mardi 24 avril - par Darth Walker

Étudiant gravement blessé à Tolbiac : une fake news des Jeunes Insoumis ?

Depuis vendredi dernier circulait une terrible rumeur, selon laquelle un étudiant de Tolbiac aurait été dans le coma, suite à un accrochage avec les CRS. La lumière se fait petit à petit sur cette affaire. Pas à la gloire des militants qui ont instrumentalisé cette histoire...

Juliette, 19 ans, est l'une des porte-parole les plus en vue des étudiants bloqueurs de Tolbiac (université Paris I). Elle a fait le buzz sur Internet suite à son passage sur LCI le 20 avril ; face à Robert Ménard, elle a défendu le principe des assemblées générales en non-mixité raciale et de genre, consistant à exclure les hommes blancs (figures de l'Oppresseur). Elle a aussi rétorqué au maire de Béziers que le racisme anti-blanc était une invention, qu'il n'existait pas.

Dans l’émission « C Politique – le débat », diffusée sur France 5 le dimanche 22 avril, Juliette a-t-elle relayé « une très grave fake news  » ?

Interrogé par l'animateur, elle a maintenu l’affirmation, pourtant catégoriquement démentie par les autorités, selon laquelle il y aurait eu un « blessé grave  » pendant l’évacuation du site de Tolbiac par les forces de l’ordre, allant jusqu’à soutenir que les pouvoirs publics mentent :

– Karim Rissouli : Pour être très clair, vous pensez que la Préfecture de police de Paris, l’AP-HP, la Mairie de Paris […] mentent aujourd’hui ?

– Juliette : Pour le moment, c’est ce que je constate, oui, tout à fait.

L’étudiante se réfère, dit-elle, à des «  témoignages nombreux [et] qui se recoupent  » provenant «  de gens qui [souvent] sont précaires  ».

Dans une vidéo postée le 20 avril sur YouTube, elle faisait déjà allusion à cet étudiant qui, suite à l'intervention d'un policier, se serait «  éclaté la tête dans les escaliers  », était « inconscient », « ne bougeait plus du tout  », et aurait perdu « énormément de sang ».

L’individu, dont tout le monde parle, mais que personne n'a pu identifier, aurait tenté de fuir par les toits et alors qu’il s’apprêtait à sauter vers un autre bâtiment, un policier lui aurait tenu la cheville, précipitant sa chute quelques mètres plus bas.

Ce que nombre de médias qualifient de « rumeur » est apparue vendredi 20 avril sur des sites alternatifs comme Reporterre (dirigé par Hervé Kempf), ou Le Média, proche du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, et reprise par le compte Twitter de la branche parisienne du syndicat Sud éducation :

Le syndicat Sud-Santé AP-HP a, quant à lui, évoqué un possible «  mensonge d’État  ».

Le Média a annoncé, dans un article qui a depuis été dépublié, qu’« un étudiant de Tolbiac [était] dans le coma », en illustrant son article avec une photo dont il apparaîtra qu’elle était datée du 1er octobre 2017 et qu’elle avait été prise en Espagne, lors du référendum sur l’indépendance de la Catalogne...

Puis, sur son compte Twitter, Le Média a diffusé le témoignage d'une étudiante, Leïla, déclarant que les pompiers avaient emmené un blessé « actuellement dans le coma avec une hémorragie interne ».

Leïla, notons-le, est une militante de La France insoumise ; elle soutenait Jean-Luc Mélenchon lors de la présidentielle de 2017 :

Toujours sur Twitter, Patrice Gravoin, coordinateur des événements nationaux de La France insoumise, a affirmé, vendredi en fin de journée, que «  peut-être un môme [était] entre le vie et la mort  »  :

JPEG - 53.6 ko
copie du tweet supprimé

Démentis officiels

Selon le communiqué de la Préfecture de Police de Paris du 20 avril, l’opération d’évacuation à Tolbiac s’est déroulée dans le calme, sans « aucun blessé » :

Version corroborée par le directeur du site de Tolbiac, Florian Michel :

Samedi 21 avril, l’AP-HP, qui gère 35 hôpitaux en Ile-de-France, a « [démenti] fermement » la rumeur :

Des flaques de sang nettoyées ?

En dépit des démentis, Reporterre, le 21 avril, a maintenu sa version des faits, s'appuyant sur trois témoins.

D'aucuns sont allés jusqu'à se demander si les traces de sang, consécutives à ce supposé grave incident à Tolbiac, n'avaient pas été effacées (puisqu'elles ont disparu).

C'est ainsi que le syndicat CGT FTDNEEA et la Fédération CGT des Services publics « [demandent] à la Ville de Paris de faire la lumière sur la question de l'éventuelle intervention d'une équipe municipale de nettoyage qui aurait effacé des traces de sang » :

Interrogé par Reporterre, Mao Peninou, maire adjoint chargé de la propreté de la Ville de Paris, a affirmé qu’après enquête au sein des services municipaux, «  [nous] n’avons ni nettoyé ni repéré de taches de sang ou quoi que ce soit de ressemblant à Tolbiac ou dans ses environs  ».

Mais Reporterre renchérit :

Problème : interrogée samedi après-midi par Reporterre au centre Censier, qui est occupé par les étudiants, Gérardine (prénom modifié), qui vit l’occupation depuis le début et a subi l’évacuation de vendredi matin, assure que deux autres personnes ont vu des flaques de sang là où le blessé serait tombé, tandis qu’un autre étudiant a vu les agents de nettoyage avec leur camionnette, ce que dit aussi Désiré, le principal témoin.

Sur le site Medium, Alain Grand Bernard (qui se présente comme un « citoyen attentif  » et « En Marche ») met en cause le sérieux du journaliste de Reporterre, qui ne serait, d'après lui, qu'un stagiaire...

Les deux articles que Reporterre a consacrés à cette affaire (ici et ) sont signés Maxime Lerolle, qui, sur Twitter, se présente comme étudiant en journalisme culturel à Paris 10 et à l'ENS de Lyon. Sur Linkedin, on constate qu'il était stagiaire à L'Humanité jusqu'en juin 2017, stagiaire à Reporterre jusqu'en avril 2018, mais qu'il serait désormais (depuis quelques jours) pleinement journaliste.

