oublier, tu remarqueras que @nono appelle ça une énigme ...

      Il y avait donc un grand pré, avec 2 ou 3 chevaux selon l’époque. Il y venait un gars de la cinquantaine, accompagné de sa fille les beaux jours. Il y avait, au bord de ce pré, un ruisseau dont les gens proprets de la mairie avaient fait « nettoyer » les rives. Avec les arbres et branches ainsi abattus, un marteau et quelques clous, le gars avait fait un abri pour les chevaux. Ces derniers l’appréciaient fort, surtout l’été pour fuir les taons. Le gars en était intérieurement fier, se rappelant les épisodes de la construction, quand il faut faire tenir debout l’ossature.

      Il y avait à côté deux jeunes charpentiers, l’un agronome diplômé, l’autre menuisier, qui dessinaient au sol les plans grandeur nature d’un moulin (la nostalgie est pourvoyeuse de travaux pour eux).

      Le gars aux chevaux tirait fierté d’un « il est bien contreventé » que lui avait décerné le menuisier à propos du toit de l’abri. Il savait aussi que ce grand dadais maniait bien mieux que lui les outils de travail du bois.

      Les jeunes savaient que le vieux avait quelque qualification en maths. Passant par là au cours d’une pause dans le tracé des plans et la sculpture de l’axe du moulin, les voyant compas en main, il leur soumit les mêmes exercices que ci-dessus. L’agronome défroqué résolut facilement le premier, et se laissa expliquer comment s’y prendre pour le carré. Quand le prof de maths a proposé l’exercice suivant (construire le point milieu entre A et B) le menuisier, mû par un sentiment que @nono pourrait introspectivement nous expliquer, déclara « facile ». Son copain lui tendit le compas : « vas-y ». L’homme de cheval lui sourit et reprit sa fourche.


    • nono le simplet 21 juin 14:08

      @alinea
      nono se croit en démocratie, croit que ses dirigeants sont honnêtes et veulent son bien
      en démocratie ? sans aucun doute
      les dirigeants honnêtes ? sûrement quelques uns ... les autres sont parfois rattrapés par la patrouille ... parce que, même si elle n’est pas parfaite, la loi tente souvent de punir les malhonnêtes ... on est quand même pas en Russie smiley
      les dirigeants me veulent du bien ? sûrement pas beaucoup ... mais du moment qu’ils ne veulent pas de trop de mal ...
      vous devriez aller vivre dans la riante Russie où la liberté de fermer sa gueule est très très stricte ... smiley


    • nono le simplet 21 juin 14:28

      @eau-mission
      dès qu’il s’agit de science, il obéit comme un toutou
      j’avais pas vu ton com, blaireau ... je réponds donc ...
      bé voui, j’obéis ... aux lois de la physique qui me demande de rester collé au sol la plupart du temps et non en apesanteur ... et qu’il vaut mieux freiner avant un virage et surtout pas dans le virage ...
      j’obéis aux lois des mathématiques qui me disent comment additionner des fractions sans raconter n’importe quoi ...
      j’obéis aux lois de la biologie qui m’expliquent que certaines maladies sont graves et que si on peut se faire vacciner c’est une bonne idée pour soi et pour les autres ... comme cette leptospirose souvent mortelle que j’ai chopé en 2014 alors que j’étais à risques et qu’il existait un vaccin (mais j’ignorais mon risque et que le vaccin existait) ...
      je sais , je suis con ... c’était tellement mieux au moyen âge ... une saignée ... une procession et hop ...
      tellement mieux avant les antibiotiques ...
      tellement mieux avant les vaccins ...
      on mourrait souvent jeunes mais on faisait pas chier souvent les hôpitaux où les médecins d’abord parce que ça coûtait cher ...
      bé oui la médecine n’est pas parfaite mais on ne meurt plus comme un con d’une appendicite bénigne, d’une rougeole ou de la tuberculose ...
      vivre au temps de la terre plate, de la médecine d’Esculape et de Paracelse  ? pas pour moi en tout cas avec ce que je sais et que m’a appris la Science ...
      l’ignorance et la bêtise sont des explications ... en aucun cas des excuses quand on les vénère ...
      amen smiley


    • eau-mission eau-mission 21 juin 14:36

      @nono le simplet
       zéro


    • nono le simplet 21 juin 14:47

      @eau-mission
      réponse laconique qui me satisfait pleinement smiley


    • alinea alinea 21 juin 18:03

      @nono le simplet
      Tu expliques tout dans ce com : ta peur du covid, ta croyance en sa dangerosité, ton espoir en le vaccin, et ta détermination à revendiquer ton point de vue ; pour cela tu ignores ou dégommes tous les scientifiques du monde entier, non asservis ni corrompus, qui expliquent le contraire de ce que tu crois.
      Toi tu as connu au moins trois morts du covid mais aucun mort ou abîmé par le vaxxin qui ne sert à rien. Droit debout dans tes bottes tu affirmes que le vaxxin c’est super, alors que déjà les télés et journaux autorisés avouent la supercherie.
      Moi je connais des centenaires survivantes au covid, bien que pas soignées, et des quinquas très abîmées par le vaxxin inutile.
      Je me méfies de la chimie ; tu t’y fies.
      Ce n’est pas un problème ; sauf quand ton appartenance à la pensée dominante te fait voir des faussetés par rapport à la Russie.
      C’est pas grave, nous n’avons plus rien à échanger, et tout le monde s’en fout. De toutes façons, depuis un petit moment déjà, tout le monde se fout de tout.


