jeudi 3 octobre 2019 - par Caleb Irri

Et si le FN n’était qu’un leurre ?

En politique, il est parfois difficile de s’y retrouver. Entre théorie du complot (rouges-bruns) ou sophismes éculés (les extrêmes se rejoignent), entre « vote utile » ou « idiot utile », l’extrême-droite est souvent confondue avec l’extrême-gauche, souvent par la « gauche » et la « droite » dites « classiques » ; volontairement la plupart du temps… Comme si comparer l’un à l’autre démonétisait l’un ou l’autre ; comme si confondre l’un et l’autre allait les faire exploser tous deux…

En tous les cas les « extrêmes » sont toujours une excuse pour se faire passer comme modéré – si seulement bien sûr l’extrême-centre n’était pas venu tout foutre en l’air (nan, je déconne !)

Bref. On confond souvent l’extrême-droite avec l’extrême-gauche à dessein, mais le fait que cela prenne parfois chez certains mérite d’être interrogé. Car il faut dire que si l’extrême-droite reprend souvent à son compte le diagnostic de l’extrême-gauche, il n’en reprend jamais les prescriptions. Et pour cause, la gauche de la gauche n’est ni raciste ni capitaliste…

Mais comme la gauche, même extrême, n’avait pendant si longtemps rien d’autre à opposer à la droite pour réformer le pays que ce que la droite proposait elle-même, les populations les moins bien traitées se sont petit à petit détournées de la droite et de la gauche qu’on trouvait molles, mais paradoxalement aussi de l’extrême gauche qui n’était ni audible ni crédible : elle ne proposait rien d’autre que de faire un peu moins pire que les autres. Cette absence d’alternative, ainsi que le flou qu’elle entretenait (et entretient toujours) au sujet de l’Europe ont fini d’achever de convaincre ceux qui voulaient le changement qu’ils ne le trouveraient qu’à l’extrême-droite…

Publicité

D’autant que l’extrême-droite a des arguments convaincants : les étrangers, l’immigration, les fainéants, les gauchistes, voilà des gens qui profitent du système et qui nous envahissent, théorie du grand remplacement et compagnie… Tout cela est si simple vu ainsi, on y trouve ce qu’on y cherche : le problème (le grand remplacement), le responsable (l’étranger musulman), la victime (le gentil Français- de souche évidemment), et bien entendu la solution… le renvoi des étrangers, loin là-bas en « Musulmanie » comme ils disent entre eux, et fermeture des frontières pour recréer le paradis en France.

Il est parfois tellement plus simple et agréable de croire à une explication donnée comme claire et évidente que de rechercher la cause réelle des choses que beaucoup de gens d’extrême-droite se sont à mon avis perdus dans cette idéologie (un peu comme les théories du complot -qu’est ce que la « théorie du grand remplacement » si ce n’est une théorie du complot fondée sur les mêmes ressorts que le prétendu « complot juif » ?), qui en réalité s’effondre rapidement face au ridicule de la proposition ; pour peu que l’on creuse un peu le sujet bien sûr…

L’extrême-droite est une faiblesse intellectuelle mise au service de ceux qui n’ont pas le temps, ou ne veulent pas réfléchir.

Avec le mouvement des gilets jaunes on a vu nombre de personnes qui se disaient d’extrême-droite s’apercevoir qu’ils s’étaient trompés, et qu’en réalité les causes de leur misère n’était pas les immigrés mais le système capitaliste. Eux qui en votant FN croyaient exprimer leur colère face à l’explication qu’on leur avait donnée, en fait s’aperçopivent que si leur colère est légitime, elle n’est en réalité due qu’au système capitaliste qui provoque la misère qu’ils subissent.