Voici ce qu'Alain Grand Bernard reproche au travail de Maxime Lerolle :

L’article, toujours en ligne, intitulé « trois témoins racontent comment un occupant de Tolbiac a été blessé à la tête », offre un bon exemple de manipulation rhétorique en reprenant à chaque fois les démentis des différentes autorités mais en y opposant des témoignages d’individus dont les noms ne sont même pas les vrais et qui sont surtout des militants politiques, pas des acteurs neutres.

On apprend donc qu’il n’y a pas de blessé mais que c’est justement parce qu’il y a un blessé qu’on nous dit qu’il n’y pas de blessé, qu’il n’y a pas de traces de sang mais que c’est justement parce qu’il y en a qu’on nous dit qu’il n’y en pas. Etc. etc. Vous voyez le délire : c’est Matrix chez les zadistes de Tolbiac ! Le même journaliste qui se félicitait sur son compte Twitter d’avoir sorti son « premier scoop » en parlant du prétendu coma d’un étudiant. Chacun appréciera sa grande classe…

Une affabulation des Jeunes Insoumis ?

Il explique encore que Leïla, le témoin-clé cité par Le Média, est une « militante de la France Insoumise, qui quelques heures auparavant dans un autre média expliquait qu’elle n’était pas présente lors de l’évacuation »

Effectivement, comme Leïla le dit elle-même au début de la vidéo ci-dessous (tournée pour Brut), elle n'était pas à l'intérieur de Tolbiac au moment des faits, et n'a donc rien vu :

C'est typique des rumeurs : beaucoup de faux témoins, qui, en réalité, ne font que répéter ce qu'on leur a dit, mais que finalement personne n'a vu de ses propres yeux... Dans l'affaire présente, les témoins directs dont on nous parle sont anonymes : on ne sait pas qui ils sont, sauf que ce sont des militants, qui n'ont donc pas une parole tout à fait neutre.

Leïla, que l'on reconnaît dans cette autre séquence, devant Tolbiac, en train de provoquer les CRS avec un ami :

L'ami agité de Leïla, qui hurle sur les CRS, c'est Taha Bouhafs, un candidat de La France Insoumise de la 2éme circonscription de l'Isère, lors des élections législatives de 2017.

Dans sa version des faits, donnée sur Twitter, Taha Bouhafs estime avoir été victime d'une agression des CRS (à chacun d'en juger...) :

Taha Bouhafs ayant, ce 24 avril, limité l'accès à son compte Twitter aux seuls abonnés confirmés, voici une copie de son tweet :

JPEG - 81.8 ko
copie du tweet protégé

Une chose est sûre, c'est l'orthographe qui est agressée dans son tweet... Deux fautes de conjugaison qui font mal aux yeux...

Deux heures après avoir posté ce tweet où il fait part de sa supposée agression par les CRS, il poste cet autre tweet, décrivant une véritable scène d'horreur : des CRS épongeant le sang des étudiants pour tenter de cacher leur crime...

JPEG - 44.1 ko
copie du tweet protégé

Quatre jours après les faits présumés, personne n’a pu établir l’identité du prétendu blessé, aucun proche de la « victime » ne s’est manifesté, et les rares témoins directs de l’événement demeurent anonymes.

« Sur place à Tolbiac, notre envoyé spécial n’a pu obtenir plus de détails sur l’identité de cet étudiant "blessé" », lit-on dans Le Parisien.

Faut-il en conclure que les jeunes militants de La France insoumise ont inventé de toutes pièces cette sordide histoire ?

Gérard Miller, l'un des cofondateurs de Le Média, publiait le 21 avril un tweet rassurant... qui signifiait aussi la fausseté de toute l'histoire complaisamment colportée par Juliette, Leïla, Taha et Maxime Lerolle (qui devra encore attendre un peu pour savourer son premier scoop)...

A moins d'un incroyable coup de théâtre dans les prochains jours, qui verrait le prétendu blessé ou ses proches se manifester, il semble bien que l'on soit en présence d'un cas exemplaire d'affabulation complotiste.

« Le blessé qu'on invente, c'est le mort qu'on espère  »

Mais pourquoi une telle affabulation, si c'en est une ? Pour le comprendre, il suffisait peut-être d'être attentif à un indice...

Sur le plateau de France 5, on a vu Juliette affublée d'un T-shirt demandant justice pour Adama Traoré, ce que Taha Bouhafs, le jeune Insoumis, a relayé sur Twitter :

Il y a quelques jours, Taha Bouhafs portait le même T-shirt... lors d'un rassemblement en soutien à Serene Traoré, condamné à quatre mois de prison ferme et 600 euros d’amende par le tribunal de Pontoise, pour outrage à l’encontre de Nathalie Groux, la maire (UDI) de Beaumont-sur-Oise.

JPEG - 74.7 ko
copie du tweet protégé

Et le porte-parole des Jeunes Insoumis David Guiraud portait, lui aussi, le même T-shirt sur CNews... ce qui semble indiquer qu'il s'agit d'une action coordonnée dans cette formation politique, et qui peut nous interroger sur l'affiliation de Juliette à La France insoumise...

La mort d’Adama Traoré, après son interpellation par les gendarmes, le 19 juillet 2016, est présentée comme une "bavure" par l’extrême gauche, qui « rêve, dixit Valeurs actuellesde faire éclater la nouvelle affaire Malik Oussekine, nom de l’étudiant mort le 6 décembre 1986, après une intervention policière à l’issue d’une manifestation étudiante ».

« Le blessé qu'on invente, c'est le mort qu'on espère ». Ainsi Raphaël Enthoven a-t-il saisi, sur Europe 1, l'essence de cette affaire, de la rumeur de Tolbiac. Il est en effet à craindre que certains militants gauchistes espéraient secrètement que les CRS ne dérapent et ne commettent l'irréparable : une bavure fatale. C'eût été l'étincelle qui aurait embrasé la situation... à quelques jours des 50 ans de Mai 68.

Ce lundi, la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a qualifié d'« abjecte  » la rumeur selon laquelle l'évacuation par les forces de police de Tolbiac vendredi avait fait un blessé grave chez les occupants. Elle a d'ailleurs repris les mots d'Enthoven, « qui a dit que 'l'étudiant blessé qu'on invente, c'est peut-être le mort que l'on souhaite'  ».