    • eau-mission eau-mission 21 juin 19:46

      @nono le simplet

      D’accord, j’ai oublié de donner l’appréciation : Hors Sujet

      Pourtant, le sujet c’est toi. Tu m’as fait une réponse similaire à celle du menuisier. Pourquoi ?


  • Octave Lebel Octave Lebel 17 juin 10:33

    D’accord, rappelons que les électeurs n’appartiennent à personne et sont bien entendu soumis à des jeux d’influences médiatiques comme jamais (600 sondages pour la période sans véritable cadre juridique ayant fait l’objet d’une réflexion politique publique depuis très longtemps).Ce n’est pas rien.

     

    Cette analyse en 3 blocs à mon avis qui est juste le constat arithmétique du moment, qui ne dit pas grand-chose de la dynamique interne de l’abstention (elle a le poids d’un bloc) qui concerne tous les mouvements ou partis mais dans des proportions différentes, reflète un peu me semble-t-il la paresse de tous les bavards de plateaux-télés qui y ont trouvé un axe tout prêt pour leurs jongleries prospectives de la séquence. Cela leur permet de tourner en rond pendant des heures et des heures sans s’aventurer trop sur le problème de fond du fonctionnement de notre démocratie. Ça plus la personnalisation et la psychologie des candidats.

    Cela est devenu, sans trop de recul une forme d’élément de langage et de cadrage qui semble aller de soi et qui s’impose comme une réalité en soi. Et qui fait un peu de nous des électeurs téléguidables pensent ou espèrent certains.

     

    Qu’en est-il en réalité de l’extrême-droite qui n’est pas un parti ou un mouvement de gouvernement et qui en réalité se réveille régulièrement au rythme des campagnes électorales en improvisant vite fait, tardivement, un pseudo-programme dont la Chèfe est en difficulté de défendre la cohérence devant son supposé meilleur adversaire et qui est absente à l’Assemblée Nationale plus souvent qu’à son tour et qui pour les législatives fait le minimum syndical si j’ose dire ?

    Moi je vois un mouvement sociologique qui se cristallise et propose une solution politique et un autre mouvement sociologique au pouvoir qui s’inscrit dans la politique de ces 20 dernières années sans bien sûr vraiment l’assumer et un bloc opportuniste qui lui sert de sparring- partner, de marche-pied et de brouilleur permanent de tout débat démocratique en semant la confusion et la division au sein des couches populaires et moyennes pour godiller au mieux avec les finasseries que permettent nos scrutins et le fonctionnement actuel de nos médias.Afin, encore une fois, avec le pouvoir en place, de passer entre les gouttes d’un véritable arbitrage démocratique. Il vaudrait mieux que cela ne dure plus très longtemps car c’est rarement ceux qui ont créént le marasme qui sont porteurs de solutions.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 juin 12:05

      @Octave Lebel
      En vérité, je vois dans les trois formation en tête trois mouvances insurrectionnelles ayant chacune ses sympathisants
      Le reste, les abstentionnistes, fatigués et lassés
      Au final, forces et processus dissolvants. 


    • Albert123 17 juin 12:22

      @Bernard Dugué

      l’insurrection qui vote encore au sein de l’arc républicain ?

      non si vous cherchez une potentielle insurrection et surtout une sécession elle est du coté des abstentionnistes et des non inscrits, 

      plus de la moitié de la population refuse désormais la mascarade républicaine et les apparatchiks génocideurs qui l’incarnent.

      quand on gaspille encore son temps le dimanche pour ces clowns sadiques on collabore avant tout


    • Octave Lebel Octave Lebel 17 juin 14:01

      @Bernard Dugué

      L’abstentionisme n’est pas un groupe homogène me semble-t-il si on se fie aux enquêtes même si la distance et la méfiance par rapport aux responsables et institutions se répand un peu partout.Je crois qu’il y a aussi une corrélation avec le fonctionnement des médias et la perte de confiance ici aussi.On pourrait rajouter aussi le fonctionnement obsolète de nos processus démocratiques avec lesquels les responsables jouent.Un nouveau concept, le nouveau dosage démocratique, + ou - de dissolvant ? smiley

      Sondage Veille du Vote réalisé par Ipsos et Sopra Steria pour francetv et radiofrance. Législatives 2022 : Sociologie des électorats et profil des abstentionnistes.

       

      https://www.ipsos.com/fr-fr/legislatives-2022/70-des-moins-de-35-ans-nont-pas-vote

       


    • Eric F Eric F 17 juin 15:43

      @Octave Lebel

      ’’...passer entre les gouttes d’un véritable arbitrage démocratique’’
      Chacun évoque une supposée majorité silencieuse cachée, mais en réalité les divisions prédominent dans le peuple abstensionniste comme dans le peuple votant, et on ne saurait affirmer que si 100% des inscrits votaient, le résultat ’’exprimé’’ serait fondamentalement différent. 
      Le mix entre hésitants, résignés et réfractaires parmi les non-votants n’a jamais été vraiment connu. Si les jeunes sont plus nombreux à voter ils donneront plus de voix à gauche et si les actifs sont plus nombreux à voter ils donneront plus de voix aux souverainistes. Il y aurait certainement davantage de bulletins blancs et nuls, mais pas assez pour dépasser le score du dernier vainqueur (38% des inscrits).