Et puis aussi ils ont vu qu’il existait des solutions : la fin de la propriété privée, le RIC, une Constituante, et aussi ils ont constaté la violence des forces de l’ordre qui votent à plus de 50% pour le RN, les problématiques environnementales que l’extrême-droite ignore ou refuse de voir…

Publicité

En réalité il suffirait que ceux qui votent pour le RN ou ce genre de partis soient informés un minimum pour que leur vision se transforme radicalement. Et il suffirait que la « vraie gauche » assume enfin son radicalisme, évoque clairement les alternatives indispensables pour faire face aux défis qui nous attendent. Nous ne ferons pas l’économie de changements majeurs niveau production, consommation et échanges. Ce qui n’est pas précisémment le programme du RN qui ne cherche qu’à prendre le pouvoir, sans avoir d’autre projet que celui des capitalistes qu’ils disent vouloir combattre tout au long de l’année…

Il ne faut pas se braquer avec les gars du RN, ni refuser de discuter avec eux. Le confusionnisme est l’arme de ceux qui ne veulent pas de la vraie gauche, car en vérité le RN des fachos ne rassemble qu’une poignée de gens. Les autres ont été égarés volontairement, et il suffit de très peu de chose pour qu’ils basculent logiquement du côté de leur véritable intérêt.

Caleb Irri



39 réactions


  • Attila Attila 3 octobre 2019 11:28

    La gauche aujourd’hui n’est pas la gauche d’avant .

    La gauche a abandonné les classes populaires et les thèmes politiques auxquels elles tenaient. Cela a ouvert un boulevard à Marine Le Pen dans sa stratégie de dédiabolisation

    .

    La justice sociale a été remplacée par la lutte pour le climat : c’est ce qui a fait sortir les Gilets Jaunes du début qui protestaient contre l’application de la taxe carbone sur le gasoil.

    La défense de la nation a été remplacé par un internationalisme ravageur : mondialisation et immigration patronale pour le dumping social et la destruction des solidarités de classe.

    Position du PCF à l’époque :

    «  On ne va pas laisser la question de la nation au FN. On a une conception de gauche de la nation et on va batailler contre celle de l’extrême droite. »

    Il y a deux conceptions de la nation :

    — « L’idéologie allemande nous donne une définition ethnique issue de la fin du 19ème siècle. Pour cette idéologie, la nation ne serait qu’une communauté de culture, de langue, et d’histoire. Cette vision réductrice est non envisageable en Europe tant les cultures, les langues et l’histoire sont imbriquées, elle signifierait qu’il n’existerait pas de nation française. Il conviendrait alors de découper notre pays en pseudo ethnies divers et variées. C’était à la fois le projet nazi et un projet porté par les écologistes et dénoncé par Pierre Hillard »

    — « L’idéologie française avait déjà défini une conception civique de la nation dés 1789. Pour les français une nation est composée de citoyens habitant à l’intérieur de frontières mutuellement reconnues par ses voisins et soumis à un corpus de lois communes. »

    C’est évidemment la conception civique de la nation qui était défendue par le Parti Communiste.

    Aujourd’hui, toute la gauche a été colonisée par le trotskysme pour qui il n’existe pas d’autre conception que l’ethnique. Pour eux, toute revendication qui s’appuie sur la notion de nation est d’extrême droite. 

    En 1997, le PCF capitule. Parce que les socialistes l’exigent. Pour entrer dans la gauche plurielle, Robert Hue solde cet héritage et laisse un boulevard à l’extrême droite. Si le PC ne s’était pas renié, nous n’en serions pas là.

    La gauche radicale prisonnière de ses tabous

    .

    La gauche, dernier rempart du capitalisme.

    .

    « La France périphérique : Comment on a sacrifié les classes populaires » de Christophe Guilluy

    .

    « le complexe d’Orphée », de Jean-Cla


    • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 3 octobre 2019 11:59

      @Attila
      En lisant les premières lignes de votre commentaire, j’ai de suite pensé à Guilluy et n’ai pas donc été étonné de le trouver cité en fin d’article. Son dernier essai (« No Society, La fin de la classe moyenne occidentale ») est tout aussi passionnant.