La ministre a aussi fermement regretté que Le Média, la web TV créée par des proches de La France Insoumise, « avait l'air de se réjouir de cette nouvelle, qui lui a permis de faire du buzz ». Selon elle, « c'est tout sauf du journalisme ».



72 réactions


  • oncle archibald 24 avril 09:24

    Il serait judicieux d’aller au bout de cette sordide affaire et de poursuivre en justice les colporteurs de fausses nouvelles. Je ne doute pas une seconde que certains espèrent, attendent avec impatience la « bavure », mortelle de préférence, pour essayer d’enflammer tout le pays. Honte à eux ! 


    • Gasty Gasty 24 avril 10:03

      @oncle archibald

      Moi je pense qu’il serait judicieux de condamner la politique de Macron.


    • oncle archibald 24 avril 10:26

      @Gasty

      Moi je pense qu’il serait judicieux d’empêcher de nuire ceux qui, très minoritaires, voudraient faire croire qu’ils sont majoritaires en foutant le bordel pour faire plus de bruit que les autres.


    • Gasty Gasty 24 avril 11:02

      @oncle archibald

      Je suis tout à fait d’accord, les chiffres sont là pour le confirmer :

      Au second tour de l’élection, à l’écrasante majorité, 60,21% n’ont pas voté Macron.

      39,81% ni pour Macron ni pour Le Pen
      39,79 % Macron
      20,4 % Le Pen


    • oncle archibald 24 avril 11:26

      @Gasty

      Contester les règles du jeu a toujours été la méthode de ceux qui ont perdu. Désolé mais présentez nous les chiffres du premier tour pour le résultat de Monsieur Melenchon calculés avec les mêmes règles que vous vous autorisez pour Monsieur Macron, ça nous fera rire.

      Posez vous aussi la question : pourquoi les abstentionnistes que vous comptez dans les opposants à Macron ne seraient-ils pas des opposants à Melenchon ? Après tout, ils avaient le pouvoir de le faire élire s’ils estimaient que c’était lui qu’il fallait installer à l’Elysée.

      Ils avaient aussi le pouvoir d’empêcher Macron de gouverner en envoyant des députés qui lui soient hostiles à l’assemblée. Ils ne l’ont pas fait. Marre des triturages de chiffres !

      Les Français en ont eu assez des vieux pros de la politique et les ont tous virés, y compris Monsieur Melenchon qui n’a jamais fait autre choses que de la politique depuis ses 18 ans, en cherchant sans cesse une position dominante que personne ne lui a jamais accordée : ni à la Ligue Communiste, ni au PSU, ni à l’organisation Communiste Internationale, ni au Parti Socialiste ....


    • Fergus Fergus 24 avril 11:47


      Bonjour, Gasty

      Je vous invite à lire mon article du 16 novembre 2016 : Tous les présidents de la Ve République ont été mal élus  !

      Vous y constaterez qu’en se référant aux inscrits, Macron n’a pas été le pire.

      Au 1er tour, il a fait mieux que Chirac en 1995 et 2002.

      Et au 2e tour, mieux que Pompidou en 1969 (il est vrai avec une offre bonnet blanc, blanc bonnet), que Mitterrand en 1981, que Chirac en 1995, que Sarkozy en 2007 et que Hollande en 2012 ! Il a même fait jeu égal avec Giscard en 1974 et Mitterrand en 1988.

      Etonnant, non ?


    • Gasty Gasty 24 avril 16:25

      @oncle archibald

      Reconnaissez tout de même que ceux qui ont gagné ne veulent pas voir non plus les vrais chiffres de l’élu à la présidence. Un Président avec de tels chiffres se doit d’etre le Présidents de tous les français s’il ne veut pas avoir à gouverner en force. Or ! c’est bien ce qu’il a choisi, gouverner en force. Macron est responsable des foyers de révoltes qui mis bout à bout ne sont pas si minoritaire que ça.

      Bonjour Fergus

      Ah ! ...Si Hamon plutôt que de faire un 6,36 % avait bien voulu se rallier à Mélenchon au lieu de... Enfin bon ! Mélenchon avec ses 25,94 (19,58 % + 6,36 % supposé bien entendu) aurait été au second tour face à Le Pen. Est-ce qu’il y aurait eu un pourcentage aussi élevé de ni pour Mélenchon ni pour Le Pen ?


    • Fergus Fergus 24 avril 16:53

      @ Gasty

      Eh oui, si Hamon s’était retiré au profit de Mélenchon, cela aurait pu changer le cours des choses. Et il aurait probablement été élu face à Le Pen. Sauf que...

      Sauf que l’arithmétique électorale n’aurait sans doute pas fonctionné ainsi. Des 6,36 % de Hamon, une partie seulement serait allée vers Mélenchon (les autres vers l’abstention), ce qui aurait permis au leader de la FI de figurer au 2e tour, mais aux dépens de... Le Pen.

      C’est donc un 2e tour Macron-Mélenchon que l’on aurait eu, et le candidat de la FI, pénalisé par l’étiquette « extrémiste » complaisamment martelée par les grands médias, aurait certes bien mieux résisté que Le Pen, mais aurait été battu.

      Bref, nous en serions grosso modo dans le même cas de figure.


    • oncle archibald 24 avril 19:45

      @Fergus : le candidat de la FI, pénalisé par l’étiquette « extrémiste » complaisamment martelée par les grands médias ...

      Mais il n’a pas besoin des « grands médias » le grand Melenchon pour se faire qualifier d’extrémiste, il n’y a qu’à l’écouter et lire son CV, c’est clairement le cas.


    • PiXels PiXels 24 avril 20:15

      @oncle archibald


      « Contester les règles du jeu a toujours été la méthode de ceux qui ont perdu.  »

      Qu’il s’agisse de défendre l’intégrisme catholique ou l’intégrisme d’un système « libéral » (capitaliste) dont il est un vaillant larbin (en remerciement des petits privilèges en forme de miettes de pain dont lui et sa progéniture ont pu bénéficier), on peut toujours compter sur un tonton Cristobal.

      Vous pouvez nous rappeler QUI les ont inventées, les « règles du jeu ».