      Deux tiers des gens voudraient que ça change, mais les uns vers plus de rouge, d’autres vers plus de vert, et d’autres vers plus de bleu (passons sur le kaki des grincheux et sur d’autres nuances). Donc la grisaille recueille la majorité relative et quelques appoints colorés se fondent dans le gris. Triste constat.


    • alinea alinea 17 juin 20:15

      @Octave Lebel
      Ils parlent des Fi anti vaxx et pro Russe ?
      Pour qui voter ? Je ne peux que m’abstenir devant cette aberration de vouloir la vaxxination obligatoire ! c’est un assassin, un ignorant qui ose parler.
      Et c’est pas faute depuis deux de l’avoir, lui et les siens, alerté !
      Tout ce qui est macron compatible a vocation à être viré de l’Histoire. C’est très clair que notre avenir se fera sans tout ce petit monde mondialiste, ou ne se fera pas.


  • Albert123 17 juin 12:16

    « l’élection inattendue d’Emmanuel Macron. »


    inattendue pour qui  ?


    le mec à toujours été crédité d’un score lui permettant d’accèder au second tour face à lepen et on savait pertinement qu’une partie de l’électorat bourgeois faux cathos vrais zombis de droite voteraient pour lui qu’une partie encore plus importante des robots bobos larbins de gauche feraient de même.





    • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 juin 12:38

      @Albert123
      J’ai écrit élection de Macron et non pas réélection


    • Albert123 17 juin 14:10

      @Bernard Dugué

      vous parlez de 2017 et des 450.000 unes de journaux avec sa gueule dessus.

      son élection n’était pas plus une surprise


    • Albert123 17 juin 14:10

      @Albert123

      a vrai dire la république n’offre plus aucune surprise 


    • Eric F Eric F 17 juin 15:54

      @Bernard Dugué
      L’élection de Macron en 2017 a été inattendue sur la personne, mais comme il représentait l’incarnation de ce que l’on désignait alors par ’’l’UMPS’’, le courant politique était prévisible -sinon c’eut été Juppé ou Fillon-, et c’est une personnalité technocratique classique.

      L’élection de Trump avait été beaucoup plus imprévisible parce qu’il représentait un courant politique -et un type de personnalité- qui n’était pas dans la continuité du courant dominant.


    • Fergus Fergus 17 juin 17:43

      Bonjour, Albert123

      En 2017, il n’y a pas eu que les soutiens médiatiques en faveur de Macron. Nombre de gens, notamment fatigués de LR et du PS, ont réellement cru qu’il serait en rupture de la droite et de la gauche traditionnelles. Ce qui explique que, dès l’automne 2016, des centaines de comités de soutien ont été créés dans le pays en faveur de Macron. Rien qu’en Bretagne, il y en a eu des dizaines, un phénomène que je n’avais jamais vu auparavant.


    • Albert123 17 juin 18:12

      @Fergus

      les gens n’ont cru à rien, on leur a servit le sauveur macron 5 fois par semaine pendant 6 mois dans la presse et cela leur à suffit pour s’enfiler 3 doses ensuite sans rien trouver à y redire.

      vous me faites tous marrer à vous croire libres tout en étant à chaque fois dans la plus pure ligne droite du courant mainstream et autorisé.


  • Electric Electric 17 juin 12:36

    J’ai commis ce petit papier chez N Bonnal et qui concerne notre époque :

    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2022/01/19/la-fin-des-temps-arrive-pourquoi-font-ils-cela-pucage-vaccin-reset-confiscation-les-seuls-vrais-survivalistes-sont-les-mega-milliardaires-us-covid-et-futurol/

    Je sais, la physique des plasmas n’est pas votre tasse de thé.

    Mais, Anthony Peratt en a fait la démonstration :

    https://archive.org/details/AnthonyPerattPhysicsOfThePlasmaUniverse_201901

    Peratt, mais avant lui Tesla, Langmuir, Alfven n’étaient pas des rigolos !

    Physiquement parlant, l’univers est une mer de plasma MHD.

    Mathématiquement, c’est une autre histoire, attendu que 0 ou l’infini n’ont pas de correspondance physique.

    Quel sens physique donner à zéro ?

    No sé, c’est une convention.

    Les maths du noumène ?

    En 2 mots : notre champ magnétique est en passe de lâcher. -30% depuis 300 ans, et surtout -15% ces 30 dernières années.

    La croute terrestre est solidaire du manteau en dessous par un effet MHD.

    Quand le système solaire passe dans une zone nulle, l’ensemble de la croute terrestre passe des pôles à l’équateur en quelques heures sous l’effet de torque des calottes polaires désaxées.

    L’atmosphère et les océans ne bougeant pas par rapport à la croute, des vents hypersoniques, des vagues kilométriques balaient la terre.

    99% du biotope est perdu.

    Tous les 12000 environ avec piqure de rappel au 6000.

    La réponse aux questions de CUVIER !