    • Attila Attila 3 octobre 2019 12:26

      @Attila
      J’ai oublié la position du PCF de Georges Marchais sur la question de l’immigration :
      "Quant aux patrons et au gouvernement français, ils recourent à l’immigration massive, comme on pratiquait autrefois la traite des Noirs, pour se procurer une main-d’œuvre d’esclaves modernes, surexploitée et sous-payée. Cette main d’œuvre leur permet de réaliser des profits plus gros et d’exercer une pression plus forte sur les salaires, les conditions de travail et de vie, les droits de l’ensemble des travailleurs de France, immigrés ou non "
      La véritable lettre de Georges Marchais au recteur de la Mosquée de Paris (6 juin 1981

      .


    • Attila Attila 3 octobre 2019 12:29

      @Sergeant Pepper
      Il évoquait déjà la disparition de la classe moyenne dans « La France périphérique » ce qui l’a poussé à déduire la disparition de l’électorat du Parti Socialiste : l’avenir lui a donné raison.

      .


    • Odin Odin 3 octobre 2019 12:40

      @Attila
      Georges Marchais :

      « La cote d’alerte est atteinte […] C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine. Il faut résoudre l’important problème posé dans la vie locale française par l’immigration.  »

      «  En raison de la « la présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés et de membres de leur familles, la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes. Il faut les regarder en face et prendre rapidement les mesures indispensables. » - « La cote d’alerte est atteinte. (…) C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. »


    • Attila Attila 3 octobre 2019 12:48

      @Odin
      Vous oubliez toujours de citer cette partie du discours de Georges Marchais :
      "Nous pensons que tous les travailleurs sont frères, indépendamment du pays où ils sont nés, de la couleur de leur peau, des croyances, de la culture, des valeurs ou des coutumes auxquelles ils sont attachés. Qu’ils s’appellent Mohamed, Kemal ou Jacques, Moussa, Mody ou Pierre, tous ont un droit égal à la vie, à la dignité, à la liberté. Nous nous appliquons à nous-mêmes cette loi d’égalité. Tous les travailleurs immigrés, musulmans ou non, ont les mêmes droits et mêmes devoirs que leurs camarades français. "

      .


    • Odin Odin 3 octobre 2019 13:48

      @Attila

      Ce qui prouve que l’on peut être, comme Marchais, contre l’immigration sans être raciste.

      Mais la doxa actuelle est :

      arrêter l’immigration = xénophobie, racisme, nazisme, antisémitisme, antisionisme, anti LGBT, anti réchauffiste, c’est la nouvelle devise de notre ripoublique.


    • JulietFox 3 octobre 2019 15:00

      @Attila
      Oui, mais pour ceux qui étaient là, bossaient, au moment où il a écrit ces lignes.


    • sweach 3 octobre 2019 17:14

      @Attila
      Moé ?

      En réalité le nationalisme ce n’est absolument pas cela.
      Le Nationalisme c’est avant tout l’union, afin que le nombre fasse force.

      Pour s’unir, il faut des choses ou des valeurs autour desquels s’unissent les gens, par exemple des frontières, une langue, une monnaie, des lois, etc ...

      Par définition un groupe de gens unis se retrouve en oppositions/concurrence avec ceux qui refusent ou sont exclu de cette union.

      On arrive vite au drame de cette idée politique, car certaine valeurs sont sujet à polémique comme l’ethnie ou encore la religion et idem des oppositions peuvent aller jusqu’aux conflits.

      Derrière le nationalisme il y a aussi une forte notion de bien commun, toujours dans le but de l’union qui fait la force.

      C’est l’envie de s’unir et le rejet de la concurrence qui pousse vers le Nationalisme, cela peut prendre différente forme mais l’idée de base reste la même.