      Alors évidemment, quand on pond des « règles » totalement iniques, taillées sur mesure pour préserver les intérêts d’une « équipe », il est toujours aisé de reprocher aux « équipes » adverses de vouloir en changer.

      Quitte à pondre des formules « savantes » à l’emporte pièce ne reposant sur aucune logique.

      Pour archibald, la souris n’a d’autre choix que vénérer le courage du chat qui s’apprête à la bouffer et de le remercier de l’avoir choisie pour proie.
      (la petite différence étant que ce n’est pas le chat qui a inventé « la règle » de ce jeu-là)

    • Méduse Méduse 24 avril 21:27

      @ oncle archibald

      C’est sûr, les grands sociodémocrates que toute honte vous soutenez sont des canons de loyauté. La preuve le referendum de 2005, la victoire du ’non’ volée au peuple, la démocratie cousue de fil blanc qui apparait au grand jour.
       
       


  • slyfennec 24 avril 10:40

    Bel article plein d’amalgames dont l’État ne renierait pas la teneur...
    Il faudrait peut-être se poser la question de qui a réellement quelque chose à gagner dans cette histoire, il ne me semble pas que le mouvement étudiant en soit à se créer des martyrs...

    D’autres questions posées dans cet article, si Mr Darth Walker a des réponses :

    https://mars-infos.org/disparu-de-tolbiac-l-etat-3049


    • oncle archibald 24 avril 10:50

      @slyfennec

      Un lien qui n’apporte rien de plus que les rumeurs dénoncées dans l’article bien étayé de « Mr Darth Walker », vous essayez juste de rallumer un feu qui s’est éteint de lui même.

      Question subsidiaire, puisqu’il n’y a ni mort ni blessé « visible », le « disparu » en question, il n’a aucun copain, aucune petite amie, pas de parents, pas de frères pour s’inquiéter de son sort ? Pour aller jusqu’à un commissariat pour déposer ne serait-ce qu’une main courante ?


    • slyfennec 24 avril 14:19

      @oncle archibald

      Il se trouve que des personnes « non-socialisées » (SDFs, Sans papiers, etc..) fréquentaient également la fac de Tolbiac occupée, car ce type d’espace leur permet de manger et dormir à l’abri, et oui souvent ces personnes n’ont aucun proche ni famille qui pourraient s’inquiéter de leur sort.

      La misère est la principale source des ruptures sociales. Et le fait que vous n’en envisagez pas la possibilité en dit long sur votre manière d’appréhender ce monde.


    • foufouille foufouille 24 avril 14:19

      @slyfennec
      pour un gôchiste un martyr est très bien.


    • Trelawney Trelawney 24 avril 14:25

      @slyfennec
      qui a réellement quelque chose à gagner dans cette histoire

      Une minorité d’étudiants manifestent et bloquent des universités pour des raisons qui ne sont pas explicitées dans le détail. Soit disant contre une loi qui veut instaurer une sélection à l’entrée et supprimer le fameux « tirage au sort ».
      Une loi datant du moyen age (avant la révolution) considère les universités comme des sanctuaires où l’ordre d’état n’a pas sa place. 
      La police est intervenue sur demande de la direction des universités et pour la majorité qui voulait reprendre les cours.
      Si les policiers s’étaient mal comportés avec bavure à l’appui, cette minorité contestataire aurait beaucoup à gagner en diffusant l’information.
      Mais le cerveau embrouillé par l’abus de nourriture des distributeurs automatiques qu’ils ont soigneusement pillés, ces « étudiants » minoritaires se sont jetés sur la première info non vérifiée et se sont ridiculisés d’eux même.
      Tels des bouffons, ils font le tour des médias pour s’enfoncer un peu plus dans la médiocrité et en arguant un « mensonge d’état ».


    • Tom (le vrai) 24 avril 20:33

      Ah ? Jeanne d’Arc était de gauche ? smiley


    • Trelawney Trelawney 25 avril 13:36

      @slyfennec

      D’autres questions posées dans cet article, si Mr Darth Walker a des réponses :

      https://mars-infos.org/disparu-de-tolbiac-l-etat-3049

      1 jour après votre post, est-ce qu’il vous faut vraiment des réponses ? Ou est-ce que les témoins directs qui n’ont rien vu mais vous garantissent sur facture que ça s’est passé comme ils le disent vous sont encore crédible ?

      C’est dingue comme l’actualité bouge !


  • Fergus Fergus 24 avril 11:24

    Bonjour, Darth Walker

    Une sordide affaire de manipulation dont l’article analyse bien la manière dont elle a été montée par des anonymes, puis propagée par des personnes qui n’ont fait que relayer la rumeur. Le fait qu’aucun proche (ami ou parent de la prétendue victime) ne se soit manifesté démontre à l’évidence qu’il s’agit là d’un pur bobard destiné à susciter la sympathie envers les bloqueurs et à discréditer l’action publique.

    Ajoutons à cela : 1) qu’aucun média sérieux, y compris parmi les opposants déterminés à la politique de Macron, n’a emboîté le pas aux délires des quelques personnes qui ont tout fait pour faire monter la mayonnaise ; 2) que nulle part en France cette affaire n’a engendré de manifestation de colère des étudiants en soutien au prétendu blessé comateux alors que s’il y avait eu le moindre élément tangible pour étayer ce faut, nul doute que la situation se serait enflammée ici et là.

    Le pire dans cette affaire est qu’Enthoven n’a peut-être pas tort lorsqu’il affirme : « l’étudiant blessé qu’on invente, c’est peut-être le mort que l’on souhaite ». A vouloir trop démontrer afin de décrédibiliser l’adversaire, il arrive que l’on franchisse la ligne jaune ; et c’est malheureusement ce qui semble s’être passé à Tolbiac.


    • Fergus Fergus 24 avril 11:34

      Un mot encore : ce n’est pas une question d’Insoumis, mais d’Abrutis.

      Or, la Connerie est, à des degrés divers et sous des formes différentes, présente dans tous les partis ! 


    • Salade75 24 avril 14:04

      Bonjour @Fergus,

      Vous avez raison sur le fond, il y a des abrutis partout.