    Depuis 200 ans, l’humanité est prise inconsciemment par l’hubris de ce qui va arriver, dirigeants, grands manitous comme le quidam de base.

    Comme ces souris soumises à une baisse de champ magnétique expérimentalement, la violence, le viol e même le cannibalisme, soit la zombification des espèces ravage tout, juste avant le pole shift du à cette excursion magnétique.

    Dieu ou Gaïa ne punissent pas les hommes car ils se conduisent mal, mais les hommes se conduisent mal à cause de l’effondrement du champ juste avant la grande raclée.

    Je conseille la lecture des livres de Chan Thomas et le visionnage des vidéos de Ben Davidson et de s’intéresser à l’univers physique et au plasma !

    Tout est cyclique.

    D’une certaine manière, l’Homme est la conscience émergée de cette planète.

    Quand les conditions électromagnétiques locales deviennent défavorables à l’expression d’une psyché équilibrée, l’Homme devient dingo !

    Il n’est donc pas très difficile de deviner ce que prépare l’élite en ce moment : des arches spatiales.

    Le buziness plan est sur le site du LucisTrust depuis 15 ans :

    https://www.lucistrust.org/fr/the_electric_bridge

    Vous savez aussi maintenant pourquoi les « vaccins » sont farcis d’oxyde de graphène magnétisable !

     

    Tous aux canots de sauvetage !

    Les hyper riches et les élus à l’ADN compatible avec l’espace d’abord !

    Beaucoup d’appelés il y a, très peu d’élus il y aura !

    L’atmosphère de Pluton s’est effondrée en 24 mois, Neptune et Uranus ont des vapeurs, l’ensemble du système solaire et même les étoiles proches de nous sont en émoi.

    Quand ? D’ici 200 ans environ, mais ça peut aller plus vite !

    A la jeunesse : arrêtez d’user vos godasses dans ces manifs pour le climat ou la planète, ça revient à manifester contre l’univers !


    • alinea alinea 17 juin 15:41

      @Electric
      Je suis bien d’accord avec votre dernière phrase ! mais il y a les grands de ce monde qui veulent et décident de tout en se prenant pour dieu, qui préparent en labos des rêves exterminatoires, et les petits qui se croient responsables comme s’ils étaient un petit dieu !!!
      J’adorerais savoir comment on peu affirmer que l’atmosphère de Pluton a chuté en deux ans, Neptune et Uranus ayant des vapeurs, ce qui se comprend pour Neptune, mais pas pour Uranus qui devrait avoir des explosions... mais bon !!
      et quelle puissance la certitude de l’exactitude de ces calculs donnent à vos cerveaux , curieux chemin pour, peut-être quand même, parvenir à la Vérité ?


    • Eric F Eric F 17 juin 16:02

      @Electric
      Ah, c’est une variante du film 2012 avec les ’’arches’’ !
      Ceci étant, la question des champs magnétiques est intéressante, je vais chercher les publications sur ces données et leurs conséquences notamment sur l’actuel changement climatique ...voire sur la psychologie des vivants.


    • alinea alinea 17 juin 17:11

      @Electric
      Je n’en doute pas une seconde ! Mais je doute de la Science comme panacée !


    • Electric Electric 17 juin 17:35

      @Eric F

      Le film 2012 est basé sur les bouquins de Charles Hapgood.

      C’est une opération des services, qui renvoie aux calendes les cataclysmes, en millions d’années.

      Un personnage des « services » pendant WWII, mais qui bizarrement les quitte pour l’écriture apocalyptique.

      En service commandé pour le grand public donc, il fallait impérativement occuper le créneau !

      En 1947, les USA ont été cartographier tout l’Arctique, URSS oblige.

      Dans les strates géologiques, ils ont découvert le pot-aux-roses : une couche de corail - rien une couche de corail - rien, ....

      Des couches récentes.

      Pas des millions d’années, mais des milliers.

      C’est là qu’ils ont pigé le mécanisme des cataclysmes récurrents tous les 12 000 ans environ : la croute terrestre se déplace massivement et brutalement.

      Comment ? Il faudra attendre la découverte de la MHD par Hannès Alfven, Nobel de physique en 1970 pour comprendre.

      On a donc la trace de calottes glaciaires comme au Soudan par exemple.

      Ou des végétaux tropicaux en Antarctique.

      Partout, les traces des cataclysmes sont sous nos yeux, comme le canyon du Colorado !

      Le film 2012 est donc un os à ronger qui oublie le mécanisme principal et renvoie les cataclysmes aux calendes.

      Quant à des arches flottantes, on peut oublier, ça ne résiste pas aux vagues kilométriques.

      Ce sera donc des arches spatiales, mais vu que l’homme biologique ne peut vivre hors de la cavité de vie terrestre, il faut le faire muter.

      ça vient de commencer avec ce programme de vaccination basé sur le graphène, le carbone et le magnétisme.

      Un énorme coup de chalut, ils cherchent probablement les mutations stables, chez les bébés ou intra-utérins.

      Regardez bien de que font Musk ou Bezos.

      Actuellement, les pôles magnétiques sont en route de collision vers le golf de Bengale, le futur pole nord.

      Chan Thomas fait des traitements obstétriques, de celui des femmes et des enfants des éléments sûrs du niveau de bienveillance d’une civilisation.