    • mmbbb 3 octobre 2019 19:08

      @Attila conception de la nation allemande definie par Fichte un des premier sur a avoir donner les bases du pangermanisme .
      Quant a l auteur , il devrait se demander pourquoi l extreme gauche ainsi que le PCF sont devenus inexistants .
      Cet auteur devrait aussi se demander pourquoi Melenchon s est pris une beigne a la derniere election 
      Article d un intello hors sol . Un idiot utile de plus du patronat et des mondialistes 


    • soi même 3 octobre 2019 20:17

      @Attila

      , Mite au Rand architecte du Front National donc notre défunt président Chirac a joue plient gaz pour ce faire réélire.


    • sweach 4 octobre 2019 10:04

      @mmbbb
      *il devrait se demander pourquoi l extreme gauche ainsi que le PCF sont devenus inexistants*
      L’idée de base de se mouvement politique part des masses ouvrières et paysans qui refusent que tout le pouvoir dépende d’une seul ou d’un petit groupe de personnes, ils veulent avoir leur mot à dire et puisse profiter de leur labeur.

      Le truc c’est que le modèle de millier de travailleurs esclaves d’un patron à relativement disparue, lors du dernier siècle. On a mit en place le schéma d’une pyramide hiérarchique, ou vous êtes supérieur à certain et inférieur à d’autre, ainsi le patron est supérieur au chef qui est supérieur à l’ouvrier qui est supérieur au chômeur, bref tout le monde n’est pas logé à la même enseigne et chaqu’un cherche à tirer ses profits et à améliorer sa situation au dépend des autres, la menace d’une chute étant suffisant à calmer toutes les ardeurs.

      Cette idée politique qui est contre le capitalisme (la liberté d’exploiter les autres) a subis les foudres des médias (au main de l’oligarchie), qui présente uniquement un aspect insurrectionnel et liberticide de cette idée politique.

      L’individualisme et l’égoïsme sont des valeurs incompatible avec l’extrême gauche, hors nous sommes de moins en moins solidaire et tout ce qui pourrait nous unir est sciemment détruit ou mit en opposition avec son contraire.
      L’égalité est une valeur que beaucoup trop de gens exècrent en réalité, mais il est important de ne surtout pas le reconnaître.

      On peut noter que contrairement à une idée reçus le Nationalisme et le communisme peuvent être compatible. C’est à dire tout le monde à la même enseigne mais dans des limites liés à la Nation. 
      Aujourd’hui c’est pratiquement le seul moyen pour élever un peuple par rapport aux autres tout en maintenant une justice de traitement équitable, exemple : la chine


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 3 octobre 2019 11:34

    Bien sûr que c’est un leurre comme TOUS les partis puisqu’ils ne peuvent (ne veulent pas ?) sortir de la forme capitalistique de gouvernance ^^


  • Fergus Fergus 3 octobre 2019 11:44

    Bonjour, Caleb Irri

    Excellente analyse.


    « L’extrême-droite est une faiblesse intellectuelle mise au service de ceux qui n’ont pas le temps, ou ne veulent pas réfléchir »


    En effet, et c’est pourquoi tout n’est pas perdu face aux forces du capital, pour peu qu’une partie significative des électeurs du RN prenne conscience de cette carence de réflexion de fond.


    • foufouille foufouille 3 octobre 2019 12:07

      @Fergus

      dommage que ton parti soit à 6% d’électeurs.

      la poste embauche des sans papiers par « sous traitance », les vignerons des vendangeurs bulgares payés 600€ brut les 3 semaines, 50% des nuits d’hôtels sont pour les sans papiers SDF .............

      il en faut toujours plus ?


    • Odin Odin 3 octobre 2019 12:29

      @Fergus

      Merci à l’auteur ainsi qu’à vous Fergus, vous m’avez convaincu sur ma carence de réflexion. Désormais je voterai à gauche smiley


    • Odin Odin 3 octobre 2019 14:43

      @Cadoudal

       « Des pépites à la rencontre des icebergs »

      Ah les belles pépites mélanchonnienne smiley


    • soi même 3 octobre 2019 20:20

      @Fergus

      l’extrême gauche est dans le même cas de figure vous trouvez pas dans leur révolution perpétuel ?