      Mais en l’occurrence, ce sont bien les insoumis qui tentent d’organiser une défiance générale envers le pouvoir en répétant à l’envi que nous vivons dans une des pires dictature du monde.
      La réaction citée dans l’article de G. Miller est instructive en ce sens. Il n’admet pas vraiment que le sujet a été inventé mais il conclu que même si ce n’est peut-être pas vrai, ça aurait pu l’être dans cet abominable état policier que macron a instauré, et donc que finalement, cela revient au même ... !
      C’est pitoyable !
      Les dirigeants de LFI manipulent des populations influençables, chauffées à bloc, et jouent un jeu franchement irresponsables pour des gens qui veulent incarner une alternative de gouvernement.


    • François Vesin François Vesin 24 avril 14:20

      @Fergus
      « Un mot encore : ce n’est pas une question d’Insoumis, mais d’Abrutis »


      Franchement, rien ne les distingue !!!

    • aimable 24 avril 14:33

      @Fergus
      dans ce genre de situation on retrouve la sempiternelle histoire de l’homme qu’a vu l’ours qu’a vu l’ours qu’a vu l’ours etc etc ... et qu’a pas eu peur !
      c’est pour cela que dans police ils isolent le plus rapidement possible tous les témoins pour éviter ce phénomène d’ amplification qui rend le témoignage peu fiable .


    • CoolDude 24 avril 14:56

      @aimable

      c’est pour cela que dans police ils isolent le plus rapidement possible tous les témoins pour éviter ce phénomène d’ amplification qui rend le témoignage peu fiable .

      Bien sûr... bien sûr !


    • Fergus Fergus 24 avril 17:01

      Bonjour, Salade75

      « organiser une défiance générale envers le pouvoir en répétant à l’envi que nous vivons dans une des pires dictature du monde. »

      « Une des pires », peut-être pas, mais une « dictature », le fait est que l’on entend et que l’on peut lire nombre de propos allant dans ce sens. C’est évidemment ridicule, et ceux qui tiennent ce genre de discours n’ont pas l’ombre d’une chance de convaincre au delà du cercle de leurs militants les plus engagés !


    • Gnii 24 avril 21:41

      @Salade75
      ok, mais bon, c’est Gérard Miller...

      qu’en attendre d’autre ?


  • Christian Labrune Christian Labrune 24 avril 11:50

    à l’auteur,

    Etant donné la très haute tenue intellectuelle des débats qui ont lieu à Tolbiac et qui me font penser à ce qu’on pouvait voir, de nuit, sur la place de la République il y a presque deux ans, lorsqu’on finissait par incendier une voiture de flics « pour avoir du poulet rôti », je suis vraiment très étonné que ces jeunes gens aient pu fabriquer une telle rumeur.

    Evidemment, dans leur logique particulière qui ressemble fort à celle des terroristes du Hamas dont ils s’inspirent probablement, on peut les comprendre : quelques étudiants parfaitement étripés par les forces de la répression, dont on pourrait filmer l’agonie et photographier ensuite les cadavres ensanglantés, ce serait pain bénit pour le mouvement.

     Il n’y a pas d’enfants ni de vieillards dans les facs, et c’est bien dommage parce que ce serait encore plus rentable pour la propagande, mais ils pourraient bien sacrifier au besoin quelques étudiantes en les poussant en première ligne, comme faisaient les Frères de Morsi sur la place Tahrir. Bref, s’ils veulent des martyrs, il est très facile d’en fabriquer, et ils seront probablement assez intelligents pour se passer de mes conseils.


  • carloforte 24 avril 14:13

    Quoiqu’il en soit, il y a une répression violente sur des étudiants pacifistes


    • Trelawney Trelawney 24 avril 14:27

      @carloforte
      Pouvez vous développer ?


    • foufouille foufouille 24 avril 14:38

      @carloforte
      étudiants qui ont agressé des non grèvistes.


    • oncle archibald 24 avril 14:50

      @carloforte

      Outre qu’il y avait beaucoup « d’occupants » qui n’étaient pas des étudiants ces occupants n’étaient en rien pacifistes et surtout totalement irrespectueux du bien public. Irrespectueux également de la volonté de la majorité des étudiants qui ont juste la prétention exhorbitante d’étudier et de passer leurs examens. Impensable n’est ce pas.

    • Christian Labrune Christian Labrune 24 avril 14:52

      Quoiqu’il en soit, il y a une répression violente sur des étudiants pacifistes
      =======================================
      @carloforte
      C’est toujours comme ça. Déjà, en 68, on gueulait « CRS SS », et non sans raison : je ne me rappelle plus combien de centaines d’étudiants - de milliers, peut-être ! - avaient été ramassés morts sur le pavé parisien. Peut-être que quelqu’un s’en souvenant mieux que moi, pourra nous rappeler ce chiffre atroce.


    • CoolDude 24 avril 14:53

      @oncle archibald

      Ahhhh... Vous y était vous aussi !


    • Salade75 24 avril 15:14

      @Christian Labrune
      Oui je m’en souviens.

      D’ailleurs le réalisateur de « soleil vert » disait s’être inspiré de la vision des bulldozers qui ramassaient au petit matin blême les cadavres sur toutes les places de France pour son film ...


    • carloforte 24 avril 15:56

      @Trelawney
      Il y a eu beaucoup de videos de l’intervention musclée des forces de police


    • aimable 24 avril 17:30

      @Christian Labrune
      et le fait d’être balancé dans la charrette était très douloureux pour eux smiley


    • legrind legrind 25 avril 17:01

      @carloforte
      LOL des fouteurs de merde, une minorité d’étudiants, qui squattaient la fac, 1 million de dégats, il fallait faire carpette pour pas désespérer la France Insoumise et l’unef ?


  • CoolDude 24 avril 14:37

    Selon le communiqué de la Préfecture de Police de Paris du 20 avril, l’opération d’évacuation à Tolbiac s’est déroulée dans le calme, sans « aucun blessé » :

     Conformément au communiqué de presse diffusé ce matin la @prefpolice confirme qu’il n’y a eu aucun blessé lors de l’opération d’évacuation de ce matin à #Tolbiac pic.twitter.com/a2GxAAalst

     — Préfecture de police (@prefpolice) 20 avril 2018

    Version corroborée par le directeur du site de Tolbiac, Florian Michel :

     « Le centre est libéré. Tout s’est relativement bien passé. Il n’y a pas de blessés graves. L’opération de police a été menée avec beaucoup de finesse », explique Florian Michel, directeur du site de #Tolbiac pic.twitter.com/XMRtkUCUdm

     — Romain Lescurieux (@RLescurieux) 20 avril 2018

    On passe de aucun blessé à aucun blessés graves...