      Pendant le covid, on a masqué les enfants de 3 ans 8 heures par jour, et les femmes enceintes devaient accoucher masquées aussi.

      On ne va plus à l’hôpital pour y guérir, mais mourir sous respirateur mortel sans autre soin sous le regard des « soignants » !

      Et les antibiotiques ?

      Mars-mai 2020 : l’AFrance applaudit ses soignants en train de tuer les gens !

      Les soignants des EHPAD ont terminé les vieux au Rivotril tout en les cloitrant pendant des mois !

      Tout cela sous le regard « bienveillant » de charmantes institutrices ou autres infirmières !

      La petite barbarie du quotidien qui ne fait pas même réagir qui que ce soit !

      Quant à nos dirigeants, de Poutine à CRAMON, en passant par Xi, Biden, ou Johnson, Van der Layette, alias CRUELA, TOUS tarés !

      TOUS !

      Rien de plus normal, attendu que ce sont les moins empathiques qui tombent le plus vite dans la cruauté quand le champ s’effondre.

      Je considère à cet égard la boucherie en gros de la première guerre mondiale comme une grave anomalie fonctionnelle de l’anthropoïde simiesque.

      Le début de la chute et des emmerdes !

      Faites vous votre propre opinion :

      https://www.youtube.com/watch?v=ihwoIlxHI3Q&list=PLHSoxioQtwZf1-8QeggXIVdZ-abyJXaO1

      A la bonne votre !


    • Electric Electric 17 juin 17:42

      @alinea

      Si vous doutez du big bang, des trous noirs, de la matière noire, de l’énergie noire et de toute cette cosmologie bringuezingue aussi noire que le costard jésuite de ses promoteurs, c’est normal !

      Une bonne manière de se réconcilier avec la cosmologie : lire A Peratt et Hannès Alfven en commençant par les livres de mon avatar Kristian Birkeland !

      C’est rafraiche !


    • alinea alinea 17 juin 17:57

      @Electric
      Je ne doute pas : ce n’est pas une question pour moi ; ça aurait pu m’intéresser si ma vie avait été plus longue, avec moins de pertes de temps... mais je ne le prends pas pour une religion que j’aurais oublié de connaître...


    • Electric Electric 17 juin 18:10

      @The White Rabbit

      Non, mais j’aime bien !


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 17 juin 19:04

      Je suis persuadé que l’affaiblissement du champ magnétique joue un rôle dans le dérèglement climatique.
      Le réchauffement à débuté il y a 200 ans et il s’est accéléré depuis 30 ans, donc c’est à creuser.
      De plus c’est essentiellement l’Arctique qui se réchauffe à l’endroit même où se trouve les principaux changements telluriques.
      Le Pôle Sud magnétique se déplace beaucoup moins vite et il n’y a quasiment pas de hausse de température dans l’Antarctique.

      Puisqu’on parle des 12 000 ans, figurez-vous que je me suis rendue sur le site du Regourdou en Dordogne lors de l’été 2019. 
      J’ai était impressionné par le nombre d’ossements d’animaux retrouvés dans les environs et qui vivent aujourd’hui en Afrique dans une contrée qui était sensé avoir un climat semblable à la Toundra ( Lion, Rhinocéros, Hyènes, Antilope, Hippopotame ) 
      Quand j’ai posé la question au guide, il m’a répondu « Avant l’ère glacière, il y avait une courte période très chaude »
      On se pose encore des questions sur les Mammouth retrouvé congelé avec des végétaux de climat chaud dans la bouche en position débout comme si les bêtes avaient pris instantanément par un évènement brusque et global. 


    • alinea alinea 17 juin 19:50

      @Florian LeBaroudeur
      Ils ont été retrouvés où ces mammouths !!
      Les mammouths m’intéressent parce que la petit vallée, enfin plutôt le couloir sud/nord, tout près de chez moi, s’appelle, encore, le passage des mammouths !


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 juin 20:14

      @alinea
      On en trouve encore , pétaradant au fond de vallées germaniques , avec un moteur NSU .


    • alinea alinea 17 juin 22:19

      @Aita Pea Pea
      NSU, voyons voir !! j’avais vingt ans ? j’associe avec ma moto CZ et les autres MZ... la NSU, c’était une bagnole que seuls les friqués pouvaient se payer ? tu fais remonter des souvenirs, sûrement sans intérêt, de la profondeur de la nuit des temps !!


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 juin 22:38

      @alinea
      Le moteur 1300 de la NSU motorisait la moto Mamouth . C’était en pme et il y a eu peu de bécanes produites . Ça vaut une blinde en colec ...


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 juin 22:50

      @alinea
      Sinon les branleux au début des 70 bin ils aimaient les bombinettes et les pat ’d’ef moules burnes . R8 , Simca 1000 ,NSu .