    • Fergus Fergus 4 octobre 2019 09:16

      Bonjour, soi même

      « L’extrême-gauche », c’est Force Ouvrière.

      Quant à la gauche de progrès, elle n’est pas du tout dans le même « cas de figure ». Certes, elle peinera sans doute à gagner une présidentielle dans un pays majoritairement à droite.
      Mais, à la différence du RN, elle est dans la sincérité idéologique, pas dans l’opportunisme démagogique.


    • Yanleroc Yanleroc 4 octobre 2019 09:46

      @Fergus
      dans un pays majoritairement à droite.

      Le pays n’ est pas passé de « majoritairement à gauche-y compris le sénat » au début de la Forfaiture Hollande,
      à « majoritairement à droite aujourd’hui alors qu’ il a massivement soutenu les Gilets Jaunes »,

      le pays est majoritairement contre l’ immigration de masse et ce n’ est hélas pas La FI qui se présente le mieux pour régler le problème, coupée en deux qu’ elle est dans son électorat des plus incertains !

      Ce qui n’ empêche pas que le RN est un leurre puisqu’ il ne veut pas sortir de l’ Europe des lobbys qui assure la gamelle à tous ses agents !

      Sincérité idéologique,
      mwarfff, de la part d’ une Franc-Maçonnerie Sioniste ?..


    • Fergus Fergus 4 octobre 2019 09:54

      Bonjour, Yanleroc

      A ce détail près que « l’immigration de masse » est un bobard  ! Rapporté à la population française, le nombre des immigrés  légaux et illégaux  reste désiroire.
       
      Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas un problème migratoire, notamment dans les lieux où se concentrent les nouveaux arrivants.

      A cet égard je suis favorable à une politique beaucoup plus drastique, à l’examen rapide de la situation de chacun et à la reconduite, elle aussi rapide, des migrants qui n’ont pas vocation à rester dans notre pays, cela dans le cadre de procédures respectueuses des droits de chaque personne.


    • Laulau Laulau 4 octobre 2019 10:03

      @foufouille
      dommage que ton parti soit à 6% d’électeurs.

      Ce chiffre est mensonger, répétez le mille fois les gens le croiront peut-être mais il sera toujours mensonger.


    • foufouille foufouille 4 octobre 2019 10:34

      @Laulau

      C’est pourtant le cas.


    • Yanleroc Yanleroc 4 octobre 2019 11:40

      @Fergus, c’ est votre bobard à vous qui est dérisoire !

      Arrêter de faire l’autruche face à l’islamisationVous oubliez une chose, au milieu de vos vœux pieux de reconduite, que « chez ces gens-là Monsieur », le taux de natalité est nettement supérieur à celui de la population de souche : « il y a de nos jours environ 3 ou 4 enfants dans une famille musulmane vivant en France pour 1,8 enfant dans une famille française d’origine. Les prénoms musulmans  seront bientôt en tête de liste chez les nouveaux nés français.  »
      Le bel Avenir Démographique de l’Islam en France

  • foufouille foufouille 3 octobre 2019 12:08

    posséder un appart à un million d’euros est capitaliste ou pas ?


    • leypanou 3 octobre 2019 12:34

      @foufouille
      tu n’as rien compris : posséder un appart de 1 million d’euros ne fait pas de quelqu’un un capitaliste.

      Moi, je suis un capitaliste : j’ai des actions qui me rapportent 500€/an.
      Tu es un rigolo.
      Demande à choucas alias la Baudruche, il va t’expliquer.


    • foufouille foufouille 3 octobre 2019 12:39

      @leypanou

      je suis con car je pensais que la revente rapporterais encore plus.


    • sleeping-zombie 3 octobre 2019 17:53

      @foufouille
      juste le posseder, non. Ca fait de toi un riche.

      le posséder, le louer à 3500€ par mois, et ne vivre que de ça : oui.

      ce qui fait de toi un capitaliste n’est pas la quantité de tes richesses, mais la nature de tes revenus.