    Et ça se sait... Le CRS est d’une finesse exemplaire !

    https://www.streetpress.com/sujet/1458323966-video-evacuation-brutale-crs-universite-tolbiac


    • CoolDude 24 avril 14:52

      @CoolDude

      Dans sa version des faits, donnée sur Twitter, Taha Bouhafs estime avoir été victime d’une agression des CRS (à chacun d’en juger...) :

       Je me suis fait agressé et écarté par des CRS de la rue en face de l’université Tolbiac pour m’empêcher de témoigner aux médias de la situation. Coup de matraque dans le ventre discrètement. La fac est maintenant accessible uniquement aux policiers et journalistes. #Tolbiac

       — Taha Bouhafs🔻 (@T_Bouhafs) 20 avril 2018

      Une chose est sûre, c’est l’orthographe qui est agressée dans son tweet... Deux fautes de conjugaison qui font mal aux yeux...

      Argumentaire de très Haute niveau !

      Avec Dark Water... La rechercher de la vérité prend un autre sens !

      ******************************************************************

      🔴 INTERVENTION POLICIÈRE À TOLBIAC : « DES CRIS, DES PLEURS, DU GAZ »

      https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/armes-chimiques-les-gaz-lacrymogenes-utilises-par-le-regime-macron-interdits-par-la-convention-de-geneve/

      Mais sinon, pas de blessés puisqu’on vous le dit OFFICIELLEMENT !


    • CoolDude 24 avril 14:58

      @CoolDude

      Le gaz lacrymogène ne blesse pas !

      Voir ne tue pas...


    • Salade75 24 avril 17:10

      @CoolDude
      S’agit-il du même Taha Bouhafs qui, candidat LFI à Échirolles déclarait avoir été agressé par le candidat LREM ... et qu’il allait porter plainte ... ce qu’il n’a évidemment jamais fait.

      Il n’a vraiment pas de chance cet homme là.
      Il suffit qu’il soit quelque part pour que des enragés l’agressent !

      De là à parler d’un complot de Macron et de son état policier contre lui, il n’y a qu’un pas ...


    • CoolDude 24 avril 17:47

      @Salade75

      Je comparerais juste factuellement les deux versions de deux autorités différentes :

      On a les forces de l’ordre qui disent que tout c’est bien passé sans aucun blessé ! (Peut être, parlait il uniquement de leurs agents)

      Avec celle du directeur du site ou la tout c’est relativement bien passé avec aucun blessé grave ! (La suite de son propos, je ne sais pas si c’est ironique ou pas, donc, dans le doute)

      Bref rigolo, non ?

      J’ai bien aimé aussi le passage quand il cite du Raphaël Enthoven (le nouveau BHL) :
      « Le blessé qu’on invente, c’est le mort qu’on espère ».

      Raphaël Enthoven, étonnant n’est ce pas !?

      ...

      Sinon je remarque aussi c’est que comme l’auteur, vous voyez des mythomanes LFI partout.

      Membre du FN, peut être ???

      Allez, pour relativiser un peu :

      https://blogs.mediapart.fr/pessoa13/blog/050612/les-condamantions-et-mises-en-examen-du-front-national-et-de-ses-membres

      Heureusement qu’ils ont changé le nom de leurs Parti !
       


    • Salade75 24 avril 18:31

      @CoolDude

      - Vous ne répondez pas à la question qui pourtant portait directement sur votre commentaire, sans attaque ni sous-entendu vous concernant.
      La crédibilité d’un témoin est une part essentielle dans la valeur d’un témoignage. Vous même plus loin essayez de décrédibiliser mon propos en m’imaginant FN.
      Mon commentaire aussi était très factuel et les faits faciles à vérifier. 2 fois ce monsieur dit s’être fait agresser. Mais malgré ses rodomontades, il n’a pas porté plainte.

      - Vous parlez de mythomanes LFI : pas moi. Si je devais faire une supposition, je parlerais plutôt de mensonge volontaire, de stratégie politique de harcèlement (calomniez, calomniez, il en restera bien quelque chose), et d’outrance (plus c’est gros, plus ça passe).

      - Vous me devinez « FN ».
      Cela semble vous arranger de mettre les gens dans deux boites simples. Soit LFI, soit FN.
      Cela va peut être vous étonner, mais aux dernières élections présidentielles, 70% des inscrits n’ont voté pour aucun de ces 2 là : bref, l’immense majorité. Je suis très banal.

      - Vous qualifiez « Initiative-Communiste » d’autorité : cela me fait sourire. N’y voyez pas injure. Mais l’autorité est soit le pouvoir de commander, soit un organe du pouvoir. Je ne vois IC ni comme l’un, ni comme l’autre.

      - Quant à la citation de R Enthoven, j’ai malheureusement l’impression que comme sur NDDL, ce n’est pas loin d’être vrai, et c’est très bien formulé.


    • CoolDude 24 avril 18:51

      @Salade75

      Pardon ???

      Parce que c’était une question qui méritait une réponse !?

      Personnellement suite à vos propos : je ne pouvais que recadrer sur le sujet... Car c’est completement HS.

      Et réponde quoi ?
      Que je ne sais pas quoi vous dire à part que je suis sincèrement désolé pour vous...

      De plus je suis sur que même si j’avais quelque chose à vous répondre, vous avez déjà la réponse de tout façon.

      N’est ce pas ?

      Voilà.


    • Salade75 24 avril 19:05

      @CoolDude
      Si c’était HS, pourquoi avoir pris l’initiative d’en parler ?
      Je n’ai fait que rebondir sur votre post.

      Ce qui est amusant avec LFI, c’est qu’il n’y a que 2 conversations possibles.
      Soit on est d’accord, et on fait tout un tas de posts pour s’auto-congratuler de partager les mêmes idées.
      Soit on arrête la conversation en dénigrant l’opposant.
      C’est en confrontant les idées qu’on les fait évoluer, et pas en les interdisant, en les niant ou en les ridiculisant.