    • alinea alinea 17 juin 23:25

      @Aita Pea Pea
       ! hihi
      il y avait une NSU Prinz ? je m’amuse parce que, c’est vrai que ces mots me reviennent, mais je n’ai jamais eu d’intérêt pour la voiture, autrement que par attention à ce qui m’entourait !
      J’ai appris à conduire sur une R8... mais je te l’ai déjà dit !

       smiley

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 juin 23:42

      @alinea
      Suis un mauvais gars. Le dimanche dernier je me suis extasié sur de veilles bagnoles exposées chez moi ...sniff. Et si c’était une expo de vieilles bécanes alors là rhaa rheuu ... Sinon ma belle pourrions nous nous retrouver autour d’une exposition d’anciens engins agricole

      s


    • alinea alinea 17 juin 23:54

      @Aita Pea Pea
      Le Covid a arrêté une réunion traditionnelle des vieux tracteurs, qui passaient en pétaradant devant chez moi et que nous avions reçus à la manade une année... le manadier anxieux devant l’évidence de fuites d’huile sur son terrain !!
      J’ai une tendresse pour les nostalgiques, pour ceux qui se sont attachés à leurs outils de travail... sûrement une résilience de l’attachement à leurs chevaux !


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 juin 00:02

      @alinea
      Sur la concentration de vieux véhicules une chose apparait c’est que même sur un simple tracteur il y avait une volonté esthétique jusqu’aux années 60. ... Sniff...disparu


    • Electric Electric 18 juin 11:13

      @Florian LeBaroudeur

      Il se fait que mon père participa aux fouilles de Régourdou. Nous avons quelques dents d’ours à la maison.

      C’est aussi ce que CUVIER avait remarqué, et qui l’avait effrayé : ces os d’animaux broyés venant de toutes les latitudes !

      En Alaska, la couche d’ossements peut atteindre 30m.

      Lors de la découverte des la Sibérie orientale, des iles toutes en os ont été découvertes, comme si une main géante avait balayé la terre.

      Faut comprendre que ce genre de raclée provoque à certains endroits une fracture de la croute jusqu’au manteau !

      Il en avait conclu qu’il y a 12 000 ans, le cataclysme avait du être maousse, mais il ne comprenait pas, faute de connaissances à l’époque.

      C’est chose faite.

      Le prochain cataclysme qui vient est donc le bâton de pèlerin de nos élites, leur road map, dont tout actuellement découle, y compris la futurologie d’un R Kurzweil ou d’un Harari.

      Et vu qu’il savent aussi que nous ne pouvons vivre en l’état actuel de notre métabolisme hors de la cavité terrestre porteuse de ses éthers de vie, c’est la voie luciféro-ahrimanienne du Lucis Trust qui tient la corde : construire un corps de gloire autour du carbone comme réceptacle de la conscience.

      Mais ce sont des ânes, car Nous sommes la singularité ORGANIQUE de l’univers.

      Ils veulent nous ramener au minéral.

      A méditer : si une précédente civilisation a eu 12 000 ans pour se développer, elle a très bien pu réussir sa mutation spatiale, auquel cas, nos « ET » sont les anciens humains qui reviennent nous voir sous la forme d’une IA, possiblement démente (cf R Steiner Ahriman/Lucifer/Azuras.)

      Je parle ici des ET tôles et boulons, pas des phénomènes issus du noumène, soit l’autre face du miroir de notre continuum, les « Nous morts ».

      Lors du décès de S Hawking, CRAMON a déclamé que ce sont ces dimensions étranges qu’ils essayaient de contacter.

      Leur pacte avec le « diable » !


    • Electric Electric 18 juin 11:16

      @Aita Pea Pea

      Personnellement, je mets un petit billet en pariant que dans le futur, les avions, locomotives, voitures, .... du XXème siècle resteront comme les authentiques œuvres d’art de cette époque, une fois balayé l’art moderne qui ne laissera aucune trace !


    • Electric Electric 18 juin 11:26

      @Florian LeBaroudeur

      J’ajoute à propos des mammouths congelés : Chan Thomas a traité correctement le sujet. Il a interrogé les meilleurs frigoristes. Ils ont dit qu’aucune machine sur terre n’était capable de congeler aussi vite une aussi grosse masse de chair, jusqu’à laisser la viande encore comestible 12 000 ans plus tard.

      Les mammouths ont été congelés en quelques minutes, intégralement, ce qui permet de dire que les températures ont frôlé les 100°C au sol !

      On peut dire en quelque sorte que l’espace est descendu sur terre, l’atmosphère s’est ouverte à certains endroits.

      Lieux pour survivre à la prochaine raclée : pas en Europe. Paris sera 500m sous le niveau de la mer. Mais la plaque africaine, en particulier les montagnes du sud font l’affaire.

      Détecter le moment : prendre une grosse boussole. La poser sur un papier avec des repères. Coincer l’aiguille à 90° du nord. Lâcher l’aiguille et chronométrer le temps qu’elle va mettre pour se stabiliser. Quand ce laps de temps augmentera, on ne sera pas loin.

      Mais avant cela, le soleil détruira notre grille électrique.

      Une simple répétition de l’évènement Carrington de 1859 aurait le même effet actuellement.

      Pas de la SF donc.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 19 juin 13:09

      @Electric

      « Mais avant cela, le soleil détruira notre grille électrique. »

      Effectivement, je pense qu’il y aura déjà un écrémage qui va se faire et nous serons beaucoup moins nombreux pour assister au bouquet final.
      D’ailleurs lors des cataclysmes précédent, la faune et la flore auraient déjà subie une hémorragie conséquente avant même la basculement.