    • foufouille foufouille 3 octobre 2019 17:57

      @sleeping-zombie non car tu n’as pas acheté 5 HLM pour aider les pauvres.


  • leypanou 3 octobre 2019 12:31

    Et pour cause, la gauche de la gauche n’est ni raciste ni capitaliste… 

     : pire, elle est internationaliste, autrement dit pour la disparition des nation.

    Que soutient la gauche de la gauche en Syrie ? « Le No Borders » et « Welcome Refugees » ce n’est pas la gauche de la gauche ?

    Cet article de D Johnston reflète mon point de vue.


  • zygzornifle zygzornifle 3 octobre 2019 13:55

    Comme les autres ....


  • McGurk McGurk 3 octobre 2019 15:58

    Et si la politique n’était qu’une illusion grossière destinée à piéger ceux qui pensent, à tort, « réfléchir » ?

    Le RN n’est intellectuellement pas « plus bas » que ne l’est la droite ou la gauche ou même le centre. Le pouvoir en France est utilisé comme un pouvoir absolu et l’exercice du pouvoir comme une monarchie.

    On a tort d’utiliser le mot « république » à toutes les sauces étant donné le cumul des fonctions, la monopolisation des pouvoirs aux deux assemblées et postes-clés. D’ailleurs, c’est très révélateur car nos politiques l’utilisent plus que le mot « démocratie ».

    Je ferai remarquer à l’auteur que, en général, les médias se fixent toujours sur les propositions/propos dits « inacceptables » (ou bien irréalistes) mais jamais sur les bonnes idées des « extrêmes ».

    Personne ne dit que, parfois, Marine Le Pen fait de bonnes interventions/remarques à l’Assemblée...qui sont ignorées par la totalité de nos représentants si supérieurs. La dernière fois qu’on a présenté une vidéo sur « les propos de Zemmour » (qualifié d’ « idéologue d’extrême-droite »), ceux-ci étaient tellement hachés, passés sous silence ou bien inaudibles (car sous fond musical) qu’on arrivait même pas à comprendre le contexte.

    Et puis, que signifie « les égarés » dans un monde politique d’aujourd’hui où « être de gauche » ou « de droite » n’a plus aucune importante vu que toutes leurs idées/idéologies sont les mêmes ?

    Il y a probablement plus de « paumés » actuellement parce que la politique se veut « transpartisane », sans limite d’idéologie « ringarde » et « dépassée ». Comment peux-on voter en conscience pour une gauche qui fait pire que la droite et une droite rassemblée dans un parti de transfuge qui fait largement pire que ce qu’aurait fait l’extrême droite ?

    La « faiblesse intellectuelle », c’est en fait plusieurs choses :

    1/ croire que les adhérents du « RN » sont uniquement des paumés ou des nazis.

    2/ de penser que voter pour « les autres » soit une meilleur option.

    3/ de croire que la politique est au service de l’intérêt général et des plus démunis.

    4/ de penser qu’ils suivent encore une idéologie et proposeront en conséquence un programme différent.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 octobre 2019 11:03

      @McGurk
      Et puis, que signifie « les égarés » dans un monde politique d’aujourd’hui où « être de gauche » ou « de droite » n’a plus aucune importante vu que toutes leurs idées/idéologies sont les mêmes 

      Je ne vous le fais pas dire, elles sont les mêmes, parce qu’ils sont tous européistes, sauf le PRCF et l’ UPR.

      Européistes, cela signifie qu’ils sont obligés d’appliquer les politiques décidées à Bruxelles, qui sont l’application des Traités européens néolibéraux.

      Européistes, cela veut dire aussi, qu’ils critiquent l’ UE, mais qu’ils ne veulent jamais en sortir, le FN, pas plus que les autres.

      Ils prônent depuis plus de 30 ans « Une Autre Europe ».

      L’ennui, c’est qu’une fois élus au Gouvernement ou au Parlement européen sur la promesse de changer l’ Europe, ils ne changent rien du tout.