    • CoolDude 24 avril 19:22

      @Salade75

      Parce qu’il y a un lien entre ce que je dis et Taha Bouhafs ?

      Je parlais de l’argumentaire de Dark Water Closet qui pique les yeux aussi, voyez vous...

      Après concernant la question :
      S’agit-il du même Taha Bouhafs qui, candidat LFI à Échirolles déclarait avoir été agressé par le candidat LREM.

      Moi, j’ai rien trouvé...
      Avez vous des sources factuelles !?

      Ou est-ce juste des affabulations ?!

      Sinon, j’ai bien peur que vous ne voyez que les liens qui vous arrange.


    • Salade75 24 avril 19:38

      @CoolDude

      Je suis d’accord avec vous sur le fait que la remarque sur l’orthographe n’apporte pas grand chose.

      Mais mon commentaire porte sur la crédibilité du témoignage.
      Il suffit d’indiquer son nom à google.
      Sur la première page, sur 10nrésultats, j’en trouve par exemple 3 sur le sujet.


    • CoolDude 24 avril 19:49

      @Salade75

      D’accord... Et alors... Ça prouve quoi ?

      Que LREM sont des Fachos !?
      C’est ça ?!

      On le sait déjà, non ?


  • Vredes Vredes 24 avril 14:57

    On voit bien la manipulation des fachos rouges/verts (islamo-gauchistes) de la bande à Mélenchon, du pur Mai 68 qui en fût aussi une belle manipulation. Mai 68 dont tous les meneurs sont élites,politicards ou conseillers des gouvernement successifs et qui n’ont pas peur de faire des grands écarts idéologiques qui va de Mao à l’Union Européenne en passant par Macron comme Manuel Barosso ou Con Bandit, ou encore de mentir et être pour l’Europe et dire « oui » à Maastricht comme Mélenchon tout en faisant semblant de la combattre avec des manipulations de foule,mensonges,sophismes,diffamations, techniques chères aux bolcheviques de l’URSS. 

    Tant que vous aurez les bolchevistes qui sont la même merde que les nazis, le pays n’aura pas de tranquillité et de prospérité.

    Merci de cet article très bien documenté et qui nécessite de la recherche. 


    • Pere Plexe Pere Plexe 24 avril 15:38

      @Vredes
      Ce que je vois surtout ici sur Agx se sont des auteurs de sensibilité Fn/identitaire prendre fait et cause pour Macron.


      C’est vrai que dans sa haine et son mépris de ceux qui ne sont rien, dans ses postures de chef inflexible, il à tout pour leur plaire ! 

    • oncle archibald 24 avril 16:20

      @Pere Plexe

      On pourrait dire aussi qu’il ne veut pas comme ses prédécesseurs reculer sans cesse devant des manifestants qui ne représentent qu’eux même, des agriculteurs qui n’en sont pas, des étudiants qui n’en sont pas, bref devant une minorité violente qui entend imposer sa volonté à la majorité non violente, qui prétend régir la France sans en avoir reçu mandat, juste en faisant peur et en cassant tout. Et il y a des tas de citoyens lambda qui n’étaient pas spécialement des adorateurs de Macron qui aiment l’ordre et respectent les lois, qui regrettent de payer des impôts pour réparer les dégradations des zozos déchaînés et qui attendent de Macron qu’il fasse cesser ce bordel. Y arrivera-t-il ? C’est moins sûr, mais il ne peut rien faire d’autre qu’essayer. Précision : je n’ai aucune sympathie pour le FN ni l’extrême droite en général. Pas plus pour l’extrême gauche et les mecs qui manipulent les excités.

    • CoolDude 24 avril 17:57

      @oncle archibald

      ...qui aiment l’ordre et respectent les lois...

      ...qui regrettent de payer des impôts pour réparer les dégradations !

      Il y a que 1 millions de dégât !

      Pour relativiser un peu, le bombardement en Syrie par la France à coûté :
      3 missiles à 2,85 Millions Euros
      +
      9 missiles à 850 000 Euros

      Soit 16 millions rien qu’en missiles !

      +
      Un chêne : Un Gland offre un chêne à un autre Gland ! C’est touchant l’amitié Franco-américaines.


    • CoolDude 24 avril 18:01

      @CoolDude

      Il y a que 1 millions de dégât !

      En gros un coup de peinture...


    • oncle archibald 24 avril 19:05

      @CoolDude : n’y aurait-il qu’un euro de dégâts c’est inadmissible de casser ce qui appartient à la collectivité et j’en ai plein le c.l de voir qu’une infime minorité d’étudiants se plaignent d’une indiscutable amélioration apportée à la façon d’être admis dans une université, que les mêmes farfelus empêchent ceux qui veulent bosser de bosser, de passer leurs examens normalement, c’est à dire de pouvoir valider le boulot d’une année que beaucoup ne peuvent pas se permettre de perdre, et cerise sur le gâteau qu’ils laissent derrière eux des locaux pourris et du matériel bousillé.

      Vos comparaisons à la con ne font pas avancer d’un millimètre, ce qui ne veut pas dire que je suis « pour » le gaspillage de munitions aussi coûteuses que celles qui ont été récemment employées en Syrie, encore que ni vous ni moi ne sommes capables de dire s’il s’agit d’un « gaspillage » ou d’une action « diplomatique » qui aura un effet sur l’avenir de l’équilibre des forces dans cette région du monde très agitée.


    • CoolDude 24 avril 19:45

      @oncle archibald

      ...indiscutable amélioration apportée à la façon d’être admis dans une université !
      Les universités vont pouvoir choisir leurs étudiants.

      Ordre, respect des lois et sélection !

      Vos comparaisons à la con ne font pas avancer d’un millimètre...
      Euhhh... Que ce soit de l’immobilité ou du mobilier, etc... 1 million, c’est 1 million. Et Tobiac n’est pas une œuvre d’art !

      Un coup de peinture et un bon ravalement ne fera pas de mal.


    • oncle archibald 24 avril 23:39

      @Pere Plexe : non. 


      S’il y a de la place pour tout le monde tout le monde sera pris. S’il faut choisir parce qu’il manque de places on choisira sur dossier ceux qui ont le plus de chances de réussir plutôt que de les tirer au sort. À mes yeux c’est indiscutablement mieux. Ca permettra peut être d’éviter les 60% d’échecs pour passer en deuxième année.