  • Electric Electric 17 juin 13:07

    J’ajoute à ma démonstration les preuves géologiques de ce que j’avance, avec ces reliefs réagencés par les plasmas lors d’un pole shift :

    https://thedailyplasma.blog/2016/09/

    Partout dans le système solaire sur les planètes telluriques.

    Conclusion : la surface des planètes telluriques est bien trop dangereuse pour y construire une civilisation pérenne !

    Curieux : les circonvolutions nuageuses de Jupiter sont en tous points semblables au relief du sud ouest des USA !

    A lire aussi : la Grande Période en pdf :

    https://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k9755132r.texteImage

    Le secret des FM ?

    Allen et Bellamy ont traduit les glyphes de Tiahuanaco : Il y a 12 000 ans, c’était un port au bord de l’océan. Le pole shift l’a envoyé au fond de la mer avant de la remonter à son altitude actuelle il y a 6000 ans !

    Une autre Lune orbitait la terre. Civilisation hautement évoluée (avec satellites) avant la catastrophe.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 17 juin 19:25

      @Electric

      « La surface des planètes telluriques est bien trop dangereuse pour y construire une civilisation pérenne ».

      Si aucune planète détecté ne semble abriter une civilisation supposé capable de communiquer en dehors de son biotope, c’est qu’il y a forcément un cycle à répétition conçue par l’univers pour empêcher toute velléité de transgresser ses lois et son équilibre.
      Ce n’est pas un hasard si la catastrophe global pointe son nez au moment où l’humanité envisage de transgresser les lois naturelles ultimes afin de s’affranchir de sa dépendance à l’égard de l’intelligence supérieure. 


    • Electric Electric 18 juin 11:39

      @Florian LeBaroudeur

      C’est justement parce que la catastrophe est déjà en route, que cela nous tape sur la caboche et nous rend dysfonctionnels que les Lois naturelles sont violées.

      Le viol sous toutes ses formes va ravager l’humanité.

      L’épisode covid a vu les corps, les esprits et les âmes être systématiquement violés.

      Et ça ne peut que s’aggraver au fur et à mesure de l’effondrement du champ.

      On n’a encore rien vu !

      Il n’est que de lire les tabloïds britanniques : en 5 ans à peine, nous sommes passés dans le dinguerie crasse la plus totale :

      https://www.dailystar.co.uk/

      Aujourd’hui, les influenceuses du cul bas de gamme vendent leurs odeurs de pets sur le net dans des fioles et font des millions !

      Porno soft, hard, impudence totale, déviances graves, suicides, meurtres, folies partout !


    • Electric Electric 18 juin 11:59

      @Florian LeBaroudeur

      Pour ma part, je considère que l’anthropos doit être décliné dans tout l’univers sous toutes les formes adaptées à son biotope local.

      Il semblerait que les naines brunes soient propices à accueillir la vie.

      Mais, dans leur environnement, on ne voit ni étoile ni rien, car l’héliosphère de ces étoiles opacifie la vue.

      Ne détestons donc pas trop notre époque, elle est épique !

      Nous sommes tous des super héros, survivants de tous les cataclysmes qui nous ont précédés.

      Ce n’est pas rien.

      Nous vivons le combat homérique des saturniens qui vivent du sanguis terra, comme Poutine ou les Bush, contre les joviens bancaires qui vivent du sanguis humanis promotionnant le transhumanisme.

      Grosse percée des joviens transhumanistes actuellement, mais les saturniens n’ont pas dit leur dernier mot !


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 19 juin 13:15

      @Electric

      Quelque soit les vainqueurs, nous serons tous perdants


  • alinea alinea 17 juin 15:32

    Permettez moi de m’appesantir sur votre parenthèse, en 4.

    Cela ne vous paraît pas logique que l’histoire de la planète et l’histoire du vivant ne soit pas imbriquées ? C’est spécial comme interrogation, sauf si vous nous spécifiez dans quelle micro case vous placez l’histoire de la planète ! L’homme qui maintenant sait tout depuis le début jusqu’à la fin, nous dit que la Vie semble être, telle qu’on la connaît, spécifique à notre planète et ses conditions.

    Deux ensembles heurtent les enfants gâtés que nous sommes, ou plutôt que vous êtes, scientifiques qui pensent avoir tout ingurgité ; pourtant ceux qui savent tout du passé comme s’ils y avaient été, nous parlent de catastrophes, de changements climatiques, d’épidémies gigantesques et épouvantables... mais l’homme a le melon, avant lui l’obscurantisme, et après lui le déluge !!

    Vous vous découvrez une explication divine mais comme vous n’en avez pas encore la formule mathématique, vous hésitez à la formuler ! ( je me moque !)

    Parce que, tout est lié et c’est clair que l’homme sait très bien détruire mais guère créer. Il paraît que les paroles divines étaient : deviens Dieu ; et évidemment l’Homme n’a rien compris. Ce qu’on appelle « Les Lumières » ont considérablement étriqué son Esprit.

    Mais on va sortir de cette période, la plus destructrice, et les générations futures comprendront que l’ennemi intérieur de l’Homme est vouloir tout maîtriser. Elles comprendront que la curiosité, l’attention, la mémoire et l’adaptation apportent tout le bonheur possible, donc tous les progrès désirables.