    • McGurk McGurk 4 octobre 2019 14:15

      @Fifi Brind_acier

      Le « changement » doit venir à la fois du peuple et de la classe politique. Un parti seul n’a pas la moindre chance de faire face à l’ensemble de l’UE, l’ONU/OTAN, au monde invasif de la finance.

      Le peuple préfère se cacher la tête dans le sable et les représentants être sous perfusion de fric. Cherchez l’erreur.


  • Désintox Désintox 3 octobre 2019 19:23

    Je ne crois pas que l’extrême-droite soit un leurre. Je pense aussi qu’il faut arrêter se s’apitoyer sur ses électeurs.

    Il existe en effet une différence fondammentale entre les électeurs d’Adolf Hitler et les électeurs actuels d’extrême droite :

    • Les premiers de pouvaient pas savoir ce qui arriverait ensuite.
    • Au contraire, les seconds, instruits par l’histoire, sont parfaitement au courant.

    • Julien30 Julien30 3 octobre 2019 20:29

      @Désintox
      Marine Le Pen une fois au pouvoir ouvrirait en effet sûrement des camps de concentration, des chambres à gaz et tout le reste. A ce niveau de caricature la seule conclusion possible est que vous êtes un troll d’extrême-droite... ou vraiment la dernière des buses à croire encore à ce genre de conte pour enfant.


  • Jonas Jonas 3 octobre 2019 21:21

    "qu’est ce que la « théorie du grand remplacement » si ce n’est une théorie du complot fondée sur les mêmes ressorts que le prétendu « complot juif » ?« 

    Le grand remplacement n’est pas un »prétendu complot juif« , mais un programme politique élaboré par l’ONU et l’UE, pour éliminer la population blanche de souche, réfractaire au mondialisme par son héritage identitaire, culturel, cultuel et traditionnel.
    L’ONU facilite l’arrivée des masses migratoires en Europe, qualifié officiellement de  »migration de remplacement« , amenées pour faire face au déclin de la population blanche (alors que les femmes françaises sont encouragées à avorter : 220 000 avortements chaque année en France !).

    L’UE travaille en étroite collaboration avec l’ONU pour mener à bien sur une très grande échelle, le remplacement de population, pour  »faire en sorte que l’Europe reste une destination attrayante pour les migrants dans un contexte de déclin démographique, notamment en révisant le régime de la carte bleue, en redéfinissant les priorités des politiques d’intégration et en améliorant l’efficacité de la politique migratoire des pays d’origine, par exemple en facilitant les envois de fonds des travailleurs émigrés.« 
    politique migratoire de l’Union Européenne

    La république universelle, et son culte maçonnique basé sur »les droits de l’homme et du citoyen" et de ses libertés individuelles nie l’existence des peuples, leurs traditions, leurs identités, leurs cultures et le bien commun.
    La gouvernance mondiale, la mondialisation, la construction de l’UE sont actuellement freinés par les pays ayant une population homogène encore trop blanche désirant préserver leur identité, leur culture, leurs moeurs (Pologne, Hongrie, Tchéquie, Slovaquie,...), et qu’il faut affaiblir à coup de millions de migrants (ceux qui refusent les quotas de migrants sont sanctionnés par l’UE).
    L’UE mondialiste ne pourra se construire qu’avec une Europe noire.


  • velosolex velosolex 3 octobre 2019 22:59

    Bon article

    Les partis, ça va et ça vient, comme jadis elles les faisaient, dans le slip de marque « Polichinelle », que tous les écoliers des années 6o connaissaient, du « made in France ». A cette époque, c’était le « péril rouge », qu’était tendance, et un peu plus tard « le péril jaune. Celui ci a d’ailleurs reparu dernièrement….Un politique, ça ment terriblement, c’est à ça quand les reconnait. Ils auraient pu vendre des draps sur le marché. Mais ils sont souvent d’une autre condition sociale..