      Quant aux locaux saccagés le fameux « coup de peinture » avait été donné il y a deux ans. Vous savez combien ça coûte 1m2 de peinture ? Vous repeignez tout chez vous tous les deux ans ? Pas moi ! L’argent des contribuables est au moins aussi respectable que le votre ou le mien. On ne le jette pas par les fenêtres.

    • ppazer ppazer 25 avril 14:41

      @oncle archibald
      Outre la peinture, il y a aussi tous les équipements requis associés (pinceaux, rouleaux, rubans de masquage, gants, protections de sol, protections corporels, échafaudages, etc.) et surtout le coût de la main d’oeuvre, bien plus important encore. Et les taxes, évidemment.


  • Montdragon Montdragon 24 avril 16:07

    La gentille Marie-Louise qu’on reverra sinistre dans 20 ans à LREM, en attendant elle est câblée, oui elle déroule du câble divers, du coloré du qui sent bon, c’est pour profiter de sa jeunesse avant d’être mariée à un cravaté.
    Les intervenants adultes des conférences libres à Tolbiac sont sortis effarés du niveau psychique et intellectuel de cette bande de merdeux, incapables d’aligner deux concepts à la fois, criant et éructant.
    Le zoo, en somme.


  •  C BARRATIER C BARRATIER 24 avril 17:22

    Les extrémistes ont accumulé tellement de mensonges que personne ne les croit plus. L’UNEF et les autres ennemis de la liberté d’étudier ne dit rien, donc consent ! !


    • titi 29 avril 18:29
      @Méduse

      Contre les casseurs professionnels, les CRS devraient pouvoir utiliser d’autres moyens plus radicaux que les lacrymo et le canon à eau.

      Tous ces blaireaux qui manifeste ont eu l’occasion de faire donner leurs voix en mai 2017.
      Ils ont fait combien de pourcent ? peanuts !

      Ils ne représentent rien, à part un pouvoir de nuisance et n’ont d’autres solutions pour se faire entendre que de casser et de désinformer.

      Comme vous le faites d’ailleurs vous même en parlant de « bras arraché ».





  • symbiosis symbiosis 24 avril 21:33

    Je propose une minute de recueillement à la mémoire de Rémi Fraisse.


  • euheuh 25 avril 06:45

    Juliette et la discrimination positive, en tout en matière d’art, il y a beaucoup a redire,
    D’ailleurs nos lois sont devenus totalement sexistes, donc l’homme blanc est la pire des espèces de toute évidence,
    Aussi bien sur que les CRS seront de plus en plus violents et ’armés’ pour imposer notre démocratie, la répression qd il s’agit de défendre de telles valeurs ne pourrait exister,
    Si ds le cas de Tolbiac, mettre fin a une occupation illégale, et probablement peu légitime au vue de sa représentation,
    Bon le message est clair, si vous ne voulez pas perdre une main, un œil, ou voir mourir gazé , restez chez vous gentiment, and applaude les Politiciens, la Finance et Macron, ils s’occupent de l’ enforcement de la démocratie, en Syrie, Yémen et Ukraine aussi,


  • Attilax Attilax 25 avril 08:07

    Information confirmée officiellement ce matin : le « témoin » a menti. Reporterre, le media et les insoumis passent une fois de plus pour des cons manipulateurs.
    Vous n’etes pas pret de convaincre qui que ce soit avec des méthodes pareilles. Les conneries s’enchainent et ne se ressemblent pas, et vous êtes autant sur le podium que les autres.
    Beurk.


  • zygzornifle zygzornifle 25 avril 08:38

    de gens qui [souvent] sont précaires ...


    Il est vrai que la parole d’un flic vaut des millions de paroles de précaires.
    Après la santé a 2 vitesses , la justice a 2 vitesses voila la parole a 2 vitesses ....

  • ppazer ppazer 25 avril 14:37

    Avant, on disait « intox ».
    Puis Saint Donald est arrivé, il a dit « fake news » à la Fox.
    Depuis tout le monde répète « fake news ».

    Triste.


  • bernard29 bernard29 25 avril 17:29
    Bravo et merci pour votre article sur Agoravox concernant cette ignominie de fausse information. Ca peut servir de leçon aux groupies de la secte mélenchoniste, Voilà la dernière déclaration de Gérard Miller du Média qui psychanalyse les adeptes) ;

    Gérard Miller, et ses explications confuses. 

    « Evidemment lorsqu’on pendre le risque des témoignages de gens qui ont vécu un événement traumatisant, on prend le risque d’avoir des témoignages qui peuvent se révéler inexacts, imprécis. Sous le coup de l’émotion, comment en vouloir à ces étudiants d’avoir traduit la violence policière qu’ils avaient subie, les coups de matraques qu’ils avaient subis ? », lance-t-il dans une vidéo diffusée par le Média sur Twitter


  • eric 26 avril 09:39

    Signalons que Guevara, un des principaux porte parole du mouvement, sans doute le plus populaire, bien qu’il ne soit pas plus étudiant à Tolbiac qu’ailleurs, et un des rares à ne pas être anonyme, s’est bien gardé d’être aussi péremptoire.


  • Lugsama Lugsama 26 avril 13:52

    « @thomas_guenole, quand on suspend son jugement sur un massacre en #Syrie au nom de la nécessité de »vérifier", on fait une enquête avant de diffuser des témoignages mensongers sur un blessé imaginaire. C’est toute la différence entre le journalisme et la propagande."


    Raphaël Enthoven


  • Pierre 29 avril 14:09

    Pénible cette manie des médias de donner une parole permanente à des petit(e)s merdeu(se) qui ne représentent rien ou presque et qui de toute façon finiront en bons bourgeois(es) ou en politicard(e)s rassi(e)s !


  • Giordano Bruno 29 avril 15:31

    Une des premières questions à se poser est celle de la légitimité de cette Juliette. A-t-elle été élue par les étudiants pour les représenter ? Considèrent-ils qu’elle est une bonne porte-parole de leurs revendications ? Ou a-t-elle été choisie par les médias pour servir de repoussoir et masquer lesdites revendications ?


Réagir