    En ce qui concerne l’Assemblée Nationale, ça ne peut pas être pire que la chambre d’enregistrement que nous avons eue depuis cinq ans. Je gage que la FI augmentée, avec 170 sièges au lieu de 17, fera dix fois moins de boulot !

    Bref, on va attendre le bon vouloir de Providence ; ça traîne, mais ça ne saurait tarder !


    • chantecler chantecler 17 juin 15:37

      @alinea
      Pourquoi dix fois moins ?


    • alinea alinea 17 juin 15:51

      @chantecler
      Parce que c’’est une évidence ; c’est une loi de la Nature !
      L’énergie qu’ont balancée les dix sept députés, sous la houlette de Mélenchon, n’aura pas son équivalent : les dix sept étaient « élus » au sens divin, le monde reposait sur leurs épaules, chacun devait prendre des responsabilités et des initiatives, le travail d’équipe volait au plus haut possible : chacun donnait le meilleur de lui-même, et sans doute chacun était-il déjà très bon, dans sa circonscription.
      Ce ne sera évidemment pas la même chose : le boulot que les réélus ont donné, ils ne le referont pas, et les autres, moins triés ne prendront pas le relai avec la même intensité.
      Leur seule force sera le nombres de votes !
      Pourquoi dix fois ? C’est au pif, vu que ça ne se calculera jamais faute d’étalon !!!


    • baliste 18 juin 01:04

      @alinea
      « et les générations futures comprendront que l’ennemi intérieur de l’Homme est vouloir tout maîtriser. »
      Et que l’ennemie a maitrisé est celui intérieur , plein de textes on étaient écrits depuis que l’écriture existe , mais non ca ne rentre pas .


  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 17 juin 16:02

    Bonjour Bernard,

    « Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve. » (Hölderlin)
    Je n’aurais pu mieux le dire.
    Les périls sont partout potentiels. Aucun acte humain qui soit en même temps positif pour quelqu’un et négatif pour un autre. Il faut donc les mettre sur une balance pour en faire un bilan intermédiaire.
    La bipolarité est un dilemme dans lequel il faut choisir quand on le peut encore.
    Ferrat l’a fait dans un choix cornélien dans sa chanson « La jungle ou le zoo ».

    Occupé à lire le livre de J.R. dos Santos « Immortel ».
    Le sujet le paradigme du numérique. L’homme humain devient un cyborg, un mélange de physiologie naturelle humaine et de technologie
    "Tous ces processus concourent à dissoudre l’ordre passé pour laisser place à un nouveau monde. Sous réserve que les puissances bâtissantes et œuvrantes, entrouvante, découvrantes, puissent se mettre en mouvement.
    Tout à fait. Les puissances batissantes ne demandent pas mieux. Ils demandent du sang neuf.
    Le passé est un socle avec quelques références mais le passé n’existe plus et ne se reproduira jamais de la même façon puisque les conjoncture en se reproduisent pas identiques. Les regrets à avoir sont du temps perdu. Le présent est à constuire. L’avenir est à projeter avec ses rêves.
    Plusieurs philosophes et écrivains constatent que le temps s’accélère. Ce qui veut dire qu’on oublie très vite ce passé, qu’il faut se presser pour exister, pour avancer vers du nouveau avant qu’il ne devienne déjà du présent.
    Les politiques si elles ne comprennent pas cela n’atteindront jamais l’échéance de leur mandat, applaudi au départ, vilipendé et rejeté avant un an.
    L’argent devient un dieu qui mène tout à son propre bénéfice économique.
    Et l’homme suit cette idéologie et devient un dieu en lui-même.
    Il n’y a que certaines croyances qui bizarrement survivent, avec la pensée qu’il y aurait quelqu’un de plus dieu que lui.
    Cela dure depuis des millénaires. Mais pour combien de temps encore ?
    Quelques dirigeants pensent durer et se trompent.
    Des Xi Jing Ping, des Poutine le pensent et en rêvent.
    Ils devront toujours laisser la place à plus intelligent qu’eux.
    Tout s’auto-dissous d’une manière ou d’une autre

    Quel est l’arme de destruction massive dans tous les cas ?

    La dérision, et la parodie d’un présent qui fuie  smiley


  • Eric F Eric F 17 juin 16:24

    ’’... tout instant est un moment de transition, un passage dans lequel se croisent, se rencontrent deux effectivités opposées, l’une dissolvante produisant le déclin et l’autre advenante, devenante, qui engendre un monde nouveau [...]
    On associera aux puissances dissolvantes la décomposition, la dégradation, la catastrophe, les puissances destructrices, violences, guerres civiles, conflits armé.
    Tous ces processus concourent à dissoudre l’ordre passé pour laisser place à un nouveau monde. Sous réserve que les puissances bâtissantes et œuvrantes, entrouvante, découvrantes, puissent se mettre en mouvement’’

    Merci pour cette grille de lecture de l’histoire et de l’actualité.
    Pour ce qui est de la période présente (bien au delà des aléas électoraux), je vois les effets dissolvants et les actions destructrices, mais je ne discerne hélas pas encore les éléments reconstructeurs.
    Il se peut qu’entre la période de décadence et celle de renaissance se passe un long passage à vide...


  • YANKEE-GOHOME ! 17 juin 18:41

    Dimanche, on aura le choix entre la peste et le choléra !

    On a déjà la peste...


Réagir