     »Le centre", a été longtemps le parti qui a cherché à rassurer les frileux, les gens qui achetaient pas la camelote, mais pas non plus les produits de luxe, qui voulaient assurer leurs arrières, avec leurs sous à la caisse d’épargne. Avec la crise aidant, ces braves gens souvent sont tombés dans les extrêmes, quand leur commerce s’est avéré laminé par les supermarchés.

    C’est le contraire exact des fils de bourgeois, qui au début des années 70 ont fait tous dans le maoïsme. Une révolution à cette époque là et ils nous auraient été parfait inquisiteurs, à la Pol Pot. Pour la bonne cause. Dés les années 80 ils se sont transformés en libéraux parfaits, se sont soumis à l’économie de marché. La mondialisation a radicalisé parfois ceux qui se sont faits broyés, appelant un sauveur. C’est du pain béni pour l’extrême droite, une moissonneuse batteuse géante. Dans d’autres pays ce sont les islamistes qui apparaissent en sauveur. Macron est retourné à la chanson de jadis, incarnant le parti du juste milieu, d’ailleurs, pas de droite ni de gauche, mais de la raison. Personne ne le croit, bien sûr, même et surtout les journaliste qui font les éditoriaux, qui lui cirent les pompes. Les gagnants du gac 40 font juste semblant d’opiner. Il est jeune comme le vieux monde, il se retouche les manches, à l’ancienne, comme s’il allait fendre un stère de bois. Il va faire la causette à Béziers je crois, pour parler des retraites aux enfants de chœur, qu’aiment ce genre de curé jeune. En tout cas pas à Rouen. La fumée salirait sa chemise. Et puis il a peur de Jeanne d’arc. 


  • Djam Djam 4 octobre 2019 11:10

    Je continue d’être amusé par l’emploi de la notion « théorie du complot ». Cette expression a été lancée par les faucons américains à l’époque du 11/9, du moins c’est lors de cet attentat que ces messieurs ont jugé utile de bloquer tout questionnement hors des clous posés par les irresponsables de l’époque en utilisant un concept sémantique : la théorie du complot.

    Et là, on commence à se marrer. Pour qui s’est honnêtement et sérieusement penché sur les penchants ontologiques de la nature humaine, sait que l’esprit de calcul, d’arnaque, de petites (ou grandes) manœuvres planquées est l’une des caractéristiques de l’humain.

    Les couples adultérins, pour ne citer que ce cas, ne font rien d’autres que mettre en place des petits complots pour tenir à distance leur conjoint respectif régulier afin de se retrouver en loucedé. Et si je ne m’abuse, ces petits calculs méprisables vont à l’encontre du conjoint qui ignore tout.

    Tous les politiciens mettent en place des stratégies, toujours pondues dans le secret des bureaux fermés, pour éliminer leurs rivaux, manipuler les électeurs ou contenir une opération de déstabilisation économique. A part ça, l’humain ne complote jamais n’s’pas ?

    Oui, vraiment, je me marre. Pas un seul dîner entre amis sans qu’il y en ai un(e) qui, gêné par une explication différente de la doxa officielle sur un quelconque événement, ne tente de neutraliser l’interlocuteur par un « pfffff... théorie du complot ! ».

    Chercher à discréditer ce qui dérange le raisonnement plan plan est l’un des exercices le mieux partagé en notre époque où cynisme, mépris, arrogance font bon ménage avec trouille et paresse intellectuelle. 

    Les forums en ligne (dont AV) sont bourrés d’opinions, ça soulage la masse qui n’a aucun pouvoir sur rien, pas même sur sa propre vie. Alors forcément, quand on peut se contenter d’une formule simpliste (« complotiste !! ») pour s’épargner un sérieux et long travail de recherche personnelle et éviter tout débat sérieux, on n’hésite jamais.

    N’en déplaise à tous ceux qui continuent d’utiliser cet anathème assez grossier, je rappellerai que oui, l’humain est un fieffé calculateur, manipulateur et s’il peut organiser un petit (ou gros !) complot pour conserver ses petits (ou gros !!) intérêts personnels, il le fait. Point.


Réagir